Accueil Tags Pourquoi

Tag: pourquoi

Pourquoi tout le monde dans votre entreprise gagne avec le référencement

0

Nous savons qu’il existe de nombreuses raisons de se concentrer sur le référencement d’un point de vue commercial.

Travailler sur le référencement de votre entreprise peut aider à améliorer la qualité de votre site Web, la réputation de votre marque et vos conversions.

Mais qu’en est-il de l’impact sur votre équipe ?

La mise en place d’une bonne stratégie de référencement peut en fait bénéficier votre entreprise d’autres manières.

Le travail des collègues peut être facilité.

Ils peuvent être dotés de nouvelles compétences.

Cela peut même aider à prouver la valeur de leur travail.

Comment le référencement peut avoir un impact positif sur les autres canaux de marketing

Il existe de nombreuses façons importantes par lesquelles le référencement peut avoir un impact sur d’autres canaux de marketing.

Mais examinons comment cela peut aider ces équipes à atteindre leurs objectifs personnels et d’équipe.

Collaboration

Une bonne stratégie de référencement ne sera jamais isolée des autres canaux marketing.

La publicité au paiement par clic (PPC), par exemple, va de pair avec le référencement. Les prospects des deux chaînes doivent se parler, sinon il y aura un impact financier.

Les avantages vont cependant au-delà des économies d’argent. Le SEO est une spécialité de grande envergure.

Nous avons besoin d’informations sur le travail de nombreuses autres équipes : marketing de marque, CRM et médias payants, pour n’en nommer que quelques-uns. Par ce biais, le SEO peut aider à unifier les projets.

Les professionnels du référencement ont tendance à être impliqués dans tout ce qui pourrait affecter les performances du site Web, du positionnement de la marque à la création de contenu.

En tant que tels, les professionnels du référencement peuvent être des acteurs clés des campagnes marketing.

Nous aidons à assurer la cohérence des messages et de l’audience, à la fois sur site et hors site.

Trafic et visibilité

Le référencement peut aider à attirer beaucoup plus d’utilisateurs vers les actifs numériques de votre entreprise, ce qui, à son tour, permet à des canaux tels que le marketing par e-mail de promouvoir les inscriptions ou aux responsables de commerce électronique d’alerter les clients sur les offres.

Sans le trafic régulier de la recherche organique, il peut être difficile pour les autres canaux de marketing de gagner suffisamment d’audience initiale pour que leurs campagnes se développent.

Le trafic organique est souvent l’un des plus gros générateurs de trafic vers un site Web.

Lorsque des collègues cherchent à réaliser des expériences d’expérience utilisateur (UX) ou d’optimisation du taux de conversion (CRO), ils auront besoin d’un flux de trafic suffisamment important pour pouvoir déclarer leur expérience conclue.

Le référencement peut être l’un des moyens d’envoyer du trafic qualifié vers ces expériences sans le coût supplémentaire des campagnes PPC ou des médias sociaux.

Idéation

Les données recueillies par le biais du référencement peuvent également être très utiles pour donner aux autres canaux de marketing un point de départ avec leur propre idéation de campagne.

Grâce aux données de Google Trends sur les sujets d’actualité, votre équipe éditoriale peut comprendre les sujets à couvrir qui intéresseront votre public cible.

La saisonnalité de votre secteur, illustrée par les pics et les creux d’utilisation des termes de recherche, peut indiquer à votre équipe marketing au sens large l’impact que leurs campagnes peuvent avoir à différents moments de l’année.

Une analyse rapide des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) peut fournir de nombreuses informations sur les publications sociales ou les vidéos produites par les concurrents.

Les espaces réservés dans les résultats de recherche pour les vidéos, les images, les actualités et les médias sociaux peuvent être une mine d’idées pour les autres équipes marketing qu’elles ne pensent peut-être pas à vérifier.

Gestion de la réputation de la marque

Les professionnels du référencement peuvent aider à améliorer et à maintenir la réputation de la marque.

Souvent, lorsqu’une recherche est effectuée pour un nom d’entreprise, la première page des résultats de recherche est un mélange de sites Web appartenant à la marque et de tiers. Pour cette raison, les professionnels du référencement ont un impact énorme sur ce que les visiteurs voient lorsqu’ils recherchent une marque.

Des avis négatifs sur Google Business Profile (GBP) ou un mauvais score Tripadvisor peuvent être visibles sur la première page des SERP si une marque a des problèmes avec sa réputation en ligne.

Les professionnels du référencement peuvent travailler pour faire apparaître les propriétés détenues dans les résultats de recherche pour les termes de recherche de marque, ainsi que travailler avec les équipes de réussite client pour répondre aux avis négatifs.

Cela peut aider à rendre les résultats de recherche de marque plus neutres (voire positifs) pour la marque.

Comment la recherche SEO peut aider au-delà de la génération de trafic

Les experts en référencement doivent couvrir de nombreuses bases avec leur travail.

Ils doivent comprendre comment la technologie du site Web sur lequel ils travaillent influe sur ses performances. Il est nécessaire de comprendre comment le comportement des utilisateurs change au fil du temps. Ils doivent être prêts à capitaliser sur les tendances.

En conséquence, les professionnels du référencement sont dans une excellente position pour pouvoir partager leurs connaissances avec d’autres équipes en dehors du service marketing.

Idées de nouveaux produits

La recherche sur les termes de recherche utilisés par les visiteurs potentiels peut parfois révéler de nouvelles sources de revenus ou des idées de produits.

Lorsque vous effectuez une recherche de mots-clés pour votre industrie, vous découvrirez peut-être qu’il y a beaucoup d’intérêt pour une idée ou un sujet très lié à votre offre de produits actuelle.

Ces informations peuvent être partagées avec les équipes produit pour les aider à explorer l’intérêt pour de nouveaux produits.

Cette recherche peut également être utilisée pour tester l’intérêt d’un produit sur de nouveaux marchés.

Par exemple, si votre entreprise ou celle d’un client envisagent de se développer à l’international, les recherches effectuées par des professionnels du référencement peuvent indiquer une réceptivité à un produit dans le nouveau pays.

L’analyse des concurrents effectuée par des professionnels du référencement se penchera souvent sur les lacunes du marché de la recherche que les concurrents comblent.

Ces données peuvent donner aux équipes de produits un aperçu de la façon dont d’autres entreprises pertinentes répondent mieux aux besoins de votre public partagé.

Il peut également montrer où il y a peu ou pas de concurrence significative pour un nouveau produit ou service.

Aidez à réduire la charge de travail du support client

Parler à l’équipe du service client est souvent présenté comme une excellente source d’idées de sujets pour les professionnels du référencement. Cependant, découvrir les questions et les préoccupations avec lesquelles l’équipe du service client travaille quotidiennement peut aller au-delà d’un article pour le blog de l’entreprise.

Découvrez dès maintenant les problèmes courants des clients et fournissez des ressources en ligne pour atténuer ces problèmes.

Cela est particulièrement avantageux pour les équipes de service client qui reçoivent de nombreux appels chaque jour et ont de longs temps d’attente.

Ce n’est pas seulement dans le but d’obtenir plus de trafic organique sur le site Web. Cela pourrait faire la différence entre un client satisfait ou mécontent.

Les professionnels du référencement peuvent optimiser ce contenu afin qu’il réponde directement aux besoins des internautes à la recherche de ces réponses. Cela rend la réponse plus facile à trouver et leur évite d’avoir à appeler une ligne de service client.

Cela peut également donner aux professionnels du référencement une compréhension de ce qui pourrait apparaître comme une question « Les personnes également posées » par rapport à votre marque si elle est souvent posée, et donc probablement beaucoup recherchée.

La création de contenu qui répond à ces questions fréquemment posées peut alléger la charge de travail de votre équipe de réussite client et permettre également à votre site d’être un concurrent potentiel pour le résultat People Also Asked, s’il en existe un.

Les compétences en référencement peuvent aider d’autres équipes

Il peut être assez évident de voir comment le référencement aura un impact sur les autres canaux de marketing et vice versa. Cependant, vous êtes-vous arrêté pour considérer l’ampleur de l’impact du référencement ?

Les compétences impliquées dans un bon référencement peuvent avoir un effet beaucoup plus large.

Ventes

Le référencement consiste à comprendre les besoins de notre public et la manière dont il s’y prend pour résoudre ses problèmes.

Grâce à la recherche de mots-clés, nous avons une vision claire de ce que notre marché cible recherche par rapport à nos produits ou services.

Ces informations sont extrêmement précieuses pour les équipes de vente.

Il s’agit d’un niveau de données auquel ils ne peuvent peut-être pas accéder eux-mêmes, mais il fournit un excellent aperçu des problèmes et des préoccupations que leurs clients cherchent à résoudre.

Envisagez de créer des rapports réguliers pour vos équipes de vente ou celles de vos clients qui détaillent les sujets tendances et les questions fréquemment posées.

Ces données pourraient les aider à identifier de nouveaux crochets ou solutions qui seront directement pertinents pour votre marché.

Création de contenu

Celui-ci peut sembler évident.

Nous savons que le référencement dépend fortement de la création de contenu de qualité – les données que nous pouvons extraire pour les mots-clés à elles seules contribuent à garantir une copie plus pertinente pour les internautes.

Mais comment le SEO peut-il aider les rédacteurs ?

Avec la myriade d’outils à notre disposition, les experts en référencement peuvent avoir un aperçu des sujets d’actualité, prédire les intérêts saisonniers et comprendre comment faire résonner la copie avec les lecteurs.

Tout cela est très précieux pour les créateurs de contenu.

Equipes éditoriales

Considérez vos équipes éditoriales – elles veulent créer du contenu pour votre blog ou votre chaîne vidéo qui sera trouvé par de nouveaux publics.

Les professionnels du référencement peuvent grandement vous aider, qu’il s’agisse de recommander des expressions de recherche importantes à utiliser ou d’optimiser les vidéos pour les aider à être plus visibles sur la recherche Google et YouTube.

Copie du produit

Au-delà de la rédaction, le référencement peut aider à garantir que la copie du produit et les détails du service sont ciblés sur la langue que les lecteurs souhaitent voir.

Les données de recherche de mots-clés et l’analyse concurrentielle peuvent donner un aperçu des fonctionnalités et des informations qui intéressent les lecteurs et doivent donc être mises en évidence.

Les experts en référencement peuvent également aider les rédacteurs à comprendre comment les moteurs de recherche perçoivent la pertinence de leur texte par rapport aux besoins de leur public cible.

Après tout, des entreprises comme Google ont dépensé beaucoup de temps et d’argent pour s’assurer que les pages qu’elles classent répondront aux besoins des internautes. Les professionnels du référencement peuvent fournir de nombreuses informations sur ce à quoi ressemble la pertinence.

Utiliser le SEO pour renforcer la valeur du travail des autres équipes

L’un des principaux moyens par lesquels le référencement peut avoir un impact positif sur le travail des autres départements est de montrer la valeur que leur travail apporte au référencement.

Ils auront leurs propres mesures et indicateurs de performance clés (KPI) qu’ils utiliseront pour démontrer l’efficacité de ce qu’ils font.

Cependant, le référencement est un autre canal qu’ils peuvent affecter – et prouver l’avantage de leur travail pour le succès du référencement est un excellent moyen d’encourager une collaboration plus étroite.

Il y aura plusieurs façons d’identifier rapidement l’impact du travail des autres équipes sur le référencement.

Trafic

Parfois, des modifications sont apportées aux sites Web et les équipes impliquées ne savent pas comment mesurer leur succès.

L’augmentation de la visibilité de la recherche ou du trafic organique vers ces pages peut être un bon indicateur que le changement a été un succès.

Taux de conversion

Le référencement ne consiste pas seulement à générer du trafic vers un site Web ; ce trafic doit être converti.

Démontrez aux équipes impliquées que les modifications apportées au site Web ont généré un taux de conversion beaucoup plus élevé pour le trafic organique.

Cela peut aider à solidifier la valeur du travail qu’ils ont effectué.

Exploration et indexation

Les modifications que l’équipe d’ingénieurs a apportées au site Web peuvent considérablement entraver ou améliorer sa capacité à être exploré.

Les statistiques d’exploration peuvent détailler l’amélioration du volume ou du type de pages explorées. Ils peuvent également montrer la réduction des pages crues explorées.

Cela peut être une bonne analyse pour démontrer le succès des récents changements de développement. De même, regardez comment les pages sont indexées au fil du temps.

Voir que les bons sont indexés (et que les mauvais ne le sont pas) peut être un indicateur de succès pour les récents changements de développement.

Vitesse des pages

C’est une métrique que la plupart des développeurs surveillent probablement eux-mêmes.

Cependant, il peut être bon de partager avec ceux qui ne le sont pas.

L’amélioration de la vitesse des pages peut être un changement positif à des fins de référencement et d’expérience utilisateur.

Conclusion

Le SEO a un avantage très évident pour les entreprises. Plus de trafic, plus de prospects ou de ventes et plus de revenus.

Au-delà de cela, le référencement peut aider les autres départements d’une entreprise à être plus efficaces.

En tant que professionnels du référencement, nous ne devrions pas avoir peur de fournir des informations aux autres équipes.

Cela peut leur être utile et peut les aider à démontrer leurs propres réussites à l’ensemble de l’organisation.

Davantage de ressources:

  • 8 gains de référencement rapides pour votre tout nouveau site Web
  • Un mois avec 3 000 $ de budget SEO pour une entreprise locale
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO

Image en vedette : PeopleImages.com – Yuri A/Shutterstock

Un ex-googleur répond pourquoi la recherche Google s’aggrave

0

Une ex-Googleuse nommée Marissa Mayer est apparue sur le podcast Freakonomics pour discuter de la détérioration de Google. Mayer a suggéré que demander pourquoi la recherche Google empire est la mauvaise question. Son explication de ce qui ne va pas ramène les projecteurs sur le Web lui-même.

Pourquoi l’opinion de Marissa Mayer est importante

Marissa Mayer était la 20e employée de Google, supervisant les ingénieurs, devenant directrice des produits Web grand public et faisait partie de l’équipe de trois personnes qui a travaillé à la création d’AdWords.

Mayer a travaillé sur de nombreux projets, notamment Google Images, News, Maps et Gmail. Elle était à un moment donné responsable des services locaux, de cartes et de localisation.

Elle a finalement quitté Google pour devenir présidente et chef de la direction de Yahoo! pour cinq ans.

Il y a peu de personnes dans le monde avec son niveau d’expertise et d’histoire de la recherche, ce qui rend son point de vue sur l’état actuel de la recherche d’un grand intérêt.

Podcast Freakonomics : Google empire-t-il ?

L’hôte du podcast a commencé l’émission en décrivant comment, selon son expérience, Google n’est pas aussi bon qu’avant.

Freakonomics:

« Le pouvoir de cette révélation s’est estompé, tout comme les révélations, et nous avons tous commencé à prendre Google pour acquis.

Lorsque vous aviez besoin d’informations, il vous suffisait de taper quelques mots dans le champ de recherche et, très rapidement, vous obteniez la réponse que vous cherchiez, généralement d’une source faisant autorité.

Mais aujourd’hui? Pour moi, du moins, ce n’est pas la même chose.

Mes résultats de recherche ne semblent tout simplement pas aussi utiles.

J’ai l’impression de voir plus de publicités, plus de liens qui pourraient tout aussi bien être des publicités, et plus de liens vers des pages Web contenant du spam. »

Marissa Mayer dit que Google n’est qu’une fenêtre

Marissa Mayer a convenu que l’expérience de recherche est différente aujourd’hui.

Mais à son avis, le problème n’est pas Google. Pour elle, Google n’est qu’une fenêtre sur Internet.

Mayer a partagé son opinion :

« Je pense que la qualité d’Internet en a pris un coup.

…Quand j’ai commencé chez Google, il y avait environ 30 millions de pages Web, donc toutes les explorer et les indexer était relativement simple.

Cela semble beaucoup, mais c’est petit.

Aujourd’hui, je pense qu’à un moment donné, Google a vu plus d’un billion d’URL.

L’animateur de l’émission a demandé si l’augmentation du nombre d’URL était la raison pour laquelle les résultats de recherche étaient moins bons.

Mayer a répondu

« Lorsque vous voyez la qualité de vos résultats de recherche baisser, il est naturel de blâmer Google et de dire : « Pourquoi sont-ils pires ? »

Pour moi, la pensée la plus intéressante et la plus sophistiquée est si vous dites : « Attendez, mais Google n’est qu’une fenêtre sur le Web ». La vraie question est, pourquoi le Web empire-t-il ? » « 

Pourquoi le Web s’aggrave-t-il ?

L’animateur de l’émission a accepté l’idée que le problème est qu’Internet empire et, comme Marissa l’a suggéré, il lui a demandé pourquoi le Web empirait.

Mayer a proposé une explication qui s’écarte de Google et blâme les mauvais résultats de recherche sur le Web lui-même.

Elle a expliqué la raison pour laquelle le Web est pire :

« Je pense que c’est parce qu’il y a beaucoup d’incitations économiques à la désinformation, aux clics, aux achats.

Il y a beaucoup plus de fraudes sur le Web aujourd’hui qu’il y a 20 ans.

Et je pense que le web a pu grandir et se développer aussi rapidement qu’il l’a fait grâce à moins de réglementation et parce qu’il est tellement international.

Mais nous devons aussi prendre le revers de la médaille.

Dans un espace relativement non réglementé, il y aura, vous savez, de mauvaises incitations économiques qui peuvent parfois dégrader la qualité.

Et cela impose beaucoup de responsabilité aux courtiers qui recherchent ces informations pour essayer de surmonter cela. Et c’est difficile.

À mon avis, cela doit être davantage une réaction de type écosystème, plutôt qu’une simple correction d’un acteur.

Le problème est-il vraiment Internet ?

L’idée qu’Internet est de mauvaise qualité parce qu’il est relativement non réglementé est discutable.

Il existe des agences gouvernementales dédiées à la protection des consommateurs contre les activités frauduleuses en ligne. Un exemple est les lignes directrices de la Federal Trade Commission du gouvernement des États-Unis sur la publicité, les mentions et le marketing. Ces règles sont la raison pour laquelle les sites Web révèlent qu’ils profitent des liens d’affiliation.

Google lui-même réglemente également Internet par le biais de ses directives de publication. Le non-respect des directives de Google peut entraîner l’exclusion des résultats de recherche.

La capacité de Google à réglementer Internet s’étend à la qualité du contenu lui-même, comme en témoigne le fait que sur huit mises à jour d’algorithmes en 2022, six d’entre elles étaient axées sur le spam, les critiques de produits et la rétrogradation de contenus inutiles.

On pourrait dire que les mises à jour de l’algorithme de Google prouvent que Google se concentre davantage sur la réparation du contenu Internet que sur l’amélioration de la technologie pour renvoyer des résultats de recherche pertinents.

Le fait qu’une grande partie des efforts de Google se concentre sur l’encouragement d’une « réaction de type écosystémique » correspond à l’observation de Marissa Mayer selon laquelle le problème avec la recherche est les sites Web et non Google.

La recherche Google est-elle pire parce que les sites Web d’aujourd’hui sont pires ou est-ce le problème avec Google lui-même et ils ne peuvent tout simplement pas le voir ?


Citation

Écoutez le podcast Freakonomics :

Google empire-t-il ?

Image sélectionnée par Shutterstock/Asier Romero

Qu’est-ce que la prévision de recherche et pourquoi est-ce important ?

0

Le marketing numérique consiste à mélanger l’art et la science, à fusionner des idées créatives avec des étapes concrètes et traçables.

Mais avant de peaufiner le contenu de votre page ou de restructurer votre site Web, vous devez savoir ce qui fonctionne déjà bien et où vous avez un potentiel de croissance.

C’est là qu’intervient la prévision de recherche.

Qu’est-ce que la prévision de recherche ?

La prévision de recherche est la pratique consistant à prédire à quoi ressemblera votre trafic organique.

Toutes les bonnes stratégies de référencement commencent par des données concrètes. C’est en fin de compte ce qui devrait façonner votre prochain mouvement – pas les meilleures suppositions et hypothèses.

Avec les données en main, vous serez en mesure de prédire à quoi pourrait ressembler le trafic de recherche pour votre entreprise et de les utiliser pour planifier vos prochaines campagnes.

Lorsque vous travaillez sur des prévisions de trafic organiques, voici quelques détails clés que vous devez garder à l’esprit.

Concentrez-vous sur les bons indicateurs

Commencer par la recherche de mots clés est vraiment l’épine dorsale de toute stratégie de référencement.

Vous pensez peut-être savoir exactement quelles expressions de recherche seront les plus bénéfiques pour votre entreprise, mais il est préférable de mettre ces hypothèses de côté dans une colonne distincte de votre feuille de calcul et d’examiner les données réelles.

Il existe des dizaines de mesures possibles que vous pouvez examiner en ce qui concerne les données de mots clés.

Quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez ou le type de contenu avec lequel vous travaillez, votre recherche doit inclure des données ou des preuves sur :

  • Volume de recherche estimé.
  • Difficulté des mots-clés.
  • La position de classement actuelle de votre entreprise et l’URL de ce classement pour les mots clés pertinents.
  • Intention de recherche.
  • Estimations du taux de clics (CTR).
  • Intel sur le type et la qualité du classement du contenu dans la position souhaitée.
  • Requêtes associées et votre position de classement relative.

Si vous n’êtes pas en mesure de trouver des données pour certains d’entre eux, vos prédictions ne seront pas aussi précises, mais peuvent toujours être utiles.

L’élément le plus accessible sera les données sur le volume de recherche – vous devez savoir si vos objectifs de trafic correspondent au comportement réel des utilisateurs dans les résultats de recherche avec les mots clés que vous prévoyez d’utiliser.

Le reste des mesures ici vous aidera à prioriser au-delà du volume de recherche et à proposer des prédictions plus réalistes.

Ils vous donnent un aperçu important de la compétitivité des expressions particulières, de votre position parmi les acteurs actuels des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) et des possibilités d’optimisation supplémentaire pour capitaliser sur les changements d’intention de l’utilisateur.

Utilisez des outils pour vous aider

On ne s’attend pas à ce que vous produisiez par magie vos données de mots-clés à partir de rien, et il n’y a que peu de choses que votre propre suivi de site peut vous dire.

Mais Google Search Console (GSC) est un bon point de départ.

Là où d’autres outils peuvent vous fournir des statistiques générales sur les mots clés, GSC vous fournira des données historiques spécifiques à l’entreprise pour vous donner une bonne référence (interne) à partir de laquelle travailler.

Le trafic de robots peut avoir un impact sur tout dans GSC, et si vous essayez de vous classer pour les résultats locaux, le volume de recherche dépend de l’endroit à partir duquel une recherche est réellement effectuée par rapport au mot-clé utilisé.

Il y aura également des différences dans les chiffres tirés de GSC par rapport à Semrush, Moz, Ahrefs ou tout autre outil SEO que vous pourriez utiliser.

Une fois que vous avez tout rassemblé dans une feuille de calcul, les moyennes vous suffiront pour établir une prédiction raisonnablement fiable.

Google Keyword Planner peut être une autre option à vérifier, mais sa précision est discutable.

Dans de nombreux cas, les données sur le volume de recherche sont exagérées en raison d’estimations combinées avec des mots-clés formulés de manière similaire, alors prenez ces données avec un grain de sel.

Vous constaterez peut-être que ce type de données est mieux utilisé pour calculer les économies publicitaires après avoir capturé les classements en tant qu’autre point de données du retour sur investissement (ROI) de la recherche organique.

N’oubliez pas les concurrents

En dehors des données de mots-clés en particulier, vous devriez utiliser l’analyse concurrentielle dans le cadre de votre prévision de trafic globale.

Regardez qui apparaît déjà sur la première page des SERPs sur lesquels vous voulez être.

Branchez les URL des concurrents dans les outils de mots clés pour voir pour quoi ils se classent et, surtout, pour quoi ils ne se classent pas. Combinez certaines de ces données avec votre propre recherche de mots-clés pour trouver des opportunités.

C’est là que connaître la difficulté des mots clés peut être utile.

Si les concurrents se classent pour des phrases qui ont un bon volume mais une faible difficulté, vous avez peut-être une chance de produire un contenu meilleur et plus utile et de dépasser ce concurrent dans les SERP.

Cela modifiera naturellement certaines de vos prédictions pour le volume de recherche si vous pouvez passer de la page deux ou trois à la première page.

C’est également le moment d’évaluer si certaines requêtes connexes peuvent également avoir des mises à jour de contenu ou des opportunités de développement.

Vos concurrents utilisent-ils toujours une stratégie de mot-clé unique par page ? (Vous seriez surpris !)

C’est peut-être là que vous pouvez gagner du terrain en créant des familles de mots clés.

Regardez la saisonnalité et les données de tendance

Que vous travailliez sur une stratégie de référencement d’un an ou sur une campagne à durée déterminée, il est essentiel de comprendre le modèle saisonnier de votre entreprise et de vos mots clés.

L’une des choses les plus importantes à retenir avec le trafic saisonnier, et quelque chose que beaucoup de gens se trompent, est que la période la plus occupée de l’année pour votre entreprise n’est pas toujours synonyme de volume de recherche élevé.

Les clients n’achètent généralement pas immédiatement, vous aurez donc souvent des semaines, voire des mois, de délai entre un volume de recherche élevé et une augmentation tangible des ventes.

Selon le secteur dans lequel vous travaillez, vous travaillez peut-être déjà sur ce type de calendrier de marketing accéléré. Le commerce de détail en est un excellent exemple – les semaines de la mode au début de l’automne lancent déjà des lignes printemps / été pour l’année suivante.

Et pour la plupart des entreprises de produits, vous anticipez la saison des fêtes vers mai ou juin, certainement pas plus tard qu’en juillet pour commencer votre planification.

Il est important de savoir à quoi ressemble votre délai de recherche à la vente, car cela aura un impact non seulement sur vos prédictions de trafic de recherche, mais également sur la stratégie de contenu que vous élaborerez en fonction de ces prédictions.

Déployer des guides de cadeaux de vacances en novembre dans l’espoir que vous allez vous classer instantanément et réaliser de grosses ventes au cours de la première semaine grâce à un bon classement dans les moteurs de recherche n’est tout simplement pas réaliste.

(Si c’est quelque chose que vous cherchez à faire, la publicité payante sera une meilleure option.)

Des outils comme Google Trends peuvent être utiles pour obtenir des estimations globales du moment où le volume de recherche commence à augmenter pour les requêtes saisonnières.

Utilisez ces données avec ce que vous savez sur les résultats de votre propre entreprise pour déterminer dans quelle mesure vous devez diffuser du contenu et optimiser les sauts de trafic avant l’augmentation de la recherche.

Tout n’est pas prévisible

Bien que nous sachions déjà que nous ne pouvons pas tenir compte des changements massifs apportés aux algorithmes de recherche ou des événements mondiaux inattendus, il existe également d’autres facteurs imprévisibles qui doivent être pris en compte à plus petite échelle.

En particulier dans les entreprises axées sur les produits, d’autres efforts de marketing peuvent avoir un impact positif ou négatif sur vos prévisions de recherche globales.

Les produits peuvent rapidement devenir viraux sur les réseaux sociaux, même sans aucun effort marketing exhaustif de votre part.

Lorsqu’ils le font, la demande de recherche peut augmenter considérablement d’une manière à laquelle vous n’étiez pas préparé.

Et lorsque vous exécutez ces recherches via des outils de référencement, elles ne prendront pas en compte cette augmentation inattendue du trafic.

La demande réactive par rapport à la demande prédictive, en particulier si vous fabriquez un produit similaire ou dupe pour un produit viral, est presque impossible à planifier.

Si vous vous retrouvez dans ces situations, tenez-en compte pour les prévisions de trafic de recherche dans les années à venir, si possible, et réaffectez vos ressources en conséquence.

Pourquoi la prévision de recherche est-elle importante ?

La prévision de votre trafic organique signifie que vous avez une idée approximative des résultats attendus si les conditions restent telles que prévues.

Il vous permet de mieux allouer les ressources internes, de budgétiser vos prochaines campagnes et de définir des repères internes. Cela peut couvrir tout, du nouveau trafic attendu si les classements sont capturés à l’augmentation des revenus en fonction des taux de conversion actuels.

Connaître ces informations à l’avance peut être essentiel pour obtenir l’adhésion des parties prenantes, en particulier si vous travaillez dans le référencement d’entreprise et que vos objectifs de croissance sont définis une ou deux fois par an.

Si les estimations ne correspondent pas aux attentes, vous avez la possibilité de demander un objectif révisé ou des ressources supplémentaires pour rendre ces attentes plus réalisables.

Bien sûr, il doit y avoir une clause de non-responsabilité ici.

Des mises à jour d’algorithmes à grande échelle, une nouvelle conception de site Web, des changements dans le comportement des utilisateurs et les tendances de recherche, ou même une autre série de « temps sans précédent » auront tous des effets drastiques sur l’apparence réelle des résultats de recherche.

Il est presque impossible de planifier ou de prévoir l’impact exact de ceux-ci.

Mais mis à part les problèmes, les prévisions SEO valent toujours la peine d’y investir du temps.

Vous n’avez pas besoin d’être un spécialiste des données pour prédire votre trafic de recherche.

Avec les bons outils et approches, vous pouvez commencer à avoir une bonne idée de ce que vous pouvez vous attendre à voir dans les mois à venir et définir des repères plus réalistes pour la croissance de la recherche organique.

En conclusion

L’objectif de prédire votre trafic de recherche organique est de vous aider à prendre des décisions plus éclairées concernant votre stratégie de référencement en cours.

Les opportunités sont là, il suffit de les trouver.

Vous rencontrerez toujours des obstacles avec les prévisions, et elles ne seront jamais exactes à 100 %, mais avec des données solides pour vous étayer, vous aurez une bonne référence à partir de laquelle travailler pour construire un plan de marketing de recherche stratégiquement solide.

Davantage de ressources:

  • J’ai perdu 90 % de mon trafic de recherche organique – que s’est-il passé ?
  • 10 façons différentes d’obtenir un classement organique Page 1 Google Rankings
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO


Image en vedette : eamesBot/Shutterstock

Pourquoi la création de contenu en masse pour les médias sociaux vous fait gagner du temps

0

Qu’est-ce que la création de contenu en masse ?

J’aime à penser que la création de contenu en masse sera le nouveau terme utilisé par de nombreux spécialistes du marketing des médias sociaux, alors je croise les doigts pour qu’il devienne populaire.

En termes simples, le processus de production de contenu en masse consiste à proposer une gamme d’idées pour vos plateformes de médias sociaux et à produire le contenu, les légendes, les hashtags et la programmation pendant un certain temps.

Je trouve souvent que si vous créez quatre à six semaines de contenu avant qu’ils ne sortent sur les réseaux sociaux, ce serait un bon exemple de ce processus.

Mais voici le problème : c’est un processus, et parfois le marketing des médias sociaux ne permet pas complètement une construction linéaire. Le monde est un endroit imprévisible et il y a des tendances qui apparaissent à gauche, à droite et au centre, vous devez donc en tenir compte.

Ce que je suggère dans cet article, c’est que la création de contenu en masse vous permet d’être productif et de planifier à l’avance pour votre entreprise (ou les entreprises de vos clients).

À quoi sert la création de contenu en masse en matière de marketing sur les réseaux sociaux ?

J’ai déjà abordé le but ci-dessus, mais j’aimerais élargir ma réflexion ici.

Je conseille toujours aux gens – que ce soit mon équipe, mes clients ou mes partenaires – que l’envoi de publications sur les réseaux sociaux pour le simple plaisir de le faire ne suffira pas.

Rappelez-vous que la clé des médias sociaux est d’être social; interagir avec votre public doit avoir lieu pour établir des relations et ne doit pas être oublié.

Cependant, si votre stratégie de médias sociaux consiste à fournir à votre public un leadership éclairé ou à l’inciter à acheter vos produits/services, la création de contenu en masse vous aidera certainement à planifier à l’avance.

Il est également important de penser à la saisonnalité dans votre entreprise. Par conséquent, savoir que les vacances approchent vous donne suffisamment de temps pour planifier à l’avance ce que seront vos messages ou votre campagne.

Comment la création de contenu en masse peut vous faire gagner du temps

Pour que ce processus fonctionne efficacement, vous devez disposer des bons outils pour le faire.

J’ai toujours utilisé une version du Social Media Content Calendar de Hootsuite, que j’ai adaptée au fil du temps.

capture d'écran du calendrier Excel pour le contenu des médias sociaux

Voici le calendrier de contenu des médias sociaux d’Infinity Digital à partir d’une semaine en septembre de cette année. Comme vous pouvez le voir, il vous permet de visualiser clairement :

  • La semaine.
  • Date de publication.
  • Heure de parution.
  • Sortie de la plate-forme.
  • Sujet ou série.
  • Contenu à créer.
  • Légende incluant les hashtags.
  • Statut du poste.

Lorsqu’il me revient de planifier les prochaines semaines de notre contenu, je suis en mesure d’entrer les dates et heures de publication, qui sont dérivées de la performance de ma dernière série de messages.

capture d'écran de hootsuite meilleur moment pour publier un rapport

Ceci n’est qu’un exemple de notre page Facebook, et le meilleur moment pour publier pour étendre la portée.

Nous pouvons ensuite décider du sujet, de la série ou de la campagne, et quel contenu serait le meilleur pour atteindre nos objectifs.

Après cela, nous pouvons ensuite créer une invite pour comprendre quel contenu nous devons créer.

Avoir une colonne de statut à la fin est super important, car elle vous montre visuellement où vous en êtes avec la semaine ou le mois où vous vous trouvez.

Il convient également de noter que ce modèle ne fonctionnera pas pour toutes les entreprises ou marques.

Et, surtout : la qualité est primordiale. Bien que cela démontre une autre approche et un autre processus, vous devez toujours penser à la qualité de votre contenu et à son impact sur votre public.

Ce que nous ne voulons pas, c’est un tas de messages qui sont publiés pour le plaisir, sans ajouter de valeur à l’audience. Réfléchissez : Mes abonnés et abonnés potentiels tireront-ils quelque chose de ce message ?

Parfois, c’est une bonne idée d’ajouter différents canaux dans le mélange – comme le blog de votre site Web – car cela vous permettra de jumeler les publications sociales qui accompagnent la promotion de ce contenu.

Un exemple de cas où la production de contenu en masse a fait gagner du temps à mon agence

J’ai expliqué comment cela m’a fait gagner du temps dans l’organisation du marketing des médias sociaux de ma propre agence, mais j’aimerais parler de la façon dont cela a aidé mon équipe dans la livraison de nos clients.

Comme je l’ai dit plus haut, le calendrier de contenu peut prendre de nombreuses formes différentes, nous les adaptons donc constamment pour nos clients.

L’un de nos clients, AA Salt Services Ltd, s’est récemment joint à nous pour gérer ses médias sociaux après avoir travaillé avec nous au cours des 12 derniers mois sur des campagnes de paiement au clic (PPC).

Lors de notre réunion stratégique, il a été décidé que la création de contenu en masse pendant la période hivernale serait avantageuse car nous pouvons pré-planifier la messagerie pour certaines semaines et certains jours.

De plus, nous sommes en mesure de garder des créneaux horaires libres dans le calendrier pour ce que j’aime appeler des messages « improvisés » – tels que les changements météorologiques dans la région (si j’utilise ce client comme exemple).

