Vidyard, une plate-forme vidéo interentreprises (B2B) dont le siège social est situé à Kitchener, en Ontario, vient de publier son dernier rapport de référence sur la vidéo dans les entreprises.

Le nouveau rapport révèle que la durée moyenne des vidéos B2B devient relativement plus courte alors que les téléspectateurs regardent des vidéos B2B légèrement plus longtemps.

Vidyard a découvert ces dernières tendances dans les vidéos B2B créées par les organisations pour soutenir leurs programmes de marketing, de vente et d’expérience client en analysant les données de première partie de plus de 324 000 vidéos publiées sur une période de 12 mois.

Il a également constaté que les grandes entreprises de plus de 5 000 employés et les petites entreprises de moins de 200 employés publiaient des vidéos B2B à des taux supérieurs à la moyenne.

De plus, les organisations de services professionnels de haute technologie, ainsi que les médias, le divertissement et les communications sont les créateurs les plus prolifiques de vidéos B2B.

Le rapport 2019 a également constaté une augmentation significative du nombre d’entreprises utilisant une combinaison de ressources de production vidéo internes et externes pour répondre aux attentes changeantes des acheteurs B2B.

De plus, le nombre d’entreprises utilisant l’analyse vidéo intermédiaire ou avancée a également considérablement augmenté d’une année sur l’autre.

Principaux points à retenir du rapport 2019 Video in Business Benchmark

JLa durée moyenne des vidéos B2B a tendance à diminuer d’une année sur l’autre

En 2017, la durée moyenne était de 6h07. En 2018, il était long de 4h07, soit 33% plus court que l’année précédente.

Les audiences professionnelles regardent plus longtemps

En 2017, 46 % des téléspectateurs ont regardé jusqu’à la fin des vidéos B2B sur l’ensemble des sessions de visionnage.

En 2018, cela a légèrement augmenté pour atteindre 52% des téléspectateurs. Et si une vidéo B2B dure moins de 60 secondes, alors 68% des téléspectateurs la regardent jusqu’au bout.

Le milieu de la semaine est le moment le plus populaire pour les visionnages de vidéos B2B, le jeudi affichant le plus de vues dans l’ensemble

Les pics de visionnage ont lieu le matin, quel que soit le jour de la semaine, généralement entre 12 h et 14 h ET (9 h et 11 h PT).

La visualisation sur ordinateur reste dominante pour les vidéos B2B

87 % des vues de vidéos B2B ont toujours lieu sur des ordinateurs de bureau, mais les vues sur mobile ont atteint 13 % cette année, contre 11 % l’année dernière.

Les petites entreprises créent beaucoup plus de vidéos B2B

Les entreprises de 31 à 200 employés ont publié en moyenne 510 nouvelles vidéos en 2018, juste derrière les grandes entreprises de plus de 5 000 employés.

De plus en plus de petites et moyennes entreprises ont déclaré utiliser des ressources de production vidéo internes et externes pour les aider à faire évoluer la création vidéo B2B tout en produisant un contenu de meilleure qualité.

52% utilisent les deux en 2018 contre 37% l’année précédente.

L’analyse vidéo B2B a connu une adoption accrue

En 2018, 85 % des entreprises ont déclaré utiliser une forme d’analyse vidéo B2B. Et l’utilisation de l’analyse vidéo intermédiaire ou avancée en 2018 a augmenté de 19 % par rapport à l’année précédente.

Ce sont les faits saillants. Maintenant, creusons dans les détails.

Pour les vidéos B2B, est-ce qu’il vaut mieux être plus court ?

En 2018, la durée moyenne des vidéos était de 4 minutes et 7 secondes, soit 33 % de moins que la durée de 2017, qui était de 6 minutes et 7 secondes.

Cette tendance se poursuit depuis 2016, lorsque Vidyard a constaté que la durée moyenne d’une vidéo B2B était de 13 minutes et 14 secondes.

Cela suggère soit que les entreprises découvrent que des vidéos plus courtes aident à maximiser l’engagement des spectateurs, soit que cela reflète simplement les types de contenu qu’elles produisent actuellement.

Ou, peut-être un peu des deux.

La vidéo B2B devient plus courte, mais regardée plus longtemps [Report]

En ce qui concerne l’engagement des spectateurs, il n’est pas surprenant que les vidéos B2B de moins de 60 secondes aient le taux d’achèvement le plus élevé.

Cependant, les vidéos B2B d’une durée comprise entre 2 et 4 minutes avaient un taux d’achèvement plus élevé que les vidéos d’une durée de 1 à 2 minutes, ce qui suggère que les vidéos B2B plus longues créées pour éduquer les acheteurs peuvent toujours retenir l’attention.

Selon le nouveau rapport, les types de vidéos B2B les plus courants sont :

  • Webinaires.
  • Démos.
  • Vidéos sur les réseaux sociaux.
  • Vidéos explicatives.
  • Vidéos de produits.
  • Vidéos clients.

Les entreprises utilisent plus que jamais la vidéo tout au long du parcours client.

Ils reconnaissent le pouvoir de la vidéo pour expliquer aux clients potentiels ce qu’ils font, ce qu’ils proposent et comment cela les aide.

La popularité des webinaires suggère également qu’il existe également une soif parmi les acheteurs B2B pour un contenu éducatif plus long.

Les jours et les heures comptent pour la publication et la promotion de vidéos

Le rapport 2019 de Vidyard a également révélé que le contenu vidéo B2B est davantage visionné en milieu de semaine et que les jours de semaine continuent d’être plus populaires que les week-ends pour le visionnage.

Le jeudi, 22 % des audiences ont regardé du contenu vidéo B2B, soit plus que tout autre jour de la semaine.

En succession rapprochée :

  • 18% regardent des vidéos B2B le mercredi.
  • 17% le mardi.
  • L’audience du lundi et du vendredi est liée à 15%.
  • Le samedi et le dimanche accusent un retard significatif, ne détenant respectivement que 7% et 6% des téléspectateurs.

Les visionnages de vidéos culminent entre midi et 14 h HE (9 h 00 et 11 h PT) en semaine.

La vidéo B2B devient plus courte, mais regardée plus longtemps [Report]

La taille n’a pas d’importance pour la création et la publication de vidéos B2B

Sans surprise, les entreprises avec plus d’employés produisent en moyenne plus de vidéos.

Les plus grandes entreprises de 5 000 employés ou plus ont créé en moyenne 538 vidéos tout au long de l’année.

Cependant, ces grandes organisations sont suivies de près par de plus petites entreprises de 31 à 200 employés, qui produisent en moyenne 510 vidéos par an.

Cela indique qu’ils adoptent une approche plus décousue de leur stratégie de production vidéo et considèrent la vidéo comme un moyen important de rivaliser avec des concurrents plus importants.

La vidéo B2B devient plus courte, mais regardée plus longtemps [Report]

Le nouveau rapport a révélé que de nombreuses industries s’appuient sur le contenu vidéo B2B pour dynamiser leur marketing, leurs ventes, leurs communications et leur assistance.

Cela inclut la haute technologie, les services professionnels, ainsi que les industries des médias, du divertissement et des communications, qui ont créé plus de vidéos que d’autres domaines.

Les types de vidéos B2B qu’ils ont créées vont du contenu promotionnel aux vidéos éducatives en passant par le contenu d’aide à la vente.

Production de contenu vidéo B2B souvent sous-traitée

Le rapport de Vidyard a révélé que de plus en plus d’entreprises embauchent des employés pour créer du contenu vidéo B2B ou aident leur personnel existant à se perfectionner dans les techniques de production vidéo.

Cette année, le nombre de petites et moyennes entreprises s’orientant vers une combinaison de ressources internes et externes pour la production vidéo a augmenté par rapport à l’année précédente (52 % utilisant les deux, contre 37 % en 2017).

Dans le même temps, les entreprises comptent davantage sur leurs employés pour créer du contenu vidéo B2B, 38 % de ce contenu étant produit en interne et 38 % utilisant une combinaison de ressources internes aux côtés d’agences, d’employés contractuels et de pigistes.

L’analyse vidéo B2B est essentielle pour comprendre les performances et l’impact

Désormais, il ne sera pas surprenant que l’analyse vidéo puisse aider les entreprises à comprendre les performances de leur contenu vidéo B2B.

Mais, à mesure que les entreprises produisent plus de contenu vidéo B2B, il est devenu plus important pour elles de comprendre qui le consomme et comment cela impacte les revenus, plutôt que de savoir combien de vues chaque vidéo a reçu.

En 2018, 85 % des entreprises ont déclaré utiliser une forme d’analyse vidéo.

Et 43 % des organisations tirent parti des informations disponibles via l’analyse vidéo intermédiaire et avancée, soit une augmentation de 19 % par rapport à l’année précédente.

La vidéo B2B devient plus courte, mais regardée plus longtemps [Report]

La méthodologie de Vidyard semble solide

Le rapport 2019 Video in Business Benchmark de Vidyard est basé sur leur analyse des données de première partie collectées à partir de plus de 324 000 vidéos B2B publiées par les clients Vidyard du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018.

Il comprend également des données anonymisées et agrégées sur l’audience et l’engagement des flux vidéo B2B au cours de cette période.

Il convient de noter que les conclusions de Vidyard sont similaires à celles récemment publiées par The Forrester Tech Tide : Video Technologies For Customer And Employee Experience, Q1 2019. La méthodologie de Vidyard semble donc solide.

Davantage de ressources:

  • 18 secrets et idées de marketing vidéo à ne pas manquer
  • 10 règles pour réussir le marketing vidéo et le référencement
  • Les 7 signifiants : vidéos et publicités YouTube les plus populaires de 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici