Accueil Tags COVID19

Tag: COVID19

Le COVID-19 a-t-il rendu les spécialistes du marketing plus créatifs ?

0

COVID-19 nous a tous amenés à entreprendre de nouveaux projets et passe-temps tout en étant enfermés dans nos maisons. Certains d’entre nous sont devenus des experts en tricot, boulangers et photographes.

Selon une récente enquête de Bannerflow et Digiday, la créativité est également en plein essor dans notre travail, du moins parmi les équipes internes.

L’état de la méthodologie d’enquête sur le logement

L’enquête a été menée auprès de plus de 200 spécialistes du marketing européens seniors avec les tailles d’échantillon suivantes :

Échantillon d'enquête

De douze secteurs :

Échantillon d'enquête

COVID-19 et équipes internes

Le point idéal en ce qui concerne la taille de l’équipe interne lorsqu’il s’agit de faire face à une pandémie semble se composer de six à dix personnes :

Tailles des équipes internes

Et ce sont ces équipes qui ont connu une croissance malgré le COVID-19, avec 62 % ajoutant un ou deux employés supplémentaires à leur effectif.

Les petites entreprises ont malheureusement ressenti le plus le pincement du COVID-19, avec 56% des petites équipes perdant entre un ou deux employés l’année dernière.

Alors que ces équipes internes se développent, leurs dépenses d’agence diminuent. Depuis le début du COVID-19, 65 % des marques qui ont augmenté leurs équipes internes de trois à cinq personnes ont également réduit leurs dépenses d’agence.

Les spécialistes du marketing ont plus que jamais besoin d’obtenir des résultats, et il semble que le fait d’imposer davantage de responsabilités aux employés internes a stimulé la créativité.

Quoi d’autre a fait couler le jus créatif en interne ?

Curiosité accrue

Comment les équipes sont devenues plus créatives

La curiosité était la principale raison pour laquelle les participants pensent que leur équipe est devenue plus créative au cours de la dernière année. Les deuxièmes principales raisons sont le développement de nouvelles compétences et le fait d’être plus vocal dans l’idéation.

L’âge de l’équipe interne

Les spécialistes du marketing seniors qui ont constitué leurs équipes internes au cours des douze derniers mois ont remarqué une augmentation de 67 % de la créativité de l’équipe.

Comparativement, les équipes internes créées il y a plus de douze mois ont constaté une augmentation de 49 %, et 15 % des équipes internes plus anciennes ont signalé moins de créativité.

Cela dit, 67 % des spécialistes du marketing expérimentés avec une équipe plus âgée ont signalé un impact positif sur le retour sur investissement, contre 60 % de ceux avec des équipes plus récentes.

Le modèle interne

Types de modèles maison

Des équipes internes dotées d’une compétence totale en marketing numérique ont précisé que COVID-19 avait amélioré la créativité, selon 65 % des répondants à l’enquête.

Comparativement, les équipes internes avec une configuration traditionnelle et hybride ont vu leur créativité augmenter de 54 % et 55 %, respectivement.

Une plus grande dépendance à la technologie

Les autres raisons citées pour l’augmentation de la créativité étaient les technologies collaboratives, la flexibilité de pivoter vers différents médias et l’augmentation de la « cohésion d’équipe ».

Non seulement 58 % des équipes utilisent davantage les données maintenant, mais 55 % pensent que la technologie est l’une des principales raisons de l’augmentation de la créativité :

Utilisation de la technologie en interne

Obstacles à la créativité

Créativité en interne

Seuls 11 % des participants ont indiqué que leur équipe était moins créative depuis qu’ils ont intégré leurs efforts, et 33 % n’ont remarqué aucun changement.

Compte tenu de l’impact drastique que COVID-19 a eu sur le bien-être mental de chacun, ces chiffres peuvent ne pas sembler si mauvais ; cependant, il vaut la peine de considérer les obstacles à la créativité auxquels les équipes internes sont confrontées afin que des solutions puissent être apportées.

Manque de fonds

Le financement pour constituer une équipe interne compétente a été cité comme l’un des principaux obstacles, tant pour les marques dont les équipes internes ont été créées au cours des douze derniers mois que pour les équipes plus anciennes.

Des problèmes de communication

Les spécialistes du marketing expérimentés, dotés à la fois d’anciennes et de nouvelles équipes internes, ont déclaré avoir du mal à communiquer l’objectif de l’internalisation et à obtenir l’adhésion.

L’instabilité de la COVID-19 peut amener certains propriétaires de marques à être plus réfractaires au risque lorsqu’il s’agit de déplacer leurs opérations en interne.

Manque de connaissances

Un manque de compréhension entourant l’achat par programmation est un autre obstacle à la constitution d’une équipe interne.

L’essentiel

Un peu moins des deux tiers des participants à l’enquête ont révélé que le passage à une équipe interne avait eu un impact direct sur leur retour sur investissement, 10 % déclarant qu’il n’y avait aucun changement visible.

Le retour sur investissement résultant de l’internalisation a augmenté de 5 % par rapport au rapport 2020. Il est difficile de dire si COVID-19 a eu une influence ; cependant, si la pandémie a eu un effet négatif, cela n’a pas suffi à provoquer un déclin.

Que les propriétaires de marques soient déjà sur la bonne voie pour agrandir leur équipe interne ou envisagent de déplacer leurs opérations, cette enquête met en évidence les avantages potentiels.

Twitter suggère aux marques des moyens appropriés de tweeter sur COVID-19

0

Twitter fournit des conseils aux entreprises sur la meilleure façon de tweeter sur le coronavirus alors que la situation devient plus grave chaque jour qui passe.

La société préface ses conseils en déclarant « ce n’est pas une opportunité marketing à exploiter ». À cette fin, il est conseillé aux entreprises de ne pas se lier de manière opportuniste à une alerte sanitaire.

Actuellement, il y a un tweet lié au COVID-19 toutes les 45 millisecondes et #coronavirus est le deuxième hashtag le plus utilisé de 2020. Avant de se joindre à la discussion, Twitter suggère de demander s’il convient ou non à votre marque spécifique.

« Il ne s’agit pas de regarder ce que font les autres et de les copier. Il s’agit de comprendre le rôle unique que votre marque joue dans la vie des gens, comment cela a changé et comment votre marque peut aider ou être utile pendant cette crise.

Votre entreprise devrait-elle tweeter sur le coronavirus ?

Twitter identifie les situations dans lesquelles les entreprises devrait tweeter sur COVID-19.

Si le COVID-19 affecte votre entreprise

Si vous avez des informations importantes qui affectent votre entreprise ou vos employés (par exemple, concernant la transmission du virus), Twitter vous conseille de les partager publiquement.

Voici un exemple d’Olive Garden :

Si le COVID-19 peut affecter vos clients

Si COVID-19 affecte directement votre entreprise et vos clients, Twitter suggère d’utiliser la plate-forme pour interagir avec vos clients individuellement.

Twitter donne l’exemple d’agences de voyages communiquant des changements à leurs politiques de réservation :

En cas de doute, posez-vous ces questions

Si vous vous demandez toujours si vous devez ou non tweeter sur le coronavirus, demandez-vous :

  • Mon entreprise peut-elle partager des histoires positives qui pourraient élever les gens sur Twitter ?
  • Mon entreprise a-t-elle des initiatives positives dont on peut discuter ?
  • Mon entreprise peut-elle rassembler la communauté sur Twitter de manière positive ?

Conseils aux entreprises qui tweetent sur le coronavirus

Après avoir lu la section ci-dessus, et si vous pensez qu’il est approprié pour votre entreprise de tweeter sur le coronavirus, Twitter propose les conseils suivants :

  • Rester informé: Gardez un œil attentif sur les actualités et la conversation – ce qui aurait pu sembler être un bon message hier pourrait ne pas être la bonne chose aujourd’hui.
  • Utilisez le bon ton: En ce moment, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour être sarcastique ou sarcastique – alors que l’empathie et la compréhension peuvent aller très loin.
  • Anticiper les évolutions clients: On s’attend à une transition accrue vers le commerce électronique et à un boom significatif de la diffusion en direct.

La source: Twitter

Facebook s’engage à aider les petites entreprises pendant la pandémie de COVID-19

0

Facebook s’efforce d’aider les petites entreprises à traverser la pandémie de COVID-19 avec plusieurs initiatives lancées cette semaine.

En plus de créer un hub dédié aux entreprises touchées par l’épidémie de coronavirus, Facebook prévoit de déployer un programme de subventions de 100 millions de dollars.

Voici plus d’informations sur chacune de ces initiatives.

Programme de subventions aux petites entreprises

Facebook investit 100 millions de dollars pour aider 30 000 petites entreprises éligibles dans plus de 30 pays où Facebook opère.

Les détails sont limités à ce stade et les candidatures ne sont pas encore ouvertes, mais voici comment le programme de subventions de Facebook devrait aider :

  • Maintenir la force de travail de l’entreprise
  • Aide aux charges locatives
  • Connecter les entreprises avec plus de clients
  • Couvrir les frais de fonctionnement

Les candidatures seront disponibles dans les prochaines semaines. Si vous souhaitez être averti dès l’ouverture des candidatures, vous pouvez vous inscrire ici.

Ressources pour les petites entreprises

Facebook a lancé un centre de ressources pour les entreprises en réponse directe aux perturbations causées par COVID-19.

Facebook s'engage à aider les petites entreprises pendant la pandémie de COVID-19

Le centre de ressources pour les entreprises comprend des conseils sur les mesures immédiates à prendre, une boîte à outils de 30 pages sur la résilience des entreprises et un bref guide d’action rapide.

Il existe également des guides pour utiliser les produits de Facebook pendant cette période, comme la vente de produits sur Facebook et Instagram, et l’hébergement de sessions virtuelles via Messenger et WhatsApp.

Facebook indique certains cours gratuits que les entreprises peuvent suivre pour s’assurer qu’elles tirent le meilleur parti de sa suite de produits.

En fin de compte, Facebook recommande de continuer à développer votre marque en publiant régulièrement et en encourageant l’interaction avec les clients.

Attendez-vous à plus de ressources comme celles-ci à l’horizon, car la directrice de l’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, a déclaré que l’entreprise dispose d’équipes dédiées à trouver plus de moyens d’aider les gens.

« Nous voulons faire plus. Les équipes de notre entreprise travaillent chaque jour pour aider les entreprises. Nous recherchons d’autres moyens d’héberger des formations virtuelles – et nous en aurons plus à partager dans les semaines à venir… »

Source : Facebook pour les entreprises

Facebook place les informations sur le COVID-19 en haut des fils d’actualité des utilisateurs

0

Facebook place un centre d’information sur les coronavirus au-dessus des fils d’actualités de tous les utilisateurs avec des articles provenant de sources approuvées.

Ceci est fait pour aider à garantir que les utilisateurs restent informés des dernières nouvelles des autorités de confiance.

« Aujourd’hui, nous annonçons le centre d’information sur le coronavirus (COVID-19), présenté en haut du fil d’actualité, pour fournir un lieu central où les gens peuvent obtenir les dernières nouvelles et informations ainsi que des ressources et des conseils pour rester en bonne santé et soutenir leur famille et communauté ».

Le nouveau centre d’information sur les coronavirus de Facebook affiche des mises à jour en temps réel des autorités sanitaires nationales et des organisations mondiales telles que l’Organisation mondiale de la santé.

Des articles et des vidéos contenant des conseils utiles sur la prévention de la propagation du COVID-19 seront également présentés dans le centre d’information.

Facebook place les informations sur le COVID-19 en haut des fils d'actualité des utilisateurs

Facebook place les informations sur le COVID-19 en haut des fils d'actualité des utilisateurs

Facebook place les informations sur le COVID-19 en haut des fils d'actualité des utilisateurs

Les utilisateurs auront la possibilité de suivre le centre d’information sur les coronavirus, ce qui revient à suivre n’importe quelle autre page. Cela placera les mises à jour des autorités sanitaires dans les fils d’actualité des utilisateurs.

Cette fonctionnalité est d’abord déployée dans les pays suivants :

  • NOUS
  • ROYAUME-UNI
  • Italie
  • France
  • Allemagne
  • Espagne

Aux États-Unis, les utilisateurs verront également des fonctionnalités leur permettant de se connecter à des groupes locaux où ils pourront demander ou offrir de l’aide à d’autres membres de leur communauté.

Source : Salle de presse Facebook

Facebook interdit plus de types de publicités en réponse au COVID-19

0

Facebook interdit davantage de types de publicités pour les produits dont les gens ont besoin pour rester en sécurité et empêcher la propagation du COVID-19.

Cela inclut les annonces pour :

  • Gel hydroalcoolique
  • Lingettes désinfectantes pour surfaces
  • COVID-19 teste les enfants.

Auparavant, Facebook avait déjà interdit les publicités pour les masques médicaux.

« C’est une autre étape pour se protéger contre les prix gonflés et les comportements prédateurs que nous constatons », déclare Rob Leathern de Facebook.

De plus, si Facebook détecte des abus autour de ces produits dans des publications organiques, ce contenu sera également supprimé.

Facebook s’appuie sur l’examen automatisé des publicités, ce qui peut entraîner des retards

Facebook intensifiera l’application automatisée des publicités et du commerce à partir de la semaine prochaine. L’entreprise a renvoyé chez eux tous les travailleurs contractuels chargés de l’examen du contenu, y compris ceux qui examinent les publicités et le contenu monétisé.

Pour les annonceurs, cela signifie plusieurs choses :

  • Examen différé des annonces et des fiches commerciales
  • Augmentation du nombre d’annonces refusées à tort
  • Réponses tardives aux appels
  • Disponibilité limitée des publicités Facebook InStream

Pour le moment, il est recommandé aux annonceurs d’étendre la diffusion des annonces existantes plutôt que d’en créer de nouvelles. Cela aidera à s’assurer qu’il n’y a pas de perturbations.

Il est préférable de laisser les annonces diffusées telles quelles, si possible, car la modification d’une annonce entraînera un nouvel examen. La modification du budget ou du début/fin d’une annonce existante ne déclenchera pas une nouvelle révision de l’annonce.

Perturbations de la monétisation du contenu

Les créateurs de contenu et les éditeurs peuvent s’attendre à des perturbations de la monétisation du contenu des articles instantanés, ainsi que des vidéos avec des publicités intégrées.

« Étant donné que notre capacité à examiner de nouveaux contenus est désormais limitée, nous ne pourrons pas approuver tous les contenus pour la monétisation. Nous travaillons sur la façon de soutenir les partenaires en ce moment.

Source : Salle de presse Facebook

Twitter donnera la priorité aux tweets COVID-19 des comptes vérifiés

0

Twitter a publié un PSA informant les utilisateurs que les tweets des comptes vérifiés seront prioritaires sur les comptes réguliers pour les mises à jour COVID-19.

Cependant, cela ne s’applique pas à n’importe quel compte avec une coche bleue. Twitter fait le nécessaire pour trouver les bons experts à mettre en avant.

« PSA sur ce que nous faisons pour vérifier les comptes Twitter qui fournissent des mises à jour crédibles autour de #COVID19 : nous travaillons avec les autorités mondiales de santé publique pour identifier des experts et avons déjà vérifié des centaines de comptes, mais il reste encore beaucoup à faire et nous pourrions utiliser votre aider. »

Pour renforcer encore ces efforts, Twitter donne la priorité à de nouvelles vérifications pour certains types de comptes. Plus précisément, le processus de vérification sera accéléré pour les comptes dont l’adresse e-mail est associée à une organisation ou une institution faisant autorité.

Pour les experts COVID-19 qui ne sont pas actuellement vérifiés, en plus de mettre à jour l’adresse e-mail sur le compte, il est également nécessaire que leur biographie Twitter fasse référence à l’institution à laquelle ils sont associés.

L’utilisateur devra créer un lien vers une page Web officielle dans sa biographie Twitter, qui comprend également une référence au compte Twitter de l’expert.

Pour être sûr, il y a des exigences strictes qui doivent être respectées avant que Twitter donne la priorité à un compte bleu qui tweete sur le coronavirus.

La société indique qu’elle envisage également un moyen de prendre en compte les suggestions du public pour que d’autres experts soient mis en évidence. Cependant, pour l’instant, Twitter ne prend que les suggestions des autorités et partenaires mondiaux de santé publique.

La source: @TwitterSupport sur Twitter

Instagram lance une histoire et une fonctionnalité de co-surveillance « Restez à la maison » au milieu de l’épidémie de COVID-19

0

Instagram lance de nouvelles fonctionnalités dans le but d’encourager les utilisateurs à rester chez eux pendant la pandémie de coronavirus.

La première fonctionnalité, lancée au cours du week-end, est une histoire partagée bien nommée « Stay Home » pour promouvoir la distanciation sociale.

La deuxième fonctionnalité, annoncée aujourd’hui, permet à des amis de parcourir Instagram ensemble par chat vidéo.

Voici plus d’informations sur chacune de ces nouvelles initiatives lancées par Instagram.

Histoire partagée « Restez à la maison »

Les utilisateurs peuvent ajouter un nouvel autocollant « Rester à la maison » aux histoires pour montrer aux autres comment ils passent leur temps tout en se distanciant socialement.

Ceux qui utilisent l’autocollant verront leurs histoires ajoutées à une histoire partagée, ce qui permet aux autres utilisateurs de voir toutes les histoires avec l’autocollant « Rester à la maison » en un seul endroit.

L’autocollant « Rester à la maison » est actuellement disponible pour tout le monde sur iOS ou Android.

Voici quelques idées pour utiliser au mieux le nouvel autocollant :

  • Professionnels: Montrez à vos abonnés quelques conseils de travail à domicile pour maximiser la productivité et s’adapter à un nouvel environnement de travail.
  • Parents: Montrez comment vous vous adaptez à la sortie de l’école de vos enfants et offrez des conseils aux autres parents.
  • Amateurs de fitness: Les gymnases étant fermés dans tout le pays, c’est l’occasion de partager des conseils de fitness à domicile avec d’autres.
  • Indépendants: Travaillez-vous régulièrement à domicile ? Super! Partagez ce que vous avez appris afin que d’autres puissent bénéficier de votre expérience.

Bien sûr, vous pouvez utiliser l’autocollant comme vous le souhaitez. Ce ne sont que quelques idées qui me viennent à l’esprit.

En parlant d’autocollants, Instagram ajoute d’autres autocollants utiles qui incluent des rappels pour se laver les mains et maintenir une distance de sécurité avec les autres.

L’autocollant « Restez à la maison » est disponible dès maintenant, et d’autres autocollants COVID-19 seront disponibles dans les prochains jours.

Co-regarder avec des amis

La co-surveillance est une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de visualiser ensemble les publications Instagram.

Plusieurs amis peuvent se connecter via le chat vidéo et parcourir le contenu en groupe.

Instagram lance l'histoire 'Stay Home' &  Fonction de co-surveillance au milieu de l'épidémie de COVID-19

Sur le papier, cela semble un peu non conventionnel, car les gens ne se réunissent généralement pas et ne parcourent pas les flux Instagram des autres.

Cependant, les temps dans lesquels nous vivons sont tout sauf normaux, nous pourrions donc finir par voir des idées plus innovantes comme celle-ci pour garder les gens connectés.

Les utilisateurs peuvent démarrer un chat vidéo en appuyant sur l’icône de chat vidéo dans la boîte de réception DM ou dans un fil DM existant.

À partir de là, les amis peuvent voir les photos/vidéos enregistrées, aimées et suggérées en appuyant sur l’icône de photo dans le coin inférieur gauche d’un chat vidéo en cours.

Initiatives COVID-19 supplémentaires d’Instagram

Le sticker « Stay Home » et le Co-Watching sont deux des dernières initiatives d’Instagram, mais ce ne sont certainement pas les seules.

Instagram a pris des mesures pour aider les gens à rester en sécurité et connectés depuis que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré l’épidémie de coronavirus une urgence de santé publique en janvier.

D’autres initiatives comprennent :

  • Plus de ressources éducatives dans les résultats de recherche Instagram.
  • Ajout d’autocollants pour promouvoir des informations précises.
  • Suppression du contenu et des comptes COVID-19 des recommandations, sauf s’ils sont publiés par un organisme de santé crédible
  • Déployer l’autocollant de don dans plus de pays et aider les gens à trouver des organisations à but non lucratif pertinentes à soutenir.

Source : Blog Instagram

LinkedIn suggère 4 types de messages à partager pendant les verrouillages de COVID-19

0

Alors que l’activité sur LinkedIn s’intensifie pendant les fermetures de COVID-19, la société a publié des conseils sur ce que les entreprises devraient publier.

Sans surprise, il y a eu un changement radical au cours du mois dernier en ce qui concerne le contenu que les gens souhaitent lire sur LinkedIn.

En janvier et février, les deux hashtags les plus populaires sur LinkedIn étaient #commercialisation et #leadership. Jusqu’à présent en mars, les deux principaux hashtags sont #coronavirus et #COVID-19.

Le nombre d’articles sur le coronavirus a été multiplié par 17 sur LinkedIn entre le 1er février et le 17 mars.

Jusqu’à présent, les sujets les plus importants incluent des conseils sur :

  • Travail à distance
  • Distanciation sociale
  • Gestion de crise
  • Continuité de l’activité
  • Apprentissage en ligne
  • Collaboration
  • et plus

Les recherches de « télétravail » à elles seules ont triplé sur LinkedIn Learning au mois de mars.

Pour suivre ce changement soudain dans les intérêts des utilisateurs, voici ce que LinkedIn suggère de publier.

Quoi publier sur LinkedIn pendant le confinement

Partagez vos expériences

LinkedIn recommande de partager des histoires personnelles, car elles peuvent inspirer et aider d’autres personnes qui vivent la même chose.