Outils à utiliser lors de la création de contenu en masse

J’ai déjà parlé du modèle de calendrier de contenu, qui est dérivé de Hootsuite, mais j’aimerais vous montrer quels outils moi-même et mon équipe utilisons pour créer du contenu en masse.

Le premier outil, qui je pense est un favori particulier, est Canva.

Ce bon vieux Canva a parcouru un long chemin depuis que j’ai commencé à l’utiliser. Non seulement vous avez la possibilité d’adapter des modèles pour créer du contenu, mais avec la version Pro de Canva, vous pouvez redimensionner les graphiques et les vidéos pour les adapter à d’autres formats.

capture d'écran de l'outil de redimensionnement de canva

Je l’utiliserais pour redimensionner vers d’autres plates-formes sociales et, avec un peu de jiggery-pokery (le marketing chic parle de déplacer et de réorganiser les actifs), j’ai un ensemble complet de graphiques et de vidéos pour toutes mes plates-formes de médias sociaux choisies.

Nous avons également expérimenté d’autres outils de gestion des médias sociaux dans mon agence, il a donc été intéressant de voir lesquels fonctionnent le mieux pour nous et nos clients.

Le téléchargement de contenu en masse de Hootsuite a été une grâce salvatrice dans le passé, car il vous permet d’utiliser une feuille de calcul comme celle ci-dessus et d’ajouter tout votre contenu à programmer en quelques clics seulement !

Cependant, je sais que Later.com possède également cette fonctionnalité, avec la possibilité de se connecter à un stockage en nuage tel que Google Drive et Dropbox, où vous pouvez extraire directement le contenu approuvé. C’est très utile pour partager avec d’autres parties prenantes !

capture d'écran de l'outil de téléchargement de médias later.com

Sommaire

Pour résumer mon premier article sur SEJ, je vous laisse avec un processus détaillé de la façon dont j’aborde la création de contenu en masse pour le marketing des médias sociaux :

  • Créer une liste d’idées qui vise à mettre en œuvre votre stratégie de médias sociaux.
  • Développer votre calendrier de contenu sur les réseaux sociaux, en les décomposant par plate-forme et par canal.
  • Décidez de la période vous aimeriez travailler vers.
  • Utiliser des outils tels que Canva et CapCut avec leurs modèles pour créer votre contenu.
  • Téléchargement groupé à l’aide d’un outil de gestion des médias sociaux tels que Hootsuite ou Later.com.
  • Analysez les performances de vos publications au fil du temps pour ajuster l’heure à laquelle vous publiez pour assurer la meilleure exposition pour la portée, l’engagement ou le trafic.

Davantage de ressources:

  • Comment créer du contenu engageant sur les réseaux sociaux : 12 conseils pour générer des résultats
  • Comment incorporer plus de contexte dans votre contenu de médias sociaux
  • Médias sociaux payants : un guide pour réussir la publicité sociale

Image en vedette : Andrey_Popov/Shutterstock

Comment indexer votre site avant son lancement et pourquoi c’est important

0

Envisagez-vous de lancer un nouveau site Web? Si tel est le cas, votre première étape pour acquérir du trafic consistera à indexer votre site Web sur les moteurs de recherche tels que Google. Cela permettra à votre public cible de vous trouver pour des requêtes de recherche pertinentes plus tôt que plus tard.

Cet article examinera les nombreuses raisons d’indexer votre site Web le plus rapidement possible et quelques façons de le faire.

Pourquoi l’indexation rapide par les moteurs de recherche est-elle importante

Il existe de nombreuses bonnes raisons d’indexer votre site dans les moteurs de recherche ou sur des pages spécifiques avant le lancement officiel.

Ils comprennent:

  • Vous voulez que les responsables des relations publiques comme les journalistes, les blogueurs et les influenceurs vous trouvent le jour du lancement afin qu’ils sachent où se connecter et quel site partager. (Si vous avez des concurrents avec des noms similaires ou des non-concurrents avec des domaines similaires, le journaliste peut créer un lien vers le mauvais site.)
  • Votre site doit être rendu et indexé correctement pour attirer de nouveaux clients via les moteurs de recherche. En étant indexé avant le lancement, vous pouvez vérifier le cache et résoudre les problèmes. (Certaines araignées le feront aussi, mais je préfère toujours utiliser le moteur de recherche quand je le peux.)
  • Les lancements signifient de grosses dépenses publicitaires, et vous voudrez que les clients que vous payez gagnent en visibilité pour vous trouver facilement.
  • Si les nouvelles pages de produits ou de catégories ne sont pas indexées, les consommateurs devront passer par votre page d’accueil ou votre fonctionnalité de recherche, ajoutant des étapes supplémentaires à votre entonnoir de conversion.
  • Les nouveaux sites peuvent prendre des semaines pour être entièrement indexés. À ce stade, la « nouveauté » de votre entreprise a déjà commencé à s’estomper.

Combien de temps faut-il pour être indexé par Google

Selon la documentation de Google Advanced SEO, l’exploration peut prendre de quatre jours à quatre semaines.

Lors d’une session #AskGooglebot avec John Mueller, Google Search Advocate, il explique combien de temps prend le référencement pour les nouvelles pages.

Mueller commence par deux clauses de non-responsabilité : Google ne garantit pas que toutes les pages Web seront indexées et que tout ce qui est indexé n’est pas affiché pour les utilisateurs de recherche.

Il continue de dire que lorsqu’une nouvelle page est publiée sur Internet, cela peut prendre de plusieurs heures à plusieurs semaines pour être indexée. Il « soupçonne » que le contenu le plus approprié est indexé en une semaine.

Alors, comment faire en sorte que les moteurs de recherche commencent à indexer nos sites ?

Demander l’indexation à Google

Google Search Console offre plusieurs façons aux propriétaires de sites Web d’informer Google d’un nouveau site Web et de s’assurer que les pages les plus importantes sont explorées et indexées. Vous pouvez commencer par envoyer un sitemap et créer un fichier robots.txt.

Vous pouvez également demander à Google d’explorer vos URL avec l’outil d’inspection d’URL. Ils notent que l’indexation peut prendre jusqu’à une semaine ou deux.

