Accueil Tags Nouvelle

Tag: nouvelle

Google lance une nouvelle technologie de recherche, y compris la recherche dans la vidéo

0

Google déploie une toute nouvelle technologie de recherche en Inde, l’un des plus grands marchés de la société de recherche, y compris les résultats de recherche bilingues et la recherche dans la vidéo.

Cette semaine, Google a organisé son huitième événement Google For India, au cours duquel il a dévoilé les fonctionnalités de recherche suivantes :

  • Recherche en vidéo
  • Résultats de recherche bilingues
  • Recherche vocale bilingue
  • Recherche en langage naturel dans Google Pay
  • Traduction de l’écriture manuscrite en texte via Google Lens

Ces fonctionnalités pourraient éventuellement se rendre en Amérique du Nord, il vaut donc la peine de les garder sur votre radar.

Voici plus d’informations sur les fonctionnalités énumérées ci-dessus, lancées d’abord en Inde.

Rechercher dans la vidéo

Google rend possible la recherche dans les vidéos YouTube.

Pendant que vous regardez une vidéo sur YouTube, appuyez sur « Rechercher dans la vidéo » et entrez le sujet de la vidéo à laquelle vous souhaitez passer.

Dans un article de blog, Google déclare :

« Outre les images, les vidéos sont également une source riche d’informations visuelles, mais il est souvent difficile de trouver quelque chose d’enfoui dans un long clip. Par exemple, vous regardez peut-être une longue vidéo sur Agra et vous êtes curieux de savoir si elle couvre également Fatehpur Sikri. Grâce à une nouvelle fonctionnalité que nous testons, vous pouvez désormais rechercher tout ce qui est mentionné dans une vidéo, directement depuis la recherche. Entrez simplement un terme de recherche à l’aide de la fonction « Rechercher dans la vidéo » et trouvez rapidement ce que vous cherchez. »

Résultats de recherche bilingues

Google rend les résultats de recherche bilingues en Inde, proposant des résultats dans les langues locales de l’utilisateur aux côtés des résultats en anglais.

Google déclare dans un article de blog :

« Les besoins linguistiques en Inde sont de plus en plus dynamiques et multilingues, et nous constatons également que cela se reflète dans les expériences de recherche des utilisateurs. Notamment, la majorité des utilisateurs de Google en Inde utilisent plus d’une langue.

Pour permettre aux personnes qui utilisent plus d’une langue de rechercher et d’explorer plus facilement des informations, nous rendons désormais les pages de résultats de recherche bilingues, pour les personnes qui préfèrent cela. »

Cette fonctionnalité est déployée en hindi et s’étendra à d’autres langues indiennes, notamment le tamoul, le télougou, le marathi et le bengali, au cours de l’année à venir.

Recherche vocale bilingue

Google améliore la technologie de reconnaissance vocale pour les locuteurs du hinglish, un hybride de l’hindi et de l’anglais.

Les chercheurs en Inde peuvent effectuer une recherche vocale en utilisant l’hindi et l’anglais dans la même requête, et Google sera en mesure de comprendre ce qu’ils recherchent.

Google déclare dans un article de blog :

« Nous voulons aider plus de gens, et plus particulièrement les Indiens, à poser des questions naturellement et intuitivement avec leur voix. Aujourd’hui, nous annonçons un nouveau modèle de reconnaissance vocale qui peut mieux comprendre les personnes qui parlent en hinglish. Nous y parvenons grâce à l’utilisation d’un nouveau modèle de reconnaissance vocale inspiré des réseaux de neurones qui prend en compte les accents de l’individu, les sons environnants, le contexte et les styles de parole.

Recherche en langage naturel dans Google Pay

Google lance une fonctionnalité en Inde qui permet aux utilisateurs d’effectuer des recherches en langage naturel dans Google Pay.

Les utilisateurs peuvent désormais interroger Google Pay à l’aide de questions en langage naturel telles que « Montre-moi combien j’ai dépensé en café la semaine dernière ».

Traduction de l’écriture manuscrite en texte

Google travaille sur une fonctionnalité pour Google Lens qui traduit l’écriture manuscrite des médecins en texte lisible.

Google ne s’est pas engagé sur une date de lancement pour cette fonctionnalité et note qu’elle est destinée aux professionnels de la santé.

Cependant, le développement de cette technologie pourrait potentiellement conduire à d’autres cas d’utilisation à l’avenir.


Source: Google

Google CALM : une nouvelle technologie de modèle de langage

0

Google a annoncé une technologie révolutionnaire appelée CALM qui accélère les grands modèles de langage (comme GPT-3 et LaMDA) sans compromettre les niveaux de performances.

De plus grandes données de formation sont meilleures mais ont un coût

Les grands modèles de langage (LLM) s’entraînent sur de grandes quantités de données.

La formation des modèles de langage sur de plus grandes quantités de données permet au modèle d’apprendre de nouvelles capacités qui ne sont pas toujours prévues.

Par exemple, l’ajout de plus de données d’apprentissage à un modèle de langage peut entraîner de manière inattendue l’acquisition de la capacité de traduire entre différentes langues, même s’il n’a pas été formé pour le faire.

Ces nouvelles capacités sont appelées capacités émergentes, des capacités qui ne sont pas nécessairement prévues.

Un autre document de recherche (PDF) sur les capacités émergentes déclare :

« Bien qu’il existe des dizaines d’exemples de capacités émergentes, il existe actuellement peu d’explications convaincantes pour expliquer pourquoi de telles capacités émergent comme elles le font. »

Ils ne peuvent pas expliquer pourquoi différentes capacités sont acquises.

Mais il est bien connu que l’augmentation de la quantité de données pour entraîner la machine lui permet d’acquérir plus de capacités.

L’inconvénient de la mise à l’échelle des données d’apprentissage est qu’il faut plus de puissance de calcul pour produire une sortie, ce qui ralentit l’IA au moment où elle génère une sortie de texte (un moment appelé «temps d’inférence»).

Ainsi, le compromis pour rendre une IA plus intelligente avec plus de données est que l’IA devient également plus lente au moment de l’inférence.

Le nouveau document de recherche de Google (Modélisation du langage adaptatif confiant PDF) décrit le problème comme suit :

« Les progrès récents des grands modèles de langage (LLM) basés sur Transformer ont conduit à des améliorations significatives des performances dans de nombreuses tâches.

Ces gains s’accompagnent d’une augmentation drastique de la taille des modèles, ce qui peut entraîner une utilisation lente et coûteuse au moment de l’inférence. »

Modélisation du langage adaptatif confiant (CALM)

Les chercheurs de Google ont trouvé une solution intéressante pour accélérer les modèles de langage tout en maintenant des performances élevées.

La solution, pour faire une analogie, est un peu comme la différence entre répondre à une question facile et résoudre une question plus difficile.

Une question facile, comme de quelle couleur est le ciel, peut être répondue avec peu de réflexion.

Mais une réponse difficile nécessite de s’arrêter et de réfléchir un peu plus pour trouver la réponse.

Sur le plan informatique, les grands modèles de langage ne font pas de distinction entre une partie difficile d’une tâche de génération de texte et une partie facile.

Ils génèrent du texte pour les parties faciles et difficiles en utilisant toute leur puissance de calcul au moment de l’inférence.

La solution de Google s’appelle Confident Adaptive Language Modeling (CALM).

Ce que fait ce nouveau cadre est de consacrer moins de ressources aux parties triviales d’une tâche de génération de texte et de consacrer toute la puissance aux parties plus difficiles.

Le document de recherche sur CALM énonce le problème et la solution comme suit :

« Les progrès récents des grands modèles de langage (LLM) basés sur Transformer ont conduit à des améliorations significatives des performances dans de nombreuses tâches.

Ces gains s’accompagnent d’une augmentation drastique de la taille des modèles, entraînant potentiellement une utilisation lente et coûteuse au moment de l’inférence.

En pratique, cependant, la série de générations constituée par les LLM est composée de différents niveaux de difficulté.

Alors que certaines prédictions bénéficient réellement de la pleine capacité des modèles, d’autres continuations sont plus triviales et peuvent être résolues avec un calcul réduit.

… Bien que les grands modèles fonctionnent mieux en général, la même quantité de calculs peut ne pas être nécessaire pour chaque entrée pour obtenir des performances similaires (par exemple, selon que l’entrée est facile ou difficile).

Qu’est-ce que Google CALM et fonctionne-t-il ?

CALM fonctionne en allouant dynamiquement des ressources en fonction de la complexité de la partie individuelle de la tâche, en utilisant un algorithme pour prédire si quelque chose a besoin de ressources complètes ou partielles.

Le document de recherche partage qu’ils ont testé le nouveau système pour diverses tâches de traitement du langage naturel (« résumé de texte, traduction automatique et réponse aux questions ») et ont découvert qu’ils étaient capables d’accélérer l’inférence d’environ un facteur de trois (300%) .

L’illustration suivante montre le bon fonctionnement du système CALM.

Les quelques zones en rouge indiquent où la machine a dû utiliser sa pleine capacité sur cette partie de la tâche.

Les zones en vert correspondent aux endroits où la machine n’a utilisé que moins de la moitié de sa capacité.

Rouge = pleine capacité/vert = moins de la moitié de la capacité

CALME de Google

Voici ce que dit le document de recherche à propos de l’illustration ci-dessus :

« CALM accélère la génération en sortant tôt lorsque cela est possible et en utilisant de manière sélective la capacité complète du décodeur uniquement pour quelques jetons, démontré ici sur un exemple CNN/DM avec une mesure de confiance basée sur softmax. Y (1) early et Y (2) early utilisent des seuils de confiance différents pour la sortie précoce.

Ci-dessous (sic) le texte, nous rapportons la cohérence textuelle et de risque mesurée de chacun des deux résultats, ainsi que les gains d’efficacité.

Les couleurs représentent le nombre de couches de décodage utilisées pour chaque jeton – les nuances de vert clair indiquent moins de la moitié des couches totales.

Seuls quelques jetons sélectionnés utilisent la pleine capacité du modèle (colorés en rouge), tandis que pour la plupart des jetons, le modèle sort après une ou quelques couches de décodage (colorés en vert).

Les chercheurs ont conclu l’article en notant que la mise en œuvre de CALM ne nécessite que des modifications minimes afin d’adapter un grand modèle de langage pour qu’il devienne plus rapide.

Cette recherche est importante car elle ouvre la porte à la création de modèles d’IA plus complexes qui sont entraînés sur des ensembles de données beaucoup plus volumineux sans subir de ralentissement de la vitesse tout en maintenant un niveau de performance élevé.

Pourtant, il est possible que cette méthode puisse également bénéficier de grands modèles de langage qui sont également entraînés sur moins de données.

Par exemple, les modèles InstructGPT, dont ChatGPT est un modèle frère, sont formés sur environ 1,3 milliard de paramètres, mais sont toujours capables de surpasser les modèles qui sont formés sur beaucoup plus de paramètres.

Les chercheurs ont noté dans la conclusion :

« Dans l’ensemble, notre cadre de calcul adaptatif complet pour les LM nécessite des modifications minimales du modèle sous-jacent et permet des gains d’efficacité tout en satisfaisant des garanties de qualité rigoureuses pour la sortie. »

Ces informations sur ce document de recherche viennent d’être publiées sur le blog AI de Google le 16 décembre 2022. Le document de recherche lui-même est daté du 25 octobre 2022.

Il sera intéressant de voir si cette technologie fera son chemin dans les grands modèles de langage du futur proche.

Lisez le billet de blog de Google :

Accélération de la génération de texte avec Confident Adaptive Language Modeling (CALM)

Lire le document de recherche :

Modélisation du langage adaptatif confiant (PDF)

Image sélectionnée par Shutterstock/Master1305

La nouvelle fonctionnalité de Google peut vous aider à trouver des résultats plus pertinents

0

Google déploie une nouvelle fonctionnalité dans les résultats de recherche qui peut aider les internautes à trouver un contenu plus pertinent.

La qualité des résultats de recherche de Google est un sujet très débattu, beaucoup disent qu’elle s’aggrave.

Les jeunes internautes se tournent même vers des alternatives non conventionnelles, comme TikTok, pour trouver les informations dont ils ont besoin.

Est-il possible que les internautes aient du mal à découvrir du contenu pertinent dans Google parce qu’ils ne saisissent pas les bonnes requêtes ?

C’est une question à laquelle la nouvelle fonctionnalité de recherche de Google répondra.

Améliorations de la recherche dans Google

Google facilite la transformation instantanée de termes de recherche courts en mots clés plus spécifiques à longue traîne.

Avec la quantité de contenu disponible sur le Web aujourd’hui, il peut être difficile pour Google de vous renvoyer ce que vous recherchez si vous ne fournissez pas suffisamment de détails.

Une requête comme « idées de dîners », par exemple, renverra un ensemble de résultats beaucoup plus générique par rapport à une requête comme « idées de dîners sains pour les enfants ».

Maintenant, Google vous proposera des moyens d’affiner vos résultats en modifiant la requête initiale.

La nouvelle fonctionnalité de Google peut vous aider à trouver des résultats plus pertinents

Dans l’exemple ci-dessus, les suggestions apparaissent sous la barre de recherche.

Appuyez sur un ou plusieurs des raffinements de recherche de Google pour ajuster votre requête.

Les sujets sont dynamiques et changeront au fur et à mesure que vous appuyez, vous permettant d’explorer de nouvelles sélections de contenu.

Dans un article de blog, Google explique comment il choisit les sujets :

«Lorsque vous effectuez une recherche, nos systèmes affichent automatiquement les sujets pertinents pour vous en fonction de ce que nous comprenons de la façon dont les gens recherchent et de l’analyse du contenu sur le Web.

Les rubriques et les filtres sont affichés dans l’ordre que nos systèmes déterminent automatiquement comme étant le plus utile pour votre requête spécifique. Si vous ne voyez pas un filtre particulier que vous souhaitez, vous pouvez en trouver plus en utilisant l’option « Tous les filtres », qui est disponible à la fin de la ligne.

Google a présenté cette fonctionnalité en avant-première lors de sa conférence annuelle Search On en septembre. Il est désormais déployé pour les requêtes en anglais dans les résultats de recherche mobile aux États-Unis.

Que signifie ce changement pour les éditeurs et les spécialistes du marketing ?

Les améliorations de recherche de Google peuvent potentiellement augmenter le volume de recherche pour les requêtes détaillées.

Cela signifie que vous pouvez commencer à voir une augmentation du trafic et des impressions pour les pages ciblant des mots-clés à longue traîne.

Des mots clés plus longs avec un faible volume de recherche mensuel peuvent devenir plus attrayants, ce qui entraîne une plus grande concurrence.

À partir de maintenant, si vous ciblez des requêtes de longue traine, il sera utile de les surveiller de la manière suivante :

  • SERP: Surveillez les résultats de recherche et surveillez les nouveaux concurrents qui se présentent pour prendre vos positions.
  • Planificateur de mots clés: surveillez le volume de recherche mensuel et voyez s’il y a des changements significatifs d’un mois à l’autre.
  • Analytique et console de recherche: Surveillez les changements de trafic et d’impressions pour les pages ciblant des requêtes plus longues.
  • Contenu sur la page: passez en revue les pages ciblant les longues requêtes pour vous assurer que votre contenu est à jour et prêt à être découvert par de nouveaux internautes.

Des changements dans le trafic et les classements à partir du 5 décembre environ peuvent également résulter de la mise à jour de contenu utile de décembre 2022.


La source: Google

Image en vedette : Koshiro K/Shutterstock

Une nouvelle ère de recherche Google : ce que cela signifie pour le référencement

0

Google change non seulement la façon dont il présente les informations aux utilisateurs et met à jour les algorithmes, mais la façon dont les utilisateurs recherchent change également.

Les meilleures pratiques de référencement changent chaque année, il est donc préférable de suivre ce que signifie optimiser correctement un site Web aujourd’hui.

Signaux d’authenticité et d’utilité

Google a publié cinq mises à jour d’avis de produits depuis avril 2021.

Les directives associées que Google a publiées pour la rédaction d’avis sur les produits recommandent des facteurs spécifiques sur la page qui doivent exister pour que la page soit classée pour les requêtes de recherche liées aux avis sur les produits.

Il s’agit d’un changement extraordinaire dans la façon dont les sites sont classés. Google a redéfini ce que cela signifie pour une page Web d’être pertinente pour une requête de recherche.

La définition de la pertinence signifiait simplement qu’une page Web devait porter sur ce que l’utilisateur recherchait, dans ce cas, des avis sur les produits.

Les avis sur les produits étaient généralement considérés comme exprimant une opinion sur un produit, comparant les caractéristiques du produit au coût et exprimant un jugement si quelque chose vaut la peine d’être acheté ou non.

Mais maintenant, il ne suffit plus qu’une page Web évalue un produit. Il doit également être authentique et utile. C’est un grand changement dans la façon dont les sites sont classés.

Voici deux facteurs de classement Google pour les avis sur les produits introduits en décembre 2021 :

« … nous introduisons deux nouvelles meilleures pratiques pour les avis sur les produits, qui prendront effet dans une future mise à jour.

  • Fournissez des preuves telles que des éléments visuels, audio ou d’autres liens de votre propre expérience avec le produit, pour étayer votre expertise et renforcer l’authenticité de votre avis.
  • Envisagez d’inclure des liens vers plusieurs vendeurs pour donner au lecteur la possibilité d’acheter auprès du marchand de son choix, si cela a du sens pour votre site.

Google les appelle les « meilleures pratiques » mais dit aussi qu’elles « prendront effet », ce qui implique que c’est quelque chose dans l’algorithme qui recherche ces deux qualités.

Le premier signal concerne l’authenticité de l’avis sur le produit.

Le deuxième signal est spécifique aux sites qui ne vendent pas les produits évalués, et il s’agit d’être utile aux visiteurs du site en leur donnant plusieurs magasins pour acheter un produit.

L’authenticité et l’utilité en tant que signaux de pertinence constituent un énorme changement pour le référencement.

La recherche est de plus en plus contextuelle

Le contexte est le cadre dans lequel quelque chose est dit ou fait, qui donne un sens à ces actions ou paramètres.

Le contexte d’une recherche peut influencer les résultats de la recherche.

Ce qui se passe, c’est que Google redéfinit ce que signifie être pertinent en comprenant le contexte de l’utilisateur.

Lorsqu’un utilisateur recherche [pizza], Google n’affiche pas de recettes de pizza ; il montre les pizzerias locales.

Google définit la signification de l’expression mot clé « pizza » en fonction du contexte de l’utilisateur, qui comprend l’emplacement géographique de cet utilisateur.

Un autre contexte qui influence les résultats de la recherche est l’actualité, qui peut modifier le sens d’une expression de recherche. Cela fait partie de ce que l’on appelle l’algorithme Freshness.

L’algorithme Freshness prend en compte les facteurs temporels qui peuvent modifier le sens d’une phrase de recherche, et cela influence les sites Web affichés.

Ce sont donc les contextes géographiques et temporels qui influencent ce que signifie être pertinent pour une requête de recherche.

La recherche porte de plus en plus sur des sujets

Comme indiqué dans la discussion sur la mise à jour 2013 de Hummingbird, Google s’éloigne de plus en plus des mots-clés et se tourne davantage vers la compréhension des multiples significations inhérentes aux requêtes de recherche.

Google redéfinit également la pertinence à travers le concept de sujets.

Lorsqu’une personne effectue une recherche avec le mot-clé [mustang]le sens le plus probable est l’automobile, n’est-ce pas ?

Capture d'écran des SERP de Mustang

Dans la capture d’écran ci-dessus, Google répertorie plusieurs sujets liés à l’automobile Ford Mustang.

  • Aperçu.
  • Images.
  • À vendre.
  • Prix.
  • Performance.
  • Moteur.
  • Mise en charge.
  • Nouvelles.
  • Commentaires.
  • Spécifications.
  • Configurations.

En cliquant sur l’un des sujets énumérés ci-dessus, vous obtenez un résultat de recherche différent.

Certains des sites les mieux classés apparaissent sur différents sujets car ils sont pertinents pour plusieurs sujets. Quelque chose à penser, non?

Capture d'écran de Ford Mustang Mach-E

En 2018, Danny Sullivan de Google a tweeté sur un moyen de modifier les résultats de recherche en sujetqui sont les boutons de sujet que nous venons de passer en revue ci-dessus.

Dany tweeté:

« Une nouvelle façon dynamique de modifier rapidement les résultats est à venir, comme la façon dont vous pouvez basculer pour changer rapidement les races de chiens.

Ceci est alimenté par la couche thématique, un moyen de tirer parti de la façon dont le Knowledge Graph connaît les personnes, les lieux et les choses dans les sujets.

Couche de sujet

Google a publié un article de blog sur ces changements et en a discuté dans la section intitulée Organisation dynamique des résultats de recherche.

Dans l’article, Google explique qu’il organise certaines recherches en les sujets et sous-thèmes.

« Chaque parcours de recherche est différent, et surtout si vous n’êtes pas familier avec le sujet, il n’est pas toujours clair quelle devrait être votre prochaine recherche pour vous aider à en savoir plus.

Nous introduisons donc une nouvelle façon d’organiser dynamiquement les résultats de recherche qui vous aide à déterminer plus facilement les informations à explorer ensuite.

Capture d'écran des résultats de recherche organisés dynamiquement

People Also Ask (PAA) est un moyen pour Google d’aider les utilisateurs à accéder aux informations qu’ils recherchent, en particulier lorsque l’utilisateur effectue une recherche avec une phrase clé vague, comme CBD.

Les requêtes répertoriées dans le PAA sont des sujets.

Les gens aiment les considérer comme des expressions de mots clés, mais ce sont plus que des mots clés. Elles sont les sujets pour la page Web de contenu.

Capture d'écran de Les gens demandent aussi

En cliquant sur le premier sujet, « Le CBD fait-il quelque chose ?» révèle un article sur le sujet de savoir si les produits CBD fonctionnent.

En cliquant sur le premier sujet,

Certaines personnes et certains outils aiment utiliser chaque boîte à suggestions People Also Ask comme mots-clés à utiliser dans un seul article complet.

Mais ce qui manque dans cette approche, c’est que chaque suggestion individuelle est un sujet unique pour un article.

Parce que Google aime classer un contenu précis, on aurait plus de chance de créer du contenu pour chaque sujet plutôt qu’une page géante de contenu sur plusieurs sujets puisqu’une page géante n’est pas particulièrement précise.

L’accent mis par Google sur les sujets se poursuit.

Le 28 septembre 2022, Google a introduit de nouvelles façons de créer des requêtes de recherche par sujet.

À emporter : l’accent mis par Google sur les sujets

Les mots clés sont importants car l’utilisation appropriée des expressions de mots clés correctes aidera le contenu à se connecter avec les utilisateurs qui utilisent ces mots clés lors de la recherche de réponses ou d’informations.

Les utilisateurs avancés ont tendance à utiliser plus de jargon, et les utilisateurs moins avancés qui ont moins de connaissances utiliseront des termes plus généraux.

Compte tenu de cette compréhension, il est important de garder à l’esprit que Google comprend le monde en termes de sujets et non d’expressions de mots clés.

Lorsque Google consulte une page, il comprend la page au niveau « De quoi parle cette page ? Quel est le sujet? »

Le contenu peut sembler non naturel lorsque l’auteur du contenu se concentre sur les mots-clés, à mon avis.

Cela se produit parce qu’un article axé sur les mots clés a tendance à serpenter lorsque l’auteur essaie de bourrer l’article avec les expressions de mots clés ciblées, se répétant parfois.

Le contenu axé sur les mots-clés ne semble pas naturel car l’auteur a du mal à créer des phrases qui incluent les mots-clés.

Une meilleure façon de créer du contenu, à mon avis, est de se concentrer sur les sujets (ainsi que sur l’utilité !).

Pertinence et catégorie de sujet

Pour certains types de requêtes de recherche, Google peut classer des sites appartenant à une catégorie de sites.

Il existe un brevet de 2015 nommé Re-ranking resources based on categorical quality qui décrit un moyen de classer les pages Web selon que la catégorie du contenu correspond à la catégorie impliquée par la requête de recherche.

Je pense que ce brevet peut être lié à la mise à jour Google d’août 2018 connue sous le nom de Medic Update.

Il s’appelait Medic Update car il affectait sensiblement la catégorie des sites Web de santé.

Ce brevet représente un changement révolutionnaire dans la façon dont Google détermine ce qui est pertinent pour certaines requêtes et explique comment il reclassera les résultats de recherche en fonction de l’appartenance ou non d’un site Web à une catégorie de sujet.

Le brevet de Google décrit d’abord deux types de recherches : informationnelle et navigationnelle.

Une recherche d’information est une recherche à laquelle plusieurs types de sites peuvent répondre. Google utilise des exemples de requêtes sur le football et les voyages dans l’espace comme types de recherches à caractère informatif.

Il note ensuite que les requêtes de navigation se produisent lorsque les utilisateurs effectuent une recherche en utilisant le nom d’un site, comme YouTube.

Ensuite, il s’agit du brevet, qui est un type de requête de recherche pertinente pour une catégorie d’informations.

Le brevet dit :

« Parfois, cependant, les utilisateurs peuvent avoir un intérêt particulier pour une catégorie d’informations pour laquelle il existe un certain nombre de ressources bien desservies. »

C’est pourquoi le brevet s’appelle « Re-classer les ressources en fonction de la qualité catégorique » et dans le résumé (la description du brevet) qu’il indique, il s’agit de « re-classer les ressources pour les requêtes catégorielles ».

Le mot « Ccatégorique» est utilisé dans le sens de quelque chose appartenant à une catégorie.

Une description simple de ce brevet est qu’il classera une requête de recherche, puis appliquera un filtre aux résultats de recherche basés sur les catégories auxquelles appartient une requête de recherche. C’est ce que veut dire le mot « reclasser.”

Le reclassement est un processus de classement des sites Web pour une requête de recherche, puis de sélection des meilleurs résultats en reclassant les résultats en fonction de critères supplémentaires.

Le passage suivant du brevet utilise les mots « état de qualité » et « Ressources.”

Dans le cadre de ce brevet, le «état de qualité» signifie la qualité d’appartenir à une catégorie.

UN « Ressource” est juste une page Web.

Il décrit d’abord deux scénarios de classement. Un classement régulier des sites Web (« classement de recherche ») et un autre classement appelé « classement de qualité » qui classe les pages appartenant à une « catégorie ».

N’oubliez pas que les ressources désignent une page Web et que la condition de qualité est la qualité d’appartenance à une catégorie.

Voici le passage important du brevet :

« En reclassant les résultats de la recherche pour un sous-ensemble approprié de ressources qui satisfont à une condition de qualité, le système de recherche fournit un ensemble de résultats de recherche qui répertorie les ressources appartenant à une catégorie selon un classement de qualité qui diffère du classement de recherche d’une ressource reçue. requête. »

Ensuite, il explique l’avantage de reclasser les résultats de recherche en fonction de la « qualité par rapport à la catégorie ».

« Étant donné que les résultats de la recherche sont fournis selon un classement basé, en partie, sur la qualité par rapport à la catégorie, les résultats de la recherche sont plus susceptibles de satisfaire le besoin d’information d’un utilisateur lorsque celui-ci émet une requête catégorique pour la catégorie. .”

Enfin, j’attire l’attention sur la section intitulée Description détaillée, où le brevet entre plus en détail.

Premièrement, il note que lorsque les utilisateurs ne connaissent pas grand-chose à une catégorie, ils auront tendance à ne pas utiliser le jargon typique de cette catégorie et à utiliser à la place des expressions « plus larges » ou plus générales.

« … lorsqu’un utilisateur en sait très peu sur la catégorie, les requêtes sont plus susceptibles d’être des requêtes plus larges.

En effet, un utilisateur peut ne pas avoir développé une compréhension de la catégorie et peut ne pas être au courant des sites Web et des ressources qui servent le mieux la catégorie.

Ensuite, le brevet indique qu’il prendra cette requête générale liée à une catégorie et la fera correspondre aux sites qui entrent dans cette catégorie.

Par exemple, si quelqu’un effectue une recherche sur le sujet de la douleur à l’estomac, Google peut faire correspondre cette requête à la catégorie des sites Web médicaux et reclasser les résultats de recherche les mieux classés pour n’afficher que les sites Web appartenant à la catégorie médicale des sites Web.

Le brevet explique :

« Les systèmes et méthodes décrits ci-dessous reclassent les ressources pour une requête catégorique large en fonction de leur qualité correspondante dans la catégorie à laquelle correspond la requête catégorique.

L’ensemble des résultats de recherche reclassés est plus susceptible d’afficher les sites Web et les ressources qui servent le mieux la catégorie.

Être pertinent signifie entrer dans une catégorie

Le but de ce brevet de 2015 est que Google a probablement changé ce que signifie être pertinent.

Par exemple, pour les requêtes médicales, Google classe les sites Web avec des facteurs de classement traditionnels tels que les liens et le contenu.

Mais ensuite, Google reclasse ces résultats de recherche en filtrant tous les sites qui ne rentrent pas dans la bonne catégorie pour cette requête de recherche.

Ce changement a été un changement radical pour Google en 2018, car cela signifiait que les sites de santé alternative qui se classaient pour les requêtes médicales ont cessé de se classer pour ces requêtes.

Ces sites ne faisaient pas partie de la catégorie médicale, ils faisaient partie de la catégorie santé alternative.

Google a déclaré que la mise à jour de 2018 ne ciblait pas les sites de santé ; c’était simplement plus perceptible dans cette verticale.

Cela signifie que ce changement s’applique également à un large éventail d’autres catégories.

Cela signifie que la signification de la pertinence pour certaines requêtes a changé. Il ne suffit pas d’avoir certains mots clés dans le contenu pour certaines verticales, le contenu doit également s’inscrire dans la bonne catégorie, décrite par le brevet comme la « qualité par rapport à la catégorie ».

Résultats de recherche précis et mots-clés

Les algorithmes de classement de recherche de Google sont progressivement devenus plus précis.

La précision dans les résultats de recherche est quelque chose qui a pris son envol après la mise à jour Hummingbird de Google en 2013.

Ce qui a rendu la recherche plus précise après la mise à jour de Hummingbird, c’est que Google n’utilisait pas tous les mots-clés dans une requête de recherche pour correspondre à ce qui se trouve sur une page Web.

Au lieu de cela, ce qui se passait, c’est que Google ignorait certains mots, en particulier dans les recherches de type langage naturel, et se concentrait sur ce que signifie réellement cette requête, puis utilisait cette compréhension pour faire correspondre la requête de recherche à une page Web.

La précision est quelque chose d’important à prendre en compte lorsque l’on considère comment référencer une page Web.

L’ingénieur Google (à l’époque) Matt Cutts a expliqué :

« Hummingbird est une réécriture de l’algorithme de recherche de base.

Juste pour mieux faire correspondre les requêtes des utilisateurs avec les documents, en particulier pour les requêtes en langage naturel, vous savez que les requêtes s’allongent, elles contiennent plus de mots et parfois ces mots comptent et parfois non.

Cutts est à nouveau cité dans l’article ci-dessus développant l’idée de précision:

« … l’idée derrière Hummingbird est que si vous faites une requête, il peut s’agir d’une requête en langage naturel, et vous pouvez inclure un mot dont vous n’avez pas nécessairement besoin…

…Certains de ces mots n’ont pas autant d’importance.

Et auparavant, Google ne faisait correspondre que les mots de la requête.

Maintenant, nous commençons à dire lesquels sont réellement plus utiles et lesquels sont plus importants.

Ce fut le début de l’évolution de Google pour comprendre les sujets et ce que les utilisateurs veulent vraiment.

Plus important encore, l’accent mis par Google sur la précision reste et peut être vu dans leurs technologies de classement de plus en plus sophistiquées comme Google Lens, où Google peut classer les pages Web en fonction des utilisateurs recherchant avec des images de leurs téléphones portables.

Par exemple, on peut prendre un instantané d’un bogue qui se trouve sur le terrain et effectuer une recherche avec.

Précision dans l’intention de l’utilisateur

Un changement dans les moteurs de recherche datant d’environ 2012/2013 est l’utilisation croissante par Google de l’intention des utilisateurs dans les résultats de recherche.

Google n’a pas annoncé l’introduction de l’intention de l’utilisateur dans les résultats de recherche.

Et le reportage d’une session de questions-réponses de juin 2011 entre Matt Cutts et Danny Sullivan où Cutts discute de l’intention de l’utilisateur est passé au-dessus de la tête des personnes qui l’ont signalé.

Dans les questions et réponses, Cutts explique comment Larry Page est venu le voir et lui a demandé pourquoi les résultats de la recherche pour [warm mangoes] n’étaient pas si bons.

Cutts s’est demandé quelle était l’intention de l’utilisateur pour cette recherche et a découvert quelques faits sur la façon dont les mangues chaudes mûrissent dans une boîte.

J’étais présent lors des questions-réponses et j’ai été époustouflé par l’ambition de Google d’intégrer l’intention des utilisateurs dans les résultats de recherche.

Mais aucun des rapports de 2011 n’a compris comment le [warm mangoes] la recherche correspondait à ce dont parlait Cutts, même s’il a mentionné l’expression « l’intention de l’utilisateur.

Ainsi, cela a été rapporté comme une anecdote amusante sur les mangues chaudes.

Plus de 10 ans plus tard, tout le monde parle de l’intention de l’utilisateur.

Mais il y a une nouvelle compréhension de l’intention qui va au-delà de la compréhension actuelle de celle-ci.

C’est comprendre que l’intention de l’utilisateur est plus qu’informationnelle, transactionnelle, etc.

Ces catégories sont en fait très générales, et il existe en fait une manière plus nuancée de comprendre l’intention de l’utilisateur en comprenant les verbes utilisés dans les requêtes de recherche.

Dixon Jones du site d’outils d’optimisation de contenu Liens entrants partage son approche révolutionnaire pour comprendre l’intention de l’utilisateur :

« Les verbes modifient fondamentalement la recherche de mots clés.

Ma recommandation de meilleure pratique est d’abandonner la notion d' »intention de l’utilisateur » décrite comme « Intention informationnelle/navigationnelle/transactionnelle/commerciale ou locale ».

Boxer l’intention de l’utilisateur dans seulement quatre descriptions vagues n’est pas tout à fait exact.

L’intention d’un utilisateur lorsqu’il effectue une recherche est beaucoup plus nuancée que d’essayer de faire l’une des quatre choses, c’est plus spécifique.

L’intention de l’utilisateur est bien mieux décrite en analysant les verbes.

La plupart des données de recherche de mots clés se concentrent sur des mots ou des phrases, sans comprendre l’intention de l’utilisateur, ce qui peut entraîner des erreurs fondamentales.

Par exemple, un site sur les chevaux peut effectuer une recherche par mot-clé qui trouve des volumes de recherche autour d’expressions comme « Mustang » ou même « Horse power », qui sont des sujets et des concepts entièrement différents, qui peuvent ou non être pertinents pour le sujet d’un site Web.

Voici le point clé : les mots générés par la recherche de mots clés ne sont pas spécifiquement pertinents pour ce que quelqu’un recherche sans un verbe dans la requête de recherche pour donner le contexte de recherche.

Les verbes « ride » et « mustang » suggèrent ensemble une signification et un public entièrement différents de ceux des verbes « drive » et « mustang ».

De plus, une expression comme « acheter une Mustang » n’est probablement pas pertinente pour un site Web de chevaux, car l’intention la plus populaire est liée à une automobile.

Sans aucune autre information sur l’utilisateur, vous ne pouvez pas savoir avec certitude autre que de faire une supposition basée sur l’intention la plus populaire.

Mais ce n’est encore qu’une supposition.

Google en sait peut-être plus sur l’utilisateur, sur la base de son historique de recherche, mais tout ce que vous pouvez faire en tant que SEO est d’être fidèle au sujet et à l’objectif de votre site Web.

Si vous commencez à écrire du contenu autour d’une phrase clé simplement parce que les volumes de recherche sont élevés, il est possible que le site perde son contexte au lieu de l’améliorer.

L’analyse des verbes dans la recherche de mots-clés est l’une des idées que nous avons recherchées sur InLinks.net.

L’utilisation d’algorithmes NLP peut aider à éliminer les suggestions de mots clés non pertinentes lorsque les entités et les verbes dans les requêtes de l’utilisateur sont vérifiés pour la proximité des sujets dans votre propre contenu.

Les requêtes de recherche ont évolué

Il est important de noter que Google continue de faire évoluer ce que signifie rechercher. Initialement, la recherche signifiait taper des mots sur un ordinateur de bureau ou portable.

Ensuite, il s’agissait de parler de ces requêtes dans un téléphone mobile.

Maintenant, il change pour inclure la recherche d’images via l’application Google Lens.

Par exemple, je voulais plus d’informations sur une bouteille de vin au magasin. J’en ai pris une photo et je l’ai soumise à Google Lens, qui a renvoyé des résultats de recherche sur ce vin.

Ce qui est remarquable dans l’évolution des requêtes de recherche, c’est que c’est Google qui est à l’origine de l’évolution en créant de nouvelles méthodes de recherche pour les utilisateurs, comme Google Lens.

Le 28 septembre 2022, Google a annoncé neuf nouvelles façons pour les utilisateurs d’effectuer des recherches d’achat.

Il a partagé :

« Aujourd’hui, lors de notre événement annuel Search On, nous avons annoncé neuf nouvelles façons de transformer votre façon d’acheter avec Google, en vous offrant une expérience d’achat plus immersive, informée et personnalisée.

Le moteur de cette expérience est le Shopping Graph, notre modèle amélioré par l’IA qui comprend désormais plus de 35 milliards de listes de produits, contre 24 milliards l’année dernière.

Et puis il y a la multi-recherche, une nouvelle façon de chercher :

Chaque modification de la façon dont les utilisateurs peuvent effectuer des recherches et de la façon dont Google présente les informations est une opportunité pour les entreprises de revendiquer une part des nouvelles façons de rechercher et d’être découvertes.

L’ancienne méthode des 10 lignes bleues est derrière nous depuis longtemps, alimentée par les changements technologiques.

C’est une nouvelle ère pour la recherche. Êtes-vous à jour?

Davantage de ressources:

  • Google annonce 5 changements à venir dans la recherche mobile
  • Google annonce 7 mises à jour de la recherche locale
  • Facteurs de classement Google : réalité ou fiction

Image en vedette : Masson/Shutterstock

La nouvelle boîte de réception ciblée de LinkedIn affiche des messages plus pertinents

0

LinkedIn améliore son expérience de messagerie avec une nouvelle « boîte de réception ciblée », qui vise à réduire le spam et à afficher des messages plus pertinents.

La prochaine fois que vous vous connecterez à LinkedIn et que vous ouvrirez votre boîte de réception, vous verrez une notification vous invitant à « Essayer la boîte de réception ciblée ».

La nouvelle boîte de réception ciblée de LinkedIn affiche des messages plus pertinents

Cliquer sur le bouton ci-dessus filtrera automatiquement vos messages dans deux onglets.

La boîte de réception ciblée utilise l’IA pour identifier les messages importants, qu’elle filtre dans l’onglet « Focus » tandis que le reste est envoyé à l’onglet « Autre ».

Étant donné qu’il y a un élément d’IA impliqué, cela peut prendre du temps à LinkedIn pour apprendre vos préférences de boîte de réception.

Vous aurez la possibilité de déplacer les messages entre les onglets ou de revenir à l’expérience de messagerie traditionnelle si vous n’appréciez pas la boîte de réception ciblée.

LinkedIn apporte ce changement dans la hausse de la messagerie directe, qui, selon la société, est en hausse de 20 % par rapport à l’année dernière.

Dans un e-mail, un représentant de LinkedIn déclare :

« Cette fonctionnalité est la dernière d’une série d’améliorations que nous avons apportées pour aider les membres à avoir des conversations plus productives et à se connecter aux opportunités via la messagerie LinkedIn. Avec des conversations en hausse de près de 20 % depuis l’année dernière, nous constatons que de plus en plus de professionnels sur LinkedIn se tournent vers la messagerie pour se connecter et interagir les uns avec les autres. »

La boîte de réception ciblée de LinkedIn est désormais disponible dans le monde entier pour tous les utilisateurs.


Image en vedette : metamorworks/Shutterstock

Microsoft fait 3 prédictions pour les tendances PPC dans la nouvelle année

0

Microsoft fait trois prédictions pour les catégories de produits qui augmenteront les clics publicitaires au cours de la nouvelle année et conseille d’optimiser les campagnes en conséquence.

Selon une étude mondiale menée par Opeepl, le Nouvel An le plus populaire des gens est d’être en meilleure santé, ce qu’ils prévoient d’accomplir grâce à un régime alimentaire et à l’exercice.

En examinant les tendances à venir en matière de santé, Microsoft Advertising partage des moyens d’optimiser les campagnes pour les trois catégories de produits les plus importantes.

1. « Alimentation biologique » en hausse de 20 %

Microsoft Advertising prévoit que les clics sur les publicités pour les aliments biologiques augmenteront au cours de la semaine du 14 janvier, entraînant une croissance de 20 % par rapport à la même semaine en décembre.

Pour capitaliser sur cette tendance, Microsoft Advertising suggère ce qui suit :

« Ciblez les utilisateurs à la recherche d’options alimentaires saines et nutritives en janvier avec les audiences sur le marché. Nos données de prévision internes suggèrent que les clics culmineront pendant l’hiver le 14 janvier. Par conséquent, bien que vous deviez augmenter votre budget après la fin des vacances, assurez-vous de ne pas en manquer au milieu du mois. »

2. « Vêtements de sport » en hausse de début décembre à janvier

Microsoft Advertising prévoit que les recherches de vêtements de sport commenceront à augmenter début décembre et se poursuivront jusqu’en janvier.

Dans un article de blog, Microsoft Advertising partage les conseils suivants :

« Utilisez les campagnes Shopping pour présenter vos vêtements de sport et de fitness fin novembre et début décembre lors des soldes des fêtes. Les données internes de Microsoft estiment que les consommateurs rechercheront le plus de matériel entre les semaines du 26 novembre et du 3 décembre, mais l’activité restera élevée jusqu’en janvier.

3. Les recherches « Fitness & Nutrition » arrivent par vagues

Sans surprise, les recherches de fitness et de nutrition devraient augmenter au cours de la nouvelle année.

Cependant, Microsoft Advertising conseille une approche « toujours active » pour cibler cette catégorie, car l’intérêt pour la recherche augmentera plusieurs fois au cours de l’année.

« En utilisant les données de 2021 comme comparaison de ce à quoi s’attendre en termes d’activité au cours de l’année prochaine, nous pouvons supposer que les clics pour la nutrition et la forme physique culmineront en janvier, mai, juillet et octobre. Envisagez une approche permanente, car les annonces d’audience sont présentées pour inciter les utilisateurs à descendre dans l’entonnoir vers les tactiques de recherche. »


La source: Publicité Microsoft

Image en vedette : SeaStudio/Shutterstock

Une nouvelle ère de recherche Google : ce que cela signifie pour le référencement

0

Google change non seulement la façon dont il présente les informations aux utilisateurs et met à jour les algorithmes, mais la façon dont les utilisateurs recherchent change également.

Les meilleures pratiques de référencement changent chaque année, il est donc préférable de suivre ce que signifie optimiser correctement un site Web aujourd’hui.

Signaux d’authenticité et d’utilité

Google a publié cinq mises à jour d’avis de produits depuis avril 2021.

Les directives associées que Google a publiées pour la rédaction d’avis sur les produits recommandent des facteurs spécifiques sur la page qui doivent exister pour que la page soit classée pour les requêtes de recherche liées aux avis sur les produits.

Il s’agit d’un changement extraordinaire dans la façon dont les sites sont classés. Google a redéfini ce que cela signifie pour une page Web d’être pertinente pour une requête de recherche.

La définition de la pertinence signifiait simplement qu’une page Web devait porter sur ce que l’utilisateur recherchait, dans ce cas, des avis sur les produits.

Les avis sur les produits étaient généralement considérés comme exprimant une opinion sur un produit, comparant les caractéristiques du produit au coût et exprimant un jugement si quelque chose vaut la peine d’être acheté ou non.

Mais maintenant, il ne suffit plus qu’une page Web évalue un produit. Il doit également être authentique et utile. C’est un grand changement dans la façon dont les sites sont classés.

Voici deux facteurs de classement Google pour les avis sur les produits introduits en décembre 2021 :

« … nous introduisons deux nouvelles meilleures pratiques pour les avis sur les produits, qui prendront effet dans une future mise à jour.

  • Fournissez des preuves telles que des éléments visuels, audio ou d’autres liens de votre propre expérience avec le produit, pour étayer votre expertise et renforcer l’authenticité de votre avis.
  • Envisagez d’inclure des liens vers plusieurs vendeurs pour donner au lecteur la possibilité d’acheter auprès du marchand de son choix, si cela a du sens pour votre site.

Google les appelle les « meilleures pratiques » mais dit aussi qu’elles « prendront effet », ce qui implique que c’est quelque chose dans l’algorithme qui recherche ces deux qualités.

Le premier signal concerne l’authenticité de l’avis sur le produit.

Le deuxième signal est spécifique aux sites qui ne vendent pas les produits évalués, et il s’agit d’être utile aux visiteurs du site en leur donnant plusieurs magasins pour acheter un produit.

L’authenticité et l’utilité en tant que signaux de pertinence constituent un énorme changement pour le référencement.

La recherche est de plus en plus contextuelle

Le contexte est le cadre dans lequel quelque chose est dit ou fait, qui donne un sens à ces actions ou paramètres.

Le contexte d’une recherche peut influencer les résultats de la recherche.

Ce qui se passe, c’est que Google redéfinit ce que signifie être pertinent en comprenant le contexte de l’utilisateur.

Lorsqu’un utilisateur recherche [pizza], Google n’affiche pas de recettes de pizza ; il montre les pizzerias locales.

Google définit la signification de l’expression mot clé « pizza » en fonction du contexte de l’utilisateur, qui comprend l’emplacement géographique de cet utilisateur.

Un autre contexte qui influence les résultats de la recherche est l’actualité, qui peut modifier le sens d’une expression de recherche. Cela fait partie de ce que l’on appelle l’algorithme Freshness.

L’algorithme Freshness prend en compte les facteurs temporels qui peuvent modifier le sens d’une phrase de recherche, et cela influence les sites Web affichés.

Ce sont donc les contextes géographiques et temporels qui influencent ce que signifie être pertinent pour une requête de recherche.

La recherche porte de plus en plus sur des sujets

Comme indiqué dans la discussion sur la mise à jour 2013 de Hummingbird, Google s’éloigne de plus en plus des mots-clés et se tourne davantage vers la compréhension des multiples significations inhérentes aux requêtes de recherche.

Google redéfinit également la pertinence à travers le concept de sujets.

Lorsqu’une personne effectue une recherche avec le mot-clé [mustang]le sens le plus probable est l’automobile, n’est-ce pas ?

Capture d'écran des SERP de Mustang

Dans la capture d’écran ci-dessus, Google répertorie plusieurs sujets liés à l’automobile Ford Mustang.

  • Aperçu.
  • Images.
  • À vendre.
  • Prix.
  • Performance.
  • Moteur.
  • Mise en charge.
  • Nouvelles.
  • Commentaires.
  • Spécifications.
  • Configurations.

En cliquant sur l’un des sujets énumérés ci-dessus, vous obtenez un résultat de recherche différent.

Certains des sites les mieux classés apparaissent sur différents sujets car ils sont pertinents pour plusieurs sujets. Quelque chose à penser, non?

Capture d'écran de Ford Mustang Mach-E

En 2018, Danny Sullivan de Google a tweeté sur un moyen de modifier les résultats de recherche en sujetqui sont les boutons de sujet que nous venons de passer en revue ci-dessus.

Dany tweeté:

« Une nouvelle façon dynamique de modifier rapidement les résultats est à venir, comme la façon dont vous pouvez basculer pour changer rapidement les races de chiens.

Ceci est alimenté par la couche thématique, un moyen de tirer parti de la façon dont le Knowledge Graph connaît les personnes, les lieux et les choses dans les sujets.

Couche de sujet

Google a publié un article de blog sur ces changements et en a discuté dans la section intitulée Organisation dynamique des résultats de recherche.

Dans l’article, Google explique qu’il organise certaines recherches en les sujets et sous-thèmes.

« Chaque parcours de recherche est différent, et surtout si vous n’êtes pas familier avec le sujet, il n’est pas toujours clair quelle devrait être votre prochaine recherche pour vous aider à en savoir plus.

Nous introduisons donc une nouvelle façon d’organiser dynamiquement les résultats de recherche qui vous aide à déterminer plus facilement les informations à explorer ensuite.

Capture d'écran des résultats de recherche organisés dynamiquement

People Also Ask (PAA) est un moyen pour Google d’aider les utilisateurs à accéder aux informations qu’ils recherchent, en particulier lorsque l’utilisateur effectue une recherche avec une phrase clé vague, comme CBD.

Les requêtes répertoriées dans le PAA sont des sujets.

Les gens aiment les considérer comme des expressions de mots clés, mais ce sont plus que des mots clés. Elles sont les sujets pour la page Web de contenu.

Capture d'écran de Les gens demandent aussi

En cliquant sur le premier sujet, « Le CBD fait-il quelque chose ?» révèle un article sur le sujet de savoir si les produits CBD fonctionnent.

En cliquant sur le premier sujet,

Certaines personnes et certains outils aiment utiliser chaque boîte à suggestions People Also Ask comme mots-clés à utiliser dans un seul article complet.

Mais ce qui manque dans cette approche, c’est que chaque suggestion individuelle est un sujet unique pour un article.

Parce que Google aime classer un contenu précis, on aurait plus de chance de créer du contenu pour chaque sujet plutôt qu’une page géante de contenu sur plusieurs sujets puisqu’une page géante n’est pas particulièrement précise.

L’accent mis par Google sur les sujets se poursuit.

Le 28 septembre 2022, Google a introduit de nouvelles façons de créer des requêtes de recherche par sujet.

À emporter : l’accent mis par Google sur les sujets

Les mots clés sont importants car l’utilisation appropriée des expressions de mots clés correctes aidera le contenu à se connecter avec les utilisateurs qui utilisent ces mots clés lors de la recherche de réponses ou d’informations.

Les utilisateurs avancés ont tendance à utiliser plus de jargon, et les utilisateurs moins avancés qui ont moins de connaissances utiliseront des termes plus généraux.

Compte tenu de cette compréhension, il est important de garder à l’esprit que Google comprend le monde en termes de sujets et non d’expressions de mots clés.

Lorsque Google consulte une page, il comprend la page au niveau « De quoi parle cette page ? Quel est le sujet? »

Le contenu peut sembler non naturel lorsque l’auteur du contenu se concentre sur les mots-clés, à mon avis.

Cela se produit parce qu’un article axé sur les mots clés a tendance à serpenter lorsque l’auteur essaie de bourrer l’article avec les expressions de mots clés ciblées, se répétant parfois.

Le contenu axé sur les mots-clés ne semble pas naturel car l’auteur a du mal à créer des phrases qui incluent les mots-clés.

Une meilleure façon de créer du contenu, à mon avis, est de se concentrer sur les sujets (ainsi que sur l’utilité !).

Pertinence et catégorie de sujet

Pour certains types de requêtes de recherche, Google peut classer des sites appartenant à une catégorie de sites.

Il existe un brevet de 2015 nommé Re-ranking resources based on categorical quality qui décrit un moyen de classer les pages Web selon que la catégorie du contenu correspond à la catégorie impliquée par la requête de recherche.

Je pense que ce brevet peut être lié à la mise à jour Google d’août 2018 connue sous le nom de Medic Update.

Il s’appelait Medic Update car il affectait sensiblement la catégorie des sites Web de santé.

Ce brevet représente un changement révolutionnaire dans la façon dont Google détermine ce qui est pertinent pour certaines requêtes et explique comment il reclassera les résultats de recherche en fonction de l’appartenance ou non d’un site Web à une catégorie de sujet.

Le brevet de Google décrit d’abord deux types de recherches : informationnelle et navigationnelle.

Une recherche d’information est une recherche à laquelle plusieurs types de sites peuvent répondre. Google utilise des exemples de requêtes sur le football et les voyages dans l’espace comme types de recherches à caractère informatif.

Il note ensuite que les requêtes de navigation se produisent lorsque les utilisateurs effectuent une recherche en utilisant le nom d’un site, comme YouTube.

Ensuite, il s’agit du brevet, qui est un type de requête de recherche pertinente pour une catégorie d’informations.

Le brevet dit :

« Parfois, cependant, les utilisateurs peuvent avoir un intérêt particulier pour une catégorie d’informations pour laquelle il existe un certain nombre de ressources bien desservies. »

C’est pourquoi le brevet s’appelle « Re-classer les ressources en fonction de la qualité catégorique » et dans le résumé (la description du brevet) qu’il indique, il s’agit de « re-classer les ressources pour les requêtes catégorielles ».

Le mot « Ccatégorique» est utilisé dans le sens de quelque chose appartenant à une catégorie.

Une description simple de ce brevet est qu’il classera une requête de recherche, puis appliquera un filtre aux résultats de recherche basés sur les catégories auxquelles appartient une requête de recherche. C’est ce que veut dire le mot « reclasser.”

Le reclassement est un processus de classement des sites Web pour une requête de recherche, puis de sélection des meilleurs résultats en reclassant les résultats en fonction de critères supplémentaires.

Le passage suivant du brevet utilise les mots « état de qualité » et « Ressources.”

Dans le cadre de ce brevet, le «état de qualité» signifie la qualité d’appartenir à une catégorie.

UN « Ressource” est juste une page Web.

Il décrit d’abord deux scénarios de classement. Un classement régulier des sites Web (« classement de recherche ») et un autre classement appelé « classement de qualité » qui classe les pages appartenant à une « catégorie ».

N’oubliez pas que les ressources désignent une page Web et que la condition de qualité est la qualité d’appartenance à une catégorie.

Voici le passage important du brevet :

« En reclassant les résultats de la recherche pour un sous-ensemble approprié de ressources qui satisfont à une condition de qualité, le système de recherche fournit un ensemble de résultats de recherche qui répertorie les ressources appartenant à une catégorie selon un classement de qualité qui diffère du classement de recherche d’une ressource reçue. requête. »

Ensuite, il explique l’avantage de reclasser les résultats de recherche en fonction de la « qualité par rapport à la catégorie ».

« Étant donné que les résultats de la recherche sont fournis selon un classement basé, en partie, sur la qualité par rapport à la catégorie, les résultats de la recherche sont plus susceptibles de satisfaire le besoin d’information d’un utilisateur lorsque celui-ci émet une requête catégorique pour la catégorie. .”

Enfin, j’attire l’attention sur la section intitulée Description détaillée, où le brevet entre plus en détail.

Premièrement, il note que lorsque les utilisateurs ne connaissent pas grand-chose à une catégorie, ils auront tendance à ne pas utiliser le jargon typique de cette catégorie et à utiliser à la place des expressions « plus larges » ou plus générales.

« … lorsqu’un utilisateur en sait très peu sur la catégorie, les requêtes sont plus susceptibles d’être des requêtes plus larges.

En effet, un utilisateur peut ne pas avoir développé une compréhension de la catégorie et peut ne pas être au courant des sites Web et des ressources qui servent le mieux la catégorie.

Ensuite, le brevet indique qu’il prendra cette requête générale liée à une catégorie et la fera correspondre aux sites qui entrent dans cette catégorie.

Par exemple, si quelqu’un effectue une recherche sur le sujet de la douleur à l’estomac, Google peut faire correspondre cette requête à la catégorie des sites Web médicaux et reclasser les résultats de recherche les mieux classés pour n’afficher que les sites Web appartenant à la catégorie médicale des sites Web.

Le brevet explique :

« Les systèmes et méthodes décrits ci-dessous reclassent les ressources pour une requête catégorique large en fonction de leur qualité correspondante dans la catégorie à laquelle correspond la requête catégorique.

L’ensemble des résultats de recherche reclassés est plus susceptible d’afficher les sites Web et les ressources qui servent le mieux la catégorie.

Être pertinent signifie entrer dans une catégorie

Le but de ce brevet de 2015 est que Google a probablement changé ce que signifie être pertinent.

Par exemple, pour les requêtes médicales, Google classe les sites Web avec des facteurs de classement traditionnels tels que les liens et le contenu.

Mais ensuite, Google reclasse ces résultats de recherche en filtrant tous les sites qui ne rentrent pas dans la bonne catégorie pour cette requête de recherche.

Ce changement a été un changement radical pour Google en 2018, car cela signifiait que les sites de santé alternative qui se classaient pour les requêtes médicales ont cessé de se classer pour ces requêtes.

Ces sites ne faisaient pas partie de la catégorie médicale, ils faisaient partie de la catégorie santé alternative.

Google a déclaré que la mise à jour de 2018 ne ciblait pas les sites de santé ; c’était simplement plus perceptible dans cette verticale.

Cela signifie que ce changement s’applique également à un large éventail d’autres catégories.

Cela signifie que la signification de la pertinence pour certaines requêtes a changé. Il ne suffit pas d’avoir certains mots clés dans le contenu pour certaines verticales, le contenu doit également s’inscrire dans la bonne catégorie, décrite par le brevet comme la « qualité par rapport à la catégorie ».

Résultats de recherche précis et mots-clés

Les algorithmes de classement de recherche de Google sont progressivement devenus plus précis.

La précision dans les résultats de recherche est quelque chose qui a pris son envol après la mise à jour Hummingbird de Google en 2013.

Ce qui a rendu la recherche plus précise après la mise à jour de Hummingbird, c’est que Google n’utilisait pas tous les mots-clés dans une requête de recherche pour correspondre à ce qui se trouve sur une page Web.

Au lieu de cela, ce qui se passait, c’est que Google ignorait certains mots, en particulier dans les recherches de type langage naturel, et se concentrait sur ce que signifie réellement cette requête, puis utilisait cette compréhension pour faire correspondre la requête de recherche à une page Web.

La précision est quelque chose d’important à prendre en compte lorsque l’on considère comment référencer une page Web.

L’ingénieur Google (à l’époque) Matt Cutts a expliqué :

« Hummingbird est une réécriture de l’algorithme de recherche de base.

Juste pour mieux faire correspondre les requêtes des utilisateurs avec les documents, en particulier pour les requêtes en langage naturel, vous savez que les requêtes s’allongent, elles contiennent plus de mots et parfois ces mots comptent et parfois non.

Cutts est à nouveau cité dans l’article ci-dessus développant l’idée de précision:

« … l’idée derrière Hummingbird est que si vous faites une requête, il peut s’agir d’une requête en langage naturel, et vous pouvez inclure un mot dont vous n’avez pas nécessairement besoin…

…Certains de ces mots n’ont pas autant d’importance.

Et auparavant, Google ne faisait correspondre que les mots de la requête.

Maintenant, nous commençons à dire lesquels sont réellement plus utiles et lesquels sont plus importants.

Ce fut le début de l’évolution de Google pour comprendre les sujets et ce que les utilisateurs veulent vraiment.

Plus important encore, l’accent mis par Google sur la précision reste et peut être vu dans leurs technologies de classement de plus en plus sophistiquées comme Google Lens, où Google peut classer les pages Web en fonction des utilisateurs recherchant avec des images de leurs téléphones portables.

Par exemple, on peut prendre un instantané d’un bogue qui se trouve sur le terrain et effectuer une recherche avec.

Précision dans l’intention de l’utilisateur

Un changement dans les moteurs de recherche datant d’environ 2012/2013 est l’utilisation croissante par Google de l’intention des utilisateurs dans les résultats de recherche.

Google n’a pas annoncé l’introduction de l’intention de l’utilisateur dans les résultats de recherche.

Et le reportage d’une session de questions-réponses de juin 2011 entre Matt Cutts et Danny Sullivan où Cutts discute de l’intention de l’utilisateur est passé au-dessus de la tête des personnes qui l’ont signalé.

Dans les questions et réponses, Cutts explique comment Larry Page est venu le voir et lui a demandé pourquoi les résultats de la recherche pour [warm mangoes] n’étaient pas si bons.

Cutts s’est demandé quelle était l’intention de l’utilisateur pour cette recherche et a découvert quelques faits sur la façon dont les mangues chaudes mûrissent dans une boîte.

J’étais présent lors des questions-réponses et j’ai été époustouflé par l’ambition de Google d’intégrer l’intention des utilisateurs dans les résultats de recherche.

Mais aucun des rapports de 2011 n’a compris comment le [warm mangoes] la recherche correspondait à ce dont parlait Cutts, même s’il a mentionné l’expression « l’intention de l’utilisateur.

Ainsi, cela a été rapporté comme une anecdote amusante sur les mangues chaudes.

Plus de 10 ans plus tard, tout le monde parle de l’intention de l’utilisateur.

Mais il y a une nouvelle compréhension de l’intention qui va au-delà de la compréhension actuelle de celle-ci.

C’est comprendre que l’intention de l’utilisateur est plus qu’informationnelle, transactionnelle, etc.

Ces catégories sont en fait très générales, et il existe en fait une manière plus nuancée de comprendre l’intention de l’utilisateur en comprenant les verbes utilisés dans les requêtes de recherche.

Dixon Jones du site d’outils d’optimisation de contenu Liens entrants partage son approche révolutionnaire pour comprendre l’intention de l’utilisateur :

« Les verbes modifient fondamentalement la recherche de mots clés.

Ma recommandation de meilleure pratique est d’abandonner la notion d' »intention de l’utilisateur » décrite comme « Intention informationnelle/navigationnelle/transactionnelle/commerciale ou locale ».

Boxer l’intention de l’utilisateur dans seulement quatre descriptions vagues n’est pas tout à fait exact.

L’intention d’un utilisateur lorsqu’il effectue une recherche est beaucoup plus nuancée que d’essayer de faire l’une des quatre choses, c’est plus spécifique.

L’intention de l’utilisateur est bien mieux décrite en analysant les verbes.

La plupart des données de recherche de mots clés se concentrent sur des mots ou des phrases, sans comprendre l’intention de l’utilisateur, ce qui peut entraîner des erreurs fondamentales.

Par exemple, un site sur les chevaux peut effectuer une recherche par mot-clé qui trouve des volumes de recherche autour d’expressions comme « Mustang » ou même « Horse power », qui sont des sujets et des concepts entièrement différents, qui peuvent ou non être pertinents pour le sujet d’un site Web.

Voici le point clé : les mots générés par la recherche de mots clés ne sont pas spécifiquement pertinents pour ce que quelqu’un recherche sans un verbe dans la requête de recherche pour donner le contexte de recherche.

Les verbes « ride » et « mustang » suggèrent ensemble une signification et un public entièrement différents de ceux des verbes « drive » et « mustang ».

De plus, une expression comme « acheter une Mustang » n’est probablement pas pertinente pour un site Web de chevaux, car l’intention la plus populaire est liée à une automobile.

Sans aucune autre information sur l’utilisateur, vous ne pouvez pas savoir avec certitude autre que de faire une supposition basée sur l’intention la plus populaire.

Mais ce n’est encore qu’une supposition.

Google en sait peut-être plus sur l’utilisateur, sur la base de son historique de recherche, mais tout ce que vous pouvez faire en tant que SEO est d’être fidèle au sujet et à l’objectif de votre site Web.

Si vous commencez à écrire du contenu autour d’une phrase clé simplement parce que les volumes de recherche sont élevés, il est possible que le site perde son contexte au lieu de l’améliorer.

L’analyse des verbes dans la recherche de mots-clés est l’une des idées que nous avons recherchées sur InLinks.net.

L’utilisation d’algorithmes NLP peut aider à éliminer les suggestions de mots clés non pertinentes lorsque les entités et les verbes dans les requêtes de l’utilisateur sont vérifiés pour la proximité des sujets dans votre propre contenu.

Les requêtes de recherche ont évolué

Il est important de noter que Google continue de faire évoluer ce que signifie rechercher. Initialement, la recherche signifiait taper des mots sur un ordinateur de bureau ou portable.

Ensuite, il s’agissait de parler de ces requêtes dans un téléphone mobile.

Maintenant, il change pour inclure la recherche d’images via l’application Google Lens.

Par exemple, je voulais plus d’informations sur une bouteille de vin au magasin. J’en ai pris une photo et je l’ai soumise à Google Lens, qui a renvoyé des résultats de recherche sur ce vin.

Ce qui est remarquable dans l’évolution des requêtes de recherche, c’est que c’est Google qui est à l’origine de l’évolution en créant de nouvelles méthodes de recherche pour les utilisateurs, comme Google Lens.

Le 28 septembre 2022, Google a annoncé neuf nouvelles façons pour les utilisateurs d’effectuer des recherches d’achat.

Il a partagé :

« Aujourd’hui, lors de notre événement annuel Search On, nous avons annoncé neuf nouvelles façons de transformer votre façon d’acheter avec Google, en vous offrant une expérience d’achat plus immersive, informée et personnalisée.

Le moteur de cette expérience est le Shopping Graph, notre modèle amélioré par l’IA qui comprend désormais plus de 35 milliards de listes de produits, contre 24 milliards l’année dernière.

Et puis il y a la multi-recherche, une nouvelle façon de chercher :

Chaque modification de la façon dont les utilisateurs peuvent effectuer des recherches et de la façon dont Google présente les informations est une opportunité pour les entreprises de revendiquer une part des nouvelles façons de rechercher et d’être découvertes.

L’ancienne méthode des 10 lignes bleues est derrière nous depuis longtemps, alimentée par les changements technologiques.

C’est une nouvelle ère pour la recherche. Êtes-vous à jour?

Davantage de ressources:

  • Google annonce 5 changements à venir dans la recherche mobile
  • Google annonce 7 mises à jour de la recherche locale
  • Facteurs de classement Google : réalité ou fiction

Image en vedette : Masson/Shutterstock

Wix annonce une nouvelle façon de modifier les paramètres SEO au niveau de la page

0

Wix annonce de nouveaux paramètres SEO qui offrent un contrôle à 100 % des données SEO techniques critiques au niveau de la page en un seul endroit.

Cette mise à jour donne aux référenceurs et aux entreprises la possibilité de personnaliser les facteurs techniques liés au référencement, tels que les données structurées, page par page, à partir d’une seule page de paramètres.

Wix et le référencement

Wix était initialement connu comme un service qui permettait aux entreprises de créer facilement des sites Web en ligne attrayants.

Mais Wix a été critiqué pour son manque de fonctionnalités SEO techniques de base telles que l’ajout de données structurées.

Au cours des dernières années, Wix s’est fortement concentré sur les performances du site et le référencement.

Cet effort comprend un conseil consultatif SEO composé de personnes de confiance de la communauté du marketing de recherche qui sont chargées d’aider Wix à se développer et à s’améliorer.

Aujourd’hui, non seulement les agences de référencement proposent Wix comme solution pour leurs clients, mais elles utilisent également Wix pour leurs propres sites.

En ce qui concerne les éléments vitaux Web de base, qui sont la collecte de mesures de vitesse d’expérience utilisateur, les données indiquent clairement que les sites Wix surpassent les solutions populaires comme WordPress.

Performances de Wix Core Web Vitals

La nouveauté est que les clients Wix peuvent désormais exercer un contrôle total sur chaque page, mais à partir d’un seul endroit, ce qui facilite la mise à jour d’un site.

Nouveaux paramètres de référencement Wix

Les paramètres Wix SEO font deux choses principales à partir d’une page de paramètres :

  1. Fournit un aperçu des paramètres de référencement sur le site Web
  2. Offre un moyen de modifier ces paramètres de référencement

Les paramètres de référencement de Wix permettent à leurs utilisateurs d’appliquer des paramètres de référencement techniques à une section entière d’un site Web ou à un groupe de pages sélectionné.

Le grand changement est que les utilisateurs peuvent faire la même chose à partir des paramètres de référencement au niveau page par page, sans avoir à sauter sur la page elle-même.

Ce changement s’applique aux facteurs SEO techniques suivants :

  • Balises méta
  • Balises de titre
  • Examiner et modifier les slugs d’URL
  • Ouvrir les données du graphique
  • Données structurées
  • Vérifier l’état de l’indexation

Une question que j’avais était la suivante : que se passe-t-il si vous codez des données structurées personnalisées et que Google met à jour ultérieurement ses exigences en matière de données structurées pour se qualifier pour les extraits enrichis ?

Einat Hoobian-Seybold, SEO Product Lead chez Wix a répondu à cette question :

« Une fois qu’un utilisateur modifie ou ajoute manuellement de nouvelles données de structure, il remplace les valeurs par défaut de Wix, mais les utilisateurs peuvent réinitialiser les valeurs par défaut d’origine et être pleinement éligibles pour toutes les données prédéfinies à tout moment.

Dans tous les cas, Wix a une validation sur les données structurées, donc si un utilisateur manque un champ obligatoire en raison des modifications qu’il a apportées ou de Google, l’utilisateur recevra une notification à ce sujet.

Cette nouvelle fonctionnalité est actuellement proposée en anglais et sera déployée ultérieurement dans d’autres langues.

Wix décrit le fonctionnement des nouveaux paramètres SEO :

« Il est accessible depuis la section SEO Tools du Dashboard, aux utilisateurs EN et sera progressivement déployé dans d’autres langues.

Les utilisateurs reçoivent un rapport de toutes les balises méta de leur site en un seul endroit, pour les pages principales et les pages de produits.

Ils peuvent cliquer sur chaque page pour ouvrir un panneau d’édition et personnaliser les balises méta, le slug d’URL, l’état de l’index, le balisage des données structurées et plus encore pour la page sélectionnée.

La fonctionnalité est actuellement disponible pour les pages principales et les pages de produits.

Selon Wix :

« Le nouvel outil Wix SEO Settings permet aux utilisateurs de revoir et de modifier leurs balises méta pour chaque page, ainsi que leur slug d’URL, l’indexabilité, les balises de graphique ouvert, le balisage de données structurées, les balises méta des robots et bien plus encore – le tout à partir d’un seul endroit dans le Tableau de bord Wix.

Cette mise à jour aide les utilisateurs à être plus efficaces et à gagner du temps lorsqu’ils travaillent sur leur stratégie de référencement, en particulier ceux qui traitent de sites plus volumineux, en leur donnant la possibilité de travailler plus rapidement, plus intelligemment et à grande échelle.

Les utilisateurs peuvent utiliser les nouveaux paramètres de référencement pour les pages principales et les pages de produits, avec plus de types de pages à venir, tels que les pages de blog, et des fonctionnalités supplémentaires telles que l’édition en bloc des balises méta.

Wix est un choix solide

De nombreuses solutions sont maintenant disponibles pour répondre à différents besoins, y compris WordPress.

La valeur de Wix est la capacité de créer facilement une présence en ligne attrayante qui est optimisée pour les performances de recherche tout en évitant à l’utilisateur d’avoir à gérer la technologie sous-jacente.

En savoir plus sur l’utilisation de l’outil Wix SEO Settings au niveau de la page :

Modifier par page : gérez le référencement sur les pages de votre site Wix à grande échelle

Image sélectionnée par le studio Shutterstock/Red Fox

Mises à jour YouTube : plus d’informations sur la recherche, nouvelle mise en page de la page de chaîne

0

YouTube a déployé plusieurs mises à jour cette semaine, notamment l’extension des informations de recherche à davantage de langues et une nouvelle mise en page des pages de chaîne.

Aperçu de la recherche YouTube dans plus de langues

Introduit en novembre 2021, les informations de recherche de YouTube présentent des informations sur les requêtes populaires, ce qui peut aider les créateurs à créer plus de contenu que les gens recherchent.

Les informations de recherche permettent aux créateurs de rechercher ce que leur public recherche et ce que les spectateurs recherchent sur YouTube.

Mises à jour YouTube : plus d'informations sur la recherche, nouvelle mise en page de la page de chaîne

De plus, les statistiques de recherche mettent en évidence les lacunes dans le contenu, ce qui peut aider les créateurs à générer des idées pour leurs prochaines vidéos.

Jusqu’à présent, les informations de recherche n’étaient disponibles qu’en anglais avec la possibilité de faire apparaître les recherches des téléspectateurs aux États-Unis, en Inde, au Canada et au Royaume-Uni.

Désormais, YouTube expérimente la mise à disposition de Search Insights sur ordinateur dans davantage de langues, notamment le japonais, le coréen et l’hindi, et d’autres langues seront disponibles à l’avenir.

Nouvelle mise en page pour les pages de chaînes YouTube

YouTube met à jour les pages de chaîne de deux manières.

Tout d’abord, la barre de navigation se trouve désormais sous la section d’informations sur la chaîne.

Mises à jour YouTube : plus d'informations sur la recherche, nouvelle mise en page de la page de chaîne

Les informations sur la chaîne resteront en haut lorsque les utilisateurs cliqueront sur différents onglets.

En plus de faciliter l’accès à ces informations pour les utilisateurs, ce changement rend les boutons « Rejoindre » et « Store » plus visibles, ce qui peut potentiellement augmenter les revenus des créateurs.

Le deuxième changement est que les vidéos sont désormais séparées en deux onglets : les vidéos longues et les courts métrages YouTube.

Auparavant, toutes les vidéos étaient regroupées dans le même onglet, ce qui rendait difficile de faire la différence entre les types de vidéo.

Pour en savoir plus sur les mises à jour YouTube de cette semaine pour les créateurs, regardez la vidéo ci-dessous :


Image en vedette : créateurs de Wirestock/Shutterstock

Substack jette son dévolu sur Twitter avec une nouvelle fonctionnalité de chat

0

Substack a lancé Substack Chat, une fonction de discussion permettant aux auteurs de communiquer directement avec leur public via une application mobile.

Cette décision positionne Substack comme un concurrent direct de Twitter, qui connaît des turbulences à la suite de l’acquisition d’Elon Musk et du licenciement ultérieur de cadres supérieurs.

La sortie de Substack Chat intervient quelques jours seulement après que la société a commencé à cibler ouvertement les utilisateurs de Twitter.

Une nouvelle fonctionnalité permet la création de communautés sans plates-formes extérieures

Destiné à aider les créateurs à cultiver une communauté de soutien, Substack Chat cherche à répondre à un besoin que la société basée à San Francisco a observé dans ses offres.

Substack dit dans un article de blog :

« Alors que la qualité de l’écriture sur Substack s’est épanouie et que les sections de commentaires se sont éclairées avec des discussions intelligentes, les communautés d’abonnés ont commencé à prendre forme. Certains écrivains entreprenants ont pris les choses en main, piratant des intégrations avec Discord, Slack et Telegram pour cultiver des communautés de supporters.

La sortie de cette nouvelle fonctionnalité d’opt-in fournit la fonctionnalité de chat souhaitée sans avoir besoin de plates-formes tierces. Au lieu de cela, les créateurs de newsletter peuvent lancer des discussions à partir de leur page de paramètres ou de leur application iOS.

Conçue davantage comme une application de chat traditionnelle plutôt que comme une chronologie de défilement pour lire, elle cherche à faciliter les discussions naturelles tout en gardant le contrôle des auteurs sur les sujets et le ton.

Le rôle de Musk sur Twitter est à l’origine de l’incertitude

Twitter est une plate-forme de médias sociaux populaire pour les créateurs de contenu depuis sa création, mais sa récente prise de contrôle par Musk laisse de nombreux utilisateurs incertains quant à son avenir.

L’entreprise serait en proie à des conflits internes alors que les employés se préparent à des licenciements généralisés. De plus, les employés affirment avoir subi une pression supplémentaire alors que Musk pousse l’entreprise vers un modèle d’abonnement payant.

Selon un article de The Verge, le PDG de Tesla et SpaceX souhaite faire passer le prix de Twitter Blue de 4,99 $ par mois à 19,99 $ par mois.

En plus de donner aux utilisateurs un accès anticipé aux fonctionnalités, l’augmentation du prix inclura également la vérification. Selon les rapports, toute personne qui n’opte pas pour la nouvelle version d’abonnement se verra retirer sa coche bleue.

Les utilisateurs de Twitter et les annonceurs semblent adopter une approche attentiste de la plateforme, notamment en ce qui concerne la modération du contenu. Cela fait suite à une augmentation de 500% des tweets utilisant des insultes raciales après le premier week-end de Musk en tant que propriétaire du site de médias sociaux.

Autres entreprises cherchant à concurrencer Twitter

Le fondateur et ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, a également dévoilé son intention de concurrencer Twitter. Bluesky Social, sa nouvelle société, accepte actuellement les bêta-testeurs pour une plate-forme destinée à donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur algorithme via ce qu’elle appelle le protocole AT.

Mastodon, un concurrent décentralisé de Twitter, a vu plus de 230 000 nouveaux utilisateurs suite à l’acquisition de Musk.


Image en vedette : Rawpixel.com/Shutterstock

Est-il préférable de diriger vers une nouvelle sous-page ou une page contextuelle ?

0

La question Ask An SEO d’aujourd’hui vient de Daniela au Royaume-Uni, qui demande :

Qu’est-ce qui est le mieux pour le référencement ?

Je veux donner plus d’informations sur un certain aspect de mon entreprise. Lorsqu’un visiteur clique sur « en savoir plus », est-il préférable de diriger le visiteur vers une nouvelle sous-page ? Ou une page contextuelle (à l’intérieur de la page actuelle) est-elle également bonne ?

En tant que professionnels du référencement, nous savons que la navigation peut faire ou défaire un site Web.

Malheureusement, il semble que de nombreux concepteurs aiment créer une navigation qui casse un site, sous plusieurs angles différents.

Discutons des meilleures pratiques de navigation, puis nous aborderons cette question.

La navigation est plus que des liens

Votre navigation est plus que les liens sur lesquels le visiteur clique pour se déplacer d’une page à l’autre.

Comprendre comment les visiteurs consomment votre contenu est primordial pour créer une navigation réussie sur le site.

Lorsque vous configurez un site Web, la chose la plus importante à retenir est la façon dont les visiteurs se guideront à travers les informations que vous avez fournies.

Oui, les visiteurs se guident eux-mêmes.

Les sites Web modernes sont des jeux « choisissez votre propre aventure ». Il n’y a aucun moyen de dicter un chemin linéaire spécifique à travers un site Web sans frapper vos visiteurs sur la tête avec une ligne droite à travers votre entonnoir d’achat.

Et, croyez-moi, cela ne fonctionne pas toujours bien pour le propriétaire du site Web.

La clé de la création d’une structure de navigation de site Web réussie consiste à anticiper le chemin qu’un visiteur potentiel emprunterait pour effectuer l’action souhaitée.

Mais, si le visiteur s’écarte du chemin souhaité, c’est au webmaster de lui fournir des méthodes de navigation alternatives sur le site – et un moyen de se remettre sur la bonne voie s’il s’éloigne de l’entonnoir.

Pagination comme navigation

La façon dont le site est construit est une partie importante de la navigation de votre site.

La pagination est, dans ses termes les plus simples, la façon dont une page est mise en page. Vous pouvez avoir des diaporamas, des galeries d’images, des listes de produits, des balises d’articles et une foule d’autres éléments sur une page.

Comprendre que différentes personnes consomment les mêmes informations de différentes manières est primordial pour créer une pagination fonctionnelle.

Dans les documents de recherche académique, vous trouverez chaque graphique et chaque image expliqués en détail dans le texte.

Le même principe fonctionne en pagination.

Décrivez vos images. Décrivez vos graphiques.

Google aime les mots.

Et malgré ce que pensent certains designers, beaucoup de gens aiment aussi les mots.

Je suis l’un deux. Si ma femme et moi regardons une propriété de location de vacances, vous me trouverez en train de lire la description de la propriété pendant qu’elle se dirige directement vers les photos.

Certaines personnes sont visuelles, et certaines personnes sont verbales.

Les moteurs de recherche sont plus verbaux que visuels.

Bien sûr, créer des murs de texte intimidants n’est pas attrayant pour la plupart des visiteurs.

C’est là qu’intervient votre designer.

Les concepteurs se battent généralement contre de grandes quantités de texte sur une page, mais s’ils peuvent décomposer ce texte de manière visuellement agréable, tout le monde y gagne.

Sous-page ou pop-ups ?

Revenons donc à la question posée : Daniela a demandé si elle devait utiliser des sous-pages ou des pages contextuelles dans sa navigation.

La réponse, comme toujours, est : cela dépend.

Dans la plupart des cas, un simple lien qui lance le nouveau contenu sur une nouvelle page dans le même onglet du navigateur est approprié. Il s’agit de la navigation standard.

Cependant, si l’information est quelque chose que vous voulez que le consommateur voie après avoir quitté le site, l’utilisation d’une fenêtre pop-under peut être efficace.

Dans de nombreux cas, une fenêtre contextuelle est contraire aux règles si vous exécutez une recherche payante sur la page.

Mais, les pop-ups dans la même fenêtre de navigateur peuvent être extrêmement efficaces si vous avez des informations que le consommateur devrait voir – comme, par exemple, une inscription par e-mail.

Sans connaître votre site et voir vos analyses, il est impossible de savoir exactement quoi faire – mais dans la plupart des cas, la navigation standard est standard pour une raison.

Ça marche.

Davantage de ressources:

  • L’utilisation d’un curseur d’actualités affectera-t-elle l’optimisation de mon site ? Demandez à un SEO
  • Classement de recherche Google et bannières contextuelles
  • Pratiques de conception Web qui frustrent les professionnels du référencement

Image en vedette : tovovan/Shutterstock

Les annonces display Google deviennent plus personnelles grâce à la nouvelle technologie de ciblage

0

Google déploie un moyen d’utiliser les données de première partie pour diffuser des annonces plus personnalisées via Display & Video 360 sans cookies tiers.

Une nouvelle solution appelée Publisher Advertiser Identity Reconciliation, ou PAIR, réconcilie les données de première partie pour les audiences qui ont visité tous les deux un site d’annonceur et un site d’éditeur.

Auparavant, il n’était pas facile d’utiliser les deux ensembles de données dans le respect de la vie privée, car cela impliquait que les éditeurs partagent les informations des utilisateurs directement avec les annonceurs.

Désormais, les annonceurs et les éditeurs pourront activer des informations propriétaires cryptées uniques à leurs sites via l’agrégation.

Ce processus garantit qu’aucune donnée au niveau de l’utilisateur n’est jamais partagée entre les parties. Google affirme que les informations ne sont lisibles et significatives que dans le contexte limité de leur relation directe.

Dans un article de blog, Google déclare :

« PAIR donne aux annonceurs la possibilité de se connecter plus étroitement avec leurs publics connus, tout en évitant de suivre les individus sur le Web. En conséquence, les annonceurs peuvent diffuser des publicités pertinentes auprès de certains de leurs publics les plus intéressés, ce qui contribue à augmenter les performances publicitaires et à atteindre les objectifs marketing, tout en respectant les attentes des utilisateurs en matière de confidentialité. »

Que signifie PAIR pour les entreprises ?

Pour les entreprises, cette mise à jour de Google Display & Video 360 signifie qu’elles peuvent utiliser les données collectées de première main pour cibler les annonces sur des audiences pertinentes sur le Web.

Avec PAIR, les entreprises peuvent cibler plus efficacement les annonces sur les personnes qui ont partagé des informations avec elles, telles que les anciens acheteurs et les personnes figurant sur une liste de diffusion.

PAIR peut également être utilisé pour diffuser des publicités aux abandonneurs de panier et empêcher les gens de voir des publicités pour un produit qu’ils ont déjà acheté.

En introduisant un moyen sécurisé et préservant la confidentialité de combiner les données de première partie des annonceurs et des éditeurs, Google vise à répondre aux préoccupations concernant l’utilisation des données regroupées.

« Soixante-seize pour cent des annonceurs et des agences trouvent l’utilisation des identifiants basée sur des données regroupées préoccupantes d’un point de vue réglementaire.

C’est pourquoi PAIR est différent : il ne nécessite pas de mise en commun des données d’audience. Au lieu de cela, chaque annonceur et éditeur conservera la propriété et le contrôle de ses données. »

PAIR permet de s’assurer que les utilisateurs ne voient que les publicités des annonceurs et des éditeurs avec lesquels ils ont des relations directes.

Google affirme que cette pratique peut inspirer la confiance dans votre marque. Vous ne diffuserez pas d’annonces aux personnes qui n’ont pas interagi avec vous, ce qui est considéré comme un moyen moins intrusif de faire de la publicité.

Comment les annonceurs et les éditeurs connectent-ils leurs données ?

Les annonceurs et les éditeurs peuvent utiliser des salles blanches pour connecter leurs données. Les salles blanches garantissent la sécurité de toutes les données partagées par les annonceurs et les éditeurs, et seules les données chiffrées sont partagées avec Google à des fins de rapprochement.

Google s’associe à trois fournisseurs de salles blanches, Habu, InfoSum et LiveRamp.

En plus de faciliter la connexion des données, les salles blanches aident à gérer le processus de téléchargement et de cryptage, ce qui signifie que les annonceurs et les éditeurs n’ont pas à le gérer eux-mêmes.

Les marques et les éditeurs disposant de données de première partie sont invités à contacter leurs représentants Display & Video 360 pour plus d’informations sur l’utilisation de PAIR.


La source: Google

Image en vedette : Capture d’écran de blog.google/products/marketingplatform/360/engage-your-first-party-audience-in-display-video-360/, octobre 2022.

TikTok ajoute une nouvelle fonctionnalité photo à Rival Instagram

0

TikTok déploie le mode photo, un nouvel outil d’édition de diaporamas photo qui imite les fonctionnalités d’Instagram, ainsi que quelques autres nouvelles fonctionnalités, notamment des capacités d’édition améliorées et des légendes plus longues.

TikTok présente le mode photo

TikTok annonce dans un article de blog qu’il déploie le mode photo, un format de carrousel spécialement conçu pour partager des images fixes sur l’application. En plus des photos fixes, les créateurs peuvent ajouter de la musique à leurs publications.

La publication de contenu en mode photo est similaire à la publication de contenu vidéo ordinaire dans l’application.

Comment utiliser le mode photo TikTok

Pour commencer à créer du contenu en mode photo, cliquez sur l’icône « + » en bas de la page Pour vous.

En bas à droite, cliquez sur le bouton « Télécharger » pour ouvrir votre galerie de photos. Choisissez les photos que vous souhaitez ajouter à leur carrousel et cliquez sur « Suivant ».

Comme avec les fonctionnalités de publication de vidéos de TikTok, la page d’édition de contenu apparaîtra. C’est ici que vous pouvez ajouter de la musique et des effets.

Une petite icône apparaîtra au bas de l’écran indiquant « Passer en mode vidéo ».

mode photo tiktok

La rivalité des médias sociaux

Cette nouvelle fonctionnalité est étonnamment similaire à Instagram. Instagram est connu pour permettre aux créateurs de publier des messages de carrousel d’images fixes sur leur flux et leurs histoires, et TikTok semble avoir imité cela.

Cela s’ajoute à l’histoire récente des plateformes de médias sociaux reflétant les fonctionnalités les unes des autres.

Dans le passé, TikTok a inspiré de nouvelles fonctionnalités sur les plateformes de médias sociaux, y compris Instagram Reels, YouTube Shorts et, plus récemment, les nouvelles fonctionnalités vidéo de Twitter, il peut donc en surprendre certains de voir TikTok prendre des notes à partir des fonctionnalités d’autres applications.

Les nouveaux outils d’édition améliorés de TikTok

En plus de la fonctionnalité Mode photo de TikTok, la société a déployé quelques nouvelles fonctionnalités d’édition améliorées.

Dans un article de blog, la société a annoncé :

« Les outils d’édition améliorés de TikTok vous permettent d’ajuster facilement les clips, les sons, les images et le texte dans un nouvel environnement d’édition, le tout dans le flux de création de TikTok. Tu pourras:

  • Modifier les extraits : Empilez, découpez et divisez des clips vidéo.
  • Modifier les sons :Coupez, découpez et définissez la durée des sons.
  • Modifier et positionner le texte : Modifiez, positionnez et définissez plus facilement la durée du texte.
  • Ajouter des superpositions: ajoutez des superpositions de photos et de vidéos pour un empilement d’image dans l’image (ou de vidéo dans la vidéo).
  • Ajustez la vitesse de la vidéo :Accélérer ou ralentir le rythme des clips vidéo.
  • Contenu du cadre: Rotation ou zoom avant et arrière du cadre de clips individuels.
  • Ajouter des effets sonores »

La société a également annoncé des descriptions plus longues pour le contenu, avec jusqu’à 2 200 caractères pour chaque publication. Il s’agit d’un grand saut par rapport à l’ancienne limitation de 300 caractères.

Les nouvelles fonctionnalités de TikTok, y compris le mode photo, sont actuellement disponibles aux États-Unis et dans la plupart des régions du monde.


Image en vedette : FellowNeko/Shutterstock

Instagram introduit le shopping dans les histoires, une nouvelle section shopping dans Explorer

0

Instagram étend ses capacités d’achat en permettant à davantage d’entreprises d’accéder à Shopping in Stories et en testant une nouvelle chaîne d’achat dans Explore.

Shopping dans les histoires

Shopping in Stories a été introduit pour la première fois en juin dernier en tant que fonctionnalité de test à laquelle un nombre limité d’entreprises avaient accès.

Désormais, toute entreprise approuvée pour faire du shopping sur Instagram a accès à Shopping in Stories.

Avec l’accès à cette fonctionnalité, les entreprises peuvent ajouter des autocollants de produits aux histoires, ce qui fonctionne comme l’ajout de tout autre type d’autocollant.

Les utilisateurs qui consultent l’histoire peuvent appuyer sur l’autocollant pour ouvrir une page de produit. De là, ils peuvent faire un achat.

La réponse des clients aux achats dans les histoires Instagram a augmenté rapidement, déclare la société :

« Instagram Stories a connu une croissance rapide de l’adoption par les consommateurs, avec plus de 400 millions de comptes utilisant la fonctionnalité quotidiennement. Les gens adorent les histoires pour son format plein écran immersif, et un tiers des histoires les plus vues proviennent d’entreprises. »

Les entreprises peuvent être approuvées pour faire des achats sur Instagram en suivant ces étapes.

Chaîne « Shopping » dans Explore

Instagram teste une nouvelle chaîne thématique pour le shopping dans Explore qui personnalise les marques et les produits selon les goûts des utilisateurs.

La chaîne affichera des messages d’achat de diverses entreprises, ce qui peut les exposer à de nouvelles entreprises qu’ils ne suivent pas déjà.

Il semble que toutes les entreprises approuvées pour faire des achats sur Instagram, qui créent également des publications d’achat, seront éligibles pour que leur contenu soit affiché dans le nouveau canal d’achat.

Le canal d’achat d’Explore est actuellement en phase de test et sera déployé dans le monde entier au cours des prochaines semaines.

Amazon s’attaque à Google avec une nouvelle activité de publicité en ligne

0

Le Wall Street Journal rapporte qu’Amazon envisage de lancer son propre réseau publicitaire pour concurrencer l’activité de publicité en ligne de Google.

Amazon appelle son nouveau réseau publicitaire « Amazon Sponsored Links », qui disposera de systèmes back-end permettant aux agences de publicité « d’acheter des audiences » en achetant des publicités en masse. Ces agences iraient ensuite de l’avant et placeraient des annonces pour leurs clients en fonction de la cible démographique des produits et services qu’elles vendent.

Ce qu’Amazon prévoit d’abord de faire, c’est de remplacer les annonces sur ses propres pages qui sont principalement fournies par Google par une nouvelle plateforme de placement d’annonces interne. Amazon placera plutôt ses propres annonces pour ses propres clients.

Tourné vers l’avenir, le Wall Street Journal estime que le système d’Amazon pourrait défier les 50 milliards de dollars d’activité publicitaire de Google par an.

VentureBeat a soulevé un bon point en déclarant qu’Amazon détient une arme secrète sur Google : les données d’achat.

Le secret pour diffuser des publicités pertinentes réside dans les données. Données démographiques, psychographiques, personnelles. Google a des données sur ce que nous recherchons, Facebook a des données sur ce que nous aimons et partageons, mais les données d’Amazon peuvent être les meilleures de toutes pour cibler les publicités. Il contient des données sur ce que nous parcourons et achetons.

Amazon pourrait être un remplaçant bienvenu pour les annonceurs et les détaillants à la recherche d’une alternative aux publicités Facebook et Google. Amazon peut s’avérer plus efficace pour diffuser des publicités auprès des consommateurs qui sont réellement cliqués en raison de la richesse des données dont ils disposent.

Les publicités d’Amazon seraient ciblées sur les consommateurs en temps réel à l’aide d’un système qui comprend ce qu’un individu aime en fonction de son historique de navigation et d’achat.

Amazon a déjà commencé à dire à certains de ses partenaires publicitaires existants que le nouveau réseau publicitaire sera lancé plus tard cette année.

