Google a annoncé qu’il commencerait à déployer un nouveau rapport HTTPS dans la Search Console. L’annonce est venue via le blog Search Central de Google et a indiqué que le moteur de recherche s’attend à ce que le processus de lancement prenne quelques mois.

« L’une des demandes courantes que nous avons entendues de votre part était de fournir plus d’informations sur le statut HTTPS du site et de faciliter la compréhension des pages qui ne sont pas servies via HTTPS, et pourquoi pas », a déclaré Google dans le blog.

Ce nouveau rapport indiquera combien d’URL indexées sur votre site sont HTTP et combien sont HTTPS. Il n’est actuellement disponible que pour les propriétés de domaine et les sites avec préfixe d’URL HTTPS.

Les protocoles HTTP et HTTPS sont similaires, mais HTTPS utilise la sécurité de la couche de transport (TLS) pour chiffrer et signer les demandes et les réponses, ce qui en fait l’option la plus sécurisée.

HTTPS aide à protéger les réseaux et les utilisateurs contre les usurpateurs de sites Web, les écoutes clandestines et les attaques de type « man-in-the-middle ». Pour ce faire, il crypte la connexion entre l’ordinateur/appareil de l’utilisateur et le site Web visité, garantissant ainsi l’intégrité des informations envoyées.

La plupart des sites Web utilisent déjà HTTPS

Actuellement, 95 % du trafic sur Google est crypté. Ce nombre a connu une augmentation constante depuis 2014, lorsque Google a annoncé pour la première fois qu’il serait pris en compte dans les classements des moteurs de recherche.

Le rapport HTTPS répertorie également les problèmes qui empêchent les pages d’être servies en HTTPS. Cela se produit généralement pour l’une des deux raisons suivantes : soit la page a un certificat SSL expiré, invalide ou manquant, soit elle appelle des ressources tierces non sécurisées (par exemple, images, CSS et Javascript).

D’autres erreurs qui empêchent d’être servies en HTTP peuvent être causées par une page HTTP canonique, des pages HTTPS avec des redirections, un sitemap dirigeant les bots vers une page HTTP et des URL HTTPS répertoriées dans le fichier robots.txt.

Le rapport aidera à identifier les pages sous-performantes et à améliorer l’expérience utilisateur

Les spécialistes du marketing numérique et les professionnels de l’optimisation des moteurs de recherche trouveront de la valeur dans ce nouveau rapport, car HTTPS est un signal de classement Google confirmé.

En leur offrant la possibilité de vérifier l’état HTTP/HTTPS d’une page à partir de la Search Console, Google peut les aider à résoudre les problèmes à l’origine de l’échec de l’indexation des URL HTTPS.

Les protocoles HTTPS offrent également une meilleure expérience utilisateur que leurs homologues non sécurisés. De nombreux navigateurs, dont Chrome et Firefox, utilisent désormais des indicateurs pour alerter les internautes des sites Web non sécurisés.

L’utilisation de HTTPS est également incluse dans les Core Web Vitals de Google, l’ensemble de mesures qui mesure l’UX en termes de vitesse de chargement, d’interactivité, d’interstitiels intrusifs et de stabilité visuelle.


Image en vedette : Rawpixel.com/Shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici