Accueil Tags Annonces

Tag: Annonces

Google ajoute les genres musicaux comme option de placement pour les annonces vidéo

0

Google déploie une nouvelle option de placement pour les annonces vidéo qui permet aux annonceurs de cibler des types de musique spécifiques sur YouTube.

Le nouveau placement « Music Mood Lineups » est conçu pour aider les annonceurs à atteindre les utilisateurs lorsqu’ils sont d’humeur positive, car un nombre important de personnes déclarent que la musique les rend heureux.

Dans une annonce, Google précise :

« La musique est un médium profondément personnel et reflète souvent l’état d’esprit des auditeurs. En fait, une nouvelle enquête Ipsos commandée par Google montre que 48 % des personnes aux États-Unis déclarent consommer de la musique pour se remonter le moral et 84 % déclarent que la musique les rend très heureux. »

Google lance les cinq types de lineups Music Mood suivants dans 20 pays :

  • Romantique
  • Heureux et édifiant
  • Froideur
  • Downbeat
  • Humeurs géniales

Lorsque vous placez des annonces par Music Mood Lineup, les annonces seront diffusées à côté des vidéos extraites des mêmes signaux d’humeur que YouTube utilise dans le cadre des listes de lecture YouTube Music.

La gamme Happy & Uplifting Mood, par exemple, contient des vidéos des listes de lecture Happiest Pop Hits et A Happy Alternative et de nombreuses autres listes de lecture que les gens écoutent pour se sentir bien.

Disponibilité

Le ciblage par lineups d’humeur musicale est disponible pour les annonceurs Google Ads dans 20 pays.

Tous les types de ciblage de contenu peuvent désormais être trouvés sous « Contenu » dans la navigation latérale de votre compte Google Ads.

« Sujets », « Emplacements », « Mots clés Display/Vidéo » et « Exclusions » pour tous les types de ciblage de contenu sont désormais classés sous l’onglet « Contenu » dans le menu de navigation latéral.

Pour « Exclusions », cliquez sur la flèche du menu déroulant à droite du terme « Exclusions » pour sélectionner des exclusions pour des sujets, des emplacements ou des mots clés Display/Vidéo.


La source: Google

Image en vedette : Merla/Shutterstock

Google met les annonces audio à la disposition de tous les annonceurs

0

Google met les annonces audio à la disposition de tous les annonceurs, offrant aux entreprises davantage de moyens d’atteindre les auditeurs de musique et de podcasts sur YouTube.

Auparavant, certaines catégories de produits n’étaient pas éligibles pour diffuser des annonces audio. Avec ce déploiement plus large, il semble que Google lève les restrictions précédentes.

Google ajoute également de nouvelles options de ciblage aux annonces audio. Les annonceurs peuvent désormais atteindre spécifiquement les auditeurs de podcasts.

Google a annoncé ces mises à jour lors de la semaine de la publicité à New York, ainsi que plusieurs autres améliorations apportées à la publicité YouTube. Voici plus d’informations sur toutes les nouvelles fonctionnalités.

Annonces audio Google largement disponibles

Google cite des données d’Edison Research qui trouvent que YouTube est la deuxième destination la plus populaire pour écouter des podcasts.

Désormais, tous les annonceurs Google peuvent toucher les auditeurs de podcasts avec des annonces audio sur YouTube.

Les annonces audio sont également diffusées aux personnes qui écoutent de la musique sur YouTube. Cependant, il existe une option pour limiter le ciblage aux auditeurs de podcast si c’est ce que vous souhaitez principalement cibler.

Pour en savoir plus sur les publicités audio de Google, y compris une présentation complète de leur création, consultez ce guide détaillé de Brooke Osmundson du Search Engine Journal.

Autres mises à jour des annonces YouTube

Explosion instantanée

YouTube lance une nouvelle offre appelée « Moment Blast », conçue pour atteindre les téléspectateurs lors d’événements tels que les sports en direct, les sorties de films ou les lancements de produits.

Dans une annonce, Google précise :

« Moment Blast offre aux annonceurs un positionnement privilégié sur le contenu YouTube Select sur les téléviseurs connectés (CTV) et d’autres appareils, ainsi qu’une carte de titre de marque et un placement de bannière Masthead en option. »

Flux de produits dans les annonces Discovery

Les annonceurs Google peuvent désormais ajouter des flux de produits existants aux annonces Discovery sur YouTube.

Les annonces Discovery peuvent apparaître dans des zones telles que le haut des résultats de recherche YouTube, la section des vidéos suggérées ou sur la page d’accueil de l’application mobile YouTube.

Auparavant, les annonceurs pouvaient utiliser les annonces Discovery pour diriger les utilisateurs vers une page de destination, un formulaire de prospect ou une vidéo YouTube. Désormais, ils peuvent également être utilisés pour diriger les utilisateurs vers des pages de produits.

Plus d’informations sur les flux de produits dans les annonces Discovery seront annoncées lors de l’événement de vacances YouTube Shopping le 10 novembre.


La source: Google

Image en vedette : Framalicious/Shutterstock

Google rend les annonces plus distinctes des résultats organiques

0

Google déploie des mises à jour des annonces de recherche qui incluent la suppression du libellé « annonce » et l’ajout de noms et de logos d’entreprise.

Ces modifications permettent de distinguer plus facilement les annonces de recherche Google des résultats naturels.

Noms d’entreprise dans les annonces de recherche Google

Google a récemment modifié les extraits de recherche pour les pages d’accueil des sites Web en affichant le nom du site Web plutôt que la balise de titre.

Désormais, les noms d’entreprise seront l’élément visuel le plus important des annonces de recherche. Voir un exemple du nouveau design ci-dessous :

Google rend les annonces plus distinctes des résultats organiques

Auparavant, l’URL de la page de destination apparaissait en haut des annonces ciblées sur les recherches, suivie du texte du titre de l’annonce.

Google affiche toujours l’URL et le texte du titre dans le nouveau design. Il ne supprime pas d’informations ; cela rend le nom de l’entreprise plus évident.

Cette modification peut être utile dans les situations où une entreprise enchérit sur les mots clés d’un concurrent. Les internautes verront plus clairement quel site Web d’entreprise ils visitent lorsqu’ils cliquent sur une annonce.

Logos dans les annonces de recherche Google

En plus des noms d’entreprises, Google affiche désormais des logos d’entreprise dans les annonces de recherche.

Ce changement rend encore plus évident pour les internautes quelle entreprise paie pour l’annonce, il n’y a donc pas de surprises lorsqu’ils arrivent sur la page de destination.

L’inclusion de logos aide les internautes d’une autre manière en permettant aux annonces de mieux se distinguer des résultats organiques.

Les résultats de recherche organiques sont généralement en texte brut, avec une vignette occasionnelle à l’extrême droite.

Un logo d’entreprise en haut à gauche est désormais une caractéristique déterminante des annonces de recherche, les distinguant des extraits de recherche organiques.

Google a été critiqué pour des publicités ressemblant trop aux résultats réguliers. Avec cette mise à jour, il devrait y avoir moins de confusion.

Étiquette sponsorisée dans les annonces de recherche Google

Enfin, Google supprime le label « Ad » au profit d’un nouveau tag « Sponsored ».

Le mot « sponsorisé » apparaîtra désormais sur sa propre ligne dans le coin supérieur gauche des annonces de recherche.

Ces mises à jour des annonces de recherche Google sont progressivement déployées sur mobile, avec une expérience similaire prévue pour le bureau plus tard.

Admissibilité

Les noms et logos d’entreprise dans les annonces de recherche Google sont actuellement en version bêta et sont limités aux annonceurs qui répondent aux critères d’éligibilité.

Les critères d’éligibilité comprennent les éléments suivants :

  • Le compte est ouvert depuis plus de 90 jours.
  • Le compte a un bon historique de conformité à la politique.
  • Le compte a des campagnes actives.
  • Le compte contient des annonces textuelles actives et a accumulé des dépenses dans des campagnes sur le Réseau de Recherche au moins au cours des 28 derniers jours.
  • Le compte se trouve dans un secteur vertical ou sous-secteur éligible. Les secteurs ou sous-secteurs sensibles (par exemple, le contenu à caractère sexuel, l’alcool, les jeux d’argent et les soins de santé) ne sont pas éligibles aux informations commerciales pour le moment.
  • Le compte a terminé le programme de vérification des annonceurs de Google.

Lorsque les critères d’éligibilité sont remplis, Google Ads explore votre page de destination pour trouver le nom et le logo de l’entreprise et les ajoute automatiquement à vos campagnes.

Vous aurez la possibilité d’examiner et de supprimer toute information ajoutée automatiquement que vous ne souhaitez pas inclure.

Vous pouvez également ajouter manuellement un nom d’entreprise et un logo à chaque campagne.

Google examinera tous les noms et logos d’entreprise pour s’assurer qu’ils sont conformes aux règles et aux exigences de format de Google Ads.

Si Google ne peut pas inclure le nom de votre entreprise, il affichera à la place le domaine de votre URL à afficher. Google ajoutera une icône de globe bleu s’il ne peut pas afficher votre logo.

Les nouvelles fonctionnalités du nom et du logo de l’entreprise sont déployées automatiquement. Les annonceurs recevront une notification dans leur compte Google Ads lorsqu’ils recevront l’accès.


La source: Google

Image en vedette : JL Images/Shutterstock

Les annonces display Google deviennent plus personnelles grâce à la nouvelle technologie de ciblage

0

Google déploie un moyen d’utiliser les données de première partie pour diffuser des annonces plus personnalisées via Display & Video 360 sans cookies tiers.

Une nouvelle solution appelée Publisher Advertiser Identity Reconciliation, ou PAIR, réconcilie les données de première partie pour les audiences qui ont visité tous les deux un site d’annonceur et un site d’éditeur.

Auparavant, il n’était pas facile d’utiliser les deux ensembles de données dans le respect de la vie privée, car cela impliquait que les éditeurs partagent les informations des utilisateurs directement avec les annonceurs.

Désormais, les annonceurs et les éditeurs pourront activer des informations propriétaires cryptées uniques à leurs sites via l’agrégation.

Ce processus garantit qu’aucune donnée au niveau de l’utilisateur n’est jamais partagée entre les parties. Google affirme que les informations ne sont lisibles et significatives que dans le contexte limité de leur relation directe.

Dans un article de blog, Google déclare :

« PAIR donne aux annonceurs la possibilité de se connecter plus étroitement avec leurs publics connus, tout en évitant de suivre les individus sur le Web. En conséquence, les annonceurs peuvent diffuser des publicités pertinentes auprès de certains de leurs publics les plus intéressés, ce qui contribue à augmenter les performances publicitaires et à atteindre les objectifs marketing, tout en respectant les attentes des utilisateurs en matière de confidentialité. »

Que signifie PAIR pour les entreprises ?

Pour les entreprises, cette mise à jour de Google Display & Video 360 signifie qu’elles peuvent utiliser les données collectées de première main pour cibler les annonces sur des audiences pertinentes sur le Web.

Avec PAIR, les entreprises peuvent cibler plus efficacement les annonces sur les personnes qui ont partagé des informations avec elles, telles que les anciens acheteurs et les personnes figurant sur une liste de diffusion.

PAIR peut également être utilisé pour diffuser des publicités aux abandonneurs de panier et empêcher les gens de voir des publicités pour un produit qu’ils ont déjà acheté.

En introduisant un moyen sécurisé et préservant la confidentialité de combiner les données de première partie des annonceurs et des éditeurs, Google vise à répondre aux préoccupations concernant l’utilisation des données regroupées.

« Soixante-seize pour cent des annonceurs et des agences trouvent l’utilisation des identifiants basée sur des données regroupées préoccupantes d’un point de vue réglementaire.

C’est pourquoi PAIR est différent : il ne nécessite pas de mise en commun des données d’audience. Au lieu de cela, chaque annonceur et éditeur conservera la propriété et le contrôle de ses données. »

PAIR permet de s’assurer que les utilisateurs ne voient que les publicités des annonceurs et des éditeurs avec lesquels ils ont des relations directes.

Google affirme que cette pratique peut inspirer la confiance dans votre marque. Vous ne diffuserez pas d’annonces aux personnes qui n’ont pas interagi avec vous, ce qui est considéré comme un moyen moins intrusif de faire de la publicité.

Comment les annonceurs et les éditeurs connectent-ils leurs données ?

Les annonceurs et les éditeurs peuvent utiliser des salles blanches pour connecter leurs données. Les salles blanches garantissent la sécurité de toutes les données partagées par les annonceurs et les éditeurs, et seules les données chiffrées sont partagées avec Google à des fins de rapprochement.

Google s’associe à trois fournisseurs de salles blanches, Habu, InfoSum et LiveRamp.

En plus de faciliter la connexion des données, les salles blanches aident à gérer le processus de téléchargement et de cryptage, ce qui signifie que les annonceurs et les éditeurs n’ont pas à le gérer eux-mêmes.

Les marques et les éditeurs disposant de données de première partie sont invités à contacter leurs représentants Display & Video 360 pour plus d’informations sur l’utilisation de PAIR.


La source: Google

Image en vedette : Capture d’écran de blog.google/products/marketingplatform/360/engage-your-first-party-audience-in-display-video-360/, octobre 2022.

Conseils pour réussir vos annonces pour une offre de produit : entretien avec Bruce Clay

0

Dans le cadre de notre série d’interviews SEJ, j’ai récemment rencontré Bruce Clay de Bruce Clay Inc. pour discuter des annonces de liste de produits.

Beaucoup de gens ont eu du mal avec les annonces de listes de produits ces derniers temps, moi y compris, j’ai donc demandé à Bruce de fournir quelques conseils que nous pouvons tous utiliser pour avoir plus de succès avec eux.

Écoutez ses conseils dans la vidéo ci-dessous :

Voici quelques points clés de la vidéo :

  • Lorsque vous pouvez réellement placer votre annonce de liste de produits (PLA), vous êtes bon, dit Bruce. Là où les gens rencontrent le plus de difficultés, c’est lorsqu’il s’agit de sauter à travers les cerceaux nécessaires et de placer le PLA.
  • Le deuxième plus gros problème avec les PLA est la fixation du prix. Vous voulez pouvoir enchérir sur les annonces de liste de produits pour les faire apparaître, puis une fois qu’elles s’affichent, vous devez toujours avoir un prix attractif, car c’est ce que les clients vont regarder lorsqu’ils choisissent un PLA plutôt que une autre.
  • Un autre problème avec les PLA est de ne pas savoir comment ils vont être rendus. Seront-ils dans un carrousel ou pas dans un carrousel ? Bruce dit qu’à ce stade, il n’y a aucun moyen d’optimiser efficacement les PLA pour les carrousels.
  • Vous n’avez pas de visibilité sur les PLA pour beaucoup des mêmes choses que vous faites avec les publicités PPC. Bruce dit que les PLA sont primitifs par rapport aux publicités PPC. Le processus suivi par Bruce lors de l’optimisation de ses PLA consiste à comprendre le taux de conversion, puis à revenir en arrière dans les PLA, puis à déterminer s’il faut augmenter ou diminuer l’enchère.
  • Presque tout le monde vole à l’aveugle en ce qui concerne les PLA, dit Bruce. Vous fixez le prix, vous définissez votre enchère, vous n’avez aucune visibilité et vous espérez juste que ça va marcher.
  • Si votre PLA n’est pas proche du sommet, il pourrait tout aussi bien ne pas y être, dit Bruce. La seule façon de vous assurer que votre annonce s’affichera près du sommet est de payer plus.
  • En ce qui concerne l’optimisation des images pour les PLA, Bruce dit que nous savons que Google a une préférence pour le format jpeg. Lorsque le PLA est visualisé sur un ordinateur de bureau, vous pouvez généralement voir plus de détails, alors que sur un téléphone, vous ne le pouvez pas, c’est donc quelque chose à garder à l’esprit lors de l’optimisation pour différents appareils.
  • Bruce dit qu’il a découvert qu’un arrière-plan clair fonctionne mieux qu’un arrière-plan noir, mais ce sont des éléments fondamentaux qui fonctionnent pour toutes les images, quel que soit l’appareil sur lequel elles sont visualisées.

Veuillez visiter SEJ YouTube pour plus d’interviews vidéo.

Facebook déploie de nouvelles superpositions pour les annonces de produits, les modèles de vacances, etc.

0

Facebook aide les annonceurs dans leurs stratégies de marketing des fêtes en déployant de nouvelles fonctionnalités publicitaires bien avant le début de la saison.

Voici un aperçu des toutes nouvelles améliorations que les annonceurs peuvent utiliser en cette période de fêtes.

Nouvelles superpositions pour les annonces de produits

Facebook étend les superpositions d’annonces de produits, une fonctionnalité introduite l’année dernière, avec de nouveaux modèles spécialement conçus pour la saison des fêtes.

Plus particulièrement, les annonceurs peuvent utiliser une superposition Black Friday pour promouvoir plus visuellement les produits à prix réduits.

La société affirme qu’il y a eu plus de 450 millions de vues du Black Friday et d’autres vidéos connexes au cours du week-end de shopping de Thanksgiving l’année dernière.

« Deux grands détaillants qui ont testé les nouvelles bordures décoratives ont augmenté leur retour sur les dépenses publicitaires de 40 % chacun. »

Les nouvelles superpositions sont disponibles dès aujourd’hui.

Modèles de vacances pour les annonces vidéo

Facebook s’appuie sur le kit de création vidéo pour les annonces mobiles d’abord, introduit le mois dernier, avec des modèles et des autocollants spécifiques aux vacances.

Cela aidera les entreprises à créer plus facilement des publicités vidéo qui présentent leurs produits avec des visuels spécifiques aux fêtes.

De nouveaux modèles d’annonces vidéo seront disponibles dans les semaines à venir.

Mises à jour des annonces de collection

Les annonceurs pourront bientôt diriger les acheteurs des publicités de collection vers le modèle de vitrine instantanée.

Ici, les annonceurs peuvent automatiquement organiser les produits de leur catalogue en groupes plus personnalisés tels que « Suggérés pour vous » et « Les plus consultés ».

Les annonceurs pourront également utiliser le modèle de vitrine instantanée pour ajouter une vidéo générée automatiquement avec les produits pertinents de leur catalogue.

Cela simplifie encore le processus de création vidéo et aidera les utilisateurs à voir les publicités les plus pertinentes pour eux.

YouTube lance des annonces vidéo verticales pour les campagnes TrueView et universelles de promotion d’applications

0

Google lance des annonces vidéo verticales sur YouTube pour les campagnes TrueView et Universal App.

La société affirme que plus de 70% du temps de visionnage de YouTube se produit sur des appareils mobiles.

Afin d’offrir une expérience plus fluide aux mobinautes, YouTube propose désormais une solution publicitaire adaptée aux vidéos verticales.

YouTube a mis à jour son lecteur vidéo mobile pour s’adapter aux vidéos verticales l’année dernière.

Une vidéo verticale apparaîtra plus grande qu’une vidéo paysage, couvrant 75 % de l’écran. Si un utilisateur clique ensuite sur le bouton plein écran, la vidéo couvrira 100 % de l’écran lorsque l’appareil est tenu en mode portrait.

Les publicités vidéo verticales sont conçues pour permettre aux annonceurs de mieux profiter des nouvelles dimensions d’écran offertes par le lecteur adaptatif.

« Les publicités vidéo verticales fournissent une grande et belle toile pour diffuser votre message sur mobile et permettre l’engagement avec vos clients d’une manière qui correspond à leurs préférences de visionnage. De plus, elles constituent un excellent moyen de compléter les vidéos horizontales. Nous vous recommandons d’ajouter des éléments vidéo verticaux et horizontaux à la même campagne pour maximiser l’impact sur la marque. »

En ce qui concerne les vidéos verticales, YouTube conseille aux annonceurs d’éviter les messages de base dans les 10 % supérieurs et les 25 % inférieurs de la vidéo. Ce sont les zones les plus fréquemment cultivées.

À l’avenir, si les annonceurs souhaitent que les annonces vidéo s’affichent de manière optimale sur différents appareils, il est recommandé d’utiliser des ratios vidéo différents pour les campagnes vidéo et universelles de promotion d’applications.

Les formats d’image pris en charge sont les suivants :

  • Paysage : 16:9
  • Verticale : 9:16
  • Carré : 1:1

Lors des tests, YouTube indique que les publicités vidéo verticales ont aidé une grande marque à augmenter de 33 % la notoriété de la marque et de près de 12 % la considération.

Le CTR des annonces Google augmente après la suppression des photos d’auteur

0

Google a pris la décision à la fin du mois dernier de supprimer les photos d’auteur des résultats de recherche. Cela a conduit à spéculer que la décision a été prise en raison de l’impact des photos d’auteur sur le CTR des annonces de recherche payante.

Larry Kim, CTO chez Wordstream, s’est mis à la recherche de preuves pour étayer cette théorie. Larry a récemment publié ses découvertes dans un nouveau rapport.

Dans le rapport, Larry a examiné le CTR d’une annonce de recherche avant et après l’annonce de Google. Il a été prouvé que le CTR de l’annonce de recherche qu’il a examinée augmentait considérablement lorsque les photos de l’auteur n’étaient plus affichées dans les résultats de recherche.

Le CTR de l’annonce a augmenté de 44,8 % après la suppression des photos d’auteur. Larry ajoute que les données ont été testées rigoureusement et que la différence est statistiquement significative avec une confiance de 99 % en raison du nombre élevé d’impressions d’annonces quotidiennes pour le mot clé particulier (le mot clé qu’il a testé était « mots clés négatifs »).

Larry a résumé ses découvertes dans une déclaration fournie au Search Engine Journal :

Nous savons que les annonces pour une offre de produit attirent l’attention et les clics à cause des images, il va donc de soi que la suppression des photos d’auteur des résultats de recherche naturels aurait l’effet inverse. Beaucoup soupçonnaient que c’était le cas – maintenant nous le savons avec certitude.

Pour plus de détails, consultez le rapport complet publié sur le blog de Wordstream.

Google teste de nouvelles annonces pour les recherches musicales

0

Le Wall Street Journal a repéré Google testant de nouveaux blocs d’annonces « écouter maintenant » pour les recherches musicales, en collaboration avec Spotify, Rhapsody et Beats Music.

Lorsque vous recherchez le nom d’un artiste musical, Google affiche des annonces regroupées sous le libellé « Écoutez maintenant ». Les publicités visent à promouvoir les services de musique, y compris Google Play.

Les publicités apparaissent dans les recherches sur les appareils mobiles et les ordinateurs de bureau, et fonctionnent déjà bien pour certains annonceurs.

Un porte-parole de Google a déclaré au WSJ :

« Nous sommes heureux d’aider les utilisateurs à trouver rapidement des sources légitimes pour leurs films préférés, leur musique et plus via la recherche Google. »

Google a commencé à tester ces publicités au cours des dernières semaines, selon des personnes familières avec le test qui ont parlé avec WSJ. Les services de musique paient pour chaque clic qu’ils obtiennent, de la même manière que Google est payé pour ses annonces de liens texte traditionnelles, a confirmé un porte-parole de Google.

Google poursuit une approche similaire avec d’autres nouveaux blocs d’annonces qui peuvent simplifier le processus d’achat pour les consommateurs. Par exemple, une recherche d’hôtel fait apparaître une boîte avec des photos, des critiques et un widget interactif où les utilisateurs peuvent entrer leurs dates de voyage. Ce type de bloc d’annonces élimine les étapes pour le consommateur en transmettant les dates directement au site où la réservation est effectuée.

Un autre exemple de blocs d’annonces facilitant les choses pour les clients est la façon dont les annonces de liste de produits de Google affichent des images et des prix pour un article, de sorte que vous pouvez comparer les prix avant de cliquer sur l’annonce et d’aller sur le site Web du détaillant.

Effectuez le suivi des clics sur les annonces menant à des appels téléphoniques grâce aux conversions par appel du site Web d’AdWords

0

Soixante-dix pour cent de tous les internautes mobiles ont appelé une entreprise directement à partir d’annonces de recherche, selon Google, mais qu’en est-il des internautes qui appellent une entreprise après avoir cliqué sur une annonce de recherche ?

Il existe maintenant un moyen de suivre ces personnes. Aujourd’hui, Google a annoncé le lancement des conversions par appel de site Web, un moyen pour vous de suivre les appels depuis votre site Web qui se produisent après un clic sur une annonce.

Google suivra les clics qui conduisent à des appels en insérant dynamiquement un numéro de transfert Google sur votre site Web qui mesure les appels effectués par les utilisateurs qui ont cliqué sur l’une de vos annonces de recherche.

Vous pourrez attribuer la conversion par appel et la valeur de conversion au mot clé et à l’annonce qui ont conduit l’utilisateur vers votre site. Google dit que vous pourrez le faire s’ils cliquent sur le numéro ou le composent directement depuis leur téléphone.

Grâce aux conversions par appel de site Web, vous pouvez comprendre quels mots clés et annonces génèrent le plus d’appels téléphoniques depuis votre site Web et lesquels génèrent des appels plus intéressants. Vous pouvez également attribuer des valeurs différentes aux appels provenant de différentes pages de votre site Web. Par exemple, un concessionnaire automobile local peut attribuer plus de valeur aux appels depuis sa page d’essai routier et moins de valeur aux appels depuis sa page d’accueil.

Pour commencer avec les conversions par appel sur le site Web, placez l’extrait de code sur votre ordinateur ou votre site Web mobile et un numéro de transfert Google unique sera généré pour chaque clic sur une annonce AdWords.

Le numéro généré continuera à s’afficher jusqu’à 90 jours pour capturer les futures conversions par appel. Pour vous assurer que le numéro se fond dans le reste de votre site Web, vous pouvez même personnaliser l’apparence de ces numéros, y compris : la couleur, la police et la taille.

Vous pouvez en savoir plus sur les conversions d’appels sur le site Web et sur la façon de les configurer. ici.

Comment gagner la bataille sur le champ des annonces pour une offre de produit de Google

0

Il y a une bataille en cours en ce moment et aucune boutique en ligne n’en est épargnée. Le prix est élevé : clics et conversions et concurrence féroce.

Le champ de bataille : l’immobilier de Google. Et maintenant, avec la fusion des annonces pour une offre de produit dans les campagnes Shopping, les magasins de commerce électronique ont encore plus de munitions à vous tirer dessus.

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Oui, vos concurrents pourraient être en train de vous faire des annonces de liste de produits. Heureusement, vous pouvez vous défendre.

Mais d’abord, vous devez savoir ce qu’ils font mieux.

Comment vos concurrents pourraient gagner

1. Affichage des évaluations de produits Google

Les avis d’anciens clients peuvent aider les acheteurs à prendre leur décision d’achat finale. Considérez ceci : dans leur étude de 2007, Ae Kim Young et Jaideep Srivastava ont prouvé que les acheteurs en ligne accordent plus de confiance aux informations contenues dans les évaluations des clients que la plupart des autres sources. Cela signifie que vous devez vous concentrer sur ces critiques.

Vos concurrents peuvent afficher des évaluations de produits Google, ce qui permet non seulement à leurs annonces de se démarquer, mais également d’être plus authentiques. Pourquoi? Car, selon Ni Yegang, «les consommateurs ont plus confiance dans le produit sur lequel les commentaires sont autorisés…”

2. Avec des images de meilleure qualité

Les gens sont nerveux à l’idée d’acheter des produits sans les voir. Ils veulent toucher et sentir un produit avant l’achat, mais bien sûr c’est impossible en ligne. Pour compenser, vous devriez leur offrir des photographies de produits de haute qualité. Facilitez la tâche des utilisateurs pour effectuer un zoom avant, un zoom arrière et voir votre produit sous tous les angles.

Les images peuvent augmenter vos taux de conversion. Dans le même temps, n’oubliez pas qu’une mauvaise photographie du produit peut empêcher les utilisateurs de cliquer sur vos annonces.

Dans leur étude de 2011 sur l’effet des images sur les listes de recherche CTR, Goswami, Chittar et Sung d’eBay Search ont découvert que :

  • Les fonctionnalités d’image de produit ont un impact sur le comportement de recherche des utilisateurs.
  • La luminosité de l’arrière-plan est la caractéristique la plus corrélée au CTR (l’arrière-plan blanc générant l’impact le plus positif sur le taux de clics).
  • Les fonctionnalités d’image ont le pouvoir de prédire le CTR.

3. Offrir un prix inférieur

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Les détaillants en ligne se font largement concurrence sur les prix. Avec la commodité et la confiance, le prix est considéré comme le principal facteur de motivation lors d’un achat en ligne. Il n’est pas surprenant que nous soyons devenus des chasseurs de prix toujours à la recherche d’une bonne affaire.

Si votre concurrent propose des prix plus bas, ses annonces pourraient naturellement susciter un plus grand intérêt de la part des acheteurs potentiels.

4. Domination des SERP avec Adwords et PLA

Enfin, vos concurrents peuvent utiliser des PLA en conjonction avec Adwords, dominant davantage l’immobilier de recherche. Ces données du dernier rapport SEMRush montrent que les grandes marques utilisant à la fois des publicités PPC et PLA pour promouvoir des produits battent les marques qui se concentrent uniquement sur les PLA.

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Comment vous pouvez riposter

1. Découvrez exactement qui est votre concurrence

Commencez par découvrir à qui exactement faire la guerre en premier. Je vais utiliser le nouvel outil d’analyse et de rapports des annonces de liste de produits SEMRush de mon entreprise pour analyser la concurrence PLA.

Il y a deux manières d’accomplir cette tâche :

A. Par votre propre domaine

Si vous faites déjà la promotion de produits avec des PLA, saisissez votre domaine dans le champ de recherche et accédez à PLA research/PLA Competitors.

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Le rapport vous montrera toutes les entreprises avec lesquelles vous êtes en concurrence dans les PLA (veuillez noter que pour l’instant nous ne montrons que des données américaines) ainsi que des mesures supplémentaires qui pourraient vous intéresser, notamment :

Mots clés courants entre votre domaine et celui de vos concurrents pour vous aider à mieux déterminer l’ampleur de la concurrence.

Nombre de mots-clés Adwords pour aider à évaluer à quel point ils utilisent AdWords et PLA.

Et plus.

B. Par votre domaine concurrent

Si vous envisagez uniquement d’utiliser des PLA et que vous souhaitez évaluer la concurrence potentielle, suivez le même processus que ci-dessus, mais utilisez plutôt le domaine de votre concurrent le plus proche.

Le rapport des concurrents PLA vous aidera à évaluer les autres domaines avec lesquels ils sont en concurrence (et en fin de compte ceux avec lesquels vous devrez probablement également rivaliser).

2. Recherchez leurs tactiques

Tout d’abord, cliquez sur le Copies APL signaler pour voir les publicités de votre concurrent. Portez une attention particulière à :

  • Qualité de leurs images
  • Prix
  • Nombre de mots-clés pour lesquels ils positionnent l’annonce.

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Ensuite, consultez le rapport PLA Positions qui offre un aperçu plus approfondi des stratégies de vos concurrents :

  • Mots-clés qu’ils ciblent
  • Emplacement de l’annonce
  • Volume de recherche de mots-clés
  • Source SERP. En cliquant sur ce bouton, vous verrez à quoi ressemble l’annonce sur la page SERPs.

Comment gagner la bataille sur le champ Google Product Listing Ads

Apporter des modifications à votre flux

Mettez en valeur les produits saisonniers à l’aide d’étiquettes personnalisées

Google a récemment apporté quelques modifications aux campagnes Shopping. L’un d’eux consiste à changer les étiquettes Adwords en étiquettes personnalisées. Vous êtes limité à n’en avoir que cinq, alors faites-en bon usage. Une idée est de les utiliser pour mettre en évidence les produits saisonniers dans votre flux.

Mettre à jour les informations sur le produit

Les PLA sont affichés en fonction des informations que vous spécifiez sur un produit, et non des mots-clés. Par conséquent, mettez à jour vos informations pour obtenir la plus grande exposition pour vos produits. Vous devez porter une attention particulière à :

  • Titre du produit. Selon les recherches de CPC Strategy, Google pondère les termes de gauche à droite, ceux les plus à gauche étant plus pertinents que ceux plus proches de la fin du titre. Mettez à jour vos titres pour inclure les mots clés les plus pertinents au début du titre du produit.
  • La description. Comme pour les titres de produits, vous devez formater vos descriptions de gauche à droite. Lors de la rédaction de vos descriptions, assurez-vous de garder à l’esprit les filtres de recherche, l’intention de l’utilisateur et les recherches à longue traîne.
  • Étiquettes personnalisées. Avec seulement cinq étiquettes, essayez de les utiliser pour mettre en évidence les produits que vous voulez vraiment pousser dans la recherche.

Mettre en œuvre les classements par étoiles

Nous avons déjà discuté de l’importance des recommandations ; notes et avis pour renforcer la confiance et motiver les utilisateurs à acheter. Assurez-vous donc que les notes en étoiles s’affichent également pour vos produits. Google explique :

« Ces classements par étoiles représentent des données agrégées de classement et d’examen du produit, compilées à partir de plusieurs sources, notamment des marchands, des agrégateurs tiers, des sites éditoriaux et des utilisateurs. Un produit doit avoir au moins 3 avis pour que les avis sur le produit soient éligibles à l’affichage.“

Pour que vos avis sur les produits apparaissent dans les PLA, vous devez partager tous vos avis sur les produits directement ou via des sites Web tiers tels que Ekomi ou Baazarvoice (la liste complète est ici.)

Clé à emporter

La publicité en ligne n’est plus facile. Les détaillants doivent constamment se battre pour les clics et les conversions. Avoir un aperçu de leurs stratégies peut vous aider à améliorer vos campagnes et à acquérir un avantage concurrentiel.

Toutes les données fournies (sur les captures d’écran et les graphiques) sont exactes au 10 novembre 2014

Qui a placé cette annonce ? Yahoo expérimente sans URL à afficher dans les annonces PPC

0

Bien que le marketing de recherche ait certainement connu sa part de changement au cours de la dernière décennie et demie, certaines choses sont toujours restées constantes. L’une d’entre elles est l’URL à afficher, cette ligne conviviale de texte vert qui vous indique où votre clic vous mènera. Mais l’URL à afficher restera-t-elle éternellement ? Certains SERP récents de Yahoo suggèrent que le moteur de recherche teste des annonces qui n’ont aucune URL à afficher.

_Réduction de la maison de jeu_

Repéré pour la première fois par BrandVerity, il a révélé plusieurs annonces entièrement composées d’un titre et d’un texte d’annonce à l’appui. Fait intéressant, à partir de la capture d’écran, vous pouvez voir que si trois des annonces (surlignées en rouge) n’avaient pas d’URL à afficher, quelques autres sur le SERP les incluaient toujours.

Si c’est bien quelque chose que Yahoo essaie de tester, il sera intéressant de voir comment cela affecte les campagnes des annonceurs. En particulier, il convient de considérer l’impact sur les marques. « Sans une URL à afficher pour démontrer explicitement qui est un annonceur, la distinction entre une marque et ses différents partenaires, affiliés et même concurrents peut être floue », a déclaré Jennie Scholick de BrandVerity, « Il serait encore plus difficile de couper à travers l’encombrement si vous ne pouvez pas montrer aux consommateurs qui vous êtes.

Yahoo expérimentant ses SERP ne serait pas une décision surprenante, car il a souvent testé les limites de la recherche payante dans le passé. Des formats tels que Rich Ads in Search, dont Yahoo a été le pionnier, ont fourni aux annonceurs la possibilité d’inclure des logos, des images, des vidéos et d’autres médias dans leurs publicités. Toutefois, la suppression des URL à afficher constituerait une dérogation importante à ces formats, qui offrent généralement des opportunités de branding supplémentaires.

C’est un moment intéressant pour tester cela car Firefox vient de transférer Google à Yahoo comme moteur de recherche par défaut.

Il sera intéressant de voir ce qui en résultera, le cas échéant, sur Yahoo et sur d’autres moteurs de recherche. Les moteurs de recherche testent souvent de nouvelles idées publicitaires, mais celles-ci ne finissent généralement pas par devenir la nouvelle norme. Je serais certainement surpris si Yahoo ou quelqu’un d’autre décidait de s’éloigner des URL à afficher, mais nous verrons comment cela se développera.

Avez-vous déjà vu cela dans Yahoo? Dites-moi ce que vous en pensez : est-ce éthique ?

Capture d’écran prise le 28 novembre 2014 sur Yahoo Search.

Mise à jour Google Ads : cibler les utilisateurs qui cliquent sur les annonces intégrées à l’application

0

Google Ads déploie une mise à jour pour les spécialistes du marketing d’applications conçue pour augmenter les revenus générés par les publicités intégrées aux applications.

Désormais, les campagnes d’applications de Google Ads vous permettent de cibler les personnes ayant une affinité pour cliquer sur les annonces dans les applications.

La nouvelle option de ciblage est cibler le retour sur les dépenses publicitaires pour les revenus publicitaires ou tROAS pour les revenus publicitaires pour faire court.

Dans une annonce, Google précise :

« Il s’agit d’une mise à jour de la stratégie d’enchères de retour sur les dépenses publicitaires cible, ou tROAS, qui est recommandée si vous recherchez un retour sur les dépenses publicitaires spécifique de vos campagnes d’applications. Si vous avez une application Android utilisant les rapports de conversion du SDK Google Analytics pour Firebase, vous pouvez calculer le tROAS en transmettant une valeur de revenu dynamique des événements in-app dans Google Analytics aux annonces Google, afin d’améliorer la valeur moyenne en dollars que vous souhaitez récupérer. chaque dollar dépensé pour l’acquisition d’utilisateurs.

Lorsque vous utilisez le tROAS pour les revenus publicitaires, les dépenses publicitaires sont déterminées par la probabilité qu’un utilisateur clique sur les publicités intégrées à l’application.

Exigences et mise en œuvre

Pour utiliser le tROAS pour les revenus publicitaires, vous devrez travailler avec un développeur pour envoyer toutes les données de revenus publicitaires d’AdMob ou de tiers à Google Analytics pour les enchères.

Pourquoi? Parce que les revenus publicitaires tiers dans Google Analytics permettent l’importation de revenus depuis n’importe quelle plate-forme de monétisation dans Google Analytics pour les enchères tROAS.

En outre, vous devez associer votre propriété Google Analytics à Google Ads et envoyer votre événement ad_impression Google Analytics à Google Ads.

Une fois ces conditions remplies, vous pouvez implémenter cette nouvelle fonctionnalité de ciblage en configurant un tROAS pour la campagne d’applications de revenus publicitaires et en sélectionnant l’événement « ad_impression » pour optimiser les revenus publicitaires.

Disponibilité

L’objectif de retour sur les dépenses publicitaires pour les revenus publicitaires est désormais disponible pour les annonceurs qui diffusent des campagnes d’applications.


La source: Google

Image en vedette : Tada Images/Shutterstock

Google intègre la balise Google avec les annonces et l’analyse

0

Google facilite la mise en œuvre de la balise Google sur l’ensemble d’un site Web en l’intégrant à Google Ads et Google Analytics.

Les balises à l’échelle du site sont essentielles pour comprendre comment les clients interagissent avec un site Web et ses annonces.

Cependant, il n’est pas facile de configurer et de gérer des balises sans expertise technique.

En août, Google a déployé une balise Google unique et réutilisable qui aide les annonceurs à configurer et à gérer les balises sur l’ensemble du site.

La balise Google permet aux annonceurs d’en faire plus sur différents produits et comptes Google sans modifier le code d’un site Web.

Désormais, Google déploie des fonctionnalités supplémentaires qui simplifient le processus de configuration et offrent plus de visibilité sur la couverture de mesure d’un site.

Résumé de la couverture des balises

Pour améliorer la précision des mesures, le balisage doit être utilisé sur toutes les pages du site Web. Désormais, vous pouvez déterminer rapidement si votre balise Google a été implémentée sur toutes les pages de votre site Web à l’aide du nouveau résumé de la couverture des balises.

Le résumé de la couverture des balises suggérera également des pages qui n’ont peut-être pas été correctement balisées pour s’assurer qu’elles sont incluses.

Dans un article de blog, Google partage un exemple d’utilisation du rapport récapitulatif sur la couverture des balises :

« Vous verrez où vos balises sont implémentées dans les pages suggérées, qui peuvent être ajoutées à votre résumé pour comprendre ultérieurement la couverture de vos balises sur ces pages. Et, si les suggestions n’incluent pas toutes les pages de votre site Web, ajoutez rapidement les URL en les saisissant ou en téléchargeant un fichier CSV. Vous pouvez également cliquer sur l’icône Tag Assistant à côté de chaque page pour vérifier si vos balises sont correctement mises en œuvre.

Intégration avec Google Ads & Analytics

Pour rendre l’utilisation de la balise Google encore plus simple, les entreprises et les annonceurs pourront bientôt trouver des fonctionnalités de balise Google directement intégrées à Google Ads et Google Analytics.

Cette intégration élimine le besoin d’ajouter plus de code à votre site Web.

Pour les entreprises utilisant des systèmes de gestion de contenu ou des créateurs de sites Web populaires, vous pourrez désormais installer une nouvelle balise Google sur votre site Web sans apporter de modifications manuelles au code du site.

Vous pouvez réutiliser votre implémentation gtag.js existante ou créer une nouvelle balise Google à déployer sans apporter de modifications au code de votre site Web. Vous pouvez le faire directement dans votre CMS dans les flux de configuration de compte Ads et Analytics.

Les instructions du CMS s’affichent sur votre écran d’installation pour les plates-formes intégrées à la balise Google.


La source: Google
Image en vedette : Framalicious/Shutterstock

3 expériences à exécuter pour tester les annonces responsives sur le Réseau de Recherche

0

Les tests d’annonces responsives sur le Réseau de Recherche (RSA) peuvent être intimidants mais gratifiants.

Google envoyant l’annonce textuelle étendue (ETA) à la manière du dinosaure a déçu de nombreux annonceurs et spécialistes du marketing.

Mais les opportunités qui attendent ceux qui souhaitent tester les RSA sont considérables, en particulier lorsqu’elles sont associées à l’intelligence de la correspondance large.

Cependant, si vous n’avez pas suivi de près ces changements – ou si la gestion de campagnes Google Ads n’est qu’une de vos responsabilités professionnelles – il peut être déroutant de savoir quoi faire.

Aujourd’hui, je vais donc vous présenter trois expériences RSA que vous pourrez exécuter la prochaine fois que vous créerez une campagne sur le Réseau de Recherche.

Mais d’abord, assurons-nous que vous disposez du contexte dont vous avez besoin pour les tests RSA.

Ce que vous devez savoir sur les tests d’annonces responsives sur le Réseau de Recherche

Les tests avec les ETA étaient assez simples.

Vous diffuserez deux annonces (ou plus) avec des titres et des descriptions fixes, comparerez leurs taux de clics (CTR) et garderez éventuellement un œil sur les conversions à partir de la page de destination.

Cette approche a été possible parce que les ETA :

  • Présenté de la même manière à chaque utilisateur, à chaque fois.
  • Servi pour les mêmes requêtes les uns que les autres.
  • Les impressions n’ont pas joué un rôle aussi important dans les tests.

Toutes autres considérations étant égales, un RSA obtient 4 fois plus d’impressions qu’un ETA.

Cela nécessite d’utiliser une métrique appelée conversions par impression, que vous pouvez calculer en multipliant le CTR d’une annonce par son taux de conversion.

Autrement dit:

  • Les RSA servent à beaucoup plus de requêtes en raison d’un classement d’annonce plus élevé.
  • L’augmentation du nombre d’impressions entraîne une baisse typique du taux de conversion.
  • Cette même augmentation entraîne également une augmentation des conversions globales.
  • Les spécialistes du marketing doivent surveiller les conversions par impression (enchères manuelles) ou les conversions dans le cadre d’un objectif de coût par acquisition (CPA)/retour sur les dépenses publicitaires (ROAS).

Lire : Comment tester A/B les annonces responsives sur le Réseau de Recherche.

Expérience 1 : Épingler Vs. Mélanger et assortir

Arrière plan

Le premier test que vous devriez envisager d’exécuter est de voir les effets de l’épinglage sur vos campagnes.

Par défaut, les RSA mélangent et associent les titres et les descriptions pour tester et trouver les combinaisons auxquelles les gens réagissent le mieux.

L’épinglage vous permet d’indiquer à Google quelles positions de titre et de description doivent apparaître exactement là où vous les placez.

L’expérience

Créez deux annonces RSA identiques. Vous pouvez remplir autant de titres parmi les 15 et les quatre descriptions que vous le souhaitez ; assurez-vous qu’il est le même dans les deux annonces.

Ensuite, épinglez quelques-uns des titres et des descriptions dans une annonce, tout en laissant l’autre inchangée.

Ce que vous apprendrez

Des études ont montré que les RSA avec tous les éléments épinglés peuvent toujours obtenir d’excellents CTR et taux de conversion, mais ceux-ci augmentent lorsque vous n’épinglez pas (ou épinglez avec parcimonie).

L’exécution d’annonces identiques avec une ayant des éléments épinglés est un excellent moyen de savoir à quel point Google créera un écart entre les deux, toutes choses étant égales par ailleurs.

Expérience 2 : segmentation par message

Arrière plan

Le suivant est sans doute l’aspect le plus important des tests RSA – et, en tant que rédacteur, mon préféré.

Les plates-formes publicitaires gérant davantage la gestion des campagnes grâce à leur automatisation, la messagerie est plus importante qu’elle ne l’a été depuis un certain temps.

L’expérience

Vous pouvez créer jusqu’à trois annonces RSA par groupe d’annonces. Par conséquent, pour ce test, vous pouvez envisager d’optimiser votre annonce.

Chaque groupe d’annonces doit avoir un thème distinct centré sur un groupe de mots clés et utiliser une requête large. Vous pouvez aborder différents personnages, problèmes ou même des offres de sujets.

Ce que vous apprendrez

Cette expérience devrait vous montrer quels sujets obtiennent une réponse et pour quelles requêtes ils s’affichent.

Rien ne remplace le fait de savoir ce que vos clients recherchent et veulent entendre.

Et, lorsque tout le monde utilise les mêmes automatisations de base dans Google, c’est l’un des moyens de déniveler les règles du jeu pour capturer un avantage concurrentiel.

Expérience 3 : Pseudo-ETA avec un RSA de contrôle

Discussion sur Twitter RSA

Arrière plan

Bien que l’on puisse affirmer que la recréation d’ETA via l’épinglage va à l’encontre de l’objectif des RSA, certains annonceurs souhaitent toujours (ou ont besoin) de ce contrôle.

Le mérite de cette approche revient à Chris Rileyqui l’a identifiée comme un moyen de faire face à la limite de trois annonces publicitaires recommandées par groupe d’annonces.

L’expérience

Créez deux pseudo-ETA en épinglant trois titres et deux descriptions (pas d’autre copie).

La troisième annonce est un véritable RSA où vous laissez tout non épinglé, en utilisant plutôt l’espace pour tester de nouveaux messages.

Ce que vous apprendrez

Cette expérience permet de benchmarker les performances (en particulier le CTR) des pseudo-ETA.

Cela peut être utile pour les annonceurs qui doivent afficher certaines informations à tout moment, comme ceux qui opèrent dans des secteurs réglementés.

Lire : 4 raisons pour lesquelles le volume de clic diminue et que faire.

Il y a une opportunité avec les RSA si vous les utilisez correctement

Malheureusement, Google ne vous montre toujours pas quelle annonce a été diffusée pour un terme de recherche (le rapport limite cette connexion au niveau du groupe d’annonces).

Il ne vous montre pas non plus les performances basées sur les titres et les descriptions.

Bien qu’il y ait un certain élément de conjecture impliqué dans le déchiffrement des performances RSA, vous pouvez toujours structurer vos campagnes en fonction des données affichées par Google.

Voici quelques éléments supplémentaires à garder à l’esprit lorsque vous testerez votre prochaine campagne RSA :

  • La force des annonces est l’une des façons dont Google fournit des commentaires aux annonceurs sur la qualité de ses annonces.. Bien que ce ne soit pas quelque chose que vous vouliez rejeter d’emblée, ne ressentez pas le besoin d’apporter les modifications suggérées par Google à vos annonces pour obtenir un score de force d’annonce plus élevé.
  • Les RSA vous permettent d’ajouter jusqu’à 15 titres et quatre descriptions. Bien qu’il puisse être tentant d’emballer votre annonce et de voir les résultats, n’oubliez pas que plus d’éléments signifient plus de conjectures.
  • La structure et la messagerie de vos RSA comptent pour la moitié de vos résultats. Mettez-vous au travail à l’avance, ne sautez pas les principes fondamentaux (comme le positionnement et une bonne expérience de site Web) et travaillez avec vos clients et parties prenantes pour définir des attentes raisonnables.

Les RSA sont l’un des meilleurs exemples des changements d’automatisation de Google qui nécessitent un changement d’état d’esprit.

Optimisez la périphérie de vos campagnes (structure, création et données) et faites preuve d’un certain degré de patience.

Il y a de la place pour que les annonceurs créatifs et intelligents gagnent gros.

Davantage de ressources:

  • Comment effectuer un test A/B d’annonces responsives sur le Réseau de Recherche : étape par étape avec des conseils
  • Comment optimiser les annonces de recherche réactives de Google (RSA)
  • Tendances SEO 2022

Image en vedette : Shaiith/Shutterstock

Les experts B2B PPC donnent leur avis sur la recherche Google sur les annonces

0

Google a organisé son 3e événement annuel Search On le 28 septembre.

L’événement a annoncé de nombreuses mises à jour de la recherche concernant ces domaines clés :

  • Visualisation
  • Personnalisation
  • Durabilité

Après l’événement, l’agent de liaison publicitaire de Google, Ginny Marvin, a organisé une table ronde d’experts PPC spécifiquement dans l’industrie B2B pour donner leur avis sur les annonces, ainsi que sur la manière dont elles peuvent affecter le B2B. J’ai pu participer à la table ronde et j’ai obtenu de précieux commentaires de l’industrie.

La table ronde d’experts était composée de Brad Geddes, Melissa Mackey, Michelle Morgan, Greg Finn, Steph Bin, Michael Henderson, Andrea Cruz Lopez et moi-même (Brooke Osmundson).

La lutte avec les images

Certaines des mises à jour de la recherche incluent des résultats de recherche navigables, des images plus volumineuses et des messages commerciaux pour la recherche conversationnelle.

Brad Geddes, co-fondateur d’Adalysis, a déclaré que « Desktop n’a jamais été mentionné une seule fois. » D’autres ont fait écho au même sentiment, à savoir que bon nombre de leurs clients B2B dépendent des recherches et du trafic sur ordinateur. Avec des images diffusées principalement sur des appareils mobiles, leurs clients B2B n’en bénéficieront pas autant.

Un autre grand point a été soulevé à propos du contexte des images. Bien que les images soient excellentes pour une expérience utilisateur, la question réitérée par plusieurs membres de la table ronde :

  • Comment un produit B2B ou un service B2B est-il censé représenter ce qu’il fait dans une image ?

Les images dans la recherche sont certainement précieuses pour les secteurs verticaux tels que l’habillement, l’automobile et les entreprises de commerce électronique en général. Mais pour le B2B, ils peuvent être désavantagés.

Plus de cas d’utilisation, s’il vous plaît

Ginny a demandé au groupe ce qu’ils aimeraient changer ou ajouter à un événement comme Search On.

Le consensus général : Search On et Google Marketing Live (GML) sont devenus plus axés sur le consommateur.

Greg Finn a déclaré que l’événement Search On correspondait à ce qu’il attendait, mais que Google Marketing Live semble trop large maintenant et que Google ne parle plus aux annonceurs.

Marvin a reconnu et a ensuite révélé que Google avait reçu des commentaires selon lesquels après le GML de cette année, la vision semblait être orientée vers un investisseur de haut niveau.

Le groupe a donné quelques solutions potentielles pour aider à combler l’écart actuel de ce qui a été annoncé, puis plus tard comment les annonceurs peuvent agir.

  • Séance de suivi de 30 minutes sur comment ceux-ci concernent les annonceurs
  • Concentrez-vous moins sur les marchés verticaux
  • Fournir plus de cas d’utilisation

Michel Morgan et Mélissa Mackey a déclaré que « même de simples captures d’écran d’un exemple B2B SaaS » les aideraient énormément. Il est essentiel de fournir des éléments d’action tangibles sur la manière de transmettre ces informations aux clients.

Les chefs de produit Google donnent leur avis

La seconde moitié de la table ronde comprenait des contributions de plusieurs chefs de produit de recherche Google. J’ai commencé par une question plus large à Google :

  • Il semble que Google devienne un guichet unique permettant à un utilisateur de recueillir des informations et d’effectuer des achats. Comment les annonceurs doivent-ils s’y préparer ? Allons-nous nous attendre à voir un trafic plus faible, des CPC plus élevés pour conquérir cet espace convoité ?

Cecilia Wong, responsable produit mondial des formats de recherche chez Google, a mentionné que même s’ils ne peuvent pas commenter directement l’orientation générale, ils se concentrent sur la recherche. Leur recommandation :

  • Gérez les ressources et les images et optimisez-les pour une meilleure expérience utilisateur
  • Pour le B2B, alignez vos images comme un aperçu de ce à quoi les utilisateurs peuvent s’attendre sur la page de destination

Cependant, les éléments d’image ont des restrictions strictes sur ce qui est autorisé. J’ai poursuivi en demandant s’ils assoupliraient les restrictions d’actifs pour que B2B utilise la créativité dans ses actifs d’image.

Google n’a pas pu commenter directement, mais a reconnu que des restrictions plus souples sur le contenu des images étaient nécessaires pour les annonceurs B2B.

Les enchères basées sur la valeur en valent-elles la peine ?

Le sujet des enchères basées sur la valeur a été soulevé après que Carlo Buchmann, chef de produit de Smart Bidding, a déclaré qu’il souhaitait que les annonceurs adoptent et évoluent vers les enchères basées sur la valeur. Alors que les commentaires semblaient sombres, ils ont ouvert une conversation franche.

Melissa Mackey a déclaré que bien qu’elle ait parlé à ses clients des enchères basées sur les valeurs, aucun de ses clients ne voulait appuyer sur la gâchette. Pour le B2B, il est difficile d’évaluer la valeur sur différents points de conversion.

De plus, elle a déclaré que les clients deviennent obsédés par les informations sur leurs pipelines et peuvent finir par compliquer les choses. Pour résumer, ils ont du mal à traduire la valeur numérique entrée en valeur réelle d’une vente.

Geddes a mentionné que certains de ses clients les plus sophistiqués sont revenus aux enchères manuelles, car Google ne prend pas toutes les valeurs et tous les signaux à transmettre.

Finn a clos la conversation avec son expérience. Il a souligné que Google n’avait rien proposé sur les meilleures pratiques en matière d’enchères basées sur la valeur. En n’ayant qu’une seule valeur, cela ressemble à une enchère au CPA. Et lorsqu’un client a plusieurs entrées de valeur, Google a tendance à optimiser les conversions à faible valeur, ce qui affecte finalement la qualité des prospects.

Les chefs de produit Google Search ont conclu en fournissant des ressources supplémentaires pour approfondir les meilleures pratiques globales afin de tirer parti de la recherche dans le monde de l’automatisation.

Réflexions finales

Google a clairement indiqué que l’avenir de la recherche est visuel. Pour les entreprises B2B, cela peut nécessiter une créativité supplémentaire pour réussir et rivaliser avec les mises à jour de visualisation.

Cependant, les experts de la table ronde PPC ont estimé que si Google veut que les annonceurs adoptent ces fonctionnalités, ils doivent davantage soutenir les annonceurs, en particulier les spécialistes du marketing B2B. Avec un temps et des ressources limités, les annonceurs, petits et grands, essaient de faire plus avec moins.

Les spécialistes du marketing comptent sur Google pour rendre ces mises à jour de recherche pertinentes non seulement pour l’utilisateur, mais aussi pour les annonceurs. Avoir des guides, des cas d’utilisation et des conversations plus clairs est une étape importante pour rétablir la collaboration entre Google et l’annonceur.

Un merci spécial à Ginny Marvin de Google pour avoir fait de la place pour entendre les commentaires des annonceurs B2B, ainsi qu’à tous les experts PPC pour leur contribution.


Image en vedette : Shutterstock/TKM

Google rejettera les annonces menant à des pages contenant de la publicité intrusive

0

Google Ads met en œuvre une nouvelle politique exigeant que les pages de destination respectent les « normes de meilleures annonces », comme l’a défini la Coalition pour de meilleures annonces.

Une modification de la politique des exigences de destination de Google stipule que si une annonce mène à une page qui ne respecte pas les meilleures normes publicitaires, Google désapprouvera l’annonce.

Google envoie des e-mails aux annonceurs pour les informer du changement de politique, ce qui laisse environ un mois pour effectuer les mises à jour nécessaires.

L’e-mail lit:

«En octobre 2022, la politique relative aux exigences de destination sera mise à jour pour inclure une nouvelle politique exigeant que les expériences publicitaires sur les destinations soient conformes aux normes Better Ads de la Coalition for Better Ads. Les destinations contenant des expériences publicitaires qui ne sont pas conformes aux normes Better Ads Standards seront informées via le rapport sur l’expérience publicitaire, et toutes les publicités menant à ces destinations seront refusées.

Si vous utilisez Google Ads, cette nouvelle politique signifie que vous devez faire très attention aux pages sur lesquelles les internautes accèdent.

Google ne souhaite pas que les annonceurs dirigent les internautes vers des pages contenant des expériences publicitaires intrusives ou gênantes.

Vos pages de destination sont peut-être déjà conformes aux meilleures normes publicitaires, en particulier si elles sont optimisées pour la mise à jour de l’expérience de page de Google.

Si vous ne savez pas si vos pages de destination respectent les normes, Google vous en informera dans le rapport sur l’expérience publicitaire.

Les annonces qui ne respectent pas les meilleures normes publicitaires sont les suivantes :

  • Pop-up annonces
  • Lecture automatique d’annonces vidéo avec son
  • Annonces qui empêchent les visiteurs de voir le contenu principal
  • Annonces prestitielles et postitielles avec comptes à rebours
  • Grandes annonces collantes qui restent sur une page pendant que le visiteur défile
  • Densité d’annonces supérieure à 30 %
  • Annonces animées clignotantes

En règle générale, si une publicité interrompt l’expérience de navigation d’un visiteur, elle est presque certainement contraire aux meilleures normes publicitaires.


La source: Règles de publicité de Google, Coalition pour de meilleures annonces

Annonces Google Shopping : comment les configurer

0

Les annonces Google Shopping sont des annonces visuelles qui apparaissent lorsqu’un utilisateur recherche un produit sur Google.

Voici un exemple d’annonces Shopping lorsqu’un utilisateur recherche [pour over coffee].

Page de résultats de recherche Google pour verser sur du café affichant des annonces de shopping

Ce format d’annonce est particulièrement engageant. Il affiche des informations supplémentaires pertinentes pour les acheteurs en ligne, telles que les titres des produits, les images, les prix, les offres spéciales, les noms des vendeurs, la disponibilité locale, les avis, etc.

Quelle est la différence entre les annonces Google Shopping et les annonces textuelles Google ?

Les annonces Google Shopping sont affichées sous la barre de recherche, tout comme les annonces textuelles, mais comme elles ne se limitent pas au texte, elles attirent davantage l’attention des utilisateurs.

Il existe quelques différences dans la gestion de chaque format d’annonce, que nous aborderons ensuite.

Types de campagne

Pour diffuser des annonces Shopping, les annonceurs doivent activer des types de campagne Google Ads spécifiques, comme une campagne Shopping, une campagne Shopping intelligente ou une campagne Performance Max.

Cela diffère des annonces textuelles sur la recherche, qui sont placées en activant une campagne de recherche.

Notez qu’à l’été 2022, les campagnes Shopping intelligentes seront automatiquement mises à niveau vers les campagnes Performance Max, et les campagnes Shopping intelligentes cesseront d’exister. Le processus devrait s’achever fin septembre.

Beaucoup a été écrit sur les campagnes Performance Max, qui sont hautement automatisées et peuvent diffuser des annonces sur plusieurs canaux Google Ads.

Mais comme ce n’est pas l’objet de cet article, lorsque nous parlerons de Performance Max ici, nous nous concentrerons sur la partie qui place les annonces Shopping sur les pages de résultats de recherche.

Les campagnes Performance Max sur six canaux diffuseront des annonces sur

Ciblage

Le ciblage est également différent entre les campagnes sur le Réseau de Recherche et les campagnes Shopping.

Les annonceurs choisissent des mots clés pour déclencher des annonces dans les campagnes sur le Réseau de Recherche.

Pour les annonces Shopping, Google décide du produit à afficher pour une requête d’utilisateur particulière en fonction des données produit du flux.

Des données telles que le titre, la description, le MPN et la catégorie de produit associent automatiquement les annonces générées aux mots clés pertinents à la volée.

Structure du compte

Les annonceurs peuvent organiser leurs annonces Shopping en utilisant des groupes de produits dans les campagnes Shopping ou des groupes de listes dans les campagnes Performance Max pour indiquer à Google quels produits inclure dans diverses campagnes, groupes d’annonces ou groupes d’éléments.

La structuration aide les annonceurs à afficher des créations plus pertinentes dans Performance Max et à définir de meilleures enchères et de meilleurs budgets pour tous les types de campagnes Shopping.

Voici un exemple d’organisation de produits en deux campagnes Performance Max distinctes.

tableau avec deux campagnes aux performances maximales pour différents produits

Voici un autre exemple simple.

Supposons qu’un annonceur vende à la fois des téléviseurs et des câbles HDMI.

Les câbles ont une marge plus élevée que les téléviseurs, ils peuvent donc être ajoutés dans une campagne distincte avec un objectif de retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) plus agressif que la campagne pour les téléviseurs, qui ont une marge plus faible.

Bien sûr, les câbles constitueront une vente incitative pour de nombreux acheteurs de téléviseurs, mais la répartition des produits en fonction de la marge signifie qu’un utilisateur recherchant directement des câbles peut obtenir une offre différente de celle de ceux qui recherchent des téléviseurs qui peuvent ou non ajouter des câbles à leur achat.

La structure des annonces textuelles est simplement basée sur des campagnes contenant des groupes d’annonces.

Le groupe d’annonces contient les mots clés et les annonces. C’est donc là que l’annonceur se concentre sur le renforcement de la pertinence en rédigeant des annonces étroitement liées aux mots clés.

Les groupes d’annonces sont combinés dans des campagnes, où les budgets et les objectifs d’enchères sont généralement définis.

Faire correspondre l’inventaire aux bonnes campagnes et aux bons groupes de produits ou d’annonces peut être fastidieux avec les annonces textuelles et les annonces Shopping.

Les publicités

L’image ci-dessous montre à quoi ressemblent les annonces textuelles Google et les annonces Shopping lorsque vous effectuez une recherche.

En haut, vous avez les annonces Google Shopping. En dessous, vous pouvez voir les annonces textuelles.

Dans certains cas, les annonces Shopping s’affichent sur le côté droit de la page de résultats de recherche.

Les annonces textuelles sont créées en combinant des annonces responsives sur le Réseau de Recherche avec des extensions d’annonces.

Page de résultats de recherche Google avec des annonces shopping, des annonces textuelles et des listes organiques pour les chaussures ultra boost 2022

D’autre part, les annonces shopping sont générées dynamiquement à l’aide des données de divers flux du compte Merchant Center connecté.

  • Le titre, le prix et l’image proviennent du flux de produits.
  • La disponibilité en magasin et la disponibilité du retrait en magasin proviennent du flux d’inventaire en magasin.
  • Les promotions et les offres spéciales proviennent du flux de promotions.

Il existe également des moyens de faire varier les prix par région avec la mise en œuvre de la disponibilité régionale des pages de destination sur votre site Web.

Il est recommandé aux annonceurs d’utiliser tous les canaux publicitaires disponibles.

Pour cette raison, les annonceurs de commerce électronique doivent diffuser à la fois des annonces Shopping et des annonces textuelles (et probablement plusieurs autres types d’annonces sur Google).

Les annonces textuelles peuvent être rendues plus dynamiques en utilisant des personnalisateurs d’annonces ou des solutions tierces qui créent des annonces responsives sur le Réseau de Recherche (RSA) à partir de données d’entreprise structurées.

Pages de destination

Dans les annonces de recherche, les mots clés pour des produits spécifiques mènent généralement à une page de détail du produit (PDP), tandis que les mots clés pour des recherches de catégories de produits plus génériques mènent généralement à des pages de liste de produits (PLP).

Voici un exemple :

  • Spécifique: Adidas Ultraboost 22. Page d’accueil avec les différentes tailles et couleurs pour cette sneaker spécifique.
  • Générique: Chaussures de course. La page de destination montre tous les différents types de chaussures de course.

Enchères

Alors que les campagnes de recherche peuvent choisir parmi toutes les différentes stratégies d’enchères – y compris Maximiser les revenus ou Objectif de retour sur les dépenses publicitaires (tROAS) – Les annonces Shopping doivent presque toujours utiliser l’une des deux stratégies d’enchères automatisées susmentionnées.

Après tout, l’objectif des annonces Shopping devrait être de vendre des produits, et ces stratégies d’enchères sont les plus étroitement alignées sur cet objectif.

Toutefois, les annonceurs doivent examiner attentivement la relation entre la stratégie d’enchères et les résultats commerciaux.

Par exemple, Maximiser la valeur de conversion équivaut à maximiser les revenus, et la maximisation des revenus se produit lorsque les bénéfices sont nuls. Ce n’est peut-être pas un résultat souhaitable pour les annonceurs axés sur le profit.

C’est là que le tROAS entre en jeu et peut être utilisé comme levier pour optimiser le profit. Mais connaître le bon tROAS qui équilibre le volume avec la rentabilité par commande peut être délicat ; c’est une forme d’art en soi et quelque chose couvert ici.

Les annonces Google Shopping en valent-elles la peine ?

Si vous êtes dans le commerce électronique ou la vente au détail, la réponse courte est oui !

La recherche Google fait partie du parcours client de nombreux acheteurs en ligne.

Et les annonces Shopping vous permettent d’être là où les clients potentiels recherchent des articles à acheter.

Les annonces Google Shopping offrent plusieurs autres avantages que les autres types de campagnes de Google n’offrent pas.

Les annonces Shopping offrent la plus grande visibilité dans les SERP de Google

Les annonces Shopping offrent une meilleure visibilité de la marque avec de plus grandes impressions.

Et comme ils apparaissent tout en haut (avec des photos, des critiques et une image de marque), davantage de personnes peuvent voir vos produits.

Les annonces Shopping ont un taux de clics plus élevé

Comme le montrent les captures d’écran ci-dessus, les annonces Shopping obtiennent la plus haute priorité en termes de visibilité par rapport aux annonces textuelles et aux résultats organiques.

Cela signifie que les publicités Shopping attirent une bonne quantité de clics – ce à quoi il a été fait allusion dans le rapport sur les performances des médias du troisième trimestre 2022 de Merkle, où « la majorité des répondants à l’enquête [reported] le CPC et les clics augmentent Y/Y dans les annonces textuelles et les annonces shopping. »

Les annonces Google Shopping sont-elles gratuites ?

Bien qu’il existe des annonces Shopping payantes, Google a annoncé en 2020 que les entreprises pouvaient répertorier leurs produits gratuitement sur Google Shopping.

C’est différent de la recherche Google, qui est l’endroit par défaut auquel un utilisateur se rend lorsqu’il accède à google.com.

Google Shopping vit sur shopping.google.com ou est accessible en cliquant sur l’onglet Shopping à partir des principales pages de résultats du moteur de recherche Google (SERP).

Google Shopping fonctionne de la même manière que Google Search et contient un mélange d’annonces payantes et organiques, les annonces payantes étant affichées en haut.

Résultats de recherche Google Shopping pour les pantalons pour hommes

Bien que les annonces payantes obtiennent le plus d’impressions, vous ne devez pas ignorer la configuration d’annonces gratuites.

Google permet à vos clients potentiels de voir vos produits sur les sites de Google, tels que l’onglet Shopping, YouTube, la recherche, les images et Google Lens.

Pour être éligible aux annonces gratuites, assurez-vous de suivre les directives indiquées sur cette page.

Conclusion

Les annonces Shopping, qu’elles soient placées via des campagnes Shopping ou des campagnes Performance Max, peuvent générer beaucoup d’activité pour les marchands. Elles doivent donc faire partie de votre stratégie.

Mais il existe des différences significatives entre la façon dont les publicités sur le Réseau de Recherche et Shopping sont optimisées. Il est donc utile de connaître les différences et d’aborder chaque type de campagne différemment.

Davantage de ressources:

  • Premiers pas avec les listes de produits gratuites de Google Shopping
  • Google présente la recherche de vente au détail pour les sites de commerce électronique
  • 10 tendances PPC les plus importantes à connaître en 2022

Image en vedette : Prostock-studio/Shutterstock

Facebook permet désormais à tous les annonceurs de diffuser des annonces dans les histoires

0

Les publicités Facebook Stories sont désormais disponibles dans le monde entier pour tous les annonceurs.

Les publicités dans Facebook Stories ont été introduites pour la première fois en mai dernier en tant que test limité dans seulement trois pays.

Il convient également de noter que, depuis mai, le nombre de personnes qui consultent Facebook Stories chaque jour est passé de 150 millions à 300 millions.

Maintenant que l’audience a augmenté, Facebook a élargi la disponibilité des publicités dans les histoires.

En outre, les blocs d’annonces offrent de nombreuses fonctionnalités supplémentaires pour atteindre les objectifs commerciaux par rapport à leur lancement initial.

Offrant un peu plus que la possibilité de générer de la notoriété lors de leur première introduction, les publicités Facebook Stories prennent désormais en charge tous les objectifs actuellement disponibles pour les publicités Instagram Stories.

Ceci comprend:

  • Atteindre
  • Notoriété de la marque
  • Vues vidéo
  • Installations d’applications
  • Conversion
  • Trafic
  • Génération de leads

Pour mesurer dans quelle mesure les publicités d’histoires atteignent ces objectifs, la suite complète de capacités de ciblage et de mesure de Facebook est disponible pour les publicités d’histoires sur toutes les plateformes.

Dans son annonce officielle, Facebook vante l’impact des publicités sur les histoires :

« La publicité dans les histoires s’est avérée générer des résultats commerciaux précieux. Dans l’enquête Ipsos, 62 % des personnes interrogées ont déclaré être devenues plus intéressées par une marque ou un produit après l’avoir vu dans une story. Et les marques qui testent les publicités Facebook Stories obtiennent déjà des résultats. iHeartRadio, Kettle Chips et KFC font partie des annonceurs qui ont vu leur marque augmenter grâce à leurs campagnes publicitaires Facebook Stories.

Voici quelques autres statistiques incluses dans l’étude référencée par Facebook :

  • Plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré effectuer davantage d’achats en ligne après avoir vu des histoires.
  • 38% des personnes ont déclaré qu’après avoir vu un produit ou un service dans une histoire, elles en avaient parlé à quelqu’un.
  • 34% ont déclaré être allés dans un magasin pour chercher un produit après l’avoir vu dans une story.

Les annonceurs peuvent inclure des publicités Facebook Stories en tant que placement supplémentaire dans les publicités du fil d’actualité ou les campagnes publicitaires Instagram Stories.

Le Réseau Display de Google convertit désormais automatiquement les annonces textuelles en annonces illustrées « Texte plus riche »

0

Je suis constamment à la recherche de nouveaux outils, conseils et astuces pour améliorer les performances de Google AdWords pour les spécialistes du marketing. Récemment, j’ai appris que Google avait ajouté une nouvelle fonctionnalité géniale au Réseau Display de Google : il convertira désormais automatiquement les annonces textuelles en annonces illustrées !

Le Réseau Display de Google convertit les annonces textuelles en annonces illustrées |  SEJ

Plus tôt cette semaine, nous avons découvert ce nouveau format d’annonce étrange dans un compte client. Je veux dire, le format lui-même n’était pas étrange, mais tout à coup, ils avaient des annonces visuelles où seules des annonces textuelles étaient diffusées pour cette campagne d’affichage particulière.

Après beaucoup de réflexion et de navigation sur le Web à la recherche d’une annonce ou d’une couverture médiatique, nous n’avons trouvé qu’une seule petite mention de ce nouveau format, « Richer Text Ads », sur le blog Google AdSense. J’ai contacté un ami de Google pour voir si nous pouvions en savoir plus.

Depuis juillet 2015, le Réseau Display de Google convertit les annonces textuelles en annonces illustrées de type « texte plus riche »

Notre source chez Google a pu confirmer que OUI ! Google Display Network convertit les annonces textuelles en ce qu’ils appellent des annonces illustrées « Richer Text » et cela a commencé le mois dernier.

Alors c’est quoi? Google explique : « Le texte enrichi est le type d’annonce le plus sûr pour la marque au sein de notre famille d’annonces textuelles. Ce type d’annonce est diffusé sur les inventaires textuels + illustrés et illustrés uniquement. Un logo (de Google+) est associé à cette mise en page d’annonce pour ajouter une valeur de marque et une valeur esthétique supplémentaires. Veuillez contacter votre responsable de compte si vous souhaitez fournir une autre image. Contrairement au texte simple, les éditeurs n’ont aucun contrôle sur la couleur de ce type d’annonce. Au lieu de cela, la couleur est dérivée des couleurs primaires et secondaires du logo utilisé par les annonceurs. »

(Remarque : Ma source chez Google indique que les contrôles manuels seront bientôt disponibles.)

Voici un exemple d’annonce en texte enrichi créée automatiquement à partir de l’un de nos comptes clients :

Le Réseau Display de Google convertit les annonces textuelles en annonces illustrées |  SEJ

Mais comment la plate-forme décide-t-elle lesquelles convertir automatiquement en annonces illustrées ?

Selon notre source, les facteurs suivants font partie de la décision de convertir une annonce textuelle en image :

  • CTR
  • Conversions par dollar
  • Taux de conversion élevé
  • Temps d’attente de la page de destination

De plus, notre source chez Google déclare : « Nous n’utilisons le type d’annonce « texte plus riche » (image) que dans les emplacements texte + image et image uniquement et uniquement lorsque notre modèle CTR prédit prouve que pour cet annonceur et cet éditeur, le CTR augmente lors de l’utilisation ce type d’annonce. »

Comment ça marche : ce que vous devez savoir sur les annonces textuelles enrichies

Sur le Réseau Display de Google et sur AdMob, les annonces textuelles sont optimisées selon trois types d’annonces principaux : texte simple, texte enrichi et texte natif. Google veut choisir la façon dont vos annonces s’affichent pour optimiser les performances, car de meilleures performances pour vous = plus de revenus pour Google.

Le Réseau Display de Google convertit les annonces textuelles en annonces illustrées |  SEJ

Vous vous demandez comment Google convertit les annonces ? Nous l’étions aussi. Voici ce que nous avons découvert :

  • Pour les annonces illustrées textuelles plus riches, Google extrait le logo d’un compte G+ vérifié. Si aucun compte G+ vérifié n’est disponible, ils ne diffuseront pas d’annonce textuelle plus riche.
  • Pour les natifs, ils regardent d’abord le compte G+ et s’il n’est pas disponible, ils utilisent un référentiel d’images tiers pour associer contextuellement une image pertinente.
  • Les couleurs des annonces textuelles plus riches sont extraites des couleurs primaires et secondaires du logo. À l’avenir, Google permettra aux clients de définir leurs propres couleurs.
  • Google teste également en interne un nouveau processus de création de texte qui permettra aux clients de télécharger leur propre image.
  • Les annonces textuelles plus riches sont signalées en tant que médias enrichis dans le rapport sur les types d’annonces.

Si vous n’aimez pas l’idée, vous pouvez désactiver les annonces en texte enrichi en les désactivant via l’option « Annonces display améliorées » dans l’onglet « Autoriser et bloquer les annonces » de votre compte.

Dans l’ensemble, je pense que ce nouveau format est génial – il récupère votre image de marque pour vous sans aucun travail supplémentaire ! Bien sûr, il est préférable d’utiliser vos propres images publicitaires personnalisées si vous avez le budget et les compétences nécessaires, mais nous savons que de nombreux spécialistes du marketing ne le font pas.

