Google a annoncé qu’il retirait le service Web Light, vieux de sept ans, qui optimisait les pages Web pour les appareils sur les appareils mobiles lents et les connexions mobiles.

La documentation officielle de la page des développeurs Google pour Web Light Google et l’agent utilisateur associé (googleweblight) ont tous deux été supprimés.

Lumière Web Google

Introduit en 2015, le but du service Web Light était de rendre une plus grande partie du Web accessible aux utilisateurs dans les pays avec des connexions et des appareils mobiles lents.

Le service a fonctionné en optimisant les pages Web afin que leur téléchargement utilise 80 % de données en moins, ce qui a entraîné une multiplication par quatre de la vitesse sur les réseaux mobiles 2G plus lents.

Selon Google, le service à une augmentation de 50% du trafic vers les pages Web.

Web Light fonctionnait auparavant sur les navigateurs Chrome et Android et uniquement lorsque Google détectait une connexion lente. La fonctionnalité ne s’est pas déclenchée pour les appareils de bureau ou les tablettes, uniquement pour les appareils mobiles avec des connexions lentes.

Google Analytics fonctionnait toujours dans les pages optimisées Web Light.

En termes de diffusion d’annonces, les pages optimisées Web Light prenaient en charge les balises Sovrn, Zedo, AdSense et Google Publisher.

Donc, en théorie, Web Light n’aurait pas dû avoir d’impact sur les revenus publicitaires, mais plutôt les augmenter puisque les pages Web transcodées recevaient jusqu’à 50 % de trafic en plus à l’époque.

Le service a d’abord été introduit en Indonésie, puis en Inde.

La documentation désormais supprimée décrivait les fonctionnalités de Web Light :

« Google affiche des pages plus rapides et plus légères pour les personnes effectuant des recherches sur des clients mobiles lents.

Pour ce faire, nous transcodons (convertissons) les pages web à la volée en une version optimisée pour les clients lents, afin que ces pages se chargent plus rapidement tout en économisant des données.

Cette technologie s’appelle Web Light.

Les pages Web Light conservent la majorité du contenu pertinent et fournissent un lien permettant aux utilisateurs d’afficher la page d’origine. « 

Web Light n’est plus nécessaire

Sept ans plus tard, la disponibilité d’appareils mobiles peu coûteux mais puissants et une amélioration des vitesses de connexion mobile ont rendu le service inutile.

Selon Statista, 99 % de l’utilisation des données mobiles en Inde en 2021 s’est produite sur des appareils 4G.

En 2015, seuls 47 millions d’appareils étaient compatibles 4G, contre 650 millions en 2021.

La documentation du développeur Google pour Web Light a été supprimée et une note a été ajoutée à la documentation de l’agent utilisateur de Google pour indiquer que l’agent utilisateur Web Light est retiré.

L’annonce de Google indiquait :

« Suppression de la documentation Web Light et retrait de l’agent utilisateur Web Light.

Nous avons introduit Web Light pour nous permettre de proposer des pages plus rapides et plus légères aux personnes effectuant des recherches sur des appareils d’entrée de gamme.

Bien que cette fonctionnalité ait fonctionné comme prévu et ait permis un accès plus large à la richesse du Web, l’accessibilité accrue des smartphones plus puissants a diminué le besoin d’une telle fonctionnalité.

Nous restons déterminés à faire évoluer et à affiner l’expérience de recherche pour répondre aux besoins changeants de nos utilisateurs. »


Image sélectionnée par Shutterstock/Asier Romero

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici