Accueil Tags Besoin

Tag: besoin

6 clés dont votre entreprise a besoin pour gagner avec votre agence de marketing

0

Vous souhaitez faire avancer votre stratégie digitale et mettre votre entreprise sur la voie du succès ?

Que vous soyez un propriétaire d’entreprise travaillant avec une agence ou un spécialiste du marketing numérique qui a besoin de plus de bande passante, l’un des plus grands défis auxquels vous êtes confronté est de vous démarquer dans ce paysage sursaturé.

Les stratégies de campagne les plus percutantes visent à faire avancer la création de valeur et à vous aider à atteindre vos objectifs.

Bâtir la confiance avec votre agence et établir une base marketing solide est un moyen infaillible de faire passer votre entreprise au niveau supérieur.

Le 12 octobre, j’ai animé un webinaire avec les invités spéciaux de CallRail, Eric et Erin Wilder, co-fondateurs de 81 & Sunny Digital Media.

Les Wilders ont expliqué comment établir un partenariat clair, transparent et de confiance avec votre agence qui génère des résultats.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Clé #1 : Transparence

Il doit y avoir de la confiance dès le début. La transparence est essentielle dès le départ, surtout si l’annonceur a été brûlé par le passé.

Ne laissez jamais un annonceur se sentir laissé dans le noir ; au lieu de cela, prouvez comment chaque dollar est investi. Il est important de montrer ce qui est fait.

De plus, assurez-vous que tous les comptes publicitaires appartiennent à l’annonceur ; ils devraient repartir avec leurs données à la fin du partenariat.

[Find out how to make your working relationship more comfortable] Accédez instantanément au webinaire →

Clé #2 : Respecter les médias en tant qu’investissement

Traitez les investissements dans les médias numériques de la même manière que les investissements financiers traditionnels.

Sachez qu’ils comportent intrinsèquement des risques, qu’ils nécessitent un certain niveau de capital pour participer et qu’ils doivent être gérés de manière responsable.

Assurez-vous de garder des attentes réalistes en matière de niveau d’investissement et de retour sur investissement.

[Know the right questions to ask] Accédez instantanément au webinaire →

Clé #3 : Assurez-vous que les mathématiques ont du sens

Pour s’assurer que les programmes sont mis en place pour réussir dès le départ, les calculs doivent toujours avoir un sens.

Par exemple, avant de lancer une campagne, une agence doit comprendre les marges bénéficiaires de l’annonceur et quel type de coût par lead (CPL) ou de coût par action (CPA) doit être atteint pour atteindre le seuil de rentabilité ou « réussir ».

Vous devrez comprendre le paysage concurrentiel, vos objectifs et savoir si un programme a du sens, même depuis le début.

[Discover an exercise you can do together] Accédez instantanément au webinaire →

Clé n° 4 : définissez des attentes réalistes

Fixez des attentes réalistes concernant le niveau d’investissement et le retour sur investissement. Ne promettez pas trop de succès immédiat car il faut du temps et des données pour y arriver.

Le succès peut être mesuré en retours ou en « atteignant le seuil de rentabilité » tout en réalisant une croissance de la clientèle.

Une calculatrice peut afficher les attentes d’investissement et de retour sur investissement avec toutes les variables extérieures.

6 clés dont votre entreprise a besoin pour gagner avec votre agence de marketing

Une fois que vous connaissez votre formule de réussite, vous pouvez encore augmenter votre portée.

Lorsque vous connaissez les données, vous savez où optimiser. Et c’est étroitement lié à la clé suivante.

Clé #5 : Suivez tout

Les données racontent toujours la vraie histoire. Le comportement des utilisateurs est en constante évolution, et le consommateur risque de vous surprendre !

Voici comment vous pouvez suivre chaque dollar investi :

  • Utilisez les outils de suivi natifs de Google et Facebook au démarrage.
  • Ajoutez le suivi des appels pour enrichir votre ensemble de données si vous lancez un programme avec deux canaux (par exemple, Google & Bing ou Google & Facebook).
  • À l’aide des données de conversion enrichies, optimisez plus intelligemment et plus rapidement votre campagne marketing globale, notamment en transférant le budget d’un canal à un autre en fonction du coût par vente.

Grâce à la connaissance des données, vous pouvez comprendre non seulement le coût par prospect, mais aussi le coût par vente par canal.

En fin de compte, vous voudriez éliminer le doute sur l’investissement dans des canaux spécifiques basés sur des résultats réels.

[Discover what else you can track] Accédez instantanément au webinaire →

Clé #6 : Adoptez l’approche « Si vous gagnez, nous gagnons »

En tant qu’agence, faites ce qui est le mieux pour l’activité de l’annonceur, car augmenter ses revenus signifie également augmenter les vôtres.

Assurez-vous également que votre contact direct semble bon. Celui qui vous a amené à bord, faites-le promu pour que vous restiez plus longtemps.

Lorsque vous réussissez tous les deux, vous investissez dans un partenariat à long terme qui profite à vos deux entreprises.

[Learn from a case study that gave a 4,000% increase in investment] Accédez instantanément au webinaire →

[Slides] 6 clés dont votre entreprise a besoin pour gagner avec votre agence de marketing

Voici la présentation.

6 clés dont votre entreprise a besoin pour gagner avec votre agence de marketing de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

Comment s’adapter au contenu utile et aux mises à jour principales de Google

Découvrez comment le contenu utile et les mises à jour principales de Google peuvent jouer en votre faveur. Comment pouvez-vous ajuster votre stratégie de contenu pour vous conformer aux dernières mises à jour de Google ? Découvrez comment un contenu utile peut améliorer votre classement dans les recherches.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Avez-vous toujours besoin de soumissions d’annuaire pour le référencement local ?

0

L’objectif principal du référencement local est d’établir la visibilité d’une entreprise locale dans le pack de cartes locales et/ou les trois premiers résultats de recherche organiques. Celles-ci résident généralement juste en dessous des annonces Google payantes et du Map Pack.

Comme pour tout référencement, une myriade de facteurs (c’est-à-dire le (très) célèbre algorithme de Google) entrent en jeu pour déterminer quelles entreprises obtiennent la meilleure facturation et le trafic de recherche organique convoité qui en résulte.

Un ensemble de facteurs du point de vue du référencement local est la présence locale, la pertinence et l’autorité.

En d’autres termes, et du point de vue du bon sens, les entreprises locales doivent prouver aux moteurs de recherche :

  • Ils sont en effet physiquement situés à proximité de leur clientèle.
  • Ils fournissent des services ou des produits qui entrent dans des catégories spécifiques.
  • Ils sont une source de contenu fiable/autorisée et répondent aux questions de leurs clients.

Les annuaires locaux, par définition, sont un véhicule par lequel les entreprises peuvent répondre à ces trois facteurs.

En tant que tel, la réponse simple à notre question d’introduction est oui, vous avez toujours besoin de soumissions d’annuaire pour le référencement local.

Cependant, tous les répertoires n’ont pas le même poids ou la même autorité et doivent être revus en fonction de la valeur qu’ils peuvent offrir.

Cela devient particulièrement important pour les répertoires nécessitant une redevance pour l’inclusion.

De plus, certaines pratiques exemplaires liées à la cohérence des données et des coordonnées doivent être prises en compte lors de la soumission.

Enfin, des outils sont disponibles pour accélérer la configuration de la liste des répertoires et le processus de maintenance continue, en particulier pour les entreprises ayant plusieurs emplacements.

Il existe de nombreux annuaires, et la gestion des informations et du contenu de chacun d’entre eux peut devenir un fardeau pour une petite entreprise.

Nous verrons comment traiter chacun de ces facteurs et comment les annuaires peuvent aider ou entraver les efforts des entreprises locales pour être trouvés.

Présence locale et cohérence

Il devrait être assez évident que pour qu’une entreprise se classe bien dans un endroit particulier, elle doit être en mesure de prouver qu’elle existe, réside ou est autrement en mesure de fournir des services dans sa zone de service spécifiée.

Deux véhicules principaux pour établir l’emplacement d’une entreprise sont son site Web et son profil d’entreprise Google (GBP).

Un site Web d’entreprise locale, le cas échéant, inclura les détails de son adresse physique, qui peuvent être étiquetés avec le schéma de l’entreprise locale pour faciliter la recherche et l’indexation par Google.

De nombreux sites incluront également une carte (de préférence une carte Google), qui sera également référencée pour la validation de l’emplacement.

Enfin, des détails géographiques peuvent être incorporés dans les balises de titre et d’en-tête, le cas échéant, pour renforcer l’orientation locale de l’entreprise.

La création et l’optimisation d’un profil d’entreprise Google est en fait le processus de renforcement des informations et de l’orientation d’un site Web d’entreprise locale. Ou, pour certaines entreprises, c’est le contraire.

Les informations de nom, d’adresse et de numéro de téléphone (NAP) doivent naturellement correspondre entre ces deux propriétés.

Les zones de desserte choisies en GBP doivent être proches de l’emplacement de l’entreprise.

Les catégories de services doivent également être cohérentes.

Les annuaires locaux deviennent alors une extension de ces deux principaux points de présence sur le Web et de validation pour les moteurs de recherche.

Ici aussi, l’objectif doit être la cohérence, en particulier pour les informations NAP avec les URL des sites Web.

Conseil de pro: Si vous pouvez inclure plusieurs URL dans une liste d’annuaires locaux, vous devez chercher à inclure autant de liens pertinents orientés localement que possible, par exemple, un lien vers votre profil GBP, votre page Facebook et des listes dans d’autres annuaires locaux pertinents.

Pertinence locale

Établir la pertinence locale consiste à s’assurer que vous et votre contenu apparaissez dans les répertoires appropriés et les catégories appropriées.

Naturellement, toute catégorisation doit correspondre à la façon dont vous avez défini vos services ou produits sur votre site et en GBP.

Il existe trois types d’annuaires locaux auxquels vous pouvez identifier et envisager de soumettre des listes.

Nous appellerons le premier type les répertoires « globaux ». Il s’agit de services tels que Pages Jaunes, Yelp, etc., qui proposent des listes et des critiques locales dans presque tous les endroits du monde.

Beaucoup d’entre eux proposent des « listes » gratuites, mais exigent ensuite des frais pour les fonctionnalités avancées, les fonctionnalités et/ou la visibilité.

Une façon de déterminer s’il est conseillé ou non de payer des frais d’inscription est d’effectuer une recherche organique sur les mots-clés principaux pour lesquels vous souhaitez que votre entreprise soit trouvée, et de voir si le répertoire se classe bien (ou mieux que vous) pour ces mots-clés. dans les pages de résultats des moteurs de recherche locaux (SERP).

Vous pouvez également simplement demander à un représentant de l’annuaire s’il peut ou non fournir des statistiques sur le trafic organique/référent que votre annonce payante pourra fournir.

S’ils ne peuvent pas fournir de telles statistiques, vous pouvez vous méfier de leur capacité à fournir un retour sur investissement.

Barrie Autobody Recherche Google

Le deuxième type d’annuaire local est un annuaire plus spécifique à l’industrie, comme TripAdvisor pour les entreprises liées aux voyages et au tourisme ou Houzz pour les entreprises de construction et de commerce.

Les mêmes méthodes d’évaluation peuvent être utilisées ici pour déterminer si oui ou non ces services peuvent potentiellement apporter de la valeur à votre entreprise.

Le troisième et dernier type est celui des annuaires plus spécifiques localement proposés par les chambres de commerce locales, les organisations de services et d’autres acteurs non mondiaux.

Les deux premiers de ce type sont certainement à considérer, car ils peuvent avoir pour effet de valider la présence locale de manière moins subjective.

Les petits annuaires locaux non mondiaux ne doivent, comme ci-dessus, être pris en compte que s’ils peuvent également prouver la valeur qu’ils apporteront du point de vue de la visibilité organique ou du trafic de référence.

Les annuaires auxquels vous choisissez de vous soumettre et les catégories dans lesquelles vos produits ou services peuvent être facilement trouvés aideront à définir la pertinence de votre entreprise au sein de votre communauté locale.

Autorité locale

Les inscriptions dans les annuaires locaux, en particulier ceux qui ont leur propre autorité établie, peuvent aider à renforcer l’autorité et la visibilité potentielle d’une entreprise.

Vous pouvez également utiliser le test SERP mentionné ci-dessus pour identifier ces boosters d’autorité.

Essentiellement, tout annuaire qui surpasse votre site Web ou votre page GBP pour un mot-clé cible représente une opportunité à la fois d’être trouvé via l’annuaire et de gagner en autorité grâce à lui.

Certains annuaires, à la GBP, permettent de partager du contenu ou des liens vers du contenu.

Bien que cela puisse prendre du temps, il peut être intéressant de distribuer votre contenu dans ces annuaires en plus d’autres endroits comme GBP et les médias sociaux, en fonction de la visibilité et de l’autorité locale relative de l’annuaire.

Commentaires

Comme indiqué, de nombreux services d’annuaire proposent des soumissions d’avis – et bien que les avis Google soient naturellement préférés du point de vue de l’autorité organique, Google et les autres moteurs de recherche sont au courant des avis publiés sur d’autres plateformes.

Semblable au test SERP local, vous devez faire attention à savoir si vous ou vos concurrents avez reçu ou non des avis dans des endroits autres que GBP.

Gardez à l’esprit que vos clients potentiels peuvent également consulter ces avis lorsqu’ils envisagent d’acheter auprès de votre entreprise plutôt qu’une autre.

Gestion de plusieurs emplacements

La configuration et la gestion des listes dans plusieurs annuaires prendront du temps, en particulier s’il y a des mises à jour continues des détails ou des services de l’entreprise.

Ceci est, bien sûr, amplifié pour les entreprises ayant plus d’un emplacement.

Il existe des services et des solutions payants comme Uberall, Semrush et Yext pour la gestion centralisée de plusieurs emplacements, qui couvriront généralement les deux premiers types d’annuaires locaux référencés ici, ainsi que des services de cartographie comme GBP, Apple Maps et les emplacements Facebook.

Certains de ces services permettent également la révision et la gestion des comptes sociaux.

Comment sont vos inscriptions à l’annuaire ?

Donc, oui, il est prudent de dire que les soumissions d’annuaires sont toujours nécessaires pour un référencement local efficace.

À cette fin, le meilleur endroit pour commencer est peut-être le test SERP suggéré pour comprendre où se situent vos listes et les annuaires par rapport à vos mots clés.

Alternativement, de nombreux services de gestion des listes offrent un outil d’audit rapide pour aider à avoir une idée de la couverture d’une entreprise dans les annuaires locaux les plus courants.

Ensuite, vous pouvez décider d’une stratégie de soumission qui correspond à vos objectifs de visibilité et de trafic, ainsi qu’à votre budget.

Davantage de ressources:

  • 21 répertoires Web que vous voudrez toujours utiliser
  • Schéma de référencement local : un guide complet du balisage local et des résultats enrichis
  • SEO B2B local : le guide complet pour les entreprises locales
  • Un guide du référencement local

Image en vedette : LightAndShare/Shutterstock

Besoin d’un sujet de blog ? Utilisez ces quatre idées

0

Si vous avez décidé d’écrire plus d’articles de blog en 2015, vous n’êtes certainement pas seul. Après tout, l’étude 2015 sur le marketing de contenu B2B du Content Marketing Institute suggère que 70 % des entreprises créent plus de contenu aujourd’hui qu’il y a un an, et 80 % de ces entreprises utilisent des blogs.

Il ne fait aucun doute que les blogs sont efficaces. Il s’agit d’un support long, vous pouvez donc être aussi verbeux ou verbeux que vous le souhaitez, sans aucun petit bouton « plus » pour couper votre flux. Ils sont faciles à partager, ils peuvent donc devenir leurs propres publications sur les réseaux sociaux. Et ils peuvent être remarquablement persistants, ce qui signifie que vous pouvez les partager ou vous y référer plusieurs fois au cours de l’année.

Oui, les blogs sont super. Mais ils sont aussi durs.

Plus précisément, il peut être difficile de savoir sur quoi écrire dans votre blog. En fait, je parie que le blogueur qui dit que le blocage de l’écrivain n’a jamais été un problème est un blogueur qui ment. Il est difficile de produire de bonnes idées sur le même sujet, jour après jour.

Voici donc le plan. Si vous espérez bloguer un peu plus en 2015, mais que vous ne trouvez pas de bonnes idées, essayez l’une de ces quatre techniques pour donner un coup de fouet à votre écriture.

1. Effectuez une recherche ciblée de mots-clés

La recherche de mots-clés devrait faire partie de votre processus d’écriture, car trouver les bons termes pourrait vous aider à faire un peu mieux sur un SERP Google. C’est quelque chose dont j’ai parlé plusieurs fois dans mes articles de blog.

Mais les mots-clés peuvent faire plus pour vous donner du jus SEO. Vos recherches peuvent également vous aider à découvrir ce que les gens recherchent, ce qui pourrait vous donner d’excellentes idées d’articles de blog.

Avec le planificateur de mots-clés de Google AdWords, vous pouvez lancer une recherche simple sur un sujet que vous envisagez de couvrir. Votre page de résultats vous donnera des mots clés similaires au sujet que vous avez abordé, mais ils ne comportent que quelques modifications.

Consultez mes résultats pour le terme « idées d’articles de blog » et voyez combien d’autres termes j’aurais pu mentionner, en fonction de ce résultat. « Gagner de l’argent en bloguant », « Créer un blog » et « Générateur d’idées de publication de blog » ne sont que quelques-uns des joyaux qui me sautent aux yeux. Mais il y en a beaucoup plus.

Capture d'écran 2015-01-20 à 14.12.16Comment cela pourrait-il aider ? Envisagez de faire des recherches comme celle-ci sur des articles de blog que vous avez déjà testés et aimés. Tapez le mot-clé que vous avez ciblé ici ou affichez le titre entier dans le champ de recherche. Les résultats pourraient vous donner un nouvel angle sur un vieux sujet que vous avez essayé et aimé. Dans 10 minutes, vous pourriez écrire.

2. Parcourez vos pages Yelp

Les personnes ayant des problèmes de gestion de réputation sont probablement habituées à l’idée d’utiliser Yelp comme système d’alerte précoce. Lorsqu’ils voient apparaître une mauvaise critique, ils savent qu’ils doivent se mettre au travail pour générer du contenu qui réfute ou explique la plainte. Mais Yelp peut également vous aider à rédiger des articles de blog sur des sujets que les gens aiment ou sur lesquels ils ont des questions.

Considérez ceci : le blog DMR suggère qu’il y avait 67 millions d’avis Yelp disponibles en octobre 2014. De toute évidence, tous ces avis n’étaient pas négatifs. Certains doivent contenir des questions ou des compliments. Vous pourriez en avoir caché sur votre propre page.

Lisez vos critiques et recherchez les articles qui reçoivent beaucoup de mentions. Si je possédais ce chiot brasseur dans l’Oregon, par exemple, et que je voyais cette critique, je pourrais envisager d’écrire un blog sur ma « bière-amisu ». Les lecteurs adorent ça, et ils se sentent obligés de l’expliquer, alors peut-être que je devrais faire de même.

Capture d'écran 2015-01-20 à 2.51.47 PM

Bien sûr, tous les commentaires Yelp ne contiendront pas de joyaux de blog. Certains peuvent simplement contenir des plaintes ou des éloges aléatoires sur lesquels vous ne pouvez pas vous appuyer. Mais, regarder attentivement les commentaires pourrait vous donner de bonnes idées d’écriture qui résonneront vraiment.

3. Plongez dans la section des commentaires

En 2013, un certain nombre de sites Web ont désactivé la section des commentaires. PopularScience.com était l’un de ces sites, et à l’époque, les éditeurs ont suggéré qu’ils l’avaient fait en raison d’une «minorité grincheuse» qui pourrait détourner les lecteurs de l’intention de l’article original. Cela signifie que de nombreux sites n’autorisent tout simplement pas les commentaires extérieurs. Votre propre site pourrait ne pas accepter de tels commentaires.

Mais si vous laissez les gens partager et commenter, vous pourriez vous retrouver avec d’excellentes idées d’articles de blog. Vos lecteurs pourraient demander plus d’informations sur un élément spécifique que vous n’avez pas abordé clairement dans votre premier message, ou ils pourraient partager leurs propres opinions sur le sujet, ce qui pourrait vous donner envie d’écrire. Lire attentivement ces éléments pourrait rendre votre blog beaucoup plus facile.

4. Trollez la compétition

Selon les statistiques de 2014, plus de la moitié des petites entreprises n’ont pas de site Web. Par conséquent, votre principal concurrent n’a peut-être pas de blog que vous pouvez suivre. Mais ce même concurrent pourrait être actif sur des sites de médias sociaux comme Twitter et Facebook. Les messages que vous y trouverez pourraient vous donner de bonnes idées sur les sujets que vous devriez aborder.

Si vous prenez une idée de quelqu’un d’autre, assurez-vous de la modifier ou de la modifier ou de vous l’approprier d’une manière ou d’une autre. Voler carrément pourrait vous mettre dans l’eau chaude, à la fois avec vos concurrents et avec Google. Mais emprunter une bonne idée pourrait vous aider à trouver l’idée d’histoire qui vous échappe.

Commencer

Il n’est pas facile de trouver de bonnes idées d’articles de blog, jour après jour. Mais, en prêtant juste un peu d’attention aux données qui flottent autour de vous, il y a de fortes chances que votre prochaine session d’écriture soit juste un peu plus productive et un peu moins douloureuse.

Ai-je manqué de bons conseils que vous suivez pour créer des articles de blog qui tuent ? Je suis toujours à la recherche d’une idée géniale. Faites-le moi savoir dans les commentaires!

Crédits image

Image sélectionnée : StartupStockPhotos via Pixabay
Toutes les captures d’écran ont été prises le 20 janvier 2015

Se lancer dans le SEO : 10 choses dont chaque stratégie SEO a besoin pour réussir

0

Vous cherchez à créer une stratégie SEO pour votre entreprise ?

Vous ne savez pas par où commencer ?

Créer et exécuter votre première stratégie de référencement peut sembler intimidant et compliqué. Mais, avec les bonnes ressources, les entreprises de toutes tailles peuvent voir la croissance qu’elles recherchent.

Le 10 août, j’ai animé un webinaire par Matt Salzl, vice-président des ventes chez Manta.

Salzl a montré 10 choses dont chaque campagne SEO a besoin pour réussir.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

1. Reconnaissez l’importance du référencement dans votre entreprise

Les recherches organiques et les listes locales constituent la majorité des clics sur Google.

Le référencement permet aux entreprises de se classer au sommet des deux.

Comprendre comment le référencement fonctionne pour votre entreprise vous aide à l’intégrer à votre stratégie commerciale aux bons endroits.

[Learn All The Benefits Of SEO] Accédez instantanément au webinaire →

2. Connaissez votre public

Une campagne de référencement réussie commence par comprendre qui vous êtes et à qui vous vous adressez explicitement.

Voici comment vous pouvez mieux comprendre votre public :

  • Créez des personas d’acheteur.
  • Comprenez comment votre produit leur profite.
  • Définissez votre proposition de valeur.
  • Utilisez les analyses pour comprendre votre trafic et vos données démographiques.
  • Apprenez de la concurrence.
  • Sachez si vous ciblez un public local ou national.

3. Définissez vos objectifs commerciaux

Déterminez où vous voulez être dans un mois, trois mois, six mois, un an, deux ans et cinq ans.

Mettez des repères d’un point de vue commercial et obtenez une vue d’ensemble de la raison pour laquelle vous avez besoin de SEO et où il se branche.

Lorsque vous décrivez vos objectifs commerciaux, vous savez non seulement vers quoi vous travaillez, mais vous serez également en mesure de déterminer votre budget SEO, les types de travail et les types de campagnes qui aideront le mieux votre entreprise à réussir.

4. Déterminez l’intention de votre site Web

Une fois que vous connaissez vos objectifs commerciaux, il est temps de décider comment votre site Web vous conduit à ces objectifs.

Pour que votre campagne de référencement réussisse, vous devez clarifier l’objectif de votre site Web.

[Learn The Purposes You Can Choose From] Accédez instantanément au webinaire →

5. Rechercher et utiliser des mots-clés pertinents

Une fois que vous avez une idée de l’objectif de votre site Web, demandez-vous pourquoi l’internaute recherche votre site. Quelle est l’intention du chercheur ?

Est-ce pour trouver, apprendre ou acheter ?

Les différents types d’intention sont :

  • Navigation.
  • Informationnel.
  • Rechercher.
  • Transactionnel.

[Unlock What Each Intent Means] Accédez instantanément au webinaire →

6. Optimisez votre présence locale

La croissance de la recherche locale a considérablement augmenté depuis 2020.

Si vous avez un magasin physique local et que vous avez une vitrine, vous devrez travailler sur :

  • Intégrations Google Map Pack & Maps sur votre site Web.
  • Profil d’entreprise Google.
  • Gestion des révisions.
  • Optimisation de proximité.
  • Optimisation de la pertinence.
  • Optimisation de la proéminence.
  • Soumissions de citations d’entreprises locales.
  • Soumissions d’annonces d’entreprises classées.

N’oubliez pas que le principal outil d’optimisation est le contenu. Mais où est le meilleur endroit pour commencer ?

[Learn How To Get Started] Accédez instantanément au webinaire →

7. Résoudre les problèmes de site Web et optimiser pour le mobile

Si vous pensez que personne ne vous trouve, vous ou votre site Web, vous avez peut-être négligé les aspects techniques du référencement, dont l’un est l’optimisation mobile.

Assurez-vous donc que votre site est optimisé non seulement pour les ordinateurs de bureau, mais également pour les mobiles.

Se lancer dans le SEO : 10 choses dont chaque stratégie SEO a besoin pour réussir

Si vous avez une entreprise locale, les recherches « à proximité » fonctionnent mieux lorsque les gens utilisent leurs appareils mobiles.

[Learn How To Optimize For Mobile] Accédez instantanément au webinaire →

8. Connaître les types de contenu qui se classent bien

Assurez-vous que votre contenu reflète l’intention de votre site Web et ce que veulent vos utilisateurs.

Envisagez d’écrire ou de créer :

  • Contenu plus long.
  • Contenu réutilisé.
  • Réponses directes.
  • Carrousels de vidéos et d’images.
  • Outils et widgets.
  • Listes de produits.

[Get Tips For Making Engaging Content] Accédez instantanément au webinaire →

9. Incluez une stratégie de backlink

Tout comme le SEO, le backlinking n’est pas mort. Il vient d’évoluer.

Voici les stratégies à espérer en matière de création de liens :

  • Texte d’ancrage : Quel mot dans votre contenu est votre ancre pour votre lien ?
  • Contenu du lien : Assurez-vous que votre lien est pertinent par rapport au contenu qui l’entoure.
  • Liens fiables : Lien uniquement vers des sites Web sécurisés avec des scores de confiance élevés.

[Learn All Current Backlink Strategies] Accédez instantanément au webinaire →

10. Obtenez plus d’avis

De plus en plus de personnes lisent des critiques avant d’aller de l’avant avec votre produit ou service.

Plus votre entreprise reçoit d’avis, plus votre classement sera élevé, alors essayez de contacter des clients passés ou actuels pour obtenir des avis.

[Slides] Se lancer dans le SEO : 10 choses dont chaque stratégie SEO a besoin pour réussir

Voici la présentation :

Se lancer dans le SEO : 10 choses dont chaque stratégie SEO a besoin pour réussir de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

Améliorez votre stratégie de contenu – 5 étapes pour réussir votre référencement

Savez-vous ce qu’il faut pour faire évoluer et exécuter une stratégie de référencement d’entreprise réussie ? Oui, et nous allons vous montrer !

Découvrez ce qu’il faut pour créer, mettre à l’échelle et mesurer le contenu qui offre le meilleur retour sur investissement pour vos efforts de référencement.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

L’humain contre la machine : pourquoi nous aurons toujours besoin de la création de contenu humain

0

Cela a été un trope courant dans de nombreux films de science-fiction où les robots deviennent sensibles et entreprennent de détruire l’humanité.

De I, Robot d’Asimov à Terminator d’Arnie, nous avons toujours eu une paix difficile avec les machines.

Cependant, si l’on considère à quel point les machines se sont adaptées aux tâches humaines et à quel point elles sont plus efficaces pour suivre les instructions, peut-être qu’elles remplacent l’humanité à mesure que nous avançons dans le XXIe siècle ?

Existe-t-il des métiers à l’abri de la marche inarrêtable des machines ?

Pourquoi nous aurons toujours besoin de création de contenu humain |  SEJ

Une rivalité permanente entre l’humain et la machine

Depuis les débuts de l’intelligence artificielle, l’objectif a toujours été de produire des machines plus intelligentes, les rapprochant à chaque itération de l’idéal d’une machine pensante qui est, à toutes fins pratiques, humaine.

Lorsque vous regardez tout ce que les algorithmes ont fait pour apprendre et s’adapter, vous pensez peut-être qu’ils sont beaucoup plus proches de cet idéal qu’ils ne le laissent entendre. La rivalité entre les êtres humains et les machines remonte à l’époque où les chaînes de montage automatisées ont commencé à mettre les travailleurs de l’assemblage au chômage. De nos jours, cependant, les machines s’inscrivent dans une niche unique. Mais la menace est toujours présente d’être remplacé par un robot.

Google et l’évolution des algorithmes

Ce qui « fait » penser une machine, ce qui dirige ses actions, c’est sa programmation. Une machine n’est aussi bonne que le code écrit pour lui permettre de fonctionner. Grâce à cette sécurité intégrée, nous n’avons pas à nous soucier des machines qui prennent le contrôle de la société humaine. Mais, même avec cela en place, les algorithmes évoluent.

Un bon exemple de cela en termes réels est l’algorithme de recherche de Google. La différence entre sa première itération et ce qu’elle est maintenant est aussi différente que le jour et la nuit.

Bien que l’algorithme n’ait pas été programmé pour apprendre de ce qu’il fait, il est très probable qu’une fois que Google aura atteint un niveau de fonctionnement satisfaisant pour son algorithme de recherche, il commencera à lui apprendre à apprendre et à s’adapter. Von Neumann serait fier.

Création de contenu et la machine

S’il devait y avoir une volonté de remplacer les êtres humains par des machines fonctionnelles, très peu de professions seraient sécurisées.

Les professions basées sur les mathématiques, les sciences, l’ingénierie et qui nécessitent des calculs lourds seraient les premières à être reprises, remontant lentement la chaîne de la complexité jusqu’à ce que les emplois les plus subalternes et les plus pénibles soient réaffectés.

Le domaine de la création de contenu resterait cependant largement intact. En effet, les créateurs de contenu génèrent des idées et la façon dont un algorithme est conçu ne peut jamais vraiment imiter ce que fait un créateur de contenu.

La pensée humaine derrière la création de contenu

Un créateur de contenu aborde un problème avec deux objectifs principaux en tête.

  • Premièrele créateur doit trouver quelque chose qui attire l’attention du public et lui permette de faire passer son message.
  • Deuxièmeil doit apporter de la valeur au public afin qu’il n’ait pas l’impression de perdre son temps.

Pour que le créateur de contenu s’occupe de la création de contenu pour un public spécifique, il doit savoir ce qui attire l’attention de ce groupe démographique particulier. Le créateur doit être conscient des émotions associées à ce groupe démographique afin d’écrire une meilleure copie.

Pourquoi un algorithme ne peut jamais copier le véritable modèle de pensée émotionnelle et humaine

Tout le développement d’un algorithme ne prend pas en compte l’empathie ou les émotions. Les machines ne peuvent pas sentir. Donnez-leur des faits et des chiffres et apprenez-leur à calculer les chiffres et ils s’en sortent très bien. Demandez-leur de développer une idée du fonctionnement des émotions et pourquoi quelqu’un ferait quelque chose d’illogique lorsqu’il est émotif et qu’il n’aurait aucune idée de quoi vous dire.

Asimov a exploré cela en profondeur dans sa série Robot, mais il a mis en avant le manque d’émotions pour être une bonne chose. Dans notre société, où nous devenons de plus en plus détachés les uns des autres, ce n’est certainement pas un trait souhaitable. La raison pour laquelle un bon contenu fonctionne est qu’il vous permet de vous connecter émotionnellement avec un public. Laissé au froid, traitant les pensées d’un algorithme, il est évident qu’il existe toujours un besoin de créateurs de contenu humains.

Exemple de machine : The Ol’ Article Spinner

Dans la dernière partie de la décennie des années 2000, les producteurs de contenu pensaient que l’embauche de rédacteurs de contenu pour refaire des articles et réécrire le même article plusieurs fois était trop coûteuse. Ils ont inventé l’idée d’un spinner d’article (quelque chose que les auteurs SEO sur Search Engine Journal ont souligné comme une tactique SEO Black Hat).

Ce qu’un spinner a été conçu pour faire était de prendre un morceau de contenu et de le « réécrire » en remplaçant les mots de remplissage entre le contenu pour créer un nouveau contenu à partir d’un article source.

L’idée était qu’un fileur avec un opérateur qualifié pourrait remplacer complètement un écrivain et faire le travail de cinq personnes en l’espace de temps qu’il faudrait à un écrivain pour terminer un article.

Voici l’un de ces vieux spinners d’articles, et ajoutons un élément de contenu pour voir comment cela a fonctionné :

article obsolète

L’idée d’un spinner d’article était une excellente tentative d’essayer d’utiliser la technologie pour faciliter le travail… MANQUÉ.

La raison pour laquelle il a échoué ? En raison d’un bon contenu, écrit par des gens qui savent de quoi ils parlent.

Regardez l’une de ces phrases « tournées ».

Notre phrase : ‘Pour que le contenu se propage de manière virale, il doit s’agir d’un bon contenu.

Phrase filée : ‘Pour que le contenu se diffuse de manière virale, il doit s’agir d’un excellent contenu.

Encore pire: ‘motive également pour qu’il soit joint à un autre opérateur de localisation ou autre chose..’l’un des fragments de phrase filés.

Serait-ce partagé par un vrai lecteur? Serait-ce un contenu de marque dont une entreprise pourrait être fière ?

Non. C’est risible.

Aucun article produit de nos jours qui se classe bien sur Google ne peut être attribué à un spinner. La simple raison est que notre contenu reflète un peu notre humanité. Nos recherches nous amènent à des sujets inconnus et notre compréhension de la façon dont ces sujets nous affectent est à la base de ce qui fait de notre contenu quelque chose auquel notre public peut s’identifier. Une machine ne peut pas créer de bon contenu car elle ne comprend pas ce qui rend le contenu « bon ». La technologie a essayé d’améliorer ce que nous faisons en tant que créateurs de contenu et a lamentablement échoué.

Mais cela ne signifie pas qu’ils ne vont pas réessayer.

L’homme contre la machine : Apple, une étude de cas sur les médias révolutionnaires

Fortune rapporte qu’Apple a lancé une nouvelle application News pour concurrencer la fonctionnalité « Instant Articles » basée sur un algorithme de Facebook. Facebook soutient que tout le contenu peut être décomposé en composants et en fonction de la démographie à laquelle ces composants font appel, cela peut déterminer le facteur d’engagement du contenu. Dans cet esprit, l’algorithme de Facebook cherche à faire quelque chose que l’on croyait auparavant impossible : éditer des actualités pour un public vaste et aux multiples facettes.

Le point de vue d’Apple sur la question est à l’autre bout du spectre. Peu importe ce qu’un ordinateur peut faire, soutient Apple, un humain peut faire mieux, du moins en ce qui concerne le contrôle et l’édition du contenu. À cette fin, Apple a embauché un certain nombre d’éditeurs expérimentés pour faire partie de son application d’actualités, en concurrence directe avec un algorithme de pertinence et d’engagement. Apple déclare qu’ils recherchent des éditeurs qui sont « des éditeurs passionnés et compétents pour aider à identifier et à fournir le meilleur des dernières nouvelles nationales, mondiales et locales ».

Ce que cela signifie pour les créateurs de contenu

Nous avons déjà établi le fait que les algorithmes actuels ne peuvent fonctionner que sur la base de métriques et de données et que la réponse émotionnelle reste toujours une entité non cartographiable. Cependant, selon le résultat de cette confrontation entre Apple et Facebook, nous pourrions très probablement voir des incursions dans un sanctuaire auparavant sacré. Cela dépend de la précision avec laquelle Facebook est capable de briser le lien émotionnel de son public pour correspondre aux nouvelles qu’il va leur livrer. Le public est l’élément clé ici, et ce qu’il décidera nous permettra de savoir si nous pourrions éventuellement voir un changement dans le paradigme homme-machine en termes d’intelligence émotionnelle.

Qu’est-ce qui rend les humains meilleurs que les algorithmes pour la création de contenu ?

Pour faire court, nous savons comment notre espèce pense. Nous savons ce qui motive les autres humains. Avec un contenu bien développé, nous pouvons faire pleurer notre public de peur, rire de joie, sombrer dans le désespoir et un certain nombre d’autres émotions que les algorithmes ne peuvent pas quantifier, et pour cette raison, ne peuvent pas comprendre.

C’est grâce à notre capacité à susciter une véritable émotion chez notre public que nous serons irremplaçables. Comme le soutient Harvard Business Review, peu importe la qualité des algorithmes, il n’y en aura jamais un assez bon pour créer du contenu qui deviendra viral. Il n’y aura jamais de machine capable de sonder les émotions humaines. Même nous, en tant qu’êtres humains, comprenons à peine comment ils fonctionnent. Nous savons juste qu’ils le font.

Notre recherche sur le contenu prend ce que nous savons et le combine avec ce que nous lisons pour nous aider à mieux comprendre un sujet. Nous pouvons ensuite présenter ce sujet à nos lecteurs d’une manière sérieuse, mais décontractée. Nous utilisons nos émotions pour raconter une histoire à notre public et leur faire ressentir les mêmes émotions que nous ressentons lorsque nous effectuons nos recherches.

Il y a une place pour la contemplation logique des faits, mais la logique ne peut vous mener que jusque-là. L’exécution logique d’un algorithme ne laisse aucune place à la contemplation des sentiments humains.

Les créateurs de contenu auront toujours nos homologues machines… mais les vrais éléments de contenu, motivés par les émotions et inspirants, font partie de notre humanité, et cela ne peut jamais nous être enlevé.

Crédits image

Image en vedette : josefkubes/Shutterstock
Photo postée : Linda Bucklin/Shutterstock
Capture d’écran via Julia McCoy. Prise juillet 2015.

13 outils de recherche de mots clés uniques et gratuits dont vous ne saviez pas avoir besoin

0

L’une des plus grandes erreurs de référencement que vous puissiez commettre est de négliger la recherche de mots clés au profit de la production d’un « excellent contenu ».

En effet, vous avez besoin d’une recherche de mots-clés pour déterminer où en sont vos clients dans le parcours client.

En général, une personne recherchant « Comment faire [something] » recherche des informations, tandis qu’une personne qui entre « [product] vente » cherche à acheter le produit.

En utilisant ces informations, vous pouvez produire un contenu pertinent qui incite les clients à cliquer et à convertir.

En un mot, la recherche de mots clés détermine les mots clés les plus importants pour les objectifs de votre site Web.

Lorsqu’il est bien fait, il fournit des indications sur ce que vous devriez optimiser pour la notoriété, la considération ou la conversion.

En raison de la popularité de Google, la plupart des professionnels du référencement se tournent d’abord vers Google Keyword Planner et ses outils associés, qui peuvent être limités ou difficiles à utiliser.

La bonne nouvelle : plusieurs outils de recherche de mots clés gratuits sont disponibles sur le marché.

N’ignorez pas les outils de recherche de mots clés peu courants qui sont idéaux lorsque vous êtes dans une ornière et que vous recherchez des options supplémentaires.

Outils de recherche de mots clés peu communs

  1. TagCrowd.
  2. Mots clés partout.
  3. MerchantWords.
  4. Recherche clé.
  5. Mot-clé.Guru.
  6. GetKeywords.
  7. QuestionDB.
  8. Soovle.
  9. Dominateur de l’outil de mots clés.
  10. Données de recherche Google.
  11. Aussi demandé.
  12. StoryBase.
  13. Mot-clédit.

1. TagCrowd

Outil de recherche de mots-clés peu commun TagCrowd.

TagCrowd est l’un des meilleurs outils de recherche de mots clés gratuits pour le référencement.

Sa proposition de valeur est simple : vous pouvez visualiser la fréquence des mots en créant des nuages ​​de mots/textes/tags sans le prix élevé d’outils comme Buzzsumo et Ahrefs Keywords Explorer.

La fréquence des mots clés reste un objectif important du référencement sur la page.

Si vous ciblez des mots-clés spécifiques mais que vous les utilisez peu, vous aurez du mal à vous classer pour ces mots-clés. D’autre part, le bourrage de mots-clés sur une page avec une fréquence trop élevée peut déclencher une pénalité de Google pour ce qui est perçu comme une technique de référencement black hat.

Vous pouvez utiliser TagCrowd pour déterminer la fréquence optimale des mots-clés pour un sujet en vérifiant les articles des concurrents.

Principales caractéristiques:

  • Interface utilisateur conviviale pour les débutants.
  • Prend en charge l’analyse SEO des concurrents.
  • Plusieurs façons d’ajouter du contenu :
    • Télécharger un fichier.
    • Entrez l’URL de la page Web.
    • Coller le texte de la page.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Visualisation de la fréquence des mots-clés

Tarification : Libre

2. Des mots-clés partout

Mots-clés Partout outil de recherche de mots-clés peu commun.

Keywords Everywhere est un outil de recherche de mots clés qui fournit des suggestions de mots clés à partir de plus de 15 des outils de mots clés les plus populaires.

Cet outil gratuit de recherche de mots clés pour le référencement possède des extensions Firefox et Chrome qui peuvent être ajoutées à votre navigateur.

Il vous est présenté par la même équipe derrière Keyword Keg.

Principales caractéristiques:

  • Rassemble les données d’outils de recherche de mots clés populaires comme Ubersuggest, Answer the Public, Google Search, Google Analytics, Search Console et Moz Open Site Explorer.
  • Fournit des informations de base mais précieuses – volume de recherche de mots clés et coût par clic.
  • Émet des données aux formats de fichier PDF, Excel et CSV.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Recherche de mots clés dans les navigateurs

Tarification : Gratuit avec des fonctionnalités limitées. La version Premium utilise le modèle de paiement à l’utilisation. Vous pouvez acheter 100 000 crédits (1 crédit = 1 recherche de mots-clés) pour aussi peu que 10 $.

3. MerchantWords

Outil de recherche de mots clés peu commun MerchantWords.

MerchantWords est l’un des meilleurs outils de recherche de mots clés gratuits pour le référencement si vous possédez une boutique Amazon. Il collecte les données de plus d’un milliard de recherches Amazon pour renvoyer une liste d’expressions de mots clés pertinentes.

Principales caractéristiques:

  • Des informations exploitables sur le marché à l’aide des données de plus d’un milliard de recherches Amazon dans le monde.
  • Volume de recherche mensuel de mots-clés à l’aide des données de mots-clés de Google.
  • Recherches et téléchargements CSV illimités.
  • Service client 24h/24 et 7j/7.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Entreprises de commerce électronique

Tarification : Gratuit avec des fonctionnalités limitées. Les plans Premium commencent à 35 $/mois (pour les données américaines uniquement) et à 149 $/mois (pour les données mondiales).

4. Recherche clé

Keysearch outil de recherche de mots clés peu commun.

Keysearch est un puissant outil gratuit de recherche de mots clés qui vous aide à obtenir du trafic organique et à trouver des opportunités potentielles de backlink.

Il propose également des outils de recherche de mots clés pour YouTube et Pinterest.

Principales caractéristiques:

  • Vérificateur de difficulté des mots clés.
  • Suivi de classement.
  • Vérificateur de backlink.
  • Analyseur d’audit de site Web.
  • Analyse compétitive.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Particuliers et entreprises à petit budget

Tarification : Gratuit avec des fonctionnalités limitées. Les forfaits Premium commencent à 17 $/mois.

5. Mot-clé.Guru

Keyword.Guru outil de recherche de mots clés peu commun.

Keyword.Guru est un outil de recherche de mots clés peu courant qui rassemble les résultats des principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing) et des sites de commerce électronique (Amazon, eBay).

Bien qu’il n’affiche pas la densité ou la fréquence des mots clés, il renvoie rapidement les résultats de recherche de mots clés les plus courants et affiche les résultats de recherche de mots clés en temps réel.

Principales caractéristiques:

  • Analyse les données de recherche des principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing) et des sites de commerce électronique (Amazon, eBay).
  • Fournit des données de résultats de recherche en temps réel.
  • Affiche rapidement les recherches les plus courantes.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Recherche de mots-clés en temps réel

Tarification: Gratuit avec des fonctionnalités limitées. Le plan premium est de 5 $/mois.

6. GetKeywords

GetKeywords est un outil de recherche de mots clés peu courant.

GetKeywords est un outil de recherche de mots clés gratuit et rare qui s’adresse au référencement local.

Avec des filtres pour affiner les résultats de recherche aux pays, provinces et villes et des mesures qui ne sont généralement pas disponibles dans les outils de mots clés gratuits, GetKeywords est l’un des outils de recherche de mots clés gratuits les plus puissants pour le référencement.

Principales caractéristiques:

  • Filtres pour affiner les résultats des mots clés pour les emplacements géographiques.
  • Regroupement de mots clés en fonction de l’intention de recherche – recherches sur le commerce électronique, liées à la vidéo et basées sur des questions.
  • Affiche les principaux emplacements de trafic de chaque pays que vous saisissez, ainsi qu’une répartition du trafic mobile et ordinateur.
  • Affiche le taux de rebond global pour le SERP associé – afin que vous sachiez si vous devez prendre en compte le mot-clé.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Référencement local

Tarification: Forfait gratuit avec recherches illimitées. Les plans Premium commencent à 24 $/mois lorsqu’ils sont facturés annuellement pour des fonctionnalités avancées telles que la difficulté de référencement et les mots clés des concurrents.

7. QuestionDB

Outil de recherche de mots clés peu commun de QuestionDB.

Si vous recherchez des idées de sujets de blog, QuestionDB est votre meilleur pari.

Cet outil gratuit de recherche de mots clés pour le référencement extrait des idées de mots clés à partir de questions posées sur des sites Web tels que Reddit et Quora.

Principales caractéristiques:

  • Trouve les questions pertinentes pour le mot-clé saisi à partir des sites Web de questions-réponses.
  • Analyse la base de données de questions pour les mots-clés pertinents.
  • Fournit des sources de questions pour organiser le contenu pertinent pour les blogs.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Création d’articles de blog informatifs

Tarification: Gratuit avec des fonctionnalités limitées. Les forfaits Premium commencent à 7 $/mois lorsqu’ils sont facturés annuellement.

8. Soovle

Soovle outil de recherche de mots clés peu commun.

Soovle est un outil de recherche de mots clés gratuit pour le référencement qui fonctionne à la fois comme outil et générateur de mots clés.

Il aide les utilisateurs à trouver des mots clés sur plusieurs sites Web populaires tels que YouTube, eBay, Amazon et Wikipedia.

Au fur et à mesure que vous tapez quelques termes de recherche, Soovle se complète automatiquement avec des phrases pour vous aider à développer vos idées.

Principales caractéristiques:

  • Génère des termes en fonction de chaque plate-forme.
  • Recherches illimitées.
  • Générateur d’idées.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Commerce électronique ou entreprises avec plusieurs canaux à la recherche d’idées de mots clés.

Tarification: Libre

9. Dominateur de l’outil de mots clés

Keyword Tool Dominator outil de recherche de mots clés peu commun.

Keyword Tool Dominator apporte des bases de données de huit des plus grands sites Web (Amazon, Bing, eBay, Etsy, Google, Google Shopping, Walmart et YouTube) pour déterminer les derniers mots-clés tendance.

Les inconvénients de Keyword Tool Dominator incluent le manque d’analyse des mots clés et une limite de deux mots clés par jour dans la version gratuite.

Fonctionnalités:

  • Recherches illimitées de mots-clés en temps réel (forfaits premium uniquement).
  • Suggestions de mots-clés illimitées, y compris les mots-clés à longue traine.
  • Classement des mots clés.
  • Exporter des rapports.

Meilleur outil de recherche de mots clés pour: Marketeurs multicanaux

Tarification: Gratuit avec des fonctionnalités limitées. L’accès illimité à vie aux outils commence à 49,99 $.

10. Données de recherche Google

Outils gratuits de recherche de mots-clés pour le référencement : Google Search Data

Cette proposition est-elle unique ?

Cela dépend de votre niveau de connaissance des outils de recherche de mots clés gratuits à votre disposition.

De nombreux débutants oublient la richesse des données de mots clés à leur disposition via Google.

Principales caractéristiques:

  • Saisie automatique: partage des suggestions de recherche qui incluent diverses versions à longue traîne de votre mot clé principal en fonction des données utilisateur réelles.
  • Les gens demandent aussi: partage les questions que les internautes posent concernant votre mot clé. Les gens demandent aussi offre de grandes opportunités pour les sous-titres et les extraits en vedette.
  • Recherches associées: affiche les recherches qui n’impliquent pas nécessairement les mêmes mots exacts que le mot-clé principal que vous avez saisi, mais qui sont sémantiquement liées. Ces recherches représentent des sujets connexes qu’il peut être judicieux d’aborder dans votre article en fonction de ce que les utilisateurs souhaitent apprendre.

Meilleur pour: Tous les utilisateurs

Tarification : Libre

11. Aussi demandé

Outil de recherche de mots clés peu commun AlsoAsked.

AlsoAsked est un outil de recherche de mots-clés freemium centré sur les données Google People ask.

Lorsque vous entrez un mot clé de départ, AlsoAsked suggère des relations entre les sujets avec des visuels utiles. Vous pouvez télécharger des données sous forme de fichiers .CSV ou .PNG.

AlsoAsked est similaire à AnswerThePublic en ce sens que les deux fournissent un contexte supplémentaire aux données Google, AnswerThePublic se concentrant spécifiquement sur les données de saisie semi-automatique.

Traits:

  • Affiche les mots-clés associés.
  • Visualisez les relations entre les mots clés.
  • Exportez les données de mots-clés sous forme de fichiers .CSV ou .PNG.

Meilleur pour: Découvrir de quoi les gens parlent et comment ces sujets sont liés.

Tarification : Gratuit avec des fonctionnalités limitées. À partir de 49 $/mois.

12. Base de l’histoire

StoryBase outil de recherche de mots clés peu commun.

StoryBase est un outil de recherche de mots clés haut de gamme qui se concentre sur les détails les plus fins concernant l’intention de recherche et les caractéristiques du chercheur.

Il s’agit d’un excellent outil pour les marques qui souhaitent se connecter avec leurs publics cibles les plus idéaux dans la recherche.

StoryBase mappe divers points de données ensemble pour vous aider à comprendre plus rapidement leur pertinence.

Un plan payant donne également accès à divers outils d’analyse de contenu utiles, notamment les performances des mots clés et les cartes thermiques.

Traits:

  • Outil de taux de clics (CTR).
  • Cartes thermiques.
  • Intégration de la console de recherche Google.
  • Outils de performance des mots clés.

Meilleur pour: Les marques qui souhaitent se connecter à leurs publics cibles idéaux.

Tarification : À partir de 49 $/mois.

13. Mot-clédit

Keyworddit outil de recherche de mots clés peu commun.

Keyworddit, un outil de recherche de mots clés gratuit conçu par Reddit, offre une autre opportunité d’optimiser votre recherche de mots clés en termes de connexion avec votre public cible.

Keyworddit est une mine d’or pour les idées. Il vous aide en trouvant des mots-clés basés sur des questions souvent posées sur Reddit.

Recherchez des subreddits (groupes) qui représentent les caractéristiques de votre public cible.

Ensuite, exécutez les noms de subreddit via Keyworddit pour extraire les mots-clés qui représentent ce dont les utilisateurs engagés parlent le plus fréquemment.

Gardez à l’esprit que le volume de recherche est basé sur les données de recherche Google, et non sur les données de recherche Reddit.

Traits:

  • Trouve les recherches les plus populaires sur Reddit.
  • Comprenez les sujets qui intéressent le plus votre public.

Meilleur pour: Les marques qui souhaitent commercialiser sur Reddit.

Tarification : Libre

Dernières pensées

La recherche de mots-clés est un élément essentiel de toute bonne stratégie de référencement.

Comme Google met fréquemment à jour son algorithme, il n’est plus logique de se fier uniquement aux données glanées à partir des outils de référencement de Google.

La bonne nouvelle?

Il existe de nombreux outils de recherche de mots clés payants et gratuits pour le référencement. Alors que les outils payants fournissent le plus de données avec la voie la plus simple pour les découvrir, les outils gratuits peuvent toujours être assez perspicaces – sans le prix élevé.

Avons-nous oublié des outils de recherche de mots clés uniques qui, selon vous, devraient faire partie de cette liste ? Tweetez vos pensées sur @sejournal!


Image en vedette : Paulo Bobita/SearchEngineJournal

Se lancer dans le SEO : 10 choses dont chaque stratégie SEO a besoin pour réussir [Webinar]

0

Est-il temps pour votre entreprise de commencer à mettre en place une stratégie SEO ?

Vous ne savez pas où commencer?

Créer et mettre en œuvre votre première stratégie de référencement peut sembler difficile et écrasant.

Mais les entreprises de toute taille peuvent connaître une croissance avec les bonnes ressources.

Inscrivez-vous maintenant pour apprendre les dix choses dont chaque campagne SEO a besoin pour réussir.

Vous découvrirez :

  • Les 10 choses dont vous avez besoin pour réussir avec le référencement.
  • Comment optimiser avec un contenu de qualité.
  • À quoi ressemble une campagne de référencement réussie.

Bien que les petites entreprises connaissent l’importance du référencement, elles ne savent pas toujours par où commencer.

Inscrivez-vous maintenant pour savoir comment démarrer avec le référencement.

S’inscrire maintenant

Rejoignez Matt Salzl, vice-président des ventes chez Manta, une société Boostability, pour un webinaire le 10 août à 14 h HE.

Salzl vous aidera à trouver la meilleure voie à suivre avec votre budget et à partager les ressources de croissance grâce au référencement.

Vous ne pouvez pas participer au webinaire ? Après l’événement, un enregistrement sera disponible. S’inscrire maintenant!

Google : pas besoin de s’inquiéter de l’utilisation de JavaScript

0

Google dit qu’il n’y a pas besoin de s’inquiéter de JavaScript lorsqu’il s’agit de recherche, car il n’y a rien de fondamentalement différent par rapport au contenu statique.

Ceci est discuté dans le dernier épisode du podcast Search Off the Record, qui présente Martin Splitt, John Mueller, Gary Illyes et Daniel Waisberg de Google.

Mueller aborde le sujet de la création d’un site Web à l’aide d’un générateur de site statique, ce qui conduit à la réalisation que lui et Splitt utilisent tous les deux le même outil appelé Hugo.

Pour plus de simplicité, Hugo utilise le langage Markdown pour générer des pages, mais cela vient avec la limitation de ne pas pouvoir utiliser HTML pour des choses comme les balises nofollow et les redirections.

Mueller construit un site personnel qui nécessite des redirections, et la seule façon dont il peut les implémenter dans Hugo est avec JavaScript.

Il demande ensuite à Splitt, l’expert JavaScript résident de Google, s’il y a des raisons de s’inquiéter de l’utilisation de JS.

Il n’y a aucune raison de s’inquiéter, dit Splitt, et il explique pourquoi :

« Non, tu n’as pas à t’inquiéter pour ça…

Une question que je reçois souvent avec JavaScript est de savoir si nous traitons le contenu JavaScript différemment. Nous avons des annotations pour le contenu – ce que nous pensons être la pièce maîtresse d’un article ou ce que nous pensons être du contenu à côté et tout.

Mais pour autant que je sache, et pour autant que je puisse voir, nous explorons une page, puis mettons le contenu dans le document dans notre index, puis nous rendons la page, puis nous complétons le contenu du DOM.

C’est ça. Il n’y a rien de fondamentalement différent entre le contenu généré par JavaScript et le contenu statique, sauf lorsqu’il y a des cas extrêmes, et nous ne pouvons pas voir le contenu généré par JavaScript.

Splitt fait référence à des « cas limites » sans entrer dans les détails de ce qu’ils sont. Bien que Google ait expliqué dans le passé comment les sites peuvent rencontrer des problèmes de référencement lors de l’utilisation de JavaScript.

La principale chose à éviter est d’utiliser JavaScript d’une manière qui oblige les utilisateurs à interagir avec un élément de la page afin d’afficher le contenu.

Un exemple de base serait de cacher le contenu derrière un bouton sur lequel les utilisateurs doivent cliquer pour que le contenu s’affiche.

C’est un problème, en ce qui concerne le référencement, car Googlebot n’interagit avec rien lorsqu’il explore des pages Web.

Si le contenu est caché derrière un élément JavaScript sur lequel les utilisateurs doivent cliquer ou appuyer, Google ne le verra tout simplement pas. Par conséquent, le contenu ne peut pas être utilisé pour comprendre la page et la classer dans la recherche.

Les propriétaires de sites qui ont l’intention d’utiliser JavaScript de cette manière comme choix de conception doivent s’assurer que le contenu caché n’est pas crucial pour comprendre de quoi parle la page.

Si vous ne savez pas si JavaScript empêche Google de voir le contenu de vos pages, il existe un moyen simple de le savoir.

Utilisez l’outil Explorer comme Google dans la Search Console pour avoir une idée de ce que Googlebot est capable de voir lorsqu’il explore votre site.

Si l’outil Fetch as Google est capable de restituer tout le contenu critique, alors vous êtes en clair. Pas besoin de s’inquiéter, comme le dit Splitt.

Ce n’est qu’un des nombreux sujets abordés dans le podcast. Écoutez l’épisode complet ci-dessous.

L’architecte d’entreprise et le référencement : pourquoi vous avez toujours besoin d’amis dans l’informatique

0

Pour réussir dans le référencement d’entreprise, vous avez besoin d’une équipe. Vous traiterez avec de multiples parties prenantes et groupes – et même si vous êtes vous-même techniquement compétent, il est toujours important d’avoir des amis dans le service informatique.

Toutes les parties en bénéficient lorsque l’architecte d’entreprise entretient une relation étroite avec l’équipe SEO, l’informatique et le marketing.

Tout assembler nécessite la bonne approche et la compréhension du rôle de chacun dans l’architecture d’entreprise et le référencement.

Quel est le rôle des architectes et ingénieurs informatiques dans une entreprise ?

En tant qu’architecte informatique, votre travail ne consiste pas à effectuer du référencement. Mais en tant que gardien et mainteneur des réseaux et services informatiques de l’organisation, l’architecte d’entreprise a une certaine influence lorsqu’il s’agit d’exécuter la stratégie de référencement.

Et en tant que professionnel du référencement, la compréhension de cette relation montre clairement pourquoi avoir des amis dans l’informatique est toujours vital.

L’informatique et les ingénieurs sont chargés de maintenir les systèmes opérationnels, accessibles et sécurisés, tout en s’assurant que les fonctionnalités continuent de fonctionner correctement.

En matière de référencement, les temps d’arrêt ont un impact direct sur les classements et les revenus.

C’est le travail de ces professionnels de :

  • Maintenez les serveurs et les bases de données opérationnels.
  • Concevez des plates-formes qui ont l’évolutivité à l’esprit.
  • Renforcez les serveurs et les logiciels pour sécuriser les données des utilisateurs et prévenir les vulnérabilités.
  • Construire des métriques pour les performances de l’entreprise.
  • Créer des outils et des systèmes.

De plus, l’informatique sera responsable de la mise à niveau des services, du matériel et des logiciels de l’entreprise.

Par exemple, si un serveur ou une base de données ne peut plus gérer le trafic qu’un site reçoit, ces équipes créeront une redondance et ajouteront de nouvelles capacités au système.

La mise à l’échelle sera une composante majeure des architectes informatiques, du matériel à la plate-forme et aux bases de données du site.

Les goulots d’étranglement côté serveur sont gérés par ces personnes ; ils ne sont généralement pas le travail de l’équipe SEO.

En termes de vitesse de site, les professionnels du référencement ne peuvent pas faire grand-chose avec les outils dont ils disposent.

Cependant, le service informatique peut ajouter de nouveaux systèmes de mise en cache ou des systèmes Memcached pour réduire le risque que la base de données ne devienne le goulot d’étranglement de la vitesse du site.

Si des scripts ou d’autres composants produisent des erreurs, ces personnes peuvent vous aider.

Lorsque vous travaillez sur des projets au niveau de l’entreprise, il est essentiel de se lier d’amitié avec l’informatique afin de pouvoir travailler en équipe.

Vous aurez peut-être besoin d’une assistance au niveau du serveur à laquelle vous n’auriez pas accès en tant qu’expert SEO.

Quel est le rôle du marketing et de l’informatique dans le référencement ?

Dans les organisations les plus performantes, le marketing et l’informatique travaillent en étroite collaboration et chacun joue un rôle majeur dans une campagne d’optimisation pour les moteurs de recherche.

C’est très différent lors de l’optimisation pour les entreprises par rapport aux petites entreprises, simplement parce qu’il se passe tellement de choses.

Les équipes sont massives, les backends sont complexes et les entreprises ont souvent beaucoup plus de trafic que leurs homologues de petites entreprises.

Voici quelques-uns des nombreux rôles que le marketing et l’informatique peuvent aider :

  • Optimisation: L’optimisation du serveur et de la base de données est essentielle, en particulier avec les sites à fort trafic. Ces tâches peuvent être gérées par le service informatique d’une manière qu’un SEO ne peut tout simplement pas reproduire.
  • Automatisation: Les scripts peuvent être exécutés et automatisés pour assurer le bon fonctionnement des sites ou effectuer d’autres tâches.
  • Mise à l’échelle: Les sites doivent être capables de gérer les pics de trafic et même de nombreuses formes de contenu, selon le site. La mise à l’échelle n’est possible qu’avec la bonne architecture d’entreprise et l’aide du service informatique.
  • Sécurité du site Web: La sécurité est essentielle si vous souhaitez renforcer la confiance des utilisateurs. Si un site subit une violation de données, cela peut coûter des millions de dollars à l’entreprise et nuire considérablement à sa réputation.
  • Gouvernance du contenu: Les équipes marketing sont celles vers qui vous vous tournez lorsque vous souhaitez vous concentrer sur la gouvernance du contenu. Lorsque vous avez mis en place une gouvernance, vous permettez aux équipes de travailler ensemble pour atteindre le même objectif en suivant des règles de gouvernance strictes. Ils peuvent également aider à l’hygiène du référencement, mais vos amis de l’informatique sont ceux qui mettent en œuvre et appliquent les exigences de gouvernance des entreprises publiques.
  • Marketing et génération de leads: Vous devrez travailler avec le marketing pour améliorer les taux de conversion et atteindre les objectifs de revenus. L’équipe marketing peut vous aider à créer des pages de destination et à utiliser d’autres canaux marketing parallèlement à votre stratégie de référencement.

Ce ne sont là que quelques façons dont le marketing et l’informatique peuvent travailler ensemble pour aider les équipes SEO à atteindre leurs objectifs.

De nombreuses entreprises, y compris Fortune 500, intègrent des experts SEO dans leur division de marketing numérique, qui fait partie du plus gros l’équipe marketing dans son ensemble.

Mais le référencement est-il strictement marketing ou va-t-il beaucoup plus loin ?

Le référencement devrait-il relever du marketing ou de l’informatique et de l’ingénierie ?

Les experts SEO sont une partie intéressante des équipes marketing car nous ne sommes pas des spécialistes du marketing à part entière.

En tant qu’experts en référencement, nous n’achetons pas d’annonces publicitaires ou d’espaces publicitaires à la télévision, nous sommes donc plutôt un segment de commercialisation.

Généralement, nous ne sommes pas :

  • Développeurs.
  • Spécialistes du réseau.
  • Architectes.

Au lieu de cela, nous travaillons en étroite collaboration avec les services informatiques, les ingénieurs, les développeurs et autres pour atteindre nos objectifs au niveau de l’entreprise.

Nous pouvons également travailler en étroite collaboration avec ces parties prenantes lorsque :

  • Optimisation de la structure du code.
  • Essayer d’ajouter des fonctionnalités spécifiques à un site.
  • Résoudre des erreurs complexes.
  • Essayer d’augmenter la vitesse du site.
  • Vouloir ajouter la mise en cache à un site ou à une base de données.

Lorsqu’il s’agit de sites Web massifs avec des milliers de pages, des dizaines de milliers de visiteurs et une équipe massive derrière son fonctionnement, il est important de rendre compte à la fois aux ingénieurs et aux équipes marketing.

Travailler en étroite collaboration avec plusieurs unités internes est le moyen le plus simple et le plus rentable d’atteindre vos objectifs.

Ainsi, bien qu’un expert SEO soit un segment de l’équipe marketing, il est essentiel de travailler avec plusieurs équipes en même temps pour aligner les objectifs et les plans d’exécution.

Comment intégrer l’informatique, les développeurs et les spécialistes du marketing avec le référencement

Les développeurs informatiques, les architectes et les équipes marketing doivent s’intégrer à vos stratégies de référencement pour atteindre vos objectifs.

Si l’une de ces parties prenantes est hors circuit ou ne pas à bord, cela peut rendre beaucoup plus difficile l’atteinte des objectifs d’optimisation des moteurs de recherche.

Pour embarquer tout le monde dans l’architecture du site Web et le référencement, vous pouvez :

Créer et entretenir des relations

Les relations comptent.

Il est important de se lier d’amitié avec des personnes dans tous les domaines de l’entreprise, y compris l’informatique, le marketing et le développement.

Organisez des réunions avec eux et des appels Zoom pour mieux comprendre ce que font ces personnes et comment vous pouvez travailler ensemble.

Apprendre les uns des autres

Vous et les équipes qui vous entourent avez des limites.

Apprenez les uns des autres, partagez des objectifs (plus d’informations ci-dessous) et voyez s’il y a des recommandations que vous pouvez vous donner pour atteindre vos objectifs.

Créer des objectifs collatéraux

Les objectifs et les buts collatéraux aident à rassembler les gens.

Lorsque vous créez des objectifs partageant les mêmes idées, vous serez plus susceptible de travailler ensemble et d’atteindre vos objectifs.

Partagez ouvertement des informations sur ce que vous espérez réaliser afin que toutes les parties prenantes comprennent pourquoi certaines actions sont entreprises.

Partager les réalisations

Une optimisation de serveur ou un changement de développeur vous a-t-il aidé à améliorer votre classement ? Partagez ces réalisations ensemble.

Remerciez l’équipe, expliquez comment ils ont joué un rôle essentiel dans la réalisation de la réalisation et continuez à partager les éloges à l’avenir.

Défendez et évangélisez le référencement dans votre organisation, en indiquant clairement à quel point la collaboration du marketing et de l’informatique fait partie intégrante de son succès.

Présenter les idées différemment

Lorsque vous présentez des idées à un architecte/ingénieur ou à un responsable marketing, vous devez expliquer vos pensées clairement et d’une manière compréhensible pour tous.

Vous ne comprenez peut-être pas les subtilités de l’optimisation des serveurs, alors ne présumez pas que ces parties prenantes comprendront vos idées.

Présenter ces idées de la bonne manière permet d’impliquer les membres de l’équipe.

Éduquer

Lorsque vous travaillez avec des architectes/ingénieurs/développeurs, assurez-vous d’expliquer pourquoi chaque portion de code visuel est essentielle dans le référencement.

Lorsque vous éduquez, vous aidez ces parties prenantes à comprendre le « pourquoi » derrière les changements que vous recommandez.

Conclusion

Lorsque tout le monde est à bord, il y a une cohésion entre les équipes qui rassemble les architectes d’entreprise et le référencement plus rapidement et beaucoup plus efficacement.

De plus, travailler avec des équipes et développer une compréhension approfondie des objectifs de chacun permettra à toutes les équipes d’atteindre plus facilement leurs objectifs – et ceux de l’entreprise dans son ensemble.

Davantage de ressources:

  • L’entreprise du référencement d’entreprise : maîtriser les personnes, les processus et les plates-formes
  • Les 4 piliers du succès du référencement d’entreprise
  • Guide de référencement d’entreprise : stratégies, outils et plus

Image en vedette : ChingizDs/Shutterstock

Récapitulatif #SEJThinkTank : le marketing visuel en 2016 et pourquoi vous en avez encore besoin (plus que jamais)

0

Le mercredi 2 mars, le SEJ ThinkTank a été rejoint par Nemanja Darijevicdirecteur de la création et du développement de Pixel Road Designs, pour parler du marketing visuel en 2016. Ce webinaire d’une heure a été animé par notre propre Loren Baker et comprenait une courte session de questions-réponses à la fin.

Au cours de ce webinaire, Nemanja’s discute :

Comment s’élever au-dessus de l’encombrement publicitaire

Des études montrent que notre cerveau retient 65 % des images visuelles qu’il voit, et nous n’avons que 50 millisecondes pour attirer l’attention de notre public. C’est pourquoi le marketing visuel est si vital.

Nemanja a déclaré qu’il y avait trop de bruit publicitaire réclamant l’attention de notre public, donc le défi aujourd’hui est de savoir comment faire ressortir votre marque, au milieu de l’encombrement et de la courte durée d’attention du marché.

Comment créer des visuels performants

Votre marque doit être bien définie afin que votre public cible puisse facilement s’identifier à vous. Votre mix de communication marketing visuel composé de vidéos, d’images, d’infographies doit refléter qui vous êtes. Les messages envoyés sur les réseaux sociaux doivent également être alignés sur la personnalité globale de votre marque.

Nemanja a insisté sur le fait que vos visuels doivent être originaux et basés sur une stratégie globale qui travaille à la réalisation de vos objectifs – et non sur des préférences personnelles.

Concentrez-vous sur les objectifs

Lors de la création d’éléments visuels, l’une des erreurs les plus courantes consiste à laisser les goûts et les dégoûts personnels éclipser les objectifs de votre contenu visuel. Ne tombez pas dans le piège de prendre des décisions personnelles – assurez-vous plutôt de rester concentré sur « des buts, des buts, des buts ».

Le marketing visuel en 2016

Ressources mentionnées : (outils pour créer des infographies)

  • piktochart.com
  • canva.com

Regardez l’enregistrement complet du webinaire

Vous voulez en savoir plus ? Nous avons enregistré le webinaire pour que vous puissiez le regarder du début à la fin.

Afficher les diapositives dans Slideshare

#SEJThinkTank : Marketing visuel en 2016 et pourquoi vous en avez encore besoin (plus que jamais) par Nemanja Darijevic de Journal des moteurs de recherche

Marketing visuel

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

8 façons de mettre fin à la mentalité de silo et d’augmenter l’agilité de l’entreprise

Les équipes de votre organisation communiquent-elles efficacement en matière de référencement ? Apprenez à rassembler vos équipes pour détecter les problèmes avant qu’ils ne nuisent à votre classement – et à vos résultats.

Réserver ma place

Crédits image

Image en vedette : Image de Paulo Bobita
Photo #1 en post : Capture d’écran par Danielle Antosz. Prise le 2 mars 2016

Votre référencement a besoin de contenu et d’inbound marketing

0

Le marketing de contenu et le marketing entrant ne sont pas du tout séparés du référencement. Le marketing de contenu est devenu une partie intégrante du SEO d’aujourd’hui.

Son parapluie offre la portée la plus large et la plus efficace pour une visibilité en ligne et un retour sur investissement réel. Et le référencement n’est qu’une partie de ce qui se trouve sous ce parapluie : le fragment de « l’optimisation pour la recherche », qui est le sens du référencement en soi.

Marketing de contenu vs SEO : une seule et même chose ?

Les entreprises ne peuvent tout simplement pas ignorer la vue d’ensemble du contenu et du marketing entrant, avec le référencement comme partie intégrante, si elles veulent une présence en ligne efficace aujourd’hui.

Oui, vous devriez optimiser votre contenu pour Google si vous voulez que Google trouve votre contenu. Mais il ne s’agit plus seulement de mots-clés – ou de SEO en tant que concept unique – plus. Pour tous les spécialistes du marketing, le marketing de contenu devrait être au centre de leur investissement pour une exposition en ligne qui fournira de vrais résultats.

Alors, comment et pourquoi le référencement est-il devenu une partie intégrante du contenu et du marketing entrant, dans son ensemble ? Approfondissons.

Raison #1 : La vue d’ensemble

La meilleure façon de commencer à découvrir comment le SEO est une pièce intégrée du puzzle global du contenu et du marketing entrant est de regarder les définitions de ces trois choses (marketing de contenu, marketing entrant et SEO).

Hubpot : « Le marketing entrant consiste à créer et à partager du contenu avec le monde. En créant un contenu spécialement conçu pour attirer les clients de vos rêves, l’inbound attire des prospects qualifiés dans votre entreprise et les incite à revenir pour en savoir plus.

Pays des moteurs de recherche : « SEO signifie « optimisation pour les moteurs de recherche ». C’est le processus d’obtention de trafic à partir des résultats de recherche « gratuits », « organiques », « éditoriaux » ou « naturels » sur les moteurs de recherche. »

Institut de marketing de contenu : « Le marketing de contenu est une approche marketing stratégique axée sur la création et la distribution de contenu précieux, pertinent et cohérent pour attirer et fidéliser un public clairement défini et, en fin de compte, pour générer une action client rentable.

Le marketing de contenu et le marketing entrant sont synonymes : ils incluent l’approche consistant à créer le meilleur contenu adapté à votre public, de manière cohérente, ce qui génère ensuite un retour sur investissement et attire des clients de votre public.

Le référencement est le processus de obtenir du trafic de Google.

Si nous étions à une époque où le Web était un bébé, vous pourriez vous contenter d’avoir une présence sur Google.

Mais aujourd’hui, le Web est un adulte impatient et fêtard : vous êtes dans une mer de contenu.

Vous devez faire plus que simplement avoir un présence. Il faut se démarquer en mer.

Et le marketing de contenu est la vue d’ensemble qui vous donne le véritable plan sur la façon d’y parvenir.

Raison n° 2 : optimiser pour plus de chaînes

Voici un fait simple : vos lecteurs ne viennent plus seulement de Google. Avec l’essor de plus de plateformes sociales, de types de contenu et de canaux, et la croissance des plateformes sociales existantes, vous ne pouvez pas vous permettre de négliger votre présence là-bas. Outre Google, voici d’autres canaux sur lesquels vous pourriez générer un trafic qualifié ciblé et axé sur la conversion :

  • E-mail
  • Référence
  • Des médias sociaux
  • Direct
  • Annonces sponsorisées
  • Plateformes de vidéos en direct (Periscope, Blab, etc.)

Même Matt Cutts l’a dit : « Ne comptez plus uniquement sur Google : comptez sur une grande variété d’avenues où vous pouvez atteindre les personnes qui voudront en savoir plus sur vous. »

Raison #3 : Le changement de mentalité

Remontons dans le temps pour voir comment le contenu et l’inbound marketing sont devenus le nouvel état d’esprit du SEO.

Avant 2011, lorsque j’ai commencé dans le marketing en ligne en tant que rédacteur indépendant, il y avait un état d’esprit totalement différent à propos du référencement. Les consommateurs qui souhaitaient une présence sur le Web ne feraient que débourser de l’argent aux spécialistes du référencement pour obtenir des résultats. C’était une industrie qui trompait très souvent Google.

Leurs tactiques comprenaient des schémas de liens sombres, des publications de masse sur des forums, des liens de retour de commentaires, plusieurs domaines interconnectés et la rédaction de contenus bourrés de mots-clés. Il s’agissait de savoir comment surpasser Google.

Les choses ont radicalement changé après la sortie de Google Panda (la mise à jour Panda/Farmer fin février 2011). C’est alors que Google a commencé à regarder le contenu d’un point de vue vraiment humain. J’ai vu des spécialistes du marketing changer complètement leur approche de Google. Remplir des mots-clés dans chaque page de copie n’était plus. Recycler une copie dupliquée du site de quelqu’un d’autre était désormais un énorme non-non. Et plus personne n’utilisait la formule de densité de mots clés. Les spécialistes du marketing ont commencé à investir dans du contenu qui correspondrait à et intéresserait leur public cible. Le marketing de contenu a commencé à se produire.

Et depuis lors, Google n’a cessé de devenir de plus en plus intelligent. Aujourd’hui, ils utilisent de vraies personnes pour évaluer les sites Web. Leurs directives de qualité pour les évaluateurs de recherche, un document de 145 pages expliquant ce que leurs examinateurs humains recherchent dans les sites Web que Google se classe par la suite bien, ont été publiés en novembre 2015. Les acronymes qui y sont notés, EAT (Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness) et YMYL (Your Money or Your Life), sont des lignes directrices sur ce que Google recherche dans un contenu Web solide et d’excellentes bases à suivre pour nous, les créateurs.

Ce changement de mentalité a été formidable dans la création d’un meilleur Web pour nous tous.

Un Web de mauvaise qualité est devenu un Web de haute qualité simplement parce que Google s’est tourné vers ce qui fonctionne le mieux pour ses utilisateurs, les vraies personnes sur mobile ou sur ordinateur effectuant des recherches rapides pour trouver des résultats afin de leur donner les meilleures réponses à leurs problèmes. Ils avaient besoin d’accéder rapidement à des informations solides. Quelle était la meilleure pizzeria à proximité, ou quel guide offrait les conseils les plus perspicaces sur la façon de promouvoir leur dernier article de blog ?

Le jeu d’algorithmes n’est pas la voie à suivre aujourd’hui, la création de contenu réel qui compte l’est.

Le référencement dans le cadre de la stratégie du créateur de contenu

Étant donné que Google examine le contenu du point de vue de l’utilisateur aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous tromper si vous suivez cette seule directive pour créer un contenu de qualité : Rédigez un contenu engageant qui intéressera le plus vos lecteurs cibles. Google l’appréciera aussi.

Ainsi, la création de contenu, des blogs aux pages Web et aux vidéos, doit être centrée sur ce que votre public envies et besoins si vous voulez bien faire dans les SERPs. Et si l’utilité, l’engagement et le facteur qualité sont vraiment là, Google l’appréciera et l’aimera aussi.

Cependant, optimiser votre contenu avec vos meilleurs mots-clés, découvrir et rechercher quels mots-clés offrent les meilleures opportunités et publier un contenu bien optimisé est dans votre meilleur intérêt. Google apprécie certainement les sites Web qui publient un contenu facile à lire et optimisé correctement : cela leur fait gagner du temps de crawling et s’affiche efficacement, prêt à être classé immédiatement.

Parlons de deux principes fondamentaux qui vous aideront à optimiser votre contenu en ligne pour le référencement.

Deux pratiques de référencement que vous devriez utiliser de manière cohérente pour publier du contenu en ligne digne d’un classement

Voici deux compétences de base en référencement que vous devriez constamment utiliser pour optimiser votre contenu en ligne.

1. Effectuez une recherche de mots clés

Les outils sont indispensables si vous souhaitez trouver vos meilleures opportunités de mots clés. J’aime SEMrush pour une recherche globale puissante de mots-clés, et KWFinder pour une niche inconditionnelle pour trouver vos mots-clés à longue traîne.

Une fois que vous avez les outils, comment sélectionnez-vous les meilleurs mots-clés ? Explorons brièvement.

Comment faire votre meilleure recherche de mots-clés :

  • Recherchez des nombres de concurrence faibles (gains faciles), une présence dans le CPC (qui valorise votre mot-clé en fonction de l’enchère en cours dans la zone Adwords, 0 $ signifie généralement un mot-clé sans valeur) et la pertinence du terme clé lui-même pour ce que vous offrez en tant que service ou produit.
  • Pensez longue traîne en termes de mots-clés. Ils sont généralement plus pertinents et peuvent attirer plus de visiteurs avec une intention d’achat.
  • Les mesures du volume de trafic importent en dernier lors de l’évaluation de vos meilleurs mots clés. Pourquoi? Eh bien, si vous avez un mot-clé à fort trafic, mais qu’il n’est pas assez pertinent, ou que vous avez très peu d’opportunités avec lui lors d’une forte concurrence, vous n’irez probablement nulle part. Il vaut donc mieux que 140 personnes vous visitent potentiellement par mois que 5 000 si le mot-clé avec 140 recherches a une opportunité légitime (il correspond à votre service en termes de pertinence et il offre une faible concurrence dans les opportunités de classement).

2. Optimisez chaque élément de contenu Web

Ne laissez jamais un article de blog ou une page Web non optimisé. (L’une de mes plus grandes bêtes noires en ligne.) Cela signifie généralement laisser la section « Yoast » de votre message vide – le plugin SEO le plus couramment utilisé pour les sites WordPress.

seo de levure

Voici un aperçu des domaines clés que vous devrez optimiser pour un article que vous publiez (mon visuel ci-dessus montre ces zones dans le plugin Yoast):

  • Votre mot-clé principal : C’est le mot clé de votre article. Astuce : ne forcez pas ; choisissez celui qui est pertinent.
  • Votre méta titre : Faites en sorte que cela soit légèrement différent du titre de votre message lui-même. Le rendre unique signifie que vous ajoutez une puissance de contenu supplémentaire à l’optimisation.
  • Votre méta description : Il s’agit de 160 caractères (environ 20 à 30 mots). Vous voulez rester dans la bonne longueur à ce sujet – Yoast deviendra vert lorsque vous l’aurez atteint. Ne soyez pas trop long et ne soyez pas trop court.
  • Votre URL pour la page : Idéalement, cela devrait être a) court et succinct et b) inclure le mot-clé focus.

Ce sont les deux pratiques cohérentes que vous devriez suivre pour la publication continue de contenu qui répond aux normes de Google. Il y a plus de choses que vous devriez faire pour votre présence globale, surtout si vous lancez un nouveau site ou devez mettre à jour les sites actuels.

Voici quelques ressources à consulter :

  • Comment faire un audit de contenu (efficace pour une optimisation SEO continue et à jour de l’ensemble de votre site)
  • Les facteurs de classement sur la page de Moz expliquent comment créer des liens dans votre contenu et les meilleures pratiques globales de référencement

Avantages d’avoir une stratégie de marketing de contenu définie : Ma réussite en matière de contenu

76 % des spécialistes du marketing déclarent qu’ils produiront plus de contenu en 2016 : pourtant, seuls 42 % des spécialistes du marketing déclarent que leur marketing de contenu est efficace. Et pire encore : seuls 32 % des marketeurs ont une stratégie de contenu documentée. (Statistiques : CMI)

Dans un monde où les clients sont inondés de contenu, avoir une stratégie de contenu documentée peut faire la différence entre créer un contenu qui convertit et compte, ou disparaître dans l’abîme en ligne du « comme tout le reste ».

Ne soyez pas celui qui reste dans la pile de 68 % des spécialistes du marketing qui ne savent pas comment faire un marketing de contenu efficace. Soyez le spécialiste du marketing : mettez en place une stratégie de marketing de contenu où vous pouvez réussir.

Les avantages d’une stratégie de marketing de contenu définie sont énormes. Le marketing de contenu a longtemps été présenté comme l’une des meilleures stratégies gagnantes à long terme pour la présence en ligne aujourd’hui. Je suis entièrement d’accord.

La meilleure preuve que je puisse présenter est de savoir comment cela a réellement fonctionné pour moi et la startup de mon agence de rédaction. J’ai été personnellement investi à 100 %, sans investisseur extérieur pendant toute la durée de vie de mon entreprise (et nous travaillons dans une industrie où les concurrents ont des millions de financement extérieur).

Le marketing de contenu est le carburant de mon existence.

Voici un bref aperçu de la façon dont j’ai développé ma présence en ligne à 100 % grâce au marketing de contenu :

  • Bloguer sur mon site : Depuis 2011, j’ai publié plus de 700 blogs sur Write Blog, au rythme de trois par semaine de façon constante. Nous avons vu certains d’entre eux se convertir énormément en raison de la présence de bon nombre de ces articles de blog sur Google. Il a fallu beaucoup a) de travail acharné et b) de patience. Nous varions notre contenu avec des infographies, des gifographies et des articles de blog longs, et avons même embauché un artiste personnalisé pour dessiner des illustrations pour certains de nos blogs. Et les classements ont pris du temps. Il nous a fallu plus de huit mois pour atteindre le numéro 1 pour « que fait un rédacteur publicitaire » dans Google avec notre infographie sur ce mot-clé, publiée sous forme de blog. 94 à 95 % de nos conversions, de nos revenus et de l’ensemble de la clientèle de l’entreprise sont construits à partir des prospects et du trafic provenant de Google.
  • Blogs invités : Je constate un réel retour sur investissement sur de nombreux blogs invités que j’ai publiés. Par exemple, l’année dernière, j’ai vu un client de 5 000 $ entrer à partir d’un blog invité que j’ai publié sur SiteProNews. Il a été tellement impressionné par mes connaissances actuelles et à jour en matière de référencement et de marketing de contenu présentées dans l’article invité, qu’il a embauché mon équipe de rédaction sur place pour faire tout son contenu en ligne. Il était déjà convaincu quand il est entré et n’a eu besoin que de peu de persuasion pour vendre (quelques minutes d’appel téléphonique ont suffi).
  • Podcast: J’ai créé un podcast avec des épisodes bihebdomadaires de 30 minutes de contenu audio, moi-même hébergeant et un conférencier invité avec quelques épisodes en solo. J’ai posté ces transcriptions et plus de 6 000 mots sur mon site. J’ai cliqué sur Nouveau et remarquable sur iTunes peu de temps après son lancement et j’ai constaté une augmentation de 10 à 15 % du trafic mensuel global vers expresswriters.com.
  • Chat Twitter : J’ai créé un chat Twitter hebdomadaire, #ContentWritingChat en janvier, annonçant à ma liste de diffusion (abonnés et clients du blog) qu’il sortait. J’ai embauché un gestionnaire de médias sociaux pour m’aider à le gérer, à planifier des invités, à créer des questions/réponses et un récapitulatif du blog du chat hebdomadaire en direct. En seulement six mois, nous avons atteint la barre latérale des tendances sur Twitter et étions le n ° 11e hashtag le plus parlé sur Twitter pendant son heure en direct.
  • Livre publié : J’ai auto-publié un livre sur Amazon en avril, sans une once d’argent publicitaire et uniquement dépendant de mon public existant construit grâce au marketing de contenu. J’avais une liste que j’ai préparée pendant un an : j’ai travaillé sur le livre pendant plus de 12 mois et j’en ai parlé en ligne dans mes groupes tout le temps, créant ainsi une anticipation. Sans maison d’édition pour m’aider, j’ai vendu plus de 100 exemplaires le premier mois, et il continue de se vendre seul à raison de deux à trois exemplaires par jour. Il a atteint le best-seller sur Amazon le deuxième jour après son lancement et est resté au n ° 3-n ° 4 de sa catégorie depuis son lancement.

Le verdict? SEO et marketing de contenu vont de pair

Le marketing de contenu est votre meilleure voie pour un marketing en ligne qui fonctionne : il n’y a pas d’autre moyen de le dire. Et le SEO n’est qu’une partie qui en fait un tout.

Que vous recherchiez plus de conversions, de renforcement de la réputation, de fidélité à la marque, de sources de revenus ou de publicité à faible coût qui surpasseront les méthodes publicitaires traditionnelles : si vous travaillez dans les bons paramètres, le marketing de contenu est la clé de votre succès en ligne.

Je le crois et j’ai vu le marketing entrant et de contenu fonctionner si efficacement pour moi qu’il est devenu le canal principal de toute mon entreprise. Et, j’ai vu un public (comme mon chat Twitter) surgir de nulle part, tout simplement parce que j’ai simplement créé un sujet et une conversation qui étaient nécessaires dans l’univers Internet.

Si vous optez pour le marketing de contenu, n’y allez pas superficiellement.

Mettez-y une passion sans réserve, apportez votre expertise, concentrez-vous sur la résolution d’un besoin réel et restez cohérent dans ce que vous créez en ligne : et vous en sortirez gagnant.

Crédits photo : garagestock via Depositphotos

7 outils dont vous avez besoin pour la narration visuelle

0

« Une image vaut mieux que mille mots. »

Nous avons tous entendu le cliché, mais je parie que vous ne vous asseyez pas souvent pour contempler le sens profond derrière ce message.

Les images, et non les mots, ont été la toute première méthode avec laquelle les humains ont enregistré leur histoire. Les visuels capturent plus d’informations en un seul coup qu’un livre plein de mots, car ils vous permettent de remplir l’histoire avec votre imagination.

Une image d’une famille jouant au catch dans le parc a des milliards d’interprétations et d’intrigues qui attendent qu’une histoire remplisse les détails.

Quel jour est-il? Est-ce qu’ils sautent le travail? Est-ce leur anniversaire ? S’entraînent-ils pour les essais des ligues majeures ?

Les possibilités sont infinies. Celles-ci sont fondées sur les histoires individuelles de chaque personne qui consulte votre contenu.

Au moment où vous demandez à votre public de commencer à remplir ces détails, il devient un participant actif avec votre contenu (ce qui se trouve être l’un des avantages de la narration). C’est de l’or marketing ! Et ils peuvent même ne pas se rendre compte qu’ils le font.

Qu’il suffise de dire que les images sont un outil essentiel dans la boîte à outils de narration. Alors faites une pause dans l’optimisation de votre stratégie de mots-clés pour les robots et trouvez la voix de contenu parfaite pour votre marque, et sentez quelques roses graphiques avec moi. Il existe une tonne d’outils disponibles pour vous aider à perfectionner votre art visuel (et – bonus – beaucoup d’entre eux sont GRATUITS).

Outils de narration visuelle

Pixabay

Bien sûr, le meilleur scénario consiste à embaucher un photographe professionnel et à capturer des images uniques et de haute qualité pour votre marque. Mais tout le monde n’a pas ce luxe. Et avec tout le contenu que nous produisons chaque jour, nous avons parfois juste besoin d’une bonne photo d’archive. Mais la photographie de stock peut devenir assez chère, et après un certain temps, les photos de tout le monde commencent à se ressembler.

Entrez Pixabay. Pixabay a des centaines de milliers de photos gratuites, dont beaucoup sont dans un style unique qui diffère des autres sur le marché. Vous pouvez les télécharger dans une gamme de tailles en fonction de vos besoins et ils sont ouverts à un usage commercial.

PicMonkey

Si vous avez vos propres photos sur lesquelles vous travaillez, ou si vous voulez simplement éditer une photo d’archives pour la personnaliser, vous aurez besoin d’un logiciel d’édition. Les logiciels de montage visuel sont souvent proposés dans de gros forfaits d’abonnement qui peuvent être assez coûteux (pour ne pas dire compliqués).

À moins que vous n’ayez vraiment besoin du logiciel pour une tonne de travaux de conception graphique, vous pouvez probablement vous en sortir avec l’un des outils en ligne gratuits. PicMonkey est génial car vous pouvez effectuer toutes les modifications que vous attendez d’un logiciel de retouche photo, y compris des tonnes d’options de filtre et de police. Et tout est gratuit !

Une image vaut 1000 mots

Toile

Canva rend la conception pour le Web incroyablement facile. Ils ont cloué leur philosophie de « design made simple ». Il existe une tonne de modèles, de conceptions et de polices modifiables parmi lesquels choisir et le logiciel est incroyablement simple. Il est conçu pour vous guider à chaque étape du chemin. Vous pouvez même choisir des images gratuites ou télécharger les vôtres. Ils proposent des produits haut de gamme que vous pouvez payer si vous recherchez quelque chose de spécifique, mais vous pouvez faire beaucoup de choses dans la version gratuite.

Lorsque vous avez terminé, vous avez de beaux graphiques + texte qui peuvent être utilisés pour les publications sociales, les en-têtes de blog ou tout ce que vous pouvez imaginer. J’ai réalisé le graphique ci-dessus en 5 minutes avec une photo de stock et un modèle ! (Vous êtes les bienvenus pour l’animal mignon qui vient vous chercher !)

Pablo

Pablo est le cerveau des smarties de Buffer. (Si vous n’utilisez pas leur outil de publication gratuit sur les réseaux sociaux, vous devriez absolument le vérifier). Comme leur produit principal était un outil de gestion des calendriers de publication sur les réseaux sociaux, ils ont vu un besoin sur le marché pour un outil graphique qui s’intègre simplement à la plateforme.

C’est quelque chose dont vous devriez également vous soucier, car le contenu avec des images obtient 94 % de vues en plus que le contenu sans images pertinentes ! Ainsi, vous augmenterez votre portée sociale simplement en ajoutant une image à vos publications. Et quelle meilleure façon de partager vos histoires que par le biais de la plateforme d’échange d’histoires la plus populaire au monde : les réseaux sociaux.

Curation sociale par Yotpo

En parlant de médias sociaux, l’un des types de contenu les plus efficaces est celui généré par les utilisateurs. En fait, le contenu généré par les utilisateurs est 50 % plus fiable que le contenu traditionnel basé sur la publicité. Et cela a du sens quand on y pense, non ? À qui êtes-vous le plus susceptible de faire confiance, à votre voisin qui aime vraiment son achat récent ou à l’entreprise qui est rentable ?

Cet effet de preuve sociale du contenu généré par les utilisateurs est exactement la raison pour laquelle les témoignages fonctionnent et pourquoi les plateformes comme Yelp sont si populaires. Nous sommes prêts à faire confiance à de parfaits inconnus en raison de la perception qu’ils n’ont rien à gagner en partageant leur histoire.

Ce tout nouveau produit de Yotpo vous permet de collecter du contenu généré par les utilisateurs à partir d’Instagram et de l’afficher dans des formats haute résolution à d’autres endroits, comme votre site Web. Vous pouvez même modérer les photos pour ajouter des liens vers vos pages produits. C’est un excellent moyen de partager les histoires de vos clients actuels et de créer du contenu simple pour votre site.

Capture d'écran 2016-08-17 à 1.50.08 PM

Stop Motion Studio

Le film Lego était génial. (Mes excuses les plus sincères si je le mentionne, cette chanson thème vous reste en tête, cependant !) Mais je parie que vous ne saviez pas que c’est un processus assez simple pour vous de créer vous-même des vidéos artistiques en stop motion !

Des applications comme Stop Motion Studio sont téléchargeables gratuitement et transforment vos photos en une vidéo amusante. Si vous cherchez une nouvelle façon de partager votre histoire en mouvement, vous devriez vérifier celle-ci. Et tweetez-moi après l’avoir construit parce que j’adore le stop motion !

Visage

Le dernier, mais non le moindre, est l’outil de visualisation de données qui tue, Visage. La narration de données est à la fois un art et une science. Des études ont montré sans conteste que les histoires sont plus mémorables que les faits et les chiffres. Mais si vous additionnez les deux, vous pouvez faire passer vos histoires au niveau supérieur. Les faits fournissent des preuves, et les humains aiment les preuves (elles s’adressent à notre cerveau rationnel).

Visage vous permet de montrer magnifiquement vos données d’une manière qui est également visuellement agréable. Il vous aide à raconter vos histoires avec les chiffres pour les étayer. Un, deux, coup de poing !

Montrez votre histoire

Ce ne sont là que quelques-uns des outils qui sont à votre disposition pour faciliter la diffusion de l’histoire de votre marque à travers des visuels. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse pour ce qui fonctionnera pour vous, l’important pour vous est de tester. Et puis dites-nous comment ça se passe!

Utilisez-vous actuellement des visuels pour soutenir et amplifier vos histoires ? Qu’est-ce qui a fonctionné pour vous ?

7 outils pour la narration visuelle

Crédits image

Image en vedette : Image par Inturact. Utilisé avec autorisation.
Photo postée : Image de Katy Katz
Capture d’écran de Katy Katz. Prise en août 2016.

Qu’est-ce que la publicité prédictive et pourquoi en avez-vous besoin ?

0

Comme l’IA et l’apprentissage automatique, l’analyse prédictive est devenue un mot à la mode sur Internet ces dernières années.

La technologie a déjà une grande variété d’applications pour les spécialistes du marketing – la publicité prédictive n’est que l’une d’entre elles.

Si vous faites partie de ceux qui ne savent toujours pas ce qu’est l’analyse prédictive, voici un aperçu de la façon dont elle change la façon dont les spécialistes du marketing font de la publicité aujourd’hui.

Qu’est-ce que la publicité prédictive ?

La publicité prédictive est une application marketing de l’analyse prédictive.

L’analyse prédictive, par définition, est l’utilisation de données sur les consommateurs, de l’intelligence artificielle et d’algorithmes statistiques pour identifier ce qui pourrait arriver dans le futur.

Ce n’est pas un nouveau concept.

Même avant l’invention du Web, les spécialistes du marketing s’appuyaient sur les données de performances passées pour prédire quels produits et messages marketing pourraient trouver un écho auprès des futurs clients.

Grâce aux mégadonnées, aux modèles statistiques et à l’intelligence artificielle, l’analyse prédictive peut aider à éclairer les stratégies de ciblage publicitaire et d’achat de médias.

Appelée publicité prédictive, il est possible d’identifier de nouveaux clients potentiels et de les cibler avec du contenu publicitaire pertinent sur les bonnes plateformes au bon moment.

Les responsables PPC des entreprises sont chargés de fournir un contenu pertinent, de générer des clics à partir de ce contenu et de transformer ces visiteurs du site en conversions. Traditionnellement, tout ce qu’ils auraient à faire, c’est leur personnalité d’acheteur et leur compréhension du comportement passé des clients pour ce faire.

La publicité prédictive change cela.

Amadeus a créé un graphique utile illustrant comment l’analyse prédictive peut donner aux entreprises un avantage concurrentiel dans le contexte de la publicité PPC :

Qu'est-ce que la publicité prédictive &  Pourquoi en avez-vous besoin?

Pourquoi vous devez commencer à utiliser la publicité prédictive

1. Le Big Data est compliqué

L’empreinte numérique laissée par les consommateurs croît de manière exponentielle.

Les gens aiment et partagent constamment du contenu sur les réseaux sociaux, surfent sur le Web, utilisent des services de localisation et accordent aux applications des autorisations spéciales pour collecter des données.

Dans l’ensemble, ces données brossent un tableau riche et précis des intérêts et des besoins des consommateurs, si vous savez comment les comprendre.

Bien que la collecte de données sur les consommateurs soit devenue plus facile au fil des ans, comprendre quoi en faire est une autre histoire.

Selon une étude de Forrester, 66 % des spécialistes du marketing dans le monde affirment que leurs données client et marketing proviennent de trop de sources pour en tirer un sens. En conséquence, 82 % déclarent que le marketing prédictif est essentiel au succès de l’entreprise.

Être capable de synthétiser et d’extraire des informations exploitables à partir de ces données est un ensemble de compétences spécialisées que de nombreuses entreprises ne sont tout simplement pas équipées pour gérer.

Pendant ce temps, la publicité prédictive nécessite une énorme quantité de données pour bien fonctionner.

Les outils de publicité prédictive peuvent utiliser un cloud distribué pour stocker et analyser des milliards de signaux d’achat collectés à partir d’une combinaison de canaux, tels que les médias sociaux, le Web, les e-mails, le CRM et les données hors ligne.

Plus il y a de données disponibles sur votre public, mieux et plus vite il peut créer des modèles précis.

C’est vrai – avec la publicité prédictive, plus de données ne compliquent pas votre marketing, cela le rend beaucoup plus facile.

2. L’analyse prédictive est intelligente

Comme les individus, l’intelligence artificielle (IA) a la capacité d’observer le comportement dans le temps et de faire des prédictions pour des scénarios futurs. La seule différence est que l’IA peut le faire plus rapidement, en utilisant plus de points de données et avec plus de précision que les gens.

Par exemple, l’analyse prédictive peut utiliser toutes sortes de variables, y compris le comportement, la démographie et plus encore, pour prédire les futurs modèles d’achat en fonction du comportement d’achat passé.

À l’aide de modèles de cluster, il est possible de segmenter les audiences et de fournir automatiquement un contenu pertinent. Des plates-formes comme Amazon et Netflix utilisent cette technologie en permanence pour effectuer des ventes croisées, des ventes incitatives et des ventes ultérieures.

L’apprentissage automatique a également la capacité d’établir des liens entre des produits et des comportements distincts pour délivrer un message pertinent.

Par exemple, quelqu’un qui a récemment parcouru des draps de lit de taille universitaire pourrait alors recevoir des publicités pour des décorations de dortoir. Ce ne sont même pas des produits similaires à distance, mais les outils d’apprentissage automatique peuvent établir le lien entre le fait que quelqu’un achète pour son dortoir universitaire et suggérer divers produits pertinents.

De même, au lieu d’établir manuellement des liens entre des produits connexes et de créer vos propres groupes de mots clés, les outils d’apprentissage automatique peuvent utiliser l’analyse prédictive pour tout faire pour vous.

En utilisant des centaines ou des milliers de points de données sur des consommateurs individuels, combinés à un modèle mathématique puissant et à l’apprentissage automatique, l’analyse prédictive a le pouvoir de diffuser des publicités pertinentes qui augmentent les taux de clics et stimulent les ventes.

Voici une illustration graphique de l’impact positif de l’analyse prédictive, selon Aberdeen Group :

Qu'est-ce que la publicité prédictive &  Pourquoi en avez-vous besoin?

3. L’anticipation vaut mieux que la réaction

Le remarketing est l’une des stratégies publicitaires les plus sophistiquées, mais il a un défaut inhérent : il est réactif.

Vous apprenez quels produits les gens sont intéressés à acheter en fonction de leur comportement, puis vous les poursuivez en essayant de les convaincre d’acheter ce qu’ils achetaient déjà.

Ce qui arrive souvent, c’est que les gens sont ciblés par des publicités pour un produit qu’ils viennent d’acheter sur un autre site Web. Ce n’est pas très précieux.

L’analyse prédictive vous permet d’anticiper les besoins des clients à l’avance, au lieu de simplement y répondre. Il vous permet de cibler de nouveaux prospects en fonction de :

  • Des informations dérivées du comportement de vos clients actuels.
  • Profils de clients potentiels construits à partir de données provenant de divers canaux.

Les capacités d’audience similaire des plateformes publicitaires Facebook et Google sont un exemple de cette application de l’analyse prédictive.

Qu'est-ce que la publicité prédictive &  Pourquoi en avez-vous besoin?

Au lieu de cibler vos prospects actuels, cela vous permet d’identifier de nouveaux publics qui n’ont pas encore pris contact avec votre entreprise mais qui seraient très probablement intéressés par vos produits.

Bien que le remarketing puisse vous aider à capturer des quasi-conversions, il ne peut tout simplement pas élargir votre portée aux personnes qui n’ont jamais pris contact avec votre entreprise auparavant.

4. Il optimise les micro-moments

Dans de nombreux cas, les informations générées à partir du Big Data ne sont utiles que pendant une période limitée, ou leur valeur diminue au fil du temps.

Google appelle ces « micro-moments », lorsque les consommateurs s’attendent à ce que les marques répondent à leurs besoins avec une pertinence en temps réel.

Qu'est-ce que la publicité prédictive &  Pourquoi en avez-vous besoin?

La publicité prédictive permet d’obtenir rapidement des informations et d’apporter les modifications appropriées au ciblage et au placement des annonces pour en tirer le meilleur parti.

Un exemple frappant est le ciblage des événements de la vie.

Comment une maison funéraire pourrait-elle cibler les annonces sur les bonnes personnes au bon moment ? Les profils de consommateurs à long terme n’illustreraient pas un intérêt pour les services funéraires – c’est quelque chose dont les gens ont besoin à des moments très spécifiques de leur vie.

La publicité prédictive peut aider à identifier ces événements clés de la vie à l’aide d’une analyse de données en temps réel, puis à diffuser rapidement une publicité appropriée.

Les outils de publicité prédictive peuvent vous aider à utiliser rapidement et pleinement chaque point de données pour prendre des décisions qui augmentent les revenus et les conversions. Les enchères intelligentes dans Adwords en sont un bon exemple.

5. C’est rentable

Il est indéniable que la collecte et l’analyse de mégadonnées sont la voie de l’avenir du marketing.

Plus les entreprises peuvent collecter de données sur leurs clients potentiels, plus elles ont d’opportunités d’obtenir des informations exploitables.

Mais la collecte et l’analyse manuelles des données peuvent devenir un énorme investissement financier. Non seulement cela prend beaucoup de temps, mais le chemin qui transforme les données brutes en une publicité optimisée passe par de nombreux acteurs clés, tels que votre analyste CRM, votre responsable CRM, vos scientifiques des données, vos analystes Web et vos gestionnaires de campagne PPC.

La publicité prédictive surmonte ce problème. Ayez un objectif final clair pour votre analyse de données, puis vous pouvez définir des paramètres à suivre et prendre des mesures à l’aide de l’automatisation. Cela élimine les longs processus et l’inévitable erreur humaine pour devenir globalement plus rentable.

L’avenir de la publicité est prédictif

L’analyse prédictive n’en est plus à ses balbutiements. De nombreuses plateformes, outils et agences l’utilisent déjà pour aider les entreprises à mieux faire de la publicité auprès des bons publics.

Par exemple:

  • Plateforme d’automatisation du marketing Optimove utilise l’analyse prédictive pour cibler les clients actuels avec des annonces de produits/services basées sur le comportement passé pour générer des conversions.
  • Tapjoy utilise l’analyse prédictive pour identifier les utilisateurs susceptibles d’effectuer des achats intégrés, puis diffuse les annonces appropriées des éditeurs d’applications.
  • Adobe utilise l’analyse prédictive dans ses outils d’achat de médias, y compris Adobe Media Optimizer, qui est conçu pour prédire les performances des campagnes.

Il y a moins de dix ans, l’empreinte numérique du consommateur n’avait de valeur que pour les quelques entreprises qui opéraient dans l’espace numérique. Grâce à l’essor du commerce électronique et à la demande mobile croissante de services contextuels basés sur la localisation, presque tous les types d’entreprises peuvent opérer et se promouvoir dans l’espace numérique.

Par conséquent, les informations tirées de la publicité prédictive ne sont pas seulement pertinentes pour les géants du numérique comme Amazon et Google. Une entreprise individuelle de livraison directe de commerce électronique, un photographe indépendant ou le café du coin sont tous des exemples d’entreprises qui peuvent et doivent utiliser la publicité prédictive pour cibler le bon public au bon moment avec le bon contenu sur la bonne plateforme. .

En utilisant un budget PPC adapté à la taille de votre entreprise, vous pouvez optimiser les campagnes publicitaires sur les moteurs de recherche payants, sociaux, display et mobiles. Il existe déjà de nombreux outils qui utilisent les mégadonnées, l’apprentissage automatique et les algorithmes statistiques pour identifier de meilleures informations marketing que même les analystes de données les plus estimés. Tout type d’entreprise peut commencer à en profiter dès aujourd’hui.


Crédits image

Image en vedette : Pixabay
Image 1 : Amédée
Image 2 : Groupe d’Aberdeen
Capture d’écran : prise par l’auteur
Image 4 : Google

Top 8 des compétences dont chaque grand rédacteur de contenu a besoin pour réussir

0

Qu’est-ce qui fait un grand rédacteur de contenu aujourd’hui ?

C’est une question à laquelle tout le monde veut une réponse, alors ils savent soit comment le devenir, soit comment embaucher les meilleurs du secteur.

Il a été prouvé qu’un excellent contenu Web donne d’excellents résultats, et tout le monde veut une part du gâteau.

Cependant, tous les rédacteurs de contenu ne sont pas créés de la même manière (comme un rapide tour d’horizon d’une poignée de blogs vous le dira).

Ainsi, l’astuce devient de devenir (ou de trouver) un écrivain qui possède les compétences requises pour donner un coup de pouce à votre présence en ligne.

En toute honnêteté, trouver un bon écrivain n’est pas si difficile.

Dans le monde fou de contenu d’aujourd’hui, il est inhabituel pour quelqu’un de ne pas avoir au moins touché à l’écrit, que ce soit pour un gain personnel ou professionnel.

L’astuce consiste à trouver quelqu’un qui est Suite plus qu’un simple écrivain, quelqu’un qui comprend les différences fondamentales de l’écriture pour le Web et peut les appliquer à votre marque.

Voici les huit compétences essentielles que tout rédacteur de contenu moderne devrait posséder.

1. Connaître les pratiques d’écriture clés

Cela semble tellement évident que cela va presque sans dire, mais c’est tellement important que je vais le dire quand même.

Vous devez savoir comment copier écrire, et vous devez le faire exceptionnellement bien. Il y a tellement d’écrivains qui produisent du contenu que le vôtre doit être de très haute qualité pour se démarquer.

Cela signifie plus que de s’assurer que vous n’avez pas d’épissures de virgules et de phrases interminables. Cela signifie que la cadence et le flux de votre contenu plaisent à votre public cible.

Une suggestion consiste à utiliser les techniques popularisées par Jon Morrow qui décompose une introduction de blog en paragraphes courts, digestes et captivants pour attirer le lecteur.

Bref, c’est savoir bien copier l’écriture, et l’appliquer dans le cadre des bonnes pratiques de rédaction web.

2. Racontez une histoire captivante

Nous connaissons tous un bon conteur – et probablement un très mauvais aussi.

Qu’est-ce qui les sépare ? Qu’est-ce qui rend l’histoire captivante d’une personne et induisant le sommeil d’une autre ?

Il y a plusieurs facteurs, notamment le rythme, l’humour, le timing et, bien sûr, le sujet. Quelle que soit la formule secrète, un grand écrivain doit l’utiliser dans son contenu.

Une technique sous-utilisée devient tout simplement personnelle. Écrivez comme si vous étiez une vraie personne parlant à de vraies personnes.

Écrire pour le Web peut parfois supprimer l’élément humain du contenu, mais il est essentiel de se rappeler constamment que vous écrivez pour des êtres humains.

Une histoire captivante demande à être lue. L’engagement et la compréhension du public seront bien meilleurs si l’histoire les attire plutôt que de les ennuyer.

Les grands écrivains devraient s’entraîner à lire leurs écrits à haute voix. Cela donnera une bonne idée de la façon dont cela se traduirait en une histoire parlée et aidera à donner une meilleure idée du rythme.

3. Soyez averti des médias sociaux

Les spécialistes du marketing peuvent parfois trop se catégoriser.

« Oh, elle est l’experte des médias sociaux, je suis le gourou du référencement. » Ou, « J’écris juste la copie du blog, il s’occupe de la promotion. »

Mais voici le problème : le marketing est une entreprise holistique qui fonctionne mieux lorsque toutes les parties sont en jeu simultanément.

En tant que rédacteur de contenu, vous devez être conscient de ce qui se passe dans la sphère des médias sociaux. Non seulement pour vous tenir au courant (ce que vous devez) mais pour mieux comprendre votre public et vous préparer à la phase de promotion.

Sur les réseaux sociaux, vous avez accès à un merveilleux mélange d’anciens clients, de nouveaux clients et de futurs clients. Partager vos messages et voir comment ils gagnent du terrain parmi les différentes factions vous donnera un aperçu énorme de la future écriture que vous ferez.

Les médias sociaux peuvent agir comme une fenêtre brillante sur le groupe démographique que vous souhaitez cibler et, à leur tour, être une rampe de lancement pour partager ce que vous écrivez. Ne l’ignorez pas, même si ce n’est pas votre domaine d’intérêt.

4. Peut intégrer de l’esprit dans son contenu

Les meilleurs blogs injectent toujours un peu d’esprit vif, n’est-ce pas ? (Je suppose que c’est pour ça que tu es là.)

L’humour est un outil puissant permettant aux écrivains d’attirer leurs lecteurs et de rendre intéressantes les informations importantes.

Les contenus écrits longs et volumineux sont excellents, mais ils peuvent être épuisants à lire en profondeur s’ils ne sont pas totalement engageants.

C’est là que l’esprit entre en jeu – une pointe d’humour ici, une référence intelligente là, peut-être même un gif pertinent pour pimenter les choses.

Le fait est que si vous voulez maximiser l’impact de votre écriture, rendez-la amusante. Vous n’avez pas besoin d’être un comédien professionnel (même si cela ne ferait pas de mal). Essayez simplement d’écrire quelque chose qui vous fait sourire un peu quand vous le lisez.

Souriez-vous encore ?

5. Sait que bien documenté signifie bien reçu

Si vous voulez être écrivain, vous devez aussi être chercheur.

La meilleure écriture Web produite en ce moment n’est certainement pas duveteuse. Au lieu de cela, il s’agit d’un contenu long et bien documenté qui agit comme un outil efficace pour informer son public cible.

Il y a encore beaucoup de mentalités à l’ancienne qui pensent que la quantité équivaut à la qualité (en supposant probablement que le contenu constamment frais profite au référencement).

C’est vrai, dans un sens. Publier plus fréquemment sera une aubaine pour votre blog. Mais si ce contenu n’est pas particulièrement bien documenté ou approfondi, son impact sera considérablement limité.

Comme le note Neil Patel de Quicksprout, les messages plus longs et plus charnus ont tendance à mieux faire. Plutôt que de désactiver les lecteurs, ils sont en fait partagés Suite.

L’écriture est simplement la partie amusante – avant cela, il y a beaucoup de préparation, et tout rédacteur de contenu digne de ce nom est prêt à creuser et à se salir les mains.

6. Connaître les bases d’un bon référencement

Oui, les experts en référencement d’aujourd’hui sont à la pelle, et il semble qu’un article de blog sur le marketing de contenu sur deux sert à le démystifier un peu plus.

Bien que le référencement axé sur les mots clés n’ait jamais été aussi utile, il reste un outil important à utiliser pour le rédacteur de contenu moderne.

Savoir choisir les bons mots-clés, appliquer les titres et sous-titres appropriés, étiqueter correctement les images et rédiger des méta-descriptions tueuses serviront tous à donner à vos messages un petit coup de pouce supplémentaire lors du classement sur les moteurs de recherche comme Google.

Le problème est lorsque les gens se concentrent trop sur les aspects SEO d’un article et oublient qu’il doit être bien écrit.

Les rédacteurs de contenu doivent avoir une bonne compréhension fondamentale du référencement afin de pouvoir appliquer les meilleures pratiques dans leur rédaction, sans sacrifier la qualité réelle.

Vous pouvez apprendre les bases du SEO ici.

7. Comprendre le public cible

Pour qui écris-tu?

S’il vous plaît, ne dites pas « tout le monde ».

Je déteste te le dire, mais tout le monde ne s’en soucie pas.

Une étape fondamentale pour une bonne rédaction Web est de savoir exactement pour qui vous écrivez, et Pourquoi.

Il s’agit de comprendre la démographie de votre public. Les informaticiens ne comprendront probablement pas plus facilement vos références à Kardashian que les joueurs de Magic the Gathering n’obtiendront des allusions au football.

Comme mentionné ci-dessus, les médias sociaux peuvent être un aperçu précieux de ce que recherche votre public cible et du type de contenu qui résonnera avec lui.

L’utilisation d’un outil d’analyse (comme le quasi-omniprésent Google Analytics) vous permettra d’approfondir les données démographiques des personnes qui interagissent avec votre marque en ligne et d’affiner votre approche ciblée.

8. Restez à jour et ouvert au changement

Pendant que j’écris cet article, je ne serais pas surpris si une douzaine de nouvelles bonnes pratiques étaient officiellement publiées concernant l’écriture pour le Web.

Alors que la quantité d’informations disponibles en ligne augmente par à-coups, le changement qu’elle inaugure peut devenir frustrant pour le spécialiste du marketing et l’auteur de contenu déjà saturés de travail.

Toutes ces informations ne sont pas précieuses, mais une grande partie l’est. Il est impératif qu’en tant que rédacteur de contenu, vous vous teniez constamment au courant des tendances actuelles, des dernières mises à jour et des changements de pratiques.

C’est bien beau d’être conscient des flux dans le monde du contenu, mais vous devrez également appliquer ce que vous apprenez.

Comme tout professionnel, certains écrivains résistent au changement. « Je le fais depuis annéesje pense que je sais de quoi je parle », est une mentalité bien trop commune.

Les meilleurs rédacteurs de contenu (en fait, n’importe quel professionnel) adopteront toujours des changements bénéfiques au fur et à mesure. C’est trier ce qui est utile et ce qui ne l’est pas qui vient avec la pratique.

Conclusion

Le point de tout cela est qu’on attend BEAUCOUP de l’écrivain de contenu contemporain.

Vous devez d’abord et avant tout écrire avec une clarté impressionnante, une utilisation des mots immaculée et une ponctuation parfaite.

Mais il y a bien plus que cela.

En tant que rédacteur de contenu, vous devez être un touche-à-tout et un maître de la plupart. Du référencement sur page à la maîtrise des médias sociaux, il incombe aux rédacteurs Web d’aujourd’hui d’utiliser bon nombre de la vaste gamme d’outils à leur disposition.

Personne n’a dit que c’était facile – êtes-vous prêt à relever le défi ?


Crédits image

Image en vedette : Image de Julia McCoy
Photo postée : Alex Brylov/DepositPhotos.com

À quel point avez-vous besoin de cibler vos pages de destination PPC ?

0

La plupart des professionnels du PPC reconnaissent l’importance des pages de destination dans leur stratégie de recherche payante post-clic. Mais la question se pose toujours de savoir à quel point ces pages doivent être ciblées.

Quand le temps et les efforts nécessaires pour créer des dizaines, voire des centaines, de pages de destination ultra-ciblées valent-ils la peine et les dépenses ?

Certes, la réponse sera différente pour chaque campagne AdWords.

Mais récemment, nous avons parcouru ce chemin avec un client de manière considérable, et nous avons découvert que parfois la peine et les dépenses liées à la création de pages de destination ultra-ciblées sont plus que justifiées.

Dans cet article, je vais vous présenter nos conclusions sous la forme d’une mini-étude de cas. Et notre expérience peut vous encourager à créer des pages de destination beaucoup plus ciblées que jamais.

Construire des pages de destination géo-spécifiques

Cette étude de cas concerne un client qui est venu chez nous en 2010. L’entreprise du client organise et anime des événements corporatifs spéciaux.

À l’époque, ils fournissaient des services à environ 10 régions métropolitaines. Nous avons donc mis en place des pages de destination géo-spécifiques, avec une page de destination par ville.

Au cours du temps qui a suivi, nous sommes restés concentrés sur ces pages de destination spécifiques à la ville, en utilisant des mots clés précis qui nous ont aidés à améliorer les scores de qualité du client, car ils étaient extrêmement bas au début de notre engagement.

En 2011, notre client a proposé d’ajouter des vidéos à ces pages de destination, et nous avons accepté de les tester. Nous avons découvert que les pages de destination contenant des vidéos perdaient en performances, nous avons donc supprimé les vidéos.

Comme les performances restaient solides, le client souhaitait développer le compte pour cibler beaucoup plus de villes, pour finalement tripler, voire quadrupler, le nombre avec lequel nous avions commencé.

Passer de pages de destination géo-spécifiques à des pages de destination spécifiques à un service

Avec la perspective d’une augmentation significative du nombre de pages de destination, créer autant de pages de destination spécifiques à une ville – et les gérer – semblait intimidant. Nous sommes donc passés de pages de destination spécifiques à une ville à des pages de destination axées sur les offres de services.

Nous étions confiants de le faire car le niveau de qualité n’était plus un problème et les performances restaient solides. C’était aussi une pratique courante dans l’industrie à l’époque.

Notre confiance était justifiée car la performance est restée solide après le changement.

Voici un extrait de l’une de ces pages de destination :

Page de destination basée sur le service

Nous utilisions désormais une page nationale qui couvrait les événements proposés.

L’avantage de cette approche était que ces pages restaient faciles à gérer même lorsque l’entreprise est passée de 10 zones métropolitaines à 50.

Nous sommes restés avec cette stratégie pendant les quatre années suivantes, testant de petits ajustements en cours de route. Les résultats sont restés solides.

Passer d’un service spécifique à un géo-spécifique !

Mais en 2017, nous avons à nouveau bouleversé cette approche !

Nous avons décidé une fois de plus de tester des pages de destination spécifiques à la ville et de réessayer les vidéos.

Nous avons donc créé quelques pages de destination axées sur la ville, y compris des vidéos axées sur la ville.

À notre grande surprise, nous avons constaté une augmentation de 60 % dans les villes testées !

L’amélioration était trop importante pour être ignorée. Ainsi, avec l’accord de notre client, nous avons créé des pages de destination spécifiques à la ville – avec des vidéos spécifiques à la ville – pour chaque zone métropolitaine desservie par le client. C’est 50 pages de destination!

Dans cet extrait de la page de destination de Boston, par exemple, nous avons utilisé des images et des textes spécifiques à la ville, en utilisant « Boston » comme modificateur tout au long :

Page de destination basée sur la ville

La création de ces vidéos était une tâche ardue pour le client, car il devait en réaliser environ 50.

C’était beaucoup de travail. Il a fallu un an au client et à mon équipe pour tout terminer et mettre en ligne les pages de destination.

Les résultats

Nous avons été très satisfaits des résultats. Dans l’ensemble, les performances du client ont considérablement augmenté d’une année sur l’autre, et les nouvelles pages de destination y contribuent grandement.

Mais nous ne nous sommes pas arrêtés aux pages de destination. En plus de tester les campagnes pour les nouvelles pages de destination de manière isolée, nous avons également testé d’autres modifications et mises à jour de manière isolée.

Une fois que nous avons constaté les résultats positifs de nos tests, nous avons finalement déployé ces modifications sur toutes les campagnes. Et les performances du compte ont explosé en conséquence.

Les leçons

Alors, quelles leçons les professionnels du PPC peuvent-ils tirer de cette étude de cas ? Pas mal:

1. Les pages de destination sont importantes

Souvent, les éléments PPC pré-clic attirent davantage notre attention que les éléments post-clic. La sélection des mots-clés et la conception des publicités, en particulier, font souvent l’objet de débats et d’analyses approfondies.

Mais l’importance des éléments post-clic, tels que les pages de destination, ne doit pas être sous-estimée. Comme nous l’avons démontré, ils peuvent avoir un impact considérable sur vos campagnes. Accordez-leur donc autant d’attention que vos éléments de pré-clic.

2. Continuez à tester

Le monde de la recherche payante est rarement statique. Et bien sûr, la technologie change et les entreprises évoluent en même temps.

Par conséquent, les choses que vous avez testées précédemment – et qui n’ont pas bien fonctionné – ne devraient pas être radiées pour toujours.

Lorsque vous entendez quelqu’un dire : « Nous avons essayé cela auparavant et cela n’a pas fonctionné », demandez-lui exactement ce qui a été testé et quand. Parce que ça ne fait jamais de mal de tester à nouveau. Et vous pouvez constater que vous obtenez des résultats très différents.

Ce fut certainement le cas dans cet exemple. Lorsque nous avons testé des pages de destination avec des vidéos auparavant, elles étaient moins performantes que les pages sans vidéos. Mais lorsque nous les avons testés à nouveau, plusieurs années plus tard, l’inverse était vrai.

Qu’est-ce qui explique la différence ? C’est impossible à dire avec certitude. Mais ce qui est important, c’est que nous ayons découvert le changement et que nous l’ayons utilisé à l’avantage de notre client.

3. Ne sous-estimez pas la puissance de ‘PPC 101’

L’un des aspects les plus encourageants de cette étude de cas est qu’elle n’est pas fantaisiste. Nous n’utilisions pas de stratégies PPC révolutionnaires pour obtenir ces résultats.

Au lieu de cela, nous utilisions les bases du PPC. Il n’y a rien dans cette stratégie qui ne puisse être reproduit par n’importe quel pro PPC avec les ressources nécessaires.

4. B2B PPC peut être passionnant

Parfois, il y a un sentiment général dans la recherche payante que B2B PPC est ennuyeux par rapport à B2C PPC. Mais ce n’est pas vrai ! Et cette étude de cas le prouve.

À quel point vos pages de destination doivent-elles être ciblées ?

Alors, à quel point devriez-vous cibler vos pages de destination ? Sur la base de cette étude de cas, je pense que la réponse ne peut être que la suivante : aussi ciblés que vous en avez besoin.

Plus de ressources de recherche payante :

  • Principes de base du PPC et au-delà
  • Comment choisir la meilleure page de destination pour les campagnes PPC de commerce électronique
  • 7 tests de copie publicitaire qui amélioreront vos performances PPC

Crédits image

Image caractéristique : Temps de rêve
Captures d’écran prises par l’auteur, avril 2018.

Deux mesures de vanité des médias sociaux dont vous avez besoin pour arrêter le suivi

0

Il existe deux mesures de vanité des médias sociaux que vous devez arrêter de suivre aujourd’hui.

Elles sont:

  • Fans Facebook (alias Page Likes)
  • Abonnés (alias Abonnés de page)

Je sais que Facebook et d’autres médias sociaux ont publiquement publié ces mesures de vanité depuis 2006. Mais, ils sont devenus totalement sans valeur au cours des dernières années.

Et si vous continuez à les utiliser dans vos propres rapports, alors vous n’êtes pas mieux que les escrocs, les charlatans et les charlatans qui vendaient de « l’huile de serpent » comme élixir panaché pour de nombreux types de problèmes physiologiques.

Cela dit, je suis toujours surpris de constater combien de responsables marketing suivent encore les fans et les abonnés Facebook.

Ils pensent à tort que la communication de ces métriques rend leurs activités sur les réseaux sociaux attrayantes pour les responsables marketing, qui ont encore du mal à sélectionner les bonnes métriques à utiliser comme indicateurs de performance clés (KPI).

Qu’est-ce qui ne va pas avec le suivi des fans et des abonnés, de toute façon ?

Ces chiffres augmentent invariablement dans les mauvais mois comme dans les bons – c’est pourquoi les spécialistes du marketing adorent ces mesures de vanité.

Ils donnent l’impression que le marketing des médias sociaux s’améliore de plus en plus, même si ou quand ce n’est pas le cas.

C’est l’équivalent moderne de la phrase inventée en 1920 par Émile Coué, « Chaque jour, et de toutes les manières, je deviens de mieux en mieux. »

Cette méthode de psychothérapie et d’amélioration de soi, basée sur l’autosuggestion optimiste, est devenue plus tard connue sous le nom d' »effet placebo ».

Alors, pourquoi la plupart des responsables marketing n’ont-ils pas compris qu’on leur avait déjà vendu de l’huile de serpent ou reçu des placebos ?

Eh bien, ils n’ont pas appris le marketing des médias sociaux au 20e siècle lorsqu’ils sont allés à l’université – parce que cela n’avait pas encore été inventé.

Et ils ne voulaient pas révéler leur ignorance et saper leur autorité en posant trop de questions stupides à leurs jeunes responsables du marketing des médias sociaux.

Et puis, pour aggraver les choses, beaucoup trop de ces responsables marketing ont supposé à tort que le nombre de fans et de followers est le nombre de personnes qui verront chacun de leurs messages et tweets.

Si vous n’êtes pas une marque exceptionnelle, un influenceur de premier plan ou l’occupant actuel de la Maison Blanche, alors je déteste être le porteur de mauvaises nouvelles.

Vous avez de la chance si 0,0035 % de vos fans et abonnés voient même votre message ou tweet ces jours-ci.

Maintenant, ce n’est pas une nouvelle tendance. Tout a commencé en juin 2014, incitant Brian Boland, qui dirige l’équipe Ads Product Marketing chez Facebook, à expliquer publiquement pourquoi la portée organique diminuait sur le réseau social.

À l’époque, 1 500 histoires en moyenne pouvaient apparaître dans le fil d’actualité d’une personne chaque fois qu’elle se connectait à Facebook. Sur ces 1 500 histoires, le fil d’actualité en a affiché 300.

Et c’était il y a cinq ans.

Depuis lors, la portée organique a chuté comme un oiseau blessé.

C’était avant la mise à jour de l’algorithme connue sous le nom de « Facebook Apocalypse » en janvier 2018, incitant Adam Mosseri, le responsable du fil d’actualité de Facebook, à expliquer publiquement :

« Aujourd’hui, nous utilisons des signaux tels que le nombre de personnes qui réagissent, commentent ou partagent des publications pour déterminer à quelle hauteur elles apparaissent dans le fil d’actualité. Avec cette mise à jour, nous donnerons également la priorité aux publications qui suscitent des conversations et des interactions significatives entre les personnes. Pour ce faire, nous prédirons les publications sur lesquelles vous voudrez peut-être interagir avec vos amis et afficherons ces publications plus haut dans le fil. Ce sont des messages qui inspirent des échanges dans les commentaires et des messages auxquels vous pourriez vouloir partager et réagir – qu’il s’agisse d’un message d’un ami cherchant des conseils, d’un ami demandant des recommandations pour un voyage, ou d’un article de presse ou vidéo suscitant beaucoup de discussions.

Il ajouta:

« Parce que l’espace dans le fil d’actualité est limité, afficher plus de publications d’amis et de famille et des mises à jour qui suscitent la conversation signifie que nous afficherons moins de contenu public, y compris des vidéos et d’autres publications d’éditeurs ou d’entreprises. »

À quel point les messages des entreprises ont-ils été touchés par la soi-disant « apocalypse Facebook » ?

L’été dernier, Buffer et BuzzSumo se sont associés pour analyser plus de 43 millions de publications des 20 000 plus grandes marques sur Facebook.

Ils ont constaté que les principales pages commerciales avaient augmenté leur production de 72 000 publications par jour au premier trimestre 2017 à 90 032 publications par jour au deuxième trimestre 2018.

Dans le même temps, l’engagement moyen par poste est passé de 4 490 engagements par poste à 1 582 engagements par poste.

Et nous parlons des plus grandes marques mondiales !

Il convient de noter que l’engagement sur les publications Facebook a chuté pour tous les types de contenu.

  • L’engagement moyen par image est passé de 9 370 par publication au premier trimestre 2017 à seulement 3 454 par publication au deuxième trimestre 2018.
  • L’engagement moyen par vidéo était passé de 5 486 à 2 867.
  • L’engagement moyen pour les liens avait chuté de 2 577 à 763.

Si vous suiviez des mesures de médias sociaux importantes comme les engagements moyens par publication, vous sauriez que vos activités de marketing sur Facebook étaient confrontées à une crise existentielle.

Mais, si vous suivez toujours les likes de page et/ou les abonnés de page, vous vous dites par erreur, ainsi qu’à ceux qui sont plus haut dans l’organigramme, que « Chaque jour, et de toutes les manières, je deviens de mieux en mieux ».

C’est de l’huile de serpent.

Cette incapacité à identifier les mesures des médias sociaux qui comptent explique pourquoi la durée moyenne des CMO est tombée à 43 mois, selon un rapport de Winmo.

Et le mandat du CMO n’est que de 29 mois chez les fournisseurs d’activités numériques (entreprises exclusivement en ligne), selon le même rapport.

Plusieurs grandes entreprises ont récemment supprimé le poste de CMO, notamment Beam Suntory, Hyatt Hotels, Johnson & Johnson, Lyft, Taco Bell et Uber, selon un récent article paru dans Ad Age.

Quelle est l’histoire derrière cela?

Eh bien, si vous étiez le CMO, que diriez-vous si votre PDG vous posait l’une des questions suivantes ?

  • « Nos clients cibles connaissent-ils mieux notre marque après avoir aimé une publication ou un tweet ? »
  • « Le partage d’une publication, d’une vidéo, d’une photo ou d’un tweet a-t-il incité les gens à considérer notre marque ou notre produit ? »
  • « Les clients ont-ils l’intention d’acheter notre produit après avoir commenté une publication, une vidéo, une photo ou un tweet ? »
  • « Quelle valeur économique chaque visite d’un réseau social apporte-t-elle à notre site ? »

Le mandat moyen des PDG est de 7,2 ans. Les PDG feraient mieux de commencer à poser ces questions à leurs CMO le plus tôt possible s’ils veulent rester PDG.

Et les questions qui sont posées dans la suite C vous affectent, peu importe où vous vous situez dans l’organigramme.

Donc, si vous ne remplacez pas bientôt ces deux mesures de vanité des médias sociaux, vous devriez probablement mettre à jour votre CV dans un avenir très proche.

Les mesures des médias sociaux que vous devriez utiliser

Heureusement, il existe de meilleures mesures de médias sociaux à utiliser.

Ils sont cachés à la vue de tous depuis octobre 2011, date à laquelle Avinash Kaushik les a définis pour la première fois dans un article sur son blog Occam’s Razor intitulé « Best Social Media Metrics : Conversation, Amplification, Applause, Economic Value ».

Les définitions ont évolué au fil des ans, mais voici ce que chacune mesure et comment elle est calculée :

  • Taux de conversation: Indique combien de commentaires/réponses en moyenne chacun de vos messages a reçu (par exemple taux de conversation = # de commentaires/ # de messages).
  • Taux d’amplification: Indique combien de fois en moyenne chacune de vos publications a été partagée/retweetée (par exemple taux d’amplification = # de partages/ # de publications).
  • Taux d’applaudissements: Indique combien de Likes/Likes chacun de vos posts a reçu en moyenne (ex. Taux d’applaudissements = # de Likes/ # de Posts).
  • Valeur économique: indique la valeur économique que chaque visite d’un réseau social apporte à votre site en remplissant les objectifs de votre site (par exemple, valeur économique = valeur de l’objectif par session, qui est calculée par Google Analytics lorsque vous attribuez un montant monétaire à chaque activité terminée, appelé un conversion, qui contribue au succès de votre entreprise).

Kaushik est l’évangéliste du marketing numérique chez Google, vous pouvez donc supposer que la grande majorité des spécialistes du marketing utiliseraient désormais ces « meilleures mesures des médias sociaux ». Mais, ils ne le sont pas.

Pourquoi?

Parce qu’ils font que la plupart des activités de marketing sur les réseaux sociaux ressemblent à une perte totale de temps et d’argent.

La plupart des spécialistes du marketing s’en tiennent plutôt aux mesures de vanité et espèrent que personne ne le remarquera.

Ils espèrent que leur patron ne lira pas le message de suivi de Kaushik, qui a été publié en juin 2017. Il s’intitule « Stop All Social Media Activity (Organic) | Résoudre pour une réalité rentable. »

Vous avez bien lu. Kaushik a dit :

«Il est temps de souligner une vilaine vérité et d’être la personne courageuse que vous êtes, l’évaluateur rationnel intelligent de la réalité que vous êtes, et de tuer toute l’activité organique des médias sociaux de votre entreprise. Tout. »

Et pour prouver son point de vue, l’évangéliste du marketing numérique de Google a soumis deux des pages Facebook de Google à des fins d’examen.

Il y a 27 231 557 personnes qui aiment la page Facebook principale de Google et 27 830 029 personnes qui la suivent.

Ce sont de gros chiffres.

N’aimeriez-vous pas les signaler à votre patron ?

Mais jetez un œil à un article récent avec une vidéo sur le Google Pixel 3a. Il a :

  • 1 033 réactions (822 Likes, 118 Loves, 46 Wows, 24 Haha, 21 Angry et 2 Sad).
  • 178 actions.
  • 278 commentaires.

C’est un total de 1 489 engagements. Et ce ne sont pas de gros chiffres.

Message Facebook de Google

Kaushik a également examiné la page Small Business de Google sur Facebook.

Découvrez-le : 81 300 personnes aiment cette page et 87 693 personnes la suivent.

Cool, non ?

Mais, regardez un article récent comme celui avec une photo qui dit: «Quick Candles a vu une opportunité d’utiliser le Web pour livrer des bougies et de la décoration à de meilleurs prix, plus rapidement.

Avec des millions de clients servis, c’est devenu une « sentation olfactive ».

Il a 11 réactions (10 Likes et 1 Love) ; aucune Action ; et 1 commentaire.

Pas si cool.

Publication Facebook Google Small Business

Près de deux ans avant la publication de « Quick Candles », Kaushik a déclaré que la page des petites entreprises de Google sur Facebook « est un désastre complet, aucun message au cours des six derniers mois n’ayant même cinq secondes de valeur pour une petite entreprise ».

Il avait raison à l’époque. Malheureusement, rien n’a changé aujourd’hui.

Et maintenant?

Donc, quand je vous dis d’arrêter de suivre les métriques de vanité comme les fans Facebook (Page Likes) et les Followers (Page Followers), je me rends compte que cela va bien au-delà de « l’amour dur ».

Permettez-moi de vous poser cette question : « Vous sentez-vous chanceux, punk ? »

Tôt ou tard, quelqu’un partagera cet article avec votre patron. Et ça pourrait aussi bien être vous.

Ensuite, vous pourriez devenir la première personne de votre organisation à utiliser un outil comme TrueSocialMetrics (qui a été inspiré par les idées d’Avinash Kaushik) pour mesurer l’engagement actif réel des utilisateurs avec vos pages de médias sociaux en utilisant des métriques importantes comme la conversation, l’amplification, et Taux d’applaudissements.

Vous pouvez également utiliser l’outil pour comparer la valeur économique créée par tous vos comptes de médias sociaux et (espérons-le) trouver les plus efficaces pour votre entreprise.

Et pour un crédit supplémentaire, vous pouvez même comparer vos résultats à ceux de vos concurrents, car aucun identifiant de connexion n’est requis pour analyser les pages de médias sociaux des concurrents.

Hé, si vous êtes l’exception à la règle, alors vous pourrez avancer et vous féliciter d’avoir fait un travail aussi exceptionnel.

Mais, si les taux de conversation, d’amplification et d’applaudissements, ainsi que la valeur économique de toutes vos activités sur les réseaux sociaux, sont vraiment nuls, alors vous pouvez être le premier de votre organisation à proposer des alternatives à « l’apocalypse Facebook » comme :

  • Promouvoir vos publications les plus engageantes avec de la publicité.
  • Lancement d’une campagne de marketing d’influence sur Instagram.
  • Passage au marketing Facebook Messenger.

C’est vraiment comme tu veux. Mais, vous ne pouvez pas vous enfouir la tête dans le sable plus longtemps.

Davantage de ressources:

  • 12 KPI d’engagement sur les réseaux sociaux qui comptent
  • Comment mesurer le retour sur investissement de vos efforts de marketing sur les réseaux sociaux
  • Que sont les KPI de contenu et pourquoi sont-ils importants ?


Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, août 2019

10 raisons pour lesquelles vous avez besoin d’une stratégie de contenu à long terme

0

Ce n’est un secret pour personne que le contenu prend du temps.

Cependant, certains spécialistes du marketing sont tellement concentrés sur la réduction de ce temps, sur le fait de couper les coins ronds juste pour « faire sortir quelque chose », qu’ils finissent par finir perdant dehors.

Que perdent-ils ?

La puissance inhérente à un contenu de haute qualité vous aide à :

  • Classement dans Google.
  • Établir la confiance avec les consommateurs.
  • Gagnez des prospects.
  • Convertir les prospects.

Le contenu précipité, quant à lui, vous donne le contraire.

Les spécialistes du marketing qui considèrent le marketing de contenu comme un sprint plutôt qu’un marathon pensent qu’ils peuvent écrire 20 articles de blog courts et de mauvaise qualité, les mettre en ligne et le faire.

Malheureusement, c’est une recette pour un échec majeur du contenu.

Pour que le contenu réussisse – vraiment réussi, avec les classements, les lecteurs engagés et les conversions pour le prouver – vous devez jouer le long jeu avec votre marketing de contenu.

Vous devez accepter le fait que cela peut prendre de six mois à un an (ou même plus, selon une étude) pour que votre contenu soit bien classé.

Vous devez comprendre que votre public cible est composé d’humains qui doivent être nourris et respectés continuellement au fil du temps si vous voulez leur confiance et, en fin de compte, leur adhésion.

Vous devez être pleinement conscient du fait qu’un bon contenu ne peut pas être créé à la hâte. Un bon contenu prend encore plus de temps, mais un bon contenu donne des résultats.

Voyons plus en détail pourquoi vous devriez jouer au long jeu avec du contenu.

Pourquoi se concentrer sur un marathon de contenu, pas sur un sprint, est une bonne chose pour votre marketing

Pensez un instant à une course à pied : c’est assez brutal, n’est-ce pas ?

Pour gagner une course à pied, vous n’avez pas nécessairement besoin de technique ou de style ; vous avez juste besoin de vitesse (au moins jusqu’à ce que vous deveniez un athlète professionnel sur piste, auquel cas le style et la forme sont d’une importance cruciale).

Pour cette raison, le vainqueur d’une course à pied n’est pas nécessairement le meilleur coureur du groupe. Mettez ce même vainqueur dans un 10 km et il s’épuisera probablement au début, n’est-ce pas ? Je parie que vous voyez où je veux en venir.

La même chose s’applique au contenu.

Alors que n’importe qui peut sprinter dans une direction générale vers la ligne d’arrivée avec un contenu de merde et des stratégies de contenu mal pensées, tous les spécialistes du marketing ne peuvent pas concevoir une stratégie efficace à long terme pour se classer systématiquement bien avec le contenu.

C’est la principale raison pour laquelle la stratégie de contenu à long terme est bien meilleure qu’une stratégie de contenu à court terme.

En plus d’être plus durable, l’approche à long terme est également plus sage et plus réfléchie.

Selon les mots de Tim Ferriss, « Il y aura toujours un besoin de haute qualité, et il y aura toujours un besoin de forme longue. »

Alors que les stratégies de contenu à court terme cherchent à produire des résultats instantanés et de courte durée, les stratégies de contenu à long terme permettent aux spécialistes du marketing de créer des liens avec leur public, de construire leur voix, de fournir une valeur réelle et de se classer de manière authentique et durable.

Pour cette raison, les spécialistes du marketing qui créent des stratégies de contenu à long terme publient souvent un contenu plus efficace, créent un public plus large et recueillent plus de partages à tous les niveaux.

10 raisons pour lesquelles une stratégie de contenu à long terme est meilleure

1. C’est une meilleure utilisation de votre argent et de vos ressources

Imaginez que vous fassiez un régime pour perdre du poids. Pendant deux semaines, vous ne mangez que des aliments entiers et sains et vous faites de l’exercice deux heures par jour.

Vous vous sentez bien et – hé! – vous perdez du poids. À la fin de ces deux semaines, cependant, vous arrêtez de faire de l’exercice et reprenez vos anciennes habitudes alimentaires.

Ce qui se produit?

Bien sûr, vous reprenez tout le poids et votre forme physique s’effondre.

Sans surprise, la même chose se produit avec le contenu. Indépendamment de ce que vous faites, le marketing de contenu nécessite de l’argent et des ressources.

Si vous payez quelqu’un pour inonder vos comptes de contenu pendant deux semaines, puis abandonnez complètement votre stratégie, vous pouvez parier que non seulement votre stratégie sera inefficace, mais que ce sera également un gaspillage de votre argent et de vos ressources.

Au lieu de cela, vous feriez bien mieux d’allouer vos ressources à une stratégie de contenu à long terme qui construira des lecteurs au fil du temps et vous aidera à maintenir des niveaux stables de trafic et de clics au fil des mois ou des années.

Au lieu de gaspiller vos ressources, cela les renvoie directement dans votre entreprise et garantit que vous créez de la valeur tout en établissant une base solide de contenu durable et pertinent.

2. Le contenu à long terme engage les lecteurs

Pour garder les lecteurs intéressés et engagés pendant une période prolongée, vous devez leur offrir un contenu complet et approfondi qui les aide à répondre à leurs préoccupations et à résoudre les problèmes.

Et cela signifie un contenu long, en termes de nombre de mots par article.

Ne pensez pas que ce n’est pas parce que nous vivons à une époque où la capacité d’attention est courte que le contenu long ne fonctionnera pas bien. En fait, c’est tout le contraire.

Une enquête Orbit Media a révélé que les blogueurs qui écrivent des articles plus longs (plus de 1 500 mots) obtiennent de meilleurs résultats.

Pourquoi le contenu long est-il si performant dans le cadre d’une stratégie de contenu à long terme ?

En plus d’offrir une valeur exceptionnelle aux lecteurs, le contenu long permet également à votre entreprise de renforcer son autorité et d’établir sa domination en mettant en valeur vos connaissances sur des sujets pertinents dans votre secteur.

3. Le contenu change tout le temps

Au fur et à mesure que les moteurs de recherche et les lecteurs progressent, la demande de contenu de qualité, informé et pertinent augmente sans cesse. Pour cette raison, une stratégie de contenu à long terme est la meilleure arme possible.

Conçu pour protéger les spécialistes du marketing contre le changement et les aider à maintenir leur trafic et leur lectorat malgré l’évolution des exigences en matière de référencement, de contenu et de marketing, le marketing de contenu à long terme permet à la stratégie d’absorber et de s’adapter aux tendances changeantes. Cela garantit un contenu plus efficace et une stratégie plus adaptative qui n’a pas à se démener pour suivre le rythme.

4. Le contenu à long terme est synonyme de contenu Cornerstone

Chaque bonne maison a besoin d’une base solide, et chaque bonne stratégie marketing a besoin d’un contenu de base pour offrir une valeur et une pertinence durables aux lecteurs.

Le contenu Cornerstone est un contenu à long terme qui peut ne pas attirer un grand nombre de clics dès le départ, mais qui reste précieux pendant des mois ou des années après la date de publication.

Considérez cela comme un acompte pour votre propre entreprise.

En fait, si vous regardez le blog de Tim Ferriss susmentionné, vous remarquerez que la plupart de ses articles de blog les plus populaires ont été écrits il y a jusqu’à deux ans. Comment est-ce pour une stratégie efficace à long terme?

En revanche, les stratégies de contenu à court terme visent en grande partie à bien se classer pour un mot clé ou une phrase spécifique, de sorte qu’elles négligent complètement le contenu fondamental.

Malheureusement, cela conduit à un site Web moins précieux et moins pertinent pour les utilisateurs de tous types.

Pour attirer des clics à long terme et s’assurer que les lecteurs d’un site Web sont engagés, divertis et consomment de la valeur à tout moment, le contenu de base devient plus un élément essentiel qu’un luxe.

5. Le contenu à long terme ne s’arrête pas avec une vente difficile

Dans l’environnement marketing d’aujourd’hui, il n’y a pratiquement rien que les clients détestent plus que d’être vendu durement.

Personne ne veut savoir pourquoi il ne peut pas vivre sans votre produit ou pourquoi il est essentiel pour lui d’« acheter maintenant ! »

Le plus souvent, ces approches aliènent simplement les clients et rendent plus difficile pour votre entreprise de vendre des produits naturellement.

Malheureusement, le hard-sell est souvent un ton pris par le contenu à court terme.

Parce que le contenu à court terme est insistant par nature, il est difficile de le concevoir pour qu’il ne pousse pas vos clients.

Par conséquent, les stratégies de contenu à court terme courent un risque élevé d’aliéner les clients et de rendre plus difficile la vente de vos produits.

Les stratégies de contenu à long terme, en revanche, ne font rien de tel. Parce qu’ils ne sont pas conçus pour susciter une réponse immédiate des lecteurs, ils cherchent à fournir de la valeur et de la pertinence plutôt que de l’insistance et de l’immédiateté.

En d’autres termes, ils réussissent à expliquer un problème, à aider le public à gérer le problème, puis à l’inviter à s’engager dans une discussion sur le problème.

Ceci, à son tour, est un moyen fantastique d’entretenir des relations clients à long terme et de s’assurer que votre entreprise continue de répondre aux besoins de vos clients.

6. La stratégie de contenu à long terme est un moyen efficace d’aborder les événements actuels

Pensez-vous qu’écrire sur les nouvelles tendances et les événements de l’industrie fait de vous un stratège de contenu à court terme ? Détrompez-vous.

Les blogs axés sur le contenu tendance sont extrêmement importants, et c’est une erreur de penser qu’il ne s’agit que d’une stratégie à court terme.

En fait, les nouvelles tendances peuvent être essentielles à votre stratégie à long terme et peuvent vous aider à faire de votre site Web la source d’informations à jour et pertinentes sur l’industrie.

Lorsque vous vous concentrez sur l’utilisation d’articles d’actualité à la minute comme un moyen d’améliorer et de renforcer votre stratégie de contenu à long terme, il est facile de voir comment vous pouvez améliorer la présence de votre marque et dynamiser votre entreprise dans son ensemble.

7. Le contenu à long terme se promeut lui-même

Ne pas promouvoir votre contenu est l’une des erreurs les plus dangereuses de toute l’industrie du marketing de contenu et, malheureusement, c’est l’une de celles que commettent de nombreux spécialistes du marketing.

Alors que le contenu à court terme a besoin d’une promotion agressive pour réussir, le contenu à long terme se promeut essentiellement.

Lorsque vous créez un contenu de haute qualité, approfondi, bien documenté et à long terme et que vous le diffusez à vos abonnés, il est facile de bien se classer pour le mot-clé que vous avez choisi.

Parce que le contenu à long terme est destiné à recueillir des clics et des partages au fil du temps, c’est un excellent moyen de créer des classements stables et à long terme qui peuvent augmenter votre placement SERP et améliorer votre position au fil du temps.

8. Le contenu à long terme est un bon contenu

L’une des différences entre le contenu à long terme et le contenu à court terme réside dans la priorité et l’intention.

En règle générale, les personnes qui s’engagent dans la poursuite et le développement de contenu à long terme sont beaucoup plus amoureuses du contenu.

Bien que tous les types de contenu soient importants, la création d’un bon contenu à long terme nécessite un état d’esprit et une série de priorités différents de la création de contenu à court terme.

Pour cette raison, les stratégies de contenu à long terme offrent souvent un meilleur contenu qui s’adresse plus efficacement aux lecteurs.

9. Le contenu à long terme crée efficacement un public

Lorsqu’il s’agit de construire une audience, vous ne voulez pas viser la plus large audience possible. Cela se traduira par un groupe de followers massif mais non engagé.

Au lieu de cela, vous souhaitez créer un public de personnes véritablement intéressées par votre concept et votre contenu et qui s’y engageront activement lorsqu’il sortira.

C’est l’un des domaines dans lesquels la stratégie de contenu à long terme est si puissante.

Aujourd’hui, moins de personnes ont la capacité d’attention pour le contenu à long terme (ou de longue durée), et en en faisant une grande partie de votre stratégie de contenu, vous pouvez créer un meilleur public et gagner des prospects plus qualifiés.

10. Le contenu à long terme est le meilleur pour le référencement

Le référencement est un mélange complexe de stratégies dont les entreprises ont besoin pour réussir en ligne.

En plus d’optimiser correctement le contenu, les entreprises qui souhaitent utiliser un bon référencement doivent également s’assurer que leur contenu est de haute qualité, pertinent et utile pour leurs lecteurs.

Bien que cela puisse être difficile avec une stratégie de contenu à court terme, une stratégie de contenu à long terme convient assez bien à l’objectif.

Outre le fait que le contenu à long terme est écrit en pensant au lecteur, il est plus facile de cibler un groupe de mots-clés avec une stratégie de contenu à long terme qu’avec une stratégie de contenu à court terme.

Enfin, chaque élément de contenu écrit dans une stratégie de contenu à long terme va stimuler et améliorer le référencement, contribuant à plus de visibilité en ligne et plus de clics sur votre site Web.

Les arguments en faveur d’une stratégie de contenu longue durée

Traiter le contenu comme un sprint plutôt que comme un marathon peut sembler plus facile au départ, mais c’est vraiment juste un moyen rapide de caler avec un contenu qui ne bouge pas l’aiguille.

Un bon contenu axé sur les résultats demande de la réflexion, du temps et des efforts. Il faut s’engager dans une stratégie à long terme car, par nature, le contenu ne fonctionne pas à court terme.

En fin de compte, le temps et l’engagement que vous investissez dans vos objectifs et votre stratégie à long terme seront payants avec des dividendes plus élevés et un retour sur investissement plus élevé. Et cela ajoute du temps bien dépensé.

Davantage de ressources:

  • Comment créer le plan de marketing de contenu ultime axé sur le client
  • 7 façons de configurer facilement une stratégie de contenu SEO
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : alphaspirit.it/Shutterstock

12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante

0

Vous lancez des campagnes de référencement payant, mais vous vous demandez si vous avez mis en place la bonne stratégie ?

Voici une douzaine de signes à surveiller qui pourraient indiquer la nécessité de repenser votre approche actuelle.

1. Vous sous-dépensez constamment votre budget

Vous avez un budget de 5 000 $ par mois à dépenser, mais sur une base constante, vous ne vous en approchez pas du tout.

Je ne parle pas d’une aberration saisonnière d’un mois. Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles vous ne dépensez pas suffisamment, notamment :

  • Votre liste de mots clés est trop étroite.
  • Votre rayon de ciblage est trop petit.
  • Vos annonces ne sont pas diffusées en raison de la force de la concurrence, d’un faible niveau de qualité (de vos campagnes) ou de refus auxquels vous n’avez pas répondu.
  • Il n’y a tout simplement pas assez de demande de recherche. N’oubliez pas que la recherche ne vous aide pas à créer une demande ; cela vous aide simplement à y répondre. Dans ce cas, vous avez besoin de campagnes de notoriété pour alimenter vos campagnes de recherche.

2. Vous êtes prêt à acheter des termes de marque uniquement parce que vous Ne pas voir les conversions provenant d’une autre source

Votre campagne de recherche payante est si limitée. Vous ou votre agence avez réduit votre liste de mots clés aux seuls termes de marque, car tout le reste semble être une perte d’argent.

Soit chaque terme sans marque (mais pertinent) est beaucoup trop cher pour justifier le coût d’un clic ou son prix équitable, mais pas une seule fois les clics ou les conversions. Si tel est le cas, voici quelques causes profondes potentielles à examiner :

  • Vous ne comprenez pas parfaitement l’intention de l’utilisateur sur les requêtes sans marque. Quel est le « pourquoi » derrière cette recherche et savez-vous comment répondre à ce « pourquoi » ?
  • Vous attendez le même résultat avec des termes de marque et sans marque (voir #4 ci-dessous pour plus d’informations).
  • Vous envoyez peut-être tous annonce de recherche payante sur la page d’accueil de votre site Web (voir #9 pour plus d’informations)
  • Vous pourriez avoir des problèmes fondamentaux avec la configuration du compte. Peut-être que tout est défini sur requête large ou que votre liste de mots clés à exclure est incomplète.
  • Il existe d’autres possibilités, mais commencez par regarder ces bases.

Et à l’opposé de cet extrême…

3. Vous refusez d’acheter des termes de marque parce que vous êtes «déjà classé pour cela de manière organique»… «Alors pourquoi gaspiller notre argent?»

Cet argument fatigué est inévitable lorsque vous avez un nouveau cadre qui est nouveau dans le monde de la recherche.

Certaines des réponses les plus simples à cette question incluent:

  • Vous pouvez vous classer organiquement n ° 1 pour votre marque, mais cette liste supérieure peut être bien en dessous du pli sur une recherche de bureau et 3-4 défilements en plein écran sur un appareil mobile (en dessous des annonces payantes, des achats, des listes de cartes).
  • Rien n’empêche votre concurrent d’enchérir sur votre marque. Vous pouvez les empêcher d’utiliser votre nom de marque dans le corps d’une annonce, mais ils peuvent toujours enchérir et proposer une alternative.
  • Préférez-vous avoir plus de contrôle sur la page de résultats de recherche ou moins ? Vous choisissez.
  • Vous avez une plus grande capacité à fournir des options à ce chercheur sous la forme d’extensions, de destinations de page de destination spécifiques, d’informations de contact (suivis), etc.
12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante

4. Vous attendez le même type de résultats de conversion pour tous les mots clés

Si vous avez cette attente, vous êtes prêt à échouer dès le début. Cela ne fonctionne tout simplement pas de cette façon.

L’étape du cycle d’achat joue un rôle très important dans lequel le mot-clé obtient la recherche. Par exemple, regardons les « réunions virtuelles »:

  • Pour cette première requête, le chercheur a été invité à « rechercher des options de ‘réunion virtuelle' ». La première requête faite est la plus évidente pour une personne sans expérience dans une plate-forme particulière. Les résultats (notez les options et l’annonce de Zoom):
12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante
  • Plus tard dans le cycle d’achat, ce même chercheur interroge « Zoom Meetings » après avoir effectué la recherche en ligne, en plus de recevoir une recommandation d’un collègue. Notez comment ce résultat de recherche est conçu pour quelqu’un qui a clairement l’intention de consulter la plateforme Zoom. En plus de proposer des liens de conversion directs, il apporte une validation tierce rassurante issue d’une étude Gartner :
12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante

5. Vous utilisez le coût par clic comme seul facteur déterminant pour déterminer si vous enchérissez sur une durée ou non

Cela peut certainement être un facteur, mais pas le seul facteur. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une vente aux enchères. Aux enchères, le prix est déterminé par ce qu’un enchérisseur est prêt à payer.

Logiquement, si quelqu’un est prêt à payer un prix plus élevé, ce soumissionnaire estime que le coût en vaut la peine.

Je ne dis pas que vous devriez automatiquement être prêt à payer ce que vous pensez être un prix exorbitant, mais vous vous devez d’approfondir et de poser quelques questions :

  • Le coût de ce mot clé en vaudrait-il la peine si je sais qu’il est présenté au bon public qualifié pour acheter ?
  • Le coût de cette expression est-il élevé parce qu’il s’agit d’un terme très compétitif, mais précieux ?
  • Le coût de cette phrase est-il élevé parce que mes concurrents ont des poches profondes et une marque forte pour soutenir l’annonce ?
  • Si vous regardez le coût d’acquisition d’un nouveau client (ce que vous devriez toujours être – voir #12), est-ce que le calcul fonctionne si mon taux de conversion est assez bon ?
  • Guidez-vous ce chercheur le long d’un chemin logique en termes de message dans la copie publicitaire, de détails dans la page de destination et d’appels à l’action convaincants ?

6. Vous mesurez uniquement le succès de votre campagne sur un retour sur investissement publicitaire (ROAS) global

Je comprends pourquoi tu ferais ça. C’est un piège simple dans lequel tomber :

  • Le ROAS est peut-être le calcul le plus simple que vous puissiez faire lors de la création de rapports sur les résultats – « qu’ai-je dépensé par rapport à ce que j’ai gagné ».
  • Cela a tout son sens pour les parties prenantes qui vivent dans des feuilles de calcul (je vous regarde, Finance !)
  • En un coup d’œil, cela semblerait raconter toute l’histoire en une seule équation simple (en particulier dans une campagne de commerce électronique).

Voici pourquoi utiliser seulement Le ROAS pour une mesure de réussite est une mauvaise idée :

  • Vous ne comptez probablement que le premier achat initial et ne tenez pas compte de la valeur à vie (LTV) d’un client. Faites ce calcul et vous trouverez peut-être que cela en vaut vraiment la peine d’avoir un ROAS négatif sur un nouveau client compte tenu de ce que vous gagnerez à long terme.
  • Il est facile d’obtenir un ROAS positif aux conditions de la marque. N’importe qui peut le faire. Un rapport ROAS vous dira de mettre davantage l’accent sur ces termes de marque au bas de l’entonnoir. Vous finirez par constater que vous maintenez un retour sur investissement positif sur un entonnoir qui se rétrécit.
  • Parfois, la conversion immédiate n’est pas le but d’une annonce. Vous souvenez-vous de l’exemple couvert au point 4 (requêtes de « réunions virtuelles » au stade de la recherche et de « réunions zoom » lorsque le chercheur est sur le point de prendre une décision) ? Parfois, votre indicateur de réussite consiste à ajouter un chercheur à votre liste de remarketing afin que vous puissiez l’encourager à vous choisir finalement. Beaucoup trop de campagnes PPC échouent parce que ceux qui les ont mises en place ne comprennent pas cette distinction.

7. Vous dépensez l’intégralité de votre budget média payant sur des publicités PPC textuelles – vous le voyez comme votre seul canal média payant

Arrêt! Arrête!

Ne vous méprenez pas. J’adore le PPC. Je gagne bien ma vie en le faisant, mais si vous en faites votre seule chaîne payante pour générer des revenus, vous avez des problèmes.

Vous souvenez-vous de cette affirmation du n° 1 selon laquelle la recherche est idéale pour répondre à la demande, mais incapable de vous aider à la développer ?

C’est tout ce que vous avez vraiment besoin de savoir si vous commencez à penser que c’est une bonne idée de faire du PPC votre seul canal média payant. Ce n’est pas!

8. Vous mesurez le succès de votre programme sur les impressions et les clics

C’est bien de mesurer les impressions et les clics pour ajouter du contexte à une analyse complète qui inclut des mesures de réussite plus importantes comme l’activité post-clic et les conversions.

Si le rapport que vous obtenez ne va pas plus loin que les impressions et les clics, que pouvez-vous réellement me dire sur le succès de votre programme de recherche payante ?

Réponse: Rien. Vous avez besoin d’un contexte supplémentaire pour ces deux mesures, sinon il n’y a rien d’actionnable avec ces données.

9. Vous envoyez chaque annonce de recherche payante à la page d’accueil

C’est bien d’envoyer du trafic vers la page d’accueil si c’est pertinent pour le chercheur. Sinon, ne le fais pas.

Dans votre copie d’annonce, vous faites une promesse à ce chercheur. Quelles que soient les promesses de votre texte publicitaire (informations spécifiques, validation par un tiers, remise, mode d’emploi, étude de cas, etc.), votre page de destination doit être à la hauteur. C’est demander beaucoup à la page d’accueil d’un site Web.

Dans l’exemple de réunions Zoom ci-dessus, le titre renvoie à la page d’accueil (ce qui, encore une fois, convient si cette page est pertinente pour l’annonce), mais regardez les quatre extensions en dessous.

Ils pointent tous vers des pages de destination pertinentes qui tiennent la promesse qu’ils font au chercheur :

12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante

10. Vous n’utilisez aucune extension publicitaire

Voici à quoi ressemblerait cette annonce Zoom ci-dessus sans les extensions :

12 signes FACILES dont vous avez besoin pour repenser votre stratégie de recherche payante

L’annonce vue au n ° 9 semble être généralement efficace. Sans les extensions d’annonces, cela devient beaucoup moins convaincant, n’est-ce pas ?

Il y a beaucoup de choses qui entrent dans l’utilisation correcte des extensions. Pour plus d’informations, consultez Tout ce que vous devez savoir sur les extensions publicitaires du guide PPC de SEJ.

11. Vous n’avez pas touché à votre création publicitaire depuis au moins un an

Pour mémoire, je suis en faveur de « ce qui fonctionne », pas de « ce qui est nouveau ». Il est important de toujours garder cette perspective.

Au fur et à mesure que les annonces responsives sur le Réseau de Recherche sont de plus en plus adoptées, les anciennes méthodes d' »une création statique » seront de moins en moins une pratique courante.

Cependant, les annonces responsives sur le Réseau de Recherche nécessitent toujours des entrées. Les combinaisons de sorties qui résultent d’un système d’apprentissage automatique assemblant le meilleur mélange de titres et de texte ne sont aussi bonnes que les entrées.

La façon dont nous optimisons les créations publicitaires a considérablement évolué ces dernières années au-delà des simples tests A/B, mais vous devez toujours avoir le type d’état d’esprit où vous cherchez toujours la meilleure recette pour réussir.

Cela signifie remettre en question vos préjugés et vos hypothèses pour tenter d’améliorer les performances de votre campagne.

Pour plus d’informations sur les annonces de recherche réactives, consultez le message de SEJ couvrant l’annonce d’origine.

12. Vous ne savez pas ce que vous devriez payer pour une conversion

Le calcul du coût par conversion est une équation simple qu’un élève de deuxième année moyen pourrait faire : dépenses totales de la campagne divisées par le nombre total de conversions suivies (retour à la campagne sous une forme ou une autre).

La partie la plus difficile se produit loin de l’interface de la plate-forme publicitaire – calculer ce que vous devrait être prêt à payer pour la conversion.

C’est là que le gestionnaire PPC aura besoin de l’aide des parties prenantes. Certaines des choses qui doivent être prises en compte sont :

  • Définition de la conversion (exemple : s’agit-il d’un achat ou d’un essai gratuit ?)
  • Valeur vie client
  • Coût des marchandises vendues (COGS)
  • Calculs financiers comme les frais généraux, la marge de contribution, etc. (cette partie est importante – si Finance ne prend pas en charge vos chiffres, vous n’irez probablement nulle part)
  • Taux de rétention
  • Autres considérations internes potentielles

Le fait est de comprendre ce que vous DEVRIEZ être prêt à payer pour une conversion au sein de votre marché et vous aurez plus de facilité à configurer votre campagne de recherche payante pour réussir !

Commencer par ça

L’exécution d’un programme de recherche payant réussi ne se limite pas aux 12 éléments répertoriés ici, mais c’est un bon point de départ pour réexaminer votre stratégie et vous mettra finalement sur une meilleure voie.

Davantage de ressources:

  • Comment créer un plan de recherche payante qui générera des résultats
  • Comment développer votre stratégie PPC
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing PPC

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juin 2019

Besoin de contenu ? Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

0

Il y a deux raisons principales pour lesquelles les gens vont en ligne :

Pour s’informer et se divertir.

Le premier, être informé, c’est parce qu’ils ont besoin d’une solution à un problème. Un utilisateur cherche un moyen d’être éduqué sur quelque chose et il va donc en ligne pour obtenir une telle éducation.

Ce raisonnement éclairé peut être aussi simple que quelqu’un qui cherche « le restaurant de sushi le plus proche de chez moi » ou aussi complexe que, « comment faire en sorte que mon visage arrête de vieillir sans payer plus de 100 $ pour les soins de la peau“.

Ce dernier, pour se divertir, est dû au fait qu’en tant que population, nous sommes devenus dépendants de l’utilisation du Web pour nous divertir avant de nous coucher, nos enfants au restaurant et nos amis pour savoir à quel point nous sommes cool.

Le Web est désormais un centre de divertissement car la télévision par câble est rapidement devenue une chose dans le passé avec un milliard de vidéos visionnées sur YouTube chaque jour. Instagram veut même participer à la compétition de contenu télévisuel avec le lancement d’IGTV.

Et lorsque nous ne regardons pas de vidéos, nous parcourons nos fils d’actualités sur les réseaux sociaux, écoutons des podcasts ou lisons des articles de blog. Il y a apparemment une infinité de lieux de divertissement parmi lesquels choisir.

En clair, le web est vraiment devenu un refuge pour ceux qui ont besoin de s’informer (et vite) et de se divertir (et souvent).

Bonne nouvelle, mais qu’est-ce que cela a à voir avec vos clients ?

BEAUCOUP!

Vos clients sont la vraie raison pour laquelle vous avez un site Web pour commencer et pourquoi vous passez tant de temps à essayer de créer un contenu qui informe et divertit. C’est tout un effort pour attirer les utilisateurs vers votre marque, ce qui ressemble généralement à un effort désespéré de votre part.

« Hé! Regardez-moi! J’existe, et je suis meilleur que tout le reste ! Venez me faire confiance pour vos infos et venez vous divertir par mon contenu !« 

Donc, si notre objectif est d’inciter les utilisateurs à générer des conversions et de l’engagement, pourquoi n’irions-nous pas vers les utilisateurs et leur demanderions-nous franchement sur quoi ils veulent être informés et divertis ?

Pourquoi ne voudrions-nous pas être la source d’information et de divertissement pour eux ?

Un peu hallucinant n’est-ce pas ?

Voici une liste de questions pour lesquelles vous devriez interroger vos clients et clients potentiels afin d’obtenir de nouvelles idées de contenu pour informer et divertir.

Noter: Pour ceux qui n’ont pas de produits réels, « Produit X » peut facilement être remplacé par « Utiliser le service X » ou « X Essai ».

Informer

Lorsque vous cherchez à acheter X Qu’est-ce qui vous excite ? »

À quand remonte la dernière fois que vous avez acheté quelque chose et que vous avez été alors excité que vous ayez immédiatement téléphoné à vos amis ? Ou, de manière un peu plus réaliste ces jours-ci, vous avez pris une photo avec le produit, l’avez mise sur votre histoire Instagram et l’avez téléchargée sur Facebook ?

Je suis en fait coupable de cela très récemment.

J’ai récemment acheté un ensemble de chaises inclinables d’extérieur de Groupon. La raison pour laquelle j’ai même découvert ces chaises incroyables est qu’un autre couple avec qui nous sommes allés camper les a apportées et nous avons pu les «tester».

Tout au long du week-end, ce pauvre couple a à peine eu l’occasion de s’asseoir dans ses propres chaises de camping car mon fiancé et moi avons refusé d’en sortir.Besoin de contenu ?  Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

Ils étaient alors à l’aise!

Je veux dire, tu ne peux pas imaginer à quel point il serait doux de se prélasser dans ces mauvais garçons autour du feu de camp ou sur le lac ? Parlez de sieste amicale!

Alors naturellement, la première chose que je fais une fois que je récupère la réception sur mon téléphone est d’acheter une paire. Ils sont arrivés en trois jours !

Non seulement j’étais enthousiasmé par le produit lui-même, mais j’étais encore plus excité quand il est venu si incroyablement vite de Groupon, une entreprise qui n’est pas connue pour l’expédition en deux jours.

Cela n’avait de sens que de documenter le moment où la boîte est arrivée à ma porte.

J’ai pris des vidéos de la boîte, ouvrant moi-même la boîte, et les chaises agrandies dans notre salon ressemblaient exactement à ce à quoi je m’attendais. J’ai ensuite ajouté avec impatience les vidéos à mon histoire Instagram.

Avez-vous noté tous les moments d’excitation à travers ce processus ? Si ce n’est pas le cas, laissez-moi vous récapituler :

  • Essayer le produit par moi-même et tomber amoureux.
  • Commandez-le facilement en ligne.
  • Il est livré si vite puant.
  • Le plaisir de documenter quand il est arrivé.
  • Le produit ressemble exactement à ce que j’attendais.

Comment Groupon ou les fabricants de fauteuils peuvent-ils capitaliser sur cet engouement ? Ils peuvent commencer par un e-mail de suivi et poser la question clé si je suis satisfait du produit.

Lorsque je reviens voter un 10/10 dans toutes leurs questions de sondage, ils peuvent alors me contacter à nouveau et me demander ce que j’ai le plus aimé de l’expérience : était-ce le processus d’achat, le produit lui-même ou qu’est-ce que c’était ?

Comprendre ce qui excite un client peut vous aider à déterminer quelles sont les meilleures sections de votre processus d’achat, même s’il s’agit du produit lui-même, et vous donner de nouvelles idées de contenu.

Pour cet exemple de chaise, après avoir appris toutes les multiples parties d’excitation que j’ai ressenties, le fabricant peut alors me contacter et me demander si je serais prêt à défendre son produit.

Cela ressemblerait à une vidéo enregistrée ou à un témoignage sur mon expérience, qui, ce faisant, le fabricant me rembourserait le coût des chaises et peut-être même me donnerait un autre ensemble assorti comme incitation.

Le fabricant reçoit un contenu incroyable créé par un client passionnant et moi, le client, reçoit un nouvel ensemble de chaises assorties en posant une simple question. #boom

Lorsque vous cherchez à acheter XQu’est-ce qui te fait peur?

La majorité des décisions d’achat peuvent s’accompagner d’une sorte d’hésitation.

Il y a tellement d’options différentes maintenant que faire un achat, même au magasin à un dollar, peut être un peu angoissant.

Cette hésitation peut provenir du fait de travailler avec une nouvelle entreprise et de ne pas en savoir beaucoup sur sa réputation ou ses produits.

D’autres hésitations peuvent provenir d’un manque de compréhension (par exemple, « Ce produit va-t-il réellement aider à résoudre mon problème ou va-t-il simplement aggraver les choses ? »).

La seule partie qui m’a fait hésiter un peu à acheter les chaises était de penser que l’expédition prendrait une éternité et qu’un retour serait difficile car il provenait de Groupon. Étant donné qu’il y avait plus d’avantages que d’inconvénients, j’ai pris le risque et j’ai quand même fait l’achat. Cependant, tous vos clients ne le feront pas.

Ce qui fait qu’un client potentiel hésite à acheter votre produit mérite d’être connu et constitue un excellent point de départ pour créer du contenu. Cette peur est quelque chose que vous ne pouvez pas deviner. Vous devez réellement demander ce qui cause l’hésitation des clients potentiels et existants et ne pas supposer.

Une fois que vous êtes au fond des choses, concentrez-vous sur ces peurs et développez des sujets de contenu pour une campagne complète de « peur anti-achat » qui éduque les utilisateurs contre leurs peurs.

Moins il y a de peur causée tout au long de l’entonnoir d’achat, mieux c’est. De plus, cet exercice est un excellent moyen de devenir un peu plus personnel avec vos clients et de leur montrer que vous vous souciez vraiment de l’ensemble de leur parcours, pas seulement de la partie où ils achètent.

Sachant que ma seule hésitation était le problème d’expédition et de retour, Groupon peut mettre davantage l’accent sur la facilité avec laquelle il est possible de retourner des produits et sur la rapidité avec laquelle vous pouvez vous attendre à recevoir le produit.

À quelle fréquence devez-vous utiliser Produit X et pourquoi?

Si le produit ou le service que vous fournissez est quelque chose dont nous, les humains, avons besoin régulièrement, comme du papier toilette, des sacs poubelles, de l’eau, de l’air, du café, vous devez toujours demander à vos clients pourquoi ils en ont spécifiquement besoin de manière régulière.

Un client peut avoir besoin d’acheter du papier toilette chaque semaine parce qu’il stocke les toilettes de son bureau. Alors qu’un autre client peut stocker sa salle de bain d’invités.

En demandant à quelle fréquence vos clients ont besoin ou utilisent vos produits/services, vous comprendrez mieux qui ils sont et pourquoi ils achètent votre produit pour commencer.

Vous pouvez utiliser ce type d’informations pour créer du contenu pour des sujets liés au bureau afin d’attirer le client qui achète du papier toilette pour son bureau.

Si la majorité de vos clients stockent votre papier toilette dans leurs salles de bains d’invités, ils se soucient clairement d’avoir des invités, ce qui signifie que vous pouvez créer du contenu sur l’organisation de fêtes à la maison ou des idées de décoration de salle de bain à la mode.

Si vous ne demandiez jamais à vos clients à quelle fréquence ils utilisent votre produit, vous créeriez un contenu générique sur des sujets tels que les 10 principaux types de papier hygiénique. #bâillement

Au lieu de cela, créez un contenu informatif qui est réellement lié à leur utilisation et au raisonnement nécessaire.

Quel est le plus gros problème auquel vous faites face quotidiennement ?

Pour moi, ne pas avoir de chaises de camping inclinables n’était pas nécessairement un problème auquel je faisais face quotidiennement. C’était, jusqu’à ce que je sache qu’il existait des chaises de camping inclinables. C’est alors devenu un problème de ne pas les avoir.

Peut-être que pour vous, le produit ou le service que vous vendez présente un problème plus important.

Peut-être que votre produit ou service est créé spécifiquement pour résoudre un problème. Si tel est le cas, demandez à vos clients quels sont leurs plus gros problèmes et à quels problèmes ils sont régulièrement confrontés.

Les chaises de camping non inclinables ne seront probablement pas la première chose qui leur vient à l’esprit, mais analysez les premières choses auxquelles ils pensent.

Une meilleure compréhension de ce à quoi vos clients sont régulièrement confrontés vous indiquera le type de solutions de contenu que vous pouvez leur proposer.

Cela revient au côté information du Web, mais nous pouvons le faire de manière divertissante.

Nous pouvons créer du contenu qui explique comment ils peuvent rendre leur vie plus facile, plus simple, plus productive ou quels que soient leurs problèmes – mais faites-le de manière divertissante en utilisant des vidéos, des infographies, des articles de blog ou des études de cas.

Cette entreprise de papier hygiénique fournit clairement une solution à un problème, mais le papier hygiénique est plutôt ennuyeux.

Ainsi, Fluffy, une ancienne marque de TP qui n’est peut-être plus sur le marché, a lancé une campagne pour montrer à quel point son papier toilette était durable, car l’un des problèmes auxquels les utilisateurs de TP sont confrontés est le papier mal construit.

Les problèmes intestinaux sont un autre problème auquel les utilisateurs de papier toilette peuvent être confrontés. Que ce soit un manque de mouvement, trop de mouvement ou pas assez de mouvement, cela peut être un problème régulier que les utilisateurs de TP vocalisent.

C’est pourquoi Urban Detox a travaillé avec une entreprise de papier toilette pour créer une campagne éduquant les utilisateurs de papier toilette à New York sur la façon d’analyser leurs « bébés crottes » pour améliorer leur santé.

Besoin de contenu ?  Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

La campagne a été utilisée pour promouvoir un mode de vie sain et éduquer le public sur une question très importante.

Vous n’avez pas toujours besoin d’aller aussi loin que des « merdes » avec votre contenu, mais vous devriez penser à des moyens non seulement d’informer mais aussi de divertir vos clients avec votre contenu en fonction de leurs besoins.

Divertir

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? Trouver un produit abordable X ou posséder le meilleur produit X?

Savez-vous ce qui intéresse le plus votre client ?

Je peux vous dire une chose, il ne s’agit pas toujours de trouver une solution à leur problème.

Si tel était le cas, les joggeurs ne seraient pas une chose. Tout l’intérêt des joggeurs est redondant.

Besoin de contenu ?  Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

Les pantalons de survêtement doivent être confortables, amples, peu coûteux et généralement portés à la maison.

Les joggeurs sont les nouveaux pantalons de survêtement et la demi-soeur branchée d’un autre monsieur. Ils sont serrés, trop chers, généralement inconfortables car il y a beaucoup moins de tissu, et ils sont cool ce qui signifie que vous pouvez les habiller avec désinvolture avec des talons ou une montre en or à l’extérieur de votre canapé.

Indépendamment de ce que je pense d’eux, pour la majorité des personnes âgées de 16 à 35 ans, les joggeurs sont nécessaires. Les clients sont prêts à payer 54,95 $ pour une paire de pantalons de survêtement améliorés, car il s’agit d’un nouvel article tendance à posséder.

Si nous ne demandons pas à nos clients ce qui est le plus important pour eux – le prix ou la propriété du produit – nous jouerons constamment à un jeu de devinettes sur ce qui, selon nous, les intéresse le plus.

Au lieu de supposer que tout le monde aime les bonnes affaires et de créer du contenu sur les 10 meilleurs joggeurs abordables, demandez simplement à vos clients où se situent vraiment leurs valeurs et créez un contenu qui correspond à ces valeurs.

L’abordabilité ne l’est peut-être pas. Et, si tel est le cas, nous avons toujours créé le mauvais type de contenu pour notre groupe démographique.

Pourquoi nous aimez-vous plus que nos concurrents ?

Écoutez ici, les gens. Cette réponse vaudra de l’or.

Quelle que soit la réponse de votre client, vous devez l’écrire et l’utiliser. Quels que soient vos principaux avantages par rapport à vos concurrents, vos clients seront les premiers à vous le dire, et honnêtement.

Besoin de contenu ?  Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

Parfois, c’est vraiment juste parce que votre logo a l’air beaucoup plus cool. D’autres fois, il y a une réponse philosophique derrière cela, comme à quel point le client apprécie la vision du PDG pour l’entreprise et soutient ses employés plutôt que le concurrent.

Quelle que soit la réponse, capitalisez là-dessus, affichez-la et faites savoir au monde pourquoi vous êtes tellement plus incroyable que votre concurrent.

Créez une campagne marketing complète autour de cette messagerie et faites-le de manière divertissante pour les utilisateurs.

Vous n’avez pas à jeter brutalement votre concurrent sous le bus, mais vous devez faire écho à la raison pour laquelle votre client vous aime et l’afficher.

Besoin de contenu ?  Posez à vos clients ces 6 bonnes questions

Pour Mac, ils ont demandé à leurs clients et ont découvert que l’une des meilleures choses à propos des Mac est qu’ils fonctionnent. Aussi simple que cela. Les PC peuvent rencontrer de nombreux problèmes, tandis que les clients Mac apprécient la facilité, la simplicité et la fiabilité, sachant que leur Mac s’allumera presque toujours sans aucun problème.

Si vous pouvez vous moquer de votre concurrent, faites-le, mais soyez prêt à avoir une stratégie de relations publiques si les choses tournent mal.

Sommaire

Il existe des tonnes d’outils incroyables pour nous aider à découvrir de nouveaux sujets de contenu, mais parfois le meilleur moyen est d’aller directement à la source et de demander à nos clients.

Sur la base des réponses de nos clients, nous pouvons ensuite élaborer des stratégies de contenu étonnantes axées sur de nouvelles façons de les informer et de les divertir.


Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juin 2018

6 conseils dont vous avez besoin pour obtenir de bonnes prévisions SEM

0

La prévision est l’une de ces… choses. Il y a une myriade de pensées qui traversent votre esprit.

Chaque pensée jette un doute sur l’exactitude de votre supposition glorifiée.

Est-ce que je vise bas ou haut ? Et si je me trompe ?!?

Que va faire la compétition cette année ?

Il y a tellement d’inconnues, comment puis-je prédire ce qui va se passer alors que je ne suis pas un sorcier ?

Vous disposez de beaucoup plus d’informations que vous ne pouvez l’imaginer.

La prévision SEM est une série de suppositions éclairées à la base. C’est un bon endroit pour déployer certains principes de base de la théorie des jeux.

Les prévisions jouent à un jeu avec des informations incomplètes, un peu comme les enchères Google Ads.

Nous connaissons le résultat que nous souhaitons (conversions croissantes), mais nous ne disposons pas d’informations complètes sur la situation économique de l’enchère.

Je recommande aux lecteurs d’apprendre d’Annie Duke, ancienne joueuse de poker et auteur de Thinking in Bets. Elle expose une série de décisions et de méthodes de quantification pour faire le bon choix avec des informations incomplètes.

Voici un lien vers le livre lui-même, un podcast et une conférence sur Google à revoir.

Bien que nous ayons toujours affaire à des informations incomplètes, nous avons des options. Nous pouvons utiliser l’histoire pour faire une série de suppositions éclairées afin d’obtenir des prévisions un peu plus justes.

Avant de commencer, vous devez segmenter votre trafic en pools de performances. Autrement dit, divisez vos campagnes en ensembles de trafic où le taux de conversion et/ou les CPC sont sensiblement différents.

Si vous êtes au maximum de votre marque mais que vous appliquez le même niveau de croissance à… tout, vous finirez par manquer d’un mile.

Je recommande de segmenter vos prévisions PPC en quatre catégories principales :

  • De marque.
  • Sans marque.
  • Recommercialisation.
  • Afficher la prospection.

Je recommanderais également de plonger dans les appareils – mobile ou non mobile est suffisant.

Vous pouvez aller plus loin ou rester dans la partie peu profonde si vous préférez, mais ceux-ci varient suffisamment pour justifier leurs propres prévisions individuelles.

Ce qui suit est un aperçu des hypothèses que je formule lors de la prévision pour aider à guider la prise de décision et à faire les choses correctement.

1. Les CPC + CPM augmenteront d’année en année

« Pourquoi est-ce que je paie plus pour la même chose ? » demande le CMO.

Parce que l’inflation et Wall Street, voilà pourquoi.

Si votre compte a un historique, essayez de cartographier les CPC sur quelques années pour voir comment ils ont évolué pour guider votre décision.

S’il s’agit d’un compte plus récent, le mieux est de faire confiance aux outils de planification de Google et d’intégrer une nouvelle prévision en milieu d’année.

Cette année s’est avérée un peu plus variable que les années précédentes, mais une augmentation de 10 % du CPC/CPM est généralement une hypothèse sûre.

2. Le taux de conversion + la valeur de la commande ne changeront pas à moins que vous ne le changiez

Si votre taux de conversion était de 3 % pour les campagnes mobiles sans marque l’année dernière, il sera de 3 % l’année prochaine.

Si vous ne faites aucun test, aucune amélioration ne se produira.

Si vous testez (ce que vous devriez), ajustez vos hypothèses. Une augmentation de 25% (par exemple 4% à 5%) n’est pas hors de portée si vous faites un investissement important.

Si vous souhaitez tester des conseils, consultez mes conseils pour améliorer les pages de destination PPC.

Si vous partez de zéro, cela peut être un peu plus difficile à prévoir. Une hypothèse sûre est que vos campagnes de marque seront en corrélation avec le trafic direct, tandis que les campagnes sans marque seront proches de l’organique.

3. Le calendrier changera, tout comme les prévisions mensuelles

Le Black Friday 2018 était le 23 novembre, ce qui signifiait que le Cyber ​​​​Monday tombait en novembre.

Le Black Friday 2019 est le 29 novembre, ce qui signifie que le Cyber ​​Monday tombera en décembre.

Noël cette année est un mercredi (par rapport au mardi de l’année dernière), ce qui signifie que nous pourrons probablement gagner quelques jours d’expédition supplémentaires.

Le 4 juillet est un jeudi cette année, ce qui signifie que tout le week-end sera chargé en vacances.

L’année dernière, c’était mercredi, ce qui signifiait que cela ressemblait plus à une courte pause qu’à des vacances d’été.

Les mois de novembre et de juillet seront « moins performants » d’une année sur l’autre. Décembre, « mieux ».

Tenez compte de l’environnement dans vos prévisions en plongeant un peu plus profondément.

4. Les concurrents resteront stables, tout comme la dynamique des enchères

Nous savons tous que ce n’est pas vrai, mais c’est le meilleur que nous ayons.

Les concurrents vont et viennent. Les concurrents vont changer de stratégie… beaucoup.

À moins de facteurs externes importants, vous pouvez supposer en toute sécurité que le volume de la pression concurrentielle restera stable.

Il est rare de voir un ensemble concurrentiel croître de manière exponentielle du jour au lendemain – après tout, il n’y a qu’un nombre limité d’espaces publicitaires.

Les concurrents vont et viennent. Ils ajusteront la stratégie, mais la quantité et la pression (probablement) ne le seront pas.

5. L’inventaire est fini : le prochain clic coûte plus cher que le dernier

Tout le monde aimerait obtenir plus de trafic de ses cibles les plus performantes.

Malheureusement, il n’y a pas toujours plus de trafic à aller chercher !

Si vous êtes déjà à 99 % de partage d’impressions ou à un taux de clics élevé pour vos plus performants… Désolé. Vous êtes au maximum.

Si un inventaire est disponible, supposez que les clics supplémentaires seront plus chers que ce que vous obtenez déjà.

Supposons que vous ayez un taux d’impressions de 70 % à un CPC de 1 $ et que vous souhaitiez atteindre 80 %. Je suppose que la prochaine « collection » de clics aura un CPC de 1,75 $.

À son tour, votre prévision globale serait de 1,09 $. Si vous souhaitez inclure l’augmentation du CPC par rapport à l’année précédente, la prévision « la plus juste » serait de 1,20 €.

Mathématiques décrites ci-dessous, mais consultez également la vidéo (très ancienne) de Hal Varian sur les enchères. Le lien pointe vers le point spécifique concernant les coûts différentiels.

6 conseils dont vous avez besoin pour obtenir de bonnes prévisions SEM

La seule exception à cette règle est limitée par le budget. Si vos campagnes ont un budget limité, vous pourrez ouvrir des prévisions au même rythme.

6. Les investissements dans le haut de l’entonnoir influenceront l’inventaire de l’entonnoir inférieur

Ce segment est peut-être le plus difficile à quantifier, mais il est aussi probablement le plus important.

Il y a deux questions liées à chaque effort de marketing :

  • La réponse directe.
  • L’effet d’entonnoir descendant.

Pense-y de cette façon:

Si vous lancez une grande campagne d’affichage, vous pouvez supposer qu’elle entraînera une augmentation importante du volume de la marque et des campagnes de reciblage.

Le degré exact d’influence est un peu plus difficile.

Jetez un coup d’œil aux efforts précédents pour voir l’ampleur de l’effet d’entonnoir qu’ils ont eu. Après tout, hier est généralement le même que demain

Mais ne serait-il pas plus simple de faire des prévisions en niveaux ?

Eh bien, oui et non.

Créer des couches d’hypothèses pour rédiger des prévisions élevées-moyennes-faibles vous donne plus de chances d’avoir raison. Mais cela diminue la valeur de vos hypothèses à mesure que la prévision monte dans la chaîne.

Les PDG ne veulent pas trois scénarios que nous penser pourrait arriver – ils veulent une chose qu’ils peuvent apporter au conseil.

Au lieu de cela, pensez aux paris ! Ajoutez une probabilité basée sur l’intestin à chaque résultat, en pondérant la probabilité de chacun.

Une fois que vous commencez à attribuer un peu de maths à ces hypothèses, la «bonne» prévision d’une métrique devient limpide.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de la façon d’y penser pour le taux de conversion. Nous prévoyons que le taux de conversion sera de 3 % – il peut monter ou descendre, mais nous nous attendons à ce qu’il soit deux fois plus susceptible de monter en flèche que de baisser.

6 conseils dont vous avez besoin pour obtenir de bonnes prévisions SEM

Sommaire

N’oubliez pas, chers lecteurs, qu’une prévision est une supposition basée sur des hypothèses.

Plus vos hypothèses sont claires et définies, plus votre projection est précise.

Tant que vous exposez chaque hypothèse derrière une prévision, il n’y a aucun moyen qu’une prévision se trompe !

Davantage de ressources:

  • 4 conseils pour éviter les pièges des prévisions PPC
  • Comment créer une projection de média de recherche payante
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing PPC

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juin 2019

7 raisons pour lesquelles le contenu a besoin d’images, de vidéos et de visuels étonnants

0

La vie est une question d’attirance.

Bien sûr, cela peut être interprété de différentes manières. Mais cela a du sens dans de nombreux domaines d’interactions quotidiennes, de décisions et même de pièges.

Les humains sont des êtres visuels. Nous sommes attirés par la beauté.

Des visuels accrocheurs nous captivent, puis nous utilisons cette concentration pour avoir une meilleure idée de ce qu’un message essaie vraiment de dire.

Les visuels nous permettent de mieux comprendre non seulement le message, mais aussi ce qu’il y a derrière le message – expliqué plus facilement, plus rapidement et plus clairement qu’un simple groupe de mots écrits.

La même chose peut être dite pour les ventes et les forces qui les animent, comme le marketing.

Et ne nous mentons pas; les choses les plus attrayantes dans la vie – ces personnes, ces lieux et ces produits – sont toujours tenues en haute estime par les gens. Ils sont recherchés avec beaucoup de fierté et de détermination. Ils sont populaires et en demande.

Traitez votre contenu de la même manière.

Commencez par planifier correctement votre contenu en tenant compte de son message, de son public et de ses objectifs.

Mais n’ignorez pas la nécessité d’un contenu visuel convaincant.

Dès le début, vous devez réfléchir aux types d’images, d’infographies, de vidéos, d’animations et de tout autre média riche qui pourraient être ajoutés à votre contenu pour améliorer son message et garantir qu’il trouve un écho auprès des utilisateurs.

Il existe de nombreux types de médias enrichis visuels qui amélioreront votre contenu de manière exponentielle. Mais à quel point les visuels amélioreront-ils votre contenu ?

Pour commencer, le contenu Web contenant des éléments visuels tels que des images ou des vidéos est plus performant : en moyenne, il reçoit jusqu’à 94 % de vues en plus.

Les campagnes de marketing par e-mail qui incluent des images ont un taux de clics plus élevé que les campagnes sans.

Les infographies peuvent augmenter le trafic du site Web de 12 %.

Les tweets avec des images ou des vidéos obtiennent, en moyenne, un 35 % ou 28 % augmentation des retweets, respectivement.

Et plus de 100 millions d’heures de vidéo sont regardées sur Facebook par plus d’un demi-milliard de personnes chaque jour.

Surtout, n’oublions pas de nous appuyer sur la science. Lire juste des mots est insuffisant pour les humains ; le contenu avec des éléments visuels (c’est-à-dire des photos) est plus facile à mémoriser et plus souvent.

Au-delà des statistiques générales, voici sept raisons fondées sur des preuves pour lesquelles le contenu a besoin de visuels convaincants pour vraiment fournir les résultats nécessaires pour réussir.

1. Les humains préfèrent les visuels

Femme regardant une vidéo

Les gens sont des créatures visuelles par nature.

Ce n’est pas seulement à cause de notre courte durée d’attention moderne et, à son tour, de nos préférences pour la vidéo, l’animation et l’imagerie par rapport au texte en raison de la rapidité avec laquelle nous pouvons le consommer.

Les visuels sont également plus faciles à digérer et à retenir.

Et ils sont plus disponibles que jamais.

Avec la croissance de l’utilisation de plusieurs appareils pour les gens à travers la planète – et ces appareils ayant leurs propres écrans pour une disponibilité et une consommation encore plus répandues d’aides à la narration comme des images, des vidéos et d’autres visuels – il n’est pas surprenant que le contenu visuel soit devenu si vital pour Succès.

C’est probablement aussi la raison pour laquelle Cisco prévoit que le trafic Internet des vidéos représentera 82 % de tout le trafic Internet des consommateurs sur Terre d’ici 2021.

Dans le climat numérique d’aujourd’hui, nous sommes plus susceptibles d’être rapidement captivés par une image ou une vidéo que par des mots sur une page.

Nous avons vu le changement radical du contenu (et des préférences de contenu) avec la croissance de téléphones plus rapides, une meilleure qualité d’image, des connexions Internet plus rapides, et plus encore. Nous pouvons nous attendre à ce que cela continue de suivre cette tendance.

2. Les visuels créent des connexions

Connexions émotionnelles

Eh bien, le droit les visuels créent des liens.

Avec les vies trépidantes que vivent de nombreuses personnes, il est plus difficile que jamais de capter – et de conserver – la durée d’attention.

Nous avons besoin de toute l’aide possible pour nous assurer que les gens écoutent (regardent, lisent, entendent, etc.) et consomment le contenu que nous produisons.

Les visuels nous aident à établir ces liens.

Ces liens, qui reposent sur l’émotion et la messagerie, se renforcent grâce à des visuels créatifs et stimulants qui sont l’épine dorsale du succès marketing.

Non seulement les visuels donnent aux marques la possibilité d’améliorer et de clarifier leur message ; il contribue également à solidifier l’identité des marques.

Les visuels offrent la possibilité de messages plus cohérents, ce qui conduit à une familiarité accrue avec les clients (le public cible) qui conduira finalement à la fidélité à laquelle toutes les marques aspirent.

Cela va de pair avec l’établissement et le maintien d’une marque en tant qu’autorité. La cohérence rend cela sans équivoque plus facile.

3. Les visuels génèrent une visibilité plus organique

À mesure que la recherche Google évolue, les façons dont les gens effectuent leurs recherches et interagissent avec elle évoluent également.

Il y a maintenant plus de verticales de recherche à la pointe de la recherche.

Les utilisateurs, maintenant plus que jamais, connaissent les différentes façons d’utiliser la recherche à leur avantage en fonction du sujet et du stade d’intention de ce qu’ils recherchent.

Les deux facteurs déterminent les résultats que nous voyons.

Les spécialistes du marketing devraient tenir compte de ces facteurs (et d’autres facteurs distinctifs) et de la meilleure façon d’afficher leur message en termes d’affichage sur :

  • Vos pages Web.
  • Des médias sociaux.
  • Chercher

Lorsque les extraits présentent des visuels convaincants, ils fonctionnent mieux. C’est pourquoi les taux de clics sont plus élevés pour le contenu contenant des images.

Google transforme également en permanence le fonctionnement et/ou la présentation de sa plateforme et, par conséquent, la manière dont les humains interagissent avec elle.

Depuis que les résultats de recherche sont devenus plus personnalisés et dynamiques, l’interaction des utilisateurs a changé.

Les visuels ont de meilleures chances d’être vus, car leur surface a également augmenté dans plusieurs secteurs verticaux de recherche.

En plus de plus de la moitié de toutes les recherches commençant désormais avec un appareil mobile, la recherche vocale continue de croître. Ce sont des chances supplémentaires pour que vos médias enrichis s’affichent, d’autant plus que les résultats de recherche varient en fonction de l’appareil près de 80 % du temps.

Et n’oublions pas qu’en moyenne, les publications avec des vidéos gagnent plus de trois fois le nombre de backlinks, un autre facteur de classement de recherche important.

Il y a aussi les yeux supplémentaires qui tombent sur le contenu par le biais de partages sur les réseaux sociaux, d’e-mails, etc., y compris les visites de référence attribuées à ces backlinks.

4. Les visuels aident à capturer de courtes durées d’attention

Bien qu’évident, c’est probablement le plus important de cette liste.

Peu importe comment vous le tranchez, les humains ne font pas que vouloir visuels – ils en ont besoin.

La personne moyenne peut être distraite (ou s’ennuyer) en quelques secondes. Cela ne vous laisse pas beaucoup de temps pour attirer l’attention de quelqu’un. Assurez-vous donc de capter leur attention de la bonne manière – et vite !

Mais ne vous arrêtez pas là.

Assurez-vous d’offrir à l’utilisateur un contenu de qualité qui peut lui être bénéfique d’une manière ou d’une autre, sinon vous allez le perdre.

5. Les visuels sont plus mémorables

Souvenirs visuels

Les visuels ne se distinguent pas seulement à première vue ; ils sont également plus faciles à retenir.

Ajoutez des visuels à un contenu bien documenté et utile et ce contenu est beaucoup plus susceptible de trouver un écho auprès de son public au fil du temps.

Les aides visuelles peuvent améliorer l’apprentissage jusqu’à 400 % et être traitées 60 000 fois plus rapidement que le texte seul.

Vous souvenez-vous de l’époque où nous utilisions des cartes flash et d’autres éléments visuels à l’école primaire pour nous aider à apprendre de nouveaux sujets ? En effet, la majeure partie de la population humaine est constituée d’apprenants visuels, ou de personnes capables de mieux comprendre et retenir les informations grâce à l’utilisation d’aides visuelles.

L’idée est la même.

La majorité des humains retiennent les informations visuelles beaucoup mieux, plus clairement et plus longtemps que nous ne le pouvons avec des mots uniquement écrits.

6. Les visuels aident à générer des prospects

Le contenu visuel conduit à plus d’engagement. Et plus d’engagement signifie plus de prospects.

Faites correspondre ce concept avec la cohérence de la marque mentionnée ci-dessus, et l’un des composants les plus critiques de votre stratégie de contenu est en place. (Assurez-vous de marquer tous les actifs numériques au fur et à mesure que vous les publiez, de cette façon, lorsqu’ils sont repartagés sur le Web, votre marque en obtient le crédit.)

La corrélation entre les images et les taux de conversion a été mise en évidence dans un test BaseCamp A/B qui comparait les pages d’inscription avant et après l’ajout d’images humaines. Les inscriptions ont plus que doublé une fois l’image ajoutée.

Dans la recherche organique, 60% des personnes sont plus susceptibles de cliquer sur une entreprise dont les images apparaissent dans les résultats de recherche que sur une autre.

Et la qualité des images des produits est également considérée comme très importante lors de la sélection d’un produit.

Cela a du sens étant donné que la plupart des gens verront les images de page avant toute autre chose, y compris un titre de produit, et seront soit activés, soit désactivés, puis décideront de rester, de partir ou d’acheter/convertir.

7. Le contenu peut être réutilisé dans une variété de types de médias enrichis

Un défi auquel tous les spécialistes du marketing sont confrontés est de savoir comment garder le contenu frais sans trop de frais généraux récurrents (édition, prise de vue, correction des couleurs, etc.) – et sans ennuyer votre public en battant un cheval mort.

C’est là qu’intervient la réorientation du contenu.

Il existe différentes manières de réutiliser des données optimisées pour une diffusion sur des plates-formes/appareils spécifiques et pour des publics spécifiques, y compris diverses formes de contenu pour différentes étapes d’intention qui permettent d’atteindre les clients à toutes les différentes étapes de l’entonnoir de l’acheteur.

N’ayez pas peur de prendre des données d’enquête, écrivez un article de blog sur vos résultats, puis transformez-le en un graphique à secteurs, puis une infographie, puis une vidéo animée, puis un mème, puis parlez-en sur un podcast.

Tirez le meilleur parti de votre contenu en le réorientant de la manière la plus logique pour votre public.

Conclusion

Les visuels peuvent très bien faire la différence entre avoir votre contenu vu ou non.

Assurez-vous d’offrir à votre public, non seulement un contenu convaincant, mais un contenu visuellement attrayant qui est convaincant et peut résister aux défis des différentes plateformes.

Les chiffres montrent à quel point les médias riches se comportent mieux dans la nature. Utilisez-le à votre avantage, économisez de l’argent et augmentez la popularité de votre marque.

Plus de ressources sur le marketing de contenu :

  • 6 types de contenu visuel qui obtiennent le plus de liens et de partages
  • Marketing de contenu visuel : 10 exemples brillants
  • 8 avantages de l’utilisation de l’infographie dans votre stratégie de contenu

Les meilleurs plugins Twitter dont votre site WordPress a besoin

0

Twitter est l’un des réseaux sociaux les plus dominants au monde aujourd’hui, avec plus de 300 millions d’utilisateurs mensuels actifs.

Si vous cherchez à augmenter le trafic vers votre site WordPress, il est logique de puiser dans une base d’utilisateurs aussi importante.

Après tout, ne serait-il pas formidable de pouvoir générer du trafic vers votre site Web en partageant le contenu sur lequel vous avez travaillé si dur ?

Ou peut-être développer votre suivi Twitter avec les fans de votre site Web, en ajoutant une légitimité à votre marque qui ne peut qu’aider vos objectifs de marketing numérique ?

C’est là qu’interviennent les plugins Twitter pour WordPress.

Il ne manque pas de plugins promettant une intégration transparente de Twitter et WordPress, mais tous les plugins ne sont pas créés égaux.

Voici quelques-uns des meilleurs plugins Twitter pour WordPress aujourd’hui.

Plugin de flux Twitter AccessPress

AccessPress Modèle de flux Twitter 1

AccessPress Modèle de flux Twitter 2

AccessPress Modèle de flux Twitter 3

AccessPress Twitter Feed est l’un des plugins Twitter les plus populaires pour WordPress aujourd’hui, et il est facile de comprendre pourquoi.

Pour commencer, le plugin est extrêmement convivial et facile à utiliser, la configuration ne prenant que quelques minutes.

Cependant, la facilité d’utilisation ne se fait pas au détriment des fonctionnalités, car AccessPress Twitter Feed est l’un des plugins Twitter les plus complets et personnalisables disponibles pour WordPress aujourd’hui.

Ce petit plugin puissant vous permet d’afficher les tweets en temps réel de n’importe quel compte Twitter sur votre site WordPress, soit sous forme de flux classique, soit sous forme de slider.

La version premium de ce produit vous permet même d’utiliser plusieurs comptes Twitter.

Une autre chose que les utilisateurs de WordPress vont adorer est la qualité de ce plugin.

La version gratuite propose trois superbes thèmes, tandis que la mise à niveau premium vous propose 12 thèmes magnifiquement conçus.

Avec toutes ces fonctionnalités, AccessPress Twitter Feed est un plugin léger qui contient un poids lourd.

Faire revivre l’ancien plugin de publication

Faire revivre l'ancien plugin de publication

Il devrait être assez évident de savoir en quoi consiste le plugin Twitter Revive Old Post (ROP en abrégé), uniquement basé sur le nom.

Si vous êtes un utilisateur de WordPress qui cherche à exploiter un peu plus votre contenu passé, ROP est le plugin qu’il vous faut.

Les avantages ne se limitent pas au contenu plus ancien.

ROP aide les utilisateurs de WordPress en automatisant la tâche fastidieuse de partage tout votre contenu sur les réseaux sociaux, Twitter inclus.

ROP peut être utile pour quiconque cherche à augmenter le trafic sur son site Web et à gagner des abonnés sur les réseaux sociaux.

Les utilisateurs peuvent programmer le moment où ils souhaitent partager du contenu plus ancien et plus récent sur les réseaux sociaux, en s’assurant que leurs abonnés existants sont toujours engagés.

Le plugin vous permet également de définir des filtres spécifiques en ce qui concerne les publications qui seront partagées automatiquement.

Par exemple, vous pouvez filtrer les publications à partager en fonction de l’âge et de la catégorie de la publication.

ROP génère même automatiquement un hashtag pour vos partages, en fonction des tags et des catégories de la publication.

Si vous vous demandez si le partage de contenu sur les réseaux sociaux peut vraiment aider à augmenter le trafic de votre site Web, vous pouvez maintenant le découvrir avec certitude.

Les partages ROP incluent une balise UTM qui peut vous aider à voir objectivement quels partages de médias sociaux génèrent le plus de trafic pour vous.

Avec toutes les fonctionnalités, Revive Old Post est peut-être ce dont votre site WordPress a besoin pour raviver ses chiffres de trafic.

Rotation Tweets Plugin

Rotation Tweets Plugin

Comme son nom l’indique, Rotating Tweets est un plugin Twitter qui affiche les tweets un par un au lieu de tous à la fois.

Ceci est particulièrement utile lorsque vous essayez d’économiser de l’espace sur votre site WordPress.

Au lieu d’un flux qui occupe de l’espace précieux sur votre site Web, vous n’aurez qu’à allouer suffisamment d’espace pour afficher une tweeter.

Le plugin est également extrêmement personnalisable.

Vous pouvez choisir le type de tweets à afficher sur le flux rotatif, qu’il s’agisse uniquement de vos tweets préférés ou de l’intégralité de la chronologie de l’utilisateur.

Vous pouvez également choisir d’inclure ou non des retweets et des réponses, personnaliser le format dans lequel les tweets apparaissent, le type de rotation et la vitesse de rotation elle-même.

Vous souhaitez afficher les tweets de plusieurs comptes ? Aucun problème.

Cependant, le plugin prend en charge plusieurs utilisateurs, vous pouvez donc afficher tous les tweets que vous souhaitez.

Et la meilleure partie ?

Tout est extrêmement facile et simple à configurer, avec une interface utilisateur intuitive.

La rotation des Tweets est également fiable et fonctionne même lorsque le site Web de Twitter est en panne.

Le plug-in réajuste également automatiquement sa taille au fur et à mesure que votre page se redimensionne, en veillant à ce qu’elle ait toujours l’air d’appartenir à votre site Web.

Oh, et avons-nous mentionné que Rotating Tweets est également conforme au RGPD ?

Les paramètres par défaut du plugin ne collectent – ni n’envoient – aucune donnée utilisateur au site Web Twitter.

Toutes ces fonctionnalités font de Rotating Tweets un plugin Twitter que tout utilisateur de WordPress devrait envisager d’ajouter à son site.

Plugin d’affiches FS

FS Poster est un plugin pour WordPress qui vous permet de partager des publications sur jusqu’à 12 réseaux sociaux en même temps, Twitter inclus, automatiquement.

De plus, ce plugin incroyable regorge de tonnes de fonctionnalités qui peuvent aider tout utilisateur de WordPress à partager son contenu, à développer son audience et à étendre sa portée.

Avec FS Poster, vous pouvez programmer quand publier quel contenu sur quel réseau de médias sociaux.

Si cela semble déroutant, c’est parce que cela peut l’être.

Il peut être presque impossible de garder une trace de chaque publication planifiée.

Heureusement, FS Poster propose une fonction d’affichage du calendrier qui vous permettra de voir exactement les messages que vous avez programmés, quand et où.

Cela peut être particulièrement utile car FS Poster vous permet d’utiliser des comptes illimités sur toutes les plateformes de médias sociaux, il est donc crucial d’avoir une vue organisée.

Outre les publications planifiées, ce puissant plugin peut également partager automatiquement votre nouveau contenu sur Twitter ou sur les autres réseaux sociaux de votre choix.

Vous pouvez filtrer le contenu que vous souhaitez partager par catégories de publication.

Par exemple, vous pouvez partager les publications d’une catégorie spécifique uniquement sur Facebook, et les publications d’une autre catégorie uniquement sur Twitter.

FS Poster vous permet également de personnaliser l’URL de la publication pour le contenu que vous partagez.

Et si vous vous demandez si toutes vos publications fonctionnent vraiment, ou si le partage sur plusieurs réseaux sociaux fait une différence dans votre portée, FS Poster vous couvre.

Avec l’outil Insights, vous pouvez suivre le nombre de visites que des publications spécifiques obtiennent de différents réseaux sociaux.

Disposer de ces données vous permettra d’ajuster et d’optimiser votre stratégie de partage, ce qui en fera une partie inestimable de ce que FS Poster a à offrir.

Pour quiconque souhaite sérieusement utiliser les plugins Twitter sur son site WordPress pour aider à générer du trafic, FS Poster se classera en tête de liste.

Plugin de flux Twitter personnalisé

Plugin de flux Twitter personnalisé

Il n’est pas surprenant que le plugin Custom Twitter Feeds soit extrêmement personnalisable et s’adapte automatiquement à l’apparence et au style de votre thème WordPress.

Ce qui pourrait vous surprendre, c’est que ce formidable plugin va bien au-delà de son apparence.

Les flux Twitter personnalisés sont l’un des meilleurs plugins Twitter pour WordPress, et les raisons ne manquent pas.

L’une des principales raisons de sa popularité est le fait que, contrairement à d’autres plugins qui utilisent des iframes, les flux Twitter personnalisés intègrent votre flux Twitter directement sur votre site Web.

Cela signifie des tonnes et des tonnes de contenu explorable par les moteurs de recherche sur votre site à des fins de référencement.

Vous pouvez également afficher les flux de plusieurs utilisateurs, ce qui vous permet d’ajouter du contenu SEO encore plus précieux à votre site Web.

De plus, les flux Twitter personnalisés peuvent vous aider à renforcer l’engagement des visiteurs.

Les visiteurs de votre site Web pourront répondre et aimer vos tweets directement.

Ils suivront également vos comptes directement depuis votre site Web.

Sans surprise, le plugin est optimisé pour les mobiles et répondra automatiquement à la taille d’écran utilisée par les visiteurs.

Oh, et avons-nous mentionné que le plugin charge les tweets très rapidement ?

Personne n’aime les plugins à chargement lent, et avec la mise en cache des publications, les flux Twitter personnalisés garantissent que tout fonctionne à la vitesse de l’éclair.

Enfin et surtout, l’équipe d’assistance de Custom Twitter Feeds est sans pareille.

Les critiques louent constamment le service client et soutiennent les offres de plugins, de nombreux critiques affirmant que la prise en charge de la version gratuite des flux Twitter personnalisés est encore meilleure que la prise en charge des versions premium des autres plugins Twitter pour WordPress.

Plugin Twitter officiel

Plugin officiel Twitter

On ne peut pas parler des meilleurs plugins Twitter pour WordPress sans LE plugin officiel de Twitter lui-même.

À l’aide de ce plugin, vous pouvez intégrer votre contenu Twitter directement sur votre site et personnaliser différents aspects de l’apparence de votre flux Twitter afin qu’il s’intègre parfaitement à la conception de votre site.

En fait, vous pouvez choisir parmi des arrière-plans sombres ou clairs, modifier la couleur de vos liens et bordures et faire correspondre le style de texte intégré à votre thème WordPress.

Le plugin Twitter officiel pour WordPress vous permet également d’ajouter un bouton Tweet à vos publications, afin que les visiteurs de votre site puissent facilement partager votre contenu.

Plus de partages signifie plus de visibilité sur le Web.

Et n’est-ce pas ce que nous recherchons tous ?

Il existe même une option pour ajouter un bouton de suivi afin que les visiteurs de votre site puissent devenir vos nouveaux abonnés Twitter.

Si vous exécutez des campagnes publicitaires sur Twitter, le plug-in Twitter officiel peut vous aider à ajouter une balise de site Web Twitter à vos sites WordPress afin que vous puissiez surveiller l’évolution de vos campagnes.

Cela peut également vous aider à créer des audiences sur mesure afin que vous puissiez mieux adapter les publicités Twitter aux visiteurs de votre site WordPress.

Utilisez Twitter pour améliorer la notoriété de votre marque et mieux interagir avec les visiteurs de votre site

Si vous voulez vraiment augmenter le trafic de votre site WordPress, vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer Twitter.

Il existe un public énorme et inexploité de plus de 300 millions d’utilisateurs qui n’attendent que d’être séduits par votre contenu.

Que vous essayiez de développer votre audience sur Twitter en partageant des tweets sur votre site Web ou que vous essayiez d’atteindre un nouveau public en partageant votre contenu sur Twitter, les deux sont des pratiques de marketing numérique extrêmement efficaces.

Ne manquez pas la ruée vers l’or sur Twitter.

Essayez l’un de ces plugins dès aujourd’hui !

La seule liste de contrôle SEO Shopify dont vous avez besoin pour classer votre site

0

Lorsqu’il s’agit de générer du trafic motivé vers votre boutique Shopify, aucune autre stratégie de marketing numérique n’est aussi abordable ou percutante que le référencement.

Pour les détaillants de commerce électronique, prendre le temps de s’assurer que vos pages Web sont correctement optimisées peut aider à augmenter votre trafic organique, ce qui signifie que plus de clients potentiels parcourent vos produits.

Contrairement à Google Ads ou à la publicité sur les réseaux sociaux, les stratégies de référencement peuvent générer du trafic vers votre site Web Shopify longtemps après l’épuisement de votre budget publicitaire.

Pour cette raison, tirer parti du référencement est l’un des meilleurs investissements numériques qu’un propriétaire de site Shopify puisse faire.

Qu’est-ce que le référencement Shopify ?

Shopify SEO est le processus d’optimisation d’un site Web Shopify pour qu’il soit plus performant dans les résultats des moteurs de recherche.

Bien que le référencement puisse être appliqué à n’importe quel site Web, Shopify SEO vise à aider les détaillants de commerce électronique qui utilisent le Shopify CMS à gagner plus de classements de mots clés et de trafic organique.

Défis SEO courants pour les sites Web de commerce électronique

En général, les sites Web de commerce électronique sont plus susceptibles de faire face à certains défis qui peuvent avoir un impact négatif sur les performances des moteurs de recherche.

  • Contenu fin: Google aime les contenus détaillés et détaillés. Étant donné que les pages de produits ont tendance à avoir un contenu léger, il peut être difficile d’améliorer leur classement dans la recherche.
  • Contenu dupliqué: Avec plusieurs pages de produits si similaires ou générées automatiquement, de nombreux sites Web de commerce électronique sont confrontés à des problèmes de contenu en double.
  • Mauvaise architecture du site: Google aime voir une structure de site optimisée dans laquelle les utilisateurs peuvent facilement naviguer. Avec autant de pages sur leur site Web, les détaillants de commerce électronique peuvent facilement souffrir de signaux d’architecture de site médiocres.
  • Ne pas utiliser le schéma: Le schéma des produits aide les robots d’exploration Google à comprendre vos produits et à les promouvoir en conséquence. Ne pas utiliser de schéma est une énorme erreur pour les détaillants Shopify.

Pour vous assurer que votre site Web ne souffre pas de ces revers courants auxquels sont confrontés les sites de commerce électronique, la liste de contrôle Shopify SEO ci-dessous est un excellent point de départ.

Fonctionnalités de référencement automatisées dans Shopify

La plate-forme Shopify intègre certaines fonctionnalités de référencement qui facilitent une partie de la charge de travail de référencement des propriétaires sur site.

Ces fonctionnalités incluent :

  • Balises « rel-canoniques » générées automatiquement: cette fonctionnalité permet d’éviter les pénalités de contenu en double !
  • robots.txt et sitemap.xml générés automatiquement des dossiers.
  • Certificats SSL automatiques: Google préfère classer les pages sécurisées avec les protocoles HTTPS.
  • Titres de page générés automatiquement qui incluent le nom du magasin.

Cependant, le SEO est un domaine vaste et multidisciplinaire.

Compter uniquement sur la plateforme Shopify pour faire le travail de référencement à votre place ne produira pas les meilleurs résultats.

19 tâches incontournables sur votre liste de contrôle SEO Shopify

N’oubliez pas que le référencement n’est pas un processus unique et qu’il nécessitera du travail à la fois lors de la configuration initiale de votre boutique et tout au long de la durée de vie de votre site Web.

La liste de contrôle ci-dessous est organisée par type d’optimisation, mais elle peut être facilement complétée « dans l’ordre ».

Certaines de ces étapes sont une optimisation ponctuelle, mais la majorité devra être répétée chaque fois que vous ajouterez de nouveaux produits ou pages à votre boutique en ligne.

Référencement général

1. Investissez dans un domaine personnalisé

Il est généralement préférable d’investir dans un domaine personnalisé et de supprimer le « myshopify » de vos URL.

Pourquoi? Parce que le chemin de l’URL est visible pour les utilisateurs en haut du résultat SERP. Les domaines personnalisés semblent plus professionnels et plus attrayants pour les utilisateurs, et des CTR plus élevés conduisent à de meilleures performances SEO.

Exemple de site Web Shopify dans les résultats de recherche

Vous pouvez acheter des domaines personnalisés auprès de Shopify ou de tout fournisseur de domaine tiers.

Ensuite, ajoutez votre domaine personnalisé dans le Réglages > Domaines menu de votre compte Shopify.

2. Choisissez un thème rapide et réactif

Avec la mise à jour de l’expérience de la page de l’année dernière, la vitesse rapide des pages et les temps de chargement ne sont pas négociables si vous voulez bien vous classer dans Google.

Bien que des thèmes plus flashy puissent être tentants, il est préférable de choisir un thème optimisé pour la vitesse et les performances.

Votre thème doit également bien fonctionner sur les appareils mobiles, car Google indexera les versions mobiles de vos pages Web.

Capture d'écran d'un thème Shopify et rapport de vitesse

Vous pouvez avoir une idée de la rapidité de votre boutique Shopify actuelle par rapport aux autres dans votre tableau de bord ou via votre rapport PageSpeed ​​Insights. Si vos scores sont faibles, cela a probablement un impact sur votre capacité à vous classer dans les meilleures positions.

Considérez un autre thème plus convivial pour le référencement.

Voici une liste de certains des thèmes les plus rapides sur Shopify.

3. Configurez vos outils d’analyse

Votre tableau de bord Shopify Analytics vous donnera un aperçu de vos statistiques de commerce électronique.

Cependant, vous devez configurer des outils supplémentaires pour mieux comprendre d’où provient le trafic de votre site Web et comment les utilisateurs se comportent une fois arrivés sur votre site Web à partir de la recherche.

Google Analytics et Google Search Console sont des incontournables pour tout propriétaire de site, et ils sont entièrement gratuits pour les utilisateurs.

Après avoir créé vos comptes, voici quelques autres étapes clés à suivre :

  • Soumettez le plan du site : Shopify génère pour vous dans votre compte Google Search Console.
  • Ajoutez votre code de suivi Google Analytics à votre boutique Shopify.

4. Obtenez des applications SEO Shopify utiles

Il existe toutes sortes d’applications Shopify SEO qui peuvent vous aider à vous assurer que vous respectez les meilleures pratiques de référencement sur vos pages Web. Certains de mes favoris incluent:

  • Plug In SEO : Similaire à Yoast SEO pour WordPress et garantit les meilleures pratiques.
  • SEO Pro : idéal pour les schémas et les optimisations plus avancées.
  • Smart SEO : Option très abordable pour beaucoup de valeur SEO.

Référencement sur la page

5. Faites votre recherche de mots-clés

Avant de commencer à optimiser votre contenu, vous devez identifier les mots-clés qui ont une forte pertinence pour vos produits et qui apporteront un trafic qualifié sur votre site Web.

Il existe des centaines, voire des milliers de façons dont les utilisateurs peuvent rechercher des produits comme le vôtre. Un outil de mots clés vous permet de découvrir ce que les utilisateurs recherchent.

Exemple de recherche de mots clés pour un site Web Shopify à l'aide d'un outil de mots clés

Certains de ces mots-clés seront plus faciles à classer que d’autres, et une partie de votre travail de référencement consiste à identifier les mots-clés qui présentent les meilleures opportunités pour votre boutique.

Les métriques de mots clés les plus importantes auxquelles il faut prêter attention sont :

  • Volume de recherche: Vous voulez que vos cibles de mots clés obtiennent un nombre raisonnable de recherches par mois, sinon vous n’optimisez pour personne.
  • CPC: des CPC plus élevés représentent un potentiel de conversion plus élevé. Les CPC plus élevés sont plus courants avec les mots clés commerciaux et transactionnels.
  • Difficulté des mots clés: Des scores plus élevés signifient que les mots-clés sont plus difficiles à classer. Assurez-vous de choisir des cibles de mots clés où vous pouvez vous classer de manière réaliste sur la page 1.

Idéalement, chaque page Web de votre boutique Shopify ciblera un mot clé ou un groupe de mots clés différent.

Pour vos pages de produits et de catégories, optimisez les mots clés qui affichent une intention plus transactionnelle, car ces utilisateurs sont plus enclins à effectuer un achat.

Pour vos articles de blog, optimisez les requêtes d’information pour capturer les chercheurs près du sommet de l’entonnoir.

6. Optimisez vos URL

Certaines bonnes pratiques en matière d’URL sont essentielles pour améliorer votre classement dans Google.

  • Soyez bref et doux.
  • Incluez votre mot-clé cible.
  • Évitez les mots inutiles comme et/ou/le/etc..

Vous pouvez facilement modifier les chemins d’URL dans l’aperçu de la liste des moteurs de recherche au bas de n’importe quelle page du CMS Shopify.

Capture d'écran de l'aperçu du moteur de recherche dans Shopify

7. Optimisez les titres de vos pages et les méta-descriptions

Pendant que vous modifiez votre référencement sur les moteurs de recherche, assurez-vous d’optimiser également les autres balises méta visibles dans votre résultat SERP : la balise de titre et la méta description.

Vous voudrez également suivre les meilleures pratiques ici en incluant vos mots clés et en respectant les meilleures pratiques de référencement, en particulier la longueur – pas plus de 60 caractères pour votre balise de titre et pas plus de 160 pour votre méta description.

Exemple d'ajout de mot-clé dans le titre de la page d'un site Web Shopify

Google consulte ces métadonnées pour comprendre de quoi parle votre contenu et quand le promouvoir.

Et parce que la méta description peut également être visible sous forme d’extrait de recherche (mais pas toujours), elle peut influencer si les internautes cliquent sur votre résultat.

Google est assez intelligent pour comprendre les termes et les expressions qui ont une relation sémantique avec votre mot-clé principal, il n’est donc pas nécessaire de bourrer ces éléments sur la page avec le même mot-clé encore et encore.

Vos balises méta doivent se lire naturellement et décrire correctement le contenu de la page.

8. Utilisez un outil d’optimisation de contenu pour vos descriptions de produits

Le contenu léger sur les pages de produits peut être un sérieux obstacle pour les sites Web de commerce électronique.

Assurez-vous de prendre le temps de rédiger des descriptions de produits originales et descriptives qui incluent des mots clés, des synonymes et des termes associés pertinents.

Description de produit optimisée dans Shopify
Capture d'écran d'un outil d'optimisation de contenu

Un outil d’optimisation de contenu peut vous aider à identifier les mots-clés associés qui ont le plus de pouvoir de référencement et à montrer des signaux de pertinence forts pour vos produits.

Faites de votre mieux pour les inclure de manière naturelle afin d’augmenter le potentiel de classement de vos pages de produits.

9. Optimisez votre texte alternatif

Votre site Web Shopify contient probablement de nombreuses images qui présentent vos produits.

Mais n’oubliez pas que Google ne peut pas voir vos images. Il est important que vous communiquiez à Google ce que sont ces images par le biais de noms de fichiers descriptifs et d’un texte alternatif riche en mots clés.

Exemple d'optimisation du texte alternatif dans Shopify

Cela rend également votre site Web Shopify plus accessible aux utilisateurs malvoyants.

10. Créer du contenu de blog pour cibler les requêtes à longue traîne

Pour capturer les utilisateurs qui se situent près du sommet de l’entonnoir des ventes, créez un contenu de blog de haute qualité optimisé pour les requêtes pertinentes à longue traîne.

liste des blogs sur le site Web de Shopify

En répondant aux questions que les utilisateurs se posent sur des produits comme le vôtre, vous pouvez renforcer la notoriété et l’expertise de votre marque.

C’est également un excellent moyen d’augmenter le nombre total de mots-clés pour lesquels votre boutique Shopify se classe.

Référencement technique

11. Créez un menu de navigation optimisé pour le référencement

Les menus de navigation aident vos utilisateurs à se déplacer facilement dans votre boutique en ligne. Non seulement un menu de navigation convivial pour le référencement sera plus attrayant pour les robots d’exploration de Google, mais il créera également une meilleure expérience utilisateur.

Menu de navigation dans Shopify

Quelques conseils SEO pour la navigation :

  • Privilégier clair et navigation facile.
  • Prenez le temps de assurez-vous que vos produits sont bien organisés dans les collections.
  • Gardez votre navigation cohérente à travers la page.
  • Utilisez la navigation pour aider les utilisateurs à vous contacter facilement ou votre équipe d’assistance.

12. Tirez parti des liens internes

Vos liens internes accomplissent plusieurs choses.

Ils permettent aux utilisateurs de se déplacer sur votre site Web, ils aident les robots des moteurs de recherche à comprendre l’architecture de votre site et ils distribuent votre PageRank sur une plus grande partie de votre site.

La majorité du PageRank de votre site Web Shopify se trouvera sur votre page d’accueil, c’est pourquoi les liens que vous incluez dans votre menu de navigation doivent être stratégiques.

Menu de navigation du site Web Shopify

Évitez d’envoyer l’équité des liens aux articles qui sont en rupture de stock, saisonniers ou qui ne sont pas susceptibles de bien se classer dans les résultats de recherche en raison d’un contenu mince ou non optimisé.

Au lieu de cela, poussez PageRank vers les pages que vous souhaitez élever dans la recherche, comme vos pages de catégorie et de collection principales.

13. Ajouter le schéma des produits

Il existe plusieurs façons d’ajouter des données structurées à votre site Web Shopify, et celle qui vous convient le mieux sera déterminée par votre degré de facilité à modifier le code de votre site Web. Pour ajouter un schéma manuellement, accédez à Thèmes > Action > Modifier le code.

Vous pouvez utiliser un outil générateur de schéma pour générer votre balisage et entrer toutes les propriétés requises.

Les utilisateurs de Shopify doivent envisager d’utiliser les schémas de produits suivants, le cas échéant :

  • Note globale.
  • Marque.
  • Catégorie.
  • Couleur.
  • Dimensions.
  • Modèle.
  • Matériel.
  • Offres spéciales.
  • Image.

Si travailler dans votre éditeur HTML n’est pas votre truc, de nombreux plugins Shopify ont des fonctionnalités de schéma de produits et simplifient le processus.

14. Ajouter des avis sur les produits

Les avis positifs sur vos produits peuvent pousser les utilisateurs vers un clic ou un achat.

Téléchargez l’application Product Reviews dans la boutique Shopify pour commencer à tirer parti des avis sur les produits. Cette application envoie des informations de données structurées à Google afin que ces étoiles jaunes apparaissent avec votre résultat SERP.

exemple de chaussures de la boutique Allbirds shopify avec avis sur les produits

Ils peuvent changer la donne en améliorant les CTR et en générant plus de clics vers votre boutique.

SEO hors page

15. Créez des liens vers votre site Shopify

Vous devrez également créer des signaux hors site pour que Google fasse confiance à votre boutique en ligne et la classe dans les résultats de recherche.

C’est sans doute la partie la plus difficile du référencement, car vous ne contrôlez pas si un site Web choisit de créer un lien vers le vôtre.

Cependant, il existe des moyens simples de commencer à gagner des liens :

  • Créer du contenu de haute qualité aimez les articles de blog et demandez aux autres propriétaires de sites de créer un lien vers celui-ci.
  • Soyez présenté dans les guides de cadeaux ou des rafles de produits.
  • Blogue invité sur les sites concernés.

16. Investissez dans les relations publiques

Les relations publiques et la sensibilisation organique sont au cœur de la création de liens et l’un des meilleurs moyens de gagner des liens de haute qualité à partir de sites Web faisant autorité.

Si vous n’avez pas encore le temps ou les ressources nécessaires pour faire de la sensibilisation aux relations publiques, inscrivez-vous à Help-A-Reporter Out (HARO). Vous recevrez des e-mails quotidiens de journalistes et d’éditeurs qui souhaitent entendre des experts ou présenter certains produits.

Maintenance du site Web Shopify

17. Auditez régulièrement votre site Web

Au fil du temps, votre site Web changera. Cela se produit lorsque vous ajoutez ou supprimez des pages sur votre site Web, lorsque vos pages accumulent des backlinks ou lorsque le paysage de la recherche change.

Un audit régulier du site Web peut vous aider à déterminer lesquelles de vos pages fonctionnent le mieux dans la recherche et lesquelles sont moins performantes.

Les informations fournies par un audit de site Web peuvent vous aider à identifier les principaux problèmes de contenu, d’expérience de page ou d’autorité que vous devez hiérarchiser et résoudre.

18. Réparer les liens brisés

Lorsque vous modifiez votre offre de produits ou que des articles sont en rupture de stock, vous dépublierez ou supprimerez probablement des pages de votre site Web Shopify.

Si cette page était liée à n’importe où ailleurs sur votre site Web, vous créerez un « lien brisé ».

Google n’aime pas classer les sites Web avec des liens rompus excessifs, car il semble que le site Web ne soit pas actif et qu’il soit correctement pris en charge.

Une fois par trimestre, c’est une bonne idée d’exécuter un robot d’exploration de site sur l’intégralité de votre site Web pour identifier les liens brisés et les réparer.

19. Étudiez les données et itérez

Au fur et à mesure que de plus en plus d’utilisateurs visitent votre boutique en ligne, vos outils d’analyse vous fourniront de nombreuses données sur la façon dont ils se comportent sur votre site Web, comment ils y sont arrivés en premier lieu, et plus encore.

Assurez-vous de tirer des enseignements de ces données pour itérer sur votre ciblage par mots clés, le contenu de la page, les liens internes, les balises méta, etc.

Conclusion

N’oubliez pas que le référencement est un excellent moyen de réduire les coûts d’acquisition de clients à long terme.

Apprendre les bases de Shopify SEO et prendre les mesures nécessaires peut faire toute la différence pour surclasser et surpasser vos concurrents.

Suivez la liste de contrôle ci-dessus et vous verrez très probablement Google vous récompenser avec plus de classements de mots clés et plus de trafic sur le site.

Davantage de ressources:

  • Shopify & Fast Simon : une étude de cas sur le référencement du commerce électronique
  • Shopify SEO devient plus facile avec l’application Yoast
  • Marketing e-commerce : le guide définitif

Image en vedette : Kaspars Grinvalds/Shutterstock

5 raisons pour lesquelles votre entreprise a besoin d’un plan de communication de crise

0

À l’heure actuelle, plusieurs semaines après le début de la crise pandémique (aux États-Unis en particulier), nous sommes tous assez intimement conscients de ce à quoi cela ressemble pour les marques de gérer (ou de mal gérer) la nouvelle d’un événement de crise majeur.

Lorsque les tensions sont fortes, nous avons vu que les marques ne font pas toujours les choses correctement.

Les équipes de marque sont composées d’humains, qui sont connus pour faire des erreurs occasionnelles lorsqu’ils se trouvent dans une situation de panique.

Mais il y a une différence fondamentale entre les marques qui semblent clouer leur message et les marques qui finissent par un hashtag ironique sur Twitter.

Cette différence est ne pas que le premier n’a jamais rien de mal qui leur arrive, c’est qu’ils ont un plan pour ce qui se passe quand tout va (ou a le potentiel d’aller) vers le sud.

Un bon plan consistera à mettre sur pied une sorte d’« équipe de crise » qui mettra en place des protocoles en cas de crise.

Ils superviseront les approbations des déclarations publiques, la gestion des médias sociaux, les recommandations publicitaires, etc.

Mais trop souvent, les organisations se demandent :

A quoi cela servira-t-il ? Nous ne saurons pas à quoi nous sommes confrontés tant que nous ne serons pas dedans.

Mais cela vous laisse plusieurs pas en arrière lorsqu’il Est-ce que arriver inévitablement.

Même si vous n’avez aucun moyen de savoir à quelle crise vous allez faire face, avoir un plan clair et complet de mobilisation et de réponse devrait être considéré comme obligatoire à l’ère numérique où les mauvaises nouvelles et la honte sociale se répandent comme une traînée de poudre.

Ton organisation Besoins un plan de communication de crise en place, et ils en ont besoin avant de une crise prend racine.

Voici pourquoi.

1. Parce qu’une crise Sera Se produire

Aucun d’entre nous n’est à l’abri des crises… il n’est même pas nécessaire qu’elles soient de notre propre fait ou qu’elles viennent du haut vers le bas.

Un employé qui gère mal une situation ou un professionnel des médias sociaux qui oublie sur quel compte il tweete peut suffire à mettre votre marque en mode crise.

Mais ça peut être encore plus gros que ça :

  • Un dysfonctionnement du produit.
  • Une critique particulièrement mauvaise qui devient virale.
  • Failles de sécurité.
  • Publicité sourde.
  • Erreurs de messagerie et problèmes de communication.
  • Tragédie nationale.
  • Un événement mondial de santé publique.

Ce sont tous les types d’événements qui sont probablement hors du contrôle de votre organisation et pas nécessairement des problèmes que votre direction aurait pu prévoir (un tout autre problème en soi).

Sachant ce que nous savons maintenant, ayant été pris au dépourvu par une pandémie mondiale que personne n’a vu venir, il n’y a aucune excuse pour se soustraire à la responsabilité de votre organisation de réagir en temps opportun qui inspire confiance et respect.

Lorsque ces événements se produisent, il est essentiel d’avoir un plan de communication pour se démarquer et ne pas être la punchline dans le discours qui suit.

2. Parce que vos employés regardent

Lorsque votre organisation est coincée au milieu d’un événement de crise, que ce soit à l’épicentre ou en marge avec tout le monde, vos employés attendent de voir comment vous réagissez.

Malgré tout le rah-rah que de nombreuses marques essaient d’atteindre dans leur culture d’entreprise, rien ne crie « Nous sommes en fait ne pas une famille » comme le silence radio assourdissant d’une organisation en difficulté, notamment en matière de communication interne.

Dans les jours qui ont suivi les fermetures dues à la quarantaine dans tout le pays, de nombreux employés ont profondément ressenti le silence de leur organisation alors qu’ils attendaient de savoir s’ils avaient encore des emplois ou des chèques de paie à venir.

Nous avons vu des organisations qui ont promis que les licenciements seraient un dernier recours ou qu’il n’y en aurait pas, pour les voir se produire plus tard, suscitant le mépris et la méfiance parmi les membres de leur équipe.

Fermetures, licenciements (en particulier lorsque les messages originaux affirmaient que les emplois seraient conservés), réduction des heures, résiliation de contrats, déclarations minimisant une crise ou déchargement de la responsabilité de prendre soin de vos employés sur… vos employés, ce sont toutes des actions qui créent des mécontents, des environnements de travail pourrissants.

Lorsque vos employés sont satisfaits, vos clients sont satisfaits et votre organisation peut en profiter.

Si vos clients peuvent être impactés par le fait qu’un membre de l’équipe aime ou non son travail, il s’ensuit qu’ils peuvent également être impactés lorsque les employés cessent de croire en l’entreprise, à la philosophie ou à la mission.

Personne ne vous demande d’avoir toutes les réponses.

Au fur et à mesure que les événements de crise se déroulent, de nouvelles informations sont révélées et les détails changeront et affecteront votre prise de décision en tant qu’organisation, impactant à la fois vos équipes internes et vos clients.

Mais avoir un plan signifie trop communiquer avec vos équipes en cas de crise.

Un bon exemple est le géant de la technologie Microsoft, qui a commencé à communiquer tôt et souvent avec ses employés et sous-traitants à la suite de la pandémie prenant racine à Washington.

Ils ont continué à communiquer en interne même lorsqu’il n’y a pas d’informations supplémentaires ou lorsque l’incertitude abonde… et ils n’ont pas peur de dire qu’ils n’ont pas toutes les réponses. (Divulgation : je travaille avec Microsoft.)

Ne faites pas de promesses que vous ne pouvez pas ou n’êtes pas sûr de pouvoir tenir.

Ne gardez pas les gens dans l’ignorance, en particulier les employés dont vous avez besoin pour rester heureux et productifs et garder les lumières allumées.

S’ils souffrent, votre organisation en souffre. Ils regardent pour voir si toutes ces histoires de « culture d’entreprise » dont vous parlez lors de vos retraites signifient quelque chose.

3. Parce que les clients ont besoin d’informations

Si vous pensez qu’il est mauvais de garder vos employés dans l’ignorance, attendez de voir un flux régulier et public de mentions Twitter de clients (et de clients potentiels) attendant votre réponse.

En cas d’interruption de la chaîne d’approvisionnement, vos clients ne se soucient pas de savoir qui est en faute.

Ils veulent savoir quand ils peuvent compter sur la réception de votre produit qu’ils ont acheté (ou sur lequel ils comptent) pour une raison.

Lorsqu’il y a une faille de sécurité et que leurs données ont été exposées, ils ne sont pas aussi intéressés par la façon dont cela s’est passé que par ce que vous faites pour arranger les choses.

Lorsqu’un employé gère mal une situation avec un client dans le tweet viral entendu dans le monde entier, le public regarde votre marque sur scène, voulant savoir où vous en êtes et comment vous prévoyez d’améliorer cela.

Vos clients auront-ils toujours besoin de vous pour peser?

Non.

Dans, par exemple, une pandémie mondiale, votre entreprise de couteaux en acier au carbone peut ne pas avoir de clients qui frappent à votre porte pour savoir comment vous gérez les choses.

Mais dans cette même situation, une entreprise de papier hygiénique devra absolument communiquer avec les clients pour leur faire savoir comment ils gèrent la crise et quand les consommateurs peuvent compter sur la satisfaction de leurs besoins.

N’oubliez pas : trop communiquer, même en disant que vous n’avez pas toutes les réponses en ce moment, garde au moins votre client au courant.

Ils savent qu’ils peuvent compter sur vous pour les tenir informés, et cela fait toute la différence.

4. Parce que la communication engendre la confiance et le respect

Il est assez communément admis qu’en tant qu’êtres humains, nous préférons savoir ce qui se passe plutôt que d’être livrés à nous-mêmes pour deviner ou imaginer le pire, en particulier en période de peur, d’incertitude ou de panique.

Tous les sentiments qui accompagnent les événements de crise insufflent un sentiment de confiance dans la marque et la conviction qu’une organisation est à la fois compétente et confiante pour tenir sa parole.

Si vous ne savez pas?

Dis ça.

Si vos clients ou le grand public se sentent lésés par vos actions ou par la façon dont vous avez géré quelque chose ?

Dis ça aussi.

Considérez les « excuses » comme une bonne stratégie de communication.

Quand vous vous trompez, vous vous trompez.

Refuser de le dire à voix haute n’empêche pas les foules de personnes qui continueront de le signaler sur une scène numérique publique.

Les consommateurs sont des humains, et ils savent que les humains font des erreurs, mais ils veulent que vous reconnaissiez vos erreurs lorsque vous les faites.

Dites que vous êtes désolé clairement, à haute voix et de manière exhaustive, et vous ne souffrirez pas pendant que le reste du monde continue d’exiger des excuses.

5. Parce que tout fermer ou bloquer toutes les voix négatives n’est pas une option

En 2017, encre !

Le café de Denver, dans le Colorado, a eu une grève de la réputation en cas de catastrophe.

Une campagne publicitaire, manifestée par un panneau sandwich sur le trottoir d’un magasin, est devenue virale sur les réseaux sociaux pour toutes les mauvaises raisons.

Se moquant du grave problème du déplacement et de la gentrification, les publicités avaient été concoctées par une agence de création et approuvées par les propriétaires de magasins.

Il a fini par être éviscéré par le public, entraînant une crise mondiale des relations publiques, même signalée au Royaume-Uni.

Les critiques ont afflué avec vengeance.

C’était la veille de Thanksgiving, et il est probable que les responsables étaient chez eux, se préparant pour les vacances, parfaitement inconscients de ce qui se passait autour d’eux.

Une fois qu’ils ont réalisé, ils ont publié une déclaration sourde d’excuses légères, ne faisant que rendre les gens plus en colère.

Partout dans le monde, les gens examinaient le café sur Facebook, sur Yelp et les traînaient sur Twitter.

Une fois que le nom de l’agence a été dévoilé, la même chose leur est arrivée.

Il y avait une bonne façon de gérer cette grave gaffe.

Cependant, la bonne voie était ne pas fermer leurs pages de médias sociaux et leur site Web pour endiguer la vague furieuse de personnes touchées par une campagne publicitaire enracinée dans des messages racistes et classistes.

La bonne voie était ne pas pour bloquer toute personne sur leurs réseaux sociaux qui les a appelés.

encrer! Le café est toujours en cours d’exécution, mais ses jours en tant que chouchou local ne seront probablement plus jamais ce qu’ils étaient, aggravés par des protestations en colère et des citoyens blessés qui ont activement fait campagne sur leur lieu de travail pour qu’ils cessent d’utiliser les produits du magasin.

Verrouiller votre site Web ou vos réseaux sociaux au milieu d’une situation de crise parce que vous faites face à de mauvaises critiques revient à vous mettre la tête dans le sable ou à croire que « si vous ne pouvez pas les voir, ils ne peuvent pas vous voir ».

Les gens vous voient.

Ils voient la réponse de la marque.

Ils voient quand une marque essaie de tout fermer et prétend que cela ne s’est jamais produit.

Ils voient quand une marque refuse de prendre des mesures significatives pour expier une crise qui s’est produite sous leur montre.

Vous pouvez fermer les choses ou bloquer les personnes qui ne vous aiment pas, mais leurs captures d’écran perdurent, et ces images valent mille mots chacune.

Il n’y a aucune excuse pour aucun plan

Dans la vie, il ne s’agit pas si vous rencontrez une situation de crise que votre marque devra affronter de front, avec aplomb… c’est lorsque.

Vivant à une ère numérique où chacun a une voix qui demande à être entendue 24 heures sur 24, il est impératif que les marques sachent réagir rapidement et en toute confiance :

  • Avec des informations (ou au moins la communication que les informations sont à venir).
  • Avec grâce ou pénitence s’ils ont causé la crise.
  • Avec un plan d’action décisif qui protège vos clients et vos employés.

Internet n’oublie jamais.

Les gens n’oublieront pas non plus comment votre marque gère les situations où les gens ont le plus besoin de vous.

Davantage de ressources:

  • Comment gérer les médias sociaux dans une crise mondiale
  • Comment faire passer le bon message de votre marque en temps de crise
  • Le marketing de crise simplifié

Crédits image

Image en vedette : Canva

6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d’un coup de rappel de blog

0

Dans le marketing de contenu, il s’agit souvent des B2B.

Mais qu’en est-il de vous ?

Les propriétaires de petites entreprises en ligne, les B2C, les commerçants locaux ?

Les avantages des blogs sont-ils les mêmes pour votre entreprise ou vos clients ?

Oui. Contenu:

  • Renforce la confiance, l’autorité et les classements des moteurs de recherche.
  • Génère du trafic à partir de la recherche de manière organique.
  • Renforce la notoriété et la fidélité à la marque.
  • Aide à générer des prospects.

C’est vrai pour tous les types d’entreprises.

Les marques de commerce électronique peuvent obtenir et obtiennent une part du gâteau. (Et, wow, est-ce savoureux.)

Il suffit de regarder les différents objectifs atteints par les B2C en utilisant le contenu, selon le dernier rapport de l’industrie du Content Marketing Institute :

statistiques de réussite cmi b2c

Le marketing de contenu et les blogs sont géniaux pour la plupart des marques, lorsqu’ils sont bien faits.

En particulier, les marques de commerce électronique peuvent récolter une tonne d’avantages supplémentaires qu’elles n’obtiendraient pas autrement du seul marketing traditionnel.

6 principales raisons de commencer à bloguer pour votre site de commerce électronique

À quoi ressemblent ces avantages ? Pourquoi votre site e-commerce a-t-il besoin d’un blog ? Approfondissons.

1. Chaque type de consommateur cherche des réponses – et vous les avez

Quelle est l’une des principales raisons pour lesquelles le contenu existe ?

Pour une explication, nous devons regarder pourquoi chercher existe. Le contributeur du Search Engine Journal, Ryan Jones, donne une réponse succincte :

« Les chercheurs d’aujourd’hui cherchent à résoudre des problèmes, à accomplir des tâches et à ‘faire’ quelque chose. »

En d’autres termes, tout le monde cherche des réponses, y compris les personnes à qui vous souhaitez vendre des produits.

Si vous fournissez les réponses qu’ils recherchent via les blogs, c’est important. Si vous le faites avec précision, sans vendre, avec une attention aux détails et à la qualité, c’est plus grand. Cela renforce la confiance dans votre marque, sans parler de ce que vous vendez.

Plus de confiance = plus de confiance. Plus de confiance = les clients passent plus rapidement à une vente.

Mon équipe a créé des centaines de contenus comme des blogs pour des marques de commerce électronique. Grâce à ces blogs, ils ont vu des résultats, notamment un trafic plus ciblé et des prospects qualifiés.

Au fil du temps, à mesure que les blogs nourrissent des prospects, les ventes sont inévitables – et tout commence par avoir des réponses aux questions de votre public. Blog à leur sujet, et vous irez vraiment quelque part.

2. Les blogs augmentent le trafic du site

Vous voulez plus de trafic sur votre site e-commerce ? Il est temps de commencer à bloguer.

Les sites Web avec des blogs obtiennent 434 % de pages indexées en plus que les sites Web sans blog, selon HubSpot. Et, plus vous avez de pages indexées avec des moteurs de recherche comme Google, plus vous avez de chances d’apparaître dans les classements des moteurs de recherche.

Chaque fois que vous publiez un blog optimisé pour les mots clés, cela représente un chemin vers un client potentiel recherchant ce mot clé. Le contenu nourricier que vous fournissez au fil du temps déterminera si ce trafic se transforme en lecteurs, puis en prospects, puis en ventes.

3. Le succès avec les blogs de commerce électronique est prouvé

Vous voulez la preuve que les blogs sont parfaits pour le commerce électronique ? Regardez Shopify, qui vend sa plate-forme de commerce électronique à des centaines de milliers de propriétaires d’entreprises indépendants partout dans le monde.

Grâce à sa seule stratégie de blog, Shopify a réussi à augmenter son nombre de clients payants de 55 %, selon Wishpond. Oh au fait: Leurs revenus dépassent les 389 millions de dollars.

Ils le font en accaparant des mots-clés très rentables dans leurs blogs, ceux que leur public cible recherche activement.

Exemple concret : ils se classent actuellement au premier rang pour le « dropshipping », un mot-clé avec Majeur valeur et volume de recherche mensuel, selon KWFinder.

6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog

Comment Shopify se classe-t-il pour des mots-clés comme celui-ci ?

Cela dépend de leurs blogs et de leur marketing de contenu. Chaque blog individuel construit son autorité auprès de Google et de ses clients, comme des briques qui s’empilent pour créer un mur indestructible.

6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog

Inutile de dire que Shopify est une grande raison pour toutes les marques de commerce électronique de célébrer la création de contenu.

4. Les gens lisent les blogs avant d’acheter

Voici une autre chose à propos des blogs : ils sont devenus essentiels pour aider les consommateurs à prendre des décisions d’achat.

Selon une enquête réalisée en 2014 auprès de 1 000 consommateurs britanniques par Dynata (anciennement Research Now) :

  • 84 pour cent acheté des produits en fonction de la façon dont ils ont été décrits dans les blogs.
  • 1 sur 4 acheté quelque chose chaque mois en fonction du contenu du blog qu’ils lisent.
  • 46 pour cent ont dit qu’ils lisaient des blogs pour faire une enquête initiale sur le produit.

6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog

Si les clients peuvent lire un blog informatif avant de faire un achat, ils sont plus susceptibles d’avoir confiance en leur décision. Un excellent blog non commercial peut même les inciter à appuyer sur la gâchette et à sortir leur portefeuille !

5. Les blogs de commerce électronique renforcent la confiance dans votre marque

De manière écrasante, les blogs sont l’activité n°1 de création de marque.

En fait, certaines des principales conclusions du rapport B2C 2019 de CMI portaient sur la manière dont le contenu/les blogs figuraient parmi les principaux moyens par lesquels la plupart des spécialistes du marketing fidélisent leurs clients (81 % ont déclaré que c’était une priorité). 56% supplémentaires augmentent leurs budgets de création de contenu, qui est le principal domaine de dépenses en 2019.

6 raisons pour lesquelles votre site de commerce électronique a besoin d'un coup de rappel de blog

Comme l’indique le rapport, générer du trafic vers votre contenu est important, mais « leur donner des raisons de revenir » est la façon dont vous remportez un succès à long terme. Les blogs sont la façon dont vous construisez cette fidélité au fil du temps et augmentez simultanément la notoriété de la marque.

6. Le retour sur investissement des blogs est Pas One-and-Done

Bloguer est un investissement qui se construit avec le temps. Vous ne publiez pas un blog et ne récupérez pas tout ce que vous y avez mis en une journée, une semaine, un mois ou parfois même un an.

Ce blog que vous avez publié, celui que vous avez passé des heures à rechercher, décrire, écrire et promouvoir, a une vie au-delà de sa date de publication initiale.

Par exemple, aujourd’hui, vous pourriez obtenir 50 vues uniques, quelques nouveaux abonnés et une piste solide. Dans une semaine, au fur et à mesure que les gens partagent le blog, le trouvent en effectuant une recherche sur Google ou le lisent après avoir cliqué sur un lien dans votre newsletter, ce blog continue de fonctionner dans les coulisses.

Si c’est un très bon blog, il grimpera dans les classements des moteurs de recherche et gagnera du trafic, et les gens continueront à le trouver. Si c’est vraiment, vraiment bon blog, ça pourrait continuer pendant années.

Le montant que vous investissez dans les blogs a d’excellentes chances de vous revenir, un peu comme un effet boomerang.

Les blogs offrent un moyen fantastique de renforcer la confiance, de générer du trafic et de nourrir passivement des prospects pour votre entreprise de commerce électronique. Qui ne voudrait pas un retour sur investissement continu comme celui-là ?

Plus tôt vous commencez à bloguer, mieux c’est

Le blogging est une activité dont toute marque de commerce électronique bénéficiera à long terme. C’est l’un des meilleurs moyens de dynamiser votre site Web, de renforcer votre influence et de créer une clientèle fidèle de clients réguliers.

Cependant, les blogs n’attendent ni homme ni femme. Plus vous tardez, plus vous devrez attendre pour voir les résultats.

C’est pourquoi à présent est le moment de sauter dans le train des blogs.

Davantage de ressources:

  • 5 façons dont les marques de commerce électronique devraient aborder le marketing de contenu
  • Comment les sites Web de commerce électronique peuvent atteindre la qualité EAT
  • 15 erreurs que les nouveaux sites de commerce électronique font trop souvent

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, janvier 2019

10 compétences en journalisme dont chaque spécialiste du marketing de contenu a besoin

0

Privé à la base, le squelette d’une campagne de marketing de contenu a un objectif global : fournir un contenu attrayant et précieux.

Vos prospects doivent réellement savoir que vous existez et vous devez rappeler à vos clients actuels que vous existez toujours.

Tout le reste s’appuie sur ce squelette :

  • Les médiums utiliséscomme les blogs, les médias sociaux ou la vidéo.
  • Les détails plus granulairescomme la voix utilisée dans ces blogs et publications sur les réseaux sociaux.
  • Les couleurs utilisées dans le contenu pour susciter psychologiquement plus d’intérêt.

Lorsque vient le temps de créer le contenu, la plupart des agences de marketing numérique recherchent des types spécifiques de créateurs de contenu (par exemple, des rédacteurs, des blogueurs ou des producteurs).

Les journalistes ont des compétences que tous les spécialistes du marketing de contenu peuvent utiliser

Il est rare qu’une agence ou une entreprise recherche un journaliste.

C’est un énorme manque.

Des journalistes bien formés et expérimentés ont un ensemble de compétences qui peuvent ajouter 10 fois plus de valeur à toute campagne de marketing de contenu.

Ces compétences incluent l’écriture proprement dite, la stratégie et l’organisation de tout.

Ma formation en journalisme a façonné la façon dont je dirige mon agence aujourd’hui.

J’ai commencé comme journaliste de nuit au début de ce siècle, gagnant 24 000 $ en tant que journaliste de nuit.

Oui – pendant cinq ans, j’ai gagné 24 000 $.

Le salaire était peut-être horrible, mais ma vision ne l’était pas.

J’avais des besoins qu’aucune école ou livre ne pouvait enseigner.

J’avais besoin d’apprendre à écrire et à faire des rapports en temps réel et à accomplir rapidement ces tâches, en raison des délais nocturnes.

Je n’avais aucune idée qu’une foule d’autres compétences se développeraient à partir de ma carrière de journaliste – celles qui ont aidé à construire mon modèle commercial pour mon agence de marketing de contenu que j’ai lancée il y a deux ans.

J’adore le journalisme et je ne l’ai jamais fui – même après avoir lancé mon agence. À ce jour, je voyage partout dans le monde à cheval et j’écris sur les motos.

Les marques pensent comme les entreprises de médias

L’année dernière, j’ai lu un livre que j’aurais dû lire il y a des années – « Epic Content Marketing » de Joe Pulizzi.

Dans le livre, Pulizzi a souligné que les entreprises les plus prospères – pensez à Coca-Cola, Proctor & Gambler, Adobe – pensent comme les entreprises de médias traditionnelles.

Et il a raison. Ces marques mondiales ne se concentrent pas sur la vente de produits ou de services. Ils racontent des histoires captivantes.

J’ai travaillé dans les médias pendant deux décennies. J’ai vu, à maintes reprises, des efforts de marketing de contenu engageants et précieux créer des lecteurs fidèles.

Quelle est la marche à suivre la plus optimale ?

Profitez des compétences uniques que les journalistes peuvent offrir.

Voici 10 compétences en journalisme qui peuvent améliorer vos efforts de marketing de contenu aujourd’hui.

1. ‘5 Ws & How’ pour créer du contenu

Dès le premier jour, chaque journaliste apprend à s’appuyer sur les « cinq W et comment » (ou, comme on l’appelle parfois, 5W1H).

Cela signifie :

  • Qui
  • Quoi
  • Lorsque
  • Pourquoi
  • Comment

C’est la formule simple que les journalistes utilisent pour recueillir des informations lors de leurs recherches. C’est un must lors de la collecte de données ou de l’interview de quelqu’un.

De nos jours, la plupart des entretiens se déroulent par téléphone, via un chat ou via une conférence en ligne via des logiciels tels que Google Chat ou Skype.

Cependant, un entretien en personne produira toujours les meilleurs résultats.

10 compétences en journalisme dont chaque spécialiste du marketing de contenu a besoin 5 W et comment

Lorsque vous couvrez 5W1H, votre recherche disposera de tout le matériel nécessaire pour répondre aux questions et résoudre les problèmes – les deux principaux éléments de toute campagne de marketing de contenu.

Pour que le contenu en ligne réussisse, chaque élément – qu’il s’agisse d’un blog, d’une page de service, d’une infographie ou d’une vidéo – doit essayer de répondre aux six questions.

Le plus important est le qui, quoi, pourquoi et comment. Si ces quatre éléments ne sont pas couverts, le message du contenu ne parviendra pas à trouver un écho auprès de vos lecteurs.

Lors de la formation d’écrivains indépendants, 5W1H est l’un des premiers concepts que j’enseigne. C’est simple, mais plus qu’efficace pour obtenir toutes les informations nécessaires couvertes dans chaque élément de contenu.

2. Crédibilité et exactitude factuelle

Les journalistes gagnent le respect en rapportant un contenu factuel. Cela conduit à une forte notoriété de la marque (c’est-à-dire à la crédibilité) et à une longue carrière.

Les meilleurs journalistes prennent le temps supplémentaire pour vérifier trois fois les faits – en particulier ceux provenant de sources en ligne – et n’interviewent ou ne citent que ceux qui sont les mieux établis dans les sujets du contenu en cours de création.

Le marketing de contenu basé sur des faits vagues diluera immédiatement l’autorité non seulement du contenu lui-même, mais également de la marque qui héberge ce contenu.

Pour que tout effort de marketing de contenu réussisse, la crédibilité doit être établie. Et le processus commence par un matériel factuellement correct.

C’est comme voir cette annonce payante qui garantit les trois premiers résultats de recherche pour n’importe quel mot-clé. 😉

3. Clarté

Les meilleurs journalistes prennent le terne et le rendent énergique. Cela a beaucoup à voir avec le style d’écriture ou de reportage du journaliste.

Quelle est la base pour prendre quelque chose d’ennuyeux et le rendre intéressant ?

Clarté.

Les journalistes sont disciplinés dans la clarté. Ils veulent livrer leurs informations au plus grand nombre de personnes possible.

La clarté signifie répondre clairement aux 5 W et comment tout en évitant tout jargon généralement associé au sujet.

Si vous écrivez du contenu pour une revue médicale et que votre public cible est constitué de dermatologues, vous pouvez utiliser des mots comme hydradermabrasion ou microdermabrasion.

Mais le public typique de la plupart des entreprises – les prospects qui veulent apprendre – veut des informations dans leur forme la plus simple.

Les journalistes comprennent la clarté, et cet atout est vital pour le succès à long terme du marketing de contenu.

4. Équilibre

Combien de sites Web visitez-vous qui sont « moi, moi, moi », le contenu ne perdant aucun temps à discuter des distinctions ou des récompenses de l’entreprise, ou des services et produits ?

Cela perturbe immédiatement l’équilibre des visiteurs du site Web, qu’il s’agisse de prospects ou de clients d’entreprises de produits/services ou de lecteurs fidèles d’un site Web d’actualités.

Un excellent contenu parle au lecteur. Il répond à leurs besoins, questions ou problèmes.

Cela dit, les entreprises doivent encore exposer leurs produits ou services. Mais même sur ces pages, un équilibre entre les informations sur les produits/services et la valeur pour le lecteur doit exister.

Les journalistes comprennent l’équilibre. Il y a plusieurs facettes à chaque histoire. Pour faire passer un message crédible, les messages de toutes parts doivent être équilibrés.

Il en va de même pour les efforts de marketing de contenu d’une entreprise. Équilibrer les besoins de l’entreprise et son public est un must pour le succès à long terme.

5. Comprenez votre public

Le contenu est inutile sans un public ciblé. Personne ne le sait mieux qu’un journaliste – en particulier un journaliste de niche.

Vous pouvez facilement trouver les bons mots-clés à chasser. Mais si vous ne comprenez pas pour qui vous écrivez, tous ces efforts sont inutiles.

Les journalistes connaissent leur public - comme tout spécialiste du marketing de contenu

Les meilleurs journalistes sont formés pour comprendre leur public et écrire pour lui. Cela signifie créer une voix qui plaît à ce public cible et toujours savoir quelles sont les questions et les problèmes que le public a.

Les bons journalistes ont aujourd’hui une infinité d’outils pour trouver leur public cible et toutes les questions qui se posent.

Passez quelques instants sur Reddit ou Quora et vous aurez des centaines de questions et de sujets de contenu pour commencer une stratégie de contenu solide.

6. Narration : c’est nécessaire !

La narration à travers le contenu n’a rien de nouveau. Les premières peintures rupestres figuratives de la période du Paléolithique supérieur (il y a environ 40 000 ans) racontaient des histoires simples sur des choses comme la chasse aux animaux.

La société se nourrit de la narration.

Pensez non seulement aux séries télévisées les plus populaires, mais aussi aux histoires derrière les athlètes et les criminels.

Il en va de même pour les entreprises.

Votre entreprise peut créer un scénario qui offre des informations précieuses aux lecteurs sur différents supports, que ce soit sur votre blog, via des publications d’invités tiers ou sur les réseaux sociaux.

Le succès suivra.

Les journalistes pratiquent la narration au quotidien. Il en va de même pour votre entreprise. Vous le faites à travers votre marketing de contenu.

Donnez une voix et un visage à votre entreprise grâce à la bonne vieille narration éprouvée.

7. Les délais comptent

Les journalistes doivent composer avec des délais. Pour certains – comme les journalistes du quotidien – parfois au quotidien.

Il s’agit d’une autre compétence apprise qui vous oblige à vous concentrer et à réfléchir plus clairement pour obtenir le meilleur travail effectué en un minimum de temps.

Une fois apprise et maîtrisée, cette compétence peut offrir une valeur infinie.

La création de délais de projet pour des éléments tels que la copie ou la vidéo aidera à garantir que le produit final est complet et peaufiné à temps.

10 compétences en journalisme dont chaque spécialiste du marketing de contenu a besoinEt ils doivent être de vrais délais. J’avais l’habitude de me fixer des délais « doux », pensant que cela me permettrait de terminer un projet plus tôt et en meilleure qualité. Mais la véritable échéance se profile toujours – même si c’est inconsciemment.

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas créer des délais plus tôt pour ceux qui travaillent avec vous.

Par exemple, je fournis à quelques-uns de mes rédacteurs indépendants des délais plus courts. Cela me donne plus de temps pour terminer les modifications avant que le contenu ne soit dû au client, et un peu de temps tampon si l’auteur a besoin de faire des révisions.

8. Apprenez à gérer un processus contrôlé par les éditeurs

« Les éditeurs sont autorisés à être curieux. » -William Zinsser

Si une entreprise est sérieuse au sujet du contenu, elle doit avoir un processus éditorial systématique. Cela vaut pour tout type de production de contenu, des blogs au contenu vidéo en passant par les infographies.

Par exemple, mes projets d’écriture de blog passent par sept couches, avec différents éditeurs pour chacune :

  • SEO fournit la recherche de mots clés.
  • Le stratège de contenu fournit des points principaux généraux et des sous-thèmes optimisés basés sur le travail avec le référencement.
  • Le référencement fournit des directives avec des mots clés cibles/mots clés associés/longueur moyenne/etc.
  • Processus d’écriture.
  • Premier processus d’édition.
  • Amélioration du référencement et deuxième processus d’édition.
  • Processus final de référencement/édition sur la page.

Tout au long de l’une de ces sept couches, il y aura des critiques. Mais ce n’est pas personnel. Il s’agit de fournir uniquement un travail de la plus haute qualité au client.

Comme un journaliste, tous les spécialistes du marketing de contenu doivent apprendre à accepter les critiques et à en tirer des leçons.

Vous voulez attirer autant d’yeux que possible sur n’importe quel projet. Parfois, les personnes les plus éloignées du processus peuvent rapidement repérer une erreur ou un domaine qui doit être amélioré.

9. Contenu/Calendriers éditoriaux fréquents et cohérents

L’un des plus grands secrets de productivité consiste à créer des blocs de temps pour une tâche spécifique. Certaines personnes ont des listes de tâches interminables, et d’autres se contentent de réserver du temps pour le « travail client ».

J’ai travaillé une fois avec quelqu’un qui annonçait toujours son nombre de tâches à la fin de la journée. La liste a atteint jusqu’à 150 tâches à faire à un moment donné ! Je suis sûr que 80 % de ces tâches étaient inutiles et auraient pu être supprimées ou déléguées.

Quoi qu’il en soit, c’est absurde.

Si vous ne placez pas réellement une tâche à faire dans un bloc de temps exact et que vous avez la discipline habituelle pour la suivre quotidiennement, cette liste de tâches ne fera que s’allonger, probablement avec un peu de stress et de poids supplémentaires.

les calendriers de contenu sont essentiels pour des campagnes de marketing de contenu réussies

Les meilleurs journalistes pensent de la même manière lors de la création de leurs calendriers de contenu.

La fréquence et la cohérence sont essentielles à un marketing de contenu solide. Cela aide à faire avancer l’histoire de votre marque en douceur.

Une entreprise devrait faire de même avec son calendrier de marketing de contenu. Certaines entreprises créent des calendriers annuels ou trimestriels. D’autres entreprises planifient le contenu d’un mois à l’autre en raison de la nature de leurs activités changeantes.

Peu importe jusqu’où vous voulez planifier à l’avance, ayez un calendrier de contenu pour chaque article de blog, article de blog invité, article sur les réseaux sociaux, vidéo ou tout autre article que vous produirez.

Encore une fois, les meilleures campagnes de marketing de contenu reposent sur une fréquence et une cohérence strictes. Faites de même si vous voulez avoir du succès à long terme.

10. Super concentration

Vous voulez du contenu bien écrit rapidement ?

Les journalistes sont habitués à effectuer des tâches d’écriture et à respecter les délais.

C’est là qu’il faut apprendre à tuer la distraction et à être super concentré.

J’ai récemment écrit sur l’augmentation de la productivité. Toutes les habitudes dont je parle dans cet article peuvent vous aider à devenir super concentré et à effectuer plus de travail de qualité en moins de temps (et avec moins de stress).

La plupart des leçons se sont envenimées en raison de mon travail dans le journalisme. Pour en savoir plus, je consulterais également le livre « Deep Work » de Cal Newport – il devient sérieusement « profond » pour devenir super concentré.

Pensées finales

Lorsque les entreprises commencent à réfléchir à leurs besoins en matière de marketing de contenu, l’embauche d’un journaliste est la chose la plus éloignée de l’esprit. La plupart des entreprises publient des annonces pour les rédacteurs, les concepteurs ou les rédacteurs de blogs pour répondre à ces besoins.

Mais ces entreprises manquent à l’appel. Un journaliste qualifié peut vous apporter de nombreux avantages et une grande valeur.

Journalistes :

  • Sachez quelles informations sont nécessaires pour équilibrer le contenu.
  • Peut respecter des calendriers éditoriaux stricts.
  • Peut aider une entreprise à se développer rapidement.
  • Vous aider à réussir avec crédibilité.

Surtout, un journaliste vous aidera à raconter une belle histoire sur le succès de votre entreprise en cours de route.

Davantage de ressources:

  • Pourquoi le marketing de contenu authentique est plus important que jamais
  • 21 conseils de marketing de contenu rapides et sales pour plus de trafic et de conversions
  • KPI de marketing de contenu : votre guide pour choisir les bons KPI pour le contenu

Instagram indique que les sites peuvent avoir besoin d’une autorisation pour intégrer des photos

0

Selon une déclaration de l’entreprise, les propriétaires de sites peuvent avoir besoin d’obtenir l’autorisation des utilisateurs d’Instagram avant d’intégrer leurs publications sur une page Web.

Newsweek est actuellement poursuivi pour violation du droit d’auteur par un photographe dont la publication Instagram a été intégrée sur son site sans autorisation expresse.

Les décisions prises dans ce cas pourraient avoir des implications durables pour les propriétaires de sites lorsqu’il s’agit d’utiliser des médias téléchargés sur Instagram.

Voici plus d’informations sur le procès, comment il se compare à un cas similaire du début de cette année et l’impact qu’il pourrait avoir sur les sites Web dans les années à venir.

Newsweek poursuivi pour violation du droit d’auteur

Newsweek a contacté un photographe pour obtenir l’autorisation d’utiliser l’une de ses photos.

Après avoir été refusé, Newsweek a plutôt intégré la publication Instagram du photographe sur son site. Maintenant, ils sont poursuivis pour cela.

La publication défend ses actions en disant que l’autorisation n’est pas requise car la photo a été intégrée à partir d’Instagram, plutôt que d’être téléchargée directement.

Voici ce que dit Instagram

Il est écrit dans les conditions d’utilisation d’Instagram que les utilisateurs fournissent une licence de droit d’auteur à Instagram chaque fois qu’ils téléchargent une photo.

Cependant, selon une déclaration fournie à Ars Technica, cette licence n’est pas étendue aux sites qui affichent des médias Instagram intégrés.

« Bien que nos conditions nous permettent d’accorder une sous-licence, nous n’en accordons pas pour notre API d’intégration.

Nos politiques de plate-forme exigent que les tiers disposent des droits nécessaires auprès des titulaires de droits applicables.

Cela inclut de s’assurer qu’ils ont une licence pour partager ce contenu, si une licence est requise par la loi.

Cela pourrait être une mauvaise nouvelle non seulement pour Newsweek, mais pour tous ceux qui intègrent des photos d’Instagram sur leur site Web.

Le procès est encore au stade préliminaire et Newsweek a tenté de faire rejeter l’affaire.

Un précédent remonté en avril 2020

Un précédent a été créé dans une affaire similaire en avril dans laquelle Mashable était poursuivi par un photographe pour avoir intégré une photo Instagram sans autorisation.

Mashable a fini par gagner l’affaire, car le juge a décidé que le photographe « avait accordé à Instagram le droit de sous-licencier la photographie, et Instagram a valablement exercé ce droit en accordant à Mashable une sous-licence pour afficher la photographie ».

Le juge présidant l’affaire Newsweek voit les choses différemment, affirmant qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour décider si les conditions d’utilisation d’Instagram prévoient une licence de droit d’auteur pour les photos intégrées.

Le précédent établi dans l’affaire Mashable aurait pu être un motif de rejet de l’affaire, mais la déclaration d’Instagram à Ars Technica rend les choses plus compliquées.

Instagram rend difficile pour d’autres sites d’utiliser l’argument de Mashable en déclarant que sa licence de droit d’auteur ne s’applique pas aux photos intégrées.

Newsweek ne peut pas prétendre avoir une sous-licence pour afficher des médias intégrés alors qu’Instagram indique explicitement le contraire.

Que doivent faire les propriétaires de sites ?

Afin de rester du bon côté, la chose la plus intelligente que les propriétaires de sites puissent faire est de demander la permission avant d’utiliser une photo d’Instagram.

Un simple message direct ferait très bien l’affaire. S’ils disent non, alors laissez-le là.

Jusqu’à ce qu’une décision soit prise dans le procès contre Newsweek, on ne sait pas quels droits les éditeurs ont lorsqu’ils intègrent des publications d’Instagram.

Source : Ars Technica

10 raisons pour lesquelles vous avez besoin d’une stratégie de contenu à long terme

0

Ce n’est un secret pour personne que le contenu prend du temps.

Cependant, certains spécialistes du marketing sont tellement concentrés sur la réduction de ce temps, sur le fait de couper les coins ronds juste pour « faire sortir quelque chose », qu’ils finissent par finir perdant dehors.

Que perdent-ils ?

La puissance inhérente à un contenu de haute qualité vous aide à :

  • Classement dans Google.
  • Établir la confiance avec les consommateurs.
  • Gagnez des prospects.
  • Convertir les prospects.

Le contenu précipité, quant à lui, vous donne le contraire.

Les spécialistes du marketing qui considèrent le marketing de contenu comme un sprint plutôt qu’un marathon pensent qu’ils peuvent écrire 20 articles de blog courts et de mauvaise qualité, les mettre en ligne et le faire.

Malheureusement, c’est une recette pour un échec majeur du contenu.

Pour que le contenu réussisse – vraiment réussi, avec les classements, les lecteurs engagés et les conversions pour le prouver – vous devez jouer le long jeu avec votre marketing de contenu.

Vous devez accepter le fait que cela peut prendre de six mois à un an (ou même plus, selon une étude) pour que votre contenu soit bien classé.

Vous devez comprendre que votre public cible est composé d’humains qui doivent être nourris et respectés continuellement au fil du temps si vous voulez leur confiance et, en fin de compte, leur adhésion.

Vous devez être pleinement conscient du fait qu’un bon contenu ne peut pas être créé à la hâte. Un bon contenu prend encore plus de temps, mais un bon contenu donne des résultats.

Voyons plus en détail pourquoi vous devriez jouer au long jeu avec du contenu.

Pourquoi se concentrer sur un marathon de contenu, pas sur un sprint, est une bonne chose pour votre marketing

Pensez un instant à une course à pied : c’est assez brutal, n’est-ce pas ?

Pour gagner une course à pied, vous n’avez pas nécessairement besoin de technique ou de style ; vous avez juste besoin de vitesse (au moins jusqu’à ce que vous deveniez un athlète professionnel sur piste, auquel cas le style et la forme sont d’une importance cruciale).

Pour cette raison, le vainqueur d’une course à pied n’est pas nécessairement le meilleur coureur du groupe. Mettez ce même vainqueur dans un 10 km et il s’épuisera probablement au début, n’est-ce pas ? Je parie que vous voyez où je veux en venir.

La même chose s’applique au contenu.

Alors que n’importe qui peut sprinter dans une direction générale vers la ligne d’arrivée avec un contenu de merde et des stratégies de contenu mal pensées, tous les spécialistes du marketing ne peuvent pas concevoir une stratégie efficace à long terme pour se classer systématiquement bien avec le contenu.

C’est la principale raison pour laquelle la stratégie de contenu à long terme est bien meilleure qu’une stratégie de contenu à court terme.

En plus d’être plus durable, l’approche à long terme est également plus sage et plus réfléchie.

Selon les mots de Tim Ferriss, « Il y aura toujours un besoin de haute qualité, et il y aura toujours un besoin de forme longue. »

Alors que les stratégies de contenu à court terme cherchent à produire des résultats instantanés et de courte durée, les stratégies de contenu à long terme permettent aux spécialistes du marketing de créer des liens avec leur public, de construire leur voix, de fournir une valeur réelle et de se classer de manière authentique et durable.

Pour cette raison, les spécialistes du marketing qui créent des stratégies de contenu à long terme publient souvent un contenu plus efficace, créent un public plus large et recueillent plus de partages à tous les niveaux.

10 raisons pour lesquelles une stratégie de contenu à long terme est meilleure

1. C’est une meilleure utilisation de votre argent et de vos ressources

Imaginez que vous fassiez un régime pour perdre du poids. Pendant deux semaines, vous ne mangez que des aliments entiers et sains et vous faites de l’exercice deux heures par jour.

Vous vous sentez bien et – hé! – vous perdez du poids. À la fin de ces deux semaines, cependant, vous arrêtez de faire de l’exercice et reprenez vos anciennes habitudes alimentaires.

Ce qui se produit?

Bien sûr, vous reprenez tout le poids et votre forme physique s’effondre.

Sans surprise, la même chose se produit avec le contenu. Indépendamment de ce que vous faites, le marketing de contenu nécessite de l’argent et des ressources.

Si vous payez quelqu’un pour inonder vos comptes de contenu pendant deux semaines, puis abandonnez complètement votre stratégie, vous pouvez parier que non seulement votre stratégie sera inefficace, mais que ce sera également un gaspillage de votre argent et de vos ressources.

Au lieu de cela, vous feriez bien mieux d’allouer vos ressources à une stratégie de contenu à long terme qui construira des lecteurs au fil du temps et vous aidera à maintenir des niveaux stables de trafic et de clics au fil des mois ou des années.

Au lieu de gaspiller vos ressources, cela les renvoie directement dans votre entreprise et garantit que vous créez de la valeur tout en établissant une base solide de contenu durable et pertinent.

2. Le contenu à long terme engage les lecteurs

Pour garder les lecteurs intéressés et engagés pendant une période prolongée, vous devez leur offrir un contenu complet et approfondi qui les aide à répondre à leurs préoccupations et à résoudre les problèmes.

Et cela signifie un contenu long, en termes de nombre de mots par article.

Ne pensez pas que ce n’est pas parce que nous vivons à une époque où la capacité d’attention est courte que le contenu long ne fonctionnera pas bien. En fait, c’est tout le contraire.

Une enquête Orbit Media a révélé que les blogueurs qui écrivent des articles plus longs (plus de 1 500 mots) obtiennent de meilleurs résultats.

Pourquoi le contenu long est-il si performant dans le cadre d’une stratégie de contenu à long terme ?

En plus d’offrir une valeur exceptionnelle aux lecteurs, le contenu long permet également à votre entreprise de renforcer son autorité et d’établir sa domination en mettant en valeur vos connaissances sur des sujets pertinents dans votre secteur.

3. Le contenu change tout le temps

Au fur et à mesure que les moteurs de recherche et les lecteurs progressent, la demande de contenu de qualité, informé et pertinent augmente sans cesse. Pour cette raison, une stratégie de contenu à long terme est la meilleure arme possible.

Conçu pour protéger les spécialistes du marketing contre le changement et les aider à maintenir leur trafic et leur lectorat malgré l’évolution des exigences en matière de référencement, de contenu et de marketing, le marketing de contenu à long terme permet à la stratégie d’absorber et de s’adapter aux tendances changeantes. Cela garantit un contenu plus efficace et une stratégie plus adaptative qui n’a pas à se démener pour suivre le rythme.

4. Le contenu à long terme est synonyme de contenu Cornerstone

Chaque bonne maison a besoin d’une base solide, et chaque bonne stratégie marketing a besoin d’un contenu de base pour offrir une valeur et une pertinence durables aux lecteurs.

Le contenu Cornerstone est un contenu à long terme qui peut ne pas attirer un grand nombre de clics dès le départ, mais qui reste précieux pendant des mois ou des années après la date de publication.

Considérez cela comme un acompte pour votre propre entreprise.

En fait, si vous regardez le blog de Tim Ferriss susmentionné, vous remarquerez que la plupart de ses articles de blog les plus populaires ont été écrits il y a jusqu’à deux ans. Comment est-ce pour une stratégie efficace à long terme?

En revanche, les stratégies de contenu à court terme visent en grande partie à bien se classer pour un mot clé ou une phrase spécifique, de sorte qu’elles négligent complètement le contenu fondamental.

Malheureusement, cela conduit à un site Web moins précieux et moins pertinent pour les utilisateurs de tous types.

Pour attirer des clics à long terme et s’assurer que les lecteurs d’un site Web sont engagés, divertis et consomment de la valeur à tout moment, le contenu de base devient plus un élément essentiel qu’un luxe.

5. Le contenu à long terme ne s’arrête pas avec une vente difficile

Dans l’environnement marketing d’aujourd’hui, il n’y a pratiquement rien que les clients détestent plus que d’être vendu durement.

Personne ne veut savoir pourquoi il ne peut pas vivre sans votre produit ou pourquoi il est essentiel pour lui d’« acheter maintenant ! »

Le plus souvent, ces approches aliènent simplement les clients et rendent plus difficile pour votre entreprise de vendre des produits naturellement.

Malheureusement, le hard-sell est souvent un ton pris par le contenu à court terme.

Parce que le contenu à court terme est insistant par nature, il est difficile de le concevoir pour qu’il ne pousse pas vos clients.

Par conséquent, les stratégies de contenu à court terme courent un risque élevé d’aliéner les clients et de rendre plus difficile la vente de vos produits.

Les stratégies de contenu à long terme, en revanche, ne font rien de tel. Parce qu’ils ne sont pas conçus pour susciter une réponse immédiate des lecteurs, ils cherchent à fournir de la valeur et de la pertinence plutôt que de l’insistance et de l’immédiateté.

En d’autres termes, ils réussissent à expliquer un problème, à aider le public à gérer le problème, puis à l’inviter à s’engager dans une discussion sur le problème.

Ceci, à son tour, est un moyen fantastique d’entretenir des relations clients à long terme et de s’assurer que votre entreprise continue de répondre aux besoins de vos clients.

6. La stratégie de contenu à long terme est un moyen efficace d’aborder les événements actuels

Pensez-vous qu’écrire sur les nouvelles tendances et les événements de l’industrie fait de vous un stratège de contenu à court terme ? Détrompez-vous.

Les blogs axés sur le contenu tendance sont extrêmement importants, et c’est une erreur de penser qu’il ne s’agit que d’une stratégie à court terme.

En fait, les nouvelles tendances peuvent être essentielles à votre stratégie à long terme et peuvent vous aider à faire de votre site Web la source d’informations à jour et pertinentes sur l’industrie.

Lorsque vous vous concentrez sur l’utilisation d’articles d’actualité à la minute comme un moyen d’améliorer et de renforcer votre stratégie de contenu à long terme, il est facile de voir comment vous pouvez améliorer la présence de votre marque et dynamiser votre entreprise dans son ensemble.

7. Le contenu à long terme se promeut lui-même

Ne pas promouvoir votre contenu est l’une des erreurs les plus dangereuses de toute l’industrie du marketing de contenu et, malheureusement, c’est l’une de celles que commettent de nombreux spécialistes du marketing.

Alors que le contenu à court terme a besoin d’une promotion agressive pour réussir, le contenu à long terme se promeut essentiellement.

Lorsque vous créez un contenu de haute qualité, approfondi, bien documenté et à long terme et que vous le diffusez à vos abonnés, il est facile de bien se classer pour le mot-clé que vous avez choisi.

Parce que le contenu à long terme est destiné à recueillir des clics et des partages au fil du temps, c’est un excellent moyen de créer des classements stables et à long terme qui peuvent augmenter votre placement SERP et améliorer votre position au fil du temps.

8. Le contenu à long terme est un bon contenu

L’une des différences entre le contenu à long terme et le contenu à court terme réside dans la priorité et l’intention.

En règle générale, les personnes qui s’engagent dans la poursuite et le développement de contenu à long terme sont beaucoup plus amoureuses du contenu.

Bien que tous les types de contenu soient importants, la création d’un bon contenu à long terme nécessite un état d’esprit et une série de priorités différents de la création de contenu à court terme.

Pour cette raison, les stratégies de contenu à long terme offrent souvent un meilleur contenu qui s’adresse plus efficacement aux lecteurs.

9. Le contenu à long terme crée efficacement un public

Lorsqu’il s’agit de construire une audience, vous ne voulez pas viser la plus large audience possible. Cela se traduira par un groupe de followers massif mais non engagé.

Au lieu de cela, vous souhaitez créer un public de personnes véritablement intéressées par votre concept et votre contenu et qui s’y engageront activement lorsqu’il sortira.

C’est l’un des domaines dans lesquels la stratégie de contenu à long terme est si puissante.

Aujourd’hui, moins de personnes ont la capacité d’attention pour le contenu à long terme (ou de longue durée), et en en faisant une grande partie de votre stratégie de contenu, vous pouvez créer un meilleur public et gagner des prospects plus qualifiés.

10. Le contenu à long terme est le meilleur pour le référencement

Le référencement est un mélange complexe de stratégies dont les entreprises ont besoin pour réussir en ligne.

En plus d’optimiser correctement le contenu, les entreprises qui souhaitent utiliser un bon référencement doivent également s’assurer que leur contenu est de haute qualité, pertinent et utile pour leurs lecteurs.

Bien que cela puisse être difficile avec une stratégie de contenu à court terme, une stratégie de contenu à long terme convient assez bien à l’objectif.

Outre le fait que le contenu à long terme est écrit en pensant au lecteur, il est plus facile de cibler un groupe de mots-clés avec une stratégie de contenu à long terme qu’avec une stratégie de contenu à court terme.

Enfin, chaque élément de contenu écrit dans une stratégie de contenu à long terme va stimuler et améliorer le référencement, contribuant à plus de visibilité en ligne et plus de clics sur votre site Web.

Les arguments en faveur d’une stratégie de contenu longue durée

Traiter le contenu comme un sprint plutôt que comme un marathon peut sembler plus facile au départ, mais c’est vraiment juste un moyen rapide de caler avec un contenu qui ne bouge pas l’aiguille.

Un bon contenu axé sur les résultats demande de la réflexion, du temps et des efforts. Il faut s’engager dans une stratégie à long terme car, par nature, le contenu ne fonctionne pas à court terme.

En fin de compte, le temps et l’engagement que vous investissez dans vos objectifs et votre stratégie à long terme seront payants avec des dividendes plus élevés et un retour sur investissement plus élevé. Et cela ajoute du temps bien dépensé.

Davantage de ressources:

  • Comment créer le plan de marketing de contenu ultime axé sur le client
  • 7 façons de configurer facilement une stratégie de contenu SEO
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : alphaspirit.it/Shutterstock

Les nouveaux annonceurs Instagram n’ont plus besoin d’une page Facebook

0

Facebook a annoncé cette semaine qu’à l’avenir, les nouveaux annonceurs aux États-Unis et en Turquie qui souhaitent promouvoir une publication Instagram n’auront plus besoin d’avoir une page Facebook.

« Vous pouvez désormais créer des publicités Instagram sans avoir de présence sur Facebook. Si vous faites la promotion d’une publication à partir de votre compte professionnel Instagram pour la première fois, vous n’aurez pas à vous connecter à un compte publicitaire Facebook ou à une page Facebook. – Page d’aide des publicités Instagram

Comment ça fonctionne

Les utilisateurs qui souhaitent promouvoir une publication peuvent accéder à leur profil Instagram et appuyer sur la publication qu’ils souhaitent diffuser en tant qu’annonce. Ils peuvent ensuite appuyer sur « Promouvoir » sous l’image de la publication.

Les options de ciblage d’audience, de budget, de durée de campagne et de destination publicitaire peuvent ensuite être sélectionnées.

Toutes les annonces seront soumises au même processus d’examen qu’auparavant.

La chose à noter est que ceci est UNIQUEMENT disponible pour les comptes qui font la promotion d’une publication pour la première fois, et il doit s’agir d’un compte professionnel. Ceux qui ont déjà promu des publications auraient auparavant lié leur Instagram à leur présence sur Facebook.

Cela affecte-t-il quelque chose pour les annonceurs existants ?

Ça ne devrait pas. Si vous avez déjà diffusé des publicités Instagram via votre compte Facebook Ads, tout se présentera et fonctionnera de la même manière.

Comment savoir si mon compte Instagram est connecté à un compte professionnel ?

Vous pouvez le vérifier en accédant à votre profil et en appuyant sur le symbole à trois barres en haut à droite. Appuyez ensuite sur « Paramètres ».

Dans la liste des Paramètres, appuyez sur l’option Paiements :

Les nouveaux annonceurs Instagram n'ont plus besoin d'une page Facebook

Appuyez sur la première option pour « Paiements promotionnels ».

Si vous voyez un numéro, votre compte Instagram n’est PAS connecté à votre présence sur Facebook.

Si vous voyez un nom, alors il EST connecté.

Pour plus de détails, vous pouvez lire leur article du centre d’aide.

Est-ce un gros problème ?

À première vue, cela pourrait sembler un peu « Et alors ? »

Mais prendre du recul et observer l’écosystème publicitaire peut rendre cela beaucoup plus intéressant qu’il n’y paraît à première vue.

Voici pourquoi:

Cela crée une petite scission entre Facebook et Instagram.

Traditionnellement, les publicités Instagram ne sont qu’une relation parent/enfant sur la plate-forme publicitaire Facebook. Il existe en tant qu’option de placement où les cases sont cochées.

Bien que vous ne puissiez certainement diffuser des publicités que sur Instagram, cette configuration parent/enfant signifiait qu’elle était finalement liée à votre page Facebook. Bien qu’il soit probablement trop difficile de démêler ces deux éléments dans la configuration actuelle du compte publicitaire de Facebook, cela fait un petit pas en avant pour en faire la norme pour l’avenir.

La croissance d’Instagram a été indéniable et vient de commencer à gagner du terrain parmi les plus de 35 ans qui s’accrochent à Facebook alors que les jeunes ont abandonné pour d’autres applications.

Il éloigne les dollars publicitaires Instagram de Facebook

Alors que Facebook affirme que cela n’a rien à voir avec les critiques récentes sur sa position sur la politique et le contenu douteux, le moment ne peut être ignoré. Les grandes marques ont publiquement réfléchi au boycott.

Six groupes de défense des droits civiques organisent un boycott sous la bannière #StopHateForProfit pour le mois de juillet, et Facebook n’est pas étranger à la polémique.

Bien qu’appartenant à la même société, la colère est généralement dirigée vers l’ombrelle de Facebook, l’application Instagram étant toujours considérée comme quelque peu distincte.

Instagram étant considéré comme le meilleur espoir de l’entreprise pour une croissance continue des revenus publicitaires à l’avenir, il doit être protégé. Ce changement n’accomplit pas cela, mais il signale que cela pourrait être dans l’esprit interne des stratèges des revenus de Facebook.

Pourquoi vous n’avez pas besoin d’être un expert en tout pour être un stratège efficace

0

Avec la montée de l’automatisation et l’impact imminent qu’elle aura sur ceux d’entre nous qui travaillent dans la recherche, l’une des choses sur lesquelles je me suis concentré est d’évoluer vers une approche plus large et plus stratégique dans notre travail pour les clients.

Je crois fermement que l’industrie devrait emboîter le pas.

Dans mon dernier article pour Search Engine Journal, j’ai parlé de la façon dont nous allons devoir changer nos attitudes en matière de rémunération et nous concentrer davantage sur le côté humain des choses, sur certains des éléments les moins «numériques».

À bien des égards, le mieux est de commencer à se concentrer sur la stratégie – même si c’est un mot qui a été, à mon avis, mal utilisé pendant des années, en particulier dans les agences.

Stormtroopers LEGO entourant quelqu'un à un bureau

Qu’est-ce qui ne va pas avec « Stratégie » ?

Entrez dans de nombreuses agences numériques et vous trouverez une cohorte de personnes avec le mot « stratège » dans leur intitulé de poste.

Il s’agira souvent de « stratège PPC », de « stratège SEO » ou occasionnellement de « stratège numérique ».

Malheureusement, un grand nombre de personnes qui ont ces titres ne « font pas de stratégie » comme nous en avons besoin, afin de fournir des résultats efficaces et des campagnes intégrées axées sur l’humain pour nos clients.

La plupart d’entre eux sont en fait des tacticiens.

Citons un instant Sun Tzu et «l’art de la guerre» (d’ailleurs, j’ai un ami qui pense que tout le volume pourrait être une bible pour la vie d’un spécialiste du marketing):

« Une stratégie sans tactique est le chemin le plus lent vers la victoire. La tactique sans stratégie est le bruit avant la défaite.

Cela semble impressionnant, mais qu’est-ce que cela signifie réellement?

Je vais voler mon ami susmentionné qui décrit ainsi la différence entre stratégie et tactique :

« La tactique est la façon dont vous gagnez la bataille. La stratégie est la façon dont vous gagnez la guerre.

Le fait est que la stratégie concerne vos objectifs et le plan global pour les atteindre.

Vous tracez le chemin vers votre objectif.

Les tactiques sont les mesures concrètes que vous prendrez pour y arriver.

La raison pour laquelle je pense que nous utilisons mal le mot dans les agences, c’est que nous ne savons pas vraiment ce qu’il signifie.

Si je vais demander à un stratège PPC une stratégie client, j’obtiendrai probablement un plan, peut-être pour les 3 à 6 prochains mois, décrivant les actions spécifiques qu’ils vont entreprendre pour atteindre les KPI d’un client.

En gros, c’est de la tactique.

Parfois, ils peuvent inclure une analyse des concurrents ou des résultats de l’industrie, mais pas toujours.

Si je demande quels sont les principaux objectifs commerciaux du client ou comment nous collaborons avec d’autres canaux marketing pour atteindre ces objectifs (même lorsque ces mêmes canaux sont gérés par une seule agence), la réponse tend à être qu’ils ne le font pas. t sais.

Pour ceux d’entre nous qui travaillent dans le marketing, quelle que soit la discipline ou l’étendue de nos rôles, la stratégie doit toujours être une vue d’ensemble.

Qu’est-ce qui compte vraiment pour le client et comment nous utilisons les ressources à notre disposition pour les amener là où ils veulent être.

Les étapes qui vous y mènent sont des tactiques. Nous devons « penser stratégiquement, agir tactiquement ».

Quelqu'un avec une boussole, debout sur une montagne, cherchant le chemin à suivre

« Je ne peux pas être un stratège »

J’ai passé beaucoup de temps dans plusieurs agences au cours de ma carrière.

Nous commençons à voir un grand changement vers moins de silos et plus d’intégration qui va donner des résultats beaucoup plus efficaces pour les clients et une plus grande satisfaction au travail si nous le faisons correctement.

Mais le plus grand obstacle auquel nous sommes confrontés pour y parvenir est le manque de stratèges.

Les agences ont le sentiment qu’elles doivent avoir tous les éléments et le personnel en place avant de passer à ces approches plus stratégiques, mais comme les stratèges sont difficiles à trouver, les agences ne changent pas et notre travail non plus.

Je parle à tant de gens qui sont vraiment enthousiasmés par l’idée d’élaborer une stratégie appropriée, de vraiment connaître l’entreprise d’un client et comment ils peuvent y faire une différence.

Pourtant, je reçois une réponse presque universelle de :

« J’aimerais bien, mais je ne peux pas être un stratège parce que je ne suis pas un expert en tout/je ne connais pas assez chaque canal. »

Je suis ici pour vous dire que cette ligne de pensée particulière est fausse.

L’une des choses les plus merveilleuses à propos de la recherche, qu’elle soit payante ou organique, est à quel point elle vous rend relativement bien équilibré – pour ne travailler que dans une seule discipline.

Avec suffisamment de temps dans votre rôle, vous êtes susceptible de toucher un grand nombre de domaines qui peuvent vous donner bon nombre des compétences nécessaires pour développer votre réflexion stratégique.

Creusons-les un peu.

Analyse des données

Un incontournable pour tout spécialiste du marketing de recherche – le travail que nous effectuons quotidiennement avec les données et les analyses nous aide à interpréter les données, les informations commerciales et, plus important encore, à le faire de manière exploitable.

Il ne suffit pas d’énoncer des chiffres ; nous devons fournir un « et alors ».

Données et informations sur les clients

Quiconque a passé du temps à travailler sur la recherche payante saura à quel point ceux-ci sont importants.

Nous pouvons utiliser ces données de plusieurs façons, mais l’exposition que nous y avons nous fait réfléchir à des choses comme les personnalités des clients, comment segmenter les données des utilisateurs et comment les besoins des utilisateurs peuvent différer selon le groupe auquel ils appartiennent.

Vous pouvez voir à quel point ce sont des compétences importantes qui peuvent facilement être appliquées au travail stratégique.

Le site Web

Sans sites web, nous n’aurions pas d’emplois !

Mais le travail que nous effectuons autour des sites va souvent de pair avec le CRO, en faisant des recommandations de page de destination, en examinant l’UX, et bien plus encore.

Lorsque nous pensons au rôle de la stratégie consistant à résoudre les problèmes commerciaux, être capable d’examiner l’ensemble du parcours client de bout en bout, y compris le site Web, est incroyablement puissant.

Recherche sur l’industrie et la concurrence

C’est certainement un domaine où ceux d’entre nous issus d’un milieu de recherche peuvent briller.

Une grande partie de notre travail consiste à examiner ce qui se passe, à la fois au sein de l’industrie et chez nos concurrents.

Une grande partie de l’élaboration d’une stratégie solide consiste à :

  • Comprendre les facteurs macro et micro affectant nos clients.
  • Pouvoir utiliser les compétences que nous avons pour analyser le profil ou le contenu des backlinks d’un concurrent.
  • Appliquer le même ensemble de compétences à un niveau plus large.

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en tout

Bien que vous ne soyez probablement pas un expert dans tous ces domaines, vous en saurez assez pour poser les bonnes questions – et pour moi, c’est vraiment ce qu’est la stratégie.

La curiosité, l’imagination et l’utilisation de questions pour guider vers les bonnes réponses sont essentielles.

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en tout – vous pouvez tirer parti de l’expertise approfondie que vous aurez dans un domaine tout en l’utilisant pour être très efficace, en perfectionnant vos compétences et en apprenant davantage au fur et à mesure.

Je ne vois pas non plus la stratégie comme un effort en solo – vous n’avez pas besoin d’être un expert en tout car vous travaillerez avec une équipe de personnes expertes dans ce qu’elles font.

Votre rôle consiste à façonner la conversation et à canaliser tout le monde pour élaborer un plan stratégique plutôt que tactique.

Pendant que vous élaborerez la stratégie, d’autres devront apporter leur contribution et également vous conseiller sur ce qui est faisable d’un point de vue tactique.

Dans un monde idéal, nous aurions une mer de diplômés que nous formons à la stratégie en tant que discipline spécifique et j’espère qu’un jour nous y arriverons, car de plus en plus de marques et d’agences voient la valeur d’une véritable stratégie intégrée approcher.

Mais jusqu’à ce que cela se produise, les vrais stratèges seront difficiles à trouver, et nous allons donc devoir nous adapter et évoluer, en intégrant la stratégie dans nos emplois et en pensant en dehors de nos bulles de canal jusqu’à ce que nous soyons assez nombreux pour que cela fonctionne.

Ne laissons pas le parfait se mettre en travers du chemin du bien.

Pourquoi vous n'avez pas besoin d'être un expert en tout pour être un stratège efficace

Et maintenant?

Je crois que dans une certaine mesure, la stratégie est l’affaire de tout le monde.

Nous pouvons avoir des stratèges, qui vivent et respirent, et qui sont des experts pour trouver les chemins dont nous avons besoin pour amener les clients là où ils veulent aller.

Mais tout le monde peut et doit commencer à penser stratégiquement. Que vous travailliez dans une équipe de livraison, un service client ou en interne dans une marque, nous avons tous un rôle à jouer.

Nous devons remettre en question notre façon de penser – si quelqu’un vient vous demander une campagne PPC, il est souvent trop facile et tentant de lui donner simplement ce qu’il a demandé.

Mais avant cela, la première chose à faire est de se demander « pourquoi ».

  • Pourquoi souhaitez-vous diffuser cette campagne ?
  • Qu’espérez-vous en tirer ?
  • Comment cela contribuera-t-il à vos objectifs marketing et commerciaux globaux ?
  • Quels sont ces objectifs ?
  • Quels facteurs pourraient avoir un impact sur notre capacité à livrer ?

Plutôt que d’offrir des services aux clients, réfléchissez à la façon dont vous pouvez proposer des solutions.

Les clients qui viennent nous demander une campagne ont des problèmes qu’ils doivent résoudre et nous avons peut-être de meilleurs outils pour les aider que celui qu’ils ont demandé – mais nous devons être ceux qui défient et guident nos clients.

Ils ne savent pas ce qu’ils ne savent pas – c’est pourquoi ils viennent nous voir en premier lieu en tant qu’experts.

J’espère que je vous ai fait réfléchir à ce que signifie réellement la stratégie et à la place qu’elle devrait avoir pour nous tous.

Dans mon prochain article, je commencerai à explorer des moyens simples mais efficaces de commencer à élaborer des stratégies pour vos clients.

Davantage de ressources:

  • Pourquoi vous devez améliorer vos compétences de pensée critique et comment le faire
  • Nous appelons votre bluff : 5 marketing numérique « dit » que vous devez arrêter tout de suite
  • La différence entre le marketing de contenu et la stratégie de contenu (et pourquoi vous avez besoin des deux)

Crédits image

Image en vedette : Pixabay
Image en post # 1: Unsplash
Image In-Post # 2: Unsplash