Lorsque vous considérez l’effet potentiel sur vos niveaux de qualité au sein du Réseau Display de Google, cela peut en fait vous faire économiser de l’argent. CTR plus élevé = CPC plus bas !

Avez-vous vu des annonces Richer Text apparaître dans votre compte ? Dites-nous ce que vous en pensez!

Ce message est apparu à l’origine sur Wordstream et est republié avec autorisation.

Crédits image

Image en vedette : Voin_Sveta/Shutterstock.com
Toutes les captures d’écran de Larry Kim. Prise en août 2015.

Google améliore l’attribution pour les annonces « TrueView for Action » de YouTube

0

Google a amélioré l’attribution des annonces TrueView pour l’action sur YouTube de manière à prendre en compte ceux qui convertissent après leur session de visionnage.

Afin d’aider les annonceurs à mesurer plus précisément l’impact de leurs annonces vidéo, Google modifie la fenêtre d’attribution par défaut pour les annonces TrueView for Action.

Ce que les annonceurs doivent savoir

La fenêtre d’attribution par défaut passe de 30 secondes avec une fenêtre de conversion de 30 jours à 10 secondes avec une fenêtre de conversion de 3 jours.

Cela signifie que le système de mesure des publicités de YouTube comptera un « engagement » lorsqu’une publicité TrueView pour l’action est cliquée ou regardée pendant au moins 10 secondes.

Une « conversion » sera comptabilisée lorsqu’un utilisateur agit sur une annonce dans les 3 jours suivant un « engagement ».

Pour ceux qui ont cliqué sur une annonce, une ‘Conversion’ sera comptabilisée selon la fenêtre de conversion définie par l’annonceur.

En plus d’un suivi des conversions plus précis, les annonceurs peuvent s’attendre à des temps de montée en puissance plus rapides pour les campagnes au CPA cible et à des rapports plus actuels grâce à un délai de conversion réduit.

Pourquoi Google change-t-il les choses ?

Après avoir examiné la relation entre l’exposition des annonces vidéo et les conversions, Google a déterminé que la fenêtre d’attribution par défaut pour les annonces TrueView for Action devait changer.

Comme le dit Google, les gens convertissent souvent quelques jours après avoir visionné une annonce vidéo.

Les annonces vidéo YouTube plantent la graine qui pourrait finalement conduire à une conversion, même si le client n’a pas cliqué sur l’annonce et effectué un achat immédiat.

« De la naissance d’une idée à la prise de décision finale, la vidéo en ligne a une influence considérable sur le parcours du consommateur d’aujourd’hui. Plus de 90 % des consommateurs déclarent avoir découvert de nouveaux produits et de nouvelles marques sur YouTube, et le temps de visionnage des vidéos YouTube sur « quel produit acheter » a doublé d’une année sur l’autre. »

Aucune action n’est requise de la part des annonceurs pour profiter de ces changements.

Comment rédiger des annonces cliquables de haute qualité (quel que soit le réseau sur lequel vous êtes)

0

Toute l’expérience PPC est frustrante. Vous avez envie de jeter votre tasse de café contre le mur, mais ce type de comportement est mal vu dans votre espace de coworking.

Votre coût par clic est trop élevé pour être jamais rentable – certainement beaucoup plus élevé que vous ne le pensiez. Vous vous demandez où sont passés tous ces mystérieux clics de cinq cents dont vous avez entendu parler dans les blogs de l’industrie.

Ce coût par clic élevé est un véritable problème commercial. Pour comprendre pourquoi le coût est si élevé, vous examinez votre rapport sur le taux d’impressions et un nouveau problème est mis en lumière : Vos annonces s’affichent à peine.

Vous avez pris le temps de lire des blogs sur la rédaction de superbes annonces, passé de précieuses heures à élaborer soigneusement vos campagnes et même créé des pages de destination personnalisées de haute qualité. Pourtant, le prix par clic grimpe chaque jour. Vous aimeriez pouvoir faire quelque chose à ce sujet, et c’est le cas.

Il vous suffit d’aligner votre stratégie publicitaire différemment.

Vous ne vous êtes pas aligné sur les réseaux publicitaires

La sagesse dominante est que vous devez vous aligner sur le client et optimiser votre compte pour les conversions, et dans une mesure qui est certainement vraie. Sans conversions, cela n’a aucun sens commercial de lancer des campagnes PPC.

Cependant, vous devez également alignez-vous sur les réseaux sur lesquels vous faites de la publicité.

La façon dont cela fonctionne est que (généralement) les réseaux publicitaires ne gagnent de l’argent que lorsque quelqu’un clique sur leurs annonces. Par conséquent, des réseaux publicitaires comme AdWords et Facebook ont ​​introduit des incitations financières pour inciter les annonceurs à créer des publicités meilleures et plus cliquables.

Ils récompensent les annonceurs qui ont des publicités cliquables dans une relation inverse. La augmenter le taux de clics de l’annonce la jemaîtriser le coût par clic à l’annonceur. Les réseaux publicitaires se font également un devoir de cesser de diffuser des publicités qui n’ont pas des taux de clics suffisamment élevés.

Si vous souhaitez réduire votre coût par clic, vous devez augmenter la qualité et le taux de clics de vos annonces.

Optimisez à la fois les réseaux publicitaires et vos clients potentiels

L’incitatif le plus célèbre (et le premier) pour les publicités cliquables est Google et leur note de qualité.

Pour comprendre pourquoi le score de qualité a évolué de cette façon, nous devons sauter un instant dans notre machine à voyager dans le temps Delorean et remonter à l’an 2000. C’est l’année où Britney Spears a dominé les ondes avec son tube classique « Oops I did it Again ». et aussi l’année où Google a lancé sa plateforme publicitaire PPC.

À l’époque, l’essentiel de la publicité en ligne était que l’annonceur qui pouvait payer le plus serait affiché (ils diffusaient également des annonces uniquement sur la base du CPM). (C’est essentiellement ainsi que la publicité télévisée fonctionne toujours.) Cependant, dans un environnement en ligne, cela a conduit à une mauvaise expérience publicitaire pour toutes les personnes concernées :

  • L’utilisateur a vu des publicités qui n’étaient pas pertinentes pour lui.
  • L’annonceur avait des visiteurs sur son site qui n’étaient pas du tout intéressés par son produit ou service.
  • Google avait des utilisateurs et des annonceurs qui n’étaient pas satisfaits des résultats de l’utilisation du moteur de recherche.

Google s’est rendu compte qu’ils devaient changer le jeu pour rendre toutes les parties heureuses.

Dans 2005ils ont introduit le concept de note de qualité et ça a tout changé. Le niveau de qualité correspondait à la pertinence de l’annonce par rapport à la recherche, et en tant qu’indicateur indirect de cette pertinence Google dépend fortement du taux de clics. Ce que Google a reconnu, c’est que chaque partie impliquée dans la publicité en ligne a un objectif complémentaire :

  • L’utilisateur souhaite voir les résultats les plus pertinents pour sa recherche, même si ces résultats incluent des annonces pertinentes.
  • L’annonceur ne souhaite que les clics des visiteurs de son site qui sont intéressés par son produit ou service.
  • Google veut des utilisateurs et des annonceurs satisfaits de leur expérience de recherche.

Google a commencé à utiliser le niveau de qualité comme incitation pour des publicités cliquables de haute qualité et leurs bénéfices ont commencé à monter en flèche, passant de $1,88 milliard en 2004 à 37,91 milliards de dollars en 2013.

La formule du taux de clics et de la pertinence des annonces a été un succès et, à mesure que d’autres réseaux ont vu le jour, ils ont également fourni des incitations financières pour des annonces hautement cliquables et pertinentes.

Vous trouverez ci-dessous trois façons de créer des publicités qui augmentent votre taux de clics, diminuent votre coût par clic et permettent à votre campagne publicitaire de produire le retour sur les dépenses publicitaires que vous savez qu’elle peut !

Comment rédiger des annonces cliquables de haute qualité (quel que soit le réseau sur lequel vous êtes)

1. Testez vos publicités par fractionnement

La meilleure façon de savoir quelles annonces obtiennent le taux de clics le plus élevé est de les tester dans le monde réel. Aucune conjecture ne peut battre les données du monde réel. Les tests fractionnés vous permettent d’obtenir ces données du monde réel.

Le test fractionné de votre annonce signifie que vous testez une variable sur deux annonces pour un résultat spécifique. Vous faites cela scientifiquement jusqu’à ce que vous obteniez un résultat statistiquement significatif, généralement un intervalle de confiance de 95 %. Les variables peuvent inclure différents titres, images, textes publicitaires, offres et même différents afficher les URL. Les résultats peuvent inclure les taux de conversion, les taux de clics et les conversions globales. Dans le but de vous aligner sur le réseau publicitaire, vous allez commencer par tester le taux de clics.

Beaucoup de nouveaux utilisateurs de PPC commencent avec de petites variables comme changer l’emplacement d’une virgule, puis sont frustrés lorsque le test fractionné ne se termine jamais à un intervalle de confiance raisonnable. Je recommande de commencer avec de grandes variables comme un titre différent ou mon préféré un autre proposition de valeur.

Une fois que vous avez décidé ce que vous souhaitez tester, laissez-le fonctionner sans interférence jusqu’à ce que les tests soient terminés. Il existe d’excellents outils de test avec lesquels travailler – je recommande fortement AdAlysis pour AdWords et voici un excellent article sur le test fractionné de vos publicités sur Facebook.

Ce n’est pas un processus ponctuel – au fur et à mesure que vous testez, vous trouverez des publicités gagnantes, et lorsque vous le faites, il est temps de les tester immédiatement contre un nouveau challenger. Votre objectif est de toujours faire grimper votre taux de clics.

2. Reconnaître où en est l’utilisateur dans le cycle d’achat

Les utilisateurs veulent des offres particulières et réagissent différemment aux annonces selon l’endroit où ils se trouvent dans le cycle d’achat. Si vous souhaitez obtenir un taux de clics élevé sur vos annonces, vous devez comprendre où en est le client dans le cycle d’achat et le rencontrer là-bas.

Les annonceurs qui recherchent agressivement la vente immédiate lorsque l’utilisateur recherche simplement des informations auront un taux de clics beaucoup plus faible, car même si vous avez le produit ou le service que l’utilisateur recherche, ce n’est pas ce qu’il recherche. pour à ce moment-là.

Dans AdWords et Bing, un utilisateur peut être placé à une étape différente du cycle d’achat en fonction de ses recherches. Prenez la requête de recherche avis lecteur mp3 contre acheter un lecteur mp3.

Bien qu’il s’agisse de requêtes de recherche similaires, entente et Rencontre l’utilisateur où il se trouve dans le cycle d’achat aidera à optimiser votre taux de clics. Pour la requête de recherche avis lecteur mp3 vous voudrez peut-être offrir un livre blanc sur les différentes capacités des lecteurs mp3 en échange de l’e-mail des utilisateurs, alors qu’avec acheter un lecteur mp3 vous voudrez peut-être mettre en évidence une vente pour piquer l’intérêt de l’utilisateur et recevoir ces clics.

Annonces de cycle d'achatDans des endroits comme Facebook où vous ne recevez pas de requêtes de recherche, vous devez utiliser des indices contextuels basés sur démographie et psychographie pour comprendre où en est un utilisateur dans le cycle d’achat. Par exemple, nous menons une campagne publicitaire sur Facebook pour une société de rentes (qui est un type de régime de retraite). Nous proposons différents eBooks en fonction de l’âge de l’utilisateur, car à mesure qu’ils se rapprochent des années de retraite (démographie), ils ont des préoccupations différentes auxquelles ces eBooks spécifiques répondent.

3. Soyez aussi précis que possible

Les utilisateurs saisissent des recherches spécifiques, et plus votre annonce correspond précisément à ces recherches spécifiques, plus votre taux de clics sera élevé. C’est assez évident du point de vue de l’utilisateur pourquoi la spécificité est importante.

Par exemple, supposons que vous ayez une clôture cassée, vous tapez donc réparer ma clôture comme requête de recherche.

Réparer ma clôtureOn vous montre une variété d’annonces, dont certaines sont générales pour des travaux de réparation. Comme exemple de travaux de réparation générale, cette annonce apparaît :

Travail acharné et fiableBien que vous recherchiez probablement quelqu’un qui soit ponctuel et fiable, votre problème spécifique est votre clôture. Il semble que ce soit l’une des choses qu’ils font, mais ce n’est pas le service principal et, pour cette raison, pas assez précis. Comparez cette annonce générale à la spécificité de l’annonce ci-dessous :

Annonce de réparation LicakCela correspond exactement à cela. Pourquoi ne cliqueriez-vous pas dessus, puis sur l’annonce plus générale ? Vous pouvez voir comment il correspond presque exactement à votre requête de recherche et, en tant que tel, il aura probablement le taux de clics le plus élevé.

Sur Facebook, cela signifie cibler vos publicités aussi précisément que possible en fonction (vous l’aurez deviné !) des données psychographiques et démographiques. Vous pouvez utiliser des tactiques telles que :

  • Mentionner la ville dans laquelle vous faites de la publicité. Copiez comme Vous cherchez un gâteau de mariage à Philadelphie ? est beaucoup plus spécifique que Vous cherchez un gâteau de mariage ?
  • Utiliser les intérêts. Si vous vendez des casquettes de baseball, vos annonces pourraient être spécifiques aux fans des Red Sox en n’ayant que des images des modèles en tenue des Red Sox.
  • Utiliser des images adaptées à l’âge. Vous pouvez segmenter vos annonces par âge et faire en sorte que les images correspondent à cela. Par exemple, ces publicités ciblées sur les personnes dans la vingtaine pourraient avoir des images de personnes dans la vingtaine afin qu’elles puissent s’identifier et il en va de même pour les personnes dans la trentaine, la quarantaine et la cinquantaine.

Quels conseils avez-vous pour créer des annonces cliquables de haute qualité ?

Crédits image

Image en vedette : Image d’Adam Lundquist
Toutes les captures d’écran par Adam Lundquist. Prise en novembre 2015.

Google supprime les annonces de la barre latérale droite

0

Google a officiellement commencé à déployer une mise à jour de sa mise en page de recherche payante. À partir d’aujourd’hui, Google commencera à supprimer progressivement les publicités de droite (barre latérale). Au lieu de cela, Google n’affichera que 1 à 4 annonces au-dessus du pli et forcera le reste au bas de la page de résultats.

annonces google main droite

Il semble que Google ne confirmera la mise à jour que rétroactivement. Selon The SEM Post, plusieurs représentants d’AdWords ont confirmé la mise à jour, la qualifiant de « globale et permanente », mais Google n’a pas encore annoncé publiquement le changement.

Jusqu’à présent, les termes de recherche à volume élevé et généraux ont été les plus durement touchés par la mise à jour. Les termes de longue traîne et de niche commenceront à voir leurs publicités de droite disparaître dans les semaines à venir. En plus des publicités en haut (au-dessus du pli), Google a également ajouté des publicités en bas de chaque SERP :

Google supprime les publicités de la barre latérale droite

La mise à jour est limitée aux pages de résultats de recherche sur ordinateur, de sorte que le trafic sur votre ordinateur peut être affecté. Les annonces qui apparaissent sous la troisième ou la quatrième position peuvent voir une baisse du taux de clics. La mise en page des annonces mobiles ne sera pas affectée pour le moment.

Image sélectionnée via Shutterstock. Capture d’écran prise en février 2016 par l’auteur et Kelsey Jones.

Google ajuste l’impact des formats de classement des annonces

0

Google a supprimé la formule archaïque et déroutante d’affichage des extensions d’annonces avec l’introduction d’une nouvelle politique. Avec cette nouvelle politique, l’impact des formats d’annonces dans la formule de classement des annonces a été modifié et Google est désormais en mesure de fournir une estimation de la visibilité d’une annonce dans les pages de résultats de recherche.

À l’avenir, la visibilité d’une annonce dépendra de sa position et de ses formats. Cela signifie que les annonces avec des positions plus élevées pourront afficher plus d’extensions d’annonces que les annonces avec des positions inférieures. Les annonces qui n’occupent pas la première position ne pourront plus afficher plus de formats d’annonces que les annonces situées au-dessus d’elles.

Les formats d’annonces sont les extensions visuelles qui apparaissent sur les annonces du Réseau de Recherche et qui affichent en évidence des informations sur une entreprise. Cela peut inclure n’importe quoi, comme le numéro de téléphone, l’adresse, les évaluations des consommateurs, l’URL du site Web, etc.

Le plus grand avantage pour les annonceurs à la suite de ce changement est que s’ils parviennent à obtenir une première position et qu’ils ont configuré des extensions d’annonces, il est beaucoup plus probable que ces extensions s’afficheront régulièrement dans les résultats de recherche. Un autre avantage est que les annonces en première position seront moins susceptibles d’être éclipsées par des annonces en position inférieure comportant des extensions.

Astuce chaude à Eric Sagan de WordStream pour le premier rapports sur cette évolution.

Facebook présente l’optimisation de la rétention des utilisateurs pour les annonces d’installation d’applications

0

Facebook a introduit de nouvelles façons pour les annonceurs d’applications mobiles de cibler les utilisateurs les plus susceptibles de rester engagés.

L’optimisation de la fidélisation des utilisateurs peut désormais être utilisée conjointement avec des campagnes publicitaires d’installation d’applications.

Les annonceurs auront la possibilité d’optimiser les retours au jour 2 ou au jour 7 après l’installation d’une application afin de trouver des utilisateurs susceptibles de continuer à l’utiliser.

Facebook cite une étude de 2017 qui indique que seulement 10 à 12 % des utilisateurs d’applications restent actifs 7 jours après avoir téléchargé une application, et seulement 4 à 5 % restent actifs après 30 jours.

Cela fait de la rétention des utilisateurs une priorité absolue pour les développeurs d’applications.

Les applications qui ont testé l’optimisation de la rétention des utilisateurs de Facebook voient déjà des résultats, selon la société.

En plus d’utilisateurs plus engagés, un représentant de l’application Starz signale une réduction d’environ 42 % du coût par jour-2 de rétention par rapport à l’optimisation de l’installation.

Nouvelles mesures de rétention des utilisateurs dans le gestionnaire de publicités

Les annonceurs peuvent mesurer les performances de rétention des campagnes publicitaires d’installation d’applications avec quatre nouvelles mesures dans le Gestionnaire de publicités.

Les nouvelles mesures permettent aux annonceurs de mesurer le nombre d’utilisateurs qui ont ouvert l’application après l’installation, ainsi que le coût par rétention.

Facebook présente l'optimisation de la rétention des utilisateurs pour les annonces d'installation d'applications

L’optimisation de la rétention et les nouvelles mesures de rétention dans le gestionnaire de publicités sont désormais disponibles dans le monde entier pour tous les annonceurs.

Modifications majeures de Google AdWords annoncées : annonces textuelles étendues, nouvelles annonces de recherche locale, etc.

0

Google a annoncé aujourd’hui une série de mises à jour majeures et de nouveaux produits pour les annonceurs AdWords lors de son Google Performance Summit. Leurs plus grands annonceurs et partenaires ont eu un aperçu de l’annonce hier, et je suis ravi de vous apporter les détails sur les nouveautés !

Les mises à jour ont été révélées par Sridhar Ramaswamy, Senior Vice President of Ads & Commerce et Jerry Dischler, Vice President of Product Management, AdWords. Voici ce qu’ils avaient à dire sur les modifications intéressantes apportées à AdWords :

Nouvelles statistiques AdWords folles

Google AdWords est plus efficace que jamais et génère une activité économique massive, selon Google. Parmi les statistiques qu’ils ont partagées dans leur présentation :

  • Les outils de recherche et de publicité de Google ont généré 165 milliards de dollars d’activité économique pour plus d’un million d’entreprises, d’éditeurs de sites Web et d’organisations à but non lucratif aux États-Unis en 2015.
  • Il y a maintenant des milliards de recherches sur Google.com et plus de la moitié de ces recherches se produisent sur les smartphones.
  • Près d’un tiers de toutes les recherches mobiles sur Google sont liées à la localisation. En fait, les recherches liées à la localisation augmentent 50 % plus rapidement que les autres requêtes mobiles.
  • Depuis le lancement d’AdWords en magasin il y a deux ans, les annonceurs ont enregistré plus d’un milliard de visites en magasin dans le monde.

Refonte d’AdWords et nouvelles fonctionnalités

Dans l’annonce, Ramaswamy écrit : « Pour aider les spécialistes du marketing à réussir dans ce monde axé sur le mobile, nous avons repensé AdWords de fond en comble et tout repensé, des créations aux enchères, en passant par le flux de travail et la mesure. »

Il a ajouté que Google s’est rendu compte que la prise en compte du mobile et la conception pour le mobile d’abord sont deux choses très différentes, ce qui a entraîné un changement complet de leur façon de penser et de créer AdWords.

Tout d’abord, ils ont créé des campagnes universelles de promotion d’applications, qui ont généré plus de 2 milliards de téléchargements d’applications depuis leur sortie. Maintenant, Google lance de nouveaux produits incroyables :

  • Annonces textuelles développées
  • Annonces responsives pour le display
  • Ajustements d’enchères individuels pour les types d’appareils
  • Annonces de recherche locales pour Google.com et Google Maps

NOUVEAU! Annonces textuelles grand format dans AdWords

Pensiez-vous que Google modifierait JAMAIS ses limites de texte d’annonce ? L’annonce a révélé que la suppression des annonces de la barre latérale droite faisait partie de la préparation de ce nouveau produit, les annonces textuelles étendues.

Désormais, vous aurez plus de place pour vendre vos marchandises sur les SERP, avec deux titres de 30 caractères, 80 caractères pour la description et une URL extraite automatiquement avec un chemin de domaine personnalisable.

composants publicitaires mis à jour

C’est incroyable et cela va rendre le niveau de qualité encore plus important, car ces premières places occuperont davantage de biens immobiliers de premier ordre. Cela rendra tout ce qui se trouve en dessous de #2 ou #3 encore plus inutile.

Les annonces textuelles grand format sont optimisées pour les tailles d’écran des smartphones les plus populaires. Google rapporte que les premiers tests publicitaires montrent jusqu’à 20% d’augmentation du CTR. Les annonces textuelles étendues seront déployées plus tard cette année.

Annonces responsives pour le display

Les nouvelles annonces responsives pour l’affichage s’adaptent au contenu du site sur lequel elles apparaissent. Google promet : « Ils débloquent également un nouvel inventaire natif afin que vous puissiez engager les consommateurs avec des publicités qui correspondent à l’apparence du contenu qu’ils parcourent. »

annonce d'inspiration à la maison

Les annonceurs n’ont qu’à fournir un titre, une description, une image et une URL. Google fera le reste.

Ajustements d’enchères individuels pour les types d’appareils

Les ajustements d’enchères sont un outil très important pour contrôler combien vous payez et où vous apparaissez en fonction de différents paramètres. Vous pouvez ajuster vos enchères pour mobile, par exemple, en définissant un pourcentage que vous êtes prêt à payer (plus ou moins) par rapport à un ordinateur.

Désormais, Google vous permet également de définir des ajustements d’enchères individuels par type d’appareil, de sorte que vous pouvez choisir d’enchérir plus ou moins pour les mobiles, les ordinateurs de bureau ou les tablettes. Ils ont également élargi la plage de réglage, permettant jusqu’à 900 % de variation.

Annonces de recherche locales pour Google.com et Google Maps

Près d’un tiers des recherches mobiles ont une intention locale, a déclaré Google. Leurs nouvelles annonces de recherche locale pour Google.com et Google Maps offrent aux annonceurs utilisant des extensions de lieu plus d’espace sur les recherches de produits ou services spécifiques dans cette zone géographique.

walgreens1

Les internautes pourront voir des offres spéciales ou parcourir l’inventaire disponible directement à partir de l’annonce Google Maps.

Découvrez l’intégralité de l’annonce sur le blog Inside AdWords !

Captures d’écran et photos prises par l’auteur en mai 2016.

Bonnes mises à jour d’AdWords : annonces textuelles développées, annonces réactives et enchères par appareil

0

Google a officiellement lancé aujourd’hui trois mises à jour AdWords prévues, conçues pour aider les annonceurs à tirer parti de la transition vers un monde axé sur le mobile. Les annonces textuelles grand format, les annonces graphiques responsives et les enchères spécifiques à l’appareil sont désormais disponibles pour tous les annonceurs AdWords du monde entier. Voici quelques détails supplémentaires sur chacun des nouveaux blocs d’annonces.

Annonces textuelles développées

La suppression par Google des annonces de la barre latérale droite a ouvert la voie à ce nouveau bloc d’annonces, que Google décrit comme « la plus grande mise à jour de notre création publicitaire depuis le lancement d’AdWords il y a plus de 15 ans. »

Les annonces textuelles grand format comportent deux titres de 30 caractères chacun, ainsi qu’une description de 80 caractères. Cela conduit à une annonce dont la taille est 50 % plus grande que celle des annonces textuelles standard. Comme elles sont conçues pour les mobiles, les annonces textuelles grand format s’adaptent à la taille de l’écran de l’appareil sur lequel elles sont affichées.

Avec certaines grandes saisons de magasinage à venir, Google recommande d’utiliser des annonces textuelles étendues dès que possible. Il est également judicieux de vous familiariser avec le nouveau bloc d’annonces le plus tôt possible, car le 26 octobre, Google supprimera les annonces textuelles standards. Jusque-là, les deux types d’annonces textuelles seront affichés dans les résultats de recherche.

Annonces display responsives

Les nouvelles annonces display responsives de Google s’ajustent en fonction de la taille de l’écran sur lequel elles sont diffusées. Le nouveau bloc d’annonces comprend des titres de 25 et 90 caractères, une description de 90 caractères, une image et une URL. Après avoir fourni ces informations, Google créera des annonces qui s’intégreront parfaitement à l’ensemble du Réseau Display de Google.

Enchères par appareil

Google offre désormais la possibilité de définir des ajustements d’enchères par appareil pour les smartphones, les ordinateurs et les tablettes. Si cela vous semble trop compliqué, vous pouvez toujours utiliser les enchères intelligentes automatisées de Google. Smart Bidding a été développé en utilisant la puissance de l’apprentissage automatique de Google pour définir des enchères plus éclairées. Dans les semaines à venir, vous pourrez également utiliser Smart Bidding pour définir des objectifs de CPA spécifiques à chaque appareil.

Voici vos trois nouvelles fonctionnalités AdWords à ajouter à la liste croissante des mises à jour d’AdWords qui ont été annoncées au cours des dernières semaines. La semaine dernière a vu les annonces de conversions multi-appareils et de conversions d’appels importés. La semaine précédente, Google a introduit les annonces produit en magasin, les annonces pour les pages mobiles accélérées et les extensions de prix pour les annonces textuelles mobiles. Qu’est-ce que Google nous réserve ensuite ?

5 façons d’améliorer dès maintenant vos annonces textuelles grand format

0

Quiz instantané : les annonces textuelles développées ont donné aux annonceurs AdWords 45 nouveaux caractères avec lesquels travailler. Qu’allez vous faire avec eux?

Ce changement, qui a commencé à être déployé le 26 juillet et sera terminé le 26 octobre, est énorme. Cela nécessite un redémarrage complet de votre stratégie marketing PPC.

Vous ne pouvez pas simplement vous en tenir aux mêmes vieilles idées qui ont fonctionné pour vous jusqu’à présent. Les annonces textuelles développées ne sont pas les mêmes. Vous ne voulez pas gaspiller tout votre précieux espace d’annonces textuelles développées en ajoutant des caractères et des descriptions superflus. Droit?

Imaginez un instant que vous êtes peintre. Pendant des années, vous avez travaillé avec une toile de 30 x 20 pouces. Mais maintenant, vous avez soudainement une toile à peindre qui est deux fois plus grande.

Allez-vous simplement remplir tout cet espace supplémentaire avec plus de ciel et de sol ? Non! Un grand artiste repeindrait pour s’adapter au médium.

Avec les annonces textuelles développées, vous disposez désormais d’un support beaucoup plus grand pour faire travailler vos muscles artistiques PPC.

Au lieu d’un titre de 25 caractères, vous avez maintenant deux titres de 30 caractères. Au lieu de deux lignes de description de 35 caractères, vous avez maintenant une ligne de description de 80 caractères.

Vous ne pouvez pas avoir une stratégie 25-35-35 dans un monde 30-30-80. Les annonces textuelles développées sont vraiment différentes des annonces textuelles AdWords « classiques » que nous connaissons depuis 15 ans.

Voici cinq façons d’améliorer dès maintenant vos annonces textuelles grand format AdWords.

7 bonnes pratiques pour les NOUVELLES annonces textuelles développées de Google

1. Concentrez-vous sur les titres, en particulier le titre #1

Le titre 1 est l’élément le plus important des annonces textuelles développées. Vous devez attirer l’attention des utilisateurs au cerveau de poisson rouge d’aujourd’hui lorsqu’ils analysent les SERP en combinant les bons mots-clés avec un message pertinent.

Une autre raison pour laquelle le titre 1 est si important est que vous n’avez pas un contrôle total sur la façon dont Google affichera le deuxième titre. Les deux titres peuvent apparaître sur la même ligne, mais le deuxième titre peut apparaître après un saut de ligne, ou Google peut même tronquer votre deuxième titre.

5 façons d'améliorer dès maintenant vos annonces textuelles grand format |  SEJ

Tout cela dépend de la longueur des titres, de l’appareil de l’utilisateur et de la taille de son écran. Assurez-vous donc d’utiliser l’outil de prévisualisation des annonces, même si cela peut ne pas être précis à 100 %.

2. Testez votre nouvelle copie au combat

Certaines de vos publicités actuelles l’ont peut-être complètement tué pendant 5 ou 10 ans. Ces annonces vétérans sont les survivantes de nombreux tests A/B.

Éliminer ces publicités de vétérans ne devrait pas être comme éteindre un interrupteur. Au lieu de cela, présentez et testez vos nouvelles annonces « recrue » pour voir comment elles fonctionnent. Vous devez vous éloigner de vos anciennes publicités de manière intelligente et contrôlée.

Pourquoi est-ce important? Parce qu’il y a de fortes chances que votre mise à niveau vers l’annonce textuelle développée entraîne un CTR plus élevé (surtout si vous suivez les conseils de cet article). Mais ce n’est pas une garantie.

Selon une analyse de Mark Irvine, scientifique principal des données chez WordStream, le remplacement d’une annonce existante par une annonce textuelle développée se traduit par de meilleures performances dans 80 % des cas jusqu’à présent. Mais cela signifie également que les annonces textuelles développées pire que les annonces, ils ont remplacé 20 pour cent du temps.

Vous pouvez soit écrire une annonce textuelle développée qui est un âne total, soit écrire une annonce textuelle développée qui est une licorne magique avec un CTR qui est 5 à 10 fois supérieur à la moyenne. Il faut tester pour le savoir.

3. Rompre avec DKI

Oui, il est temps pour vous et DKI de vous séparer. DKI fonctionne toujours avec les annonces textuelles étendues, mais l’utiliser est tout simplement ridicule. C’est l’ancienne façon de faire les choses.

Quelle est la nouvelle façon de faire DKI ? Comme l’a suggéré Erin Sagin :

Pour renseigner chacun de ces champs… [turn] à la liste de mots clés de votre groupe d’annonces. Identifiez vos mots-clés les plus populaires et insérez-les dans les champs de chemin. Si vous voulez vraiment être fantaisiste, vous pouvez également essayer d’utiliser l’insertion dynamique de mots-clés pour l’un de ces chemins, afin de vous assurer qu’ils répondent vraiment aux besoins de vos chercheurs.

5 façons d'améliorer dès maintenant vos annonces textuelles grand format |  SEJ

Ne gaspillez pas les précieux caractères de votre titre sur DKI. Vous pouvez toujours lier un mot-clé dans l’URL.

N’oubliez pas que l’insertion dynamique de mots clés fonctionne, mais qu’elle ne produit pas les meilleures annonces : les 1 % d’annonces les plus performantes qui attirent vraiment l’attention des internautes et génèrent des CTR très élevés.

5 façons d'améliorer dès maintenant vos annonces textuelles grand format |  SEJ

Les émotions font ça !

4. Utilisez des déclencheurs émotionnels

Un bon titre d’annonce améliorera votre taux de clics (CTR). L’augmentation de votre CTR augmentera également votre niveau de qualité, ce qui entraînera également des taux de conversion plus élevés, une part d’impressions plus élevée et des CPC plus faibles.

Alors, comment pouvez-vous augmenter votre CTR ? En ajoutant un peu d’émotion.

Il a été prouvé que ces neuf déclencheurs émotionnels incitent les gens à cliquer comme des fous :

  • Rire
  • Amusement
  • Curiosité
  • Admiration
  • Colère
  • Craindre
  • Joie
  • Empathie
  • Tristesse

Pensez comme un journaliste ou un rédacteur en chef pour une publication. Utilisez des éléments humoristiques, pleins d’esprit ou FOMO (fear of missing out) pour pimenter le titre de votre annonce textuelle développée.

5. Rédigez des annonces qui fonctionnent pour tous les appareils

Vous souvenez-vous de tous ces conseils sur les annonces adaptées aux mobiles et la personnalisation du contenu publicitaire en fonction de l’appareil ? Eh bien, vous voudrez simplement ignorer tout ce dont nous avons parlé il y a quelques années. Ce n’est plus pertinent. Pardon!

Les annonces textuelles développées n’ont pas de préférence d’appareil. Les utilisateurs verront le même message, qu’ils soient sur ordinateur, mobile ou tablette.

Lors de la rédaction de vos annonces, pensez simplement au contexte de l’utilisateur. Assurez-vous que votre offre et votre appel à l’action sont pertinents.

En fin de compte, les gens recherchent simplement des informations. Peu importe le type d’appareil qu’ils utilisent.

Image Pinterest1Crédits image

Image en vedette : alexey_boldin/DepositPhotos.com
Photo postée : Image par WordStream. Utilisé avec autorisation.
Toutes les captures d’écran de Larry Kim. Prise en août 2016.

Google prolonge les délais pour les annonces textuelles développées

0

Les annonces textuelles grand format de Google, lancées en juillet dernier, sont 50 % plus volumineuses que les annonces textuelles standard. Ils sont à la disposition des annonceurs depuis juillet, et certains connaissent déjà un grand succès avec eux Cependant, certains apprennent encore comment ils fonctionnent.

À l’origine, il y avait une date limite du 26 octobre où les annonces textuelles standard ne pouvaient plus être utilisées. Dans un effort pour accommoder tout le monde et s’assurer que chacun a le temps d’apprendre les tenants et les aboutissants, Google prolonge la date limite jusqu’au 31 janvier 2017.

Après le 31 janvier, vous ne pourrez plus créer ni modifier d’annonces textuelles standards. Si vous souhaitez créer une annonce textuelle, celle-ci devra se présenter sous la forme d’une annonce textuelle développée. Bien que vous ne puissiez pas les créer ni les modifier, les annonces textuelles standards continueront d’être diffusées après le 31 janvier.

Amélioration de la qualité des annonces

Au cours des derniers mois d’examen des annonces textuelles par l’équipe Google, il est devenu évident que la qualité des annonces était importante. La possibilité d’ajouter plus de texte n’est pas, en soi, synonyme de meilleures annonces. Google met les propriétaires de sites au défi d’accorder plus de réflexion et d’urgence au contenu publicitaire.

Voici quelques suggestions de Google :

  • Testez plusieurs versions de vos annonces textuelles grand format.
  • Concentrez vos tests sur les titres.
  • Reproduisez ce qui fonctionne dans les annonces textuelles standards dans vos annonces textuelles grand format.
  • Envisagez des titres plus courts sur les termes de la marque.
  • Laissez vos annonces textuelles standards en cours d’exécution jusqu’à ce que les nouvelles versions les surpassent systématiquement.
  • Passez en revue vos annonces préexistantes pour les succès précédents avec des titres plus longs.
  • Ne diffusez pas la même annonce textuelle grand format dans plusieurs groupes d’annonces différents.
  • N’insérez pas aveuglément un nouveau deuxième titre sans modifier le reste de l’annonce.
  • Ne rédigez pas d’annonces textuelles grand format qui perdent leur pertinence par rapport à la requête d’un utilisateur.
  • Ne négligez pas les avantages ou attributs spécifiques de votre produit qui se sont révélés attrayants dans le passé.

Si vous n’êtes toujours pas au courant des annonces textuelles grand format, veuillez consulter notre guide qui vous montrera 5 façons d’améliorer vos annonces textuelles grand format dès maintenant.

Comment générer des ventes avec les nouvelles extensions de prix d’AdWords pour les annonces textuelles mobiles

0

Imaginez que vous essayez de vendre votre produit sur une place bondée de la ville avec une seule affiche sur un immense mur recouvert d’eux. Vous pouvez obtenir quelques acheteurs mais, plus que probablement, votre annonce se fondra parmi toutes les autres, quelle que soit la qualité du produit que vous vendez.

Imaginez maintenant que vous ayez un représentant des ventes tenant cette même affiche devant le mur, saluant personnellement les clients potentiels. Plus de ventes, non ?

Allez un peu plus loin et ajoutez un stand chic avec un mégaphone annonçant toutes vos dernières offres. Les clients seront attirés vers vous, laissant les affiches de produits de vos concurrents servir de dosseret à votre attraction principale.

C’est ce que la nouvelle extension de prix AdWords peut faire pour vous, en augmentant les revenus générés par chaque annonce.

Qu’est-ce que c’est?

L’extension de prix AdWords est essentiellement un stéroïde pour le format publicitaire traditionnel auquel vous êtes habitué sur les appareils mobiles et les tablettes. Ce qu’il fait, c’est ajouter un ensemble de lignes au bas de votre annonce, que les clients potentiels peuvent parcourir. Vous utilisez ces lignes pour saisir les produits, ainsi que leurs prix, afin que les clients potentiels puissent voir les offres incroyables que vous proposez sans même avoir besoin de cliquer sur votre site Web. Ils cliqueront une fois qu’ils verront les publicités, bien sûr, mais lorsque vos publicités sont contenues dans le site Web, il y a toujours une chance qu’elles soient perdues pour les clients potentiels.

Avec cette méthode, vous pouvez vous assurer qu’ils la verront tous, en partie parce que votre annonce occupera plus du double de l’espace qu’elle aurait auparavant.

La publicité sur Internet est compétitive, bien sûr, et cela vous aide à vous démarquer.

Voici à quoi ressemblerait une annonce normale :

extension de prix adwords

C’est ce qu’ajoute l’extension de prix AdWords. Voyez la différence par vous-même :

extension de prix adwords

Comme vous pouvez le voir, le Extension de prix AdWords vous permet de faire la publicité de plusieurs services à la fois, avec suffisamment de détails pour attirer les clients, y compris le nom du service, une description du service et le prix du service. En outre, vous pouvez inclure un lien sur le nom de chaque service afin que les clients potentiels puissent accéder directement à la page de destination appropriée, ce qui vous rapproche d’autant plus d’une vente rapide. De plus, vous pouvez facilement échanger les informations sur le panneau d’affichage désormais joint à votre annonce, de sorte que les clients potentiels sont toujours au courant des dernières nouveautés de votre boutique.

Comment puis-je l’obtenir ?

comment utiliser l'extension de prix adwords

Voici les étapes que vous devrez suivre pour commencer à vendre votre produit plus rapidement.

  1. Connectez-vous à votre compte Google AdWords. Si vous n’en avez pas, vous devriez en créer un gratuitement
  2. Cliquez sur le texte « Extensions d’annonces »
  3. Cliquez sur « Afficher »
  4. Cliquez sur « + extension »
  5. Cliquez sur « + Nouvelle extension de prix »

À ce stade, vous devrez remplir plusieurs champs différents pour vous aider à optimiser votre annonce. Les voici:

Taper

Ceci spécifie le type d’annonce que vous souhaitez créer. Vous aurez un menu déroulant avec les options suivantes :

  • Marques
  • Événements
  • Emplacements
  • Quartiers
  • catégories de produits
  • Niveaux de produit
  • Des produits
  • Catégories de services
  • Niveaux de service
  • Prestations de service

Choisissez avec soin, car cela vous aidera à personnaliser votre annonce, ce qui signifie de meilleurs résultats pour vous.

Devise

Les options sont limitées aux éléments suivants pour le moment :

  • USD (dollars américains)
  • AUD (dollars australiens)
  • CAD (dollars canadiens)
  • EUR (euros)
  • GBP (livre sterling)
  • NZD (dollars néo-zélandais)

détails du produit

C’est le pain et le beurre de vos annonces. Ici, vous devrez sélectionner « En-tête », « Description », « Prix » et « URL finale » pour votre annonce, ce qui permettra à vos clients potentiels de savoir exactement pourquoi vous leur offrez le meilleur endroit où dépenser leur argent.

  • Entête: C’est le texte qui apparaîtra au-dessus ou à côté de votre prix affiché, et il attirera l’attention sur vos services, alors choisissez judicieusement les mots. Vous ne pouvez pas utiliser plus de 25 caractères, alors soyez concis.
  • La description: C’est le texte qui expliquera votre en-tête et attirera davantage les clients. Il apparaîtra à côté de votre en-tête ou sous le prix, selon le format de l’annonce. Encore une fois, limite de 25 caractères.
  • Prix: Le coût, dans l’une des devises indiquées ci-dessus.
  • Qualificatif de prix : Ceci est facultatif, mais si vous souhaitez annoncer une fourchette de prix au lieu d’un ensemble, vous pouvez le faire ici. Pensez à quelque chose comme « 70 $ et plus » ou « 70-90 $ ».
  • URL finale : Le lien vers le produit sera inclus sous forme de lien hypertexte sur votre en-tête.

extension de prix google adwords

En utilisant l’exemple de photo ci-dessus, voici en quoi chaque catégorie se décompose.

  • Entête: Coupe de cheveux femme
  • La description: Shampoing et coiffage
  • Prix: À partir de 70 $
  • URL finale : Hyperlien vers le texte « Coupe de cheveux femme »

Maintenant, les offres que vous proposez sont la chose la plus importante, bien sûr, mais les mots que vous utilisez sur votre nouveau panneau d’affichage sont également importants. Heureusement, Google a élaboré un guide complet sur la manière de sélectionner des mots dans vos annonces, afin de garantir un revenu maximal.

Il est également important de noter que vous devez avoir au moins trois catégories d’extensions de prix (trois offres différentes), mais pas plus de huit. Google recommande d’en avoir au moins cinq.

Vous devez également savoir, et c’est très important, que votre annonce doit être le premier résultat dans la recherche Google afin de pouvoir utiliser l’extension de prix AdWords. Cela signifie qu’il est préférable pour ceux qui se consacrent déjà à la publicité. Mais, cela semble vraiment valoir l’investissement, et c’est ainsi que vous devriez y penser : investir dans l’immobilier de premier ordre dans un monde où Dieu ne fait plus de terres.

Enfin, il n’est possible d’utiliser que des publicités en anglais à ce stade, donc si vous avez un public international, soyez patient.

Combien ça coûte?

L’extension de prix AdWords est définitivement un pas en avant par rapport à la publicité normale en termes de rendements qu’elle vous procure. Cependant, ce n’est pas vraiment une augmentation de prix, ce qui signifie que vous obtiendrez un rendement beaucoup plus élevé pour ce que vous allez déjà investir. Voici ce que Google a à dire à ce sujet :

Le coût d’un clic sur une extension de prix est égal au coût d’un clic sur le titre ou l’URL à afficher de l’annonce associée. En d’autres termes, vous serez facturé du même montant, quel que soit l’endroit où l’utilisateur clique : sur l’annonce ou sur l’extension. Les extensions de prix offrent aux internautes davantage d’opportunités de cliquer, mais vous ne serez pas facturé pour plus de deux clics par impression. De plus, si quelqu’un clique rapidement sur plusieurs liens lors de la visualisation d’une annonce, cela peut être traité comme un clic en double ou invalide et vous ne serez pas facturé pour le deuxième clic.

Il est également important de noter, cependant, que Extension de prix AdWords services peuvent vous faire économiser de l’argent. À ce stade, lorsque quelqu’un voit votre annonce sur Google et clique dessus, vous êtes facturé par Google, et si la personne qui clique achète réellement quelque chose, c’est très bien. S’ils ne le font pas, cependant, cela signifie que vous venez de perdre de l’argent. Avec les extensions de prix AdWords, les internautes verront ce que vous proposez sans cliquer. Cela signifie qu’il y a moins de chance d’un clic non rentable. Prime!

Quelle est la performance de ces annonces ?

En un mot : incroyable. WordStream, un service de publicité en ligne, surveille les performances des annonces d’extension de prix AdWords sur leurs différentes plates-formes. Ils ont découvert qu’en moyenne, les annonces d’extension de prix AdWords obtenaient des taux de clics quatre fois plus élevés que les annonces normales ! Cela peut signifier jusqu’à quatre fois le nombre de clients, ce qui peut entraîner une augmentation considérable des revenus.

Voici un récapitulatif de ce que les annonces d’extension de prix AdWords peuvent vous offrir :

  • Un moyen visuellement attrayant pour les clients potentiels de voir vos meilleures offres
  • Plus d’espace immobilier dans un marché encombré
  • La possibilité d’économiser de l’argent en rendant chaque clic plus susceptible d’aboutir à une vente
  • Une moyenne de quatre fois plus de clics par rapport aux annonces normales

Dans cet esprit, il vaut la peine d’examiner les annonces d’extension de prix AdWords dès aujourd’hui.

Si vous avez quelque chose pour faciliter ce processus, ou si vous avez des questions sur le message ci-dessus, veuillez commenter ci-dessous.

Crédits image

Image en vedette : ibphoto/DepositPhotos.com
Capture d’écran par Harris Arshad. Prise septembre 2016.
Capture d’écran par Harris Arshad. Prise septembre 2016.
Capture d’écran par Harris Arshad. Prise septembre 2016.
Capture d’écran par Harris Arshad. Prise septembre 2016.