3 meilleures pratiques pour utiliser la nouvelle stratégie d’enchères pour les concurrents surclassés

0

Vous avez du mal à surenchérir sur vos principaux concurrents avec l’une de vos campagnes de recherche par mots clés ? Il existe une nouvelle stratégie d’enchères mise en œuvre plus discrètement qui peut vous aider à diffuser vos annonces au-dessus de la concurrence que vous pensiez être « au-dessus de votre portée ». C’est exactement ce que vous pouvez faire avec la nouvelle stratégie d’enchères de Google « Taux de surclassement cible ».

Il n’y a pas encore eu d’article de blog AdWords officiel sur la stratégie spécifique, mais voici un bref résumé :

La « part de surclassement cible » utilise vos informations sur les enchères pour proposer des domaines de référence à surclasser ou la possibilité d’ajouter votre propre domaine concurrentiel spécifique à surclasser. Ensuite, indiquez simplement un taux d’impressions surclassé que vous aimez, ainsi qu’une enchère maximale et des options avancées qui n’incluent que les enchères croissantes qui n’ont pas de faibles niveaux de qualité. La partie intéressante de cette option est qu’elle n’indique pas directement ce qu’est un « faible niveau de qualité » par rapport à cette stratégie.

Blog AdWords - aucun résultat - part de surclassement

Ce type de mise en œuvre des enchères pourrait changer la donne en ce qui concerne la façon dont nous, en tant qu’annonceurs, enchérissons contre nos concurrents, en particulier ces gros gars « sans fond » qui semblent toujours manger la page et faire grimper les enchères. Cela ouvre également de nouvelles opportunités pour non seulement cibler le nom de marque d’un concurrent, ce qui est devenu de plus en plus difficile, mais également cibler des mots-clés de services/produits concurrents et surclasser la concurrence dans une position de partage d’impressions, au lieu d’une simple stratégie d’enchères « haut de page ». position.

Pour l’industrie du voyage, cela signifie avoir une meilleure chance de surclasser un OTA (Online Travel Agent). Pour les entreprises de produits de commerce électronique, cela signifie avoir une meilleure chance de surclasser Amazon, Zappos ou l’un des magasins à grande surface.

La liste pourrait s’allonger, mais cela devrait stimuler votre créativité pour déterminer comment utiliser au mieux cette stratégie d’enchères.

Stratégie d'enchères par part de surclassement AdWordsJ’ai rassemblé trois bonnes pratiques sur la façon d’utiliser le plus efficacement possible la stratégie d’enchères Target Outranking Share

  1. Choisissez vos concurrents judicieusement et stratégiquement. Ce n’est pas parce que vous pouvez affronter Amazon que vous devriez le faire.
  2. Jouez la sécurité et enchérissez de manière appropriée. Comme pour toutes les stratégies d’enchères de Google, il s’agit d’un processus automatisé qui vous permet de quitter le siège du conducteur, de gérer toutes les enchères, etc., afin de maximiser cette part de surclassement. Cela peut soit s’avérer rentable et montrer de la valeur, soit transformer un CPA de compte autrefois réussi. Donc, soyez prudent lorsque vous débutez.
  3. Créez une campagne distincte. Cela vous donnera plus de contrôle sur le budget et la stratégie des concurrents, y compris les tests de mots-clés/concurrents.

Choisissez judicieusement votre concurrent

Étant donné que cette stratégie d’enchères n’autorise qu’un seul concurrent par itération, assurez-vous de consulter non seulement la liste fournie par Google dans les domaines de référence et les informations sur les enchères, mais également vos propres analyses et informations sur les concurrents externes. Puisque vous pouvez spécifier votre propre URL, utilisez-la pour vous concentrer sur ce principal concurrent qui vous empêche de dormir la nuit.

Gardez à l’esprit, il y a plusieurs parties de cette équation. Ce n’est pas parce qu’ils vous surclassent 50 % du temps qu’ils se présentent très souvent.

Cela peut ressembler à ceci :

Le concurrent A surclasse mon annonce 90 % du temps, mais n’est en concurrence avec mon annonce que 25 % du temps.

Alors que,

Le concurrent B surclasse mon annonce 75 % du temps, mais est en concurrence avec mon annonce 40 % du temps.

Et enfin,

Le concurrent C surclasse mon annonce 60 % du temps, mais est en fait en concurrence avec l’annonce 80 % du temps.

Dans ce scénario, les concurrents B et C valent tous deux la peine de cibler la part de surclassement, mais le concurrent C est vraiment celui qui a le plus de valeur. Ils ont tendance à être les concurrents les plus pertinents en concurrençant l’annonce 80 % du temps. Donc, même s’ils ne dépassent que 60 %, ces 60 % peuvent équivaloir à des ventes perdues, car le concurrent C est vu presque aussi souvent que vous pour ce produit ou service.

Jouez la sécurité et enchérissez de manière appropriée

Ne choisissez pas l’option 100 % de partage d’impressions maximum. Tout comme les enchères, soyez conservateur et stratégique. Ne gaspillez pas l’intégralité de votre budget quotidien en essayant de surenchérir sur un concurrent, car il se peut qu’il ne soit pas aussi rentable, en fonction des mots clés en concurrence.

Lorsqu’il y a une chance de dominer, il est difficile de ne pas la saisir, mais jouer prudemment et jouer défensivement peut avoir de meilleurs résultats que de sortir à 110% de la porte. Cela signifie, essayez d’abord de battre le domaine 30-50% de la part pour voir comment cela rapporte. Ensuite, s’il y a un rendement précieux, commencez à augmenter progressivement cette part de surclassement de 10 % à 20 % pour analyser s’il y a un rendement décroissant.

Créer une campagne distincte

Expliquer la règle « play it safe » – créer une campagne distincte dédiée à cette stratégie. J’en parle beaucoup dans ma stratégie de campagne globale, mais avec cette stratégie d’enchères en particulier, cela aide à différencier les mots clés concurrents des campagnes de mots clés plus efficaces et de plus grande valeur.

Cela permettra une allocation budgétaire spécifique. Personnellement, je nomme la campagne pour indiquer qu’il s’agit d’une stratégie « concurrentielle »/« concurrente ». Ce faisant, vous ne ruinerez aucun mot-clé de qualité en les ajoutant au mélange, et vous pouvez distinguer des thèmes de mots-clés de groupe d’annonces spécifiques pour concurrencer différents domaines en fonction du fait que certains mots-clés ont ou non un ensemble de concurrents différent.

Le principal point à retenir est que si vous déplacez des mots clés, assurez-vous de mettre en veille l’ancienne campagne ou le groupe d’annonces afin d’éviter la cannibalisation. En outre, ne déplacez que les mots-clés avec un faible volume de conversion ou un faible volume de clics.

Toutes ces tactiques vous aideront à utiliser avec succès la stratégie d’enchères « Taux de surclassement cible ». Je conseille de l’utiliser initialement comme campagne de notoriété de la marque, jusqu’à ce que les résultats souhaités soient affichés via des conversions ou d’autres valeurs définies, car cette stratégie fonctionnera davantage comme la plupart des autres campagnes concurrentes. Surtout si vous n’utilisez que des mots-clés qui ont besoin de plus de visibilité et que vous avez du mal à obtenir des clics et des conversions en raison des concurrents les mieux rémunérés.

Enfin, les stratégies d’enchères sont un excellent outil pour les campagnes performantes qui pourraient utiliser une nouvelle forme de test pour voir quel type de « jus » supplémentaire peut être extrait d’un résultat déjà réussi. Regardez-le attentivement et bonne chance dans vos nouveaux projets !

Crédits image

Image sélectionnée : Pexels.com. Creative Commons
Capture d’écran prise le 05/12/2014 du blog Google AdWords
Capture d’écran prise le 05/12/2014 de la stratégie d’enchères Google AdWords

Combien de temps avant que Google n’indexe ma nouvelle page (et pourquoi cela dépend) ?

0

Vous ne pouvez pas attendre que votre nouveau contenu soit indexé ?

Découvrez pourquoi il est si difficile d’estimer la durée de l’indexation et ce que vous pouvez faire pour accélérer les choses.

L’indexation est le processus de téléchargement d’informations à partir de votre site Web, de leur catégorisation et de leur stockage dans une base de données. Cette base de données – l’index Google – est la source de toutes les informations que vous pouvez trouver via la recherche Google.

Les pages qui ne sont pas incluses dans l’index ne peuvent pas apparaître dans les résultats de recherche, même si elles correspondent à une requête donnée.

Supposons que vous avez récemment ajouté une nouvelle page à votre blog. Dans votre nouveau message, vous discutez d’un sujet tendance, en espérant qu’il vous apportera beaucoup de nouveau trafic.

Mais avant de pouvoir voir comment la page se comporte sur la recherche Google, vous devez attendre qu’elle soit indexée.

Alors, combien de temps exactement ce processus prend-il? Et quand devriez-vous commencer à vous inquiéter que le manque d’indexation puisse signaler des problèmes techniques sur votre site ?

Enquêtons !

Combien de temps dure l’indexation ? Les meilleures suppositions des experts

L’index Google contient des centaines de milliards de pages Web et occupe plus de 100 millions de gigaoctets de mémoire.

De plus, Google ne limite pas le nombre de pages d’un site Web pouvant être indexées. Bien que certaines pages puissent avoir la priorité dans la file d’attente d’indexation, les pages n’ont généralement pas à entrer en compétition pour l’indexation.

Il devrait encore y avoir de la place pour une petite page de plus dans cette base de données colossale, n’est-ce pas ? Vous n’avez pas à vous soucier de votre entrée de blog ? Malheureusement, vous devrez peut-être le faire.

Google admet que toutes les pages traitées par ses robots ne seront pas indexées.

En janvier 2021, Google Search Advocate, John Mueller, a développé le sujet, révélant qu’il est assez normal que Google n’indexe pas toutes les pages d’un grand site Web.

Il a expliqué que le défi pour Google est d’essayer d’équilibrer le désir d’indexer autant de contenu que possible et d’estimer s’il sera utile aux utilisateurs des moteurs de recherche.

Par conséquent, dans de nombreux cas, ne pas indexer un contenu donné est le choix stratégique de Google.

Google ne souhaite pas que son index inclue des pages de mauvaise qualité, du contenu en double ou des pages peu susceptibles d’être recherchées par les utilisateurs. La meilleure façon de garder le spam hors des résultats de recherche est de ne pas l’indexer.

Mais tant que vous conservez la valeur et l’utilité de vos articles de blog, ils sont toujours indexés, n’est-ce pas ?

La réponse est compliquée.

Tomek Rudzki, un expert en indexation chez Onely – une entreprise pour laquelle je travaille – a calculé qu’en moyenne, 16 % des pages précieuses et indexables sur les sites Web populaires ne sont jamais indexées.

Existe-t-il une garantie que votre page sera indexée ?

Comme vous l’avez peut-être déjà deviné d’après le titre de cet article, il n’y a pas de réponse définitive à cette question d’indexation.

Vous ne pourrez pas définir vous-même un rappel de calendrier le jour où votre article de blog doit être indexé.

Mais de nombreuses personnes ont déjà posé la même question, exhortant les Googleurs et les professionnels du référencement expérimentés à fournir quelques conseils.

John Mueller dit que cela peut prendre de plusieurs heures à plusieurs semaines pour qu’une page soit indexée. Il soupçonne que la plupart des bons contenus sont récupérés et indexés en une semaine environ.

Les recherches menées par Rudzki ont montré qu’en moyenne, 83% des pages sont indexées au cours de la première semaine de publication.

Certaines pages doivent attendre jusqu’à huit semaines pour être indexées. Bien sûr, cela ne s’applique qu’aux pages qui finissent par être indexées.

Demande de crawl et budget de crawl

Pour qu’une nouvelle page de votre blog soit découverte et indexée, Googlebot doit réexplorer le blog.

La fréquence à laquelle Googlebot explore à nouveau votre site Web a certainement un impact sur la rapidité avec laquelle votre nouvelle page sera indexée, et cela dépend de la nature du contenu et de la fréquence à laquelle il est mis à jour.

Les sites Web d’actualités qui publient très souvent de nouveaux contenus doivent être réexaminés fréquemment. On peut dire qu’il s’agit de sites à forte demande de crawl.

Un exemple de site à faible demande d’exploration serait un site sur l’histoire de la forge, car il est peu probable que son contenu soit mis à jour très fréquemment.

Google détermine automatiquement si le site a une demande d’exploration faible ou élevée. Lors de l’exploration initiale, il vérifie de quoi parle le site Web et quand il a été mis à jour pour la dernière fois.

La décision de crawler le site n’a plus ou moins souvent rien à voir avec la qualité du contenu – le facteur décisif est la fréquence estimée des mises à jour.

Le deuxième facteur important est le taux de crawl. C’est le nombre de requêtes que Googlebot peut effectuer sans surcharger votre serveur.

Si vous hébergez votre blog sur un serveur à faible bande passante et que Googlebot remarque que le serveur ralentit, il ajustera et réduira la vitesse d’exploration.

D’autre part, si le site répond rapidement, la limite augmente et Googlebot peut explorer davantage d’URL.

Que doit-il se passer avant que votre page soit indexée ?

Étant donné que l’indexation prend du temps, on peut aussi se demander – comment exactement ce temps est-il passé ?

Comment les informations de votre site Web sont-elles classées et incluses dans l’index Google ?

Discutons des événements qui doivent se produire avant l’indexation.

Découverte de contenu

Revenons à l’exemple dans lequel vous avez publié une nouvelle entrée de blog. Googlebot doit découvrir l’URL de cette page lors de la première étape du pipeline d’indexation.

Cela peut arriver par :

  • Suivi des liens internes que vous avez fourni sur d’autres pages de votre blog.
  • Suivi des liens externes créé par des personnes qui ont trouvé votre nouveau contenu utile.
  • Parcourir un sitemap XML que vous avez téléchargé sur Google Search Console.

Le fait que la page ait été découverte signifie que Google connaît son existence et son URL.

Rampant

L’exploration est le processus de visite de l’URL et de récupération du contenu de la page.

Lors de l’exploration, Googlebot collecte des informations sur le sujet principal d’une page donnée, les fichiers que contient cette page, les mots-clés qui y figurent, etc.

Après avoir trouvé des liens sur une page, le robot les suit jusqu’à la page suivante, et le cycle continue.

Il est important de se rappeler que Googlebot suit les règles définies par robots.txt afin qu’il n’explore pas les pages bloquées par les directives que vous fournissez dans ce fichier.

Le rendu

rendu dans GSC

Le rendu doit avoir lieu pour que Googlebot comprenne à la fois le contenu JavaScript et les fichiers images, audio et vidéo.

Ces types de fichiers ont toujours été plus difficiles pour Google que HTML.

L’avocat des développeurs de Google, Martin Splitt, a comparé le rendu à la cuisson d’un plat.

Dans cette métaphore, le fichier HTML initial d’un site Web avec des liens vers d’autres contenus est une recette. Vous pouvez appuyer sur F12 sur votre clavier pour l’afficher dans votre navigateur.

Toutes les ressources du site Web, telles que les fichiers CSS, JavaScript, les images et les vidéos, sont les ingrédients nécessaires pour donner au site Web son aspect final.

Lorsque le site Web atteint cet état, vous avez affaire au HTML rendu, plus souvent appelé Document Object Model.

Martin a également déclaré que l’exécution de JavaScript est la toute première étape de rendu, car JavaScript fonctionne comme une recette dans une recette.

Dans un passé pas trop lointain, Googlebot avait l’habitude d’indexer la version HTML initiale d’une page et de laisser le rendu JavaScript tard en raison du coût et de la durée du processus.

L’industrie du référencement a qualifié ce phénomène de « deux vagues d’indexation ».

Cependant, il semble maintenant que les deux vagues ne soient plus nécessaires.

Mueller et Splitt ont admis que, de nos jours, presque tous les nouveaux sites Web passent par l’étape de rendu par défaut.

L’un des objectifs de Google est de rapprocher l’exploration, le rendu et l’indexation.

Pouvez-vous obtenir votre page indexée plus rapidement ?

Vous ne pouvez pas forcer Google à indexer votre nouvelle page.

La rapidité avec laquelle cela se produit est également hors de votre contrôle. Cependant, vous pouvez optimiser vos pages afin que la découverte et l’exploration se déroulent aussi bien que possible.

Voici ce que vous devez faire :

Assurez-vous que votre page est indexable

Il y a deux règles importantes à suivre pour garder vos pages indexables :

  • Vous devez éviter de les bloquer par robots.txt ou la directive noindex.
  • Vous devez marquer la version canonique d’un élément de contenu donné avec une balise canonique.

Robots.txt est un fichier contenant des instructions pour les robots visitant votre site.

Vous pouvez l’utiliser pour spécifier quels robots ne sont pas autorisés à visiter certaines pages ou certains dossiers. Tout ce que vous avez à faire est d’utiliser la directive Disallow.

Par exemple, si vous ne voulez pas que les robots visitent les pages et les fichiers du dossier intitulé « example », votre fichier robots.txt doit contenir les directives suivantes :

User-agent: *

Disallow: /example/

Parfois, il est possible d’empêcher Googlebot d’indexer par erreur des pages importantes.

Si vous craignez que votre page ne soit pas indexée en raison de problèmes techniques, vous devez absolument jeter un œil à votre fichier robots.txt.

Googlebot est poli et ne transmettra aucune page qui lui a été refusée au pipeline d’indexation. Une façon d’exprimer une telle commande est de mettre une directive noindex dans :

  • X-Robots-tag dans la réponse d’en-tête HTTP de l’URL de votre page.
  • Balise Meta robots dans la section de votre page.

Assurez-vous que cette directive n’apparaît pas sur les pages qui doivent être indexées.

Comme nous en avons discuté, Google veut éviter d’indexer le contenu dupliqué. S’il trouve deux pages qui ressemblent à des copies l’une de l’autre, il n’en indexera probablement qu’une seule.

La balise canonique a été créée pour éviter les malentendus et diriger immédiatement Googlebot vers l’URL que le propriétaire du site Web considère comme la version originale de la page.

N’oubliez pas que le code source d’une page que vous souhaitez voir apparaître dans l’index Google ne doit pas pointer vers une autre page comme canonique.

Soumettre un plan du site

Un sitemap répertorie toutes les URL de votre site Web que vous souhaitez indexer (jusqu’à 50 000).

Vous pouvez le soumettre à Google Search Console pour aider Google à découvrir le plan du site plus rapidement.

Avec un sitemap, vous permettez à Googlebot de découvrir plus facilement vos pages et augmentez ses chances d’explorer celles qu’il n’a pas trouvées en suivant des liens internes.

Il est recommandé de référencer le sitemap dans votre fichier robots.txt.

Demandez à Google de réexplorer vos pages

Inspecter l'outil GSC

Vous pouvez demander une exploration d’URL individuelles à l’aide de l’outil d’inspection d’URL disponible dans Google Search Console.

Cela ne garantira toujours pas l’indexation et vous aurez besoin de patience, mais c’est une autre façon de s’assurer que Google sait que votre page existe.

Si pertinent, utilisez l’API d’indexation de Google

L’API d’indexation est un outil vous permettant d’informer Google des pages fraîchement ajoutées.

Grâce à cet outil, Google peut planifier plus efficacement l’indexation des contenus sensibles au facteur temps.

Malheureusement, vous ne pouvez pas l’utiliser pour vos articles de blog car, actuellement, cet outil est destiné uniquement aux pages avec des offres d’emploi et des vidéos en direct.

Bien que certains professionnels du référencement utilisent l’API d’indexation pour d’autres types de pages – et cela peut fonctionner à court terme – il est peu probable qu’elle reste une solution viable à long terme.

Empêcher la surcharge du serveur sur votre site

Enfin, pensez à assurer une bonne bande passante de votre serveur afin que Googlebot ne réduise pas le crawl rate de votre site web.

Évitez d’utiliser des fournisseurs d’hébergement partagé et n’oubliez pas de tester régulièrement votre serveur pour vous assurer qu’il peut gérer le travail.

Sommaire

Il est impossible de prédire avec précision combien de temps il faudra pour que votre page soit indexée (ou si cela se produira un jour) car Google n’indexe pas tout le contenu qu’il traite.

Généralement, l’indexation se produit des heures à des semaines après la publication.

Le plus gros goulot d’étranglement pour être indexé est d’être rapidement exploré.

Si votre contenu respecte les seuils de qualité et qu’il n’y a pas d’obstacles techniques à l’indexation, vous devez d’abord examiner comment Googlebot explore votre site pour indexer rapidement le nouveau contenu.

Avant qu’une page ne soit redirigée vers le pipeline d’indexation, Googlebot l’explore et, dans de nombreux cas, affiche des images, des vidéos et des éléments JavaScript intégrés.

Les sites Web qui changent plus souvent et, par conséquent, ont une demande d’exploration plus élevée sont réexplorés plus souvent.

Lorsque Googlebot visite votre site Web, il correspond à la vitesse d’exploration en fonction du nombre de requêtes qu’il peut envoyer à votre serveur sans le surcharger.

Par conséquent, il vaut la peine de veiller à une bonne bande passante du serveur.

Ne bloquez pas Googlebot dans robots.txt car il n’explorera pas vos pages.

N’oubliez pas que Google respecte également la balise meta noindex robots et n’indexe généralement que la version canonique de l’URL.

Davantage de ressources:

  • Que faire lorsque Google classe la mauvaise page pour vos mots clés
  • Meilleurs modules complémentaires de navigateur pour analyser la vitesse de la page
  • Référencement technique avancé : un guide complet

Image en vedette : Kristo-Gothard Hunor/Shutterstock

Test bêta d’Instagram nouvelle fonctionnalité de repost

0

Enfin, la fonction tant attendue de « repost » d’Instagram arrive bientôt. Mais pas pour tous les utilisateurs.

Le 8 septembre, un représentant de Meta a confirmé Tech Crunch qu’ils prévoient de tester prochainement la fonctionnalité de republication auprès d’un groupe de personnes sélectionné.

À ce jour, Meta n’a pas annoncé publiquement cette fonctionnalité à venir.

L’onglet Reposts est en cours de test

Alors, comment cette nouvelle a-t-elle été annoncée à la communauté ?

Matt Navaraun consultant en médias sociaux, a capturé le profil d’Adam Mosseri, actuel responsable d’Instagram, à ses abonnés Twitter le 7 septembre.

Un exemple de la nouvelle fonctionnalité de repost Instagram.

Sur la base des preuves de la capture d’écran, il semble que les utilisateurs obtiendront un onglet Repost dans leur profil. Cet onglet hébergera probablement tous les reposts qu’un utilisateur a partagés sur son compte.

Après des recherches supplémentaires sur Internet, d’autres ont pu trouver l’écran d’introduction pour les utilisateurs sélectionnés pour tester la fonctionnalité – introduite il y a des mois par Alessandro Paluzzi:

L'Instagram original republie l'introduction pour les utilisateurs.

Cette nouvelle redevient pertinente, car il semble que le profil d’Adam soit le premier à être repéré avec la fonction Reposts dans la nature. Instagram planifie peut-être cela depuis un certain temps et déploie tranquillement le test bêta maintenant.

Suivre les autres plateformes

La fonctionnalité de repost dans Instagram semble être longue à venir. La plate-forme permet déjà aux utilisateurs de partager des publications dans leurs histoires, mais pas dans leur flux.

Twitter détient depuis longtemps ce type de fonctionnalité avec sa fonction Retweet, permettant aux utilisateurs de repartager les tweets des utilisateurs vers leur fil Twitter.

TikTok a également rejoint le mouvement de repartage en testant sa propre version de repost. TikTok dispose actuellement d’une fonctionnalité Repost qui partage le contenu spécifique avec les abonnés d’un utilisateur. Cependant, il n’a pas la capacité d’afficher tous les messages partagés de l’utilisateur.

Pourquoi c’est important

Jusqu’à présent, les utilisateurs d’Instagram devaient utiliser une application tierce pour pouvoir republier du contenu. Avoir des applications tierces connectées à n’importe quel profil social présente un risque de problèmes de confidentialité et de sécurité.

En ajoutant la fonctionnalité Repost, les utilisateurs peuvent se débarrasser des applications tierces indésirables et peuvent republier nativement.

De plus, la fonctionnalité Repost permet aux utilisateurs de partager du contenu directement dans leur flux plutôt que dans leurs fonctionnalités d’histoires.

Du point de vue du contenu, la fonctionnalité Repost offre aux créateurs de contenu la possibilité d’être découverts plus rapidement. Comme les utilisateurs peuvent partager du contenu directement sur leur flux, il crédite la source d’origine.

Le déploiement attendu des republications

Alors que certains utilisateurs voient cette fonction dans la nature, Instagram n’a partagé aucun détail sur son plan de déploiement – ou s’il prévoit même de le déployer à tous les utilisateurs.

Cet article sera mis à jour au fur et à mesure que de plus amples informations seront partagées sur la fonctionnalité.


Image sélectionnée : DVKi/Shutterstock

YouTube ajoute des métriques à l’application principale, + une nouvelle façon de gérer les diffusions en direct

0

YouTube ajoute plus de mesures pour les créateurs dans son application principale, la mettant à parité avec l’application YouTube Studio.

De plus, YouTube met à niveau la salle de contrôle en direct avec la possibilité, demandée depuis longtemps, de modérer les chats pendant les diffusions en direct.

Voici plus d’informations sur les deux mises à jour annoncées dans la mise à jour YouTube de cette semaine.

Modération du chat en direct dans YouTube Studio et la salle de contrôle en direct

Les créateurs YouTube ont plusieurs options en matière de diffusion en direct.

Les créateurs peuvent passer en direct à partir de l’application YouTube principale, de la salle de contrôle en direct ou de YouTube Studio. Cependant, ils ne partagent pas tous les mêmes fonctionnalités.

Jusqu’à présent, les créateurs ne pouvaient modérer les chats en direct que sur l’application mobile YouTube.

Il n’était pas possible de modifier ou de gérer les diffusions en direct mobiles dans la salle de contrôle en direct ou dans YouTube Studio si un créateur lançait la diffusion depuis l’application YouTube principale.

Pour les créateurs, les options disponibles signifiaient un compromis entre la possibilité de modérer les chats en direct et les capacités de gestion robustes de Live Control Room et de YouTube Studio.

Désormais, les créateurs peuvent tout faire au même endroit. YouTube lance la possibilité de programmer, gérer et modifier des diffusions en direct dans Live Control Room et YouTube Studio.

Cela inclut la modération des chats en direct et l’utilisation de fonctionnalités de chat en direct telles que les sondages et les produits épinglés.

Ces mises à jour de la salle de contrôle en direct et de YouTube Studio seront déployées pour tous les créateurs d’ici la fin de la semaine.

Métriques clés pour les publications dans l’application principale

Les créateurs YouTube peuvent désormais analyser les mesures clés dans les principales applications iOS et Android.

Auparavant, les créateurs ne pouvaient accéder qu’aux informations sur les vidéos Shorts, les vidéos régulières et les diffusions en direct de Studio Mobile. Avec ce lancement, YouTube apporte la parité à l’application principale.

Pour plus de détails, voir la vidéo complète ci-dessous :


Image en vedette : photosince/Shutterstock

Pourquoi ma nouvelle campagne/groupe d’annonces n’obtient-il aucun trafic ?

0

La gestion de la recherche payante et des réseaux sociaux payants nécessite de nombreux changements stratégiques.

L’un des plus importants est de comprendre que la recherche payante favorise les entités plus anciennes, tandis que les réseaux sociaux payants favorisent les nouveautés.

Cela dit, il existe parfois des raisons légitimes pour lesquelles une nouvelle campagne ou un nouveau groupe d’annonces n’est pas diffusé.

Dans ce Ask The PPC, nous aborderons cette question.

Rofhiwa de Pretoria demande :

J’ai décidé de créer un nouveau groupe d’annonces avec trois ensembles d’annonces, mais je n’obtiens aucun clic ni impression pour les annonces et les mots clés. Quelle pourrait être la raison?

Notez que cet article couvrira les raisons courantes pour lesquelles une entité n’a pas obtenu de clics.

Chaque compte est différent, et il est toujours préférable de faire part de vos préoccupations au support du réseau publicitaire si vous pensez qu’il y a un problème.

Raison #1 : La date est erronée

La raison la plus courante et la plus évidente est que nous n’avons pas toujours la bonne plage de dates.

Cela peut être dû au fait que nous analysions une autre partie de la campagne ou que nous travaillions sur un compte différent.

Définissez la plage de dates dans le coin supérieur droit (vrai pour tous les réseaux publicitaires) pour inclure au moins hier et aujourd’hui.

Vous pouvez également avoir involontairement défini la date de début pour le futur.

Vérifiez les dates de début et de fin dans les paramètres de la campagne.

Une fois que vous avez confirmé que vous avez la bonne plage de dates, vous pouvez passer à d’autres correctifs techniques.

Raison n° 2 : l’annonce a été refusée

Lorsqu’une annonce est refusée, vous recevez une notification.

Parfois, ceux-ci peuvent se perdre dans les filtres de messagerie ou les spams.

Si vous constatez que votre annonce est refusée, vérifiez s’il s’agit d’une raison valable (par exemple, politiques éditoriales, secteurs restreints, etc.) ou d’une erreur de la part du réseau publicitaire.

Les refus d’annonces valides doivent être corrigés, puis vous pouvez faire appel du refus dans l’interface publicitaire.

Parfois, les publicités sont accidentellement regroupées dans des catégories restreintes en raison de choix de formulation.

Les mots suivants peuvent parfois déclencher accidentellement des drapeaux rouges :

  • Le crédit.
  • Logement.
  • Courtier.
  • Prêt.

Vous pouvez également avoir un problème éditorial sans même vous en rendre compte.

Voici les problèmes éditoriaux les plus courants dans les publicités :

  • Inclure un numéro de téléphone dans le texte d’annonce (doit être contenu pour appeler le poste).
  • Utilisation de toutes les majuscules (par exemple, « GRATUIT » ou « ESSAYER »).
  • Utiliser la ponctuation au mauvais endroit (par exemple, « ! » dans un titre au lieu d’une description).

Raison #3 : Les mots-clés n’ont pas de volume de recherche

Il n’y a rien de pire que de se faire dire que votre mot-clé idéal n’a pas de volume.

Pourtant, certaines industries ont naturellement un volume de recherche plus faible en raison de la niche de leurs produits/services.

Si votre mot clé a un faible volume de recherche, il ne sera pas exécuté.

Un bon terrain d’entente consiste à utiliser une requête large sur vos mots clés à plus longue traîne.

La requête large permet aux signaux d’audience d’indiquer comment le réseau publicitaire fait correspondre votre mot clé aux requêtes.

Cette file d’attente supplémentaire peut faire la différence entre suffisamment de données pour servir et être bloqué dans les limbes de la recherche.

Raison n° 4 : l’enchère est trop faible/la stratégie d’enchères n’a pas de sens

Les nouveaux comptes ne bénéficieront pas des données de conversion.

Cela signifie que les stratégies d’enchères telles que les conversions maximales et la valeur de conversion maximale auront du mal à définir des enchères significatives dans les premiers jours d’un groupe d’annonces ou d’une campagne.

Si l’enchère est trop élevée pour le budget (plus de 10 % du budget quotidien), le réseau publicitaire peut avoir du mal à saisir le mot clé dans l’enchère.

Assurez-vous de définir des enchères et des stratégies d’enchères en fonction de votre secteur d’activité et de l’ancienneté du compte.

Raison #5 : Exclusions accidentelles

Les groupes d’annonces héritent des négatifs de leurs campagnes.

Vous pouvez avoir une liste de mots clés à exclure ou un élément à exclure au niveau de la campagne interdisant la diffusion d’un mot clé sur lequel vous enchérissez activement.

Les audiences peuvent être appliquées à la fois au niveau du groupe d’annonces et de la campagne. Il est donc possible d’ajuster les cibles du nouveau groupe d’annonces.

Cela dit, assurez-vous d’avoir les bonnes exclusions et confirmez si vous avez l’intention d’être sur la cible et d’observer.

Ciblez et observez pour empêcher quiconque ne faisant pas partie de votre public cible de déclencher votre publicité, ce qui signifie que vous excluez des publics sans les exclure activement.

Derniers plats à emporter

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un groupe d’annonces ou une campagne peut avoir du mal à générer du trafic.

Assurez-vous de vérifier ces pièges cachés, et si vous rencontrez toujours des difficultés, contactez votre représentant de réseau publicitaire.

Vous avez une question sur le CPC ? Soumettez via ce formulaire ou tweetez-moi @navahf avec le hashtag #AskPPC. On se voit le mois prochain!

Davantage de ressources:

  • Premiers pas avec GA4 : ces 4 conseils vous permettront d’être opérationnel
  • 4 personnalisateurs d’annonces pour améliorer les performances des campagnes Google Ads
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing au paiement par clic

Image en vedette : Search Engine Journal/Paulo Bobita

YouTube ajoute une nouvelle section de podcasts

0

YouTube a ajouté une nouvelle page « Explorer » des podcasts qui facilite la recherche de podcasts. Bien que l’ajout n’ait pas été officiellement annoncé, des yeux vifs ont remarqué et attiré l’attention sur la nouvelle section dédiée aux podcasts.

La nouvelle page Explorer pour les podcasts peut aider à apporter plus de visibilité aux podcasts.

Explorer les pages

Les pages d’exploration sont des catégories de niveau supérieur, comme Musique, Des sportset La comédie.

La navigation dans les menus permet au public de naviguer facilement vers le genre de contenu qui les intéresse, et une fois là-bas, ils peuvent parcourir les différentes sélections.

Les menus permettant d’accéder aux pages Explorer se trouvent en haut à gauche de la page à partir du lien intitulé Explorer et plus bas le long de la navigation de gauche dans la section Explorer.

Capture d’écran des liens vers les pages d’exploration de YouTube

Capture d'écran

La nouvelle page Podcasts Explorer n’est pas accessible depuis le menu sur le côté.

Le lien vers la page de la catégorie Podcasts n’est accessible que via la page principale de la catégorie Explorer.

Il faut d’abord cliquer sur la page principale Explorer via le lien accessible dans le coin supérieur gauche.

Capture d’écran du lien vers la page d’exploration de YouTube

Capture d'écran de la navigation YouTube

La page Explorer principale comporte un menu de texte et d’icônes qui comprend un lien vers la nouvelle page Podcasts, située dans le coin inférieur droit de la section du menu.

Capture d’écran du menu de la page Explorer avec le lien Podcasts en surbrillance

Capture d'écran

En cliquant sur l’icône, un visiteur accède à la nouvelle page Podcasts.

Capture d’écran de la nouvelle page de podcasts

Capture d'écran

La nouvelle page Explorer pour les podcasts contient neuf catégories de podcasts à explorer :

  1. Épisodes populaires
  2. Listes de lecture de podcast populaires
  3. Recommandé
    En fonction de vos abonnements et de votre historique
  4. Créateurs de podcasts populaires
  5. La comédie
  6. Vrai crime
  7. Des sports
  8. Musique
  9. Télévision et cinéma

Les seules catégories qui ont une page dédiée pour explorer les podcasts pour le sujet donné sont :

  • Épisodes populaires
  • Listes de lecture de podcast populaires
  • Créateurs de podcasts populaires

Le public peut visiter une page entière de podcasts dans la catégorie Épisodes populaires :

Capture d’écran de la page des épisodes populaires

Capture d'écran

Mais ils ne peuvent pas faire de même pour les sujets des catégories Comédie, True Crime, Sports, Musique et TV & Film.

Pour les catégories dépourvues de page de catégorie dédiée, le public du podcast doit utiliser un défilement latéral pour explorer davantage de podcasts dans le sujet.

Les podcasts sont populaires sur YouTube

Selon une étude réalisée en 2022 par Edison Research, YouTube est la plate-forme la plus populaire pour écouter des podcasts, suivi de près par Spotify.

Il convient de noter à propos de cette statistique que YouTube a atteint ce niveau de popularité sans catégorie dédiée aux podcasts.

La nouvelle page Podcasts Explore n’est pas mise en surbrillance sur la page d’accueil YouTube et il n’y a pas de catégories de podcasts dédiées à des sujets tels que Sports, Musique, True Crime ou Comédie.

En raison de la navigation apparemment incomplète, il y a une sensation de travail en cours.


Captures d’écran par auteur

Image sélectionnée par Shutterstock/Andrey Sayfutdinov

BuzzFeed annonce une nouvelle branche R+D appelée « Open Lab »

0

Le mastodonte en ligne autrement connu sous le nom de BuzzFeed a annoncé aujourd’hui le lancement du « BuzzFeed Open Lab for Journalism Technology and the Arts ». Cette entreprise de journalisme heureuse de la liste organisera un «concours» pour découvrir des outils et des technologies permettant de faire progresser le journalisme et les médias numériques. Les outils et la technologie sélectionnés seront mis à la disposition du grand public sous forme de données open source.

La société a publié cette déclaration :

L’Open Lab sera notre bras R&D qui nous permettra d’étendre cette valeur fondamentale de la technologie au reste de l’industrie des médias et, plus important encore, au domaine public afin que nous puissions aider à créer de nouveaux formats, de nouvelles idées et de nouvelles technologies, tous au service du journalisme et des médias dans leur ensemble. Et finalement, au service du grand public.

Cet été, BuzzFeed sollicitera des propositions de n’importe qui, des ingénieurs aux artistes. Quatre boursiers et un chercheur principal seront sélectionnés pour un séjour d’un à deux ans au laboratoire de R&D. Buzzfeed a noté: « Nous recherchons à la fois des propositions de matériel et de logiciels, et nous sommes ouverts à toutes sortes de domaines de pointe. »

BuzzFeed a mis en place un conseil consultatif pour diriger l’Open Lab, comprenant l’éditeur de BuzzFeed, Dao Nguyen, l’ancien rédacteur en chef de Wired Chris Anderson, et d’autres. BuzzFeed embarquera cinq boursiers pour développer des projets sous la direction du chef de bureau de BuzzFeed, Mat Honan. GE et Eyebeam parraineront également deux boursiers.

Pour postuler à l’Open Lab, soumettez les documents suivants à [email protected] :

  • Curriculum vitae ou CV
  • Projets récents qui représentent votre meilleur travail
  • Exemples de lancement de produits réussis

Proposition de projet, comprenant les éléments suivants :

  • Le projet spécifique sur lequel vous avez l’intention de travailler, y compris un calendrier
  • Comment le projet peut être réalisé en un an
  • S’il s’agit de matériel, comment le projet peut évoluer, y compris les estimations de coûts
  • Réponse : « Pourquoi êtes-vous qualifié et capable de faire un travail que d’autres n’ont pas ou ne peuvent pas ? »
  • Réponse : « En quoi le projet est-il cohérent avec l’idée open source d’améliorer l’industrie des médias ? »
  • Trois lettres de recommandation

Pour plus d’informations sur l’initiative, consultez le Blog BuzzFeed.

Crédit image : Presse BuzzFeed

Note de l’éditeur : nous n’avons pas été payés ni récompensés pour couvrir cette initiative. Nous avons juste pensé que c’était une très bonne nouvelle !

Meta présente une nouvelle façon de programmer des bobines Facebook

0

Meta introduit une nouvelle façon de programmer Facebook Reels avec une nouvelle fonctionnalité intégrée à Meta Creator Studio.

Accessible à toute personne possédant une Page Facebook, Creator Studio permet de programmer des Reels en trois étapes simples.

Il s’agit de l’option la plus simple à ce jour pour planifier le contenu Reels à l’avance.

Ce n’est pas aussi pratique que de programmer des bobines dans l’application mobile Facebook, car cela nécessite un navigateur de bureau, mais cela devrait répondre aux besoins de la plupart des créateurs.

Voici comment programmer des Reels sur Facebook à l’aide de Creator Studio.

Comment programmer des bobines sur Facebook

Première étape : télécharger la vidéo

La première étape pour programmer des bobines Facebook consiste à se connecter à Creator Studio.

Si vous n’avez pas utilisé Creator Studio, vous pouvez vous connecter avec les mêmes informations d’identification que votre page Facebook. Aucune étape d’inscription supplémentaire n’est requise.

Ensuite, cliquez sur « Créer une bobine », qui vous invite à télécharger une vidéo.

Meta présente une nouvelle façon de programmer des bobines Facebook

L’étiquette du bouton est trompeuse, car vous ne créez pas le contenu dans Creator Studio. Vous devez faire la vidéo à l’avance et la mettre sur votre ordinateur de bureau.

Idéalement, vous devriez télécharger un vertical vidéo jusqu’à 60 secondes. Cependant, vous pouvez sélectionner n’importe quelle taille de vidéo et l’optimiser à l’étape suivante.

Deuxième étape : optimiser la vidéo

Après avoir téléchargé la vidéo, vous pouvez l’optimiser pour Facebook Reels dans Creator Studio.

Si votre vidéo est déjà dans un format d’image vertical et dure 60 secondes ou moins, vous pouvez ignorer cette étape.

Vous pouvez recadrer les vidéos horizontales à la verticale ou au carré. Creator Studio affichera un aperçu sur le côté de l’écran afin que vous puissiez voir à quoi ressemble la vidéo dans sa nouvelle forme.

Lorsque vous êtes satisfait de l’apparence de la vidéo au format Reels, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Troisième étape : programmer une vidéo en tant que bobine Facebook

Enfin, ajoutez une légende à la bobine et planifiez sa publication. Vous aurez également la possibilité de le publier immédiatement.

Alternativement, si vous changez d’avis sur la publication, vous pouvez enregistrer la bobine en tant que brouillon au cours de cette étape.

Vous pouvez suivre les performances de toutes les bobines publiées dans Creator Studio.

Qu’en est-il des bobines Instagram ?

Instagram Reels est un domaine clé pour Meta, et des preuves ont récemment fait surface que des capacités de planification natives sont en cours de développement.

Le chercheur d’applications Alessandro Paluzzi documente le développement des fonctionnalités de planification natives d’Instagram. Il partage ses découvertes dans un fil Twitter en cours.

Le dernier ajout de Paluzzi au fil montre qu’Instagram travaille sur un moyen de planifier les deux des postes et Moulinets au sein de l’application.

On ne sait pas quand cette fonctionnalité sera disponible. Bien que je m’y attende plus tôt que plus tard, compte tenu de la force avec laquelle Meta pousse Reels sur Instagram et Facebook.


La source: Méta pour les médias

Image en vedette : PixieMe/Shutterstock

Meta présente une nouvelle façon de programmer des bobines Facebook

0

Meta introduit une nouvelle façon de programmer Facebook Reels avec une nouvelle fonctionnalité intégrée à Meta Creator Studio.

Accessible à toute personne possédant une Page Facebook, Creator Studio permet de programmer des Reels en trois étapes simples.

Il s’agit de l’option la plus simple à ce jour pour planifier le contenu Reels à l’avance.

Ce n’est pas aussi pratique que de programmer des bobines dans l’application mobile Facebook, car cela nécessite un navigateur de bureau, mais cela devrait répondre aux besoins de la plupart des créateurs.

Voici comment programmer des Reels sur Facebook à l’aide de Creator Studio.

Comment programmer des bobines sur Facebook

Première étape : télécharger la vidéo

La première étape pour programmer des bobines Facebook consiste à se connecter à Creator Studio.

Si vous n’avez pas utilisé Creator Studio, vous pouvez vous connecter avec les mêmes informations d’identification que votre page Facebook. Aucune étape d’inscription supplémentaire n’est requise.

Ensuite, cliquez sur « Créer une bobine », qui vous invite à télécharger une vidéo.

Meta présente une nouvelle façon de programmer des bobines Facebook

L’étiquette du bouton est trompeuse, car vous ne créez pas le contenu dans Creator Studio. Vous devez faire la vidéo à l’avance et la mettre sur votre ordinateur de bureau.

Idéalement, vous devriez télécharger un vertical vidéo jusqu’à 60 secondes. Cependant, vous pouvez sélectionner n’importe quelle taille de vidéo et l’optimiser à l’étape suivante.

Deuxième étape : optimiser la vidéo

Après avoir téléchargé la vidéo, vous pouvez l’optimiser pour Facebook Reels dans Creator Studio.

Si votre vidéo est déjà dans un format d’image vertical et dure 60 secondes ou moins, vous pouvez ignorer cette étape.

Vous pouvez recadrer les vidéos horizontales à la verticale ou au carré. Creator Studio affichera un aperçu sur le côté de l’écran afin que vous puissiez voir à quoi ressemble la vidéo dans sa nouvelle forme.

Lorsque vous êtes satisfait de l’apparence de la vidéo au format Reels, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Troisième étape : programmer une vidéo en tant que bobine Facebook

Enfin, ajoutez une légende à la bobine et planifiez sa publication. Vous aurez également la possibilité de le publier immédiatement.

Alternativement, si vous changez d’avis sur la publication, vous pouvez enregistrer la bobine en tant que brouillon au cours de cette étape.

Vous pouvez suivre les performances de toutes les bobines publiées dans Creator Studio.

Qu’en est-il des bobines Instagram ?

Instagram Reels est un domaine d’intérêt clé pour Meta, et des preuves ont récemment fait surface que des capacités de planification natives sont en cours de développement.

Le chercheur d’applications Alessandro Paluzzi documente le développement des fonctionnalités de planification natives d’Instagram. Il partage ses découvertes dans un fil Twitter en cours.

Le dernier ajout de Paluzzi au fil montre qu’Instagram travaille sur un moyen de planifier les deux des postes et Moulinets au sein de l’application.

On ne sait pas quand cette fonctionnalité sera disponible. Bien que je m’y attende plus tôt que plus tard, compte tenu de la force avec laquelle Meta pousse Reels sur Instagram et Facebook.


La source: Méta pour les médias

Image en vedette : PixieMe/Shutterstock

Marketing de recherche dans la nouvelle année : à quoi s’attendre en 2017

0

Note de l’éditeur : Vous voulez nous aider à en savoir plus sur les tendances de l’année prochaine ? Répondez à notre enquête de 10 minutes sur le marketing numérique 2017 et gagnez une carte-cadeau Amazon de 100 $ !

Alors que nous approchons de la fin d’une autre année, nous commençons à viser l’année à venir. L’industrie du marketing de recherche continue d’évoluer rapidement et les mises à jour et modifications ne manqueront pas en 2017.

À l’ère numérique d’aujourd’hui, vous devriez déjà être investi dans une campagne de marketing de recherche. Avec la forte dépendance de Google à la pertinence dans la recherche, vous devez être au courant des dernières tendances en matière de marketing pour vous assurer de vous démarquer dans tous les aspects de la recherche.

Google et d’autres moteurs de recherche comprennent mieux l’intention de recherche, offrant de nouvelles opportunités pour que votre entreprise se hisse au sommet des résultats. Pour les campagnes SEO et SEM payantes, profitez de toutes les avenues de marketing de recherche pour faire connaître votre marque au plus grand nombre.

Comme cette année, 2017 verra de nombreuses extensions, y compris de nouveaux défis pour les spécialistes du marketing et les référenceurs. Il est temps de commencer à planifier pour 2017, vous êtes donc prêt alors que nous sonnons la nouvelle année.

Ce que nous avons vu en 2016

Il semblait qu’il y avait une nouvelle fonctionnalité majeure, un nouveau test bêta ou une nouvelle mise à jour toutes les quelques semaines. Au fur et à mesure que le paysage évoluait et que nous continuions à recevoir des résultats meilleurs et plus pertinents, les opportunités pour les référenceurs ont changé.

Examinons certaines des mises à jour que nous avons vues tout au long de 2016, qui sont liées à d’excellents articles si vous souhaitez lire et en savoir plus sur ces mises à jour et versions.

  • Lancement d’AMP pour les sites Web en février
  • Suppression des publicités de la barre latérale dans les SERP
  • Remarketing multi-appareils
  • Des micro-moments pour entrer en contact avec les acheteurs exactement au bon moment
  • Données sur le score de qualité de la session

C’est une bonne idée d’étudier ces tendances et fonctionnalités afin de comprendre l’avenir du marketing de recherche et comment ajuster votre campagne. Des modifications stratégiques doivent toujours être apportées à vos campagnes, et 2017 le prouvera.

Voici à quoi s’attendre alors que nous modifions le calendrier.

Les pages mobiles accélérées se développeront davantage et deviendront essentielles pour la recherche

Alors que la recherche mobile continue de croître, l’importance de la vitesse est devenue un point central pour les utilisateurs et Google. Les pages mobiles accélérées (AMP) font parler d’elles dans l’industrie depuis son lancement en février 2016.

La vitesse étant l’un des principaux besoins des marques et des consommateurs, AMP se charge rapidement pour offrir la meilleure expérience utilisateur. Les pages AMP sont livrées à partir de la version de cache hébergée par Google dans le cloud, se chargeant jusqu’à 30 fois plus rapidement que les pages non AMP. Vous pouvez voir comment cette version de l’article d’Anna Crowe est fournie par Google.

Capture d'écran_20161120-200437 (1)

Lors du sommet SEJ à New York le 2 novembre, John Shehata de Conde Nast a présenté l’importance de l’AMP. Il a déclaré que bien que la majorité du trafic de recherche mobile provienne de la recherche Google régulière, AMP représente le double du trafic en tant que contenu nouvellement publié.

john-shehata-sej-sommet

Il est important de garder à l’esprit que tous les types de contenu ne sont pas adaptés à AMP. Bien qu’il fasse désormais partie des principaux résultats de recherche mobile, il n’est toujours utile que pour les articles de presse, les articles de blog, les listes de produits, les recettes et autres guides facilement consommables.

Gary Illyes de Google a déclaré à Search Engine Land qu ‘«il y a une très forte poussée pour AMP partout. Et vous pouvez vous attendre à plus de lancements autour de cela. Ces derniers mois, Google a annoncé que les signaux AMP se classent sur une page de liens profonds dans une application pour la même chose.

Il existe plus de 700 000 domaines publiant des pages AMP, et beaucoup monétisent avec des publicités. Des plates-formes telles que YieldMo et DoubleClick prennent en charge les demandes d’annonces multi-tailles sur les pages AMP afin de protéger l’expérience utilisateur.

En 2017, recherchez des annonces dans les pages AMP pour prendre leur envol et davantage d’entreprises pour implémenter AMP dans leurs publications et pages de produits. Avec un taux de clics plus élevé et des classements plus élevés, AMP continuera de faire parler de lui dans l’industrie alors que les webmasters et les référenceurs essaient de tirer le meilleur parti du contenu accéléré.

Pour commencer avec AMP, utilisez le plugin officiel AMP WordPress. Une fois installé et activé, le plugin donnera à tous les nouveaux messages sur votre site Web une version AMP, qui est générée dynamiquement et ajoute /amp/ à la fin de votre chaîne d’URL.

Les innovations de l’apprentissage de l’IA et de Google RankBrain

La recherche continue d’évoluer. Gary Illyes a déclaré que Google se concentrera de plus en plus sur l’apprentissage automatique à l’avenir, car il ne prendra pas en charge l’algorithme de base.

La recherche devient plus intelligente, apprend votre intention et fournit les meilleurs résultats. Alors que RankBrain est devenu le troisième facteur de classement le plus important, l’apprentissage automatique continuera de progresser dans le futur. Vous devriez déjà avoir ajusté votre contenu pour vous concentrer sur la pertinence et la valeur, car RankBrain ajuste en permanence les classements pour une requête donnée en fonction du résultat.

À mesure que nous ferons progresser nos technologies, l’apprentissage automatique adoptera une approche différente. Entrez Google Assistant et Allo, la nouvelle application de messagerie Google.

Dans un article du magazine Fast Company, John Giannandrea, vice-président de la recherche Google, a déclaré :

« Nous pensons à l’Assistant comme à une évolution de la recherche Google. C’est un sur-ensemble dans certains sens. Si vous dites à la recherche Google, « Apportez-moi une pizza », rien ne se passe. Notre aspiration est que l’assistant aille vous chercher une pizza. Nous ne le faisons pas aujourd’hui, mais c’est notre aspiration.

Et comme la pizza, lorsque vous demandez à Google Assistant ou à Allo de vous trouver un restaurant local, une quincaillerie, un plombier, un électricien ou une autre entreprise locale, l’IA de Google vous aidera à trouver la meilleure réponse. Si vous commercialisez votre site pour offrir la meilleure expérience et apporter de la valeur en répondant à l’intention de l’utilisateur, vous serez en avance sur le jeu en matière d’optimisation pour les progrès de l’apprentissage automatique.

Gardez à l’esprit que les facteurs de classement non traditionnels détermineront les résultats d’une requête donnée. Avec RankBrain, nous avons vu la pertinence comme un facteur clé pour un excellent classement. Plus votre taux d’engagement est élevé et plus la page est pertinente, meilleures seront vos performances.

Grâce à leur technologie d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle, Google comprend la façon dont nous interagissons de plus en plus avec les ordinateurs et les moteurs de recherche. Le lancement par Google de sa nouvelle suite de produits, y compris Google Home et Allo, intervient à un moment qui coïncide avec la tendance de recherche de la recherche vocale.

Lors d’Inbound 2016, les cofondateurs de HubSpot, Brian Halligan et Dharmesh Shah, ont prédit que les robots rendraient la recherche plus efficace lorsqu’ils commenceraient à alimenter les sites Web. Dans un article sur Forbes, Shah est cité comme disant : « Le temps le plus court entre une question client et la réponse sera un bot. Ce n’est pas humain contre bot; c’est humain pour le bot propulsé. HubSpot travaille sur son propre chatbot pour les professionnels de la vente et du marketing, appelé Growthbot.

Google se concentrera sur la mise à jour de sa technologie et s’assurera qu’elle est supérieure à des concurrents comme Microsoft, Amazon et Facebook. Pour l’instant, les spécialistes du marketing de recherche en 2017 devraient être conscients des résultats affichés par l’intelligence artificielle tout en se concentrant sur l’optimisation de la recherche vocale.

Avancement de la recherche vocale pour le marketing de recherche

La recherche vocale fera un énorme bond en avant dans l’état du marketing de recherche en 2017. Nous réalisons que les moteurs de recherche deviennent plus intelligents et qu’il est plus facile de parler que de taper, surtout lorsque nous devons avoir les mains libres.

Il n’est pas surprenant que Google se concentre sur la recherche vocale et le traitement du langage naturel. Lors de son discours d’ouverture à Google I/O en mai, le PDG Sundar Pichai a noté que 20 % des recherches américaines sur l’application Google Android sont effectuées via la recherche vocale.

Qu’est-ce que cela signifie pour le marketing de recherche ?

Les entreprises continuent de rechercher des moyens d’adopter cette fonctionnalité alors que de plus en plus d’utilisateurs s’adaptent à l’utilisation de leur voix pour la recherche. En mai, Bing a annoncé qu’un quart de ses requêtes de recherche étaient des recherches vocales, et il est prudent de dire que ce nombre a augmenté et continuera d’augmenter à la fois sur Google et Bing.

Cela fait six ans que Google Voice Search a été annoncé. Depuis cette annonce, la technologie de reconnaissance vocale s’est améliorée au point où l’intention de recherche est beaucoup plus claire. Vous posez une question à laquelle vous avez besoin d’une réponse immédiate, alors réfléchissez à la manière d’exploiter ces données en 2017.

Disons, par exemple, que vous vouliez savoir contre qui jouaient les Giants de New York la semaine prochaine. À l’ère de l’instantané d’aujourd’hui, iriez-vous dans l’application ou le navigateur Google et saisiriez-vous votre requête ? Ou iriez-vous sur Siri, Cortana, Amazon Echo ou Google et leur demanderiez-vous ?

Nous leur demanderions. C’est ce à quoi nous nous sommes habitués. Ils répondront par quelque chose du genre : « Les Giants de New York affronteront (insérer l’équipe) dimanche à 13 h . » C’est pratique.

Les assistants numériques progresseront encore plus loin tout au long de 2017, redéfinissant notre façon de chercher.

  • Recherchez les requêtes en langage naturel dans les analyses.
  • Configurez vos pages pour répondre à des questions spécifiques et approfondies.
  • Utilisez un ton conversationnel dans votre contenu publié.
  • Déterminez comment les gens formuleront leurs requêtes via la recherche vocale.

La rédactrice en chef du Search Engine Journal, Kelsey Jones, a rencontré Purna Virji, responsable de la formation senior de Microsoft, chez Pubcon pour discuter de la recherche vocale. Virji dit que les spécialistes du marketing devraient agir sur les questions à forte intention et tirer parti du marketing de contenu ou des pages FAQ pour aider à l’optimisation grâce à des recherches vocales particulières.

Comme nous avons dû apprendre les requêtes en langage machine, les machines apprennent maintenant notre langage. En vous concentrant sur les requêtes à longue traîne et le langage naturel, vous pouvez tirer parti de votre campagne marketing pour la recherche vocale.

La course aux extraits en vedette

La recherche vocale donnera plus d’importance aux marques qui décrochent un extrait en vedette. J’ai écrit un guide détaillé qui donne des conseils sur la façon d’obtenir un extrait de code pour une requête de recherche spécifique à longue traîne.

Les extraits en vedette incluent la marque, un lien vers la page où se trouve la réponse et une boîte de réponse rapide qui fournit la meilleure réponse à une question directement à partir des résultats. Pour toutes les recherches, le potentiel de trafic est décuplé lorsque vous détenez un extrait en vedette, et la recherche vocale montre plus de potentiel.

Pour les recherches vocales, l’assistant numérique que vous utilisez renforcera votre marque. Par exemple, Google Now vous dira : « Selon Search Engine Journal… », ce qui présente une opportunité de marque unique dans votre campagne de marketing de recherche.

Les extraits en vedette sont présents dans 43,3 % des requêtes vocales, contre 40,6 % des requêtes textuelles, selon Jennifer Slegg du SEM Post.

Ce sera une course aux extraits en vedette tout au long de l’année, car les marques réalisent le potentiel d’augmenter leur trafic et leurs conversions. La recherche vocale jouera un rôle énorme dans cette tendance.

De nouvelles opportunités seront vues dans la publicité payante

L’interface Google AdWords a été modifiée et mise à jour tout au long de l’année. Nous avons mentionné la page SERPs repensée, présentant plus de publicités et moins de liens bleus.

Les annonceurs se verront présenter de nouvelles fonctionnalités et tactiques pour faire passer leur marketing au niveau supérieur. Au fur et à mesure que les annonceurs réalisent que le marketing basé sur l’expérience aide à présenter vos produits aux clients intéressés à acheter avant qu’ils ne voient l’annonce, les stratégies vont changer.

Des publicités natives au ciblage personnel et à l’automatisation du marketing, il y aura de nouvelles opportunités intéressantes à exploiter alors que nous nous dirigeons vers 2017.

Audiences similaires pour la recherche: Atteignez de nouvelles audiences avec un comportement de recherche similaire à celui de vos clients actuels. Si vous diffusez des annonces de remarketing efficaces et que vous avez réussi avec les RLSA, des audiences similaires pour la recherche peuvent augmenter votre portée sur la recherche Google.

Audience unique YouTube: affichez les données démographiques qui voient vos publicités et formatez ces données démographiques pour mesurer le nombre de personnes qui ont vu vos publicités TrueView et combien de fois elles les ont vues. Cette métrique est disponible sur certains marchés YouTube et apporte de la valeur lorsque vous exécutez des KPI de campagne basés sur la portée.

Campagnes Click-to-Message: S’adressant à tous les utilisateurs, en particulier ceux qui sont en déplacement et qui disposent d’un temps limité pour parler à un commercial ou à un représentant du service client, AdWords lance des campagnes de messagerie instantanée permettant aux entreprises d’interagir avec les clients d’une nouvelle manière : l’envoi de SMS. Une icône de texte apparaîtra dans une annonce de recherche. Cette fonctionnalité profite à la fois aux grandes et aux petites entreprises, car les utilisateurs peuvent préférer envoyer un SMS pour obtenir de l’aide ou plus d’informations avant de prendre une décision d’achat.

google-click-to-message

Extensions promotionnelles: Organisez-vous une promotion spéciale pour une durée limitée ? Mettez en avant vos ventes et vos promotions dans vos annonces sans avoir à mettre à jour chaque groupe d’annonces ou chaque création. Parfaites pour les ventes de vacances ou des remises spécifiques, les extensions alertent les utilisateurs sur des promotions particulières. Le nouveau format d’annonce de recherche commence à être déployé et les annonceurs peuvent en profiter pour leur prochaine promotion.

Dr Pete Meyers de Moz partagé ses découvertes d’une publicité Williams Sonoma pleine d’extensions, y compris la nouvelle extension de promotion.

prolongation de la promotion

Il y aura certainement d’autres opportunités dans les mois à venir, offrant aux annonceurs des moyens nouveaux et uniques d’atteindre un public plus large en rendant la communication plus pratique. Ils affineront et testeront de nouveaux domaines pour offrir la meilleure expérience utilisateur à mesure que nous avançons en 2017.

Plus de vidéo, s’il vous plaît

Alors que vous recherchez des conversions assistées et un moyen d’améliorer la notoriété de la marque au cours de la nouvelle année, le marketing de contenu vidéo aura tendance à augmenter.

La nouvelle technologie mobile a conduit à une consommation généralisée de la vidéo. Les éditeurs et les marques analysent les meilleures façons d’inclure la vidéo dans leurs stratégies de marketing de contenu et de recherche.

L’accent sera mis sur YouTube. Selon Think With Google, 85 % des adultes âgés de 18 à 49 ans utilisent plusieurs appareils en même temps, tandis que les deux tiers des utilisateurs regardent YouTube sur un deuxième écran tout en regardant la télévision à la maison. Les annonces vidéo et vidéo présentent plus d’opportunités et plus de chances d’atteindre vos consommateurs cibles.

En mettant l’accent sur la vidéo en ligne, une fois que vous publiez une vidéo sur YouTube, partagez-la rapidement sur les plateformes sociales pertinentes pour ce contenu. De plus, avec YouTube Unplugged qui devrait être lancé en 2017, il reste à voir comment les annonceurs peuvent tirer parti du service de télévision par abonnement.

En ce qui concerne les médias sociaux, il existe plusieurs façons de garder votre entreprise devant votre public. L’introduction de Facebook aux vidéos en direct, l’inclusion de Stories par Instagram et la sortie de Spectacles par Snapchat vont transformer la façon dont les marques et les entreprises peuvent promouvoir leur contenu dans des formats consommables et attrayants.

Ces trois avenues de la vidéo tendent vers la façon dont nous racontons des histoires visuelles. C’est un moyen d’entretenir des relations et de créer une expérience qui résonne avec votre public. Les marques expérimenteront la vidéo, des créations originales à la narration de la marque en passant par la notoriété de la marque tout au long de 2017, et le public consommera plus de vidéo que jamais.

Tirez parti de votre marketing de recherche et des conversions assistées grâce à l’utilisation du marketing de contenu vidéo.

Un regard plus attentif sur les applications Web progressives

Encore une fois, nous envisageons le passage à un Web mobile. Google vient d’annoncer son premier index mobile, qui priorisera et indexera un site mobile avant un site de bureau. Vous pouvez en savoir plus sur l’indexation mobile first ici. Avec les applications Web progressives, vous verrez une expérience semblable à celle d’une application dans votre navigateur mobile.

Complétez vos efforts de référencement et votre site Web avec des PWA, offrant une expérience utilisateur incroyable. C’est une expérience semblable à une application sur un navigateur mobile normal. Bien qu’il ne soit pas nécessaire pour toutes les entreprises, il peut aider et bénéficier de votre présence dans les recherches.

Pour les utilisateurs ayant un accès Internet limité, les PWA offrent une faible utilisation des données et une navigation plus facile grâce à leur mise en page très réactive. Alors que certaines marques ont commencé à en profiter, attendez-vous à ce que cet aspect du marketing de recherche progresse tout au long de 2017 et au-delà.

En utilisant HTML 5 et une interface JavaScript, les PWA se chargent rapidement pour afficher dynamiquement le contenu. Ils sont installables et en direct sur l’écran d’accueil de l’utilisateur sans avoir besoin d’un magasin d’applications.

C’est l’avenir de votre expérience mobile. Une PWA de haute qualité présente de nombreux avantages, comme indiqué par Google. Augmentez votre engagement et améliorez les conversions car l’application Web progressive fonctionne, quelle que soit l’état du réseau auquel l’utilisateur est confronté. Votre navigateur, selon un aperçu de Moz sur les PWA, sera en mesure de fournir des notifications push, une synchronisation en arrière-plan pour la mise à jour des données, la mise en cache hors ligne, etc., principalement chargés via AJAX.

Google se concentre sur le développement des PWA en tant que prochaine génération d’interactivité en ligne, qui peut désormais être auditée avec l’extension Chrome Lighthouse, un outil automatisé pour améliorer la qualité de votre application Web.

Les spécialistes du marketing et les marques commencent à se rendre compte que tout le monde ne souhaite pas télécharger et installer une application traditionnelle sur son appareil. Le trafic continue de passer du bureau au mobile, alors pensez à intégrer une PWA dans votre stratégie marketing pour compléter vos campagnes de recherche et offrir la meilleure expérience possible.

Attention accrue au balisage de schéma

Les tendances des utilisateurs évoluent et leur expérience est de plus en plus définie par les capacités du balisage de schéma. Le balisage du code HTML sur votre site Web contribue à la santé de votre stratégie de marketing de recherche.

Son développement aide les moteurs de recherche à comprendre la sémantique via le schéma du cadre de description des ressources. Lorsqu’il est correctement implémenté, Schema aide Google à indexer les pages avec plus de précision.

De plus, Schema est ce que Google examinera lorsqu’il décidera d’afficher une carte riche ou un extrait en vedette dans les résultats de recherche.

Ces deux aspects amélioreront considérablement la visibilité de votre recherche, ce qui aura un impact sur votre présence dans la recherche organique. Lors de la préparation de 2017, « Schema peut aider à clarifier l’objectif et le contenu de votre site, de sorte que votre texte soit plus attrayant pour les boîtes d’extraits de code », selon Search Engine Watch.

En 2017, concentrez vos efforts loin du schéma à l’échelle du site et rendez-le spécifique à la page, en fonction de ce que vous proposez. Plus les informations de votre schéma sont précises, meilleure est l’expérience pour vous, vos utilisateurs et les moteurs de recherche.

Emballer

Il y a une chose qui ne changera pas. Les utilisateurs continueront à chercher. La méthode peut changer, avancer et changer légèrement, mais la recherche restera un facteur primordial.

Rester à jour avec les dernières tactiques d’optimisation est une pièce majeure du puzzle du marketing de recherche 2017. En mettant l’accent sur le mobile et en intégrant le marketing mobile dans votre stratégie de recherche, vous prendrez une longueur d’avance sur vos concurrents à mesure que les stratégies changeront au cours de la nouvelle année.

Une nouvelle année signifie de nouvelles opportunités pour affiner votre campagne de marketing de recherche, en intégrant de nouvelles tactiques et plateformes publicitaires. Créez une stratégie documentée et placez la barre plus haut en 2017. Regardez AMP, l’apprentissage automatique, la recherche vocale et le marketing vidéo.

Votre marque est-elle prête pour la nouvelle année ? Le marketing des moteurs de recherche prend du temps et de l’engagement. Avec les nouvelles fonctionnalités et les changements, vous devrez rester concentré et déterminé à atteindre vos objectifs. Gardez un œil sur les tendances et vos propres mesures pour voir comment vos efforts de marketing s’améliorent. Ça va être une année passionnante à venir.

Image Pinterest : Marketing de la recherche dans la nouvelle année : à quoi s'attendre en 2017Image en vedette : Image de Gabrielle Frake. Utilisé avec autorisation.
Toutes les captures d’écran de Ryan Clutter. Prise en novembre 2016.

Comment s’assurer que votre contenu respecte les normes de la nouvelle « mise à jour fantôme » de Google

0

À ce jour, vous avez probablement entendu parler (ou expérimenté) de la «mise à jour fantôme» impitoyable de Google qui a frappé fin avril ou début mai. Si vous n’en avez pas entendu parler, il s’agit essentiellement d’une révision algorithmique qui est venue sans avertissement et sur laquelle Google n’a pas encore publié de très nombreux détails. De plus, cela a eu des effets assez importants, le plus notoire étant que HubPages a connu une baisse globale de 22 % du trafic.

Bien que la mise à jour ne soit pas directement liée à Penguin ou Panda, cette mise à jour concerne à nouveau la qualité du contenu.

Alors, comment vous assurez-vous exactement que le contenu que vous créez respecte les normes de Google ?

Évitez le « contenu fin »

L’un des meilleurs moyens de vous assurer de créer un contenu « compatible avec les fantômes » est de vous familiariser avec ce qu’il ne faut pas faire. Cela semble facile, non ? C’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire, étant donné que cela a été nommé la mise à jour « fantôme » pour une raison, avec presque aucun détail de signal de classement en remorque.

Ce que nous savons, c’est que les principaux sites ciblés étaient ceux qui contenaient du contenu pratique de mauvaise qualité, des articles d’appâts cliquables, des pages de vidéos empilées, des pages difficiles à naviguer et des sites remplis d’informations supplémentaires.

Qu’est-ce que tous ces sites ont en commun ? Ils ont tous une quantité importante de «contenu léger», ou un contenu qui n’a pas de valeur réelle.

Alors, à quoi ressemble le « contenu léger » ? Voici une petite liste, tout droit sortie de la bouche du cheval (Google) :

  1. Publications en double ou redondantes : Il peut s’agir d’un contenu dupliqué réel sur plusieurs pages de votre site, ou d’un contenu presque dupliqué sur votre site, séparé par seulement une ligne ou deux de contenu unique. Bien qu’il soit maintenant assez connu que les doublons directs sont un énorme non-non, le contenu quasi-dupliqué reste un très gros problème, en particulier parmi les sites de commerce électronique avec des milliers de SKU. La réponse? Trouvez des zones pour ajouter de petits éléments de contenu unique, soit avec des descriptions réécrites, soit avec une introduction unique d’une à deux phrases. Commencez par vos meilleurs vendeurs et descendez (pour économiser sur les coûts).
  2. Inutile pages de porte : Ne le faites pas. Pas grand chose à ajouter ici.
  3. Pages affiliées (avec des liens) qui ont peu ou pas de contenu utile : Les sites avec des ratios d’annonces élevés sont considérés comme minces. Réduisez les publicités que vous diffusez ou augmentez votre contenu. Honnêtement, la réponse réside probablement dans un mélange des deux. N’oubliez pas de prioriser l’expérience utilisateur !
  4. Billets de blog ou articles mal rédigés : Vous faites peut-être de votre mieux pour créer du nouveau contenu, mais cela ne veut pas dire qu’il ne vous revient pas comme un rail. Utilisez certaines des pratiques suivantes pour vraiment ajouter de la viande à votre contenu.

Enrichir votre contenu

Mise à jour du marketing de contenu pour Google Phantom |  SEJ

Comme la plupart des étudiants de première année de 16 ans au lycée, il est temps que votre contenu « gonfle ». Vous ne pouvez pas développer vos muscles en mangeant des flocons givrés (j’ai essayé !) Et des pizzas surgelées tous les jours, de la même manière que vous ne pouvez pas gagner le respect et les bonnes grâces de Google en proposant 75 mots pratiques mûrs avec une densité de mots clés de 5 %. Il est temps de commencer à créer et à étoffer votre contenu, et voici quelques façons simples de commencer à le faire.

Reconditionner et affiner

Comme tout bon programme de fitness, le simple fait de reconditionner un entraînement sous un jour différent peut suffire à le vendre. En ce qui concerne le contenu, changer simplement la façon dont vous présentez la valeur de votre contenu aux lecteurs (et à Google) peut être un bon début. Si votre entreprise s’est entièrement appuyée sur des articles pratiques ou sur des contenus de type appât de lien, ce serait le bon moment pour tout mélanger. Vous pouvez générer de la diversité en ajoutant du contenu long, des livres blancs, un livre électronique ou des listes qui n’impliquent pas deux phrases avant de cliquer sur l’image suivante.

Sujets : La vraie viande de la création de contenu

La diversité en soi ne produira pas de muscle de contenu, mais elle peut vous mettre dans un état d’esprit pour commencer à proposer des sujets et du contenu qui sont beaucoup plus intéressants pour les lecteurs et qui apporteront une réelle valeur. Pour ceux d’entre vous qui vivent dans des espaces professionnels « ennuyeux », vous pouvez toujours trouver des moyens de pimenter votre contenu si vous y travaillez.

Je suis fermement convaincu que la majeure partie de la valeur de votre contenu découlera du sujet de contenu initial (au moins en ce qui concerne les blogs et les articles). Un sujet merdique va généralement vous rapporter un contenu merdique, qu’il ait été écrit en interne ou non. Un excellent sujet d’article vous donne la base avec laquelle créer un contenu vraiment solide et précieux dès le départ. En ces temps algorithmiques, les grands sujets sont incontournables.

Forme appropriée et contrôle de la qualité

Mise à jour du marketing de contenu pour Google Phantom |  SEJ

Vous voulez connaître le moyen le plus rapide d’affiner votre contenu aux yeux de vos lecteurs ainsi qu’à ceux de Google ? Avoir une mauvaise forme. Le formatage, le nombre de mots et la relecture sont une grande partie de ce qui rend le contenu attrayant en premier lieu.

Formatage et tailles de mots

Le formatage a tout à voir avec le but du contenu et la façon dont il est utilisé. Les articles de blog peuvent varier en nombre de mots (généralement entre 400 et 1000 mots), mais ont besoin d’en-têtes et de puces pour décomposer les informations et garder le contenu sexy. D’un autre côté, les descriptions de produits doivent généralement rester courtes et concises et donner aux consommateurs exactement ce dont ils ont besoin sans avoir à parcourir des tonnes d’informations.

Faites correspondre votre mise en forme et le nombre de mots à l’objectif du contenu, mais ne prenez pas de raccourcis. Ce que je veux dire par là, c’est que les gens ont tendance à être trop courts avec les pièces courtes et trop longs avec les pièces longues. Gardez à l’esprit que le gonflement du contenu court peut prendre la forme de l’ajout de 50 mots supplémentaires à vos descriptions pour les rendre plus uniques, tandis que le gonflement du contenu de votre blog peut prendre la forme de la suppression de 100 mots de peluches et d’informations redondantes pour soyez plus concis et jouez sur l’expérience utilisateur.

Grammaire et orthographe

L’édition peut être fastidieuse, mais elle peut vous éviter d’entacher une marque. Prenez le temps de faire un contrôle de la qualité de votre contenu et assurez-vous que vos messages sont exempts de doublons, de phrases ininterrompues, de peluches, d’introductions maladroites, d’erreurs de ponctuation et d’erreurs d’orthographe.

Un contenu serré, organisé et bien exécuté est plus sympathique, plus partageable et, surtout, moins «mince».

Instaurer la confiance grâce à la cohérence

Ironiquement, les mises à jour des algorithmes prennent plus que jamais en compte les éléments humains. Sans le côté humain, vous ne bénéficiez pas non plus des avantages du moteur de recherche. De quoi vos clients ont-ils besoin/besoin ? Quelles questions ont-ils auxquelles il faut répondre ? Créez-vous constamment du contenu de haute qualité que vos clients peuvent consommer ? Êtes-vous en train de bâtir une réputation qui semblerait digne de confiance à Google ? Votre contenu est-il original ?

Adopter une approche humaine pour créer du contenu, puis le créer régulièrement est la meilleure ligne directrice générale pour garder votre contenu de premier ordre. Voici un autre bon test pour comparer votre contenu : pour paraphraser Gary Illyes de Google lors de la dernière conférence SMX Advanced à Seattle, si le contenu répond à un besoin d’information, est partagé sur les réseaux sociaux et répond naturellement aux besoins, c’est un bon indicateur que votre contenu répond aux normes de qualité.

Utilisez un excellent contenu pour augmenter votre domaine, pas pour le réduire

Bien que l’on se soit demandé si la mise à jour fantôme punissait des domaines entiers pour avoir un certain pourcentage de pages de spam, cela est clair : un contenu de qualité a de nouveau été mis à l’honneur.

Restez prudent et prenez des mesures supplémentaires pour produire un contenu volumineux digne de confiance, dont la qualité est contrôlée et qui offre une réelle valeur à vos lecteurs.

Crédits image

Image en vedette : Illustration par Matt Secrist
Image #1 : Syda Productions/Shutterstock
Image #2 : Markus Gann/Shutterstock

Préparez-vous pour la nouvelle année : réduisez votre compte AdWords !

0

Votre compte AdWords est-il l’équivalent publicitaire numérique d’une patate de canapé ?

Si votre compte ressemble à la plupart des plus de 2 500 comptes AdWords que nous avons audités au cours des trois dernières années, votre compte ne semble pas faire grand-chose de plus que d’absorber les dépenses publicitaires et de regarder la concurrence vous dépasser.

Et, le plus triste, c’est que cette analogie n’est pas trop loin de la vérité. Le compte AdWords moyen gaspille 76 % de son budget.

Il est temps de changer cela.

Maintenant, il y a de fortes chances que vous ayez déjà abandonné la plupart (sinon la totalité) de vos résolutions du Nouvel An… mais vous avez encore une chance de mettre votre compte AdWords en forme.

Vérifiez rapidement votre budget

Maintenant, hypothétiquement, votre compte AdWords devrait travailler dur pour transformer votre budget marketing en nouvelles conversions et ventes pour votre entreprise… n’est-ce pas ?

Je veux dire, le but de la recherche payante est de diffuser vos annonces devant un public qui recherche activement ce que vous vendez. Cela fonctionne très bien, si vos annonces sont diffusées auprès des bonnes personnes.

Malheureusement, la plupart des publicités s’affichent devant le mauvais public.

N’oubliez pas que votre compte AdWords est une patate de canapé. Il emprunte le chemin de la moindre résistance, ce qui signifie qu’il ne se soucie pas de savoir si vous obtenez ou non des clics des « bonnes personnes ».

Pour voir de quoi je parle, ouvrez votre compte AdWords et affichez votre rapport sur les termes de recherche :

Préparez-vous pour la nouvelle année : réduisez votre compte AdWords !

Ce rapport vous indique les termes de recherche exacts que les internautes utilisent pour trouver vos annonces. Dans un compte en forme et en bonne santé, la plupart de vos dépenses publicitaires devraient être consacrées à des termes qui génèrent des conversions.

Pour vérifier l’état de votre compte AdWords, ajoutez un filtre pour « Conversions < 1", comme ceci (notez que cela ne fonctionne que si vous avez configuré un suivi des conversions de haute qualité dans AdWords. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez supposer que vous gaspillons probablement bien plus de 76 % de vos dépenses publicitaires) :

Préparez-vous pour la nouvelle année : réduisez votre compte AdWords !

Cliquez sur « Appliquer » et Google vous donnera une liste de tous les termes de recherche qui n’ont pas produit de conversions au cours de votre période (je recommande de regarder les 3 à 6 derniers mois pour de meilleurs résultats).

Si vous faites défiler vers le bas de la page, vous pouvez déterminer quelle part de vos dépenses publicitaires est gaspillée sur des termes de recherche inutiles en divisant le coût dans la ligne « Total – tous les termes de recherche filtrés » par le coût total.

Multipliez cela par 100 % et vous pouvez voir quel pourcentage de vos dépenses publicitaires votre compte a gaspillé. Il y a de fortes chances que ce soit autour de 76 %.

Débarrassez-vous de votre budget

Évidemment, laisser votre compte AdWords engloutir 76 % de votre budget et ne rien vous donner en retour n’est pas une bonne idée. La question est, comment y remédier ?

Heureusement, la bonne nouvelle est que vous pouvez utiliser les données de votre rapport sur les termes de recherche pour remettre votre compte AdWords en forme. En fonction de votre problème principal, vous devrez adopter l’une des deux approches suivantes :

1. Perdez quelques kilos (de mots-clés)

Si vous parcourez votre rapport sur les termes de recherche et que vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander : « Comment mon annonce s’est-elle affichée pour ce recherche ? », vous avez probablement affaire à une liste de mots clés souffrant d’obésité morbide.

Ne vous inquiétez pas, cependant, vous n’êtes pas seul.

Dans un compte AdWords moyen, 94 % des mots clés n’ont jamais généré de conversion. Pour aggraver les choses, ces mots-clés inutiles absorbent 72 % des dépenses publicitaires.

Pour que votre compte soit en forme, il devra perdre du poids en termes de mots clés. Consultez votre rapport sur les termes de recherche et identifiez les mots clés qui ne produisent pas de résultats. Ensuite, débarrassez-vous d’eux.

Une fois que vous avez fait cela, créez de nouvelles campagnes autour de vos mots clés et termes de recherche efficaces. Attendez 2-3 mois, puis répétez.

Cela peut demander un certain effort, mais tenez-vous-y : plus vous éliminerez de dépenses publicitaires inutiles, meilleures seront vos campagnes.

2. Renforcez votre stratégie publicitaire

Toutes les patates de canapé ne sont pas en surpoids. Certains sont tout simplement des mauviettes. Si votre compte ne souffre pas de gonflement des mots clés mais que vous gaspillez encore beaucoup de dépenses publicitaires, vous devez probablement renforcer votre stratégie de recherche payante.

Cela nécessitera de sérieux efforts et un encadrement de votre part. Vous devrez peut-être essayer plusieurs tactiques différentes, comme créer des pages de destination ou des publicités avec une meilleure correspondance de message ou tester un nouveau texte publicitaire.

Fondamentalement, il vous suffit de continuer à avancer jusqu’à ce que vous ayez une percée.

Cependant, si vous avez essayé tout ce que vous pouvez imaginer sans succès, vous devrez peut-être envisager d’éliminer simplement le mot-clé.

En outre, vous pouvez constater que certains termes de recherche partagent des éléments communs (par exemple, des recherches spécifiques à un lieu). Seuls, ils peuvent ne pas sembler être un gros problème, mais pris ensemble, ils révèlent un gros défaut dans votre stratégie publicitaire.

Quelles que soient les faiblesses spécifiques de votre compte, l’examen de votre rapport sur les termes de recherche peut vous aider à créer un plan de test qui, en fin de compte, offrira des performances bien meilleures.

En quête de perfection ?

Lorsque vous préparez votre compte, il est important de vous rappeler que même l’athlète le plus en forme a ses limites. De même, vous ne pourrez jamais réduire vos dépenses publicitaires non productives à 0 %.

Chez Disruptive, nous cherchons généralement à maintenir les dépenses gaspillées à 40 % ou moins. Voici pourquoi:

  • Les gens sont imprévisibles : Il y aura toujours ces aléatoires « Pourquoi quelqu’un chercherait-il cela? » Requêtes de recherche. Aucune optimisation ne peut empêcher toutes ces impressions ou clics. Mais, vous pouvez les limiter.
  • Les tests ne fonctionnent pas toujours : Comme je viens de le dire, personne ne bat mille, donc si vous testez régulièrement de nouveaux mots clés et annonces (une très bonne idée), parfois vos nouvelles idées ne fonctionneront tout simplement pas. Ce n’est pas grave, à condition que vous appreniez quelque chose de vos tests.

Oui toi boîte réduisez les dépenses publicitaires gaspillées à moins de 20 %, mais cela signifie généralement que vous maximisez la rentabilité à court terme au détriment de la croissance à long terme.

Renforcez votre compte AdWords

À ce stade, vous vous demandez probablement : « Combien de temps faudra-t-il pour commencer à voir des résultats ? »

La bonne nouvelle, c’est qu’il faut beaucoup moins de temps pour créer un compte AdWords que pour transformer une patate de canapé en athlète vedette. En supposant que vos dépenses publicitaires gaspillées se situent dans la fourchette de 76 %, vous pouvez vous attendre à une amélioration significative en quelques semaines.

Pour vous montrer comment cela fonctionne, jetez un œil à ce GIF, qui décrit les résultats réels que nous constatons avec nos clients alors que nous réduisons leurs dépenses publicitaires inutiles :

Dépenses publicitaires inutiles vs coût par conversion

Ici, vous pouvez voir comment la réduction des dépenses publicitaires pour les termes de recherche sans conversions (ou très peu de conversions) affecte les performances du compte. Vous pouvez également voir comment ces ajustements influencent les conversions totales et les dépenses publicitaires.

Comme vous pouvez l’imaginer, moins vous dépensez sur les mauvais mots-clés et termes de recherche, moins vous devez dépenser pour produire les mêmes résultats. Ensuite, lorsque vous commencez à réinvestir ces dépenses dans les bons mots clés et termes de recherche, les conversions augmentent rapidement.

La meilleure partie est que ce n’est pas une équation linéaire. C’est une équation exponentielle.

Pour faire simple, pour chaque tranche de 10 % de réduction des dépenses publicitaires inutiles, vous constatez une baisse de 30 à 60 % du coût par conversion.

Ainsi, si vous gaspillez 76 % de vos dépenses publicitaires et que vous apportez les modifications suggérées dans cet article aujourd’hui, vous ne perdrez peut-être que 66 % de vos dépenses publicitaires demain. Par conséquent, votre coût par conversion au cours des prochaines semaines pourrait être inférieur de 60 % !

Passons maintenant au « moment avant et après » (nous travaillons vraiment cette analogie maintenant, n’est-ce pas ?).

Voici un graphique rapide qui décrit comment la réduction des dépenses inutiles d’un client de 91 % à 68 % a affecté son coût par conversion en seulement 6 semaines :

Préparez-vous pour la nouvelle année : réduisez votre compte AdWords !

En quelques semaines, le coût par conversion de ce client a chuté de 76 % !

Mieux encore, cette approche élimine simplement le mauvais clics, afin de ne pas nuire à la qualité de conversion ou au taux de clôture. En conséquence, nous réduisons généralement le coût par vente d’au moins 25 à 65 %.

Travaillez-le !

Transformer votre compte AdWords gourmand en budget en une bête de somme lucrative demandera un certain effort, mais comme le savent tous les bons entraîneurs, « la douleur n’est qu’une faiblesse qui quitte le corps ».

Et qui peut se permettre un compte AdWords faible ?

Mais, si vous prenez le temps d’utiliser les données de votre compte AdWords, vous pouvez mettre votre compte AdWords en forme en quelques semaines seulement.

Des idées sur cette approche? De combien de dépenses publicitaires inutiles disposait votre compte ? Avez-vous d’autres conseils pour optimiser les performances de votre compte AdWords ? Faites le moi savoir sur les réseaux sociaux.

Crédits image

Image en vedette : DepositPhotos

Captures d’écran prises en janvier 2017

Google MUM : nouvelle technologie pour les requêtes de recherche complexes

0

Google vise à répondre aux requêtes de recherche plus complexes avec une nouvelle technologie appelée Multitask Unified Model, ou « MUM » en abrégé.

Google a révélé mardi lors de sa conférence I/O qu’il était en train d’explorer comment MUM peut être utilisé pour mieux comprendre le langage et fournir des réponses utiles.

MUM n’est pas encore en ligne, mais Google a donné un aperçu rare de son développement. Voici les faits saillants de l’annonce de Google.

Google MUM aide à faire avancer les choses

L’objectif de Google avec MUM est d’aider les utilisateurs à faire avancer les choses avec moins de recherches.

En moyenne, Google constate qu’il faut huit recherches aux gens pour effectuer des tâches complexes.

Google envisage un avenir où MUM peut générer une réponse à des questions complexes telles que : « J’ai fait de la randonnée sur le mont Adams et je veux maintenant faire de la randonnée sur le mont Fuji l’automne prochain, que dois-je faire différemment pour me préparer ? »

Dans l’état actuel des choses, les utilisateurs devraient rechercher différentes informations pour répondre à cette question, telles que l’altitude de chaque montagne, la température moyenne à l’automne, la difficulté des sentiers de randonnée, le bon équipement à utiliser, etc.

Google compare la réponse que MUM serait en mesure de fournir à la réponse qu’un expert en randonnée donnerait à la même question.

MUM peut comprendre que l’utilisateur compare deux montagnes, ce qui indique que les informations sur l’altitude et le sentier peuvent être pertinentes. Il pourrait alors comprendre que «se préparer» peut inclure des activités comme l’entraînement physique et trouver le bon équipement.

De plus, MUM peut faire émerger des informations basées sur une connaissance approfondie du monde, ce qui signifie qu’il pourrait indiquer des informations telles que l’automne est la saison des pluies sur le mont Fuji, de sorte que l’utilisateur pourrait avoir besoin d’une veste imperméable.

MUM est capable de faire apparaître des sous-thèmes utiles pour une exploration plus approfondie, comme l’équipement le mieux noté ou les meilleurs exercices d’entraînement. Les résultats de la recherche dirigeraient l’utilisateur vers des articles, des vidéos et des images utiles sur le Web.

« Les moteurs de recherche d’aujourd’hui ne sont pas assez sophistiqués pour répondre comme le ferait un expert. Mais avec une nouvelle technologie appelée Multitask Unified Model, ou MUM, nous nous rapprochons de vous aider avec ces types de besoins complexes. Ainsi, à l’avenir, vous aurez besoin de moins de recherches pour faire avancer les choses. »

Lié: Un document de recherche de Google révèle une lacune dans la recherche

La technologie derrière MUM

Semblable à BERT, MUM est construit sur une architecture Transformer, mais on dit qu’il est 1 000 fois plus puissant avec la possibilité d’effectuer plusieurs tâches pour déverrouiller les informations de nouvelles façons.

Google affirme que MUM est capable de comprendre les informations dans différentes langues et formats pour fournir les résultats les plus complets aux utilisateurs.

« MUM comprend non seulement le langage, mais le génère également. Il est formé dans 75 langues différentes et de nombreuses tâches différentes à la fois, ce qui lui permet de développer une compréhension plus complète de l’information et de la connaissance du monde que les modèles précédents.

Et MUM est multimodal, il comprend donc les informations à travers le texte et les images et, à l’avenir, peut s’étendre à davantage de modalités comme la vidéo et l’audio.

Google a lancé des tests pilotes internes de MUM et promet d’appliquer cette IA avancée aux résultats de recherche de manière responsable.

MUM subira les mêmes tests rigoureux que chaque mise à jour de la recherche Google avant sa mise en ligne. La société affirme qu’elle accordera une attention particulière aux modèles qui indiquent un biais dans l’apprentissage automatique.

Recherchez les fonctionnalités et les améliorations optimisées par MUM qui seront apportées aux produits Google dans les mois et les années à venir.

Source : Google

Lancement de la nouvelle interface AdWords d’ici la fin de l’année

0

Une nouvelle interface AdWords devrait être déployée pour tous les annonceurs d’ici la fin de l’année.

En fait, vous l’avez peut-être déjà, car il a été mis à la disposition de millions de comptes AdWords. Si vous ne l’avez pas encore, vous devrez patienter jusqu’à la fin de l’année j’en ai peur.

Pour en savoir plus sur la nouvelle interface AdWords, vous pouvez consulter la nouvelle page de destination.

« La nouvelle interface AdWords marque le changement le plus important que nous ayons apporté à la manière dont les annonceurs visualisent et gèrent leurs campagnes depuis plus de 15 ans. La refonte facilite considérablement l’utilisation d’AdWords pour vous aider à atteindre vos objectifs marketing uniques et à faire avancer les choses. »

Google a présenté en avant-première quelques-uns des points forts de la nouvelle interface AdWords. Voici un aperçu de certains des nouveaux écrans que vous consulterez régulièrement.

Création de campagne

Lancement de la nouvelle interface AdWords d'ici la fin de l'année

Estimations des performances

Lancement de la nouvelle interface AdWords d'ici la fin de l'année

Rapport sur la page de destination

Lancement de la nouvelle interface AdWords d'ici la fin de l'année

Depuis le déploiement de la nouvelle interface AdWords, Google a constaté que les pages se chargeaient beaucoup plus rapidement, en moyenne 20 % plus rapidement. Pour plus d’informations sur la façon d’accélérer vos pages de destination, veuillez consulter notre couverture de l’AMP pour les annonces.

Twitter teste une nouvelle façon d’afficher les profils des utilisateurs

0

Twitter teste une nouvelle façon d’afficher les profils des autres utilisateurs dans l’application mobile sans quitter la chronologie.

Lorsqu’une poignée Twitter est taguée dans un tweet, les utilisateurs peuvent appuyer dessus et elle s’ouvrira dans une fenêtre contextuelle.

Pour revenir à l’écran précédent, faites simplement glisser la fenêtre contextuelle vers le bas.

Il s’agit d’un changement mineur mais utile car il empêche les interruptions de l’expérience de navigation sur Twitter.

Habituellement, appuyer sur une poignée Twitter vous amènerait au profil de l’utilisateur dans un nouvel écran.

Cela peut vous faire perdre votre place sur l’écran que vous regardiez auparavant.

Perdre votre place pourrait être particulièrement ennuyeux si vous lisiez un long fil Twitter ou si vous faisiez défiler depuis un certain temps.

Personnellement, il y a des moments où j’évite de quitter l’écran si je crains particulièrement de perdre la trace de ce que je regarde.

Je vois donc cela comme un ajout bienvenu à l’expérience utilisateur qui pourrait finalement conduire à plus de connexions avec les utilisateurs de Twitter.

Le test est en cours de déploiement pour les utilisateurs sur iOS et Android.