Par exemple, essayez de rédiger un message en répondant à la question « qu’est-ce qui m’a vraiment aidé ? »

En répondant à cette question, vous pouvez l’aborder comme une conversation avec un collègue ou un ami discutant de votre nouvelle journée de travail.

Avez-vous récemment eu un appel vidéo qui aurait autrement été une réunion en personne ? Partagez cette expérience ainsi que les informations que vous en avez tirées.

Inversement, vous pouvez créer une publication demandant aux autres de partager leur expériences.

Poser une question comme « comment puis-je remonter le moral de l’équipe ? » peut encourager les autres à partager leurs idées uniques et à apporter de multiples points de vue pour que les autres puissent apprendre.

Découvrez et commentez les conversations pertinentes

LinkedIn recommande de rechercher dans les hashtags pour trouver des informations et des conversations sur des sujets qui vous intéressent.

Pour en revenir à l’exemple de visioconférence, vous pouvez rechercher #conférence vidéo et commentez les messages avec vos conseils sur la façon dont les équipes peuvent avoir des réunions plus efficaces.

Notez que vous pouvez suivre et rejoindre des conversations sur des sujets en recherchant un hashtag et en cliquant sur le bouton « suivre ».

Soistoimême

Vous n’êtes pas toujours obligé de publier sur des sujets liés au travail, dit LinkedIn.

En fait, certains des messages les plus réussis proviennent de professionnels qui discutent de sujets tels que :

  • Les leçons apprises dans leur vie personnelle
  • Montrer de l’appréciation pour son équipe
  • Partager des mots d’encouragement
  • Répandre la gentillesse
  • Etc

Surtout, n’y pensez pas trop, dit LinkedIn :

« Lorsque vous publiez sur LinkedIn, n’y pensez pas trop. La clé est d’être authentique, ce qui vous rend plus accessible et reflète mieux qui vous êtes vraiment.

Partagez vos réflexions sur les actualités (de confiance)

Rester informé et partager les dernières nouvelles provenant de sources fiables est un autre moyen de favoriser l’engagement et la conversation avec votre communauté LinkedIn.

LinkedIn note que son équipe de rédacteurs s’efforce de diffuser des informations fiables contenant des mises à jour fiables d’experts tels que l’Organisation mondiale de la santé et les Centers for Disease Control and Prevention.

Vous n’êtes toujours pas sûr ?

Si vous ne savez toujours pas quoi publier sur LinkedIn pendant cette période, voici ce que vous devez garder à l’esprit :

« … si vous êtes confronté à un défi, vous pouvez être assuré que d’autres y sont probablement confrontés également. Mieux encore, il y a aussi des gens qui l’ont surmonté, alors n’hésitez pas à demander de l’aide à votre communauté si vous en avez besoin.

Sources : Blog officiel LinkedIn, Blog LinkedIn Marketing Solutions

Pinterest présente l’onglet « Aujourd’hui » en mettant l’accent sur le contenu lié au COVID-19

0

Pinterest accélère le déploiement d’un nouvel onglet de page d’accueil appelé « Aujourd’hui » qui propose une inspiration quotidienne avec un contenu organisé.

Selon l’annonce, Pinterest lance l’onglet Aujourd’hui plus tôt que prévu car les gens ont besoin d’idées à présent.

« Alors que les gens s’adaptent à une nouvelle normalité, ils viennent sur Pinterest pour rester inspirés. En fait, au cours du week-end dernier, nous avons enregistré un record absolu dans le monde avec plus de sauvegardes et de recherches sur la plate-forme que tout autre week-end de notre histoire. »

Il y a eu une croissance particulièrement importante des recherches sur des sujets tels que :

  • Planifier quoi cuisiner
  • Plans de cours pour les enfants
  • Projets d’artisanat
  • Conseils pour cultiver des légumes
  • Et autres activités à domicile

Le week-end dernier, Pinterest a enregistré les taux d’engagement des utilisateurs les plus élevés de son histoire dans des pays particulièrement touchés par le coronavirus comme l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne.

Dans un effort pour fournir aux gens plus de ce qu’ils recherchent, Pinterest déploie l’onglet Aujourd’hui de manière imminente.

Qu’y a-t-il dans l’onglet Aujourd’hui de Pinterest ?

L’onglet Aujourd’hui de Pinterest présentera initialement des informations d’experts de l’Organisation mondiale de la santé et des Centers for Disease Control sur des sujets tels que le lavage des mains pendant l’épidémie de coronavirus.

L’onglet Aujourd’hui fournira également une inspiration sur la manière dont les gens peuvent utiliser leur temps efficacement tout en pratiquant la distanciation sociale.

Certaines catégories particulièrement populaires en ce moment, qui seront présentées dans l’onglet Aujourd’hui, incluent :

Idées de pâtisseries adaptées aux enfants
Conseils d’auto-soins
Films préférés de la famille
Des recettes réconfortantes
Et sujets similaires

L’onglet Aujourd’hui sera présenté en haut du flux d’accueil juste à côté de l’onglet « Pour vous ».

Des recommandations personnalisées continueront d’être trouvées dans l’onglet « Pour vous ».

De par sa conception, l’onglet Aujourd’hui est étroitement axé sur la diffusion de contenu populaire en fonction de ce qui se passe dans le monde.

En ce moment, cela se trouve être tout et n’importe quoi lié au coronavirus.

Finalement, le contenu de l’onglet Aujourd’hui changera lorsque les gens commenceront à rechercher d’autres sujets.

Inspirer les autres sur Pinterest

Si vous cherchez des moyens d’inspirer les gens sur Pinterest pendant cette période, voici quelques données supplémentaires sur les tendances aux États-Unis.

Parmi les autres sujets tendance sur Pinterest aux États-Unis, citons :

  • Activités d’intérieur avec des enfants (+ 1 300 %)
  • Travail à domicile (+ 170 %)
  • Repas congelés (+ 155 %)

Il existe une tendance claire ici en ce qui concerne les types de recherches qui augmentent sur Pinterest (et probablement ailleurs sur le Web, d’ailleurs).

Tout type de loisirs intérieurs est en vogue en ce moment, avec un accent particulier sur les activités qui impliquent toute la famille.

Cela a du sens car tout le monde est encouragé à rester à la maison, alors ils cherchent des moyens de rester occupés.

Il y a un intérêt croissant pour l’apprentissage des pratiques durables en matière d’alimentation.

Alors que les articles se raréfient au supermarché et que les gens veulent faire moins de déplacements au magasin, ils cherchent des moyens de cultiver et de cuisiner à la maison.

L’intérêt pour les sujets éducatifs augmente également, car les enfants et les jeunes adultes sont tous rentrés de l’école pendant une période prolongée.

L’onglet Aujourd’hui est maintenant déployé sur iOS et Android aux États-Unis et au Royaume-Uni, avec d’autres pays à venir.

Source : Salle de presse Pinterest

Facebook se concentre sur la diffusion en direct alors que l’utilisation augmente pendant les verrouillages de COVID-19

0

Facebook déplace brusquement l’accent du développement de produits vers la diffusion en direct alors que les blocages de COVID-19 entraînent une augmentation de la demande.

Fidji Simo, responsable de l’application Facebook, a déclaré à Bloomberg ce week-end que Facebook Live « explose » en ce moment.

« C’est un moment vraiment unique. [Facebook has had to] s’adapter très rapidement et vraiment remodeler notre feuille de route.

Le nombre d’utilisateurs américains regardant des vidéos en direct sur Facebook a augmenté de 50 % depuis janvier, rapporte Bloomberg.

Cela est dû, en grande partie, au fait que les gens du monde entier sont coincés chez eux dans un effort collectif pour empêcher la propagation du coronavirus.

Facebook répond à l’augmentation de l’utilisation en accélérant le développement de nouvelles fonctionnalités pour Facebook Live.

Nouvelles fonctionnalités pour Facebook Live

Facebook prévoit de rendre la vidéo en direct accessible à plus de personnes, ainsi que plus lucrative pour ceux qui diffusent la vidéo.

Les nouvelles fonctionnalités suivantes devraient arriver dans quelques semaines :

  • Regardez des vidéos Facebook Live sans compte Facebook
  • Sous-titrage automatique
  • Extension des capacités de basculement numérique à davantage de streamers
  • Numéros de téléphone sans frais pour les flux caritatifs pour prendre les appelants en direct

En plus de ces fonctionnalités, Facebook déploie également un tout nouveau tableau de bord pour gérer les diffusions en direct.

Producteur en direct sur Facebook

Un nouvel outil Facebook appelé Live Producer permet aux gestionnaires de pages de mieux contrôler leurs diffusions en direct.

Live Producer est conçu pour les pages qui diffusent des vidéos en direct avec des équipements et des logiciels de production haut de gamme.

Facebook se concentre sur la diffusion en direct alors que l'utilisation augmente pendant les verrouillages de COVID-19

La gestion des publications en direct, de la programmation et de certains types de paramètres de diffusion peut être effectuée à partir de la colonne de gauche.

Facebook se concentre sur la diffusion en direct alors que l'utilisation augmente pendant les verrouillages de COVID-19

Des fonctions telles que Source Details et Stream Health, ainsi que des fonctionnalités interactives telles que Polls, sont situées dans la barre de navigation supérieure.

Facebook se concentre sur la diffusion en direct alors que l'utilisation augmente pendant les verrouillages de COVID-19

Un petit aperçu du flux est constamment disponible dans le coin inférieur droit. Ou vous pouvez faire défiler vers le haut pour révéler une vue beaucoup plus large du flux.

Facebook suspend le travail sur d’autres projets

Alors que Facebook travaille au développement de ces ajouts à Facebook Live, il arrête le travail sur d’autres produits tels que ceux qui encouragent les rassemblements en personne.

Une partie de ce changement d’orientation a déjà commencé avec Facebook montrant moins de rappels d’événements aux gens.

Facebook Marketplace est également considéré comme moins important en ce moment car ce n’est pas le bon moment pour se retrouver avec d’autres pour échanger des biens physiques.

Certains employés de Facebook qui ont été affectés à travailler sur les produits désormais moins importants ont été réaffectés pour aider les petites et moyennes entreprises pendant cette période incertaine.

En fait, on dit que l’entreprise travaille « à une vitesse incroyable » pour développer de nouvelles façons pour les utilisateurs et les petites entreprises de gagner de l’argent sur la plate-forme Facebook.

Facebook Live est la priorité absolue

Ces projets sont actuellement plus prioritaires que même les revenus de Facebook.

Facebook n’a pas grand-chose à gagner en recentrant ses efforts sur le streaming en direct, du moins pas encore.

Fonctionnant principalement sur un modèle commercial basé sur la publicité, Facebook Live n’a pas encore été développé en un produit lucratif comme YouTube et Twitch l’ont fait avec leurs plateformes.

C’est pourquoi il est urgent de développer davantage Facebook Live le plus tôt possible.

Avec les activités publicitaires de Facebook qui ont récemment été touchées, il est dans l’intérêt de l’entreprise et de ses utilisateurs de rechercher de nouvelles opportunités de revenus pendant cette période.

Source : Bloomberg

Facebook aide les entreprises à réagir à l’impact du COVID-19

0

Facebook a publié trois nouveaux guides pour aider différentes catégories d’entreprises à répondre à l’impact du coronavirus.

Il existe un guide général pour les entreprises de vente au détail, un guide pour les annonceurs de vente au détail et un guide pour les annonceurs de commerce électronique.

Voici un bref aperçu des informations contenues dans chaque guide.

Répondre au coronavirus : pour les annonceurs de détail

Le guide de Facebook pour les annonceurs de détail propose les conseils suivants pour répondre au coronavirus.

Protégez la santé de vos clients

Informez de manière proactive les clients des mesures prises par votre entreprise pour assurer la santé et la sécurité des personnes.

Si votre entreprise est située dans une zone très fréquentée, comme un centre commercial, communiquez également les mesures prises par la zone dans son ensemble.

Proposer des alternatives

Envisagez de soutenir d’autres voies si vous avez les ressources pour le faire.

Les alternatives peuvent inclure la mise en place d’une solution de commerce électronique, ou même la vente de biens et de services via Facebook Live.

Facebook recommande également de tirer parti des publicités dynamiques qui proposent des produits pertinents et en stock pour répondre aux besoins des clients individuels.

Tirez parti de la technologie

Permettez aux clients de payer avec des services mobiles qui n’impliquent pas la manipulation d’espèces ou de cartes de crédit.

Tous les efforts déployés pour réduire les points de contact doivent être communiqués aux clients afin qu’ils soient rassurés sur votre engagement envers la santé et la sécurité.

Répondre au coronavirus : pour les annonceurs de commerce électronique

Les entreprises de commerce électronique sont également touchées par le COVID-19, car la pandémie affecte la chaîne d’approvisionnement et les réseaux logistiques.

Facebook offre les conseils suivants aux annonceurs de détail.

Mettre en évidence les informations et annonces importantes

Rendez les informations importantes facilement accessibles aux clients qui visitent votre site Web et votre page Facebook.

Voici quelques exemples d’informations qui doivent être clairement communiquées :

  • Retards d’expédition
  • Les ruptures de stock
  • Modifications des dates de livraison estimées
  • Avis spéciaux

Facebook recommande d’ajouter ces informations à votre page d’accueil, à la page d’informations d’expédition et aux pages de détails du produit.

Facebook aide les entreprises à réagir à l'impact du COVID-19

Il est également recommandé de partager ces informations sur les réseaux sociaux de votre entreprise.

S’il s’agit d’une annonce particulièrement importante dont tout le monde doit être conscient, vous pouvez même l’épingler en haut de votre page Facebook.

Facebook aide les entreprises à réagir à l'impact du COVID-19

Maintenir la communication avec les clients

Les retards sont inévitables en ce moment, et peut-être même attendus, mais il est toujours important de le communiquer à vos clients.

Gérez les attentes des clients pendant cette période et confirmez qu’ils sont d’accord avec l’augmentation du délai de livraison.

Cela créera une expérience positive dont les clients se souviendront à l’avenir.

Sain et sauf : comment les entreprises peuvent réagir au coronavirus

En plus des conseils donnés dans les deux guides ci-dessus, ce Sain et sauf guide pour les commerces de détail propose ces recommandations supplémentaires.

Mettre en ligne des événements en personne

Envisagez d’utiliser des canaux alternatifs pour organiser des événements qui doivent être reportés ou annulés en raison de la pandémie de coronavirus.

Par exemple, les entreprises pourraient transformer un atelier physique en webinaire en ligne.

Les entreprises pourraient également utiliser des canaux de médias sociaux comme Facebook et Instagram pour organiser des sessions en direct.

Être à l’écoute des clients

Soyez réactif et offrez aux clients visibilité et transparence pendant ces périodes.

Les entreprises recevront probablement un volume élevé de requêtes dans un avenir prévisible.

Pour garantir une réponse rapide et précise à ces demandes, Facebook recommande de créer un ensemble standard de directives pour l’équipe du service client.

Réfléchissez à ce que les clients vont demander et préparez des réponses à l’avance.

Facebook recommande de répondre aux questions les plus courantes et de créer des FAQ.

Facebook aide les entreprises à réagir à l'impact du COVID-19

Restez en sécurité et informé

Facebook préface chacun de ces guides en encourageant les entreprises à rester en sécurité et informées.

Cela signifie se tenir au courant en surveillant les sources officielles telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que le gouvernement local et le département de la santé.

Rester informé donne aux entreprises la capacité de réagir rapidement à tout développement susceptible d’affecter votre entreprise.

Source : Facebook (1, 2, 3)

YouTube lève officiellement l’interdiction de monétisation sur le contenu COVID-19

0

YouTube a levé l’interdiction de monétisation sur le contenu qui concerne ou fait référence à COVID-19. Bien que certaines exceptions s’appliquent.

L’interdiction de monétisation avait déjà été levée pour un nombre limité de chaînes, mais maintenant le changement a été déployé sur l’ensemble de la plateforme.

Dans un document d’aide récemment publié, YouTube déclare :

« Le contenu qui fait référence et/ou présente COVID-19 et qui respecte nos directives relatives aux annonceurs et à la communauté est désormais éligible à la monétisation. »

YouTube lève officiellement l'interdiction de monétisation sur le contenu COVID-19

Comme mentionné, certaines exceptions s’appliquent. Voici des exemples liés au COVID-19 qui Ne fera pas être éligible pour diffuser des annonces :

  • Images affligeantes: Images de personnes souffrant visiblement à cause du COVID-19.
  • Désinformation médicale: Contenu qui informe les utilisateurs sur les questions de santé liées au COVID-19
  • Farces et défis: Toute farce ou défi lié au COVID-19 qui fait la promotion d’activités médicalement dangereuses.

Ce ne sont que quelques exemples, pas une liste exhaustive.

Pas besoin de s’inquiéter de perdre vos publicités pour avoir mentionné COVID-19

Depuis que l’épidémie de COVID-19 a été déclarée pandémie, YouTube a extrait les publicités de tous les contenus connexes.

YouTube était si strict sur la démonétisation du contenu que même une mention passagère de « coronavirus » ou « COVID-19 » n’était pas autorisée.

Pour que les YouTubers puissent contourner ce problème et continuer à tirer des revenus de leurs vidéos, ils ont proposé différentes façons de faire référence à COVID-19 sans l’appeler par son nom.

«Le virus», «la pandémie», «ces temps incertains» et d’autres phrases de ce genre ont tous été prononcés ad nauseam.

Tout simplement parce que les créateurs de YouTube n’étaient pas autorisés à dire « coronavirus ».

Cela rendait parfois le contenu gênant et rappelait que les YouTubers étaient toujours affectés par un problème qui aurait dû être résolu.

Sans oublier que c’était un mauvais service aux journalistes et aux organes de presse dont le travail consiste à tenir les gens informés de la situation.

Cela dit, il existe de bonnes et de mauvaises façons de créer du contenu sur COVID-19.

Voici quelques bonnes pratiques de YouTube.

Meilleures pratiques de YouTube pour le contenu COVID-19

YouTube propose les recommandations suivantes concernant le contenu lié au COVID-19.

  • Vérifiez vos déclarations: Utilisez des sources fiables d’organisations telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control (CDC) et le National Health Service (NHS).
  • Sois sensible: Il s’agit d’une crise mondiale en cours, c’est pourquoi YouTube demande que le contenu lié au COVID-19 soit partagé avec les meilleures intentions à l’esprit.

Comme tout autre contenu sur YouTube, le contenu sur le COVID-19 doit toujours respecter les règles de YouTube relatives aux annonces et à la communauté.

Quelques informations générales

Ceci fait suite à un article publié le mois dernier dans lequel nous avons signalé que YouTube avait fait marche arrière sur une décision de démonétiser le contenu sur COVID-19.

En février et début mars, l’épidémie de coronavirus a répondu à la définition de YouTube d’un sujet sensible.

Les vidéos mentionnant des sujets sensibles ne sont pas éligibles à la publicité.

Cependant, YouTube définit un sujet sensible comme un événement à court terme. Comme une catastrophe naturelle qui survient un jour et se termine rapidement.

Au fil du temps, il est devenu clair que l’épidémie de coronavirus allait être un problème à long terme, pas un événement à court terme.

La PDG de YouTube, Susan Wojcicki, a écrit une lettre le 12 mars disant que les publicités seraient réactivées « pour le contenu discutant du coronavirus sur un nombre limité de chaînes ».

Wojcicki a déclaré qu’il étendrait la monétisation à davantage de créateurs et d’organisations de presse dans les semaines à venir.

Crédit là où il faut – YouTube a étendu la monétisation dans le délai estimé.

Désormais, le contenu créé à propos de COVID-19, ou mentionnant simplement COVID-19, ne sera plus dépourvu de publicités (sauf pour les raisons mentionnées précédemment).

Source : Aide YouTube

Les publicités Facebook ne parviennent pas à rejeter les fausses informations sur le COVID-19

0

Alors que Facebook a poursuivi sa bousculade de quelques années pour mieux filtrer les publicités après leur scandale électoral de 2016, COVID-19 s’avère être leur dernier défi.

Dans un nouvel article sur Consumer Reports, un journaliste a décidé de tester ses affirmations selon lesquelles il n’approuverait pas les publicités contenant des informations erronées.

Comment le test de dépistage a été créé

Il a pris deux exemples spécifiques qu’ils ont donnés d’utilisateurs à qui l’on a dit de boire de l’eau de javel pour tuer le coronavirus et discrédité les appels à la distanciation sociale.

Les publicités ont été créées en un après-midi, liées à une page Facebook également créée le même jour.

Le journaliste a testé plusieurs versions de copie pour évaluer la sensibilité de ses filtres.

Les versions couvraient un contexte subtil ne mentionnant pas directement le coronavirus, jusqu’aux gros titres déclarant de manière flagrante que le coronavirus était un canular.

Les publicités devaient ensuite être publiées à une date ultérieure, pour les empêcher de diffuser et de diffuser des informations erronées, mais en les forçant à être soumises au processus de révision.

Les résultats du test de filtrage des annonces

Facebook a approuvé chaque version de la copie publicitaire.

Coronavirus affiché comme photo de profil, et n’a pas signalé les versions subtiles ou même absurdement flagrantes avec le mot « HOAX » en grosses majuscules dans la copie de l’annonce.

La seule version qui a été refusée était celle qui comportait un masque respiratoire, un indicateur que leurs identifiants d’image recherchent les produits physiques pour lesquels ils ont déclaré que les publicités ne pourraient pas être diffusées.

Les autres publicités ont été approuvées pendant une semaine et auraient été lancées à la date à laquelle l’ensemble de publicités était prévu.

Le journaliste a ensuite contacté Facebook, qui a désactivé le compte publicitaire et a publié cette déclaration :

« Bien que nous ayons supprimé des millions d’annonces et de listes de commerce pour avoir enfreint nos politiques liées au COVID-19, nous travaillons toujours à améliorer nos systèmes d’application pour empêcher la diffusion de fausses informations nuisibles liées à cette urgence sur nos services. » – Le porte-parole de Facebook, Devon Kearns, dans une déclaration à Consumer Reports

Le journaliste a fourni des captures d’écran de certaines publicités approuvées :

Les publicités Facebook ne parviennent pas à rejeter les fausses informations sur le COVID-19

Les publicités Facebook ne parviennent pas à rejeter les fausses informations sur le COVID-19

Les publicités Facebook ne parviennent pas à rejeter les fausses informations sur le COVID-19

Comment l’IA de Facebook ne parvient pas à signaler les publicités

Les publicités Facebook sont soumises à un processus de filtrage automatisé, piloté par l’IA.

Les utilisateurs dont les annonces ont été refusées peuvent faire appel, et un humain examine ensuite les annonces pour approbation ou refus manuel.

Ces actions sont destinées à aider l’IA à apprendre au fil du temps et à mieux affiner ses filtres.

Le PDG Mark Zuckerberg a récemment mentionné lors d’un appel à la presse le désir que l’IA capte les publicités à l’avance comme « l’idéal », pour étouffer toute désinformation dans l’œuf.

Dans un monde parfait, cela serait préférable à une publicité signalée par les utilisateurs, ce qui signifierait que la désinformation a déjà commencé à se répandre.

Le contre-argument à cela est qu’alors qu’un certain niveau d’automatisation est nécessaire en raison du volume considérable d’actifs transitant quotidiennement par la plate-forme, des voix éclairées en matière d’IA mettent en garde contre une dépendance excessive à son égard.

Consumer Reports a demandé l’avis de tiers sur le poids que Facebook accorde à son IA pour essayer de faire le gros du travail de filtrage des publicités.

« J’enseigne des cours d’apprentissage automatique, et nous n’en sommes pas au point où nous pouvons compter sur des moyens automatisés. » – Jevin West, directeur du Center for an Informed Public de l’Université de Washington

Le journaliste note également qu’il est curieux qu’il n’y ait pas eu d’examen approfondi de son compte, étant donné que la page avait moins d’une semaine avant qu’il ne tente de diffuser les publicités.

Il manquait de détails sur le profil et n’avait pas de publications sur la page.

Les pénuries de personnel aggravent le problème

Les annonceurs avaient reçu un avertissement dans leur compte concernant les délais d’approbation des annonces retardés en raison d’une réduction du personnel, mais cela joue sur les problèmes rencontrés par Facebook pour rester au top des critiques d’annonces.

Un porte-parole de Facebook a révélé à Consumer Reports que leur personnel normal de 15 000 personnes était réduit à quelques milliers.

De plus, la plupart des examinateurs ont été une main-d’œuvre tierce, qui est maintenant déplacée pour inclure davantage d’employés de Facebook.

Pour l’histoire complète, y compris les commentaires supplémentaires d’experts externes, assurez-vous de lire le compte rendu complet sur Consumer Reports.


Images reproduites avec l’aimable autorisation de Consumer Reports

Modèles Facebook pour les publications d’entreprise sur les changements liés au COVID-19

0

Facebook fournit un ensemble de modèles pour aider les entreprises à communiquer les changements nécessaires apportés par la pandémie de COVID-19.

Les modèles sont conçus pour des messages tels que :

  • Informer les clients qu’ils peuvent toujours passer des commandes pendant que l’entreprise est temporairement fermée.
  • Encourager les clients à acheter en ligne.
  • Faire appel à la communauté pour obtenir du soutien.
  • Partage de liens pour acheter des cartes-cadeaux.
  • Exprimer sa gratitude aux clients.

« Nous savons que de nombreuses entreprises sont actuellement confrontées à des défis inattendus, notamment rester en contact avec les clients, nous voulions donc partager quelques choses que vous pouvez faire pour anticiper ces défis et rester connectés. »

Voici un aperçu des nouveaux modèles, qui peuvent être téléchargés dès maintenant.

Passer des commandes

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Lorsque vous utilisez ce modèle, Facebook recommande de fournir des informations de contact et d’inclure des détails sur le moment où les commandes sont acceptées.

C’est aussi une bonne idée de partager les mesures prises pour assurer la sécurité des produits.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Achats en ligne

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Facebook recommande d’utiliser ce modèle pour encourager les clients à faire des achats en ligne pendant que votre magasin physique est temporairement fermé.

Ces messages doivent inclure des liens vers votre site Web ou vers des articles spécifiques que vous vendez.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Demander de l’aide

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Si votre entreprise traverse une période particulièrement difficile, Facebook vous recommande d’utiliser ce modèle pour demander de l’aide à votre communauté.

Partagez que votre entreprise est ouverte à recevoir des dons et profitez de la nouvelle capacité de Facebook à mettre en place une collecte de fonds d’entreprise.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Vendre des cartes-cadeaux

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Encouragez les clients à acheter des cartes-cadeaux de votre entreprise avec l’un des modèles prêts à l’emploi de Facebook.

Faites savoir aux gens comment trouver et acheter des cartes-cadeaux, et incluez des liens directs vers les pages d’achat lorsque cela est possible.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Exprimant sa gratitude

Utilisez l’un de ces modèles pour exprimer votre gratitude envers votre communauté.

Facebook recommande de le garder court pour simplement communiquer que vous êtes uni à votre communauté.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

D’autres modèles pour chacun de ces types de messages sont disponibles en téléchargement ici.

Autres recommandations

Facebook propose des recommandations supplémentaires pour maintenir les relations avec les clients pendant cette période.

Répondre aux messages

Les entreprises peuvent répondre aux messages plus efficacement en utilisant différentes fonctionnalités intégrées directement dans l’interface Facebook.

Votre boîte de réception de page Facebook, par exemple, peut être utilisée pour recevoir des messages d’Instagram et de Messenger.

Pas besoin de suivre plusieurs applications lorsque vous ne pouvez en utiliser qu’une seule.

« Restez en contact avec vos clients même si vous ne pouvez pas être là en personne. Répondez aux questions des clients que votre entreprise reçoit de Messenger et d’Instagram directement depuis la boîte de réception de votre page Facebook.

Si vous êtes trop occupé avec votre entreprise pour suivre les messages pendant cette période, Facebook suggère de configurer des réponses automatisées pour gérer les questions fréquemment posées.

Les questions courantes sont susceptibles d’inclure des demandes de renseignements sur les heures d’ouverture, les commandes en ligne, les pratiques de sécurité, etc.

Voici quelques exemples.

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Modèles Facebook pour les publications d'entreprise sur les changements liés au COVID-19

Organisez des événements en ligne

Si votre entreprise prévoyait d’organiser un événement en ligne qui a depuis été reporté, Facebook recommande d’héberger une vidéo en direct sur Facebook ou Instagram.

« Le direct est un excellent moyen de diffuser des vidéos en temps réel sur Facebook avec uniquement votre caméra sur un ordinateur de bureau ou un appareil mobile. Considérez cela comme une chance d’emmener vos clients dans les coulisses.

Facebook propose les suggestions suivantes pour les vidéos en direct :

  • Organisez une séance de questions-réponses
  • Passez en direct avec quelqu’un de votre public et interviewez-le
  • Présentez et expliquez vos produits ou services
  • Apprenez à votre public comment faire quelque chose
  • Créer une série en direct

Pour voir d’autres façons dont Facebook aide les entreprises à répondre à la pandémie de COVID-19, consultez son centre de ressources pour les entreprises ici.

Consommateurs à la recherche de contenu YouTube stimulant pendant la pandémie de COVID-19

0

Alors que la vague de commandes à domicile s’est déployée à travers les États-Unis au cours des dernières semaines, l’utilisation de YouTube a bondi de 15,3 % pour atteindre de nouveaux sommets, selon l’article du New York Times, The Virus Changed the Way We Internet by Ella Koeze et Nathanaël Popper.

L’augmentation de l’utilisation a forcé YouTube à réduire la qualité de ses vidéos de la haute définition à la définition standard dans le monde entier le 24 mars 2020.

Mais de nombreuses marques et agences veulent savoir ce que les gens regardent, pourquoi ils le regardent et ce qu’ils pensent de la publicité qu’ils voient ?

Eh bien, deux nouvelles enquêtes de Channel Factory ont révélé que les internautes aux États-Unis et au Royaume-Uni affluent vers YouTube pour améliorer leur humeur ainsi que pour trouver du contenu édifiant, utile et éducatif.

L’une des enquêtes a demandé à plus de 1 000 utilisateurs de YouTube aux États-Unis : « Qu’avez-vous regardé au cours des deux dernières semaines ? »

Consommateurs à la recherche de contenu YouTube stimulant pendant la pandémie de COVID-19

Selon une enquête du Pew Research Center début 2019, 73 % des adultes américains utilisaient YouTube. Et parmi ceux qui ont entre 18 et 24 ans, 90 % ont utilisé YouTube.

La seule autre plate-forme de médias sociaux qui se rapproche de YouTube en termes de portée est Facebook, qui a été utilisée par 69 % des adultes américains.

Et Channel Factory a constaté que 80% des consommateurs aux États-Unis vont sur YouTube pour améliorer leur humeur lorsqu’ils restent à la maison et pratiquent la distanciation sociale à la suite de la pandémie du nouveau conoravirus.

L’enquête a également révélé que 69 % des personnes interrogées estimaient que YouTube offrait un contenu plus édifiant que les autres canaux de médias sociaux.

Bien que 33 % des personnes interrogées aient déclaré aller sur YouTube spécifiquement pour le contenu COVID-19, un pourcentage beaucoup plus important regarde une grande variété de vidéos optimistes et utiles :

  • 48 % regardent des vidéos de divertissement.
  • 48% consomment du contenu lié à la musique.
  • 33 % regardent la comédie.
  • 31 % regardent des vidéos à faire soi-même (DIY).
  • 29% se régalent de contenus liés à la cuisine.

Et il convient de noter que 70 % des 18-28 ans recherchent du contenu de divertissement, contre 48 % de la population générale.

Ainsi, différents contenus ont un attrait différent pour différents segments de l’énorme audience de YouTube.

Tony Chen, PDG et fondateur de Channel Factory, a déclaré :

« YouTube a vu une augmentation du nombre de téléspectateurs qui cherchent à apprendre, à se divertir et à obtenir de bonnes nouvelles. Cette augmentation de l’inventaire signifie également une diminution des CPM typiques pour cette audience très engagée. Les marques peuvent utiliser le ciblage contextuel pour atteindre les audiences exactes qu’elles souhaitent sur un contenu très édifiant pour une bonne affaire en ce moment.

Interrogés sur les influenceurs qu’ils recherchent le plus ces dernières semaines, 30 % des consommateurs ont déclaré qu’ils recherchaient des experts de l’information faisant autorité, mais 46 % recherchaient des musiciens et 40 % des comédiens.

Exemples de contenu édifiant sur YouTube

Restez à la maison #WithMe sur YouTube

Les créateurs de YouTube continuent d’encourager des millions de personnes dans le monde à #StayHome.

Et certains des visages les plus reconnaissables de la plateforme – dont Casey Neistat, Emma Chamberlain et John Green – se sont associés il y a une semaine pour une nouvelle vidéo pour nous rappeler que même si nous sommes éloignés, il y a encore un million de choses que nous pouvons faire. ensemble.

https://www.youtube.com/watch?v=6egQkFx7UkM

Quelques bonnes nouvelles avec John Krasinski

La vidéo la plus tendance sur YouTube pour la semaine se terminant le 30 mars 2020 fournit un autre exemple du type de contenu que les gens recherchent.

Récemment, John Krasinski a lancé une nouvelle émission YouTube dédiée au partage de bonnes nouvelles.

Vous pouvez voir des histoires inspirantes de personnes rendant hommage aux travailleurs de la santé, des voisins qui s’entraident et des interviews sincères avec des invités surprises (alerte spoiler: Steve Carell) simplement en regardant Quelques bonnes nouvelles avec John Krasinski Ep. 1.

Hommage de Google à la communauté des soins de santé

Ma femme est infirmière, j’ai donc remarqué que les recherches sur Google pour remercier les travailleurs de la santé ont augmenté dans le monde entier.

Regardez cette vidéo, créée par Google, pour voir un hommage émouvant qui rend hommage à l’ensemble de la communauté des soins de santé et nous rappelle que l’une des meilleures façons de les soutenir est de rester à la maison et d’aider à sauver des vies.

La parodie de « Hello » de Chris Mann

Préparez-vous à rire quand vous voyez comment l’ancien concurrent de « The Voice » Chris Mann a transformé la chanson à succès d’Adele « Hello » en une parodie des défis auxquels nous sommes confrontés pendant toute cette distanciation sociale.

Ce que cela signifie pour les marques

Les chaînes YouTube génèrent une énorme quantité de contenu chaque semaine.

Près de 44 000 chaînes YouTube comptaient au moins 250 000 abonnés, selon une analyse du Pew Research Center publiée en juillet 2019.

Ensemble, ces chaînes populaires ont mis en ligne 48 486 heures de contenu et enregistré plus de 14,2 milliards de vues individuelles par semaine.

La vidéo moyenne durait 12 minutes et a reçu près de 60 000 vues au cours des sept premiers jours suivant sa publication.

Et l’étude Channel Factory indique également une opportunité importante pour les marques de cibler un inventaire positif et motivant sur YouTube :

  • Est contextuellement pertinent.
  • Reflète le contenu que les téléspectateurs disent vouloir voir.

De la comédie et de la cuisine à l’artisanat et aux craquements, l’augmentation du trafic sur YouTube va bien au-delà des sujets directement liés à la pandémie du nouveau coronavirus.

Interrogés spécifiquement sur la publicité YouTube, les répondants au sondage ont été positifs quant au rôle que joue la publicité sur le site :

  • Plus de 70 % des personnes interrogées ont déclaré vouloir des publicités qui stimulent et correspondent à leur humeur.
  • 29 % des participants ont déclaré s’attendre à ce que les publicités soient pertinentes par rapport au contenu qu’ils regardent.

Chen a ajouté :

« Très souvent, une marque utilise une approche marteau pour l’achat de médias lorsqu’il y a des nouvelles négatives. Mais comme le montrent ces données, YouTube propose une grande variété de sujets édifiants différents qui pourraient être extrêmement bien adaptés au message d’une marque. Plutôt que de simplement dire « pas de UGC » ou « pas de nouvelles », une marque devrait réfléchir à une approche plus personnalisée qui sélectionne les poches de contenu très précieuses parmi des catégories plus larges sur lesquelles elles ne se concentrent généralement pas. »

Par exemple, la propre chaîne de YouTube (oui, il y a une chaîne YouTube sur la plate-forme YouTube) propose désormais 20 listes de lecture et sections des catégories Stay Home #WithME les plus populaires, notamment :

  • Jam avec moi: « Vous ne pouvez pas vous rendre au spectacle ? Nous vous apporterons le spectacle. Découvrez cette semaine dans les diffusions musicales en direct et soyez le public du salon pour des performances de près et personnelles.
  • Cuire avec moi: « Faites passer votre #stressbaking au niveau supérieur avec ces recettes de pain, de biscuits et de gâteaux. »
  • Méditez avec moi: « Détendez-vous, videz votre esprit et faites une méditation guidée avec ces créateurs. »
  • Entraînement avec moi: « Transformez votre maison en salle de sport personnelle avec ces exercices qui ne nécessitent qu’une paire d’haltères ou aucun équipement. »
  • Cuisinez avec moi: « Rejoignez les créateurs dans leurs cuisines pour hacher, faire sauter et concocter un festin avec ces vidéos conçues pour vous accompagner lors de votre propre préparation de repas. »
  • Jeu avec moi: « Que vous aimiez Animal Crossing ou Apex Legends, choisissez le jeu de votre choix et commencez à jouer avec ces créateurs. »
  • Sortir ensemble: « Des discussions de groupe aux monologues dans la baignoire, détendez-vous à la maison et amusez-vous avec ces artistes. »
  • Préparez-vous avec moi (pour aller nulle part): « Profitez de votre temps à la maison pour essayer de nouveaux looks avec ces créateurs comme guides. »
  • Dessine avec moi: « Choisissez l’outil de dessin de votre choix (stylo, crayon ou pinceau) et dessinez avec les créateurs pendant qu’ils remplissent leurs pages de couleur. »
  • Expérimentez avec moi: « Apprenez des expériences scientifiques faciles que vous pouvez essayer à la maison. »
  • Danse avec moi: « Rejoins ces danseurs professionnels pour apprendre de nouveaux mouvements à la maison. »
  • Nettoyer avec moi: « Attaquez-vous aux pièces encombrées et à la vaisselle sale en compagnie de ces créateurs dont les vidéos sont conçues pour vous motiver à ranger. »
  • Fabriquer avec moi: « Tricotez, collez et tissez le temps avec ces créateurs qui partagent leurs métiers de prédilection.
  • Étudie avec moi: « Tournez-vous vers ces copains d’étude virtuels pour une entreprise pendant que vous WFH. »
  • Plantez avec moi: « Exercez votre pouce vert en rempotant, en arrosant et en achetant en ligne de nouvelles plantes. »
  • Journal avec moi: « Participez à une session de journalisation relaxante avec ces créateurs artistiques. »
  • Lis avec moi: « Prenez une tasse de café ou de thé, installez-vous dans un fauteuil confortable et lisez aux côtés de ces créateurs. »
  • Restez à la maison et regardez le sport: « De la MLB à la FIFA, obtenez votre dose de sport en revivant la gloire des jeux classiques des années passées. »
  • Restez à la maison et regardez des films: « Faites du pop-corn, prenez une couverture et détendez-vous pour une soirée cinéma avec l’une de ces sorties récentes », qui coûte de 4,99 $ à 19,99 $.
  • Ralentir la propagation: Astuces et conseils d’experts.

Désormais, les 18 premières de ces catégories présentent du contenu créé par des influenceurs qui acceptent la publicité.

Mais, si vous essayez d’atteindre les 18-29 ans, sachez que l’enquête Channel Factory a révélé que 35 % s’attendent à ce que les publicités soient bien ciblées sur leurs intérêts contre 16 % de la population générale.

Cela signifie que vous devez adapter le contenu de votre annonce vidéo aux centres d’intérêt sélectionnés par YouTube afin d’améliorer vos chances de vous connecter avec votre public cible.

Les consommateurs britanniques recherchent également du contenu YouTube stimulant pendant la pandémie de COVID-19

The Channel Factory a également mené une étude similaire au Royaume-Uni

Cependant, la deuxième enquête a demandé à seulement 500 consommateurs basés au Royaume-Uni ce qu’ils regardent, pourquoi ils le regardent et ce qu’ils pensent de la publicité qu’ils voient.

L’étude a révélé que les consommateurs au foyer de l’autre côté de l’étang affluent sur YouTube pour se remonter le moral.

Le rapport montre également que si moins de téléspectateurs YouTube ont vu des marques diffuser des publicités à côté d’un contenu qui leur donne une mauvaise image – ce qui est une indication positive que la sécurité de la marque sur la plate-forme de vidéo sociale s’améliore – un nombre important d’entre eux estiment que les marques pourraient et devraient faire un meilleur travail pour les cibler et leurs humeurs contextuellement.

Les principales conclusions de l’enquête britannique comprennent :

  • 89 % des personnes interrogées vont sur YouTube pour améliorer leur humeur.
  • 81 % trouvent le contenu de la plateforme plus édifiant que les autres canaux.
  • Près de 70 % des personnes interrogées souhaitent des publicités qui stimulent et correspondent à leur humeur.
  • Près de 50 % du contenu consommé est lié au divertissement et à la musique.
  • 26 % des participants s’attendent à ce que les publicités soient pertinentes par rapport au contenu qu’ils regardent.

Et 60 % des 18-28 ans recherchent du contenu de divertissement, contre 45 % de la population générale.

Ainsi, le biais au Royaume-Uni est similaire à celui des États-Unis, mais légèrement différent de l’autre côté de l’étang.

Les plats à emporter

En bref, les deux études de la Channel Factory fournissent une feuille de route aux annonceurs à la recherche de contenus adaptés à leur marque.

Hé, si « Some Good News with John Krasinski » ou les vidéos de la liste de lecture Bake With Me ne répondent pas aux normes de sécurité de votre marque, alors vous devriez probablement prévoir de « s’éteindre » pendant la durée de la pandémie de COVID-19.

Davantage de ressources:

  • Comment faire passer le bon message de votre marque en temps de crise
  • SEO et COVID-19 : comment classer les questions que les gens poseront
  • 5 façons d’aborder la messagerie sociale payante dès maintenant

Crédits image

Image en post : Channel Factory

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l’ère de la COVID-19

0

Un playbook publié par Facebook détaille les moyens les plus efficaces d’utiliser les histoires au milieu de l’épidémie de coronavirus.

Le document de 8 pages vise à apporter des éclaircissements à un moment où les entreprises ne savent pas comment atteindre et servir au mieux leurs clients.

Les entreprises ont commencé à utiliser les histoires comme moyen de se connecter avec les gens et d’ajouter de la valeur à leur journée.

« Par exemple, les studios de fitness ont publié des défis d’entraînement pour garder leurs clients actifs et engagés, et les services de livraison de nourriture ont utilisé Stories pour encourager les gens à soutenir les restaurants locaux en commandant des plats à emporter et des livraisons. »

La nature authentique et en temps réel des histoires en fait un moyen idéal de communiquer compte tenu de la rapidité avec laquelle les choses changent d’un jour à l’autre.

Voici un aperçu de ce qui est inclus dans le livre de jeu des histoires Instagram.

Aidez les gens à soutenir votre entreprise facilement

Tirez le meilleur parti du format des histoires Instagram avec des fonctionnalités uniques qui permettent aux clients de soutenir facilement votre entreprise.

Ces fonctionnalités permettent aux entreprises de promouvoir des offres telles que :

  • Livraison: Utilisez l’autocollant de commande de nourriture pour que les gens puissent commander de la nourriture à votre entreprise directement sur Instagram.
  • Cartes cadeaux: L’autocollant de carte-cadeau offre aux gens un moyen facile de soutenir votre entreprise.
  • Collectes de fonds: Informez les gens de votre collecte de fonds Facebook en la partageant sur Instagram Stories.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Après avoir partagé ces histoires, c’est une bonne idée de les enregistrer en tant que faits saillants sur votre profil Instagram afin qu’elles puissent toujours être vues après les premières 24 heures.

Soyez ponctuel et prévenant

Soyez conscient de la façon dont les mots et les images peuvent être interprétés à un moment comme celui-ci.

  • Utiliser des images appropriées: Assurez-vous que les images et les vidéos sont en phase avec le paysage social actuel. Par exemple, montrer des gens en train de se toucher ou de se taper dans les mains peut sembler déplacé en ce moment.
  • Montrez de l’empathie: Mettez en avant les produits qui peuvent aider les gens à s’adapter aux changements qu’ils ont été obligés de faire, comme le travail à domicile.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Restez en contact avec les clients

Utilisez les histoires pour rester en contact avec les clients lorsque vous ne pouvez pas les voir en personne.

  • Partagez des informations importantes: Communiquez des informations importantes telles que les horaires mis à jour ou les événements numériques à venir.
  • Répondez aux questions: Si vous vous sentez submergé par les messages directs, partagez les réponses aux questions courantes dans vos histoires pour que tout le monde puisse les voir.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Élever & Engager

Les gens ont besoin de bonnes nouvelles et d’une raison de sourire.

Utilisez les histoires Instagram pour partager à nouveau le contenu positif de votre communauté qui se rassemble pour inspirer les autres.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Partagez des informations sur la santé et la sécurité à partir de sources fiables

Aidez à tenir les gens informés des développements importants de vérifié

Vous pouvez encourager votre communauté à rester en sécurité et en bonne santé en utilisant le nouvel autocollant « Restez à la maison » dans les histoires Instagram.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Voir: Instagram lance une fonctionnalité d’histoire et de co-surveillance «Restez à la maison» au milieu de l’épidémie de COVID-19

Soyez réel et pertinent

Montrez à votre communauté comment vous êtes tous dans le même bateau en utilisant des histoires Instagram pour les emmener dans les coulisses de votre entreprise.

Faites-leur voir comment vous vous adaptez aux changements apportés par la pandémie de coronavirus.

Si vous êtes impliqué dans des initiatives de soutien communautaire, encouragez les autres à s’impliquer également.

Playbook Instagram : Utiliser les histoires à l'ère de la COVID-19

Suggestions supplémentaires

Si vous vous sentez particulièrement créatif, vous pouvez aller plus loin en produisant du contenu participatif tel que :

  • Autocollants interactifs: Utilisez l’autocollant de question pour solliciter les commentaires de votre public, ou utilisez l’autocollant de compte à rebours pour susciter l’anticipation d’un événement.
  • Lancer un défi: Créez des défis pour que les gens partagent leurs histoires et @mentionnent leurs amis.
  • Créer un modèle: créez un quiz ou un questionnaire amusant que votre public peut remplir et partager dans ses histoires.

Voir le livre de jeu complet des histoires Instagram ici.

Utilisation de Snapchat en hausse pendant COVID-19, les données montrent comment le comportement des utilisateurs change

0

Snapchat a gagné 11 millions d’utilisateurs actifs quotidiens au premier trimestre 2020, portant le nombre total à 229 millions.

11 millions d’utilisateurs actifs quotidiens (DAU) supplémentaires représentent une augmentation de 20 % par rapport à l’année dernière.

L’engagement a également atteint des records.

En moyenne, plus de 4 milliards de Snaps ont été créés chaque jour au premier trimestre 2020.

Alors que les gens affluent vers Snapchat pour rester en contact au milieu de la pandémie de COVID-19, la société a publié des données sur l’évolution de l’activité en ligne des utilisateurs pendant cette période.

Voici quelques points saillants du rapport.

L’impact du COVID-19 sur les utilisateurs de Snapchat

L’engagement atteint des sommets historiques

De loin, les gens se tournent vers Snapchat pour rester en contact avec les gens en face à face.

Le temps passé en appels vocaux et vidéo a augmenté de plus de 50 % fin mars par rapport à fin février.

Au cours de la même période, l’engagement dans les discussions de groupe a atteint un niveau record.

Le nombre de clichés envoyés entre amis a également atteint de nouveaux sommets, dépassant les pics typiques de Snapchat à Noël et autres grandes fêtes.

Le temps passé avec les fonctionnalités uniques de Snapchat est en hausse

Les utilisateurs trouvent de nouvelles façons de rester occupés sur la plateforme Snapchat.

Le temps passé avec les jeux, les objectifs AR et les émissions Snapchat est épuisé.

« Nous constatons un engagement très élevé dans Snap Games, avec nos chiffres les plus élevés depuis le lancement pour le temps total passé, le nombre de joueurs et l’utilisation de fonctionnalités sociales dans le jeu comme la voix et le chat. »

Les utilisateurs passent plus de temps à jouer avec les différents objectifs de Snapchat, avec une utilisation en hausse de 25 % fin mars par rapport à fin février.

Le temps passé à regarder les émissions de Snapchat est plus élevé que jamais, selon la société.

En particulier, le contenu des catégories Actualités, Santé et bien-être et Jeux enregistre une augmentation de l’engagement.

Que font d’autre les utilisateurs de Snapchat ?

Snapchat a publié des données sur ce que font ses utilisateurs en dehors de la plate-forme, selon les données d’enquête et de localisation recueillies à la mi-mars.

Les utilisateurs de Snapchat restent à l’intérieur :

  • 73 % de baisse de la fréquentation universitaire et scolaire
  • 29 % moins de visites au bar
  • 22 % moins de voyageurs aériens
  • 59 % moins de visiteurs dans les salles de concert
  • 41 % moins de sorties en salle de sport

Les utilisateurs de Snapchat changent leurs habitudes :

  • 62 % diffusent davantage
  • 21 % achètent plus
  • 38 % jouent davantage
  • 23 % commandent plus de livraison de nourriture

Les utilisateurs de Snapchat consomment plus de contenu :

  • 39 % consomment plus d’actualités en ligne
  • 39 % regardent davantage la télévision
  • 29% passent plus de temps sur les réseaux sociaux

Baisse des revenus publicitaires

Bien que l’utilisation de Snapchat ait atteint des sommets sans précédent dans plusieurs catégories, les revenus publicitaires diminuent d’un mois à l’autre.

La croissance d’une année sur l’autre des revenus publicitaires de Snapchat entre janvier et février a atteint 58 %, qui est tombée à 25 % en mars.

Comme le note le PDG de Snapchat, Evan Spiegel, la publicité est en baisse en raison de la pandémie :

« Alors que de nombreux budgets publicitaires ont diminué en raison de COVID-19, nous avons connu des taux de croissance élevés des revenus au cours des deux premiers mois du trimestre, ce qui a compensé notre croissance plus faible en mars.

Ces taux de croissance élevés au début du trimestre reflètent nos investissements dans notre audience, nos produits publicitaires et notre optimisation, et nous donnent confiance dans notre capacité à augmenter nos revenus sur le long terme.

Spiegel reste cependant confiant, affirmant que la société déplacera les ressources nécessaires pour mieux servir les annonceurs.

Sources : Snapchat (1, 2)

Pourquoi et comment tirer parti des publicités vidéo à la suite du COVID-19

0

COVID-19 a créé des défis uniques pour les consommateurs et les entreprises.

Les entreprises recherchent des moyens peu coûteux d’exploiter leurs ventes.

Les consommateurs recherchent plus que jamais du contenu, pour diverses raisons.

La vidéo pourrait bien être l’intersection où ces mondes entrent en collision.

Si vous êtes une marque ou une agence et que vous n’avez jamais exploité la vidéo dans le passé, le moment est peut-être venu de lui donner un coup de pouce.

Voyons pourquoi et comment la vidéo peut avoir plus d’impact que jamais.

Les gens recherchent une connexion, ce qui les pousse vers du contenu vidéo

La pandémie a laissé de nombreuses personnes à la maison avec des contacts limités avec leurs amis et leur famille, ou simplement avec les gens en général, à part les appels téléphoniques, les messages et les chats vidéo.

En conséquence, les gens semblent se tourner vers les médias sociaux et le contenu vidéo sous diverses formes comme source de divertissement, d’éducation et (potentiellement) comme source de connexion humaine.

Bloomberg a rapporté que vers la fin du mois de mars, YouTube a commencé à diffuser en définition standard (au lieu de HD) pour aider à préserver la bande passante dans le monde entier.

Cette décision a été prise après avoir été interrogée par les régulateurs de l’UE – ainsi que d’autres sites sociaux et de streaming – en raison d’une utilisation accrue.

Think with Google a proposé quelques exemples de façons dont les créateurs de vidéos peuvent se connecter avec le public.

Certaines recherches rapides sur Google Trends (filtrage des recherches YouTube) peuvent également vous aider à examiner les tendances et les intérêts pertinents pour votre entreprise.

Voici quelques exemples de tendances de recherche YouTube qui ont augmenté depuis le début de la distanciation sociale.

Recherches autour des problèmes et des défis qui ont été présentés à la suite de la pandémie

tendances google recherches youtube défis covid

Recherche de contenu sur de nouveaux passe-temps, comment faire soi-même des choses et comment passer le temps

tendances google recherches youtube covid passer le temps

google tendances youtube recherches covid apprentissage

Qu’est-ce que cela signifie pour les annonceurs ?

Les consommateurs se tournent vers le contenu vidéo pour divers sujets.

Il y a de fortes chances que votre public soit sur les réseaux sociaux et consomme du contenu vidéo.

Jetez un coup d’œil à Google Trends pour savoir si votre public se tourne vers YouTube et, plus précisément, quels sujets de contenu il recherche.

L’inventaire est moins compétitif : les CPV et les CPM sont faibles

Mes clients qui ont continué à diffuser des publicités YouTube tout au long de la pandémie ont vu des CPV de plus en plus bas, ce qui a entraîné une baisse des CPL.

Bien que les taux de conversion varient selon le secteur et l’annonceur, la diminution des CPV indiquerait que d’autres annonceurs se retirent de YouTube.

Bien sûr, c’est anecdotique, mais la récente enquête d’Emarketer semblerait valider ces hypothèses.

Les résultats indiquent que la vidéo numérique a connu l’une des retombées publicitaires les plus importantes de toutes les chaînes, tandis que les visionnages de vidéos YouTube ont continué d’augmenter.

(Pour plus d’informations sur les études Emarketer et les points de vue d’autres spécialistes du marketing sur les tendances et les résultats de COVID-19, consultez l’article de Susan Wenograd, What’s Happening to Paid Media Performance during COVID-19.)

étude covid emarketer

Ce n’est pas seulement YouTube, cependant.

Les annonceurs se retirent également de Facebook et d’Instagram, qui sont également des canaux très puissants pour promouvoir la vidéo.

Les annonceurs avec lesquels je travaille ont constaté des baisses de 30 % et plus du CPM dans leurs campagnes Facebook, ce qui a entraîné une plus grande exposition à moindre coût et, plus important encore, des baisses substantielles du CPL.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

Si vous avez envisagé de tester la création vidéo dans le passé, mais que vous avez hésité par peur du coût, le moment est peut-être venu.

L’inventaire publicitaire est sans doute moins cher qu’il ne l’a été depuis un certain temps.

Vous avez la possibilité d’effectuer des tests et de collecter des données avec un budget inférieur à celui requis en général.

À faire et à ne pas faire en matière de créativité

Il y a des choses à faire et à ne pas faire uniques qui devraient être prises en compte dans les circonstances actuelles.

D’une part, presque tout le monde ressent des changements majeurs dans certains, sinon tous, aspects de leur vie.

Les consommateurs s’adaptent à une nouvelle normalité et apprennent de nouvelles façons de faire les choses.

Ils font face aux effets secondaires d’une pandémie qui pourraient inclure des changements de revenus, un manque d’interaction sociale et des préoccupations pour leur propre santé ainsi que celle de leurs proches.

Maintenant, plus que jamais, il est important de faire très attention à votre message.

Dos créatifs

Restez sur la marque

Vous devriez revoir les créations qui étaient diffusées avant la pandémie si vous ne l’avez pas déjà fait, car le même message peut ne pas s’appliquer.

Cela dit, rester cohérent avec le ton de votre marque est toujours important à long terme.

Soyez empathique

Mais n’exagérez pas.

Soyez authentique.

Surveillez votre ton

Les choses que vous avez peut-être dites dans les publicités auparavant ne sont peut-être pas la bonne solution pour le moment.

J’ai vu une annonce qui mentionnait une « stratégie d’événement tueur ».

Sérieusement?

Ouais.

Même si cela a fonctionné avant, revérifiez votre tonalité.

Résoudre un problème

Ce n’est qu’une bonne pratique, que ce soit au milieu d’une pandémie ou non.

Laissez votre annonce montrer comment vous pouvez aider.

Les interdits créatifs

N’essayez pas trop fort de tirer sur les cordes du cœur

De nombreuses personnes utilisent les réseaux sociaux pour se divertir et faire une pause dans l’actualité.

De plus, cela pourrait sembler malhonnête.

Cette publicité satirique partagée par AdAge est un rappel ironique que les consommateurs voient à travers ce type de tactique.

N’utilisez pas la peur, l’incertitude et le doute (FUD) comme motivation

Il y en a assez qui circulent sans l’aide des annonceurs.

De plus, des études récentes ont montré que les téléspectateurs recherchent un contenu édifiant.

Ne soyez pas trop commercial ou capitaliste

Il peut y avoir une sensibilité accrue à des tactiques comme celle-ci, surtout dans des moments comme ceux-ci.

N’utilisez pas le COVID-19 comme stratégie de promotion

Ne le faites pas.

J’ai vu un détaillant de sous-vêtements utiliser une promotion où chaque paire achetée contribuait également à une paire à donner aux travailleurs de la santé en première ligne.

C’était une tentative à peine voilée d’utiliser la pandémie pour pousser leur produit.

Je ne sais pas pour vous, mais les sous-vêtements ne sont pas quelque chose dont j’ai entendu parler de médecins et d’infirmières demandant des dons, donc cela a également semblé décousu et, honnêtement, tout simplement étrange.

Vous vous inquiétez de la production de contenu ? Ne laissez pas cela vous arrêter

La production de contenu de qualité amateur n’est pas seulement acceptable, elle est relatable.

Je dirais cela presque n’importe quand, de toute façon, mais c’est particulièrement vrai en ce moment.

Il y a quelque chose dans une vidéo maison qui peut sembler authentique, peu importe quand elle est produite… mais en ce moment, avec tant de personnes qui télétravaillent, y compris les animateurs de talk-shows nationaux, le contenu vidéo brut est la norme.

Toujours pas à l’aise ?

YouTube a récemment lancé un nouveau créateur de vidéos, qui pourrait être plus rapide.

Il existe également plusieurs outils de production vidéo en ligne qui vous permettent de créer des vidéos animées ou des vidéos avec vos propres images et B-roll existants.

Qu’est-ce que cela signifie pour toi?

Si la production vidéo a été votre obstacle – ne laissez pas cela être votre barrière à l’entrée en ce moment.

Le plus important : les publicités vidéo peuvent très bien fonctionner

Si vous pouvez vous adresser au bon public, les publicités vidéo peuvent très bien fonctionner.

Pour garder un œil sur les performances de vos annonces vidéo, surveillez les performances de vos campagnes vidéo en tant que campagnes de dernière touche, mais assurez-vous également de :

  • Créez des audiences de spectateurs vidéo et surveillez leurs performances.
  • Remarketez les spectateurs vidéo qui n’ont pas converti.
  • Surveillez les conversions après affichage des campagnes vidéo.
  • Surveillez l’amélioration de la recherche de marque suite à votre investissement dans les campagnes vidéo.

Davantage de ressources:

  • Qu’arrive-t-il aux performances des médias payants pendant la COVID-19 ?
  • Consommateurs à la recherche de contenu YouTube stimulant pendant la pandémie de COVID-19
  • L’audience de YouTube est en hausse, mais les YouTubers gagnent moins d’argent

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, avril 2020

Principales tendances de recherche COVID-19 et 5 stratégies PPC immédiates sur lesquelles agir

0

Il y a beaucoup d’anticipation pour l’avenir.

À quoi ressemblera la « nouvelle normalité » post-COVID-19 pour l’économie et en ce qui concerne le comportement des consommateurs ?

En ces temps quelque peu fous et dynamiques, les stratégies qui fonctionnaient avant le COVID-19 doivent évoluer et changer parallèlement au comportement des consommateurs.

Tendances de tous les secteurs

Le paysage a définitivement changé dans presque toutes les industries.

Quel que soit le secteur, il est juste de dire que si la transformation numérique a été le mot à la mode de l’année au cours de la dernière décennie, elle a été actualisée et réalisée dans tous les secteurs au cours du dernier mois à mesure que les modèles commerciaux ont été bouleversés.

Pour moi, il a été passionnant de voir comment les entreprises se sont adaptées et comment les spécialistes du marketing jouent un rôle de consultant sur la façon non seulement de s’adapter numériquement, mais de communiquer ces changements rapidement.

Le paysage de la recherche s’adapte également.

Certaines industries connaissent une augmentation des recherches et du trafic, car les magasins physiques ont fermé, générant du trafic en ligne.

D’autres industries vivent certaines des périodes les plus difficiles qu’elles aient jamais connues.

Mes partenaires de l’équipe Microsoft Advertising Analytics et Insights ont orienté leur travail pour fournir des mises à jour régulières au niveau de l’industrie et des informations sur l’impact de COVID-19 sur le comportement de recherche et de clic.

Voici quelques faits saillants de ce qu’ils ont découvert jusqu’à présent.

Le paysage de l'industrie de la recherche aux États-Unis décrivant les changements d'une année sur l'autre du volume de recherche et des clics pour les 10 principaux secteurs sur Microsoft Advertising.

Voyager

Les voyages continuent d’être l’une des industries les plus difficiles pendant cette pandémie mondiale.

Les volumes de recherche ont considérablement diminué, avec une baisse allant jusqu’à -90 % d’une année sur l’autre.

Ceci alors que les consommateurs sont confrontés à l’incertitude concernant les voyages locaux, régionaux et internationaux en raison des diverses restrictions d’abri sur place et de l’auto-quarantaine de 2 semaines requise après un voyage international.

La sous-catégorie des activités dans les voyages est une exception dans l’industrie du voyage, car les consommateurs recherchent des choses qu’ils peuvent faire à proximité ou à proximité. Envisagez la publicité régionale et locale pour atteindre les consommateurs une fois que les interdictions d’abris sur place commenceront à être levées.

Détail

Le commerce de détail a été l’une des industries les plus fortes pendant la pandémie mondiale, car la croissance est passée de la vente en personne à la vente en ligne parmi un mélange variable de sous-catégories d’une semaine à l’autre.

Les recherches de produits de soins personnels à domicile, allant du blanchiment des dents à l’épilation à la cire, en passant par les soins personnels et les soins capillaires, augmentent d’année en année.

Au fur et à mesure que les commandes d’abris sur place ont été mises en place, il y a eu une augmentation du toilettage et des soins capillaires à faire soi-même.

Il y a eu une augmentation de 36 % des recherches sur les teintures et les colorations capillaires et une augmentation de 118 % des clics.

Simultanément, la catégorie soins personnels a connu une augmentation de 79 % des recherches et une augmentation de 146 % des clics.

Les sous-catégories d’occasions et de cadeaux ont connu un pic significatif plus tôt que d’habitude pour la fête des mères cette année, avec une augmentation d’une année sur l’autre des termes liés au virtuel et à la vidéo ajoutés aux requêtes de recherche de célébration normales.

Le secteur vertical des loisirs a également connu une augmentation du trafic de recherche d’une année sur l’autre.

L’intérêt des consommateurs n’est pas satisfait, car la croissance des recherches dépasse la croissance des clics pour les requêtes liées aux loisirs.

Cela inclut les requêtes liées à la généalogie, aux arts et à l’artisanat, à l’observation des oiseaux, aux activités de plein air, au camping, au jardinage, à la cuisine, à la construction de maquettes et au brassage à domicile.

Automobile

Il y a eu une pause dans les ventes automobiles traditionnelles, cependant, l’intérêt des consommateurs pour les achats a persisté, passant simplement au format numérique.

Les requêtes d’achat sur le marché ont augmenté en mars et en avril, malgré le changement des habitudes d’achat et des thèmes de recherche.

Alors que l’incertitude économique liée à l’emploi persiste, on s’attend à une certaine hésitation à acheter des articles coûteux tels que des véhicules neufs.

Cela dit, les termes de recherche indiquent que l’intention d’acheter ou de louer « maintenant » est en hausse en partie en raison d’incitations limitées dans le temps, et les consommateurs s’adaptent à l’environnement en évolution où ils pourraient avoir à acheter des voitures en ligne, car nous avons constaté une augmentation de 59 fois des termes liés à « l’achat en ligne ».

Quelques tendances de requêtes que nous observons dans l’espace automobile :

  • Les consommateurs essaient de comprendre quels concessionnaires sont ouverts ou fermés en raison des différentes politiques liées aux entreprises « essentielles ». Créer de la clarté pour vos clients est de plus en plus important, surtout si vous êtes ouvert aujourd’hui.
  • Les acheteurs recherchent de plus en plus des concessionnaires, des concessionnaires et des modèles spécifiques « près de chez moi », avec ces types de requêtes en hausse de 22 % au cours des 30 derniers jours par rapport aux 30 jours précédents.
  • Les acheteurs recherchent des véhicules « abordables », avec des requêtes connexes abordables en hausse de 85 % depuis le début de l’année.
  • Les demandes de location ont augmenté de 51 % au cours des 30 derniers jours par rapport aux 30 jours précédents, ce qui indique que les consommateurs recherchent des paiements plus abordables.

Dans la catégorie automobile, ce ne sont pas seulement les ventes de voitures qui ont connu un changement.

Les recherches d’assurance automobile ont augmenté de 44 % depuis le début de l’année, stimulées par les consommateurs qui cherchent à réduire leurs primes d’assurance.

C’est le bon moment pour les assurances d’enchérir sur des conditions liées aux « comparaisons de devis », « abordables » et même sur de nouveaux types de polices telles que l’assurance « payer au kilomètre » où les consommateurs verront une réduction de la prime pendant la période d’hébergement. -placer des mandats.

Santé

Les recherches ont augmenté d’une année sur l’autre, car les consommateurs recherchaient très tôt plus d’informations sur les coronavirus et les virus, tels que :

  • Les symptômes.
  • Vaccins.
  • Traitements.
  • Questions sur les conditions sous-jacentes à haut risque telles que l’asthme et le tabagisme.

Il y a également eu une augmentation des requêtes concernant les produits en vente libre (OTC) tels que les masques, les désinfectants et les désinfectants.

Une part importante du nouveau volume net lié aux problèmes de coronavirus provient de requêtes uniques qui n’ont pas été vues en 2019.

Cependant, seulement 3 % des nouvelles requêtes uniques incluaient des références spécifiques au coronavirus ou au COVID-19.

Les recherches de vaccins ont augmenté dans tous les domaines, près d’un tiers de toutes les recherches de vaccins en avril contenant un «coronavirus», «covid» ou «covid19» dans la requête de recherche.

Les recherches sur le vaccin contre la grippe ont augmenté de 478 % d’une année sur l’autre, avec près de 21 % des recherches contenant un terme lié au coronavirus dans la requête.

Au fur et à mesure que nous progressons dans les restrictions de refuge sur place, les recherches autour de la dépression ont augmenté de 3 fois et l’anxiété de 2 fois.

5 stratégies PPC immédiates sur lesquelles vous pouvez agir aujourd’hui

Que pouvez-vous faire à court terme pour avoir un impact durable sur vos campagnes de recherche ?

Beaucoup.

1. Soyez visible

Le parcours de décision des consommateurs pour de nombreuses industries, en particulier les articles volumineux, s’est allongé en partie en raison de l’incertitude économique. (Les demandes de chômage sont parmi les plus élevées jamais enregistrées, la volatilité des marchés boursiers.)

Cela ne signifie pas que les consommateurs ne recherchent pas. Au contraire, nous constatons une augmentation des recherches dans tous les secteurs.

Cela signifie que la durée entre le moment où ils commencent à chercher et l’achat s’est allongée.

À mesure que la longueur du parcours de décision du consommateur s’allonge, les consommateurs ont de plus en plus d’occasions de faire des recherches avant de prendre leur décision.

Quelques domaines à considérer :

Stratégie cross-canal #FTW

Combiner la recherche payante avec d’autres canaux médiatiques, du social au display en passant par le natif, amplifiera votre stratégie de recherche.

Analytics Partners ROI genome a évalué 3 200 campagnes entre 2012 et 2017 et a constaté une augmentation de 25 % du retour sur investissement pour ceux qui utilisaient une stratégie numérique multicanal par rapport à ceux qui se concentraient sur un seul canal.

Comparaison du retour sur investissement d'une stratégie monocanal par rapport à une stratégie cross-canal combinée.  Montrer que plusieurs stratégies numériques ont une augmentation de + 25% du retour sur investissement et combiner plusieurs stratégies en ligne et hors ligne augmentent les revenus jusqu'à 45%.

Atteindre les clients via des emplacements d’annonces natives

Le natif combiné à la recherche peut aider à atteindre de nouveaux publics et à stimuler la croissance.

Mettez à jour vos données d’entreprise

Il n’y a littéralement aucune cohérence en ce moment, car chaque ville, comté et État a son propre ensemble de règles et de réglementations, et il n’y a aucune cohérence dans l’application des réglementations.

Les entreprises peuvent toutefois indiquer clairement à leurs clients comment ils peuvent interagir avec vous.

  • Gardez vos listes d’entreprises à jour avec les fermetures potentielles ou les nouvelles heures liées à COVID-19.
  • Utilisez le balisage de schéma SpecialAnnoucement pour transmettre les mises à jour temporaires aux moteurs de recherche afin qu’elles puissent être incluses dans diverses expériences SERP.

2. Ajustez les KPI et l’attribution

Au cours du dernier mois, notre monde a changé, vos indicateurs de performance clés (KPI), que vous vouliez l’admettre ou non, ont probablement également changé.

De plus, avec l’allongement du parcours de décision des consommateurs, il est peut-être temps pour vous d’évaluer si le modèle d’attribution actuel que vous utilisez aide ou nuit à votre stratégie.

L’attribution au premier clic est utile pour les stratégies dans lesquelles vous cherchez à acquérir des utilisateurs qui ne se convertiront peut-être pas tout de suite.

L’attribution au dernier clic est utile pour les stratégies où vous essayez d’optimiser pour une conversion plus immédiate.

Si votre modèle commercial a changé et que le parcours du consommateur s’est allongé, il vaut la peine d’envisager de réévaluer votre modèle d’attribution afin qu’il fonctionne mieux avec votre stratégie marketing mise à jour.

Enfin et surtout ici, document, document, document.

Utilisez des annotations dans Google Analytics pour noter quand vous avez modifié votre stratégie, vos KPI et votre attribution, afin de vous rappeler quand vous regardez en arrière dans le futur.

Prenez note de réévaluer ces décisions de temps en temps, que ce soit chaque mois ou chaque trimestre.

3. Mettez à jour votre messagerie

Personne ne veut que ses publicités paraissent sourdes.

Tout le monde vit du stress, et le principal point à retenir est que le moment est venu de réfléchir à votre message dans la copie publicitaire et les images visuelles.

Demande toi:

  • Votre message correspond-il à la situation actuelle ? Il s’agit du ton réel, du texte publicitaire, de toutes les extensions associées et de l’imagerie visuelle. Ne pensez pas seulement à votre situation, mais à celle de vos clients.
  • Votre annonce est-elle pertinente ? Les produits sur lesquels vous vous concentrez sont-ils pertinents (ou même en stock) ?
  • Vérifiez vos appels à l’action et assurez-vous qu’ils sont pertinents et à jour.
  • Utilisez des extensions d’accroche pour mettre en avant vos offres ou les changements apportés à votre entreprise (c’est-à-dire les fermetures, les heures dédiées aux populations à haut risque, les limitations de distanciation sociale en magasin, le retrait en bordure de rue, la livraison sans contact, la livraison gratuite, etc.)
  • Avez-vous une stratégie ou un plan en place pour modifier les messages à mesure que les régions (villes, comtés, États, voire pays) ajustent leurs mandats d’abri sur place ?

Allez-vous mettre à jour votre texte publicitaire, les offres et les messages destinés aux consommateurs de ces régions ?

Une remarque ici, je ne dis pas que chaque entreprise devrait ajuster sa messagerie par région.

Cependant, si vous êtes une entreprise qui opère dans plusieurs domaines (pensez à McDonald’s, Win Dixie, Walmart) et que les magasins individuels ont des heures et des services différents, c’est mon humble avis que vous devriez planifier une stratégie pour mettre à jour les informations de votre magasin. que la situation change de région en région.

N’oubliez pas que ce qui a fonctionné le trimestre dernier, le mois dernier, même la semaine dernière est peut-être déjà obsolète.

4. Équilibre entre l’automatisation et l’optimisation manuelle

Les choses évoluent rapidement.

Ces évolutions dynamiques de l’environnement signifient qu’il est plus important que jamais de trouver l’équilibre entre les outils d’automatisation tout en surveillant manuellement les performances.

Ce n’est pas le moment de le régler et de l’oublier. Vous devrez commencer à surveiller les performances avec votre œil humain pour modifier les stratégies au besoin.

L’automatisation peut vous aider à être cohérent, en particulier lorsque nous sommes tous assez étirés.

À quoi l’automatisation peut-elle aider ?

Enchères automatisées et intelligentes

Au départ, j’étais méfiant lorsqu’il s’agissait d’utiliser l’automatisation pour les enchères pendant les périodes où les signaux concernant le comportement et l’intention sont dynamiques et changent rapidement.

L’automatisation a besoin de bonnes données pour que les algorithmes construisent ses prédictions.

Dans la plate-forme de recherche, les algorithmes ont été capables de réagir assez rapidement aux changements de comportement et de comprendre les signaux changeants pour apporter des ajustements aux stratégies d’enchères.

je suis ne pas recommandant de passer aux enchères manuelles, au contraire. Si vous avez utilisé des stratégies d’enchères manuelles, je vous recommande de changer le plus tôt possible.

Les enchères automatisées vont vous aider à rester au top du marché dynamique.

Si votre entreprise constate de la volatilité lors de l’utilisation des enchères automatiques, il peut être utile de vérifier les enchères au CPC optimisées pour maintenir et améliorer les performances.

Ce que vous devez faire, c’est établir à quelle fréquence vous souhaitez évaluer et éventuellement mettre à jour régulièrement vos objectifs en fonction des performances.

Cette performance peut être limitée dans le temps (c’est-à-dire hebdomadaire) ou géographiquement (c’est-à-dire régionalement).

Dans tous les cas, gardez à jour les objectifs de votre campagne et activez les enchères automatiques pour effectuer certaines des optimisations intensives à votre place.

Protégez-vous avec les annonces responsives sur le Réseau de Recherche

Les annonces de recherche réactives sont un bon outil automatisé pour modifier votre message et votre approche, tout en optimisant automatiquement le contenu publicitaire.

C’est le moment idéal pour utiliser RSA pour tester automatiquement diverses stratégies de messagerie telles que les options de livraison, différentes offres ou offres.

Scénarios

Je m’aime un bon script pour aider à voir les tendances que j’aurais pu manquer autrement.

Ce script de comparaison de Martin Roettgerding compare le comportement de recherche dans votre compte avant et pendant des périodes définies.

Ce script régional de Frederick Vallaeys vous permet de suivre les mesures de performance PPC et leur évolution lorsque des actions gouvernementales spécifiques liées à la pandémie de COVID-19 ont eu lieu.

Recommandations automatisées

L’onglet des recommandations est une interface pilotée par l’IA qui peut vous aider à suivre les requêtes émergentes en raison de l’augmentation observée des nouvelles requêtes nettes dans la recherche, améliorer la visibilité avec les meilleures offres par position.

Prévoyez du temps pour effectuer des vérifications manuelles régulières sur votre compte, mais c’est maintenant le bon moment pour automatiser de manière appropriée.

5. Changez votre approche

Enfin, dans cette « nouvelle normalité », il semble que tout ce que nous savons s’est un peu décalé.

Rien n’est plus comme avant le COVID-19.

Les magasins ont fermé. Les services ont été modifiés.

Les fabricants ont modifié ce qu’ils produisent en fonction des besoins et de la demande, ce qui a un impact sur certains aspects de la chaîne d’approvisionnement.

Les entreprises recherchent des moyens nouveaux et innovants de continuer à fonctionner.

Que se passe-t-il dans votre secteur spécifique ?

Qui sont vos concurrents, ont-ils changé ?

Vos concurrents modifient-ils leurs produits, services ou offres pour répondre à l’évolution de la demande ?

Y a-t-il des lacunes sur le marché? Pouvez-vous combler ces lacunes pour servir et atteindre les nouveaux clients ?

Vous vous demandez peut-être même si votre public a changé et changé ?

Avec tous ces changements, c’est un rappel de changer votre approche du marketing.

Modifiez votre approche des produits que vous présentez – comment vous atteignez et interagissez avec de nouveaux publics, et connectez-vous avec votre public existant de nouvelles façons.

Voici deux stratégies que vous pouvez utiliser dès maintenant pour modifier votre approche des publicités de produits et du ciblage d’audience.

Annonces de produits

Le marché du shopping évolue rapidement.

Au sein de Microsoft Advertising, nous constatons de nouveaux comportements d’achat et de nouvelles requêtes de recherche.

C’est le moment idéal pour réévaluer les produits que vous présentez et sur lesquels vous vous concentrez.

  • Les produits dont vous faites la promotion ont-ils encore un sens ?
  • Y a-t-il des produits que vous devez ajouter en raison de l’évolution de la demande ou du comportement des consommateurs ?
  • Avez-vous créé de nouveaux produits que vous n’avez pas inclus dans vos flux de produits ?

Pour vous assurer que votre inventaire est disponible et éligible pour les nouveaux acheteurs et les nouvelles requêtes, assurez-vous d’inclure l’intégralité de votre inventaire de produits, y compris :

Le numéro de pièce du fabricant (MPN).

  • Numéro d’article commercial mondial (GTIN).
  • Marque.
  • Frais de port.
  • Couleur.
  • Taille.
  • Plusieurs images pour offrir l’expérience client la plus riche.

Avec vos campagnes Shopping, vous pouvez commencer par :

  • Configurez Product-Audiences (remarketing dynamique) pour ramener les acheteurs sur votre site en fonction des produits qu’ils consultaient précédemment sur votre site.
  • Configurez des annonces produits en magasin pour les magasins physiques qui sont encore ouverts afin de pouvoir promouvoir l’inventaire disponible. Les annonces produits en magasin ont lancé plusieurs nouvelles expériences et opportunités dans les pages de résultats de recherche, notamment une vue cartographique pour les recherches spécifiques aux détaillants et un onglet d’achat où les acheteurs peuvent filtrer par disponibilité des produits à proximité.
  • Utilisez des stratégies d’enchères automatisées telles que les CPC améliorés, la maximisation des clics et le ROAS cible pour les campagnes Shopping.
  • Développez vos campagnes d’achat sur le réseau Microsoft Audience pour augmenter votre volume et entrer en contact avec de nouveaux clients potentiels.

Bien que vous puissiez penser que vous devez vous retirer des produits qui sont très demandés (pensez au désinfectant pour les mains, aux produits de nettoyage ou même au papier toilette le mois dernier et ce mois-ci pensez aux jouets éducatifs pour les enfants, au vin/bière pour leurs parents), il est en fait temps doubler.

Les consommateurs ne trouvaient pas de produits en magasin et ont lancé la chasse virtuelle pour les trouver et se les faire livrer.

Voulez-vous faire partie de cet ensemble de considérations ou manquer d’atteindre les consommateurs ?

Je n’essaie pas d’ajouter à FOMO, mais je sais personnellement que j’ai magasiné dans au moins cinq nouveaux magasins auxquels je n’avais jamais pensé dans le passé tout en recherchant des articles difficiles à trouver.

Je suis retourné dans trois de ces magasins le mois dernier pour faire des achats secondaires.

Sur le réseau Microsoft Advertising, les clics sur les annonces produits ont augmenté de 55 % par rapport à l’année dernière et les CPC ont enregistré une baisse de 20 % d’une année sur l’autre.

Ciblage d’audience

Il est temps de voir grand avec le ciblage d’audience.

Avec tout le reste qui change, votre public a probablement changé un peu aussi. Il est temps de capturer ou de reconquérir votre public changeant.

Voici quelques idées que vous pouvez utiliser pour commencer :

  • Ajustez vos fenêtres de récence utilisateur et créez des audiences pour des fenêtres rétrospectives à court terme (1, 3, 7 et 14 jours) et à plus long terme (30, 60 et 90 jours). Réfléchissez à la manière dont vous pourriez ajuster les messages aux consommateurs en fonction de la fenêtre de rétrospection.
  • L’ajout de listes de combinaisons personnalisées et de fonctions IF peut vous aider à obtenir des messages encore plus efficaces avec votre public. Envisagez de créer de nouvelles listes avec des audiences personnalisées et d’appliquer différentes stratégies de messagerie en fonction de ce que vous en savez.
    • Meilleurs clients (clients les plus anciens).
    • Derniers acquéreurs.
    • Clients connectés / fidèles (individus qui se sont connectés au site Web ou au programme de fidélité).
    • Acheteurs fréquents (individus ayant acheté plus de X fois).
    • Annulations.
  • Envisagez d’ajouter des audiences tangentielles sur le marché pour atteindre de nouveaux clients. Par exemple, si je suis sur le marché pour acheter une voiture, j’aurai besoin d’une assurance. Si je cherche à acheter une maison, je suis également potentiellement sur le marché pour de nombreux types de services à domicile allant des entrepreneurs, peintres, plombiers et électriciens, à l’aménagement paysager ou à la décoration/conception intérieure et même à de nouveaux meubles. Sortez des sentiers battus et des types de services ou de produits tangentiels aux vôtres, et comment vous pouvez appliquer ces audiences tangentielles pour atteindre les clients de nouvelles façons.
  • Combinez la requête large avec le ciblage basé sur l’audience, c’est-à-dire la largeur, pour atteindre votre public cible tout en élargissant stratégiquement vos listes de mots clés.
  • Combiner la stratégie d’audience négative sur la correspondance exacte et l’entonnoir supérieur pour étendre votre portée et cibler de nouveaux clients. Pour cette stratégie, je combinerais potentiellement plusieurs listes pour créer une liste uber (comme les visiteurs du site sur 90 jours, les visiteurs du site sur 30 jours, les acheteurs récents, les clients connectés ou fidèles), puis j’appliquerais un modificateur d’enchère de -100 %.
  • Envisagez une stratégie de concurrence directe, où vous utilisez des listes pour vos meilleurs clients qui recherchent également les marques de vos concurrents directs – c’est le segment de désabonnement potentiel.

Les opportunités de ciblage d’audience et les stratégies que vous utilisez pour créer de nouveaux segments avec un message et une portée uniques sont infinies.

Le monde du ciblage d’audience vous appartient et vous pouvez être aussi créatif que vous le souhaitez pour étendre votre portée à de nouveaux clients ou maintenir la fidélité de vos clients existants.

Pour résumer

Pendant que nous découvrons tous la nouvelle normalité, vous pouvez modifier et ajuster vos stratégies actuelles pour suivre l’évolution dynamique du marché.

Reste en bonne santé.

Restez sain d’esprit.

Et surtout, continuez à vous renseigner sur les changements qui se produisent dans votre secteur et à tester de nouvelles façons d’atteindre les clients et d’optimiser vos campagnes PPC.

Davantage de ressources:

  • Ce n’est pas toujours le cas : adapter la stratégie PPC aux temps changeants
  • 8 choses que les annonceurs disent faire pendant la COVID-19
  • 5 conseils pour gérer le PPC pendant l’épidémie de coronavirus

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, mai 2020

Annonces apparaissant sur le réseau de Google parallèlement à la désinformation sur le COVID-19

0

Les plateformes de recherche et sociales ont eu beaucoup à faire face à COVID-19.

De la monétisation en difficulté aux politiques publicitaires en constante évolution, en passant par les fausses informations flagrantes glissant entre les mailles du filet d’approbation, s’adapter rapidement a été le nom du jeu.

Il y a un autre aspect du Web publicitaire de Google qui avait quelque peu échappé au radar jusqu’à présent : où les annonces display s’affichent sur son réseau de sites.

Qu’est-ce que le réseau publicitaire de Google ?

Lorsqu’un visiteur arrive sur un site Web et voit de la publicité, il s’agit d’une relation symbiotique. La marque paie pour que son annonce soit diffusée, le propriétaire du site gagne de l’argent et différentes plates-formes (comme Google) négocient cette relation.

Les sites qui utilisent Google pour fournir automatiquement les annonces des acheteurs font partie de leur réseau d’annonceurs.

À l’ère de la désinformation, cela soulève des questions sur la responsabilité des réseaux publicitaires en ce qui concerne les sites et le contenu pour lesquels ils alimentent la publicité.

Sites vs contenu de la page

Un rapport publié cette semaine par Bloomberg montre que cette zone grise refait surface.

Un groupe de recherche appelé Global Disinformation Index a découvert que sur 49 sites diffusant de la désinformation, 84 % d’entre eux comportaient des publicités Google.

Voici quelques exemples d’associations d’annonces et de sites Web :

  • Publicité Veeam apparaissant sur un article citant des allégations selon lesquelles les œuvres caritatives de Bill Gates liées aux pandémies font partie d’un complot pour la domination mondiale
  • Annonce Microsoft Teams apparaissant sur un article selon lequel Gates a tenté de corrompre des législateurs nigérians pour un vaccin COVID-19
  • Annonce de communication O2 montrant un article revendiquant des liens entre le virus et les réseaux 5G

Annonces apparaissant sur le réseau de Google parallèlement à la désinformation sur le COVID-19

Interrogé, Google a répondu en soulignant qu’il surveillait le contenu d’une page spécifique, et pas nécessairement un site dans son ensemble.

« Nous sommes profondément déterminés à améliorer la qualité du contenu dans les produits Google et cela inclut la protection de nos utilisateurs contre la désinformation médicale. Chaque fois que nous trouvons des éditeurs qui enfreignent nos règles, nous prenons des mesures immédiates. » – Christa Muldoon, porte-parole de Google

Les marques qui utilisent le réseau de Google peuvent créer une liste noire de sites sur lesquels elles ne veulent pas diffuser leurs publicités, mais cela soulève la question de savoir à qui incombe réellement la responsabilité.

Dans un monde avec des milliards de sites, qui est responsable non seulement de l’association de la marque, mais aussi de la monétisation des sites qui contiennent de fausses informations ?

Marques vs Information

Ce n’est pas la première fois que Google fait face à des réactions négatives sur l’endroit où ses publicités sont diffusées, y compris un débat très public sur ses publicités apparaissant sur Breitbart.

Alors qu’ils continuent à étendre les opportunités de monétisation sur YouTube et sur les sites Web, ils sont confrontés à une conséquence unique de ce problème :

Si un créateur est banni, contrôlez-vous son apparence dans son ensemble ?

Exemple : David Icke, un théoricien britannique du complot présent sur YouTube depuis plus de 14 ans.

Il a finalement été banni de la plateforme récemment en raison de la diffusion de fausses informations sur COVID-19. Maintenant, il peut être vu et entendu sur d’autres chaînes YouTube et dans des publicités pour un réseau de streaming autour du yoga appelé Gaia.

Un porte-parole de Google a confirmé que tant que les vidéos n’enfreignent pas les règles, les créateurs bloqués peuvent apparaître dans d’autres vidéos appartenant à d’autres comptes.

Alors que le monde avance avec des créateurs rejoignant chaque jour des plateformes et que plus d’informations que jamais sont pompées sur Internet, ces questions continueront d’imprégner le paysage. Devrait-il y avoir une récompense monétaire pour la désinformation, et comment une plate-forme choisit-elle sélectivement quand et comment l’appliquer ?

Il n’y aura peut-être jamais de réponse facile et rapide, mais les débats continueront.

La couverture originale de Bloomberg peut être lue ici.


Image reproduite avec l’aimable autorisation de Disinformation Index

DONNÉES : Ces 8 industries dominent le marché du PPC pendant le COVID-19

0

Un nouvel ensemble de références PPC révèle quelles industries fonctionnent actuellement bien, lesquelles sont les plus durement touchées et lesquelles ont connu des résultats mitigés pendant la pandémie de COVID-19.

WordStream publie généralement son rapport de référence Google Ads sur une base annuelle. En raison des temps sans précédent dans lesquels nous vivons, WordStream vient de publier son deuxième rapport cette année seulement.

Les benchmarks Google Ads mis à jour de WordSteam pendant COVID-19 contiennent des données sur 21 secteurs et sont à jour jusqu’en mai 2020

Les spécialistes du marketing peuvent utiliser ces données pour comparer les performances de leurs annonces par rapport à la moyenne du secteur. À partir de là, les spécialistes du marketing peuvent commencer à réfléchir aux modifications (le cas échéant) à apporter à leurs campagnes.

Industries avec des performances publicitaires accrues

Certaines entreprises constatent une augmentation de la demande pendant la pandémie, ce qui a entraîné de meilleures performances publicitaires.

Les 8 industries avec les plus fortes augmentations de performances publicitaires pendant le COVID-19 sont :

  • Vêtements: Les performances ont d’abord atteint un pic en avril et ont poursuivi cet élan jusqu’en mai.
  • Beauté et soins personnels : Les taux de conversion ont grimpé en flèche en avril. En mai, lorsque ces services locaux ont commencé à rouvrir, les campagnes Shopping ont enregistré une baisse des taux de conversion, mais une augmentation des réservations en ligne.
  • Loisirs & Loisirs : Les annonceurs ont enregistré une performance stable au cours des derniers mois, les personnes ayant plus de temps à consacrer aux loisirs d’intérieur.
  • Culture & Loisirs: Ces annonceurs ont vu des défis début avril. Lorsque ces attractions ont rouvert, les performances publicitaires ont rebondi.
  • Informatique et électronique : Les consommateurs auraient dépensé plus pour les appareils électroniques coûteux, car les chèques de relance ont été envoyés par la poste en avril et mai. Cela a entraîné une augmentation des performances des annonces.

DONNÉES : Ces 8 industries dominent le marché du PPC pendant le COVID-19

  • Occasions et cadeaux : Les annonceurs en ligne ont constaté des coûts inférieurs mais des taux de conversion plus élevés. Les ventes de coffrets d’abonnement et de coffrets cadeaux livrés ont explosé à la place des cadeaux achetés traditionnellement.
  • Santé: Avec un volume de recherche plus élevé et des CPC plus faibles, les annonceurs ont pu trouver de nombreux nouveaux clients et les convertir à moindre coût.
  • Immobilier: Les CPC récemment réduits ont aidé les annonceurs immobiliers à maintenir des coûts bas et des CTR stables.

Lié: Qu’arrive-t-il aux performances des médias payants pendant la COVID-19 ?

Secteurs avec des performances publicitaires mitigées

Certaines industries sont sur le point de couler ou de nager alors qu’elles réagissent aux changements provoqués par la pandémie.

Les 10 industries avec des performances PPC mitigées pendant COVID-19 :

  • Détail
  • Nourriture et épicerie
  • Restauration et vie nocturne
  • Maison & Jardin
  • Sports et remise en forme

DONNÉES : Ces 8 industries dominent le marché du PPC pendant le COVID-19

  • Véhicules
  • Juridique et gouvernement
  • Commercial et industriel
  • Finance
  • Emplois et éducation

Lié: 5 conseils pour gérer le PPC pendant l’épidémie de coronavirus

Industries les plus durement touchées

De nombreuses grandes industries ressentent encore l’impact de COVID-19, ce qui se reflète dans les performances de leurs campagnes PPC.

Les 3 industries les plus durement touchées pendant le COVID-19 sont :

  • Internet & Télécom : Les taux de conversion ont chuté de près de 30 % depuis mars. De nombreux grands annonceurs augmentent désormais leurs budgets, ce qui entraîne une augmentation des CPC pour les petits annonceurs.
  • Famille et communauté : Les annonceurs ont vu moins de la moitié de leurs conversions habituelles à partir de la recherche Google, ce qui a entraîné des coûts plus élevés car les clics et les CPC restent stables.
  • Voyage & Tourisme : Le voyage a été l’un des premiers secteurs touchés par le COVID-19 et il le reste encore.

DONNÉES : Ces 8 industries dominent le marché du PPC pendant le COVID-19

Plats à emporter

Taux de clics en hausse

Pour la plupart, selon WordStream, les annonceurs ont rapidement ajusté leurs campagnes pour fournir des messages plus pertinents pour les temps actuels.

Cela a conduit à une augmentation presque universelle des CTR sur Google et Bing.

Taux de conversion et CPC en baisse

Dans de nombreux secteurs, les CPC et les taux de conversion chutent en parallèle.

WordStream attribue cela aux enchères intelligentes de Google (et de Bing) qui ajustent les enchères des annonceurs en temps réel en réponse à l’évolution rapide des performances des annonces.

En conséquence, le retour sur investissement de nombreux annonceurs est resté stable ou a même augmenté, malgré un budget inférieur.

Le monde change
Enfin, on ne saurait trop insister sur le fait que le monde change.

Il y a eu des changements dans toutes les industries, y compris la publicité numérique.

WordStream souligne que les campagnes publicitaires doivent également continuer à changer.

« Au fur et à mesure que nos comportements changent, nos campagnes publicitaires doivent également changer. Les annonceurs intelligents peuvent réagir à ces normes changeantes et ajuster leurs comptes PPC pour rester agiles. »

Pour plus d’informations et un ensemble complet de graphiques pour toutes les industries, téléchargez le rapport complet ici.

Top des recherches YouTube pendant la pandémie de COVID-19

0

YouTube a publié un nouvel ensemble d’informations contenant des informations sur les sujets vidéo les plus populaires depuis le début de la pandémie.

Du levain aux soins personnels, les sujets d’actualité révèlent que les gens se sont tournés vers YouTube pour acquérir des compétences et améliorer leur bien-être.

Le rapport de YouTube regorge de visuels riches, ainsi que d’un aperçu de ce qui peut être dérivé de la popularité de chaque terme de recherche.

Voici un bref aperçu des informations clés du rapport.

Aide à la cuisine à domicile

Alors que les verrouillages généralisés ont commencé en mars, le monde s’est tourné vers YouTube pour obtenir de l’aide pour cuisiner ses plats préférés à la maison.

Croyez-le ou non, l’élément principal sur la liste de tout le monde était pain au levain.

Top des recherches YouTube pendant la pandémie de COVID-19

«Mais à la fin du mois de mars, on pouvait affirmer légitimement qu’une bonne partie du monde était simultanément obsédée par la manière d’obtenir un démarreur au levain superlatif. Et la preuve en était sur YouTube.

YouTube note qu’il est très inhabituel que des pays du monde entier recherchent des sujets similaires en même temps.

Mais les recherches mondiales de tutoriels de cuisine se sont accélérées depuis la déclaration d’une urgence nationale en mars.

Top des recherches YouTube pendant la pandémie de COVID-19

Réconfort dans les soins personnels

Les gens se sont tournés vers YouTube pour faire face à l’anxiété et à l’incertitude provoquées par la pandémie mondiale.

Les recherches de vidéos liées à la nourriture, à l’exercice, à la relaxation et au sommeil sont toutes en hausse depuis le mois de mars.

« L’expression » soins personnels « fait penser à certaines personnes à des bains moussants aux chandelles. Mais cela parle vraiment du maintien de nos besoins biologiques et émotionnels les plus élémentaires.

YouTube souligne spécifiquement la popularité des sujets suivants :

Yoga (les vues quotidiennes ont doublé depuis mars)
Méditation guidée (Vues quotidiennes en hausse de 40 % depuis mars)
Entraînements à domicile (Vues quotidiennes multipliées par 4 depuis mars)
Sons de la nature
Style restaurant

Photo

Lien social… à distance

Les données YouTube démontrent la nécessité pour les gens de rester connectés à un moment où la distanciation sociale est fortement encouragée.

« Les téléspectateurs de YouTube ont utilisé la vidéo pour interagir les uns avec les autres directement et indirectement, parfois de manière nuancée : le simple fait de participer à une tendance croissante à la fabrication du café peut faire en sorte que quelqu’un se sente plus connecté aux autres. »

Depuis mars, il y a eu une augmentation notable des sujets vidéo suivants :

  • « Avec moi » (Vues de #Avec moi les vidéos sont en hausse de 600 %)
  • Visites du musée (vues quotidiennes jusqu’à 60 %)
  • Masques faciaux (les tutoriels de bricolage ont été visionnés 400 millions de fois)
  • Café Dalgona (Un régal de quarantaine à la mode qui a eu un bref moment viral)

Top des recherches YouTube pendant la pandémie de COVID-19

Crise d’identité

L’idée et l’expérience de soi étaient au premier plan alors que la pandémie perturbait la vie des gens dans le monde entier.

« La vidéo s’est avérée être un moyen unique pour les gens d’exprimer qui ils étaient et qui ils pourraient devenir, par exemple en apprenant une nouvelle compétence. »

Les sujets vidéo suivants ont gagné en popularité depuis mars :

  • Jardinage
  • Comment couper les cheveux
  • Services religieux
  • Conseils de beauté pour les appels vidéo

Top des recherches YouTube pendant la pandémie de COVID-19

« Étonnante uniformité »

YouTube dit que l’uniformité de ces tendances de contenu à travers le monde est « étonnante ».

Ce que nous pouvons en retenir, c’est que les gens partagent actuellement trois besoins principaux en matière de contenu :

  • Faire l’expérience d’un sentiment de connexion
  • Se sentir aussi bien que possible
  • Projeter un fort sentiment de soi

Source : Culture et tendances YouTube

Pour plus de données de recherche YouTube, avec un aperçu de tous les termes populaires de l’année écoulée, consultez l’article ci-dessous :

  • Top des recherches YouTube cette année

Facebook avertit les utilisateurs avant de partager des liens COVID-19

0

Les utilisateurs de Facebook voient un nouvel écran de notification lorsqu’ils partagent des liens COVID-19, les avertissant que le contenu peut être ancien ou inexact.

La notification est conçue pour aider les utilisateurs à prendre conscience de l’actualité du contenu et les informer de la source qui l’a publié.

Facebook dirigera également les utilisateurs vers son centre d’information COVID-19 qui contient des informations crédibles des autorités sanitaires mondiales.

Dans une annonce, la société déclare :

«Nous voulons nous assurer que les gens ont le contexte dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées sur ce qu’il faut partager sur Facebook, en particulier en ce qui concerne le contenu COVID-19.

Donc aujourd’hui, nous commençons à déployer un écran de notification global pour donner aux gens plus de contexte sur les liens liés au COVID-19 lorsqu’ils sont sur le point de les partager.

L’écran de notification n’apparaîtra pas lorsque les utilisateurs partageront des liens provenant d’autorités sanitaires crédibles telles que l’Organisation mondiale de la santé.

Facebook ne veut en aucun cas ralentir la diffusion d’informations crédibles. Mais le temps nous dira si cela a un impact sur le partage de fausses informations.

Même avec cette mesure en place, rien n’empêche les utilisateurs de partager les liens qu’ils souhaitent sur COVID-19.

Bien que les utilisateurs aient plus de contexte sur le lien qu’ils partagent, ils peuvent toujours choisir de le partager.

David Gillis, de l’équipe de conception de Facebook, affirme que l’entreprise a jusqu’à présent obtenu de bons résultats grâce aux écrans de partage informés :

L’écran de partage informé auquel il fait référence est celui qui a été introduit en juin pour avertir les utilisateurs du partage de contenu de plus de 90 jours.

Voici quelques informations générales sur les écrans de partage informés.

Les écrans de partage informé de Facebook

Facebook a lancé une initiative en juin pour avertir les utilisateurs lorsqu’ils sont sur le point de partager des liens vieux de quelques mois.

Facebook avertit les utilisateurs avant de partager des liens COVID-19

L’écran de notification des anciens liens s’affiche quelle que soit la source du contenu.

Ainsi, même si l’ancien contenu provient d’une autorité de confiance, Facebook affichera toujours l’écran d’avertissement.

Selon les recherches de Facebook, la rapidité d’un article est essentielle lorsque les utilisateurs décident quoi lire, faire confiance et partager.

Cependant, tout le monde ne vérifie pas la date d’un article avant de le partager avec d’autres.

Cela conduit les gens à partager par inadvertance de vieilles nouvelles comme une histoire actuelle.

Une fois partagé, d’autres personnes peuvent voir le lien dans leur flux et supposer également qu’il est récent.

Puisqu’il n’est pas rare que les gens partagent des liens sans cliquer dessus, il est facile pour le contenu obsolète de se propager.

C’est ce que Facebook essaie d’atténuer avec des écrans de partage informés.

Et, selon l’équipe de conception de Facebook, cela fonctionne.

Désormais, Facebook applique exactement les mêmes mesures aux liens COVID-19.

Il sera intéressant de voir si Facebook étendra cette fonctionnalité à d’autres types de contenu à l’avenir.

Il existe certainement d’autres types de contenu qui justifient ce type d’avertissement.

Beaucoup affirment que Facebook n’en fait pas assez pour arrêter la diffusion de contenus inexacts et potentiellement dangereux sur sa plate-forme.

Peut-être que l’entreprise peut mettre en œuvre des mesures encore plus sévères que cela à un moment donné ?

Source : Salle de presse Facebook

Comment les PME peuvent utiliser les données de 100 millions d’appels pour rebondir après COVID-19

0

Ce message a été sponsorisé par CallRail. Les opinions exprimées dans cet article sont celles du sponsor.

La pandémie a provoqué des incertitudes et des blocages qui ont créé des difficultés continues pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Plus l’entreprise est petite, plus les propriétaires et les dirigeants sont susceptibles de signaler les effets négatifs de la pandémie – 60 % des petites entreprises déclarant avoir été « fortement touchées » contre 43 % des grandes entreprises.

Cet impact s’est également illustré par la baisse du volume d’appels chez les clients de CallRail.

CallRail fournit un suivi et des analyses pour les appels téléphoniques et les formulaires Web, sert les PME dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’automobile, du droit, de la finance, des services à domicile, de l’immobilier, des logiciels et de la technologie, du marketing et de la publicité, ainsi que des voyages et de l’hôtellerie.

Pendant le verrouillage, les données de CallRail ont montré que les appels téléphoniques ont diminué car de nombreuses entreprises ont dû fermer temporairement ou suspendre leurs opérations pour mettre en œuvre des mesures de sécurité.

Cependant, lorsque les PME ont commencé à rouvrir à la fin du printemps et au début de l’été, nous avons vu le volume et la durée des appels augmenter, révélant que les consommateurs souhaitaient à nouveau faire des affaires.

Nous avons noté cette découverte dans notre rapport, 100 millions d’appels téléphoniques montrent comment les PME s’adaptent en cas de pandémie.

L’engagement des clients est un signe positif, mais les entreprises doivent également être proactives pour faire leur retour, car les récessions précédentes ont mis des années à se rétablir et les petites entreprises ont été les plus durement touchées.

La récession provoquée par la pandémie était imprévisible, tout comme son issue.

Cependant, nous pensons que les données sur les appels peuvent offrir des informations utiles aux PME qui tentent de se rétablir et de prospérer après le verrouillage.

Voici quelques plats à emporter que nous voyons à partir des données.

1. Utilisez des outils comme Google My Business pour vous connecter avec les clients

Les données collectives d’appels de CallRail provenant de petites et moyennes entreprises de nombreux secteurs révèlent que le volume d’appels des clients a diminué de 26 % entre fin février et mi-avril.

Cela a coïncidé avec la fermeture temporaire des entreprises « non essentielles ».

Pendant la pandémie, les consommateurs ont profité de Google My Business pour trouver en toute sécurité des informations sur les entreprises de la région, y compris les fermetures ou les changements d’horaires.

Les données de CallRail montrent qu’il y a eu une augmentation de 61 % des appels depuis Google My Business entre janvier et juillet de cette année.

Il est important que les PME profitent désormais pleinement d’outils tels que Google My Business qui les mettent en contact avec des clients à la recherche de leurs produits et services.

Les PME représentent environ 48 % de l’économie aux États-Unis, leur viabilité est donc importante pour leurs employés, leurs clients et le pays dans son ensemble.

2. Communiquez avec vos clients en ligne et au téléphone

La recrudescence des appels téléphoniques vers les PME dans tous les secteurs montre que les clients ont des questions et veulent parler affaires.

Début juillet, le volume d’appels pour les clients de CallRail avait augmenté de 27 % par rapport aux niveaux d’avant la pandémie.

« Une fois que les entreprises ont obtenu leur argent PPP ou ont repris leurs activités, beaucoup se sont tournées vers le marketing pour générer des prospects et un volume de clients », explique Allison Reinert, partenaire marketing senior chez Cardinal.

« Si vous dirigez une entreprise qui compte sur des clients en personne pour survivre, il est essentiel que les consommateurs vous choisissent par rapport à la concurrence. C’est là que le marketing et la publicité peuvent aider.

Bien que la première étape de la reprise puisse consister à engager les clients par le biais du marketing et de la publicité pour leur faire savoir que vous êtes toujours en activité, il reste encore beaucoup à faire pour fidéliser ces clients, d’autant plus que la pandémie se poursuit.

L’automobile était une industrie où la durée moyenne des appels est tombée pendant le verrouillage à 2,2 minutes, mais est passée à 2,7 minutes au milieu de l’été après que la plupart des États et des entreprises ont commencé à rouvrir.

La durée moyenne des appels avant le COVID-19 était de 2,5 minutes, ce qui indique que les clients ont plus de questions lorsqu’ils appellent.

L’industrie automobile a également enregistré une augmentation du volume d’appels après le verrouillage, une autre indication que les clients recherchent autant d’informations que possible sur les produits et les procédures de sécurité par téléphone avant de se rendre en personne chez les concessionnaires.

Gayle Rogers, fondatrice et PDG de l’agence atomique, explique qu’avant la COVID, les acheteurs d’automobiles faisaient généralement beaucoup de recherches en ligne et même appelaient, envoyaient des e-mails ou discutaient avec le concessionnaire avant de se présenter pour avoir une conversation en personne.

Il note que plus de la moitié des acheteurs de voitures sont arrivés sans rendez-vous ni contact avec le concessionnaire.

« Maintenant », dit-il, « avec les restrictions de type » abri sur place « et les gens ayant peur des espaces publics, je pense qu’ils ont déplacé les conversations vers le téléphone. Ils passent plus de temps à poser des questions par téléphone au lieu de simplement se présenter.

3. Soyez présent et cohérent sur tous les canaux

Bien que les établissements aient rouvert depuis le verrouillage, de nombreux clients ne savent toujours pas comment et quand il est sûr de visiter les lieux physiques, ainsi que les procédures et les précautions de sécurité à mettre en place.

La clé pour surmonter la tempête COVID-19 pour les PME sera de fournir une expérience client supérieure et de maintenir les lignes de communication – en ligne, par téléphone et en personne ouvertes pour les clients.

Jusqu’à 65 % des consommateurs ont déclaré fonder la probabilité d’acheter auprès d’une marque sur la manière dont la marque gère sa réponse à la pandémie.

Pour aider à accroître la confiance que vous gérez bien la crise, assurez-vous de transmettre quelles sont vos procédures de sécurité en matière d’assainissement et de distanciation sociale à tous les points de contact, tels que :

  • E-mails.
  • Enregistrements vocaux.
  • Signalétique sur votre lieu de travail.

Les achats en ligne ont augmenté de 25 % pendant la pandémie, mais de nombreux clients souhaitent toujours une interaction humaine.

Certaines réponses sont faciles à fournir en ligne, comme les horaires et les options de ramassage ou de livraison.

Mais certaines questions – comme celles sur l’inventaire ou les nouveaux processus d’achat et les protocoles de sécurité – peuvent être mieux répondues par téléphone, où vous pouvez fournir des détails personnalisés ou répondre aux préoccupations de suivi.

À mesure que les clients s’appuient sur davantage de canaux, il est de plus en plus important de fournir une expérience client cohérente sur tous les canaux.

Les clients veulent une transition en douceur entre le web, le téléphone et l’engagement en personne.

CallRail fournit des données d’appel en temps réel afin que vous puissiez suivre et comparer les résultats des campagnes, qu’elles proviennent du Web ou de sources hors ligne.

À partir de là, vous pouvez en savoir plus sur ce qui résonne auprès des clients et appliquer ces efforts sur tous les canaux.

Les données d’appels CallRail offrent encore plus d’informations qui peuvent être utiles aux PME lorsqu’elles cherchent à relancer leurs activités.

Pour lire le rapport complet, téléchargez le rapport complet de CallRail, « 100 millions d’appels téléphoniques montrent comment les PME s’adaptent en cas de pandémie ».

Comment les PME peuvent utiliser les données de 100 millions d'appels pour rebondir après COVID-19


Crédits image

Image en vedette : Image par CallRail. Utilisé avec autorisation.
Photos postées : Images de CallRail. Utilisé avec autorisation.

SEO et COVID-19 : comment classer les questions que les gens poseront

0

La pandémie de COVID-19 a mis de nombreuses entreprises à genoux – ou du moins au point de repenser leurs stratégies de marketing et leur structure commerciale.

Que vous ayez dû fermer vos portes physiques ou que vous ayez eu du mal à créer de nouvelles affaires en ligne, il est probable que votre stratégie de référencement ait également été affectée.

COVID-19 a modifié le référencement de plusieurs manières, mais pour les besoins de cet article, nous allons discuter de la manière dont ces changements sont liés à la stratégie de contenu de votre site Web.

Plus précisément, nous révélerons comment les entreprises peuvent se préparer à l’impact de COVID-19 en se classant pour les questions connexes dans la recherche organique.

Considérations pour les entreprises « essentielles » et « non essentielles » pendant la COVID-19

Mais d’abord, il convient de noter que COVID-19 a affecté certaines industries différemment.

Si vous êtes considéré comme une entreprise « essentielle », il se peut qu’il s’agisse d’une activité « comme d’habitude » ou que vous ayez même constaté une augmentation du trafic.

Si « non essentiel », vous avez peut-être dû réduire vos effectifs, fermer votre boutique, basculer vers le travail à distance, etc.

Afin de classer les questions que les gens poseront pendant et après COVID-19, ce que vous faites doit être en quelque sorte lié à ce qui se passe pendant le virus.

Le simple fait d’ajouter au bruit en ciblant des mots-clés liés au coronavirus n’apportera pas de valeur à vos clients potentiels ni ne les convaincra d’acheter chez vous.

Par conséquent, avant de créer du contenu lié au COVID-19, considérez :

  • Ce sujet est-il pertinent pour ce que vous proposez et les personnes que vous servez ?
  • Le ciblage des mots-clés liés au coronavirus va-t-il mettre votre entreprise dans l’eau chaude ?
  • Est-il éthique pour vous de créer du contenu sur ce sujet, surtout s’il est basé sur des opinions plutôt que sur des faits ?
  • Serez-vous confronté à certaines restrictions (signalé par YouTube, suppression de publications sur Facebook, etc.) si vous publiez sur ces sujets ?

Même s’il peut être « intelligent » de tirer parti du volume de recherche élevé derrière certains de ces mots-clés, vous devez tenir compte de l’impact que ce contenu peut avoir sur votre marque.

La réputation de votre marque et vos clients priment sur tout le reste.

Classement des questions pendant COVID-19

Le comportement de recherche est susceptible de changer au cours de cette période, car les consommateurs ont des priorités variables, des revenus disponibles potentiellement limités, de nouvelles inquiétudes, etc.

Vous devrez adapter votre stratégie de contenu SEO pour tenir compte de ces changements, ce qui peut signifier cibler des mots-clés liés à COVID.

Des questions telles que « Comment le coronavirus a-t-il commencé » (vol = 9900) et « Comment le coronavirus s’est-il propagé » (vol = 2900) attirent déjà des milliers de recherches depuis que COVID-19 a fait la une des journaux, vous êtes donc susceptible de voir une multitude de mots-clés qui valent la peine d’être ciblés sur votre site.

Voici quelques conseils sur la façon de se classer pour les questions liées au COVID-19 afin de fournir des informations à votre public et même d’augmenter la visibilité en ligne de votre marque.

1. Rechercher des mots-clés liés au coronavirus

Le moyen le plus simple de trouver des questions liées au COVID-19 pour lesquelles se classer est de simplement effectuer des recherches à l’aide de l’outil de recherche de mots clés que vous avez choisi.

SEMrush et Ahrefs vous permettent tous deux d’effectuer une recherche sur « coronavirus » ou « covid-19 », puis de trouver des mots-clés connexes qui pourraient valoir la peine d’être ciblés sur votre site.

La clé ici est de trouver des mots-clés qui sont réellement pertinents pour votre public ou votre entreprise, ou des mots-clés où vous pouvez au moins ajouter votre spin pour le rendre pertinent pour votre site.

Par exemple, le simple fait de cibler « qu’est-ce que le coronavirus » peut vous confronter à certains des sites les plus réputés de l’industrie médicale, mais cela peut valoir la peine d’écrire un article comme « Que signifie le coronavirus pour les propriétaires d’entreprise B2B » ou similaire.

Faites également attention au niveau de concurrence, car il peut être difficile de rivaliser avec les principaux organes de presse, le CDC et d’autres lors du ciblage de termes généraux liés au coronavirus.

2. Sondez votre public

Si vous êtes complètement perplexe sur les questions à classer, envisagez de sonder votre public pour savoir quels sujets l’intéressent.

Cela peut être efficace si vous avez une liste de diffusion ou une liste de diffusion engagée sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez demander à votre auditoire : « Quelles sont vos préoccupations concernant le coronavirus en ce qui concerne[topic/business/etc} ? »[topic/business/etc}?”

Certains sujets possibles qui pourraient survenir incluent:

  • « Comment puis-je obtenir plus de clients pendant le COVID-19 ? »
  • « Comment puis-je rester concentré tout en travaillant à domicile ? »
  • « Dois-je investir ou économiser mon argent pendant la COVID-19 ? »
  • « Comment puis-je contracter un prêt pour petite entreprise ? »

Votre public peut être une excellente source d’idées, et puisque vous lui avez déjà demandé ce qui l’intéresse, vous pouvez être sûr qu’il interagira avec votre contenu une fois qu’il sera publié.

Leurs idées peuvent également vous orienter vers des mots-clés auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé par vous-même.

3. Créez une page dédiée au coronavirus

Si vous constatez que votre public a beaucoup de questions liées au coronavirus, il peut être judicieux de créer une page dédiée au coronavirus.

Cela pourrait prendre une sorte de structure de publication en pilier où vous donneriez un résumé de l’impact du Coronavirus sur votre public, puis vous développeriez des questions plus spécifiques.

Ce faisant, vous pouvez cibler des mots clés à courte et longue traîne tout en consolidant toutes ces informations sur votre site.

Ajoutez des liens internes contextuels au fur et à mesure que les pages individuelles commencent à se classer dans les résultats de recherche.

4. Mettez à jour les FAQ sur votre site Web

Avec tous les changements qui ont eu lieu, êtes-vous certain que votre site Web est à jour ?

Vous devez certainement mettre à jour les informations sur votre site si vous :

  • Avoir fermé votre bureau physique.
  • Avoir supprimé ou ajouté certains services.
  • Avoir réduit votre équipe de support.
  • Vous avez effectué d’autres changements dans votre entreprise.

Passez en revue vos pages de support client et de FAQ existantes pour voir si l’une de ces informations ou un langage spécifique doit être mis à jour au lieu de ce qui se passe avec COVID-19.

Vous découvrirez peut-être d’autres questions liées au coronavirus qui méritent d’être ciblées sur ces pages.

5. Publiez plus de contenu vidéo

Les recherches de mots-clés liés au coronavirus ont également augmenté sur YouTube.

Si vous n’êtes pas décidé à créer un nouveau contenu de blog, vous pouvez envisager de publier du contenu vidéo.

Vous pouvez exploiter les données SEO (à l’aide d’outils comme TubeBuddy) pour trouver ces mots-clés et informer vos sujets vidéo.

Ensuite, vous pouvez créer des vidéos « haut de gamme » qui ciblent les questions que les utilisateurs recherchent et les amènent à des informations sur vos services et produits.

6. Évitez les pièges à clics ou les contenus trompeurs

De toute évidence, de nombreux articles sensationnalistes ont circulé et je ne recommande pas d’ajouter à la panique car cela pourrait nuire à la crédibilité de votre marque.

Vous ne voulez pas dissuader les clients potentiels en les cochant avec des articles clickbaity.

Si vous allez fournir des informations liées au COVID-19, assurez-vous qu’elles sont bien documentées, exactes et utiles.

Pesez le coût de l’atterrissage de votre marque dans l’eau chaude par rapport à la génération d’un peu plus de trafic pour votre site.

7. Entretien de nettoyage/désinfection de référence pour les produits

Pour les magasins de détail, les vendeurs en ligne et les entreprises de commerce électronique, il peut être utile de créer du contenu lié à l’entretien et au nettoyage de vos produits, car tout le monde se soucie de garder les choses désinfectées et de rester en bonne santé.

Des termes tels que « comment nettoyer les airpods » (vol = 40,5k) ou « comment nettoyer un tapis de souris » (vol = 5400) reçoivent clairement un volume de recherche important, vous pourrez donc peut-être lier des termes liés au coronavirus pour générer du trafic.

L’ajout de ces informations à votre site peut vous aider à capter le trafic de recherche lorsque vos clients recherchent des moyens de nettoyer certains produits et de rester en bonne santé pendant le COVID-19.

8. Surveillez les mises à jour Google et les modifications SERP

L’objectif de la majorité de ce contenu est de développer vos signaux EAT afin que Google soit susceptible de classer votre site pour les questions liées au COVID-19.

Mais Google est susceptible de modifier son algorithme au fil du temps afin de filtrer la désinformation et les escrocs.

Vous devrez vous tenir au courant de ces mises à jour afin de :

  • Créez du contenu susceptible de se classer.
  • Évitez de créer du contenu qui vous fera disparaître des SERP.

Soyez conscient de tous les changements qui se produisent dans les SERP et de ce qu’ils pourraient signifier pour votre site Web.

Est-il intelligent de créer du contenu lié au COVID-19 ?

Il est possible de créer du contenu lié au coronavirus qui se classe si vous le faites avec soin et si vous vous concentrez sur la valeur que vous apportez à votre public.

Si votre objectif est simplement d’être opportuniste, vous risquez de perdre la confiance de vos clients et d’enterrer votre contenu dans les SERP ou sur YouTube.

Cibler les questions que les gens peuvent poser pendant le COVID-19 est judicieux si vous fournissez des informations précieuses à votre public.

Tenez compte de l’impact du virus sur votre entreprise et vos clients et créez un contenu qui inspire confiance en votre marque.

Davantage de ressources:

  • 13 façons dont les entreprises peuvent utiliser le référencement et le marketing pour lutter contre l’impact du coronavirus
  • Travailler avec des clients SEO : stratégies pour maintenant et après COVID-19
  • SEO après COVID-19 : 8 opportunités pour commencer à travailler maintenant

7 gains rapides SEO pendant COVID-19

0

Lorsque le COVID-19 a frappé pour la première fois, nous avons tous été surpris et effrayés.

Lorsque son impact économique a commencé à se faire sentir, de nombreuses entreprises sont passées en mode de gestion des risques et ont commencé à réduire leurs coûts.

D’après ce que j’ai entendu, dans de nombreuses entreprises, la réduction des budgets PPC figurait en tête de liste des réductions de coûts.

Heureusement pour de nombreux acteurs du marketing numérique, le référencement n’a pas été aussi durement touché. Et parfois, cela n’a pas du tout été affecté, ou les entreprises ont commencé à investir encore plus dans le référencement.

Les entreprises comprennent qu’il faut des mois pour récolter les fruits des investissements dans le référencement et le marketing de contenu.

Les investissements réalisés maintenant peuvent commencer à générer un retour sur investissement après que le monde a commencé à ressembler au monde pré-COVID que nous connaissons tous. Appelons-le le monde post-COVID.

En exploitant le temps libéré en raison de la situation actuelle, de nombreuses entreprises ont déjà commencé à créer du contenu génial. À la fois hors ligne et en ligne.

Ils ont déjà commencé à se préparer pour le monde post-COVID. Déplacement intelligent.

Dans cet article, je vais vous présenter plusieurs tactiques sur lesquelles vous pouvez agir dès maintenant. Je vais inclure quelques exemples pour stimuler votre créativité.

Contenu dont votre public cible a besoin en ce moment

Votre entreprise peut très bien être en mode survie. Si tel est le cas, vous avez besoin de résultats dès que possible.

Et parce que vous ne pouvez pas dépenser d’argent en PPC, vous vous concentrez plutôt sur le référencement et le marketing de contenu.

Pour obtenir des résultats rapidement, votre meilleur pari est d’améliorer le contenu existant recherché par les clients potentiels en ce moment et qui fonctionne déjà raisonnablement bien.

1. Recherche de mots-clés

Saisissez vos éléments de contenu les plus performants et recherchez les requêtes pour lesquelles ils sont déjà classés.

Utilisez toutes les données sur lesquelles vous pouvez mettre la main ; de Google Search Console, Google Trends, SEMrush, Ahrefs, Moz, AlsoAsked, Scout Suggest, QuestionDB et AnswerThePublic (ne vous inquiétez pas, ce type effrayant en arrière-plan est parti !).

Collectez toutes les requêtes pertinentes, vérifiez vos performances actuelles et divisez les requêtes en :

  • Requêtes avec classement Page 1.
  • Requêtes avec classements Page 2.
  • Requêtes pour lesquelles vous vous classez ci-dessous Page 2.

2. Améliorer le contenu existant

Pour le classement de la première page, vous constaterez que même avec quelques ajustements mineurs à votre contenu, vous pourrez monter de quelques places ou gagner un extrait en vedette.

Pour les classements de deuxième page, c’est généralement un peu plus difficile.

Vous devrez peut-être ajouter des sections à votre contenu existant ou créer une page distincte pour son style hub-and-spokes.

Le ciblage des requêtes avec un contenu très spécifique vous rapportera souvent également un extrait en vedette.

Ajoutez également quelques FAQ utiles à ce contenu. Plus loin, j’expliquerai pourquoi.

3. Consolider le contenu existant

Analysez maintenant les requêtes où vous êtes classé sous la page 2.

Il y a de fortes chances que vous trouviez du contenu connexe ou peut-être même très similaire.

Individuellement, ces pages ne fonctionneront peut-être jamais bien, mais en consolidant ce contenu en une seule page plus solide, vous leur donnez une chance de se battre.

Capture d'écran d'un SERP concernant la consolidation de contenu

Le tout est plus grand que la somme de ses parties.

4. Écrire un nouveau contenu de forme courte pour les requêtes à longue traîne

Maintenant, pour incorporer les requêtes de type question à faible volume de recherche que vous avez trouvées lors de la recherche de mots clés.

Bien que les volumes de recherche individuels de ces requêtes ne soient pas si élevés, leur volume de recherche combiné et leur faible concurrence valent la peine d’être poursuivis.

Incorporez ces requêtes dans de nouveaux éléments de contenu courts.

Voici un exemple de notre propre site qui répond à une requête spécifique :

Exemple de contenu abrégé

5. Implémenter le balisage du schéma FAQPage

Maintenant, nous devons faire preuve de créativité et baliser le contenu avec le type de schéma FAQPage.

Cela vous permet d’étendre considérablement votre extrait avec la boîte FAQ, comme ceci par exemple :

Article SEJ avec FAQ dans SERP

Google prend rapidement en compte la mise en œuvre du balisage FAQPage Schema, cela devrait donc vous donner des résultats rapidement.

Implémenter le balisage Schema n’est pas si difficile, mais si vous voulez éviter d’écrire vous-même le code JSON-LD, vous pouvez utiliser un outil pour le générer.

6. Créez des outils pour votre public cible

Le générateur de balisage SpecialAnnouncement Schema d’Aymen Loukil fait le gros du travail pour vous si vous souhaitez ajouter le balisage COVID-19 SpecialAnnouncement à votre site.

7. Créez un nouveau contenu très pertinent en ce moment

La création de nouveau contenu hautement pertinent signifie qu’il sera repris et générera immédiatement du trafic vers votre site.

Voici un exemple des gens de Tidio qui ont créé une liste massive d’outils proposant des offres spéciales COVID-19.

Contenu que votre public cible voudra toujours

Maintenant, si vous avez fait tout cela et qu’il vous reste encore du temps, voici un geste supplémentaire que vous pouvez faire : investir dans du contenu que votre public cible voudra toujours dans un monde post-COVID.

Ce contenu n’entraînera pas une augmentation immédiate du nombre de visiteurs et de clients sur le site Web, mais vous constatez généralement une croissance constante avec ce type de contenu si vous le maintenez bien.

C’est vraiment un investissement qui commencera à générer un retour sur investissement plus tard.

En règle générale, ce travail produit dans ces types de contenu :

  • Pages de ressources
  • Statistiques
  • Outils
  • Glossaires
  • Livres électroniques

Voici quelques exemples de la scène du marketing numérique :

  • Le livre de création de liens d’Aira Digital : Il offre d’immenses quantités de valeur dès le départ et est offert gratuitement. Cela conduira-t-il à de nouveaux clients en ce moment ? Probablement pas. Les gens se souviendront-ils de sa qualité et du fait qu’Aira l’a donné sans rien demander ? Je suis convaincu qu’ils le feront.
  • Trouver des outils de référencement : un site simple qui vous permet de trouver rapidement des outils de référencement. Il répertorie déjà plus de 200 outils. Valeur instantanée fournie – et elle est devenue virale sur SEO twitter.
  • Cette collection de statistiques PPC : très utile si vous recherchez des statistiques pour étayer vos arguments.
  • Cartes d’Onely montrant combien de personnes accèdent au Web via des appareils mobiles.

Réflexions finales

Il existe de nombreuses façons de tirer le meilleur parti du temps supplémentaire que la crise du COVID-19 vous a laissé.

Concentrez-vous d’abord sur les fruits à portée de main pour obtenir des résultats rapides, et s’il vous reste encore du temps après cela, investissez-le dans le contenu dont votre public cible aura toujours besoin.

Bonne chance, et reste fort !

Davantage de ressources:

  • 7 façons dont COVID-19 affecte le trafic de recherche et comment les référenceurs peuvent y répondre
  • Travailler avec des clients SEO : stratégies pour maintenant et après COVID-19
  • SEO après COVID-19 : 8 opportunités pour commencer à travailler maintenant

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, avril 2020

6 raisons de continuer à créer du contenu pendant COVID-19

0

La pandémie de COVID-19 a mis une grande partie du monde en pause.

Cependant, en tant que marque, la pandémie de COVID-19 ne devrait pas mettre un terme à tous les efforts de marketing de votre entreprise.

Rester totalement silencieux avec la création de contenu est le mauvais choix.

Voici sept raisons cruciales de continuer à créer du contenu pendant cette pandémie et au-delà, peu importe ce que le virus et l’économie nous réservent.

1. Les gens sont sur leurs appareils numériques Beaucoup

Abordons d’abord le fait que les gens sont sur leurs téléphones/tablettes/ordinateurs portables tout le temps de nos jours.

Alors qu’ils étaient enfermés en quarantaine et travaillaient à domicile, des millions de personnes se sont tournées vers les appareils numériques pour tout, des actualités au divertissement.

Le Washington Post a récemment rapporté que les rapports hebdomadaires sur le temps d’écran de l’iPhone explosaient. L’utilisation des applications connaît également une augmentation alors que les gens naviguent sur Facebook, Instagram, TikTok et d’autres pendant des heures.

Alors, qu’est-ce que cela a à voir avec la production de contenu de votre marque ?

Eh bien, pour le dire franchement, vous avez à portée de main un public de clients ennuyés et accros à la technologie.

Même si les gens serrent fort leur portefeuille pendant cette période incertaine, il existe encore une énorme opportunité de toucher et d’influencer de grands groupes de clients grâce à votre contenu en ce moment.

Publiez ce nouveau billet de blog.

Partagez des choses sur Facebook.

Suivez vos publications Instagram.

Faites-nous confiance – les gens regardent, et même s’ils n’achètent rien, ils remarqueront ce que vous publiez.

2. Les clients en quarantaine recherchent des distractions

En parlant de quarantaines qui s’ennuient sur leurs téléphones, parlons de comment vous pouvez fournir des distractions en ligne aux clients.

Le confinement, le contenu social et physique réduit et la frustration ont conduit de nombreuses personnes à se sentir extrêmement anxieuses pendant l’isolement.

En tant que marque, vous pouvez soit considérer cela comme un facteur d’intimidation ou comme une opportunité de fournir aux gens la distraction dont ils ont besoin pour gérer leurs préoccupations.

Partout où vous vous tournez, les gens parlent de la pandémie et de ses répercussions.

Bien qu’il s’agisse d’un angle que vous pouvez adopter dans votre contenu, vous pouvez également produire des messages qui ne portent pas sur des sujets anxiogènes.

Jetez un œil à la récente émission à succès de Netflix, « Tiger King ».

Pourquoi est-ce tellement populaire? Est-ce parce que c’est une qualité stellaire ou bénéfique pour la vie des gens ?

Non, c’est parce que c’est carrément distrayant des préoccupations du monde qui nous entoure.

C’est pourquoi il a été regardé par plus de 64 million ménages.

Les gens ont désespérément besoin de divertissement et de contenu intéressant à une époque où ils sont pratiquement assignés à résidence.

Que peut faire votre entreprise pour distraire un peu les gens en ce moment ?

Si vous êtes une entreprise de soins de la peau, écrivez un blog sur des conseils pour prendre soin de vous pendant que vous êtes à la maison.

Êtes-vous une entreprise de jouets?

Publiez des articles sur des moyens innovants de divertir les enfants.

Peu importe le type de marque dont vous faites partie, il existe des stratégies pour donner aux gens une source de distraction. Vous n’êtes limité que par votre propre créativité.

3. Il est important de prendre position

Parfois, ne prendre aucune position est pire que de prendre une mauvaise position.

L’absence de commentaires sur COVID-19 pourrait amener les gens à penser que votre marque est sourde ou simplement indifférente, et vous ne le souhaitez certainement pas.

Utilisez le contenu comme méthode de positionnement de vos messages liés au COVID-19.

Tout le monde, des marques comme Nike à Coca-Cola, s’exprime sur ses pensées et ses actions concernant le virus.

Ce faisant, ils adoptent une position que les gens peuvent admirer.

Il existe de nombreuses façons de prendre position à travers votre contenu.

  • Rédigez un article sur vos dons caritatifs pendant la quarantaine.
  • Offrez une valeur gratuite aux clients/abonnés.
  • Envoyez vos pensées et votre positivité à ceux qui en ont besoin.
  • Soutenez les travailleurs de la santé et les autres employés essentiels.
  • Discutez de ce que fait votre marque pour assurer la sécurité des personnes.

Vous pouvez également utiliser votre « repositionnement » autour du coronavirus pour améliorer les stratégies actuelles de marketing de contenu.

Par exemple, avez-vous vu les systèmes de sécurité à domicile qui soulignent l’importance de la sécurité en ce moment ?

Ou les publicités automobiles qui mettent davantage l’accent sur le « confort » ?

Des produits de santé dotés de propriétés « renforçant l’immunité » pour votre famille ?

Jetez un œil à votre position sur le COVID-19 et comment il peut jouer un rôle dans votre production de contenu.

Ignorer le virus et ses répercussions n’est pas une option – il est temps de parler d’une manière qui fonctionne pour votre marque.

4. Le contenu est un investissement à long terme

Vous avez l’impression que votre marque n’attire pas beaucoup l’attention pendant la pandémie ?

C’est compréhensible – nous traversons une période incertaine où les gens sont tirés dans plusieurs directions à la fois.

Cependant, cela ne signifie pas que l’arrêt de la production de contenu est une bonne idée.

Les gens ne s’y intéressent peut-être pas pour le moment, mais il existe certains types de contenu qui visent des objectifs à long terme. Plutôt que de vous concentrer sur un contenu axé sur les ventes, essayez de regarder vers l’avenir.

Au cours des prochains mois, écrivez du contenu qui peut :

  • Améliorer la notoriété de la marque en montrant votre personnalité et vos convictions.
  • Informer les acheteurs potentiels sur l’état actuel de votre entreprise et de vos produits.
  • Instaurer la confiance avec les clients grâce à une communication et un soutien continus.
  • Augmenter la fidélité des clients par le biais de commentaires et d’engagements, ainsi que d’offres spéciales.
  • Stimulez les prospects en tendant la main aux clients à travers des pièces divertissantes et informatives.

Ne considérez pas chaque article de blog ou campagne sur les réseaux sociaux comme une stratégie ici et maintenant.

Considérez-le comme un investissement dans la notoriété à long terme de votre marque.

Lorsque le Content Marketing Institute a recueilli des réponses pour l’enquête 2019 sur le marketing de contenu B2C, il a constaté que près de 90 % des marques les plus performantes ont déclaré que le marketing de contenu les avait aidées à accroître leur notoriété au cours de 12 mois.

Nous ne savons pas où cette pandémie nous mènera dans un an, mais nous savons que les choses continueront de changer.

Votre contenu doit maintenant porter sur la notoriété de la marque – quelque chose qui générera des revenus.

5. Vous n’arrivez pas à obtenir beaucoup de conversions ? Gagner des abonnés

Avec l’instabilité de l’économie récente et la récession imminente qui a été prédite, de nombreuses personnes conservent fermement leur argent durement gagné.

Il n’est donc pas surprenant que de nombreuses entreprises connaissent moins de conversions pendant la pandémie.

Même les impressions d’annonces de recherche Google ont commencé à diminuer à 7 % en dessous de la moyenne. Les taux de conversion sur les annonces PPC ont chuté en moyenne de 21 %.

Alors, vous pensez peut-être : « Pourquoi devrais-je perdre mon temps à utiliser du contenu pour atteindre les clients ? »

La réponse réside dans votre état d’esprit sur la production de contenu.

Écrire des blogs, créer des publications sur les réseaux sociaux et lancer de nouvelles campagnes n’est pas juste gagner des revenus – il s’agit de gagner des abonnés sur d’autres plateformes.

Comme l’a souligné TechCrunch, en quarantaine, les médias sont en fait sociaux.

Les gens ne suivent plus les marques uniquement à des fins d’achat – ils les suivent pour se connecter, et si vous pouvez exploiter cette énergie, vous pouvez augmenter considérablement le nombre de vos abonnés.

Les publications habituelles ne suffiront pas.

Attirez les abonnés avec des messages sur la façon dont vous vous adaptez et comment vous pouvez être là pour eux pendant cette période difficile.

Saviez-vous qu’en octobre 2019, Chipotle était la seule grande chaîne de restaurants avec une présence TikTok ?

Aujourd’hui, des centaines de personnes s’adaptent pour aller là où se trouvent leurs employés – sur des plateformes de médias sociaux divertissantes.

À la mi-mars, des marques comme WhatsApp, Facebook, Twitter et Instagram avaient toutes connu des pics d’utilisation d’au moins 40 %.

Au lieu de vous soucier de la façon dont vos clients sont distraits et peu disposés à dépenser de l’argent, sautez sur l’occasion qu’ils soient très présents sur les plateformes médiatiques auxquelles vous pouvez accéder.

Si nécessaire, démarrez de nouveaux comptes de contenu où vous pensez pouvoir atteindre un plus grand nombre d’abonnés potentiels.

N’ayez pas peur d’expérimenter, surtout quand les gens ont vraiment besoin d’un bon rire ou de nouvelles intéressantes.

6. La cohérence est toujours la clé

Plus de 500 heures de contenu vidéo sont téléchargées sur YouTube chaque minute en mai 2019.

Près de 75 millions d’articles de blog ont été publiés sur les sites WordPress en avril 2020.

Près des deux tiers (62 %) des entreprises de plus de 5 000 employés publient quotidiennement du contenu.

La cohérence et la régularité sont deux aspects importants du succès du contenu.

Bien qu’il puisse être tentant de faire une pause dans la publication religieuse pendant que tout le monde est mis en quarantaine, une telle perturbation pourrait entraver une partie du succès que vous avez déjà obtenu.

De plus, Google est toujours à la recherche de nouveaux contenus.

Tout votre contenu a une durée de vie, et si le moteur de recherche ne détecte pas systématiquement le nouveau contenu, vos résultats de référencement pourraient en souffrir.

Vous n’aurez peut-être pas besoin de publier quotidiennement, mais essayez de respecter votre emploi du temps autant que possible, malgré les circonstances.

En conclusion

Le contenu est un outil, ce qui signifie qu’il est aussi efficace que la marque qui l’utilise.

Pendant la pandémie et après, il appartiendra à chaque entreprise de voir comment elle peut rendre son contenu intéressant.

Pourtant, il semble clair que les entreprises qui continuent à produire du contenu, même pendant cette période étrange, deviendront les leaders, les éducateurs et les marques populaires.

Ne laissez pas votre marketing tomber à l’eau simplement parce que le reste du monde est en pause.

Adaptez-vous à cette nouvelle société pandémique et apprenez à manœuvrer autour de ses hauts et de ses bas.

Rappelez-vous : le marketing de contenu est un jeu à long terme, alors ne restez pas trop coincé ici et maintenant.

Davantage de ressources:

  • 13 façons dont les entreprises peuvent utiliser le référencement et le marketing pour lutter contre l’impact du coronavirus
  • 12 façons d’adapter votre marketing en période d’isolement forcé
  • 7 gains rapides SEO pendant COVID-19

La narration dans un monde COVID-19 : comment l’histoire de votre marque peut vous différencier

0

Ce sont des moments étranges pour être dans le marketing.

C’est comme d’habitude à exactement zéro entreprises.

C’est vrai, peu importe ce que vous faites ou ce que vous vendez – B2B, B2C, SMB.

Tout est soudain, confusément différent.

Alors, quelle est la voie à suivre ?

Que signifient les temps actuels pour vous, votre entreprise et vos clients ?

Pour son discours d’ouverture du SEJ eSummit, Ann Handleydirecteur du contenu chez MarketingProfs, a expliqué pourquoi le fait d’avoir une concentration claire et inébranlable sur votre histoire vous distinguera pendant ces périodes.

Elle a également abordé sept points non négociables de votre storytelling devoir faire et les meilleures tactiques pour se connecter avec les clients en ce moment.

Voici un récapitulatif de son discours d’ouverture.

raconter des histoires dans un monde covid-19

Le COVID-19 nous oblige à être un peu plus créatifs dans la façon dont nous nous connectons les uns aux autres.

La même chose est vraie dans le marketing aujourd’hui.

Nous avons de nouvelles opportunités de nous connecter avec les clients à un niveau différent.

Et la clé pour y parvenir ?

Conte.

Mais pas de la même manière que nous avons toujours pratiquée.

Nous devons repenser la façon de raconter nos histoires pendant la pandémie.

La meilleure stratégie est une histoire

La meilleure façon de se connecter avec quelqu’un est toujours à travers une histoire.

Pourquoi?

C’est parce que les histoires rendent les choses comme les solutions et les applications beaucoup plus accessibles.

Pour les prospects et les clients, ils rendent les grandes idées plus humaines.

Il n’y a pas qu’une seule façon d’écrire ou de raconter une histoire. Mais dans sa forme la plus simple, une histoire a ces éléments :

  • Un héros auquel on peut s’identifier. Le héros n’est pas votre produit ou votre service. C’est votre prospect ou votre client.
  • Un défi vilain. Le héros rencontre une difficulté et il a besoin d’aide.
  • Une lutte épique à résoudre. La lutte avec laquelle vous pouvez les aider à parvenir à une résolution.

À l’époque où nous vivons en ce moment, cette lutte est d’autant plus épique que l’issue n’est pas du tout certaine.

Nous vivons une époque sans précédent.

Vous avez probablement entendu cela un million de fois.

L’issue est beaucoup moins certaine et, en même temps, les enjeux sont plus importants.

Nous n’avons aucune idée de comment cela va se dérouler.

Les véritables difficultés que nos clients rencontrent sont différentes maintenant.

Cela signifie que nous devons repenser un peu les choses, mais tout ne change pas.

Deux choses n’ont pas changé à l’ère du COVID :

  • Votre objectif: Votre pourquoi – pourquoi vous existez – et ce que vous faites pour aider les personnes avec lesquelles vous souhaitez le plus vous connecter.
  • Le héros: Ce héros ne change jamais. C’est la perspective que vous voulez aider.

Une chose change, et c’est comment nous racontons l’histoire.

Rappel : vous pouvez commercialiser dès maintenant

C’est plus que OK sur le marché en ce moment.

Nous avons la responsabilité de continuer et de faire bouger le monde.

Il n’y a rien de mal à parler de vos propres produits et services.

Il est également acceptable de parler de la manière dont ils aident le plus vos clients en matière de marketing.

Attention vs confiance et affinité

Les spécialistes du marketing passent beaucoup de temps à réfléchir à la manière dont nous pouvons attirer l’attention de quelqu’un.

Mais c’est la mauvaise façon de penser au marketing, surtout maintenant.

Au lieu de cela, concentrez-vous sur la façon dont vous pouvez gagner la confiance de votre prospect.

Comment pouvez-vous être un partenaire pour eux?

Lorsque les clients réfléchissent aux solutions que vous avez ou à la façon dont vous racontez cette histoire, ils pensent à vous sous deux angles :

  • Confiance: « Est-ce qu’ils comprennent le mieux mes problèmes ?
  • Affinité: « Est-ce que je les aime? »

La confiance et l’affinité sont tellement sous-évaluées dans le marketing, en particulier dans l’espace B2B.

7 choses non négociables que votre storytelling doit faire maintenant

Voici sept choses que vous pouvez faire dès maintenant qui vous procureront cette confiance et cette affinité pour les années à venir.

1. Échelle de camaraderie

Vous voulez créer cette affinité et cette confiance, pas seulement avec une personne à la fois, mais plus largement.

Alors, comment utilisez-vous l’histoire pour développer la camaraderie ?

Voici ce que Jack Daniels a fait au début de cette pandémie.

Quand tout le monde était en confinement, ils en ont profité pour rappeler à travers cette vidéo qu’il ne s’agit pas du tout d’alcool.

Au lieu de cela, il s’agit de la façon dont les gens communiquent entre eux – comment ils célèbrent et socialisent les uns avec les autres.

A la fin de la vidéo, un message apparaît :

Chère humanité,

Vive la distanciation sociale, sociale.

Avec amour,

Jack

Il intègre l’idée de Jack Daniels avec l’aspect fondamental du besoin de socialisation des gens.

Les gens ont besoin de se connecter et la marque peut y contribuer.

IKEA a parlé des mêmes thèmes dans ses campagnes.

Ils ont sorti leur fameuse recette suédoise de boulettes de viande à tous ceux qui le voulaient.

Vous ne pouvez pas entrer dans les magasins IKEA ?

Mais vous pouvez toujours avoir leurs boulettes de viande dans le confort de votre maison.

C’est un geste simple mais puissant.

IKEA a également proposé des instructions sur la façon de construire des forts de meubles pour les parents mis en quarantaine à la maison avec leurs enfants.

IKEA rappelle à ses clients qu’ils sont avec vous.

Il ne s’agit pas seulement de faire du marketing auprès de vous, mais de dire : « Nous sommes tous dans le même bateau ».

Nous avons beaucoup entendu cela de la part des marques, mais ce sont deux exemples de marques qui l’incarnent vraiment et c’est l’histoire qu’elles racontent.

Ces deux marques communiquent et commercialisent auprès des clients en tant que pairs.

Leur message dit tout :

« Nous le comprenons. Nous vous comprenons. Nous respectons également la distanciation sociale. Nous sommes en quarantaine juste à côté de vous.

Arne Sorenson, PDG de Marriott International, a fait quelque chose de merveilleux en avril.

La chaîne hôtelière a dû prendre des décisions difficiles concernant le congédiement de nombreux employés de Marriott.

Ils auraient pu faire ce que n’importe quelle autre entreprise a fait – il suffit de publier un communiqué de presse.

Mais au lieu de cela, Sorenson est passé à la caméra et a prononcé cette conférence de cinq minutes qu’ils ont publiée sur Twitter.

Il a parlé du fond du cœur de la façon dont cela est dévastateur pour lui et pour l’entreprise.

Un véritable discours du PDG de cette énorme entreprise a fait une telle différence dans la façon dont Marriott s’est déroulé à long terme.

C’est un excellent exemple de ce que nous entendons tout le temps :

Montrez, ne dites pas.

Montrez aux clients ce que vous pensez de quelque chose.

Pensez à la façon dont vous racontez l’histoire – les mots et la voix que vous utilisez pour raconter votre histoire.

2. Concentrez-vous sur l’approfondissement des relations existantes

Pensez à l’histoire plus large que vous racontez.

Comment approfondissez-vous réellement ces relations avec les personnes qui comptent le plus pour votre entreprise ?

MarketingProfs l’a récemment fait en lançant un groupe Facebook exclusif pour les membres payants.

Ils voulaient donner aux spécialistes du marketing B2B la possibilité de se connecter les uns aux autres dans un endroit où ils pourraient se soutenir mutuellement et offrir des ressources.

Ils ont également créé deux nouveaux programmes spéciaux auxquels tout le monde pouvait participer.

Un autre excellent moyen d’approfondir les relations existantes avec votre communauté est de lancer une newsletter.

La boîte de réception est un endroit largement sous-évalué par tant d’organisations.

Morning Brew a lancé cette newsletter appelée The Essentials, qui est une sorte de newsletter contextuelle pour nous aider à naviguer ensemble dans la quarantaine.

Morning Brew - Les Essentiels

Pourquoi ont-ils fait ça?

Parce que c’est une extension de leur conviction que les newsletters sont un excellent endroit pour se connecter avec le public et aussi approfondir ces relations avec leurs abonnés existants.

3. Actions à court terme pour refléter les nouvelles réalités

Quels sont les programmes à court terme que vous pouvez mettre en place et qui seront là pour les gens en ce moment ?

Jesse TysonPDG de l’agence d’assistants virtuels Don’t Panic, a décidé d’être là pour sa communauté en leur offrant des missions courtes et ponctuelles aux personnes qui avaient besoin d’aide pour des choses très spécifiques.

En règle générale, ce type de service ne serait pas disponible plus largement car ils vendent généralement des engagements à plus long terme.

Mais, dans ce cas, Don’t Panic Management a déclaré : « comment pouvons-nous réellement être là pour les gens à un moment où les gens craignent de prendre des engagements à long terme ? »

Ils ont donc proposé des solutions à court terme.

Aucun contrat, aucun engagement.

4. Leadership à long terme

Quelles sont les choses que vous pouvez faire maintenant pour démontrer un leadership à long terme au sein de votre propre communauté ?

Toast est une entreprise basée à Boston, dans le Massachusetts, qui vend des solutions de point de vente et de gestion aux restaurants – une industrie qui a été très durement touchée par la pandémie.

Alors Toast a créé ce micro-site appelé Rally for Restaurants.

Rassemblement de toasts pour les restaurants

Le but était initialement de faire face aux clients.

Au début, ils offraient aux consommateurs la possibilité d’acheter des cartes-cadeaux de certains de leurs restaurants préférés pour leur donner un « microcrédit » ou une sorte de bouée de sauvetage comme ils le décrivent.

Rapidement, cela a évolué pour devenir quelque chose de complètement différent – ils sont devenus une ressource pour les restaurants qui essaient de naviguer ces temps-ci.

Demande toi:

  • Comment pouvez-vous évangéliser votre propre industrie à un moment comme celui-ci ?
  • Comment considérez-vous réellement ce que vous faites maintenant comme un jeu à plus long terme au lieu de servir uniquement votre propre entreprise ?

5. Un élément d’inattendu

Ne faites pas ce que tout le monde fait et soyez une marque imitatrice.

De nombreux musées ont fait des visites virtuelles, mais ce que le Getty Museum a fait était exceptionnel.

Ils ont mis au défi leurs abonnés de recréer une œuvre d’art avec des objets que les gens ont trouvés chez eux et de les partager sur les réseaux sociaux.

Tant de choses géniales en sont sorties et ont rendu toute la collection Getty plus accessible.

La crise fertilise la créativité.

Réfléchissez à des façons de faire les choses différemment.

6. Pertinence significative et gérable

Vous n’avez pas besoin d’être grand pour faire des choses significatives.

Vous pouvez faire de petites choses plus cohérentes avec la taille de votre marque.

Ahava Leibtag dirige Aha Media Group, une agence de contenu à Washington DC

L’agence de Leibtag a pour mission de rendre le langage simple, clair et exploitable pour la communauté des soins de santé – et c’est exactement ce qu’elle a fait en réécrivant les directives COVID-19 en langage clair.

7. Les gens

Assurez-vous de mettre en valeur vos clients et les employés qui travaillent dans votre entreprise dans la mesure du possible.

Rothy’s a intégré cette approche dans son marketing.

Rothy's

En haut de chaque e-mail, ils expliquent à quel point ils sont reconnaissants envers leur communauté avant de commencer à vendre.

En dessous, ils vendent toujours leurs produits, mais ils le font d’une manière qu’ils ont déjà mise en contexte et ont déjà reconnu que c’est le monde dans lequel nous faisons des affaires.

Reconnaissez votre communauté, tant à l’externe qu’à l’interne.

L’aquarium de Monterey Bay a affiché ce message sur sa page d’accueil.

Aquarium de la baie de Monterey

C’est une grande reconnaissance de quelque chose dont nous devrions tous être conscients.

Pensez à l’apparence de votre page d’accueil aujourd’hui.

Votre page d’accueil ne devrait pas ressembler à ce qu’elle était il y a six mois, lorsque tout cela a commencé.

Une autre façon de présenter les gens est de demander des histoires à votre communauté, puis de partager également ces histoires socialement.

L’aquarium de Monterey Bay le fait très bien en présentant des dessins que les gens ont envoyés.

C’est un moyen simple d’attirer les voix de leur communauté à un moment où les visiteurs ne peuvent pas être dans l’aquarium.

Vous pouvez également utiliser les histoires Instagram pour présenter les gens en réalisant des sondages, en faisant des quiz et en posant des questions.

La meilleure histoire est une histoire humaine sur une vérité universelle.

C’est tellement important de faire venir les gens.

Ce qui est bien avec les histoires, c’est qu’elles rendent vos grandes idées beaucoup plus accessibles aux gens.

7 façons dont une histoire de marque vous distingue

Voici sept choses à retenir afin de créer une histoire de marque qui vous démarque.

  • Camaraderie à grande échelle.
  • Un accent sur l’approfondissement des relations existantes.
  • Actions à court terme.
  • Direction à long terme.
  • Un élément de l’inattendu.
  • Pertinence significative et gérable.
  • Personnes.

Regarder cette présentation

Vous pouvez maintenant regarder la vidéo de la présentation complète de Handley du SEJ eSummit.

La narration dans un monde COVID-19 : comment l'histoire de votre marque peut vous différencier

Davantage de ressources:

  • Comment se connecter avec les clients à l’époque de COVID-19 : 3 conseils
  • 5 façons d’utiliser les médias sociaux pour se connecter en période de distanciation sociale
  • 5 types d’histoires que les marques et les spécialistes du marketing devraient utiliser

Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita
Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, août 2020