Accueil Tags Comment

Tag: Comment

Comment créer rapidement une enquête dans Google Forms et Microsoft Word

0

Alors que nous avons tendance à trop compliquer le référencement avec des mises à jour algorithmiques constantes et les meilleures pratiques, le fondement du marketing numérique réside dans les études d’audience et de marché.

De nombreux outils, tels que les planificateurs de recherche de mots clés et les systèmes de gestion de la relation client (CRM), nous aident dans cette recherche, mais les meilleures informations proviennent souvent des clients eux-mêmes.

C’est pourquoi, chaque fois que nous acquérons un nouveau client, nous aimons qu’il remplisse un formulaire identifiant les produits, les services et les conditions qui sont significatifs pour lui et son entreprise.

Heureusement, la technologie nous a permis de recueillir les commentaires des clients à grande échelle à l’aide d’outils tels que des enquêtes, des questionnaires et bien plus encore.

Je trouve les enquêtes particulièrement utiles car elles sont abordables, faciles à créer et offrent des informations sur les clients que vous ne pouvez pas trouver sans leur parler directement.

Cet article décrira les avantages des sondages pour le référencement, des conseils pour créer un sondage tueur qui offre un excellent aperçu et comment démarrer rapidement avec un en utilisant Google Forms ou Microsoft Forms.

Avantages des sondages pour le référencement

Abordabilité

La plupart des outils de sondage en ligne sont gratuits et ne vous facturent qu’après un certain nombre de soumissions.

De plus, les sondages demandent très peu de travail pour être créés et peuvent être utilisés en tandem avec toute promotion marketing pour recueillir plus de commentaires.

Rétroaction directe

Contrairement aux outils de recherche de mots-clés et de concurrents, les sondages vous permettent de communiquer directement avec les clients pour recueillir des commentaires sur votre entreprise ou votre potentiel marketing.

Utilisez des enquêtes pour déterminer votre potentiel marketing dans un créneau particulier ou pour évaluer la satisfaction des clients autour d’un nouveau produit ou service.

Personnalisable

Les sondages vous donnent un contrôle créatif total sur les questions et les réponses sur lesquelles les répondants peuvent cliquer.

Concevez votre enquête de manière à obtenir les résultats les plus précieux pour votre entreprise.

Outil de génération de leads

Les sondages et les quiz sont un excellent moyen de dialoguer avec les clients qui sont curieux de connaître votre marque et d’acquérir plus de prospects pour des campagnes de goutte à goutte ou des campagnes marketing supplémentaires.

Analytique en temps réel

La plupart des outils d’enquête fournissent des analyses en temps réel afin que vous puissiez ajuster votre modèle commercial pour refléter ces résultats.

10 étapes faciles pour créer un sondage pour votre entreprise

Bien que la création d’un sondage puisse être relativement simple, il est facile de compliquer votre sondage et de réduire votre taux de réponse en posant trop de questions ou en n’ayant pas d’objectif déclaré.

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous aider à créer un sondage en ligne à l’aide de l’un de vos outils préférés.

1. Indiquez votre objectif

Avant de créer une enquête, posez-vous quelques questions afin de déterminer la bonne marche à suivre pour votre entreprise, telles que : Quelles informations spécifiques dois-je recueillir à partir de cette enquête ?

Cette question sera le titre de votre enquête et la base de vos questions et réponses.

Une fois déterminé, écrivez une brève description sous le titre qui aide les gens à mieux comprendre pourquoi ils remplissent votre sondage.

En outre, demandez-vous si une enquête est le meilleur moyen d’acquérir ces informations par voie numérique.

Par exemple, si vous souhaitez lancer un nouveau produit, un groupe de discussion ou les commentaires directs des clients peuvent être plus bénéfiques qu’un sondage ou un quiz.

2. Recherchez votre public

Une fois que vous aurez déterminé l’objectif de votre sondage, vous devrez envoyer votre sondage au bon public.

Par exemple, si votre enquête vise à obtenir les commentaires des clients, vous souhaiterez envoyer votre enquête par courrier à toutes les personnes qui ont déjà effectué un achat auprès de votre entreprise ou qui sont inscrites à votre newsletter en ligne.

D’autre part, les enquêtes d’études de marché peuvent être envoyées à une large liste de diffusion de prospects froids avec lesquels vous n’avez pas encore engagé.

Utilisez vos recherches pour déterminer le bon public pour votre sondage.

Plusieurs outils, tels que SurveyMonkey, proposent des outils de recherche natifs pour vous aider à segmenter votre audience et à envoyer des sondages par la poste.

3. Trouvez le bon outil d’enquête

En fonction de vos outils internes et de la fréquence à laquelle vous prévoyez d’utiliser les enquêtes, il peut être judicieux de passer à un outil payant, tel que SurveyMonkey, qui dispose d’un système à plusieurs niveaux basé sur la durée de vos enquêtes.

Cependant, plusieurs outils de sondage en ligne gratuits sont disponibles, y compris les deux sur lesquels nous nous concentrons ici :

  • Formulaires Google.
  • Microsoft Word.

La plupart des outils offrent des fonctionnalités similaires, mais je recommande de prendre en compte les facteurs suivants avant de choisir un outil.

  • Prix: Êtes-vous facturé après l’envoi de X sondages ou questions ?
  • Modèles : Quels modèles cet outil propose-t-il et est-il facile de créer un modèle personnalisé ?
  • Logique de l’enquête : Cet outil d’enquête propose-t-il un formatage logique conditionnel pour m’aider à personnaliser mes enquêtes ?
  • Intégrations : Cette enquête s’intègre-t-elle facilement à mes outils de marketing par e-mail existants et à d’autres programmes de référencement ?
  • Fonctionnalité de tuyauterie : Cette enquête me permet-elle de diviser les questions en fonction des réponses pour obtenir les données les plus précises ?
  • Analytique: Quelles informations cet outil offre-t-il et répond-il à mes besoins ?

4. Rendre les questions faciles à comprendre

Lorsqu’il s’agit de rédiger des questions pour un sondage et leurs réponses, gardez vos questions simples et pertinentes.

Cela signifie éviter le jargon, les phrases interminables et poser des questions ouvertes sans réponses ouvertes.

Idéalement, chaque question devrait être formatée pour être posée dans un ordre linéaire. Ainsi, par exemple, si vous étudiez l’inflation, ne sautez pas des questions sur les produits de tous les jours aux questions sur les produits de luxe, puis revenez aux produits de base.

Gardez les questions linéaires afin que les répondants ne soient pas submergés ou confus. Cela garantira que vos réponses sont honnêtes et précises.

5. Gardez les questions limitées

Pour être aussi précis que possible, il peut être très tentant de poser plusieurs questions sur un sujet, mais vous devez équilibrer cette impulsion avec la capacité d’attention du lecteur.

N’oubliez pas que votre sondage prend du temps dans la journée de quelqu’un, alors respectez ce temps. Essayez de limiter les sondages à environ 10 questions ou moins dans la mesure du possible.

Réfléchissez aux questions qui vous apporteront les réponses les plus pertinentes à votre réponse. Par exemple, si vous recueillez des commentaires sur un produit, envisagez de demander :

  • Trouvez-vous ce produit utile?
  • Pensez-vous que le prix de ce produit est approprié ?
  • Quelle est la probabilité que vous recommandiez ce produit à un ami ?
  • Comment ce produit se compare-t-il à nos concurrents ?
  • Êtes-vous susceptible d’acheter à nouveau ce produit ?

6. Posez le bon type de questions

Vous devez également tenir compte du format dans lequel vous posez ces questions, car la manière dont vous posez ces questions influencera les résultats et la précision de votre enquête.

Par exemple, poser des questions par oui ou par non réduit la quantité de données que vous pouvez acquérir à partir d’une enquête. Donc, si vous voulez savoir combien les gens dépensent pour un produit, donnez-leur des réponses à choix multiples pour obtenir les résultats les plus précis.

De plus, les questions matricielles ou grilles doivent être utilisées avec parcimonie pour éviter de submerger les répondants.

Par ailleurs, les questionnaires matriciels n’ont de sens que dans des cas précis, comme les enquêtes de satisfaction client.

exemple d'enquête

7. Utilisez la logique conditionnelle pour garder les sondages ciblés

La plupart des outils de sondage en ligne offrent une large forme de logique conditionnelle qui vous permet de rendre vos sondages hyper ciblés et pertinents pour vos clients.

Par exemple, la logique de branchement ou de tuyauterie vous permet d’orienter les répondants vers différentes questions en fonction de leurs réponses.

De plus, la plupart des outils de sondage en ligne offrent également une « logique de saut », qui permet à certains répondants de sauter des questions qui ne sont pas pertinentes pour eux en fonction de leurs réponses précédentes.

8. Offrir des incitations pour remplir des sondages

Je recommande d’offrir aux clients des incitations à répondre à votre enquête afin d’améliorer les taux de réponse. Les remises et autres récompenses de fidélité sont un excellent moyen d’amener les gens à remplir des sondages sans les harceler avec plusieurs e-mails.

Cette stratégie est si populaire qu’il existe des sites Web dédiés à aider les gens à gagner un revenu en remplissant des sondages avec des récompenses rémunérées.

Bien sûr, gardez des incitations légères, afin que les personnes qui sont motivées à répondre à votre sondage ne soient pas uniquement motivées par l’argent et inscriront n’importe quoi dans la case de réponse.

9. Utilisez un CRM ou un outil de marketing par e-mail pour envoyer et gérer les réponses

Alors que certains outils comme SurveyMonkey sont conçus pour gérer la livraison et l’analyse des enquêtes, de nombreux outils comme Google Forms et Microsoft Forms ne le sont pas.

Envisagez d’intégrer ces outils à votre compte CRM ou de marketing par e-mail existant pour vous aider à diffuser et à recueillir les commentaires de vos réponses à l’enquête.

Diverses analyses, telles que les taux d’ouverture et le taux de clics (CTR), vous donneront un meilleur aperçu de la façon dont vous distribuez les sondages et des moyens d’améliorer le marketing sur ce front.

10. Collectez des données et agissez en conséquence

Enfin, le dernier conseil consiste à analyser les données trouvées dans vos sondages et à prendre des décisions éclairées en fonction de vos résultats.

En suivant les conseils ci-dessus, vos sondages devraient produire des résultats précis que vous pouvez utiliser pour apporter des changements précieux qui génèrent des revenus pour votre entreprise.

Comment créer rapidement une enquête dans Google Forms et Microsoft

Formulaires Google

Connectez-vous à Gmail, cliquez sur l’icône Google Apps dans le coin supérieur droit, puis cliquez sur l’icône pour Formes.

Cliquez sur l’icône plus (+) sous Commencer un nouveau formulaire.

Google Apps

Nommez votre formulaire, ajoutez une description en dessous et écrivez votre première question.

Onglet Questions Google Apps

Choisissez le format de la question et remplissez vos réponses.

Choix multiples Google Apps
Google Apps
évaluation de l'enquête

Créez une logique conditionnelle pour formater votre enquête en fonction des réponses (facultatif).

Google Apps
note de satisfaction

Comment créer rapidement une enquête dans Google Forms et Microsoft Word

Ajoutez du multimédia à vos questions à des fins d’image de marque et d’engagement (facultatif).

Addin multimédia aux questions de l'enquête

Envoyez votre sondage à votre liste de diffusion cible.

envoyer le formulaire

Note de l’éditeur : vous pouvez ajouter un formulaire Google à votre site en suivant les étapes ci-dessous.

  • Ouvrez votre formulaire et cliquez sur Envoyer.
  • À côté de « Envoyer via », cliquez sur l’icône Intégrer ().
  • Mettez en surbrillance le code HTML et sélectionnez Copier.
  • Collez le HTML dans votre site.

Formulaires Microsoft

Pour Mac

Connectez-vous à MS Word et cliquez sur les points de suspension à côté du bouton d’impression en haut.

De là, cliquez sur Plus de commandes en bas, puis cliquez sur l’onglet Ruban.

Cliquez sur la case qui dit Onglet Développeurpuis clique Enregistrer sous les outils d’auteur et de vérification onglet, cliquez Vueet assurez-vous que la case est cochée indiquant Afficher l’onglet Développeur.

ruban et barre d'outils
outils de création et de vérification
Onglet Affichage

Pour PC

Connectez-vous à MS Word et cliquez sur ce qui suit : Dossier > Choix > Personnaliser le ruban > Onglets principaux > (Vérifier) ​​Développeur > D’accord.

Puis clique: Préférences > Outils de création et de vérification > Vue > Onglet Développeur

Rédigez une liste de questions sur la page, puis insérez une « case à cocher » ou une « boîte combinée ». La case à cocher est destinée aux personnes souhaitant saisir une seule réponse, tandis que la zone de liste déroulante leur permet de saisir plusieurs réponses.

boîtes d'insertion de formulaires Microsoft

Cliquez avec le bouton droit ou contrôle-cliquez sur la case à cocher pour mettre à jour ses propriétés. Assurez-vous que la valeur par défaut n’est pas cochée et nommez la case pour faciliter l’organisation.

case à cocher options de champ de formulaire

Cliquez sur Protéger le formulaire pour empêcher les gens de modifier les questions de votre enquête.

protéger le formulaire

Envoyez votre enquête par e-mail aux clients dans votre e-mail Outlook.

Contrairement à Google Forms et à d’autres services, MS Word fournit une enquête de base sans logique conditionnelle et est mieux utilisé pour une petite campagne d’enquête.

Conclusion

La création d’un sondage est un excellent moyen de solliciter les commentaires des clients et de recueillir des données que vous pouvez utiliser pour vos campagnes marketing.

En suivant ces conseils, vous pouvez créer des sondages qui favorisent un engagement client plus élevé et constituent un précieux outil de génération de prospects et d’étude de marché pour votre entreprise.

Plus de ressources:

  • Top 6 des outils de sondage gratuits pour les spécialistes du marketing
  • 20 sources impressionnantes de données gratuites
  • 4 sources de données incontournables pour établir le bon contenu et le bon focus sur les mots clés


Image en vedette : VectorHot/Shutterstock

Comment acheter une entreprise en ligne (et où acheter)

0

Ce n’est un secret pour personne que la mouture de la culture startup peut être difficile à surmonter pour de nombreux jeunes entrepreneurs.

Le plus grand défi pour tout entrepreneur dans le monde des startups est peut-être d’obtenir un financement pour votre projet.

Bien qu’il puisse sembler plus coûteux d’acheter une entreprise existante, cela peut être financièrement plus avantageux et vous aider à échapper plus rapidement à vos dettes.

De plus, l’achat d’une entreprise existante est un excellent moyen pour les gens de s’impliquer dans l’entrepreneuriat sans le stress de créer une idée unique ou créative.

Tout comme l’achat d’une franchise, de nombreuses entreprises en ligne sont clé en main et vous permettent d’assumer les opérations sans faire de grands changements.

Avec l’explosion des ventes de commerce électronique totalisant plus de 5 billions de dollars de vente au détail en 2021, je recommande à de nombreux nouveaux entrepreneurs de se tourner vers les entreprises en ligne.

Il existe des millions de sites Web, d’applications et de logiciels que vous pouvez trouver à peu de frais et les rendre incroyablement rentables avec un minimum d’effort.

Pour aider les entrepreneurs à démarrer, voici un aperçu des avantages de l’achat d’une entreprise en ligne et des diverses avenues pour trouver la meilleure offre.

Les avantages de l’achat d’une entreprise en ligne existante

Saviez-vous que 18 % des entreprises échouent la première année et que près de la moitié de toutes les entreprises échouent dans les cinq ans ?

Malheureusement, les startups sont des entreprises très risquées, c’est pourquoi de nombreux investisseurs hésitent à financer les startups de jeunes entrepreneurs.

Bien que les entreprises en ligne aient la flexibilité de réduire certains des risques et des coûts des frais généraux associés à un magasin physique, aucune startup n’est entièrement à l’épreuve des risques.

Pour cette raison, l’achat d’une entreprise en ligne existante et prospère peut réduire considérablement vos risques, vous aider à capitaliser immédiatement sur votre investissement et à vous lancer dans l’entrepreneuriat.

Les avantages de l’achat d’une entreprise en ligne existante comprennent :

  • Risque réduit : L’achat d’une entreprise établie avec un modèle commercial éprouvé élimine une grande partie des risques et des conjectures de votre plan d’affaires. Bien qu’aucune entreprise ne soit à l’abri des risques, vous pouvez être assuré qu’une voie établie vers la rentabilité vous est ouverte si vous choisissez de la suivre.
  • Flexibilité accrue : L’une des raisons pour lesquelles je préfère une entreprise en ligne est la flexibilité que vous obtenez en opérant sur le Web. Vous pouvez établir votre entreprise n’importe où, travailler de n’importe où et embaucher toute personne ayant accès à un ordinateur et à Internet.
  • Portée mondiale: Les entreprises en ligne ne sont pas limitées par l’emplacement et peuvent commercialiser des personnes dans le monde entier en utilisant des publicités en ligne et des stratégies de référencement traditionnelles.
  • Revenus stables : L’un des plus grands défis de toute entreprise est de sortir du rouge et de surmonter la dette initiale pour devenir rentable. Heureusement, l’achat d’une entreprise établie vous permet de puiser dans une source de revenus existante en échange d’une importante somme initiale. Bien sûr, certains peuvent ne pas avoir de revenus solides ou nuls, mais au moins vous aurez des données pour améliorer les choses.
  • Marque établie : Une autre façon pour les entreprises établies de réduire les risques consiste à vous donner accès à une clientèle établie et à une stratégie de marque. Vous pouvez gagner du temps sur les études de marché et exploiter des stratégies de marketing/branding éprouvées qui donnent des résultats positifs.
  • Equipe clé en main : Non seulement une équipe établie réduit la nécessité de créer une équipe à partir de rien, mais l’équipe dont vous héritez devrait déjà connaître votre modèle d’entreprise et les produits/services que vous vendez.
  • Produits/services éprouvés : Les entreprises établies ont le luxe de puiser dans des produits existants qui offrent de la valeur à vos clients. Bien que certaines itérations puissent être en magasin, vous pouvez gagner beaucoup de temps sur les études de marché et les processus coûteux de développement et de test de produits qui ralentissent le développement de l’entreprise.
  • Relations fournisseurs existantes : Enfin, avoir établi des relations avec les fournisseurs dans l’environnement mondial d’aujourd’hui est un luxe qui ne peut être ignoré. Entre des problèmes de chaîne d’approvisionnement constants, le fait d’avoir un fournisseur établi pour tous vos besoins commerciaux peut vous aider à démarrer rapidement.

Les types d’entreprises en ligne les plus rentables

Après avoir compris les avantages de l’achat d’une entreprise en ligne, la question devient : quel type d’entreprise souhaitez-vous acheter ?

Bien que ce choix dépende de vos préférences personnelles, j’ai dressé une liste des entreprises en ligne les plus rentables et les plus populaires dans lesquelles tout le monde peut entrer.

  • Vente de noms de domaine.
  • Boutiques de commerce électronique.
  • Blogs en ligne.
  • Entreprises SaaS.
  • Développeurs d’applications mobiles et web.
  • Entreprises de dropshipping/places de marché de revendeurs.
  • Partenaires affiliés.
  • Fournisseurs de services numériques.
  • Opérateurs de sécurité réseau.
  • Plateformes virtuelles de formation/éducation.
  • Entreprises exploitées par blockchain.
  • Assistants virtuels.
  • Fournisseurs d’enquêtes.

Comment acheter une entreprise en ligne : 3 approches

Contrairement à un magasin physique avec une grande pancarte « À vendre » accrochée à sa fenêtre, vous ne savez peut-être pas par où commencer pour rechercher des entreprises en ligne.

Généralement, il existe trois approches différentes pour trouver et acheter une entreprise ou un magasin en ligne.

Achat direct

Le moyen le plus simple d’acheter une boutique en ligne consiste à contacter directement le propriétaire d’une boutique et à effectuer un achat direct. Cependant, trouver une entreprise en ligne directement peut être plus difficile.

Vous pouvez utiliser les médias sociaux, y compris LinkedIn, pour trouver tous les propriétaires d’entreprise qui ont mis leurs sites Web en vente.

Une autre option peut être de contacter directement le propriétaire du site d’une entreprise que vous aimez en utilisant les coordonnées indiquées sur son site Web ou sur ce site pour voir s’il est disposé à vous vendre son entreprise ou son site Web.

Échange en ligne

Une autre façon d’acheter directement une entreprise en ligne consiste à trouver une entreprise à vendre sur un échange en ligne.

Les échanges vous offrent de précieuses informations financières et de contact et des prix d’inscription afin que vous puissiez faire une offre.

Ces échanges offrent un lieu sûr pour acheter et vendre une entreprise en ligne, bien que certains puissent être configurés comme une vente aux enchères. Quelques-uns sont énumérés plus loin dans cet article.

Courtier en ligne

Enfin, si vous n’avez pas le temps ou les connaissances nécessaires pour déterminer quelle activité en ligne convient à votre portefeuille, vous pouvez engager un courtier en ligne.

Ces courtiers offrent les mêmes services que dans le secteur financier ou immobilier, offrant une diligence raisonnable pour prendre la meilleure décision pour votre résultat net.

Vous pouvez trouver des courtiers utilisant bon nombre des plateformes que je liste ci-dessous pour acheter des annonces individuelles.

Les courtiers viendront avec leurs honoraires, mais ils peuvent vous assurer de trouver une entreprise rentable et adaptée à votre bien-être financier.

Comment évaluer un achat commercial en ligne

Certains investissements commerciaux sont meilleurs que d’autres. Pour vous assurer d’obtenir la meilleure offre pour votre achat, j’ai décrit quelques considérations pour vous aider à évaluer une entreprise potentielle à vendre.

  • Modèle d’affaires: Analysez le modèle de revenus de votre entreprise cible et sa rentabilité. Quels sont les flux de revenus de cette entreprise et sont-ils stables pour l’avenir ? Creusez plus profondément et regardez à partir de quels canaux cette entreprise commercialise, comment elle traite les paiements en ligne et même quelles lois elle doit suivre dans les pays étrangers. Obtenir une analyse complète du modèle de revenus d’une entreprise avant l’achat réduira les inconnues et vous aidera à planifier les pièges à venir.
  • Dépenses/coûts : Vous devez évaluer le bilan d’une entreprise pour voir quels passifs peuvent peser sur la croissance future ou toute dette impayée qui doit être remboursée.
  • Valeur SEO : Le trafic en ligne est un indicateur clé de la valeur future potentielle d’une entreprise. Cependant, vous devez comprendre comment cette entreprise monétise ce trafic et à quel point ce trafic est stable. Cette entreprise tire-t-elle la majeure partie de son trafic des annonces ou de quelques blogs ? Ce n’est peut-être pas un investissement stable à long terme.
  • Valeur de la marque: Le calcul de la valeur de la marque peut nécessiter des formules différentes, mais je recommande de calculer la valeur à vie du client (CLV) et le retour sur investissement marketing d’une entreprise pour une estimation approximative de la valeur de sa marque. De plus, vous pouvez effectuer une évaluation du marché ou des revenus pour voir la valeur potentielle d’une entreprise en fonction de ses fondamentaux.
  • Sentiment en ligne : Comme la valeur de la marque, le sentiment et la réputation en ligne peuvent être davantage une interprétation subjective. Néanmoins, consulter des avis en ligne et utiliser des outils d’écoute sociale pour voir comment une marque est perçue peut indiquer sa valeur future à l’avenir.
  • Potentiel de gains futurs : Le potentiel de croissance future est un excellent moyen d’évaluer si une entreprise en ligne a le potentiel de croître et d’augmenter sa rentabilité au fil du temps. Cette analyse vous évite d’acheter une entreprise dans un secteur mourant et vous permet également d’acheter des entreprises sous-performantes à prix réduit.
  • Conditions d’achat : Bien sûr, n’oubliez pas de revoir les termes et conditions d’achat avec un avocat avant de signer un contrat pour vous assurer que tout est en ordre.
  • Raison de la vente : Enfin, il n’est jamais inutile de demander à un propriétaire d’entreprise pourquoi il vend une entreprise. La raison pourrait être anodine, comme l’âge, ou les dettes impayées pourraient facilement obscurcir tout accord.

Conseils pour évaluer avec précision une entreprise en ligne

Enfin, avant d’acheter une entreprise, vous devez apprendre à évaluer une entreprise de manière appropriée. Bien que la décision d’acheter une entreprise puisse être plus une intuition, l’acquérir au bon prix peut être une décision quantitative.

Calculer l’EBITDA

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) est une formule d’évaluation neutre qui analyse les flux de trésorerie d’une entreprise sans trop d’intrants.

Essentiellement, l’EBITDA vous indique la rentabilité d’une entreprise en fonction de sa structure de capital et de ses flux de trésorerie.

Cependant, l’EBITDA doit être utilisé avec d’autres évaluations et ne remplace pas le revenu net ou le bénéfice brut d’une entreprise après prise en compte des impôts, des intérêts, etc.

Utiliser la méthode d’évaluation SDE

La méthode des gains discrétionnaires du vendeur (SDE) est une formule très simple pour déterminer la rentabilité d’une entreprise après prise en compte des dépenses. La formule est la suivante :

SDE = revenue - cost of goods sold - operating expenses + owner compensation

SDE est tout aussi bonne représentation de la valeur commerciale que l’EBITDA, mais peut être plus utile pour les entreprises ayant des structures d’entreprise plus importantes avec beaucoup plus de facteurs internes, tels que la rémunération et les avantages du propriétaire.

Multipliez les revenus des 12 derniers mois par un facteur

La plupart des entreprises vous donneront une copie de leur bilan ou de leurs revenus des 12 derniers mois pour illustrer leur rentabilité.

Additionnez les revenus des 12 derniers mois, puis multipliez par un facteur compris entre 3,5x et 6x, en fonction de l’âge de l’entreprise, des années de rentabilité prévues et d’autres paramètres financiers.

Au bas de l’échelle, nous vous recommandons de multiplier par 3 vos revenus des 12 derniers mois pour la plupart des entreprises de commerce électronique et jusqu’à 5x ou 6x pour plus de contenus ou de sites Web basés sur l’information.

Vous pouvez également appliquer ce facteur à vos calculs d’EBITDA et de SDE pour une estimation approximative du rapport prix/valeur. Cependant, les multiples de SDE seront inférieurs à l’EBITDA, car SDE prend en compte davantage de facteurs, tels que le salaire et les avantages sociaux, ce qui entraîne une valorisation plus élevée.

Ajouter un taux d’actualisation pour le manque de négociabilité et les dépenses annualisées

Bien que ces formules permettent d’estimer la valeur totale d’une entreprise à partir de ses bénéfices, ces valeurs ne tiennent pas compte d’autres variables, telles que les dépenses et la valeur marchande.

Je recommande d’ajouter un taux d’actualisation pour la commercialisation, en donnant aux entreprises plus difficiles à commercialiser (c’est-à-dire B2B et fabrication) un taux d’actualisation plus élevé que les magasins de détail qui sont plus faciles à commercialiser auprès d’un large public.

Votre taux de remise peut être aussi bas que 3% sur le bas de gamme pour un magasin de commerce électronique établi et jusqu’à 17% ou 20% pour une petite marque SaaS.

De plus, appliquez une petite réduction pour toutes les dépenses annualisées qui rongent vos revenus, y compris les frais administratifs et bancaires. Plus votre pourcentage de dépenses annualisées par rapport aux revenus est élevé, plus votre remise devrait être élevée.

Maintenant que vous comprenez ce qu’il faut rechercher et comment fixer le prix d’une entreprise en ligne, j’ai pensé qu’il serait utile d’énumérer quelques échanges en ligne que vous pouvez consulter pour commencer à rechercher des entreprises en ligne verticalement.

9 plateformes pour acheter et vendre des entreprises en ligne

Malheureusement, l’échange d’applications de Shopify a récemment été supprimé, ce qui signifie que vous devrez vous tourner vers d’autres sites pour acheter des magasins et des entreprises de commerce électronique.

Néanmoins, ces 10 sites Web et échanges vous permettront de rechercher et de trouver une entreprise en ligne à acheter.

1. Flippa

Flippa est l’un des meilleurs échanges en ligne pour les entreprises en ligne, permettant aux particuliers de rechercher dans les listes comme ils le feraient sur Zillow ou Redfin.

Mieux encore, Flippa fournit des mesures financières précieuses, telles que les bénéfices mensuels, les multiples de bénéfices, les multiples de revenus et l’âge du site Web.

Application Flippa

Vous pouvez même rechercher des catégories individuelles sur le site, en utilisant des filtres, tels que « SaaS », pour trouver une entreprise SaaS à vendre.

2. Les palmes de l’Empire

Empire Flippers est un autre excellent site pour les personnes qui cherchent à acheter une entreprise via un courtier ou un échange direct.

Cette plate-forme vérifie au préalable les acheteurs et les vendeurs et fournit même des données de Google Analytics et d’autres sources en ligne pour vous aider à analyser au préalable la valeur d’une entreprise.

3. FE International

FE International vous permet d’acheter et de vendre de grandes entreprises avec un intérêt d’investisseur dans les secteurs verticaux du SaaS, de la technologie, du contenu et du commerce électronique.

Contrairement à d’autres plateformes, FE International fournit des services de conseil pour les fusions et acquisitions, la comptabilité, la planification de sortie, et bien plus encore.

4. Projecteurs latéraux

Sideprojectors est un marché unique pour les personnes qui cherchent à acheter des projets commerciaux parallèles pour un peu d’argent supplémentaire.

La plupart des sites Web que vous trouverez seront construits avec une automatisation pour les activités, telles que le jalonnement de crypto, la livraison directe, la publicité et tout ce à quoi vous pouvez penser.

Heureusement, ce site vérifie tous les acheteurs et vous pouvez acheter un projet parallèle pour aussi peu que quelques milliers de dollars.

5. AcquérirBase

AcquireBase est une bourse relativement nouvelle spécialisée dans les sites Web de démarrage et les entreprises à bas prix.

Bien que ces projets puissent nécessiter un peu plus de travail, ils pourraient vous fournir le parfait intermédiaire pour accrocher une entreprise en ligne réussie à bas prix avec une marque établie.

6. Motion Invest

Motion Invest est un échange tiers spécialisé dans les sites Web à contenu spécifique.

Cet échange fournit des services d’évaluation gratuits et constitue une excellente source pour trouver des blogs et des sites Web d’information dans votre créneau.

7. Blogs à vendre

BlogsforSale est plus une option de boutique pour trouver des blogs spécialisés, tels que les blogs de maman.

De plus, ce site fournit une multitude d’outils utiles, tels que des recherches de diligence raisonnable et des outils d’évaluation gratuits, pour vous aider à établir le prix de toute entreprise que vous cherchez à acheter ou à vendre.

8. Sorties d’entreprise

Business Exits est un autre échange en ligne standard conçu pour aider les gens à vendre leur entreprise en ligne et à conclure des ventes rapidement et efficacement.

Je recommanderais certainement ce site aussi fortement que Flippa ou Empire Builders, surtout si vous vendez votre entreprise.

9. Latone

Latona’s est une société de courtage en ligne qui peut vous aider à acquérir des entreprises en ligne via une large gamme d’outils et de listes.

Recherchez des entreprises parmi les listes et utilisez leur puissant outil de recherche pour vous aider à trouver une entreprise en ligne qui vous convient.

Plates-formes et idées supplémentaires

Si vous n’avez pas trouvé d’entreprise en ligne qui réponde à vos besoins, vous pouvez toujours utiliser les plates-formes existantes pour créer une entreprise dans n’importe quel créneau.

Par exemple, aucune entreprise en ligne ne peut fonctionner sans nom de domaine, alors pourquoi ne pas en faire une entreprise ?

S’il est fait correctement, l’achat de noms de domaine est un excellent moyen de gagner de l’argent à très peu de frais.

De plus, d’autres ressources, telles que Fulfillment by Amazon, peuvent fournir une excellente source de revenus en faisant du dropshipping.

Et le marketing d’affiliation est un excellent moyen de capitaliser sur une marque établie en utilisant très peu de travail de marketing.

Conclusion

Avec autant de secteurs d’activité différents et de façons de gagner de l’argent en ligne, vous n’avez pas toujours besoin d’une idée nouvelle ou unique.

Parfois, acheter une entreprise établie et lui donner votre propre spin peut être un excellent moyen de réaliser des bénéfices instantanés lorsque d’autres personnes se débattent en tant que startups.

Plus de ressources:

  • Stimulez les ventes en ligne avec ces 5 optimisations de recherche
  • Guide de référencement local pour le commerce électronique et les commandes en ligne
  • Marketing e-commerce : le guide définitif


Image en vedette : Eakrin Rasadonyindee/Shutterstock

Cheminement de carrière dans les médias sociaux : comment commencer

0

Le paysage des médias sociaux a radicalement changé depuis que nous avons commencé à utiliser Facebook au milieu des années 2000.

De nos jours, les entreprises s’appuient fortement sur les plateformes de médias sociaux pour se connecter avec leurs clients et créer des communautés autour de leurs marques.

En conséquence, de nombreuses personnes se lancent dans le marketing des médias sociaux à mesure que de nouvelles opportunités se présentent et que des cheminements de carrière se développent. Mais il peut être difficile de savoir par où commencer.

Quelles étapes dois-je suivre pour commencer ma carrière dans les médias sociaux ? Est-il possible de devenir un professionnel du marketing des médias sociaux sans expérience préalable ni diplôme ?

Je répondrai à ces questions et à bien d’autres dans ce guide de carrière sur les réseaux sociaux.

Comment commencer

Comme pour la plupart des cheminements de carrière, cela devient plus facile une fois que vous savez ce que vous faites.

La première étape consiste à décider sur quelles plates-formes vous souhaitez en savoir plus, à les rechercher et à les utiliser. Si vous êtes déjà à l’aise et avez un profil avec des plateformes spécifiques, telles que Facebook ou Twitter, vous devriez déjà avoir une base de connaissances.

Une fois que vous avez maîtrisé les bases, vous devriez également envisager de développer votre compréhension d’autres plates-formes telles que LinkedIn, Pinterest, TikTok et Instagram.

La meilleure façon de démarrer avec le marketing des médias sociaux est de développer votre audience sur vos profils. C’est le meilleur endroit pour les essais et les erreurs. Et cela aidera à clarifier les plateformes sur lesquelles vous souhaitez réellement travailler au cours de votre carrière.

Une fois que vous avez compris les différentes plateformes, vous pouvez commencer à développer vos compétences en matière de médias sociaux.

Compétences essentielles

Au fil des ans, les entreprises se sont appuyées sur les réseaux sociaux pour mieux comprendre la psychologie des consommateurs et sonder l’opinion publique.

Cela leur a permis d’identifier les tendances ou les changements avant qu’ils ne se produisent. Mais de quelles compétences avez-vous besoin pour identifier ces tendances ou créer des publications engageantes sur les réseaux sociaux ?

1. Rédaction

Maintenant, je ne parle pas du droit d’auteur ou des droits de propriété intellectuelle. Je parle de créer une copie convaincante pour commercialiser une marque, un produit ou un service.

Même si vous n’avez pas de formation en écriture, vous pouvez toujours développer les compétences nécessaires pour devenir un rédacteur efficace. Faites attention aux publicités et aux publications sur les réseaux sociaux aujourd’hui.

Qui réussit et quelles marques manquent clairement la cible ? Vous pouvez commencer à pratiquer la rédaction en éditant simplement une copie de marque qui manque la cible.

Bien que la rédaction soit une carrière en soi, il est important de pratiquer et de perfectionner l’art de la copie sur les réseaux sociaux.

2. Recherche et analyse

Que vous recherchiez une marque et ses concurrents pour vous familiariser avec le terrain ou que vous trouviez le bon moment pour publier, devenir un bon chercheur vous fera gagner du temps et vous aidera dans le marketing des médias sociaux.

Vous devrez également être capable d’interpréter les indicateurs de performance clés (KPI) pour différentes marques. Ceci est généralement basé sur les informations de la plate-forme ou d’autres programmes utilisés pour analyser les performances des médias sociaux.

Comprendre et utiliser les informations fournies par les plateformes et les programmes de médias sociaux sont des compétences nécessaires à avoir dans ce cheminement de carrière. Et les choses changent rapidement en ligne, et ce n’est pas différent pour les médias sociaux, donc devenir un grand chercheur et analyste est une voie bénéfique.

3. Comprendre la personnalité et le ton de la marque

Si vous travaillez en tant que gestionnaire de médias sociaux indépendant ou avec une agence de marketing, vous devrez être capable de comprendre un guide de marque.

Ces guides incluent généralement le ton de la marque, les couleurs, les polices et la personnalité du marché cible.

Étonnamment, toutes les marques n’ont pas cela, et parfois, vous devrez aider à établir un guide de marque pour une entreprise.

Comprendre et utiliser un guide de marque vous aidera à garder le ton et la personnalité appropriés lorsque vous vous adressez aux clients et créez une copie des médias sociaux pour les marques.

4. Développement créatif

Vous devrez développer une perspective créative incorporant l’identité de la marque lors de la production de vidéos et de graphiques pour les publications d’une marque. De plus, rester dans les couleurs et les types de police de la marque peut aider à créer une unité entre les publications.

Désormais, vous n’avez plus besoin d’être un graphiste expert pour créer des publications sur les réseaux sociaux. Il existe de nombreuses plateformes gratuites, comme Canva et Adobe Express, qui peuvent vous aider à créer des publications professionnelles et uniques sur les réseaux sociaux.

5. Service client

Si vous suivez la voie du gestionnaire de médias sociaux, vous surveillerez également probablement les commentaires et les messages directs des comptes de médias sociaux d’une marque.

Le service client nécessite généralement une réflexion critique et une résolution de problèmes, dont vous aurez également besoin dans ce domaine professionnel.

De plus, il sera important d’être poli, de répondre rapidement et de manière approfondie et de savoir à qui adresser vos questions si vous ne pouvez pas y répondre vous-même.

Éducation recommandée

Il existe de nombreuses façons de vous renseigner sur le marketing des médias sociaux, depuis l’obtention d’un baccalauréat en gestion des médias sociaux, le stage et l’acquisition d’une expérience pratique, des cours en ligne et d’innombrables ressources en ligne gratuites.

Si vous êtes entièrement nouveau dans le domaine et que vous souhaitez vraiment en savoir plus sur la gestion des médias sociaux, obtenez un baccalauréat en marketing ou en gestion des médias sociaux. Les cours de ces programmes peuvent jeter les bases pour comprendre le monde des affaires et vous préparer avec les compétences dont vous avez besoin et pratiquer et exceller dans le domaine.

Si vous n’êtes pas entièrement convaincu par le domaine professionnel ou si vous souhaitez simplement approfondir vos connaissances, vous pouvez suivre un séminaire ou un cours sur la gestion des médias sociaux ou une compétence spécifique.

Par exemple, disons que vous voulez vous améliorer en rédaction. Essayez la Comprehensive Copywriting Academy (CCA) ou Copy Posse.

Vous bénéficierez énormément de l’apprentissage de la rédaction et de la gestion des marques grâce au cours CCA.

Habituellement, des cours en ligne comme ceux-ci vous permettent également de rejoindre des communautés en ligne, comme des groupes Facebook privés. Ces groupes peuvent aider à donner des commentaires sur les cours, répondre aux questions et même vous aider à décrocher un emploi.

Vous pouvez également lire des ressources en ligne telles que la nôtre sur la stratégie des médias sociaux et la publicité sur les médias sociaux. Il existe de nombreux articles, outils et livres électroniques en ligne excellents et gratuits qui peuvent vous aider à rester au courant des tendances des médias sociaux et à en apprendre davantage sur des compétences et des stratégies spécifiques.

Rôles disponibles dans le cheminement social et professionnel à suivre

Aujourd’hui, les médias sociaux jouent un rôle crucial dans la publicité, le service client et la gestion de la marque. Les spécialistes du marketing des médias sociaux jouent un rôle essentiel pour aider les entreprises à évoluer et à se développer.

Plusieurs cheminements de carrière sont disponibles, du gestionnaire de médias sociaux indépendant au stratège des médias sociaux. Voici quelques cheminements de carrière que vous pourriez envisager :

Stratège des médias sociaux

Un stratège des médias sociaux aidera à développer la stratégie de la marque pour chaque plateforme de médias sociaux en ligne.

Ils aideront à identifier et à suivre les KPI pour s’assurer que la stratégie de médias sociaux reste sur la bonne voie. Cela pourrait inclure la surveillance des abonnés entrants, des likes, des partages, des mentions et des commentaires sur les publications.

Ce rôle travaillera probablement avec différentes équipes au sein de la marque pour créer un portail cohérent et précis de la marque. Ils devront également comprendre l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) et comment l’intégrer dans la stratégie des médias sociaux.

En moyenne, les stratèges des médias sociaux gagnent entre 46 000 $ et 73 000 $.

Gestionnaire des médias sociaux

Un gestionnaire de médias sociaux doit savoir comment créer du contenu pour divers réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, YouTube, Instagram et TikTok. Le responsable des médias sociaux doit également comprendre comment optimiser chaque plate-forme et utiliser des outils d’analyse pour mesurer les performances.

De plus, un responsable des médias sociaux doit être capable de communiquer efficacement avec les publics internes et externes.

Comme mentionné précédemment, vous devrez également utiliser vos compétences en service client pour répondre aux commentaires et aux messages directs sur chaque plateforme.

Votre revenu peut varier selon que vous êtes un pigiste ou que vous travaillez pour une agence, mais les salaires varient généralement entre 42 000 $ et 66 000 $.

Influenceur des médias sociaux

Les personnes qui créent du contenu à l’aide de sites de réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat sont des influenceurs des médias sociaux ou simplement des influenceurs. De nombreuses entreprises les embauchent pour promouvoir leur marque ou leurs produits par le biais d’images, de tweets, de publications, de clips vidéo, de blogs, etc.

De plus, ils paient généralement des influenceurs pour publier du contenu en leur nom car ils souhaitent atteindre des publics ciblés.

Cela peut être un cheminement de carrière lucratif et unique. Comme être un gestionnaire de médias sociaux indépendant, être un influenceur vous donne l’autonomie nécessaire pour créer votre cheminement de carrière et travailler uniquement avec des marques qui correspondent à vos valeurs.

En fonction de vos abonnés et des marques avec lesquelles vous travaillez, un influenceur des médias sociaux pourrait gagner entre 41 000 $ et 69 000 $. Maintenant, si vous suivez un niveau Huda Kattan, cela pourrait s’étendre bien au-delà.

Consultante en médias sociaux

Une marque peut embaucher un consultant en médias sociaux si elle a besoin de quelqu’un pour évaluer sa stratégie actuelle ou ses profils de médias sociaux.

Parfois, avoir un regard neuf et une perspective impartiale peut aider à faire passer la présence d’une marque sur les réseaux sociaux à un niveau supérieur. Ils peuvent également aider les marques à fixer des objectifs et à évaluer leur référencement pour leurs plateformes.

Les consultants en médias sociaux gagnent généralement entre 50 000 $ et 82 000 $.

Derniers plats à emporter

Les médias sociaux ont changé notre monde, de la façon dont nous interagissons avec nos amis, notre famille et nos abonnés à la façon dont les marques commercialisent leurs produits et services.

Les opportunités de carrière dans les médias sociaux ne font que s’étendre. Vous pouvez suivre différents cheminements de carrière si vous pratiquez les compétences mentionnées dans cet article et restez au courant des tendances des médias sociaux.

Plus de ressources:

  • 7 meilleures certifications SEO : en valent-elles la peine ?
  • 7 principaux facteurs de stress pour les spécialistes du marketing numérique et comment les gérer
  • Comment dominer le marketing des médias sociaux : un guide stratégique complet

Image en vedette : 13_Phunkod/Shutterstock

Suivi du classement : comment le faire de la bonne façon

0

Il est toujours important de suivre le classement des mots clés si vous souhaitez maximiser vos efforts de référencement.

Le suivi du classement des mots clés peut vous aider à vous assurer que votre site Web est visible, en occupant un espace précieux pour les moteurs de recherche et en générant un trafic, des ventes, des conversions et des revenus supplémentaires.

Avec les bons outils, plates-formes et processus en place, vous pouvez surveiller les performances de votre site Web, ce qui vous aide à créer une stratégie de recherche de mots clés efficace qui donne des résultats au fil du temps.

Vous pouvez également évaluer la façon dont votre site Web réagit aux changements de votre stratégie de référencement pour vous aider à augmenter le trafic vers votre site Web et à atteindre les indicateurs de performance clés.

Qu’est-ce que le suivi de classement ?

Le suivi du classement est toujours un élément important de toute stratégie de référencement réussie et une mesure clé que la plupart des professionnels du référencement, des propriétaires de sites et des spécialistes du marketing continuent de mesurer.

Il vous permet de mesurer l’efficacité de vos efforts d’optimisation une fois que vos mots clés commencent à se classer et à générer du trafic, des revenus et des conversions au fil du temps, ce qui est l’objectif du référencement.

Pourquoi le suivi du classement est important pour le référencement

Si vous avez des mots clés qui se classent en tête de Google et qui n’offrent aucune valeur commerciale, vos efforts de référencement ont été vains.

En suivant régulièrement le classement des mots clés et en analysant les tendances au fil du temps, vous obtiendrez des informations précieuses sur l’efficacité de votre stratégie de référencement globale pour générer du trafic organique vers votre site Web – et potentiellement augmenter les conversions et les ventes.

Cela peut être utilisé pour identifier les domaines d’opportunité pour améliorer la visibilité et aider plus de personnes à trouver ce que vous avez à offrir.

Heureusement, il existe un certain nombre d’outils et de plates-formes disponibles qui permettent de vérifier facilement le classement de vos mots clés.

Mais voici comment le faire correctement en fonction de mon expérience et de quelques conseils pour suivre efficacement les classements.

Comment suivre le classement avec des groupes de mots clés

Tout d’abord, décidez quels mots clés vous souhaitez suivre à l’aide de votre plateforme de référencement ou de votre solution ponctuelle.

Vous pouvez également suivre manuellement les mots clés en recherchant simplement le mot clé dans Google, mais ce n’est pas une solution durable à long terme.

Je recommande toujours de créer différents groupes de mots clés en fonction de la hiérarchie de votre site Web et de les répartir entre les mots clés de marque et sans marque.

Les termes de marque génèrent une bonne quantité de trafic et de conversions pour la plupart des sites, et si vous perdez le classement de la marque, cela peut avoir un impact négatif sur vos résultats, ce qui rend le suivi des mots-clés de marque important.

Si je gérais le référencement pour les cookies de Mme Fields et suivais le classement des mots clés, je décomposerais mes groupes de mots clés par la navigation supérieure, c’est-à-dire :

Catégories Mme Fields

Puisqu’il y a beaucoup de produits, je séparerais également les listes de produits dans leur propre groupe de mots clés.

De plus, je recommande d’ajouter une liste de mots clés en or. Ce sont des mots clés que votre organisation juge particulièrement importants, qui offrent une grande valeur commerciale et sont précieux pour les parties prenantes.

Mobile et bureau

Avec le passage de Google à l’index mobile d’abord et les résultats de recherche étant différents sur mobile et ordinateur de bureau, c’est une bonne stratégie pour suivre les classements mobiles et de bureau. Cela est particulièrement vrai car de nombreux facteurs entrent en jeu, par exemple la personnalisation, la vitesse, la convivialité mobile, etc.

Le suivi des deux mots-clés sur mobile et sur ordinateur peut être coûteux et consommer de la bande passante supplémentaire.

Ainsi, si vous utilisez une solution ponctuelle ou une plateforme de référencement qui n’offre pas de classements de mots clés illimités, vous risquez d’atteindre rapidement votre limite de mots clés, en particulier si vous gérez une marque qui compte des milliers, voire des millions de mots clés.

Surveillance des classements des concurrents

Rien n’excite plus un dirigeant que de lui montrer que vos concurrents génèrent plus de trafic à partir de mots-clés que votre entreprise doit posséder sur la première page de Google.

Surveillez toujours le classement de vos concurrents pour voir d’où ils tirent du trafic et quels nouveaux mots clés génèrent du trafic vers leurs sites Web.

Cela vous permet de voir quelles opportunités vous pouvez facilement saisir grâce au nouveau contenu net, à l’optimisation existante, aux liens, etc.

Surveiller le classement de vos concurrents pour certains mots-clés vous donnera une bonne indication de vos performances en comparaison et du contenu dont vous pourriez avoir besoin.

Cela peut également éclairer votre stratégie lorsque vous cherchez à améliorer le classement de vos pages à l’avenir.

Faites attention aux positions des concurrents sur les non-marques ; c’est un bon indicateur de l’endroit où un bon contenu obtiendra également votre marque.

Classement Répartition

En prêtant attention à la distribution de votre classement, vous pouvez vous concentrer sur les gains rapides – par exemple, saisir les opportunités de distance (mots clés qui se classent des positions 11 à 20) où de petits ajustements peuvent potentiellement avoir un impact significatif et générer davantage de trafic, de revenus et de conversions.

Prêter attention aux mots clés qui se classent dans les positions génératrices de trafic (c’est-à-dire les positions 4 à 10) et les positions émergentes (21 à 40) peut également vous aider à suivre les performances et les opportunités d’augmenter la visibilité.

diagramme à barres de distribution des classements

Suivi régional et local

Si vous êtes une entreprise régionale ou locale, il est important de garder un œil sur les performances de votre site Web dans différentes régions géographiques.

Cela vous aidera à évaluer l’efficacité de vos efforts de référencement local et régional, en fonction de l’endroit où se trouve la majeure partie de votre public cible.

De plus, assurez-vous de suivre l’évolution des mots clés au fil du temps et la manière dont ils sont affectés par les mises à jour de l’algorithme, les mises à jour du site ou d’autres facteurs externes.

Outils de suivi de classement que vous pouvez utiliser

Il existe de nombreux outils de suivi des classements tiers, des solutions ponctuelles et des plates-formes que vous pouvez utiliser pour suivre les classements, par exemple, Traject Data, Semrush, Ahrefs, BrightEdge ou Conductor, pour n’en nommer que quelques-uns.

Ces outils vous permettent d’entrer n’importe quelle URL avec le mot-clé que vous souhaitez vérifier, puis vous donnent un aperçu du classement de cette page pour ce terme.

Ils offrent également des informations sur des éléments tels que le niveau de compétition, afin que vous puissiez avoir une idée de la difficulté à monter dans les classements.

Un moyen efficace de suivre les classements consiste à utiliser des rapports automatisés, afin que vous sachiez régulièrement dans quelle mesure votre site Web fonctionne.

Si vous êtes une marque de commerce électronique, vous voudrez peut-être vérifier les classements chaque semaine, voire quotidiennement.

Cela vous aide à rester au courant de l’évolution du classement de vos mots clés afin que vous puissiez apporter les ajustements nécessaires pour que votre stratégie de référencement reste efficace.

Gardez à l’esprit que les classements ont tendance à fluctuer en fonction de la personnalisation, du centre de données auquel vous accédez, etc.

La plupart des agences et des marques suivent les classements mois après mois, trimestre après trimestre, etc.

Conseils pour un suivi efficace du classement

Voici quelques conseils pour suivre efficacement le classement des mots clés :

  • Utiliser un outil ou une plateforme de suivi précis – Lors du suivi des positions des mots-clés, la précision est essentielle. Recherchez une solution qui fournit des résultats précis et complets afin que vous puissiez mieux comprendre les performances de vos mots clés dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).
  • Intégration avec Google Search Console – Les classements ne sont pas la meilleure mesure du succès, uniquement lorsqu’ils génèrent de la valeur, c’est-à-dire du trafic, des revenus, des ventes et des conversions. Certaines marques suivent des millions de mots-clés, ce qui n’est peut-être pas la meilleure idée puisque certains de ces mots-clés n’offrent aucune valeur commerciale, même lorsque vous vous classez en tête des SERP pour ces termes.
  • Si vous avez des termes qui, historiquement, n’ont pas fourni de valeur une fois qu’ils sont arrivés en haut de la première page de Google, alors ces mots-clés peuvent ne pas valoir la peine d’être suivis car ils n’apportent aucune valeur commerciale et peuvent ne pas être pertinents.
  • Vérifiez régulièrement les classements et les alertes – Suivez régulièrement le classement des mots clés afin de rester au courant des performances de vos pages. Configurez des alertes dans votre plateforme de référencement ou votre solution ponctuelle pour vous avertir en cas de changements drastiques de visibilité, par exemple, vos mots-clés en or passent de la page un à la page trois.
  • Actualisez régulièrement les données – Les moteurs de recherche changent constamment la façon dont ils classent les pages dans leurs résultats, il est donc important que votre fournisseur actualise régulièrement vos données de suivi des mots clés avec les dernières informations. De cette façon, vous pouvez vous assurer que vos pages restent classées de manière compétitive.
  • Analyser les résultats – Une fois que vous avez collecté vos données, analysez-les attentivement pour déterminer les performances de certaines pages et comment certains changements peuvent affecter ces classements au fil du temps. Cela vous donnera des informations précieuses sur la façon de mieux optimiser vos pages pour un classement plus élevé et de rester compétitif dans les SERP.
  • Passer à l’action – Une fois que vous avez analysé vos données, il est temps de passer à l’action. Apportez des modifications pour améliorer le classement de vos mots clés si nécessaire, comme l’ajustement des titres et des méta descriptions, l’optimisation des images et du contenu, ou d’autres tactiques de référencement qui peuvent aider à augmenter la visibilité dans les résultats des moteurs de recherche. Avec la bonne stratégie, vous pouvez gravir les échelons du SERP. Il est également important de suivre les modifications apportées au référencement et à quel moment, afin de pouvoir identifier les tactiques et les stratégies qui fonctionnent pour améliorer votre visibilité.

Quand vous ne devriez pas utiliser le suivi de classement et considérations supplémentaires

  • Suivez la règle du 80/20. 80 % de la valeur se trouve dans 20 % des données, vos listes de mots clés resteront beaucoup plus petites.
  • Priorité poids par volume. 10 mots-clés en position 1 avec 10 recherches par mois chacun vaut moins et demande plus de travail qu’1 mot-clé en position 10 avec 10 000 recherches par mois.
  • Si vos ressources sont limitées, concentrez-vous sur le non-brand. Il existe d’autres signaux pour avertir des problèmes de marque que les classements.
  • Faites attention aux résultats universels et sans clic ainsi que des sites d’information comme Wikipedia. Si le haut de la page est encombré de ces résultats, votre marque n’entrera pas dans les premiers résultats.
  • Faites attention à Les gens demandent aussi, si cela apparaît en haut de la page un (par exemple, positions deux ou trois). Il s’agit d’un signal fort indiquant que l’utilisateur recherche un contenu différent et que la requête peut ne pas convenir aux efforts d’optimisation.
  • Faites attention aux types de résultats universels en haut de la première page. Il s’agit d’un signal fort des types de contenu que les utilisateurs souhaitent pour la requête. Par exemple, le meilleur contenu de page Web ne peut pas l’emporter sur la vidéo si les utilisateurs essaient de trouver du contenu vidéo avec la requête.

Davantage de ressources:

  • 3 types de suivi des mots clés
  • Clusters de mots-clés : comment améliorer votre stratégie de contenu SEO
  • Recherche de mots-clés : un guide détaillé pour les débutants

Image en vedette : chaylek/Shutterstock

Google EEAT : comment démontrer une expérience de première main

0

Démontrer une expérience de première main est plus important que jamais pour les classements de recherche Google. Les mises à jour des directives de l’évaluateur de la qualité de la recherche répertorient les critères recherchés par Google.

Google met à jour le concept d’EAT avec un « E » supplémentaire pour l’expertise.

Le nouvel acronyme EEAT signifie Expérience, Expertise, Autorité et Fiabilité.

Les directives d’évaluation de la qualité de recherche de Google ont été mises à jour en conséquence, avec un aperçu de la façon dont l’entreprise demande aux évaluateurs de qualité d’évaluer l’expertise d’un créateur de contenu.

Les directives d’évaluation de la qualité de recherche mises à jour de Google disent ceci à propos de vivre:

« Considérez dans quelle mesure le créateur de contenu possède l’expérience de première main ou de vie nécessaire pour le sujet. De nombreux types de pages sont dignes de confiance et atteignent bien leur objectif lorsqu’elles sont créées par des personnes ayant une riche expérience personnelle. Par exemple, à qui feriez-vous confiance : une critique de produit de quelqu’un qui a personnellement utilisé le produit ou une « revue » de quelqu’un qui ne l’a pas fait ? »

En plus d’ajouter l’expérience comme facteur, Google met un nouvel accent sur confiance.

Voir le diagramme ci-dessous pour savoir comment la confiance est placée au centre de l’expérience, de l’expertise et de l’autorité.

Google EEAT : comment démontrer une expérience de première main

La confiance est l’élément le plus critique de l’EEAT, dit Google, « parce que les pages non fiables ont un faible EEAT, peu importe à quel point elles peuvent sembler expérimentées, expertes ou faisant autorité ».

L’expérience, l’expertise et l’autorité soutiennent l’évaluation de la confiance d’un évaluateur de qualité.

Si vous suivez les conseils de Google concernant EAT jusqu’à présent, vous êtes sur la bonne voie pour établir le niveau de confiance que les évaluateurs de qualité de Google recherchent.

Voici comment vous assurer de maintenir cette confiance en démontrant une expérience de première main.

Comment les évaluateurs de qualité de Google évaluent EEAT

Les directives d’évaluation de la qualité de recherche de Google comportent plusieurs chapitres évaluant EEAT, d’un niveau élevé à un niveau bas.

Chapitre 4.5.2 :EEAT la plus basse

Le chapitre 4.5.2 des directives d’évaluation de la qualité de recherche de Google stipule :

« Si l’EEAT d’une page est suffisamment bas, les gens ne peuvent pas ou ne doivent pas utiliser le MC de la page. Si une page sur des sujets YMYL est très inexperte, elle doit être considérée comme non fiable et notée la plus basse. Utilisez la note la plus basse si le site Web et le créateur de contenu ont une réputation extrêmement négative, dans la mesure où de nombreuses personnes considéreraient la page Web ou le site Web comme indigne de confiance.

Chapitre 5.1 : Manque d’EEAT

Le chapitre 5.1 des directives d’évaluation de la qualité de recherche de Google contient des exemples de ce que les évaluateurs de qualité doivent rechercher lors de l’évaluation d’un faible niveau d’EEAT :

Les pages de mauvaise qualité manquent souvent d’un niveau approprié d’EEAT pour le sujet ou l’objectif de la page. Voilà quelque
exemples:

  • Le créateur de contenu manque d’expérience adéquate, par exemple une critique de restaurant écrite par quelqu’un qui n’a jamais mangé
    au restaurant
  • Le créateur de contenu manque d’expertise adéquate, par exemple un article sur la façon de sauter en parachute écrit par quelqu’un sans
    expertise en la matière
  • Le site Web ou le créateur de contenu n’est pas une source faisant autorité ou digne de confiance pour le sujet de la page, par exemple le formulaire fiscal
    téléchargements fournis sur un site Web de cuisine.
  • La page ou le site Web n’est pas digne de confiance pour son objectif, par exemple une page d’achat avec un service client minimal
    informations

De plus, Google affirme qu’une réputation positive ne peut pas surmonter le manque d’EEAT pour le sujet ou l’objectif de la page.

Chapitre 7.3 : Niveau élevé d’EEAT

Le chapitre 7.3 des directives d’évaluation de la qualité de Google contient des informations sur les critères permettant d’atteindre un niveau élevé d’EEAT.

En ce qui concerne la démonstration de l’expérience, Google déclare :

« Les pages avec un EEAT élevé sont dignes de confiance ou très dignes de confiance. L’expérience est précieuse pour presque tous les sujets. Les publications sur les réseaux sociaux et les discussions sur les forums sont souvent de haute qualité lorsqu’elles impliquent des personnes partageant leur expérience. De l’écriture de symphonies à l’examen d’appareils électroménagers, une expérience de première main peut rendre une publication sur les réseaux sociaux ou une page de discussion de haute qualité.

Chapitre 8.3 Niveau très élevé d’EEAT

Le chapitre 8.3 des consignes d’évaluation de la qualité de Google contient des informations sur les critères d’obtention des le plus élevé niveau d’EEAT :

« Un EEAT très élevé est un facteur distinctif pour les pages de la plus haute qualité. Un site Web ou un créateur de contenu qui est la source de référence unique et faisant autorité pour un sujet a un EEAT très élevé. Un créateur de contenu avec une vaste expérience peut être considéré comme ayant un EEAT très élevé pour des sujets où l’expérience est le principal facteur de confiance. Un niveau d’expertise très élevé peut justifier une évaluation EEAT très élevée. Les sites Web EEAT très élevés et les créateurs de contenu sont les sources les plus fiables sur Internet pour un sujet particulier.


La source: Google

Image en vedette : diy13/Shutterstock

Comment la recherche vocale peut-elle bénéficier à votre référencement ?

0

Assistant Google. Siri. Alexa. Cortana.

Aujourd’hui, vous avez le choix entre des assistants vocaux de haute qualité, et ils peuvent tous faire des choses assez étonnantes.

L’une de ces choses est d’aider les utilisateurs à trouver des réponses aux questions ; En gros, quoi que quelqu’un se tourne normalement vers un moteur de recherche, les assistants vocaux peuvent trouver la ressource et la lire à haute voix.

Aujourd’hui, il n’est pas nouveau de dire que la recherche vocale présente des opportunités de référencement phénoménales pour les entreprises.

Après tout, si ces assistants vocaux populaires lisent les réponses aux questions des gens, il y a une chance qu’ils puissent lire le contenu de votre site Web comme certaines de ces réponses !

Et les chiffres le confirment aussi :

  • Aux États-Unis, 40,2 % des personnes utilisent la recherche vocale.
  • 71 % des personnes préfèrent utiliser la recherche vocale plutôt que de saisir physiquement une recherche en ligne
  • Selon Google, 27 % de la population mondiale en ligne utilise la recherche vocale sur mobile.
  • 58 % des personnes ont utilisé la recherche vocale pour trouver des informations sur les entreprises locales

Ainsi, la recherche vocale est une véritable institution – et elle ne va nulle part.

Tenez vos chevaux, cependant, car votre site Web n’apparaîtra pas dans les réponses de recherche vocale simplement parce qu’il a du contenu.

Il y a des éléments que vous devez comprendre sur l’optimisation de la recherche vocale – avant de pouvoir commencer à l’utiliser pour votre stratégie de référencement.

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

Pour commencer simplement, répondons à la question de base de ce qu’est même la recherche vocale.

La recherche vocale permet aux utilisateurs d’utiliser des commandes vocales avec leurs appareils intelligents pour récupérer des ressources en ligne.

Cela fonctionne un peu comme un ordinateur ou un smartphone, sauf que vous utilisez votre voix pour rechercher au lieu de taper des choses.

L’appareil intelligent utilise l’intelligence artificielle pour traiter la langue, consulter le moteur de recherche respectif et renvoyer le meilleur résultat à l’utilisateur.

La recherche vocale est utilisée pour toutes sortes de demandes, des questions et réponses directes aux itinéraires routiers en passant par les blagues.

Et la recherche vocale s’améliore tout le temps. Dans le cas de Google, cela est dû en grande partie à l’utilisation du traitement du langage naturel par le moteur de recherche.

Le traitement du langage naturel (ou NLP) est ce qui permet à Google, une machine, non seulement de lire mais aussi d’interpréter les requêtes de recherche comme le ferait un humain.

Grâce au NLP, Google comprend les recherches sémantiquement, ce qui signifie qu’il comprend de plus en plus ce qui était censé par une recherche, plutôt que simplement ce qui a été dit.

Vous pouvez voir les avantages pour les personnes qui utilisent la recherche vocale pour accéder aux ressources Internet à l’aide de leur assistant vocal, mais qu’en est-il des avantages pour les entreprises ?

Comment la recherche vocale peut-elle bénéficier à votre référencement ?

Si vous venez d’apprendre ce qu’est la recherche vocale, les roues commencent peut-être à tourner en ce qui concerne la façon dont elle peut aider la stratégie de référencement de votre entreprise.

Mais parlons de la réalité, au cas où les choses seraient encore un peu troubles.

Pour chaque recherche vocale, l’assistant vocal lira un résultat à haute voix.

Désormais, lorsque vous recherchez un itinéraire, l’assistant vocal vous donne simplement ce dont vous avez besoin.

Mais lorsque vous avez une véritable question – une question sur qui est quelqu’un, comment quelque chose fonctionne ou pourquoi quelque chose est le cas – votre assistant vocal se tournera vers le contenu organique pour obtenir la réponse.

C’est votre chance de briller car le contenu lu par l’assistant vocal pourrait être le vôtre !

La réponse est généralement ce que serait l’extrait présenté sur une page de résultats de moteur de recherche (SERP) ordinaire.

Cela signifie que quel que soit le contenu qui se trouve en haut, il obtient la récompense supplémentaire d’être lu par les utilisateurs comme la ressource la plus autorisée pour répondre à cette question.

Et, puisque le référencement consiste à établir votre entreprise en tant qu’autorité digne de confiance dans votre créneau de marché particulier, alors apparaître dans la recherche vocale de quelqu’un devrait certainement être votre objectif si vous cherchez à vous développer grâce au référencement !

Tout se résume donc à l’optimisation de la recherche vocale.

Il y a quelques points à considérer ici; Il n’y a pas qu’une seule chose que vous devez faire pour apparaître dans les recherches vocales.

Sur ce, voyons comment optimiser la présence en ligne de votre entreprise pour la recherche vocale.

Deux façons de cibler la recherche vocale

Je pense à l’optimisation de la recherche vocale de deux manières principales : obtenir le bon contenu et obtenir les informations NAP de votre entreprise locale.

Si vous souhaitez que votre site Web apparaisse dans la recherche vocale en tant que résultat organique, ou si vous souhaitez que les informations NAP de votre entreprise apparaissent dans le pack de cartes, vous devez connaître les personnes qui recherchent des choses, ainsi que ce qu’elles veulent.

Voyons ce que chacun de ces points signifie vraiment.

Optimiser le contenu organique

Donc, vous voulez que le contenu de votre site apparaisse pour des questions vocales telles que « la recette de pommes de terre rôties la plus facile », « comment la photogrammétrie est-elle utilisée dans les accidents de voiture » ou « pourquoi les Dalmatiens ont des taches? »

La façon générale de penser à cela est de faire en sorte que votre contenu réponde directement à ce que les gens veulent – l’intention réelle de la question.

Qu’est-ce que cela signifie?

Prenez la question dalmate.

Si vous gérez un blog canin, effectuez des recherches sur cette question basée sur des mots clés et souhaitez apparaître comme une réponse de recherche vocale lorsque les internautes effectuent une recherche, voici ce que vous faites.

Faites de la question le titre d’un article de blog.

Google attribue beaucoup de poids de recherche organique au H1, ou titre, d’une page.

Dans le premier paragraphe de cet article, écrivez la réponse directe de manière concise mais complète. Une autre phrase après cela pour expliquer davantage ne pouvait pas faire de mal non plus.

Ensuite, écrivez le reste du message, remplissez tous les détails et ajoutez des éléments riches tels que des images et des infographies.

Présenter l’intro comme la réponse que l’assistant lira peut faire beaucoup pour apparaître comme une réponse vocale.

Si vous voulez être considéré comme la réponse la plus autorisée sur Internet et que vous voulez que l’assistant vocal présente votre réponse comme la meilleure, vous pouvez également faire d’autres choses.

Par exemple, vous pouvez ajouter des données structurées de publication de blog à votre publication pour aider Google à comprendre votre contenu.

Les données structurées sont également particulièrement utiles avec les produits et les recettes. Ce balisage aidera Google à comprendre les subtilités de la page que vous souhaitez promouvoir, et votre contenu pourrait apparaître dans une recherche vocale.

Rappelez-vous toujours le fait que les gens ont tendance à effectuer une recherche vocale en utilisant des phrases plus longues et plus naturelles. Pour cette raison, vous devez rechercher et utiliser ces mots-clés à plus longue traîne dans votre contenu.

En fonction de la spécificité de ces mots-clés, vous devriez être en mesure de découvrir qui est le personnage de ce contenu. Qui sont-ils et que recherchent-ils ?

Connaître votre public vous aidera à élaborer le contenu, et cette petite réflexion supplémentaire pourrait faire la différence pour obtenir cette réponse de recherche vocale convoitée.

Optimisation des informations sur les entreprises locales

Ensuite, il y a tous les chercheurs locaux qui veulent trouver un endroit comme le vôtre dans leur région ou qui savent qui vous êtes et qui veulent en savoir plus sur vous.

Dans ces cas, vous souhaitez apparaître dans le pack de cartes locales lorsque les gens recherchent vocalement « pizzerias près de chez moi ».

Vous souhaitez également que l’assistant vocal fournisse des informations correctes lorsque les personnes demandent « les heures d’ouverture de l’entreprise X » ou « l’adresse de l’entreprise Y ».

Il y a plusieurs choses à dire ici.

La première est que l’affichage dans les packs de cartes locales, que ce soit par la voix ou la recherche traditionnelle, consiste à optimiser au maximum votre profil d’entreprise Google.

Cela signifie inclure des heures, des adresses, des photos, des services, un lien vers un site Web – et des avis, des avis, des avis !

Solliciter de bonnes critiques de clients satisfaits est un moyen infaillible de réussir en tant qu’entreprise locale.

Cela aide les gens à savoir qu’ils vont avoir une bonne expérience avec votre entreprise. Cela montre également à Google qu’il s’agit d’une entreprise que les gens trouvent utile, il continuera donc à la montrer aux internautes.

De plus, étant donné que les appareils mobiles sont l’endroit où les recherches vocales se produisent, assurez-vous d’optimiser la version mobile de votre site Web afin que toute personne souhaitant en savoir plus ait une bonne expérience sur votre site.

Il est maintenant temps d’envisager la recherche vocale

La recherche vocale n’est pas une nouvelle technologie, mais en tant que moyen pratique d’obtenir des réponses à des questions, sa popularité ne cesse de croître – et si vous ne l’avez pas optimisée, c’est le moment.

Maintenant, rien de tout cela ne veut dire qu’il est facile d’apparaître dans les recherches vocales.

Beaucoup de vos concurrents travaillent probablement dans le même sens.

Mais si vous vous concentrez au laser sur votre choix de mots-clés, leur intention et votre personnalité d’utilisateur parfaite, vous donnez à votre entreprise la meilleure chance de se présenter grâce à une technologie de recherche organique en plein essor.

Davantage de ressources:

  • Optimisation de la recherche vocale à grande échelle : un guide pour les spécialistes du marketing d’entreprise
  • Conseils pour tirer parti de la puissance de l’optimisation de la recherche vocale
  • Comment fonctionnent les moteurs de recherche


Image en vedette : Production Perig/Shutterstock

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

0

Ce message a été sponsorisé par Trisolute News Dashboard. Les opinions exprimées dans cet article sont celles du sponsor.

Vous vous demandez pourquoi la visibilité de certains de vos articles a soudainement chuté cette année ?

Cela pourrait-il faire partie d’une tendance plus large?

Sur 25 août 2022, Google a commencé à déployer une mise à jour qui pourrait être assez intéressante pour les éditeurs d’actualités et leur visibilité. Sur 12 septembreils ont déployé une autre mise à jour principale.

Ces mises à jour principales ont été nommées « Mises à jour utiles du contenu ».

Aujourd’hui, nous allons vous montrer comment les éditeurs d’actualités du monde entier en ont été impactés.

Qu’est-ce que la mise à jour de contenu utile ?

La mise à jour du contenu utile de Google est une mise à jour de l’algorithme qui se concentre sur :

  • Éliminer le contenu écrit dans le seul but d’obtenir un bon classement.
  • Déprioriser les articles qui ne contiennent aucun contenu informatif ou utile pour le lecteur.
  • Récompenser le contenu qui est utile aux lecteurs.

Google met fréquemment à jour son algorithme afin de mieux faire correspondre le contenu aux internautes, et parfois, la visibilité des éditeurs est fortement impactée.

Quelles catégories Google la mise à jour de contenu utile a-t-elle affectée ?

Dans cet article, nous présenterons les éditeurs du monde entier qui ont été touchés par la mise à jour du contenu utile.

Nous avons examiné chacune des catégories de Google pour voir si nous trouverions quelque chose d’extraordinaire au moment de l’exécution des mises à jour et avons sélectionné un ou deux pays par catégorie où les changements étaient particulièrement évidents.

Ces catégories étaient :

  • Meilleures histoires.
  • Nouvelles spécifiques au pays.
  • Nouvelles du monde.
  • Actualité économique.
  • Actualités scientifiques et technologiques.
  • Nouvelles du divertissement.
  • Nouvelles sportives.
  • Infos santé.
  • Actualités du covid19.

Toutes les données présentées dans cet article sont extraites du tableau de bord des actualités de Trisolute.

Comment nous avons découvert l’impact de la mise à jour utile du contenu

Nous voulions nous assurer d’examiner les éditeurs les plus visibles pour les mots-clés généralement les plus récents et les plus dignes d’intérêt basés sur Google Actualités et tendances afin d’obtenir les résultats les plus percutants pour le paysage des éditeurs.

Tous les classements sont basés sur un intervalle d’exploration de 15 minutes en temps quasi réel, nous avons donc utilisé les paramètres de filtre suivants sur le tableau de bord KPI → Mobile News Box :

  • Plage de dates : 25 juillet 2022 – 25 septembre 2022 (semaine 30 – semaine 38).
  • Les 10 meilleurs concurrents.
  • Tous les types de classement.
  • Ensemble de mots-clés généraux.

Avec ces paramètres de filtrage, nous avons examiné individuellement différents pays du monde entier.

Regardons:

Meilleures histoires

Mexique

Ici, on peut observer que les deux éditeurs, El Financiero et Infobae, ont évidemment été concernés par les mises à jour :

Alors qu’El Financiero a montré une augmentation de sa visibilité après la mise à jour d’août, Infobae a chuté de visibilité par la suite.

Après la mise à jour de septembre, El Financiero a également affiché une baisse visible.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Les deux lignes pointillées verticales marquent respectivement les deux mises à jour.

Le verdict:

Les éditeurs semblent avoir été légèrement plus touchés par la mise à jour d’août que par la mise à jour de septembre, à la fois positivement et négativement.

Nouvelles spécifiques au pays

Suisse

20 Minutes et Blick ont ​​tous deux gagné en visibilité après la mise à jour d’août.

Puis, en semaine 36 (5 septembre – 11 septembre), 20 Minutes a connu son pic de visibilité, alors que Blick avait déjà commencé à baisser.

De la semaine 36 à la semaine 37, la semaine où la deuxième mise à jour a eu lieu, les deux éditeurs ont affiché une baisse extrême.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Alors que les éditeurs semblaient avoir bénéficié de la mise à jour d’août dans cette catégorie, la mise à jour de septembre a entraîné une baisse de leur visibilité.

Nouvelles du monde

Colombie

Pour Columbia, il y a eu une augmentation de la visibilité après la mise à jour d’août, en particulier pour El Tiempo et Semana, tandis que la visibilité d’El Espectador a presque stagné.

Cependant, la visibilité a chuté pour les trois éditeurs avant la mise à jour de septembre et est restée à un niveau presque constant après celle-ci.

Seul El Espectador a pu retrouver de la visibilité après la deuxième mise à jour.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Les deux mises à jour ont causé beaucoup de turbulences dans la visibilité des éditeurs.

Actualité économique

Pérou

Ici, nous pouvons observer qu’entre les deux mises à jour, CNN a vu des pertes de visibilité, mais celles-ci se sont à nouveau égalisées vers la mise à jour de septembre.

RPP a également pu augmenter sa visibilité au début, mais l’a perdue avant et après la mise à jour de septembre.

Pour El Comercio, il y a eu une reprise à court terme après la mise à jour d’août, mais elle s’est à nouveau aplatie.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

La première mise à jour semble avoir eu un effet plus fort et plus négatif sur les éditeurs au Pérou que la seconde.

Actualités scientifiques et technologiques

France

Dans la catégorie Science & Technologie, les éditeurs en France ont largement pu maintenir voire renforcer leur visibilité après la mise à jour d’août.

Cependant, Jeuxvideo et Gamekult ont perdu leur visibilité après la mise à jour de septembre – seul Le Monde a augmenté sa visibilité après les deux mises à jour.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Pour la plupart des éditeurs français, les deux mises à jour de Google dans la catégorie Science & Technologie ont entraîné une perte de visibilité.

Nouvelles du divertissement

Australie

Dans la catégorie Divertissement australien, la visibilité de News.com.au a augmenté avant la mise à jour d’août, pour ensuite afficher une baisse extrême qui a duré jusqu’à la semaine de la mise à jour de septembre.

Cela a conduit à un nouvel aplatissement de la courbe de visibilité.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

La première mise à jour d’août semble avoir eu un impact significativement négatif sur les éditeurs australiens de la catégorie Divertissement, tandis que la deuxième mise à jour de septembre a eu un impact plus positif.

Royaume-Uni

Pour les éditeurs au Royaume-Uni, les deux mises à jour ont montré des influences significatives sur la visibilité, comme on peut le voir ci-dessous pour le Daily Mail et le Mirror.

Les deux éditeurs ont montré une augmentation de leur visibilité jusqu’à la semaine 34.

Ensuite, lorsque la mise à jour d’août a eu lieu, leurs deux visibilités ont considérablement chuté.

Pour le Daily Mail, le graphique baisse continuellement, même jusqu’à la mise à jour de septembre, mais pour le Mirror, cette deuxième mise à jour les a fait baisser encore plus en termes de visibilité.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Ici, la première mise à jour d’août a eu un effet significatif sur la visibilité des éditeurs ; le second n’a eu qu’un effet modéré.

Nouvelles sportives

Canada

Dans la catégorie Sports canadiens, TSN a maintenu sa visibilité lors de la mise à jour d’août, mais l’a légèrement perdue la semaine précédant et pendant la mise à jour de septembre. Cependant, ils l’ont récupéré après la mise à jour.

La visibilité de CBC, en revanche, est allée dans l’autre sens : avant la mise à jour d’août, leur visibilité a considérablement augmenté, puis a légèrement diminué lors de la mise à jour de septembre et la semaine suivante.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

La mise à jour d’août a eu un impact plus important sur la visibilité des éditeurs dans la catégorie Sports, pour certains immédiatement au moment de la mise à jour, et pour d’autres dans les semaines suivantes.

Infos santé

L’Autriche

Dans la catégorie Santé, les éditeurs autrichiens Der Standard et ORF ont pu augmenter considérablement la visibilité après la mise à jour d’août et ont également apporté cette augmentation à la mise à jour de septembre avec de légères fluctuations.

En revanche, Kurier et Vienna.at ont perdu leur visibilité après la mise à jour d’août, mais ont également pu rattraper cela après la mise à jour de septembre.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Pour les éditeurs en Autriche, la mise à jour d’août semble avoir eu le plus grand impact sur leur visibilité dans la catégorie Santé, négative pour certains éditeurs et positive pour d’autres.

États-Unis

Dans la catégorie US Health, les progressions semblent avoir été identiques entre NPR et The New York Times, car initialement, les deux ont perdu de la visibilité après la mise à jour d’août.

Cependant, NPR a continué à perdre de la visibilité jusqu’à la mise à jour de septembre et après cela, sa visibilité a légèrement augmenté à nouveau.

Pour le New York Times, en revanche, les choses sont devenues un peu plus turbulentes : d’abord, ils ont retrouvé de la visibilité entre les deux mises à jour, pour la perdre de manière significative dans la semaine de la mise à jour de septembre, et la retrouver dans la semaine suivant la mise à jour. .

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

La mise à jour d’août semble avoir eu un impact négatif sur la visibilité des éditeurs dans la catégorie Santé, tandis que la deuxième mise à jour de septembre a eu un effet positif.

Actualités du covid-19

Brésil

Dans la catégorie COVID-19 au Brésil, les trois éditeurs Globo, Abril et UOL ont montré peu ou pas de changements dans leur visibilité au cours de la semaine de la mise à jour d’août.

Cependant, au cours de la semaine 36, qui marque la semaine précédant immédiatement la mise à jour de septembre, Abril et Globo ont perdu leur visibilité, tandis que UOL a augmenté.

Pour Globo, cette baisse s’est poursuivie tout au long de la mise à jour de septembre alors que l’UOL continuait d’augmenter ; seul Abril a pu se rattraper et aplanir la courbe.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Les principaux éditeurs brésiliens semblent avoir été nettement plus touchés par la mise à jour de septembre que par la mise à jour d’août.

Allemagne

Dans la catégorie allemande COVID-19, DER SPIEGEL a particulièrement gagné en visibilité dans la semaine précédant la mise à jour d’août, puis l’a lentement perdue tout au long de celle-ci.

Grâce à la mise à jour de septembre, la tendance pour DER SPIEGEL a ensuite remonté.

Le tableau est différent pour Die Zeit : ici, l’éditeur a perdu de la visibilité dans la semaine précédant la mise à jour d’août et l’a retrouvée tout au long. Ils ont également pu maintenir cette visibilité avec de légères réductions du temps entre les mises à jour.

Cependant, ils ont ensuite considérablement perdu leur visibilité via la mise à jour de septembre.

Comment la mise à jour utile du contenu de Google a affecté le référencement des actualités dans 12 pays différents

Le verdict:

Ici, les deux mises à jour semblent avoir eu un impact sur la visibilité simultanément.

Principales conclusions sur la façon dont la mise à jour utile du contenu de Google a affecté les éditeurs

Pour les principaux éditeurs de la plupart des pays, la première mise à jour de contenu utile en août semble avoir eu un impact plus important sur leur visibilité que la seconde en septembre. On ne peut pas dire clairement que la visibilité des éditeurs n’a été impactée que négativement par les mises à jour, puisque certains en ont clairement profité.

Voici quelques autres plats à emporter intéressants que nous avons remarqués :

  • Les éditeurs d’Argentine, d’Australie, du Canada et d’Allemagne ont montré des changements notables de visibilité autour des mises à jour dans toutes les catégories de Google.
  • La catégorie des actualités spécifiques à un pays était la seule catégorie dans laquelle les éditeurs de tous les pays présentaient des anomalies d’une manière ou d’une autre.
  • Dans la catégorie Business News, le Brésil est le seul pays qui n’a montré aucun changement notable dans la visibilité des principaux éditeurs.
  • Les catégories Actualités spécifiques à un pays, Actualités économiques, Actualités scientifiques et technologiques, Actualités sur le divertissement et Actualités sur la santé ont été les plus touchées par la mise à jour.
  • La BBC a été affectée par les 10 premiers classements de la catégorie Monde dans quatre pays (Australie, Canada, Mexique et Pérou) et a donc été l’éditeur le plus touché dans cette analyse.

Vous souhaitez en savoir plus sur votre visibilité dans Google Actualités ? Planifiez une démo gratuite.

RÉSERVER UNE DÉMO


Crédits image

Image en vedette : Image par Trisolute News Dashboard. Utilisé avec autorisation.

Comment obtenir plus d’abonnés sur Instagram : 22 conseils à essayer

0

Vous cherchez à avoir plus de followers sur Instagram, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Il existe de nombreuses façons d’augmenter le nombre de vos abonnés sur Instagram – certaines personnes les achètent ou boostent les publications, mais ces tactiques ne fonctionnent que temporairement et peuvent se retourner contre vous avec le temps.

Instagram est devenu le réseau social incontournable pour partager des photos et des vidéos avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs aujourd’hui.

En conséquence, le marketing Instagram et le nombre élevé d’abonnés peuvent augmenter l’exposition et la visibilité des entreprises qui cherchent à atteindre leur public cible.

Voici 22 stratégies pour obtenir plus de followers sur Instagram sans se ruiner. Qu’il s’agisse d’augmenter les likes ou de publier des images de haute qualité, tous ces conseils ont fait leurs preuves :

1. Ayez un plan et créez un calendrier de contenu plein de bonnes idées

Nous nous concentrons généralement sur les idées, la livraison et l’optimisation lorsque nous créons un excellent contenu.

Cela ne devrait pas être différent lorsque nous partageons des photos et des vidéos sur le compte Instagram d’une entreprise ou d’une marque.

Il est important de prendre le temps de réfléchir à des idées de contenu attrayantes qui correspondent aux saisons, aux vacances, aux événements à venir de votre entreprise et (surtout) à vos objectifs globaux de trafic et de vente.

Cependant, vous pouvez toujours être flexible et publier spontanément au fur et à mesure que les idées vous viennent.

Mais avoir une bibliothèque d’idées et un calendrier (provisoire) vous gardera une longueur d’avance au lieu de vous précipiter pour quelque chose à publier.

Et selon votre activité, vous pourrez publier plusieurs fois par jour ou plusieurs fois par semaine.

Alors, faites un plan de contenu Instagram et respectez-le.

2. Ne publiez que des images et des vidéos bien composées

Les entreprises ne doivent utiliser que des photos et des vidéos de haute qualité lorsqu’elles publient sur Instagram.

Par des prises de vue non pixellisées de haute qualité (je veux dire cristallines). Instagram, avant tout, est une plateforme visuelle.

Les entreprises ne peuvent pas publier de photos floues ou d’images dont une partie de l’image est coupée.

Bien sûr, cela n’a pas besoin d’être conforme à la norme National Geographic. Il a juste besoin d’être mis au point.

Un contenu de mauvaise qualité n’obtiendra pas d’engagement et pourrait même vous coûter quelques abonnés.

3. Expérimentez avec différents filtres et dimensions

Ce n’est pas parce que vous êtes une entreprise que vous ne pouvez pas vous amuser avec les filtres et utiliser différentes dimensions.

En fait, vous devriez utiliser des filtres sur votre contenu.

Plus vos photos sont créatives et originales, plus les gens seront susceptibles de partager et de suivre votre compte.

Vous pouvez également télécharger des applications de retouche photo pour retoucher vos photos.

En ce qui concerne les dimensions, ne vous sentez pas relégué au carré – utilisez les options paysage et portrait.

4. Utilisez InsTagram Analytics pour alimenter votre recherche Persona

Avec un compte professionnel Instagram (qui est gratuit), vous aurez accès à des analyses qui montrent quand votre public est le plus actif.

Utilisez ces données pour optimiser votre calendrier de publication.

Instagram vous donne également des informations sur l’âge, le sexe et la répartition géographique de votre public, ce qui peut être un point de départ pour votre recherche de personnalité client.

5. Identifiez les personnes sur vos photos qui interagissent avec votre marque

Une autre façon d’être découvert par les personnes qui ne vous suivent pas est de taguer les comptes pertinents afin que vous apparaissiez dans leur flux tagué.

Si vous possédez un studio de fitness, vous pouvez prendre une photo de groupe après un cours de Body Pump et étiqueter chaque personne sur la photo. Ensuite, il remplira tous leurs flux marqués.

Leurs abonnés verront la publication et découvriront votre studio.

Mais cette stratégie s’applique également à d’autres comptes de marque et d’entreprise.

Si vous pouvez partager la vedette et marquer les autres, faites-le. Il reviendra pour vous apporter plus d’abonnés et de prospects Instagram.

6. Optimisez votre biographie Instagram avec des hashtags et des CTA de marque

Votre biographie Insta doit être utilisée pour présenter des hashtags de marque, un lien et un appel à l’action, ce qui est crucial lors de la recherche de nouveaux utilisateurs Instagram.

Cette section permet aux utilisateurs de découvrir qui vous ou votre marque êtes et s’ils vous suivront.

Mais n’ayez pas l’air désespéré ou n’ayez pas l’air de spammer.

Vous voulez faire savoir aux utilisateurs qui vous êtes et pourquoi ils devraient vous suivre.

Assurez-vous que cette section est mise à jour au besoin.

7. Commek Questions dans vos messages et inclure des CTA

À la fin de chaque message, incluez un appel à l’action clair ou une question pour stimuler l’engagement.

Les CTA incluent des éléments tels que :

  • En savoir plus – lien dans la bio !
  • Appuyez deux fois si vous voulez voir plus de vidéos comme celle-ci !
  • Suivez-nous pour ne jamais manquer une mise à jour.

Vous pouvez également poster des questions. Cela aidera à garder votre public engagé, à montrer que vous vous souciez de ce que votre public veut voir et à donner vos idées sur ce qu’il faut publier à l’avenir.

8. Ajoutez un lien vers Instagram à votre site Web et à votre e-mail

Assurez-vous que vos clients et clients existants trouvent votre Instagram en ajoutant une icône à vos liens sociaux ou en intégrant du contenu Instagram sur votre site.

Vous pouvez également créer un lien vers le compte Instagram de votre marque à partir de votre signature d’e-mail.

Et utilisez un plugin pour alimenter vos derniers messages Instagram directement sur votre site Web.

Cela peut être un excellent moyen de promouvoir votre nouveau compte auprès des personnes qui visitent régulièrement votre site, en développant votre clientèle.

9. Postez votre contenu Instagram sur Facebook et Twitter

La publication croisée de contenu Instagram sur Facebook et Twitter peut ramener les utilisateurs vers votre profil Instagram.

Les utilisateurs qui ne savaient pas que vous êtes sur Instagram et qui vous suivent sur d’autres plateformes découvriront également que vous êtes sur Instagram puisque la publication indiquera qu’elle a été partagée depuis Instagram.

Vous pouvez ajuster vos paramètres pour que chaque publication soit automatiquement croisée, ou vous pouvez le faire manuellement pour certaines publications.

10. Organisez des concours et des campagnes pour augmenter la portée de la marque

Une fois que vous avez commencé à développer une base d’abonnés, vous pouvez organiser des concours et des campagnes susceptibles d’attirer davantage d’utilisateurs sur votre page.

Par exemple, vous pouvez générer du trafic vers votre site Web ou vendre votre produit en organisant un concours Instagram inspirant.

Vous pouvez demander aux utilisateurs d’aimer, de commenter, d’utiliser un hashtag spécifique ou de demander à vos abonnés de taguer un ami.

Lorsque vous demandez aux utilisateurs de taguer un ami, cela expose votre marque et votre page à davantage d’utilisateurs Instagram en ligne.

C’est un moyen efficace d’augmenter la notoriété et la portée de votre marque et un hack clé pour obtenir plus d’abonnés Instagram.

11. Regardez ce que font vos concurrents

Une autre bonne pratique pour obtenir des abonnés sur Instagram consiste à regarder ce que font vos concurrents et à en tirer des leçons.

La recherche de leurs comptes peut révéler des hashtags auxquels vous n’avez pas pensé, des influenceurs que vous n’avez pas encore contactés ou d’autres stratégies qui peuvent informer les vôtres.

Notez également lesquels de leurs messages fonctionnent le mieux – cela peut servir d’indice supplémentaire sur ce qui peut fonctionner sur votre compte.

12. Interagir sur Instagram (suivre, aimer et commenter d’autres publications)

Interagissez stratégiquement avec les utilisateurs qui aimeront potentiellement votre profil.

Concrètement, cela signifie interagir avec des clients potentiels et des alliés de la marque en aimant, en suivant et en commentant attentivement leurs publications.

Commencez par vos hashtags : Cliquez sur vos hashtags fréquemment utilisés et pertinents pour découvrir d’autres personnes qui publient un contenu similaire.

Une autre bonne pratique consiste à interagir avec ceux qui vous suivent déjà. Vous devriez les suivre et aimer leur contenu.

Plus vous vous engagez, plus vous apparaîtrez dans les flux des autres et serez remarqué.

De plus, cela montre que vous êtes un compte authentique et réel qui croit en la réciprocité !

13. N’utilisez pas trop de texte dans vos photos

En général, vous souhaitez enregistrer les mots pour vos sous-titres. Les gens vont sur Instagram pour visuel contenu.

Ainsi, publier beaucoup de texte dans une image est hors norme.

Une citation ou une déclaration courte et positive est excellente, mais ne tente que d’adapter une description partielle du produit ou un long message dans l’image.

Si vous cherchez des moyens d’ajouter du texte aux photos, Canva est un outil gratuit très pratique.

14. N’incluez jamais de logos et de filigranes sur vos images

L’estampage de votre logo sur votre publication Instagram perturbe votre contenu et l’expérience des utilisateurs.

Les gens ne s’attendent pas à voir des logos ou des filigranes sur les publications Instagram. Bien qu’il ne soit pas conseillé de mettre un logo sur votre contenu, vous pouvez inclure une image de marque.

Par exemple, si vous êtes une entreprise B2B et que vous publiez une photo des coulisses de vos employés, faites-leur porter des chemises avec votre logo.

Ou, si vous êtes un détaillant de mode, vous pouvez parfois inclure un sac stratégiquement placé dans une photo avec le nom de votre magasin.

Restez subtil, ou vous risquez de ne pas être suivi.

15. Utilisez la plate-formeht Hashtags pour capturer de nouveaux publics

L’utilisation de hashtags sur Instagram vous permettra d’accéder à de nouveaux publics à la recherche du type de contenu que vous publiez, qu’ils vous suivent ou non.

Si vous avez une entreprise locale, assurez-vous d’inclure également les hashtags locaux.

Prenez le temps de rechercher des hashtags et de trouver les meilleurs pour votre contenu particulier.

Il est facile d’identifier les hashtags qui obtiennent le plus de traction.

Lorsque vous commencez à taper # et votre mot, Instagram montre combien de publications ont été faites autour de ce mot.

Hashtagify.me est également un excellent outil pour trouver des hashtags qui ont beaucoup de succès.

Vous pouvez saisir votre hashtag principal, qui vous montrera sa portée, les hashtags associés et leur portée, tous les hashtags liés à ceux-ci, etc.

Combien de hashtags dois-je ajouter à une publication Instagram ?

Il est courant de s’en tenir à cinq à sept pour éviter d’avoir l’air spammé. Mais vous pouvez ajouter jusqu’à 30 hashtags.

Où dois-je ajouter les hashtags sur une publication Instagram ?

Vous pouvez les ajouter directement à la publication ou dans un commentaire séparé immédiatement après la publication – c’est un choix esthétique.

Certains utilisateurs préfèrent ajouter des points simples séparés par des sauts de ligne après leur légende, puis ajouter des hashtags.

Quoi que vous choisissiez de faire, c’est bien, mais gardez-le cohérent d’un poste à l’autre, de sorte que vous ayez un look professionnel et rationalisé.

16. Utilisez les balises géographiques pour atteindre le public local

Une autre façon d’être trouvé par des utilisateurs qui ne vous suivent pas déjà est de géolocaliser votre contenu – mais pas nécessairement avec l’emplacement de votre magasin.

Essayez d’utiliser votre ville ou un point de repère (pertinent) à proximité qui fait l’objet de nombreuses recherches.

Lorsque les internautes recherchent cet emplacement à proximité, ils peuvent désormais trouver votre contenu.

Si votre contenu se porte exceptionnellement bien, il peut même figurer en haut de la recherche.

17. N’ajoutez que des liens à votre biographie

Tout lien que vous incluez dans une publication Instagram ne se transformera pas en un lien cliquable – au lieu de cela, il servira simplement d’expérience ennuyeuse et moche lorsque votre public essaiera (et échouera) de l’ouvrir.

Plutôt que d’inclure un lien non cliquable, demandez aux gens de cliquer sur le lien dans votre biographie.

Ils peuvent facilement cliquer dessus et se rendre sur votre site pour découvrir tout ce que vous avez à offrir.

Assurez-vous de mettre votre lien dans la section « lien » lorsque vous modifiez votre biographie, et mentionnez-le dans votre message.

Et, comme l’espace est limité, utilisez un raccourcisseur de lien comme Bit.ly pour gagner de la place.

Vous pouvez optimiser davantage le lien en le personnalisant, de sorte qu’il ne s’agisse pas d’une chaîne de caractères aléatoire, mais d’un ou deux mots significatifs.

18. Marquez les produits dans les images et les vidéos pour générer des conversions

Profitez de la fonctionnalité de marquage d’Instagram si vous vendez un produit.

Les entreprises peuvent taguer des photos ou des vidéos avec des liens vers des produits.

Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez avoir une page d’entreprise sur Facebook avec un catalogue de produits.

C’est une excellente expérience utilisateur pour les utilisateurs, et c’est une énorme victoire pour les entreprises qui cherchent à générer des conversions de manière transparente.

19. Créez un hashtag de marque pour vos événements

Créez un hashtag de marque pour votre prochain événement.

Cela donnera à votre marque une exposition et organisera un flux unique de tout le contenu de votre événement et permettra aux autres de se connecter et de s’engager avec votre marque et d’autres personnes lors de l’événement.

Avant l’événement, vous pouvez utiliser votre hashtag de marque pour promouvoir l’événement, et après coup, vous pouvez l’utiliser pour publier du contenu de suivi.

20. Republiez lorsque vous êtes tagué pour présenter des avis positifs

Chaque fois qu’un utilisateur tague votre entreprise ou votre marque, tirez-en davantage parti en le republiant directement dans votre flux.

Présenter des critiques et des mentions positives est une excellente utilisation d’Instagram pour les entreprises.

Assurez-vous de contacter l’utilisateur, de le remercier pour son message et de lui demander si vous pouvez avoir l’autorisation de le republier (les conditions d’utilisation d’Instagram indiquent que vous devez obtenir une autorisation écrite pour republier le contenu d’un utilisateur).

Très probablement, l’utilisateur sera d’accord.

Vous pouvez republier manuellement ou utiliser une application comme Repost pour Instagram.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de mentionner l’affiche originale dans la légende et de la taguer sur la photo.

21. Utilisez les publicités Instagram pour vous présenter devant votre public

Envisagez de consacrer des dépenses publicitaires à la promotion de votre profil Instagram.

Vous pouvez créer des publicités carrousel efficaces via le Power Editor de Facebook et promouvoir votre contenu.

Si vous organisez un concours ou une campagne marketing spécifique, vous pouvez utiliser la publicité Facebook pour diffuser le contenu devant davantage de publics.

Avec la possibilité de cibler vos clients en fonction de leurs intérêts et de leurs comportements dans Power Editor, vous pouvez vous assurer que vos publications seront vues par les utilisateurs d’Instagram qui seront intéressés par votre entreprise.

Bien que certaines de ces stratégies fonctionnent mieux que d’autres, trouvez celles qui fonctionnent bien avec votre entreprise ou avec vous-même.

22. Faites vérifier votre compte

Être vérifié sur Instagram (ou sur toute autre plate-forme de médias sociaux) ne nuit jamais à votre engagement.

La petite coche bleue donne à votre marque crédibilité, confiance et authenticité.

Bien que seuls certains soient éligibles à la vérification Instagram, c’est quelque chose à rechercher.

Être vérifié est une autre façon de vous démarquer de vos concurrents et de fournir un signal de confiance que votre entreprise est réelle.

Pour être pris en compte, votre compte doit être :

  • Authentique (vous devez prouver que vous êtes, en fait, la marque ou l’entreprise que vous prétendez être).
  • Unique (un seul compte par marque peut exister).
  • Public.
  • Complète (avec une biographie, une photo de profil et au moins une publication).
  • Notable (Instagram doit considérer votre marque comme « bien connue » et « très recherchée »).

Derniers plats à emporter

Si vous voulez plus d’abonnés sur Instagram en ce moment, profitez de ces conseils.

Assurez-vous d’utiliser les analyses d’Instagram, recherchez vos hashtags, publiez des images de haute qualité et créez une copie et un CTA attrayants.

Si vous utilisez ces conseils comme guide, vous vous préparerez pour réussir à atteindre vos objectifs Instagram.

Davantage de ressources:

  • Comment créer votre plan de contenu Instagram
  • Les meilleurs moments pour publier sur Instagram
  • Comment dominer le marketing des médias sociaux : un guide stratégique complet

Image en vedette : FPS/Shutterstock

Le parcours du professionnel indépendant du référencement, comment démarrer dans le référencement [Survey Results]

0

Le référencement est un domaine qui regorge d’opportunités pour construire des carrières épanouissantes, bien qu’il n’y ait pas de chemin clairement défini pour commencer.

Il n’y a pas nécessairement de diplômes requis pour travailler dans le référencement. Cela laisse de nombreux aspirants praticiens à se demander comment ils peuvent prouver qu’ils sont qualifiés pour le poste.

Vous obtiendrez probablement dix réponses différentes si vous demandez à dix professionnels du référencement comment ils ont obtenu leur premier emploi. Une ou plusieurs de ces réponses sont susceptibles de tourner autour de la pige.

Travailler en tant qu’entrepreneur indépendant est la façon dont un pourcentage significatif de personnes fait ses débuts dans le référencement. Certains utilisent le travail indépendant comme un tremplin vers un poste en interne ou en agence, tandis que d’autres construisent toute leur carrière autour de celui-ci.

Selon les données de notre état du référencement en 2022, les praticiens peuvent trouver un succès significatif en travaillant en freelance. Près de 45 % des répondants indépendants et contractuels ont déclaré gagner entre 75 000 $ et 149 000 $.

Dans cet article, nous examinerons plus en profondeur les données entourant ce curieux groupe de professionnels du référencement.

Comment devient-on freelance SEO ? Que fait un freelance SEO ? Plus important encore, comment un freelance SEO obtient-il des clients ?

Cet article développe les données trouvées dans notre rapport annuel sur l’état du référencement. Téléchargez le rapport complet pour voir les données de première partie.

De nombreux professionnels du référencement font leurs débuts en tant que pigistes

La pige est un choix populaire pour les professionnels du référencement au début de leur carrière.

Lorsque nous avons demandé depuis combien de temps les professionnels du référencement travaillaient sur le terrain, plus de 45 % des répondants indépendants ont déclaré qu’ils avaient moins de cinq ans d’expérience.

Ce nombre n’est pas surprenant quand on comprend pourquoi beaucoup choisissent le chemin de la pige en premier lieu.

Si vous n’êtes pas un vétéran de l’industrie avec un portefeuille établi, il peut être difficile de trouver un travail à temps plein dans un rôle interne ou un poste d’agence.

Dans un domaine sans éducation formelle, la pige est une voie vers l’acquisition de l’expérience que les employeurs recherchent.

Cela dit, le travail à la pige n’est pas exclusivement un type de concert en début de carrière. Comme le montrent nos données dans la section suivante, les pigistes ont tendance à gagner un salaire supérieur à la moyenne, ce qui en fait une option viable à long terme.

Les indépendants sont un groupe plus petit, mais avec un revenu moyen plus élevé

Comme mentionné au début de cet article, 44,5 % des répondants indépendants et contractuels déclarent gagner des salaires supérieurs à 75 000 $ par an.

Ce nombre est particulièrement remarquable lorsque l’on considère le nombre d’années d’expérience des pigistes.

  • Sur le nombre total de répondants ayant moins de deux ans d’expérience, 9,4 % étaient des indépendants ou des fondateurs.
  • Sur le nombre total de répondants ayant entre deux et quatre ans d’expérience, 10,1 % étaient des indépendants ou des fondateurs.
  • Près de la moitié de tous les pigistes et fondateurs (45,6 %) avaient quatre ans ou moins d’expérience.

Bien que les pigistes et les fondateurs forment un groupe relativement petit par rapport aux autres, ils peuvent souvent obtenir des taux plus élevés que leurs pairs. Seuls 6,7 % des pigistes et des fondateurs ont reçu des salaires de 34 000 $ ou moins.

Cependant, il est important de noter que les «fondateurs» peuvent expliquer les tranches de salaire plus élevées trouvées dans ce groupe, ce qui signifie que les pigistes peuvent avoir besoin de se constituer un volume d’affaires avant d’obtenir les taux les plus élevés.

Comment les pigistes SEO fonctionnent et trouvent des affaires

Lorsque nous avons demandé aux freelances SEO quels canaux génèrent le plus d’activité, ils ont répondu :

  1. Références réseau (9,5%).
  2. Recherche (8,9 %).
  3. Réseaux personnels (8,7%).
  4. Organique social (7,7 %).
  5. Travail ascendant (7,7 %).

Comme le suggèrent les données, les pigistes comptent principalement sur la réputation et le bouche-à-oreille pour générer du travail.

Cela désavantage les nouveaux praticiens du référencement, car ils sont moins susceptibles d’avoir l’expérience, les portefeuilles ou les listes de clients nécessaires pour trouver du travail.

C’est là qu’interviennent la recherche organique et les réseaux sociaux. Les nouveaux pigistes peuvent faire leurs preuves en commercialisant leurs services à l’aide d’un site Web et de profils de médias sociaux.

Les sites d’emploi indépendants comme Upwork offrent une autre voie aux indépendants lorsqu’ils ne bénéficient pas du bouche à oreille pour les mener à leur prochain concert.

Des pourcentages plus faibles de pigistes déclarent également utiliser des canaux payants tels que Google Ads (7,5 %) et la publicité sur les réseaux sociaux (6,1 %) pour trouver du travail.

Être un freelance SEO est difficile, mais offre des opportunités

La pige n’est pas pour les âmes sensibles. En plus d’être responsables de trouver leurs propres clients, les pigistes sont censés fournir une gamme de services plus large que les autres professionnels du référencement.

Par exemple, un professionnel du référencement travaillant avec une équipe interne peut être seul responsable de l’audit des sites Web des nouveaux clients. D’un autre côté, on peut s’attendre à ce qu’un pigiste audite le site, détermine comment optimiser le site pour obtenir de meilleurs résultats, puis exécute le plan.

Être indépendant implique une part importante de responsabilités. Cependant, il existe des opportunités uniques en freelance qui compensent les inconvénients.

Nous avons mentionné les salaires supérieurs à la moyenne, et nous serions négligents de ne pas mentionner la liberté offerte par le travail indépendant.

Travailler dans le référencement en tant qu’entrepreneur indépendant permet aux gens de travailler à domicile et de définir leurs propres heures. Ce niveau de flexibilité peut créer un équilibre travail / vie plus sain par rapport au travail dans un bureau, car les pigistes peuvent facilement consacrer du temps à d’autres priorités de la vie.

D’un autre côté, vous pouvez décider de poursuivre un travail indépendant uniquement pour constater que les avantages ne valent pas les inconvénients.

C’est parfaitement bien parce que l’expérience que vous acquérez vous rend plus précieux pour les employeurs. Après quelques années de travail à la pige, vous êtes mieux placé pour passer à un poste en interne ou en agence.

Les pigistes SEO peuvent passer à un emploi à temps plein

Être un freelance SEO n’est pas un engagement à vie. Si certains s’y épanouissent, la vie d’entrepreneur n’est pas pour tout le monde.

L’idée de trouver vos propres clients, de générer votre propre salaire et de faire le travail de plusieurs personnes est naturellement intimidante. Cela ne veut pas dire que cela ne vaut pas la peine de faire des efforts.

Les pigistes SEO avec même un an ou deux d’expérience sont particulièrement qualifiés pour passer à un emploi à temps plein.

Voici une liste des raisons pour lesquelles :

  • L’exécution d’une large gamme de services vous donne une expérience de travail dans de nombreux rôles différents.
  • Construire une base de clients signifie que vous avez de nombreuses références d’emploi disponibles lorsque vous postulez à des emplois.
  • Vos relations par le biais de la pige peuvent mener à un emploi permanent dans d’autres entreprises.

En résumé, prendre la route la moins fréquentée peut ouvrir des opportunités qui ne vous étaient pas accessibles auparavant.

Vous pouvez trouver toutes nos données de première partie sur les carrières des indépendants, ainsi que sur les professionnels du référencement occupant des postes internes et en agence, dans notre rapport annuel sur l’état du référencement.


Image en vedette : Paulo Bobita/Search Engine Journal

La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ? Comment augmenter le trafic organique en 2023

0

Si vous voulez que votre marque réussisse en 2023, il est temps d’intensifier votre stratégie sur les réseaux sociaux.

Alors que les gens se tournent de plus en plus vers la barre de recherche sur les plateformes de médias sociaux, l’optimisation de votre contenu pour les algorithmes de recherche de plateforme est plus importante que jamais.

Et avec le nouveau type de résultat vidéo court de Google, c’est également le moment idéal pour donner la priorité au contenu vidéo court, qui va de pair avec les tendances actuelles des médias sociaux.

Le 30 novembre, j’ai animé un webinaire avec Rachel Schardt, SEO Success Manager chez Conductor. Schardt a démontré comment vous pourriez tirer pleinement parti des médias sociaux l’année prochaine et augmenter la découvrabilité et la portée organiques de votre marque.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Pourquoi optimiser pour la recherche sur les réseaux sociaux ?

De plus en plus de personnes utilisent les réseaux sociaux comme moteur de recherche. En réalité,

  • 59% de la population mondiale utilise les réseaux sociaux en moyenne 2 heures et 30 minutes par jour.
  • YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus populaire après Google.
  • 40 % des Gen-Z préfèrent effectuer des recherches sur TikTok ou Instagram plutôt que sur Google.
  • Facebook effectue en moyenne plus de 2 milliards de recherches par jour.
  • 83% des utilisateurs d’Instagram disent que cela les aide à découvrir de nouveaux produits et services.

La recherche sociale peut augmenter la portée de vos médias sociaux et le trafic de votre site Web, car ces plates-formes sont garder les utilisateurs sur la plateforme plus longtemps.

[Find out how this drives traffic to your website] Accédez instantanément au webinaire →

Meilleures pratiques d’optimisation des médias sociaux

Il est essentiel de considérer l’algorithme de chaque plate-forme lors de l’optimisation. Alors regardons chacun.

Comment optimiser pour l’algorithme de Facebook

Facebook compte 2 milliards de recherches par jour, alors optimisez votre profil et votre contenu en :

  • En utilisant des mots-clés de votre catégorie d’entreprise (si disponible) et de la description de votre entreprise dans votre profil.
  • Utiliser des mots-clés dans la légende de votre contenu.
  • Choisir une image/vidéo qui reflète le mot-clé.
  • Rappelez-vous que les hashtags ne sont pas un facteur de classement de recherche (sauf pour les bobines).
  • Utiliser du contenu vidéo, car cela fonctionne généralement mieux en termes de portée, d’engagement et de recherche.

[See examples] Accédez instantanément au webinaire →

Comment optimiser pour l’algorithme d’Instagram

Instagram permet aux utilisateurs de découvrir de nouveaux produits et services, alors optimisez votre profil et votre contenu en conséquence en utilisant :

  • Mots-clés dans la ligne de nom – Limite de 64 caractères.
  • Mots-clés dans votre bio.
  • Mots-clés dans la légende, les hashtags et le texte alternatif.
  • 30 hashtags (s’il y en a 30 pertinents), un mélange de populaire et de niche.
  • Carrousels et dévidoirs à portée de main.

[See an example] Accédez instantanément au webinaire →

Comment optimiser pour l’algorithme de TikTok

Vous pouvez optimiser votre profil et votre contenu pour la génération Z, qui préfère effectuer des recherches sur TikTok et Instagram plutôt que sur Google, en utilisant :

  • Mots clés dans la ligne de nom (limite de 30 caractères).
  • Mots-clés dans la légende, les hashtags et dans la vidéo elle-même (texte/son).
  • Trois à cinq hashtags, un mélange de tags tendance/populaires et d’autres de niche.

[See examples] Accédez instantanément au webinaire →

Comment optimiser pour l’algorithme de YouTube

YouTube, le deuxième moteur de recherche le plus populaire après Google, a plus de moyens d’être optimisé que les autres plateformes.

  • Titre: Utilisez des mots-clés aussi proches que possible du début (idéalement 46 caractères) pour les titres.
  • La description: Au-dessus du pli, utilisez une brève description et un mot-clé principal. Sous le pli, utilisez des mots-clés secondaires et un appel à l’action.
  • Mots clés: Inclure cinq à huit mots-clés.
  • Mots-clic : Utilisez trois hashtags axés sur des mots-clés.
  • Nom de fichier: Nommez votre fichier vidéo votre titre vidéo YouTube.
  • L’audio: Utilisez des mots clés.
  • Sous-titrage: Activez cette option et générez automatiquement des transcriptions.
  • Catégorie d’annonce : Inclure une catégorie.

Il convient de noter, cependant, que Types de résultats vidéo courts commencent à apparaître sur les plateformes sociales dans les résultats de recherche Google.

Ce sont des bobines Instagram, des bobines Facebook, des vidéos TikTok et des courts métrages YouTube.

La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ?  Comment augmenter le trafic organique en 2023

[Discover how Google is ranking short-form video] Accédez instantanément au webinaire →

Maintenant que vous savez comment optimiser par plate-forme, il est temps de créer votre stratégie de mots-clés pour les réseaux sociaux.

Comment créer votre stratégie de mots-clés pour les médias sociaux

Lors du choix de vos mots-clés de médias sociaux, il est essentiel de :

  • Maximisez votre contenu. Utilisez les mots clés que vous avez trouvés pour votre site. Vous pouvez affiner ces mots-clés en utilisant des choses comme la suggestion automatique sur chaque plate-forme.
  • Validez le volume de recherche. Utilisez des outils de référencement qui fournissent des données sur les mentions sociales quotidiennes et les mots-clés sur les types de résultats de vidéo et de carrousel vidéo. Une autre façon de valider le volume de recherche sur les réseaux sociaux est le volume d’utilisation d’un hashtag sur Instagram.
  • Soyez conscient de la pertinence et de l’intention. Avant de finaliser votre stratégie de mots clés sur les réseaux sociaux, assurez-vous qu’elle est pertinente pour votre contenu et votre public cible. Assurez-vous que l’intention de recherche correspond au type de contenu que vous créez.

[Boost your organic traffic in 2023] Accédez instantanément au webinaire →

N’oubliez pas de mesurer les abonnés à l’engagement et le trafic du site Web à partir de ces optimisations sur les réseaux sociaux et que vous le suivez avec précision.

Sachez ce qui est inclus dans le trafic de référence pour afficher vos chiffres avec précision afin que vous puissiez prendre des décisions marketing plus éclairées.

[Slides] La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ? Comment augmenter le trafic organique en 2023

Voici la présentation :

La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ? Comment augmenter le trafic organique en 2023 de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

Expert SEO et prédictions d’algorithmes Google pour 2023

Rejoignez Pat Reinhart, vice-président du succès client chez Conductor, pour un récapitulatif détaillé des plus grandes informations SEO de cette année, ainsi que des prédictions d’experts sur ce que 2023 pourrait nous réserver.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

5 KPI SEO locaux communs et comment les mesurer

0

Soyez honnête : avez-vous déjà rassemblé ce que vous savez maintenant être l’un des pire Des rapports SEO déjà réalisés ?

Vous savez ce que je veux dire – un gonflé de 10 pages rempli de données inutiles qui ne signifieront littéralement rien pour le client et qu’il ne lira probablement jamais.

Vous ajoutez les utilisateurs Google Analytics (GA), les sessions, les pages vues, les taux de rebond, le temps passé sur le site et le trafic par canal pour commencer.

Vous saupoudrez certaines données Google My Business (GMB) pour afficher le nombre de vues de la liste sur la recherche et les cartes, puis branchez la console de recherche Google pour un tableau des clics et des impressions.

« Regarde comme j’ai été occupé », vous dites-vous. Regardez tous ceux Nombres! Alors intelligent.

Je vais avouer – je suis coupable tel qu’inculpé. Cela ne veut pas dire que certaines de ces données ne seront pas utiles pour ces clients.

C’est juste qu’avant de préparer nos rapports, il y a quelques choses que nous devons d’abord clarifier, afin de faire ce que les rapports doivent généralement faire.

Nous rapportons afin de collecter les bonnes données et d’analyser ces données afin que nous puissions comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, en termes de nos activités de marketing SEO local.

Et bien sûr, nous nous appuyons sur ces rapports pour démontrer la valeur de notre travail et le retour sur investissement pour le client.

Vos rapports SEO sont-ils impénétrables pour vos clients ?

En tant que spécialistes du marketing de recherche local, il est impératif que nous démontrions la valeur que nous ajoutons à nos clients dans une langue qu’ils comprennent et avec un ensemble de mesures de rapport qui leur sont significatives.

Dans cette colonne, vous trouverez cinq exemples de KPI de référencement local et comment nous pouvons mettre en place un cadre de mesure simple pour les suivre.

Ce que votre rapport de référencement local doit faire

Que vous travailliez sur le référencement local pour une petite entreprise ou un géant multi-sites, il est probable qu’ils voudront voir comment les résultats de recherche locaux entraînent des actions critiques des utilisateurs.

Certaines questions courantes auxquelles les entreprises locales cherchent à répondre en termes de performances GMB incluent :

  • GMB génère-t-il du trafic vers mon site Web ?
  • Les gens m’appellent-ils depuis mon profil GMB ?
  • Les personnes qui visitent mon site Web via GMB se séparent-elles de leur argent durement gagné et achètent-elles en ligne ?
  • Les gens utilisent-ils mon profil GMB pour interagir avec mon entreprise d’une manière qui mènera à des demandes de renseignements et à des ventes ?
  • Les visiteurs qui accèdent à mon site Web via GMB font-ils d’autres choses qui sont importantes pour moi en tant qu’entreprise ?

Si vous n’avez pas encore travaillé avec votre client pour mettre en place une « charte d’objectifs », c’est le bon moment.

En gestion de projet, la charte de projet définit les buts et les objectifs du projet. Appliquez ce cadre dans vos campagnes de référencement local pour définir ce que vous espérez réaliser.

La charte des objectifs répond à trois questions clés :

  1. Quels sont vos objectifs?
  2. Pourquoi ces objectifs existent-ils ?
  3. Comment saurons-nous que nous avons atteint ces objectifs ?

L’examen des questions un et deux de la charte des objectifs vous permet d’identifier les actions critiques qui font avancer l’entreprise et comment celles-ci se traduisent en objectifs.

Où les KPI SEO entrent en jeu

Nous avons donc identifié nos objectifs, et nous savons déjà que ces objectifs doivent être SMART.

Qu’est-ce qu’un KPI déjà ?

Le but est la fin de partie; le résultat que nous espérons obtenir.

L’indicateur de performance clé (KPI) est alors la mesure que nous utiliserons pour nous faire savoir dans quelle mesure nous faisons pour atteindre cet objectif.

Les KPI sont mesurables – ils sont la mesure de la performance que vous utiliserez pour vous aider à évaluer les progrès vers votre objectif.

Rapports de référencement local : sources de données communes

Il y a un cas pour le suivi du classement local, car vous souhaiterez très probablement suivre la visibilité organique sur les termes de recherche importants.

Que vous souhaitiez signaler les classements à un client est une autre affaire ; cela dépend beaucoup du client.

Le fait que vous les ayez classés au sommet du Map Pack pour un fantastique mot-clé à volume élevé ne signifie peut-être pas grand-chose pour l’entreprise.

Mais le fait que cela ait entraîné une augmentation de 5 000 $ par semaine des revenus attribuables à GMB ou 50 appels téléphoniques supplémentaires par semaine via GMB Insights est beaucoup plus susceptible de les enthousiasmer pour vos efforts de référencement local.

Les KPI que nous aborderons ci-dessous nécessitent l’accès aux sources de données suivantes :

Aperçus de Google Mon entreprise

GMB Insights nous fournit d’excellentes données sur les actions du monde réel qui ont le pouvoir d’affecter les résultats de toute entreprise.

Celles-ci sont étiquetées comme des actions client :

  • Vues de votre site Web.
  • Demandes d’orientation.
  • Appels.
  • Réservations.
  • Messagerie GMB.

Il fournit également des données sur « comment les clients voient votre entreprise sur Google » et d’autres mesures (peut-être) moins exploitables/robustes.

Google Analytics

GMB Insights nous fournit des données sur de nombreuses actions effectuées sur notre profil GMB qui ne nécessitent pas de clic vers le site Web.

Mais ce qu’il ne nous dit pas, c’est sur quelles parties de notre profil GMB les clients et les clients potentiels cliquent, et ce qu’ils font sur nos sites Web lorsqu’ils y arrivent.

Pour ce faire, nous pouvons utiliser Google Analytics. Hourra !

Pour obtenir ces données, vous devez avoir mis en place un balisage UTM robuste sur vos liens depuis GMB. Si vous ne l’avez pas déjà configuré, ce guide de balisage UTM pour GMB explique comment procéder.

5 KPI SEO locaux que vous devez connaître

Accrochez-vous à vos chapeaux… voici ces cinq KPI communs.

1. Clics sur le site Web

On a beaucoup parlé du concept de Google comme nouvelle page d’accueil, et il est vrai que Google continue de changer et d’adapter l’interface GMB afin qu’un chercheur puisse faire beaucoup de choses dans le SERP, sans cliquer sur le site Web de l’entreprise.

La fonctionnalité actuelle de GMB comprend :

  • Appelez l’entreprise.
  • Lisez les critiques.
  • Voir les photos.
  • Parcourir les produits et services.
  • Poser des questions.
  • Message.
  • Faire une réservation ou une réservation.

Cependant, il existe encore quelques possibilités d’encourager les clics vers notre site Web à partir de GMB si nous incluons :

  • Un lien vers un site Web.
  • Un lien de rendez-vous (si disponible).
  • Produits Google (si disponibles).
  • Publications Google (si disponibles).
Le lien vers le site Web principal dans le profil de l'entreprise

Comment mesurer les clics sur le site Web via GMB Insights

GMB Insights nous fournit des données sur les « clics sur le site Web ».

5 KPI SEO locaux communs et comment les mesurer

Si vous utilisez l’option « Performances du nouveau profil », vous pouvez sélectionner jusqu’à 6 mois des données les plus récentes.

Clics sur le site Web dans le tableau de bord GMB.

Ces données vous montrent le nombre total de visites sur votre site Web via le lien « site Web » dans votre profil d’entreprise.

Malheureusement, cela n’inclut pas les clics provenant d’autres éléments de votre profil GMB. 😢

Comment mesurer les clics sur le site Web via Google Analytics

Google Analytics à la rescousse ! GA peut nous fournir des données ici, tant que vous avez configuré votre balisage GMB UTM.

En GA, si nous sélectionnons uniquement le trafic GMB dans nos données de campagne :

Campagnes>Toutes les campagnes

Filtrer par nom de campagne :

Filtrer par nom de campagne dans Google Analytics

Et appliquez le filtre, nous verrons le nombre de visiteurs du site Web qui sont arrivés sur notre site Web via GMB.

Mieux encore, nous verrons le nombre de visiteurs arrivés sur notre site Web ventilé selon l’élément de GMB sur lequel ils ont cliqué :

Le nombre de visiteurs qui sont arrivés sur notre site Web ventilé selon l'élément de GMB sur lequel ils ont cliqué.

Vous pouvez voir ici que le lien principal du site Web (« gmblisting » dans cette configuration UTM) génère la part du lion du trafic, mais que d’autres parties de GMB, y compris les publications Google et les produits Google, renvoient également les visiteurs vers le site Web.

2. Appels téléphoniques

Le téléphone sonne. Quelqu’un veut réserver quelque chose, acheter quelque chose ou vérifier que vous pouvez répondre à ses besoins spécifiques.

C’est bon pour les affaires.

  • « Bonjour, puis-je réserver une table pour 6 personnes pour 19h demain soir ? »
  • « Avez-vous des toilettes accessibles aux fauteuils roulants ? »
  • « Pouvez-vous réparer l’écran de mon Pixel 5 ?
Comment mesurer les appels vers votre entreprise via Google My Business

Comment mesurer les appels vers votre entreprise via Google My Business

GMB Insights nous fournit des données d’appel qui indiquent le nombre de clics sur le bouton « appeler » dans votre profil GMB.

Cliquez sur l’onglet « Appels » pour voir les appels via la liste GMB pour cette entreprise sur la période sélectionnée :

Comment mesurer les appels vers votre entreprise via Google Analytics

Nous sommes également intéressés par les visiteurs qui sont redirigés vers nos sites Web via un lien sur GMB, puis qui « cliquez pour appeler » notre entreprise via un lien sur notre site Web :

Exemple de lien vers un numéro de téléphone sur un site Web balisé avec un clic pour appeler.

Google Analytics peut nous fournir des données ici tant que nous avons mis en place notre balisage UTM et si nous avons défini les objectifs et événements pertinents.

Dans ce cas, vous devez avoir ajouté un événement pour suivre les clics sur les numéros de téléphone à l’aide de Google Tag Manager et avoir défini l’objectif associé dans GA :

Ajoutez un événement pour suivre les clics sur les numéros de téléphone à l'aide de Google Tag Manager.

Ensuite, en GA, si nous sélectionnons uniquement le trafic GMB dans nos données de campagne :

Campagnes>Toutes les campagnes

Et filtrez par nom de campagne :

Voir le nombre de visiteurs du site Web qui sont venus sur le site Web via votre liste GMB

Et appliquez le filtre, nous verrons le nombre de visiteurs du site Web qui sont venus sur le site Web via votre liste GMB.

Sélectionnez ensuite l’objectif approprié dans la colonne « Conversions », puis sélectionnez « Appel direct » (ou le nom que vous avez donné à cet objectif dans votre configuration GA) :

Waouh ! Cela représente 975 appels téléphoniques de personnes qui sont venues sur notre site Web après nous avoir trouvés via notre profil d’entreprise, un pack de cartes ou Google Maps.

Une troisième méthode de suivi des appels téléphoniques consiste à utiliser un fournisseur de suivi des appels.

Si vous travaillez avec une entreprise qui utilise une plate-forme tierce de suivi des appels, vous pouvez également ajouter ces mesures au mélange !

3. Recettes

Si vous vendez des choses sur votre site Web, il est fort probable que les visiteurs du site Web via GMB en achèteront une partie.

Ces revenus sont attribués aux canaux directs ou organiques en fonction de l’origine du visiteur, de l’appareil qu’il utilise, de son navigateur ou de son application, etc.

Parce que nous sommes dans le domaine de l’offre de services de référencement local, nous voulons nous assurer que nous pouvons attribuer tout revenu à notre travail.

Montre moi l’argent! D’accord, voici comment.

Comment mesurer les revenus via Google My Business dans Google Analytics

Encore une fois, vous devrez configurer le balisage UTM et vous devrez également faire fonctionner le suivi du commerce électronique.

Rendez-vous sur Campagnes et appliquez ce filtre pour afficher uniquement le trafic provenant de GMB.

Dans la colonne Conversions, sélectionnez « eCommerce »:

Vous verrez alors les revenus directement attribuables au trafic provenant de GMB via le dernier clic.

Si vous souhaitez connaître la valeur totale de GMB et savoir comment il a contribué aux revenus dans le cadre du parcours de conversion pour les clients qui ont effectué une conversion via un autre canal, vous pouvez consulter les conversions assistées dans GA :

Découvrez toute la valeur de GMB et comment il a contribué aux revenus dans le cadre du parcours de conversion pour les clients qui ont effectué une conversion via un autre canal.

4. Nombre total d’interactions avec le profil d’entreprise

Revenons à ces actions importantes qu’un client ou un client potentiel peut entreprendre sur le profil de l’entreprise, et aux éléments pour lesquels les informations GMB fournissent actuellement des mesures :

  • Appels (nous en avons parlé au point 2 ci-dessus).
  • Messages (maintenant disponibles pour l’entreprise à gérer sur le bureau).
  • Réservations (uniquement si vous l’avez configuré à l’aide de Réserver avec Google, en intégrant un partenaire de réservation tiers).
  • Les directions.
  • Clics sur le site Web (nous en avons parlé au point 1 ci-dessus).
Le nombre total d'actions entreprises sur votre profil d'entreprise est susceptible d'être un indicateur utile des performances de GMB.

Le nombre total d’actions entreprises sur votre profil d’entreprise est susceptible d’être un indicateur utile des performances de GMB.

Gardez à l’esprit qu’une augmentation des interactions est généralement positive, mais comme tout rapport, l’interrogation des données est essentielle.

Les pics et les creux de la « vue d’ensemble » sont-ils attribuables à la saisonnalité ou à des événements mondiaux ou nationaux ?

Les pics de l’un des éléments ne sont-ils pas vraiment indicatifs d’une victoire commerciale ? Par exemple, une augmentation des appels téléphoniques a-t-elle été causée par des clients mécontents ou insatisfaits plutôt que par des ventes potentielles ?

5. Autres objectifs et événements

Chaque entreprise est unique. Nous avons couvert quatre KPI de référencement local communs qui seront utiles à de nombreuses entreprises pour mesurer l’efficacité de leurs efforts.

Sur la base de votre charte d’objectifs, il y a très probablement un certain nombre d’objectifs que vous avez identifiés comme étant importants pour votre entreprise, et si vous avez élaboré un cadre de mesure robuste, nous espérons que vous les aurez définis comme objectifs dans Google Analytics. .

Exemple d'objectifs dans Google Analytics

Les exemples pourraient inclure :

  • Soumission du formulaire « Contactez-nous ».
  • Inscription à la newsletter.
  • Téléchargement du livre blanc.
  • Prise de rendez-vous.
  • Cliquez pour envoyer un e-mail.

Quelles que soient les actions, en tant que spécialiste du marketing local, vous voudrez savoir comment vos activités contribuent à ces conversions.

Nous pouvons voir ces données dans (vous l’avez deviné) GA.

Vous serez maintenant assez familier avec la navigation vers le trafic GMB dans nos données de campagne :

Campagnes>Toutes les campagnes>Filtrer par ‘GMB’

Sélectionnez « Tous les objectifs » dans les conversions pour afficher le nombre total de conversions attribuables aux différents éléments de GMB au cours de la période sélectionnée.

Analysez par objectif spécifique pour voir comment GMB a contribué à ces conversions :

Analysez par objectif spécifique pour voir comment GMB a contribué à ces conversions

Conclusion

Une entreprise locale peut avoir un emplacement ou plusieurs. Il peut s’agir d’une PME type « maman et pop » ; ce pourrait être une entreprise de plusieurs millions.

Quel que soit le type d’entreprise avec laquelle vous travaillez, il sera essentiel de mesurer l’impact de vos efforts de marketing local sur le résultat net afin de démontrer le retour que le client réalise sur son investissement en vous en tant que fournisseur de services.

Ces cinq KPI de référencement local courants devraient vous donner une bonne idée de vos progrès.

Si ceux-ci ne sont pas déjà en place avant de commencer votre travail, installez-les immédiatement.

Vous voudrez vous assurer que vous pouvez comparer les performances existantes avant de saupoudrer cette magie marketing et de faire sonner ces téléphones et ces caisses (à la fois dans le monde réel et en ligne) !

Davantage de ressources:

  • Comment optimiser complètement votre fiche Google My Business
  • Concurrents locaux enfreignant les directives GMB ? Voici ce que vous pouvez faire
  • Le guide complet des attributs GMB pour le référencement local

Image en vedette : Shutterstock/une photo

Comment éliminer les ressources bloquant le rendu

0

Les ressources de blocage du rendu sont un élément essentiel de l’optimisation de l’infrastructure de votre page Web.

Les réduire peut aider à accélérer le chargement de votre page et à améliorer considérablement les Core Web Vitals de votre page.

Ces ressources bloquant le rendu incluent des éléments tels que des polices externes qui prennent trop de temps à charger (qui n’ont pas besoin d’être utilisées), des fichiers multimédias inutiles, un gonflement du code qui ne disparaîtra tout simplement pas et des plug-ins supplémentaires qui ne le sont pas. nécessaire.

Il existe une myriade de ces types de ressources que vous pouvez compresser et combiner pour créer des fichiers uniques qui se téléchargent plus rapidement sur vos appareils, créant une vitesse de page beaucoup plus rapide.

En optimisant la structure de votre page à cet égard, vous pouvez réduire la quantité de travail que Google doit effectuer pour explorer votre site et vous pouvez ainsi améliorer votre expérience utilisateur.

En fait, tous les avantages de ce processus incluent :

  • Vitesse de page plus rapide.
  • Moins de ressources nécessaires à Google pour charger votre page.
  • Réduction des problèmes causés par le gonflement du code.
  • Taille de fichier globale plus petite de votre DOM (modèle d’objet de document).
  • Moins de fichiers JavaScript et CSS à télécharger.
  • Déploiement meilleur et plus rapide sur une gamme de plates-formes et d’appareils.
  • Amélioration de l’interaction utilisateur sur mobile.
  • Amélioration des performances globales.

De toute évidence, il existe d’énormes avantages à effectuer ce type de processus d’optimisation sur votre site.

Pourquoi devriez-vous identifier les ressources bloquant le rendu ?

L’identification et la réduction des ressources responsables du blocage du rendu de votre page Web est un point d’optimisation critique qui peut faire ou défaire la vitesse de votre page.

Cela peut être si critique qu’il peut en résulter des dividendes pour les mesures d’expérience de la page de votre site (et la satisfaction de votre utilisateur).

En 2021, le temps moyen nécessaire pour rendre entièrement une page Web mobile était de 22 secondes. En 2018, c’était 15 secondes.

De toute évidence, il s’agit d’un nombre nettement supérieur au temps recommandé par Google de deux à trois secondes. C’est aussi beaucoup plus élevé qu’avant.

Qu’est-ce qui pourrait causer ces problèmes avec les ressources bloquant le rendu ?

Qu’est-ce qui est à l’origine de cette augmentation de la vitesse globale de rendu des pages ?

Une tendance intéressante à noter est qu’il y a eu une dépendance croissante aux polices tierces par rapport aux polices système. L’utilisation de polices tierces comme ressource a tendance à interférer avec le traitement et le rendu d’une page.

Avec les polices système, le navigateur n’a rien à charger de plus, il n’a donc pas cette étape de traitement supplémentaire en conséquence.

Il s'agit des statistiques de Web Archive pour l'utilisation de polices Web tierces.

Cette dépendance entre les industries est susceptible d’avoir un impact sur ce temps de rendu. Bien sûr, ce n’est pas la seule cause de ce problème avec les ressources bloquant le rendu.

De plus, les propres services de Google ont tendance à avoir un impact significatif sur le temps de rendu, comme Google Analytics ou l’utilisation d’un pixel Facebook tiers à des fins de suivi.

Le désir de s’appuyer sur de telles technologies n’est pas nécessairement terrible d’un point de vue marketing.

Mais du point de vue des ressources bloquant le rendu, cela peut entraîner des augmentations significatives du temps de chargement de la page et de la façon dont Google (et les utilisateurs) perçoivent votre page.

La solution idéale consiste à garantir que votre page se charge le plus rapidement possible pour l’interaction de l’utilisateur.

Il est également possible que les mauvaises pratiques de développement Web utilisées par les développeurs Web aujourd’hui soient à blâmer.

Quoi qu’il en soit, c’est quelque chose dans chaque projet de site Web qui devrait être abordé dans le cadre de vos audits Core Web Vitals.

L’expérience de la page, cependant, ne se limite pas à la vitesse de chargement de la page entière.

Au lieu de cela, il s’agit davantage de l’expérience globale de la page telle que mesurée par le cadre d’expérience de page de Google ou Core Web Vitals.

C’est pourquoi vous souhaitez travailler à l’amélioration et à l’optimisation de la vitesse de votre page pour le chemin de rendu critique dans le DOM ou le modèle d’objet de document.

Qu’est-ce que le chemin de rendu critique ?

Le chemin de rendu critique fait référence à toutes les étapes nécessaires pour rendre la page entière, depuis le moment où le navigateur commence à recevoir des données jusqu’au moment où il compile finalement la page lors du rendu final.

C’est un processus qui ne peut prendre que quelques millisecondes si vous l’optimisez correctement.

Optimiser pour le chemin de rendu critique signifie s’assurer que vous optimisez les performances de rendu sur de nombreux appareils différents.

Ceci est accompli en optimisant le chemin de rendu critique pour obtenir votre première peinture le plus rapidement possible.

Fondamentalement, vous réduisez le temps que les utilisateurs passent à regarder un écran blanc vierge pour afficher le contenu visuel dès que possible (voir 0.0s ci-dessous).

Graphique montrant les étapes du chemin de rendu critique d'une page Web typique.

Il existe tout un processus sur la façon de procéder, décrit dans la documentation du guide du développeur de Google, mais je me concentrerai sur un poids lourd en particulier : la réduction des ressources bloquant le rendu.

Comment fonctionne le chemin de rendu critique ?

Le chemin de rendu critique fait référence à la série d’étapes suivies par un navigateur pour rendre une page en convertissant le HTML, le CSS et le JavaScript en pixels réels à l’écran.

Un exemple de chemin de rendu critique.

Essentiellement, le navigateur doit demander, recevoir et analyser tous les fichiers HTML et CSS (plus quelques travaux supplémentaires) avant de commencer à restituer tout contenu visuel.

Ce processus se produit en une fraction de seconde (dans la plupart des cas). Les utilisateurs verront une page blanche vierge jusqu’à ce que le navigateur termine ces étapes.

Voici un exemple de la façon dont les utilisateurs peuvent ressentir le chargement d’une page en fonction des différentes étapes du processus de chargement de la page :

Comment les utilisateurs perçoivent le rendu des pages.

L’amélioration du chemin de rendu critique peut ainsi améliorer l’expérience globale de la page, ce qui peut aider à améliorer les performances sur les métriques Core Web Vitals.

Comment optimiser le chemin de rendu critique ?

Pour améliorer le chemin de rendu critique, vous devez analyser vos ressources de blocage de rendu.

Toute ressource bloquant le rendu peut finir par bloquer le rendu initial de la page et avoir un impact négatif sur vos scores Core Web Vitals.

Cela implique un processus d’optimisation de :

  • Réduire le nombre de ressources qui sont critiques pour le chemin de rendu. Cela peut être fait en utilisant une méthode différée pour toutes les ressources bloquant le rendu.
  • Prioriser le contenu c’est au-dessus du pli, et en téléchargeant des ressources multimédias importantes dès que possible.
  • Compresser la taille du fichier de toutes les ressources critiques restantes.

Ce faisant, il est possible d’améliorer à la fois Core Web Vitals et le rendu physique de votre page pour l’utilisateur.

Avant de discuter des techniques d’optimisation que vous pouvez utiliser pour optimiser le chemin de rendu critique, il est important de discuter du processus de chargement initial du navigateur et de la raison pour laquelle le chemin de rendu critique est si important.

Et ce processus implique :

  • Préchargement des éléments de page.
  • Inline des styles critiques.
  • Différer le chargement des fichiers JavaScript.
  • Premiers indices.

Préchargement des éléments de page

Tout d’abord, lorsque la page est récupérée par le navigateur à partir du serveur, le navigateur analyse initialement et trouve tous les éléments de la page à télécharger. Par défaut, cela se produit dans un processus où le navigateur télécharge tous les éléments simultanément.

Mais que se passe-t-il lorsque vous avez de nombreux éléments de page à télécharger (comme ce qui se passe fréquemment avec un site Web WordPress ?) Eh bien, cela peut enliser les ressources du serveur, ce qui augmente encore le temps de chargement de la page.

Comment contourner cela ? En utilisant le lien de préchargement pour télécharger de manière asynchrone les fichiers critiques qui bloquent le rendu de la page (discuté plus loin dans cet article).

Le préchargement des éléments est une technique qui permet d’éliminer les feuilles de style bloquant le rendu, car elle charge les fichiers critiques nécessaires à la première étape de peinture du processus avant de charger tous les autres fichiers.

Vous pouvez précharger CSS, JS, Fonts ou Images. Voici des exemples de la façon de les précharger :

Préchargement JavaScript

<link rel="preload" as="script" href="https://www.searchenginejournal.com/eliminate-render-blocking-resources/466367/critical.js">

Préchargement CSS

<link rel="preload" href="https://www.searchenginejournal.com/eliminate-render-blocking-resources/466367/style.css" as="style" />

Préchargement des polices

<link rel="preload" href="https://www.searchenginejournal.com/eliminate-render-blocking-resources/466367/fonts/webfont.woff2" as="font" type="font/woff2" crossorigin />

Préchargement des images

<link rel=preload href="https://www.searchenginejournal.com/eliminate-render-blocking-resources/466367/cat.png" as=image image>

Cela permet d’accélérer le processus de la page. Cependant, ce n’est pas une méthode idéale.

La méthode idéale consiste à optimiser le site pour n’utiliser que deux à trois plugins, peut-être deux à trois autres fichiers, et à garder les choses au strict minimum pour le rendu de la page entière.

Malheureusement, ce n’est pas une entreprise réaliste à poursuivre.

Parce que les sites WordPress ont tendance à avoir de nombreux plugins et ressources que les développeurs ne veulent pas (ou ne veulent pas) gérer, le chemin le plus simple vers le succès est de s’assurer que ces ressources sont correctement optimisées en utilisant certains plugins.

Intégration des styles critiques

Le CSS critique est une technique qui extrait le CSS pour le contenu au-dessus de la ligne de flottaison afin de rendre le contenu à l’utilisateur aussi rapidement que possible.

Au minimum, cela nécessite généralement :

  • Toutes les déclarations de police.
  • Tout CSS spécifique à la mise en page.
  • Toutes les règles de style CSS pour les éléments DOM (document object model) au-dessus de la ligne de flottaison.

En utilisant notre exemple précédent de page chargeant toutes les ressources simultanément, l’intégration de styles critiques implique l’utilisation de code dans la balise HTML elle-même.

Si vous vérifiez, par exemple, le code source de google.com, vous le verrez intégré CSS critique dans la section du HTML.

Code source de Google.com.

Il existe plusieurs outils qui peuvent aider à extraire les CSS critiques.

  • Criticalcss.com.
  • Critique.
  • Plugin Webpack critique HTML.

Différer le chargement des fichiers JavaScript

En utilisant cette méthode, il est possible de différer le chargement des fichiers JavaScript jusqu’à ce que d’autres éléments critiques de l’arborescence DOM soient chargés. Cependant, cela vient avec quelques mises en garde.

Exemple de report d’un fichier JavaScript :

<script defer src="https://www.searchenginejournal.com/eliminate-render-blocking-resources/466367/script.js"></script>

Premièrement, vous pouvez avoir un impact négatif sur l’apparence du site lorsque vous différez le chargement des fichiers JavaScript, car certains d’entre eux pourraient être des éléments requis pour que la page se charge complètement.

Deuxièmement, si vous ne faites pas attention, en différant le chargement des fichiers JavaScript, vous pourriez potentiellement introduire des problèmes avec l’interactivité de la page (interaction avec la prochaine métrique Core Web Vitals).

Troisièmement, vous pouvez également introduire des problèmes avec le fonctionnement général du site.

L’idée est que vous devez être prudent lorsque vous travaillez sur ces types d’optimisations, afin de ne pas causer par inadvertance de problèmes ailleurs dans le processus.

Ce faisant, vous pouvez avoir un impact considérable sur la vitesse de votre page et sur la façon dont Google voit votre site.

L’autre préoccupation, cependant, est lorsque vous utilisez des plugins tels que Nitro pour différer des fichiers critiques comme CSS et JavaScript.

Bien que cela puisse avoir un impact positif sur la vitesse de la page, le problème majeur avec cela est que le plugin diffère tous les fichiers CRITICAL jusqu’à ce que la page ait chargé la partie HTML du document.

Qu’est-ce que ça veut dire? Cela signifie que Google ne peut pas voir l’intégralité du document tel qu’il est censé l’afficher. Cela revient à bloquer vos fichiers CSS et JavaScript à l’aide de robots.txt, dont Google a besoin pour déterminer si votre site est adapté aux mobiles.

La page officielle de Google Developer dit ceci, comme mentionné ailleurs :

« Pour un rendu et une indexation optimaux, autorisez toujours Googlebot à accéder aux fichiers JavaScript, CSS et image utilisés par votre site Web afin que Googlebot puisse voir votre site comme un utilisateur moyen.

Si le fichier robots.txt de votre site interdit l’exploration de ces éléments, cela nuit directement à la qualité du rendu et de l’indexation de votre contenu par nos algorithmes. Cela peut entraîner des classements sous-optimaux.

Si vous reportez des fichiers CSS et JavaScript critiques pour des raisons de référencement, tant que vous vous assurez que Google peut voir ces fichiers lors du chargement de la page, vous ne devriez pas rencontrer de problèmes majeurs avec la façon dont Google peut voir votre site.

Utilisation des premiers conseils pour une meilleure optimisation du serveur

Avant de pouvoir parler des premiers indices, nous devons discuter du processus de chargement d’une page Web par le serveur. Les sites sont en effet devenus plus sophistiqués ces dernières années.

Et donc, les serveurs aussi. Mais, il y a des limites. Même si les serveurs peuvent effectuer et effectuent des tâches triviales toute la journée, il est toujours possible qu’un serveur s’enlise en s’efforçant de trop réfléchir à la façon dont il gère les ressources d’un site.

Ainsi, lorsque cela se produit, une latence supplémentaire par rapport à ce qui se produirait autrement se produit – et cela se produit avant que le navigateur ne puisse commencer à afficher la page.

Lorsque cette latence se produit, vous pouvez vous retrouver dans des situations où un site peut prendre quelques secondes avant d’apparaître dans la fenêtre du navigateur.

Et s’assurer que votre serveur restitue correctement les fichiers est un excellent premier pas vers l’augmentation de la vitesse de votre page.

Voici un exemple de ce qui se passe lorsque votre serveur ne répond pas correctement et met trop de temps à traiter certaines ressources :

Premiers indices

Alors, comment fonctionnent les premiers indices ?

Selon le guide du développeur Google Chrome, « les premiers indices sont un code d’état HTTP (103 premiers indices) qui est utilisé pour envoyer une réponse HTTP préliminaire précise avant une réponse finale ».

Qu’est-ce que cela accomplit ?

Cela permet à un serveur de fournir certains types d’indices à un navigateur pour certaines ressources critiques (fichiers JavaScript, feuilles de style CSS, etc.) susceptibles d’être chargées et utilisées par la page Web elle-même.

Ce processus se produit en l’espace de quelques millisecondes ou moins pendant que le serveur travaille sur le rendu des ressources de la page principale.

Les premiers conseils sont quelque chose qui « aide un navigateur » et accélère le temps de réflexion du serveur en travaillant sur ce chargement à l’avance.

Pour cette raison, ce processus permet d’accélérer le temps de chargement de la page.

Des outils pour vous aider à optimiser votre chemin de rendu critique

N’êtes-vous pas un maître du code extraordinaire et vous êtes incapable de travailler avec et d’optimiser le code, les plugins et les éléments sous le capot de votre site Web ?

Eh bien, n’ayez crainte (trop!). Il existe des plugins WordPress disponibles qui peuvent vous aider à faire exactement cela.

Vous trouverez ci-dessous une liste d’outils que vous pouvez utiliser pour vous aider à optimiser votre propre chemin de rendu critique pour réussir :

  • Plugin CSS critique: Cet outil pratique vous permet de générer le CSS critique dont votre site a besoin. Ajoutez simplement votre URL, cliquez sur générer et c’est parti.
  • Plug-in d’optimisation automatique de la vitesse de la page : Ce plugin particulier est encore un autre plugin de vitesse de page qui vous permet également de différer les fichiers critiques. De plus, il aide à injecter du CSS en ligne dans l’en-tête de la page, reporte les scripts au pied de page et minimise vos fichiers HTML.
  • Plug-in de vitesse de page WP Rocket : Ce plugin de vitesse de page est l’un des plugins de mise en cache les plus puissants. Après l’installation, ce plugin particulier vous permet de profiter de la mise en cache des pages, de la compression GZIP, du préchargement du cache et de la mise en cache du navigateur.
  • WP-Optimiser : Il s’agit d’un plugin WordPress qui vous permet de faire plusieurs choses pour aider à mieux optimiser votre site pour des temps de chargement rapides. Ils incluent l’optimisation de votre base de données, la compression de vos images et la mise en cache de vos pages, ainsi que la minification et l’asynchronisation de vos fichiers CSS et JavaScript.

Veuillez noter : Cet auteur n’a aucun parti pris financier avec l’un de ces outils.

Pourquoi devrais-je m’en soucier?

Les données sur le comportement des utilisateurs de Google indiquent que la plupart des utilisateurs abandonnent un site lent après environ trois secondes.

En plus des études qui montrent que la réduction du temps de chargement des pages et l’amélioration de l’expérience de la page entraînent une plus grande satisfaction des utilisateurs, il existe également plusieurs mises à jour majeures de Google à l’horizon auxquelles vous voudrez vous préparer.

L’identification et l’optimisation des ressources bloquant le rendu seront essentielles pour rester au top du jeu lorsque ces mises à jour arriveront.

Google mettra en œuvre l’expérience de page sur le bureau en 2022, commençant son déploiement de l’expérience de page de bureau en février et se terminant en mars.

Selon Google, les trois mêmes métriques Core Web Vitals (LCP, FID et CLS), ainsi que leurs seuils associés, seront désormais liés au classement des ordinateurs de bureau.

En outre, Google travaille sur une toute nouvelle métrique Core Web Vitals, peut-être expérimentale, prenant en compte la durée maximale de l’événement et la durée totale de l’événement.

Leur explication de ces facteurs qu’ils envisagent sont les suivants :

Durée maximale de l’événement : la latence d’interaction est égale à la durée d’événement unique la plus longue de n’importe quel événement du groupe d’interaction.
Durée totale de l’événement : la latence d’interaction est la somme de toutes les durées d’événements, en ignorant tout chevauchement.

Avec de nombreuses études établissant un lien entre la réduction des temps de chargement des pages et l’amélioration de précieux KPI (conversions, taux de rebond, temps passé sur le site), l’amélioration de la latence du site est devenue un objectif commercial prioritaire pour de nombreuses organisations.

Les professionnels du référencement occupent une position unique pour guider cet effort, car notre rôle consiste souvent à combler le fossé entre les objectifs commerciaux et les priorités des développeurs Web.

Avoir la capacité d’auditer un site, d’analyser les résultats et d’identifier les domaines à améliorer nous aide à travailler avec les développeurs pour améliorer les performances et traduire les résultats aux principales parties prenantes.

Les objectifs de l’optimisation des ressources bloquant le rendu

L’un des principaux objectifs de l’optimisation du chemin de rendu critique est de s’assurer que les ressources nécessaires pour rendre ce contenu important, au-dessus de la ligne de flottaison, sont chargées aussi rapidement qu’il est humainement possible.

Toutes les ressources bloquant le rendu doivent être dépriorisées, ainsi que toutes les ressources qui empêchent la page de s’afficher rapidement.

Chaque point d’optimisation contribuera à l’amélioration globale de la vitesse de votre page, de l’expérience de la page et des scores Core Web Vitals.

Pourquoi améliorer le CSS bloquant le rendu ?

Google a dit à plusieurs reprises que le codage n’est pas nécessairement important pour le classement.

Mais, de la même manière, obtenir un avantage de classement grâce aux améliorations de l’optimisation de la vitesse des pages peut potentiellement aider, en fonction de la requête.

En ce qui concerne les fichiers CSS, ils sont considérés comme des ressources bloquant le rendu.

Pourquoi est-ce?

Même si cela se produit en une milliseconde ou moins (dans la plupart des cas), le navigateur ne commencera pas à afficher le contenu de la page tant qu’il ne pourra pas demander, recevoir et gérer tous les styles CSS.

Si un navigateur rend un contenu qui n’est pas stylisé correctement, tout ce que vous obtiendrez est un tas de texte ordinaire et de liens qui ne sont même pas stylisés.

Cela signifie que votre page sera essentiellement « nue », faute d’un meilleur terme.

La suppression des styles CSS se traduira par une page littéralement inutilisable.

La majorité du contenu devra être repeinte afin de paraître le moins du monde acceptable pour un utilisateur.

Comment éliminer les ressources bloquant le rendu

Si nous examinons le processus de rendu des pages, la case grise ci-dessous représente le temps de navigation nécessaire pour obtenir toutes les ressources CSS. De cette façon, il peut commencer à construire le DOM de CSS (ou arbre CCSOM).

Cela peut prendre entre une milliseconde et plusieurs secondes, selon ce que votre serveur doit faire pour charger ces ressources.

Il peut également varier, ce qui peut dépendre de la taille, ainsi que de la quantité, de ces fichiers CSS.

L’arborescence de rendu suivante montre un exemple de navigateur affichant tous les fichiers avec CSS dans le DOM :

Arbre de rendu DOM CSSOM.

De plus, ce qui suit montre un exemple de la séquence de rendu d’une page, dans laquelle tous les fichiers se chargent dans un processus, de la construction du DOM à la peinture finale et à la composition de la page, connue sous le nom de chemin de rendu critique. .

Parce que CSS est une ressource bloquant le rendu par défaut, il est logique d’améliorer CSS au point où il n’a pas d’impact négatif sur le processus de rendu de la page.

La recommandation officielle de Google indique ce qui suit :

«CSS est une ressource bloquant le rendu. Faites-le parvenir au client le plus tôt et le plus rapidement possible pour optimiser le temps de premier rendu.

Le HTML doit être converti en quelque chose avec lequel le navigateur peut fonctionner : le DOM. Les fichiers CSS sont de la même manière. Celui-ci doit être converti en CSSOM.

En optimisant les fichiers CSS dans le DOM et le CSSOM, vous pouvez aider à réduire le temps nécessaire à un navigateur pour tout afficher, ce qui contribue grandement à une expérience de page améliorée.

Pourquoi améliorer le JavaScript bloquant le rendu ?

Saviez-vous que le chargement de JavaScript n’est pas toujours nécessaire ?

Avec JavaScript, le téléchargement et l’analyse de toutes les ressources JavaScript ne sont pas une étape nécessaire pour rendre entièrement une page.

Donc, ce n’est pas vraiment une partie techniquement requise du rendu de la page.

Mais la mise en garde à cela est la suivante : la plupart des sites modernes sont codés de telle manière que JavaScript (par exemple, le framework Bootstrap JS) est requis pour rendre l’expérience au-dessus du pli.

Mais si un navigateur trouve des fichiers JavaScript avant le premier rendu d’une page, le processus de rendu peut être arrêté jusqu’à plus tard et après l’exécution complète des fichiers JavaScript.

Cela peut être spécifié autrement en reportant les fichiers JavaScript pour une utilisation ultérieure.

Un exemple de ceci est s’il y a des fonctions JS comme une alerte qui est intégrée au HTML. Cela pourrait arrêter le rendu de la page jusqu’à l’exécution de ce code JavaScript.

JavaScript a le pouvoir exclusif de modifier les styles HTML et CSS, donc cela a du sens.

L’analyse et l’exécution de JavaScript pourraient être retardées en raison du fait que JavaScript peut potentiellement modifier l’intégralité du contenu de la page. Ce délai est intégré au navigateur par défaut – pour un tel scénario « juste au cas où ».

Recommandation officielle de Google :

« JavaScript peut également bloquer la construction du DOM et retarder le rendu de la page. Pour offrir des performances optimales… éliminez tout JavaScript inutile du chemin de rendu critique.

Comment identifier les ressources bloquant le rendu

Pour identifier le chemin de rendu critique et analyser les ressources critiques :

  • Exécutez un test en utilisant webpagetest.org et cliquez sur l’image « cascade ».
  • Concentrez-vous sur toutes les ressources demandées et téléchargées avant la ligne verte « Start Render ».

Analysez votre vue en cascade ; recherchez les fichiers CSS ou JavaScript qui sont demandés avant la ligne verte « start render » mais qui ne sont pas critiques pour le chargement du contenu au-dessus de la ligne de flottaison.

Exemple de rendu de démarrage.

Après avoir identifié une ressource (potentiellement) bloquant le rendu, testez sa suppression pour voir si le contenu au-dessus de la ligne de flottaison est affecté.

Dans mon exemple, j’ai remarqué certaines requêtes JavaScript qui peuvent être critiques.

Même s’ils sont critiques, c’est parfois une bonne idée de tester la suppression de ces scripts pour tester comment le changement d’éléments sur le site affecte l’expérience.

Exemple de résultats de test de page Web montrant des ressources bloquant le rendu.

Il existe également d’autres moyens d’améliorer ces ressources.

Pour les fichiers JavaScript non critiques, vous pouvez envisager de combiner les fichiers et de les différer en incluant ces fichiers au bas de votre page.

Pour les fichiers CSS non critiques, vous pouvez également réduire le nombre de fichiers CSS dont vous disposez en les combinant en un seul fichier et en les compressant.

L’amélioration de vos techniques de codage peut également se traduire par un fichier plus rapide à télécharger et ayant moins d’impact sur la vitesse de rendu de votre page.

Comment réduire les éléments bloquant le rendu sur la page

Une fois que vous avez déterminé qu’une ressource bloquant le rendu n’est pas essentielle pour afficher le contenu au-dessus de la ligne de flottaison, vous souhaiterez explorer une myriade de méthodes disponibles afin d’améliorer le rendu de votre page et différer les ressources non critiques.

Il existe de nombreuses solutions à ce problème, du report des fichiers JavaScript et CSS à la réduction de l’impact que CSS peut avoir.

Une solution possible consiste à ne pas ajouter de CSS à l’aide de la règle @import.

Assurez-vous de ne pas ajouter de CSS à l’aide de la règle @Import

Du point de vue des performances, même si @import semble garder votre fichier HTML plus propre, il peut en fait créer des problèmes de performances.

La déclaration @import entraînera en fait le navigateur à traiter un fichier CSS plus lentement. Pourquoi? Parce qu’il télécharge également tous les fichiers importés.

Le rendu sera entièrement bloqué jusqu’à la fin du processus.

En effet, la meilleure solution est d’utiliser la méthode standard d’inclusion d’une feuille de style CSS en utilisant la déclaration dans le HTML.

Minifiez vos fichiers CSS et JavaScript

Si vous êtes sur WordPress, l’utilisation d’un plugin pour minifier vos fichiers CSS et JavaScript peut avoir un impact considérable.

Le processus de minification prend tous les espaces inutiles dans un fichier et le comprime encore plus, de sorte que vous pouvez vous retrouver avec une belle amélioration des performances.

De plus, même si vous n’êtes pas sur WordPress, vous pouvez utiliser les services d’un développeur qualifié pour terminer le processus manuellement.

Cela prendra plus de temps mais peut en valoir la peine.

Les fichiers minifiés sont généralement beaucoup plus légers que leurs homologues précédents, ce qui signifie que le rendu initial se terminera beaucoup plus rapidement.

En plus de cela, après le processus de minification, vous pouvez également vous attendre à ce que le processus de téléchargement soit plus rapide car moins de temps est nécessaire pour télécharger les ressources de blocage sans rendu.

Utiliser des polices système au lieu de polices tierces

Bien que les polices tierces puissent sembler rendre un site « plus joli », ce n’est pas exactement le cas.

Bien que cela puisse sembler étonnant à première vue, ces fichiers de polices tiers prennent souvent plus de temps à se charger et peuvent contribuer à votre problème de ressources bloquant le rendu.

En raison des fichiers externes, le navigateur doit faire des demandes externes pour télécharger ces fichiers afin d’afficher votre page, ce qui peut entraîner des temps de téléchargement considérablement plus longs.

Si vous faites partie d’une équipe dont les meilleures pratiques de développement ne sont pas idéales, il peut être logique que vous disposiez de nombreux fichiers de polices tiers qui ne sont pas nécessaires au rendu de votre site.

Dans ce cas, la suppression de tous ces fichiers inutiles peut améliorer considérablement vos ressources de blocage du rendu et contribuer à votre amélioration globale dans Core Web Vitals.

L’utilisation de polices système, en revanche, ne conserve le traitement que dans le navigateur sans demandes externes.

En outre, il existe probablement des polices système très similaires aux polices tierces que vous utilisez.

Cependant, si vous devez absolument utiliser des polices tierces, vous devez faire deux choses pour atténuer les problèmes liés à certains aspects des polices tierces.

Premièrement, si elles sont utilisées conjointement avec le préchargement et l’échange de polices, les problèmes avec les polices tierces deviennent un non-problème.

L’autre problème lors de l’utilisation de polices tierces est que les polices sont invisibles jusqu’à ce que la police elle-même soit chargée, ce qui a un impact négatif sur Core Web Vitals et l’expérience utilisateur. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser le CSS d’échange de polices.

Voici comment ça fonctionne: Le CSS Font-Swap explique au navigateur que le texte qui utilise une police particulière doit être affiché immédiatement en utilisant une police système. Une fois la police personnalisée prête, cette police personnalisée remplacera alors la police système. C’est la méthode la plus efficace que vous puissiez utiliser pour éviter les polices invisibles lors du chargement de la page.

The New Kid On The Block : polices variables

Depuis 2020, les polices variables sont devenues largement prises en charge dans la plupart des navigateurs. Que sont exactement les polices variables ?

Avec les polices variables, tous vos styles de police sont contenus dans un seul fichier. Mais avant que les polices variables ne deviennent monnaie courante, vous auriez besoin de plusieurs fichiers de polices distincts pour les polices.

L’utilisation de polices variables présente également plusieurs avantages, notamment :

  • Taille de fichier plus petite : Les polices variables ont une taille de fichier plus petite car il s’agit d’un fichier à police unique qui contient toutes les variations de largeur, de poids et d’autres attributs.
  • Une gamme de conception plus flexible : Avec d’autres types de polices, trois à cinq fichiers de polices différents sont nécessaires pour fournir chaque représentation du langage/de la voix de conception d’un site. Et cela inclut toutes les permutations d’en-têtes, de corps de texte, etc. Mais avec des polices variables, l’utilisation d’un seul fichier de police vous permet d’utiliser toutes les variations possibles qui pourraient être associées à la conception d’une police.
  • Moins et un seul fichier : En raison de ces économies de taille de fichier, cela aide à compresser davantage la taille de votre page et diminue la vitesse de votre page. Et l’avantage du fichier unique lui-même permet au webmaster de vraiment compresser encore plus la vitesse de sa page.

La documentation suivante parle des polices variables et comment les implémenter. En raison de leurs avantages, l’utilisation de polices variables est une alternative acceptable si vous devez absolument implémenter des polices tierces.

Améliorez vos techniques de codage et de combinaison de fichiers

Si vous travaillez vous-même avec du code, vous pouvez (ou non… personne ne juge ici) trouver que les techniques ne sont pas optimales.

Un exemple : vous utilisez partout le CSS en ligne, ce qui entraîne des problèmes de traitement et de rendu dans le navigateur.

La solution la plus simple consiste à vous assurer que vous prenez tous les CSS en ligne et que vous les codez correctement dans le fichier de feuille de style CSS.

Si le code d’un autre développeur n’est pas à la hauteur, cela peut créer des problèmes majeurs avec le rendu de la page.

Par exemple : disons que vous avez une page qui est codée en utilisant des techniques plus anciennes plutôt que des techniques modernes et plus légères.

Les techniques plus anciennes pouvaient inclure un gonflement important du code et entraîner un rendu plus lent de la page.

Pour éliminer cela, vous pouvez améliorer vos techniques de codage en créant un code plus léger et moins gonflé, ce qui se traduit par une bien meilleure expérience de rendu de page.

La combinaison de fichiers peut également améliorer la situation

Par exemple : si vous avez huit ou 10 fichiers JavaScript qui contribuent tous à la même tâche, vous pouvez engager un développeur qui peut combiner tous ces fichiers pour vous.

Et s’il s’agit de fichiers JavaScript moins critiques, alors pour diminuer encore les problèmes de rendu de page, ces fichiers peuvent également être différés en les ajoutant à la fin du code HTML sur la page.

En combinant des fichiers et en améliorant vos techniques de codage, vous pouvez contribuer de manière significative à de meilleures expériences de rendu de page.

Points clés à retenir

Si vous souhaitez créer votre propre processus pour rechercher et réduire les ressources bloquant le rendu, vous disposez désormais des outils pour le faire. Le processus est décrit comme suit :

  • Étape 1: Explorez votre site à l’aide de Screaming Frog ou d’autres outils d’exploration.
  • Étape 2: Identifiez les pages avec une vitesse de page lente.
  • Étape 2a : Vous pouvez également utiliser Google Search Console ou Google Analytics à cette fin.
  • Étape 3: Organisez les pages avec les performances les plus faibles que vous trouvez dans une liste prioritaire.
  • Étape 4: Parcourez les éléments de la liste de contrôle ci-dessus (vous pouvez également créer une feuille de calcul de chaque élément par page si vous préférez) et recherchez, réduisez ou réparez ces ressources bloquant le rendu si nécessaire.
  • Étape 5 : Rincez et répétez pour chaque page de votre site.

L’idée est de créer un processus facilement évolutif, facile à mettre en œuvre et qui peut vous mettre sur la voie du succès avec une vitesse de page beaucoup plus faible en conséquence.

Avec ce processus, vous aussi pouvez bénéficier de l’avantage que vous aurez, et vous pourriez également bénéficier d’un coup de pouce de Google Core Web Vitals.

L’identification et la réparation des ressources bloquant le rendu est un élément essentiel de l’optimisation de la vitesse que la plupart des audits comportent cette étape. Le raisonnement derrière cela est qu’ils aident à créer les meilleurs temps de rendu possibles pour vos pages de classement.

Google travaille constamment à améliorer la vitesse des pages. Mais il y a une chose qui a toujours été cohérente : plus la vitesse de votre page est rapide, mieux c’est.

En intégrant un processus évolutif où vous pouvez accomplir cela rapidement, il est possible de s’attaquer relativement facilement aux projets d’optimisation de la vitesse des pages, même les plus vastes et les plus complexes.

Et cela se traduit également par une meilleure expérience utilisateur.

En trouvant et en réparant les ressources bloquant le rendu, vous pouvez également améliorer la façon dont votre utilisateur expérimente votre site, et vous continuerez à satisfaire les visiteurs de votre site Web.

Après tout, garder votre site en parfait état pour les heures de grande écoute est l’objectif de tout ce travail d’optimisation !

Davantage de ressources:

  • Advanced Core Web Vitals : un guide technique de référencement
  • Différence entre le rapport CWV de la Search Console et PageSpeed ​​Insights
  • Core Web Vitals : un guide complet

Image en vedette : SuperOhMo/Shutterstock

Comment créer un plan de contenu de médias sociaux

0

Pour certains d’entre nous, les médias sociaux sont une façon amusante de se connecter avec des amis, de re-partager des mèmes et de passer du temps après une longue journée.

Ce qui peut sembler simple – comme publier des articles, partager des photos ou publier du contenu – devient cependant plus compliqué lorsqu’il s’agit de votre entreprise.

Le marketing des médias sociaux, contrairement à l’utilisation passive des médias sociaux, nécessite une planification et une stratégie.

Donc, si vous avez l’habitude de publier du contenu sur un coup de tête ou si vous avez du mal à trouver des sujets de contenu sur les réseaux sociaux, un calendrier de contenu sur les réseaux sociaux est la solution.

Avoir un plan de contenu pour les médias sociaux vous aidera à développer un contenu stratégique, à publier régulièrement et à générer des résultats tangibles pour vos efforts.

Voici comment procéder.

Mais d’abord, pourquoi créer un plan de contenu de médias sociaux ?

Peut-être avez-vous l’habitude de créer tous vos messages directement dans vos applications sociales.

Bien que cela nécessite moins de planification, cela peut être beaucoup moins efficace que l’élaboration d’une stratégie. Un calendrier de contenu est indispensable lorsqu’il s’agit de développer des sujets efficaces et un contenu engageant.

Avec un calendrier de contenu de médias sociaux, vous pouvez :

  • Planifiez vos sujets à l’avance. Vous pouvez prendre le temps de rechercher des sujets et des idées de contenu qui résonneront vraiment auprès de votre public.
  • Planifiez vos publications. Établissez une cadence de publication de contenu afin que votre public puisse compter sur vos publications, et les algorithmes feront apparaître votre contenu plus souvent.
  • Mesurer les résultats. Les analyses intégrées à l’application vous permettent de voir les performances de vos publications. Lorsque vous planifiez votre calendrier de contenu social, vous pouvez utiliser ces informations pour proposer de nouvelles idées ou réutiliser ce qui fonctionne déjà.
  • Équilibrez le contenu persistant par rapport au contenu tendance. Vous avez la possibilité de publier du contenu en temps opportun tout en donnant la priorité au contenu permanent qui restera pertinent à long terme.
  • Anticipez les événements futurs. Si votre entreprise a des événements ou des mises à jour à venir, vous pouvez planifier votre contenu bien à l’avance et générer plus de visibilité pour votre marque.
  • Sauvegardez les ressources numériques. Non seulement vous pouvez créer votre contenu social par lots, mais vous disposerez également d’une bibliothèque d’actifs créatifs à exploiter lorsque vous en aurez besoin.
  • Surveillez les hashtags. Vous pouvez créer une liste courante de hashtags populaires et les utiliser dans vos futurs messages. Pas besoin de rechercher de nouveaux hashtags à chaque fois.

Quoi inclure dans votre calendrier de contenu social

Dans sa forme la plus simple, un calendrier de contenu social fournit un aperçu de votre contenu à venir sur les réseaux sociaux, organisé par plateforme et par date. Il vous permet d’organiser vos actifs de contenu, de gérer des campagnes et de créer un calendrier établi.

Dans cet esprit, il y a quelques éléments que vous devriez inclure dans votre calendrier de médias sociaux :

  • La plateforme – Sur quels canaux de médias sociaux vous publierez.
  • La date et l’heure – Quand votre contenu sera publié.
  • Les atouts créatifs – Y compris des images, des liens, des légendes, des vidéos ou des hashtags pour chaque publication.

Un calendrier de médias sociaux peut prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’une feuille de calcul Google, d’un planificateur en ligne ou d’un logiciel de marketing de contenu.

Quoi que vous choisissiez, votre calendrier devrait vous aider à organiser vos publications et à planifier la mise en ligne de votre prochain contenu.

Créez votre plan de contenu de médias sociaux en 6 étapes

Créer un calendrier de médias sociaux peut être relativement simple. Tout dépend de la complexité de ce que vous souhaitez publier, de la fréquence et du nombre de comptes que vous possédez.

Ci-dessous, nous expliquons quelques étapes simples pour créer un plan de contenu social à partir de zéro.

1. Faites le point sur vos comptes de médias sociaux

La première étape consiste à faire le point sur tous vos comptes de médias sociaux existants et les identifiants de connexion correspondants.

Cela est nécessaire car vous devrez confirmer que vous disposez d’un accès de gestion à tous vos comptes avant de commencer à planifier votre contenu.

Nous vous recommandons de créer une feuille de calcul qui conserve un enregistrement de :

  • Profils actifs.
  • Profils imposteurs ou inactifs.
  • Nom d’utilisateur et/ou adresse e-mail et mots de passe du compte.
  • Profils professionnels contre profils personnels.
  • Public cible pour chaque profil.
  • Qui gère le profil (par exemple, vous, un membre de l’équipe, une agence de marketing, etc.).
  • Informations obsolètes nécessitant une mise à jour.

Vous découvrirez peut-être des comptes obsolètes ou des profils pour lesquels vous n’avez plus d’identifiants de connexion.

C’est maintenant l’occasion de supprimer l’ancien compte, de récupérer vos mots de passe, de mettre à jour les informations obsolètes et même de créer de nouveaux profils, si nécessaire.

Après cet effort, vous devez identifier les comptes qui nécessitent une gestion et qui doivent être ajoutés à votre calendrier de publication sur les réseaux sociaux.

2. Utilisez un modèle ou un outil de plan de contenu

L’organisation de votre calendrier de contenu social est facilitée lorsque vous disposez d’un système ou d’un outil.

Cela peut être aussi simple qu’une feuille de calcul ou aussi robuste qu’une application logicielle, comme Hootsuite.

Feuilles de calcul pour la planification de contenu

J’aime utiliser Google Sheets pour la planification de contenu social car c’est simple et nécessite moins d’efforts par rapport à l’utilisation d’un outil logiciel. Vous pouvez facilement intégrer vos sujets de contenu, vos dates de publication, vos actifs de contenu, etc.

Vous pouvez trouver des tonnes de modèles de calendrier de médias sociaux Google Sheets gratuitement en ligne ou créer le vôtre.

Outils de planification des médias sociaux

Il existe également une grande variété d’outils de planification et de planification des médias sociaux disponibles.

Certains sont gratuits et d’autres nécessitent un abonnement payant. La plupart offrent un essai gratuit afin que vous puissiez essayer leurs fonctionnalités avant d’acheter.

Certains des outils de planification de médias sociaux les plus populaires incluent :

  • Amortir.
  • Suite Hoot.
  • Sprout sociale.
  • Loom.
  • Zoho.

Je vous recommande d’essayer quelques essais différents pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre équipe.

Votre entreprise peut nécessiter des fonctionnalités spécifiques, une gestion de plateforme plus robuste, etc. L’important est que vous choisissiez un système qui vous permette de créer, de planifier et de publier facilement votre contenu.

3. Créer une matrice de contenu

Que vous décidiez d’utiliser une feuille de calcul ou un logiciel, la prochaine étape consiste à créer votre matrice de contenu de médias sociaux.

Ceci est votre plan pour le contenu que vous prévoyez de publier, et où et quand vous prévoyez de le publier.

Décider quel contenu publier est la partie la plus importante de votre plan de médias sociaux. Le succès de votre stratégie sociale dépend de votre capacité à proposer des idées de contenu attrayantes.

Il existe quelques modèles pour vous aider à démarrer.

Le principe 80-20

Le principe 80-20 est, essentiellement, que 80 % de votre contenu doit être destiné à informer, éduquer ou divertir votre public, et 20 % de votre contenu doit être destiné à promouvoir votre entreprise (c’est-à-dire vendre).

Cela signifie que la majorité de votre contenu doit servir à apporter de la valeur à votre public avant tout. Cela peut inclure des types de contenu tels que :

  • Articles pratiques.
  • Infographies utiles.
  • Tutoriels.
  • Vidéos pédagogiques.
  • Mèmes drôles.
  • Photos.
  • Entretiens avec des experts.

Le mélange restant peut inclure des types de contenu tels que des promotions, des graphiques de vente, des codes de réduction ou des publicités.

La règle des tiers

Alternativement, vous pouvez suivre la règle des tiers en ce qui concerne votre contenu social.

Avec cette matrice :

  • Un tiers de votre contenu doit servir à promouvoir votre entreprise et à générer des conversions.
  • Un tiers de votre contenu doit provenir d’autres leaders d’opinion et éditeurs du secteur.
  • Un tiers de votre contenu doit être un contenu divertissant qui encourage l’interaction avec vos abonnés.

Cela vous aidera à créer un mélange sain de types de contenu et à vous assurer que tout votre contenu n’est pas promotionnel. Vous souhaitez instaurer la confiance avec votre public, stimuler l’engagement et générer des interactions, pas seulement des ventes.

Le marketing de contenu ne doit pas être ennuyeux. Essayez de proposer des sujets créatifs qui correspondent aux intérêts de votre public et les incitent à interagir avec votre marque.

4. Organisez et planifiez votre contenu

Une fois que vous avez un bon mélange de sujets de contenu et d’idées, il est temps de les inscrire dans votre calendrier de contenu.

Si vous utilisez une feuille de calcul, assurez-vous d’inclure les détails de base :

  • Plateforme (par exemple Facebook).
  • Profil (par exemple Facebook.com/happyseoagency).
  • Date de publication.
  • Gouvernance (c’est-à-dire un membre de l’équipe qui publie le contenu).
  • Temps (et fuseau horaire).
  • Copie (par exemple, légende Instagram et hashtags).
  • Visuels (par exemple, photo, vidéo, mème, infographie, gif, etc.).
  • Lien vers les éléments créatifs.

Quand et à quelle fréquence vous devez publier du contenu dépendra de votre créneau et du moment où votre public est actif en ligne.

Cependant, les meilleurs moments pour publier sur les réseaux sociaux dans l’ensemble sont du mardi au jeudi à 9 h ou 10 h.

Au fur et à mesure que vous poursuivez votre stratégie sociale, il sera important de surveiller vos analyses pour voir quand les utilisateurs consultent et interagissent avec votre contenu. Cela peut vous aider à déterminer quand publier du contenu à l’avenir.

Si vous utilisez un outil de planification des médias sociaux, vous pourrez peut-être même programmer le moment où votre contenu doit être publié automatiquement sur chaque plate-forme – et surveiller les performances en cours de route.

5. Suivez vos analyses de médias sociaux

L’efficacité de votre stratégie de médias sociaux sera influencée par vos données de performance.

Vous voudrez suivre le contenu qui résonne le plus, les publications qui suscitent le plus d’engagement et le contenu qui génère des conversions pour votre entreprise.

Ces données vous aideront à éclairer votre future stratégie de contenu et votre calendrier de publication. Cela ne devrait pas être une stratégie « définir et oublier », mais plutôt impliquer une optimisation et une planification continues.

La plupart des plateformes de médias sociaux incluent leur propre version d’analyse. Il existe également des outils logiciels tiers qui suivent les performances. Vous disposerez d’une multitude de données à partir desquelles vous pourrez extraire des informations sociales.

Voici quelques-unes des mesures les plus importantes à suivre :

  • Aime.
  • Clics.
  • Commentaires.
  • Actions.
  • Mentions de la marque.
  • Visites de profil.
  • Suiveurs.
  • Atteindre.
  • Impressions.
  • Trafic.
  • Pistes.

Au fil du temps, vous aurez une meilleure idée du contenu qui fonctionne le mieux avec votre public, des heures qui conviennent le mieux pour la publication et des types de contenu qui génèrent des conversions et des ventes.

6. Écoutez votre public

Vos analyses de médias sociaux fourniront de nombreuses informations sur les types de contenu avec lesquels votre public interagit le plus.

Mais parfois, il est bon d’obtenir des idées de contenu et des commentaires directement de vos abonnés, car la plupart des outils sociaux ne vous aideront pas à générer ces idées de contenu uniques.

Tout au long de votre calendrier de contenu, vous devez planifier des publications qui demandent à votre public ce qu’il veut voir. Vous pouvez poser des questions telles que :

  • « Quelles questions avez-vous sur [topic]? »
  • « Quel est le problème n°1 pour lequel vous avez besoin d’aide en ce moment ? »
  • « Sur quels sujets voulez-vous que nous publions davantage ? »
  • « Quelles questions avez-vous pour notre équipe/marque ? »
  • « Quel est le sujet tendance qui vous intéresse en ce moment ? »

Ces questions sont un excellent moyen d’évaluer l’intérêt de votre public et de recueillir de nouvelles idées de contenu.

Vous pouvez également obtenir des commentaires sur votre contenu existant, ce qui peut vous aider à réviser votre stratégie ou à supprimer certains types de contenu de votre matrice.

N’oubliez pas que le marketing de contenu sur les réseaux sociaux consiste à maintenir l’engagement de votre public. Vous devez donc être à l’écoute de ce qu’ils veulent, de ce avec quoi ils luttent et des informations qu’ils souhaitent voir sur vos chaînes.

Obtenez plus avec votre contenu de médias sociaux

Les médias sociaux vous donnent la liberté de publier toutes sortes de contenus intéressants, informatifs, stimulants, amusants et engageants.

Il offre à votre marque de multiples points d’interaction avec votre public en temps réel.

Le succès de votre stratégie sociale est soutenu par un plan bien exécuté.

Planifier et programmer votre contenu à l’avance rendra votre contenu plus efficace et vous aidera à diversifier votre contenu.

Les données pilotent le travail ; Utilisez les informations sur les médias sociaux à votre avantage pour voir quel contenu fonctionne le mieux avec votre public.

Ensuite, révisez votre stratégie pour obtenir des résultats encore meilleurs, y compris plus de trafic et de ventes à partir de votre contenu.

Davantage de ressources:

  • Comment incorporer plus de contexte dans votre contenu de médias sociaux
  • Pourquoi la création de contenu en masse pour les médias sociaux vous fait gagner du temps
  • Médias sociaux payants : un guide pour réussir la publicité sociale

Image en vedette : 9dream studio/Shutterstock

Comment optimiser le plus grand contenu de Paint &amp ; Classement supérieur dans Google

0

Souhaitez-vous que votre site Web soit mieux classé sur Google ?

Votre site Web perd du trafic car il prend trop de temps à charger ?

Vous vous demandez comment accélérer votre site et apparaître en haut des SERPs, en même temps ?

Un site Web rapide rend non seulement vos utilisateurs plus heureux et plus susceptibles de convertir, mais peut également vous aider à mieux vous classer dans Google.

En réalité, Google reconnaît la vitesse du site Web comme un facteur de classementen particulier lorsqu’il s’agit de la façon dont il prend en compte les Core Web Vitals de votre site Web.

Votre site réussit-il le test de vitesse de Google ? Vérifiez la vitesse de votre site maintenant →

Dans Core Web Vitals de Google, la vitesse de la plus grande peinture de contenu (LCP) de votre site Web est la mesure de vitesse de site la plus importante – c’est aussi celle avec laquelle la plupart des sites Web ont du mal.

Cet article explique comment tester la vitesse de votre site Web et accélérer le chargement de votre site Web.

Quelle est la plus grande peinture de contenu ?

Le Largest Contentful Paint (LCP) mesure la rapidité avec laquelle le contenu de la page principale apparaît après l’ouverture d’une page Web.

Le jalon LCP marque le moment où un visiteur du site Web peut voir le contenu de la page principale. Plus cela se produit rapidement, plus votre visiteur (et Google) est heureux.

Habituellement, le contenu le plus volumineux d’une page est un élément de texte ou une image.

Ci-dessous, vous pouvez voir que le LCP de ce site Web se produit à 1,6 seconde après l’ouverture de la page Web.

Immédiatement après que l’utilisateur accède à la page, aucun contenu n’est visible.

Après environ une seconde, du texte et une petite image commencent à apparaître lorsque la première peinture de contenu se produit.

Cependant, la grande image sur la page ne s’affiche que 1,6 seconde après le début de la navigation. Ce jalon de rendu est ensuite enregistré comme la plus grande peinture de contenu.

Pourquoi la plus grande peinture de contenu est-elle importante pour le référencement ?

La plus grande peinture de contenu est l’une des trois mesures Core Web Vitals que Google utilise comme facteur de classement.

Si votre site Web est lent à se charger, cela peut entraîner son classement inférieur dans Google.

Google utilise les données d’utilisateurs réels de Chrome pour décider si votre site répond aux critères de référence Core Web Vitals. Certaines de ces données sont également publiées dans le cadre du rapport sur l’expérience utilisateur Chrome (CrUX).

Parmi les trois métriques Core Web Vitals, le LCP est celui avec lequel les sites Web ont le plus de mal. Selon les données agrégées, seuls 49,8 % des sites Web mobiles offrent une bonne expérience de temps de chargement.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Qu’est-ce qu’un bon temps de peinture de contenu le plus long ?

Un bon temps de peinture du plus grand contenu devrait être moins de 2,5 secondes. Si un site Web répond à cette exigence, il obtient une note « Bon ».

Si votre LCP dépasse 4 secondes, cela est considéré comme un score «mauvais», ce qui a le plus grand impact négatif sur les notes.

Les scores entre 2,5 secondes et 4 secondes sont classés comme « à améliorer ».

Comment mesurer la plus grande peinture de contenu de votre site Web

Exécutez un test de vitesse de site Web gratuit pour le savoir. Votre vitesse LCP s’affichera immédiatement.

Les résultats de votre test de vitesse vous indiqueront si :

  • Le seuil LCP est atteint.
  • Vous devez optimiser tout autre Core Web Vital.

Comment la plus grande peinture de contenu est-elle calculée ?

Google examine le 75e centile des expériences : cela signifie que 25 % des visiteurs réels du site Web connaissent des temps de chargement LCP de 3,09 secondes ou plus, tandis que pour 75 % des utilisateurs, le LCP est inférieur à 3,09 secondes.

Dans cet exemple, le LCP de l’utilisateur réel est affiché en 3,09 secondes.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Quels sont les résultats des tests de laboratoire sur mes données Web Vitals ?

Avec ce test de vitesse Web spécifique, vous verrez également les métriques de laboratoire qui ont été collectées dans un environnement de test contrôlé. Bien que ces statistiques n’aient pas d’impact direct sur les classements Google, ces données présentent deux avantages :

  1. Les métriques sont mises à jour dès que vous améliorez votre site Web, tandis que les données en temps réel de Google prendront 28 jours pour être entièrement mises à jour.
  2. Vous obtenez des rapports détaillés en plus des mesures, ce qui peut vous aider à optimiser votre site Web.

De plus, PageSpeed ​​Insights fournit également des données de laboratoire, mais gardez à l’esprit que les données qu’il rapporte peuvent parfois être trompeuses en raison de la limitation simulée qu’il utilise pour émuler une connexion réseau plus lente.

Comment trouvez-vous votre plus grand élément de peinture de contenu ?

Lorsque vous exécutez un test de vitesse de page avec DebugBear, l’élément LCP est mis en surbrillance dans le résultat du test.

Parfois, l’élément LCP peut être une grande image, et d’autres fois, il peut s’agir d’une grande partie de texte.

Que votre élément LCP soit une image ou un morceau de texte, le contenu LCP n’apparaîtra pas tant que votre page n’aura pas commencé à s’afficher.

Par exemple, sur la page ci-dessous, une image d’arrière-plan est responsable de la plus grande peinture.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

En revanche, le LCP de cette page est un paragraphe de texte.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Pour améliorer le Largest Contentful Paint (LCP) de votre site Web, vous devez vous assurer que l’élément HTML responsable du LCP apparaît rapidement.

Comment améliorer la plus grande peinture de contenu

Pour améliorer le LCP, vous devez :

  1. Découvrez quelles ressources sont nécessaires pour faire apparaître l’élément LCP.
  2. Voyez comment vous pouvez charger ces ressources plus rapidement (ou pas du tout).

Par exemple, si l’élément LCP est une photo, vous pouvez réduire la taille de fichier de l’image.

Après avoir exécuté un test de vitesse DebugBear, vous pouvez cliquer sur chaque mesure de performance pour afficher plus d’informations sur la façon dont elle pourrait être optimisée.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Les ressources communes qui affectent le LCP sont :

  • Ressources bloquant le rendu.
  • Images non optimisées.
  • Formats d’image obsolètes.
  • Polices non optimisées.

Comment réduire les ressources bloquant le rendu

Les ressources bloquant le rendu sont des fichiers qui doivent être téléchargés avant que le navigateur puisse commencer à dessiner le contenu de la page à l’écran. Les feuilles de style CSS bloquent généralement le rendu, tout comme de nombreuses balises de script.

Pour réduire l’impact sur les performances des ressources bloquant le rendu, vous pouvez :

  1. Identifiez les ressources qui bloquent le rendu.
  2. Vérifiez si la ressource est nécessaire.
  3. Vérifiez si la ressource doit bloquer le rendu.
  4. Voyez si la ressource peut être chargée plus rapidement, par exemple en utilisant la compression.

La manière facile : Dans la cascade de requêtes DebugBear, les requêtes de ressources bloquant le rendu sont marquées d’une balise « Blocage ».

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Comment hiérarchiser et accélérer les demandes d’images LCP

Pour cette section, nous allons tirer parti du nouvel attribut « fetchpriority » sur les images pour aider les navigateurs de vos visiteurs à identifier rapidement quelle image doit être chargée en premier.

Utilisez cet attribut sur votre élément LCP.

Pourquoi?

Lorsqu’ils regardent simplement le HTML, les navigateurs ne peuvent souvent pas dire immédiatement quelles images sont importantes. Une image peut finir par être une grande image d’arrière-plan, tandis qu’une autre peut être une petite partie du pied de page du site Web.

En conséquence, toutes les images sont initialement considérées comme de faible priorité, jusqu’à ce que la page ait été rendue et que le navigateur sache où l’image apparaît.

Cependant, cela peut signifier que le navigateur ne commence à télécharger l’image LCP qu’assez tard.

La nouvelle norme Web Priority Hints permet aux propriétaires de sites Web de fournir plus d’informations pour aider les navigateurs à hiérarchiser les images et autres ressources.

Dans l’exemple ci-dessous, nous pouvons voir que le navigateur passe beaucoup de temps à attendre, comme l’indique la barre grise.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Nous choisirions cette image LCP pour y ajouter l’attribut « fetchpriority ».

Comment ajouter l’attribut « FetchPriority » aux images

En ajoutant simplement l’attribut fetchpriority= »high » à une balise HTML img, le navigateur donnera la priorité au téléchargement de cette image le plus rapidement possible.

<https://www.searchenginejournal.com/optimize-largest-contentful-paint-debugbear-spcs/471883/photo.jpg" fetchpriority="high" />

Comment utiliser correctement les formats d’image modernes et la taille des images

Les images haute résolution peuvent souvent avoir une taille de fichier importante, ce qui signifie qu’elles prennent beaucoup de temps à télécharger.

Dans le résultat du test de vitesse ci-dessous, vous pouvez le voir en regardant les zones ombrées en bleu foncé. Chaque ligne indique un morceau de l’image arrivant dans le navigateur.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Il existe deux approches pour réduire la taille des images :

  1. Assurez-vous que la résolution de l’image est aussi faible que possible. Envisagez de diffuser des images à différentes résolutions en fonction de la taille de l’appareil de l’utilisateur.
  2. Utilisez un format d’image moderne comme WebP, qui peut stocker des images de la même qualité à une taille de fichier inférieure.

Comment optimiser les temps de chargement des polices

Si l’élément LCP est un titre ou un paragraphe HTML, il est important de charger rapidement la police de ce bloc de texte.

Une façon d’y parvenir serait d’utiliser des balises de préchargement qui peuvent indiquer au navigateur de charger les polices plus tôt.

La règle CSS font-display: swap peut également garantir un rendu accéléré, car le navigateur affichera immédiatement le texte avec une police par défaut avant de passer ultérieurement à la police Web.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Surveillez votre site Web pour maintenir le LCP rapide

La surveillance continue de votre site Web vous permet non seulement de vérifier que vos optimisations LCP fonctionnent, mais vous assure également d’être alerté si votre LCP s’aggrave.

DebugBear peut surveiller les Core Web Vitals et d’autres mesures de vitesse du site au fil du temps. En plus d’exécuter des tests approfondis en laboratoire, le produit garde également une trace des mesures des utilisateurs réels de Google.

Essayez DebugBear avec un essai gratuit de 14 jours.

Comment optimiser la plus grande peinture de contenu # 038;  Classement supérieur dans Google

Comment atteindre 7 chiffres avec le site Web marketing de votre cabinet d’avocats

0

De nombreux cabinets d’avocats louent simplement de l’espace lorsqu’il s’agit de leur marketing en ligne.

Qu’il s’agisse d’annonces Google pay-per-click (PPC), d’annonces Facebook ou de médias sociaux, ces canaux ne rapportent souvent que des gains temporaires. Une fois que vous avez retiré l’investissement, vos résultats disparaissent complètement.

Votre site Web, en revanche, peut être un outil de vente 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour la pratique de votre cabinet d’avocats. Il peut effectivement devenir votre plus grand atout, en obtenant des pistes et des cas pendant que vous dormez.

Dans ce guide, nous expliquerons comment transformer votre site Web en outil de marketing ultime pour votre cabinet d’avocats et générer sept chiffres de revenus pour votre entreprise.

Un site Web de cabinet d’avocats bien optimisé peut donner d’énormes résultats

Avec le site Web de votre cabinet d’avocats, vous pouvez utiliser le marketing de contenu à votre avantage pour générer des résultats lucratifs pour votre entreprise. Le contenu et le référencement vous permettent d’attirer des utilisateurs de manière organique et de convertir passivement le trafic en nouveaux cas pour votre cabinet d’avocats.

Par exemple, une page Web de haut rang sur un marché concurrentiel comptant 1 000 utilisateurs par mois peut obtenir d’énormes résultats :

  • Convertissez les visiteurs à 2-5% = 20-50 prospects.
  • Convertissez même 10 à 20 % des prospects = 2 à 10 cas.
  • Revenu moyen de 8 000 $ par cas = 16 000 $ à 80 000 $ de revenus mensuels à partir d’une page.

Au cours d’une année, cela pourrait conduire à des revenus élevés à six ou sept chiffres !

Les fondements d’un site Web de cabinet d’avocats générateur de revenus

À la base, le site Web de votre cabinet d’avocats doit servir à parler des besoins, des difficultés et des intérêts de votre public cible. Il doit être axé sur votre domaine de pratique, qui vous servez et ce que vous avez à offrir.

Dans cet esprit, une stratégie de contenu de site Web bien conçue doit définir :

  • Vos objectifs commerciaux (les cas que vous souhaitez).
  • Ce que font les concurrents.
  • Quelles pages rédiger et quels mots-clés cibler.
  • Comment utiliser votre budget de contenu.
  • Votre calendrier éditorial.
  • Le but/l’intention de chaque page.
  • Stratégie RP et backlink.

Ci-dessous, nous allons approfondir la manière de développer cette stratégie, de créer un contenu incroyable et d’atteindre vos objectifs de revenus à sept chiffres.

1. Définissez les cas que vous souhaitez

La première étape pour développer une stratégie de marketing de site Web réussie consiste à définir les types d’affaires juridiques que vous souhaitez.

Cette activité vous aidera à déterminer les types de personnes que vous souhaitez atteindre, le type de contenu que vous devez créer et les types de mots-clés SEO que vous devez cibler.

De cette façon, vous finissez par commercialiser un sous-ensemble plus spécifique de clients potentiels, plutôt qu’un large éventail d’utilisateurs.

Vous ne savez pas où vous concentrer ? Voici quelques questions qui pourraient vous aider :

  • Lesquels de vos cas sont les plus rentables ?
  • De quels types de cas n’avez-vous pas assez?
  • Sur quels marchés êtes-vous le plus fort ?
  • Sur quels marchés souhaitez-vous vous améliorer ?
  • Y a-t-il des domaines de pratique que vous souhaitez explorer ?

À la fin de cette activité, vous pourriez décider que vous souhaitez attirer plus d’affaires de droit de la famille, d’affaires de forclusion ou d’affaires DUI – quoi qu’il en soit, se concentrer sur les types d’affaires que vous souhaitez attirer ne fera que rendre votre site Web commercialisation encore plus forte.

2. Identifiez vos principaux concurrents

L’un des meilleurs moyens de « pirater » la stratégie de marketing de votre site Web consiste à déterminer ce qui fonctionne pour vos concurrents.

Par « concurrents », nous entendons les cabinets d’avocats qui s’efforcent d’attirer les types de cas que vous essayez d’attirer, au même niveau auquel votre cabinet d’avocats opère actuellement.

Je dis cela parce que je vois de nombreux cabinets d’avocats essayer de battre et de surclasser les «gros» poissons et cela peut sembler une bataille perdue d’avance. Vous voulez viser vos concurrents les plus proches, les dépasser, puis devenir plus compétitif avec votre stratégie.

Voici quelques façons d’identifier vos concurrents les plus proches :

  • Effectuez une recherche Google sur votre domaine de pratique juridique + votre domaine de service (par exemple, « droit de la famille Kirkland », « avocat DUI LA », « avocat d’homologation de Denver », etc.). Prenez note des domaines les mieux classés (c’est-à-dire les sites Web).
  • Utilisez des outils de référencement comme Semrush ou Ahrefs pour rechercher votre nom de domaine. Ces outils feront souvent apparaître des concurrents proches de votre domaine.
  • En utilisant les mêmes outils ci-dessus, effectuez une recherche organique sur votre domaine pour voir pour quels mots-clés vous vous positionnez déjà. Recherchez ces mots-clés dans Google et voyez quels autres domaines apparaissent.
  • Utilisez ces outils pour déterminer l’autorité de domaine (DA) de votre domaine. Comparez cela aux autres domaines les mieux classés pour voir quels domaines ont un score d’autorité similaire au vôtre.

Assurez-vous également de regarder vos concurrents commerciaux connus.

Ceux-ci peuvent ou non être bien classés dans la recherche Google, mais cela vaut toujours la peine de jeter un coup d’œil pour voir s’ils ciblent des mots clés hautement prioritaires que votre site Web devrait cibler.

3. Effectuez un audit du contenu de votre site Web

Votre prochaine étape consiste à effectuer un audit de votre site Web actuel. Cela vous permettra de faire le point sur le contenu qui fonctionne bien et sur le contenu qui nécessite des améliorations.

Tout d’abord, commencez par vos principales pages de service.

Utilisez à nouveau des outils de référencement comme Semrush ou Ahrefs pour revoir le classement (position), les performances et les mots-clés de chaque page. Identifiez toutes les pages dont le classement est bas ou pas du tout.

Ensuite, trouvez des pages « fruits à portée de main ». Ce sont les pages qui se classent autour de la position 5-10. Elles nécessitent moins d’efforts pour être optimisées afin d’atteindre ces positions de rang plus élevé – par rapport aux pages classées à, disons, la position 59.

Ensuite, utilisez les mêmes outils pour effectuer une « analyse des écarts » (la plupart des outils de référencement ont cette fonctionnalité).

Cela compare les performances de votre site Web à celles de vos concurrents les plus proches. Il vous montrera une liste de mots-clés pour lesquels vos concurrents se classent et pour lesquels votre site Web ne se classe pas du tout.

Enfin, créez un inventaire des pages que vous avez déjà, de celles qui doivent être révisées et de celles que vous devez créer. Cela vous aidera à rester organisé et à rester concentré sur la tâche lors de l’élaboration de votre stratégie de contenu.

4. Planifiez vos silos de contenu

A cette étape, vous aurez une assez bonne idée des pages que vous avez déjà, et des pages « manquantes » de votre stratégie (sur la base de la liste des mots-clés que vous ne ciblez pas encore).

À partir de là, vous planifierez ce qu’on appelle des « silos de contenu ».

Voici le processus de base :

  • Passez en revue une page de service existante (si vous en avez une) et optimisez-la du mieux que vous pouvez. Idéalement, il s’agit d’une page qui fonctionne déjà bien et qui est par ailleurs une page « à portée de main ».
  • Si vous n’avez pas de pages de service existantes, créez-en une basée sur l’un de vos mots clés prioritaires. Encore une fois, ceux-ci devraient être un mot-clé destiné à attirer votre type de cas préféré.
  • Ensuite, créez un « silo » de contenu autour de votre page principale. En d’autres termes, créez de nouvelles pages qui sont thématiquement liées à votre page de service principale, mais qui ciblent des mots-clés légèrement différents (idéalement, des mots-clés « à longue traîne », moins concurrentiels).
  • Ajoutez des liens internes entre ces pages et votre page de service principale.
  • Au fil du temps, créez des backlinks vers ces pages (via la publication d’invités, les relations publiques, le marketing de contenu, etc.)

Vous trouverez ci-dessous un exemple d’approche en silo de contenu pour les « dommages corporels » :

Silo de contenu sur le droit des dommages corporels

5. Identifier les sujets de support

Dans le cadre de la stratégie de contenu de votre site Web, vous souhaiterez ensuite créer d’autres éléments de contenu de support. Cela devrait être un contenu qui apporte de la valeur à vos clients potentiels.

Les FAQ, les blogs et d’autres pages de service peuvent prendre en charge vos pages principales.

Par exemple, si vous êtes un avocat DUI, vous voudrez peut-être publier une page FAQ qui répond aux principales questions des clients sur la loi DUI, ou un article de blog intitulé « Que faire lorsque vous obtenez un DUI ».

Il existe quelques outils que vous pouvez utiliser pour rechercher des sujets complémentaires :

  • Semrush – Utilisez cet outil pour identifier les mots-clés inexploités, les sujets de contenu, etc.
  • AlsoAsked – Identifiez d’autres questions que les gens ont recherchées en rapport avec votre sujet principal.
  • Répondez au public – Utilisez cet outil d’écoute de recherche pour identifier les sujets et les questions liés à votre domaine de pratique.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de la façon dont le silo de contenu complet peut être réuni pour « Los Angeles Car Accident Lawyer : »

Silo de contenu d'avocat d'accident

6. Construire un calendrier éditorial

Une fois que vous avez mis toutes vos idées de contenu sur papier, il est temps de développer votre calendrier éditorial.

Il s’agit essentiellement d’un plan du contenu que vous devez créer lorsque vous souhaitez le publier et des mots clés que vous prévoyez de cibler.

Cela peut être aussi simple qu’une feuille de calcul Google ou aussi sophistiqué qu’un outil de gestion de projet (comme Monday.com ou Asana).

Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer :

  • Priorisez toujours les pages principales. Ceux-ci devraient être les premiers éléments de contenu que vous créez sur votre site Web.
  • Créez ou révisez vos pages principales et surveillez leurs performances. Utilisez Google Analytics et d’autres outils de référencement pour garder un œil sur les performances de votre contenu.
  • En fonction du budget et de l’urgence, vous pouvez commencer par toutes les pages principales ou aller silo par silo. Déterminez quelles pages de service sont les plus importantes pour vous. Vous pouvez créer toutes vos pages principales en même temps ou développer tout le silo au fur et à mesure.
  • Gardez une trace de vos mots-clés cibles. Ce n’est pas parce que vous « optimisez » pour eux que votre contenu sera automatiquement classé pour vos mots clés cibles. Dans votre calendrier éditorial, gardez une trace des mots-clés que vous souhaitez cibler – par page – afin d’avoir une trace de votre stratégie de référencement d’origine.

Qu’est-ce qui fait la stratégie gagnante d’un site Web de cabinet d’avocats ?

La clé pour atteindre sept chiffres avec le site Web de votre cabinet d’avocats est le contenu.

Le contenu vous permet de cibler vos clients idéaux, d’attirer vos cas préférés, d’engager votre public et bien plus encore.

Une stratégie de contenu bien pensée permettra à votre site Web d’en faire plus pour votre entreprise que n’importe quel autre canal marketing !

Ci-dessus, je décris quelques étapes pour développer ce type de stratégie gagnante. Mais atteindre l’excellence prend du temps.

Je vous recommande de garder un œil sur le prix, de surveiller les performances et de faire des mises à jour au fur et à mesure.

Cela vous aidera à atteindre le résultat souhaité.

Davantage de ressources:

  • Quelle est la première étape du référencement d’un cabinet d’avocats ?
  • Comment obtenir des prospects dans un cabinet d’avocats en actualisant votre contenu
  • Référencement des cabinets d’avocats : le guide complet


Image en vedette : PanuShot/Shutterstock

Marketing financier : comment créer une stratégie de contenu réussie

0

En tant qu’entreprise de services financiers, vous êtes confronté à un ensemble unique de défis en matière de création de contenu.

  1. La finance n’est pas un sujet particulièrement glamour ou divertissant sur lequel écrire, ce qui peut rendre difficile l’engagement de vos lecteurs.
  2. Il existe de lourdes réglementations et des directives strictes dans les résultats de Google qui limitent ce que vous pouvez dire, ainsi que la façon dont vous pouvez le dire.

Alors, comment pouvez-vous surmonter ces défis pour former une stratégie de contenu efficace ?

Comment créez-vous un contenu financier responsable et précis tout en restant convaincant et convaincant ?

Notre nouvel e-book, Marketing de contenu pour les financesvous explique comment développer une stratégie de contenu qui respecte les exigences rigoureuses de l’espace financier tout en vous connectant véritablement avec votre public cible.

« L’audience est au cœur de toute stratégie de marketing de contenu et doit toujours être gardée à l’esprit », écrit l’auteur Chandal Nolasco da Silva.

Téléchargez votre copie et apprenez à rencontrer vos clients à chaque étape de leur parcours et à créer le type de contenu qui convertit constamment.

Que contient cet ebook sur le marketing de contenu financier ?

Ce guide de poche contient toutes les informations dont vous avez besoin pour naviguer dans les tenants et aboutissants du marketing de contenu au sein du secteur financier.

Les sujets abordés incluent :

  • Principes du marketing de contenu, meilleures pratiques et comment les appliquer spécifiquement à la finance.
  • Des solutions aux défis uniques du marketing financier : lenteur d’adaptation au changement, difficulté à obtenir l’adhésion aux efforts numériques et gestion de contenu complexe et de marketing de contenu dans un secteur où la publicité est soumise à un examen minutieux.
  • Principaux canaux de marketing pour la finance et comment les utiliser efficacement.

Points clés à retenir:

Le contenu de cet ebook marketing peut vous aider à résoudre des problèmes complexes, tels que :

  • Cycles de vente très longs dans l’espace B2B, ainsi que les longs délais au bas de l’entonnoir. Le secteur financier a été notoirement lent à se numériser, de sorte que les nouveaux produits et services traitent avec des acteurs lents qui résistent au changement.
  • La dure réalité des processus de diligence raisonnable requis avec de nombreuses parties prenantes différentes impliquées. Il peut y avoir des complications avec les régulateurs, des retards opérationnels, des vérifications de références ou d’autres processus de réduction des risques impliqués. Celles-ci sont de plus en plus importantes et longues, selon l’institution ou la taille de l’entreprise concernée.
  • Le fait que parfois les canaux traditionnels ne fonctionnent pas aussi bien que dans d’autres industries ; au lieu de cela, des méthodes plus traditionnelles de faire des affaires, comme les réunions en personne, sont parfois meilleures. L’argent est en jeu, après tout.

Si vous êtes un professionnel des services financiers et que vous souhaitez renforcer votre stratégie de contenu pour 2023, téléchargez l’ebook dès maintenant !

Marketing financier : comment créer une stratégie de contenu réussie

Comment combiner SEO et amp; Stratégies de mots clés PPC pour un retour sur investissement plus efficace

0

Il existe un défi commun auquel les agences et les clients sont confrontés en ce qui concerne les départements SEO et PPC : la collaboration interfonctionnelle.

Vous pensez peut-être que le SEO et le PPC fonctionneraient ensemble par défaut, mais les deux sont souvent traités comme des silos avec des campagnes et des stratégies distinctes.

Pourquoi cela arrive-t-il? Parce que les services ou les agences ont leurs propres objectifs en termes de trafic, de ventes ou de conversions.

Cependant, comme le montrera Ugo Smith, co-fondateur et CTO de l’agence de marketing Estudio34, il existe une tactique sous-estimée parmi les spécialistes du marketing en ligne qui vous aide à optimiser votre budget de marketing numérique – cela implique que le SEO et le PPC travaillent ensemble avec les bons outils.

La stratégie suivante est un cadre pratique et peu utilisé, qui pourrait vous donner un avantage sur vos concurrents.

Ici, Smith explique étape par étape comment vous pouvez optimiser votre budget de marketing numérique avec la bonne stratégie de mots-clés SEO.

Étape 1 : Comprendre comment le référencement s’intègre dans le contexte plus large de votre entreprise

En savoir plus sur ce que font les autres services, sur les mots clés qu’ils ciblent et sur la façon dont les objectifs de chaque service profitent à l’entreprise peut vous aider à éviter de dépenser un budget, un temps et des ressources excessifs sur les chevauchements de mots clés et plus encore.

Bien sûr, si le SEO et le PPC ciblent accidentellement les mêmes mots-clés, il existe des moyens de réparer rétroactivement tout dommage causé, mais ils entraînent chacun des pertes de temps.

Pour les départements PPC, la possibilité d’arrêter les enchères sur certaines conditions qui se chevauchent générera des économies, mais pourrait bien affecter les conversions.

Pour les équipes de référencement, le chevauchement des mots-clés avec les campagnes de recherche PPC pourrait entraîner moins de trafic ou manquer des conversions qui seraient légitimement attribuées à ce canal.

Alors, comment éviter ces étapes de réparation supplémentaires avant qu’elles ne se produisent ?

La clé est de s’unir pour vaincre.

Les économies que vous réalisez grâce à la collaboration libéreront ces ressources et ce budget pour dépasser vos objectifs marketing préexistants.

Comment combiner les objectifs SEO et PPC et les stratégies de mots clés

Vous devez voir les ventes ou les conversations comme une cible d’équipe.

Chez Estudio34, nous avons un puissant mélange entre SEO et PPC, ce qui nous aide à être plus efficaces pour optimiser les dépenses et le ciblage.

Alors, commencez par construire un plan de communication avant de créer votre prochaine stratégie digitale. Concentrez-vous sur la mise à profit de certains des apprentissages les uns des autres.

Étape 2 : Définir le problème SEO et PPC à résoudre

Tout d’abord, vous et vos équipes devez vous demander :

  • Payons-nous pour le trafic PPC que nous aurions pu sécuriser grâce au SEO ?
  • Multiplions-nous l’effet de la croissance du trafic en doublant les résultats du PPC et du SEO en tandem ?
  • Est-ce que j’obtiendrais les mêmes conversions si je ne couvrais pas les recherches sur les deux canaux ?
  • Mon taux de conversion pour la même requête est-il plus élevé sur PPC ou SEO ?

Une fois que tous les membres de vos équipes SEO et PPC ont fourni des réponses, il sera facile de créer la feuille de route parfaite de mots-clés pour chaque équipe.

Un exemple de comment surmonter le chevauchement des mots clés dans le référencement et le PPC

Parfois, il est plus facile d’apprendre par l’exemple, alors voyageons à travers un vrai problème de marketing que nous avons dû résoudre.

Dans ce cas, un client d’épicerie au détail avait un problème simple mais très courant problème: une forte dépendance aux termes de marque et sans marque dans leurs campagnes payantes.

Les clients objectif était de tirer parti de leurs efforts de référencement afin de réduire l’exposition sur les canaux payants.

La hypothèse était que si vous ciblez des termes PPC clés pour lesquels vous pouvez facilement obtenir une visibilité organique, vous pouvez arrêter d’enchérir sur eux et par conséquent arrêter de cannibaliser le référencement via la recherche payante.

Il convient de préciser que, dans notre cas, il y avait une énorme dépendance à l’égard des termes de marque. Comme vous l’avez peut-être constaté, dépenser pour des mots-clés PPC pour lesquels vous disposez d’un bon classement organique peut être judicieux sur le plan commercial pour protéger la couverture d’un SERP plus encombré.

Afin de l’illustrer de manière très simpliste, voici comment le ciblage par mots clés PPC par rapport au référencement serait normalement défini :

La stratégie de référencement

On essaie de définir des termes spécifiques (AKA : chunky middle, even long tail), et on s’oriente vers des termes plus larges (AKA : Generics), regroupant ainsi de nombreux mots-clés en buckets (groups dans SEOmonitor).

Ex. : Cuisine jouet en bois : Volume de recherche global 11,4 K

La stratégie PPC

Nous essayons de définir des termes plus larges (AKA : requête large), et nous nous dirigeons vers des termes spécifiques (AKA : correspondance exacte), regroupant ainsi de nombreux mots-clés dans des buckets (AdGroups).

Ex. : Jouets en bois OU Jouets : Volume de recherche global 53.5K

Le résultat

Vous pouvez voir que l’un sera plus spécifique (PPC) au fil du temps, tandis que l’autre est spécifique dès le premier jour mais repose sur une bonne visibilité afin d’exploiter tout impact.

La prochaine chose à découvrir est ce qui se passe lorsque vous avez une bonne visibilité (classement) pour cela.

Étape 3 : Essayez la méthode Estudio34

Ces étapes sont les voies réelles et éprouvées de la façon dont l’équipe d’Estudio34 a combiné les données SEO et PPC pour améliorer leur visibilité de recherche tout en optimisant les budgets pour les deux canaux.

Étape 3.1 : Identifier où et comment la cannibalisation se produit

Une fois que vous avez adopté cette méthode, vous et votre équipe PPC devriez activement communiquer et partager des données.

Sans collaborer activement avec votre équipe PPC, vous n’êtes peut-être même pas au courant des problèmes de cannibalisation.

Dans ce contexte, la cannibalisation fait référence au référencement et au PPC ciblant les mêmes mots-clés et se disputant le trafic au lieu d’être exploités ensemble. Lorsque cela se produit, les résultats de recherche peuvent inclure vos propres pages de destination concurrentes, ce qui peut entraîner une baisse des conversions ou une dispersion du trafic.

Où se produit souvent la cannibalisation ?

Les équipes PPC peuvent enchérir sur des conditions sans connaître le côté SEO. Ou les professionnels du référencement peuvent hériter de cette structure dès le premier jour sans s’en rendre compte.

Parce que le but de cette stratégie est de bénéficier au cross-canal grâce au chevauchement des mots-clés, nous avons commencé l’analyse à partir des mots-clés payants pour ensuite les croiser avec les données SEO.

Comment nous avons arrêté la cannibalisation des mots clés SEO et PPC

Tout d’abord, nous avons dressé une liste de termes PPC qui généraient des clics et aucune conversion sur une période de trois mois – cela vous permet de les regrouper par requêtes de recherche (rapport SQR).

Notez que le délai peut différer d’une entreprise à l’autre en raison du volume de données et des dépenses réelles au cours de la période donnée. Vous devriez tester avec des plages de dates pour voir combien de termes répondent aux critères. Vous ne voulez pas être submergé de lignes de données, mais plutôt avoir des options exploitables et mesurables.

Pour résoudre le problème « non fourni » et obtenir des données de conversion au niveau des mots clés, notre équipe d’Estudio34 a utilisé le module de trafic organique de SEOmonitor. SEOmonitor apporte toutes les données de mots-clés de la Search Console enrichies des sessions et des conversions d’Analytics en utilisant leur terrain d’entente : la page de destination.

Une fois que nous avons eu la liste des résultats de l’équipe PPC, nous les avons téléchargées sur le tracker de classement en tant que nouveaux mots-clés.

Nous vous recommandons de le faire dans un groupe séparé, principalement parce que la visibilité du groupe peut être mesurée et exclue des prévisions potentielles si nécessaire.

Ensuite, il était temps d’identifier les chevauchements.

Étape 3.2 : filtrer les termes de recherche qui se classent dans le top 3

Dans notre cas, nous avons examiné les mots-clés en position 3 ou supérieure.

Nous l’avons fait manuellement car nous ne voulions pas que de nouveaux termes soient ajoutés à moins que nous ne le disions, mais dans SEOmonitor, vous pouvez définir des groupes intelligents, ce qui signifie que tout ce qui tombe dans votre option de filtrage sera automatiquement ajouté et mis à jour.

Comment combiner SEO # 038;  Stratégies de mots clés PPC pour un retour sur investissement plus efficace

Étape 3.3 : filtrer les mots-clés avec des publicités

Nous avons poursuivi notre filtrage dans le tracker de classement de SEOmonitor afin d’exclure les mots-clés pour lesquels une annonce est également diffusée.

Théoriquement, cette vérification est inutile car nous avons extrait les termes des campagnes PPC.

Cependant, il est bon de savoir au cas où vous auriez besoin de le faire dans l’autre sens. Gardez à l’esprit que certains termes peuvent ne pas être sélectionnés dans certains cas, car cela dépend de vos enchères agressives et du moment où l’outil capture les SERP.

Comment combiner SEO # 038;  Stratégies de mots clés PPC pour un retour sur investissement plus efficace

Au fil du temps, vous obtiendrez également des détails sur la saisonnalité et la visibilité des fonctionnalités SERP.

Ceux-ci sont incroyablement utiles car les termes que vous décidez de tester peuvent très bien n’avoir aucun impact si, en termes de saison, ils ne sont pas pertinents.

Comment combiner SEO # 038;  Stratégies de mots clés PPC pour un retour sur investissement plus efficace

Étape 3.4 : Testez vos nouveaux mots clés

Commencez par définir la page de destination pour laquelle une certaine requête se classe.

La page de destination aidera à déterminer la quantité de trafic qui y est parvenue de manière organique et donc si elle augmente ou diminue. De même, nous pouvons évaluer les conversions qui peuvent avoir été générées à partir de cette page de destination. Notez que nous faisons des concessions, car il existe des cas où une page de destination peut servir uniquement la phase de découverte, de sorte que les conversions peuvent ne pas affecter le résultat global.

Maintenant, vous pouvez commencer à tester.

Vous pourriez être tenté de suspendre les campagnes pour voir l’impact sur le trafic organique. Cependant, cela n’est pas conseillé, principalement parce que vous pourriez affecter votre chiffre d’affaires. La façon dont vous vous y prenez peut aider à atténuer tout risque associé à la perte de revenus.

Ciblez les tests de mots clés individuels en :

  • Ajouter ces mots-clés en tant que mots-clés négatifs sur une base de correspondance exacte sur votre campagne ou vos campagnes (sous réserve de la façon dont ceux-ci sont configurés).
  • Exécuter ceci pendant 7 à 14 jours. Encore une fois, sous réserve du volume de données mentionné précédemment, cela peut être plus long.

Parce que nous avons le trafic organique vers l’URL de classement, nous avons un aperçu des effets avant et après l’exclusion négative des mots-clés des campagnes PPC.

Comparez les éléments suivants pour la période testée par rapport à la période précédente :

  • Trafic du PPC vers la page de destination en question.
  • Trafic du référencement vers la page de destination en question.
  • CVR pour landing page par canal : PPC et SEO.
  • Revenus/Transactions ou Objectifs des deux canaux.

Recherchez des modèles tels que :

  • Amélioration du retour sur les dépenses publicitaires (ROAS) dans vos campagnes payantes. En effet, les termes exclus n’étaient censés pas convertir mais généraient des clics (une considération à prendre en compte est que ceux-ci peuvent avoir été à des fins de découverte, donc une faible conversion).
  • Le trafic SEO augmente – cela devrait être la bonne trajectoire si le chevauchement aidait effectivement le PPC.
  • Conversions. Celui-ci peut osciller dans les deux sens. Le contrôle ultime est des conversions plus élevées. Cependant, pour certains termes de pages de destination, le taux de conversion et donc les conversions peuvent diminuer. Pourquoi? Parce que vous capturez le trafic SEO, mais il se peut qu’il ne se convertisse pas aussi bien que lorsque Paid était actif. Cela peut être votre exception, donc doubler pourrait avoir du sens, ou simplement PPC fonctionnerait très bien tout seul.

Que faire sur la base des modèles précédents :

Conservez les termes exclus si les trois cas sont satisfaits positivement, c’est-à-dire :

  • Plus de trafic SEO.
  • Meilleur ROAS (à mesure que vous diminuez vos dépenses).
  • Conversions SEO plus élevées.
  • Même total ou plusieurs conversions (PPC + SEO).

S’il y a des hypothèses en jeu et que le client a des inquiétudes, voici ce qu’il faut faire :

Résolvez les problèmes avec un véritable plan d’action convenu.

Afin d’atténuer les pertes de ventes potentielles, la première question à se poser est de savoir si le trafic SEO convertit moins bien que lors du ciblage de la requête sur payant. Notre action recommandée était de revenir à ce terme et d’approfondir les détails : les pages de destination sont-elles exactement les mêmes ? Que peut-on retenir de la campagne payante pour améliorer l’UX sur la page SEO ?

C’est là que le deuxième avantage de cette activité entre en jeu : tirer parti de l’optimisation sur la page et du ciblage clair d’une page de destination utilisée dans PPC pour cibler un terme SEO et une page de destination, comme suit :

  • Le contenu de la page de destination payante était mieux axé sur les conversions.
  • Le contenu publicitaire peut servir des méta-descriptions.
  • Les titres de copie d’annonce peuvent aider les méta-titres pour le CTR (soyez prudent ici car cela peut affecter les fluctuations de classement).
  • La mauvaise page était classée pour le terme en question, ce qui signifie que la recherche payante nous a indiqué quelle page de destination serait la mieux adaptée.
  • Vous devez doubler, mais seulement à certaines heures ou certains jours de la semaine, en fonction de l’étape du processus dans laquelle vous vous trouvez.

Avec ce client, nous avons appris que les meilleurs résultats provenaient du changement des termes exacts qui incluaient la marque. Principalement parce qu’ils avaient un coût compétitif et de bons taux de conversion.

Avec des termes génériques, les résultats étaient mitigés. Pourtant, il est raisonnable de dire qu’à des conditions coûteuses, si vous avez un bon référencement, ce sera une victoire presque certaine.

Étape 3.5 : Évaluer les résultats

Pour ce client, nous avons ciblé un test avec 1 300 termes avec un coût moyen par clic de 0,12 euros. Générer 20 000 clics sur les deux semaines testées a permis d’économiser environ 4 800 euros par mois.

SEOmonitor peut vous aider à vous concentrer sur les performances SEO

Comme nous l’avons vu avec Smith et l’équipe d’Estudio34, adopter une approche intégrée du SEO et du PPC pourrait être utile pour les expériences basées sur les données et réduire le gaspillage sur les deux canaux grâce à :

  • Comprendre le chevauchement des mots clés et la cannibalisation des résultats.
  • Apprendre ce qui fonctionne le mieux dans chaque canal et optimiser l’autre (termes spécifiques, pages de destination, méta descriptions, etc.).
  • Être conscient de comment et quand tirer parti d’une tactique spécifique.

Grâce à la granularité des données de SEOmonitor (classements quotidiens pour les ordinateurs de bureau et mobiles en standard) et à la solution aux éléments non fournis, l’agence a pu se concentrer sur les performances SEO et comprendre chaque changement.

De plus, ayant des capacités de filtrage avancées, ils pourraient configurer un mélange de groupements à suivre attentivement.

Ce n’est qu’une des nombreuses façons dont les professionnels du référencement tirent parti de SEOmonitor pour être plus efficaces dans leurs flux de travail.

Rejoignez-nous, ainsi que des agences comme Estudio34, dans notre quête pour aider les professionnels du référencement à se concentrer sur ce qui compte.

8 signes qu’il est temps de virer un mauvais client et comment le faire

0

L’établissement de relations avec les clients est une grande partie de la croissance à long terme de votre entreprise.

Vos partenariats reflètent votre marque et vos services, c’est pourquoi vous devez faire votre part pour respecter vos clients.

Si vos clients ne vous rendent pas la pareille, vous avez le pouvoir d’agir.

Cet article explique pourquoi vous devez mettre fin à une relation client, comment la modifier et comment mettre fin au partenariat.

8 raisons pour lesquelles il est peut-être temps de mettre fin à une relation client

Une partie essentielle de l’entreprise est votre capacité à lire les clients, leurs motivations et la façon dont ils traitent les gens avec respect.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs situations dans lesquelles vous devriez réévaluer votre relation avec le client et initier un changement.

1. Le client a besoin de plus de temps qu’il n’en vaut la peine

Vous êtes un expert dans votre secteur, vous comprenez donc combien votre temps vaut. Si le temps passé avec le client est perdu et improductif, il est peut-être temps de passer à autre chose.

Il y a aussi un coût d’opportunité à travailler avec un mauvais client. Investir plus de temps dans un client qui draine votre énergie dégradera votre qualité dans d’autres parties de l’entreprise.

Chaque client est essentiel et doit être valorisé. Cependant, vous avez une idée précise de la valeur de chaque client.

Voici quelques exemples de la façon dont un mauvais client pourrait vous faire perdre votre temps :

  • Se présenter aux réunions sans être préparé.
  • Refus de s’engager dans un plan, ce qui retarde le processus de workflow.
  • Abattre toutes vos idées.
  • Prendre beaucoup de temps pour répondre aux e-mails, aux questions ou aux livrables.

2. Le client abat continuellement vos recommandations

Le client vous a embauché pour une raison : le guider vers le succès. Bien que le client connaisse son entreprise, il a signé un contrat avec vous pour fournir des informations exploitables pour son organisation.

Vous investissez votre temps pour aider le client à atteindre ses objectifs. Cependant, le client pourrait retarder le processus en rejetant continuellement vos idées, recommandations et livrables.

Oui, le désaccord est courant entre un client et une entreprise. Cependant, il devrait y avoir un accord mutuel sur le fait que les deux parties travailleront et s’aligneront sur l’objectif global.

Parfois, le client peut ne pas le voir et laisser d’autres facteurs l’en empêcher.

3. Il y a peu de respect entre vous et le client

Le respect est la base de toute relation d’affaires. Lorsqu’il y a confiance entre le client et l’entreprise, vous pouvez créer des idées innovantes et réaliser de grandes choses.

Cependant, la relation peut se détériorer lorsque le respect rompt avec l’une des parties. Aucun respect signifie aucune confiance, et aucune confiance signifie qu’il sera difficile d’atteindre vos objectifs.

Si le client ne vous respecte pas, il ne fera pas confiance à votre travail. Par conséquent, ce pourrait être le bon moment pour passer à autre chose.

Montrez toujours du respect, mais vous devriez réévaluer la relation si le client ne vous rend pas la pareille.

4. Il y a un minimum de communication entre vous et le client

Lorsque vous et le client commencez votre relation, vous devez vous mettre d’accord sur un canal de communication principal. Communiquerez-vous mieux avec le client par téléphone, SMS, e-mail ou messagerie en ligne ?

Vous devez également définir des paramètres sur un délai acceptable pour répondre à un message. Des situations d’urgence peuvent survenir, mais les deux parties doivent convenir d’un bon créneau horaire.

Si l’une ou l’autre des parties ne peut pas respecter son engagement en matière de communication, il devrait y avoir une discussion de vérification. Si les choses ne s’améliorent toujours pas, il est temps pour les deux parties de se séparer.

5. La relation ne progresse pas

Une relation d’affaires solide continuera de se renforcer au fur et à mesure que les deux parties apprendront à se connaître. S’il y a une culture ou une valeur adaptée, la relation devrait s’épanouir. La confiance doit s’établir entre les parties et de meilleures idées doivent circuler.

Si vous vous engagez avec le client pendant plusieurs mois et que vous ne voyez pas d’amélioration dans la communication, il est peut-être temps de changer de direction.

Au fur et à mesure que la relation perdure, essayez d’identifier les meilleurs canaux de communication pour vous et le client.

Déterminez comment et quand ils communiquent le mieux et adaptez vos messages à ce canal. Si vous ne voyez toujours pas de meilleurs flux de travail, vous devriez parler avec le client.

6. Le client a une attitude pessimiste

Vous devenez ce à quoi vous pensez. Si le client projette constamment une ambiance négative envers votre relation de travail, il sera difficile d’atteindre vos objectifs. Vos relations clients reflètent votre marque.

Oui, il est normal de devenir stressé, mais ces pressions ne devraient jamais avoir un impact négatif sur vos relations.

Vous pouvez faire votre part pour répandre la positivité. Cependant, si le client rejette vos mots d’encouragement, cela peut démoraliser votre travail. Vous ne vous sentez peut-être pas motivé pour produire votre meilleur travail de qualité pour le client.

7. Vous perdez de l’argent sur le client

Même si vous dirigez une « entreprise de relations », il s’agit de dollars et de cents. Si le temps passé avec le client ne produit pas de résultats rentables, il est peut-être temps de vous séparer.

Qu’il s’agisse de perte de temps ou de résultats minimes, évaluez pourquoi vous perdez de l’argent.

Approchez le client des moyens d’améliorer la relation et d’atteindre ces objectifs. Si vous continuez à ne voir aucun résultat, il est temps de mettre fin à la relation.

8. Le client est verbalement abusif ou fait des demandes que vous ne pouvez pas satisfaire

Si un client vous insulte verbalement, vous insulte ou vous dégrade de quelque manière que ce soit, il est temps de le laisser partir. Il serait préférable que vous le fassiez le plus tôt possible pour éviter de créer un précédent. Il n’y a aucune raison pour que vous tolériez les abus sous quelque forme que ce soit.

De même, si un client fait des demandes déraisonnables que vous ne pouvez pas satisfaire ou vous accuse de ne pas pouvoir les satisfaire, il est temps de passer à autre chose.

Il y a des gens que vous ne pourrez jamais rendre heureux, et plus tôt vous mettrez fin à cette relation, mieux tout le monde s’en portera.

Comment modifier la relation

Maintenant que nous avons répertorié les signaux d’alarme à rechercher chez les mauvais clients, voici quelques stratégies pour réparer, améliorer ou modifier une relation.

Évaluez votre point de vue

Vous pourriez prendre du recul, prendre une profonde respiration et réaliser que tout n’est pas la faute du client. Lorsque votre stress est élevé lorsque vous dirigez une entreprise, cela peut avoir un impact sur votre vision de vos actions et de vos émotions.

L’autoréflexion ne fait jamais de mal, alors prenez une minute pour réfléchir à votre relation avec le client.

Évaluez s’il y a quelque chose que vous pouvez faire de votre côté. Ensuite, planifiez une conversation que vous pouvez avoir avec le client pour modifier la situation.

Explorer d’autres méthodes de communication

Si les choses ne fonctionnent pas avec le client, un canal ou un style de communication différent peut faire la différence.

Serait-il avantageux d’établir une réunion de vérification hebdomadaire ou bihebdomadaire ? Faut-il communiquer par SMS plutôt que par e-mail ?

Explorer d’autres façons de dialoguer avec le client pourrait rendre votre transfert d’informations plus clair et plus efficace.

Commencer un nouvel accord

Si votre contrat avec le client se termine et qu’il envisage de le renouveler, vous pouvez envisager de rédiger un nouvel accord. Recommencer à zéro et établir de nouvelles limites avec le client pour établir une relation de travail efficace.

Peut-être qu’un plan de match différent pourrait débloquer de nouvelles opportunités et idées dans le cadre de votre relation.

Comment mettre fin à la relation avec le client

Si vous avez essayé de réparer la relation et que rien ne fonctionne, voici comment mettre fin professionnellement à la relation avec le client.

Étape 1 : Évaluer le contrat

Avant de mettre fin à la relation avec le client, vérifiez que vous pouvez légalement le licencier.

Cependant, il est préférable de mettre fin à une relation à la fin d’un contrat plutôt que de couper les liens au milieu de celui-ci.

Étape 2 : Récapitulez les projets en cours que vous devez au client

Une autre façon de faire preuve de professionnalisme est de compléter tous vos projets en attente avec le client.

Confirmez les livrables dont le client a encore besoin et ceux qu’il souhaite que vous terminiez. Continuez à travailler efficacement avec le client pour mener à bien ces projets.

Ne laissez pas la fin de votre relation affecter la qualité de votre travail. Bien que votre relation se termine, vous ne voulez pas que le client parle mal de votre entreprise aux autres.

Étape 3 : Planifiez votre conversation

Lorsque vous abordez le client, expliquez pourquoi la relation prend fin. Citez le verbiage dans le contrat qui régit votre décision et procédez de manière professionnelle.

Voici quelques autres conseils lors de la planification de la conversation :

  • Écrivez vos points de discussion.
  • Pratiquer la conversation.
  • Visualisez la conversation.
  • Soyez discret, mais direct avec le client.
  • Ayez une raison claire et réfléchie pour mettre fin à la relation.

Étape 4 : informez le client

Il existe plusieurs façons d’annoncer la nouvelle au client. Vous pouvez leur envoyer un e-mail professionnel et préciser les raisons de la résiliation.

Ou vous pouvez organiser une réunion avec le client pour lui dire par téléphone. Quoi qu’il en soit, respectez votre plan et montrez au client le respect qu’il mérite.

Étape 5 : Ne laissez pas le client suspendu

C’est une mauvaise affaire de laisser le client dans l’ignorance après avoir mis fin à la relation.

Décrivez un plan de sortie ou de transition clair, identifiez les projets en attente à terminer et respectez votre engagement.

Conclusion finale

Parce que vous exploitez une entreprise, c’est vous qui décidez. Cette prise de décision s’applique aux clients avec lesquels vous travaillez. Si l’une des parties ne respecte pas sa part du marché, il est temps d’évaluer d’autres options.

Montrez toujours du respect au client et remplissez votre part du marché. Vous devez également chercher à comprendre le client avant de communiquer avec lui. Appliquez ces principes lorsque vous traitez avec un client problématique et continuez à produire un travail significatif.

Davantage de ressources:

  • Comment choisir les bons clients pour votre agence de référencement et éviter les toxiques
  • 25 signes infaillibles que vous avez affaire à un client de l’enfer
  • Stratégie de référencement : un plan annuel complet (+ modèle)


Image en vedette : Studio Romantique/Shutterstock

ROI SEO : comment s’assurer que le suivi des performances correspond aux objectifs

0

Il est essentiel de suivre les performances SEO pour comprendre quelles activités sont utiles et lesquelles ne le sont pas.

Cependant, il existe plusieurs raisons pour lesquelles il est difficile d’estimer avec précision le retour sur investissement (ROI) d’une campagne de référencement, à commencer par un désaccord sur les mesures les plus importantes.

Le rapport sur l’état du référencement révèle un certain consensus quant aux mesures utiles, mais qu’il existe de nombreux désaccords.

Top 3 des métriques SEO

Comme on le verra, l’importance relative des mesures de référencement individuelles varie entre les professionnels du référencement internes, en agence et indépendants qui ont répondu à l’enquête.

Mais les trois principaux objectifs de la campagne SEO et les KPI (indicateurs de performance clés) du rapport sont les mêmes.

Les trois données démographiques SEO parmi les répondants au rapport s’accordent sur les trois principales métriques SEO dans le même ordre :

  1. Classements.
  2. Pages vues.
  3. Conversions.

Les mesures de référencement ci-dessus sont suivies via Google Analytics, la Search Console et des outils tiers, ce qui les rend utiles pour suivre les objectifs d’une campagne de référencement.

Bien qu’il y ait un accord sur les trois principales mesures de référencement, il existe une grande divergence d’opinions concernant l’importance relative du reste des mesures.

C’est important car ces autres mesures peuvent représenter des objectifs de campagne et des KPI.

Pourquoi est-il si difficile de mesurer les KPI ?

Même lorsqu’il existe un accord sur les KPI les plus importants, il reste le problème de la précision de la mesure.

Les lois sur la confidentialité mettent fin à de nombreuses formes de suivi.

Mais il y a aussi des obstacles du monde réel. Le spécialiste du marketing de recherche Adam Humphreys, fondateur de Making 8, raconte :

« Les communications avec le client et leur rotation souvent élevée de la réception rendent plus difficile le suivi des conversions au-delà de notre suivi des prospects. Avec le suivi des appels, si la réceptionniste du client oublie de confirmer un rendez-vous pour le logiciel de suivi, nous savons seulement qu’il s’agissait d’un leader/nouvel appel. La valeur à vie des clients peut varier considérablement.

La réunion de démarrage est le moment le plus crucial pour les professionnels du référencement pour savoir quelles offres de services de produits sont proposées, les offres les plus vendues, les plus expérimentées et les plus rentables.

Avec cela, je contre-interroge les opportunités des feuilles de Google pour voir où elles se trouvent par rapport à ce qu’il y a sur leur site et trier le contenu vers le haut qui doit être optimisé en premier. Bien que nous puissions effectuer un suivi à un niveau très granulaire, je préfère me concentrer sur les pistes suivies, et non sur le retour sur les dépenses publicitaires (ROAS), pour les opérations basées sur les services.

Pour le commerce électronique, cependant, nous pouvons suivre de très près le ROAS. Il est important de savoir que le SEO est un investissement, et comme aller à la gym, il faut du temps pour tout optimiser.

Cette compréhension est la raison pour laquelle nous avons notre formule de triage exclusive pour que le contenu s’aligne sur les besoins des clients. Le suivi des prospects Le référencement n’est bon que si les clients connaissent leurs chiffres. Certains sont étonnants, tandis que d’autres sont tout à fait satisfaisants.

La partie importante est que nous suivons continuellement et sommes responsables des résultats. Nous pouvons ainsi voir la saisonnalité du référencement et quand quelque chose ne va pas qui doit être optimisé. »

La quatrième métrique SEO la plus importante

L’agence et les référenceurs indépendants ont classé les revenus au quatrième rang des indicateurs de référencement les plus importants.

Les référenceurs internes ont classé les prospects qualifiés en marketing comme la quatrième mesure SEO la plus importante.

Il existe un aperçu fascinant de la raison pour laquelle les SEO internes ne sont pas d’accord sur la quatrième métrique SEO.

La raison pour laquelle les SEO internes ne sont pas d’accord sur les métriques SEO les plus importantes est l’environnement de travail.

L’environnement de travail a un impact surprenant sur les métriques SEO jugées les plus importantes.

Ce phénomène est clairement visible dans la quatrième métrique SEO la plus importante révélée par l’enquête sur l’état du référencement.

Bien sûr, les revenus sont essentiels pour les référenceurs internes. Mais elle n’est pas citée comme une préoccupation majeure dans l’enquête pour des raisons propres à l’environnement de travail.

Les revenus sont généralement suivis en dehors du référencement interne. C’est la responsabilité d’un autre ministère ou niveau de gestion.

Même dans un rôle interne plus petit, la couche de gestion peut ne pas partager les chiffres exacts des revenus.

Dans certains cas, en particulier dans les grandes entreprises, les chiffres des revenus sont étroitement surveillés et ne sont pas partagés avec le service SEO.

Ash Nallawalla, spécialiste du marketing de recherche basé en Australie, qui possède des décennies d’expérience en référencement interne, a expliqué :

« Dans toutes les grandes entreprises où j’ai travaillé, les revenus n’ont jamais été mon problème en termes de reporting. Il y avait des équipes d’analyse qui l’ont fait.

Dans certaines entreprises, la répartition détaillée des revenus était tenue secrète. par exemple, quel produit était le plus rentable. Même les conversions ne sont pas claires dans les grandes entreprises.

Le rôle du référencement interne dans de nombreux secteurs verticaux consiste principalement à faire en sorte que les prospects arrivent.

Il est donc logique que Marketing Qualified Lead soit classé numéro quatre par les référenceurs internes. Il reflète leurs responsabilités et la façon dont l’environnement de travail influence quel KPI est essentiel à leur mise en œuvre SEO.

Les revenus sont classés au quatrième rang par les agences de référencement et les indépendants, peut-être parce que cela peut être important pour leur clientèle de petites et moyennes entreprises (PME).

L’augmentation (espérons-le) de la mesure des revenus valide le travail d’une agence ou d’un SEO indépendant.

D’un autre côté, il y a des raisons de considérer pourquoi les prospects qualifiés pourraient être une meilleure mesure pour suivre le succès du référencement.

Adam Humphreys explique pourquoi :

« Le problème est que les clients joueront sur les revenus pour éviter de payer plus, et s’ils ont un front-end satisfaisant, etc., cela pourrait entraîner une baisse des revenus. De mauvaises expériences en magasin pourraient également entraîner une baisse des revenus.

C’est pourquoi je dirais que ce n’est pas la meilleure façon de mesurer le succès. Les prospects qualifiés sont plus ce que je dirais être la meilleure mesure du succès. Ce que le client fait ensuite dépend d’eux.

Les cinq à dix KPI SEO les plus importants

Les trois données démographiques SEO divergent entièrement sur ce que devraient être les prochaines mesures les mieux classées.

Il existe un accord sur les trois principales mesures SEO les plus importantes.

La quatrième métrique SEO la plus importante est principalement le reflet des responsabilités.

Mais les positions cinq à dix sont celles où les meilleurs indicateurs semblent devenir une question d’opinion.

Voici comment les différentes données démographiques SEO ont classé les prochains KPI SEO importants :

Agence

5. Prospect qualifié en marketing : 5,8 %.
6. Taux de rebond : 5,4 %.
7. Liens retour : 5,3 %.
8. Vitesse de page : 4,6 %.
9. Acquisition de clients : 4,4 %.
10. Social : 4 %.

En interne

5. Trafic avec marque vs sans marque : 6,5 %.
6. Liens retour : 6,1 %.
7. Chiffre d’affaires : 5,6 %.
8. Vitesse de page : 5,2 %.
9. Taux de rebond : 5,0 %.
10. Temps passé sur la page : 4,5 %.

Free-lance

5. Taux de rebond, backlinks, engagement social : 6.3.
6. Prospect qualifié en marketing (MQL) : 5.8.
7. Acquisition de clients, vitesse de page : 5.7.
8. Trafic avec ou sans marque : 5.6.
9. Abonnements par e-mail : 5.4.
10. Valeur vie client (CLV) : 5.1.

La vitesse de la page est la seule mesure sur laquelle les trois groupes s’accordent.

La vitesse de la page est un facteur de classement connu.

Mais c’est aussi un facteur de classement mineur et il est peu probable qu’il s’agisse d’une raison directe pour laquelle un site est le mieux classé dans les résultats de recherche de Google.

Les résultats de l’enquête confirment ce que tout le monde sait, à savoir que la vitesse de la page est une mesure précieuse à suivre. Mais ce n’est pas important en tant que facteur de classement.

Une observation intéressante sur la vitesse des pages est qu’une vitesse de page plus élevée peut directement aider à augmenter les conversions et les ventes, à améliorer le temps passé sur la page, les taux de rebond et à peu près toutes les autres mesures importantes pour le référencement.

Étant donné l’impact de la vitesse de la page sur les autres mesures de référencement, il vaut la peine de penser que la vitesse de la page devrait être classée comme une priorité plus élevée.

Objectifs et mesures incompatibles

Mis à part la vitesse de la page, il n’y a pas d’accord sur les mesures les plus importantes.

Un autre résultat curieux est que les pigistes étaient également répartis entre pratiquement toutes les mesures.

6,3 % des SEO indépendants ont convenu que les taux de rebond, les backlinks et l’engagement social étaient essentiels, une égalité à trois pour la cinquième mesure SEO la plus importante.

La métrique SEO classée numéro dix, Customer Lifetime Value, a été notée avec 5,1% de votes. C’est une différence de seulement 1,2 % entre la cinquième et la dixième métrique SEO la plus importante selon les votes des pigistes.

Les différences entre les cinquième et dixième métriques de référencement étaient plus proches de 2 % pour l’agence et les données démographiques de référencement interne.

Ce qui est clair, c’est que les pigistes n’ont pu parvenir à aucun consensus. Les votes des pigistes ont donné une triple égalité pour la cinquième mesure la plus importante et une double égalité pour la septième mesure (acquisition de clients et vitesse de page, 5,7 %).

Les pigistes étaient le seul groupe démographique où les votes se sont soldés par des égalités pour toutes les mesures.

Les résultats liés indiquent que les référenceurs indépendants sont largement en désaccord sur les mesures les plus essentielles.

Les répondants qui se sont identifiés comme indépendants peuvent être un groupe démographique plus large que ceux qui se sont identifiés comme agences ou internes.

Par exemple, un référenceur indépendant peut se spécialiser dans la rédaction de contenu, la création de liens, l’audit de site, la recherche locale, le travail d’affiliation ou même une combinaison d’un ou plusieurs.

Vu sous cet angle, il est logique que la démographie SEO des indépendants soit pratiquement également répartie quant aux mesures les plus importantes. Leurs réponses au sondage indiquent que toutes les mesures sont essentielles.

Déconnexion entre les objectifs de campagne et le suivi des KPI

Les trois données démographiques s’accordent sur trois mesures qui sont chacune une mesure du succès du référencement.

  • Classements.
  • Pages vues.
  • Conversions.

Ces trois mesures sont des KPI de succès basés sur les résultats.

Là où les trois données démographiques SEO sont fortement en désaccord, c’est sur les mesures qui sont considérées comme des contributeurs au succès du référencement et à un trafic sain.

  • Taux de rebond.
  • Liens retour.
  • Engagement social.
  • Heure sur la page.
  • Vitesse des pages.

Une explication possible de la raison pour laquelle l’industrie du référencement n’est pas d’accord avec les cinq mesures ci-dessus peut être l’incertitude quant à savoir lequel des éléments ci-dessus joue un rôle dans l’algorithme de Google et dans quelle mesure.

Cette incertitude sur les facteurs de référencement doit être reconnue car elle souligne les limites de ces métriques.

La raison de l’incertitude est que l’algorithme de classement de Google est une boîte noire.

En informatique, une boîte noire est une situation où ce qui est mis dans la boîte est connu (SEO), et ce qui en sort est également connu (classement).

Mais ce qui se passe à l’intérieur de la boîte n’est pas connu.

Les backlinks, l’engagement social, le temps passé sur la page, la vitesse de la page et les taux de rebond représentent ce que nous mettons dans la boîte. Les classements sont ce qui sort.

Mais personne ne sait ce qui s’est passé à l’intérieur de la boîte noire de Google qui a abouti au classement.

Pour compliquer le mystère, personne ne peut effectuer avec précision des tests pour isoler les facteurs qui ont contribué au classement, car vous ne voyez que le résultat, pas le processus.

Cette incapacité à voir comment l’algorithme fonctionne ne signifie pas que l’engagement social ou le temps passé sur la page, ou l’une des autres mesures ne doivent pas être suivis.

Cela signifie simplement qu’il faut être conscient des limites de ce type de mesures.

Le fait que les différentes données démographiques SEO ne s’accordent pas sur l’importance relative de ces mesures met en évidence l’incertitude générale de ce qui se passe à l’intérieur de la boîte noire de Google.

Effet sur le suivi du ROI SEO

Il existe de nombreux articles sur le suivi du retour sur investissement du référencement, mais la vérité est qu’il ne peut pas être suivi avec précision ; elle ne peut être qu’estimée.

Par exemple, nous ne savons pas si les backlinks ont joué un rôle dans les classements. Parfois, il n’y a aucun changement dans les classements jusqu’à des mois plus tard.

Les liens ont-ils mis du temps à affecter le classement ou était-ce une coïncidence ?

On dit que l’engagement social est un facteur de classement indirect dans la mesure où il pourrait conduire à davantage de trafic et de liens de mots clés de marque, qui à leur tour influencent les classements.

Mais encore une fois, il n’y a aucun moyen d’attribuer directement le trafic de recherche de mots-clés de marque et les liens acquis à l’engagement social.

Même si on le pouvait, on ne pourrait toujours pas confirmer avec précision que ces liens ont joué un rôle dans les classements, car les processus de classement de Google pour chaque requête se déroulent dans une boîte noire.

Assurez-vous que les KPI soutiennent les objectifs de la campagne

L’état des résultats SEO indique clairement que le choix des meilleures métriques est vital pour votre situation.

Parfois, les données ne sont pas disponibles, comme le chiffre d’affaires ou les chiffres de vente. Mais il existe toujours d’autres données, telles que les prospects ou les taux de conversion, qui peuvent montrer la progression de la campagne de référencement.

Différenciez les mesures de performances SEO réelles (classement, trafic), les mesures relatives à l’expérience du site Web (vitesse de la page, temps passé sur la page, taux de rebond) et les améliorations SEO (backlinks) pour obtenir une image globale de la qualité des différentes parties d’un référencement. campagne travaillent ensemble.

Mais tenez également compte des facteurs indirects tels que l’engagement social (le cas échéant) car, en plus d’être un facteur de référencement indirect, c’est une mesure de la popularité, un reflet de la croissance d’un site en tant que marque et destination.

Pour plus d’informations sur l’état de l’industrie du référencement, téléchargez le deuxième rapport annuel sur l’état du référencement.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Marketing vers la génération Z : comment le faire de la bonne façon

0

Pendant très longtemps, la question la plus fréquente qui m’a été posée était : « Comment pouvons-nous atteindre la génération Y avec le marketing ? »

Aujourd’hui, les roues tournent et l’objectif principal de nombreux spécialistes du marketing est d’atteindre une nouvelle génération de consommateurs avides de contenu. Et la question est : comment cibler notre marketing sur la génération Z ?

La génération Z, ou « Zoomers », est un groupe assez unique de jeunes adultes et d’adolescents.

D’une part, ils n’ont jamais connu la vie sans Internet.

D’autre part, ils apportent un énorme pouvoir d’achat sur la table.

Intéressé maintenant ?

Voyons comment nous pouvons utiliser les recherches, les enquêtes et les données disponibles pour améliorer nos stratégies et campagnes marketing afin de toucher la prochaine plus grande génération : la génération Z.

La génération Z est-elle difficile à commercialiser ?

En règle générale, les entreprises souhaitent toucher le plus large public pour obtenir le meilleur rendement, n’est-ce pas ?

Eh bien, la génération Y est peut-être le plus grand groupe de consommateurs actuel, et les baby-boomers ont le plus d’argent à dépenser, mais le pouvoir de la génération Z augmente.

Un récent rapport de Bloomberg montre que ces jeunes étudiants et professionnels ont un revenu disponible de 360 ​​milliards de dollars.

Ce chiffre ne fera qu’augmenter.

Les spécialistes du marketing se débattent avec les meilleures façons de commercialiser auprès de la génération Z afin qu’ils puissent les amener à acheter, car les méthodes de marketing traditionnelles ne fonctionnent pas.

Cependant, cela s’avère délicat, car la génération Z accorde de l’attention et dépense de l’argent différemment des générations précédentes.

Qu’est-ce que la génération Z ?

La génération Z est le collectif de personnes nées entre 1997 et 2012. Cela fait des personnes les plus âgées de cette génération dans la mi-vingtaine et les plus jeunes sur le point de devenir une interpolation cette année.

La prochaine génération après la génération Z s’appelle la génération Alpha.

Les zoomers sont véritablement natifs du numérique. Ils sont en ligne depuis l’enfance, utilisant Internet, les téléphones portables, les réseaux sociaux et même le shopping dès leur plus jeune âge.

Super à l’aise avec la recherche et la collecte de données, ils n’ont aucun problème à passer des univers en ligne aux univers hors ligne.

Ils sont aussi la génération la plus instruite à ce jour.

En quoi le marketing de la génération Z est-il différent des autres générations ?

Eh bien, ils diffèrent un peu, en fait.

Premièrement, nous devons comprendre ce qui compte le plus pour chaque génération.

Ceci est souvent formé par les grands événements qui se sont produits au cours de leurs années de formation.

Par exemple, alors que le statut est le plus important pour la génération X (née entre 1960 et 1979), la génération Y (née entre 1980 et 1994) privilégie les expériences authentiques.

Alors, qu’est-ce qui compte le plus pour la génération Z ?

Selon les recherches de McKinsey, le principal moteur de cette génération est la recherche de la vérité.

Une fois que les spécialistes du marketing auront compris que la génération Z est très à l’aise pour rechercher des informations et croiser des sources de données dans leur quête de vérité, ils comprendront quel contenu produire pour les atteindre.

Quelques informations supplémentaires sur la génération Z

Les zoomers sont fidèles

C’est vrai! Ils ne sont pas aussi inconstants et facilement influençables que nous le pensions au départ.

En fait, un rapport de l’IBM Institute for Business Value et de la National Retail Federation a révélé des tendances intéressantes autour de la génération Z et de l’affinité avec la marque.

  • 59 % des répondants déclarent faire confiance aux marques avec lesquelles ils ont grandi.
  • 46% des Zoomers ont cité avoir «un lien fort ou une fidélité» à une marque.
  • 66 % s’en tiennent à l’achat d’une marque préférée pendant longtemps.

Cela montre qu’ils veulent – ​​et peuvent tout à fait – établir et maintenir des relations avec les marques avec lesquelles ils se connectent.

Pour cette raison, il est si important pour les marques de développer leur clientèle Gen Z.

Les Zoomers influencent toute la famille

Cela est vrai simplement parce que la majorité des membres de la génération Z ne sont pas encore des adultes totalement indépendants et vivent toujours avec leurs parents.

Cependant, ils génèrent un revenu et influencent les dépenses de la famille, notamment la nourriture et les boissons (77 %), les meubles (76 %), les articles ménagers (73 %), les voyages (66 %) et les sorties au restaurant (63 %).

11 stratégies à commercialiser auprès de la génération Z

Quelle que soit la génération à laquelle vous vous adressez, vous devez comprendre qui est votre client idéal.

Vous ne pouvez pas simplement dire : « Nous vendons à la génération Z », et c’est tout.

Vous devez faire le travail pour comprendre en profondeur qui est votre public cible : quels sont ses défis, ce qu’il aime faire, ce qu’il aime, ce qui le rebute et, plus important encore, ce qu’il attend de vous.

Il s’agit donc de la première étape du marketing auprès de la génération Z : apprenez à connaître votre public.

Cependant, cela est vrai pour toutes les générations, et pas seulement pour les stratégies marketing de la génération Z, ce qui n’est pas le sujet de cet article. Nous voulons explorer comment les marques peuvent atteindre la génération Z en particulier.

La meilleure façon de les atteindre est sur les réseaux sociaux et de vous aligner sur leur approche progressiste de la vie. Voici comment.

1. Créer du contenu spécifique à la chaîne

Je veux dire par là qu’il n’y a pas de solution unique en matière de marketing multicanal.

Les spécialistes du marketing reproduisent souvent une campagne et la diffusent sur plusieurs canaux.

Mais il existe un meilleur moyen.

Créez du contenu que vous partagez sur TikTok en pensant au public TikTok. Idem pour LinkedIn, Snapchat, Instagram, Facebook, TV, etc.

Ces publics ne sont même pas les mêmes à distance.

En fait, la génération Z préfère les marques qui savent utiliser chaque plateforme de médias sociaux de manière unique, tout comme elles le font.

Par exemple:

  • Instagram pour les publications ambitieuses.
  • Snapchat pour les moments de tous les jours.
  • TikTok pour des défis amusants et tendance.
  • Twitter pour les nouvelles.
  • LinkedIn pour un contenu axé sur la carrière.

Vous devez vous intégrer à la communauté sociale en ligne sur laquelle vous publiez si vous voulez que votre contenu payant ou organique soit un succès.

2. Soyez bref

Personnalisez le contenu qui s’adresse à une courte durée d’attention.

La génération Z aime les plateformes comme Snapchat, TikTok et Instagram qui privilégient les vidéos courtes.

N’oubliez pas non plus de créer un contenu optimisé pour les mobiles.

3. Utilisez la vidéo – beaucoup

Ce point découle du précédent.

Cette première génération mobile dévore la vidéo sur son smartphone.

Bien que ce ne soit pas un secret, il est extrêmement efficace pour atteindre cette génération qui a grandi sur YouTube et maintenant TikTok.

4. Champion de l’authenticité

Il est d’une importance vitale que le ton, la voix et la personnalité de votre marque dégagent authenticité et crédibilité.

Montrez les personnes et les valeurs derrière la marque.

Investissez dans la construction de relations durables.

Pourquoi? La génération Z préfère les marques authentiques. Aussi amusant.

Utilisez des bloopers, des vidéos en coulisses, des interviews avec le personnel et tout ce qui peut aider à favoriser une connexion humaine.

Considérez comment la plupart des vidéos TikTok sont filmées sur des appareils personnels plutôt que sur des équipements coûteux ou des vidéos soigneusement produites.

Même si votre budget est énorme, vous devez toujours le garder réel.

5. Soyez transparent et responsable

C’est parce que les Zoomers recherchent la vérité, tu te souviens ?

La crédibilité de votre marque est donc très importante pour cette génération de consommateurs.

La bonne nouvelle est que si vous faites une erreur, ils ont les bras ouverts pour vous lorsque vous assumez vos responsabilités, sont transparents et sont responsables du changement.

6. Aller à l’influenceur

Je sais que tu sais ceci.

Mais je veux suggérer une approche légèrement différente.

Plutôt que de simplement payer l’influenceur en tant que distributeur de vos produits, positionnez l’influenceur au centre d’une stratégie à lui tout seul.

L’influenceur domine toujours cette génération.

Un rapport récent montre que 24 % des femmes de la génération Z et 16 % des hommes sont guidés par des influenceurs lorsqu’il s’agit de décisions d’achat.

Cela se fait commercialement avec beaucoup de succès avec les achats en direct, notamment en Chine.

Les influenceurs sont un incontournable dans votre budget marketing. Ils amènent la communauté que vous souhaitez atteindre.

Pas de scripts, juste authentique, transparent et amusant.

7. Invitez la génération Z à participer à votre marketing

Roman, non ? N’envoyez pas votre équipe de relations publiques pour demander.

Tant que c’est authentique, réel et amusant, vous pouvez demander s’ils seront interviewés devant la caméra.

Vous pouvez demander si vous pouvez partager leurs tweets ou commentaires sur votre produit.

Demandez à vos meilleurs clients ou employés de la génération Z de les contacter pour cela.

Qu’elle soit bonne ou mauvaise, ce type de transparence crée des liens réels et durables.

8. Invitez tout le monde à créer

Profitez de plateformes comme TikTok qui encouragent la création de contenu, l’engagement et l’interaction.

Si vous pouvez lancer un hashtag, une tendance ou un défi, comme le défi Coca-Cola, vous obtenez une visibilité incroyable.

Ou rejoignez un hashtag existant et surfez sur la vague.

9. Soyez amusant et aventureux

Gardez-le amusant.

Je sais que les Zoomers sont très sensibles aux enjeux socio-économiques et environnementaux, mais l’évasion offerte par les plateformes sociales les attire vers les contenus ludiques.

N’évitez pas de créer du contenu aventureux et amusant.

10. Tirez parti du contenu généré par les utilisateurs

Compte tenu de leur quête de vérité, je trouve que le contenu généré par les utilisateurs (UGC) obtient souvent les meilleurs résultats avec un public cible de génération Z.

À quoi cela ressemble-t-il dans votre campagne ?

Utilisez des images de vraies personnes et de vrais clients plutôt qu’une image photoshoppée.

Pourquoi est-ce bon pour les affaires ? Eh bien, une enquête récente montre que près de 80% des personnes citent l’UGC comme raison d’acheter.

Lorsqu’ils sont invités à choisir entre une photo de voyage générée par l’utilisateur et un voyage en stock, 70 % des membres de la génération Z déclarent qu’ils sont plus susceptibles de faire davantage confiance à une entreprise lorsqu’elle utilise des photos de vrais clients dans sa publicité.

11. N’abandonnez pas le marketing omnicanal

Oui, nous savons que la génération Z aime leurs téléphones.

Cependant, ils aiment aussi les magasins physiques.

En fait, trois fois plus de membres de la génération Z déclarent acheter dans un vrai magasin de détail qu’en ligne.

Vous devez donc joindre les Zoomers à tous leurs points d’eau : réseaux sociaux, YouTube, e-mail, streaming, etc.

Besoin de plus de preuves ?

Selon un rapport de Pitney Bowes et du CMO Council, 88% des Zoomers préfèrent en fait un mélange de marketing numérique et physique.

Dernières pensées

La conclusion la plus importante de toutes ces données est que la génération Z n’est pas une entité secrète. Il existe une grande quantité de données qui révèlent ce qu’ils préfèrent en matière de marketing et de dépenses.

La meilleure façon de les atteindre est d’utiliser les plates-formes et les outils à bon escient, avec réflexion et avec une intention claire

Quelle que soit la façon dont vous le faites, vous devez réfléchir à votre stratégie de marketing auprès des consommateurs de la génération Z.

Leur nombre, leur influence et leur pouvoir d’achat augmentent de jour en jour.

Les membres de la génération Z sont fidèles et veulent établir des relations avec des marques authentiques qui représentent quelque chose.

Voici un marketing réussi auprès de la génération Z lorsque vous utilisez les informations qui sont à votre disposition pour guider vos stratégies.

Davantage de ressources:

  • Tendances de recherche Pinterest : la génération Z aspire à une vie post-pandémique
  • Comment augmenter les conversions grâce aux valeurs de consommation générationnelles
  • Marketing de contenu : le guide ultime du débutant sur ce qui fonctionne

Image en vedette : Nadia Snopek/Shutterstock

Comment choisir le meilleur tracker de classement pour vos besoins de référencement

0

Vos outils de référencement limitent-ils la visibilité de votre recherche ?

Pourraient-ils réellement nuire à votre succès global ?

Peu de gens le savent, mais les outils de référencement que vous choisissez ont le pouvoir d’influencer vos flux de travail, votre efficacité et la croissance de votre entreprise.

Lorsque vous choisissez votre outil de référencement principal, les données que vous obtenez et les limites de celles-ci le logiciel aura un impact sur la façon dont vous effectuez votre travail de référencement.

Si votre outil vous oblige à analyser manuellement les données, qu’est-ce que cela signifie pour vos ressources disponibles ?

Dépensez-vous accidentellement plus d’argent pour faire plus de travail?

Les tâches manuelles par rapport à l’automatisation des tâches SEO ne sont qu’un petit élément de la liste de contrôle parmi les nombreux que vous devez prendre en compte.

C’est pourquoi il est important de comprendre comment votre pile technologique actuelle et vos processus internes dépendent les uns des autres, et quel est le coût du changement.

Pour montrer à quoi ressemble ce processus lorsqu’il s’agit de choisir une solution de suivi de classement, nous nous sommes associés à Steve Walker, directeur de la technologie chez Journey Further.

Walker a plus de 13 ans d’expérience et il a cofondé la proposition organique de Journey Further. Il est un ancien directeur SEO de Dentsu et dirige le développement technique de l’autre boîte à outils exclusive de Salient et Journey Further ; il a donc beaucoup de savoir-faire dans la gestion des piles technologiques.

Nous savons que le changement est douloureux.

De nombreux comportements et courbes d’apprentissage sont impliqués, mais comme le dit Walker : « N’ayez pas peur d’échanger des outils de classement – nous avons retardé le processus, car nous pensions qu’il serait trop difficile et risqué d’échanger depuis notre fournisseur existant. »

Mais comment gérez-vous ce risque ?

Apprenons-en plus sur la façon dont Walker et son équipe de Journey Further ont navigué dans le processus de définition de leurs besoins de suivi de classement et sur ce que cela signifiait de changer d’outil de référencement.

Quand est-il temps de commencer à chercher une nouvelle solution de suivi de classement ?

Le coût perçu du changement d’outil de référencement est assez élevé et pénible.

Mais au final, passer à une nouvelle pile d’outils SEO mise à niveau peut en fait vous faire gagner du temps et de l’argent.

Il y a des moments critiques où vous savez que c’est une bonne idée de commencer à explorer des outils de référencement alternatifs – lorsque vous vous posez les questions suivantes :

  1. Mon tracker de classement actuel met-il à jour les données plus lentement que nécessaire ?
  2. Mon tracker de classement actuel manque-t-il la marque sur des données et des informations précises ?
  3. Mon entreprise évolue-t-elle ? Ai-je besoin de mon tracker de classement pour être plus efficace ?
  4. Ai-je besoin de plus de fonctions collaboratives ?
  5. Dois-je réévaluer ma pile technologique, en termes de rentabilité ?

Pour Walker, le besoin d’une nouvelle solution a été déclenché par un mélange de problèmes : « Nous avons eu une période d’environ un mois pendant laquelle nous avons reçu des données de classement incorrectes, que nous avons dû mettre à jour manuellement dans les rapports des clients.

Les listes d’achats payantes étaient enregistrées comme organiques, de sorte qu’une série de mots-clés ont été classés en premier. Lorsque nous avons parlé au support, après une semaine d’attente, ils ont affirmé que les données de classement étaient correctes. La combinaison de données incorrectes et la lenteur de la réponse ont été les principaux instigateurs de notre recherche.

Une fois que vous avez établi qu’il y a un problème de métriques non fiables ou que votre outil de référencement actuel ne couvre pas tous vos besoins fonctionnels ou commerciaux, il est temps de faire des recherches.

7 questions clés à poser lors de l’évaluation des besoins de votre entreprise en matière de référencement

Pour rendre votre recherche d’outil de référencement encore plus pratique, voici quelques questions supplémentaires à poser à votre équipe de référencement.

Ces questions supplémentaires vous aideront à identifier les points faibles de l’outil SEO et plus encore :

  1. Votre solution SEO actuelle vous fournit-elle suffisamment de données ?
  2. Votre outil SEO fournit-il les bonnes données ?
  3. Fournit-il des données à la fréquence dont vous avez besoin pour faire votre travail ?
  4. Votre pile d’outils est-elle évolutive à moyen/long terme ?
  5. La qualité du support est-elle à la hauteur de vos attentes ?
  6. Le prix est-il adapté à votre entreprise ?
  7. Avez-vous besoin d’un outil de référencement plus spécialisé pour des parties spécifiques de votre travail ?

Au final, pour Journey Further, leurs besoins se résumaient à :

  • Tarification – « Réduction des coûts. Nous dépensions beaucoup d’argent et nous pensions que le rapport qualité-prix était faible.
  • Précision des données – « L’outil précédent nous a fourni des données de classement incorrectes. Les données de classement n’étaient pas fiables et nous avons reçu plusieurs plaintes de la part de l’équipe.
  • Manque de support client approprié – “Le temps de réponse était très lent. Il a fallu plus d’une semaine pour répondre.
  • Convivialité – « Le besoin d’une meilleure interface utilisateur était un autre facteur important. L’ancien fournisseur n’avait pas mis à jour son interface utilisateur depuis au moins 10 ans.

6 critères de sélection d’outils SEO clés pour les parties prenantes

Une fois que vous avez clarifié les types de problèmes que vous souhaitez résoudre et quels sont vos principaux éléments non négociables, il est temps de dresser la liste restreinte des outils de suivi de classement possibles et de commencer les tests.

Lorsque vous évaluez un tracker de classement, vous devez examiner :

  1. Disponibilité des données de bureau et mobiles.
  2. Sièges d’utilisateurs multiples.
  3. Fonctionnalités collaboratives.
  4. L’indicateur de visibilité et d’autres indicateurs de performance clés.
  5. Accès aux données – exportations, intégrations, API.
  6. Le processus de migration des données.
Comment choisir le meilleur tracker de classement pour vos besoins de référencement

Et, bien sûr, vous devrez décider qui se joindra au processus de prise de décision et quand.

Examinons de plus près ce que Walker et son équipe ont fait :

« Nous avons utilisé presque tous les outils de classement d’entreprise sur le marché dans toute l’équipe et nous avions une bonne idée avec lesquels nous voulions créer des comptes d’essai. Donc, la première étape était pour moi de accédez à un essai avec chacun de ces outils. Sur la base de notre expérience, nous avions une bonne idée des fonctionnalités dont nous avions besoin.

Alors, J’ai prolongé l’essai et inclus deux autres parties prenantes seniors – le Head of SEO et notre Organic Director. Il y avait quelques inquiétudes car certains membres de l’équipe étaient très attachés à l’ancien fournisseur, mais ils ont vu les points positifs et ont été rapidement conquis. Nous avons également dû tenir compte de nos données historiques et de nos tableaux de bord de reporting pour nous assurer que nous pouvions conserver les méthodes de reporting existantes.

En fin de compte, je devais m’assurer que nous avions l’adhésion des cadres supérieurs et vérifier que toute l’équipe préférait également le nouvel outil au fournisseur existant. »

À partir de l’histoire de Journey Further, vous pouvez ajouter un autre ensemble de facteurs critiques à votre cadre de prise de décision :

  • Comment le nouvel outil de référencement influencera-t-il le quotidien de votre équipe ?
  • À quoi ressemblent vos processus avec le nouvel outil en place ?
  • Offrent-ils un soutien pendant l’essai et facilitent-ils le processus d’adhésion ?

Meilleures fonctionnalités et avantages à prendre en compte lors de la recherche d’un nouvel outil de référencement

À ce jour, deux semaines ou plus se sont écoulées et vos épreuves touchent à leur fin. Il est temps de tracer la ligne et de voir lequel des outils testés a coché les fonctionnalités les plus importantes pour vous.

  • Les non négociables sont-ils entièrement résolus ?
  • Avez-vous découvert de nouvelles fonctionnalités puissantes qui amélioreront vos processus de référencement ?
  • La tarification est-elle conforme à votre statut actuel et à vos plans de croissance ?

Pour Journey Further, ainsi que la précision et la tarification, les avantages et fonctionnalités suivants les ont convaincus d’avoir fait le bon choix avec leur solution de suivi de classement :

  • Interface utilisateur.
  • Vitesse de collecte des données de classement.
  • Données de classement gratuites à des fins de pitch.
  • Surveillance de la cannibalisation.
Comment choisir le meilleur tracker de classement pour vos besoins de référencement

Comme le souligne Walker, les raisons pour lesquelles ceux-ci étaient si importants étaient liées à l’efficacité – à la fois en termes de temps et de ressources.

« Grâce à la facilité d’utilisation, nous pouvons désormais collecter des données et des informations beaucoup plus rapidement. La vitesse de collecte des données de classement nous fait gagner énormément de tempset nous pouvons réagir à de nouvelles opportunités commerciales plus rapide.

Ensuite, il y a le données de classement gratuites pour le pitch. Nous avions l’habitude de dépenser beaucoup d’argent pour collecter des données pour les pitchs. Maintenant, nous économisons des ressources, et cela nous a permis de rendre l’équipe organique plus rentable.

En ce qui concerne la surveillance de la cannibalisation, cela fait gagner beaucoup de temps que nous puissions le faire directement avec notre outil de classement. Avant, nous devions passer par un autre outil pour collecter ces données.

Si vous pouvez trouver un tracker de classement qui résout plusieurs besoins, augmentant la productivité de votre équipe organique, au lieu de basculer entre plusieurs outils pour différents types de données de classement, vous économiserez à long terme, comme le montre Journey Further.

SEOmonitor a tout ce dont vous avez besoin dans un outil de suivi de classement

Lorsque vous choisissez un outil de référencement de base pour votre équipe, il est essentiel d’évaluer où vous en êtes et ce que vous souhaitez améliorer.

Vous pouvez penser en termes de :

  • Précision des données.
  • Métriques clés.
  • Cadres et courbes d’apprentissage.
  • Accompagnement et formation.
  • Tarification et rentabilité lors de la mise à l’échelle.

Il est important de garder le contrôle du processus décisionnel et d’impliquer dès le départ toutes les parties prenantes nécessaires. En fin de compte, un outil influencera votre façon de travailler et d’atteindre les résultats visés.

Pour un tracker de classement en particulier, il est crucial de fournir des données précises et récentes auxquelles vous pouvez facilement accéder.

Chez SEOmonitor, nous développons constamment notre tracker de classement, il aide donc les professionnels du référencement :

  • Obtenez la granularité des données dont vous avez besoin avec les classements quotidiens pour ordinateur et mobile inclus dans le même prix.
  • Posséder les données – il y a un accès illimité à l’API, des exportations et des intégrations avec Google Data Studio ou Google Sheets.
  • À bord de toute l’équipe et même des clients, vous obtenez un nombre illimité d’utilisateurs.
  • Échelle – avec la politique de tarification dynamique, vous ne payez que pour les ressources que vous utilisez.

Rejoignez-nous, ainsi que des agences comme Journey Further, dans notre quête pour créer plus de transparence et de responsabilité dans l’industrie du référencement.

Comment améliorer le référencement : stratégies à essayer en premier

0

Tant de facteurs ont un impact sur les performances de référencement qu’il existe d’innombrables fils différents sur lesquels tirer.

Comment savez-vous où concentrer votre temps et vos efforts pour avoir un impact significatif sur vos KPI et démontrer vos progrès ?

Voici quelques conseils et stratégies à prioriser.

Structurer votre stratégie de référencement

Chaque projet que vous incluez dans votre stratégie de référencement doit avoir un résultat clair.

Il existe un cadre utile que j’aime appeler « PIE », qui signifie Protéger, Améliorer et Développer :

Protéger

Dans la poursuite de résultats rapides, votre premier réflexe peut être d’aller immédiatement après des visites supplémentaires.

Cependant, il est essentiel de s’assurer que vous prenez des précautions pour protéger les performances de votre site.

Cela inclut de s’assurer que la base technique de votre site est solide et de savoir quels mots-clés et quelles pages génèrent un trafic organique important vers votre site.

Améliorer

Il y aura presque certainement des mots-clés pour lesquels votre site a déjà un contenu pertinent, mais ces pages ne se classent pas encore dans une position qui génère du trafic.

Avant d’investir dans la création de nouveau contenu, l’optimisation de ces pages pour les classer plus haut vous aidera à capter cet intérêt de recherche et à augmenter les visites de pages, souvent avec beaucoup moins d’efforts.

Développer

Élargir le contenu de votre site pour générer plus de visites sur le site est la dernière étape que votre stratégie doit couvrir.

Cela implique d’identifier les recherches pour lesquelles votre site pourrait se classer avec un nouveau contenu et de créer un contenu optimisé pour ces termes.

Stratégies pour protéger vos performances SEO

Auditez la santé technique de votre site Web

Négliger de prêter attention à la santé technique de votre site, c’est comme construire une maison sur des fondations de mauvaise qualité.

Peu importe à quel point vous le rendez impressionnant; le tout pourrait s’effondrer à tout moment.

Lorsque vous protégez les performances existantes de votre site, la première considération doit être d’auditer votre santé technique et de vous assurer qu’elle reflète les directives et les conseils de Google sur les signaux de classement actuels et futurs.

Au moment de la rédaction de cet article, les priorités actuelles incluent la compatibilité mobile de votre contenu et des éléments vitaux Web de base, la garantie de l’indexabilité de votre contenu important et l’élimination des chaînes de redirection.

Vous devez également vous assurer de continuer à surveiller la santé technique de votre site au fil du temps pour détecter tout problème avant qu’il n’affecte vos performances de recherche ou votre expérience utilisateur.

Idéalement, recherchez des crawlers qui peuvent vous alerter des problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent.

Comprendre votre contenu le plus précieux

Lorsqu’il s’agit de préserver la valeur SEO de votre site, vous devrez identifier les principaux termes et pages générant du trafic pour votre site.

Ces données sont disponibles via Google Search Console et vous aideront à surveiller les changements de trafic.

La création de groupes de mots-clés et le suivi de leurs positions de classement vous permettront également de diagnostiquer les raisons des fluctuations du trafic (intérêt par rapport au changement de classement, par exemple) et de vous assurer que vous pouvez intervenir si les performances de l’un de vos termes clés chutent.

Les segments de page peuvent vous aider à regrouper les performances de ces pages clés, indépendamment de vos rapports globaux.

Stratégies pour améliorer vos performances SEO

Lorsque vous discutez des domaines à améliorer, vous souhaitez rechercher des opportunités où le contenu existe déjà mais pourrait être plus performant.

Identifiez les classements des mots clés avec une marge d’amélioration

Lors de l’identification des mots-clés à fort potentiel à optimiser, il y a deux principaux facteurs à prendre en compte :

  • La volume de recherche mensuel des termes.
  • La position actuelle dans le classement de votre contenu.

Le nombre de clics qu’un résultat reçoit diminue rapidement à mesure qu’il se classe loin de la première page de Google ou de tout autre moteur de recherche.

L’objectif d’un contenu optimisé doit être de se classer parmi les dix premiers résultats, car tout ce qui se trouve en dehors des dix premiers produit un trafic négligeable.

Si votre contenu se classe entre 11 et 20 pour les mots-clés à volume élevé, une petite optimisation bien documentée peut booster votre classement dans une position où il peut attirer beaucoup plus de visiteurs sur votre site.

La meilleure façon de comprendre les optimisations les plus efficaces est d’observer le contenu que Google se classe déjà dans les premières positions – regardez les points communs à travers l’étendue ou la spécificité du contenu, les métadonnées, la longueur du contenu, la complexité, etc.

Ajustez ensuite votre contenu pour l’aligner sur ces pages.

L’ajout de liens internes contextualisés à partir d’autres pages importantes de votre site peut également aider à renforcer la compréhension de votre page par Google, en particulier si vous choisissez un texte d’ancrage lié aux termes que vous ciblez.

Utiliser le schéma pour les opportunités de résultats enrichis

En plus de rechercher des opportunités de se classer dans les dix premiers résultats standard, il y a souvent de réels avantages à posséder des résultats riches sur les pages de résultats.

Examinez les types de résultats présents sur les pages de résultats pour les termes que vous ciblez – en particulier ceux appartenant à vos concurrents directs – et adaptez votre structure de contenu pour la rendre plus compatible et adaptée à ces résultats.

Stratégies pour développer vos performances SEO

L’augmentation de vos performances implique généralement la création de nouveaux contenus, ce qui signifie que ce domaine de votre stratégie est susceptible d’être l’un des plus exigeants en main-d’œuvre.

Vous devrez identifier les mots clés pour lesquels votre site n’a pas de contenu « bullseye » (pages parfaitement alignées avec les termes recherchés par les utilisateurs).

Identifier les mots-clés pour l’expansion du contenu

Identifier les opportunités de mots-clés pour un nouveau contenu est beaucoup plus compliqué que de trouver des mots-clés à protéger ou des mots-clés pour lesquels vous pouvez améliorer votre classement.

C’est parce que, de par leur nature, ils ne seront pas trouvés dans les données de mots-clés de votre propre site. Alors, par où commencer votre recherche ?

  • Cartographie du contenu: Il existe plusieurs façons de segmenter votre contenu – par catégorie, type d’utilisateur ou persona, étape du parcours client, etc. Le croisement de ces segments peut mettre en évidence des lacunes dans la façon dont vous aidez vos utilisateurs, vous donnant une orientation lorsque vous commencez votre recherche de mots clés et de sujets .
  • Analyse de la concurrence: Rechercher les sites Web des concurrents et comprendre où ils se classent peut vous aider à identifier où vous manquez des chances d’apparaître dans la recherche des mêmes utilisateurs. Si votre outil de recherche le permet, regrouper ces termes pour afficher les pages les plus intéressantes de vos concurrents vous permettra de créer des pages équivalentes pouvant cibler plusieurs termes.

Créer un nouveau contenu pour le référencement

La création de tout nouveau contenu pour le référencement vous permet d’utiliser votre recherche sur le contenu des concurrents pour personnaliser votre page avec toute la structure et les éléments de page nécessaires pour bien se classer.

D’un autre côté, un tout nouveau contenu peut prendre plus de temps à être découvert et à s’imposer dans les résultats.

Il est essentiel de s’assurer qu’il est bien intégré à votre site via des liens internes, tout comme de tenir compte de la saisonnalité et des tendances d’intérêt et de s’assurer que le nouveau contenu est créé en temps voulu.

La création de nouvelles pages implique souvent d’autres équipes, il est donc utile d’établir un processus de briefing pour s’assurer que votre recherche SEO est capturée clairement et intégrée dans le nouveau contenu.

Davantage de ressources:

  • 5 façons éprouvées d’augmenter votre classement Google
  • 10 façons différentes d’obtenir un classement organique Page 1 Google Rankings
  • Stratégie de référencement : un plan d’action pour l’année complète (+ modèle)

Image en vedette : fizkes/Shutterstock

Comment écrire de bons titres SEO

0

Un titre est le premier point de contact d’un lecteur sur une page de résultats de moteur de recherche (SERP) vers une marque ou un site. Mais quelle est son importance pour le référencement ?

J’ai toujours su que l’optimisation de vos titres est essentielle, mais il y a plus que cela.

Par exemple, un titre SEO peut être la porte d’entrée vers des taux de clics potentiellement plus élevés et vous aider à mieux vous classer sur les SERP.

Mais qu’est ce que ça veut dire? Les avantages ici sont que les titres aident à attraper et à garder votre public.

Les lecteurs font généralement défiler la première page pour trouver ce qu’ils recherchent et s’arrêtent là. Et généralement, c’est le titre qui capte leur attention car il pointe directement vers l’information qu’ils recherchent en ligne.

Mais cela ne s’arrête pas là car les sous-titres sont également essentiels. Les balises de sous-titres sont également une composante du classement sur les moteurs de recherche.

Mais trouver l’équilibre entre un titre et un sous-titre optimisés pour les moteurs de recherche et les rendre attrayants peut être difficile.

Dans ce guide bref mais complet, je vais vous expliquer ce que vous devez savoir et les outils disponibles pour faire passer votre stratégie de titre au niveau supérieur.

Comment écrivez-vous des titres optimisés pour le référencement ?

Donc, ici, je vais vous fournir quelques bonnes pratiques lors de l’optimisation des balises de titre et des sous-titres :

Inclure les mots-clés ciblés

La recherche des bons mots-clés est un moyen de s’assurer que vos lecteurs cliquent sur votre article et peut l’aider à mieux se classer pour le référencement. Bien que cela soit crucial, il est également essentiel de les sélectionner judicieusement.

Par exemple, un titre comme « Méthodes de conditionnement et d’acclimatation pour entraîner un chiot » est descriptif et direct et utilise des mots-clés comme « méthodes », « entraîner » et « chiot ». Mais il utilise également des termes techniques qui confondent les lecteurs et leur font perdre tout intérêt.

Au lieu de cela, un titre comme « 5 meilleures pratiques pour la formation de chenil pour chiots » est direct, concis et utilise des mots-clés que le grand public comprendrait.

Vous devez également vous assurer d’ajouter des mots clés dans votre méta description, vos sous-titres et votre contenu. Inclure des mots-clés dans chaque aspect peut vous aider à mieux vous classer sur les SERP.

Considérez la longueur

Bien que vous souhaitiez être descriptif dans vos titres, vous devez vous assurer qu’ils ne seront pas écourtés sur un SERP.

Par exemple, alors que j’aurais pu intituler cet article « Différents types de capitalisation à utiliser pour les titres de page et les sous-titres », il serait descriptif et frapperait des mots-clés.

Mais ce serait aussi trop long, ennuyeux et potentiellement écourté sur un SERP. Cela n’engagera probablement pas non plus le lecteur.

Au lieu de cela, considérez ce que le lecteur verra lorsqu’il parcourra les SERP pour vous assurer de ne pas perdre son attention dès le départ.

Inclure les crochets émotionnels

Les crochets émotionnels peuvent inciter les lecteurs à cliquer sur un article et à en savoir plus. Cependant, trouver l’équilibre entre accrocher un lecteur tout en décrivant un sujet peut être difficile.

Les titres doivent susciter une réponse d’un lecteur, même s’il s’agit simplement de créer de l’intérêt ou de l’excitation.

J’ai toujours été fan d’allitération. C’est amusant et engageant, comme « Exemples passionnants ».

Ou, comme je l’ai mentionné plus tôt, commencez par un teaser, « 5 meilleures pratiques ». Alors le lecteur pensera : « Oh, je veux savoir ce que c’est. Vous fournissez une solution à leur problème, et ils savent exactement à quoi s’attendre de l’article.

Vous devriez penser aux avantages que votre article offre et travailler à partir de là.

Demandez-vous : pourquoi quelqu’un voudrait-il lire ceci ? Que vont-ils apprendre ? Comment pouvez-vous l’utiliser pour créer une corrélation positive avec votre marque ?

tuse Branding le cas échéant

Envisagez d’ajouter le nom de votre marque si vous intitulez une page de destination ou un article de blog central.

Vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous sur notre site :

Utilisez l'image de marque lorsque cela est approprié

S’en tenir à des mots qui correspondent à la voix de votre marque lors de la création de vos titres et sous-titres est également essentiel. Cela aide à créer une cohérence sur l’ensemble de votre site et lorsque les moteurs de recherche analysent votre contenu.

Capitaliser correctement

Trouver le bon moment pour capitaliser les mots est crucial. Si vous ne le faites pas correctement, le titre peut sembler spam, comme celui-ci « Cinq MEILLEURS CONSEILS SUR LES SCORES DE CRÉDIT ».

Je veux dire, je ferais défiler juste après cela. Je ne veux pas attraper un virus informatique ou prendre des conseils de quelqu’un qui écrit comme ça et laisse des erreurs dans ses titres.

Alors corrigeons celui-ci : « 5 meilleurs conseils d’amélioration de la cote de crédit ». Peut-être pas le meilleur titre, mais je suis sûr que vous pouvez voir les différences par rapport au titre original.

Vous pouvez également utiliser l’outil Capitaliser mon titre pour trouver la meilleure pratique de capitalisation pour chaque format.

Outils de titre

Regarde ce que j’ai fait là. Descriptif court et utilise des allitérations pour rendre le sous-titre plus attrayant.

Quoi qu’il en soit, j’ai déjà mentionné un outil plus tôt, mais voici quelques autres à considérer.

Ainsi, un outil d’analyse de titres peut vous aider à tester les titres pour vous assurer qu’ils sont adaptés aux lecteurs et au référencement. Commencez par réfléchir à quelques titres et ajustez-les en fonction des analyses de l’outil.

Consultez ce guide ici si vous avez des questions sur l’optimisation de vos balises de titre. Passons maintenant aux types de capitalisation.

Différents types de capitalisation

Voici une ventilation des types de capitalisation :

  1. Capitalisation: D’après ce dont nous avons discuté précédemment, c’est là que la première lettre de chaque mot est en majuscule tandis que les autres sont en minuscules.
  2. Cas de phrase : Couramment pratiqué, la première lettre du premier mot est en majuscule, et le reste du mot et de la phrase est en minuscule.
  3. Cas de titre : C’est là que les mots principaux d’un titre sont en majuscules, à l’exception des mots conjonctifs comme « et, un, pour ».
  4. Minuscule: C’est quand tous les mots sont en minuscules.
  5. Toutes en majuscules: Il est souvent utilisé avec des boutons CTA comme « CLIQUEZ ICI » et des onglets.
  6. En minuscule: Ceux-ci sont parfaits pour les sous-titres où vous voulez qu’ils se démarquent mais sont utilisés dans une police plus petite que le reste de votre texte, « BONJOUR », et sont généralement la police exacte que vous utilisez.
  7. MajusculeCamel : C’est lorsque les espaces sont supprimés entre les mots, mais la première lettre est en majuscule, « LikeThis ».
  8. minusculeCamelCase : Il affiche un mot en minuscules à l’exception de la deuxième lettre, comme « iPad ». Mais généralement, les cas de chameau inférieurs et supérieurs sont utilisés par les programmeurs pour le codage.
  9. SERPENT_CASE : Au lieu d’utiliser un espace, le trait de soulignement est utilisé pour séparer les mots. Les mots sont généralement tous en majuscules ou tous en minuscules.

La capitalisation affecte-t-elle les classements SEO ?

Bien que la capitalisation n’ait pas d’importance dans les balises de titre, il est généralement préférable d’utiliser la casse du titre ou de la phrase, de sorte qu’il est plus facile pour les lecteurs potentiels de parcourir les résultats de la recherche.

Et cela peut affecter le taux de clics (CTR) si vous ne formatez pas votre titre de manière conviviale. Par exemple, une étude Semrush a montré une baisse du CTR lorsque le titre n’était pas facilement scannable pour les lecteurs.

Un autre aspect à noter est que la capitalisation des URL est importante dans le référencement, mais pas directement. Voici un guide que vous pouvez consulter pour en savoir plus.

Derniers plats à emporter

La cohérence est essentielle dans la mise en forme de votre titre et de vos sous-titres sur l’ensemble de votre site.

Comme vous pouvez le voir, si vous ne rendez pas vos titres et sous-titres compatibles avec le référencement, cela peut affecter la façon dont vous apparaissez dans les résultats de recherche. Mais il est également crucial de prendre en compte le lecteur et de faciliter la lecture de votre titre lorsqu’il recherche des informations.

Alors, suivez ces meilleures pratiques lorsque vous auditez votre site ou créez un nouveau contenu.

Davantage de ressources:

  • Optimisation des balises de titre : un guide pratique complet
  • Les balises de titre sont-elles un facteur de classement Google ?
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : A.Basler/Shutterstock

Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023

0

En matière de marketing de contenu, il est facile de trouver des rédacteurs et de produire du contenu.

Mais créer un contenu de qualité qui atteint les KPI de votre entreprise ? Eh bien, c’est tout autre chose.

Supposons que vous souhaitiez réussir en tant que spécialiste du marketing numérique. Dans ce cas, la clé est d’établir une stratégie de contenu efficace comme base.

La bonne stratégie de contenu peut vous aider à surpasser vos concurrents et à atteindre vos objectifs.

Le 16 novembre, j’ai animé un webinaire avec Sabrina Hipps, vice-présidente du succès client, et Jeremy Rivera, directeur de l’analyse de contenu chez CopyPress.

Hipps et Rivera ont fourni des informations essentielles sur le contenu, des connaissances pratiques et des techniques pratiques entièrement conformes aux politiques de Google et très pertinentes pour les récentes mises à jour utiles du contenu et de l’algorithme de base.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Points clés à retenir

  • Faites un inventaire sans peur du contenu existant et examinez sa capacité à fournir une réponse satisfaisante aux internautes. Dans les grandes entreprises avec des volumes de contenu établis, il est utile de le faire par catégorie.
  • Identifier les sujets qui sont des domaines d’opportunité.
  • Faites un remue-méninges sur les points douloureux et les problèmes qui doivent être résolus. Demandez à vos experts ce qui devrait être utilisé pour créer une liste de nouveaux articles.
  • Tirez parti des données SEO pour les personnes qui demandent aussi (PAA), des extraits en vedette et des groupes de mots clés pertinents. Cela peut être utilisé pour alimenter de nouveaux articles ou réviser le contenu existant.
  • Utilisez votre outil d’analyse de contenu pour obtenir des informations plus approfondies.

[Start analyzing your content & win] Accédez instantanément au webinaire →

Comment élaborer une stratégie de contenu gagnante

Créer du contenu qui gagne implique :

  • Identifier le contenu qui fonctionne pour vous.
  • Quantifier la qualité de votre contenu actuel.
  • Déterminer si votre contenu fait autorité et est pertinent.
  • Identifier les sujets de contenu concurrents gagnants.
  • Organiser une stratégie de contenu pour auditer/nettoyer le contenu existant.
  • Hiérarchiser et planifier un nouveau contenu de haute qualité faisant autorité en fonction des résultats.

Alors que vous vous préparez pour l’année prochaine avec vos stratégies de contenu globales, vous voudrez commencer par des objectifs.

Alors, plongeons !

Étape 1 : Rassemblez vos propres données de classement

Commencez par effectuer une analyse des lacunes de votre propre contenu.

Faire une analyse pratique des lacunes qui vous donne de véritables informations nécessite différentes sources de données.

Alors, commencez par collecter des données à partir de :

  • Google Analytics.
  • Console de recherche.
  • Votre outil de données SEO tiers.

Utilisez les résultats de ces données pour l’étape 2.

[Get detailed instructions] Accédez instantanément au webinaire →

Étape 2 : Qualifiez votre contenu et vos données de classement

Maintenant, pour étendre vos stratégies au-delà des données, vous devrez examiner deux aspects différents de votre résultat :

  • Votre précieux contenu.
  • Sections de votre site vers lesquelles les internautes naviguent le plus souvent.
Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023

Ces chiffres peuvent aider à éclairer vos stratégies, mais vous devrez d’abord passer à l’étape suivante.

Étape 3 : Quantifiez la qualité de votre contenu

Prenez un moment pour lire votre contenu de manière critique.

Ensuite, au lieu de créer d’autres en utilisant les mêmes techniques qui peuvent vous nuire, comme les murs de texte, considérez les questions que les gens recherchent et les réponses qu’ils veulent.

Pour créer un contenu de meilleure qualité, arrêtez-vous et demandez quelle est la question à laquelle vous essayez de répondre – et y avez-vous répondu efficacement ?

L’intention de cette requête va informer votre contenu.

[Learn how swapping walls of text for search intent can boost your content quality] Accédez instantanément au webinaire →

Étape 4 : Identifier les concurrents

Ensuite, il est temps de voir ce que vos concurrents classent pour que vous ne l’êtes pas.

Y a-t-il quelque chose sur lequel vous écrivez qui ne touche pas la cible ?

Commencez par examiner vos trois types de concurrents :

  • Concurrents directs.
  • Concurrents indirects.
  • Rechercher des concurrents.

Une fois que vous savez qui sont vos concurrents, il est temps d’effectuer une analyse des écarts de mots clés.

[Get the keyword gap analysis process steps, now] Accédez instantanément au webinaire →

Étape 5 : Regroupez vos mots-clés Gap dans des rubriques

Concentrez-vous sur la visibilité de la recherche grâce à un analyse des lacunes des mots clés des concurrents.

Répertoriez les mots et les phrases pour lesquels plusieurs sites concurrents se classent actuellement et pour lesquels votre site est sous-performant.

Notez que l’analyse des écarts est différente de l’analyse concurrentielle.

[Watch this step in action] Accédez instantanément au webinaire →

Étape 6 : Identifiez l’écart de lien entre vous et vos concurrents

Commencez par faire une comparaison de domaine concurrentiel, comme indiqué ci-dessous.

Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023

Vous voulez voir combien de domaines référents vous avez par rapport à vos principaux concurrents.

Cela peut vous aider à comprendre le budget de vos concurrents. Si vous êtes une petite équipe essayant de concourir pour certains de ces termes et expressions, vous devez savoir combien de travail vous devrez faire pour créer des liens vers ces articles.

Étape 7 : Compléter avec Human Insights

Maintenant, vous allez terminer votre recherche en mappant les données à votre public cible réel.

Lorsque vous identifiez les points faibles des gens, vous serez en mesure de créer un contenu qui atténue les problèmes de votre public.

Vous constaterez également que taper Experts en la matière est précieux pour créer un contenu beaucoup plus utile.

Étape 8 : Justifiez votre campagne avec le ROI SEO

Estimez le retour sur investissement potentiel d’une campagne en calculant votre retour sur investissement potentiel.

[Discover how to calculate ROI] Accédez instantanément au webinaire →

Assurez-vous d’avoir des données de conversion disponibles, car vous prendrez les mots-clés que vous avez trouvés et examinerez leur volume de recherche pour cette étape.

Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023

[Slides] Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023

Voici la présentation :

Comment analyser votre contenu et élaborer une stratégie gagnante en 2023 de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ? Comment augmenter le trafic organique en 2023

Rejoignez notre prochain webinaire avec Rachel Schardt, SEO Success Manager chez Conductor, et découvrez comment vous pouvez tirer pleinement parti des médias sociaux l’année prochaine.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Cartographie des concurrents : qu’est-ce que c’est et comment le faire

0

L’analyse des concurrents est souvent le premier endroit où les nouvelles entreprises se tournent pour la recherche de marché et de mots-clés.

Cependant, de nombreuses nouvelles entreprises ont du mal à tirer parti de l’analyse des concurrents car elles ne suivent souvent pas les bonnes variables ou ne comprennent pas comment interpréter leurs données.

Heureusement, la visualisation des résultats de l’analyse concurrentielle dans des tableaux, des graphiques et des cartes lisibles offre aux spécialistes du marketing un moyen simple d’en savoir plus sur leurs concurrents et leur entreprise.

Dans ce guide, je vais vous guider à travers les étapes de base de la création d’une carte des concurrents et vous donner mes astuces préférées pour vous aider à en apprendre davantage dans le processus.

Qu’est-ce que la cartographie des concurrents ?

La cartographie des concurrents est un processus d’analyse de marché concurrentiel utilisé pour visualiser la relation entre deux ou plusieurs variables afin d’aider les entreprises à découvrir un avantage concurrentiel.

Par exemple, la cartographie des concurrents peut être utilisée lors du lancement d’un nouveau produit ou service pour déterminer la relation entre le prix du produit et l’avantage perçu.

Les cartes des concurrents peuvent prendre plusieurs formes différentes, telles que :

  • Graphiques en nuage de points.
  • Tableaux comparatifs.
  • Graphiques à barres.
  • Graphiques linéaires.
  • Diagrammes de Gant.
  • Camemberts.

Maintenant que vous avez une compréhension générale de la cartographie des concurrents, discutons des avantages de cette stratégie et de la manière de l’exploiter à notre avantage.

Les avantages de la cartographie des concurrents

La cartographie des concurrents peut vous aider à :

  • Identifiez les domaines de votre entreprise qui nécessitent des améliorations.
  • Visualisez les données sur un support plus facile à partager et à assimiler.
  • Découvrez les domaines pour capitaliser sur les faiblesses des concurrents.
  • Validez votre proposition de vente unique (USP).
  • Identifier des repères pour la croissance et le développement futurs.
  • Analysez la relation entre plusieurs variables pour créer le meilleur équilibre pour le lancement d’un nouveau produit (par exemple, la valeur prix-bénéfice).
  • Identifiez les obstacles imprévus au lancement.
  • En savoir plus sur la relation entre vos clients, vos concurrents et vos produits.
  • Identifiez les zones qui ne sont pas desservies par des concurrents (par exemple, des cartes de marché ou de localisation).
  • Mettre en œuvre des stratégies de croissance du marché.

Comment construire une carte des concurrents

1. Identifiez vos concurrents

La première étape de la réalisation d’une analyse concurrentielle et de la création d’une carte des concurrents consiste à identifier vos concurrents.

Idéalement, j’aime garder le nombre de concurrents que je suis sur une carte entre 4 et 10 entreprises pour garder mes données moins aléatoires.

Si vous ne connaissez pas vos concurrents en ligne, effectuez une recherche Google sur un mot-clé principal et voyez quelles entreprises apparaissent dans les sections publicitaires et organiques. Une recherche « près de chez moi » pour les entreprises locales dans votre créneau fonctionnera également.

Téléchargez des mots-clés partagés avec vos concurrents à l’aide d’outils de référencement tels que Semrush, Ahrefs, Sistrix, SE Ranking ou autres.

classement SE des concurrents organiques

Une fois que vous avez une liste de concurrents, analysez soigneusement leurs produits, leurs prix, leurs avis en ligne ou toute autre variable que vous jugez pertinente.

2. Décidez quels domaines de votre entreprise nécessitent une analyse plus approfondie

Demandez-vous : quels domaines de mon entreprise est-ce que je veux suivre ? Est-ce que je cherche à lancer un nouveau produit ? Ensuite, j’aurai besoin d’une analyse prix-bénéfice.

Est-ce que je cherche à déménager dans un nouvel emplacement? Ensuite, j’aurai besoin d’une carte de localisation pour suivre la part de marché.

Une façon de découvrir différentes variables pour l’analyse consiste à effectuer une analyse SWOT.

Opportunités Des menaces
Forces Comment puis-je maximiser les atouts de mon entreprise pour gagner des parts de marché ? Quelle est la force que les concurrents utilisent pour capitaliser sur leur part de marché ?
Faiblesses Quel est le domaine de faiblesse sur lequel mon entreprise peut capitaliser ? Quel est le domaine de faiblesse qui pourrait coûter à mon entreprise une part de marché ?

À partir de là, vous pouvez découvrir différentes variables, telles que l’emplacement, le prix ou la réputation, qui peuvent être cartographiées.

Encore une fois, séparez les variables entre ce que vous pouvez contrôler et ce que vous ne pouvez pas avant de subir une analyse concurrentielle plus rigoureuse.

3. Choisissez vos variables à suivre

Les variables que vous suivez dépendront du domaine d’activité sur lequel vous souhaitez en savoir plus.

Donc, pour vous aider à simplifier votre analyse, j’ai répertorié un ensemble de variables basées sur des domaines spécifiques de votre entreprise que vous pourriez analyser.

  • Lancement d’un nouveau service: Prix/bénéfice, inscriptions/engagement.
  • Nouvel élément de menu: Calories/goût.
  • Part de marché: Perception de la marque/qualité, perception de la marque/prix.
  • Campagne de marketing: Partage de trafic/mot-clé.
  • Nouvel emplacement: Localisation/choix.

Il existe un nombre presque infini de variables parmi lesquelles choisir et comparer.

C’est comprendre la valeur entre ces variables qui est essentielle.

Par exemple, une startup technologique peut effectuer une analyse prix-avantages pour déterminer la valeur que les gens pensent retirer de vos produits au prix actuel.

D’autre part, une marque de luxe peut bénéficier davantage d’une comparaison prix-valeur pour déterminer dans quelle mesure le prix de ses produits impacte sa perception de la marque.

Vous constaterez que des variables telles que le prix ont des effets différents, qui doivent être équilibrés avec votre public.

Ainsi, dans certains cas, l’augmentation de votre prix pourrait donner à votre marque une apparence plus haut de gamme, tandis que dans d’autres, cela pourrait rendre vos produits un peu moins précieux pour le prix élevé que les clients doivent payer.

C’est pourquoi je recommande d’exécuter différentes formes d’analyse de la concurrence en fonction de différentes variables.

4. Visualisez vos données

Ensuite, vous devez apprendre à visualiser vos données. Il y a quelques outils que je vais montrer ci-dessous, des outils de conception simples aux outils avancés de visualisation de données.

Construire un graphique en nuage de points dans Excel

La façon la plus simple de commencer est de créer un simple nuage de points suivant deux variables à l’aide de Google Sheets.

Par exemple, dans Google Sheets, étiquetez la colonne A votre variable X, ou variable de contrôle, dans Google Sheets, et la colonne B votre variable Y, ou la variable dépendante.

Dans cet exemple, j’ai tracé la relation entre le prix d’un service ponctuel et la note de l’entreprise sur Google.

Mettez en surbrillance votre plage de données et cliquez sur le bouton Explorer en bas à droite. Google vous proposera plusieurs options de graphique, y compris un simple nuage de points.

Construire une carte des concurrents dans Excel

Une fois toutes vos valeurs renseignées, Google créera automatiquement pour vous un graphique que vous pourrez partager ou télécharger.

Graphique Excel de la notation des concurrents par rapport au prix des concurrents

Dans cet exemple, j’ai vu que chaque fois que mes concurrents augmentaient leur prix de 100 $, ils recevaient une augmentation de 0,862 dans leurs notes, ce qui me montre que des prix plus élevés peuvent avoir un impact sur la perception de la marque ou être corrélés à la qualité du produit.

Bien sûr, si vous ajoutez plus de variables à votre feuille, vous aurez également plus d’options pour les graphiques à barres, les graphiques à secteurs et bien plus encore.

Créer un tableau comparatif simple avec Canva

Pour quelque chose d’un peu plus présentable, Canva propose gratuitement d’excellents modèles et des comptes Pro pour créer des tableaux de comparaison simples avec son éditeur visuel.

Par exemple, la version gratuite de Canva contient des dizaines de graphiques qui vous permettent de modifier les valeurs esthétiques et internes de votre graphique.

Cartographie des concurrents Canva

Après avoir personnalisé le modèle, le résultat final est le suivant :

résultats finaux du modèle de cartographie des concurrents à l'aide de Canva

Visualisez vos concurrents avec une carte à bulles dans Vizzlo

Les outils de visualisation de données comme Vizzlo offrent des moyens sophistiqués de marquer et de personnaliser votre carte des concurrents à votre guise.

Visualisation de données

Je vous recommande fortement d’ajouter vos propres valeurs personnalisées et de les saisir dans vos bulles pour obtenir une représentation précise.

Vous pouvez également cliquer n’importe où dans le graphique pour créer une bulle en fonction de l’endroit où votre valeur personnalisée atteint son équilibre sur le graphique.

Dans l’ensemble, travailler avec un outil de conception, une feuille Excel ou une visualisation de données est incroyablement facile et offre des possibilités de marque, de personnalisation et de stylisation de votre recherche.

Créer un graphique automatisé avec Python

Google Data Studio est un excellent outil pour visualiser les données, mais la saisie manuelle de données ou leur partage à partir de feuilles de calcul peut être fastidieux.

Cependant, ce guide offre un moyen pratique d’intégrer les résultats d’un script Python directement dans Data Studio.

Pour un aperçu rapide, le script est conçu pour analyser le nombre de mots-clés pour lesquels la page principale de votre concurrent est classée dans une seule URL.

En incorporant des données CSV de Python dans un modèle Data Studio personnalisé, l’auteur a pu découvrir les pages les mieux classées pour plusieurs mots-clés et analyser les tendances qu’ils suivaient pour atteindre ces classements.

Alternativement, si vous utilisez des outils de référencement d’entreprise, ils ont déjà des graphiques de cartographie concurrentiels intégrés et vous n’avez pas à les créer manuellement.

5. Mettez en surbrillance les domaines à améliorer

Enfin, la dernière étape de la cartographie des concurrents consiste à identifier vos axes d’amélioration.

Dans chaque graphique, vous devriez être en mesure de découvrir une relation entre les données qui vous aide à identifier des stratégies pour créer une proposition de vente unique ou exploiter la faiblesse d’un concurrent.

Envisagez d’exécuter plusieurs formes d’analyse des concurrents pour vous aider à mieux comprendre vos données et à identifier les tendances et les relations.

Dans l’ensemble, la cartographie des concurrents est un processus relativement simple, et de nombreux outils vous permettent de créer ou d’automatiser facilement votre carte des concurrents.

Davantage de ressources:

  • Analyse des backlinks des concurrents avec Python [Complete Script]
  • Analyse concurrentielle SEO : le guide définitif
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime


Image en vedette : /Shutterstock

8 signes qu’il est temps de virer un mauvais client et comment le faire

0

L’établissement de relations avec les clients est une grande partie de la croissance à long terme de votre entreprise.

Vos partenariats reflètent votre marque et vos services, c’est pourquoi vous devez faire votre part pour respecter vos clients.

Si vos clients ne vous rendent pas la pareille, vous avez le pouvoir d’agir.

Cet article explique pourquoi vous devez mettre fin à une relation client, comment la modifier et comment mettre fin au partenariat.

8 raisons pour lesquelles il est peut-être temps de mettre fin à une relation client

Une partie essentielle de l’entreprise est votre capacité à lire les clients, leurs motivations et la façon dont ils traitent les gens avec respect.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs situations dans lesquelles vous devriez réévaluer votre relation avec le client et initier un changement.

1. Le client a besoin de plus de temps qu’il n’en vaut la peine

Vous êtes un expert dans votre secteur, vous comprenez donc combien votre temps vaut. Si le temps passé avec le client est perdu et improductif, il est peut-être temps de passer à autre chose.

Il y a aussi un coût d’opportunité à travailler avec un mauvais client. Investir plus de temps dans un client qui draine votre énergie dégradera votre qualité dans d’autres parties de l’entreprise.

Chaque client est essentiel et doit être valorisé. Cependant, vous avez une idée précise de la valeur de chaque client.

Voici quelques exemples de la façon dont un mauvais client pourrait vous faire perdre votre temps :

  • Se présenter aux réunions sans être préparé.
  • Refus de s’engager dans un plan, ce qui retarde le processus de workflow.
  • Abattre toutes vos idées.
  • Prendre beaucoup de temps pour répondre aux e-mails, aux questions ou aux livrables.

2. Le client abat continuellement vos recommandations

Le client vous a embauché pour une raison : le guider vers le succès. Bien que le client connaisse son entreprise, il a signé un contrat avec vous pour fournir des informations exploitables pour son organisation.

Vous investissez votre temps pour aider le client à atteindre ses objectifs. Cependant, le client pourrait retarder le processus en rejetant continuellement vos idées, recommandations et livrables.

Oui, le désaccord est courant entre un client et une entreprise. Cependant, il devrait y avoir un accord mutuel sur le fait que les deux parties travailleront et s’aligneront sur l’objectif primordial.

Parfois, le client peut ne pas le voir et laisser d’autres facteurs l’en empêcher.

3. Il y a peu de respect entre vous et le client

Le respect est la base de toute relation d’affaires. Lorsqu’il y a confiance entre le client et l’entreprise, vous pouvez créer des idées innovantes et réaliser de grandes choses.

Cependant, la relation peut se détériorer lorsque le respect rompt avec l’une des parties. Aucun respect signifie aucune confiance, et aucune confiance signifie qu’il sera difficile d’atteindre vos objectifs.

Si le client ne vous respecte pas, il ne fera pas confiance à votre travail. Par conséquent, ce pourrait être le bon moment pour passer à autre chose.

Montrez toujours du respect, mais vous devriez réévaluer la relation si le client ne vous rend pas la pareille.

4. Il y a un minimum de communication entre vous et le client

Lorsque vous et le client commencez votre relation, vous devez vous mettre d’accord sur un canal de communication principal. Communiquerez-vous mieux avec le client par téléphone, SMS, e-mail ou messagerie en ligne ?

Vous devez également définir des paramètres sur un délai acceptable pour répondre à un message. Des situations d’urgence peuvent survenir, mais les deux parties doivent convenir d’un bon créneau horaire.

Si l’une ou l’autre des parties ne peut pas respecter son engagement en matière de communication, il devrait y avoir une discussion de vérification. Si les choses ne s’améliorent toujours pas, il est temps pour les deux parties de se séparer.

5. La relation ne progresse pas

Une relation d’affaires solide continuera de se renforcer au fur et à mesure que les deux parties apprendront à se connaître. S’il y a une culture ou une valeur adaptée, la relation devrait s’épanouir. La confiance doit s’établir entre les parties et de meilleures idées doivent circuler.

Si vous vous engagez avec le client pendant plusieurs mois et que vous ne voyez pas d’amélioration dans la communication, il est peut-être temps de changer de direction.

Au fur et à mesure que la relation perdure, essayez d’identifier les meilleurs canaux de communication pour vous et le client.

Déterminez comment et quand ils communiquent le mieux et adaptez vos messages à ce canal. Si vous ne voyez toujours pas de meilleurs flux de travail, vous devriez parler avec le client.

6. Le client a une attitude pessimiste

Vous devenez ce à quoi vous pensez. Si le client projette constamment une ambiance négative envers votre relation de travail, il sera difficile d’atteindre vos objectifs. Vos relations clients reflètent votre marque.

Oui, il est normal de devenir stressé, mais ces pressions ne devraient jamais avoir un impact négatif sur vos relations.

Vous pouvez faire votre part pour répandre la positivité. Cependant, si le client rejette vos mots d’encouragement, cela peut démoraliser votre travail. Vous ne vous sentez peut-être pas motivé pour produire votre meilleur travail de qualité pour le client.

7. Vous perdez de l’argent sur le client

Même si vous dirigez une « entreprise de relations », il s’agit de dollars et de cents. Si le temps passé avec le client ne produit pas de résultats rentables, il est peut-être temps de vous séparer.

Qu’il s’agisse de perte de temps ou de résultats minimes, évaluez pourquoi vous perdez de l’argent.

Approchez le client des moyens d’améliorer la relation et d’atteindre ces objectifs. Si vous continuez à ne voir aucun résultat, il est temps de mettre fin à la relation.

8. Le client est verbalement abusif ou fait des demandes que vous ne pouvez pas satisfaire

Si un client vous insulte verbalement, vous insulte ou vous dégrade de quelque manière que ce soit, il est temps de le laisser partir. Il serait préférable que vous le fassiez le plus tôt possible pour éviter de créer un précédent. Il n’y a aucune raison pour que vous tolériez les abus sous quelque forme que ce soit.

De même, si un client fait des demandes déraisonnables que vous ne pouvez pas satisfaire ou vous accuse de ne pas pouvoir les satisfaire, il est temps de passer à autre chose.

Il y a des gens que vous ne pourrez jamais rendre heureux, et plus tôt vous mettrez fin à cette relation, mieux tout le monde s’en portera.

Comment modifier la relation

Maintenant que nous avons répertorié les signaux d’alarme à rechercher chez les mauvais clients, voici quelques stratégies pour réparer, améliorer ou modifier une relation.

Évaluez votre point de vue

Vous pourriez prendre du recul, prendre une profonde respiration et réaliser que tout n’est pas la faute du client. Lorsque votre stress est élevé lorsque vous dirigez une entreprise, cela peut avoir un impact sur votre vision de vos actions et de vos émotions.

L’autoréflexion ne fait jamais de mal, alors prenez une minute pour réfléchir à votre relation avec le client.

Évaluez s’il y a quelque chose que vous pouvez faire de votre côté. Ensuite, planifiez une conversation que vous pouvez avoir avec le client pour modifier la situation.

Explorer d’autres méthodes de communication

Si les choses ne fonctionnent pas avec le client, un canal ou un style de communication différent peut faire la différence.

Serait-il avantageux d’établir une réunion de vérification hebdomadaire ou bihebdomadaire ? Faut-il communiquer par SMS plutôt que par e-mail ?

Explorer d’autres façons de dialoguer avec le client pourrait rendre votre transfert d’informations plus clair et plus efficace.

Commencer un nouvel accord

Si votre contrat avec le client se termine et qu’il envisage de le renouveler, vous pouvez envisager de rédiger un nouvel accord. Recommencer à zéro et établir de nouvelles limites avec le client pour établir une relation de travail efficace.

Peut-être qu’un plan de match différent pourrait débloquer de nouvelles opportunités et idées dans le cadre de votre relation.

Comment mettre fin à la relation avec le client

Si vous avez essayé de réparer la relation et que rien ne fonctionne, voici comment mettre fin professionnellement à la relation avec le client.

Étape 1 : Évaluer le contrat

Avant de mettre fin à la relation avec le client, vérifiez que vous pouvez légalement le licencier.

Cependant, il est préférable de mettre fin à une relation à la fin d’un contrat plutôt que de couper les liens au milieu de celui-ci.

Étape 2 : Récapitulez les projets en cours que vous devez au client

Une autre façon de faire preuve de professionnalisme est de compléter tous vos projets en attente avec le client.

Confirmez les livrables dont le client a encore besoin et ceux qu’il souhaite que vous terminiez. Continuez à travailler efficacement avec le client pour mener à bien ces projets.

Ne laissez pas la fin de votre relation affecter la qualité de votre travail. Bien que votre relation se termine, vous ne voulez pas que le client parle mal de votre entreprise aux autres.

Étape 3 : Planifiez votre conversation

Lorsque vous abordez le client, expliquez pourquoi la relation prend fin. Citez le verbiage dans le contrat qui régit votre décision et procédez de manière professionnelle.

Voici quelques autres conseils lors de la planification de la conversation :

  • Écrivez vos points de discussion.
  • Pratiquer la conversation.
  • Visualisez la conversation.
  • Soyez discret, mais direct avec le client.
  • Ayez une raison claire et réfléchie pour mettre fin à la relation.

Étape 4 : informez le client

Il existe plusieurs façons d’annoncer la nouvelle au client. Vous pouvez leur envoyer un e-mail professionnel et préciser les raisons de la résiliation.

Ou vous pouvez organiser une réunion avec le client pour lui dire par téléphone. Quoi qu’il en soit, respectez votre plan et montrez au client le respect qu’il mérite.

Étape 5 : Ne laissez pas le client suspendu

C’est une mauvaise affaire de laisser le client dans l’ignorance après avoir mis fin à la relation.

Décrivez un plan de sortie ou de transition clair, identifiez les projets en attente à terminer et respectez votre engagement.

Conclusion finale

Parce que vous exploitez une entreprise, c’est vous qui décidez. Cette prise de décision s’applique aux clients avec lesquels vous travaillez. Si l’une des parties ne respecte pas sa part du marché, il est temps d’évaluer d’autres options.

Montrez toujours du respect au client et remplissez votre part du marché. Vous devez également chercher à comprendre le client avant de communiquer avec lui. Appliquez ces principes lorsque vous traitez avec un client problématique et continuez à produire un travail significatif.

Davantage de ressources:

  • Comment choisir les bons clients pour votre agence de référencement et éviter les toxiques
  • 25 signes infaillibles que vous avez affaire à un client de l’enfer
  • Stratégie de référencement : un plan annuel complet (+ modèle)


Image en vedette : Studio Romantique/Shutterstock

Comment écrire de bons titres SEO

0

Un titre est le premier point de contact d’un lecteur sur une page de résultats de moteur de recherche (SERP) vers une marque ou un site. Mais quelle est son importance pour le référencement ?

J’ai toujours su que l’optimisation de vos titres est essentielle, mais il y a plus que cela.

Par exemple, un titre SEO peut être la porte d’entrée vers des taux de clics potentiellement plus élevés et vous aider à mieux vous classer sur les SERP.

Mais qu’est ce que ça veut dire? Les avantages ici sont que les titres aident à attraper et à garder votre public.

Les lecteurs font généralement défiler la première page pour trouver ce qu’ils recherchent et s’arrêtent là. Et généralement, c’est le titre qui capte leur attention car il pointe directement vers l’information qu’ils recherchent en ligne.

Mais cela ne s’arrête pas là car les sous-titres sont également essentiels. Les balises de sous-titres sont également une composante du classement sur les moteurs de recherche.

Mais trouver l’équilibre entre un titre et un sous-titre optimisés pour les moteurs de recherche et les rendre attrayants peut être difficile.

Dans ce guide bref mais complet, je vais vous expliquer ce que vous devez savoir et les outils disponibles pour faire passer votre stratégie de titre au niveau supérieur.

Comment écrivez-vous des titres optimisés pour le référencement ?

Donc, ici, je vais vous fournir quelques bonnes pratiques lors de l’optimisation des balises de titre et des sous-titres :

Inclure les mots-clés ciblés

La recherche des bons mots-clés est un moyen de s’assurer que vos lecteurs cliquent sur votre article et peut l’aider à mieux se classer pour le référencement. Bien que cela soit crucial, il est également essentiel de les sélectionner judicieusement.

Par exemple, un titre comme « Méthodes de conditionnement et d’acclimatation pour entraîner un chiot » est descriptif et direct et utilise des mots-clés comme « méthodes », « entraîner » et « chiot ». Mais il utilise également des termes techniques qui confondent les lecteurs et leur font perdre tout intérêt.

Au lieu de cela, un titre comme « 5 meilleures pratiques pour la formation de chenil pour chiots » est direct, concis et utilise des mots-clés que le grand public comprendrait.

Vous devez également vous assurer d’ajouter des mots clés dans votre méta description, vos sous-titres et votre contenu. Inclure des mots-clés dans chaque aspect peut vous aider à mieux vous classer sur les SERP.

Considérez la longueur

Bien que vous souhaitiez être descriptif dans vos titres, vous devez vous assurer qu’ils ne seront pas écourtés sur un SERP.

Par exemple, alors que j’aurais pu intituler cet article « Différents types de capitalisation à utiliser pour les titres de page et les sous-titres », il serait descriptif et frapperait des mots-clés.

Mais ce serait aussi trop long, ennuyeux et potentiellement écourté sur un SERP. Cela n’engagera probablement pas non plus le lecteur.

Au lieu de cela, considérez ce que le lecteur verra lorsqu’il parcourra les SERP pour vous assurer de ne pas perdre son attention dès le départ.

Inclure les crochets émotionnels

Les crochets émotionnels peuvent inciter les lecteurs à cliquer sur un article et à en savoir plus. Cependant, trouver l’équilibre entre accrocher un lecteur tout en décrivant un sujet peut être difficile.

Les titres doivent susciter une réponse d’un lecteur, même s’il s’agit simplement de créer de l’intérêt ou de l’excitation.

J’ai toujours été fan d’allitération. C’est amusant et engageant, comme « Exemples passionnants ».

Ou, comme je l’ai mentionné plus tôt, commencez par un teaser, « 5 meilleures pratiques ». Alors le lecteur pensera : « Oh, je veux savoir ce que c’est. Vous fournissez une solution à leur problème, et ils savent exactement à quoi s’attendre de l’article.

Vous devriez penser aux avantages que votre article offre et travailler à partir de là.

Demandez-vous : pourquoi quelqu’un voudrait-il lire ceci ? Que vont-ils apprendre ? Comment pouvez-vous l’utiliser pour créer une corrélation positive avec votre marque ?

tuse Branding le cas échéant

Envisagez d’ajouter le nom de votre marque si vous intitulez une page de destination ou un article de blog central.

Vous pouvez le voir dans l’exemple ci-dessous sur notre site :

Utilisez l'image de marque lorsque cela est approprié

S’en tenir à des mots qui correspondent à la voix de votre marque lors de la création de vos titres et sous-titres est également essentiel. Cela aide à créer une cohérence sur l’ensemble de votre site et lorsque les moteurs de recherche analysent votre contenu.

Capitaliser correctement

Trouver le bon moment pour capitaliser les mots est crucial. Si vous ne le faites pas correctement, le titre peut sembler spam, comme celui-ci « Cinq MEILLEURS CONSEILS SUR LES SCORES DE CRÉDIT ».

Je veux dire, je ferais défiler juste après cela. Je ne veux pas attraper un virus informatique ou prendre des conseils de quelqu’un qui écrit comme ça et laisse des erreurs dans ses titres.

Alors corrigeons celui-ci : « 5 meilleurs conseils d’amélioration de la cote de crédit ». Peut-être pas le meilleur titre, mais je suis sûr que vous pouvez voir les différences par rapport au titre original.

Vous pouvez également utiliser l’outil Capitaliser mon titre pour trouver la meilleure pratique de capitalisation pour chaque format.

Outils de titre

Regarde ce que j’ai fait là. Descriptif court et utilise des allitérations pour rendre le sous-titre plus attrayant.

Quoi qu’il en soit, j’ai déjà mentionné un outil plus tôt, mais voici quelques autres à considérer.

Ainsi, un outil d’analyse de titres peut vous aider à tester les titres pour vous assurer qu’ils sont adaptés aux lecteurs et au référencement. Commencez par réfléchir à quelques titres et ajustez-les en fonction des analyses de l’outil.

Consultez ce guide ici si vous avez des questions sur l’optimisation de vos balises de titre. Passons maintenant aux types de capitalisation.

Différents types de capitalisation

Voici une ventilation des types de capitalisation :

  1. Capitalisation: D’après ce dont nous avons discuté précédemment, c’est là que la première lettre de chaque mot est en majuscule tandis que les autres sont en minuscules.
  2. Cas de phrase : Couramment pratiqué, la première lettre du premier mot est en majuscule, et le reste du mot et de la phrase est en minuscule.
  3. Cas de titre : C’est là que les mots principaux d’un titre sont en majuscules, à l’exception des mots conjonctifs comme « et, un, pour ».
  4. Minuscule: C’est quand tous les mots sont en minuscules.
  5. Toutes en majuscules: Il est souvent utilisé avec des boutons CTA comme « CLIQUEZ ICI » et des onglets.
  6. En minuscule: Ceux-ci sont parfaits pour les sous-titres où vous voulez qu’ils se démarquent mais sont utilisés dans une police plus petite que le reste de votre texte, « BONJOUR », et sont généralement la police exacte que vous utilisez.
  7. MajusculeCamel : C’est lorsque les espaces sont supprimés entre les mots, mais la première lettre est en majuscule, « LikeThis ».
  8. minusculeCamelCase : Il affiche un mot en minuscules à l’exception de la deuxième lettre, comme « iPad ». Mais généralement, les cas de chameau inférieurs et supérieurs sont utilisés par les programmeurs pour le codage.
  9. SERPENT_CASE : Au lieu d’utiliser un espace, le trait de soulignement est utilisé pour séparer les mots. Les mots sont généralement tous en majuscules ou tous en minuscules.

La capitalisation affecte-t-elle les classements SEO ?

Bien que la capitalisation n’ait pas d’importance dans les balises de titre, il est généralement préférable d’utiliser la casse du titre ou de la phrase, de sorte qu’il est plus facile pour les lecteurs potentiels de parcourir les résultats de la recherche.

Et cela peut affecter le taux de clics (CTR) si vous ne formatez pas votre titre de manière conviviale. Par exemple, une étude Semrush a montré une baisse du CTR lorsque le titre n’était pas facilement scannable pour les lecteurs.

Un autre aspect à noter est que la capitalisation des URL est importante dans le référencement, mais pas directement. Voici un guide que vous pouvez consulter pour en savoir plus.

Derniers plats à emporter

La cohérence est essentielle dans la mise en forme de votre titre et de vos sous-titres sur l’ensemble de votre site.

Comme vous pouvez le voir, si vous ne rendez pas vos titres et sous-titres compatibles avec le référencement, cela peut affecter la façon dont vous apparaissez dans les résultats de recherche. Mais il est également crucial de prendre en compte le lecteur et de faciliter la lecture de votre titre lorsqu’il recherche des informations.

Alors, suivez ces meilleures pratiques lorsque vous auditez votre site ou créez un nouveau contenu.

Davantage de ressources:

  • Optimisation des balises de titre : un guide pratique complet
  • Les balises de titre sont-elles un facteur de classement Google ?
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : A.Basler/Shutterstock

Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023

0

Avez-vous du mal à suivre l’évolution du paysage du marketing numérique ?

C’est là qu’intervient la technologie marketing – ou MarTech. La bonne MarTech peut vous aider à automatiser les tâches et à rationaliser votre flux de travail pour de meilleures performances.

Mais comment mettre à niveau votre pile MarTech pour maximiser l’efficacité de la campagne ?

Le 10 novembre, j’ai animé un webinaire par Vishal Maru d’iQuanti, vice-président des solutions numériques, et Shaubhik Ray, directeur principal de l’analyse numérique, ainsi que Josh Wolf de Tealium, directeur du conseil en solutions partenaires.

Maru, Ray et Wolf ont passé en revue certains des principaux outils et solutions que vous devriez envisager d’inclure dans votre pile MarTech pour 2023 et au-delà.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Caractéristiques d’une pile Martech mature

Une MarTech Stack mature devrait couvrir quatre catégories :

  • Analytique.
  • Activation.
  • Vivre.
  • Gestion de données.
Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023

Les outils que vous sélectionnez doivent fournir des informations dans chaque catégorie pour vous aider à prendre des décisions éclairées.

[Learn more] Accédez instantanément au webinaire →

Principales recommandations de la pile MarTech pour 2023

La prise de décisions marketing critiques devra s’appuyer sur des données. Mais comment répartir les données côté client et côté serveur ?

Activer un cadre de consentement pour contourner les problèmes liés aux cookies tiers

Du point de vue de la confidentialité, vous pouvez mettre en place un cadre pour prendre en charge le RGPD en Europe, le CCPA en Amérique et toutes les différentes règles de confidentialité.

L’utilisation de la gestion du consentement pour gérer ces données vous permet de faire ce qu’il faut avec les informations de vos clients.

Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023

[See the best privacy tools in action] Accédez instantanément au webinaire →

Développez des identifiants universels pour comprendre chaque membre de votre public cible

Les identifiants universels sont des identifiants créés pour identifier un individu au sein ou à travers les réseaux publicitaires.

La création du profil unique d’un individu aide à comprendre ses besoins et ses intérêts.

Utilisez ces informations pour délivrer un message personnalisé à tout le monde.

[Learn the tools you can use to do this] Accédez instantanément au webinaire →

Utilisez des solutions de ciblage sans cookie et à l’épreuve du monde

Quelques solutions sont proposées pour résoudre les problèmes de ciblage que la dépréciation des cookies tiers entraînera.

Vous pouvez utiliser des audiences prédictives sans cookies pour cibler les utilisateurs mobiles, de bureau, CTV, audio et YouTube.

L’autre solution de ce webinaire à la demande vous permet d’obtenir des informations essentielles sur les clients existants et les audiences similaires sur différentes plateformes.

[Discover the tools] Accédez instantanément au webinaire →

Tirez parti de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique

Une plate-forme d’IA robuste aide les marques à analyser et à utiliser de plus grands volumes de données pour personnaliser leur expérience client.

Tu pourras:

  • Mettez en œuvre des analyses prédictives pour extraire des informations plus précises des données.
  • Améliorez la précision des prévisions ou de la segmentation.
  • Adaptez les cas d’utilisation du marketing à toutes les organisations.

[Find out how marketers can leverage AI/ML] Accédez instantanément au webinaire →

Investir dans l’analyse de l’expérience

Les plateformes d’analyse de l’expérience vous aident à comprendre le « pourquoi » derrière quelque chose qui fonctionne ou ne fonctionne pas :

  • Cartes thermiques.
  • Enregistrements de sessions.
  • Cartes de voyage.
  • Des informations plus approfondies sur le comportement des utilisateurs.
  • Dépannage du site Web.

Maximisez les annonces avec l’analyse créative basée sur l’IA

La qualité créative détermine 75 % de l’impact des annonces, selon Nielsen.

Cependant, il n’existe pas d’approche analytique solide pour optimiser les performances des créations.

Généralement, les utilisateurs se concentrent sur les enchères, mais ils ne se préoccupent pas de l’impact de leurs créations sur les performances des annonces.

Certaines plates-formes exploitent la puissance de l’IA pour recueillir des informations plus approfondies sur les performances créatives et générer de meilleurs prospects.

[See a MarTech assessment in action] Accédez instantanément au webinaire →

Comment commencer

Maintenant que vous connaissez toutes les plates-formes que vous devez explorer et à quoi ressemble une évaluation MarTech réelle, vous pouvez prendre ces informations et construire ou améliorer votre pile en conséquence.

Pour commencer, vous devrez :

  • Constituez des équipes interfonctionnelles.
  • Identifier les principales priorités de l’entreprise.
  • Procéder à une évaluation.
  • Construire une stratégie.
  • Identifier les investissements.
  • Exécuter.

[Slides] Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023

Voici la présentation :

Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023 de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

La recherche sur les réseaux sociaux est-elle le nouveau Google ? Comment augmenter le trafic organique en 2023

Rejoignez notre prochain webinaire avec Rachel Schardt, SEO Success Manager chez Conductor, et découvrez comment vous pouvez tirer pleinement parti des médias sociaux l’année prochaine.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Logos de médias sociaux : comment les utiliser et où les télécharger

0

Les médias sociaux font partie intégrante de l’expérience numérique moderne.

Même les récalcitrants qui insistent sur le fait qu’ils n’ont pas besoin d’un compte Facebook, TikTok ou Twitter y sont toujours soumis sans cesse sous la forme de publications, d’articles et de références liés.

Et la plupart des organisations connaissent l’importance de maintenir une présence sur ces plateformes.

C’est pourquoi tant de pages Web, d’articles de blog et d’e-mails incluent des icônes familières comme le petit oiseau bleu pour Twitter, l’appareil photo pour Instagram, « in » pour LinkedIn, etc.

La plupart des gens savent que s’ils cliquent sur ces icônes immédiatement reconnaissables sur un site Web ou dans un e-mail, cela les dirigera vers la page de l’entreprise sur le site de réseau social correspondant.

Et ces icônes ont même commencé à apparaître dans des environnements hors ligne : sur la publicité extérieure, les publicités télévisées ou imprimées au bas des supports pour encourager les téléspectateurs à trouver et à suivre l’annonceur sur les plateformes numériques.

Mais avant de coller le « p » rouge de Pinterest et le « f » de Facebook sur tous vos documents tournés vers l’extérieur, il y a quelques choses que vous devez savoir – le plus important, c’est que ces icônes sont protégées par le droit d’auteur et doivent être utilisées dans conformément aux directives de marque obligatoires du site de médias sociaux.

Une mauvaise utilisation ou une distorsion peut entraîner des ramifications juridiques pour votre entreprise.

Ne vous inquiétez pas, car cet article est destiné à vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour rester en conformité avec ces directives, ainsi que où trouver les logos de 10 des plateformes de médias sociaux les plus populaires.

Tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation des icônes de médias sociaux

Facebook

L’icône Facebook approuvée peut être téléchargée à partir de la page Facebook Brand Resources.

Consignes d’utilisation

  • Le logo de Facebook est un f minuscule dans un cercle.
  • Le logo « f » doit être utilisé pour indiquer votre présence sur Facebook ; il peut s’agir de votre page, profil, groupe ou événement.
  • Vous devez utiliser un appel à l’action clair, par exemple, « Suivez-nous sur Facebook ».
  • L’icône Facebook doit être de la même taille que les autres icônes à proximité, avec un espace libre suffisant entre elles. Sa forme et ses proportions doivent être conservées.
  • Il ne doit pas être fabriqué ou animé sur des objets physiques.
  • L’icône ne doit être utilisée qu’en bleu Facebook, ou en blanc, gris ou noir sur les sites Web ou les supports à couleur limitée.
  • L’utilisation des actifs de la marque Facebook à la télévision, dans la publicité numérique ou dans les emballages nécessite une autorisation.

Youtube

YouTube propose trois icônes téléchargeables (couleur claire, couleur foncée et monochrome) à partir de sa page Brand Resources.

Consignes d’utilisation

  • Le logo YouTube est un triangle à l’intérieur d’un carré arrondi.
  • L’utilisation du logo YouTube nécessite un espace libre égal ou supérieur à la taille du triangle dans l’icône.
  • Le logo doit être clair et lisible, peu importe la taille de l’appareil. La hauteur minimale est de 20 pixels pour les supports numériques et de 0,125 pouce pour les impressions.
  • Le logo ne doit en aucun cas être modifié.
  • L’icône du logo peut être utilisée comme un appel à l’action (CTA) ou une version plus courte du logo YouTube.
  • Les logos et les icônes qui servent de liens doivent pointer vers une chaîne YouTube.

Whatsapp

Les actifs de la marque WhatsApp, y compris les icônes, sont disponibles en téléchargement sur la page Présentation de la marque.

Consignes d’utilisation

  • Le logo WhatsApp vert et blanc doit être utilisé dans la mesure du possible, avec les versions en noir ou blanc utilisées lorsque le contenu est principalement en noir ou blanc.
  • Le logo carré arrondi vert doit être utilisé pour faire référence à la version iOS, et non comme une icône de réseau social ou un bouton de partage.
  • Les icônes WhatsApp ne doivent pas être modifiées, y compris en changeant le design, en le combinant avec d’autres mots ou images, ou en modifiant ses couleurs.
  • Les ressources de la marque WhatsApp ne doivent jamais être utilisées d’une manière qui implique un partenariat, un parrainage ou une approbation.

Instagram

Les icônes pour Instagram sont disponibles en téléchargement sur la page Brand Icons.

Consignes d’utilisation

  • Le glyphe (icône de caméra) doit être utilisé pour indiquer votre présence sur Instagram. L’icône de l’application n’est utilisée que pour encourager les utilisateurs à télécharger l’application ou lorsqu’elle s’affiche sur un appareil à côté d’autres applications.
  • Il devrait y avoir un bouton CTA à côté du glyphe à moins qu’il ne soit affiché dans une liste avec d’autres icônes de médias sociaux.
  • L’espace libre minimum entre le glyphe et les autres éléments visuels est égal à la moitié de sa taille sur tous les côtés.
  • Vous ne devez jamais utiliser un glyphe qui n’est pas proportionné, pivoté ou inférieur à 29 × 29 pixels.
  • Vous pouvez utiliser le glyphe dans n’importe quelle couleur unie, bien qu’Instagram recommande le noir ou le blanc.

TIC Tac

TikTok et les packs de logos et de boutons peuvent être téléchargés sur la page des directives de conception.

Consignes d’utilisation

  • Le logo TikTok principal est une icône « note » et un mot-symbole TikTok. Le secondaire n’utilise que la note. Lorsque les deux premiers ne sont pas appropriés en raison de restrictions de taille, de format ou de conception, vous pouvez utiliser le logo empilé tertiaire, avec la note au-dessus du mot-symbole.
  • Les icônes doivent toujours avoir une marge d’au moins 5 % de la hauteur du format.
  • Il doit y avoir un espace libre égal à la pleine largeur du logo sur tous les côtés.
  • La taille minimale de l’icône est de 16 pixels pour les supports numériques et de 3 mm pour l’impression.
  • Le logo ne doit pas être mis à l’échelle, recoloré, pivoté ou autrement modifié dans quelque utilisation que ce soit. Évitez de l’utiliser sur des arrière-plans occupés.

Snapchat

Téléchargez le logo fantôme officiel de Snapchat à partir de la page Brand Guidelines.

Consignes d’utilisation

  • Le logo Snapchat est un fantôme en noir ou blanc, les seules couleurs dans lesquelles il devrait être affiché.
  • Vous ne devez en aucun cas altérer, faire pivoter, modifier ou obstruer le logo.
  • Le logo Snapchat doit être de la même taille que tous les autres logos avec lesquels il est affiché.
  • L’icône de l’application ne doit pas être utilisée, sauf dans le contexte d’applications mobiles ou d’une icône sur un téléphone mobile.
  • Les emblèmes Snapcode qui permettent aux utilisateurs de trouver facilement votre profil peuvent être utilisés sur le Web, les médias sociaux, les emballages et les imprimés.

Pinterest

Les icônes Pinterest peuvent être téléchargées sur la page Brand Guidelines du site.

Consignes d’utilisation

  • L’icône Pinterest est un script « P » sur un cercle rouge, noir ou blanc.
  • Vous ne devez utiliser que le badge Pinterest, pas le mot-symbole.
  • Toute utilisation doit être accompagnée d’un CTA proportionnel à l’icône.
  • L’icône rouge doit être utilisée dans la mesure du possible.
  • N’ajoutez pas de contour, de filtre ou d’effets au logo. Si le contraste n’est pas suffisant, envisagez d’utiliser une autre couleur.
  • Le P ne doit pas être retiré du cercle ou placé dans une autre forme.

Reddit

Le logo, le mot-symbole et les icônes de partage Reddit peuvent être téléchargés à partir de la page des ressources de la marque.

Consignes d’utilisation

  • Le logo de Reddit est un extraterrestre blanc souriant, alias « Snoo » sur un fond Orangered.
  • L’icône et le mot-symbole doivent être utilisés ensemble dans la mesure du possible.
  • Les icônes et le mot-symbole doivent être entourés d’un espace libre d’au moins 140 % de la taille de l’icône.
  • L’icône Snoo ne peut être utilisée que sans le mot-symbole comme icône de partage ou sur Reddit lui-même.
  • L’icône ne doit pas être recolorée, délimitée, déformée, inversée ou modifiée de quelque manière que ce soit.

LinkedIn

Les logos et icônes de LinkedIn sont disponibles sur sa page Téléchargements.

Consignes d’utilisation

  • L’icône de LinkedIn est un « in » minuscule à l’intérieur d’une boîte arrondie. Sa couleur par défaut est le bleu, mais une version noire peut être utilisée sur des mises en page en noir et blanc et une blanche sur des fonds sombres.
  • L’espace libre minimum entourant le logo doit correspondre à 200 % de la largeur du « i ».
  • La taille minimale requise est de 21 pixels sur support numérique et de 0,25 pouce sur papier.
  • Les symboles ® et ™ doivent être clairement visibles et lisibles.
  • Les éléments de conception et les dimensions ne doivent jamais être modifiés.

Twitter

Les ressources Twitter sont disponibles sur le Page Boîte à outils de la marque.

Consignes d’utilisation

  • L’icône de Twitter est un oiseau, bleu ou blanc selon l’arrière-plan.
  • Contrairement à d’autres sites de médias sociaux, Twitter préfère que son icône soit utilisée telle quelle, sans être placée dans une boîte ou un cercle – bien que vous puissiez la placer dans un cercle, un carré ou un carré arrondi si vous le souhaitez.
  • Il ne doit pas être incliné, pivoté, animé ou autrement modifié.
  • Seule la dernière version du logo doit être utilisée.
  • La taille minimale requise est de 32 pixels.

Utiliser les icônes des médias sociaux

Comme vous pouvez le constater, il existe des variations dans la manière dont vous pouvez utiliser les icônes des réseaux sociaux, mais elles ont toutes quelques points en commun, à savoir qu’elles n’autorisent pas les modifications et qu’elles doivent être utilisées pour se connecter à la page de votre marque. sur la plate-forme respective.

Si vous utilisez plusieurs icônes, assurez-vous qu’elles sont cohérentes en termes de taille et de résolution.

Cela signifie que si la taille minimale de LinkedIn est de 21 pixels, elle doit être d’au moins 32 pixels lorsqu’elle est placée à côté de l’oiseau Twitter.

En parlant de placement, vous devez choisir un emplacement bien en vue lorsque vous les placez, mais veillez à ce qu’ils n’éclipsent pas votre propre image de marque.

Deux des emplacements les plus courants pour ces icônes sur les pages Web sont tout en haut et dans le pied de page. Dans ces endroits, ils sont facilement trouvés par les utilisateurs, tout en devenant une partie intégrante de la conception de la page.

En plus de les inclure sur des pages Web, vous pouvez également les inclure dans votre signature électronique ou dans des newsletters.

Ils peuvent également être utilisés dans le marketing sans hyperlien comme les publicités télévisées, sur les panneaux d’affichage et dans les publicités imprimées. Sachez simplement que ces utilisations ne servent qu’à reconnaître que votre marque est présente sur ces plateformes.

Les icônes de médias sociaux sont un excellent moyen d’augmenter le nombre de vos abonnés tout en permettant aux gens de se connecter à votre entreprise. Sachez simplement qu’il existe des directives raisonnablement strictes sur la manière et le moment où ils peuvent être utilisés.

Davantage de ressources:

  • Comment incorporer plus de contexte dans votre contenu de médias sociaux
  • Comment créer du contenu engageant sur les réseaux sociaux : 12 conseils pour générer des résultats
  • Médias sociaux payants : un guide pour réussir la publicité sociale

Image en vedette : branding66/Shutterstock

Qu’est-ce qu’un public cible et comment le trouvez-vous

0

En tant que spécialiste du marketing, votre objectif doit toujours être d’atteindre les bons décideurs avec le bon message au bon moment.

Les personnes ayant une propension à s’engager ou à acheter sont votre public cible.

Selon vos domaines d’expertise, vos publics cibles pourraient occuper divers rôles commerciaux.

Il peut s’agir de membres de la suite C, d’influenceurs spécifiques, de décideurs et d’acheteurs ayant des besoins et des désirs particuliers.

Pourquoi est-il important de connaître votre public cible

Connaissez votre public – c’est la base de toute campagne de marketing réussie.

L’expression « savoir qui vous essayez d’atteindre » fait référence non seulement à la compréhension des besoins de votre public, mais également à ce qu’il veut et à la manière dont il aime s’engager.

Ceci est important, en particulier lors de la concurrence en ligne, où tout le monde essaie de s’assurer que sa marque est découvrable – et que son contenu est prioritaire et pertinent pour son public cible.

Comprendre votre public cible est essentiel à tous vos efforts de marketing.

Il se situe au centre de toute campagne, juste entre votre stratégie de commercialisation plus large et vos tactiques de personnalisation et de promotion.

Qu’est-ce qu’un public cible

Un public cible est un groupe spécifique de personnes qui sont les plus susceptibles d’acheter votre produit ou service. Il se trouve au milieu de toutes vos stratégies de ciblage et de campagne – comme expliqué dans le diagramme ci-dessous.

Il diffère de votre marché cible – qui est beaucoup plus large et comprend des groupes « susceptibles d’être intéressés » et un ciblage personnalisé – des groupes idéaux de personnes qui forment des clients idéaux.

marché cible vs public cible vs personas ciblesImage de l’auteur, octobre 2022

Types de publics cibles

Selon votre produit ou service et votre secteur d’activité (B2B ou B2C), il existe de nombreux types de publics cibles. Quoi qu’il en soit, votre objectif doit être de vous connecter avec votre public de manière à pouvoir fournir un contenu pertinent et utile.

Pour ce faire, vous devez comprendre votre clientèle ou votre clientèle en analysant les caractéristiques liées à leur mode de vie et à ce qui les intéresse le plus, qu’il s’agisse de voitures de sport ou de recettes d’émissions de cuisine.

Chaque personne a ses préférences définies en fonction du groupe d’âge, du sexe, etc., ce qui signifie que chaque individu recevra les messages différemment selon la personne que vous essayez de contacter.

Cela pourrait également inclure les éléments suivants ;

  • Professionnel et Carrière.
  • Opinions et attitudes politiques.
  • Intention.
  • Intérêts et mode de vie.

La meilleure façon de s’appuyer sur cela est via la segmentation et la création de personnalités, dont je parlerai plus en détail sous peu dans cet article.

Exemples de publics cibles

Définir votre public cible est un excellent moyen de vous assurer que vous atteignez et touchez les personnes qui deviendront très probablement des clients.

Par exemple, BMW a un public cible spécifique à qui elle propose plusieurs types de véhicules (et maintenant des expériences) basés sur « The Ultimate Driving Machine ».

BMW est connue pour ses niveaux élevés de fidélité de la clientèle, mais elle recherche également de nouveaux clients. Bien que le public cible principal soit les clients aisés, il commercialise également de nombreux types de consommateurs, qu’il segmente et cible à l’échelle mondiale.

Le public cible est quelque chose que chaque entreprise doit avoir à l’esprit.

Page de destination BMWImage de BMW, octobre 2022

Lego est un autre excellent exemple de public cible.

Ils ont de nombreux marchés cibles, mais les principaux pour leur entreprise sont les enfants âgés de 1 à 15 ans. Cependant, nous sommes tous jeunes de cœur, en particulier les fans plus âgés de Star Wars.

Lego comprend également que les parents jouent également un rôle essentiel dans le marketing envers eux, ils s’assurent donc qu’il y a quelque chose à offrir quel que soit leur âge.

Tweet Lego

Les sous-cultures sont également un type nouveau et intéressant de public cible.

Ce sont des groupes de personnes qui partagent une expérience similaire et s’identifient les unes aux autres. Ils peuvent être dans la même scène musicale ou générationnelle, mais ils forment toujours leurs propres sous-cultures pour se définir par ce qui se passe autour d’eux.

costumes de cosplay

Par exemple, le cosplay est une forme d’expression créative qui a récemment pris de l’ampleur.

Cependant, le cosplay peut ressembler à quelque chose qui n’est fait que les nuits d’Halloween.

Pour certains, c’est juste un passe-temps agréable, tandis que pour d’autres, le cosplay devient leur mode de vie et leur permet de devenir le personnage qu’ils veulent sans limites ni frontières.

Comment trouver et se connecter avec votre public cible

Quoi qu’il en soit, votre public cible est quelque chose que chaque entreprise doit avoir à l’esprit. Cependant, cela aide à identifier des personnalités cibles qui vont beaucoup plus loin, en particulier dans le marketing B2B.

Ici, vous pouvez utiliser des profils basés sur la recherche qui identifient vos clients potentiels – pour vous aider à créer un contenu spécialement adapté à eux et à leurs besoins.

Plus vous en savez sur votre public, plus il vous sera facile de parler leur langue et de tendre la main.

Vos efforts de marketing doivent être dirigés vers les prospects au lieu de deviner qui pourrait aimer un produit ou un service.

Comprendre leurs points faibles, leur comportement et leurs motivations à acheter signifie que vous pouvez produire du contenu qui attire ces personnes dans votre entonnoir d’achat.

Vous trouverez ci-dessous trois pratiques essentielles pour vous aider à vous connecter avec votre public cible et à segmenter vos stratégies de public cible.

1. Trouver et comprendre votre public cible

Tirer parti de l’intelligence d’affaires pour comprendre le comportement des consommateurs (public cible) est essentiel à l’ère numérique d’aujourd’hui.

De la réalisation d’enquêtes sortantes à l’exploitation d’informations basées sur les données, la recherche de modèles d’achat basés sur l’intention est la clé du succès.

Commencez par ce que vous savez

Personne ne devrait mieux connaître votre public cible que vous. Assurez-vous d’avoir répertorié tous les éléments qui composent un profil client moyen.

  • Quel âge ont-ils?
  • Ce sont des mâles ou des femelles?
  • Où travaillent ou habitent les clients ?
  • Quel genre de ménage dirigent-ils ?

Utiliser des informations basées sur les données

Il n’y a pas de meilleur moyen de comprendre vos clients et de trouver de nouvelles façons d’interagir avec votre public cible que via les données de recherche. Si vous savez ce que veut votre public, vous pouvez vous connecter avec lui de manière pertinente.

Par exemple, lorsqu’il fait froid ou lorsque la saison des neiges commence, les consommateurs qui aiment skier sont probablement plus intéressés.

Les informations SEO peuvent vous aider à en savoir plus sur l’état d’esprit et l’intention de votre public.

préférences de contenu par industrie

Comprendre comment les gens recherchent et quelles sont leurs préférences peut vous en dire beaucoup sur vos clients.

Par exemple, un chercheur qui cliquerait sur un guide d’achat B2B approfondi pourrait s’attendre à un livre électronique plutôt qu’à des articles de blog, tandis qu’une personne cherchant simplement à obtenir des aperçus généraux pourrait préférer des blogs de haut niveau au lieu de téléchargements sécurisés.

Public cible sur les réseaux sociaux

Qui sont vos followers ? Qu’est-ce qu’ils aiment voir de vous sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Instagram ? Vous pouvez le voir en regardant vos analyses de médias sociaux.

La plupart des principales plateformes de médias sociaux disposent d’informations sur les visiteurs qui apparaîtront dans des graphiques ventilés par tranche d’âge ou par sexe, donnant des informations précieuses sur ce que les gens veulent voir plus souvent.

Par exemple, les informations Facebook (Meta) peuvent donner des informations précieuses sur votre public.

Cela vous aidera à vous connecter avec plus de personnes dans votre public cible. Vous pouvez voir les répartitions par âge et par sexe, les niveaux d’éducation, les intitulés de poste, les statuts relationnels ou les modes de vie, le tout au même endroit.

connaître votre audience sur Meta

2. Segmenter votre public cible

La segmentation du marché vous permet d’analyser et d’atteindre votre public cible en divisant de grands marchés homogènes en segments clairement identifiables. Les clients peuvent être identifiés et divisés en fonction de critères spécifiques ou de caractéristiques similaires qui les amènent à avoir les mêmes désirs/besoins concernant les produits ou services que vous proposez.

Si vous regardez Nike, la clé de son succès réside dans le ciblage et la segmentation de son public en trois domaines clés : les hommes, les femmes et les enfants. Nike a également ciblé avec succès la génération Y et la génération Z.

Un facteur clé lié au comportement des consommateurs sur le marché des jeunes est qu’ils aiment acheter auprès de marques considérées comme fiables et diversifiées dans leurs offres ; Nike correspond parfaitement à cela.

Page de destination de Nike
Image de Nike, octobre 2022

Voici quelques caractéristiques d’audience à prendre en compte lors de la conception de campagnes :

  • Démographie tels que l’âge et le sexe (par exemple, la génération Y).
  • Niveau d’éducation ou type de profession.
  • Géographie détermine où ils vivent dans un pays.
  • Langue considérations.
  • Objectifs psychographiques & motivations exploitées grâce à des enquêtes menées en collaboration.

Bâtiment Persona

Les personas sont des personnages inventés représentant des groupes de personnes ayant des intérêts, des objectifs et des désirs similaires. Ils peuvent vous aider à comprendre comment atteindre votre public plus personnellement tout en délivrant le bon message au bon moment.

Lors de la création de personas, il est essentiel de se concentrer sur les personnalités et les histoires de votre public.

Les conventions de dénomination rendent cela plus naturel que de simplement traiter tout le monde comme des chiffres sur une feuille de calcul ou des cibles dans une campagne publicitaire – ce qui peut sembler au mieux impersonnel. Ils aident également à développer l’empathie, afin que vous puissiez mieux comprendre les besoins de vos clients en comprenant ce qui motive ces individus en particulier ; ils seront des acheteurs plus heureux et beaucoup plus faciles à vendre.

Par exemple, le « Weekend Runner » de Nike pourrait être une personne avec des ambitions de semi-marathon. Ils aimeront peut-être utiliser l’application Nike Run Club, qui contient des données complètes sur toutes les réalisations passées et les habitudes de course pour aider à motiver les utilisateurs vers de nouveaux sommets.

De plus, Nike est excellent pour offrir à son public et à ses personnalités des expériences uniques, telles que des chaussures personnalisées, des conseils d’entraîneurs et des conversations communautaires.

conversation basée sur la communauté
Image de RunnersWorld, octobre 2022

Les personas d’acheteur peuvent avoir une valeur encore plus élevée dans l’espace B2B.

En effet, ils se concentrent sur les défis et les informations commerciales pertinentes uniquement pour ceux qui travaillent en dehors des murs de votre entreprise ou organisation ; les personnes dont les besoins ne pourraient autrement être pris en compte dans aucun autre aspect de la mise à disposition des produits (comme la tarification).

Une start-up vendant des barres énergétiques pourrait créer plusieurs profils « d’acheteurs » assez généralistes ; cependant, il serait probablement beaucoup plus logique que chacun réponde à son besoin nutritionnel particulier en ciblant simplement un groupe démographique spécifique à la place.

En ce qui concerne le B2B, une entreprise SaaS peut créer des profils d’utilisateurs distincts représentant chaque partie prenante impliquée dans le processus d’achat – des employés partageant des informations sur leur travail aux clients potentiels consultant des blogs ou des livres blancs remplis de données les concernant.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de personas d’utilisateurs des ventes de Salesforce.

Personnalités d'utilisateurs Salesforce
Capture d’écran de Salesforce, octobre 2022

Regardez la vidéo liée ci-dessus pour en savoir plus sur la façon dont Salesforce aborde le ciblage personnalisé.

3. S’engager avec votre public cible

Gardez vos acheteurs à portée de main lorsque vous produisez du contenu et écrivez des publications, des articles et du matériel de médias sociaux.

Il est facile d’oublier qu’une vraie personne lira ce que vous publiez.

Assurez-vous donc qu’ils sentent que leurs besoins sont satisfaits en rendant votre contenu authentique. Cela permet de s’assurer que les gens vous font plus facilement confiance quand vient le temps de partager des informations sur eux-mêmes.

Les clients veulent faire affaire avec des entreprises faisant autorité, serviables et bien informées. Leur principale priorité est de savoir que ce que votre marque propose a de la valeur pour eux.

Gardez votre marketing de contenu conversationnel tout en fournissant les informations nécessaires sur les produits ou services proposés par vous et votre entreprise. Vous ne pouvez pas négliger la touche humaine dans votre entreprise, car les gens recherchent des expériences en ligne adaptées à leurs besoins.

Assurez-vous, comme Marriott Bonvoy dans l’exemple ci-dessous, que vous vous connectez avec les consommateurs sur le plan émotionnel (en dehors des logos ou du contenu textuel).

Exemple de personnalité de la communauté Marriott Bonvoy

Soyez créatif et pensez toujours à de nouvelles façons d’être plus engageant. Pensez aux images, aux émotions et aux vidéos, qui amélioreront vos taux de conversion et permettront à votre public cible de se sentir plus connecté.

Conclusion : trouver l’équilibre

Comprendre avant de communiquer.

Plus vous en savez sur votre public cible, meilleures sont vos chances d’atteindre vos objectifs.

Réfléchissez avant de vous engager et d’utiliser des aimants principaux ; ne pas trop cibler, trop communiquer ou trop optimiser.

Personnalisez lorsque vous communiquez avec des personnages, mais trouvez cet équilibre entre l’engagement et la confidentialité personnelle.

Davantage de ressources:

  • 7 méthodes pour rechercher et analyser votre public pour le référencement
  • Pourquoi une analyse d’audience est nécessaire au référencement
  • Stratégie de référencement : un plan d’action pour l’année complète (+ modèle)

Image en vedette : Oyls/Shutterstock