Le rendu d’un site Web fait partie de la file d’attente d’indexation et, comme les autres parties, a un impact sur le référencement et le classement. Martin Splitt de Google a expliqué dans un webinaire organisé par Duda comment le rendu impacte le référencement et à quoi ressemble le processus d’exploration, de la découverte initiale au classement.

Le webinaire a commencé avec Bartosz Goralewicz racontant ses observations selon lesquelles le rendu et la mise en page ont commencé à apparaître comme une tendance chez Google vers 2011.

Sa théorie personnelle est qu’il a joué un rôle dans les mises à jour de qualité.

Peut-être plus aujourd’hui que par le passé, le rendu et la mise en page jouent un rôle important en raison de l’intérêt accru pour Core Web Vitals.

On pourrait dire qu’une grande partie de la communauté de recherche est plus consciente de choses comme les aspects techniques de la mise en page et du rendu que par le passé.

Le rendu influence la vitesse de chargement d’une page Web et, par conséquent, a un impact sur les ventes et, dans certains cas, sur les classements.

Le rendu SEO aide-t-il les classements ?

Bartosz a commencé par poser à Martin Splitt une question provocante :

« Est-ce que le rendu SEO peut m’aider à mieux me classer ? »

Martin s’arrêta un moment pour réfléchir puis répondit :

« En général, je ne réponds pas aux questions de classement. Je vais faire une exception ici.

D’une manière générale, non.

Mais plus précisément, s’il y a un problème où quelque chose casse votre rendu et que le contenu ne s’affiche pas, alors si le contenu ne s’affiche pas et que Google ne voit pas le contenu correctement, cela pourrait en fait vous blesser dans le sens de, nous ne voyons pas le contenu.

Ainsi, nous pourrions ne pas indexer la page ou nous pourrions indexer la page, mais sans classer le contenu qui vous intéresse.

Alors oui, en fin de compte, cela peut faire une différence et cela peut avoir un impact. Ouais, bien sûr. »

Place du rendu, de l’exploration à l’indexation

Bartosz a ensuite posé une question sur la place du rendu dans le processus d’exploration et d’indexation.

Il a demandé:

« Où se situe le rendu dans l’ensemble du scénario ? … Ma compréhension de cela a toujours été que Google crée une file d’attente puis explore, rend et évidemment facultatif, indexe la page. Serait-ce une simplification excessive ? »

Martin a répondu :

« C’est un peu trop simpliste, mais c’est fondamentalement vrai. »

La bande passante affecte l’exploration de sites Web

C’est quelque chose qui n’est peut-être pas assez discuté et c’est la capacité du serveur à gérer non seulement Google, mais tous les autres robots et visiteurs du site qui visitent le site Web.

Google ajustera l’exploration s’il semble que le serveur ne peut pas gérer l’exploration.

C’est ce qu’on appelle la limite de capacité d’exploration. Lire la suite: Pourquoi GoogleBot n’explore pas assez de pages sur certains sites

Martin Splitt a discuté de la question de la bande passante et de son impact sur l’exploration.

Martin a poursuivi :

« Nous recevons beaucoup de vos URL et nous recevons tellement d’URL que nous ne pouvons pas toutes les explorer en même temps pour des raisons évidentes.

Nous ne pouvons pas crawler toutes les URL en même temps pour des raisons de bande passante. Il n’y a donc qu’une quantité limitée de bande passante Internet que vous pouvez utiliser.

Si vous avez une boutique en ligne et que vous vous connectez demain avec le nouveau site Web de la boutique en ligne et que vous avez un million d’URL de produits, votre serveur risque de planter si nous explorons tous ces millions d’URL en même temps.

Nous devons donc étaler cela dans le temps, il y a donc une file d’attente entre nous découvrant une URL et l’URL réellement explorée.

De l’exploration au rendu

Martin explique ensuite les prochaines étapes sur la voie de l’indexation du contenu.

Martin:

« Ce qui se passe alors, c’est qu’une fois que nous avons exploré, nous pouvons déjà regarder dans le HTML… nous pouvons voir… dans le statut HTTP.

S’il s’agit d’un statut HTTP 404, le traitement se termine à peu près ici. S’il y a une balise meta robots qui dit de ne pas indexer, alors notre travail se termine ici aussi.

Mais si nous obtenons un tas de contenu HTML et que nous pouvons continuer à le traiter dans le reste du pipeline, nous mettons également la page en file d’attente pour l’exécution de JavaScript, ce que vous appelleriez « le rendu ».

La deuxième file d’attente est très opaque dans le sens où vous ne voyez pas vraiment combien de temps il nous faut pour le rendu.

Donc, comme dans l’entrée, il y a l’URL que nous découvrons et la sortie de celle-ci est soit un document indexé, soit un document non indexé.

C’est à peu près ce qui peut arriver ici.

À quoi ressemble la file d’attente d’indexation

Martin a ensuite fourni un aperçu simplifié de ce à quoi ressemblent l’exploration et l’indexation.

Martin:

« Il y a donc une file d’attente supplémentaire que vous avez ignorée, et il y a quelques complications supplémentaires où le modèle simplifié ne s’applique pas nécessairement, mais vous pouvez supposer que le flux découvre normalement, explore, met en file d’attente, rend, indexe, puis potentiellement classement plus tard.

De la découverte au classement

Martin Splitt a fourni un aperçu utile de la façon dont Google passe de la découverte d’une page Web au classement de cette page (potentiellement). Martin semble en savoir un peu plus sur le fonctionnement interne de Google, il est donc toujours instructif de partager une partie de ce qu’il sait.

Citation

Regardez Martin Splitt discuter du rendu et de la file d’attente d’indexation à la minute 19:35 :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici