Accueil Tags Complet

Tag: complet

Un guide complet des modèles d’attribution marketing

0

Nous savons tous que les clients interagissent avec une marque via plusieurs canaux et campagnes (en ligne et hors ligne) tout au long de leur parcours de conversion.

Étonnamment, dans le secteur B2B, le client moyen est exposé à une marque 36 fois avant de se convertir en client.

Avec autant de points de contact, il est difficile de déterminer à quel point un canal ou une campagne marketing a influencé la décision d’achat.

C’est là qu’intervient l’attribution marketing.

L’attribution marketing fournit des informations sur les points de contact les plus efficaces tout au long du parcours de l’acheteur.

Dans ce guide complet, nous simplifions tout ce que vous devez savoir pour démarrer avec les modèles d’attribution marketing, y compris un aperçu de vos options et comment les utiliser.

Qu’est-ce que l’attribution marketing ?

L’attribution marketing est la règle (ou l’ensemble de règles) qui indique comment le crédit d’une conversion est réparti sur le parcours d’un acheteur.

Le degré de crédit que chaque point de contact devrait obtenir est l’un des sujets marketing les plus complexes, c’est pourquoi tant de types différents de modèles d’attribution sont utilisés aujourd’hui.

6 modèles d’attribution courants

Il existe six modèles d’attribution courants, et chacun distribue différemment la valeur de conversion tout au long du parcours de l’acheteur.

Ne vous inquiétez pas. Nous vous aiderons à comprendre tous les modèles ci-dessous afin que vous puissiez décider lequel convient le mieux à vos besoins.

Remarque : Les exemples de ce guide utilisent des modèles basés sur des règles multicanaux de Google Analytics 4.

Basé sur des règles cross-canal signifie qu’il ignore le trafic direct. Cela peut ne pas être le cas si vous utilisez un logiciel d’analyse alternatif.

1. Dernier clic

Le modèle d’attribution au dernier clic donne tout le crédit au point de contact marketing qui se produit juste avant la conversion.

Last Click vous aide à comprendre quels efforts marketing permettent de conclure des ventes.

Par exemple, un utilisateur découvre initialement votre marque en regardant une publicité YouTube pendant 30 secondes (vue engagée).

Plus tard dans la journée, le même utilisateur recherche votre marque sur Google et clique sur un résultat de recherche organique.

La semaine suivante, cet utilisateur voit une annonce de reciblage sur Facebook, clique dessus et s’inscrit à votre newsletter par e-mail.

Le lendemain, ils cliquent sur l’e-mail et se convertissent en client.

Dans le cadre d’un modèle d’attribution au dernier clic, 100 % du crédit de cette conversion est attribué à l’e-mail, le point de contact qui a conclu la vente.

2. Premier clic

Le modèle d’attribution du premier clic est à l’opposé du modèle d’attribution du dernier clic.

Tout le crédit pour toute conversion qui peut se produire est attribué à la première interaction.

Le premier clic vous aide à comprendre quels canaux créent la notoriété de la marque.

Peu importe si le client a cliqué sur une annonce de reciblage et s’est ensuite converti par le biais d’une visite par e-mail.

Si le client a initialement interagi avec votre marque via une vue YouTube engagée, la vidéo payante obtient tout le crédit pour cette conversion car elle a commencé le voyage.

3. Linéaire

L’attribution linéaire donne un aperçu de votre stratégie marketing dans son ensemble.

Ce modèle est particulièrement utile si vous devez rester conscient tout au long du parcours de l’acheteur.

Le crédit de conversion est réparti équitablement entre tous les canaux avec lesquels un client interagit.

Prenons notre exemple : chacun des quatre points de contact (vidéo payante, organique, social payant et e-mail) obtient tous 25 % de la valeur de conversion, car ils reçoivent tous un crédit égal.

4. Décroissance temporelle

Time Decay est utile pour les cycles de vente courts comme une promotion, car il tient compte du moment où chaque point de contact s’est produit.

Le premier contact obtient le moins de crédit, tandis que le dernier clic en obtient le plus.

En utilisant notre exemple :

  • La vidéo payante (vue engagée sur YouTube) obtiendrait 10 % du crédit.
  • La recherche organique obtiendrait 20%.
  • Les réseaux sociaux payants (publicité Facebook) obtiennent 30 %.
  • Le courrier électronique, qui a eu lieu le jour de la conversion, obtient 40 %.

Remarque : Google Analytics 4 distribue ce crédit en utilisant une demi-vie de sept jours.

5. Basé sur la position

L’approche basée sur la position (en forme de U) divise le crédit d’une vente entre les deux interactions les plus critiques : comment un client a découvert votre marque et l’interaction qui a généré une conversion.

Avec la modélisation d’attribution basée sur la position, la vidéo payante (vue engagée sur YouTube) et l’e-mail obtiendraient chacun 40 % du crédit, car ils constituaient la première et la dernière interaction dans notre exemple.

La recherche organique et la publicité Facebook obtiendraient chacune 10 %.

6. Axé sur les données (linéaire intercanal)

Google Analytics 4 dispose d’un modèle d’attribution basé sur les données unique qui utilise des algorithmes d’apprentissage automatique.

Le crédit est attribué en fonction de la façon dont chaque point de contact modifie la probabilité de conversion estimée.

Il utilise les données de chaque annonceur pour calculer la contribution réelle d’une interaction pour chaque événement de conversion.

Meilleur modèle d’attribution marketing

Il n’y a pas forcément de « meilleur » modèle d’attribution marketing, et il n’y a aucune raison de se limiter à un seul.

La comparaison des performances selon différents modèles d’attribution vous aidera à comprendre l’importance de plusieurs points de contact tout au long de votre parcours d’achat.

Comparaison de modèles dans Google Analytics 4 (GA4)

Si vous souhaitez voir comment les performances changent en fonction du modèle d’attribution, vous pouvez le faire facilement avec GA4.

Pour accéder à la comparaison de modèles dans Google Analytics 4, cliquez sur « Publicité » dans le menu de gauche, puis cliquez sur « Comparaison de modèles » sous « Attribution ».

Comparaison des modèles d'attribution marketing GA4

Par défaut, les événements de conversion seront tous, la plage de dates sera les 28 derniers jours et la dimension sera le groupe de canaux par défaut.

Commencez par sélectionner la plage de dates et l’événement de conversion que vous souhaitez analyser.

Comparaison de modèles GA4_choisir un événement et une plage de dates

Vous pouvez ajouter un filtre pour afficher une campagne, un emplacement géographique ou un appareil spécifique à l’aide de l’option de comparaison de modification en haut à droite du rapport.

Filtre de comparaison de modèles GA4

Sélectionnez la dimension sur laquelle établir le rapport, puis utilisez les menus déroulants pour sélectionner les modèles d’attribution à comparer.

Comparaison de modèles GA4_select dimension

Exemple de comparaison de modèles GA4

Disons qu’on vous demande d’augmenter le nombre de nouveaux clients sur le site Web.

Vous pouvez ouvrir Google Analytics 4 et comparer le modèle « dernier clic » au modèle « premier clic » pour découvrir quels efforts marketing lancent les clients sur la voie de la conversion.

Comparaison des modèles GA4_augmenter le nombre de nouveaux clients

Dans l’exemple ci-dessus, nous pouvons choisir d’approfondir l’e-mail et la recherche payante, car ils semblent être plus efficaces pour lancer les clients sur la voie de la conversion que pour conclure la vente.

Comment changer le modèle d’attribution de Google Analytics 4

Si vous choisissez un modèle d’attribution différent pour votre entreprise, vous pouvez modifier vos paramètres d’attribution en cliquant sur l’icône d’engrenage dans le coin inférieur gauche.

Ouvert Paramètres d’attribution sous la colonne de propriété et cliquez sur le Modèle d’attribution des rapports menu déroulant.

Ici, vous pouvez choisir parmi les six modèles d’attribution cross-canal décrits ci-dessus ou le « modèle du dernier clic préféré par les annonces ».

Ads-preferred accorde tout le crédit au dernier clic Google Ads le long du chemin de conversion.

modifier les paramètres d'attribution GA4

Veuillez noter que les modifications apportées au modèle d’attribution s’appliqueront aux données historiques et futures.

Dernières pensées

Il est facile de déterminer où et quand un prospect ou un achat a eu lieu. Le plus difficile est de définir la raison d’un lead ou d’un achat.

La comparaison des rapports de modélisation d’attribution nous aide à comprendre comment l’ensemble du parcours de l’acheteur a soutenu la conversion.

L’examen plus approfondi de ces informations permet aux spécialistes du marketing de maximiser le retour sur investissement.

Vous avez des questions ? Faites-le nous savoir sur Twitter ou Linkedin.

Davantage de ressources:

  • Un guide complet des modèles d’attribution multitouch B2B
  • Voici ce qui se passe lorsque vous modifiez les modèles d’attribution Google Ads
  • Un guide complet de marketing PPC pour les débutants

Image en vedette : Andrii Yalanskyi/Shutterstock

SEO pour les actualités : Guide complet de recherche de mots-clés Top Stories

0

Avant de quitter cet article en pensant « pas un autre guide de recherche de mots clés », laissez-moi vous dire quelque chose que j’ai appris de première main en travaillant avec des éditeurs de nouvelles nationaux : la recherche de mots clés pour les éditeurs est entièrement différente.

Les compétences, les processus, les listes de contrôle et les outils que vous utilisez actuellement ne seront pas aussi utiles dans ce créneau.

Oubliez de présenter votre liste de mots-clés à une équipe éditoriale en utilisant la méthode traditionnelle de recherche de mots-clés. Ces mots clés sont déjà obsolètes !

Aussi, permettez-moi de vous faire gagner des heures à parcourir les milliers, voire les millions, de mots-clés pour lesquels les sites d’actualités se classent naturellement.

Le référencement pour les actualités est différent, tout comme la recherche de mots clés.

Il s’agit de gagner l’optimisation des Top Stories. Cela vous permettra d’obtenir la part du lion du trafic de recherche quotidien pour un site d’actualités.

Le but de ce guide est de vous équiper d’un cadre de recherche rapide de mots-clés pour enseigner à vos journalistes afin qu’ils puissent gagner plus de ces spots Top Stories.

Mais d’abord…

Pourquoi la recherche de mots-clés pour le référencement des actualités est-elle différente ?

Sujets tendances

Les sites Web d’actualités nécessitent une approche différente de la recherche de mots clés que les autres types de sites Web.

Ils se concentrent généralement sur des histoires d’actualité qui ne sont souvent pertinentes que pendant une courte période.

Par conséquent, les sites d’actualités doivent identifier et classer rapidement les mots-clés recherchés à tout moment (autrement connu sous le nom d’optimisation des sujets de tendance).

L’optimisation des sujets tendance nécessite une approche complètement différente de la recherche de mots clés.

La recherche de mots clés traditionnelle est généralement basée sur 12 mois de données agrégées, tandis que la recherche de mots clés d’actualités est principalement basée sur des sujets tendances (qui sont des sujets qui n’ont pas été recherchés auparavant).

Données

La plupart des sites d’information locaux et nationaux couvrent plusieurs sujets. Si une histoire est d’intérêt public, vous pouvez vous attendre à ce qu’un éditeur la couvre.

Par exemple, aux alentours de Noël, vous vous attendriez à ce que la plupart des sites d’information fournissent des conseils sur la cuisine festive ou des guides d’achat.

Vous vous attendriez également à ce que ces éditeurs couvrent des histoires qui captent l’intérêt du public, comme COVID-19.

Et tout comme les événements saisonniers comme Noël ou les événements mondiaux comme une pandémie, ces sujets entrent et sortent de l’intérêt public général.

La différence réside dans les données ; Lorsque vous examinez les données de requête d’un site d’actualités, vous devez prendre en compte des facteurs de saisonnalité et de tendance. Ces facteurs peuvent également être la raison pour laquelle votre trafic est en hausse ou en baisse.

Mais il y a un autre facteur.

Intention

Lorsqu’un sujet est tendance ou digne d’intérêt, Google donne la préférence aux sites d’actualités pour cette requête. C’est ce qu’on appelle « la requête mérite la fraîcheur » (QDF) ;

« LA solution QDF consiste à déterminer si un sujet est « chaud ». Si des sites d’actualités ou des articles de blog écrivent activement sur un sujet, le modèle suppose qu’il s’agit d’un sujet pour lequel les utilisateurs sont plus susceptibles de vouloir des informations à jour. »

Pour cette raison, les sites d’actualités peuvent entrer et sortir de la page de résultats des moteurs de recherche (SERP) pour toute requête.

Un exemple simple pour expliquer cela est de comparer deux présidents américains, un passé et un présent.

Si nous prenons le président actuel, Joe Biden, et le comparons à George Bush, le 43e président américain, nous pouvons voir QDF en action.

Pour Joe Biden, les deux Top Stories sont déclenchées en haut du SERP, et les sujets du site d’actualités sont répertoriés ci-dessous.

SERP pour Joe Biden

Alors que, si nous observons les résultats pour Bush, le SERP est principalement informatif.

Recherche de type informationnel George Bush

Remarquez également le placement inférieur des étages supérieurs.

Entités

Les modèles de mots-clés pour les sites d’actualités sont basés sur les cinq W du journalisme : qui, quoi, quand, où et pourquoi.

Ce sont les questions fondamentales que tout journaliste devrait se poser lorsqu’il couvre une histoire.

  • Qui est impliqué?
  • Quoi passé?
  • Lorsque est-ce arrivé?
  • est-ce arrivé?
  • Pourquoi est-ce arrivé?

Répondre à ces questions dans un reportage donne généralement au journaliste une bonne base.

Pour aider les journalistes à exécuter un bon référencement sur la page avec leurs titres et sous-titres, concentrez-vous sur les W et moins sur les « mots clés » tels que nous les connaissons en tant que professionnels du référencement.

Oubliez d’expliquer des concepts tels que la difficulté des mots clés, le volume de recherche mensuel, le coût par clic ou même les impressions. Croyez-moi, vous les aurez perdus et ils recommenceront à ignorer le référencement.

Détail

Les gens oublient que, simplement parce qu’un article est en ligne, il aurait également pu être dans le journal – et les journalistes doivent adapter leur travail aux deux publics.

En version imprimée, vous pouvez immédiatement prendre en compte tout ce qui se trouve autour du titre, comme toutes les images et les sous-titres. En numérique, il peut y avoir juste une image générique et un titre.

L’espace est le véritable problème, car il n’y a pas beaucoup d’espace dans une mise en page numérique.

En version imprimée, des mots plus courts qui ont un impact sont essentiels. Et parfois, cela concerne également le nombre de lignes dans le titre.

Mais pour le référencement, cela peut entraver la portée de cette histoire.

Le conseil d’optimisation clé que vous pouvez donner aux journalistes est de leur faire inclure l’un des cinq W dans le titre.

Et n’ayez pas peur de donner trop de détails dans le titre.

Voici un cadre simple à utiliser avec un journaliste non SEO pour l’aider à comprendre la recherche de mots-clés.

De qui cette histoire parle-t-elle?

Les gens recherchent le nom de la personne, du lieu ou de la chose.

Conseil : L’utilisation du nom complet de la personne, du lieu ou de l’objet sera plus efficace pour la recherche.

Elon Musk aura plus de volume de recherche que Musk.

Voici un exemple :

Comparaison de la différence de volume des mots-clés Elon Musk

De quoi parle l’histoire?

Pour aider les moteurs de recherche à renvoyer nos histoires lorsque les gens les recherchent, nous devons informer les lecteurs et les moteurs de recherche des faits de l’histoire.

S’il s’agit d’élections, cela doit figurer dans les gros titres.

Les moteurs de recherche sont à chaque fois les premiers utilisateurs de votre site ; ils ne peuvent pas voir l’image en vedette comme un humain le peut.

Avec le référencement, si un titre ne contient pas le mot-clé ou ce que le lecteur recherchait, les moteurs de recherche seront moins susceptibles d’afficher l’histoire dans leurs résultats de recherche.

Où?

Conseil : ajouter exactement où l’actualité s’est produite ou se produit aidera votre histoire à mieux se classer.

Les gens peuvent passer, entendre brièvement les nouvelles à la radio/TV et utiliser leur smartphone pour savoir ce qui s’est passé.

Parfois, ils peuvent même simplement rechercher l’emplacement sur Google pour connaître les actualités. Par exemple, « Ukraine ».

recherche google ukraine

Il s’agit moins de recherche de mots clés que des éléments de l’histoire que les gens recherchent.

Le Pourquoi ?

Quand quelque chose se passe dans l’actualité, les gens ont des questions – et beaucoup de gens se tournent vers les moteurs de recherche pour les aider à répondre à leurs questions.

Par exemple, en 2016, la Grande-Bretagne a voté pour quitter l’UE ; les gens ont cherché des réponses liées à la façon dont cela les avait touchés. c’est-à-dire « Pourquoi la Grande-Bretagne a-t-elle voté pour quitter l’UE », « Que signifie le Brexit », « Quel impact le Brexit aura-t-il sur les entreprises ? », etc.

Expliquer l’actualité est très efficace à la fois pour le référencement et pour générer de nouveaux abonnés.

Dernières nouvelles Recherche de mots-clés

Les dernières nouvelles sont un terme utilisé par l’industrie des médias pour décrire des événements en temps réel ou des événements qui viennent de se produire.

Les dernières nouvelles peuvent être quelque chose qui vient de se passer dans votre région ou quelque chose qui se passe dans le monde.

Pour la plupart, le sujet peut avoir eu peu d’intérêt pour la recherche préalable. Par conséquent, les outils de recherche de mots clés traditionnels sont moins utiles ici.

Les outils de recherche de mots clés basent généralement leurs données sur un volume de recherche moyen sur 12 mois.

Par exemple, avant que le COVID-19 ne devienne une pandémie mondiale, et à peu près tous les médias l’ont couvert, il n’était presque jamais recherché.

covid 19 tendances google

Et avant février 2020, si vous aviez utilisé vos outils de recherche de mots clés standard, la recherche de COVID-19 n’aurait renvoyé aucune donnée (ou indiqué qu’il n’y avait aucun volume de recherche).

Par conséquent, comment faire une recherche de mots-clés pour les dernières nouvelles lorsqu’aucune donnée n’est disponible ?

C’est simple : arrêtez de penser aux mots clés comme vous le faites habituellement. Au lieu de cela, pensez aux entités lorsque vous effectuez une recherche de mots-clés pour les dernières nouvelles.

Focus sur les cinq W

Pour prouver que cette méthodologie fonctionne, utilisons Google Trends pour les principaux mots-clés autour de COVID-19 maintenant que nous avons plus d’un an de données sur les mots-clés.

Le mot-clé principal pour COVID-19 est, sans surprise : Covid 19.

covid 19 ahrefs

Même les troisième ou quatrième mots-clés, « Vaccin Covid » ou même « Symptômes du Covid 19 », sont également toujours répondus par la question « De quoi parle l’histoire ? »

Conseil : les mots clés dans les titres sont un signal très fort que Google utilise pour faire apparaître un article d’actualité dans les articles les plus importants.

Et ne vous contentez pas de me croire sur parole. Regardez ce que dit la propre documentation de Google :

« Le signal le plus élémentaire indiquant que l’information est pertinente est lorsqu’un article contient les mêmes mots-clés que votre recherche » référencé dans le guide de Google sur la façon dont il classe le contenu des actualités.

C’est peut-être pourquoi de nombreux organes de presse ont été invités par leurs équipes SEO à utiliser ce que l’on appelle un kicker avant leur titre éditorial principal, c’est-à-dire {SEO Keyword} : {Editorial Headline}, comme mots-clés plus proches du début du titre ont un poids plus important.

L’utilisation de cette approche peut aider une histoire à se classer parmi les meilleures histoires. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Selon l’autorité de la publication, inclure des termes n’importe où dans le titre peut également fonctionner.

Lorsqu’une histoire éclate, comme mentionné à plusieurs reprises tout au long de ce guide, les mots-clés les plus importants à couvrir sont les cinq W.

Les composants quoi, qui et où de l’histoire

Contrairement aux réseaux sociaux, aux alertes push et aux newsletters, où les utilisateurs sont informés de la mise à jour, lorsque les utilisateurs effectuent une recherche, ils recherchent activement des informations sur un sujet. Cela est particulièrement vrai pour les dernières nouvelles.

Souvent, les gens entendent parler d’une histoire sur un autre média, comme la radio, la télévision ou même un collègue. On leur donne les faits bruts d’une histoire. Mais les gens ont des questions.

Beaucoup de gens, lorsqu’ils ont des questions, se tournent vers les moteurs de recherche pour obtenir des réponses.

Le meilleur endroit pour commencer à rechercher des mots-clés pour les dernières nouvelles est d’ouvrir Google Trends et d’utiliser le premier mot dont parle l’histoire.

tendances Google

Au moment d’écrire ces lignes, le sujet « Typhon Hinnamnor » faisait l’actualité.

typhon tendances google

Comme vous pouvez le constater, avant qu’il ne s’agisse de nouvelles de dernière heure, il n’y avait relativement aucun intérêt de recherche pour le sujet.

S’assurer que le mot-clé est utilisé dans le titre de toute mise à jour sur le sujet est la première étape.

Comme nous pouvons le voir dans le SERP enregistré ci-dessous pour « Typhon Hinnamnor », toutes les publications utilisent le mot-clé principal dans le titre.

typhon hinnamonor recherche google

Astuce : Vous pouvez utiliser – https://web.archive.org/save pour enregistrer une recherche dans le temps.

Très utile pour capturer les meilleurs résultats, car lorsqu’un sujet n’est plus une actualité ou que les publications ne couvrent pas un sujet, la fonctionnalité SERP du carrousel Top Stories ne s’affichera plus.

Décomposons à nouveau ce mot-clé en utilisant la formule ci-dessus.

De quoi parle l’histoire?

L’histoire parle d’un typhon.

Où se déroule l’histoire ?

Typhon Hinnamnor en Corée du Sud.

Pour la plupart, les gens rechercheront la couverture des dernières mises à jour sur une histoire – mais comme vous pouvez le voir ci-dessus, Google a fait surface une vidéo, ce qui signifie que les gens recherchent également des images.

Une fois que les dernières mises à jour et séquences vidéo sont couvertes, le prochain endroit à regarder est Google Trends.

Étape 1 : Tapez le mot-clé principal dans Google Trends

recherches associées tendances google

Ce que vous verrez, c’est qu’il existe des rubriques et des requêtes qui sont des requêtes en petits groupes.

Selon Google Trends, un terme de recherche en petits groupes signifie qu’il a augmenté de plus de 5 000 % au cours de la période demandée.

Les requêtes associées vous donnent une indication de ce que les recherches peuvent également rechercher.

Ce que vous voulez faire ici, c’est prendre les sujets connexes et rechercher leurs principaux termes.

Par exemple, si nous prenons le terme « Typhon » et que nous filtrons par ses principales requêtes associées, nous pouvons voir que « Qu’est-ce qu’un typhon » est l’une des principales requêtes associées.

recherches associées qu'est-ce qu'un typhon

Remarque : Les requêtes en augmentation sont les requêtes les plus recherchées et les requêtes les plus fréquentes sont les requêtes les plus recherchées.

Étape 2: Utilisez les recherches associées de Google

L’étape suivante consiste à saisir le mot-clé et à utiliser les recherches associées de Google.

googles recherches liées aux typhons

Cela peut être un excellent endroit pour découvrir des mots-clés et des sujets connexes à inclure dans un article explicatif autour de l’actualité. Ceux-ci sont également connus comme les « branches » de l’histoire.

L’histoire principale concerne les nouvelles sur le typhon au Japon, mais les branches sont ce que les gens veulent aussi savoir maintenant qu’ils sont au courant des nouvelles.

Conseil : utilisez un astérisque comme caractère générique pour représenter un espace qui pourrait être rempli par n’importe quoi. Cela vous donnera encore plus de questions connexes à cibler.

Par exemple, « quels sont les effets d’un typhon » pourrait être une excellente suggestion de titre pour expliquer ce qu’est un typhon.

recherches liées à google utilisant des caractères génériques

Et si vous souhaitez faire cette recherche à plus grande échelle, des outils freemium tels que answerthepublic.com et alsoasked.com vous aideront ici.

L’ajout de l’inclusion de ces branches dans le cadre d’un flux de travail éditorial pour les dernières nouvelles en direct est que ces explicateurs deviennent alors persistants.

Voici un excellent exemple d’un explicateur à feuilles persistantes créé par le New York Times qui se classe pour plus de 400 mots clés liés à la différence entre les typhons, les cyclones et les ouragans qui peuvent être utilisés chaque fois qu’il y a une nouvelle de dernière heure connexe.

graphique ahrefs pour l'article sur les typhons du nytimes

C’est la formule magique lorsqu’on travaille avec des équipes éditoriales.

C’est le secret de la façon dont vous pouvez amener les équipes éditoriales à commander plus de contenu à feuilles persistantes.

Lorsqu’une histoire est à la mode et digne d’intérêt, fournissez-leur le sujet à feuilles persistantes qu’ils doivent également écrire – mais encadré comme « c’est ce que notre public de recherche recherche dans notre couverture de cette actualité ».

La beauté de ce flux de travail est que non seulement cela servira l’objectif du public pour l’agenda des nouvelles quotidiennes, ainsi que l’intention des abonnés, mais il est toujours d’actualité et peut être mis à jour ainsi que relié à un autre ouragan ou similaire. le sujet météo entre à l’ordre du jour de l’actualité.

Maintenant, appliquez cette logique aux événements saisonniers, tels que Noël, Pâques et l’été. Il y a des sujets qui seront publiés chaque année.

La clé est de chronométrer et de fournir des sujets de mots clés à feuilles persistantes lorsque le sujet se produit dans l’agenda des nouvelles.

Recherche de mots-clés pour les événements

Google Trends est un excellent point de départ pour rechercher des mots-clés pour un événement d’actualité à venir.

Prenons l’exemple du Black Friday.

Étape 1 : Saisissez le mot-clé cible dans Google Trends

tendances google du vendredi noir

Cela nous donne des informations sur le moment où ce sujet devrait évoluer sur la base des cinq années précédentes. Naturellement, il culmine en novembre lorsque le Black Friday a lieu.

Étape 2 : Trouvez le mot-clé associé et filtrez par top

principales requêtes tendances google

Cela vous donnera une idée des principaux termes recherchés par les internautes.

Vous devrez aider votre équipe éditoriale à comprendre quand et quoi publier pour la recherche – non pas en examinant quels mots-clés ont tendance à ce moment-là, mais en fonction de ce qui était historiquement tendance.

Vous pouvez utiliser Google Trends pour vous fournir ces informations.

Et David Esteve, spécialiste de l’audience des médias d’information, a publié le meilleur fil Twitter sur la façon de le faire à l’heure. Selon David:

« Étant donné que Google évalue positivement la proximité du moment où vos nouvelles sont publiées par rapport au moment où il y a un pic dans les tendances de recherche pour cette information, avoir une connaissance » prédictive « du moment où ces recherches commenceront à se produire, donne un avantage extrêmement puissant à l’éditeur qui prévoit de cette manière.

tendances google à l'heure pour le black friday

La clé pour obtenir ces informations pour n’importe quel sujet est de modifier les paramètres de l’URL par défaut que Google Trends vous donne.

Par exemple, si nous devions le faire pour le Black Friday 2021, qui était le vendredi 26 novembre, nous aurions besoin de modifier l’URL par défaut que Google Trends nous donne : https://trends.google.com/trends/explore?q =noir%20vendredi&géo=États-Unis.

Nous sommes intéressés par le vendredi 26 novembre 2021.

Par conséquent, la première étape consiste à utiliser le filtre de date pour obtenir une plage de dates personnalisée, c’est-à-dire du 21 au 27.

date à l'heure tendances google

Maintenant, si vous regardez les principales requêtes, vous obtenez des requêtes spécifiques que les internautes recherchaient au cours de cette période :

vendredi noir tendances google liées

Le jour du Black Friday, pour décrypter quand et quoi publier en utilisant la formule de David d’addition des données horaires, c’est à dire https://trends.google.com/trends/explore?date=2021-09-26T00%202021-09- 27T20&geo=US&q=noir%20vendredi.

Nous pouvons voir que le matin a eu le pic d’intérêt pour la recherche – ce qui signifie que le jour du Black Friday, il serait important de laisser votre équipe éditoriale publier le plus tôt possible avec les meilleures offres et ne pas attendre qu’elles arrivent, car la recherche l’intérêt peut s’éteindre à mesure que la journée avance.

vendredi noir google tendances liées à la période exacte

Avec le référencement des actualités et la recherche de mots clés, ce que nous cherchons à accomplir est d’informer les éditeurs sur Quel le public recherche, mais aussi lorsque ils le recherchent, pour maximiser la portée de l’histoire.

Comme indiqué ci-dessus, Google Trends est un outil très utile pour informer les éditeurs de ce que les gens recherchent et quand.

Clé à emporter

Les sites d’actualités se classent traditionnellement pour des milliers, voire des millions, de mots-clés.

Il ne sert à rien de faire une recherche par mot-clé pour les actualités en utilisant des méthodes traditionnelles lorsque les sujets n’ont pas été recherchés auparavant.

Au lieu de cela, concentrez-vous sur les cinq W et apprenez aux journalistes comment les utiliser dans les titres et sur la page pour maximiser le référencement des sites Web d’actualités dans le carrousel Top Stories.

Davantage de ressources:

  • Guide d’optimisation pour Google Actualités, Top Stories et Discover
  • Comment identifier les fausses nouvelles des vraies nouvelles en ligne
  • 7 outils de référencement d’entreprise pour la recherche de mots clés, comparés

Image en vedette : Tero Vesalainen/Shutterstock

Exécution des offres et des remises Amazon : un guide complet

0

Amazon propose plusieurs types d’offres et de remises.

L’utilisation de ces offres et remises peut avoir un impact sur votre taux de clics, votre conversion et même le succès global du lancement de votre produit.

Dans cet article, nous décrirons les types d’offres et de remises qu’Amazon met à la disposition des vendeurs et comment vous pouvez les utiliser pour aider à accroître la notoriété et les ventes de vos produits.

Offres d’éclairage

Exécution des offres et des remises Amazon : un guide complet
Exécution des offres et des remises Amazon : un guide complet
Les offres d’éclairage et les offres de 7 jours s’affichent sur la page des offres du jour. Les offres d’éclairage indiquent également le pourcentage d’articles réclamés.

Les offres Lightning sont probablement les offres les plus connues sur Amazon.

Lorsque vous exécutez une offre d’éclairage, elle s’exécute pendant une durée spécifique et vous vous engagez sur un nombre spécifique d’unités.

Ces offres sont mises en évidence sur la page Offres du jour avec le badge Offre à durée limitée et le pourcentage de remise.

En dehors de la page Offres du jour, le badge et le pourcentage de remise s’affichent également dans les résultats de recherche.

accord éclair Amazon exemple

Avec Lightning Deals, vous sélectionnez un nombre spécifique d’unités à inclure dans l’offre, et un compte à rebours du pourcentage d’unités à prix réduit s’affiche sur la page de détail du produit.

La page de détail du produit réel affiche un compte à rebours du nombre total d’unités encore disponibles dans le cadre de l’offre dans la zone à côté de la boîte d’achat du produit.

Ensemble, le badge, le pourcentage de réduction et le pourcentage réclamé peuvent augmenter les achats impulsifs en augmentant le sentiment de rareté pour cette offre.

Avec Lightning Deals, une chose à retenir est que vous n’avez que peu ou pas de contrôle sur le moment où votre offre sera exécutée.

Bien que vous puissiez sélectionner une fenêtre de transaction où vous savez que votre transaction sera exécutée, vous ne pouvez pas sélectionner la date et l’heure exactes.

Si vous sélectionnez une offre lors d’un événement comme Prime Day, l’offre ne fonctionnera que pendant l’événement, mais vous ne pourrez pas sélectionner le jour ou l’heure.

Pour les non-événements, il y aura généralement une liste de semaines parmi lesquelles vous pourrez choisir moyennant des frais de transaction. Pour les jours de magasinage hors pointe, ces frais sont généralement de 150 $. Les frais pour Prime Day, Black Friday et Cyber ​​Monday peuvent être beaucoup plus élevés.

Selon Amazon :

« Un Lightning Deal est une offre promotionnelle limitée dans le temps où un article est présenté pendant un nombre limité d’heures, généralement de 4 à 12 heures (tel que déterminé par Amazon), sur la page Amazon Deals. »

Ainsi, votre offre peut être exécutée un mardi de 9h00 à 21h00 HNP, ou votre offre peut être exécutée de 1h00 à 5h00 HNP un dimanche.

Bien sûr, la durée de l’offre peut avoir un impact sur l’efficacité de votre offre d’éclairage, mais le type de produit que vous proposez peut également avoir un impact significatif sur le nombre de clients intéressés par votre offre.

D’après notre expérience, les articles qu’un client aurait pu chercher une excuse pour acheter sont les meilleurs pour les offres d’éclairage.

Peut-être qu’ils ont regardé ce Roomba, cet ensemble LEGO ou ce produit de luxe pour la maison, mais ils ont recherché une remise qui justifierait de faire des folies sur l’article.

Ces articles font le mieux avec les offres Lightning. La courte durée de ces offres fournit la rareté nécessaire pour obliger les achats.

Les produits de base et les articles comme les produits d’épicerie ont tendance à sous-performer dans Lightning Deals par rapport aux résultats des produits les plus convoités, comme mentionné ci-dessus.

Offres de 7 jours

Si vous recherchez un peu plus de contrôle sur le moment où votre promotion sera diffusée, vous voudrez peut-être consulter les offres de 7 jours. Comme son nom l’indique, ces offres durent sept jours complets.

Bien que vous n’obteniez pas le compte à rebours du nombre d’unités offertes, votre offre sera présentée sur la page de l’offre du jour et affichera le montant réduit dans la recherche.

Les offres de 7 jours ne vous obligent pas à sélectionner un nombre spécifique d’unités sur lesquelles vous engager. Ils fournissent également suffisamment de temps pour amplifier votre offre via les médias sociaux et votre liste de diffusion si vous le souhaitez. Ces offres ont des frais qui commencent à 300 $.

Nous vous recommandons de tester les offres d’éclairage et les offres de 7 jours pour déterminer leur efficacité pour votre gamme de produits.

Offres d’événements

Les dates limites pour les offres d’événements peuvent varier selon le compte. Pour les offres comme le Black Friday, le Cyber ​​Monday et le Prime day, vous devez consulter votre tableau de bord des offres dans Seller Central. Vous verrez cela dans le tableau de bord si vous êtes éligible pour soumettre une offre.

Les frais de transaction pour les offres de 7 jours et les offres d’éclairage pour les événements sont plus chers que pour les dates sans événement. En effet, Amazon anticipe beaucoup plus de trafic potentiel vers votre offre pendant ces périodes.

N’oubliez pas que même si vous êtes trop tard pour conclure une offre pour le Black Friday, vous pouvez souvent soumettre une offre pour la période entre le Cyber ​​​​Monday et Noël, par exemple, ainsi que pour exécuter des remises et des coupons exclusifs Prime.

Admissibilité

Amazon décrit en détail ce qui est requis pour qu’une offre soit éligible à une offre de 7 jours ou à une offre d’éclairage dans ses documents d’assistance.

Pour être éligible aux offres, vous devez être un vendeur professionnel avec une note globale d’au moins 3,5 étoiles. De plus, les produits doivent répondre à ces critères :

  • Avoir un historique des ventes dans les magasins Amazon et au moins une note de 3 étoiles.
  • Inclure comme de nombreuses variantes que possible.
  • Ne pas être un produit restreint ou offensantproduit gênant ou inapproprié.
  • Être éligible Prime dans toutes les régions.
  • Nouvelle condition.
  • Être conforme aux politiques d’évaluation des produits des clients. Pour en savoir plus, consultez Politiques relatives aux avis clients sur les produits.
  • Conforme aux politiques de prix et avoir un prix de référence valide. Pour plus d’informations, consultez Afficher un prix de référence sur vos produits et Politique d’Amazon sur les prix de référence.
  • Conforme à l’exigence de fréquence des transactions. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Créer une offre.

Tous les produits ne sont pas éligibles pour exécuter des offres. Vous ne pouvez pas soumettre une offre si votre produit n’apparaît pas éligible dans le tableau de bord des offres de Seller Central.

Il est également important de noter que tous les coupons ou remises exécutés simultanément seront combinés avec votre offre.

Cela signifie que le coupon sera toujours disponible en plus du prix réduit disponible via votre offre de 7 jours ou votre offre d’éclairage.

Pour les deux types d’offres, Amazon fournira une remise minimale par unité qui devra être offerte pour que l’offre soit éligible.

Réductions

En plus des offres, Amazon propose également deux types de remises différents que vous pouvez exécuter sur les pages de détails de vos produits Amazon.

Ce sont des remises et des coupons exclusifs Prime. Les remises ne nécessitent pas le même délai que les offres et ont des conditions d’éligibilité et de remise moins strictes.

Passons en revue les détails de chaque type de remise.

Coupons

Les coupons sont d’excellents outils pour augmenter votre taux de conversion. Ces coupons s’affichent dans la recherche et sur la page de détail du produit.

Étant donné que ces offres s’affichent à la fois dans les annonces et dans les recherches, les coupons peuvent également augmenter votre CTR pour les produits bien optimisés.

Tous les produits sont éligibles aux coupons. Avec les coupons, vous ne payez que 0,60 $ lorsqu’un coupon est utilisé. Vous ne serez pas facturé si un client clique sur un coupon mais ne passe pas à la caisse.

Vous pouvez également voir combien de personnes ont coupé vos coupons au lieu de les échanger. Ce rapport se trouve dans Seller Central sous Publicité > Promotions.

Offres exclusives Prime

Les offres exclusives Prime (PED) ne sont disponibles que pour les membres Prime. Si un client n’est pas membre d’Amazon Prime, il aura la possibilité de rejoindre Prime.

Bien qu’il n’y ait pas de frais pour ces remises, il existe des exigences plus strictes concernant les produits éligibles aux offres exclusives Prime par rapport aux coupons au moment de la rédaction de cet article. De plus, les clients n’auront pas besoin de couper ou d’utiliser cette offre ; il est disponible automatiquement.

Lors de leur premier lancement, les offres exclusives Prime sont apparues avec un badge et un montant réduit – à la fois dans les résultats de recherche et sur la page de détail du produit.

Au cours de la semaine dernière, les offres exclusives Prime n’ont affiché que les informations sur les offres exclusives Prime de certains produits sur la page de détail du produit.

Amazon fournit les conditions requises pour les offres exclusives Prime dans le flux de travail des offres exclusives Prime comme suit :

  • L’article doit être un produit éligible à l’expédition Prime à l’échelle nationale.
  • La remise exclusive Prime doit répondre à toutes critères d’éligibilité réguliers.
  • Le produit doit avoir au moins une note de 3,5 étoiles ou aucune note.
  • La réduction doit être d’au moins 20 % sur le prix non promotionnel du membre non Prime.
  • La réduction doit être d’au plus 80 % sur le prix non promotionnel du non-membre Prime.
  • La remise doit être inférieure au prix de référence (c’est-à-dire, le prix catalogue ou le prix était). En savoir plus sur les prix de référence et comment afficher un prix de référence sur vos produits.
  • Le prix Prime Exclusive Discounted doit être inférieur au prix le plus bas pour l’ASIN au cours des 30 derniers jours. Le prix le plus bas au cours des 30 derniers jours est le prix de commande le plus bas pour l’ASIN au cours de cette période, y compris tous les prix des offres, promotions et soldes chez tous les marchands.
  • Vous devez être un vendeur avec au moins 4 évaluations du vendeur lorsque l’évaluation du vendeur est disponible. Amazon examine la moyenne des notes des 365 derniers jours s’il y a 10 notes ou plus au cours de cette période. S’il y a moins de 10 notes au cours des 365 derniers jours, Amazon prend en compte la note moyenne à vie.

*Remarque : un ensemble différent de critères est publié dans les documents d’aide au vendeur ; cependant, nous constatons que les éléments du flux de travail sont les plus précis.

Tester votre tarification avec des offres

Les offres et coupons exclusifs Prime peuvent être un excellent moyen de tester un prix inférieur pour vos articles.

Si vous craignez que votre tarification ne dissuade des clients potentiels, nous vous recommandons toujours de tester un prix inférieur avec une remise avant de baisser votre prix global.

Le simple fait de baisser le prix de votre produit, au lieu de tester avec une remise, peut entraîner la suppression de la Buy Box si vous décidez de revenir au prix plus élevé d’origine.

Si Amazon constate que votre prix actuel sur Amazon est supérieur à la moyenne des 30 derniers jours, Amazon supprimera souvent la Buy Box sur vos articles.

Une Buy Box supprimée peut entraîner une diminution significative de vos conversions.

Lorsque la Buy Box de vos produits est supprimée, les clients doivent cliquer environ trois fois de plus pour effectuer un achat. De plus, vous ne pourrez diffuser aucune publicité tant que la boîte d’achat de votre produit est supprimée.

Tester avec des offres au lieu de simplement baisser votre prix vous permet d’avoir les données dont vous avez besoin pour prendre une décision éclairée sur l’opportunité de baisser ou non votre prix. Cela limite également tout effet négatif potentiel à long terme sur la liste de votre produit.

Quand ne pas utiliser les offres et les réductions sur Amazon

Les remises et les offres peuvent vous aider à classer vos produits et à accroître la notoriété de votre marque. Cependant, il peut parfois être préférable de ne pas exécuter d’offres sur Amazon.

Faible niveau des stocks

Lorsque vous envisagez de conclure une transaction, vous devez également tenir compte de votre niveau de stock actuel et de vos délais de livraison. L’un des avantages de l’augmentation de votre taux de vente est que cela améliorera naturellement votre classement organique.

Cependant, si votre offre vous fait vendre, vous perdrez tous les gains de classement organique de votre offre.

Lorsque vous déterminez si vous devez exécuter une transaction, assurez-vous que même si la transaction se déroule bien, vous aurez toujours suffisamment d’unités sous la main pour éviter toute rupture de stock.

Faible rentabilité

Bien que l’exécution d’offres puisse contribuer au succès de la campagne de lancement ou de classement, il est important d’examiner la rentabilité globale lors de l’examen des offres.

Un bon de réduction peut avoir un impact significatif sur la rentabilité des articles dont la valeur moyenne des commandes est inférieure. Cela est particulièrement vrai si vous prévoyez d’exécuter régulièrement des offres.

Amazon fournit désormais des informations économiques détaillées sur les SKU, y compris l’expédition entrante et les coûts de vos produits sponsorisés. Vous pouvez l’utiliser pour déterminer si votre produit dispose d’une marge suffisante pour soutenir une transaction rentable.

Attentes du public

Nous avons constaté que les consommables non luxueux ont tendance à ne pas être aussi performants avec les offres et les remises, car les remises ne sont généralement pas assez importantes pour motiver les acheteurs.

Déterminez si votre public recherche une offre ou s’il vient vers votre produit prêt à l’acheter, quelles que soient les remises.

À la fin de chaque offre, examinez vos ventes globales et votre taux de conversion pour évaluer l’impact de votre offre ou de votre remise. Will Haire, co-fondateur de BellaVix, a partagé ses conseils :

« Pendant les vacances stratégiques comme T5 (BF-CM) ou Prime Day, les acheteurs s’attendent à trouver des offres sur Amazon lors de leurs achats. Nous recommandons toujours d’accepter les offres dès qu’elles sont disponibles. Vous pouvez toujours les annuler jusqu’au moment de leur mise en ligne.
Les coupons sont une promotion basée sur les performances, ce qui signifie que vous n’êtes facturé qu’après que l’acheteur a clipsé et acheté un produit.
Nous vous recommandons d’essayer les différents types d’offres, et nous constatons que les offres exclusives Prime ont tendance à être les plus réussies en termes de ventes et valent l’investissement initial.
Lors de l’expérimentation de niveaux de prix, nous tirerons parti des offres ou des coupons pour mesurer tout changement dans la vitesse des ventes, indiquant si nos prix sont trop élevés sur le marché.

Dans l’ensemble, les offres et les remises peuvent vous aider à augmenter vos ventes, votre taux de clics et votre classement organique lorsqu’elles sont utilisées conjointement avec une stratégie publicitaire solide.
Comprendre les différents types d’offres et de remises disponibles pour vos produits sur Amazon vous aidera à maximiser leur efficacité lorsque vous vous dirigez vers votre saison chargée ou lancez de nouveaux produits.
Davantage de ressources:
  • Amazon SEO : un guide complet pour les vendeurs
  • Comment utiliser les mots-clés cachés d’Amazon pour augmenter la visibilité des produits
  • Pourquoi mes produits ne se vendent-ils pas sur Amazon ?

Image en vedette : 1981 Rustic Studio kan/Shutterstock

Analyse concurrentielle : un guide complet en 9 étapes

0

Une analyse concurrentielle est l’une des tâches les plus importantes que vous ferez, surtout si vous commencez avec un nouveau client ou employeur.

C’est un élément essentiel d’une stratégie de référencement réussie.

En tant que professionnels du référencement, comment pouvons-nous faire notre travail si nous ne comprenons pas la configuration du terrain ?

Les connaissances que nous acquérons à partir d’une analyse des concurrents font de nous des consultants bien meilleurs et mieux informés. Cela nous aide à identifier les zones d’opportunités et de menaces.

Voici quelques-unes des questions auxquelles l’analyse des concurrents peut nous aider à répondre.

Gagner en contexte sur le paysage concurrentiel :

  • Que pouvons-nous apprendre de nos concurrents ?
  • Pourquoi croyons-nous que les concurrents se classent bien ?
  • Qu’est-ce que les concurrents ne font pas et dont nous pouvons profiter ?

Fournir une intelligence économique précieuse :

  • Quels sont les concurrents les plus visibles ? Existe-t-il une distinction entre les « concurrents traditionnels » et les « concurrents SEO » ?
  • Sont-ils performants pour les termes transactionnels ou informationnels ? Ou les deux?
  • Les concurrents augmentent-ils la notoriété de leur marque ?

Montrer ce qu’un concurrent fait mieux que vous est l’un des meilleurs moyens d’obtenir l’adhésion des parties prenantes.

Besoin d’aide pour démarrer votre analyse concurrentielle ? J’ai créé une liste de contrôle avec tout ce dont vous avez besoin – et dans cet article, nous couvrirons un guide complet en neuf étapes pour mener votre propre analyse.

Assurez-vous de faire une copie de la liste de contrôle pour modifier votre propre version.

Comment utiliser la liste de contrôle

J’ai divisé la liste de contrôle en deux sections :

Analyse à l’échelle du domaine

Ces sections se concentrent sur l’analyse au niveau du domaine (ou du sous-domaine) et visent à découvrir la force ou la performance relative d’un domaine.

Par exemple, les données de backlink.

Analyse des types de pages

Ces sections se concentrent sur l’analyse d’un type de page spécifique. Par exemple, évaluer l’UX, la conception et le contenu d’un type de page.

Les types de pages peuvent inclure :

  • Page d’accueil.
  • Pages de catégories, de produits ou de services.
  • Pages de blog/guide.

Lorsque vous travaillez sur des sections de type de page, consultez des exemples de différents types de page pour votre site et vos concurrents.

De plus, assurez-vous de comparer les mêmes types de pages pour une comparaison équitable.

Par exemple, vous ne voudriez pas comparer une page de produit d’un site à une page de catégorie sur un autre site.

Remarques sur les tâches

Pour certains éléments de la liste de contrôle, des notes de tâche sont fournies pour faciliter l’analyse.

Il existe également des colonnes « Opportunités » et « Menaces » que vous pouvez utiliser pour décoder les choses que vous remarquez pendant l’analyse. Je trouve que c’est un excellent moyen de libérer de l’espace libre et d’organiser les notes auxquelles vous pourriez revenir.

Passons maintenant aux neuf étapes de la réalisation d’une analyse concurrentielle.

1. Identifier le paysage de la recherche

Cette partie de l’analyse montrera le paysage concurrentiel en fonction de la part de trafic estimée.

Cela constituera la base de votre analyse.

Ce que vous allez regarder

  • Qui sont vos concurrents de recherche ?
  • Part de trafic estimée (segmentée par intention et sujets).

Collecte de vos données

Pour cette section, vous aurez besoin de :

Exigence 1: Une liste de recherche de mots-clés pertinents et sans marque avec les volumes de recherche associés.

Exigence 2 : Mots-clés classés par intention et sujets.

Si vous ne disposez pas d’une liste de recherche de mots-clés exhaustive et/ou qu’il n’y a pas de classification d’intention, vous pouvez effectuer une recherche rapide et grossière :

Entrez votre domaine dans un outil comme Semrush ou Ahrefs.

Dans Semrush, il existe une fonctionnalité « Principaux concurrents organiques » ; dans Ahrefs, la même fonctionnalité est appelée « Domaines concurrents ».

La vidéo ci-dessous montre comment entrer un domaine dans Semrush pour voir les concurrents organiques :


  • Sélectionnez les concurrents les plus performants (2 à 5 concurrents suffiront). Vous entrerez ces domaines dans Semrush ou Ahrefs pour extraire les mots-clés pour lesquels ils se classent.
  • Pour accélérer la classification des intentions, extraire les mots-clés et les URL de classement qu’un sous-dossier de blog, c’est-à-dire exampledomain.com/blog/ (ou sous-domaine, c’est-à-dire blog.example.com), classe pour. Vous pouvez ensuite classer ces mots-clés comme « informatifs ».
  • Saisissez à nouveau les domaines, mais exclure les sous-dossiers du blog cette fois. Ces mots-clés peuvent être classés comme « transactionnels ».

Je recommande également de configurer les outils pour extraire uniquement les mots clés qui se classent entre les positions 1 à 20 pour éviter de passer par des mots clés non pertinents.

Vous devrez peut-être passer plusieurs heures à affiner cette liste initiale pour vous assurer qu’elle a du sens.

Semrush a une fonctionnalité qui définit l’intention des mots-clés lorsque vous les exportez. Cela peut également aider à accélérer la consultation de votre liste de mots clés.

À moins que vous ne passiez des heures à classer les mots-clés par sujets, vous devrez peut-être manquer la classification des sujets. Ce n’est pas la fin du monde pour cette tâche.

Exigence 3: Taux de clics (CTR) pour obtenir une estimation de la part de trafic. Advanced Web Ranking est mon choix de prédilection pour obtenir des valeurs CTR.

La formule que vous devez appliquer pour obtenir une estimation de la part de trafic est :

CTR * volume de recherche de mots-clés = part de trafic estimée.

Les données de votre « paysage de recherche » peuvent ressembler à ceci :

Comment configurer votre feuille de calcul de paysage de recherche pour analyser les données.
Un seul domaine est affiché dans la capture d’écran, mais l’onglet doit contenir tous les classements, les URL de classement et le trafic estimé pour tous les domaines analysés, y compris votre propre domaine.

Exigence 4: Enfin, segmentez vos données et créez vos visuels.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Décrire qui sont les leaders en matière de trafic estimé. Sont-ils performants pour les mots-clés informatifs et transactionnels ?
  • Entente sur quels sujets les concurrents performent bien.
  • Entente si les concurrents ont investi dans le contenu informatif.
  • Évaluer si l’un de les informations doivent être considérées comme une menace.

Pour apporter de la couleur aux résultats, j’ai travaillé avec un client dont le concurrent avait clairement investi dans le contenu informatif.

Le graphique ci-dessous montre que le contenu a été estimé générer un trafic mensuel important.

Graphique à barres indiquant la part de trafic estimée pour les mots clés informatifs.

Cela a été considéré comme une menace (et une opportunité) et a contribué à faire avancer l’adhésion pour développer une stratégie de contenu.

N’oubliez pas que montrer ce que les concurrents font de mieux est souvent l’un des meilleurs moyens d’obtenir l’adhésion des parties prenantes.

2. Profil de backlink

Cette partie de l’analyse décrira la force des sites concurrents du point de vue des backlinks.

Bien que les backlinks ne soient plus aussi influents qu’avant, ils font toujours partie intégrante des algorithmes de classement de Google.

Ce que vous allez regarder

  • Force globale du profil de lien de domaine.
  • Force du profil du lien de la page d’accueil.
  • Corrélations entre la qualité des liens et le classement dans les positions 1-3.
  • Qui acquiert plus de domaines de liaison au fil du temps ?

Collecte de vos données

Majestic SEO est mon outil de prédilection pour les données de backlink et, par conséquent, sera l’outil de choix pour les métriques que nous voulons analyser.

Cependant, n’hésitez pas à utiliser des mesures comparatives d’autres outils.

Pour cette section, vous aurez besoin de :

Exigence 1: flux de confiance global du domaine et domaines référents pour chaque domaine que vous analysez.

Exigence 2: Trust Flow de la page d’accueil et domaines référents pour chaque domaine que vous analysez.

Exigence 3: Trust Flow moyen des URL dont les mots clés sont classés en positions 1 à 3 et le nombre de mots clés classés en positions 1 à 3.

Vous devrez revenir à votre feuille de calcul de paysage de recherche et consulter les scores de Trust Flow pour chaque URL.

Majestic dispose d’une fonctionnalité Bulk Backlink qui vous permettra d’obtenir des données d’URL Trust Flow, ou vous pouvez même utiliser Screaming Frog pour synchroniser avec l’API Majestic.

Et votre onglet paysage de recherche devrait avoir les classements des mots-clés pour chaque domaine que vous analysez. À partir de là, vous pouvez parcourir le nombre de mots-clés de classement dans les positions 1 à 3 pour chaque domaine.

Exigence 4: Pour afficher l’acquisition mensuelle de liens de domaine de référence au fil du temps dans Majestic, cliquez sur Outils > Comparer les domaines > Historique des backlinks.

L’interface et les options sélectionnées ressembleront à ce qui suit :

Des résultats majestueux

je sélectionne souvent Cumulatif pour le Mode d’affichage option, qui affiche des totaux de liens sans cesse croissants. Cela peut aider à voir des tendances plus claires quant à savoir si un domaine particulier acquiert des liens à un rythme plus rapide.

Assurez-vous de sélectionner Index historique ainsi, car cela vous permettra de voir les tendances historiques des données de liaison remontant à des années.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Identifier qui pourrait avoir un avantage de classement en raison de profils de liens plus forts.
  • Le besoin de investir dans la création de liens tactiques s’il existe une corrélation entre la qualité du lien et le classement dans les positions 1 à 3.
  • Évaluer le menace de concurrents acquérant des liens plus rapidement que votre site.

Comme l’illustre le graphique ci-dessous, un concurrent (ligne bleue) avait acquis des liens plus rapidement que mon client (ligne violette) depuis plusieurs années.

acquisition de lien

Au fil du temps, cela pourrait nuire au référencement et potentiellement à la notoriété de la marque.

La présentation de ces données a facilité les investissements supplémentaires dans les activités de création de liens.

3. Notoriété de la marque

Cette section examine comment la notoriété de votre marque se compare à celle de vos concurrents.

L’importance de la notoriété de la marque est indiscutable ; Pensez à des choses comme l’association de marque et le rappel.

Cela peut également bénéficier indirectement au référencement.

Par exemple, plus il y a de personnes qui connaissent votre marque, plus elles sont susceptibles de créer un lien vers vous ou de rechercher votre marque, pour commencer.

Une théorie plus discutable est le lien direct entre la notoriété de la marque et les classements.

Quoi qu’il en soit, compte tenu de l’impact que la notoriété de la marque peut avoir sur une entreprise, il est utile de savoir comment vous vous situez par rapport à vos concurrents.

Ce que vous allez regarder

  • Qui a la plus forte notoriété de la marque ?
  • Qui a la plus forte association produit/service ?

A partir de là, vous pouvez vous faire une idée de :

  • Si vous êtes en avance sur vos concurrents.
  • Si vos concurrents comblent l’écart ou augmentent encore la notoriété de leur marque.
  • Si les concurrents ont un avantage d’autorité d’actualité.

Collecte de vos données

Google Trends est l’outil de choix à utiliser ici.

Pour cette section, vous aurez besoin de :

Exigence 1: Pour ajouter {brand name} dans Google Trends (par exemple, « boohoo »).

Exigence 2: Pour ajouter {nom de marque} {produit/service} dans Google Trends (par exemple, « robes boohoo »).

Vous pouvez utiliser manuellement l’interface Google Trends pour obtenir ces informations, et le résultat ressemblera à ce qui suit :

Interface Google Tendances

Cependant, l’automatisation du processus à l’aide de Python et de l’API Google Trends est la voie à suivre si vous devez mettre à l’échelle un grand ensemble de données.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Identifier que les concurrents ont un avantage de classement potentiel pour certains sujets.
  • Le besoin de investir dans des activités de développement de marque pour combler (ou augmenter) l’écart sur les concurrents.

4. Liens internes

Cette section examine comment les sites utilisent les liens internes à leur avantage.

Nous connaissons tous l’importance du maillage interne.

Que ce soit pour transmettre le PageRank ou pour aider Google à mieux comprendre votre contenu, c’est un élément essentiel du référencement.

Ce que vous allez regarder

  • Les concurrents utilisent-ils la navigation principale et le pied de page créer des liens vers des pages stratégiquement importantes ?
  • Est-ce que les concurrents lien vers des pages thématiques pertinentes? Par exemple, une page de catégorie TV serait liée à différents types de téléviseurs, différentes marques de téléviseurs, etc.
  • Sont là liens vers le contenu informatif de soutien?
  • L’utilisation de texte d’ancrage descriptif.

Collecte de vos données

Cela nécessitera un peu de recherche manuelle et d’exécution d’analyses pour mettre à l’échelle les informations.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Meilleur lien interne vers des pages thématiques pertinentes.
  • Recommander de créer des liens vers des pages d’information à partir de pages transactionnelles (et vice versa) pour améliorer la valeur perçue des pages aux utilisateurs et à Google.
  • Optimisation de la navigation de haut niveau pour mieux prendre en charge les pages clés grâce à la distribution du PageRank. Particulièrement valable si les utilisateurs naviguent sur ces pages en grand nombre.

5. Optimisation sur la page

L’optimisation sur la page est un fondement du référencement depuis sa création et continue d’être l’un des moyens les plus influents de déplacer l’aiguille.

Cette section examinera les éléments sur la page tels que les balises de titre.

Les liens internes et le contenu ont leurs propres sections dédiées.

Collecte de vos données

Cette section relève de l’analyse du type de page.

Vous pouvez utiliser l’onglet Paysage de recherche pour catégoriser rapidement différents types de pages, ou vous pouvez utiliser un outil d’exploration, tel que Screaming Frog, pour obtenir une vue plus approfondie des différents types de pages d’un site.

Je recommande d’utiliser un outil de crawler (mode liste ou crawl) pour extraire les éléments de la page pour plus d’efficacité.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Recommander à gardez les balises de titre ou d’en-tête plus courtes et/ou descriptives des pages.
  • Tester les CTA dans les balises de titre et les méta descriptions (par exemple, « Livraison gratuite », « Prix les plus bas », etc.)
  • Le besoin de texte alternatif descriptif pour encourager les vignettes d’image dans les résultats de recherche.

6. UX, conception et contenu

Cette section examine si l’expérience utilisateur, la conception et le contenu d’un site facilitent la compréhension et la navigation.

Essentiellement, nous voulons savoir à quel point l’expérience utilisateur d’un site est utile et engageante.

L’expérience utilisateur permet-elle à un utilisateur d’effectuer facilement une action ?

Ou le site est-il difficile à comprendre et à naviguer – et, par conséquent, plus susceptible de conduire à un rebond vers les résultats de recherche ?

Le lien entre les mesures d’engagement des utilisateurs (pensez au pogo-sticking et au CTR) et l’impact sur le référencement a longtemps été débattu.

À tout le moins, il est juste de dire qu’il existe un lien indirect avec le référencement.

Par exemple, un site qui offre une bonne expérience utilisateur est plus susceptible d’obtenir un backlink, des visites de retour, etc.

Cependant, au-delà du référencement, nous savons qu’un site avec une bonne expérience utilisateur a plus de chances d’affecter le résultat net.

Dans l’ensemble, c’est un domaine important à évaluer.

Ce que vous allez regarder

  • Évaluer si le contenu est utile pour les utilisateurs.
  • Évaluer si le contenu répond aux questions des utilisateurs et répond à leurs besoins.
  • Évaluer si le contenu est facile à comprendre et à lire.

Collecte de vos données

Notamment, cette partie de l’analyse est qualitative et intègre des éléments des Search Quality Rater Guidelines (QRG) de Google. Ceci est un bon résumé des directives si vous voulez en savoir plus.

Cette section relève de l’analyse du type de page, vous voudrez donc regarder et comparer les pages manuellement.

Évitez d’analyser le contenu du blog/guide pour cette partie. L’importance du contenu informatif signifie qu’il mérite sa propre section dédiée.

Vous pouvez utiliser l’onglet Paysage de recherche pour catégoriser rapidement différents types de pages, ou vous pouvez utiliser un outil d’exploration, tel que Screaming Frog, pour obtenir une vue plus approfondie des différents types de pages d’un site.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Soulignant la nécessité de rendre la proposition claire et facile à comprendre.
  • Le besoin de divisez les gros blocs de texte et les sections en formats digestibles.
  • Le besoin de utiliser des images pertinentes et non génériques.

Un client avait utilisé beaucoup d’images de stock.

C’est une mauvaise pratique en général, car les gens doivent travailler plus dur pour comprendre ce qui est proposé, ce qui peut avoir un impact négatif sur le taux de conversion.

Cela a été aggravé par les concurrents qui ont utilisé des images pertinentes et de haute qualité.

Lorsque nous avons mis à jour les images pour les rendre plus pertinentes, nous avons généré plus d’images miniatures dans les résultats de recherche et occupé plus d’espace.

7. Contenu du blog/guide

Dans cette section, vous examinerez et comparerez le contenu informatif produit par les concurrents.

Le contenu informatif est important. Il peut avoir une gamme d’avantages, notamment:

  • Diversification du trafic.
  • Construction de la marque. Plus il y a de personnes qui atterrissent sur le blog d’une certaine marque ou voient leur blog se classer dans les résultats de recherche, plus elles sont susceptibles de rechercher directement la marque.
  • Création de liens passifs.
  • Construire des listes de reciblage pour les médias payants.

Ce que vous allez regarder

  • L’UX et la conception de contenu.
  • Qualité du contenu.
  • La crédibilité des auteurs.
  • Comment le contenu est syndiqué.
  • L’efficacité du contenu dans l’acquisition de liens.

Collecte de vos données

Cette section est essentiellement qualitative.

Vous examinerez manuellement les pages d’accueil du blog et un échantillon de différents éléments de contenu.

Cependant, cette section peut être une excellente occasion de combiner des informations qualitatives et quantitatives, ce qui peut être un moyen efficace de bien faire comprendre l’histoire que vous essayez de raconter.

J’aime les données autant que le prochain professionnel du référencement, mais je pense que nous pouvons parfois nous enfouir la tête dans des feuilles de calcul un peu trop profondes.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Recommander l’utilisation de divers types de contenu (par exemple, vidéo, quand cela a du sens).
  • Améliorer l’UX/design du blog.
  • Mettre en valeur l’utilité du contenu informatif peut être dans la génération de liens.

Le dernier plat à emporter peut être une occasion idéale de combiner des informations qualitatives et quantitatives.

Par exemple, comparer la qualité de l’expérience utilisateur et du contenu (qualitatif) avec le nombre de liens générés par le contenu informatif des concurrents par rapport au vôtre (quantitatif) peut raconter une histoire convaincante.

Bien que je ne puisse pas montrer les aspects qualitatifs, le tableau ci-dessous raconte une histoire à part entière.

Un graphique à barres montrant le nombre de domaines référents pointant vers le contenu du blog.

Cela a encore renforcé la nécessité d’investir dans un contenu informatif pour un client.

8. Vitals Web de base

Dans cette section, vous examinerez comment les performances se comparent à celles des concurrents.

L’amélioration de Core Web Vitals (CWV) est une priorité pour de nombreux sites depuis qu’elle est devenue un élément central de la mise à jour de l’expérience de page de Google.

La relation entre les performances et la conversion est également bien documentée.

Ce que vous allez regarder

Données CWV Chrome UX pour votre site et vos concurrents pour les statistiques ci-dessous :

  • Largest Contentful Paint (LCP) : mesure le temps auquel le texte ou l’image le plus grand est entièrement chargé dans la fenêtre d’affichage initiale de l’utilisateur (par exemple, une image principale).
  • Premier délai d’entrée (FID) : mesure la réactivité et l’interactivité de la charge.
  • Cumulative Layout Shift (CLS) : mesure la stabilité visuelle.

Collecte de vos données

Il existe de nombreux guides qui détaillent le processus d’extraction des données CWV, y compris ce guide d’audit CWV, donc je n’entrerai pas dans les détails.

Cependant, pour clarifier, vous devrez extraire les performances CWV de vos concurrents et de votre propre site.

Ceci est une autre section de type de page. Si vous avez parcouru les sections UX, design et contenu, vous devriez déjà avoir classé les pages par type de page.

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Dimensionnement des opportunités. Si vous performez relativement bien (et mieux que vos concurrents), alors des jours heureux ! Vous savez que ce n’est pas un domaine prioritaire. Inversement, l’inverse est également valable.
  • Mettre en évidence les métriques CWV spécifiques qui doivent être améliorés, en particulier s’ils se situent dans la plage « rouge ».
  • La nécessité de réaliser un audit CWV dédié fournir des recommandations pour améliorer les performances.

Encore une fois, il est beaucoup plus facile d’obtenir l’adhésion des parties prenantes pour d’autres audits lorsque vous pouvez montrer que les concurrents obtiennent de meilleurs résultats pour ces mesures.

9. Données structurées

Cette section examine le balisage de données structurées que les concurrents utilisent pour améliorer leur extrait de résultat de recherche.

Améliorer la façon dont votre annonce se démarque dans les résultats de recherche est un excellent moyen de prendre plus de biens immobiliers et d’augmenter votre CTR.

Ce que vous allez regarder

Balisage de données structurées qui améliore les extraits de résultats de recherche, par exemple :

  • FAQ.
  • Examinez les extraits.
  • Comment.

Collecte de vos données

Screaming Frog est à nouveau votre ami.

Vous pouvez simplement sélectionner certaines configurations qui extrairont des données structurées sur les pages lors de l’exécution d’un crawl de vos concurrents.

Pour configurer Screaming Frog, cliquez sur Configuration > Araignée > Extraction > Cliquez sur le Données structurées choix :

Comment utiliser les informations tirées de cette section

Certains plats à emporter courants incluent:

  • Apprendre les différents types de types de balisage de données structurées les concurrents utilisent pour améliorer leur extrait de résultat de recherche.
  • Les différents types de pages concurrents implémentent des données structurées sur.
  • Le manque de données structurées utilisé par les concurrents.

Le dernier plat à emporter est souvent un aperçu intéressant.

Cela revient à ce que j’évoquais au début de l’article : qu’est-ce que les concurrents ne font pas et dont nous pouvons profiter ?

D’après mon expérience, l’identification d’un moyen de surpasser les concurrents a aidé à prioriser la mise en œuvre de données structurées sur les types de pages clés pour un client.

Cela n’aurait pas été le cas si je n’avais pas montré une zone d’opportunité claire.

Conclusion

L’analyse des concurrents est une tâche fondamentale que vous devez effectuer si vous souhaitez créer une stratégie de référencement vraiment percutante – et être le meilleur consultant possible pour votre client.

Vous pouvez déterminer quels défis et menaces nécessitent votre attention immédiate, quelles opportunités vous pouvez saisir pour une valeur maximale, et également fournir une intelligence commerciale claire pour aider votre équipe à obtenir l’adhésion des clients.

Maintenant, vous pouvez vraiment vous mettre au travail, commencer à creuser dans les domaines d’opportunité et créer un impact réel pour votre marque ou votre équipe.

Davantage de ressources:

  • 10+ outils que vous pouvez utiliser pour l’analyse concurrentielle SEO
  • Analyser votre concurrence locale de recherche organique
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime

Image en vedette : Tero Vesalainen/Shutterstock

Un guide complet de la taxonomie des sites pour le référencement

0

Pour ceux qui sont dans le référencement depuis un certain temps, vous avez peut-être entendu parler de la taxonomie du site car elle fait référence au site Web.

Lorsque vous faites référence à la structure d’un site Web et à la facilité de navigation des utilisateurs, vous faites référence à la taxonomie du site.

L’attention portée à la taxonomie de votre site est une compétence essentielle que les professionnels du référencement doivent maîtriser.

En effet, la taxonomie d’un site influence non seulement sa structure organisationnelle globale, mais également la manière dont il est perçu sur Google et la manière dont les utilisateurs naviguent sur votre site.

Pour cette raison, placer l’optimisation de la taxonomie de votre site dans votre file d’attente (dans une position hautement prioritaire, espérons-le) est une étape critique vers une architecture de site Web solide.

Qu’est-ce que la taxonomie d’un site ?

Quand on parle de taxonomie, on fait généralement référence à un système de classification.

Ce système de classification contrôlera tout dans la structure d’un site, de l’organisation à la classification – et tout cela est basé sur leurs caractéristiques sémantiques et leurs relations les unes avec les autres.

La taxonomie de votre site Web peut jouer un rôle important dans la façon dont Google explore votre site, ainsi que dans la façon dont vos utilisateurs percevront leur expérience utilisateur.

Cela peut également avoir un impact important sur le classement des moteurs de recherche. Il est avantageux de se concentrer sur la taxonomie de votre site Web, sur la façon dont il se déroule sur votre site et sur la manière dont il est configuré dans son ensemble.

La taxonomie de votre site Web peut également jouer un rôle dans la façon dont votre site crée des liens internes, ce qui peut également être un coup de pouce significatif pour le succès de votre site Web sur Google.

Consignes Google : créer une hiérarchie conceptuelle claire des pages

Si vous vous demandiez s’il s’agissait ou non d’une tactique de chapeau noir, ce n’est pas le cas.

C’est en fait une technique de chapeau blanc.

Parce que vous vous concentrez sur l’organisation de votre contenu, vous ne risquez rien d’être interprété par Google.

En fait, les consignes aux webmasters de Google stipulent que vous devez créer une taxonomie hiérarchique :

Concevez votre site pour avoir une hiérarchie de page conceptuelle claire.

Google préfère une structure taxonomique conceptuelle claire qui inclut des catégories de niveau supérieur en fonction du type de contenu d’un site.

Cette structure devrait également inclure des sujets connexes organisés au sein de celle-ci.

Les différents types de taxonomies

Il existe plusieurs types de taxonomies qui peuvent vous aider à créer votre structure taxonomique. Ils comprennent des taxonomies plates et des taxonomies à facettes.

Taxonomies plates

Les taxonomies plates, ou taxonomies hiérarchiques, sont facilement utilisées lorsque vous avez un groupe de sujets où la relation sémantique est déjà très bien connue.

Les entités sont facilement utilisées dans une taxonomie plate avec une dimension de classification.

L’utilisation d’une relation parent-enfant pour ces entités peut aider Google à approfondir un sujet et peut aider à organiser les choses de manière logique pour les utilisateurs.

Taxonomies à facettes

Vous pouvez utiliser des taxonomies à facettes lorsque vous avez un sujet avec de nombreuses dimensions de classification différentes (par opposition à une seule).

Il est possible d’utiliser des taxonomies à facettes pour organiser une bibliothèque complète et approfondie.

Que vous organisiez tous les différents types de plats dans votre cuisine ou que vous organisiez des milliers de produits avec des dimensions de classification similaires et différentes, vous souhaiterez peut-être utiliser des taxonomies à facettes.

La chose intéressante à propos des taxonomies à facettes est qu’une connaissance complète de la relation sémantique entre les entités n’est pas requise.

Il est possible de construire une taxonomie ad hoc qui englobe tous ces éléments de contenu, quel que soit leur emplacement dans le spectre taxonomique.

D’accord, je suis vendu sur la taxonomie d’un site. Pourquoi est-ce si important?

La création d’une taxonomie bien organisée peut vraiment avoir un impact sur la manière dont les utilisateurs interagissent positivement avec votre site. Cela est particulièrement vrai lorsque vous avez une organisation logique de votre contenu.

Plus la taxonomie d’un site est bonne, plus une source fiable sera vue par vos utilisateurs, et plus ils resteront et liront vos contenus.

Si un site n’a pas de structure spécifiée, il sera très difficile pour les utilisateurs de comprendre et de consommer votre contenu.

De nombreux utilisateurs quitteront un site s’il est mal organisé. Nous voulons nous assurer que les utilisateurs passent le plus de temps possible lorsqu’ils tentent de naviguer sur votre site Web.

C’est également essentiel pour le référencement, car cela permet à Google de mieux comprendre l’architecture de votre site. De plus, il facilite l’exploration et l’indexation pour les bots.

La création de relations appropriées entre les définitions sémantiques qui s’appliquent au graphe de connaissances de Google explique également comment Google comprendra votre site.

Plus il est facile pour Google d’analyser et de comprendre la taxonomie globale de votre site, meilleures sont les performances de votre site dans les moteurs de recherche et pour vos utilisateurs.

Examinons cela plus en détail avec un exemple de site Web sur l’optimisation des moteurs de recherche (peut-être que vous possédez j’aime faire sur toutes les choses dans le monde so sueme.com).

Supposons que votre site cible une variété de sujets dans le domaine de l’optimisation des moteurs de recherche. Ils peuvent inclure des éléments tels que :

  • référencement.
  • Rédaction de contenu.
  • Marketing de contenu.
  • Création de liens.
  • Référencement technique.
  • Promotion des médias sociaux.
  • Paiement par clic (PPC).

Ce sont toutes des catégories que vous pouvez utiliser pour organiser votre contenu.

Si l’un de vos utilisateurs recherche des sujets sur le référencement, la rédaction de contenu ou le marketing de contenu, la taxonomie pourrait ressembler à ceci :

  • https://example.com/seo/nom-de-la-page-ici/
  • https://example.com/content-writing/ten-tips-for-content-writing-greatness/
  • https://exampe.com/content-marketing/the-ultimate-guide-to-content-marketing/
  • Etc.

La première partie de l’URL (/content-writing/) est la catégorie.

Et si quelqu’un recherche quelque chose comme la rédaction de contenu, il ira probablement sur cette page de catégorie, où il pourra trouver tous les articles sur le sujet qui sont organisés dans cette catégorie.

Il est important que les sujets étroitement liés soient organisés au sein de cette navigation hiérarchique.

Taxonomie du site : meilleures pratiques pour créer la hiérarchie de navigation

La première directive absolue ici est de s’assurer que la taxonomie de votre site est bonne pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.

Vous voulez trouver un équilibre entre la facilité d’utilisation et la facilité de navigation.

Si les utilisateurs ne peuvent pas naviguer sur le site et trouver le contenu organisé, vous ne pouvez pas aller plus loin dans la croissance de votre site.

C’est pourquoi nous séparons ce type de contenu dans ces catégories : pour mieux les organiser et les présenter aux utilisateurs et aux bots.

La double navigation facile est une victoire, tant du point de vue de l’ingénierie que du point de vue des facteurs humains.

Assurez-vous de faire la recherche de mots-clés et de sujets pertinents

Une base solide pour toute stratégie de référencement réussie est de faire la bonne recherche de mots clés et de rechercher vos sujets. On ne peut pas exister sans l’autre.

La recherche de mots-clés est nécessaire pour en savoir plus sur ce que votre public recherche en ligne.

La recherche de sujets est nécessaire pour en savoir plus sur les intérêts de votre public.

La combinaison vous aidera à organiser votre taxonomie en catégories utiles et en contenu écrit dans ces catégories.

En faisant les choses de cette manière, vous ne manquez rien et touchez tous les points douloureux que votre public pourrait rencontrer ailleurs – offrant une expérience de bien meilleure qualité qu’autrement.

Tous ces mots clés que vous recherchez doivent être liés à tout contenu que vous pourriez produire et qui apparaîtra sur ces pages.

Vous choisirez un sujet pour la catégorie taxonomique. Ensuite, vous choisirez des sujets et des mots-clés à regrouper en dessous.

Cela vous aidera à créer un groupe de sujets pertinents qui renforcera votre concentration sur certains sujets de votre site.

Cependant, il est important de noter que vous n’avez pas à optimiser les choses autant qu’auparavant.

Vous n’êtes pas obligé d’inclure votre mot-clé cible dans chaque paragraphe, phrase ou autre. Au lieu de cela, vous voulez vous assurer que votre contenu est organisé et structuré autour du sujet, et que vous écrivez naturellement.

L’algorithme de Google aidera à faire des extrapolations sur la signification et la compréhension de votre contenu à la suite de son exploration.

Mais, vous voulez toujours inclure des mots-clés. Et vous voulez toujours optimiser en fonction de ce que vous dit un logiciel comme Frase.

Vous ne voulez tout simplement pas de mots-clés.

Il est également utile de lire sur les entités une fois que vous avez saisi les mots-clés. Lorsque vous créez la taxonomie de votre site, cela vous aidera à informer votre carte d’entité thématique.

Gardez la taxonomie de votre site simple

Construire une taxonomie avec des centaines de catégories et sous-catégories est un exercice futile. Vous ne faites qu’aggraver les choses pour votre site dans les moteurs de recherche et rendre les choses plus difficiles pour Google et vos utilisateurs.

Plus la structure de votre site est mauvaise, plus il est difficile pour Google d’explorer et d’indexer – et plus cela prend de temps. Cela peut prendre des éons à vos utilisateurs pour trouver ce qu’ils recherchent.

Bien qu’il soit possible de proposer une telle structure de taxonomie quel que soit votre créneau, la réalité est que cela ne fait qu’ajouter des frictions entre ce que vos utilisateurs veulent et ce que Google veut voir.

Plus vous ajoutez de friction, plus cela devient difficile pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. Une taxonomie de site idéale est facilement navigable, axée sur des sujets et suffisamment simple pour les utilisateurs.

Garder votre taxonomie simple signifie également vous assurer que vous avez moins de catégories principales et où ces catégories peuvent avoir d’autres sous-catégories.

Il est possible d’avoir une catégorie de niveau supérieur entièrement axée sur le référencement sur la page, et le contenu que vous publiez dans cette section concernera uniquement le référencement sur la page.

Vous pouvez configurer votre structure de taxonomie de différentes manières.

Vous pouvez avoir une structure de catégorie pure qui se concentre uniquement sur l’organisation des pages au sein de cette catégorie, ou vous pouvez avoir une structure détaillée plus granulaire pour organiser vos sujets dans un véritable silo physique.

Les possibilités peuvent être infinies, mais les résultats tendent à montrer que des taxonomies plus simples sont préférées par rapport aux problèmes plus complexes que des centaines de taxonomies peuvent apporter.

N’oubliez pas votre public lors de la création de votre taxonomie

Cela devrait être du bon sens, mais le plus souvent, ce n’est pas si courant.

Pour créer la taxonomie de site la plus efficace, il est important de savoir exactement qui est votre public et pourquoi il se trouve sur votre site.

Vous devez également connaître leurs besoins et la façon dont ils recherchent généralement. De plus, vous voudrez peut-être comprendre comment ils utilisent les sites Web en général.

De cette façon, vous pouvez structurer correctement votre contenu dans la taxonomie appropriée.

Les personnalités de l’acheteur sont un excellent outil que vous pouvez utiliser pour identifier ces faits.

Par exemple, si votre public recherche le référencement, il est utile de savoir ce qu’il attend de cette navigation.

Vous pouvez le découvrir en consultant des sites Web déjà optimisés dans votre créneau, ou vous pouvez utiliser un site comme usertesting.com pour que de vrais utilisateurs naviguent sur votre site et fournissent des commentaires à ce sujet.

En plus de déterminer comment présenter des informations sur leur sujet principal, vous souhaitez également savoir quels sujets de soutien ils pourraient vouloir connaître et les inclure dans votre navigation.

En continuant avec « example.com », par exemple, y a-t-il quelque chose qui peut aider à améliorer le sujet traité ?

En passant du temps à plonger dans vos utilisateurs, vous pouvez vous assurer que votre site global est conçu en conséquence et qu’il pourra mieux répondre à leurs besoins.

Vous voulez également laisser suffisamment de place pour développer votre site

Si vous n’avez qu’un nombre fini de catégories et que vous ne traitez que de ces sujets, vous finirez par manquer de sujets de discussion.

C’est pourquoi il est essentiel de s’assurer que vous laissez suffisamment de place à la croissance de la taxonomie de votre site.

Il ne s’agit pas seulement de s’assurer que vous avez suffisamment de sujets à discuter, même si c’est une grande partie.

Votre taxonomie est susceptible de changer à mesure que votre entreprise se développe.

Au fur et à mesure que de nouveaux types de contenu sont créés, vous devrez probablement déplacer certaines catégories pour vous assurer que tout est toujours interdépendant.

Vous devez également vous assurer que vous avez de la place pour de nouveaux éléments de contenu.

Par exemple, supposons que vous ayez une taxonomie existante qui couvre certains sujets de blog.

Vous embauchez de nouveaux membres d’équipe. Ils connaissent tous bien les sujets connexes à cet égard.

Mais, vous ne les avez pas dans votre taxonomie. Au fur et à mesure que vous agrandissez votre équipe, composée d’experts en la matière, vous devrez également élargir vos catégories sur l’ensemble de votre blog.

Il est également possible que vous changiez d’avis et constatiez que certaines catégories ne sont pas aussi fortes que vous le pensiez au départ.

C’est pourquoi il est si important d’être ouvert au changement et de s’adapter à l’évolution de votre situation.

Vous ne voulez pas être si rigide que vous n’êtes pas ouvert aux possibilités de changement de votre public (et ils le feront).

D’un autre côté, vous ne voulez pas non plus changer constamment la taxonomie de votre site car vous perdrez en stabilité dans les résultats de recherche.

Il est essentiel de trouver cet équilibre qui fonctionne pour vos utilisateurs et la croissance de votre entreprise.

La cohérence est toujours au cœur d’une stratégie réussie

Au fur et à mesure que vous vous améliorerez dans la création de taxonomies, vous affinerez votre propre cohérence, ce qui est un facteur très important pour le référencement.

Si votre site est mal organisé ou contient du contenu non pertinent, il peut être considéré comme quelque chose qui n’est pas de très haute qualité.

Google est suffisamment intelligent pour comprendre la relation sémantique entre votre contenu, et vous devez vous assurer que votre hiérarchie de navigation est suffisamment organisée pour faciliter ces relations sémantiques taxonomiques.

En vous assurant de créer une hiérarchie taxonomique cohérente et structurée, vous créez une structure de site Web simple et facile que Google (et vos utilisateurs) peuvent suivre.

Il facilite considérablement la recherche de contenu et vous permet d’organiser vos éléments de contenu au sein de cette structure taxonomique.

Cette structure hiérarchique est également adaptée aux moteurs de recherche, avec beaucoup de « nourriture d’araignée » pour alimenter Google, afin qu’il comprenne exactement ce que contient l’ensemble de votre site.

Une taxonomie bien planifiée est également cohérente par nature car elle se prête à une navigation thématique plus cohérente et vous permet de présenter facilement votre contenu aux lecteurs.

Un menu de navigation organisé en une taxonomie bien planifiée facilite grandement la garantie d’une navigation cohérente et
facteur de recherche de contenu de haute qualité.

Votre taxonomie d’URL peut avoir un impact significatif sur l’architecture de votre site

Rendre votre site plus facile à naviguer pour les robots des moteurs de recherche et vos utilisateurs est l’objectif ultime (ou devrait être) de tout professionnel du référencement entreprenant.

Votre taxonomie d’URL peut faire la différence entre le succès et l’échec de votre site.

En créant une taxonomie hiérarchique qui inclut la relation sémantique complète entre vos entités thématiques, il est possible de continuer à alimenter Google avec les bons signaux tout en s’assurant que votre site n’est pas trop difficile à comprendre.

Examinons les exemples de taxonomie suivants pour clarifier davantage nos préférences taxonomiques :

Exemples de mauvaise taxonomie d’URL

Comme la plupart des pratiques de référencement, il existe de bonnes taxonomies d’URL et de mauvaises taxonomies d’URL. Les taxonomies d’URL terriblement mauvaises (les pires des mauvaises) incluent celles qui suivent :

  • https://example.com/2022/03/14/random-blog-name-loosely-related-to-topic/
  • https://example.com/2021/02/11/random-blog-name-loosely-related-to-topic-and-more-stuff-too/
  • https://example.com/2020/06/05/random-blog-name-loosely-related-to-topic-about-this-topic-with-more-comprehensive-information

Le problème avec ces taxonomies d’URL est qu’elles sont très complexes et pourraient entraîner une certaine dévaluation de votre site, car Google ne peut pas se soucier de comprendre la complexité de ces URL.

C’est pourquoi il est préférable de toujours utiliser une taxonomie simple, dans la mesure du possible, et de ne pas devenir trop complexe.

De plus, ces types de taxonomies ne regroupent pas tout correctement, ni ne regroupent vos articles de blog sous une seule section de site Web.

De plus, ils n’ont pas de contenu pertinent basé sur les URL qui sont affichées dans cette taxonomie particulière.

Exemples de bonne taxonomie d’URL

Une bonne taxonomie d’URL, cependant, crée une structure facile à comprendre, facile à explorer et que les utilisateurs peuvent facilement lire. Par exemple:

  • https://example.com/seo/differences-between-crawling-indexing/
  • https://example.com/link-building/advanced-guide-to-link-building/
  • https://example.com/content-writing/how-to-write-great-content/

De bonnes taxonomies d’URL (telles que celles ci-dessus) sont préférables car elles aident – encore une fois – à faciliter la recherche de votre contenu.

Ils aident également les utilisateurs car s’ils voient votre URL dans les résultats de recherche de Google, elle est plus courte et plus mémorable.

Ils aident les araignées car ils utilisent moins de puissance de traitement.

S’assurer que vous restez cohérent avec une bonne taxonomie d’URL permet de répondre à la fois aux utilisateurs et aux moteurs de recherche.

Créer la relation de votre contenu dans le silo

Lorsque vous vous concentrez sur la relation de votre contenu au sein d’un silo, vous souhaitez regrouper toutes vos pages connexes dans un silo organisé.

Cela aide à construire une meilleure base de taxonomie pour votre site.

L’organisation de votre contenu par taxonomie permet une découverte plus facile du contenu, surtout s’il est organisé dans le silo approprié.

Lorsque vous organisez votre contenu en fonction de la relation de ce contenu au sein de ce silo, vous fournissez à Google une meilleure compréhension de votre contenu.

Google déterminera alors que tout votre contenu regroupé dans ce silo doit être lié d’une manière ou d’une autre.

L’utilisation de cette structure hiérarchique pour organiser vos pages de contenu dans un silo offre également une plus grande capacité de découverte de contenu.

Créer des liens internes à travers les silos de contenu

N’oubliez pas de créer des liens internes à travers vos silos de contenu.

Les liens internes sont un outil puissant qui peut vous aider à réfléchir à la taxonomie des sites Web.

La création de liens internes entre différents silos de contenu permet à Google de mieux comprendre la relation entre les différents types de contenu.

Idéalement, vous souhaitez utiliser des liens avec le contenu contextuel approprié qui les entoure afin de pouvoir fournir la pertinence contextuelle essentielle de ce lien.

Cette pratique aidera à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherche lorsqu’il s’agit de les aider à en savoir plus sur les relations entre les sujets de votre site.

Rendez votre site évolutif avec les bonnes taxonomies

Créer les bonnes taxonomies de site est quelque chose qui aidera à pérenniser votre site.

Non seulement cela aidera à la pertinence d’actualité et à l’actualité, mais cela aidera également à garantir que les moteurs de recherche découvrent votre contenu de la manière correcte que vous souhaitez.

En outre, il aide à créer une autorité d’actualité.

Étant donné que votre site est organisé de cette manière, vous créez également une autorité thématique grâce aux liens et aux URL contextuellement pertinentes que vous créez.

S’assurer que vous créez les bonnes taxonomies renforce l’autorité de votre site sur le sujet.

Vous créez également une structure taxonomique organisée et hiérarchique que Google aime et fournissez une maison contextuelle pour l’ensemble de votre contenu.

Que comptez-vous faire avec la mise en œuvre de la taxonomie de votre prochain site ?

Davantage de ressources:

  • Un guide complet du volume de recherche de mots-clés pour le référencement
  • Balisage des pages et du contenu pour le référencement : un guide complet
  • 44 outils gratuits pour vous aider à trouver ce que les gens recherchent

Image en vedette : BestForBest/Shutterstock

Un guide complet du volume de recherche de mots-clés pour le référencement

0

Le volume de recherche de mots clés est l’une des mesures les plus fréquemment utilisées pour la recherche de mots clés, mais il est très mal compris.

Ce guide dissipera certaines des idées fausses sur le volume de recherche, fournira des moyens de l’utiliser correctement et détaillera plusieurs cas d’utilisation du référencement.

Qu’est-ce que le volume de recherche par mot-clé ?

Le volume de recherche de mots-clés est le nombre de recherches pour un mot-clé donné sur un certain moteur de recherche sur une période de temps spécifiée.

Comment le volume de recherche par mot-clé est-il utilisé ?

Dans l’optimisation de la recherche organique, l’utilisation principale du volume de recherche de mots clés est la recherche de mots clés pour découvrir les informations SEO utiles suivantes (qui sont développées dans la dernière section de ce guide) :

  • Le potentiel de génération de trafic d’un mot-clé.
  • Le niveau de difficulté concurrentiel d’un mot-clé.
  • Création d’estimations de trafic.
  • Déterminer la saisonnalité.

Comment le volume de recherche par mot-clé est-il déterminé ?

Il existe deux méthodes couramment utilisées pour déterminer le volume de recherche des mots-clés.

Planificateur de mots clés Google Ads

Le premier et le plus courant provient de ce que les moteurs de recherche tels que Google rapportent eux-mêmes. Google le signale dans son Keyword Planner.

Quelques points à noter à propos de cette ressource :

  • Il est destiné à la recherche de mots clés liés à Google Ads, de sorte que tous les mots clés ne sont pas signalés.
  • Vous devez disposer d’un compte Google Ads pour accéder à l’outil de planification des mots clés.
  • Les chiffres de volume dans Keyword Planner sont des estimations générales et sont souvent agrégés, combinant des chiffres pour des mots clés similaires. Ils sont également arrondis.
  • Les rapports de volume dans Keyword Planner ont un décalage dans le temps, ils ne sont donc pas utiles pour les mots clés plus récents ou à venir.

Par défaut, les rapports de l’outil de planification des mots clés volume de recherche moyen, la moyenne des 12 derniers mois de volume de recherche. Le chiffre rapporté est donc ne pas pour le mois le plus récent, mais correspond plutôt au volume total de l’année écoulée divisé par 12.

N’oubliez pas non plus que l’outil de planification des mots clés ne fait pas la distinction entre les types d’appareils ou les appareils mobiles et les ordinateurs de bureau. Les chiffres rapportés sont des estimations basées sur une agrégation de divers appareils et supports de recherche.

Google cache le volume de recherche pour un nombre croissant de mots-clés qui pourraient également se trouver dans des domaines socialement ou juridiquement sensibles, même si ces mots-clés peuvent toujours générer des annonces Google.

Et Google signale souvent un volume de recherche nul pour les mots-clés là où les outils basés sur les données de flux de clics montrent que le volume existe.

Cet exemple de Google Keyword Planner montre comment son agrégation de mots clés peut provoquer de fausses hypothèses :

Idées de mots clés dans Google Keyword Planner.

Il est très probable que beaucoup plus de personnes recherchent [HDMI] que pour son équivalent épelé, [High-Definition Multimedia Interface]. Pourtant, Keyword Planner les montre comme ayant le même volume de recherche.

Données de flux de clics

L’autre source pour les numéros de volume de recherche est les données de flux de clics. Il s’agit de données collectées auprès d’un échantillon d’utilisateurs réels, souvent au moyen d’une extension de navigateur que les utilisateurs installent volontairement.

Il est important de noter que les données de flux de clics sont toujours une estimation. Sa précision dépendra du nombre et du type d’utilisateurs interrogés, de la méthodologie d’interrogation et des mathématiques utilisées pour extrapoler l’estimation.

Les avantages des données de volume de recherche basées sur le flux de clics par rapport à Keyword Planner incluent :

  • Il n’est pas limité aux mots-clés qui diffusent des annonces sur Google ou aux mots-clés qui ne sont pas « censurés » par Google.
  • Il peut distinguer les variantes subtiles d’un mot-clé.
  • Il peut être plus en temps réel, fournir des données plus actuelles et inclure des mots clés plus récents et tendance.

Cependant, comme indiqué ci-dessus, vous devez garder à l’esprit que toute estimation de volume basée sur les données de flux de clics est aussi bonne que les sources de données et leurs méthodologies.

Quelle est la fiabilité des données de volume de recherche ?

Comme décrit dans la section précédente, toutes les données disponibles sur le volume de recherche sont basées sur des estimations et des extrapolations.

Il n’y a pas de données réelles sur le volume de recherche disponibles, et il est peu probable qu’il y en ait jamais.

Cela dit, même le volume de recherche estimé peut être utile. Il n’est pas nécessaire d’avoir des chiffres de volume de recherche exacts pour faire des comparaisons valides entre les mots-clés.

Si les estimations de volume sont tirées de la même source et en utilisant la même méthodologie, la distance relative entre deux mots clés et leur comparaison de tendance globale dans le temps doivent être suffisamment précises pour porter des jugements judicieux.

N’oubliez pas non plus que le volume de recherche est souvent saisonnier. il ne reste pas nécessairement constant.

Dois-je ignorer les mots-clés à faible volume pour le référencement ?

Réponse courte : Non !

Réponse plus longue : comme dans tout ce qui concerne le référencement, cela dépend.

Bien qu’il puisse sembler logique d’ignorer les recherches à faible volume sur la base de l’hypothèse qu’elles seront de faibles générateurs de trafic, cette supposition ne se confirme pas dans l’expérience du monde réel.

Tout d’abord, rappelez-vous que c’est un mythe que le volume de recherche et le trafic sont nécessairement corrélés.

Deuxièmement, les mots clés à faible volume peuvent être de précieux « acteurs d’équipe » dans les stratégies de contenu.

Mots-clés à faible volume et regroupement de sujets

Les groupes de sujets (parfois appelés « hubs de contenu » ou autres noms) se composent d’une page « pilier » ou « hub » généralement ciblée sur le « terme principal » principal, plus volumineux, pour un sujet important pour un site.

Il existe ensuite de nombreuses autres pages de contenu « rayon » ou « satellite » qui y sont liées et qui traitent de sous-thèmes plus finement ciblés du sujet principal.

Lorsqu’elle est exécutée de manière stratégique, l’approche par cluster de sujets peut apporter des résultats significatifs car elle signale aux moteurs de recherche que votre site fait autorité sur le sujet principal et que vous l’avez couvert de manière exhaustive.

Il est probable que des moteurs comme Google préfèrent envoyer les utilisateurs vers des sites capables de satisfaire davantage les besoins connexes de l’utilisateur, les choses qu’ils pourraient également vouloir savoir sur le sujet donné.

Les mots clés à faible volume, s’ils sont pertinents pour le sujet du pilier, peuvent être de bonnes sources d’idées de contenu pour le contenu parlé à construire autour de vos sujets principaux.

Les mots-clés à faible volume sont souvent aussi des mots-clés à plus longue traîne, ce qui signifie qu’ils se rapportent à une intention beaucoup plus spécifique du chercheur que les termes principaux.

Cela signifie que même si les pages optimisées pour un mot-clé à longue traîne ne sont pas en elles-mêmes d’énormes moteurs de trafic, elles peuvent :

  • Lorsqu’ils sont vus dans leur ensemble, ils génèrent un trafic important que le site n’aurait peut-être pas attiré autrement.
  • Générez plus de conversions car elles ciblent une intention d’utilisateur particulière, plutôt que de simples informations générales.

Mots-clés à faible volume et industries de niche

L’autre application où les mots-clés à faible volume deviennent des acteurs importants concerne les industries où il n’y a tout simplement pas beaucoup de volume de recherche à avoir, les industries ou les sujets dits «de niche».

Alors que dans le référencement, nous avons tendance à nous concentrer sur les grandes victoires et à les célébrer, les optimisations qui entraînent un trafic énorme, en réalité, de nombreuses entreprises dépendent et même prospèrent de la victoire avec un trafic plus faible mais très ciblé.

Cependant, étant donné que le planificateur de mots clés de Google a tendance à sous-déclarer ou même à exclure ou à « zéro » de nombreux mots clés à faible volume, il peut être nécessaire pour les professionnels du référencement dans les secteurs de niche de se tourner vers des outils de mots clés plus sophistiqués qui utilisent leurs propres sources et calculs pour le volume de recherche.

Les outils qui vous permettent de faire des recherches de mots-clés basées sur des catégories industrielles très granulaires sont particulièrement utiles pour cette application.

Bien sûr, une bonne recherche concurrentielle utilisant des sites établis dans votre créneau peut également aider à découvrir les mots clés précieux mais plus difficiles à trouver que vous voudrez peut-être cibler.

Google Trends est-il un outil de volume de recherche ?

Google Trends est un outil gratuit utile qui affiche la popularité relative d’un terme de recherche au fil du temps.

Cela peut ressembler à la même chose que « volume de recherche », mais il existe des différences subtiles mais significatives.

La mesure principale de Google Trends n’est pas le volume réel de recherches pour un sujet. Il s’agit d’un « score » normalisé sur une échelle de 0 à 100 représentant la fréquence de recherche relative d’un sujet par rapport à la proportion de toutes les recherches du sujet au fil du temps.

Même ainsi, les tendances peuvent toujours être un ajout précieux à votre recherche de mots clés car elles vous aident à comprendre la popularité de vos sujets et si vous pouvez vous attendre à surfer sur une vague montante pour un sujet donné.

Comment utiliser le volume de recherche pour le référencement

Maintenant que vous comprenez mieux ce qu’est le volume de recherche, comment il est déterminé et les diverses restrictions et limitations impliquées, passons à ses applications pratiques.

Voici les principales utilisations des données de volume de recherche pour le référencement.

1. Déterminer la valeur potentielle d’un mot-clé

Bien qu’il semble intuitif que plus un mot clé obtient de volume de recherche, plus il peut générer de trafic, en réalité, de nombreux autres facteurs affectent le potentiel de génération de trafic, notamment :

  • La pertinence du mot-clé pour votre site et votre public.
  • Le taux de clics réel sur les recherches.

Ce dernier peut être grandement affecté par les fonctionnalités de la page de recherche qui peuvent répondre à la requête d’un utilisateur sans qu’il clique sur un site.

Ainsi, le volume de recherche affiché pour un mot clé ne devrait être qu’un facteur à prendre en compte lors de l’évaluation des priorités pour le ciblage par mot clé.

2. Évaluer le niveau de difficulté relative d’un mot-clé

Généralement, plus le volume d’un mot-clé est élevé, plus il y a de concurrence dans les SERP.

Cela signifie (encore une fois, en général) qu’il faudra beaucoup plus d’efforts pour classer un mot-clé à volume plus élevé.

De nombreux outils de recherche de mots clés expriment cela en termes de score de difficulté des mots clés, le volume de recherche étant l’un des nombreux facteurs déterminant ce score.

En fait, un score de difficulté des mots clés bien construit peut être plus précieux que le volume de recherche seul, simplement parce qu’il tient compte de ces autres facteurs.

Il se peut qu’un mot-clé à volume élevé ait une difficulté relativement faible, mais lorsque cela se produit, vous devez creuser plus profondément pour savoir pourquoi.

Il se peut que vous soyez tombé sur une opportunité que vos concurrents n’ont pas encore découverte, mais cela peut également signifier que ce mot-clé ne créera tout simplement pas de trafic utile pour vous.

3. Création d’estimations de potentiel de trafic (peut-être)

J’ai délibérément utilisé le mot « créer » ci-dessus parce que c’est un mythe qu’un volume de recherche plus élevé est corrélé à un potentiel de trafic plus élevé.

Ce boîte Cela signifie que puisque bien sûr (toutes les autres conditions étant favorables), plus de personnes dans le pipeline de recherche signifie plus de personnes susceptibles de cliquer sur votre résultat.

Mais cette mise en garde « toutes les autres conditions » dans la phrase précédente n’est pas insignifiante.

Par exemple, il se peut que les quelques meilleurs résultats pour un mot clé à volume élevé soient si bons et si pertinents qu’ils engloutissent la plupart des clics. Même si vous êtes dans les dix premiers résultats, vous n’en tirerez peut-être pas grand-chose.

Une autre possibilité qui sape le potentiel de trafic d’une recherche populaire sont des fonctionnalités telles que les extraits en vedette. Ceux-ci pourraient satisfaire les besoins de nombreux chercheurs, entraînant une situation dite de zéro clic pour les résultats Web organiques sur la page.

Pour ces raisons, les outils de recherche de mots clés utilisent souvent des formules qui combinent le volume de recherche avec le taux de clics estimé, et parfois d’autres facteurs, pour déterminer le trafic potentiel d’un mot clé.

4. Déterminer la saisonnalité

Un outil qui montre la tendance mois par mois du volume de recherche de mots clés peut être votre meilleur guide pour savoir dans quelle mesure la période de l’année affecte l’intérêt pour votre mot clé.

N’oubliez pas que le nombre rapporté par Google Ads Keyword Planner est une moyenne sur 12 mois, il ne donne donc aucune indication de variations saisonnières.

Dans le cas d’un site de commerce électronique, ces connaissances peuvent être particulièrement précieuses pour savoir quand intensifier les efforts pour un produit ou une catégorie en particulier.

Par exemple, voici une tendance du volume de recherche sur 24 mois pour les « gros manteaux ».

Tendance du volume de recherche pour

Sans surprise, les recherches de manteaux épais commencent à grimper à l’automne et culminent en novembre.

Cependant, toutes les saisonnalités ne sont pas aussi intuitives, donc un outil qui le montre peut découvrir des informations cachées qui peuvent être utiles au-delà du référencement.

Conclusion : la valeur du volume de recherche dans le référencement

Le volume de recherche est sans aucun doute un indicateur clé pour une recherche de mots clés efficace.

Cependant, le chercheur doit être conscient des limites des mesures de volume de recherche ainsi que des moyens d’améliorer les informations fournies par les données de volume de recherche pour permettre des évaluations plus précises.

Si vous comprenez toutes ces nuances concernant le volume de recherche, cela deviendra une partie plus précieuse de votre propre processus de recherche et d’évaluation des mots clés.

Davantage de ressources:

  • Recherche de mots-clés SEO : 15 des plus grosses erreurs que vous DEVEZ éviter
  • 44 outils gratuits pour vous aider à trouver ce que les gens recherchent
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime

Image en vedette : smashingstocks/Shutterstock

Le guide complet du marketing de contenu par les commentaires

0

Pratiquement tous ceux qui créent du contenu veulent que quelqu’un le voie, le lise et, espérons-le, s’y engage. Le désir est si fort en fait que nous avons toute une industrie dédiée à la réalisation de cet objectif : le marketing de contenu.

Nous avons appris au fil du temps que ce n’est pas parce qu’un article est visible que les gens le lisent et s’y engagent réellement, ce qui est finalement notre véritable objectif.

Vous avez des likes, des partages, des visites et d’autres mesures pour vous aider à déterminer le succès de votre contenu, mais en fin de compte, ce sont les commentaires qui nous disent vraiment à quel point les gens sont engagés.

Lorsqu’une personne commente un article, un site ou un forum, elle entame une discussion sur un sujet spécifique, dans le but d’en discuter davantage ou d’en savoir plus à ce sujet. Ainsi, participer aux commentaires peut être un moyen très efficace de présenter à quelqu’un un contenu utile au moment où il est le plus susceptible de le consommer ou de s’y engager.

Je sais déjà ce que vous pensez… « Oh super, est-ce qu’il suggère vraiment que nous commentions le spam ? » Bien sûr que non! Comme toute tactique, l’utiliser de manière incorrecte entraînera peu ou pas de succès réel, et le plus souvent entraînera une sorte de pénalité. C’est également le cas avec la création de contenu, la création de liens, le référencement sur la page, etc.

Cela dit, il existe de nombreuses opportunités pour commercialiser efficacement votre contenu dans les commentaires, ce dont je veux parler ici.

Facebook, LinkedIn, Google+, etc.

La plupart des sites sociaux ont des mises à jour, où vous avez la possibilité de répondre à ces mises à jour avec des points de discussion et, le cas échéant, des liens vers du contenu connexe. J’aime généralement combiner ces deux angles, en fournissant une URL connexe et utile, mais en citant également les éléments qui, à mon avis, sont les plus importants pour la conversation existante.

Cela fournit les éléments importants nécessaires pour apporter de la valeur à la conversation sans obliger quiconque à visiter l’URL, mais permet à l’URL d’être là pour ceux qui veulent plus de contexte, qui sont également susceptibles d’être ceux que vous voulez vraiment lire le contenu de toute façon.

Je ne force jamais non plus une URL à s’adapter. L’objectif n’est pas de trouver un sujet vaguement lié, puis d’étendre votre participation dans le but de faire correspondre une URL, mais plutôt de trouver des conversations qui pourraient vraiment bénéficier de l’URL et des commentaires que vous ajouteriez.

Pointe: Vous pouvez effectuer des recherches Google, telles que ‘site: facebook.com sujet d’intérêt’ puis utilisez Outils de recherche > Dernières 24 heures pour identifier les opportunités récentes.

2015-11-13_22-45-55Pointe: Pour LinkedIn, vous pouvez également sélectionner le menu déroulant à côté de leur champ de recherche, puis sélectionner Messages. Entrez le sujet de votre choix, puis triez par messages récents, pour trouver des opportunités récentes autour de sujets d’intérêt.

2015-11-13_22-49-10Pointe: La recherche sur Google+ fera apparaître les « meilleurs articles » pour n’importe quel sujet recherché, avec une option pour trier également par « le plus récent ». De plus, cliquer sur Explorer et consulter les sujets tendance est un excellent moyen de trouver des publications tendance et tous ceux qui cliquent sur ces tendances ont la possibilité de voir vos ajouts à la discussion.

2015-11-13_22-54-52

Twitter

Twitter est légèrement différent, car ils n’ont pas vraiment de sections de commentaires, mais ils connectent les @réponses dans une sorte de fil, qui peut être consulté par toutes les personnes lisant les tweets.

Une chose que j’aime éviter sur Twitter est d’identifier les tweets via des #hashtags, bien que je sache que beaucoup de gens ne seront pas d’accord avec moi à ce sujet. J’ai l’impression que #hashtags est trop spammé, alors à la place, j’aime faire des listes de personnes qui font autorité sur des sujets autour desquels j’ai du contenu, de sorte que lorsque je vois des conversations relatives à des sujets sur lesquels j’ai quelque chose à apporter, c’est plus naturel et non associé à certains spams #hashtag bandwagon.

Astuce 1 : Essayez d’utiliser des outils comme Klout, ManageFlitter et autres pour identifier les personnes d’autorité dans votre domaine.

Astuce 2 : Recherchez les personnes qui ont des blogs, qui sont des blogueurs ou des journalistes.

Astuce 3 : Passez en revue la chronologie de chaque individu pour déterminer s’il a l’habitude de s’engager, d’aimer ou de retweeter.

Blogues

C’est toujours quelque chose avec lequel vous devez être très prudent, car les propriétaires de blogs et les autres lecteurs sont très sensibles aux personnes qui mettent des liens dans leurs commentaires, mais si c’est bien fait, j’ai vu cela conduire à des articles mis à jour qui font en fait référence au lien fourni dans les commentaires. .

Encore une fois, cela doit être mis en œuvre avec une extrême prudence et avec une barre de qualité très élevée, mais c’est très efficace quand cela correspond à l’article et à la discussion.

Pointe: Consultez Google News pour Top Stories, pour voir si quelque chose de tendance actuellement est lié à votre contenu.

Quora, Wiselike et autres sites de réponses

C’est probablement l’un des meilleurs endroits pour le marketing de contenu par le biais de commentaires, car les utilisateurs de ces sites recherchent spécifiquement des informations.

Il est toujours très important d’être sur le sujet et pertinent, car vous voulez vous assurer que les personnes à la recherche de réponses trouvent la réponse dans tout ce que vous fournissez.

Astuce 1 : Évitez d’ajouter des URL qui ne fournissent pas une réponse unique ou un point de discussion.

Astuce 2 : Configurez le suivi pour essayer de vous assurer que votre réponse ou votre contribution est fournie rapidement après que la question a été posée.

Astuce 3 : Partagez votre réponse socialement, car cela vous permet non seulement de partager davantage les informations que vous avez fournies, mais de nombreux sites de réponses trient en fonction de la popularité, il n’est donc jamais inutile d’obtenir des votes supplémentaires sur votre réponse.

Astuce 4 : Voici quelques conseils d’un grand utilisateur de Quora sur la façon d’avoir plus de succès.

Reddit

L’un des sites de médias sociaux les plus sous-estimés et les plus effrayants pour les spécialistes du marketing, Reddit offre de nombreuses opportunités de marketing de contenu dans les commentaires. En fait, il existe un certain nombre de Subreddits dédiés aux informations de crowdsourcing, tels que /r/findfashion/, /r/Thrifty/ et /r/frugalinteriordesign/.

AVERTISSEMENT : Reddit est totalement impitoyable, vous devez donc identifier les bons sous-reddits et la bonne façon de commenter lors de l’inclusion d’une URL.

Pointe: Utilisez des sites comme Redditmetrics.com pour identifier les meilleurs subreddits pour vos sujets.

2015-11-13_22-57-42Pointe: Lisez les règles pour vous assurer que rien n’interdit les URL dans les commentaires et examinez attentivement le subreddit, pour voir si la pratique est acceptée ou non.

Forums

La plupart des gens ont complètement oublié les forums, mais si jamais vous consultez votre portefeuille de liens de contenu, je suis sûr que vous en trouverez un certain nombre provenant de divers forums.

Les forums continuent de prospérer, mais ils exigent que vous deveniez membre de la communauté pour avoir vraiment une chance de commercialiser votre contenu en leur sein. Certains forums exigent même que vous ayez un certain nombre de messages avant de pouvoir même laisser des URL dans votre commentaire.

Pointe: Consultez thebiggestboards.com pour trouver les forums les plus grands et les plus populaires auxquels participer.

Pointe: Si vous êtes sur un forum de niche, essayez de créer un article ou deux qui plairaient à tous les membres de la communauté, puis liez-le dans votre pied de page au lieu de le lier dans les commentaires.

Pointe: Participez sur le forum pendant un certain temps avant d’essayer de laisser des URL dans les commentaires.

Rechercher

Quels que soient les sites sur lesquels vous décidez de vous concentrer, je suggérerais FORTEMENT de faire un effort pour vous établir sur ce site et de rechercher les formes d’engagement de discussion les plus acceptées et les plus courantes.

Ne pas comprendre l’étiquette de discussion du site et avoir un profil incomplet et peu actif vous donnera l’air douteux lors de votre participation.

Soyez intelligent

Il y a une ligne fine entre le marketing et le spam. Souvent, les gens qui n’ont pas l’intention de spammer le font, simplement en ne prenant pas le temps de comprendre les différences subtiles, ou pas si subtiles.

Si vous ne savez pas ce que vous faites, je vous suggère fortement d’éviter les tactiques détaillées ci-dessus, car elles sont destinées aux personnes qui ont de l’expérience en marketing.

Tes pensées?

J’aimerais entendre vos réflexions sur le marketing de contenu par le biais de commentaires en général, ainsi que sur tout autre site, outil ou tactique que j’ai manqué ci-dessus.

Crédits image

Image en vedette : Image de Paulo Bobita

Dans les images post capture d’écran par l’auteur

Vérification de la taille de votre page pour le référencement : un guide complet

0

Les vitesses Internet d’aujourd’hui sont hors de ce monde. Selon Statista, la vitesse moyenne de téléchargement du haut débit fixe est de 105,15 Mbps et celle du mobile de 55,95 Mbps.

Même ainsi, le gonflement du code, les problèmes et d’autres problèmes peuvent entraîner des tailles de page qui deviennent un point critique pour le référencement.

Vous ne croiriez pas les types de tailles de page que j’ai rencontrées dans les audits SEO, la plus grande étant de 100 Mo (je ne plaisante pas).

Il existe un certain nombre d’étapes que vous pouvez suivre pour réduire la taille de votre page, mais vous devez d’abord déterminer la taille de votre page.

Nous devons également examiner Core Web Vitals et la manière dont la page correspond aux métriques de Google.

Dans ce guide, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour comprendre et vérifier la taille de votre page, puis l’optimiser.

Règles générales de pouce pour la taille de la page

Idéalement, vous souhaitez conserver la taille de votre page HTML DOM à environ 100 Ko ou moins, selon votre créneau.

Les pages pourraient être plus grandes dans certaines niches ; dans le commerce électronique, par exemple, il n’est pas rare de voir des pages d’environ 150 kb à 200 kb, en fonction du nombre d’images de produits sur la page.

Vous ne voulez pas devenir trop gros, car vous commencez alors à avoir un impact négatif sur l’expérience utilisateur et vous risquez de manquer des opportunités d’améliorer votre classement avec de bons scores Core Web Vitals.

Mais réduire la taille de la page sans tenir compte de l’expérience utilisateur pourrait faire en sorte que votre page ne soit pas aussi utile que celle de vos concurrents. L’équilibre est la clé.

Si vous recherchez des outils pour vérifier la taille des pages HTML, l’outil suivant de SEO Site Checkup est un bon outil.

Problèmes affectant la taille de votre page

CSS et JavaScript

Lorsque vous incluez le CSS et le JS par défaut, vous voulez vous assurer que vous optimisez également ce code pour le chargement de la page. Cela signifie s’assurer que ces fichiers sont tous minifiés de manière appropriée et s’assurer que vous n’incluez pas de gonflement massif du code.

« Code gonflement » signifie qu’un code inutile augmente considérablement la taille de la page, ce qui a un impact sur la vitesse de votre page.

Il existe différentes façons d’accomplir la même chose. Vous voulez éviter ceux qui causent des problèmes par le surcodage du côté CSS et JS.

Outre un état d’esprit de codage optimisé, les fichiers CSS et JS ont besoin du processus de minification. Le processus de minification supprime les espaces supplémentaires et autres artefacts de code aléatoires qui n’ont pas besoin d’être là.

Il est important de noter que la minification ne changera pas votre codage réel – juste les artefacts de codage. Votre esprit et vos efforts de développement seront toujours nécessaires pour atteindre l’optimisation ultime du code CSS et JS côté serveur.

DOM HTML

Une grande taille d’arborescence DOM est une cause importante de problèmes de vitesse de page et peut la ralentir considérablement.

Cela a un impact sur des éléments tels que l’efficacité du réseau, les performances de chargement, les performances de la mémoire et les performances d’exécution, qui peuvent tous avoir un impact significatif sur la charge globale de votre page et l’expérience utilisateur de Core Web Vitals.

Votre processus de développement doit inclure une sorte d’allocation de ressources pour l’optimisation de la taille de votre arborescence DOM.

Images

Les grandes images peuvent avoir un impact négatif sur la taille de votre page, surtout si elles interfèrent avec la satisfaction de l’utilisateur.

Si un utilisateur doit attendre 5 minutes pour charger une image de 15 Mo, vous l’avez déjà perdu.

C’est pourquoi il est important de prendre en compte la taille physique des pixels ainsi que les dimensions de l’image lorsque vous travaillez sur la compression de vos images.

Outils pour vérifier la taille de votre page

Il existe un certain nombre d’outils pour vérifier la taille de votre page. Deux que j’aime sont :

  • Aperçu de la vitesse des pages Google.
  • Screaming Frog SEO Araignée.

Aperçu de la vitesse des pages de Google

Page Speed ​​Insights de Google est un outil essentiel pour identifier les problèmes de taille de page qui peuvent ralentir le chargement.

De plus, cela vous aidera à cocher les éléments de la liste de contrôle des Core Web Vitals de Google pour la taille de la page.

Outil Google Page Speed ​​​​Insights.

Screaming Frog SEO Araignée

Vous pouvez également vérifier la taille de votre page en utilisant Screaming Frog SEO Spider pour effectuer une exploration de votre site.

Une fois votre crawl terminé, suivez ces étapes pour vérifier la taille de votre page :

1. Cliquez sur le menu déroulant dans le coin supérieur gauche.

2. Sélectionnez HTML. Cela n’affichera que les pages HTML qui ont été explorées sur votre site.

Étape 1 pour vérifier la taille de la page sur Screaming Frog SEO Spider.

3. Ensuite, faites défiler vers la droite jusqu’à ce que vous voyiez les numéros de taille de page, comme indiqué ci-dessous.

Étape 2 pour vérifier la taille de la page sur Screaming Frog SEO Spider.

C’est ainsi que vous pouvez vérifier la taille de votre page avec Screaming Frog SEO Spider.

Pourquoi la vérification de la taille de votre page est-elle si importante ?

La taille de la page est une considération clé dans le référencement, car elle peut avoir un impact significatif sur la vitesse globale de votre page, affectant à la fois les classements de recherche et les performances.

Vitesses de chargement des pages

Selon Google Search Central :

« L’accélération des sites Web est importante, non seulement pour les propriétaires de sites, mais pour tous les internautes. Les sites plus rapides créent des utilisateurs heureux et nous avons vu dans nos études internes que lorsqu’un site répond lentement, les visiteurs y passent moins de temps.

Mais les sites plus rapides n’améliorent pas seulement l’expérience utilisateur ; des données récentes montrent que l’amélioration de la vitesse du site réduit également les coûts d’exploitation.

Comme nous, nos utilisateurs accordent beaucoup d’importance à la vitesse. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre en compte la vitesse du site dans nos classements de recherche. Nous utilisons une variété de sources pour déterminer la vitesse d’un site par rapport à d’autres sites.

Près de 70 % des consommateurs admettent que la vitesse des pages a un impact sur leur volonté d’acheter auprès d’un détaillant en ligne, et la moitié ont déclaré qu’ils seraient prêts à abandonner l’animation et la vidéo pour des temps de chargement plus rapides.

Et selon Google, lorsque le temps de chargement d’une page passe d’une seconde à 10 secondes, la probabilité qu’un visiteur du site mobile rebondisse augmente de 123 %.

Comme vous pouvez le constater, l’accélération de votre page est importante, non seulement pour l’expérience utilisateur, mais également pour votre classement dans les moteurs de recherche.

Cela peut aider à réduire les coûts d’hébergement Web

En fonction de votre fournisseur d’hébergement Internet et de ses plans d’hébergement, vous pouvez finir par économiser sur les coûts d’hébergement avec des tailles de fichiers de page plus petites.

Une taille de page plus petite se traduit par une bande passante (transfert de fichiers) moins utilisée, ce qui peut réduire les coûts d’hébergement, en particulier sur les grands sites.

Meilleures pratiques pour optimiser la taille de la page

Faites attention aux meilleures pratiques suivantes pour la meilleure optimisation possible de la taille des pages sur votre site Web :

Optimisez ces images

Pour créer les images les meilleures et les plus optimisées, vous devez vous assurer que vous cochez les éléments suivants de votre liste de contrôle :

  • Taille de pixel physique.
  • Taille globale de l’image.
  • Maintien de la qualité des images.

La taille physique des pixels fait référence à la densité de pixels de l’image. Peu importe si votre image est réduite de 1600 x 1600 à 500 x 500 si la densité de pixels de l’image reste la même.

Vous obtiendrez toujours des images d’une taille de fichier de 1 Mo si c’est avec cela que vous avez commencé.

Afin d’assurer une optimisation appropriée qui tient compte de ces deux facteurs, assurez-vous de profiter de la compression d’image sans perte avec des outils comme Adobe Photoshop ou des versions payantes d’outils comme Smush Pro.

Actuellement, Adobe Photoshop est la référence en matière de compression d’images.

Cela vous aidera à cibler les trois facteurs et à ce que vos images soient toujours claires à la fin du processus de compression.

Vous devez également envisager des formats d’image plus rapides et meilleurs que leurs prédécesseurs, tels que WebP sur png.

Il existe plusieurs services que vous pouvez utiliser pour l’optimisation des images, notamment ShortPixel.com et TinyPNG.com.

Si vous utilisez WordPress, plusieurs plugins sont très utiles pour cette tâche. L’un est l’optimiseur d’image Shortpixel et l’autre est le plugin Tiny Compress Images.

N’utilisez pas de polices personnalisées inutilement

Nous y avons tous été. Nous avons tous été victimes de « I-Want-That-Font-itis » !

Il y a de fortes chances qu’il existe une autre police Web sécurisée qui corresponde assez facilement à ce que vous souhaitez utiliser.

Si ce n’est pas le cas, il est important de considérer que toute police supplémentaire que vous ajoutez à partir d’une ressource tierce prendra plus de temps à télécharger. C’est juste la nature de la bête.

L’utilisation de polices sécurisées pour le Web comme Arial, Verdana ou Helvetica est un excellent choix, et vous éliminez la possibilité de problèmes liés à la police personnalisée que vous avez choisie.

Il est également plus multiplateforme et convivial pour tous les navigateurs, ce qui signifie que votre site s’affichera sur autant de navigateurs et d’appareils que possible sans avoir l’air foutu.

Minifiez votre code HTML et CSS

Le processus de minification de vos fichiers HTML et CSS peut apporter des dividendes importants lorsqu’il s’agit de réduire la taille de votre page.

Lorsque vous réduisez votre code HTML et CSS, vous vous débarrassez des espaces indésirables et inutiles dans le code, et vous réduisez ainsi la taille du fichier de la page.

Il est logique de poursuivre un processus de minification pour toutes vos pages, surtout si vous savez que vos pages sont toutes gonflées de code inutile.

Il existe un certain nombre d’outils que vous pouvez utiliser pour réduire vos fichiers HTML et CSS, notamment :

  • Plugin JavaScript Minifier de Toptal.com
  • WP Super Minifier
  • Optimiser automatiquement le plugin WordPress

Si vous recherchez une optimisation en un clic pour vos tâches de minification WordPress, Cloudflare propose également cette fonctionnalité si vous souhaitez passer à leur service CDN (Content Delivery Network).

L’outil sur Minifier.org est également très utile à cette fin.

Éviter le gonflement des plug-ins

L’ajout de plugins n’est pas aussi anodin qu’il y paraît. Si vous ajoutez 5, 10 ou 15 plugins à la fois, vous voudrez peut-être réduire considérablement cette pratique.

Le simple fait d’ajouter des plugins à un site WordPress aura des effets négatifs sur la taille de votre page, ainsi que des effets négatifs sur les utilisateurs susceptibles de visiter la page (ils peuvent en conséquence subir des baisses importantes des performances du site).

Veillez à limiter vos plugins uniquement à ceux qui sont nécessaires et ajoutez les bonnes fonctionnalités nécessaires à votre page.

Vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation où l’ajout de plugins en grand nombre entraîne l’enlisement de votre page avec des problèmes de vitesse de page.

L’optimisation de la taille de votre page est la première étape parmi tant d’autres

La taille de votre page peut faire ou défaire les performances de votre site Web.

Ne commettez pas l’erreur de surcharger vos utilisateurs avec des polices inutiles, des images trop grandes et des plug-ins inutiles.

Toutes ces pratiques peuvent ralentir le chargement des pages, ce qui frustrera vos utilisateurs et pourrait les amener à abandonner votre page.

Ce n’est qu’une première étape parmi tant d’autres lorsqu’il s’agit d’un processus d’optimisation technique solide qui fonctionne. Lisez SEO technique avancé : un guide complet pour en savoir plus.

Davantage de ressources:

  • Google SEO 101 : Optimisation de la vitesse des pages
  • À quelle vitesse une page doit-elle se charger pour une expérience optimale ?
  • Core Web Vitals : un guide complet

Image en vedette : Sammby/Shutterstock

Un guide complet du service client sur les réseaux sociaux

0

Les médias sociaux ont été créés avec l’idée de dialogue à l’esprit, il n’est donc pas surprenant que de plus en plus d’utilisateurs les choisissent comme principal canal de communication avec les marques.

Selon une étude réalisée par JD Power, 67 % des consommateurs ont utilisé le site de médias sociaux d’une entreprise pour le service ; par conséquent, avoir une stratégie de support client social n’est pas seulement une question de préférence, c’est un must.

Les entreprises qui réussissent rencontrent leurs clients là où ils se trouvent, et il y a de fortes chances qu’ils soient sur les réseaux sociaux, essayant de contacter votre entreprise.

Néanmoins, le service client des médias sociaux est souvent négligé et négligé.

De nombreuses entreprises laissent le traitement des plaintes sur les médias sociaux aux gestionnaires de médias sociaux, ce qui peut conduire à jeter un client dans le cycle infernal « Je vais vous passer à notre service client ».

Il n’y a rien de mauvais en soi à laisser votre équipe de médias sociaux gérer le service client sur les réseaux sociaux, mais ils auront besoin d’une formation pour pouvoir gérer correctement les problèmes de service client.

La mise en garde importante qui distingue le support client social est qu’il ne s’agit jamais que de cela.

Cela se passe souvent aux yeux du public, par conséquent, votre stratégie de service client social affecte plus que jamais votre image de marque.

En ce sens, le service client social vous offre la possibilité de créer une communauté et d’accroître la notoriété de votre marque. Et ce serait une erreur de passer à côté !

Lorsque l’ancienne star du football et le héros du documentaire « Gleason », Steve Gleason, ont dénoncé Southwest Airlines sur le manque de formation pour traiter avec les personnes handicapées, ils ont immédiatement réagi. Les partisans de Gleason ont pris note de leur réponse.

Le processus de mise en place des canaux de soutien social comprend deux étapes : la préparation et le flux de travail lui-même.

Dans cet article, nous passerons en revue toutes les étapes de la construction d’une stratégie de service client social à partir de zéro et répondrons aux questions fréquemment posées sur le support client social.

Étape 1 : Analyser l’expérience passée

Toute bonne stratégie commence par la recherche. L’analyse de votre activité actuelle de service client peut vous aider à identifier les points faibles, les «heures de pointe» et les demandes et attentes de vos clients.

De plus, votre équipe de médias sociaux peut également vous donner des informations précieuses : avez-vous déjà établi des canaux de communication avec votre public qui sont utilisés pour les problèmes de support (DM Instagram, Twitter) ?

Existe-t-il un besoin pour une communauté de médias sociaux distincte dédiée au service client ? Seules les personnes qui gèrent les médias sociaux pour votre marque peuvent répondre à ces questions et à d’autres.

Étape 2 : Déterminer le canal et l’équipe

Décidez si vous souhaitez impliquer une personne de votre équipe de support client ou un responsable des médias sociaux.

La réponse dépendra du processus de formation : sera-t-il plus facile et plus rapide de former votre gestionnaire de médias sociaux pour gérer les problèmes de service client ou vice versa ?

Les entreprises au niveau de l’entreprise ont généralement une équipe de support social désignée qui travaille souvent à partir d’une poignée de médias sociaux distincte : par exemple, @SpotifyCares ou l’assistance Apple.

Cependant, pour une petite entreprise, ce n’est peut-être pas la stratégie qui a du sens.

À moins que vous ne receviez constamment un afflux de requêtes de clients sur les réseaux sociaux, je ne recommande pas de configurer des profils distincts pour le service client. Plusieurs profils peuvent être source de confusion pour les clients ; De plus, l’utilisation de votre profil principal pour interagir avec les clients contribue à accroître la notoriété de la marque.

Une excellente alternative serait de créer un lieu permettant à une communauté d’interagir avec une marque et entre elles (par exemple, un groupe Facebook ou LinkedIn) et de la consulter régulièrement.

Groupe Facebook

Étape 3 : créer des lignes directrices

Une fois que vous avez l’équipe et les informations en place, il est temps de créer des directives de service client (c’est-à-dire les règles qui guideront votre ou vos spécialistes du support client social).

Voici quelques-unes des questions auxquelles vous voudrez peut-être répondre :

  • Quel est votre temps de réponse souhaité ?
  • Quel ton de voix devez-vous prendre ?
  • Qu’est-ce qu’une crise des réseaux sociaux et quand faut-il alerter les managers ?
  • Allez-vous répondre aux commentaires positifs et comment (aimer, commenter, reposter) ?

Vous pouvez même aller plus loin et créer un modèle avec des réponses aux questions courantes – ou les emprunter à votre équipe de support client. Assurez-vous simplement que le ton de la réponse est cohérent avec votre image de marque.

Fashion Nova a adopté un mode de communication ludique et informel.

Étape 4 : Choisissez ce qu’il faut automatiser

Il peut être assez difficile de rester au fait de toutes les demandes sociales et d’y répondre en temps voulu. C’est pourquoi de nombreux représentants du support social utilisent des outils et des bots.

L’automatisation peut résoudre deux problèmes majeurs :

Assurez-vous de répondre à chaque mention

Les critiques négatives et les problèmes de service client peuvent être dispersés sur tous les réseaux sociaux, de Twitter à divers sous-reddits.

Parfois, ils ne sont pas dirigés vers votre marque, mais même lorsqu’ils le sont, les gens peuvent mal orthographier votre identifiant de réseau social ou simplement oublier de vous taguer.

Même si ce client a essayé de taguer Tesco, ils ont mal orthographié le nom de la marque, donc Tesco n’a jamais vu son tweet.

En fait, les recherches montrent que seulement 3 % des mentions de marque utilisent réellement un identifiant Twitter, optant plutôt pour le nom de l’entreprise ou du produit.

Surveiller votre nom de marque et inclure les fautes d’orthographe peut vous aider. Vous pouvez utiliser Tweetdeck et Google Alerts ou un outil d’écoute sociale comme Mention, Hootsuite ou Awario (divulgation : je travaille chez Awario).

Ces outils organiseront toutes les mentions de votre marque sur plusieurs réseaux sociaux dans un flux facile à naviguer, afin que vous puissiez vous en occuper un par un.

Répondre rapidement aux mentions

Selon le rapport de Conversocial « L’état des soins numériques en 2018 », un tiers des clients s’attendent à ce que les marques répondent en moins de 30 minutes.

Salesforce a également signalé que 80 % des consommateurs estimaient qu’une réponse instantanée à leurs requêtes avait une influence modérée à majeure sur leur fidélité à la marque.

Évidemment, il n’est pas possible pour un humain de rester vigilant 24h/24 et 7j/7. Vous pouvez utiliser un outil d’écoute sociale pour obtenir des mentions de plusieurs plates-formes dans un seul flux en temps réel, mais il y a toujours des week-ends et des heures après le travail.

Heureusement, il existe des robots qui n’ont pas besoin de dormir et qui peuvent travailler tout le temps !

Facebook propose déjà des réponses automatisées lorsque vous n’êtes pas au bureau : ils informent vos clients lorsque vous serez de retour en ligne.

De plus, vous pouvez automatiser n’importe quelle partie de votre communication – commentaires Facebook, mentions Facebook, mentions Twitter, DM sur Twitter et Instagram – à l’aide de bots.

Il existe de nombreuses façons d’automatiser votre communication : optez pour un outil d’intégration comme IFTTT ou Zapier, choisissez un outil spécialisé dans une plate-forme ou créez votre propre bot.

Cependant, n’automatisez pas au-delà de ce qui est absolument nécessaire : les clients ne sont pas toujours ravis de recevoir un message d’un robot.

Étape 5 : Analyser les plaintes

Cette étape est parfois omise dans les stratégies de service social des marques, alors qu’elle est extrêmement importante. Comprendre d’où vient l’insatisfaction client vous permet d’améliorer votre produit.

Par exemple, Samsung utilise l’écoute sociale non seulement pour assister directement ses clients, mais aussi pour surveiller tous les lancements de nouveaux produits afin d’identifier les points faibles.

« Lorsque nous avons lancé le S8 pour la première fois, on m’a demandé lors d’une réunion si la teinte rouge sur l’écran était une » chose « . J’ai tapé « Teinte rouge Samsung » [on Crimson Hexagon’s platform] et confirmé que oui, et nous avons rapidement pu déployer une mise à jour logicielle qui s’en est débarrassée. déclare Amy Vetter, Senior European Digital Insights Manager chez Samsung.

Support client social : Foire aux questions

Dois-je répondre à TOUTES les mentions ?

Cela dépend de votre marque ! Si vous travaillez pour une grande entreprise, répondre à chaque mention de votre marque est un objectif irréaliste.

Cependant, si vous êtes une petite marque, répondre même aux mentions positives peut augmenter votre visibilité et contribuer au développement de la communauté.

Le client n’avait pas de demande d’assistance, mais HelloFresh a quand même répondu.

En outre, les clients qui reçoivent des réponses de marques sur Twitter sont prêts à dépenser jusqu’à 20 % plus et sont 30 % plus susceptibles de recommander la marque.

Voici le flux de travail standard pour répondre aux clients :

  • Répondre aux DM.
  • Répondez aux mentions négatives (en supposant que vous utilisiez un outil d’écoute sociale pour analyser les sentiments).
  • Répondre aux demandes de renseignements sur l’entreprise/le produit.
  • Répondre aux autres mentions (compliments, présentation du produit, etc.).
  • Vérifiez la plateforme communautaire (un groupe Facebook/LinkedIn ou un subreddit).
  • Répéter.

Quand dois-je demander aux clients de me MP/DM ?

Toutes les conversations sur les réseaux sociaux ne doivent pas nécessairement être publiques : de nombreuses interactions avec le service client se produisent dans les messages privés des comptes de réseaux sociaux d’une marque.

Cependant, il est toujours préférable de minimiser l’agitation pour votre client, donc changer de canal de communication devrait être à la fois nécessaire et facile.

Le pivotement vers les messages privés fonctionne mieux lorsque vous avez besoin des informations personnelles du client (e-mail, numéro de commande) ou d’une explication détaillée du problème qu’il rencontre pour l’aider.

Assurez-vous d’informer publiquement un client après lui avoir envoyé un message privé. Cela montrera également à toute autre personne qui tombe sur la conversation que vous n’avez pas simplement ignoré la demande. Un simple « nous vous avons envoyé un message avec plus de détails, veuillez vérifier » fera l’affaire.

Notez que vous devez faire tout votre possible pour éviter de changer complètement la plate-forme : c’est un support social après tout, vous devriez donc pouvoir aider votre client sur les réseaux sociaux.

Lorsque les clients utilisent les médias sociaux pour se plaindre, c’est souvent parce qu’une entreprise n’a déjà pas réussi à les aider via les canaux de service client conventionnels, donc les rediriger vers le courrier électronique ne fera que les agacer encore plus.

Dois-je me présenter ?

Personne n’aime parler à une marque anonyme ou à un compte Twitter.

Selon le rapport de Salesforce, 69 % des personnes interrogées ont souligné l’importance d’un service client personnalisé, et comment pouvez-vous être personnel sans vous présenter ?

Certes, répondre à chaque message et mentionner que vous recevez avec « Salut, je suis Jared! » pourrait devenir un peu ennuyeux. Une bonne tactique consiste à ajouter vos initiales ou un prénom à la fin d’un message.

Dois-je faire un suivi ?

Cela peut sembler une question redondante, mais je voulais vous rappeler une fois de plus : faites toujours un suivi si le problème n’est pas complètement résolu.

Lorsque vous ne pouvez pas aider un client immédiatement, la meilleure pratique consiste à fixer un délai pour le suivi des mises à jour, en fonction de l’urgence du problème.

C’est aussi une bonne idée de faire un suivi si un client n’a pas répondu initialement : certaines marques passeront à autre chose après avoir envoyé une réponse. Cependant, dans le flux rapide des médias sociaux, il est assez facile de manquer une notification, il est donc préférable de leur envoyer un nouveau message.

Un guide complet du service client sur les réseaux sociaux

Conclusion

Les médias sociaux sont devenus l’une des plateformes les plus populaires pour le service client, que cela vous plaise ou non.

Pour rendre vos clients heureux et obtenir des bonus supplémentaires de sensibilisation à la marque, vous devez répondre rapidement à toutes les mentions et messages que vous recevez d’une manière conforme à votre image de marque.

Davantage de ressources:

  • Les 9 principaux avantages des médias sociaux pour votre entreprise
  • Pourquoi le marketing des médias sociaux est crucial pour votre entreprise locale
  • Les 5 principales raisons pour lesquelles vous avez besoin d’un gestionnaire de médias sociaux

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, mars 2019

YouTube cessera d’afficher le nombre complet d’abonnés

0

YouTube n’affichera plus publiquement le nombre complet d’abonnés pour les chaînes comptant plus de 1 000 abonnés.

À partir d’août 2019, YouTube commencera à afficher le nombre abrégé d’abonnés partout où les numéros d’une chaîne sont affichés.

Cette modification affectera également les tiers utilisant les services API de YouTube.

Les créateurs pourront toujours accéder à leur nombre exact d’abonnés dans YouTube Studio.

À quoi cela ressemblera-t-il ?

Le nombre exact d’abonnés sera affiché pour les chaînes comptant moins de 1 000 abonnés.

Pour les chaînes comptant plus de 1 000 abonnés, YouTube abrégera les numéros d’abonnés publics selon une échelle mobile.

Voici ce que cela signifie :

  • 4 227 abonnés seront affichés comme « 4,2k » jusqu’à ce que la chaîne atteigne 4 300.
  • 133 017 abonnés seront affichés comme « 133K » jusqu’à ce que la chaîne atteigne 134 000.
  • 51 389 232 abonnés seront affichés comme « 51M » jusqu’à ce que la chaîne atteigne 52 000 000.

YouTube note que des détails plus spécifiques seront partagés directement avec les créateurs avant août.

La société n’a pas mentionné la raison de ce changement, mais quiconque suit les événements récents sur YouTube pourrait probablement faire une estimation précise.

Sans entrer trop dans les détails, je dirai que la communauté YouTube a développé une obsession alarmante avec le nombre d’abonnés des autres chaînes.

À tel point que lorsque deux YouTubers s’affrontent, les utilisateurs configurent des flux en direct montrant le nombre d’abonnés des autres utilisateurs en hausse ou en baisse.

Ce qui est peut-être encore plus alarmant, c’est que ces flux attirent des milliers de téléspectateurs simultanés.

En ne mettant pas à la disposition du public le nombre total d’abonnés, YouTube essaie probablement de mettre fin à cette obsession avant qu’elle ne devienne encore plus problématique.

Le nombre abrégé d’abonnés rendra les chaînes en direct susmentionnées presque redondantes en août.

Comment bloguer en tant qu’invité : un guide complet pour une publication réussie en tant qu’invité

0

Les blogs invités recèlent une tonne de potentiel et peuvent être un outil très précieux dans votre arsenal de marketing de contenu.

Les blogs invités peuvent être une voie majeure vers le succès, la renommée et la réputation en ligne.

En choisissant la bonne plateforme, vous pouvez faire passer votre nom et votre entreprise au niveau supérieur.

Mark Traphagen l’a dit le mieux dans un commentaire sur un fil Inbound.org, où il mentionne comment son partenaire Eric Enge de Stone Temple Consulting a construit une réputation en ligne entière en écrivant « des articles d’invités faisant autorité pour des blogs hautement fiables ». C’est ce qui a permis à Stone Temple de gagner en popularité et en clientèle.

Les avantages des blogs invités sont énorme, si vous le faites correctement. Vous n’avez qu’à saisir l’occasion.

Examinons de plus près les blogs invités et analysons ce qu’il faut pour réussir.

Les blogs invités sont une question de qualité, pas de quantité

À l’époque, les publications d’invités auraient pu signifier gifler votre nom sur un article écrit rapidement et le publier quelque part sur le Web.

Cela a conduit les blogs invités à prendre un énorme coup de réputation. En fait, Matt Cutts de Google a essentiellement déclaré que quiconque utilisait la publication d’invités comme tactique de référencement le faisait mal. Bien que cela soit un peu vrai, il se concentrait sur ceux qui utilisaient le mantra de la quantité plutôt que de la qualité.

Aujourd’hui, les blogs invités sont tout au sujet qualité, pas seulement quantité.

Vous devez écrire quelque chose de viral, d’inspirant et montrer vos connaissances sur le site de quelqu’un d’autre.

La plupart des sites n’acceptent plus seulement les messages d’invités de n’importe qui. Vous devez pitcher votre idée et vous pitcher. S’ils ne sont pas intéressés par ce que vous avez à offrir, ils vous excluront.

Et, vous pouvez garantir que les sites plus grands qui offrent plus de visibilité ne s’approcheront pas à moins de 10 pieds de votre blog s’il contient des erreurs grammaticales ou ressemble à un article filé volé sur le Web.

Qualité est la clé du succès dans les blogs invités : sinon, vous tomberez dans le groupe décrit par Cutts.

Comment créer un blog invité pour le succès de la marque

Les blogs invités sont extrêmement puissants.

J’ai utilisé les blogs invités pour aider mon entreprise à gagner une grande partie de notre trafic organique. Nous ne payons pas pour les publicités ou ne payons pas pour que nos classements soient sponsorisés. Au lieu de cela, nous fournissons un contenu de qualité sur notre site et via d’autres sites pour renforcer notre autorité dans l’industrie.

Notre entreprise de 5 ans surclasse ses principaux concurrents de 5% en moyenne, et nous avons déjà grimpé à plus de 4 100 classements de mots clés avec Google.

Nous n’avons pas dépensé un centime pour y parvenir. (Juste du temps, du sang, de la sueur et des larmes.)

Sur d’autres sites, en ce moment, j’ai en moyenne 10 à 12 publications d’invités par mois. Je ne me concentre pas sur la quantité lorsque je poste en tant qu’invité. Au lieu de cela, je me concentre sur des articles bien écrits sur des sites Web de grande valeur (par exemple, Search Engine Journal, Huffington Post, Content Marketing Institute, SiteProNews, Business.com) qui aident à établir l’autorité.

Le seul but de faire cela est d’obtenir une exposition pour mon entreprise.

De juste une article de blog sur SiteProNews, j’ai gagné un client de 5 000 $.

Voici la partie la plus folle : l’entonnoir de vente était incroyablement court – seulement cinq jours après nous avoir contactés via notre formulaire de contact.

cycle de vie du contenu

Les blogs invités fonctionnent. Il n’y a aucun doute là-dessus.

Et il peut rapporter 10x, 20x ou 100x sur votre investissement initial.

Maintenant que vous voyez la puissance potentielle que vous pouvez exploiter dans les blogs invités, nous devons discuter de la manière de bloguer correctement.

Trouver et approcher les bonnes plateformes de blogs invités

Réalité : Vous ne pouvez pas simplement créer un message et l’envoyer à n’importe quel site.

Au lieu de cela, vous devez savoir comment amplifier votre marque et assurez-vous que ces sites Web vous permettront de présenter et de publier à l’avenir.

1. Recherchez les opportunités de blogs invités les plus pertinentes

Bien que vous souhaitiez bloguer et faire connaître votre nom, vous souhaitez également associer votre marque au bon site Web.

Rechercher un blog :

  • Dans un créneau similaire.
  • Avec un public susceptible d’être intéressé par votre produit/service.
  • Propriétaire ou éditeur très actif sur les réseaux sociaux.
  • Cela a engagé des lecteurs à long terme.
  • Avec une haute autorité de domaine.
  • C’est considéré comme un chef de file de l’industrie.

Vous ne voulez pas être associé à des sites Web de mauvaise qualité. Cela ne fera rien pour aider votre marque ou votre référencement.

Je recommande également de chercher pour voir ce que font les leaders de l’industrie. Par exemple, vous pouvez faire une recherche rapide sur Google pour « messages d’invités par Julia McCoy » pour voir où je poste.

Cela vous montrera où les influenceurs de votre créneau publient. Cela vous aidera à savoir où viser vos objectifs de publication d’invités et à qui présenter ensuite.

Un dernier point : le bios est indispensable.

Jamais, déjà approchez un site de blog invité – peu importe à quel point ils ont l’air cool – s’ils n’ont pas de biographies publiées sur les articles de l’auteur.

Vous voulez une biographie claire, avec une photo dans la tête et un lien vers votre site.

Cela ne vaut pas la peine de mettre votre contenu sur un site qui n’attribue pas clairement, et tout de suite.

Si le site n’affiche pas clairement le crédit de l’auteur sur chaque article, ou si l’auteur est simplement intitulé « Invité », courez.

2. Comment rédiger le pitch parfait et où l’envoyer

Ne vous contentez pas d’envoyer un e-mail générique avec votre idée de titre. Pour vous faire remarquer (et être publié), vous devez élaborer le pitch parfait.

La première chose à faire est de revoir le contenu et les blogs du site Web. Considérez les messages d’invités qu’ils ont publiés dans le passé pour voir ce qu’ils acceptent généralement. Passez également en revue leurs articles les plus importants ou les plus populaires.

Si le contenu de ce site ne correspond pas à votre client en ligne idéal, ce n’est pas le site sur lequel vous devriez publier en premier lieu.

Il s’agit ici des bonnes plates-formes. Vous en voulez un avec un large public, bien sûr, mais aussi avec des lecteurs qui correspondent à vos données démographiques cibles.

Considérez le blog comme une personne, pas comme un site Web

Oui, vous essayez de publier sur un site Web, mais vous essayez également de vous connecter avec une personne.

Au lieu de considérer un site comme un blog ou une opportunité commerciale, considérez-le comme un professionnel avec lequel vous devez vous connecter à un niveau personnel.

Il y a une vraie personne derrière ce site Web (parfois 20 personnes réelles ou plus). Vous souhaitez établir une relation professionnelle avec l’un d’eux afin de pouvoir commencer à collaborer, à travailler ensemble et à envoyer des propositions à cette entreprise qui seront acceptées à l’avenir. Lorsqu’ils vous voient comme une personne réelle, ils sont plus susceptibles de vous accepter.

Pour moi, tout a commencé par trouver de vraies personnes avec qui me connecter; pas une entreprise ou un site. Cette approche est ce qui a lancé ma chronique sur le Huffington Post. J’ai trouvé l’e-mail direct d’Ariana Huffington, je l’ai présentée et j’ai été présentée en 24 heures à son éditeur de blog avec une connexion au site !

Prenez contact avec un vrai éditeur, pas un formulaire de contact

Comme indiqué dans mon étude de cas, vous devez établir une relation avec la bonne personne. Bien que vous puissiez remplir des formulaires de contact sans fin, vous n’obtiendrez pas beaucoup de traction de cette façon.

Au lieu de cela, vous devez trouver un être humain à contacter et à faire la promotion d’un poste d’invité. Cela signifie l’éditeur ou le gestionnaire de contenu d’un site. Avec certains sites, il peut s’agir du propriétaire du blog.

Comment trouver une vraie personne ?

Simple. Des médias sociaux!

Les médias sociaux sont un outil puissant pour trouver de vraies personnes pour votre message d’invité. Vous pouvez les suivre sur Twitter ou Facebook. Le simple fait de faire une recherche sur Facebook pourrait révéler qui est l’éditeur du « Site X ».

De plus, Google est votre ami ici.

Utilisez Google pour rechercher l’éditeur d’un blog particulier à l’aide de mots clés ciblés tels que « gestion de l’éditeur de blog », « gestionnaire de contenu » et « éditeur de contenu ». Une fois que vous avez obtenu des noms, contactez-les directement.

Si Google et les médias sociaux ne fonctionnent pas, vous pouvez également rechercher un lien de contact ou une page À propos de nous pour trouver le nom de l’éditeur. Parfois, il y a un bouton « contactez-moi » directement sur la page de cet éditeur. Même s’il n’y en a pas, vous avez au moins un nom pour pouvoir retourner sur les réseaux sociaux et voir comment les contacter directement.

Conclusion : sautez le formulaire de contact à tout prix.

Une fois que vous savez ce qu’ils acceptent et publient généralement, vous pouvez commencer à proposer des idées et à préparer votre argumentaire.

Conseils pour réussir votre pitch

  • Connaître le type de public. Par exemple, s’il s’agit d’un site Web destiné aux consommateurs, votre article de blog devra être quelque chose qu’un consommateur voudra lire.
  • Connaître le type de contenu qu’ils acceptent. Il peut s’agir de messages de liste, de conseils, d’études de cas, etc.
  • Voyez qui est déjà invité à bloguer sur le site Web. Recherchez ensuite leurs sites Web.
  • Lisez les consignes avant d’envoyer votre argumentaire. Ignorer les directives publiées sur leur site entraînera une « suppression » automatique de votre e-mail.
  • Ne soyez pas générique avec votre approche. Soyez pertinent, amusant et conversationnel avec la personne que vous approchez – soyez vous-même !
  • Parlez de vous, de votre blog et de votre produit à l’entreprise. Donnez-leur un aperçu, afin qu’ils sachent avec qui ils travaillent.

Rédaction de blogs invités gagnants

Félicitations. Vous avez écrit un pitch, et il a été accepté.

Vous n’êtes pas encore tiré d’affaire.

Vient maintenant la partie la plus difficile : rédiger votre article invité.

C’est ici qu’il faut briller. Vous avez créé une idée et l’avez présentée au site, mais vous devez livrer ce que vous avez promis.

Voici mes conseils internes pour créer ce message qui tue.

1. Allez en profondeur – Plus besoin de gratter la surface

Il est maintenant temps de montrer votre autorité et d’être quelque chose de grand. Vous n’allez pas faire cela avec un article de blog général ici.

Au lieu de cela, vous devez présenter votre contenu le plus approfondi et le plus utile. C’est le truc qui est digne d’être viral !

Vous avez besoin de quelque chose qui enseigne vraiment au public du blog invité et approfondit le sujet. Vous êtes l’expert hébergé sur le site de quelqu’un ici, vous devez donc être exceptionnel et prouver votre valeur.

Par exemple, si vous écrivez pour Business Insider, vous ne voulez pas être un causeur. Au lieu de cela, vous devez adapter votre voix (et votre contenu) au lecteur moyen de Business Insider. Nous parlons de professionnels de l’entreprise.

Ils veulent quelque chose de technophile, de statistique et de robustesse. Vous devez avoir l’air professionnel, éviter les clichés et l’argot, et ressembler presque à une présentation. Vous pouvez toujours ajouter votre personnalité, mais vous devez respecter l’éducation et les attentes du lecteur du site Web.

Maintenant, si vous écriviez pour The Huffington Post, le monde est votre huître en matière de créativité. Bien sûr, vous pouvez être plus conversationnel, vous pouvez ajouter quelques phrases mignonnes, mais vous devez toujours fournir quelque chose de approfondi et de valable pour leurs lecteurs.

Conseils pour obtenir plus de grain dans votre travail

  • Recherchez des statistiques pour étayer vos affirmations. Assurez-vous qu’ils disposent d’une autorité de domaine élevée et que vous publiez des statistiques à partir de la source, et non quelqu’un qui discute de cette source.
  • Ne présumez pas que le lecteur est un novice. Si vous écrivez pour un site Web plus avancé, leurs lecteurs connaissent déjà l’essentiel des bases. Creusez au-delà de ceux-ci et entrez dans les moindres détails dont ils ont envie.
  • Ayez une idée, puis décortiquez-la davantage. Il n’y a pas de sujet qui ne puisse être choisi encore plus loin. Regardez ce que je fais ici au sujet de la publication d’invités ! Vous pensiez que c’était un sujet simple ?

2. Concentrez-vous sur les messages de style liste

Une publication de liste peut aider à rendre votre contenu plus facile à digérer.

Même pour un site Web avancé, les gens n’ont pas le temps de parcourir des paragraphes de contenu. Lorsque vous décomposez ce que vous essayez de dire sous forme de liste, cela devient plus facile.

Tout blog peut être transformé en un article de style liste. Saisissez simplement votre sujet, puis réfléchissez à la façon dont vous pouvez le diviser.

Vous n’avez pas besoin d’être générique avec « X Tips » ou « 5 Facts ». Il existe de nombreuses façons de styliser une publication de liste pour réussir :

  • Créer un angle qui reste fidèle au sujet.
  • Être unique et prendre des risques – sortez des sentiers battus.
  • Ajoutez des opportunités de lien vers des ressources plus approfondies.
  • Expliquez chaque liste avec des exemples pertinents.
  • Numéro après avoir généré tous vos points.
  • Injectez des seaux de catégorie lorsque vous avez une liste plus longue (comme je l’ai fait ici).
  • Gardez vos listes numérotées dans un ordre logique.

3. Choisissez un titre que les gens rechercheraient

Vous voulez un titre qui générera du trafic vers le site Web pour lequel vous bloguez en tant qu’invité. Donc, vous voulez quelque chose d’attrayant et d’amusant.

Je recommande d’utiliser les analyseurs de titres CoSchedule et Advanced Marketing Institute pour vous assurer que vous créez quelque chose qui frappe au niveau émotionnel et intellectuel d’un client.

4. Dirigez les lecteurs vers un résultat, pas vers une page d’accueil

Lorsque vous créez un article invité pour un site Web, vous disposez d’un espace dans votre biographie pour créer un lien. Les lecteurs peuvent ensuite cliquer sur ce lien et visiter la page.

Bien que vous puissiez être tenté d’utiliser votre page d’accueil, vous souhaitez peut-être des abonnés par e-mail ou vous souhaitez que les gens consultent votre boutique en ligne. Envisagez d’utiliser votre lien pour diriger les gens vers ces pages, plutôt que vers votre page d’accueil.

Après tout, vous travaillez sur cette publication d’invité pour faire connaître votre nom, votre marque, votre entreprise ou votre produit, n’est-ce pas ?

Alors, dirigez vos lecteurs vers ce vers quoi vous essayez de les attirer afin de maximiser le retour sur votre investissement en temps.

5. Répondez aux commentaires sur votre blog

Ne vous contentez pas d’écrire un blog invité et de l’oublier ensuite.

Vous devez vérifier périodiquement. S’il y a des commentaires sur ce blog invité, assurez-vous d’y répondre.

Soyez actif dans la communauté sur ce site invité. Interagissez avec les gens et continuez à les aider longtemps après qu’ils aient lu votre message.

En restant actif, vous augmenterez plus probablement le taux de conversion de votre publication d’invité que si vous vous contentiez de publier et de vous envoler.

Conclusion

Il est maintenant temps d’établir votre autorité et d’exploiter le potentiel majeur des blogs invités.

Suivez ces leçons et ces meilleures pratiques et commencez à travailler sur votre propre plan de publication d’invités pour réussir.

Rappelles toi:

  • Choisissez des sites de haute autorité.
  • Sois toujours toi-même.
  • Créez la personnalité de votre marque à travers votre travail.
  • Soyez sincère lorsque vous faites votre présentation.

En apportant aux blogs invités quelque chose d’unique et de mémorable, vous pourriez être invité à nouveau à publier à l’avenir et voir un retour et des revenus énormes de vos blogs invités.


Crédit image en vedette : DepositPhotos.com

Crédit infographique en médaillon Express Writers

Balisage des pages et du contenu pour le référencement : un guide complet

0

Le balisage est-il important pour le référencement ? De nombreux professionnels du référencement répondront par une tentative : « Cela dépend ».

Ne vous méprenez pas – mal fait, le balisage peut en fait avoir des effets contre-productifs sur vos efforts de référencement.

Dans cet article, nous explorerons des exemples des nombreuses façons dont les pages de balises peuvent être bénéfiques pour le référencement. Nous explorerons également les considérations techniques de référencement et l’automatisation.

Nous explorerons des exemples de marquage pour le référencement et comment il n’est pas uniquement utilisé pour l’optimisation de la recherche. Le marquage présente également des avantages en matière de personnalisation, de publicité, d’automatisation, d’analyse et d’expérience utilisateur.

Qu’est-ce que le marquage ?

Une étiquette est un mot-clé ou un terme attribué à une information pour aider à décrire de quoi il s’agit et faciliter sa localisation.

Le marquage n’est pas une innovation Internet révolutionnaire, mais un concept important du Web moderne.

Au début du Web 2.0, lorsque les signets sociaux, le partage d’images et les sites de médias sociaux ont explosé sur la scène, le marquage est devenu important.

De plus en plus de personnes ont commencé à télécharger de grandes quantités d’informations sur Internet. Une solution était nécessaire pour le garder organisé.

Les gens pourraient simplement créer des « tags » pour catégoriser leur contenu à l’aide de mots-clés. En conséquence, les bases de données pourraient être rapidement recherchées pour le contenu à l’aide de ces balises.

Prenons l’exemple des hashtags de Twitter, où le marquage utilise un symbole « dièse », ce qui facilite la catégorisation rapide du contenu à découvrir par de nouveaux publics.

Quels sont les bons exemples de marquage pour le référencement ?

Certains professionnels du référencement affirment que le balisage peut être bon pour l’expérience utilisateur mais mauvais pour le référencement.

Il est important de souligner que certains des sites Web les plus visités sur Internet utilisent le balisage. Prenez le bloc de balises « Discover » de Tiktok sur leur page d’accueil, par exemple.

marquage sur tiktok exemple capture d'écran

Les épingles de Pinterest sont un autre exemple. Les utilisateurs de Pinterest peuvent catégoriser leurs épingles avec des hashtags dans la description.

Les épingles Pinterest se classent pour 340 000 mots-clés sur Google.ie seul, sans parler de l’ensemble de l’empreinte internationale des mots-clés pour leurs pages de balises générées par les utilisateurs.

balises épingles pinterest

Et bien qu’ils soient appelés épingles, ce sont des URL uniques avec du contenu. Aux yeux des moteurs de recherche, ils sont traités de la même manière.

de Google Jean Muller l’a confirmé en expliquant qu’il n’y a pas de différence entre les pages de catégories et les pages de balises. Les deux sont « … une autre page que nous pourrions indexer ou que nous pourrions utiliser pour trouver des liens vers vos articles ».

Y a-t-il une différence entre le marquage et les sujets ?

Twitter est probablement le meilleur exemple pour expliquer qu’il existe une différence entre le marquage et les sujets.

Twitter a présenté ses « sujets » dans 2019 comme un autre moyen d’aider les gens à découvrir le contenu.

En termes simples, les sujets sont des groupes de balises associées.

Prenons l’exemple du hashtag « Friends ».

sujets connexes marquage seo

Quand on pense à Friends, on pense à la série télévisée. Et comme indiqué ci-dessous, c’est exactement ainsi que Twitter l’a regroupé.

sujets recommandés balises twitter

Twitter a également regroupé les sitcoms sous le thème général du divertissement.

Et comme indiqué ci-dessous avec le sélecteur de sujets de Twitter, ceux-ci peuvent être hautement personnalisés dans le bloc Pour vous.

personnalisation du sélecteur de sujet twitter

La principale différence entre le balisage et les sujets est que le balisage attribue un terme à une information.

Cependant, les sujets organisent ces termes dans leur famille associée, directement ou indirectement.

Qu’en est-il des sujets et sous-sujets ?

Les sujets peuvent également avoir des sous-sujets.

Les sous-rubriques sont une méthode étendue d’organisation d’ensembles de balises.

Prenons l’exemple de la page d’accueil de LinkedIn.

sous-thèmes de la page d'accueil de LinkedIn

Nous pouvons voir dans l’image ci-dessus, il y a un sujet Arts et divertissements.

Et en tant que sous-thème de divertissement, nous voyons également la télévision et la radio :

sous-thème tv et radio

Considérez l’optimisation du balisage de contenu comme la tactique de référencement d’optimisation de catégorie et de sous-catégorie généralement discutée dans le référencement du commerce électronique.

S’en tenir au créneau du divertissement pour expliquer davantage ce concept, le balisage de genre Netflix est l’un des meilleurs exemples sur Internet.

Nous utiliserons la terminologie SEO familière du commerce électronique pour expliquer leur genre de films mis en place pour le référencement.

Les films sont la catégorie principale, les films pour enfants sont une sous-catégorie de films. Pardonnez le jeu de mots, mais c’est une relation de catégorie parent-enfant.

Qu’ils soient définis comme des catégories, des hubs de contenu, des genres, des épingles ou des hashtags, ce sont toujours des formes de marquage.

Et bien fait, le balisage peut aider au référencement.

Quels sont les avantages du balisage pour le référencement ?

L’avantage du balisage pour le référencement est la visibilité sur les moteurs de recherche. Mais le balisage n’est pas seulement pour le référencement.

Il peut aider à alimenter la personnalisation, fournir des informations publicitaires et guider un niveau plus granulaire d’informations analytiques.

Visibilité des moteurs de recherche

En utilisant l’exemple de genre Netflix et en le passant par un outil de visibilité des mots clés populaire, nous pouvons voir que le marquage est bénéfique pour la visibilité de leurs mots clés sur Google.

Pages de balises &  Balisage de contenu pour le référencement : un guide complet

Leur étiquetage de genre, comme indiqué ci-dessus, leur permet de se classer sur Google dans le top 3 pour leurs génériques tels que les films, les comédies et les thrillers psychologiques.

Conversion

Lorsque nous pensons au référencement axé sur les produits, le classement des pages de balises de genre Netflix sur la recherche est une grande notoriété pour leurs produits.

Mais générer des conversions pour leurs produits à partir de la recherche est encore mieux.

Sur chacune des pages de balises de genre de Netflix, il y a un appel à l’action comme indiqué ci-dessous.

pages de balises de genre d'appel à l'action netflix

Lors de la conception de pages de détails de balises ou même d’une infrastructure de balisage pour un site Web, il n’est pas nécessaire qu’elles soient simplement une autre page pour que Google puisse les indexer et les classer.

Ils peuvent également être un excellent moyen d’inciter davantage de clients à rechercher votre produit.

Personnalisation

Le marquage peut alimenter la personnalisation. YouTube en est un excellent exemple.

Vous trouverez ci-dessous les balises de YouTube sous la barre de recherche de leur page d’accueil, personnalisées en fonction des recherches de l’utilisateur et de l’historique vidéo.

personnalisation des tags sur youtube

Google Discover est un autre excellent exemple de marquage pour la personnalisation des flux.

Google Discover utilise la couche thématique pour comprendre les relations entre les personnes, les lieux et les objets, ainsi que les faits les concernant.

« La couche thématique est construite en analysant tout le contenu qui existe sur le Web pour un sujet donné et développe des centaines et des milliers de sous-thèmes.

Pour ces sous-thèmes, nous pouvons identifier les articles et les vidéos les plus pertinents, ceux qui se sont révélés toujours d’actualité et continuellement utiles, ainsi que du nouveau contenu sur le sujet.

Nous examinons ensuite les modèles pour comprendre comment ces sous-thèmes sont liés les uns aux autres, afin que nous puissions faire apparaître plus intelligemment le type de contenu que vous voudrez peut-être explorer ensuite.

Publicité

Le balisage peut être utile pour les systèmes de publicité contextuelle pour afficher des publicités liées à ce sujet.

Cela peut également aider sous la forme de « balises cachées », dans lesquelles le système ne montrerait pas d’annonces à un utilisateur sur un sujet sensible.

Analytique

Le balisage peut également être utile pour comprendre les modèles au sein d’un ensemble de données. Prenons l’exemple du balisage des articles d’actualité. Les outils d’analyse d’audience tels que Chartbeat, Parse.ly ou News Consumer Insights de Google peuvent vous montrer les articles les plus attrayants.

Mais alors quoi? Qu’avons-nous appris ?

Des questions telles que « Que devrions-nous faire de plus ? et « De quoi devrions-nous faire moins? » peut être mieux répondu en donnant aux articles un meilleur ADN.

Par exemple, le balisage des types d’articles par lectures longues ou mises à jour d’actualités par sujet ou sous-sujet peut aider à fournir des informations plus approfondies sur les performances du contenu.

Cela peut améliorer l’intelligence de vos données d’analyse pour des décisions commerciales et éditoriales plus intelligentes.

Référencement des éditeurs et balisage

Les éditeurs possèdent certaines des plus grandes bibliothèques de contenu sur Internet. Le contenu de certains éditeurs remonte aussi loin que 1851 en ligne.

plan du site du NYT

Optimisation de l’architecture du site Web

Le défi avec la plupart des éditeurs est que chaque jour, une grande quantité de contenu est publiée.

Et généralement, la plupart des éditeurs de nouvelles ne sont pas configurés pour gérer cette quantité de contenu avec leur taxonomie standard composée d’une page d’accueil et de catégories de contenu.

Prenez Independent.ie, un éditeur d’informations national irlandais avec lequel je travaille.

Vous trouverez ci-dessous un graphique à secteurs comparant le nombre total de pages explorées (254 439) au nombre total de pages valides disponibles à ce moment-là dans l’article Sitemaps XML du site Web (1 494 453).

vue d'ensemble de l'architecture du site

Comme visualisé ci-dessus, le contenu orphelin était un gros problème. Et comme les pages orphelines ne reçoivent pas beaucoup d’attention de la part de Googlebot, la correction de l’architecture du site Web a été l’un des premiers problèmes techniques de référencement à résoudre.

Un moyen rapide de résoudre ces problèmes consiste à mettre en œuvre des plans de site HTML ou autrement connus dans ce créneau sous le nom d’archives de contenu.

Ces archives de contenu aident à aplatir l’architecture de liens internes des pages plus profondes, en particulier sur ces grands sites Web.

plan du site html indépendant.ie

Dans l’exemple de Independent.ie illustré ci-dessus et détaillé ci-dessous, en 3 clics, un utilisateur et un moteur de recherche peuvent découvrir 20 ans de contenu depuis la racine.

Exemple:

Racine /

Cliquez 1 – /html-sitemap-article-index/ (aperçu des archives d’articles)

Cliquez 2 – https://www.independent.ie/html-sitemap-article-index/2000-01/ (archives d’articles par année et mois)

Cliquez 3 – https://www.independent.ie/html-sitemap-article-index/2000-01/1/ (archives d’articles par année, mois et jour de publication)

Longévité des mots clés

Pour la plupart des éditeurs, la majorité de leur trafic de recherche proviendra à la fois des meilleures histoires et des listes organiques régulières.

Lorsqu’un sujet est digne d’intérêt, Google avec son algorithme Query Deserves Freshness (QDF) déclenchera le carrousel des meilleures histoires et affichera les nouvelles les plus récentes sur un sujet dans ses résultats organiques.

Les requêtes dignes d’intérêt incluent :

  • Demandes récurrentes d’événements d’actualité (par exemple, élections, événements sportifs, émissions de télévision, conférences, etc.).
  • Demandes d’informations actuelles sur des personnes, des lieux ou des objets.

Cependant, après coup, lorsque cette requête n’est plus à la mode, les SERP de Google renvoient principalement des résultats informatifs pour ces requêtes.

C’est à ce moment que les pages de balises pour les sites d’actualités peuvent très bien se classer après coup et améliorer la longévité des mots clés.

Exemple : Kate Middleton.

Kate Middelton numéro 1 sur Google

Et en novembre 2021, alors que le mot-clé Kate Middleton sur Google compte environ 318 000 recherches moyennes par mois rien qu’au Royaume-Uni, la page de balises d’Hellomagazine se classe au premier rang.

Le balisage fonctionne-t-il vraiment pour le référencement des éditeurs ?

Independent.ie a récemment mis en œuvre le balisage dans le cadre d’une expérience de référencement et, presque du jour au lendemain, a amélioré le nombre total d’impressions de recherche pour ses pages de présentation des balises.

étude de cas de marquage indépendante sur le référencement

Ci-dessus, l’augmentation de zéro à 16 000 clics passifs supplémentaires à partir de la recherche d’un ensemble très minimal de pages de balises configurées sous la page de présentation des balises.

Cannibalisation des mots-clés

La motivation de l’expérience d’un point de vue commercial était évidemment les pages vues supplémentaires à partir de la recherche.

Cependant, d’un point de vue technique du référencement, la cannibalisation des mots clés figurait sur la liste des priorités.

Pour lutter contre la cannibalisation des mots clés, la stratégie consiste à regrouper les URL concurrentes en une URL unique pour ce sujet, généralement à l’aide de clusters de sujets. Cependant, cette stratégie peut être problématique pour les sites d’information.

Les mots-clés dans le titre d’un article d’actualité sont l’un des facteurs de classement les plus importants pour Google Actualités et les principales actualités.

Dans la production éditoriale, en particulier sur un grand site d’actualités, il peut y avoir plusieurs articles publiés sur un sujet singulier un jour donné.

Cela peut amener plusieurs histoires à se concurrencer; pas visiblement le jour, car la fraîcheur joue un grand rôle dans les positions de classement des meilleures histoires. Mais le problème ici pour les éditeurs est après coup.

Lorsque les actualités sur un sujet ne sont plus « tendances », Google a tendance à faire basculer le SERP du classement des pages de détail des articles d’actualité au classement des pages de détail des balises de l’éditeur.

Lorsque les éditeurs ont configuré des pages de balises pour le référencement, ces pages peuvent agir comme des groupes de sujets.

Et comme démontré ci-dessus avec l’exemple de Kate Middleton, au lieu de plusieurs articles en concurrence les uns contre les autres, l’article le plus ancien étant généralement rétrogradé dans SERPS, les pages de balises peuvent aider les éditeurs à classer les sujets dans les listes organiques.

Remise en circulation des articles

Pour de nombreux éditeurs d’actualités, la page d’accueil est la vitrine des dernières nouvelles, des dernières nouvelles et des meilleures nouvelles du jour. Cependant, les éditeurs considèrent rarement les pages de détail des articles comme la vitrine principale.

C’est dommage, car la plupart des éditeurs tirent un pourcentage important de leur trafic de la recherche et des réseaux sociaux. Pour ces canaux, les pages de détail des articles sont ce que le lecteur consomme comme premier point de contact avec la marque.

Le balisage peut aider à informer les widgets de recirculation d’articles pour aider à la fois à transmettre l’équité des liens internes dans d’autres articles connexes ou publiés, et à réduire le taux de rebond en donnant au lecteur la possibilité d’en savoir plus sur un sujet lorsqu’il provient de ces canaux.

Exemple de page de détail de l’article Katie Taylor de Independent.ie :

en savoir plus sur l'exemple de widget de référence d'article de katie taylor

En fait, pour Independent.ie, le principal avantage en termes de trafic ne provenait pas uniquement de la recherche. Le balisage a amélioré le trafic de recirculation des articles.

tagging chartbeat image interne article recirculation

Autorité thématique

Comment Google détermine-t-il qui fait autorité sur un sujet ?

Dans un récent webinaire SEO pour les éditeurs, Danny Sullivan a répondu à cette question :

« Si votre site a un historique de publication de contenu faisant autorité pour un sujet, nous pouvons vous considérer comme une autorité dans ce domaine. »

Google utilise-t-il des pages de balises pour déterminer si vous devez vous classer parmi les meilleurs articles pour un sujet ?

Peut-être pas. Cependant, nous savons que Google utilise des liens comme un signal d’autorité.

Et en utilisant l’exemple de Kate Middleton ci-dessus de Hello Magazine, en regardant le texte d’ancrage de cette page, il y a 118 domaines référents pointant vers des liens de texte d’ancrage de mot-clé correspondant exactement à cette page.

Texte d'ancrage de Kate Middelton dans le magazine Hello

Cela peut se produire lorsqu’un paragraphe est copié dans un éditeur de contenu WYSIWYG en mode visuel par opposition au mode texte, le lien vers la page de présentation des balises est également copié.

liaison télégraphique

Dans cette optique, le balisage peut également s’avérer être un aimant de liens automatisé pour les éditeurs.

Qui ne voudrait pas d’un tel levier dans sa stratégie SEO off-page ?

Quel est le problème avec le balisage et le référencement ?

Le plus gros problème avec le balisage et le référencement est le problème du budget de crawl.

Par exemple, si nous examinons la documentation de Google sur le budget de crawl pour les grands sites Web, le premier conseil fourni par Google est de « consolider le contenu dupliqué ».

Comment le contenu en double se produit-il dans le balisage ?

Un contenu en double peut se produire avec des pages de balises pour les fautes d’orthographe, c’est-à-dire « Google » au lieu de Google, provoquant deux pages de balises en double.

exemple.com/tag/google/
example.com/tag/googlle/

L’autre exemple courant se produit avec des synonymes, c’est-à-dire : Joe Biden, Biden, président américain Joe Biden, président américain Joseph Robinette Biden Jr., 46e président américain.

Les pages suivantes seraient créées :

example.com/tag/joe-biden/
exemple.com/tag/biden/
example.com/tag/us-president-joe-biden/
example.com/tag/us-president-joseph-robinette-biden-jr/
example.com/tag/us-president-46/

Tous ces synonymes sont valables en eux-mêmes mais peuvent provoquer une spirale de balises en double.

Et pour chaque balise, chaque synonyme possible a été créé et laissé à l’interprétation de l’utilisateur quant au nom de la balise.

Sur les grands sites Web, cela pourrait entraîner des problèmes de budget d’exploration et de cannibalisation des mots clés.

Le contenu léger est également un problème avec le balisage

Parfois, les balises peuvent être créées par un utilisateur, où il n’y a qu’un seul résultat.

page de balise d'image labicidesantelmo

Cependant, si la concurrence est suffisamment faible, comme c’est le cas avec ce mot inventé, ces pages à résultat unique seront toujours indexées et classées.

Il n’y a peut-être rien de trop inquiétant à craindre.

Cependant, si le budget de crawl est un problème et que les articles les plus importants ne sont pas indexés assez rapidement car Google passe trop de temps sur des pages minces et de faible valeur, alors c’est quelque chose à auditer.

Meilleures pratiques SEO techniques pour le balisage

Il y a peu de différence entre les meilleures pratiques SEO techniques de balisage et ce qui est normalement considéré comme la meilleure pratique.

Structure des URL

« La recherche Google ne différencie pas spécifiquement et ne traite pas différemment les pages de catégories ou les pages de filtres ou les pages de recherche ou les pages de balises d’autres pages. « 

Techniquement, chacune des structures d’URL suivantes peut fonctionner pour les pages de balises, en supposant qu’il n’existe qu’une seule variante d’URL pour une balise :

example.com/tag/{nom-tag}
example.com/category/{tag-name}
example.com/search/{tage-name}
example.com/{tag-name}

Automatisation des liens internes

Les liens internes peuvent être automatisés avec des pages de balises. Pour ce faire, le système doit automatiquement créer un lien vers la page de présentation des balises lorsque la première mention de ce mot est utilisée dans la copie.

Voir l’extrait suivant d’un article du Guardian sur Liverpool pour référence.

Il établit systématiquement un lien vers sa page de présentation des balises de Liverpool lors de la première mention, mais pas à chaque mention du mot.

gardien liverpool lien interne

Avoir chaque mention du mot lié comme on le voit dans l’extrait suivant d’un article sur le football fantastique est exagéré, à mon avis.

lien interne steelers

L’autre élément important ici en termes de liens internes est de tirer parti des sitemaps HTML thématiques.

plan du site des rubriques

Exemples:

  1. https://www.theguardian.com/index/subjects/a.
  2. https://flipboard.com/sitemap/topics.
  3. https://hbr.org/topics.
  4. https://www.webmd.com/a-to-z-guides/health-topics.
  5. https://www.artofmanliness.com/all-topics/.

Ces plans de site fourniront un lien supplémentaire vers chaque sujet créé sur le site Web, ce qui contribuera à réduire la possibilité que les pages de balises deviennent orphelines.

Pour l’évolutivité, l’utilisation d’une méthode d’organisation des pages alphanumériques comme indiqué avec tous les exemples ci-dessus peut aider à réduire la dépendance à la pagination.

Les plans de site HTML peuvent également être utilisés dans un site Web pour améliorer l’architecture de liens internes.

Prenez l’organisation de balises du Guardian pour son contenu lié aux différentes équipes et ligues de football, https://www.theguardian.com/football/teams, par exemple.

équipes de première ligue html

Les sitemaps HTML pour les balises n’ont pas besoin d’être présentés comme une liste ennuyeuse de liens.

https://www.wellandgood.com/all-topics/ est un excellent exemple d’utilisation d’images pour le rendre plus attrayant pour l’utilisateur final.

Vous pouvez même essayer de connecter des pages de section avec des sujets, comme nous pouvons le voir avec https://www.sciencenews.org/topics.

bon exemple d'utilisation de pages de balises renvoyant vers des pages de catégorie pour le référencement

Et https://www.parents.com/parenting/.

liens internes parentales

L’architecture de l’information ne doit pas être un ronflement, et la majorité des éditeurs peuvent faire beaucoup mieux avec la taxonomie de leur site Web.

Le balisage peut être l’arme secrète d’un éditeur pour relever ce défi.

Balisage de la structure de la page pour le référencement

  1. H1 = Nom de la balise.
  2. H2 = Titres d’articles.
  3. Copie et liens internes.
h1 kate middleton

Lorsque vous recherchez les meilleures pratiques en matière de structure de page, la page de balises de Kate Middleton sur HelloMagazine.com est à nouveau un excellent exemple.

C’est également une excellente référence sur la façon dont le travail de référencement pour un éditeur de nouvelles peut faire une optimisation sur la page sans avoir à s’appuyer sur des articles de presse qui peuvent avoir de la bureaucratie éditoriale.

Les pages de balises doivent-elles être indexées ?

Si une page de balises fournit une valeur unique, elle doit être indexée.

Il existe des scénarios dans lesquels une certaine page de balises peut être mieux servie pour que la santé du site Web ne soit pas indexée.

Dans ces cas, il peut être préférable de supprimer cette page de balises ou d’indiquer aux moteurs de recherche de ne pas explorer ou de canoniser vers une autre URL.

Un audit de contenu de balises sur des pages de balises existantes est un exercice très précieux à effectuer pour déterminer si une page de balises doit être indexée.

En supposant que le travail a été fait et que les pages de balises de faible valeur ont été gérées, les pages de balises doivent avoir un sitemap XML distinct et être soumises à Google Search Console.

À la fois pour surveiller leurs performances sur les résultats de recherche ainsi que leur couverture d’index.

Pour aider Google à découvrir et à explorer toutes les pages de balises ainsi qu’à résoudre les problèmes d’indexation, les séparer dans leur propre sitemap XML facilite la tâche.

Balisage et référencement d’entité

Pour le référencement, le plus grand avantage des pages de balises sur la visibilité des moteurs de recherche est le classement des requêtes d’actualités qui ne sont plus à la mode. La plupart des requêtes d’actualités concernent les entités trouvées dans les histoires.

Ceux-ci devraient fournir des informations sur ce qui pourrait être marqué à partir d’une histoire.

Par exemple, en utilisant un outil d’analyse de texte sémantique tel que Dandelion, nous pouvons extraire ces entités pour cet article d’actualité SEO Twitter annule l’AMP.

Démo de l'API de pissenlit

L’outil lié ci-dessous est gratuit pour la démonstration et affichera toutes les entités trouvées dans le texte.

https://dandelion.eu/semantic-text/entity-extraction-demo/

Par défaut, il affichera toutes les entités trouvées. Il affichera également les données Wikipédia associées. Lors de la création de pages de balises, toutes les informations sont là pour aider à créer la copie.

Cela peut être un gain de temps considérable pour l’optimisation sur la page des pages de balises.

données sur le sujet démo de pissenlit

Les entités sont les mots clés

Un autre avantage des entités de marquage est qu’elles sont généralement le mot-clé le plus recherché.

Prenons par exemple le titre suivant : Biden rencontre Trudeau du Canada et López Obrador du Mexique.

En règle générale, le nom complet de la personne dont parle l’histoire générera le plus grand volume de recherche.

Si nous exécutons cela via l’extracteur d’entité de pissenlit, nous obtenons ce qui suit :

Pages de balises &  Balisage de contenu pour le référencement : un guide complet

En exécutant toutes ces données via un outil de mots clés pour vérifier le volume de recherche, nous constatons que les noms complets des personnes notables obtiennent la plus grande quantité de trafic de recherche.

volume de mots-clés pour l'entité

Il est plus logique de créer une page de balises basée sur cette logique.

La combinaison des données d’extraction d’entités de texte avec les données de recherche peut aider à informer les recommandations de création de balises. Par conséquent, il est logique de doter vos équipes éditoriales des données sur le meilleur synonyme de nom de balise à utiliser pour le référencement.

Automatisation du balisage

Le titre SEO ou (balise de titre) est l’un des facteurs de classement les plus importants pour le carrousel des meilleures histoires.

S’inspirant de l’équipe technique d’Axel Springer sur la génération de titres SEO pour les actualités basées sur la modélisation NLP, le balisage pourrait également aider à l’automatisation des titres SEO.

En utilisant leur logique suggérée, vous pourriez créer des outils de production éditoriale internes basés sur des API d’analyse de texte sémantique pour extraire les entités. Combinez cela avec les données des API de volume de recherche de mots clés ou de l’API Google Search Console.

Vous disposez maintenant d’un outil pour aider vos équipes éditoriales à prendre des décisions SEO plus intelligentes sur ce qu’il faut baliser dans un article et quel mot-clé utiliser dans un titre pour le référencement.

Le marquage automatisé ou manuel est-il préférable ?

Le balisage manuel des articles permet de mieux contrôler le nombre de balises publiées, ainsi que la gestion des balises telles que la dénomination et l’organisation des balises.

Le problème avec le balisage manuel est qu’il n’est pas évolutif et ajoute un flux de travail éditorial supplémentaire. Les outils d’analyse de texte peuvent aider à l’automatisation du balisage.

Il existe même des services de gestion de balises d’éditeurs tels que Open Callis, qui analyseront le texte et ajouteront automatiquement des balises aux articles.

Ce niveau d’automatisation peut offrir une grande échelle et aider à réduire le flux de travail éditorial pour les éditeurs.

Cependant, cette approche peut être problématique pour le référencement, comme nous en avons discuté ci-dessus avec l’optimisation du budget de crawl et de la qualité du contenu.

Pour le référencement, ainsi que pour les utilisateurs, il existe un terrain d’entente.

Les outils de balisage de texte et les API de données de recherche peuvent aider à automatiser les informations pour la découverte et la sélection des balises. Mais la gestion des balises devrait avoir un contrôle éditorial et SEO pour une meilleure optimisation.

Dernières pensées

Le marquage est un mécanisme sous-jacent du Web moderne, exploité par des géants de la technologie tels que Twitter et Google pour aider leurs algorithmes de personnalisation.

Même ainsi, le balisage peut être un obstacle s’il n’est pas intégré aux meilleures pratiques techniques de référencement et de qualité du contenu.

Pourtant, lorsqu’il est fait correctement, le balisage pour le référencement peut améliorer les efforts d’optimisation organique avec des résultats à faible effort et à fort impact pour les sites d’éditeurs.

Davantage de ressources:

  • Google discute de l’impact des balises sur les classements
  • Référencement technique avancé : un guide complet
  • 5 considérations SEO critiques lors de l’optimisation des sites Web d’actualités

Image en vedette : Shutterstock/VectorMine

Le nouveau profil d’entreprise Google : un guide complet pour le référencement local

0

Google a annoncé aujourd’hui que le nom de sa plateforme de référencement locale, Google My Business (GMB), change pour Profil d’entreprise Google.

« À l’avenir, nous recommandons aux petites entreprises de gérer leurs profils directement sur la recherche ou sur Maps. Pour simplifier les choses, « Google My Business » est renommé « Google Business Profile » », a écrit Matt Madrigal, VP/GM Merchant Shopping, dans l’annonce officielle.

« Et en 2022, nous retirerons l’application Google My Business afin que davantage de marchands puissent profiter de l’expérience améliorée sur la recherche et les cartes », a-t-il ajouté.

L’annonce du changement de marque est également accompagnée de quelques nouvelles fonctionnalités.

Qu’est-ce que cela signifie pour les millions de propriétaires d’entreprise, de marques et de spécialistes du marketing qui utilisent GMB (maintenant GBP) dans le cadre de leur présence en ligne locale ?

Quoi de neuf avec votre profil d’entreprise Google ?

L’option permettant de modifier les informations de votre profil d’entreprise à partir de la recherche existe depuis plusieurs mois, mais vous pouvez désormais effectuer la vérification ou résoudre d’autres problèmes avec votre profil d’entreprise directement à partir de la recherche.

Pour ce faire, effectuez simplement une recherche sur le nom de votre entreprise sur Google ou sur l’application Google Maps et vous verrez une option pour vérifier votre profil d’entreprise ou résoudre d’autres problèmes que votre profil pourrait avoir, comme une suspension.

Gérer les profils d'entreprise Google à partir de la recherche et de Maps

Capture d’écran de l’aide Google My Business, novembre 2021

À partir de la recherche ou de Maps, vous pouvez également modifier les informations que les internautes voient lorsqu’ils recherchent votre entreprise, telles que votre adresse, vos heures d’ouverture, publier des messages, répondre à des avis, etc.

Au cours des prochains mois, toutes les entreprises qui créent un profil d’établissement sur Google seront autorisées à terminer leur configuration directement sur la recherche Google et Maps. Vous pourrez également voir si votre profil est visible publiquement.

Parlons de certains des avantages du référencement local de l’utilisation des profils d’entreprise Google et de certaines des façons dont vous pouvez modifier vos informations sur la recherche Google et Maps.

Pourquoi utiliser les profils d’entreprise Google pour le référencement local ?

L’une des meilleures stratégies de référencement local que toute entreprise locale éligible peut utiliser pour se classer plus haut sur Google et obtenir des clients locaux consiste à revendiquer et à optimiser son profil d’entreprise Google.

Cependant, revendiquer votre profil d’entreprise Google n’est que la première étape – vous devez optimiser, vérifier fréquemment et mettre à jour votre profil d’entreprise avec de nouvelles informations.

La mise à jour de votre profil d’entreprise Google est essentielle à votre réussite. Selon Ipsos Research, un profil d’entreprise Google mis à jour :

  • Est 2,7 fois plus susceptible d’être considéré comme plus réputé.
  • Obtient 7 fois plus de clics.
  • Est 70 % plus susceptible d’attirer des visites de lieux.
  • Est 50 % plus susceptible de conduire à un achat.

De nombreuses entreprises ne réalisent pas non plus que Google et n’importe quel utilisateur peuvent apporter des modifications à leur profil d’entreprise, comme votre adresse, vos horaires, télécharger des photos, des avis, etc.

Il est donc important que vous vérifiiez régulièrement votre profil d’entreprise Google pour vous assurer qu’aucune modification incorrecte n’a été apportée à votre profil.

Suivez toujours les directives de Google

Lorsque vous avez un profil d’entreprise Google, vous jouez sur le terrain de jeu de Google.

Cela signifie que vous devez suivre les directives du profil d’entreprise de Google, sinon votre profil d’entreprise peut être suspendu.

En fin de compte, votre profil d’entreprise Google est un profil de communauté, pas seulement le vôtre.

Pratiquement n’importe qui en ligne peut contribuer à votre profil d’entreprise Google, et Google encourage le contenu généré par les utilisateurs, comme les avis, les questions-réponses, les mises à jour, les photos, les vidéos, etc.

Il est important que vous vous assuriez que ce contenu qui peut être ajouté à votre profil est légitime.

Comment gérer votre profil d’entreprise Google

Entreprises multisites : gérez vos profils à partir du gestionnaire de profils d’entreprise Google

Si votre entreprise a plusieurs emplacements ou si vous êtes une agence qui gère plusieurs emplacements clients, la meilleure façon de gérer vos profils est de vous connecter au tableau de bord Business Profile Manager.

Gestionnaire de profil d'entreprise

Capture d’écran du profil d’entreprise Google, novembre 2021

Le gestionnaire de profils d’entreprise vous offre la plus grande flexibilité pour gérer plusieurs profils dans un seul tableau de bord.

Entreprises à emplacement unique : gérez votre profil d’entreprise Google directement à partir de la recherche ou de l’application Google Maps

Si vous êtes une entreprise locale avec un seul emplacement, le moyen le plus simple de gérer votre profil d’entreprise Google est à partir de l’endroit que vous avez probablement ouvert sur votre ordinateur toute la journée : la recherche Google !

Vous pouvez également gérer directement depuis l’application Google Maps. Alors, comment gérez-vous votre profil à partir de la recherche ou de Maps ?

Lorsque vous êtes connecté avec l’adresse e-mail Gmail que vous utilisez pour gérer votre profil d’entreprise Google, vous pouvez saisir le nom de votre entreprise dans la barre de recherche et votre panneau de connaissances et un panneau de modification du profil d’entreprise Google apparaîtront :

Modifier les informations du profil d'entreprise directement à partir de la recherche

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

Modifier dans l'application Maps

Capture d’écran de l’application Maps, novembre 2021

Ou à partir de la recherche Google, vous pouvez également saisir simplement les mots « mon entreprise » et votre panneau d’édition et votre panneau de connaissances apparaîtront (cela ne fonctionne pas sur l’application Maps) :

Panneau de modification du profil d'entreprise

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

Parlons juste d’un peu des éléments que vous pouvez modifier à partir de la recherche et de Maps.

Tout d’abord, à partir de la recherche, vous pouvez modifier les informations sur votre entreprise directement à partir de votre panneau de connaissances en cliquant sur le lien « Modifier les informations sur votre entreprise » :

Modifier les informations du profil d'entreprise

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

À partir de là, vous pouvez modifier les informations de base sur votre profil d’entreprise Google.

Vous pouvez modifier les informations sur votre entreprise, telles que votre catégorie, la description de l’entreprise, la date d’ouverture, les heures d’ouverture, etc. :

Modifier les informations sur l'entreprise à partir du panneau de connaissances

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

Si vous voyez l’option Mettre à jour vos clients dans votre panneau de connaissances, vous pouvez créer une publication de mise à jour directement à partir de la recherche.

Créer une publication

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

Au lieu de simplement modifier à partir de votre panneau de connaissances, vous pouvez apporter d’autres modifications à partir du panneau d’édition sur le côté gauche de l’écran.

Lorsque vous cliquez sur Modifier le profil, vous obtenez plusieurs options à modifier.

Modifier le profil à partir de la recherche

Capture d’écran de la recherche Google, novembre 2021

Comment optimiser votre profil d’entreprise Google

À partir de là, vous pouvez modifier une tonne d’informations – toutes à partir de votre écran de recherche Google !

Informations d’affaires

Lorsque vous cliquez sur la section Informations sur l’entreprise, vous pouvez modifier les informations de base, telles que À propos, Contact, Localiser, Heures, etc.

Informations sur l'entreprise à partir de la recherche

La section Plus renvoie au gestionnaire de profils d’entreprise où vous serez connecté au tableau de bord traditionnel.

Heures

Selon Google Consumer Barometer, 40 % des chercheurs d’entreprises locales souhaitent connaître les heures d’ouverture des entreprises locales.

Cela signifie que vous devez maintenir vos heures à jour, en particulier les heures de vacances. La mise à jour de vos heures est très simple à modifier via la recherche Google.

Heures

Lorsque vous sélectionnez des heures, vous obtenez des informations plus détaillées que vous pouvez mettre à jour. Non seulement vous pouvez modifier vos heures d’ouverture (qui doivent être lorsque vos employés se trouvent dans votre entreprise), mais vous pouvez également choisir de :

  • Ouvert avec les heures principales.
  • Ouvert sans heures principales.
  • Temporairement fermé (Montrez que votre entreprise rouvrira à l’avenir).
  • Fermé définitivement (montrez que votre entreprise n’existe plus).

Vous avez même la possibilité d’ajouter plus d’heures.

Selon le type d’entreprise que vous exploitez, il s’agit d’une fonctionnalité intéressante.

Des produits

Si vous vendez des produits dans votre magasin ou votre entreprise, ajouter des produits à votre profil d’entreprise Google est un excellent moyen de montrer ce que vous avez à vendre ! (N’oubliez pas que les entreprises en ligne uniquement ne sont PAS autorisées à revendiquer des profils d’entreprise Google.)

Des produits

C’est simple de lister les produits ! Cliquez sur le bouton Démarrer et répondez aux questions simples :

  • Nom du produit.
  • Catégorie – Si vous n’avez pas de catégorie déjà configurée, vous pouvez en créer une.
  • Prix ​​ou fourchette de prix.
  • Description du produit.
  • Photo.

Une fois que vous avez saisi toutes les informations, cliquez simplement sur Publier pour mettre le produit en ligne sur votre panneau de connaissances du profil d’entreprise Google.

Ajout d'un produit

Prestations de service

Les services fonctionnent remarquablement comme les produits – mais ils s’adressent aux entreprises de la zone de service (SAB) (comme les paysagistes, les plombiers, les bricoleurs, les couvreurs, les serruriers, etc.) ou les entreprises qui offrent des services aux clients ou aux clients (comme les avocats, les comptables, les entraîneurs personnels, etc. .)

Prestations de service

L’ajout de services est très simple.

Vous verrez votre catégorie principale. Si vous ne voyez pas déjà certains services répertoriés, vous pouvez créer un service personnalisé en cliquant sur le lien + Ajouter un service personnalisé.

Créer des services

Ajouter des photos

Les chercheurs locaux aiment voir des images. Selon Google, les entreprises avec des photos reçoivent 42 % de demandes d’itinéraire en plus.

Lorsque vous téléchargez de vraies photos de votre entreprise – comme votre bâtiment, votre signalisation, vos produits, vos services, les membres de votre équipe, les activités de votre entreprise (comme le travail bénévole), etc. – vous humanisez votre marque.

Ces types d’images aident à engager les chercheurs. Et vous pouvez télécharger des photos directement à partir de la recherche Google et de Maps !

Ajouter des photos

Le profil d’entreprise Google facilite le téléchargement de photos à partir de la recherche.

Cliquez sur Ajouter des photos et faites glisser une photo de votre ordinateur vers la section désignée ou cliquez sur le bouton bleu Choisir les photos à télécharger :

Télécharger des photos

Promouvoir

Quand on a une entreprise, on est toujours en mode marketing et promotion !

Cliquez sur le bouton Promouvoir et vous disposerez de nombreuses options pour vous aider à promouvoir votre entreprise à l’aide des fonctionnalités du profil d’entreprise Google.

Promouvoir

Ici, vous avez une variété de façons de commercialiser et de promouvoir votre entreprise.

Lorsque vous sélectionnez Performances, vous pouvez obtenir des informations sur la façon dont votre profil d’entreprise Google « attire » les internautes : un aperçu des performances, du nombre d’appels que vous avez reçus, du nombre de messages, de réservations, d’itinéraires et de clics sur le site Web.

Indicateurs de performance

Vous pouvez également cliquer sur le lien pour en savoir plus sur Google Ads, ajouter des photos, obtenir un lien court pour demander des avis et créer des publications.

Clients

La section Clients vous permet d’interagir avec vos clients de manière plus simple que jamais.

Clients dans Google My Business, désormais profil d'entreprise Google

Dans la section Clients, vous pouvez voir et répondre aux avis que vous avez reçus des clients et des clients, afficher et répondre aux messages (n’oubliez pas de répondre dans les 24 heures !), et même répondre aux questions que les gens ont posées dans la section Q&R.

Autres fonctionnalités d’édition

Si cela ne suffisait pas, il existe encore plus de fonctionnalités d’édition à votre disposition.

Dans la zone de défilement, vous pouvez modifier encore plus d’informations, comme ajouter des images extérieures, voir l’historique de vos appels, ajouter une publication de mise à jour rapidement et facilement.

Gardez à l’esprit que ce que vous voyez peut être différent selon votre catégorie ou les fonctionnalités que vous avez « activées » dans votre profil d’entreprise Google.

Autres fonctionnalités d'édition

Tenez rapidement vos clients informés en ajoutant des détails à votre fiche, en faisant la promotion de votre entreprise avec des annonces Google ou en ajoutant des détails manquants dans votre profil d’entreprise.

Autres caractéristiques

Si vous n’avez pas encore activé la messagerie, vous pouvez facilement activer la fonction de messagerie directement à partir de la recherche ou de Maps, demander des avis à vos clients en partageant un formulaire d’avis et même recevoir un e-mail personnalisé !

Encore plus de fonctionnalités

Surveillez les améliorations apportées au profil d’entreprise Google

Avec l’investissement que Google a fait dans Google Business Profile, nous ne pouvons que nous attendre à voir des fonctionnalités et des améliorations plus robustes dans les mois à venir.

C’est une période passionnante pour être une entreprise locale – et il est maintenant temps de revendiquer, de vérifier et d’optimiser votre profil d’entreprise Google.


Compte à rebours de Noël SEJ 2021 :

  • #12 – Le nouveau profil d’entreprise Google : un guide complet pour le référencement local

Image en vedette : Shutterstock/Dabarti CGI

Apprenez à connaître Google Analytics 4 : un guide complet

0

En octobre, Google a annoncé le changement le plus important jamais apporté à Google Analytics : Google Analytics 4.

Il y a beaucoup à apprendre avec les mises à jour importantes et il est naturel de se demander comment cela affectera votre travail ou votre entreprise.

Bien que nous n’ayons entendu aucune indication que la GA traditionnelle ira bientôt, les nouvelles propriétés sont désormais par défaut sur GA4. C’est un signe fort que l’apprentissage de Google Analytics 4 mérite d’être priorisé.

Dans ce guide complet, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour démarrer avec Google Analytics 4 :

  • Ce qui a changé.
  • Passer à GA4.
  • Comment GA4 facilite la création de rapports.
  • Meilleures façons d’utiliser les rapports GA4.

Google Analytics 4 : qu’est-ce qui a changé ?

Bref… beaucoup.

GA4 utilise une structure de données et une logique de collecte de données sensiblement différentes.

Désormais, tout est construit autour des utilisateurs et des événements, et non des sessions, comme nous en avons l’habitude.

Un modèle basé sur les événements traite chaque interaction utilisateur comme un événement autonome.

Ce changement est important car, historiquement, nous nous appuyions sur un modèle basé sur les sessions qui regroupait les interactions des utilisateurs dans un laps de temps donné.

Le déplacement de l’accent des sessions vers les événements offre des avantages majeurs aux spécialistes du marketing, tels que l’analyse multiplateforme et une capacité améliorée d’analyse de cheminement.

En passant à un modèle basé sur les événements, GA4 est plus flexible et mieux à même de prédire le comportement des utilisateurs.

Dois-je passer à Google Analytics 4 ?

C’est la grande question : avez-vous besoin de passer à Google Analytics 4 maintenant ?

Réponse courte: oui.

Configurez une propriété GA4 pour qu’elle s’exécute en parallèle avec Universal Analytics.

Même si vous ne prévoyez pas de l’utiliser tout de suite, la collecte de données et le renforcement de vos modèles d’apprentissage automatique (ML) rendront les analyses futures plus significatives.

Une meilleure collecte de données = des stratégies marketing mieux informées.

Comment configurer GA4

La configuration de GA4 est aussi simple que quelques clics.

La propriété d’analyse que vous connaissez restera inchangée, continuant à collecter des données. Votre vue UA restera accessible via l’écran d’administration.

Voici comment connecter un nouveau flux de données GA4 à votre Universal Analytics actuel. (Si vous configurez une toute nouvelle propriété, reportez-vous à Google Tag Manager : A GA4 Beginner’s Guide.)

Étapes de configuration de GA4

  1. Connectez-vous à votre compte Google Analytics.
  2. Cliquez sur Administrateur. Icône d’engrenage, navigation en bas à gauche.
  3. Confirmez que le compte souhaité est sélectionné.
  4. Confirmez que la propriété souhaitée est sélectionnée.
  5. Cliquez sur Assistant de configuration GA4la première option de la colonne Propriété.

Google Analytics Cliquez sur Capture d'écran de l'assistant de configuration GA4.

Une fois dans l’assistant de configuration, cliquez sur le gros bouton bleu, Commencer.

Capture d'écran de l'assistant de configuration GA4 pour commencer.

Il n’y a plus qu’une étape, cliquez sur le bouton bleu pour Créer une propriété.

C’est vraiment aussi facile !

Capture d'écran de l'assistant de configuration GA4 pour créer une propriété.

Note importante: L’assistant de configuration GA4 fonctionne automatiquement avec gtag.js. Si vous utilisez un constructeur de site Web tel que WordPress, Wix, etc., vous devrez ajouter vous-même la balise Analytics.

Suivi des événements

Après avoir créé votre propriété, l’assistant de configuration activera automatiquement la mesure améliorée dans votre propriété Google Analytics 4.

Un code personnalisé est toujours nécessaire pour suivre les éléments tiers et les soumissions de formulaires, mais les formes les plus élémentaires de suivi des événements sont automatiques et prêtes à l’emploi.

Comment GA4 aide-t-il avec les rapports ?

Une stratégie de collecte de données est aussi solide que les informations que vous pouvez en extraire.

Alors, comment le passage à GA4 facilitera-t-il la création de rapports ?

Avec la pression pour la confidentialité des utilisateurs, il devient de plus en plus difficile de suivre les utilisateurs lorsqu’ils voyagent sur plusieurs plates-formes, en utilisant plusieurs appareils.

GA4 est une solution avant-gardiste utilisant des techniques d’apprentissage automatique améliorées pour aider à combler le manque de données. Créer un parcours utilisateur unique pour toutes les données liées à la même identité.

Enfin, GA4 a simplifié l’interface de création de rapports, ce qui permet aux spécialistes du marketing de repérer très facilement les principales tendances et irrégularités dans les données.

Au lieu d’une longue liste de rapports prédéfinis qui tentent de couvrir tous les cas d’utilisation, GA4 utilise des rapports de synthèse dans des fiches récapitulatives. Si vous voulez creuser plus profondément, cliquez simplement sur la carte de pointage.

Meilleures façons d’utiliser les rapports Google Analytics 4

Cette dernière section d’apprentissage de Google Analytics 4 couvrira les meilleures façons d’utiliser les rapports GA4.

Lorsque vous vous connectez pour la première fois, vous verrez que la page d’accueil résume le trafic global, les conversions et les revenus pour cette propriété. Il est préférable de l’utiliser comme vérification rapide pour s’assurer que tout se comporte comme prévu.

Votre rapport de page d’accueil répondra rapidement :

  • D’où viennent les nouveaux utilisateurs ?
  • Quelles sont vos campagnes les plus performantes ?
  • Quelles pages et quels écrans obtiennent le plus de vues ?

Capture d'écran de la page d'accueil GA4.

Rapport en temps réel

Le rapport en temps réel est le prochain rapport par défaut dans la navigation de gauche, et il affiche les événements qui se sont produits au cours des 30 dernières minutes.

Utilisez le rapport en temps réel pour :

  • Confirmez que le code de suivi fonctionne.
  • Afficher les effets d’une vidéo YouTube.
  • Visualisez le lancement de nouveaux produits, tel qu’il se produit en temps réel.

Fonctionnalité intéressante : « Afficher l’instantané de l’utilisateur »

Cliquez sur Afficher l’instantané de l’utilisateur dans le coin supérieur droit du rapport en temps réel pour afficher un instantané littéral pour un seul utilisateur.

Cela inclut des informations sur l’appareil, l’emplacement et l’engagement en temps réel de l’utilisateur avec le site/l’application via des événements déclenchés.

Rapport en temps réel sur GA4.

Rapports sur le cycle de vie

Les rapports sur le cycle de vie reflètent l’entonnoir d’acquisition, d’engagement, de monétisation et de fidélisation des utilisateurs.

Il est idéal pour analyser comment les utilisateurs entrent dans l’entonnoir de conversion et comment ils se comportent une fois dans l’entonnoir.

Les rapports sur le cycle de vie répondront rapidement :

  • Comment les utilisateurs entrent-ils dans l’entonnoir de conversion ?
  • Comment les utilisateurs se comportent-ils une fois dans l’entonnoir ?

GA4 comprend également des rapports d’utilisateurs sur les données démographiques et la technologie, ainsi que sur les événements et les conversions.

Options de création de rapports sur le cycle de vie_Instantané GA4.

Rapports de l’explorateur : analyse

C’est peut-être le changement le plus puissant de GA4 (ou du moins ce qui, je pense, sera le plus bénéfique pour les spécialistes du marketing) : le nouveau hub d’analyse.

Alors que les rapports par défaut vous aident à surveiller les mesures commerciales clés, le hub d’analyse GA4 vous donne accès à plusieurs techniques avancées et à une galerie de modèles qui n’est disponible nulle part ailleurs.

Création d’une nouvelle analyse

  • Connectez-vous à votre compte Google Analytics.
  • Cliquez sur Analyse.
    • Graphique avec icône de loupe, navigation en bas à gauche sous Explorer.
  • Sélectionnez la technique que vous souhaitez utiliser pour analyser vos données.

Capture d'écran du hub d'analyse GA4.

Comment lire les rapports du hub d’analyse

Comment lire GA4 Analytics Hub.

  1. Revenez à la plate-forme d’analyse.
  2. Colonne Variables : La colonne des variables est l’endroit où vous sélectionnerez les données que vous souhaitez utiliser dans votre analyse. Plage de dates, segments, dimensions, statistiques.
  3. Colonne Paramètres de l’onglet : La colonne des paramètres de l’onglet est l’endroit où vous spécifierez la technique d’analyse, ajouterez des dimensions, des métriques et appliquerez des segments.
  4. Segments : Les segments sont différents groupes d’utilisateurs. Faites glisser et déposez différents groupes d’utilisateurs dans votre rapport pour comparer et contraster leur comportement. Si vous ne voyez pas le segment que vous souhaitez utiliser, ajoutez le vôtre en cliquant sur l’icône plus.
  5. Dimensions: Les dimensions sont les éléments que vous souhaitez analyser. Par exemple, le nombre d’événements, les utilisateurs actifs, les transactions, etc. Faites glisser et déposez les dimensions sous forme de lignes ou de colonnes dans la zone Paramètres de l’onglet.
  6. Métrique: Les métriques fournissent les chiffres de votre analyse. Ajoutez des métriques à la zone Valeurs dans Paramètres de l’onglet.
  7. Visualisation: Choisissez à quoi ressemblera le rapport. Les options d’exploration incluent un tableau, un graphique à secteurs, un graphique linéaire, etc.
  8. Valeurs: Faites glisser les mesures que vous souhaitez afficher sous forme de colonnes dans le rapport. Le type de cellule peut être affiché sous forme de graphique à barres, de texte brut ou de carte thermique.
  9. Onglets : Les onglets affichent vos visualisations. Une analyse peut contenir jusqu’à 10 onglets. Pour ajouter un nouvel onglet, cliquez sur l’icône plus.
  10. Affichage: Interagissez avec les données en cliquant avec le bouton droit sur un point de données dans la visualisation.

Types d’analyse

Exploration

GA4 Exploration offre plus de contrôle sur la visualisation des données que ce qui était auparavant disponible dans Universal Analytics.

Il existe une tonne d’options de configuration dans l’exploration pour vous aider à découvrir de nouvelles informations et à représenter vos données d’une manière qui a du sens pour votre équipe ou votre client.

L’une de mes fonctionnalités préférées dans l’exploration est la détection d’anomalies, car elle signale automatiquement tous les points de données qui ne correspondent pas au résultat attendu.

Analyse en entonnoir

Comment les visiteurs du site Web deviennent-ils des acheteurs ponctuels, puis comment les acheteurs ponctuels deviennent-ils des clients réguliers ?

Découvrez-le dans le rapport d’analyse de l’entonnoir GA4. Ici, vous pouvez visualiser les étapes suivies par les acheteurs pour terminer un événement et voir dans quelle mesure ils réussissent ou échouent à chaque étape.

Analyse de chemin

Si vous avez aimé les rapports de flux de comportement dans l’analyse universelle, vous adorerez les rapports de cheminement du hub d’analyse dans GA4.

L’analyse de chemin visualise le flux d’événements dans ce que l’on appelle un « graphique en arbre ». Un flux d’événements est la série d’événements déclenchés par les utilisateurs le long de leur parcours.

La technique d’analyse de chemin aide les spécialistes du marketing à découvrir un comportement en boucle qui peut indiquer que les utilisateurs sont bloqués.

Chevauchement de segments

Les segments peuvent être utilisés à la fois dans les propriétés Universal Analytics et Google Analytics 4.

Dans GA4, les segments peuvent être utilisés comme événements ou sessions utilisateur. Les spécialistes du marketing peuvent même créer des segments contenant plusieurs conditions et les organiser dans un « groupe de conditions ».

Considérez un segment comme un groupe spécifique d’utilisateurs de votre site. Par exemple, un segment peut être constitué d’utilisateurs d’une ville spécifique, de ceux qui ont visité une page spécifique ou d’utilisateurs qui ont effectué une action spécifique, telle qu’un achat dans une catégorie de produits particulière.

Analyse de cohorte

Une cohorte est un groupe d’utilisateurs ayant une caractéristique commune, comme la même date d’acquisition, un événement ou une conversion.

Par exemple, vous pouvez créer un rapport de cohorte pour voir combien de temps il faut aux gens pour se convertir par rapport à une tactique de marketing spécifique.

Durée de vie de l’utilisateur

Le rapport sur la durée de vie de l’utilisateur est extrêmement puissant pour les spécialistes du marketing de recherche, car il vous permet de créer des rapports qui visualisent quelle source génère les utilisateurs avec les revenus les plus élevés sur la durée de vie, et pas seulement les revenus pour un mois sélectionné.

Avec GA4, vous pouvez découvrir les campagnes marketing qui acquièrent les utilisateurs les plus précieux, avec la probabilité d’achat la plus élevée et la probabilité de désabonnement la plus faible.

C’est grâce aux modèles de prédictions de Google Analytics.

Conclusion

Un outil d’analyse est l’une de vos armes marketing les plus puissantes. Cela aide à développer une compréhension du trafic sur le site Web et du comportement des utilisateurs une fois sur le site.

De meilleures informations analytiques = de meilleures décisions marketing.

GA4 est la mise à niveau analytique dont nous avions tous besoin. Il offre aux spécialistes du marketing plus de flexibilité et un moyen de prédire le comportement des utilisateurs tout en respectant la confidentialité des utilisateurs.

Une fois que vous aurez franchi la courbe d’apprentissage, vous constaterez que la flexibilité et les informations améliorées de GA4 en valent plus que la peine.


Compte à rebours de Noël SEJ 2021 :

  • #12 – Le nouveau profil d’entreprise Google : un guide complet pour le référencement local
  • #11 – Comment automatiser le clustering de mots-clés SEO par intention de recherche avec Python
  • #10 – Familiarisez-vous avec Google Analytics 4 : un guide complet

Image en vedette : Kapralcev/Shutterstock
Toutes les captures d’écran prises par l’auteur.

Optimisation des balises de titre : un guide pratique complet

0

Une stratégie de référencement de haut niveau est importante. Ainsi sont les détails.

La balise de titre n’est qu’un des nombreux éléments sur la page sur lesquels nous nous concentrons lors de l’optimisation des pages et du contenu.

L’optimiser seul ne conduira probablement pas à de nombreux changements de classement. Cependant, l’utiliser dans le contexte avec d’autres éléments de la page peut créer une pertinence contextuelle et thématique importante pour une page, des sections et des sites en général.

Au-delà de l’impact SEO et de l’accent que nous mettons sur les balises de titre, nous devons également penser à l’impact qu’elles ont sur le taux de clics et inciter notre public cible à venir sur notre site.

Lorsque les moteurs de recherche utilisent notre balise de titre comme lien bleu dans la recherche sur la page des résultats de recherche, le contenu de cette balise peut décider ou défaire la décision d’un internaute lorsqu’il clique sur notre site.

Dans ce chapitre, vous apprendrez huit bonnes pratiques pour intégrer un plan de balises de titre solide et optimisé dans votre stratégie de référencement.

Qu’est-ce qu’une balise de titre ?

La balise de titre est une balise HTML qui existe dans la section d’en-tête de chaque page Web. Il fournit un indice ou un contexte initial quant au sujet d’actualité de la page sur laquelle il se trouve.

La balise de titre figure en bonne place sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) car elle est généralement utilisée comme lien cliquable et apparaît également dans la fenêtre du navigateur.

En dehors de ces deux endroits, la balise de titre n’est pas aussi visible que les autres contenus Web sur la page (par exemple, le corps du texte, le contenu de l’image et d’autres aspects). Pour cette raison, la balise de titre peut parfois être négligée.

À elle seule, la balise de titre a peu d’impact sur les classements organiques. Aucun facteur de classement n’est magique ou puissant, en particulier si votre contenu est de mauvaise qualité ou si vous avez négligé le référencement technique.

Voici huit aspects importants à prendre en compte lors de l’optimisation de vos balises de titre pour la recherche.

1. Le contexte de la page dans le site

Avant de pouvoir écrire une balise de titre optimisée, vous devez savoir où la page s’intègre dans la hiérarchie globale du site Web.

Une balise de titre de page d’accueil sera très différente d’un article de blog ou d’une page de produit.

Pour les sites Web comportant de nombreuses pages, il peut être difficile de trouver des balises différentes d’une page à l’autre. C’est pourquoi il est important de cartographier votre site et de savoir où chaque page s’inscrit dans le contexte de votre sujet.

Chaque page que vous entrez dans le site, plus vous pouvez et devez être précis.

Vous pouvez répéter des mots et des phrases, mais vous devriez être plus détaillé à chaque étape du site que vous visitez. Ayez un plan pour que les balises de titre ne soient dupliquées sur aucune page (plus d’informations à ce sujet ci-dessous).

Voici un exemple de balises de titre de commerce électronique à différents niveaux du site qui ont un contexte approprié :

  • Page d’accueil: Cadeaux de garçons d’honneur et cadeaux uniques pour hommes par The Man Registry.
  • Page de catégorie de produit: Ensembles de barbecue et cadeaux d’ustensiles pour les garçons d’honneur par The Man Registry.
  • Fiche produit: Ensemble d’ustensiles de barbecue personnalisés de 5 pièces par The Man Registry.

2. Utilisation des mots-clés dans l’intention du chercheur

Nous pouvons tous nous rapporter à des moments où nous voulons vraiment trouver une réponse à quelque chose de spécifique, mais les sites les mieux classés répondent à une question différente. Il en va de même pour un excellent contenu qui passe inaperçu.

Savoir ce que votre public recherche et comment il recherche est essentiel pour l’optimisation de la balise de titre.

Si vous ne savez pas quels mots et expressions les gens utilisent lorsqu’ils effectuent une recherche, vous risquez de vous tromper.

Ne sautez pas la recherche de mots clés ou ne l’ignorez pas lorsque vous optimisez les balises de titre.

Vous n’avez pas à vous soucier de chaque version littérale d’un mot-clé ou d’une phrase dans l’ère actuelle du référencement basée sur le contexte, mais vous ne pouvez pas non plus ignorer le chercheur et son intention. Trouvez un équilibre, utilisez les termes de manière cohérente et écrivez d’une manière qui se lit naturellement à votre public.

Votre objectif pour une balise de titre optimisée est de faire correspondre le libellé que vous utilisez avec ce qui est recherché tant que l’intention perçue est au centre du contenu de la page.

3. Pertinence thématique dans la page

La prochaine étape pour comprendre où se situe la page dans la hiérarchie du site Web global consiste à évaluer le contenu de la page.

La balise de titre a le plus d’impact pour les moteurs de recherche et les utilisateurs lorsqu’elle introduit le sujet de la page et que les mêmes mots clés importants sont utilisés dans le corps du texte, l’attribut alt de l’image, la méta description, l’URL et d’autres aspects de la page.

Ne perdez pas l’occasion de tirer parti de cet élément, parmi les autres éléments de la page, en essayant de l’écrire pour inclure des mots, des termes ou des phrases qui ne sont pas inclus dans le contenu de la page.

Google peut ignorer et ignorera les balises qui ne sont pas utiles ou liées de manière significative au sujet du reste de la page.

Vous devez utiliser des mots dans la balise de titre qui sont également utilisés dans d’autres parties de la page pour lier le sujet ensemble.

4. Balises uniques

Les balises de titre en double ne sont pas utiles aux chercheurs ou aux moteurs de recherche.

Si vous avez des balises en double, vous les verrez dans les rapports Google Search Console ou Bing Webmaster Tools. Souvent, vous constaterez que les moteurs de recherche ont choisi d’ignorer votre balise de titre et d’utiliser d’autres contenus trouvés sur votre page pour le texte du lien bleu dans le SERP.

Cela est particulièrement vrai pour les problèmes répandus de balises de titre manquantes ou en double.

Lorsque plusieurs pages ont la même balise, ces balises sont inutiles pour le moteur de recherche si elles sont très génériques ou répertorient simplement le nom de l’entreprise ou de l’organisation. Les exemples incluent lorsque le site entier a exactement la même balise de titre qui est simplement le nom de domaine ou le nom de l’entreprise.

Pendant des années, que ce soit en raison d’une duplication généralisée, de balises mal formatées, de balises manquantes ou simplement de balises avec un contenu que Google ne trouve pas utile ou utile, Google a remplacé le contenu de la page par le contenu du lien bleu dans la page des résultats de recherche.

Dans certains cas, c’est correct; dans d’autres, cela conduit à un contenu moins souhaitable en termes de contexte pour la page et également pour l’optimisation des clics des internautes.

Le scénario idéal est d’avoir des balises de titre solides et optimisées pour les utilisateurs et les moteurs de recherche plutôt que de le laisser au hasard.

Vous pouvez utiliser les données fournies dans Google Search Console et Bing Webmaster Tools pour trouver où vous avez des problèmes et exécuter vos propres tests via un certain nombre d’auditeurs sur la page et d’outils d’exploration comme mon préféré, Screaming Frog.

Si vous avez des balises en double sur votre site, ajoutez l’écriture de balises personnalisées à votre plan d’action SEO.

5. Utilisez les options dynamiques lorsque cela est possible

Si vous avez un grand site Web ou un site Web contenant une grande quantité de données dynamiques, comme un site Web de commerce électronique, il est essentiel de trouver des moyens de coder sémantiquement vos balises.

La plupart des systèmes de gestion de contenu et des plateformes de sites Web génèrent automatiquement la balise de titre. Si vous souhaitez remplacer ou personnaliser la balise de titre par défaut à grande échelle, travaillez avec votre développeur ou dans les paramètres de votre plate-forme de site Web pour trouver des moyens d’ajouter plus de détails et de personnaliser à différents niveaux.

Plus vous pouvez évoluer et ne pas avoir à gérer manuellement des centaines ou des milliers de balises, mieux c’est.

Un exemple de structure dynamique pourrait inclure du texte standard dans toutes les balises de page de produit, mais avec le nom spécifique du produit renseigné à partir de la base de données.

Par exemple, cela pourrait être « [product_name] cadeaux de garçons d’honneur de The Man Registry. Le « product_name » entre crochets serait une variable qui remplirait cette partie du titre avec le nom réel du produit dans la base de données.

Dans ce cas, vous n’auriez pas à écrire manuellement toutes les balises de titre de produit et vous pouvez vous assurer qu’elles sont uniques. Dans les cas où vous avez les mêmes produits avec des variations ou des attributs tels que des couleurs différentes, vous pouvez également rechercher des moyens d’ajouter plus de variables à partir de la base de données.

Un petit avertissement : malgré la commodité et la mise à l’échelle que vous pouvez faire en utilisant des balises dynamiques, vous pouvez également faire beaucoup de dégâts rapidement. Assurez-vous d’auditer vos balises initialement et à intervalles réguliers pour vous assurer que les implémentations de base de données et de codage restituent toujours les balises souhaitées.

6. Appel à l’action dans le SERP

N’oubliez pas que la balise de titre sera affichée sous forme de texte dans le lien bleu sur les SERP.

Il s’agit d’un bien immobilier de premier plan et le message présenté ici a un impact considérable sur la décision du chercheur de cliquer sur votre site ou de passer au résultat de recherche suivant.

Votre objectif doit être de répondre à la question, au besoin ou au désir du chercheur. Donnez au chercheur une raison de cliquer sur le lien qui correspond à votre contenu, à vos objectifs et à ce qu’il recherche.

Il est essentiel d’avoir une vision claire de l’objet de votre page et du résultat souhaité pour vous et votre visiteur.

Si vous essayez d’atteindre trop d’objectifs commerciaux sur une seule page, il peut être difficile de se concentrer suffisamment clairement sur ce que devrait être l’appel à l’action (CTA). Si vous trouvez que c’est le cas, envisagez de diviser votre contenu en plusieurs sujets et pages.

Tout comme l’art d’écrire un titre d’annonce textuelle PPC solide, la balise de titre doit correspondre à l’intention du chercheur pour gagner son clic.

Lorsque vous écrivez votre balise de titre, gardez à l’esprit que la balise est tronquée par Google à environ 70 caractères. L’utilisateur ne verra aucun mot au-delà de ce nombre de caractères.

Cependant, Google a déclaré qu’il indexait plus de caractères que cela. Quelle que soit la durée pendant laquelle vous souhaitez créer votre balise de titre pour l’indexation et l’interprétation de Google, gardez également à l’esprit vos objectifs pour attirer les clics des internautes.

Considérez comment le titre est tronqué et ce qui apparaîtra sur les SERP.

Mettez-y vos mots et phrases importants. Soyez concis, direct et donnez la priorité aux mots importants pour qu’ils apparaissent le plus tôt possible dans vos balises de titre.

Par exemple, vous pourriez avoir une balise de titre de page d’accueil au son moyen : « Cadeaux de garçons d’honneur et cadeaux uniques pour hommes par The Man Registry ».

Vous pouvez tester un langage plus exploitable comme « Achetez les meilleurs garçons d’honneur et des cadeaux uniques pour hommes sur The Man Registry ».

7. N’essayez pas trop dur

Évitez les titres répétitifs et qui ressemblent à du spam.

Résistez à la tentation d’en faire trop avec votre balise de titre.

Les moteurs de recherche se concentrent sur le contexte, et non sur l’utilisation, la fréquence et la densité littérales des mots-clés.

Choisissez des mots qui sont clairement pertinents par rapport au sujet de la page et à l’intention du chercheur.

Vous pouvez utiliser des zones de formulaire plus longues de la page pour élaborer et développer ce contexte.

Un exemple de balise de titre dangereuse serait : « Cadeaux pour garçons d’honneur, Cadeaux pour garçons d’honneur, Cadeaux pour hommes, Cadeaux uniques. »

La lecture excessive et la répétition de mots n’apparaissent pas comme du spam pour Google, mais également pour les internautes.

8. Gardez l’impact de la balise de titre en perspective

N’insistez pas trop sur l’importance ou l’impact de la seule balise de titre.

Bien que vous puissiez voir une petite bosse en optimisant toutes les balises de titre de votre site, vous ne pouvez pas vous attendre à ce que la balise de titre soit à elle seule la clé du succès du référencement.

L’optimisation holistique de la recherche est beaucoup plus importante.

Dans de nombreux cas, l’optimisation des balises de titre n’est qu’un début ou un point d’entrée. Tant que vous n’êtes pas au sommet des SERP, il n’est probablement pas logique de se focaliser sur de petits ajustements et d’être obsédé par des changements mineurs dans le langage utilisé pour voir leur impact sur les classements une position à la fois.

Conclusion

Le référencement comprend un large éventail d’éléments allant de la technique à la page en passant par les liens et plus encore. Bien qu’aucun élément ne fasse ou ne détruise une stratégie, vous ne pouvez pas ignorer les balises de titre dans le mélange global.

Suivre ces huit meilleures pratiques vous aidera à optimiser et à intensifier vos efforts et contribuera à obtenir la bonne hiérarchie et le bon contexte pour votre site Web.

Gardez toujours à l’esprit le chercheur et votre public. Trouvez le bon équilibre entre l’incorporation de mots-clés importants et la correspondance avec l’intention du sujet.

Incluez la balise de titre dans votre plan d’optimisation, comprenez comment elle aide à obtenir des clics et efforcez-vous de l’optimiser au mieux pour votre contenu et vos besoins.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Google Autocomplete : un guide SEO complet

0

Google Autocomplete est une fonctionnalité de recherche controversée mais puissante.

Lorsque vous tapez un mot, ou même une lettre, dans Google, une liste de suggestions de recherche s’affiche. C’est ce qu’est la saisie semi-automatique.

Les professionnels du référencement, les spécialistes du marketing de recherche payante, les spécialistes du marketing de contenu et les gestionnaires de médias sociaux peuvent tous bénéficier de l’utilisation de la saisie semi-automatique de Google pour les aider dans différents projets axés sur les mots clés et l’exploration d’intentions.

D’un autre côté, Google Autocomplete fait souvent l’actualité pour des habitudes amusantes, particulières ou même offensantes (souvent de manière négative).

Les gens utilisent constamment la saisie semi-automatique, économisant des milliers de secondes par jour, mais il a également été blâmé pour les dissimulations politiques et le gâchis des films, des émissions de télévision et des jeux vidéo.

Google Autocomplete peut également être un puissant outil de marketing. Les professionnels du référencement et d’autres spécialistes du marketing numérique l’utilisent depuis des années pour éclairer la stratégie, obtenir des mots clés et trouver les questions importantes que posent les clients.

Ils peuvent utiliser la saisie semi-automatique pour mieux optimiser les propriétés numériques des clients ainsi que le contenu et les messages qui les composent.

Ce guide vous aidera à comprendre le véritable pouvoir que cette fonctionnalité simple mais extrêmement utile peut apporter pour vous aider dans vos tâches quotidiennes.

Qu’est-ce que la saisie semi-automatique de Google ?

Selon les propres mots de Google, Google Autocomplete est « conçu pour accélérer les recherches que vous commencez à taper ».

Il est intégré à la recherche Google et à d’autres propriétés Alphabet qui utilisent Google, y compris dans « l’Omnibox » sur Chrome.

Google estime que, cumulativement, il économise plus de 200 ans de saisie tous les jourset réduit en moyenne la saisie globale d’environ 25 %.

L’objectif principal de la liste déroulante de saisie semi-automatique est de réduire le temps qu’un utilisateur passe à taper en offrant des prédictions sur ce qu’un utilisateur peut taper, y compris pour les sites Web utilisant la fonction intégrée de moteur de recherche personnalisé de Google.

Bien que la saisie semi-automatique soit une fonctionnalité de recherche sur ordinateur depuis fin 2004, elle est devenue encore plus utile en tant que fonctionnalité permettant de gagner du temps sur les appareils mobiles.

Taper sur un appareil mobile est un peu plus difficile que de le faire sur les grands claviers avec lesquels nous avons grandi et auxquels nous sommes habitués, c’est donc un outil bienvenu pour fournir une assistance et gagner du temps pour beaucoup.

Il existe plusieurs autres façons utiles d’utiliser la fonctionnalité pour tirer parti des idées de contenu, des suggestions de mots clés, de l’exploration d’intention, de la gestion de la réputation en ligne et d’autres tâches basées sur les données.

Comment fonctionne la saisie semi-automatique ?

L’ancien Googleur Kevin Gibbs a créé le projet, initialement appelé « Google Suggest » par une autre ancienne Googleuse, Marissa Mayer.

Depuis, Google s’est éloigné du nom « Suggérer », car il n’offre pas toujours les prédictions les plus réfléchies, les plus attentionnées ou les plus appropriées.

Google appelle les complétions qu’il propose des « prédictions », et non des « suggestions ». Cela est dû au fonctionnement de la saisie semi-automatique.

La saisie semi-automatique est censée aider les gens à compléter une phrase qu’ils avaient l’intention de faire – et non à suggérer une intention de recherche, comme avec « J’ai de la chance ». Ils déterminent les prédictions en examinant les recherches courantes sur Google, y compris en examinant les recherches de tendance qui pourraient être pertinentes.

Cela permet à la saisie semi-automatique de se mettre à jour et de s’adapter rapidement aux nouvelles tendances de recherche et aux nouvelles.

Une grande partie du comportement de la saisie semi-automatique est générée par ordinateur, avec des données collectées à partir de millions d’autres recherches Google et de leurs résultats, y compris le contenu de ces pages. Il prend également des informations à partir de votre historique de recherche, de votre emplacement et d’autres points de données.

Google a également beaucoup travaillé pour éviter les suggestions de saisie semi-automatique inappropriées ou offensantes. Cela signifie qu’il existe des procédures de suppression automatisées et manuelles qui peuvent influencer les suggestions de saisie semi-automatique qui restent.

La saisie semi-automatique est également liée au Knowledge Graph, et en particulier sur mobile, elle peut apporter des suggestions de Knowledge Graph dans la prédiction.

Ce n’est qu’en 2008 que Google a intégré la saisie semi-automatique dans son moteur de recherche par défaut (il s’agissait auparavant d’une fonctionnalité d’activation).

Meilleures façons d’utiliser Google Autocomplete

1. Recherche de mots-clés

C’est une tâche longue, fastidieuse et laborieuse, mais c’est aussi la base de toutes les stratégies de référencement – ​​et ce depuis longtemps.

Bien que nous ne puissions plus cibler explicitement les mots-clés, les mots-clés et leurs idées associées constitueront toujours une partie importante du marketing de recherche.

La recherche de mots-clés est l’une des premières tâches abordées au début d’un engagement – et poursuivies tout au long de l’engagement – pour comprendre non seulement une marque et le contenu qu’elle crée, mais aussi ses lacunes potentielles, les forces et les faiblesses du site Web et les lacunes du contenu.

La saisie semi-automatique ne fait pas tout le travail pour vous en termes de recherche de mots clés, mais c’est un excellent point de départ ou à utiliser tôt et souvent lors du développement de calendriers de contenu et de stratégies de recherche organique générales.

L’utiliser (ainsi que d’autres outils de ressources de mots clés tels que Google Keyword Planner et d’autres bases de données de mots clés tierces) pour avoir une idée des bons mots clés que vous souhaitez cibler en tenant compte de la fréquence de recherche mensuelle, de la concurrence et même du coût par clic (CPC ) la tarification rendra justice à votre stratégie de recherche.

L’un des avantages les plus brillants de Google Autocomplete est sa capacité à découvrir des phrases de longue traîne de qualité qui sont couramment recherchées sur le Web.

Étant donné que la principale mesure de la saisie semi-automatique est la popularité – basée sur de vraies recherches effectuées par les utilisateurs en temps réel – la valeur de la saisie semi-automatique réside dans sa pléthore de données au niveau des mots clés que vous pouvez extraire si vous y travaillez dur et assez longtemps.

Comme toujours, assurez-vous d’être déconnecté de Google pour vous assurer de limiter la personnalisation pour un regard impartial sur les prédictions.

Les mots-clés à longue traine sont incroyablement utiles pour combler les lacunes de contenu, mais offrent également des possibilités infinies en termes d’articles de blog de grande valeur et de contenu éducatif dans le créneau d’une marque.

2. Exploration de l’intention

Comprendre l’intention de l’utilisateur est important car il guide l’objectif de la page, sa messagerie, sa mise en page et même ses images. Nous savons que les pages fonctionnent mieux lorsqu’elles satisfont pleinement l’intention de l’utilisateur d’une requête de recherche.

Vous pouvez utiliser la saisie semi-automatique pour mieux comprendre l’intention de l’utilisateur, mais cela peut être compliqué et laborieux. Prendre le temps de visiter de nombreuses pages Web différentes dans les résultats de recherche liés à des prédictions spécifiques prendra du temps, de la concentration et de la consommation de contenu. Mais les informations que vous pouvez extraire de cette méthode sont inestimables.

Les mots clés chevauchent différentes étapes de l’intention de l’utilisateur, et sans plus de contexte de mot clé, il peut être difficile de comprendre l’intention.

La saisie semi-automatique vous aidera non seulement à comprendre différents mots clés à longue traîne de grande valeur et l’intention qui les entoure, mais elle aidera également les spécialistes du marketing à reconnaître le volume de contenu autour d’étapes d’intention spécifiques, ainsi que les phrases à longue traîne et les étapes d’intention qui pourraient être optimisé pour une priorité plus élevée.

Bien sûr, pour les mots-clés de grande valeur – longues traînes ou expressions traditionnelles à un, deux et trois mots – il est important de satisfaire toutes les étapes de l’intention en ce qui concerne les mots-clés de grande valeur.

C’est l’idée derrière une stratégie de recherche globale et de qualité. Et la saisie semi-automatique peut vous aider à y parvenir.

3. Gestion de la réputation en ligne

La saisie semi-automatique a également joué un rôle important dans le domaine de la gestion de la réputation en ligne.

N’oubliez pas que lorsqu’un utilisateur recherche votre nom ou le nom de votre marque, la première chose qu’il voit, avant même votre site sur la SERP (page de résultats du moteur de recherche), ce sont les prédictions de saisie semi-automatique liées à ce nom.

Si ces prédictions sont négatives, ou même si une seule d’entre elles est négative, cela peut avoir un impact réel sur les performances de votre entreprise.

Pensez-y. Vous cherchez [Dog Washers Inc] et la première prédiction se termine par « perd son chien », vous n’aurez probablement pas trop envie d’amener votre chien là-bas pour son prochain bain.

Idem pour un restaurant ; si vous cherchez [Ted’s Seaford Spot] et la prédiction se termine par « e. Coli », j’ai une assez bonne idée de ce que tu ne manges pas ce soir.

La saisie semi-automatique constitue une partie importante de la gestion de la réputation en ligne (ORM) et ne peut être ignorée lorsque vous travaillez pour équilibrer toutes les connexions négatives établies avec les marques.

Il faut être vigilant, comme la plupart des stratégies ORM. Plusieurs façons dont les marques peuvent travailler pour compenser les prédictions négatives de la saisie semi-automatique sont :

  • Prenez le contrôle des conversations de votre marque pour vous assurer que les bonnes connexions sont établies dans Google Autocomplete.
  • L’optimisation des comptes de médias sociaux renforce les connexions positives qui peuvent être éclipsées par les négatives.
  • Le contenu, la messagerie et l’engagement des médias sociaux sont conformes aux optimisations ci-dessus et à la voix et au ton de la marque.
  • Image de marque et messagerie cohérentes pour les sites Web de profil avec une association positive de mots-clés utilisés ailleurs
  • Commencer petit et avoir un impact en recherchant des connexions positives pour la marque à partir de différents endroits. Évidemment, plus il y a de monde, mieux c’est. Mais vous seriez surpris de l’impact que cela peut avoir.
  • Créer des backlinks vers les SERP de Google pour des associations positives de mots-clés avec votre nom ; des choses comme [sam hollingsworth seo writer] et [sam hollingsworth handicapper] serait un bon début pour quelqu’un comme moi. 😊
  • S’il y a des suggestions de saisie semi-automatique négatives, assurez-vous d’avoir une stratégie pour les traiter.

4. Génération et exploration de contenu

Vous pouvez également utiliser la saisie semi-automatique pour générer du contenu et explorer le contenu des concurrents pour vos propres idées de contenu. Il est facile et intéressant d’utiliser la saisie semi-automatique aux côtés d’autres outils d’écriture en ligne, pour savoir ce que les internautes recherchent.

FAQ

Le simple fait de regarder « qui », « quoi », « où », « quand » et « pourquoi » avec quelques questions liées à la marque peut vous donner une tonne de questions pour votre FAQ – des questions que les gens recherchent peut-être déjà.

Mots-clés associés

Vous pouvez le faire de plusieurs façons, pour de nombreuses raisons. Un simple est « nom de marque vs. »– Google remplira automatiquement avec les concurrents. Vous pouvez également regarder « nom de marque et » et voir ce que la saisie semi-automatique y trouve – trouver des moyens d’étendre votre marque.

Rubriques connexes

Si vous pouvez trouver des suggestions de saisie semi-automatique pour des sujets connexes, qui ne sont pas couverts par votre sujet principal, vous pourriez avoir un avantage pour développer du contenu dans ce créneau.

Des requêtes telles que « comment * fonctionne » peuvent être inestimables, la saisie semi-automatique remplissant l’espace générique avec des suggestions. Vous pouvez également le faire pour trouver des questions sur votre marque, des questions pour le marketing de contenu, trouver des problèmes que les clients potentiels recherchent et même savoir si les utilisateurs recherchent certains comptes de médias sociaux.

Capture d'écran d'une liste de saisie semi-automatique pour les questions python : comment faire * en python, avec * rempli avec différentes suggestions

Règles de saisie semi-automatique

Avec un historique de réactions négatives en raison de certaines de ses prédictions de recherche, Google travaille manuellement pour empêcher les prédictions de saisie semi-automatique inappropriées lorsqu’il s’agit de :

  • Prédictions sexuellement explicites.
  • Prédictions haineuses contre des groupes et des individus.
  • Prédictions violentes.
  • Danger et activités nuisibles dans les prévisions.

Il peut également supprimer les prédictions qui pourraient être considérées comme du spam, faciliter ou prôner le piratage, ou en cas de demande légale de le faire.

Google indique clairement qu’il supprime les prédictions liées à l’une des situations susmentionnées, à moins qu’elles ne contiennent des termes médicaux ou scientifiques non malveillants.

À la recherche de commentaires

Pour mieux contrôler les prédictions de saisie semi-automatique inappropriées, Google a lancé son outil de commentaires et utilise les données pour apporter des améliorations de manière cohérente.

Par exemple, il n’est pas nécessaire qu’un groupe démographique particulier soit ciblé par quelque chose de haineux dans la nature ; et les commentaires aident à le découvrir plus rapidement et plus facilement.

google-autocomplete-rapport-inapproprié

Comprendre ce que les gens recherchent réellement est un élément essentiel de votre stratégie de référencement.

Découvrez comment vous pouvez intégrer Google Autocomplete dans votre processus de recherche. Vous pourriez être surpris des mots-clés spécifiques et de l’intention de recherche qu’il révèle !

Plus de ressources SEO :

  • 28 outils gratuits pour vous aider à trouver ce que les gens recherchent
  • Google supprimera plus de types de prédictions de saisie semi-automatique
  • Google recherche des commentaires sur les suggestions de saisie semi-automatique

Image en vedette : Shutterstock/Fonstra

Un guide complet de la console de recherche Google pour les professionnels du référencement

0

La console de recherche Google fournit les données nécessaires pour surveiller les performances du site Web dans la recherche et améliorer les classements de recherche, des informations exclusivement disponibles via la Search Console.

Cela le rend indispensable pour les entreprises en ligne et les éditeurs qui souhaitent maximiser leur succès.

Prendre le contrôle de votre présence dans les recherches est plus facile à faire lorsque vous utilisez les outils et rapports gratuits.

Qu’est-ce que la console de recherche Google ?

Google Search Console est un service Web gratuit hébergé par Google qui permet aux éditeurs et aux professionnels du marketing de recherche de surveiller la santé et les performances globales de leur site par rapport à la recherche Google.

Il offre un aperçu des mesures liées aux performances de recherche et à l’expérience utilisateur pour aider les éditeurs à améliorer leurs sites et à générer plus de trafic.

La Search Console permet également à Google de communiquer lorsqu’il découvre des problèmes de sécurité (comme des vulnérabilités de piratage) et si l’équipe de qualité de la recherche a imposé une pénalité d’action manuelle.

Caractéristiques importantes:

  • Surveillez l’indexation et l’exploration.
  • Identifiez et corrigez les erreurs.
  • Aperçu des performances de recherche.
  • Demander l’indexation des pages mises à jour.
  • Passez en revue les liens internes et externes.

Il n’est pas nécessaire d’utiliser la Search Console pour mieux se classer et ce n’est pas non plus un facteur de classement.

Cependant, l’utilité de la Search Console la rend indispensable pour améliorer les performances de recherche et générer plus de trafic sur un site Web.

Comment commencer

La première étape pour utiliser la Search Console consiste à vérifier la propriété du site.

Google propose plusieurs méthodes différentes pour effectuer la vérification de site, selon que vous vérifiez un site Web, un domaine, un site Google ou un site hébergé par Blogger.

Les domaines enregistrés avec les domaines Google sont automatiquement vérifiés en les ajoutant à la Search Console.

La majorité des utilisateurs vérifieront leurs sites en utilisant l’une des quatre méthodes suivantes :

  1. Téléchargement de fichier HTML.
  2. Balise méta
  3. Code de suivi Google Analytics.
  4. Gestionnaire de balises Google.

Certaines plates-formes d’hébergement de sites limitent ce qui peut être téléchargé et nécessitent un moyen spécifique de vérifier les propriétaires de sites.

Mais cela devient de moins en moins un problème car de nombreux services de sites hébergés ont un processus de vérification facile à suivre, qui sera couvert ci-dessous.

Comment vérifier la propriété du site

Il existe deux manières standard de vérifier la propriété du site avec un site Web standard, comme un site WordPress standard.

  1. Téléchargement de fichier HTML.
  2. Balise méta.

Lors de la vérification d’un site à l’aide de l’une de ces deux méthodes, vous choisirez la Propriétés de préfixe d’URL traiter.

Arrêtons-nous ici et reconnaissons que l’expression « propriétés de préfixe d’URL » ne signifie absolument rien pour personne d’autre que le Googleur qui a inventé cette expression.

Ne laissez pas cela vous donner l’impression d’être sur le point d’entrer dans un labyrinthe les yeux bandés. Vérifier un site avec Google est facile.

Méthode de téléchargement de fichier HTML

Étape 1: Accédez à la Search Console et ouvrez la liste déroulante Property Selector qui est visible dans le coin supérieur gauche de n’importe quelle page de la Search Console.

Étape 1

Étape 2: Dans la fenêtre contextuelle intitulée Sélectionnez le type de propriétéentrez l’URL du site puis cliquez sur le Continuer bouton.

Étape 2

Étape 3: Sélectionnez la méthode de téléchargement du fichier HTML et téléchargez le fichier HTML.

Étape 4: Téléchargez le fichier HTML à la racine de votre site Web.

Racine signifie https://exemple.com/. Ainsi, si le fichier téléchargé s’appelle verification.html, le fichier téléchargé doit se trouver dans https://example.com/verification.html.

Étape 5 : Terminez le processus de vérification en cliquant sur Revérifier dans la Search Console.

La vérification d’un site Web standard avec son propre domaine sur des plates-formes de site Web telles que Wix et Weebly est similaire aux étapes ci-dessus, sauf que vous ajouterez une balise meta description à votre site Wix.

Duda a une approche simple qui utilise une application Search Console qui vérifie facilement le site et permet à ses utilisateurs de démarrer.

Dépannage avec GSC

Le classement dans les résultats de recherche dépend de la capacité de Google à explorer et à indexer les pages Web.

L’outil d’inspection d’URL de la console de recherche avertit de tout problème d’exploration et d’indexation avant qu’il ne devienne un problème majeur et que les pages ne commencent à disparaître des résultats de recherche.

Outil d’inspection d’URL

L’outil d’inspection d’URL indique si une URL est indexée et peut être affichée dans un résultat de recherche.

Pour chaque URL soumise, un utilisateur peut :

  • Demander l’indexation d’une page Web récemment mise à jour.
  • Découvrez comment Google a découvert la page Web (sitemaps et pages internes de référence).
  • Afficher la date de la dernière exploration d’une URL.
  • Vérifiez si Google utilise une URL canonique déclarée ou en utilise une autre.
  • Vérifiez l’état de l’utilisabilité mobile.
  • Vérifiez les améliorations telles que le fil d’Ariane.

Couverture

La section de couverture montre Discovery (comment Google a découvert l’URL), Crawl (indique si Google a exploré l’URL avec succès et si ce n’est pas le cas, fournit une raison) et Enhancements (fournit l’état des données structurées).

La section couverture est accessible depuis le menu de gauche :

Couverture

Rapports d’erreur de couverture

Bien que ces rapports soient étiquetés comme des erreurs, cela ne signifie pas nécessairement que quelque chose ne va pas. Parfois, cela signifie simplement que l’indexation peut être améliorée.

Par exemple, dans la capture d’écran suivante, Google affiche une réponse de serveur 403 Forbidden à près de 6 000 URL.

La réponse d’erreur 403 signifie que le serveur indique à Googlebot qu’il lui est interdit d’explorer ces URL.

Rapport de couverture indiquant les réponses d'erreur de serveur 403

Les erreurs ci-dessus se produisent car Googlebot n’est pas autorisé à explorer les pages des membres d’un forum Web.

Chaque membre du forum a une page de membre qui contient une liste de ses derniers messages et d’autres statistiques.

Le rapport fournit une liste des URL qui génèrent l’erreur.

Cliquer sur l’une des URL répertoriées révèle un menu sur la droite qui offre la possibilité d’inspecter l’URL affectée.

Il existe également un menu contextuel à droite de l’URL elle-même sous la forme d’une icône de loupe qui offre également la possibilité d’inspecter l’URL.

Inspecter l'URL

Cliquer sur l’URL d’inspection révèle comment la page a été découverte.

Il affiche également les points de données suivants :

  • Dernier crawl.
  • Rampé comme.
  • Crawl autorisé ?
  • Récupération de page (en cas d’échec, fournit le code d’erreur du serveur).
  • Indexation autorisée ?

Il existe également des informations sur le canonique utilisé par Google :

  • Canonique déclaré par l’utilisateur.
  • Canonique sélectionné par Google.

Pour le site Web du forum dans l’exemple ci-dessus, les informations de diagnostic importantes se trouvent dans la section Découverte.

Cette section nous indique quelles pages sont celles qui affichent des liens vers les profils des membres de Googlebot.

Avec ces informations, l’éditeur peut désormais coder une instruction PHP qui fera disparaître les liens vers les pages membres lorsqu’un bot du moteur de recherche vient ramper.

Une autre façon de résoudre le problème consiste à écrire une nouvelle entrée dans le fichier robots.txt pour empêcher Google de tenter d’explorer ces pages.

En faisant disparaître cette erreur 403, nous libérons des ressources d’exploration permettant à Googlebot d’indexer le reste du site Web.

Le rapport de couverture de Google Search Console permet de diagnostiquer les problèmes d’exploration de Googlebot et de les résoudre.

Correction des erreurs 404

Le rapport de couverture peut également alerter un éditeur des réponses d’erreur des séries 404 et 500, ainsi que signaler que tout va bien.

Une réponse de serveur 404 est appelée une erreur uniquement parce que la requête du navigateur ou du robot d’exploration pour une page Web a été faite par erreur car la page n’existe pas.

Cela ne signifie pas que votre site est dans l’erreur.

Si un autre site (ou un lien interne) renvoie vers une page qui n’existe pas, le rapport de couverture affichera une réponse 404.

En cliquant sur l’une des URL concernées et en sélectionnant l’outil Inspecter l’URL, vous découvrirez quelles pages (ou plans de site) font référence à la page inexistante.

À partir de là, vous pouvez décider si le lien est rompu et doit être réparé (dans le cas d’un lien interne) ou redirigé vers la bonne page (dans le cas d’un lien externe d’un autre site Web).

Ou, il se peut que la page Web n’ait jamais existé et que la personne qui renvoie vers cette page ait fait une erreur.

Si la page n’existe plus ou si elle n’a jamais existé, vous pouvez afficher une réponse 404.

Tirer parti des fonctionnalités de GSC

Le rapport sur les performances

La partie supérieure du rapport sur les performances de la Search Console fournit plusieurs informations sur les performances d’un site dans la recherche, y compris dans les fonctionnalités de recherche telles que les extraits optimisés.

Quatre types de recherche peuvent être explorés dans le rapport sur les performances :

  1. La toile.
  2. Image.
  3. Vidéo.
  4. Nouvelles.

La console de recherche affiche le type de recherche Web par défaut.

Modifiez le type de recherche affiché en cliquant sur le bouton Type de recherche :

Type de recherche par défaut

Un menu contextuel s’affichera pour vous permettre de modifier le type de recherche à afficher :

Menu des types de recherche

Une fonctionnalité utile est la possibilité de comparer les performances de deux types de recherche dans le graphique.

Quatre statistiques sont affichées en évidence en haut du rapport sur les performances :

  1. Nombre total de clics.
  2. Impressions totales.
  3. CTR moyen (taux de clics).
  4. Situation moyenne.
Capture d'écran de la section supérieure de la page des performances

Par défaut, les statistiques Total de clics et Total d’impressions sont sélectionnées.

En cliquant dans les onglets dédiés à chaque métrique, on peut choisir de voir ces métriques affichées sur le graphique à barres.

Impressions

Les impressions correspondent au nombre de fois où un site Web est apparu dans les résultats de recherche. Tant qu’un utilisateur n’a pas à cliquer sur un lien pour voir l’URL, cela compte comme une impression.

De plus, si une URL est classée en bas de la page et que l’utilisateur ne fait pas défiler jusqu’à cette section des résultats de recherche, cela compte toujours comme une impression.

Les impressions élevées sont excellentes car cela signifie que Google affiche le site dans les résultats de recherche.

Cependant, la signification de la métrique d’impressions est rendue significative par les métriques de clics et de position moyenne.

Clics

La mesure des clics indique la fréquence à laquelle les utilisateurs ont cliqué sur le site Web depuis les résultats de recherche. Un nombre élevé de clics en plus d’un nombre élevé d’impressions est bon.

Un faible nombre de clics et un nombre élevé d’impressions sont moins bons mais pas mauvais. Cela signifie que le site peut avoir besoin d’améliorations pour gagner plus de trafic.

La métrique des clics est plus significative lorsqu’elle est prise en compte avec les métriques CTR moyen et Position moyenne.

CTR moyen

Le CTR moyen est un pourcentage représentant la fréquence à laquelle les utilisateurs ont cliqué des résultats de recherche sur le site Web.

Un CTR faible signifie que quelque chose doit être amélioré afin d’augmenter les visites à partir des résultats de recherche.

Un CTR plus élevé signifie que le site fonctionne bien.

Cette métrique prend plus de sens lorsqu’elle est considérée avec la métrique Position moyenne.

Position moyenne

La position moyenne indique la position moyenne dans les résultats de recherche dans laquelle le site Web a tendance à apparaître.

Une moyenne dans les positions 1 à 10 est excellente.

Une position moyenne dans la vingtaine (20 – 29) signifie que le site apparaît à la page deux ou trois des résultats de recherche. Ce n’est pas si mal. Cela signifie simplement que le site a besoin de travaux supplémentaires pour lui donner un coup de pouce supplémentaire dans le top 10.

Des positions moyennes inférieures à 30 pourraient (en général) signifier que le site peut bénéficier d’améliorations significatives.

Ou, il se peut que le site se classe pour un grand nombre d’expressions de mots clés qui se classent bas et quelques très bons mots clés qui se classent exceptionnellement haut.

Dans les deux cas, cela peut signifier d’examiner de plus près le contenu. Cela peut être une indication d’un écart de contenu sur le site Web, où le contenu qui se classe pour certains mots clés n’est pas assez fort et peut nécessiter une page dédiée consacrée à cette phrase clé pour mieux se classer.

Les quatre mesures (Impressions, Clics, CTR moyen et Position moyenne), lorsqu’elles sont vues ensemble, présentent un aperçu significatif de la performance du site Web.

Le grand point à retenir du rapport sur les performances est qu’il s’agit d’un point de départ pour comprendre rapidement les performances du site Web dans la recherche.

C’est comme un miroir qui reflète à quel point le site fonctionne bien ou mal.

Dimensions du rapport sur les performances

Faire défiler jusqu’à la deuxième partie de la page Performances révèle plusieurs de ce qu’on appelle les dimensions des données de performances d’un site Web.

Il y a six dimensions :

1. Requêtes : Affiche les principales requêtes de recherche et le nombre de clics et d’impressions associés à chaque expression de mot clé.

2. Pages : Affiche les pages Web les plus performantes (ainsi que les clics et les impressions).

3. Pays : Principaux pays (plus clics et impressions).

4. Appareils : Affiche les principaux appareils, segmentés en mobiles, ordinateurs de bureau et tablettes.

5. Apparence de la recherche : Cela montre les différents types de résultats enrichis dans lesquels le site a été affiché. Il indique également si Google a affiché le site en utilisant les résultats Web Light et les résultats vidéo, ainsi que les données de clics et d’impressions associées. Les résultats Web Light sont des résultats optimisés pour les appareils très lents.

6. Rendez-vous : L’onglet des dates organise les clics et les impressions par date. Les clics et les impressions peuvent être triés par ordre décroissant ou croissant.

Mots clés

Les mots-clés sont affichés dans les requêtes comme l’une des dimensions du rapport sur les performances (comme indiqué ci-dessus). Le rapport sur les requêtes affiche les 1 000 principales requêtes de recherche ayant généré du trafic.

Les requêtes peu performantes sont particulièrement intéressantes.

Certaines de ces requêtes affichent de faibles quantités de trafic car elles sont rares, ce que l’on appelle le trafic de longue traîne.

Mais, d’autres sont des requêtes de recherche qui résultent de pages Web qui pourraient avoir besoin d’être améliorées, peut-être qu’elles auraient besoin de plus de liens internes, ou cela pourrait être un signe que la phrase clé mérite sa propre page Web.

C’est toujours une bonne idée d’examiner les mots clés peu performants, car certains d’entre eux peuvent être des gains rapides qui, lorsque le problème est résolu, peuvent entraîner une augmentation significative du trafic.

Liens

La Search Console propose une liste de tous les liens pointant vers le site Web.

Cependant, il est important de souligner que le rapport sur les liens ne représente pas les liens qui aident le classement du site.

Il signale simplement tous les liens pointant vers le site Web.

Cela signifie que la liste comprend des liens qui n’aident pas le classement du site. Cela explique pourquoi le rapport peut afficher des liens comportant un attribut de lien nofollow.

Le rapport Liens est accessible en bas du menu de gauche :

Rapport sur les liens

Le rapport Liens comporte deux colonnes : Liens externes et Liens internes.

Les liens externes sont les liens extérieurs au site Web qui pointent vers le site Web.

Les liens internes sont des liens qui proviennent du site Web et renvoient vers un autre endroit du site Web.

La colonne Liens externes comporte trois rapports :

  1. Pages liées en haut.
  2. Les meilleurs sites de liens.
  3. Texte de liaison supérieur.

Le rapport Liens internes répertorie les pages les plus liées.

Chaque rapport (pages les plus liées, sites les plus liés, etc.) contient un lien vers Plus de résultats qui peut être cliqué pour afficher et développer le rapport pour chaque type.

Par exemple, le rapport développé pour les pages les plus liées affiche les pages les plus ciblées, qui sont les pages du site qui sont le plus liées.

Cliquer sur une URL modifiera le rapport pour afficher tous les domaines externes liés à cette page.

Le rapport affiche le domaine du site externe, mais pas la page exacte qui renvoie au site.

Plans de site

Un sitemap est généralement un fichier XML qui est une liste d’URL qui aide les moteurs de recherche à découvrir les pages Web et d’autres formes de contenu sur un site Web.

Les sitemaps sont particulièrement utiles pour les grands sites, les sites difficiles à explorer si le site contient fréquemment de nouveaux contenus ajoutés.

L’exploration et l’indexation ne sont pas garanties. Des éléments tels que la qualité de la page, la qualité globale du site et les liens peuvent avoir un impact sur l’exploration d’un site et l’indexation des pages.

Les plans de site permettent simplement aux moteurs de recherche de découvrir facilement ces pages et c’est tout.

La création d’un sitemap est facile car d’autres sont automatiquement générés par le CMS, les plugins ou la plate-forme de site Web sur laquelle le site est hébergé.

Certaines plates-formes de sites Web hébergés génèrent un plan du site pour chaque site hébergé sur son service et mettent automatiquement à jour le plan du site lorsque le site Web change.

La Search Console propose un rapport sur le plan du site et permet aux éditeurs de télécharger un plan du site.

Pour accéder à cette fonction, cliquez sur le lien situé dans le menu de gauche.

plans de site

La section plan du site signalera toute erreur avec le plan du site.

La Search Console peut être utilisée pour supprimer un sitemap des rapports. Cependant, il est important de supprimer le plan du site du site Web lui-même, sinon Google pourrait s’en souvenir et le visiter à nouveau.

Une fois soumis et traité, le rapport de couverture remplira une section de plan de site qui aidera à résoudre les problèmes associés aux URL soumises via les plans de site.

Rapport sur l’expérience de la page de la console de recherche

Le rapport d’expérience de page offre des données relatives à l’expérience utilisateur sur le site Web par rapport à la vitesse du site.

Search Console affiche des informations sur Core Web Vitals et Mobile Usability.

C’est un bon point de départ pour obtenir un résumé global des performances de vitesse du site.

Rapports d’état des résultats enrichis

La Search Console offre des commentaires sur les résultats enrichis via le rapport sur les performances. Il s’agit de l’une des six dimensions répertoriées sous le graphique affiché en haut de la page, sous la forme Apparence de recherche.

La sélection des onglets Apparence de recherche révèle les données de clics et d’impressions pour les différents types de résultats enrichis affichés dans les résultats de recherche.

Ce rapport indique l’importance du trafic des résultats enrichis sur le site Web et peut aider à identifier la raison des tendances spécifiques du trafic sur le site Web.

Le rapport Apparence de la recherche peut aider à diagnostiquer les problèmes liés aux données structurées.

Par exemple, une baisse du trafic des résultats enrichis pourrait indiquer que Google a modifié les exigences en matière de données structurées et que les données structurées doivent être mises à jour.

C’est un point de départ pour diagnostiquer un changement dans les modèles de trafic des résultats enrichis.

La console de recherche est bonne pour le référencement

En plus des avantages ci-dessus de la Search Console, les éditeurs et les référenceurs peuvent également télécharger des rapports de désaveu de liens, résoudre des sanctions (actions manuelles) et des événements de sécurité tels que des piratages de sites, qui contribuent tous à une meilleure présence dans les recherches.

C’est un service précieux dont tout éditeur Web soucieux de la visibilité dans les recherches devrait profiter.

Davantage de ressources:

  • Nouvelle série de blogs Google sur la Search Console et Data Studio
  • Mise à jour de la console de recherche Google I/O : nouveau rapport pour les vidéos indexées
  • Comment faire un audit SEO : la liste de contrôle ultime

Image en vedette : lapin pixar/Shutterstock

Un guide complet de la mise à jour de l’algorithme Google Penguin

0

Dix ans se sont écoulés depuis que Google a introduit l’algorithme Penguin et a adopté une position plus ferme sur les pratiques manipulatrices de création de liens.

L’algorithme a eu un certain nombre de mises à jour et est devenu une partie en temps réel de l’algorithme principal de Google. Par conséquent, les sanctions sont devenues moins courantes, mais existent toujours à la fois au format partiel et à l’échelle du site.

Avertissement de liens non naturels dans Google Search Console

Pour la plupart, Google prétend ignorer de nombreux liens de mauvaise qualité en ligne, mais reste vigilant et surveille les modèles non naturels tels que les schémas de liens, les PBN, les échanges de liens et les modèles de liens sortants non naturels.

L’introduction du pingouin

En 2012, Google a officiellement lancé la «mise à jour de l’algorithme de spam Web», qui ciblait spécifiquement le spam de liens et les pratiques de création de liens manipulatrices.

L’algorithme de spam Web est devenu plus tard connu (officiellement) sous le nom de mise à jour de l’algorithme Penguin via un tweet de Matt Cutts, qui était alors à la tête de l’équipe Google Webspam.

Alors que Google a officiellement nommé l’algorithme Penguin, il n’y a pas de mot officiel sur l’origine de ce nom.

Le nom de l’algorithme Panda vient de l’un des principaux ingénieurs impliqués, et il est plus que probable que Penguin provienne d’une source similaire.

L’une de mes théories de dénomination de pingouin préférées est qu’elle rend hommage au pingouin, de Batman de DC.

Avant l’algorithme Penguin, le volume de liens jouait un rôle plus important dans la détermination du score d’une page Web lorsqu’elle était explorée, indexée et analysée par Google.

Cela signifiait que lorsqu’il s’agissait de classer les sites Web en fonction de ces scores pour les pages de résultats de recherche, certains sites Web et éléments de contenu de mauvaise qualité figuraient dans des positions plus importantes qu’ils n’auraient dû dans les résultats de recherche organiques.

Pourquoi Google Penguin était nécessaire

La guerre de Google contre la mauvaise qualité a commencé avec l’algorithme Panda, et Penguin était une extension et un ajout à l’arsenal pour mener cette guerre.

Penguin était la réponse de Google à la pratique croissante de la manipulation des résultats de recherche (et des classements) par le biais de techniques de création de liens chapeau noir.

Cutts, s’exprimant lors de la conférence SMX Advanced 2012, a déclaré :

Nous envisageons quelque chose conçu pour lutter contre le contenu de mauvaise qualité. Tout a commencé avec Panda, puis nous avons remarqué qu’il y avait encore beaucoup de spam et Penguin a été conçu pour y faire face.

L’objectif de l’algorithme était de mieux contrôler et de réduire l’efficacité d’un certain nombre de techniques de spamming blackhat.

En comprenant et en traitant mieux les types de liens que les sites Web et les webmasters gagnaient, Penguin s’est efforcé de garantir que des liens naturels, faisant autorité et pertinents récompensaient les sites Web vers lesquels ils pointaient, tandis que les liens manipulateurs et spammés étaient déclassés.

Penguin ne traite que les liens entrants d’un site. Google ne regarde que les liens pointant vers le site en question et ne regarde pas du tout les liens sortants de ce site.

Lancement initial et impact

Lorsque Penguin a été lancé pour la première fois en avril 2012, il a affecté plus de 3 % des résultats de recherche, selon les propres estimations de Google.

Penguin 2.0, la quatrième mise à jour (y compris le lancement initial) de l’algorithme a été publiée en mai 2013 et a affecté environ 2,3 % de toutes les requêtes.

Au lancement, Penguin aurait ciblé deux pratiques de manipulation spécifiques, en particulier les schémas de liens et le bourrage de mots clés.

Les schémas de liens sont le terme générique désignant les pratiques de création de liens manipulatrices, telles que les échanges, le paiement de liens et d’autres pratiques de liens non naturels décrites dans la documentation sur les schémas de liens de Google.

Le lancement initial de Penguin visait également le bourrage de mots clés, qui est depuis devenu associé à l’algorithme Panda (qui est davantage considéré comme un algorithme de contenu et de qualité du site).

Principales mises à jour et actualisations de Google Penguin

Il y a eu un certain nombre de mises à jour et d’actualisations de l’algorithme Penguin depuis son lancement en 2012, et peut-être un certain nombre d’autres ajustements qui sont entrés dans l’histoire en tant que mises à jour d’algorithmes inconnus.

Google Pingouin 1.1 : 26 mars 2012

Ce n’était pas une modification de l’algorithme lui-même, mais la première actualisation des données qu’il contient.

Dans ce cas, les sites Web qui avaient été initialement affectés par le lancement et qui avaient été proactifs dans la clarification de leurs profils de liens ont vu une certaine récupération, tandis que d’autres qui n’avaient pas été attrapés par Penguin la première fois ont vu un impact.

Google Pingouin 1.2 : 5 octobre, 2012

Il s’agissait d’une autre actualisation des données. Cela a affecté les requêtes en anglais, ainsi que les requêtes internationales.

Google Pingouin 2.0 : 22 mai, 2013

Il s’agissait d’une version plus avancée techniquement de l’algorithme Penguin et a modifié l’impact de l’algorithme sur les résultats de recherche.

Penguin 2.0 a touché environ 2,3 % des requêtes en anglais, ainsi que d’autres langues proportionnellement.

Il s’agissait également de la première mise à jour de Penguin à aller plus loin que la page d’accueil des sites Web et les pages de catégorie de niveau supérieur pour trouver des preuves de spam de lien dirigé vers le site Web.

Google Pingouin 2.1 : 4 octobre 2013

Le seul rafraîchissement de Penguin 2.0 (2.1) a eu lieu le 4 octobre de la même année. Cela a affecté environ 1 % des requêtes.

Bien qu’il n’y ait aucune explication officielle de Google, les données suggèrent que l’actualisation des données 2.1 a également avancé sur la profondeur à laquelle Penguin a examiné un site Web et a exploré plus profondément, et a effectué une analyse plus approfondie pour déterminer si les liens spammés étaient contenus.

Google Pingouin 3.0 : 17 octobre, 2014

Bien qu’il s’agisse d’une mise à jour majeure, il s’agissait en fait d’une autre actualisation des données ; permettant à ceux qui ont été touchés par les mises à jour précédentes d’émerger et de récupérer, tandis que de nombreux autres qui avaient continué à utiliser des pratiques de lien spammy et avaient échappé au radar des impacts précédents ont vu un impact.

Googler Pierre Far l’a confirmé dans un message sur son profil Google+ et que la mise à jour prendrait « quelques semaines » pour être pleinement déployée.

Far a également déclaré que cette mise à jour concernait moins de 1 % des requêtes de recherche en anglais.

Google Pingouin 4.0 : 23 septembre, 2016

Près de deux ans après l’actualisation 3.0, la dernière mise à jour de l’algorithme Penguin a été lancée.

Le plus grand changement avec cette itération était que Penguin est devenu une partie de l’algorithme de base.

Lorsqu’un algorithme transcende pour devenir une partie du noyau, cela ne signifie pas que la fonctionnalité de l’algorithme a changé ou peut changer de façon spectaculaire à nouveau.

Cela signifie que la perception de l’algorithme par Google a changé, pas l’algorithme lui-même.

Fonctionnant maintenant en même temps que le noyau, Penguin évalue les sites Web et les liens en temps réel. Cela signifie que vous pouvez voir les impacts (raisonnablement) instantanés de votre travail de création de liens ou de correction.

Le nouveau Penguin n’a pas non plus été fermé en distribuant des pénalités basées sur les liens, mais a plutôt dévalué les liens eux-mêmes. C’est un contraste avec les précédentes itérations de Penguin, où le négatif était puni.

Cela dit, des études et, par expérience personnelle, des pénalités algorithmiques relatives aux backlinks existent toujours.

Les données publiées par des professionnels du référencement (par exemple, Michael Cottam), ainsi que le fait de voir des déclassements algorithmiques supprimés via des fichiers de désaveu après Penguin 4.0, renforcent cette conviction.

Rétrogradations algorithmiques de Google Penguin

Peu de temps après l’introduction de l’algorithme Penguin, les webmasters et les marques qui avaient utilisé des techniques de création de liens manipulatrices ou rempli leurs profils de backlinks avec de grandes quantités de liens de mauvaise qualité ont commencé à voir une diminution de leur trafic organique et de leur classement.

Toutes les rétrogradations de Penguin n’étaient pas à l’échelle du site – certaines étaient partielles et n’affectaient que certains groupes de mots-clés qui avaient été fortement spammés et sur-optimisés, tels que les produits clés et dans certains cas même les marques.

Un site web impacté par une sanction Penguin, qui a mis 17 mois à être levée.

L’impact de Penguin peut également passer d’un domaine à l’autre, donc changer de domaine et rediriger l’ancien vers le nouveau peut causer plus de problèmes à long terme.

Des expériences et des recherches montrent que l’utilisation d’une redirection 301 ou 302 ne supprimera pas l’effet de Penguin, et dans le Google Webmasters Forum, John Mueller a confirmé que l’utilisation d’une méta-actualisation d’un domaine vers un nouveau domaine pouvait également entraîner des complications.

En général, nous vous recommandons de ne pas utiliser les redirections de type meta-refresh, car cela peut semer la confusion chez les utilisateurs (et les robots des moteurs de recherche, qui pourraient confondre cela avec une tentative de redirection).

Récupération de pingouin Google

L’outil de désaveu a été un atout pour les praticiens du référencement, et cela n’a pas changé même maintenant que Penguin existe dans le cadre de l’algorithme de base.

Comme vous vous en doutez, il y a eu des études et des théories publiées selon lesquelles le désaveu des liens ne fait en fait rien pour aider les déclassements algorithmiques basés sur les liens et les actions manuelles, mais cette théorie a été publiquement rejetée par les représentants de Google.

Cela étant dit, Google recommande que l’outil de désaveu ne soit utilisé qu’en dernier recours lorsqu’il s’agit de spam de liens, car désavouer un lien est beaucoup plus facile (et un processus plus rapide en termes d’effet) que de soumettre des demandes de réexamen pour de bons liens. .

Ce qu’il faut inclure dans un fichier de désaveu

Un fichier de désaveu est un fichier que vous soumettez à Google qui leur dit d’ignorer tous les liens inclus dans le fichier afin qu’ils n’aient aucun impact sur votre site.

Le résultat est que les liens négatifs ne causeront plus de problèmes de classement négatif avec votre site, comme avec Penguin.

Mais cela signifie également que si vous avez inclus par erreur des liens de haute qualité dans votre fichier de désaveu, ces liens n’aideront plus votre classement.

Vous n’avez pas besoin d’inclure de notes dans votre dossier de désaveu, sauf si elles sont strictement à titre de référence. C’est bien juste d’inclure les liens et rien d’autre.

Google ne lit aucune des notations que vous avez faites dans votre fichier de désaveu, car ils le traitent automatiquement sans qu’un humain ne le lise jamais.

Certains trouvent utile d’ajouter des notations internes, telles que la date à laquelle un groupe d’URL a été ajouté au fichier de désaveu ou des commentaires sur leurs tentatives de contacter le webmaster pour obtenir la suppression d’un lien.

Une fois que vous avez téléchargé votre fichier de désaveu, Google vous enverra une confirmation.

Mais bien que Google le traite immédiatement, il n’écartera pas immédiatement ces liens. Ainsi, vous ne récupérerez pas instantanément après avoir soumis le désaveu seul.

Google doit toujours explorer les liens individuels que vous avez inclus dans le fichier de désaveu, mais le fichier de désaveu lui-même n’invitera pas Google à explorer spécifiquement ces pages.

De plus, il n’y a aucun moyen de déterminer quels liens ont été réduits et lesquels ne l’ont pas été, car Google inclura toujours les deux dans votre rapport de liaison dans Google Search Console.

Si vous avez déjà soumis un fichier de désaveu à Google, ils remplaceront ce fichier par le vôtre, et non l’ajouteront.

Il est donc important de vous assurer que si vous avez déjà désavoué des liens, vous incluez toujours ces liens dans votre nouveau fichier de désaveu.

Vous pouvez toujours télécharger une copie du fichier de désaveu actuel dans Google Search Console.

Désavouer les liens individuels par rapport aux domaines

Il est recommandé de choisir de désavouer les liens au niveau du domaine au lieu de désavouer les liens individuels.

Il y aura des cas où vous voudrez désavouer des liens spécifiques individuellement, comme sur un site majeur qui a un mélange de liens de qualité et de liens payants.

Mais pour la majorité des liens, vous pouvez faire un désaveu basé sur le domaine.

Google n’a besoin d’explorer qu’une seule page de ce site pour que ce lien soit réduit sur votre site.

Faire des désaveux basés sur le domaine signifie également que vous n’avez pas à vous soucier de l’indexation de ces liens en tant que www ou non-www, car le désaveu basé sur le domaine en tiendra compte.

Trouver vos backlinks

Si vous pensez que votre site a été affecté négativement par Penguin, vous devez effectuer un audit des liens et supprimer ou désavouer les liens de mauvaise qualité ou spam.

Google Search Console inclut une liste de backlinks pour les propriétaires de sites, mais sachez qu’elle inclut également des liens qui ne sont déjà pas suivis.

Si le lien n’est pas suivi, cela n’aura aucun impact sur votre site. Mais gardez à l’esprit que le site pourrait supprimer ce nofollow à l’avenir sans avertissement.

Il existe également de nombreux outils tiers qui afficheront des liens vers votre site, mais comme certains sites Web empêchent ces robots tiers d’explorer leur site, ils ne pourront pas vous montrer tous les liens pointant vers votre site.

Et tandis que certains des sites bloquant ces bots sont des sites bien connus de haute qualité qui ne veulent pas gaspiller la bande passante de ces bots, il est également utilisé par certains sites de spam pour empêcher que leurs liens de mauvaise qualité ne soient signalés.

La surveillance des backlinks est également une tâche essentielle, car parfois l’industrie dans laquelle nous travaillons n’est pas entièrement honnête et des attaques SEO négatives peuvent se produire. C’est à ce moment qu’un concurrent achète des liens spammés et les dirige vers votre site.

Beaucoup utilisent le « SEO négatif » comme excuse lorsque leur site est pris par Google pour des liens de mauvaise qualité.

Cependant, Google a déclaré qu’ils étaient assez bons pour reconnaître cela quand cela se produit, donc ce n’est pas quelque chose dont la plupart des propriétaires de sites Web doivent s’inquiéter.

Cela signifie également que l’utilisation proactive de la fonction de désaveu sans signe clair d’une pénalité algorithmique ou d’une notification d’action manuelle est une bonne idée.

Fait intéressant, cependant, un sondage réalisé par SEJ en septembre 2017 a révélé que 38 % des référenceurs ne désavouent jamais les backlinks.

Parcourir un profil de backlink et examiner chaque domaine de liaison pour déterminer s’il s’agit d’un lien que vous souhaitez ou non n’est pas une tâche facile.

Sensibilisation à la suppression de liens

Google vous recommande d’essayer de contacter les sites Web et les webmasters d’où proviennent les mauvais liens et de demander leur suppression avant de commencer à les désavouer.

Certains propriétaires de sites exigent des frais pour supprimer un lien.

Google recommande de ne jamais payer pour la suppression de liens. Incluez simplement ces liens dans votre fichier de désaveu et passez à la suppression du lien suivant.

Bien que la sensibilisation soit un moyen efficace de récupérer d’une pénalité basée sur un lien, elle n’est pas toujours nécessaire.

L’algorithme Penguin prend également en compte le profil de lien dans son ensemble et le volume de liens naturels de haute qualité par rapport au nombre de liens spam.

En cas de pénalité partielle (affectant des mots-clés sur-optimisés), l’algorithme peut toujours vous affecter. Les éléments essentiels de la maintenance et de la surveillance des backlinks devraient vous permettre de rester couvert.

Certains webmasters vont même jusqu’à inclure des « conditions » dans les conditions générales de leur site Web et à contacter activement des sites Web qui, selon eux, ne devraient pas être liés :

Liaison TOS

Évaluation de la qualité des liens

Beaucoup ont du mal à évaluer la qualité des liens.

Ne présumez pas que parce qu’un lien provient d’un site .edu, il est de haute qualité.

De nombreux étudiants vendent des liens de leurs sites Web personnels sur ces domaines .edu qui sont extrêmement spammés et devraient être désavoués.

De même, il existe de nombreux sites piratés dans les domaines .edu qui ont des liens de mauvaise qualité.

Ne portez pas de jugements strictement basés sur le type de domaine. Bien que vous ne puissiez pas faire d’hypothèses automatiques sur les domaines .edu, il en va de même pour tous les TLD et ccTLD.

Google a confirmé que le simple fait d’être sur un TLD spécifique n’aide ni ne nuit au classement de recherche. Mais vous devez faire des évaluations individuelles.

Il y a une blague de longue date sur le fait qu’il n’y a jamais eu de page de qualité sur un domaine .info parce que tant de spammeurs les utilisaient, mais en fait, il y a des liens de grande qualité provenant de ce TLD, ce qui montre pourquoi l’évaluation individuelle des liens est si important.

Méfiez-vous des liens provenant de sites présumés de haute qualité

Ne regardez pas la liste des liens et considérez automatiquement les liens de sites Web spécifiques comme étant un lien de grande qualité, à moins que vous ne sachiez que ce lien très spécifique est de haute qualité.

Ce n’est pas parce que vous avez un lien provenant d’un site Web majeur tel que le Huffington Post ou la BBC qu’il s’agit d’un lien automatique de haute qualité aux yeux de Google – vous devriez plutôt le remettre en question.

Beaucoup de ces sites vendent également des liens, bien que certains soient déguisés en publicité ou réalisés par un contributeur malhonnête vendant des liens dans leurs articles.

Ces types de liens provenant de sites de haute qualité étant en fait de mauvaise qualité ont été confirmés par de nombreux référenceurs qui ont reçu des actions manuelles de liens qui incluent des liens de ces sites dans les exemples de Google. Et oui, ils pourraient probablement contribuer à un problème de pingouin.

À mesure que le contenu publicitaire augmente, nous allons voir de plus en plus de liens comme ceux-ci être signalés comme étant de mauvaise qualité.

Recherchez toujours les liens, surtout si vous envisagez de ne supprimer aucun d’entre eux simplement en fonction du site d’où provient le lien.

Liens promotionnels

Comme pour les publireportages, vous devez penser à tous les liens que les sites ont pu pointer vers vous et qui pourraient être considérés comme des liens promotionnels.

Les liens payants ne signifient pas toujours que de l’argent est échangé contre les liens.

Des exemples de liens promotionnels qui sont techniquement des liens payants aux yeux de Google sont tous les liens donnés en échange d’un produit gratuit pour examen ou d’une remise sur des produits.

Alors que ces types de liens étaient bons il y a des années, ils doivent maintenant être non suivis.

Vous obtiendrez toujours la valeur du lien, mais au lieu d’aider les classements, ce serait grâce à la notoriété de la marque et au trafic.

Vous pouvez avoir des liens provenant d’une campagne promotionnelle effectuée il y a des années qui ont maintenant un impact négatif sur un site.

Pour toutes ces raisons, il est extrêmement important d’évaluer individuellement chaque lien. Vous souhaitez supprimer les liens de mauvaise qualité car ils ont un impact sur Penguin ou pourraient entraîner une future action manuelle.

Mais, vous ne voulez pas supprimer les bons liens, car ce sont les liens qui aident votre classement dans les résultats de recherche.

Les liens promotionnels qui ne sont pas non suivis peuvent également déclencher l’action manuelle pour les liens sortants sur le site qui a placé ces liens.

Aucune récupération de pingouin en vue ?

Parfois, après que les webmasters se sont donné beaucoup de mal pour nettoyer leurs profils de liens, ils ne constatent toujours pas d’augmentation du trafic ou des classements.

Il y a un certain nombre de raisons possibles derrière cela, notamment :

  • L’augmentation initiale du trafic et du classement a été constatée avant que la pénalité algorithmique soit injustifiée (et probablement à court terme) et provenait des mauvais backlinks.
  • Lorsque des liens ont été supprimés, aucun effort n’a été fait pour obtenir de nouveaux backlinks de plus grande valeur.
  • Tous les backlinks négatifs n’ont pas été désavoués/une proportion suffisamment élevée de backlinks négatifs a été supprimée.
  • Le problème n’était pas basé sur les liens, pour commencer.

Lorsque vous récupérerez de Penguin, ne vous attendez pas à ce que votre classement revienne là où il était avant Penguin, ni à ce que le retour soit immédiat.

Beaucoup trop de propriétaires de sites ont l’impression qu’ils commenceront immédiatement à se classer au sommet pour leurs principales requêtes de recherche une fois que Penguin sera levé.

Premièrement, certains des liens que vous avez désavoués contribuaient probablement à un classement artificiellement élevé, vous ne pouvez donc pas vous attendre à ce que ces classements soient aussi élevés qu’avant.

Deuxièmement, parce que de nombreux propriétaires de sites ont du mal à évaluer la qualité des liens, certains liens de haute qualité sont inévitablement désavoués dans le processus, liens qui contribuaient aux meilleurs classements.

Ajoutez à cela le fait que Google modifie constamment son algorithme de classement, de sorte que les facteurs qui vous bénéficiaient auparavant pourraient ne pas avoir un impact aussi important maintenant, et vice versa.

Mythes et idées fausses sur Google Penguin

L’une des grandes choses à propos de l’industrie du référencement et de ceux qui y sont impliqués est qu’il s’agit d’une communauté très active et dynamique, et il y a toujours de nouvelles théories et des résultats d’expériences publiés en ligne quotidiennement.

Naturellement, cela a conduit à un certain nombre de mythes et d’idées fausses sur les algorithmes de Google. Le pingouin n’est pas différent.

Voici quelques mythes et idées fausses sur l’algorithme Penguin que nous avons vus au fil des ans.

Mythe : Le pingouin est une pénalité

L’un des plus grands mythes à propos de l’algorithme Penguin est que les gens l’appellent une pénalité (ou ce que Google appelle une action manuelle).

Penguin est de nature strictement algorithmique. Il ne peut pas être levé manuellement par Google.

Malgré le fait qu’un changement d’algorithme et une pénalité peuvent tous deux entraîner une forte baisse du classement des sites Web, il existe des différences assez drastiques entre eux.

Une sanction (ou action manuelle) se produit lorsqu’un membre de l’équipe de lutte contre le spam Web de Google a répondu à un signalement, a enquêté et a ressenti le besoin d’appliquer une sanction sur le domaine.

Vous recevrez une notification via Google Search Console concernant cette action manuelle.

Lorsque vous êtes touché par une action manuelle, vous devez non seulement examiner vos backlinks et soumettre un désaveu pour les spams qui vont à l’encontre des directives de Google, mais vous devez également soumettre une demande de réexamen à l’équipe Google Webspam.

En cas de succès, la sanction sera annulée ; et en cas d’échec, il est de retour à l’examen du profil de backlink.

Une rétrogradation Penguin se produit sans aucune implication d’un membre de l’équipe Google. Tout est fait de manière algorithmique.

Auparavant, vous deviez attendre une actualisation ou une mise à jour de l’algorithme, mais maintenant, Penguin s’exécute en temps réel, de sorte que les récupérations peuvent se produire beaucoup plus rapidement (si suffisamment de travail de correction a été effectué).

Mythe : Google vous avertira si Penguin accède à votre site

Un autre mythe à propos de l’algorithme Google Penguin est que vous serez averti lorsqu’il sera appliqué.

Malheureusement, ce n’est pas vrai. La console de recherche ne vous avertira pas que votre classement a baissé à cause de l’application du pingouin.

Encore une fois, cela montre la différence entre un algorithme et une pénalité – vous seriez averti si vous étiez touché par une pénalité.

Cependant, le processus de récupération de Penguin est remarquablement similaire à celui de récupération d’un penalty.

Mythe : désavouer les mauvais liens est le seul moyen d’inverser un coup de pingouin

Bien que cette tactique supprime une grande partie des liens de mauvaise qualité, elle prend énormément de temps et constitue un gaspillage potentiel de ressources.

Google Penguin examine le pourcentage de liens de bonne qualité par rapport à ceux de nature spam.

Ainsi, plutôt que de se concentrer sur la suppression manuelle de ces liens de mauvaise qualité, il peut être utile de se concentrer sur l’augmentation du nombre de liens de qualité sur votre site Web.

Cela aura un meilleur impact sur le pourcentage que Penguin prend en compte.

Mythe : Vous ne pouvez pas vous remettre d’un pingouin

Oui, vous pouvez récupérer de Penguin.

C’est possible, mais cela nécessitera une certaine expérience dans la gestion de la nature inconstante des algorithmes de Google.

La meilleure façon de se débarrasser des effets négatifs de Penguin est d’oublier tous les liens existants sur votre site Web et de commencer à obtenir des liens éditoriaux originaux.

Plus vous gagnerez de ces liens de qualité, plus il sera facile de libérer votre site Web de l’emprise de Penguin.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Un guide complet de la console de recherche Google pour les professionnels du référencement

0

La console de recherche Google fournit les données nécessaires pour surveiller les performances du site Web dans la recherche et améliorer les classements de recherche, des informations exclusivement disponibles via la Search Console.

Cela le rend indispensable pour les entreprises en ligne et les éditeurs qui souhaitent maximiser leur succès.

Prendre le contrôle de votre présence dans les recherches est plus facile à faire lorsque vous utilisez les outils et rapports gratuits.

Qu’est-ce que la console de recherche Google ?

Google Search Console est un service Web gratuit hébergé par Google qui permet aux éditeurs et aux professionnels du marketing de recherche de surveiller la santé et les performances globales de leur site par rapport à la recherche Google.

Il offre un aperçu des mesures liées aux performances de recherche et à l’expérience utilisateur pour aider les éditeurs à améliorer leurs sites et à générer plus de trafic.

La Search Console permet également à Google de communiquer lorsqu’il découvre des problèmes de sécurité (comme des vulnérabilités de piratage) et si l’équipe de qualité de la recherche a imposé une pénalité d’action manuelle.

Caractéristiques importantes:

  • Surveillez l’indexation et l’exploration.
  • Identifiez et corrigez les erreurs.
  • Aperçu des performances de recherche.
  • Demander l’indexation des pages mises à jour.
  • Passez en revue les liens internes et externes.

Il n’est pas nécessaire d’utiliser la Search Console pour mieux se classer et ce n’est pas non plus un facteur de classement.

Cependant, l’utilité de la Search Console la rend indispensable pour améliorer les performances de recherche et générer plus de trafic sur un site Web.

Comment commencer

La première étape pour utiliser la Search Console consiste à vérifier la propriété du site.

Google propose plusieurs méthodes différentes pour effectuer la vérification de site, selon que vous vérifiez un site Web, un domaine, un site Google ou un site hébergé par Blogger.

Les domaines enregistrés avec les domaines Google sont automatiquement vérifiés en les ajoutant à la Search Console.

La majorité des utilisateurs vérifieront leurs sites en utilisant l’une des quatre méthodes suivantes :

  1. Téléchargement de fichier HTML.
  2. Balise méta
  3. Code de suivi Google Analytics.
  4. Gestionnaire de balises Google.

Certaines plates-formes d’hébergement de sites limitent ce qui peut être téléchargé et nécessitent un moyen spécifique de vérifier les propriétaires de sites.

Mais cela devient de moins en moins un problème car de nombreux services de sites hébergés ont un processus de vérification facile à suivre, qui sera couvert ci-dessous.

Comment vérifier la propriété du site

Il existe deux manières standard de vérifier la propriété du site avec un site Web standard, comme un site WordPress standard.

  1. Téléchargement de fichier HTML.
  2. Balise méta.

Lors de la vérification d’un site à l’aide de l’une de ces deux méthodes, vous choisirez la Propriétés de préfixe d’URL traiter.

Arrêtons-nous ici et reconnaissons que l’expression « propriétés de préfixe d’URL » ne signifie absolument rien pour personne d’autre que le Googleur qui a inventé cette expression.

Ne laissez pas cela vous donner l’impression d’être sur le point d’entrer dans un labyrinthe les yeux bandés. Vérifier un site avec Google est facile.

Méthode de téléchargement de fichier HTML

Étape 1: Accédez à la Search Console et ouvrez la liste déroulante Property Selector qui est visible dans le coin supérieur gauche de n’importe quelle page de la Search Console.

Étape 1

Étape 2: Dans la fenêtre contextuelle intitulée Sélectionnez le type de propriétéentrez l’URL du site puis cliquez sur le Continuer bouton.

Étape 2

Étape 3: Sélectionnez la méthode de téléchargement du fichier HTML et téléchargez le fichier HTML.

Étape 4: Téléchargez le fichier HTML à la racine de votre site Web.

Racine signifie https://exemple.com/. Ainsi, si le fichier téléchargé s’appelle verification.html, le fichier téléchargé doit se trouver dans https://example.com/verification.html.

Étape 5 : Terminez le processus de vérification en cliquant sur Revérifier dans la Search Console.

La vérification d’un site Web standard avec son propre domaine sur des plates-formes de site Web telles que Wix et Weebly est similaire aux étapes ci-dessus, sauf que vous ajouterez une balise meta description à votre site Wix.

Duda a une approche simple qui utilise une application Search Console qui vérifie facilement le site et permet à ses utilisateurs de démarrer.

Dépannage avec GSC

Le classement dans les résultats de recherche dépend de la capacité de Google à explorer et à indexer les pages Web.

L’outil d’inspection d’URL de la console de recherche avertit de tout problème d’exploration et d’indexation avant qu’il ne devienne un problème majeur et que les pages ne commencent à disparaître des résultats de recherche.

Outil d’inspection d’URL

L’outil d’inspection d’URL indique si une URL est indexée et peut être affichée dans un résultat de recherche.

Pour chaque URL soumise, un utilisateur peut :

  • Demander l’indexation d’une page Web récemment mise à jour.
  • Découvrez comment Google a découvert la page Web (sitemaps et pages internes de référence).
  • Afficher la date de la dernière exploration d’une URL.
  • Vérifiez si Google utilise une URL canonique déclarée ou en utilise une autre.
  • Vérifiez l’état de l’utilisabilité mobile.
  • Vérifiez les améliorations telles que le fil d’Ariane.

Couverture

La section de couverture montre Discovery (comment Google a découvert l’URL), Crawl (indique si Google a exploré l’URL avec succès et si ce n’est pas le cas, fournit une raison) et Enhancements (fournit l’état des données structurées).

La section couverture est accessible depuis le menu de gauche :

Couverture

Rapports d’erreur de couverture

Bien que ces rapports soient étiquetés comme des erreurs, cela ne signifie pas nécessairement que quelque chose ne va pas. Parfois, cela signifie simplement que l’indexation peut être améliorée.

Par exemple, dans la capture d’écran suivante, Google affiche une réponse de serveur 403 Forbidden à près de 6 000 URL.

La réponse d’erreur 403 signifie que le serveur indique à Googlebot qu’il lui est interdit d’explorer ces URL.

Rapport de couverture indiquant les réponses d'erreur de serveur 403

Les erreurs ci-dessus se produisent car Googlebot n’est pas autorisé à explorer les pages des membres d’un forum Web.

Chaque membre du forum a une page de membre qui contient une liste de ses derniers messages et d’autres statistiques.

Le rapport fournit une liste des URL qui génèrent l’erreur.

Cliquer sur l’une des URL répertoriées révèle un menu sur la droite qui offre la possibilité d’inspecter l’URL affectée.

Il existe également un menu contextuel à droite de l’URL elle-même sous la forme d’une icône de loupe qui offre également la possibilité d’inspecter l’URL.

Inspecter l'URL

Cliquer sur l’URL d’inspection révèle comment la page a été découverte.

Il affiche également les points de données suivants :

  • Dernier crawl.
  • Rampé comme.
  • Crawl autorisé ?
  • Récupération de page (en cas d’échec, fournit le code d’erreur du serveur).
  • Indexation autorisée ?

Il existe également des informations sur le canonique utilisé par Google :

  • Canonique déclaré par l’utilisateur.
  • Canonique sélectionné par Google.

Pour le site Web du forum dans l’exemple ci-dessus, les informations de diagnostic importantes se trouvent dans la section Découverte.

Cette section nous indique quelles pages sont celles qui affichent des liens vers les profils des membres de Googlebot.

Avec ces informations, l’éditeur peut désormais coder une instruction PHP qui fera disparaître les liens vers les pages membres lorsqu’un bot du moteur de recherche vient ramper.

Une autre façon de résoudre le problème consiste à écrire une nouvelle entrée dans le fichier robots.txt pour empêcher Google de tenter d’explorer ces pages.

En faisant disparaître cette erreur 403, nous libérons des ressources d’exploration permettant à Googlebot d’indexer le reste du site Web.

Le rapport de couverture de Google Search Console permet de diagnostiquer les problèmes d’exploration de Googlebot et de les résoudre.

Correction des erreurs 404

Le rapport de couverture peut également alerter un éditeur des réponses d’erreur des séries 404 et 500, ainsi que signaler que tout va bien.

Une réponse de serveur 404 est appelée une erreur uniquement parce que la requête du navigateur ou du robot d’exploration pour une page Web a été faite par erreur car la page n’existe pas.

Cela ne signifie pas que votre site est dans l’erreur.

Si un autre site (ou un lien interne) renvoie vers une page qui n’existe pas, le rapport de couverture affichera une réponse 404.

En cliquant sur l’une des URL concernées et en sélectionnant l’outil Inspecter l’URL, vous découvrirez quelles pages (ou plans de site) font référence à la page inexistante.

À partir de là, vous pouvez décider si le lien est rompu et doit être réparé (dans le cas d’un lien interne) ou redirigé vers la bonne page (dans le cas d’un lien externe d’un autre site Web).

Ou, il se peut que la page Web n’ait jamais existé et que la personne qui renvoie vers cette page ait fait une erreur.

Si la page n’existe plus ou si elle n’a jamais existé, vous pouvez afficher une réponse 404.

Tirer parti des fonctionnalités de GSC

Le rapport sur les performances

La partie supérieure du rapport sur les performances de la Search Console fournit plusieurs informations sur les performances d’un site dans la recherche, y compris dans les fonctionnalités de recherche telles que les extraits optimisés.

Quatre types de recherche peuvent être explorés dans le rapport sur les performances :

  1. La toile.
  2. Image.
  3. Vidéo.
  4. Nouvelles.

La console de recherche affiche le type de recherche Web par défaut.

Modifiez le type de recherche affiché en cliquant sur le bouton Type de recherche :

Type de recherche par défaut

Un menu contextuel s’affichera pour vous permettre de modifier le type de recherche à afficher :

Menu des types de recherche

Une fonctionnalité utile est la possibilité de comparer les performances de deux types de recherche dans le graphique.

Quatre statistiques sont affichées en évidence en haut du rapport sur les performances :

  1. Nombre total de clics.
  2. Impressions totales.
  3. CTR moyen (taux de clics).
  4. Situation moyenne.
Capture d'écran de la section supérieure de la page des performances

Par défaut, les statistiques Total de clics et Total d’impressions sont sélectionnées.

En cliquant dans les onglets dédiés à chaque métrique, on peut choisir de voir ces métriques affichées sur le graphique à barres.

Impressions

Les impressions correspondent au nombre de fois où un site Web est apparu dans les résultats de recherche. Tant qu’un utilisateur n’a pas à cliquer sur un lien pour voir l’URL, cela compte comme une impression.

De plus, si une URL est classée en bas de la page et que l’utilisateur ne fait pas défiler jusqu’à cette section des résultats de recherche, cela compte toujours comme une impression.

Les impressions élevées sont excellentes car cela signifie que Google affiche le site dans les résultats de recherche.

Cependant, la signification de la métrique d’impressions est rendue significative par les métriques de clics et de position moyenne.

Clics

La mesure des clics indique la fréquence à laquelle les utilisateurs ont cliqué sur le site Web depuis les résultats de recherche. Un nombre élevé de clics en plus d’un nombre élevé d’impressions est bon.

Un faible nombre de clics et un nombre élevé d’impressions sont moins bons mais pas mauvais. Cela signifie que le site peut avoir besoin d’améliorations pour gagner plus de trafic.

La métrique des clics est plus significative lorsqu’elle est prise en compte avec les métriques CTR moyen et Position moyenne.

CTR moyen

Le CTR moyen est un pourcentage représentant la fréquence à laquelle les utilisateurs ont cliqué des résultats de recherche sur le site Web.

Un CTR faible signifie que quelque chose doit être amélioré afin d’augmenter les visites à partir des résultats de recherche.

Un CTR plus élevé signifie que le site fonctionne bien.

Cette métrique prend plus de sens lorsqu’elle est considérée avec la métrique Position moyenne.

Position moyenne

La position moyenne indique la position moyenne dans les résultats de recherche dans laquelle le site Web a tendance à apparaître.

Une moyenne dans les positions 1 à 10 est excellente.

Une position moyenne dans la vingtaine (20 – 29) signifie que le site apparaît à la page deux ou trois des résultats de recherche. Ce n’est pas si mal. Cela signifie simplement que le site a besoin de travaux supplémentaires pour lui donner un coup de pouce supplémentaire dans le top 10.

Des positions moyennes inférieures à 30 pourraient (en général) signifier que le site peut bénéficier d’améliorations significatives.

Ou, il se peut que le site se classe pour un grand nombre d’expressions de mots clés qui se classent bas et quelques très bons mots clés qui se classent exceptionnellement haut.

Dans les deux cas, cela peut signifier d’examiner de plus près le contenu. Cela peut être une indication d’un écart de contenu sur le site Web, où le contenu qui se classe pour certains mots clés n’est pas assez fort et peut nécessiter une page dédiée consacrée à cette phrase clé pour mieux se classer.

Les quatre mesures (Impressions, Clics, CTR moyen et Position moyenne), lorsqu’elles sont vues ensemble, présentent un aperçu significatif de la performance du site Web.

Le grand point à retenir du rapport sur les performances est qu’il s’agit d’un point de départ pour comprendre rapidement les performances du site Web dans la recherche.

C’est comme un miroir qui reflète à quel point le site fonctionne bien ou mal.

Dimensions du rapport sur les performances

Faire défiler jusqu’à la deuxième partie de la page Performances révèle plusieurs de ce qu’on appelle les dimensions des données de performances d’un site Web.

Il y a six dimensions :

1. Requêtes : Affiche les principales requêtes de recherche et le nombre de clics et d’impressions associés à chaque expression de mot clé.

2. Pages : Affiche les pages Web les plus performantes (ainsi que les clics et les impressions).

3. Pays : Principaux pays (plus clics et impressions).

4. Appareils : Affiche les principaux appareils, segmentés en mobiles, ordinateurs de bureau et tablettes.

5. Apparence de la recherche : Cela montre les différents types de résultats enrichis dans lesquels le site a été affiché. Il indique également si Google a affiché le site en utilisant les résultats Web Light et les résultats vidéo, ainsi que les données de clics et d’impressions associées. Les résultats Web Light sont des résultats optimisés pour les appareils très lents.

6. Rendez-vous : L’onglet des dates organise les clics et les impressions par date. Les clics et les impressions peuvent être triés par ordre décroissant ou croissant.

Mots clés

Les mots-clés sont affichés dans les requêtes comme l’une des dimensions du rapport sur les performances (comme indiqué ci-dessus). Le rapport sur les requêtes affiche les 1 000 principales requêtes de recherche ayant généré du trafic.

Les requêtes peu performantes sont particulièrement intéressantes.

Certaines de ces requêtes affichent de faibles quantités de trafic car elles sont rares, ce que l’on appelle le trafic de longue traîne.

Mais, d’autres sont des requêtes de recherche qui résultent de pages Web qui pourraient avoir besoin d’être améliorées, peut-être qu’elles pourraient avoir besoin de plus de liens internes, ou cela pourrait être un signe que la phrase clé mérite sa propre page Web.

C’est toujours une bonne idée d’examiner les mots clés peu performants, car certains d’entre eux peuvent être des gains rapides qui, lorsque le problème est résolu, peuvent entraîner une augmentation significative du trafic.

Liens

La Search Console propose une liste de tous les liens pointant vers le site Web.

Cependant, il est important de souligner que le rapport sur les liens ne représente pas les liens qui aident le classement du site.

Il signale simplement tous les liens pointant vers le site Web.

Cela signifie que la liste comprend des liens qui n’aident pas le classement du site. Cela explique pourquoi le rapport peut afficher des liens comportant un attribut de lien nofollow.

Le rapport Liens est accessible en bas du menu de gauche :

Rapport sur les liens

Le rapport Liens comporte deux colonnes : Liens externes et Liens internes.

Les liens externes sont les liens extérieurs au site Web qui pointent vers le site Web.

Les liens internes sont des liens qui proviennent du site Web et renvoient vers un autre endroit du site Web.

La colonne Liens externes comporte trois rapports :

  1. Pages liées en haut.
  2. Les meilleurs sites de liens.
  3. Texte de liaison supérieur.

Le rapport Liens internes répertorie les pages les plus liées.

Chaque rapport (pages les plus liées, sites les plus liés, etc.) contient un lien vers Plus de résultats qui peut être cliqué pour afficher et développer le rapport pour chaque type.

Par exemple, le rapport développé pour les pages les plus liées affiche les pages les plus ciblées, qui sont les pages du site qui sont le plus liées.

Cliquer sur une URL modifiera le rapport pour afficher tous les domaines externes liés à cette page.

Le rapport affiche le domaine du site externe, mais pas la page exacte qui renvoie au site.

Plans de site

Un sitemap est généralement un fichier XML qui est une liste d’URL qui aide les moteurs de recherche à découvrir les pages Web et d’autres formes de contenu sur un site Web.

Les sitemaps sont particulièrement utiles pour les grands sites, les sites difficiles à explorer si le site contient fréquemment de nouveaux contenus ajoutés.

L’exploration et l’indexation ne sont pas garanties. Des éléments tels que la qualité de la page, la qualité globale du site et les liens peuvent avoir un impact sur l’exploration d’un site et l’indexation des pages.

Les plans de site permettent simplement aux moteurs de recherche de découvrir facilement ces pages et c’est tout.

La création d’un sitemap est facile car d’autres sont automatiquement générés par le CMS, les plugins ou la plate-forme de site Web sur laquelle le site est hébergé.

Certaines plates-formes de sites Web hébergés génèrent un plan du site pour chaque site hébergé sur son service et mettent automatiquement à jour le plan du site lorsque le site Web change.

La Search Console propose un rapport sur le plan du site et permet aux éditeurs de télécharger un plan du site.

Pour accéder à cette fonction, cliquez sur le lien situé dans le menu de gauche.

plans de site

La section plan du site signalera toute erreur avec le plan du site.

La Search Console peut être utilisée pour supprimer un sitemap des rapports. Cependant, il est important de supprimer le plan du site du site Web lui-même, sinon Google pourrait s’en souvenir et le visiter à nouveau.

Une fois soumis et traité, le rapport de couverture remplira une section de plan de site qui aidera à résoudre les problèmes associés aux URL soumises via les plans de site.

Rapport sur l’expérience de la page de la console de recherche

Le rapport d’expérience de page offre des données relatives à l’expérience utilisateur sur le site Web par rapport à la vitesse du site.

Search Console affiche des informations sur Core Web Vitals et Mobile Usability.

C’est un bon point de départ pour obtenir un résumé global des performances de vitesse du site.

Rapports d’état des résultats enrichis

La Search Console offre des commentaires sur les résultats enrichis via le rapport sur les performances. Il s’agit de l’une des six dimensions répertoriées sous le graphique affiché en haut de la page, sous la forme Apparence de recherche.

La sélection des onglets Apparence de recherche révèle les données de clics et d’impressions pour les différents types de résultats enrichis affichés dans les résultats de recherche.

Ce rapport indique l’importance du trafic des résultats enrichis sur le site Web et peut aider à identifier la raison des tendances spécifiques du trafic sur le site Web.

Le rapport Apparence de la recherche peut aider à diagnostiquer les problèmes liés aux données structurées.

Par exemple, une baisse du trafic des résultats enrichis pourrait indiquer que Google a modifié les exigences en matière de données structurées et que les données structurées doivent être mises à jour.

C’est un point de départ pour diagnostiquer un changement dans les modèles de trafic des résultats enrichis.

La console de recherche est bonne pour le référencement

En plus des avantages ci-dessus de la Search Console, les éditeurs et les référenceurs peuvent également télécharger des rapports de désaveu de liens, résoudre des sanctions (actions manuelles) et des événements de sécurité tels que des piratages de sites, qui contribuent tous à une meilleure présence dans les recherches.

C’est un service précieux dont tout éditeur Web soucieux de la visibilité dans les recherches devrait profiter.

Davantage de ressources:

  • Nouvelle série de blogs Google sur la Search Console et Data Studio
  • Mise à jour de la console de recherche Google I/O : nouveau rapport pour les vidéos indexées
  • Comment faire un audit SEO : la liste de contrôle ultime

Image en vedette : lapin pixar/Shutterstock

Un contenu complet renforce-t-il la confiance ?

0

John Mueller de Google, dans un lieu de rencontre pendant les heures de bureau, a répondu à une question sur le meilleur contenu pour instaurer la confiance. Mueller a encouragé la personne qui posait la question à cesser de se soucier de l’établissement d’une relation de confiance avec Google et a offert des conseils sur la façon de créer le meilleur type de contenu.

Google et la confiance

Il y a une idée que si Google ne classe pas un site, c’est peut-être parce que Google ne lui fait pas confiance.

Ce n’est pas une chose déraisonnable à s’inquiéter.

Mais Google ne structure pas vraiment ses algorithmes autour de métriques de confiance. Certains algorithmes liés aux liens structurent leurs jugements quant à savoir si un site est normal ou non, un site non normal étant celui qui essaie de manipuler les classements de recherche, comme avec des liens payants ou des publications d’invités, ce genre de chose.

De l’extérieur de Google, on peut observer les mauvaises performances et conclure que le site n’est pas classé parce que Google ne lui fait pas confiance.

Mais ce n’est pas une question de confiance. Dans le cas de liens ou de certains types de contenu, c’est parce que le site est un site non normal.

On dirait que Google ne lui fait pas confiance, mais c’est tout autre chose.

Et c’est bien que ces notions SEO un peu poussées soient comprises car alors ça fait gagner du temps à se soucier de faire les choses à »gagner la confiance” qui n’ont absolument rien à voir avec la raison pour laquelle une page Web n’est pas classée.

Dans le terrier du lapin de Trust Rank

Oui, il y a un brevet d’environ 2006 qui mentionne un Trust Rank.

Ce brevet concerne la personnalisation et l’intention de l’utilisateur. Pour comprendre ce qu’est un brevet, lisez d’abord la première partie du brevet, encore et encore.

La plupart des gens qui font des erreurs sur les brevets parcourent la première partie et vont directement à la section du milieu. Mais sans le contexte de la première partie du brevet, la section du milieu les amène à se faire des idées erronées sur le sujet du brevet.

Le brevet Trust Rank ci-dessus concerne principalement l’identification de l’intention de l’utilisateur par le biais de signaux tels que le fait que l’utilisateur ait déjà visité un site auparavant.

La signification du brevet est contenue dans le deuxième paragraphe :

« Un problème inhérent à la conception des moteurs de recherche est que la pertinence des résultats de recherche pour un utilisateur particulier dépend de facteurs qui dépendent fortement de la l’intention de l’utilisateur dans la conduite de la recherche – c’est pourquoi ils mènent la recherche – ainsi que le circonstances de l’utilisateurles faits relatifs à la besoin d’information de l’utilisateur.

Ainsi, étant donné la même requête par deux utilisateurs différents, un ensemble donné de résultats de recherche peut être pertinent pour un utilisateur et non pertinent pour un autre, entièrement à cause de la intention différente et besoins d’information.

La plupart des tentatives de résolution du problème d’inférence d’un l’intention de l’utilisateur dépendent généralement d’indicateurs relativement faibles, tels que les préférences statiques de l’utilisateur ou des méthodes prédéfinies de reformulation des requêtes qui ne sont rien de plus que des suppositions éclairées sur ce qui intéresse l’utilisateur en fonction des termes de la requête.

Des approches telles que celles-ci ne peuvent pleinement saisir intention de l’utilisateur parce que tel intention est lui-même très variable et dépend de nombreux faits situationnels qui ne peuvent pas être extrapolés à partir de termes de requête typiques.

Le brevet ci-dessus ne concerne pas la confiance.

Ce brevet porte sur Intention de l’utilisateur.

Les Googleurs répètent depuis longtemps que Google n’utilise pas de signal de confiance. L’ingénieur Google Matt Cutts a même posté une vidéo pour dissiper le mythe d’un facteur de confiance en 2011.

Vidéo de l’ingénieur Google Matt Cutts expliquant la « confiance »

Mais pour une raison quelconque, l’idée que Google a une relation de confiance persiste même si Google continue de dire aux gens qu’il n’utilise pas de métrique de confiance.

Contenu complet et gagner la confiance de Google

La personne qui pose la question veut savoir si la rédaction d’articles complets renforce la confiance avec Google.

Voici la question :

« La rédaction d’articles complets couvrant un sujet spécifique renforce-t-elle la confiance avec Google ? »

Il n’y a pas de métrique de confiance chez Google

Être exhaustif peut être bon dans certains cas et moins bon dans d’autres, comme l’expliquera John Mueller.

Mais d’abord, Mueller fait à nouveau éclater la bulle sur l’idée que Google utilise une métrique de confiance.

John Mueller discutant du contenu et de la confiance

John Mueller parle de contenu et de confiance

Muller explique :

« Je ne pense pas que nous ayons une mesure ou une métrique ou quelque chose comme ça où nous dirions, vous avez construit la confiance avec Google et vous l’avez construite en écrivant des articles complets. »

John Mueller explique où concentrer le contenu

Mueller met de côté le sujet de la confiance et conseille ensuite la personne sur la façon dont elle doit aborder le contenu afin de mieux se classer.

Muller a expliqué :

« Je verrais ce genre de… je ne sais pas… travailler comme étant un peu plus axé sur l’utilisateur.

Est-ce que cela renforce la confiance avec vos utilisateurs, est-ce que les utilisateurs apprécient ce type de contenu, et ce genre de choses.

Et que les utilisateurs apprécient probablement ce type de contenu si vous écrivez réellement quelque chose de complet et d’utile pour eux.

Je pense que la partie importante ici est vraiment de déterminer quels utilisateurs vous souhaitez cibler et de vous assurer que votre contenu parle réellement dans leur langue.

Ainsi, par exemple, si vous avez un contenu technique et que vous écrivez un article technique très détaillé à ce sujet.

Si vos utilisateurs recherchent quelque chose de plus général ou de plus simplifié qui explique un peu mieux les sujets de base, alors peut-être que cet article technique hautement spécialisé n’est pas la meilleure chose pour eux.

Alors que si vos utilisateurs sont vraiment gentils avec ces techniciens spécialisés et qu’ils veulent trouver tout ce contenu hautement technique, c’est peut-être la bonne solution.

C’est donc quelque chose où vous devez presque réfléchir aux utilisateurs que je veux cibler et au type de contenu qu’ils recherchent ?

Comment puis-je l’écrire d’une manière qui corresponde à ce qu’ils recherchent et à ce qu’ils aimeraient trouver ?

Et ensuite, sur cette base, vous pouvez en quelque sorte créer votre site Web.

Déterminez d’abord les utilisateurs

Les articles sur la recherche de mots clés me font grincer des dents car ils conseillent presque toujours de se concentrer sur le volume de mots clés sans discuter de ce qui motive ce volume et si un mot clé à faible volume pourrait être meilleur car il convertit alors que celui à fort trafic ne convertit pas.

John Mueller conseille intelligemment à la personne qui pose la question de déterminer d’abord l’utilisateur.

Mueller termine sa réponse :

« Alors, n’allez pas simplement dire aveuglément oh, j’aimerais que mon site Web soit classé pour les voitures de location, donc je vais écrire un long contenu complet sur les voitures de location.

Parce que ce n’est probablement pas ce que les utilisateurs recherchent.

Vous devez presque d’abord identifier vos utilisateurs, puis travailler sur votre contenu. »

C’est un bon conseil, là.

Certaines personnes regardent leurs concurrents les mieux classés et voient que le contenu est très basique. Ils voient cela comme une opportunité d’écrire du contenu avancé à un niveau supérieur et de battre la concurrence qui est la mieux classée avec 101 contenus d’entrée de gamme.

Mais souvent, ce contenu d’entrée de gamme est ce que les utilisateurs veulent et c’est pourquoi Google le classe là-bas.

Citation

Un contenu complet renforce-t-il la confiance ?

Regardez Mueller parler des balises de titre à la minute 26:16

Le guide complet des avis de profil d’entreprise Google

0

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous préférez travailler avec des entreprises en qui vous avez confiance.

C’est pourquoi nous nous tournons souvent vers notre famille et nos amis pour demander des références lorsque nous recherchons une entreprise, un produit ou un service particulier.

Et si nous ne trouvons pas de recommandation d’une personne en qui nous avons confiance, nous nous tournons souvent vers les avis en ligne comme la meilleure solution.

Les avis en ligne font désormais partie intégrante du parcours de l’acheteur, à tel point que 77 % des consommateurs déclarent désormais lire « toujours » ou « régulièrement » les avis en ligne lorsqu’ils recherchent des entreprises locales.

Et plus le produit ou le service est cher ou risqué, plus les gens prêtent attention aux avis.

Les avis sur les profils d’entreprise Google sont au premier plan

Oui, il existe de nombreux sites avec des critiques, notamment Yelp, Facebook, Better Business Bureau et bien d’autres.

Mais comme la plupart des gens commencent par effectuer une recherche sur Google, ils verront souvent les avis sur le profil d’entreprise Google au premier plan en haut des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Les meilleures montres à vendre dans les SERP

Il est important que les entreprises locales aient des profils d’entreprise Google qui affichent une bonne réputation avec des avis solides 5 étoiles de clients satisfaits.

Pourquoi les avis sont importants pour les entreprises locales

Les avis en ligne sont importants pour les entreprises locales pour plusieurs raisons.

Premièrement, les consommateurs s’appuient sur les avis en ligne pour décider quelle entreprise locale choisir en matière de produits et de services.

D’après BrightLocal Étude d’examen des consommateurs locaux92 % des consommateurs ont déclaré que les avis négatifs les rendaient moins susceptibles d’utiliser une entreprise.

De plus, 79% des personnes ont déclaré faire autant confiance aux avis qu’aux recommandations personnelles d’amis ou de membres de la famille.

Ainsi, ces petites étoiles qui apparaissent sur votre panneau de connaissances de profil d’entreprise Google ont un impact sur ce que les chercheurs pensent de votre entreprise et sur la façon dont ils prennent des décisions d’achat auprès de votre entreprise locale.

Une autre raison pour laquelle les avis sont importants est qu’ils ont un impact sur les classements locaux.

D’après Whitespark Facteurs de classement de la recherche locale 2021 rapport, les avis peuvent influencer à la fois les classements Google Local Pack et Local Finder, ainsi que les classements organiques locaux.

Au fil des années de ce rapport, il y a eu une augmentation constante de l’importance perçue des examens.

Étude du facteur de classement local de Whitespark

Le guide d’aide du profil d’entreprise Google sur la façon d’améliorer votre classement local indique même que les avis peuvent aider votre classement local :

Comment Google détermine le classement local

Les avis peuvent également faire en sorte que votre panneau de connaissances du profil d’entreprise se démarque davantage auprès des internautes, car des extraits d’avis peuvent apparaître.

Cela donne aux clients potentiels une idée rapide des bons points et met en avant les autres clients identifiés dans leurs avis.

Extraits d'avis

Les extraits d’avis affichent les mots clés les plus mentionnés dans les avis de votre profil d’entreprise Google.

(Ces extraits sont sélectionnés par un algorithme.)

Les mots et expressions les plus courants liés aux avis que vous avez reçus apparaissent en gras.

Si vous utilisez l’application Google Maps, vous obtenez plus de détails avec les extraits d’avis.

Les mots-clés courants dans les avis sont en gras et vous pouvez également voir le nombre de personnes qui ont laissé des avis avec ce mot-clé dans leurs avis.

Examiner l'application Snippets Maps

Tout cela signifie que vous devez faire de votre mieux pour que vos clients satisfaits laissent des avis 5 étoiles sur votre profil d’entreprise Google.

Comment accédez-vous aux avis dans votre profil d’entreprise Google ?

Il existe trois façons de gérer les avis sur les profils d’établissement.

Étant donné que la plupart des marchands n’ont qu’un seul profil d’entreprise, Google vous permet de gérer facilement votre profil d’entreprise directement à partir de la recherche Google.

Vous pouvez également accéder à votre profil d’entreprise à partir de l’application Google Maps.

Le dernier moyen d’accéder à votre profil d’entreprise et de le gérer consiste à utiliser le gestionnaire de profil d’entreprise.

Remarque : Malgré les rumeurs qui circulent, Google n’arrête pas son investissement dans le Business Profile Manager.

Ils ont même une équipe dédiée axée sur les marchands aux profils multiples qui cherchent à améliorer encore le tableau de bord !

Conseil de pro: Google supprimera l’application Google My Business en 2022, il est donc temps de commencer à utiliser l’une des trois façons de gérer les profils d’entreprise Google et d’arrêter d’utiliser l’application Google My Business.

Pour accéder à vos avis dans la recherche Google, recherchez simplement le nom de votre entreprise ou saisissez les mots [My Business] dans la barre de recherche.

Vous verrez votre panneau de gestionnaire de profil d’entreprise sur le côté gauche. De là, vous pouvez gérer votre profil.

Gérer le profil dans la recherche

Pour accéder à vos avis, cliquez sur Clients puis sur Avis pour commencer à gérer vos avis dans la recherche Google.

Gérer les avis dans la recherche
Gérer les avis dans la recherche

Vous pouvez également gérer votre profil d’entreprise à partir de l’application Google Maps sur votre smartphone ou votre tablette.

Sur l’application Maps, vous pouvez soit rechercher le nom de votre entreprise, soit cliquer sur le menu de votre compte, puis cliquer sur Votre profil d’entreprise.

Gérer les avis dans l'application Google Maps

Cliquez ensuite sur Clients et avis.

De là, vous pouvez voir tous vos avis et les gérer.

Utilisez l'application Google Maps pour accéder à vos avis en ligne et les gérer

Vous devez être connecté à votre compte de messagerie de profil d’entreprise lorsque vous utilisez les méthodes de recherche Google et de l’application Maps.

Si vous gérez plusieurs profils d’entreprise, vous pouvez gérer vos avis en vous connectant au gestionnaire de profils d’entreprise.

Gestionnaire de profil d'entreprise

Cliquez sur le profil d’entreprise que vous souhaitez gérer, puis sur Avis.

Gérer les avis en ligne dans le gestionnaire de profil d'établissement

Alertes lorsque vous recevez de nouveaux avis

Lorsque vous recevez un nouvel avis d’un client, vous recevez une notification par e-mail.

C’est une bonne idée de définir une règle dans votre programme de messagerie afin que ces e-mails vous sautent aux yeux lorsque vous les recevez.

Nouvelle notification par e-mail de révision

Si vous utilisez la recherche Google pour gérer votre profil, vous verrez également une notification du nouvel avis dans votre panneau de profil d’entreprise.

Nouvelle notification d'avis dans la recherche

Et si vous utilisez l’application Maps pour gérer votre profil, vous verrez également que vous avez également un nouvel avis.

Si vous gérez plusieurs profils, connectez-vous à votre gestionnaire de profil d’entreprise, cliquez sur l’entreprise avec le nouvel avis (ou cliquez sur le lien dans l’e-mail que vous avez reçu sur votre ordinateur) et cliquez sur Avis pour voir votre nouvel avis.

Les avis pour les entreprises de la zone de service sont différents

Normalement, lorsqu’un client laisse un avis sur une entreprise, il sélectionne simplement le nombre d’étoiles qu’il pense que l’entreprise mérite (1 étant la note la plus basse, 5 étant la meilleure).

Il y a un endroit où la personne peut écrire des détails sur son expérience, puis il y a une icône d’appareil photo où elle peut télécharger une photo si elle le souhaite.

Laisser un commentaire

Mais si vous avez une entreprise de zone de service (SAB) où vous vous rendez chez vos clients pour les entretenir – comme un paysagiste, un taille-arbre, une entreprise de lutte antiparasitaire, un ouvre-porte de garage, etc. – le processus pour qu’un client laisse un avis pour votre entreprise peut être un peu différent.

Dans de nombreux cas, un client peut évaluer des aspects de service spécifiques de votre entreprise, et ces services sont affichés directement sur le formulaire d’examen du profil d’entreprise.

Par exemple, si vous dirigez une entreprise d’aménagement paysager, vos clients peuvent voir un formulaire d’évaluation qui ressemble à celui ci-dessous :

Examen des activités de la zone de service

Tout d’abord, les examinateurs sélectionnent leur note globale pour l’entreprise, puis Google leur demande s’ils ont réellement utilisé l’entreprise.

Ensuite, on demande au client quels services l’entreprise a effectués pour lui.

Le réviseur peut ensuite partager ses commentaires et télécharger une photo s’il le souhaite.

Les services qui apparaissent dans le formulaire d’évaluation proviennent de la liste de services Google Business Profile de l’entreprise, du site Web de l’entreprise (s’il en a un) ou de la liste standard de services basée sur les catégories ou d’autres sources faisant autorité.

Conseil : Si un service n’apparaît pas dans le formulaire d’évaluation que vous souhaitez afficher, vous pouvez l’ajouter à votre liste de services dans le gestionnaire de profil d’entreprise.

Les détails de l’examen du service peuvent vous aider à améliorer votre entreprise

Le fait de disposer de ces informations de la part de vos clients donne un avantage aux entreprises de services et permet aux propriétaires d’entreprise de prendre ces commentaires en compte pour améliorer leur activité.

Tout d’abord, vous pouvez voir les mots que les gens mentionnent fréquemment dans leurs avis, ce qui vous permet de voir les tendances, bonnes et mauvaises.

Vous pouvez également trier les avis par les plus pertinents, les plus récents, les plus élevés et les plus bas.

Vous pouvez également voir pour quel service ces examinateurs vous ont embauché, ce qui est une information inestimable.

Résumé de l'examen des activités de la zone de service

De plus, dans les résumés des avis, vous pouvez voir les traits « positifs » et « critiques » de votre entreprise de services.

Cela vous donne en un coup d’œil des informations sur ce que vous faites correctement et sur les moyens d’améliorer votre entreprise, vos processus ou vos services.

Voir les commentaires positifs et critiques dans vos avis

Comment lire et répondre aux avis sur Google Business Profile

Lorsqu’un client prend le temps de vous laisser un avis, la chose la plus polie à faire est de répondre à cet avis, qu’il soit bon ou mauvais.

D’après BrightLocal Enquête auprès des consommateurslors de la rédaction d’un avis, 20 % des consommateurs s’attendent à recevoir une réponse (de l’entreprise) dans la journée.

Les avis des clients donnent des informations précieuses sur la façon dont votre entreprise se porte.

Et même si personne n’aime recevoir de mauvaises critiques, les critiques négatives peuvent attirer votre attention sur des domaines de votre entreprise que vous pouvez améliorer.

Des choses comme un employé qui peut avoir besoin d’aide avec les compétences du service client ou un produit qui peut ne pas fonctionner comme il le devrait, peuvent être signalés par de mauvaises critiques.

Si vous répondez correctement aux avis négatifs, vous pouvez même transformer un client mécontent en un client satisfait.

Répondre à un examen de profil d’entreprise est aussi simple que d’aller à l’examen et de cliquer sur Répondre.

Répondre à un avis dans la recherche

Remarque : Lorsqu’un client rédige un avis sur votre entreprise, il peut même télécharger des photos, ce qui rend les avis encore plus intéressants que jamais !

Si vous souhaitez modifier ou supprimer une réponse que vous avez apportée à un avis, accédez simplement à la Réponseet cliquez sur le trois points à côté de la réponse et vous aurez ces options.

Cela fonctionne quelle que soit la manière dont vous gérez vos profils d’entreprise.

Remarque : Si vous modifiez une réponse d’examen, le client ne sera pas alerté de la réponse révisée.

Modifier les avis dans l'application Google Maps

Gardez à l’esprit que lorsque les gens verront votre profil d’entreprise, ils verront à la fois les avis laissés pour votre entreprise et vos réponses à ces avis clients. Faites donc très attention à ce que vous dites dans vos réponses.

Par exemple, lorsque vous obtenez un avis 5 étoiles, il est beaucoup plus facile de répondre.

Il est facile de répondre aux bonnes critiques !

Soyez aimable et reconnaissant pour les critiques positives.

Exprimez votre appréciation qu’ils sont l’un de vos clients et remerciez l’examinateur d’avoir pris le temps de laisser ses commentaires.

Si vous recevez un avis négatif, faites une pause et éloignez-vous de votre ordinateur avant de répondre.

(Une période de réflexion est toujours bonne si une mauvaise critique vous dérange.)

Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus sur vous. Lorsque vous répondez à une mauvaise critique, soyez poli et ne soyez pas personnel.

Remercier l’examinateur pour son avis et s’excuser si nécessaire.

Mais si une situation était hors de votre contrôle, n’hésitez pas à l’expliquer également.

Selon le problème, vous voudrez peut-être leur dire que vous enquêterez sur la situation avec vos employés.

Cela fonctionne parfois en suggérant qu’un client mécontent vous contacte directement pour discuter de la situation.

Cela met la discussion hors ligne (et peut éventuellement transformer la critique négative en positive.)

Quoi que vous fassiez, n’attaquez pas la personne en ligne et ne partagez pas d’informations personnelles sur l’auteur de l’avis en public.

Remarque : L’exemple ci-dessous n’est pas le moyen idéal pour parler à un client mécontent.

Mauvaise réponse du propriétaire à un avis négatif

La meilleure approche consiste à gérer au mieux les avis négatifs en y répondant poliment.

Cela montre aux personnes qui voient les réponses en ligne que vous vous souciez vraiment de vos clients satisfaits et de ceux qui n’ont peut-être pas eu la meilleure expérience avec votre entreprise.

La plupart des gens sont également conscients qu’une entreprise est vouée à recevoir de mauvaises critiques – et beaucoup de gens peuvent repérer des personnes « grincheuses et difficiles à satisfaire » qui laissent ce type de critiques.

(Et rappelez-vous, vous n’allez pas plaire à tout le monde.)

Comment obtenir facilement des avis de vos clients

Étant donné que les avis sont si importants pour une entreprise locale, vous devriez essayer d’obtenir des avis de clients satisfaits.

Une façon de le faire est de donner aux clients une URL courte qui renvoie directement au formulaire d’examen de votre profil d’entreprise et de leur demander (poliment) de laisser un avis pour vous.

Vous pouvez mettre cette URL au bas de votre ligne de signature dans vos e-mails, sur une carte de commentaires que les gens peuvent récupérer sur votre lieu de travail, sur votre site Web ou au bas de vos reçus.

Il est facile d’obtenir votre URL d’avis abrégé en utilisant l’une des trois façons de gérer votre profil d’entreprise.

À l’aide de la recherche, accédez au panneau de gestion de votre profil d’entreprise, cliquez sur Obtenez plus d’avis et une boîte de partage apparaîtra.

Vous pouvez ensuite partager votre lien d’avis via l’une des méthodes qui s’affichent, ou vous pouvez copier l’URL courte et donner cette URL aux clients.

Obtenir une courte URL d'avis

Si vous utilisez l’application Maps, vous pouvez facilement demander des avis aux clients en recherchant le nom de votre entreprise, puis en accédant à Obtenez plus d’avis panneau et cliquez Partager le profil.

Vous verrez alors le texte qui sera montré à votre client lorsqu’il sera partagé.

Vous pouvez partager plusieurs façons, mais la plus populaire est par e-mail ou SMS.

Assurez-vous toujours que vous avez l’autorisation d’envoyer des e-mails ou des SMS avant de les envoyer.

Vous pouvez également copier et coller l’URL courte et l’utiliser via d’autres méthodes.

Si vous gérez plusieurs profils, connectez-vous à votre gestionnaire de profil d’entreprise, sélectionnez l’entreprise pour laquelle vous souhaitez créer l’URL d’avis courts, puis cliquez sur Obtenir plus d’avis.

Cliquez ensuite Partager le formulaire d’avis.

Obtenir une URL courte pour les avis

Vous pouvez ensuite soit partager le lien de révision raccourci via les options répertoriées, soit copier l’URL raccourcie et la partager.

URL de révision courte

Il est contraire aux politiques de Google de solliciter des avis de clients en offrant une incitation ou un pot-de-vin pour un avis (par exemple « Vous serez inscrit à un concours pour gagner X si vous nous laissez un avis »).

Vous ne pouvez pas non plus avoir une « station d’avis » située dans votre entreprise – comme un kiosque iPad pour que les gens puissent laisser des avis pour vous dans votre entreprise.

Si vous recevez des avis qui enfreignent les règles de Google en matière d’avis, ils seront probablement signalés et les avis que vous avez reçus seront probablement supprimés.

Comment supprimer les avis inappropriés

Google a des politiques sur ce que les gens peuvent et ne peuvent pas dire sur les avis et autres contenus générés par les utilisateurs sur leurs plates-formes.

Vous pouvez constater qu’un avis que vous recevez enfreint l’une de ces directives.

Par exemple, le consommateur utilise peut-être des grossièretés dans un avis qu’il a laissé pour votre entreprise.

Vous pouvez signaler les avis inappropriés qui enfreignent les politiques de Google et demander à Google de supprimer l’avis en le signalant comme inapproprié.

(Vous ne pouvez pas signaler les avis que vous n’aimez tout simplement pas.)

Si vous n’avez qu’un seul emplacement, le moyen le plus simple de signaler un avis consiste à utiliser la recherche Google ou l’application Maps.

Commencez par rechercher l’avis qui enfreint les consignes de Google, puis cliquez sur l’icône trois points par l’examen et cliquez Examen du rapport:

Utilisez l'application Maps pour signaler un avis

Ensuite, sélectionnez les conditions de Google que l’avis enfreint, puis cliquez sur le Signaler bouton.

Vous recevrez un e-mail dans environ 3 à 5 jours avec la décision de Google de supprimer ou non l’avis.

Si vous avez plus d’un emplacement (mais moins de 100 emplacements), vous pouvez utiliser l’outil de suppression d’avis. (Assurez-vous d’être connecté à votre compte de messagerie de profil d’entreprise.)

Cet outil vous permet de signaler et de signaler facilement les avis et de vérifier l’état des avis que vous avez déjà signalés.

Pendant que vous êtes connecté à votre compte de messagerie de profil d’entreprise, accédez à l’outil de suppression d’avis.

Vous verrez toutes les entreprises que vous avez dans ce compte.

Sélectionnez l’entreprise pour laquelle vous souhaitez signaler l’avis et cliquez sur le bouton Continuer.

Outil de révision

Sélectionnez ensuite celui que vous souhaitez Signaler un nouvel avis pour suppression et cliquez Continuer.

Signaler un nouvel avis

Ensuite, sélectionnez l’avis qui comporte la violation et cliquez sur Signaler.

Signaler un avis inapproprié

On vous demandera alors quelle règle Google l’avis enfreint. Après avoir choisi la violation, cliquez sur Signaler.

Quelles règles l'avis a-t-il enfreint ?

Vous verrez alors un Merci écran vous informant que Google a reçu votre demande de suppression.

Vous devriez également recevoir un e-mail de Google vous informant qu’ils examinent votre demande de suppression.

Comment vérifier l’état de suppression de l’avis

Pour vérifier l’état de suppression d’un avis, accédez à Outil de suppression d’avis et sélectionnez l’entreprise pour laquelle vous avez signalé l’avis et sélectionnez le Vérifier le statut d’un avis que j’ai signalé précédemment bouton radio.

Si Google a évalué l’avis et pris une décision, vous verrez la décision dans le Décision colonne.

Examiner la décision de suppression

Suppression de l'avis : décision toujours en attente

Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision, vous pouvez Faire appel des avis éligibles – mais soyez prévenu, il faut beaucoup de temps pour faire supprimer un avis après qu’il a déjà été évalué et qu’aucune violation de la politique n’a été trouvée.

N’oubliez pas de ne signaler ou signaler que les avis dont le contenu enfreint les règles de Google.

Ne signalez pas les avis dont le contenu ne vous plaît pas.

De plus, ne signalez pas les avis des personnes dont vous dites qu’elles ne sont pas vos clients.

Google n’intervient pas lorsque les commerçants et les clients ne sont pas d’accord sur ce genre de choses, car il n’y a aucun moyen de déterminer qui a raison.

Assurez-vous donc de lire la politique avant de signaler un avis.

Une fois que vous avez signalé un avis, il peut s’écouler quelques jours avant qu’un avis soit évalué par l’équipe d’assistance Google Business Profile et que vous receviez une réponse avec une décision.

La plupart des avis sont traités en trois jours environ.

Remarque : pour signaler les avis tiers inappropriés, comme les avis sur les hôtels, vous devez contacter directement le fournisseur d’avis tiers.

Une fois qu’ils ont supprimé ou modifié l’avis sur leur site Web, la mise à jour s’affichera sur votre profil d’entreprise.

Au secours, certains de mes avis clients sont manquants !

Vous avez peut-être entendu parler d’un avis client qui n’apparaît tout simplement pas dans votre fiche info sur le profil d’entreprise Google.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les avis peuvent être supprimés ou ne pas apparaître sur un profil d’entreprise Google.

Dans la plupart des cas, les avis sont supprimés en cas de non-respect des règles, comme le spam ou le contenu inapproprié.

Google utilise la détection automatique des spams pour supprimer les avis qu’il considère comme des spams.

Google ne rétablit pas les avis qui ont été supprimés pour des raisons de spam.

Cependant, comme la détection des spams n’est pas parfaite, certains avis légitimes peuvent être accidentellement supprimés.

Par exemple, si vous avez des avis que vous considérez comme légitimes (c’est-à-dire qu’il ne s’agit pas de spam) et que vous avez récemment été suspendu, les avis peuvent parfois être supprimés d’un profil d’entreprise après la réintégration d’un profil d’entreprise.

Si vous avez perdu des avis lorsque votre profil a été désactivé ou suspendu, puis rétabli, contactez l’assistance GBP pour obtenir de l’aide.

De plus, si vous avez récemment fusionné deux profils d’établissement, vous remarquerez peut-être que certains avis mettent plus de temps à s’afficher sur certaines plateformes, comme la recherche Google ou Google Maps. Les retards dus à une fusion devraient être résolus en quelques jours.

Remarque : Si vous définissez une future date d’ouverture pour votre entreprise qui n’a pas encore ouvert, les avis laissés avant l’ouverture de votre entreprise au public seront supprimés.

Si aucun de ces scénarios ne correspond à votre situation et qu’il vous manque vraiment des avis légitimes laissés par des clients, contactez l’assistance Google Business Profile.

Les avis Google comptent

Les avis sur les profils d’entreprise Google sont vraiment importants, mais les autres sites d’avis aussi. Google affiche souvent des sites d’avis tiers dans le panneau de connaissances d’une entreprise.

Ainsi, même si Google est de loin la centrale en matière d’avis, n’oubliez pas de travailler également pour obtenir des avis d’autres sites d’avis et de surveiller/répondre là-bas également.

Davantage de ressources:

  • Comment Google examine l’impact du pack de cartes et des classements de recherche organique
  • Les extraits d’avis Google ne s’afficheront pas pour les témoignages
  • Un guide du référencement local

Image en vedette : HAKINMHAN/Shutterstock

Comment écrire, concevoir et promouvoir un ebook : un guide complet

0

Si votre objectif est de convertir plus de visiteurs de votre site Web en abonnés, clients et prospects, l’intégration d’ebooks dans votre stratégie de contenu est un moyen intelligent d’y parvenir.

Les ebooks sont un moyen créatif d’attirer des prospects et des opt-ins grâce à un contenu informatif magnifiquement formaté.

Dans ce guide complet, nous décomposons chaque étape du processus de création d’ebook – de la recherche à la conception en passant par la promotion, et au-delà. Commençons.

Qu’est-ce qu’un ebook ?

Le terme « ebook » est en fait l’abréviation de « livre électronique » et fait référence à un livre formaté numériquement pour être lu sur l’ordinateur, sur un appareil mobile ou avec un lecteur d’ebook.

Les lecteurs peuvent soit lire l’ebook directement sur leur écran, soit le télécharger sous forme de document PDF, ce qui facilite l’envoi de l’ebook d’un appareil à un autre.

En ce qui concerne le contenu marketing, les ebooks consistent le plus souvent en des documents PDF téléchargeables qui sont incorporés dans une page Web ou un article de blog existant.

L’utilisateur clique ensuite sur le lien pour télécharger l’ebook. Ou, les utilisateurs peuvent saisir leurs informations dans un formulaire d’inscription pour accéder au PDF ou se le faire envoyer par e-mail.

Pourquoi devriez-vous écrire un ebook ?

À première vue, un ebook peut simplement sembler être une autre façon plus sophistiquée de convertir un article de blog en document téléchargeable.

Cependant, les ebooks servent en réalité à de nombreuses fins en matière de marketing de contenu. C’est l’un des meilleurs moyens de convertir les visiteurs en prospects et en abonnés.

Grande opportunité d’aimant principal

Vous essayez de transformer les visiteurs de votre site Web en clients ou en clients ?

Comblez le fossé avec des ebooks informatifs gratuits sur lesquels votre public ne peut s’empêcher de cliquer.

En fournissant du contenu gratuit, vous donnez aux utilisateurs la possibilité d’activer votre contenu en communiquant simplement leur adresse e-mail.

Si vous créez un ebook qui suscite leurs intérêts, ils seront heureux de s’abonner, vous donnant ainsi la possibilité de les entretenir en tant que lead.

Capturer les abonnés

Le problème du spam par e-mail a rendu les utilisateurs réticents à s’abonner à des listes de diffusion. Mais les ebooks font de l’abonnement une évidence, car les utilisateurs obtiennent immédiatement un contenu de grande valeur en échange de leur adresse e-mail.

Pensez, ce qui semble plus convaincant :

  • « Inscrivez-vous à notre liste de diffusion »

Ou…

  • « Obtenez votre feuille de triche Marketing Hacker gratuite »

Si vous incluez la valeur, les utilisateurs seront moins méfiants à l’idée de rejoindre votre liste de diffusion.

Ajouter aux promotions des médias sociaux

Lancer des campagnes sur les réseaux sociaux peut être difficile, mais cela devient plus facile lorsque vous fournissez un contenu gratuit et précieux à vos abonnés.

Alors que l’appel à l’action « Inscrivez-vous maintenant! » peut-être trop difficile à vendre, la promotion d’un ebook riche en trucs et astuces semble plus convaincante.

Une fois que les abonnés ont récupéré votre ebook et se sont inscrits à votre liste, vous pouvez ensuite les suivre avec une campagne de marketing par e-mail ciblée.

MANGER

Donner des informations gratuites est toujours un bon moyen de gagner la confiance de votre public. C’est parce que votre objectif est d’informer et d’éduquer avant de vous promouvez et vendez.

Cela vous aidera à créer une autorité en ligne – une partie nécessaire d’EAT.

Avec les ebooks, vous créez une ressource qui vous permet d’attribuer un auteur à votre contenu. C’est un moyen de booster votre Autorité en matière de SEO.

Vous pouvez vous auto-publier puis gagner des liens (par exemple, via Amazon et iTunes) en quelques minutes.

Enfin, vous pouvez canaliser les personnes vers votre liste de diffusion et les inviter à travailler avec vous ou à acheter vos produits.

Par exemple, vous pouvez écrire un ebook comme « 10 raisons pour lesquelles votre site Web ne se convertit pas », en faire la promotion auprès d’un public de niche, lancer une campagne d’e-mails ciblée, puis inviter les utilisateurs à réserver un appel stratégique avec votre société CRO.

Les livres électroniques sont ouverts à tous, pas seulement à des niches spécifiques.

Écrivez pour votre public spécifique et commencez à voir des résultats tangibles de votre marketing de contenu ebook.

Étape par étape : comment écrire, lancer et promouvoir votre ebook

Les livres électroniques peuvent être écrits sur presque tous les sujets, pour n’importe quel créneau et pour n’importe quelle entreprise.

Ils sont simples à créer, écrire, concevoir et promouvoir, quel que soit votre niveau de compétence.

Ici, nous décrivons le processus exact étape par étape que vous devez suivre pour créer des ebooks incroyables pour votre marque.

Étape 1 : Décrivez et recherchez votre ebook

Décrire votre ebook dès le début est super important.

Sans plan, vous risquez d’investir beaucoup de temps et d’énergie dans la création d’un ebook, juste pour vous rendre compte que vous devrez recommencer à zéro plus tard.

La recherche et la description sont vos meilleurs amis lorsqu’il s’agit de créer du contenu d’ebook.

Choisissez votre sujet

Commencez par déterminer un sujet qui intéresse votre public cible :

  • Qu’est-ce qu’ils veulent savoir?
  • En quoi ont-ils besoin d’aide ?
  • Y a-t-il quelque chose dont ils ont besoin de plus d’informations ?

Votre but est de choisir un sujet qui leur sera irrésistible.

Voici quelques exemples de sujets :

  • 10 conseils pour bricoler votre rénovation de cuisine
  • Guide gratuit : comment créer une campagne par e-mail du début à la fin
  • Partage d’experts : 16 secrets sur l’industrie du référencement
  • 23 idées d’articles de blog pour remplir votre calendrier de contenu

Faire un plan

Une fois que vous avez trouvé un sujet que vous pensez que les utilisateurs seront prêts à télécharger sous forme d’ebook, il est temps de planifier votre ebook.

Ce processus ressemblera à la planification d’un article de blog ou d’une page Web :

  • Trouvez un titre pour votre ebook.
  • Sélectionnez un mot-clé ciblé (si vous générez du trafic organique) et déterminez le volume de recherche.
  • Effectuez une recherche Google sur votre sujet pour comparer ce que font les concurrents.
  • Faites des recherches sur votre sujet pour obtenir des statistiques, des exemples et des études de cas.
  • Déterminez comment vous pouvez offrir le plus de valeur à vos lecteurs.
  • Créez un plan pour chaque section.
  • Configurez une page Web ou un article de blog qui hébergera votre ebook.
  • Planifiez le contenu de la page/de la publication.
  • Configurez un formulaire d’inscription où les gens peuvent télécharger numériquement l’ebook.

Lorsque vous avez un plan et un aperçu, il sera plus facile de tracer la conception de votre ebook, puis d’en rédiger le contenu.

Cela vous fera également gagner du temps et de l’argent par rapport aux allers-retours avec un designer ou un écrivain. Avoir un plan dès le départ simplifie les choses.

Conseil SEO :

Si l’objectif principal de la création de votre ebook est de générer du trafic organique, vous devrez effectuer une recherche de mots clés avant de commencer à écrire.

Commencez par définir votre sujet, puis examinez les mots-clés. Une page de votre site génère-t-elle déjà beaucoup de trafic ? Cela signifie qu’il est populaire et que les utilisateurs recherchent probablement plus d’informations.

Vous pouvez suivre la méthode Skyscraper pour diriger le trafic des moteurs de recherche vers la page. Ensuite, créez l’ebook, ajoutez un appel à l’action et commencez à générer des prospects via les opt-ins d’ebook.

Ajoutez autant de valeur que possible pour inciter les utilisateurs à vous poser des questions sur vos produits et services plus tard.

Étape 2 : Concevez votre ebook

Ensuite, vous voudrez structurer votre ebook avant même d’écrire le contenu lui-même.

Cela garantira que votre téléchargement aura ce « look ebook » caractéristique tout en étant bourré d’informations.

Comparer des exemples

Effectuez une recherche Google sur votre sujet pour recueillir des idées à partir d’articles de blog et d’ebooks existants. Voyez comment vous pouvez ajouter plus de valeur que ce qui est déjà classé.

Les meilleurs ebooks contiennent-ils beaucoup d’images et de graphiques ? Si tel est le cas, vous pouvez également ajouter des images et des graphiques à votre ebook.

Vous pouvez également consulter les critiques d’ebooks existants sur Amazon et autres pour voir ce que les lecteurs aiment ou n’aiment pas à propos de certains ebooks. Appliquez cette idée à votre propre conception.

Par exemple, de nombreux livres d’il y a 20 à 30 ans ont été réédités avec un meilleur design et sont rapidement devenus des best-sellers. Tout se résumait à la conception.

Concevoir une couverture

Recherchez et regardez autour d’autres ebooks à succès sur le marché.

  • Quelles couleurs utilisent-ils ?
  • Comment intègrent-ils cela dans le sujet?
  • Quelles polices utilisent-ils ?
  • Possèdent-ils des images ?

Découvrez comment améliorer encore la conception de votre ebook.

De plus, essayez de choisir un design qui est pertinent pour le sujet.

Par exemple, un avocat spécialiste des accidents peut créer un ebook sur « 9 choses que vous devez faire après un accident ». Une couverture pertinente peut être une personne concernée à la recherche d’un accident.

Le texte peut dire : « Ne paniquez pas. Voici comment vous protéger légalement après un accident.

Cette conception de couverture et ce texte peuvent être réalisés via des outils tels que Photoshop ou en engageant un graphiste.

Carte de l’intérieur

L’intérieur de l’ebook doit également être attrayant ; organisé, clair, coloré et engageant.

Voici quelques bonnes pratiques pour concevoir l’intérieur de votre ebook :

  • Inclure de petites boîtes de textes plutôt que d’énormes paragraphes.
  • Ajoutez plus d’images, de graphiques et d’exemples que de texte.
  • Incluez les couleurs de la marque pour plus de cohérence.
  • Ajoutez des éléments interactifs (comme des boutons et des images défilantes), si possible.
  • Envisagez d’ajouter une vidéo à votre ebook.
  • Inclure des liens vers vos pages de médias sociaux.
  • Décomposer les points en sections faciles à digérer.
  • Utilisez du texte en gras pour mettre en évidence les points importants de la page.

Avoir un design élégant rendra votre ebook mémorable et plus susceptible d’être partagé par vos lecteurs.

De plus, cela rend le contenu plus facile à digérer, donnant aux lecteurs l’impression d’avoir obtenu le plus de valeur possible, ce qui est excellent pour l’autorité de votre marque et les conversions.

Étape 3 : Rédigez le contenu de votre ebook

Le but de votre ebook est d’obtenir des abonnés et la paternité (autorité). Par conséquent, écrivez d’abord pour l’utilisateur, puis envisagez Google.

Écrivez à un niveau que votre public comprendra (pour la plupart des sujets, généralement un niveau de 8e année). Vous pouvez utiliser des outils tels que l’application Hemingway et Grammarly pour évaluer la lisibilité, la grammaire, etc.

Ensuite, déterminez la longueur de votre ebook.

La plupart des ebooks téléchargeables font moins de 25 pages. Ils peuvent atteindre plus de 100 pages, mais vous ne voulez pas submerger le lecteur d’informations et de peluches. Soyez concis.

Un ebook peut également être considéré comme un guide. Il sera bourré d’informations, mais aussi de bribes utiles que d’autres pages ne fournissent pas (comme des infographies, des éléments interactifs, des vidéos, etc.).

Structurer votre ebook comme un guide est une autre option viable.

Meilleures pratiques d’écriture d’ebook :

  • Écrivez à un niveau de 8e année ou moins.
  • Soyez le plus concis possible.
  • Tirez des statistiques et des sources pour étayer vos points.
  • Utilisez des exemples concrets.
  • Mettre en évidence les résultats avec des études de cas.
  • Rédigez du contenu qui est « sur la marque » avec le reste de votre contenu marketing.
  • N’ayez pas peur d’ajouter de l’humour.
  • Inclure des liens internes vers des ressources utiles.
  • Incluez des CTA pour diriger les lecteurs vers d’autres pages de votre site.

Étape 4 : Optimisez la page Web ou la publication

Votre ebook sera probablement ajouté à une page Web ou à un article de blog existant. Si tel est le cas, vous souhaiterez optimiser la page pour générer autant de trafic que possible.

Ajouter des liens internes

L’interconnexion à partir d’autres pages peut donner un peu de jus à la nouvelle page. Vous pouvez également publier l’ebook sur Amazon ou SlideShare pour obtenir un backlink de cette façon.

Optimiser les photos

Vous pouvez personnaliser des photos de stock dans Photoshop pour ajouter un peu de piquant à vos pages.

Assurez-vous d’ajouter un texte alternatif pertinent pour améliorer votre référencement sur la page. Utilisez des photographies personnalisées de haute qualité dans la mesure du possible.

Configurer l’opt-in

Étant donné que l’objectif est d’obtenir des abonnés et des prospects, assurez-vous de configurer un formulaire d’inscription entièrement fonctionnel.

Les utilisateurs saisiront leur adresse e-mail et seront soit dirigés vers une page où ils pourront télécharger l’ebook, soit ils recevront l’ebook par e-mail.

Vous pouvez également annoncer votre ebook dans la barre latérale ou via des pop-ups sur votre site.

Une fois inscrits, les utilisateurs doivent recevoir un e-mail de suivi pour confirmer qu’ils ont rejoint votre liste de diffusion. Ensuite, vous pouvez lancer votre campagne de marketing par e-mail.

Étape 5 : Personnalisez votre ebook

Votre ebook a le potentiel d’être partagé à grande échelle, il est donc important qu’il porte une marque efficace afin que votre marque puisse obtenir la plus grande visibilité possible.

Vous ne voulez pas survendre en faisant ressembler votre ebook à du matériel promotionnel, mais vous voulez que les utilisateurs sachent d’où vient votre ebook et comment entrer en contact avec vous.

Pour personnaliser efficacement votre ebook, vous devez :

  • Ajoutez un logo sur la couverture et au dos de votre ebook.
  • Incluez votre nom de marque, vos coordonnées et vos liens vers les réseaux sociaux.
  • Utilisez les polices et les couleurs de votre marque.
  • Inclure une image et une biographie de l’auteur.
  • Incluez des CTA qui dirigent les lecteurs vers votre site Web et vos profils de médias sociaux.
  • Créez plusieurs modèles de couverture à tester sur les réseaux sociaux.
  • Lancez une vidéo de marque pour promouvoir votre ebook.
  • Mentionnez votre ebook sur un podcast avec une légende pour que les auditeurs le téléchargent.

Étude de cas d’ebook

L’un des premiers livres que nous avons écrits portait sur « l’invalidité de la sécurité sociale ». Sans un design sophistiqué, il a tout de même reçu 35 000 téléchargements.

Mais, le contenu était si riche en valeur et direct au point que les lecteurs ne pouvaient s’empêcher de l’avaler. C’était super informatif, tant de gens ont commencé à rechercher ce sujet et la marque à la recherche de plus d’informations.

Étape 6 : Faites la promotion de votre ebook

Vous avez un design qui tue, un excellent contenu, une page d’inscription optimisée et une campagne de marketing de suivi à portée de main. Il est maintenant temps de lancer et de promouvoir votre ebook.

Publicité par e-mail

Si vous avez déjà une liste de diffusion, vous pouvez segmenter votre liste en fonction des intérêts et envoyer votre ebook au bon public.

Il donne aux abonnés un moyen de s’engager avec un nouveau contenu, de poser des questions à l’auteur et de demander plus d’informations.

Ensuite, vous pouvez envoyer des e-mails persuasifs pour inciter les abonnés à acheter des produits, à s’inscrire à des services ou à vous appeler.

Marketing d’influence

Recherchez sur Facebook, LinkedIn et Instagram des influenceurs de votre créneau qui pourraient être intéressés par votre ebook.

S’ils l’aiment, ils sont susceptibles de le partager avec leur (large) public existant.

Par exemple, si vous êtes un avocat spécialiste des dommages corporels, vous pouvez diffuser votre ebook aux chiropraticiens, aux experts en sinistres, etc. pour le donner à leurs patients ou le promouvoir sur les réseaux sociaux.

Vous êtes susceptible de générer de nouveaux clients pour votre cabinet d’avocats de cette façon.

Mettez à jour votre ebook

Garder votre ebook à jour est l’un des meilleurs moyens de le garder pertinent et de s’assurer que les personnes qui recherchent ce sujet trouvent votre ebook en tant que ressource.

Le monde du marketing change rapidement et vous voulez garder une longueur d’avance.

Supprimez simplement le téléchargement, mettez à jour le contenu, modifiez la conception, affinez le titre et mettez à jour le nouveau document. Il en va de même pour le contenu de la page Web ou de l’article de blog.

Optimisez pour de nouveaux mots clés, ajustez la balise de titre ou réécrivez la méta description pour améliorer votre taux de clics.

Écrivez et lancez votre ebook avec succès

La création d’un ebook incroyable et à haute conversion ne doit pas être une tâche intimidante.

Avec ce guide, vous connaissez les étapes exactes à suivre pour cartographier, concevoir, écrire et promouvoir un ebook qui tue.

N’oubliez pas que l’objectif est de convertir vos lecteurs en prospects, alors écrivez en pensant à eux.

Fournissez autant de valeur que possible afin qu’ils en viennent à vous voir comme une autorité sur votre sujet. Cela les rendra plus confiants lorsqu’il s’agira de vous embaucher.

Davantage de ressources:

  • Qu’est-ce qu’un aimant principal et 10 exemples que vous pouvez utiliser maintenant
  • 10 ebooks sur le référencement que vous devriez télécharger et lire maintenant
  • Bibliothèque d’ebooks du Search Engine Journal

Amazon SEO : un guide complet pour les vendeurs

0

Dans le domaine du marketing numérique, nous parlons beaucoup de ce que vous devez faire pour votre site Web et de la manière de le rendre optimisé pour le référencement pour les utilisateurs et les robots de recherche.

Mais que savez-vous sur Amazon SEO ?

Si vous êtes une entreprise de commerce électronique et que vous n’êtes pas sur Amazon en 2022, vous n’atteindrez peut-être pas votre potentiel de vente.

Amazon est une centrale électrique, un bourreau de travail, un ancien fiable en matière de commerce électronique, comme la plupart des gens devraient le savoir maintenant.

Tout le monde veut obtenir ses produits sur Amazon parce que c’est là que son public achète.

Et ces publics achètent un peu la plate-forme.

Amazon génère environ 4 722 dollars par seconde, soit environ 17 millions de dollars par heure. Le géant des ventes a clôturé l’année dernière avec 469,8 milliards de dollars de ventes nettes, en hausse de 22% par rapport à 2020.

C’est pourquoi les vendeurs veulent participer à l’action et pourquoi il peut être si difficile de classer vos produits sur les pages de résultats d’Amazon.

Comme pour votre site Web, cependant, vous pouvez pratiquer le référencement Amazon pour donner un coup de pouce à vos produits.

Il s’agit de comprendre l’algorithme, ce que les acheteurs recherchent pour trouver ce dont ils ont besoin et comment vous pouvez surpasser vos concurrents.

Voici un guide complet sur Amazon SEO pour les vendeurs.

Comment fonctionne l’algorithme A9 d’Amazon

Avant de pouvoir parler d’Amazon SEO et de la manière dont vous pouvez optimiser vos listes de produits, il sera utile de comprendre le fonctionnement de l’algorithme de recherche A9 d’Amazon.

Il est similaire mais pas identique à celui de Google.

Une différence principale ?

Les requêtes Amazon sont uniquement commerciales, plutôt que de navigation ou d’information comme avec Google.

Pensez-y simplement.

Vous effectuez une recherche. A9 sait que vous voulez acheter tout ce que vous avez recherché.

Il fait correspondre la requête à un groupe de produits pertinents, et ces produits vous sont présentés sur une série de pages.

Comment Amazon sélectionne-t-il même ces produits particuliers, cependant?

Encore une fois, pensez-y comme les algorithmes de Google, mais exclusivement pour le commerce électronique.

Les facteurs pris en compte par Amazon pour les classements incluent :

  • Avis clients positifs (de meilleurs produits se vendront plus et rapporteront plus d’argent à Amazon).
  • Historique Ventes.
  • Mots clés pertinents inclus dans la liste des produits.
  • Les bons prix (ni trop haut, ni trop bas, selon la concurrence).

Il est important de noter ici que même si l’algorithme recherche toujours la pertinence en fonction d’une requête, les données historiques sont également très importantes, comme indiqué dans la liste ci-dessus.

Les résultats qui ont plu aux clients dans le passé sont susceptibles de plaire aux clients à l’avenir.

Les nouveaux vendeurs sur Amazon sont donc confrontés à un dilemme : si Amazon donne la priorité aux produits avec de fortes ventes, mais que vous n’avez pas encore réalisé de ventes ou généré de données historiques pour A9, comment pouvez-vous jamais espérer grimper dans le classement d’Amazon ?

La réponse réside dans la réalisation d’Amazon SEO, en commençant par la recherche de mots-clés qui peut vous permettre d’être trouvé par les acheteurs qui comptent pour vous.

Effectuer une recherche de mots clés Amazon

Tout comme avec Google, une stratégie de référencement Amazon doit être basée sur la recherche de mots clés.

Sans les bons mots-clés dans vos classements, vos produits sembleront non pertinents et ne s’afficheront pas pour les utilisateurs.

Je vais parler de comment et où optimiser vos listes de mots clés dans une minute. Tout d’abord, nous devons savoir où trouver les mots-clés et comment effectuer une recherche de mots-clés.

Un excellent moyen de rechercher des mots clés que chaque vendeur Amazon devrait connaître consiste à utiliser le champ de recherche Amazon.

Il complétera automatiquement vos requêtes au fur et à mesure que vous les tapez, effectuant essentiellement la recherche de mots clés pour vous.

Prenez l’exemple de la capture d’écran ci-dessous.

barre de recherche amazon avec résultats

Supposons que vous soyez un magasin de musique en ligne et que vous souhaitiez commencer à répertorier mes platines sur Amazon.

Permettez-moi de voir ce que les gens recherchent déjà pour avoir une idée de la façon d’optimiser vos annonces.

Évidemment, [vinyl record turntable] va être un terme de départ fort avec beaucoup de concurrence.

Ce n’est pas la seule recherche que vous devriez faire, dans ce cas.

Vous devez continuer à rechercher toutes les variantes de platines auxquelles vous pouvez penser et voir ce qui se présente.

Prenez cet exemple suivant :

barre de recherche amazon montrant les options du produit

Cette recherche donne plus d’idées car les prédictions deviennent plus précises.

[Turntables for vinyl records], [turntables for vinyl records with speakers]et [turntables for vinyl records with cd player] sont toutes des requêtes spécifiques.

Ceux-ci sont destinés aux personnes qui sont plus avancées dans leur parcours d’achat.

Ils savent ce qu’ils veulent. Ils veulent juste voir les options.

Recherchez toutes les variantes auxquelles vous pouvez penser dans le champ de recherche pour obtenir une liste décente de mots-clés pour lesquels vous pourriez éventuellement vous classer.

Quelles sont les autres façons de faire de la recherche de mots-clés Amazon ?

Fondamentalement, toutes les autres façons que vous connaissez pour effectuer une recherche de mots clés pour Google.

Utilisez des outils gratuits tels que Keyword Planner ou des outils payants tels que Semrush ou Ahrefs pour voir les volumes de recherche et les cotes de difficulté de ces mots clés.

Vous pouvez également consulter les données de votre Google Search Console si vous vendez les mêmes produits sur un site Web pour voir comment les gens vous trouvent sur Google.

Toutes ces méthodes réunies devraient vous présenter une collection décente de mots-clés pertinents que vous pouvez utiliser pour optimiser vos listes de produits.

Optimisation des listes Amazon

Une fois que vous avez votre liste de mots-clés, il est temps de les utiliser pour optimiser vos listes de produits.

Si vous êtes déjà familiarisé avec la rédaction de descriptions de produits optimisées et d’autres contenus pour les classements Google, vous avez de la chance.

Le faire pour Amazon fonctionne essentiellement de la même manière.

Vous devriez commencer par les titres de vos produits.

Amazon exige que les titres ne dépassent pas 200 caractères et qu’ils incluent des mots qui décrivent le produit avec précision.

C’est aussi une chance pour les vendeurs d’incorporer des mots-clés pertinents, mais s’il vous plaît, ne les bourrez pas.

N’insérez pas non plus de mots-clés dans le reste de la description de votre produit.

Vous devez utiliser des mots-clés dans votre prose, vos puces et vos détails techniques, le cas échéant. Mais utilisez-les à bon escient.

La clé consiste à utiliser les mots-clés les plus pertinents qui vous donnent également les meilleures chances de générer du trafic vers vos produits.

Les mots-clés à longue traîne conviennent également, car tout le monde ne peut pas se classer sur ces termes de départ parfaits.

N’oubliez pas que vous pouvez également ajouter des mots-clés au backend de vos pages de produits !

Ils peuvent améliorer votre visibilité sur Amazon même si les clients ne peuvent pas les voir.

Enfin, lorsque vous écrivez vos descriptions de produits, n’ayez pas peur d’aller long.

Soyez détaillé. Raconter une histoire.

C’est du contenu, et cela peut aider vos produits à mieux se classer.

Images de produits Amazon

Dans tout article sur Amazon SEO, nous devons parler d’images de produits.

Que vous fassiez du commerce électronique sur votre propre site Web ou via Amazon, les bonnes images peuvent à peu près vous faire ou vous défaire.

Les gens sont là pour acheter un produit, et votre description écrite ne va pas plus loin.

Vous pouvez décrire une platine vinyle autant que vous voulez.

Vous pouvez parler de ses couleurs, de son look et de ses caractéristiques.

Mais rien de tout cela n’a d’importance si personne ne peut voir la chose !

C’est pourquoi les images de produits sont si importantes, et pas n’importe quelles images, mais des images haute résolution (plus de 1 000 pixels dans un sens), de préférence prises par des professionnels.

N’oubliez pas qu’Amazon permet aux clients de zoomer assez étroitement sur les images des produits ces jours-ci, donc la qualité compte vraiment ici.

Il convient de noter qu’Amazon ne vous classe pas nécessairement plus haut en fonction de la qualité de votre image.

Vous pouvez et devez ajouter du texte alternatif optimisé pour le référencement à vos images afin que Google puisse les fournir dans les résultats de recherche d’images, mais le jeu ici consiste vraiment à ajouter des images qui montrent votre produit sous tous les angles.

Laissez vos images montrer tous les détails, car les images peuvent être tout aussi efficaces pour réaliser une vente que les descriptions de produits.

L’autre angle que vous devriez prendre pour vos images de produits Amazon est ce qu’on appelle des images de style de vie, ou des images qui montrent des personnes utilisant les produits de la manière prévue.

Pourquoi est-ce important?

Tout ce qui permet au client de visualiser l’utilisation de vos produits chez lui est un plus.

Ils peuvent voir la taille de l’objet par rapport à des objets réels et avoir une idée de la façon dont ce serait d’utiliser l’objet.

Les images de produits zoomables aux côtés des images de style de vie sont essentielles à votre succès sur Amazon.

Avis et notes

J’ai mentionné ci-dessus que les avis et les évaluations de produits ont beaucoup à voir avec la position de vos produits dans les résultats de recherche d’Amazon.

Cela prend tout son sens du point de vue de l’expérience utilisateur.

Tout comme Google, l’objectif principal d’Amazon est de présenter aux utilisateurs des expériences positives et utiles.

C’est pourquoi les avis et les notes par étoiles d’Amazon deviennent essentiels pour un classement solide des produits.

Pensez-y logiquement : Amazon voudra-t-il vous montrer un tas de produits une étoile sur la première page de résultats pour une requête ?

Non, cela n’aidera personne.

Amazon veut que les clients achètent des choses, donc il va montrer des produits que beaucoup de gens ont achetés et aimés.

Ce qui compte ici, ce sont les étoiles et le nombre d’avis sur vos produits.

À quel produit feriez-vous le plus confiance : un avec 17 avis ou un avec 4 567 avis ?

Quel ensemble d’avis vous donnera une image plus claire de ce à quoi vous pouvez vous attendre ?

Donc, si les avis sur les produits influencent le classement Amazon, comment obtenez-vous des avis ? Amazon vous facilite la tâche avec sa fonction Demander un avis.

C’est toujours une bonne idée de contacter les clients après un achat pour voir s’ils souhaitent écrire un avis.

Le fait est que les bons produits auront tendance à susciter des critiques de toute façon.

Lorsque vous avez rendu les gens heureux, ils voudront partager leur satisfaction avec les autres.

Des critiques négatives peuvent toujours se produire, mais l’astuce consiste à réagir rapidement pour voir ce que vous pouvez faire pour améliorer l’expérience du client à partir de ce moment.

Mesurer les performances des produits grâce à l’analyse

La dernière partie d’un référencement complet d’Amazon consiste à mesurer les performances de vos produits grâce à des analyses.

Encore une fois, si vous optimisez un site Web pour les classements Google, vous connaissez la valeur de l’analyse.

En ce qui concerne Amazon, vous souhaiterez suivre votre référencement afin de pouvoir poursuivre votre stratégie d’optimisation des produits.

Désormais, si vous êtes propriétaire d’une marque, vous avez accès à Brand Analytics d’Amazon.

Pour tous les autres vendeurs, cependant, vous devez accéder à des applications tierces qui suivent des composants tels que les mots clés et les performances des produits.

La plupart de ces outils sont des solutions tout-en-un, ce qui signifie que vous pouvez effectuer des recherches de mots clés, obtenir de l’aide pour optimiser vos listes, suivre vos produits et votre inventaire, examiner vos finances, obtenir des informations sur vos concurrents et suivre votre référencement Amazon et les médias payants en général. .

Si vous voulez vraiment gagner votre vie en tant que vendeur sur Amazon, cela vaudra la peine d’investir dans l’un de ces outils logiciels. Vous ne pouvez tout simplement pas vous permettre d’aller à l’aveugle et de risquer de ne pas avoir d’impact sur tous ceux qui se disputent une place en première page.

Quels outils sont les meilleurs ?

Il existe plusieurs outils d’analyse Amazon qui se classent systématiquement parmi les réviseurs.

Certains d’entre eux sont Helium 10, Sellics et DataHawk.

Beaucoup de ces entreprises proposent des essais gratuits ou des démonstrations en direct afin que vous puissiez décider quel outil vous convient le mieux.

Une solide stratégie de référencement Amazon commence dès maintenant

Les vendeurs sur Amazon ont beaucoup de travail à faire lorsqu’ils veulent réussir sur la plate-forme.

Si vous êtes déjà familiarisé avec l’optimisation du contenu pour Google, vous avez déjà fait le chemin.

Tant que vous savez qu’Amazon récompense les vendeurs qui se démarquent avec des produits incroyables qui éblouissent les clients, vous savez dans quelle direction vous devez aller.

Ces conseils Amazon SEO vous permettront de faire le reste du chemin.

Davantage de ressources:

  • Référencement de la page produit du commerce électronique : 20 choses à faire et à ne pas faire
  • Comment utiliser les programmes de bonus Amazon Attribution et Brand Referral
  • Marketing e-commerce : le guide définitif

Image en vedette : MooseDesign/Shutterstock

Un guide simple pour effectuer un audit de contenu complet

0

Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez un site Web, il doit être rempli de contenu de qualité.

Sans un bon contenu, vous pourriez aussi bien ne pas avoir de site Web du tout.

Mais comment savez-vous exactement quand vous avez un bon contenu ?

Vous pouvez lire un élément de contenu et penser que tout va bien, mais il existe un moyen plus fiable de le comprendre.

Si vous vous demandez si votre contenu fonctionne bien, il y a de fortes chances qu’il soit temps de procéder à un audit de contenu pour en être sûr.

En suivant les bonnes étapes, en sachant ce qu’il faut rechercher et ce que vous espérez retirer de votre audit de contenu, vous pouvez vous attendre à créer un meilleur site Web.

Qu’est-ce qu’un audit de contenu ?

À un moment donné, chaque site Web aura besoin d’un audit de contenu.

Un audit de contenu vous donne la possibilité d’examiner de près tout le contenu de votre site Web et d’évaluer comment il fonctionne pour vous et vos objectifs actuels.

Cela permet de vous montrer :

  • Quel contenu est bon.
  • Ce qu’il faut améliorer.
  • Ce qui devrait juste être jeté.
  • À quoi devraient ressembler vos objectifs de contenu pour l’avenir.

Il existe également certains types de sites Web qui ont plus besoin d’audits de contenu que d’autres.

Si vous avez un site Web relativement nouveau où tout votre contenu est encore frais, vous n’aurez pas vraiment besoin d’un audit de contenu pendant un certain temps.

Les sites plus anciens ont beaucoup plus à gagner d’un audit de contenu, ainsi que les sites Web qui ont une grande quantité de contenu.

Cela fait des sites Web comme un site d’actualités un excellent candidat pour les audits. La taille d’un site Web affectera également la fréquence à laquelle un audit de contenu est nécessaire.

À quoi servent les audits de contenu ?

Il n’y a pas de raison exacte pour laquelle vous devriez passer par un audit de contenu.

Le contenu est connu pour être un excellent investissement en marketing numérique car il continuera à fonctionner pour vous longtemps dans le futur, mais cela ne signifie pas qu’il ne nécessite pas d’entretien de temps en temps.

Ce qui a fonctionné pour votre site Web à un moment donné peut ne plus fonctionner, il est donc logique de revenir en arrière et de le revoir.

Améliorer le classement organique

Si vous n’êtes pas très bien classé, cela pourrait être un problème avec votre contenu.

Une partie du contenu que vous avez peut ne pas être compatible avec le référencement, et bien qu’il puisse s’agir d’un contenu précieux, il n’y a aucun moyen pour qu’il soit bien classé.

Si le contenu que vous avez est déjà bon, l’optimiser pour qu’il soit plus convivial pour le référencement peut être un simple changement qui fait une grande différence dans votre classement.

Revitaliser le contenu plus ancien

Même le meilleur contenu vieillit à un moment donné.

Après un certain temps, vous risquez de manquer des mots-clés importants, d’avoir du contenu avec des liens brisés, des informations obsolètes, entre autres problèmes.

Si le contenu plus ancien ne fonctionne pas bien, cela ne signifie pas qu’il ne peut pas servir un nouvel objectif pour votre site Web.

Donner une nouvelle vie à certains de vos anciens contenus peut vous donner le même effet que d’avoir quelque chose de totalement nouveau, sans vous obliger à fournir la quantité de travail dont un contenu entièrement nouveau aurait besoin.

Débarrassez-vous du contenu non pertinent

Tout ce que vous avez publié ne sera pas toujours pertinent.

Certains contenus qui sont excellents pour le moment ne vous profitent que pendant une courte période.

Bien que vous puissiez trouver du contenu plus ancien sur votre site Web qui peut être mis à jour pour être plus utile, il est parfois devenu inutile.

Lorsque c’est le cas, vous n’êtes pas obligé de le garder s’il ne prend que de la place.

Éliminer le contenu similaire et dupliqué

En plus des pages sans importance, vous pouvez également trouver du contenu en double à éliminer lors d’un audit de contenu.

Le contenu en double peut souvent se produire par accident et n’a pas été créé pour essayer de tromper le système, mais quelle que soit la raison pour laquelle vous l’avez, vous pouvez être pénalisé par les moteurs de recherche pour cela.

Si vous constatez que vous avez un contenu extrêmement similaire ou en double, mais que vous ne pouvez pas vous en débarrasser, vous pouvez résoudre le problème en canonisant votre URL préférée.

Planifier pour l’avenir

Lorsque vous parcourez le contenu que vous avez actuellement, vous pourriez finir par voir des lacunes qui doivent être comblées.

Lorsque vous vous rendez compte que vous passez à côté d’informations et de sujets importants dont votre public a besoin, c’est le moment de rattraper cela.

Vous pourrez réaliser ce qui manque à votre site Web pour créer un contenu plus utile à l’avenir.

Comment effectuer un audit de contenu

À première vue, un audit de contenu peut sembler simplement lire le contenu de votre site Web, mais il y a bien plus que cela.

Pour un audit de contenu efficace, vous devrez vous fier fortement aux outils en ligne pour obtenir les données dont vous avez besoin.

Ainsi, avant de commencer un audit de contenu, il est important de savoir exactement ce que vous devrez faire au préalable.

1. Connaissez votre raison

Si vous faites l’effort d’effectuer un audit de contenu, vous ne le faites pas pour rien.

Il doit y avoir un objectif qui vous pousse à le faire.

Peut-être souhaitez-vous améliorer votre référencement afin d’obtenir un classement plus élevé, ou souhaitez-vous créer un contenu qui attire des prospects plus qualifiés.

Tout le monde n’aura pas la même raison d’avoir un audit de contenu, bien que de nombreuses raisons puissent sembler similaires, donc ce que vous voudrez rechercher peut varier.

2. Utilisez Screaming Frog pour indexer vos URL

Un outil que vous devriez toujours utiliser lors d’un audit est Screaming Frog.

Cet outil vous permettra de créer un inventaire du contenu que vous avez sur votre site Web en rassemblant les URL de votre sitemap.

Si vous avez moins de 500 pages à auditer, vous pouvez même utiliser la version gratuite.

C’est l’un des moyens les plus simples de rassembler tout votre contenu pour commencer votre audit de contenu.

3. Incorporer les données de Google Analytics

Après avoir fait un inventaire du contenu de votre site Web, vous devrez voir comment il fonctionne.

Pour cela, Google Analytics peut vous donner toutes les informations dont vous avez besoin.

Cela peut vous donner des informations précieuses sur ce que les gens pensent de votre contenu, comme le temps qu’ils y restent et le nombre de pages qu’ils consultent par session.

4. Examinez vos résultats

Les données que vous obtenez de Google Analytics vous permettront de déterminer plus facilement quelle sera votre prochaine décision.

Après avoir examiné vos conclusions, il peut être clair ce qui retient votre contenu.

La solution n’est peut-être pas évidente, mais en examinant de près ce que vos données vous disent et en faisant des recherches, vous pouvez le découvrir avec un peu d’effort.

Par exemple, si vous avez un excellent contenu de haute qualité qui n’obtient pas beaucoup de vues, il peut simplement avoir besoin d’être légèrement mis à jour et repartagé.

5. Faites un plan

Enfin, vous devez déterminer quels seront les changements nécessaires et comment vous allez les effectuer.

Si vous avez une longue liste de modifications à mettre en œuvre, déterminez celles qui sont prioritaires et celles qui peuvent être corrigées au fil du temps.

La planification pour l’avenir pourrait inclure non seulement les modifications à apporter au contenu existant, mais aussi les dispositions pour créer de nouveaux contenus à l’avenir.

Réflexions finales

Les audits de contenu peuvent sembler intimidants, mais ils sont essentiels pour s’assurer que tout le contenu de votre site Web fonctionne pour vous et non contre vous.

Effectuer un audit de contenu ne signifie pas que vous avez fait d’énormes erreurs avec votre contenu.

Un tel audit est simplement une maintenance que même les sites Web avec le meilleur contenu doivent faire.

Entrer dans ce domaine peut sembler écrasant, mais avec la bonne aide, un audit vous rendra plus confiant dans votre contenu et vous aidera à guider vos prochaines étapes.

Davantage de ressources:

  • Comment faire un audit de contenu : la liste de contrôle ultime
  • Comment et pourquoi vous devez améliorer ou supprimer votre ancien contenu
  • Pourquoi et comment réutiliser votre contenu numérique existant

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

0

Dans le monde de la publicité au paiement par clic, il existe de nombreuses options de ciblage différentes, chacune conçue pour créer un moyen unique pour les annonceurs d’atteindre leur public cible.

Grâce à des plateformes telles que Google Ads, Microsoft Ads et autres, nous sommes en mesure de diffuser des messages ciblés aux utilisateurs en fonction de :

  • Leur comportement de recherche.
  • Contenu qu’ils consultent.
  • Comportements qu’ils ont manifestés.
  • Et plus.

Dans ce chapitre, nous allons passer en revue chacune des options de ciblage pour les campagnes de recherche, d’affichage et de remarketing et comment elles peuvent être utilisées pour interagir avec nos clients potentiels.

Commençons par le ciblage le plus courant : la recherche.

Ciblage de recherche

Les campagnes de recherche sont une stratégie puissante pour les spécialistes du marketing, vous permettant d’atteindre les utilisateurs lorsqu’ils recherchent activement des informations.

En affichant une annonce sur une page de résultats de moteur de recherche (SERP), vous êtes en mesure de répondre à la requête de l’utilisateur et potentiellement de l’influencer pour qu’il effectue un achat.

Alors, comment apparaissez-vous sur ces SERP ?

En enchérissant sur des mots clés.

Mots clés

Les mots-clés sont des expressions que les annonceurs utilisent pour indiquer aux plateformes comme Google et Bing les recherches pour lesquelles nous voulons apparaître.

Lorsque quelqu’un va sur Google et tape « chaussures rouges », Google analyse votre compte pour voir si vous avez le mot-clé « chaussures rouges » dans votre compte.

Si vous le faites, vous êtes éligible pour vous présenter à la requête. Si ce n’est pas le cas, votre annonce ne sera pas diffusée.

Il existe de nombreux autres facteurs qui influencent la diffusion de vos annonces pour une requête donnée, tels que les types de correspondance des mots clés, les mots clés négatifs et vos enchères de mots clés, mais ce sujet fera l’objet d’un autre chapitre.

Annonces dynamiques du Réseau de Recherche

Le deuxième type de ciblage pour la recherche est appelé Dynamic Search Ads, ou DSA.

Les campagnes DSA sont relativement nouvelles sur le terrain de jeu PPC et s’éloignent du ciblage par mots clés.

Au lieu de fournir aux plates-formes une liste de mots-clés, vous leur fournissez votre site Web et les moteurs correspondront aux requêtes des utilisateurs liées au contenu de votre site.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Vous pouvez autoriser la plate-forme à analyser toutes les pages, certaines pages ou spécifier des listes de pages qu’elle peut consulter, mais tous les services publicitaires sont déterminés par le contenu de votre site.

Les annonces dynamiques du Réseau de Recherche sont un excellent outil lorsque vous cherchez à étendre la portée de vos campagnes de recherche actuelles, car elles ont été conçues pour aider les annonceurs à faire correspondre les requêtes pertinentes qui ne font pas déjà l’objet d’une enchère dans le compte.

Publics

Pour compléter le ciblage sur le réseau de recherche, nous avons les audiences.

Il existe plusieurs types d’audiences que vous pouvez utiliser dans la recherche, du remarketing à l’in-market, en passant par les événements de la vie, que nous aborderons dans les sections suivantes, mais celles-ci peuvent vous aider à vous concentrer sur la recherche.

En ajoutant une audience à une campagne sur le Réseau de Recherche, vous ciblerez vos annonces uniquement sur les utilisateurs qui recherchent les mots clés que vous ciblez ou auxquels vous faites correspondre via DSA, mais qui correspondent également à cette audience.

À l’aide de ces couches d’audience, vous pouvez créer une expérience personnalisée pour cette liste d’utilisateurs par rapport à tous les autres utilisateurs en créant une campagne distincte, en ajustant le contenu publicitaire, en définissant de nouvelles enchères, etc.

Ciblage Display

Les campagnes display sur le Réseau Display de Google (GDN) proposent plusieurs options de ciblage différentes, mais deux catégories principales : le contenu et l’audience.

Le ciblage contextuel (de contenu) signifie que vos options de ciblage se concentrent sur le contenu de la page ou du site.

Lorsque vous choisissez le ciblage contextuel, vous indiquez à Google que vous souhaitez apparaître sur des sites dont le contenu est pertinent pour vous.

Lorsque vous choisissez le ciblage d’audience, vous indiquez à Google que vous souhaitez vous présenter aux personnes qui présentent les comportements que vous avez identifiés comme importants, quel que soit le contenu qu’elles consultent.

La liste suivante d’options de ciblage GDN est classée par ordre d’audience, de la plus étroite à la plus large.

Ciblage contextuel

Ciblage par emplacements

Le ciblage par emplacements est le ciblage le plus étroit sur le Réseau Display de Google.

Avec le ciblage par emplacements, les annonceurs fournissent à Google une liste de sites Web spécifiques sur lesquels ils souhaitent que leurs annonces soient diffusées.

Pour que votre annonce s’affiche, le site Web doit s’inscrire au réseau publicitaire de Google, AdSense.

Ciblage par mots-clés

Les mots clés sont également une option de ciblage potentielle pour le Réseau Display de Google, mais ils fonctionnent différemment que sur la recherche.

Pour le GDN, les mots clés n’utilisent pas de types de correspondance et finissent par fonctionner comme une requête large sur la recherche.

Les annonceurs fournissent à Google une liste de mots-clés, et Google ira ensuite trouver du contenu qui correspond vaguement aux mots-clés, puis affichera des annonces sur ce contenu.

Les sujets

Les sujets sont la troisième et dernière option de ciblage contextuel et ont la portée la plus large des cibles contextuelles.

Le ciblage par thèmes permet aux annonceurs de choisir des thèmes dans une liste créée par Google qui regroupe les sites Web et les emplacements correspondant au thème.

Les sujets vont du jardinage aux logiciels d’entreprise, en passant par les sports extrêmes et la recherche médicale.

Il existe de nombreuses catégories de haut niveau, la plupart avec plusieurs sous-catégories pour vous aider à trouver exactement le type de contenu que vous souhaitez afficher à côté.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Ciblage d’audience

Dans le marché

Les audiences sur le marché sont très similaires au ciblage par thèmes, mais il s’agit d’audiences prédéfinies plutôt que de groupes de ciblage contextuel de Google.

Ces audiences sont des groupes d’utilisateurs qui, selon Google, recherchent activement ou sont « sur le marché » pour un produit ou un service spécifique.

Les listes d’audiences sur le marché sont disponibles pour que vous puissiez les parcourir de la même manière que les sujets, et de nombreuses audiences ont des thèmes similaires à la liste des sujets.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Jusqu’à récemment, les audiences sur le marché étaient exclusives au Réseau Display, mais Google et Microsoft Ads offrent aux annonceurs la possibilité de superposer ces listes dans les campagnes de recherche.

L’ajout de cette couche peut aider à cibler les utilisateurs qui ont manifesté un comportement de recherche en plus de mener la recherche.

Événements de la vie

Les événements de la vie vous permettent de cibler les utilisateurs qui présentent des indicateurs d’événements majeurs de la vie.

Celles-ci existent depuis un certain temps maintenant, et la liste est plus longue qu’elle ne l’était lors de ses débuts il y a quelques années.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Données démographiques détaillées

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Semblables aux événements de la vie, les données démographiques détaillées vous permettent de cibler les utilisateurs en fonction des informations que Google suppose ou déduit à leur sujet, telles que le statut parental, l’état civil, le niveau d’éducation et le statut de propriétaire.

Audiences d’intention personnalisées

Les audiences d’intention personnalisées sont l’un des types d’audience les plus récents sur le Réseau Display de Google.

Ces listes permettent aux annonceurs d’utiliser des mots clés et des URL pour créer une audience basée sur les produits et services que votre audience idéale recherche activement.

Bien que vous ajoutiez des mots clés comme le ciblage contextuel, Google Ads utilise ces mots clés pour trouver des utilisateurs susceptibles d’être intéressés par ces mots clés.

Google fournit également souvent sa propre liste d’audiences d’intention personnalisée créées automatiquement, en examinant d’autres aspects de votre compte.

Ceux-ci se trouvent juste au-dessus de la section Intention personnalisée dans l’interface. Si vous avez du mal à trouver le vôtre, testez-en un dans la liste.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Ce type de ciblage est idéal pour atteindre les utilisateurs que vous ne pouvez pas identifier dans les listes In-Market ou si vous avez besoin de cibler un peu plus que ce que proposent les audiences In-Market.

Audiences d’affinité

Les audiences d’affinité ont la portée la plus large du ciblage sur le Réseau Display. Ils étaient à l’origine destinés à imiter les audiences de la télévision.

Ces listes sont des groupes de personnes qui pourraient avoir une affinité avec une certaine industrie ou une chose telle que « Beauty Mavens » ou « Social Media Enthusiasts ».

Ces audiences sont mieux utilisées lorsque vous essayez d’atteindre un très grand groupe de personnes pour des efforts tels que l’image de marque ou des appels à l’action de haut niveau.

Semblable aux audiences d’intention personnalisées, vous pouvez également créer vos propres listes d’affinités personnalisées en ajoutant des mots clés et des URL pour créer des thèmes personnalisés.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Publics similaires

Les audiences similaires constituent le dernier type d’audience cible et constituent une option unique. Les audiences similaires sont fonction de vos audiences de remarketing.

Google examine régulièrement les profils d’utilisateurs d’une liste de remarketing donnée pour rechercher des modèles.

Si un modèle est détecté, Google créera une audience similaire ou une liste d’utilisateurs qui se comportent de la même manière que les utilisateurs de votre liste de remarketing.

Vous pouvez ensuite appliquer cette liste à vos campagnes comme vous le feriez pour toute autre liste en tant que cible unique ou couche de modificateur.

Si Google ne parvient pas à détecter un modèle d’utilisateur dans une liste de remarketing, car la liste est trop petite ou trop grande, une audience similaire ne sera pas créée.

Pour augmenter vos chances que Google crée des audiences similaires dans votre compte, il est important de créer des listes de remarketing avec une segmentation significative pour augmenter les chances de création d’un modèle significatif.

Recommercialisation

Le remarketing est un moyen d’interagir avec les utilisateurs avec lesquels vous avez déjà été en contact.

Il existe de nombreuses façons de rassembler ces listes et de les exploiter dans nos comptes PPC.

Commençons par la méthode la plus courante : les pixels de remarketing.

Remarketing des audiences de pixels

Un pixel de remarketing est un petit extrait de code placé sur votre site qui enregistre les utilisateurs qui visitent votre page.

Ce cookie permet aux annonceurs de créer des listes d’utilisateurs à cibler à nouveau dans les plateformes publicitaires.

De plus, nous pouvons créer des critères pour que ces listes n’incluent qu’un certain sous-ensemble de notre public.

Une liste très courante créée est une liste de convertisseurs, c’est-à-dire toute personne ayant effectué un achat sur votre site Web de commerce électronique ou soumis un prospect sur votre site de génération de prospects.

Cette liste peut ensuite être utilisée comme public cible pour une campagne ou comme une exclusion, ce qui signifie que vous ne voulez pas que ces utilisateurs voient votre annonce même s’ils correspondent à tous les autres critères de ciblage d’une campagne.

Téléchargements de clients

Un autre type de liste de remarketing est un téléchargement de client ou une liste d’e-mails de clients que vous importez dans Google, Bing ou Yahoo.

Les plateformes publicitaires associeront alors les adresses e-mail que vous avez fournies aux utilisateurs sur leur fournisseur de messagerie et vous permettront de les cibler.

Ce type de liste est idéal lorsque vous souhaitez recibler les utilisateurs de votre CRM ou ceux qui n’ont peut-être pas reçu de cookie avec votre pixel.

Importation de Google Analytics

Dans Google Ads, nous pouvons lier nos comptes Google Analytics et Google Ads et importer des audiences en fonction des statistiques de Google Analytics.

Google Analytics dispose d’un ensemble de critères d’audience beaucoup plus puissant, ce qui nous permet de tirer parti de l’engagement du site, du séquençage et d’autres indicateurs pour créer nos listes.

Malheureusement, ce type d’audience de remarketing n’est disponible que pour Google Ads.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Les audiences de remarketing peuvent être appliquées aux campagnes en tant que seul groupe d’utilisateurs à cibler ou en tant que couche de modificateur d’enchères, désormais appelée Observation.

Ils peuvent également être appliqués à tous les types de campagnes au sein d’un réseau donné, tels que les annonces de recherche et les annonces dynamiques du Réseau de Recherche sur le Réseau de Recherche.

Démographie

Le ciblage démographique peut être un excellent moyen d’avoir un impact progressif sur les performances ou de vous assurer que vous atteignez votre public cible idéal.

Ces couches de ciblage sont déterminées grâce aux informations fournies aux canaux lors de la création d’un profil ainsi qu’aux comportements de l’utilisateur.

Dans l’ensemble, ces options de ciblage sont mieux exploitées en tant que couches incrémentielles pour modifier les autres options de ciblage répertoriées ci-dessus plutôt que d’être utilisées seules.

Âge gendre

Les informations démographiques sont disponibles pour le ciblage dans tous les types de campagnes dans Google Ads et Microsoft Ads. Les deux canaux prennent en charge les modificateurs d’enchères pour l’âge et le sexe de l’utilisateur.

Ces options de ciblage vous permettent de voir les performances de vos annonces pour un certain groupe d’utilisateurs, puis d’ajuster les modificateurs d’enchères à la hausse ou à la baisse pour augmenter ou diminuer vos enchères sur ces groupes d’utilisateurs.

Chacune de ces options de ciblage vit au niveau du groupe d’annonces et peut être ajustée dans l’onglet Paramètres de Bing ou la section Démographie de Google Ads.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Revenu du ménage

Google Ads dispose d’un levier démographique supplémentaire disponible pour les utilisateurs résidant aux États-Unis : le revenu du foyer.

Les données pour ces groupes sont déterminées par le revenu moyen du ménage de l’emplacement, donc ce n’est pas une science parfaite, mais cela peut être un excellent levier à tirer si vous essayez de cibler les utilisateurs en fonction du revenu.

Cette option de ciblage se trouve dans la section Démographie de l’interface Google Ads et peut être ajustée de la même manière pour les segments d’âge et de sexe.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Statut parental

Enfin, Google a une cible démographique spécifique réservée aux campagnes Display : le statut parental.

Semblable aux autres cibles, le statut parental se situe au niveau du groupe d’annonces et vous permet d’ajuster vos enchères avec des modificateurs en fonction de vos préférences de ciblage ou de vos performances.

Un guide complet des options de ciblage publicitaire PPC

Il existe de nombreuses options de ciblage pour les campagnes PPC, chacune avec ses forces, ses faiblesses et ses cas d’utilisation.

Je vous encourage à rechercher des informations supplémentaires sur les meilleures pratiques pour chaque option de ciblage et à les tester dans votre compte.

Un guide complet des formats d’annonces PPC

0

Les publicités PPC se présentent sous de nombreuses formes et tailles.

Ils changent également fréquemment, ce qui signifie qu’il est presque impossible de fournir un guide vraiment complet pour chaque format d’annonce disponible.

Ce guide est à jour au moment de sa publication, mais est susceptible d’évoluer dans le temps.

Ce qui suit est un aperçu des principaux formats d’annonces PPC disponibles dans Google Ads.

La plupart des formats de texte et d’achat de base sont également disponibles dans Microsoft Ads.

Sur le SERP

Annonces textuelles

Ah, le pain et le beurre de PPC ! Nos chères annonces textuelles – avec deux ou trois titres de 30 caractères et une ou deux lignes de description de 90 caractères.

Google et Microsoft ont récemment supprimé l’ancienne version des annonces textuelles standard, et nous voyons maintenant des annonces textuelles plus volumineuses avec un alignement d’extensions plus varié que ce que nous avions vu au cours des années passées.

Les annonces se déclenchent généralement avec les deux titres côte à côte, avec une ligne de description et des extensions d’annonces en dessous. Mais les publicités se sont développées au fil des ans et affichent parfois les trois titres et descriptions à la fois.

Parfois, les annonces sont diffusées avec un troisième « titre », composé de l’URL elle-même. L’URL dans le titre peut être un peu bizarre, vous avez donc la possibilité de désactiver si vous le souhaitez.

Les différents titres et descriptions sont généralement séparés par un | symbole.

Cependant, nous savons à quel point Google aime expérimenter : nous commençons à voir des publicités fusionner avec des publicités pour former une méga-publicité.

Parfois les combinaisons sont cohérentes, parfois non, mais c’est la nouvelle normalité et les annonceurs devront s’y habituer !

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces responsives sur le Réseau de Recherche

Il ne s’agit pas tant d’une variante des annonces textuelles, mais plutôt d’une méthode automatisée pour les alimenter.

D’un point de vue esthétique, elles partagent la même apparence que les annonces textuelles « normales » : elles affichent généralement deux titres et une description.

Cependant, tout comme les annonces textuelles, vous verrez parfois trois titres et deux descriptions en même temps.

Les annonceurs téléchargent une variété de titres et de lignes de description, et Google les mélange en fonction des meilleures performances attendues.

Il est recommandé d’inclure au moins trois variantes de titre et deux variantes de description (comme pour les annonces textuelles classiques), mais vous pouvez inclure jusqu’à 15 titres et quatre descriptions.

Assurez-vous que les variables que vous utilisez auront un sens, quel que soit l’ordre dans lequel elles sont utilisées.

Annonces de téléchargement d’applications

Les annonces de téléchargement d’application (et les annonces d’interaction avec l’application) vous permettent de présenter votre application aux utilisateurs de tablettes ou de mobiles concernés.

Les publicités détecteront automatiquement le système d’exploitation pour présenter l’App Store ou Google Play, le cas échéant.

L’application doit être en ligne sur l’un ou l’autre des marchés pour être éligible.

Les annonces de téléchargement d’applications peuvent apparaître à plusieurs endroits, notamment sur le SERP, dans le Play Store ou sur le Web mobile. Toutes les annonces de téléchargement d’application et d’engagement avec une application sont incluses dans les campagnes universelles de promotion d’applications (UAC).

Comme les annonces réactives, les UAC incluent une variété d’éléments qui sont mélangés en fonction de ce que Google attend pour obtenir les meilleures performances.

Au minimum, les annonces incluront jusqu’à quatre lignes de texte indépendantes de 25 caractères maximum. Les annonceurs peuvent également inclure des éléments tels que des extraits vidéo, des images ou des ressources HTML5 pour produire plus d’options.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Pour faire de la publicité sur l’App Store, vous devez utiliser Apple Search Ads.

Annonces de services locaux

Les annonces de service local sont les nouveaux enfants du bloc et ne sont ouvertes qu’à certains marchés verticaux et marchés, bien qu’elles se rapprochent de l’ensemble du pays aux États-Unis

La liste ne cesse de s’allonger et couvre désormais la plupart des services de base que vous pourriez imaginer

Cependant, on s’attend à ce que de nombreux autres services aux ménages soient déployés au cours de la prochaine année.

Les publicités sont largement automatisées et (pour le moment) fonctionnent à partir d’une interface utilisateur distincte des publicités Google traditionnelles.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Les publicités se déclenchent principalement pour des requêtes localisées, y compris quelque chose comme un nom de ville, un code postal ou un quartier.

Les publicités sont payées par prospect (plutôt que par clic), et il existe un tarif forfaitaire en fonction de l’industrie. C’est vrai – pas d’enchères !

Mis à part les informations commerciales de base, vous ne pouvez pas changer grand-chose. Vous êtes éligible pour afficher une garantie Google après avoir suivi un processus de sélection, ce qui peut améliorer le taux de conversion.

On s’attend à ce que ceux-ci soient déployés en masse dans un proche avenir, mais pour l’instant, ils se concentrent sur les petites entreprises locales.

Les annonces apparaissent sous les annonces textuelles sponsorisées, mais au-dessus des cartes et des résultats organiques.

Annonces Google Maps

Les annonces sur Google Maps sont principalement alimentées par des extensions de lieu et sont traitées comme un partenaire de recherche dans les rapports.

Les emplacements sponsorisés apparaîtront en haut des résultats de recherche sur carte sur ordinateur ou mobile, et sont facturés au clic.

La principale différence est que les « clics » dans ce cas sont essentiellement un clic sur l’emplacement (ou les directions ou un numéro de téléphone) plutôt que le trafic direct vers le site.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces Appel uniquement

Les annonces Call-Only sont une variante uniquement mobile des annonces textuelles où (choc) la seule option est de passer un appel téléphonique à partir de l’annonce.

Un « clic » sur l’annonce n’indique pas nécessairement qu’un appel a été effectué, mais plutôt que le numéro de téléphone a été saisi dans le composeur.

Les annonces Appel uniquement sont éligibles pour l’outil de suivi des appels de Google tant que vous utilisez un numéro de transfert. La fréquence des annonces Appel uniquement diminue, car les annonces Local Services commencent à avoir la priorité.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces d’hôtel

Les Hotel Ads sont conçues pour faire de la publicité… eh bien, des hôtels !

Les blocs d’annonces sont basés sur le flux ; les annonceurs travailleront avec un partenaire d’intégration pour fournir les principaux attributs de réservation à Google.

Les caractéristiques telles que la disponibilité des chambres, le prix, le nombre d’étoiles et les conditions de réservation sont toutes transmises directement à Google.

Dans un sens, Google fonctionne comme un métamoteur de recherche – il affiche tout l’inventaire disponible pour tous les fournisseurs d’hôtels qui envoient l’inventaire à leur manière.

Les annonces n’apparaîtront pas directement sur le SERP, mais plutôt dans l’interface utilisateur de recherche d’hôtel Google. Supposons que vous vouliez vous rendre à Bar Harbor pour un road trip respectueux de la COVID.

Vous entrez les dates que vous recherchez et vous voyez une liste de tous les hôtels disponibles avec Hotel Ads en haut.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Achats

Google et Bing Shopping Ads (l’artiste anciennement connu sous le nom de PLA) sont le moyen par excellence d’obtenir de la visibilité pour les recherches axées sur le commerce.

Les publicités prennent un certain nombre de formats sur le SERP, d’une barre droite de trois à cinq produits au-dessus des SERP à un « six pack » ou « neuf pack » sur le rail droit autrefois vide.

Les annonces rempliront souvent les panneaux de connaissances, comme indiqué ci-dessous. Dans certains cas, vous pouvez même trouver des blocs d’annonces uniques s’il n’y a pas assez de joueurs dans l’enchère.

Les annonces shopping sont basées sur un flux que vous envoyez à google, contenant entre autres des prix, des images, des informations sur les produits + des titres. Vous pouvez également ajouter quelques attributs spécifiques à COVID qui peuvent indiquer un ramassage sans contact pour les annonces locales (voir ci-dessous).

Les annonces shopping sont un must pour tout détaillant de commerce électronique.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPC

Vitrine des annonces

Les annonces Showcase sont un sous-ensemble de campagnes d’achat, visant davantage les requêtes de haut de l’entonnoir – si un utilisateur recherche une requête générale comme « miroirs » ou « sacs à dos », Google regroupera les produits pertinents dans une annonce Showcase pour susciter l’intérêt.

Ces annonces sont automatisées. Google « choisira » les sélections de produits comme bon leur semble.

Comme la plupart des choses dans Google, vous pouvez personnaliser les images que vous avez choisies en téléchargeant une image d’en-tête personnalisée et gérer les produits affichés dans l’annonce elle-même en subdivisant les produits dans le flux.

Le volume des annonces Showcase est faible, mais augmente régulièrement. Bien que les vitrines publicitaires puissent techniquement être diffusées sur les ordinateurs de bureau, elles sont principalement diffusées sur les téléphones.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces produits en magasin

Les annonces produit en magasin sont une variante des annonces Shopping qui se mélangent à un flux d’inventaire provenant de magasins.

Lorsque les internautes recherchent un produit disponible localement, les annonces produits en magasin fournissent un lien sur lequel les utilisateurs peuvent cliquer et voir une « page de destination » hébergée par Google appelée vitrine locale, où ils peuvent recueillir plus d’informations sur le produit et le stocker lui-même.

Encore une fois, le volume est faible ici et les publicités nécessitent une boucle de rétroaction claire avec les magasins locaux, ce qui est plus facile à dire qu’à faire pour la plupart.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Sur le Web

Annonces réactives

Les annonces responsives sont la forme la plus récente (et désormais la seule) d’annonces textuelles du Réseau Display de Google sur le Web.

Vous n’avez pas la possibilité de seulement diffuser des annonces textuelles. Les annonces seront plutôt un mélange de texte et d’affichage dans différents formats.

Tout comme les annonces de recherche réactives, les annonceurs téléchargent une variété de messages, de logos et d’images en tant que composants publicitaires.

Google affichera l’annonce qu’il juge la meilleure pour un bloc d’annonces donné et l’optimisera en conséquence.

Les publicités peuvent avoir un rendu un peu bizarre, comme on le voit ci-dessous :

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Donc, si le message de la marque est important pour vous, assurez-vous de visualiser les publicités dans un certain nombre de formats différents pour les aligner sur l’apparence que vous espérez qu’elles auront.

Annonces illustrées statiques

Les annonces illustrées statiques, bien que datées, sont encore courantes sur le Réseau Display de Google.

Il est préférable de télécharger autant de tailles que votre équipe a le temps de créer (en fonction de la bande passante et des coûts), mais il est important de savoir que Google écrasera ou étirera occasionnellement les annonces pour s’adapter aux tailles d’annonces « fermées » (appelées Seam Carving), ce qui peut déformer les annonces. ou couper les bords.

Contactez votre représentant pour vous désabonner.

Si vous disposez de ressources limitées, Google conserve une liste des tailles d’annonces les plus courantes, qui évolue en permanence à mesure que de nouveaux et meilleurs appareils sont développés.

Un guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces Lightbox

Il s’agit d’un bloc d’annonces plus riche conçu pour l’engagement et l’image de marque.

Les annonces Lightbox prennent un certain nombre de formats différents et sont le format de Google d’une annonce « rich media » à faible coût.

Les publicités sont interactives – vous pouvez par exemple parcourir un catalogue de produits, créer une vidéo interactive basée sur une vidéo YouTube, et bien plus encore.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Les annonces commencent par des tailles de bannières standard, mais le survol de l’utilisateur pendant une courte période (environ 3 secondes) provoque l’activation de l’annonce.

Les annonces sont facturées au CPM ou au CPE (coût par engagement).

Promotions sponsorisées par Gmail

Les promotions sponsorisées de Gmail apparaissent dans l’onglet Promotions de Gmail à la fois sur le bureau et sur l’application mobile.

Les annonces sont entièrement alimentées par le ciblage d’audience et d’intérêt, notamment :

  • Audiences d’affinité.
  • Dans le marché.
  • Démographique.
  • Correspondance client.

Les publicités sont facturées selon un paiement par ouverture, ce qui signifie qu’un « engagement » n’équivaut pas nécessairement à une visite du site.

Un guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces de remarketing dynamique

Les annonces de remarketing dynamique portent le même nom sur le Web : cette paire de chaussures que vous regardiez n’arrête pas de vous suivre partout.

Les images sont alimentées par le même flux que Google Shopping et permettent aux annonceurs de montrer aux visiteurs du site des images, des prix et d’autres informations pertinentes à partir du flux.

Google propose quelques modèles d’annonces simples dans leur Ad Builder, donc la correspondance de marque n’est pas toujours parfaite, mais c’est un excellent point de départ.

Les annonces sont réactives, elles s’adapteront donc à une grande variété de blocs d’annonces.

En plus d’être diffusées sur le Web, les annonces de remarketing dynamique peuvent également être diffusées sur Gmail et dans certains blocs d’annonces Discovery.

Un guide complet des formats d'annonces PPCUn guide complet des formats d'annonces PPC

Youtube

Il y a un énorme variété d’options disponibles pour le ciblage vidéo sur YouTube.

Pour faire simple, les annonces se présentent sous deux formats :

  • Vidéo (par exemple, diffuser une publicité).
  • Affichage (soit pour promouvoir une vidéo, promouvoir un site ou accompagner votre annonce vidéo).

Les annonces de recherche ont été retirées discrètement à la mi-2017.

InStream

In-Stream est un nom fourre-tout pour les différents formats d’annonces vidéo.

Les formats vont des vidéos pré-roll non désactivables aux publicités de longueur illimitée intégrées dans des vidéos plus longues.

Les publicités InStream peuvent être accompagnées de bannières associées facultatives superposées en haut à droite ou dans la partie inférieure de la vidéo, des cartes d’appel à l’action personnalisées en haut de la vidéo ou simplement diffusées telles quelles.

Les possibilités sont infinies, mais la clé à retenir avec les publicités In-Stream est la créativité. Cela n’a aucun sens de dépenser une tonne d’argent pour promouvoir une mauvaise vidéo.

Un guide complet des formats d'annonces PPC
Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces bumper

Les annonces bumper sont un format relativement nouveau – ce sont des formats incontournables d’annonces vidéo intégrées et visent à faire passer un message court et percutant.

Ces annonces ne durent que six secondes et semblent identiques aux autres formats d’annonces vidéo InStream. Les taux d’engagement et de visionnage sont élevés alors que le coût est bon et bas.

Les annonces bumper sont un moyen efficace de faire passer votre message sans avoir à investir une tonne d’argent dans une publicité longue durée.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

TrueView pour les achats

TrueView for Shopping, ou vidéos achetables, est un hybride d’annonces Google Shopping et d’annonces In-Stream.

Si un annonceur cherche à obtenir des actions de conversion plus directes à partir de ses vidéos, il s’agit d’un choix naturel.

Les annonces sont alimentées par vos flux d’achat ; comme la plupart des produits basés sur les flux, les publicités peuvent être réactives/automatisées, basées sur le remarketing ou personnalisées pour présenter un produit directement dans la vidéo.

Un guide complet des formats d'annonces PPC

Annonces de découverte TrueView

Les annonces TrueView Discovery sont une version vidéo des annonces display responsives.

Les annonceurs créeront un titre de 25 caractères, deux lignes de description de 35 caractères et choisiront l’une des quatre vignettes générées automatiquement (qui peuvent être personnalisées).

Les annonces peuvent apparaître sur le côté droit dans le cadre de vidéos « recommandées », dans le cadre des résultats de recherche YouTube ou en superposition sur des vidéos similaires.

Les annonces TrueView Discovery sont un outil puissant pour accroître la visibilité des vidéos afin d’augmenter le nombre de vues.

Annonces Masthead YouTube

La bannière Masthead YouTube est un placement premium qui reprend la page d’accueil de YouTube et la partie principale de l’application.

Historiquement, vous auriez dû prendre en charge la page d’accueil pendant une journée entière pour une somme d’argent exorbitante (de l’ordre de 250 000 $ pour une journée).

Il y a environ un an, Google a ouvert les publicités YouTube Masthead à tous avec des capacités de ciblage plus robustes et un prix plus bas.

Les annonces sont toujours payantes, achetées sur la base d’un CPM de réserve (ce qui signifie que vous devez vous engager sur un nombre défini d’impressions que Google remplira). Le format d’annonce n’est peut-être pas pour tout le monde, mais si vous recherchez une portée énorme dans un emplacement bien en vue, les annonces YouTube Masthead peuvent faire l’affaire !

Un guide complet des formats d'annonces PPC


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita
Toutes les captures d’écran : prises par l’auteur

Schéma de référencement local : un guide complet du balisage local et des résultats enrichis

0

Quelle est l’importance du balisage de schéma pour l’optimisation des moteurs de recherche locaux (SEO) ?

La plupart des experts SEO locaux et des webmasters connaissent l’impact d’avoir des éléments SEO bien optimisés sur leurs pages de destination, tels que des balises de titre optimisées, un contenu bien écrit, etc.

Cependant, que pouvez-vous accomplir exactement en appliquant le balisage de schéma au site Web de votre entreprise locale ?

Un peu, en fait.

En ce qui concerne la recherche organique, il existe plusieurs raisons pour lesquelles l’application d’un schéma approprié et complet à votre site Web constitue un avantage concurrentiel substantiel.

En fait, Google a répété à maintes reprises que le schéma aide les robots de recherche à faire leur travail plus efficacement en les aidant à comprendre une page de destination et en fournissant des informations pertinentes dans les SERP.

Dans cet article, nous partagerons quelques recommandations pour aider votre entreprise locale à tirer le meilleur parti de l’utilisation du schéma pour booster votre référencement local.

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est exactement le balisage de schéma.

La différence entre schéma, données structurées et résultats enrichis

Les termes « données structurées » et « schéma » sont souvent utilisés de manière interchangeable dans les secteurs verticaux des webmasters et du référencement.

Cependant, avant de plonger dans les recommandations, il est utile de connaître les différences sémantiques entre ces termes.

Données structurées

Google définit les données structurées comme « un format standardisé pour fournir des informations sur une page et classer le contenu de la page ».

Pour faire simple, ce format a été développé pour aider les moteurs de recherche à comprendre avec précision une page Web afin d’afficher correctement des extraits d’informations dans les pages de résultats de recherche.

Schéma

Schema est une forme de données structurées qui a été officiellement lancée via schema.org.

Schema a été créé via un projet collaboratif par tous les principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing et Yandex) en 2011.

L’utilisation du balisage disponible sur schema.org permet à une page de destination d’être éligible pour des résultats enrichis.

Des résultats riches

Les résultats enrichis (anciennement appelés extraits enrichis) sont toutes les informations supplémentaires que vous voyez dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) qui vont au-delà de la balise de titre bleue atypique et de la méta description (fil d’Ariane, étoiles de révision, liens de site, etc.).

Google fournit deux outils pour auditer les données structurées sur votre site Web : le Schema Markup Validator et le test de résultats enrichis.

Voici quelques exemples d’entreprises locales qui bénéficient de résultats riches :

Examiner l’exemple de résultats enrichis

Examiner les résultats enrichis

Exemple de résultats enrichis en fil d’Ariane

Résultats riches en fil d'Ariane

Exemple de résultats enrichis de liens annexes

Exemple de résultats enrichis de liens annexes

FAQ Exemple de résultats enrichis

FAQ - Exemple de résultats enrichis

Les données structurées sont-elles un signal de classement local ?

Il y a eu beaucoup de débats au fil des ans sur la question de savoir si les données structurées en elles-mêmes constituent ou non un signal de classement des moteurs de recherche.

L’éminent ingénieur de Google, John Mueller, a précisé plus d’une fois que les données structurées en elles-mêmes sont pas un signal de classement direct des moteurs de recherche.

Cependant, les données structurées améliorent indirectement la visibilité des moteurs de recherche par les moyens suivants.

Les données structurées aident les robots des moteurs de recherche à mieux comprendre les pages de destination

Des données structurées correctement et minutieusement mises en œuvre facilitent le travail du robot de recherche.

Une bonne analogie consisterait à comparer les propriétés d’un site Web (contenu, images, fichiers multimédias, etc.) à un garage rempli de boîtes et d’objets divers (pelle à neige pour l’hiver, piscine gonflable pour l’été, etc.).

Disons que vous avez une vente de garage et que vous voulez des visiteurs (c’est-à-dire plus de visiteurs du site Web).

C’est le travail de Google d’annoncer votre vente de garage sur les pages de résultats de recherche.

Pour la plupart des sites Web, Google fournit la balise de titre bleue minimale et les méta descriptions.

Cependant, si votre site Web est correctement balisé avec des données structurées, Google peut très bien récompenser vos sites Web avec une plus grande publicité (c’est-à-dire des résultats riches) sur votre vide-grenier.

Les données structurées placent essentiellement des étiquettes sur les différents objets de votre garage, ce qui facilite le travail du robot de recherche Google.

Les données structurées améliorent la possibilité d’obtenir des résultats riches, ce qui améliore les taux de clics

Un résultat riche est beaucoup plus accrocheur dans les résultats de recherche et améliorera très probablement le CTR (taux de clics).

L’augmentation du CTR peut varier en fonction du type de résultat riche obtenu, par exemple, les résultats de la FAQ fonctionnent très bien.

Cela signifie que votre page de destination reçoit plus de trafic, car les utilisateurs voient des extraits pertinents de ce qu’elle contient.

Il existe également un débat sur le fait qu’une augmentation du CTR pourrait être un signal SEO positif en soi (signale plus d’engagement et de pertinence).

Quoi qu’il en soit, avoir un CTR amélioré signifie plus de trafic quel que soit le classement de votre site Web.

Quelles données structurées sont recommandées pour les sites Web d’entreprises locales ?

La plupart des sites Web locaux ont au moins certaines données structurées de base activées.

Cependant, plus les données structurées sont approfondies et détaillées, mieux c’est.

Ensuite, nous vous proposerons des recommandations étape par étape sur la manière d’appliquer correctement les données structurées :

Sélectionnez la meilleure catégorie Schema.org

Schema.org fournit plusieurs options de propriété de schéma différentes qui sont particulièrement pertinentes pour les entreprises locales.

Afin d’avoir les propriétés de schéma d’entreprise locales nécessaires (qui seront discutées plus en détail ci-dessous), il est impératif de sélectionner la catégorie de schéma la plus pertinente pour votre entreprise locale.

Par exemple, si vous faites la promotion d’une chaîne de crème glacée, la catégorie la plus pertinente est schema.org/IceCreamShop.

Si vous essayez de promouvoir une chaîne matérielle locale, sélectionnez schema.org/HardwareStore.

Les catégories de schéma pertinentes aideront Google à mieux comprendre votre site Web.

Que faire s’il n’y a pas de catégories de schéma pertinentes pour mon entreprise locale ?

Si vous ne trouvez pas de catégorie schema.org pertinente pour votre entreprise, la catégorie par défaut doit être schema.org/LocalBusiness.

Si vous êtes techniquement enclin, il est possible de publier de nouvelles recommandations de catégories de schémas sur le forum schema.org Github.

Les développeurs de schema.org répondent aux recommandations détaillées sur ce forum et créent occasionnellement de nouvelles propriétés schema.org.

J’ai sélectionné la catégorie la plus précise, que dois-je mettre en œuvre ?

Après avoir sélectionné la catégorie appropriée pour votre entreprise, vous devez disposer des sous-propriétés schema.org ci-dessous pour garantir la validation de votre schéma.

Des erreurs pourraient vous empêcher d’obtenir des résultats riches.

Les propriétés de schéma ci-dessous sont requises pour la validation :

  • Url : l’URL de la page de destination associée.
  • Nom : Nom de l’entreprise.
  • OpeningHours : heures d’ouverture et de fermeture d’un commerce.
  • Téléphone : Numéro de téléphone de l’entreprise.
  • Image : Il peut s’agir de n’importe quel fichier image pertinent sur votre page de destination. Il est recommandé d’utiliser une image de vitrine si elle est disponible.
  • Logo : il doit s’agir d’un lien vers l’image du logo de votre entreprise.
  • Adresse : L’adresse professionnelle qui doit être visible sur la page de destination.
  • Géo : Il s’agit des coordonnées géographiques de votre emplacement commercial.
  • AreaServed : il est recommandé d’utiliser un code postal pour cette propriété de schéma.
  • MainContentOfPage : contenu du corps principal de votre page de destination.

Propriétés de schéma communes fortement recommandées :

  • Examen : un examen de votre entreprise locale.
  • AggregrateRating : la note globale, basée sur un ensemble d’avis ou d’évaluations, de l’élément. Assurez-vous de suivre les règles de Google sur Review Rich Results à ce sujet.
  • Page FAQ : Si vous avez une page FAQ il est impératif d’y ajouter ce schéma de spécialité. Assurez-vous de suivre les règles et directives de Google.
  • AlternateName : les entreprises ont généralement des noms apparentés, par exemple Acme Stores ou Acme Inc. La propriété alternateName marque d’autres variantes de dénomination sociale bien connues (y compris les abréviations).
  • SameAs : il s’agit d’une référence à des sites Web tiers liés à l’identité du site Web, c’est-à-dire des pages Facebook, des pages de chaînes Youtube, des pages Wikipédia, etc.
  • HasMap : une URL vers la carte de votre entreprise locale.
  • Fil d’Ariane : ce schéma marque la structure de navigation existante du fil d’Ariane sur votre site Web. Ce schéma est fortement recommandé car il apparaît souvent dans le SERPS comme un résultat riche.
  • Service : De nombreuses chaînes de détaillants ont des services internes (par exemple, des pharmacies à l’intérieur des épiceries). Ce schéma de spécialité aide à baliser ces grands magasins.
  • PriceRange : la fourchette de prix de l’entreprise, par exemple, $$$.

Types de schéma plus avancés :

  • Champ de recherche de liens annexes : un champ de recherche de liens annexes est un moyen rapide pour les utilisateurs d’effectuer une recherche interne sur votre site Web via le SERP de Google plutôt que de visiter votre site Web directement.
  • AdditionalType : Il s’agit d’un schéma spécialisé qui aide Google à comprendre à quoi votre site Web est lié par le sujet. Cela peut être accompli en utilisant les catégories Wikipedia comme valeurs pour cette propriété. Par exemple, si une entreprise locale vend des équipements sportifs, il est recommandé d’avoir la propriété additionalType https://en.wikipedia.org/wiki/Sports_equipment.

Comment vous assurez-vous que vos données structurées sont validées ?

Il est très important de vous assurer que vos données structurées sont correctement validées.

Si ce n’est pas le cas, votre page de destination ne sera probablement pas qualifiée pour les résultats enrichis.

Google indique spécifiquement que s’il y a des erreurs : le résultat enrichi ne peut pas apparaître dans la recherche Google en tant que résultat enrichi.

Comme mentionné précédemment, il existe deux outils différents pour s’assurer que votre schéma est correctement validé : Schema Markup Validator et le test de résultats enrichis.

Google Search Console fournit également des rapports d’amélioration sur les données structurées qui seront expliqués plus en détail ci-dessous.

Validateur de balisage de schéma

Le Schema Markup Validator vous permet d’entrer dans les détails des données structurées elles-mêmes.

Il affiche à la fois les erreurs et les avertissements.

Il vous permet également de tester les données structurées avant qu’elles ne soient activées sur vos pages Web en collant du code directement dans l’outil.

Exemple de résultat du validateur de balisage de schéma

Exemple de résultat du validateur de balisage de schéma

Notez également que s’il est impératif de corriger les erreurs de données structurées, vous verrez également souvent des « avertissements » structurés.

Ces avertissements sont beaucoup moins préoccupants et John Muller de Google a même mentionné que vous n’avez pas à corriger tous les avertissements.

Beaucoup de sites ont des revenus avec des données structurées et c’est parfaitement bien.

Test de résultats riches

Le test de résultats enrichis est l’outil officiel de Google pour voir quels résultats enrichis peuvent être générés par des données structurées.

Cet outil vous permet également de prévisualiser à quoi ressembleront les résultats riches dans les SERP de Google.

Exemple d’aperçu de test de résultats enrichis

Aperçu du test des résultats enrichis

L’outil de test Rich Result signalera également les erreurs de données structurées et les avertissements.

Comme mentionné précédemment, les avertissements sont courants et n’empêcheront pas l’apparition de résultats enrichis.

Cependant, les erreurs de données structurées doivent être résolues pour obtenir des résultats riches.

Surveillance des données structurées via Google Search Console

Google propose également une surveillance des données structurées à l’échelle du site via Google Search Console.

Il est fortement recommandé d’avoir un compte Google Search Console vérifié pour le site Web de votre entreprise locale afin d’activer la surveillance.

Google Search Console fournira des rapports d’amélioration à l’échelle du site sur le nombre de pages Web ayant validé des données structurées, des avertissements et des erreurs.

Google envoie également des e-mails de notification en cas de problème avec les données structurées sur le site Web de votre entreprise locale.

Il est recommandé de prêter attention à ces notifications.

Exemple de rapport de données structurées à l’échelle du site

Exemple de rapport de données structurées à l'échelle du site

Comment puis-je savoir combien de résultats enrichis mon site Web obtient dans les SERP ?

Outre la vérification ponctuelle des résultats riches, il serait idéal de voir les performances d’un site Web d’entreprise local dans tous les SERP de Google.

Il existe peu d’outils de référencement tiers qui récupèrent les SERP de Google et fournissent des rapports.

Un outil notable, Semrush, a un rapport « Fonctionnalité SERP » qui montre combien de résultats riches agrégés votre site Web obtient.

Exemple de rapport de fonctionnalité Semrush SERP

Fonctionnalités SERP

Y a-t-il quelque chose que je devrais éviter lors de l’utilisation de données structurées ?

Les données structurées sont censées être du code pour étiqueter ou baliser les propriétés existantes sur le site Web de votre entreprise locale.

Google exige explicitement que vos données structurées correspondent à ce qui se trouve sur la page de destination associée.

Cependant, le spam de données structurées existe et Google peut appliquer des sanctions manuelles s’il estime qu’un webmaster enfreint de manière flagrante les règles.

Assurez-vous de suivre attentivement les directives de données structurées de Google.

Conclusion

Il n’y a aucun inconvénient à appliquer des données structurées correctement formatées et pertinentes au site Web de votre entreprise locale.

En outre, schema.org propose continuellement de nouvelles propriétés de schéma ainsi qu’une intégration accrue via Google Search Console.

Les stratégies de référencement les plus courantes (optimisation des balises méta, rédaction personnalisée, modifications de conception, etc.) nécessitent généralement des efforts importants et des mises à jour visibles du site Web sur la page.

En comparaison, les mises à jour de données structurées sont invisibles pour les utilisateurs visitant votre site Web.

Ils ne nécessitent pas non plus de modifications directes de quoi que ce soit sur votre site Web, en plus d’inclure un nouveau script de code source.

Ils ont également un grand potentiel pour améliorer considérablement la visibilité dans les SERP de Google via des résultats riches.

Si vous êtes une entreprise locale cherchant à optimiser davantage votre site Web, assurez-vous de visiter schema.org avec un webmaster pour commencer à appliquer des données structurées.

Davantage de ressources:

  • Le Schema Stuffing est-il le nouveau spam SEO ?
  • SEO B2B local : le guide complet pour les entreprises locales
  • Un guide du référencement local

Image en vedette : Hangouts Vector Pro/Shutterstock

Un guide complet de la mise à jour de l’algorithme Google Penguin

0

Dix ans se sont écoulés depuis que Google a introduit l’algorithme Penguin et a adopté une position plus ferme sur les pratiques manipulatrices de création de liens.

L’algorithme a eu un certain nombre de mises à jour et est devenu une partie en temps réel de l’algorithme principal de Google. Par conséquent, les sanctions sont devenues moins courantes, mais existent toujours à la fois au format partiel et à l’échelle du site.

Avertissement de liens non naturels dans Google Search Console

Pour la plupart, Google prétend ignorer de nombreux liens de mauvaise qualité en ligne, mais reste vigilant et surveille les modèles non naturels tels que les schémas de liens, les PBN, les échanges de liens et les modèles de liens sortants non naturels.

L’introduction du pingouin

En 2012, Google a officiellement lancé la «mise à jour de l’algorithme de spam Web», qui ciblait spécifiquement le spam de liens et les pratiques de création de liens manipulatrices.

L’algorithme de spam Web est devenu plus tard connu (officiellement) sous le nom de mise à jour de l’algorithme Penguin via un tweet de Matt Cutts, qui était alors à la tête de l’équipe Google Webspam.

Alors que Google a officiellement nommé l’algorithme Penguin, il n’y a pas de mot officiel sur l’origine de ce nom.

Le nom de l’algorithme Panda vient de l’un des principaux ingénieurs impliqués, et il est plus que probable que Penguin provienne d’une source similaire.

L’une de mes théories de dénomination de pingouin préférées est qu’elle rend hommage au pingouin, de Batman de DC.

Avant l’algorithme Penguin, le volume de liens jouait un rôle plus important dans la détermination du score d’une page Web lorsqu’elle était explorée, indexée et analysée par Google.

Cela signifiait que lorsqu’il s’agissait de classer les sites Web en fonction de ces scores pour les pages de résultats de recherche, certains sites Web et éléments de contenu de mauvaise qualité figuraient dans des positions plus importantes qu’ils n’auraient dû dans les résultats de recherche organiques.

Pourquoi Google Penguin était nécessaire

La guerre de Google contre la mauvaise qualité a commencé avec l’algorithme Panda, et Penguin était une extension et un ajout à l’arsenal pour mener cette guerre.

Penguin était la réponse de Google à la pratique croissante de la manipulation des résultats de recherche (et des classements) par le biais de techniques de création de liens chapeau noir.

Cutts, s’exprimant lors de la conférence SMX Advanced 2012, a déclaré :

Nous envisageons quelque chose conçu pour lutter contre le contenu de mauvaise qualité. Tout a commencé avec Panda, puis nous avons remarqué qu’il y avait encore beaucoup de spam et Penguin a été conçu pour y faire face.

L’objectif de l’algorithme était de mieux contrôler et de réduire l’efficacité d’un certain nombre de techniques de spamming blackhat.

En comprenant et en traitant mieux les types de liens que les sites Web et les webmasters gagnaient, Penguin s’est efforcé de garantir que des liens naturels, faisant autorité et pertinents récompensaient les sites Web vers lesquels ils pointaient, tandis que les liens manipulateurs et spammés étaient déclassés.

Penguin ne traite que les liens entrants d’un site. Google ne regarde que les liens pointant vers le site en question et ne regarde pas du tout les liens sortants de ce site.

Lancement initial et impact

Lorsque Penguin a été lancé pour la première fois en avril 2012, il a affecté plus de 3 % des résultats de recherche, selon les propres estimations de Google.

Penguin 2.0, la quatrième mise à jour (y compris le lancement initial) de l’algorithme a été publiée en mai 2013 et a affecté environ 2,3 % de toutes les requêtes.

Au lancement, Penguin aurait ciblé deux pratiques de manipulation spécifiques, en particulier les schémas de liens et le bourrage de mots clés.

Les schémas de liens sont le terme générique désignant les pratiques de création de liens manipulatrices, telles que les échanges, le paiement de liens et d’autres pratiques de liens non naturels décrites dans la documentation sur les schémas de liens de Google.

Le lancement initial de Penguin visait également le bourrage de mots clés, qui est depuis devenu associé à l’algorithme Panda (qui est davantage considéré comme un algorithme de contenu et de qualité du site).

Principales mises à jour et actualisations de Google Penguin

Il y a eu un certain nombre de mises à jour et d’actualisations de l’algorithme Penguin depuis son lancement en 2012, et peut-être un certain nombre d’autres ajustements qui sont entrés dans l’histoire en tant que mises à jour d’algorithmes inconnus.

Google Pingouin 1.1 : 26 mars 2012

Ce n’était pas une modification de l’algorithme lui-même, mais la première actualisation des données qu’il contient.

Dans ce cas, les sites Web qui avaient été initialement affectés par le lancement et qui avaient été proactifs dans la clarification de leurs profils de liens ont vu une certaine récupération, tandis que d’autres qui n’avaient pas été attrapés par Penguin la première fois ont vu un impact.

Google Pingouin 1.2 : 5 octobre, 2012

Il s’agissait d’une autre actualisation des données. Cela a affecté les requêtes en anglais, ainsi que les requêtes internationales.

Google Pingouin 2.0 : 22 mai, 2013

Il s’agissait d’une version plus avancée techniquement de l’algorithme Penguin et a modifié l’impact de l’algorithme sur les résultats de recherche.

Penguin 2.0 a touché environ 2,3 % des requêtes en anglais, ainsi que d’autres langues proportionnellement.

Il s’agissait également de la première mise à jour de Penguin à regarder plus en profondeur que la page d’accueil des sites Web et les pages de catégorie de niveau supérieur pour trouver des preuves de spam de lien dirigé vers le site Web.

Google Pingouin 2.1 : 4 octobre 2013

Le seul rafraîchissement de Penguin 2.0 (2.1) a eu lieu le 4 octobre de la même année. Cela a affecté environ 1 % des requêtes.

Bien qu’il n’y ait eu aucune explication officielle de Google, les données suggèrent que l’actualisation des données 2.1 a également avancé sur la profondeur à laquelle Penguin a examiné un site Web et a exploré plus profondément, et a effectué une analyse plus approfondie pour déterminer si des liens de spam étaient contenus.

Google Pingouin 3.0 : 17 octobre, 2014

Bien qu’il s’agisse d’une mise à jour majeure, il s’agissait en fait d’une autre actualisation des données ; permettant à ceux qui ont été touchés par les mises à jour précédentes d’émerger et de récupérer, tandis que de nombreux autres qui avaient continué à utiliser des pratiques de lien spammy et avaient échappé au radar des impacts précédents ont vu un impact.

Googler Pierre Far l’a confirmé dans un message sur son profil Google+ et que la mise à jour prendrait « quelques semaines » pour être pleinement déployée.

Far a également déclaré que cette mise à jour concernait moins de 1 % des requêtes de recherche en anglais.

Google Pingouin 4.0 : 23 septembre, 2016

Près de deux ans après l’actualisation 3.0, la dernière mise à jour de l’algorithme Penguin a été lancée.

Le plus grand changement avec cette itération était que Penguin est devenu une partie de l’algorithme de base.

Lorsqu’un algorithme transcende pour devenir une partie du noyau, cela ne signifie pas que la fonctionnalité de l’algorithme a changé ou peut changer de façon spectaculaire à nouveau.

Cela signifie que la perception de l’algorithme par Google a changé, pas l’algorithme lui-même.

Fonctionnant maintenant en même temps que le noyau, Penguin évalue les sites Web et les liens en temps réel. Cela signifie que vous pouvez voir les impacts (raisonnablement) instantanés de votre travail de création de liens ou de correction.

Le nouveau Penguin n’a pas non plus été fermé en distribuant des pénalités basées sur les liens, mais a plutôt dévalué les liens eux-mêmes. C’est un contraste avec les précédentes itérations de Penguin, où le négatif était puni.

Cela dit, des études et, par expérience personnelle, des pénalités algorithmiques relatives aux backlinks existent toujours.

Les données publiées par des professionnels du référencement (par exemple, Michael Cottam), ainsi que le fait de voir des déclassements algorithmiques supprimés via des fichiers de désaveu après Penguin 4.0, renforcent cette croyance.

Rétrogradations algorithmiques de Google Penguin

Peu de temps après l’introduction de l’algorithme Penguin, les webmasters et les marques qui avaient utilisé des techniques de création de liens manipulatrices ou rempli leurs profils de backlinks avec de grandes quantités de liens de mauvaise qualité ont commencé à voir une diminution de leur trafic organique et de leur classement.

Toutes les rétrogradations de Penguin n’étaient pas à l’échelle du site – certaines étaient partielles et n’affectaient que certains groupes de mots-clés qui avaient été fortement spammés et sur-optimisés, tels que les produits clés et dans certains cas même les marques.

Un site web impacté par une sanction Penguin, qui a mis 17 mois à être levée.

L’impact de Penguin peut également passer d’un domaine à l’autre, donc changer de domaine et rediriger l’ancien vers le nouveau peut causer plus de problèmes à long terme.

Des expériences et des recherches montrent que l’utilisation d’une redirection 301 ou 302 ne supprimera pas l’effet de Penguin, et dans le Google Webmasters Forum, John Mueller a confirmé que l’utilisation d’une méta-actualisation d’un domaine vers un nouveau domaine pouvait également entraîner des complications.

En général, nous vous recommandons de ne pas utiliser les redirections de type meta-refresh, car cela peut semer la confusion chez les utilisateurs (et les robots des moteurs de recherche, qui pourraient confondre cela avec une tentative de redirection).

Récupération de pingouin Google

L’outil de désaveu a été un atout pour les praticiens du référencement, et cela n’a pas changé même maintenant que Penguin existe dans le cadre de l’algorithme de base.

Comme vous vous en doutez, il y a eu des études et des théories publiées selon lesquelles le désaveu des liens ne fait en fait rien pour aider les déclassements algorithmiques basés sur les liens et les actions manuelles, mais cette théorie a été publiquement rejetée par les représentants de Google.

Cela étant dit, Google recommande que l’outil de désaveu ne soit utilisé qu’en dernier recours lorsqu’il s’agit de spam de liens, car désavouer un lien est beaucoup plus facile (et un processus plus rapide en termes d’effet) que de soumettre des demandes de réexamen pour de bons liens. .

Ce qu’il faut inclure dans un fichier de désaveu

Un fichier de désaveu est un fichier que vous soumettez à Google qui leur dit d’ignorer tous les liens inclus dans le fichier afin qu’ils n’aient aucun impact sur votre site.

Le résultat est que les liens négatifs ne causeront plus de problèmes de classement négatif avec votre site, comme avec Penguin.

Mais cela signifie également que si vous avez inclus par erreur des liens de haute qualité dans votre fichier de désaveu, ces liens n’aideront plus votre classement.

Vous n’avez pas besoin d’inclure de notes dans votre dossier de désaveu, sauf si elles sont strictement à titre de référence. C’est bien juste d’inclure les liens et rien d’autre.

Google ne lit aucune des notations que vous avez faites dans votre fichier de désaveu, car ils le traitent automatiquement sans qu’un humain ne le lise jamais.

Certains trouvent utile d’ajouter des notations internes, telles que la date à laquelle un groupe d’URL a été ajouté au fichier de désaveu ou des commentaires sur leurs tentatives de contacter le webmaster pour obtenir la suppression d’un lien.

Une fois que vous avez téléchargé votre fichier de désaveu, Google vous enverra une confirmation.

Mais bien que Google le traite immédiatement, il n’écartera pas immédiatement ces liens. Ainsi, vous ne récupérerez pas instantanément après avoir soumis le désaveu seul.

Google doit toujours explorer les liens individuels que vous avez inclus dans le fichier de désaveu, mais le fichier de désaveu lui-même n’invitera pas Google à explorer spécifiquement ces pages.

De plus, il n’y a aucun moyen de déterminer quels liens ont été réduits et lesquels ne l’ont pas été, car Google inclura toujours les deux dans votre rapport de liaison dans Google Search Console.

Si vous avez déjà soumis un fichier de désaveu à Google, ils remplaceront ce fichier par le vôtre, et non l’ajouteront.

Il est donc important de vous assurer que si vous avez déjà désavoué des liens, vous incluez toujours ces liens dans votre nouveau fichier de désaveu.

Vous pouvez toujours télécharger une copie du fichier de désaveu actuel dans Google Search Console.

Désavouer les liens individuels par rapport aux domaines

Il est recommandé de choisir de désavouer les liens au niveau du domaine au lieu de désavouer les liens individuels.

Il y aura des cas où vous voudrez désavouer des liens spécifiques individuellement, comme sur un site majeur qui a un mélange de liens de qualité et de liens payants.

Mais pour la majorité des liens, vous pouvez faire un désaveu basé sur le domaine.

Google n’a besoin d’explorer qu’une seule page de ce site pour que ce lien soit réduit sur votre site.

Faire des désaveux basés sur le domaine signifie également que vous n’avez pas à vous soucier de l’indexation de ces liens en tant que www ou non-www, car le désaveu basé sur le domaine en tiendra compte.

Trouver vos backlinks

Si vous pensez que votre site a été affecté négativement par Penguin, vous devez effectuer un audit des liens et supprimer ou désavouer les liens de mauvaise qualité ou spam.

Google Search Console inclut une liste de backlinks pour les propriétaires de sites, mais sachez qu’elle inclut également des liens qui ne sont déjà pas suivis.

Si le lien n’est pas suivi, cela n’aura aucun impact sur votre site. Mais gardez à l’esprit que le site pourrait supprimer ce nofollow à l’avenir sans avertissement.

Il existe également de nombreux outils tiers qui afficheront des liens vers votre site, mais comme certains sites Web empêchent ces robots tiers d’explorer leur site, ils ne pourront pas vous montrer tous les liens pointant vers votre site.

Et tandis que certains des sites bloquant ces bots sont des sites bien connus de haute qualité qui ne veulent pas gaspiller la bande passante de ces bots, il est également utilisé par certains sites de spam pour empêcher que leurs liens de mauvaise qualité ne soient signalés.

La surveillance des backlinks est également une tâche essentielle, car parfois l’industrie dans laquelle nous travaillons n’est pas entièrement honnête et des attaques SEO négatives peuvent se produire. C’est à ce moment qu’un concurrent achète des liens spammés et les dirige vers votre site.

Beaucoup utilisent le « SEO négatif » comme excuse lorsque leur site est pris par Google pour des liens de mauvaise qualité.

Cependant, Google a déclaré qu’ils étaient assez bons pour reconnaître cela quand cela se produit, donc ce n’est pas quelque chose dont la plupart des propriétaires de sites Web doivent s’inquiéter.

Cela signifie également que l’utilisation proactive de la fonction de désaveu sans signe clair d’une pénalité algorithmique ou d’une notification d’action manuelle est une bonne idée.

Fait intéressant, cependant, un sondage réalisé par SEJ en septembre 2017 a révélé que 38 % des référenceurs ne désavouent jamais les backlinks.

Parcourir un profil de backlink et examiner chaque domaine de liaison pour déterminer s’il s’agit d’un lien que vous souhaitez ou non n’est pas une tâche facile.

Sensibilisation à la suppression de liens

Google vous recommande d’essayer de contacter les sites Web et les webmasters d’où proviennent les mauvais liens et de demander leur suppression avant de commencer à les désavouer.

Certains propriétaires de sites exigent des frais pour supprimer un lien.

Google recommande de ne jamais payer pour la suppression de liens. Incluez simplement ces liens dans votre fichier de désaveu et passez à la suppression du lien suivant.

Bien que la sensibilisation soit un moyen efficace de récupérer d’une pénalité basée sur un lien, elle n’est pas toujours nécessaire.

L’algorithme Penguin prend également en compte le profil de lien dans son ensemble et le volume de liens naturels de haute qualité par rapport au nombre de liens spam.

En cas de pénalité partielle (affectant des mots-clés sur-optimisés), l’algorithme peut toujours vous affecter. Les éléments essentiels de la maintenance et de la surveillance des backlinks devraient vous permettre de rester couvert.

Certains webmasters vont même jusqu’à inclure des « conditions » dans les conditions générales de leur site Web et à contacter activement des sites Web qui, selon eux, ne devraient pas être liés :

Liaison TOS

Évaluation de la qualité des liens

Beaucoup ont du mal à évaluer la qualité des liens.

Ne présumez pas que parce qu’un lien provient d’un site .edu, il est de haute qualité.

De nombreux étudiants vendent des liens de leurs sites Web personnels sur ces domaines .edu qui sont extrêmement spammés et devraient être désavoués.

De même, il existe de nombreux sites piratés dans les domaines .edu qui ont des liens de mauvaise qualité.

Ne portez pas de jugements strictement basés sur le type de domaine. Bien que vous ne puissiez pas faire d’hypothèses automatiques sur les domaines .edu, il en va de même pour tous les TLD et ccTLD.

Google a confirmé que le simple fait d’être sur un TLD spécifique n’aide ni ne nuit au classement de recherche. Mais vous devez faire des évaluations individuelles.

Il y a une blague de longue date sur le fait qu’il n’y a jamais eu de page de qualité sur un domaine .info parce que tant de spammeurs les utilisaient, mais en fait, il y a des liens de grande qualité provenant de ce TLD, ce qui montre pourquoi l’évaluation individuelle des liens est si important.

Méfiez-vous des liens provenant de sites présumés de haute qualité

Ne regardez pas la liste des liens et considérez automatiquement les liens de sites Web spécifiques comme étant un lien de grande qualité, à moins que vous ne sachiez que ce lien très spécifique est de haute qualité.

Ce n’est pas parce que vous avez un lien provenant d’un site Web majeur tel que le Huffington Post ou la BBC qu’il s’agit d’un lien automatique de haute qualité aux yeux de Google – vous devriez plutôt le remettre en question.

Beaucoup de ces sites vendent également des liens, bien que certains soient déguisés en publicité ou réalisés par un contributeur malhonnête vendant des liens dans leurs articles.

Ces types de liens provenant de sites de haute qualité étant en fait de mauvaise qualité ont été confirmés par de nombreux référenceurs qui ont reçu des actions manuelles de liens qui incluent des liens de ces sites dans les exemples de Google. Et oui, ils pourraient probablement contribuer à un problème de pingouin.

À mesure que le contenu publicitaire augmente, nous allons voir de plus en plus de liens comme ceux-ci être signalés comme étant de mauvaise qualité.

Recherchez toujours les liens, surtout si vous envisagez de ne supprimer aucun d’entre eux simplement en fonction du site d’où provient le lien.

Liens promotionnels

Comme pour les publireportages, vous devez penser à tous les liens que les sites ont pu pointer vers vous et qui pourraient être considérés comme des liens promotionnels.

Les liens payants ne signifient pas toujours que de l’argent est échangé contre les liens.

Des exemples de liens promotionnels qui sont techniquement des liens payants aux yeux de Google sont tous les liens donnés en échange d’un produit gratuit pour examen ou d’une remise sur des produits.

Alors que ces types de liens étaient bons il y a des années, ils doivent maintenant être non suivis.

Vous obtiendrez toujours la valeur du lien, mais au lieu d’aider les classements, ce serait grâce à la notoriété de la marque et au trafic.

Vous pouvez avoir des liens provenant d’une campagne promotionnelle effectuée il y a des années qui ont maintenant un impact négatif sur un site.

Pour toutes ces raisons, il est extrêmement important d’évaluer individuellement chaque lien. Vous souhaitez supprimer les liens de mauvaise qualité car ils ont un impact sur Penguin ou pourraient entraîner une future action manuelle.

Mais, vous ne voulez pas supprimer les bons liens, car ce sont les liens qui aident votre classement dans les résultats de recherche.

Les liens promotionnels qui ne sont pas non suivis peuvent également déclencher l’action manuelle pour les liens sortants sur le site qui a placé ces liens.

Aucune récupération de pingouin en vue ?

Parfois, après que les webmasters se sont donné beaucoup de mal pour nettoyer leurs profils de liens, ils ne constatent toujours pas d’augmentation du trafic ou des classements.

Il y a un certain nombre de raisons possibles derrière cela, notamment :

  • L’augmentation initiale du trafic et du classement a été constatée avant que la pénalité algorithmique soit injustifiée (et probablement à court terme) et provenait des mauvais backlinks.
  • Lorsque des liens ont été supprimés, aucun effort n’a été fait pour obtenir de nouveaux backlinks de plus grande valeur.
  • Tous les backlinks négatifs n’ont pas été désavoués/une proportion suffisamment élevée de backlinks négatifs a été supprimée.
  • Le problème n’était pas basé sur les liens, pour commencer.

Lorsque vous récupérerez de Penguin, ne vous attendez pas à ce que votre classement revienne là où il était avant Penguin, ni à ce que le retour soit immédiat.

Beaucoup trop de propriétaires de sites ont l’impression qu’ils commenceront immédiatement à se classer au sommet pour leurs principales requêtes de recherche une fois que Penguin sera levé.

Premièrement, certains des liens que vous avez désavoués contribuaient probablement à un classement artificiellement élevé, vous ne pouvez donc pas vous attendre à ce que ces classements soient aussi élevés qu’avant.

Deuxièmement, parce que de nombreux propriétaires de sites ont du mal à évaluer la qualité des liens, certains liens de haute qualité sont inévitablement désavoués dans le processus, liens qui contribuaient aux meilleurs classements.

Ajoutez à cela le fait que Google modifie constamment son algorithme de classement, de sorte que les facteurs qui vous bénéficiaient auparavant pourraient ne pas avoir un impact aussi important maintenant, et vice versa.

Mythes et idées fausses sur Google Penguin

L’une des grandes choses à propos de l’industrie du référencement et de ceux qui y sont impliqués est qu’il s’agit d’une communauté très active et dynamique, et il y a toujours de nouvelles théories et des résultats d’expériences publiés en ligne quotidiennement.

Naturellement, cela a conduit à un certain nombre de mythes et d’idées fausses sur les algorithmes de Google. Le pingouin n’est pas différent.

Voici quelques mythes et idées fausses sur l’algorithme Penguin que nous avons vus au fil des ans.

Mythe : Le pingouin est une pénalité

L’un des plus grands mythes à propos de l’algorithme Penguin est que les gens l’appellent une pénalité (ou ce que Google appelle une action manuelle).

Penguin est de nature strictement algorithmique. Il ne peut pas être levé manuellement par Google.

Malgré le fait qu’un changement d’algorithme et une pénalité peuvent tous deux entraîner une forte baisse du classement des sites Web, il existe des différences assez drastiques entre eux.

Une sanction (ou action manuelle) se produit lorsqu’un membre de l’équipe de lutte contre le spam Web de Google a répondu à un signalement, a enquêté et a ressenti le besoin d’appliquer une sanction sur le domaine.

Vous recevrez une notification via Google Search Console concernant cette action manuelle.

Lorsque vous êtes touché par une action manuelle, vous devez non seulement examiner vos backlinks et soumettre un désaveu pour les spams qui vont à l’encontre des directives de Google, mais vous devez également soumettre une demande de réexamen à l’équipe Google Webspam.

En cas de succès, la sanction sera annulée ; et en cas d’échec, il est de retour à l’examen du profil de backlink.

Une rétrogradation Penguin se produit sans aucune implication d’un membre de l’équipe Google. Tout est fait de manière algorithmique.

Auparavant, vous deviez attendre une actualisation ou une mise à jour de l’algorithme, mais maintenant, Penguin s’exécute en temps réel, de sorte que les récupérations peuvent se produire beaucoup plus rapidement (si suffisamment de travail de correction a été effectué).

Mythe : Google vous avertira si Penguin accède à votre site

Un autre mythe à propos de l’algorithme Google Penguin est que vous serez averti lorsqu’il sera appliqué.

Malheureusement, ce n’est pas vrai. La console de recherche ne vous avertira pas que votre classement a baissé à cause de l’application du pingouin.

Encore une fois, cela montre la différence entre un algorithme et une pénalité – vous seriez averti si vous étiez touché par une pénalité.

Cependant, le processus de récupération de Penguin est remarquablement similaire à celui de récupération d’un penalty.

Mythe : désavouer les mauvais liens est le seul moyen d’inverser un coup de pingouin

Bien que cette tactique supprime une grande partie des liens de mauvaise qualité, elle prend énormément de temps et constitue un gaspillage potentiel de ressources.

Google Penguin examine le pourcentage de liens de bonne qualité par rapport à ceux de nature spam.

Ainsi, plutôt que de se concentrer sur la suppression manuelle de ces liens de mauvaise qualité, il peut être utile de se concentrer sur l’augmentation du nombre de liens de qualité sur votre site Web.

Cela aura un meilleur impact sur le pourcentage que Penguin prend en compte.

Mythe : Vous ne pouvez pas vous remettre d’un pingouin

Oui, vous pouvez récupérer de Penguin.

C’est possible, mais cela nécessitera une certaine expérience dans la gestion de la nature inconstante des algorithmes de Google.

La meilleure façon de se débarrasser des effets négatifs de Penguin est d’oublier tous les liens existants sur votre site Web et de commencer à obtenir des liens éditoriaux originaux.

Plus vous gagnerez de ces liens de qualité, plus il sera facile de libérer votre site Web de l’emprise de Penguin.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Schéma de référencement local : un guide complet du balisage local et des résultats enrichis

0

Quelle est l’importance du balisage de schéma pour l’optimisation des moteurs de recherche locaux (SEO) ?

La plupart des experts SEO locaux et des webmasters connaissent l’impact d’avoir des éléments SEO bien optimisés sur leurs pages de destination, tels que des balises de titre optimisées, un contenu bien écrit, etc.

Cependant, que pouvez-vous accomplir exactement en appliquant le balisage de schéma au site Web de votre entreprise locale ?

Un peu, en fait.

En ce qui concerne la recherche organique, il existe plusieurs raisons pour lesquelles l’application d’un schéma approprié et complet à votre site Web constitue un avantage concurrentiel substantiel.

En fait, Google a répété à maintes reprises que le schéma aide les robots de recherche à faire leur travail plus efficacement en les aidant à comprendre une page de destination et en fournissant des informations pertinentes dans les SERP.

Dans cet article, nous partagerons quelques recommandations pour aider votre entreprise locale à tirer le meilleur parti de l’utilisation du schéma pour booster votre référencement local.

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est exactement le balisage de schéma.

La différence entre schéma, données structurées et résultats enrichis

Les termes « données structurées » et « schéma » sont souvent utilisés de manière interchangeable dans les secteurs verticaux des webmasters et du référencement.

Cependant, avant de plonger dans les recommandations, il est utile de connaître les différences sémantiques entre ces termes.

Données structurées

Google définit les données structurées comme « un format standardisé pour fournir des informations sur une page et classer le contenu de la page ».

Pour le dire simplement, ce format a été développé pour aider les moteurs de recherche à comprendre avec précision une page Web afin d’afficher correctement des extraits d’informations dans les pages de résultats de recherche.

Schéma

Schema est une forme de données structurées qui a été officiellement lancée via schema.org.

Schema a été créé via un projet collaboratif par tous les principaux moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing et Yandex) en 2011.

L’utilisation du balisage disponible sur schema.org permet à une page de destination d’être éligible pour des résultats enrichis.

Des résultats riches

Les résultats enrichis (anciennement appelés extraits enrichis) sont toutes les informations supplémentaires que vous voyez dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) qui vont au-delà de la balise de titre bleue atypique et de la méta description (fil d’Ariane, étoiles de révision, liens de site, etc.).

Google fournit deux outils pour auditer les données structurées sur votre site Web : le Schema Markup Validator et le test de résultats enrichis.

Voici quelques exemples d’entreprises locales qui bénéficient de résultats riches :

Examiner l’exemple de résultats enrichis

Examiner les résultats enrichis

Exemple de résultats enrichis en fil d’Ariane

Résultats riches en fil d'Ariane

Exemple de résultats enrichis de liens annexes

Exemple de résultats enrichis de liens annexes

FAQ Exemple de résultats enrichis

FAQ - Exemple de résultats enrichis

Les données structurées sont-elles un signal de classement local ?

Il y a eu beaucoup de débats au fil des ans sur la question de savoir si les données structurées en elles-mêmes constituent ou non un signal de classement des moteurs de recherche.

L’éminent ingénieur de Google, John Mueller, a précisé plus d’une fois que les données structurées en elles-mêmes sont pas un signal de classement direct des moteurs de recherche.

Cependant, les données structurées améliorent indirectement la visibilité des moteurs de recherche par les moyens suivants.

Les données structurées aident les robots des moteurs de recherche à mieux comprendre les pages de destination

Des données structurées correctement et minutieusement mises en œuvre facilitent le travail du robot de recherche.

Une bonne analogie consisterait à comparer les propriétés d’un site Web (contenu, images, fichiers multimédias, etc.) à un garage rempli de boîtes et d’objets divers (pelle à neige pour l’hiver, piscine gonflable pour l’été, etc.).

Disons que vous avez une vente de garage et que vous voulez des visiteurs (c’est-à-dire plus de visiteurs du site Web).

C’est le travail de Google d’annoncer votre vente de garage sur les pages de résultats de recherche.

Pour la plupart des sites Web, Google fournit la balise de titre bleue minimale et les méta descriptions.

Cependant, si votre site Web est correctement balisé avec des données structurées, Google peut très bien récompenser vos sites Web avec une plus grande publicité (c’est-à-dire des résultats riches) sur votre vide-grenier.

Les données structurées placent essentiellement des étiquettes sur les différents objets de votre garage, ce qui facilite le travail du robot de recherche Google.

Les données structurées améliorent la possibilité d’obtenir des résultats riches, ce qui améliore les taux de clics

Un résultat riche est beaucoup plus accrocheur dans les résultats de recherche et améliorera très probablement le CTR (taux de clics).

L’augmentation du CTR peut varier en fonction du type de résultat riche obtenu, par exemple, les résultats de la FAQ fonctionnent très bien.

Cela signifie que votre page de destination reçoit plus de trafic, car les utilisateurs voient des extraits pertinents de ce qu’elle contient.

Il existe également un débat sur le fait qu’une augmentation du CTR pourrait être un signal SEO positif en soi (signale plus d’engagement et de pertinence).

Quoi qu’il en soit, avoir un CTR amélioré signifie plus de trafic quel que soit le classement de votre site Web.

Quelles données structurées sont recommandées pour les sites Web d’entreprises locales ?

La plupart des sites Web locaux ont au moins certaines données structurées de base activées.

Cependant, plus les données structurées sont approfondies et détaillées, mieux c’est.

Ensuite, nous vous proposerons des recommandations étape par étape sur la manière d’appliquer correctement les données structurées :

Sélectionnez la meilleure catégorie Schema.org

Schema.org fournit plusieurs options de propriété de schéma différentes qui sont particulièrement pertinentes pour les entreprises locales.

Afin d’avoir les propriétés de schéma d’entreprise locales nécessaires (qui seront discutées plus en détail ci-dessous), il est impératif de sélectionner la catégorie de schéma la plus pertinente pour votre entreprise locale.

Par exemple, si vous faites la promotion d’une chaîne de crème glacée, la catégorie la plus pertinente est schema.org/IceCreamShop.

Si vous essayez de promouvoir une chaîne matérielle locale, sélectionnez schema.org/HardwareStore.

Les catégories de schéma pertinentes aideront Google à mieux comprendre votre site Web.

Que faire s’il n’y a pas de catégories de schéma pertinentes pour mon entreprise locale ?

Si vous ne trouvez pas de catégorie schema.org pertinente pour votre entreprise, la catégorie par défaut doit être schema.org/LocalBusiness.

Si vous êtes techniquement enclin, il est possible de publier de nouvelles recommandations de catégories de schémas sur le forum schema.org Github.

Les développeurs de schema.org répondent aux recommandations détaillées sur ce forum et créent occasionnellement de nouvelles propriétés schema.org.

J’ai sélectionné la catégorie la plus précise, que dois-je mettre en œuvre ?

Après avoir sélectionné la catégorie appropriée pour votre entreprise, vous devez disposer des sous-propriétés schema.org ci-dessous pour garantir la validation de votre schéma.

Des erreurs pourraient vous empêcher d’obtenir des résultats riches.

Les propriétés de schéma ci-dessous sont requises pour la validation :

  • Url : l’URL de la page de destination associée.
  • Nom : Nom de l’entreprise.
  • OpeningHours : heures d’ouverture et de fermeture d’un commerce.
  • Téléphone : Numéro de téléphone de l’entreprise.
  • Image : Il peut s’agir de n’importe quel fichier image pertinent sur votre page de destination. Il est recommandé d’utiliser une image de vitrine si elle est disponible.
  • Logo : il doit s’agir d’un lien vers l’image du logo de votre entreprise.
  • Adresse : L’adresse professionnelle qui doit être visible sur la page de destination.
  • Géo : Il s’agit des coordonnées géographiques de votre emplacement commercial.
  • AreaServed : il est recommandé d’utiliser un code postal pour cette propriété de schéma.
  • MainContentOfPage : contenu du corps principal de votre page de destination.

Propriétés de schéma communes fortement recommandées :

  • Examen : un examen de votre entreprise locale.
  • AggregrateRating : la note globale, basée sur un ensemble d’avis ou d’évaluations, de l’élément. Assurez-vous de suivre les règles de Google sur Review Rich Results à ce sujet.
  • Page FAQ : Si vous avez une page FAQ il est impératif d’y ajouter ce schéma de spécialité. Assurez-vous de suivre les règles et directives de Google.
  • AlternateName : les entreprises ont généralement des noms associés, par exemple Acme Stores vs. Acme Inc. La propriété alternateName marque d’autres variantes de dénomination sociale bien connues (y compris les abréviations).
  • SameAs : il s’agit d’une référence à des sites Web tiers liés à l’identité du site Web, c’est-à-dire des pages Facebook, des pages de chaînes Youtube, des pages Wikipédia, etc.
  • HasMap : une URL vers la carte de votre entreprise locale.
  • Fil d’Ariane : ce schéma marque la structure de navigation existante du fil d’Ariane sur votre site Web. Ce schéma est fortement recommandé car il apparaît souvent dans le SERPS comme un résultat riche.
  • Service : De nombreuses chaînes de détaillants ont des services internes (par exemple, des pharmacies à l’intérieur des épiceries). Ce schéma de spécialité aide à baliser ces grands magasins.
  • PriceRange : la fourchette de prix de l’entreprise, par exemple, $$$.

Types de schéma plus avancés :

  • Champ de recherche de liens annexes : un champ de recherche de liens annexes est un moyen rapide pour les utilisateurs d’effectuer une recherche interne sur votre site Web via le SERP de Google plutôt que de visiter votre site Web directement.
  • AdditionalType : Il s’agit d’un schéma spécialisé qui aide Google à comprendre à quoi votre site Web est lié par le sujet. Cela peut être accompli en utilisant les catégories Wikipedia comme valeurs pour cette propriété. Par exemple, si une entreprise locale vend des équipements sportifs, il est recommandé d’avoir la propriété additionalType https://en.wikipedia.org/wiki/Sports_equipment.

Comment vous assurez-vous que vos données structurées sont validées ?

Il est très important de vous assurer que vos données structurées sont correctement validées.

Si ce n’est pas le cas, votre page de destination ne sera probablement pas qualifiée pour les résultats enrichis.

Google indique spécifiquement que s’il y a des erreurs : le résultat enrichi ne peut pas apparaître dans la recherche Google en tant que résultat enrichi.

Comme mentionné précédemment, il existe deux outils différents pour s’assurer que votre schéma est correctement validé : Schema Markup Validator et le test de résultats enrichis.

Google Search Console fournit également des rapports d’amélioration sur les données structurées qui seront expliqués plus en détail ci-dessous.

Validateur de balisage de schéma

Le Schema Markup Validator vous permet d’entrer dans les détails des données structurées elles-mêmes.

Il affiche à la fois les erreurs et les avertissements.

Il vous permet également de tester les données structurées avant qu’elles ne soient activées sur vos pages Web en collant du code directement dans l’outil.

Exemple de résultat du validateur de balisage de schéma

Exemple de résultat du validateur de balisage de schéma

Notez également que s’il est impératif de corriger les erreurs de données structurées, vous verrez également souvent des « avertissements » structurés.

Ces avertissements sont beaucoup moins préoccupants et John Muller de Google a même mentionné que vous n’avez pas à corriger tous les avertissements.

Beaucoup de sites ont des revenus avec des données structurées et c’est parfaitement bien.

Test de résultats riches

Le test de résultats enrichis est l’outil officiel de Google pour voir quels résultats enrichis peuvent être générés par des données structurées.

Cet outil vous permet également de prévisualiser à quoi ressembleront les résultats riches dans les SERP de Google.

Exemple d’aperçu de test de résultats enrichis

Aperçu du test des résultats enrichis

L’outil de test Rich Result signalera également les erreurs de données structurées et les avertissements.

Comme mentionné précédemment, les avertissements sont courants et n’empêcheront pas l’apparition de résultats enrichis.

Cependant, les erreurs de données structurées doivent être résolues pour obtenir des résultats riches.

Surveillance des données structurées via Google Search Console

Google propose également une surveillance des données structurées à l’échelle du site via Google Search Console.

Il est fortement recommandé d’avoir un compte Google Search Console vérifié pour le site Web de votre entreprise locale afin d’activer la surveillance.

Google Search Console fournira des rapports d’amélioration à l’échelle du site sur le nombre de pages Web ayant validé des données structurées, des avertissements et des erreurs.

Google envoie également des e-mails de notification en cas de problème avec les données structurées sur le site Web de votre entreprise locale.

Il est recommandé de prêter attention à ces notifications.

Exemple de rapport de données structurées à l’échelle du site

Exemple de rapport de données structurées à l'échelle du site

Comment puis-je savoir combien de résultats enrichis mon site Web obtient dans les SERP ?

Outre la vérification ponctuelle des résultats riches, il serait idéal de voir les performances d’un site Web d’entreprise local dans tous les SERP de Google.

Il existe peu d’outils de référencement tiers qui récupèrent les SERP de Google et fournissent des rapports.

Un outil notable, Semrush, a un rapport « Fonctionnalité SERP » qui montre combien de résultats riches agrégés votre site Web obtient.

Exemple de rapport de fonctionnalité Semrush SERP

Fonctionnalités SERP

Y a-t-il quelque chose que je devrais éviter lors de l’utilisation de données structurées ?

Les données structurées sont censées être du code pour étiqueter ou baliser les propriétés existantes sur le site Web de votre entreprise locale.

Google exige explicitement que vos données structurées correspondent à ce qui se trouve sur la page de destination associée.

Cependant, le spam de données structurées existe et Google peut appliquer des sanctions manuelles s’il estime qu’un webmaster enfreint de manière flagrante les règles.

Assurez-vous de suivre attentivement les directives de données structurées de Google.

Conclusion

Il n’y a aucun inconvénient à appliquer des données structurées correctement formatées et pertinentes au site Web de votre entreprise locale.

En outre, schema.org propose continuellement de nouvelles propriétés de schéma ainsi qu’une intégration accrue via Google Search Console.

Les stratégies de référencement les plus courantes (optimisation des balises méta, rédaction personnalisée, modifications de conception, etc.) nécessitent généralement des efforts importants et des mises à jour visibles du site Web sur la page.

En comparaison, les mises à jour de données structurées sont invisibles pour les utilisateurs visitant votre site Web.

Ils ne nécessitent pas non plus de modifications directes de quoi que ce soit sur votre site Web, en plus d’inclure un nouveau script de code source.

Ils ont également un grand potentiel pour améliorer considérablement la visibilité dans les SERP de Google via des résultats riches.

Si vous êtes une entreprise locale cherchant à optimiser davantage votre site Web, assurez-vous de visiter schema.org avec un webmaster pour commencer à appliquer des données structurées.

Davantage de ressources:

  • Le Schema Stuffing est-il le nouveau spam SEO ?
  • SEO B2B local : le guide complet pour les entreprises locales
  • Un guide du référencement local

Image en vedette : Hangouts Vector Pro/Shutterstock

Types d’annonces Amazon : un guide complet pour les spécialistes du marketing

0

Que vous soyez un vendeur Amazon établi ou que vous débutiez, rester au courant des derniers changements avec Amazon Ads est la clé pour atteindre les grands objectifs de vente que vous vous êtes fixés.

Dans cet article, vous trouverez une ventilation des trois types d’annonces Amazon les plus performants afin que vous puissiez décider lequel vous en donnera le plus pour votre argent.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les produits sponsorisés, les marques sponsorisées et les publicités graphiques sponsorisées, avec des conseils pour en tirer le meilleur parti et des instructions pour les configurer.

3 principaux types d’annonces Amazon

Avec 142,5 millions d’abonnés Amazon Prime rien qu’aux États-Unis, les spécialistes du marketing en ligne affluent vers la plate-forme pour attirer l’attention des consommateurs sur leurs produits.

Cependant, avec plus d’utilisateurs vient plus de concurrence. Bien que le référencement et l’optimisation des listes soient essentiels pour la croissance des résultats de recherche organiques, vous devez être un peu plus agressif afin d’obtenir une exposition maximale.

C’est là qu’interviennent Amazon Ads. Certes, il y a beaucoup derrière la stratégie publicitaire d’Amazon.

Lorsqu’ils sont utilisés correctement, ils constituent l’un des meilleurs moyens de gagner du terrain pour votre entreprise. Le type d’annonce dont vous aurez besoin dépendra de votre produit et de ce que vous essayez d’atteindre.

Il existe trois principaux types d’annonces Amazon :

  • Produits sponsorisés.
  • Marques sponsorisées.
  • Affichage sponsorisé.

Ces trois types d’annonces sont des publicités au paiement par clic, ce qui signifie que chaque fois qu’un client clique sur votre annonce, vous payez une somme modique.

Annonces de produits sponsorisés par Amazon

Les produits sponsorisés sont les types d’annonces Amazon les plus populaires, car il s’agit d’un moyen rapide et facile de promouvoir un produit unique.

Toute personne dont les produits entrent dans les catégories autorisées peut profiter de la fonctionnalité Produits sponsorisés. Aucune expérience préalable en publicité n’est requise.

Pourquoi utiliser des produits sponsorisés

Les publicités Sponsored Products sont le type de publicité Amazon le plus flexible.

Parce que vous faites la promotion d’un produit, vous n’avez pas besoin de rédiger de texte ni de créer des graphiques pour une grande campagne publicitaire. L’annonce est le graphique que vous avez déjà créé pour votre annonce.

Ces annonces apparaissent là où les acheteurs les remarqueront le plus : sur la première page de leurs résultats de recherche. Le mot « sponsorisé » est également imprimé en petit, ce qui signifie que le client peut même ne pas remarquer qu’il s’agit d’une publicité sponsorisée sur laquelle il clique.

La preuve est dans les résultats pour ce type d’annonce. Amazon affirme que les annonceurs au cours de la première année suivant le lancement d’une campagne ont vu une augmentation hebdomadaire moyenne de +54 % des vues vues et une augmentation hebdomadaire moyenne de +40 % des unités commandées.

Création de votre campagne de produits sponsorisés

La création de votre campagne est assez simple et directe.

À partir de votre tableau de bord Amazon Advertising, vous suivrez ces quatre étapes :

  • Déterminer la durée et le budget.
  • Choisissez des mots-clés à cibler ou laissez Amazon associer vos annonces à des mots-clés pertinents.
  • Choisissez les produits que vous souhaitez mettre en avant et définissez votre enchère.
  • Lancez votre campagne !

Puisque vous faites la promotion d’un produit singulier, il n’y a pas de copie à écrire ou de graphiques à concevoir. Vous pouvez configurer cette annonce à l’aide de votre liste de produits et commencer à la diffuser rapidement.

Annonces de marque sponsorisées par Amazon

Les marques sponsorisées sont le deuxième type de publicité Amazon le plus utilisé. Ce sont les grandes bannières publicitaires que vous voyez en haut de votre page de résultats de recherche Amazon.

L’annonce comprend le logo d’une marque, un slogan personnalisé et plusieurs exemples de vos produits qui correspondent au mot clé sélectionné.

Les marques sponsorisées sont disponibles pour les vendeurs inscrits au registre des marques Amazon, les vendeurs, les vendeurs de livres et les agences.

En limitant à qui ce type d’annonce est disponible, vous pouvez être assuré que votre marque sera protégée et que seules des annonces précises seront publiées.

Pourquoi utiliser les marques sponsorisées

Étant donné que ces publicités sont généralement la première chose qu’un client voit sur sa page de résultats de recherche, elles constituent un excellent moyen de renforcer la notoriété de la marque, de connecter directement les acheteurs à vos produits et de créer une expérience d’achat de marque.

Vous pouvez contrôler vos dépenses publicitaires en définissant votre budget et en choisissant le montant de l’enchère par clic. Vous ne payez des frais que lorsque les clients cliquent sur votre annonce.

Étant donné que l’annonce se concentre plus généralement sur votre marque, elle comprend également un lien qui amènera le client soit vers une page de destination personnalisée, soit vers votre boutique Amazon.

Ici, le client pourra parcourir vos produits – et uniquement vos produits. Vous choisissez ce qui est présenté sur cette page et elle est exempte de publicités et de produits concurrents.

Création de votre campagne de marques sponsorisées

Pour créer votre campagne, vous suivrez quatre étapes dans le tableau de bord Amazon Advertising.

Au sein de votre gestionnaire de campagnes, vous pourrez :

  • Définissez votre budget et votre durée.
  • Concevez votre annonce.
  • Choisissez les mots clés à cibler et le montant de votre enchère pour les clics.
  • Soumettez votre annonce pour examen.

Pour assurer le succès de ce type d’annonce, assurez-vous que vous choisissez des produits à présenter qui plairont vraiment aux acheteurs utilisant les mots-clés que vous ciblez.

Annonces graphiques sponsorisées par Amazon

Les publicités Sponsored Display sont une solution publicitaire qui vous aidera à atteindre le bon public sur et en dehors d’Amazon.

Ce type d’annonces Amazon est plus exclusif que les produits sponsorisés et n’est disponible que pour les personnes inscrites au registre des marques Amazon, les fournisseurs et les agences avec des clients qui vendent des produits sur Amazon.

Sponsored Display sur Fire TV est actuellement en test bêta. Ce type d’affichage sponsorisé vous permet de promouvoir vos applications, films et émissions de télévision via des publicités sur Fire TV.

Encore plus exclusif que l’affichage sponsorisé sur le site Web d’Amazon, ce type de publicité n’est disponible que pour les développeurs d’applications Fire TV, les chaînes Prime Video, les éditeurs Prime Video Direct et les distributeurs de films.

Pourquoi utiliser l’affichage sponsorisé

Les publicités display sponsorisées sont plus exclusives que les autres types de publicités Amazon, ce qui signifie moins de concurrence pour vous.

Ces publicités vous offrent également plus de visibilité que tout autre type de publicité Amazon. Votre annonce peut être présentée sur la page d’accueil d’Amazon, sur les pages de résultats d’achat, sur Twitch, ainsi que sur des sites Web et des applications tiers.

Les annonces graphiques sponsorisées sont contrôlées par des coûts avec des annonces au coût par clic adaptées à la vente au détail, ce qui signifie qu’elles ne sont diffusées que lorsque vos produits sont en stock. Et tout comme les autres types d’annonces, vous contrôlez facilement vos dépenses publicitaires en définissant votre budget et votre enchère par clic.

Grâce à la création simple de campagnes en libre-service d’Amazon, vous n’avez pas besoin d’une tonne d’expérience en publicité et en conception pour créer une publicité qui produira des résultats. Si vous préférez ne pas participer du tout au processus de création, vous pouvez utiliser les créations générées automatiquement par Amazon pour que vos publicités soient rapidement opérationnelles.

Création de votre campagne display sponsorisée

La création de ce type d’annonce Amazon est très similaire à la création d’une annonce de produit sponsorisé ou de marque sponsorisée, mais avec une différence principale.

Les campagnes display sponsorisées ne fonctionnent pas par mot-clé. Au lieu de cela, vous choisissez entre deux options de ciblage différentes : ciblage de produits ou audiences.

Ciblage de produits est parfait si vous cherchez à promouvoir votre produit auprès d’audiences qui recherchent activement des produits ou des catégories similaires à la vôtre.

Ces publicités apparaîtront uniquement sur les pages de détails des produits Amazon et/ou les pages de résultats de recherche.

Si vous cherchez à engager de nouveaux clients ou à réengager d’anciens prospects, sélectionnez Publics vous aidera à atteindre ces audiences pertinentes sur et en dehors d’Amazon.

Ces publicités apparaissent sur les pages d’accueil d’Amazon, les pages de détails des produits et/ou les pages de résultats de recherche, ainsi que sur les sites Web et applications tiers.

Une fois que vous avez sélectionné votre stratégie cible, les étapes restantes de la création d’annonces sont très similaires à celles des produits sponsorisés :

  • Définissez votre enchère et votre budget.
  • Choisissez les produits que vous souhaitez promouvoir ou sélectionnez les publics que vous souhaitez atteindre.
  • En fonction de votre stratégie de ciblage, votre annonce sera automatiquement mise en ligne !

Conseils pour réussir avec tous les types d’annonces Amazon

Bien que chaque type d’annonce ait ses différences, vous pouvez appliquer ces conseils en tant que bonnes pratiques à tous les niveaux :

  • Connaissez (et respectez !) votre ACoS. ACoS signifie Amazon Cost of Sale et est calculé comme suit : (ACoS = dépenses publicitaires / ventes).
  • Faites la promotion de vos produits en utilisant les mots-clés et/ou la stratégie de ciblage appropriés.
  • Surveillez vos résultats – faites plus de ce qui fonctionne et moins de ce qui ne fonctionne pas.
  • Lui donner le temps! Comme beaucoup de marketing numérique, Amazon Ads est un marathon, pas un sprint.
  • N’ayez pas peur de réévaluer votre stratégie.

Bien qu’il puisse sembler écrasant de se lancer dans la méga-plateforme qu’est Amazon, c’est là que se trouvent les clients. Cela le rend également là où vous voulez être!

Commencez lentement avec votre stratégie publicitaire, ajustez vos mesures et votre rentabilité, et évoluez à partir de là.

Tu seras content de l’avoir fait.

Davantage de ressources:

  • 7 avantages puissants de l’utilisation de la publicité PPC
  • Guide des options de publicité Amazon : ce que les spécialistes du marketing doivent savoir
  • Marketing e-commerce : le guide définitif