Informer Bing du nouveau contenu du site Web

Note de l’éditeur : comme Google, Bing propose un ensemble d’outils que les propriétaires de sites Web peuvent utiliser pour placer leur site Web sur le radar de Bing. Cela inclut leur protocole IndexNow. Il permet aux propriétaires de sites Web d’informer instantanément les moteurs de recherche du nouveau contenu du site Web.

Selon IndexNow.org,

« … les moteurs de recherche peuvent mettre des jours, voire des semaines, à découvrir que le contenu a changé, car les moteurs de recherche n’explorent pas souvent toutes les URL. Avec IndexNow, les moteurs de recherche connaissent immédiatement les « URL qui ont changé, ce qui les aide à hiérarchiser l’exploration de ces URL et limite ainsi l’exploration organique pour découvrir de nouveaux contenus ».

Tweeter un lien vers votre nouveau site Web

Google explore Twitter à une vitesse fulgurante. de Twitter Centre d’aide Note que:

« Gardez à l’esprit que les mots que vous écrivez dans votre profil Twitter ou vos Tweets publics peuvent être indexés par Google et d’autres moteurs de recherche, et faire apparaître votre profil ou vos Tweets lors d’une recherche de ces termes. »

En 2015, Google a commencé à indexer les tweets pour les afficher dans les résultats de recherche.

Si vous avez un compte Twitter et que vous voyez des tweets apparaître lorsque vous recherchez votre nom sur Google, essayez de tweeter le lien et voyez si Google explore vos tweets sur votre site Web.

Obtenir des liens de Google Discover

Une technique sous-utilisée pour être indexé consiste à avoir des backlinks à partir de pages qui sont explorées par « découvrir » et « actualiser ».

  • Discover est la nouvelle araignée de découverte de contenu de Google.
  • Refresh est le bot que Google utilise pour actualiser le contenu de ses index.

Une fois que vous avez un blogueur ou un propriétaire de site Web qui vous donnera un lien retour ou deux, voyez s’il se connectera à la Search Console.

Dans la zone des paramètres, vous pourrez télécharger une liste des URL que Google explore et quand elles explorent.

Trouvez les pages qui sont explorées le plus fréquemment et demandez le lien de ces pages. Vous pouvez trouver des instructions sur l’accès à la fonctionnalité de statistiques d’exploration ici.

Conseils supplémentaires sur l’indexation de la recherche

Vous voudrez également vérifier quelques éléments avant que les moteurs de recherche n’arrivent sur votre site Web pour vous assurer qu’ils indexent vos pages les plus importantes.

  1. Votre robots.txt doit interdire les pages en double, les résultats de recherche de site et les URL basées sur des paramètres comme les variantes.
  2. Le plan du site est répertorié dans robots.txt et dans la console de recherche et ne contient que des URL auto-canonisées.
  3. Une fois que vous avez quitté la mise en scène, la balise meta robots a été mise à jour pour encourager l’indexation et le suivi en utilisant « index, follow ».
  4. Vous n’avez pas de code autre que des métadonnées et des ressources pour charger la page dans l’en-tête de votre site – cela signifie des scripts, des plugins, des outils de suivi en excès, etc.
  5. Testez une araignée en tant que Googlebot ou Bingbot et voyez comment elle parcourt votre site Web. Il existe une tonne d’options, y compris des options gratuites.
  6. Testez les « URL en direct » dans la Search Console pour vous assurer qu’elles s’affichent correctement et qu’il n’y a pas d’erreurs.
  7. Vous avez des liens internes pour aider à guider les araignées vers vos pages les plus importantes dans le contenu, la navigation principale du site Web et le fil d’Ariane.

Conclusion

Il peut être effrayant de demander une indexation et de voir votre lancement divulgué, mais préférez-vous que les journalistes et les clients trouvent vos concurrents plutôt que vous et risquent de perdre de l’argent et des backlinks ?

Si vous n’indexez pas votre site Web avant son lancement, il peut s’écouler quelques semaines avant que les consommateurs ne vous trouvent dans les moteurs de recherche. Toute personne qui se présente pour votre marque ou votre nom peut attirer vos clients.

Davantage de ressources:

  • Comment les moteurs de recherche explorent et indexent : tout ce que vous devez savoir
  • 14 principales raisons pour lesquelles Google n’indexe pas votre site
  • IndexNow est un changement majeur dans l’indexation des moteurs de recherche

Image en vedette : LITUSPRO/Shutterstock

Pourquoi un tweet comparant Google à Dying Mall est devenu viral

0

Un tweet indiquant que Google ne fournit plus de résultats utiles a touché les nerfs d’autres personnes qui ressentaient la même chose, ce qui l’a rendu viral. Le tweet a reçu plus de 42 000 likes et près de 6 000 retweets d’autres personnes insatisfaites de Google.

Le tweet comparait Google à des centres commerciaux décrépits où vous ne pouvez pas obtenir « ce pour quoi vous êtes venu ».

La personne a tweeté :

D’autres ont ressenti la même chose à propos de Google

Que d’autres sur Twitter aient ressenti la même chose, expliquant peut-être pourquoi le tweet est devenu viral.

Certains ont estimé que Google s’était récemment aggravé :

Certaines personnes sont satisfaites de Google

Toutes les réponses ne provenaient pas de personnes mécontentes de Google :

Mais ceux qui expriment leur satisfaction à l’égard des SERP de Google sont majoritairement les valeurs aberrantes.

La plupart des réponses étaient d’accord avec le tweet original, recevant plus de 42 000 likes, signalant que peut-être plus de personnes sont insatisfaites de Google qu’elles n’en sont ravies.

Google forçant l’intention sur les SERP

L’une des tendances de cette discussion est que Google force leur interprétation de la requête de recherche.

Mais Google altérant le sens voulu donne de mauvaises réponses.

Cela oblige l’utilisateur à essayer de reformuler sa requête de recherche.

Les gens qui s’en plaignent ne l’imaginent peut-être pas.

Une étude récente de SEMRush a découvert que près de 30 % des requêtes de recherche doivent être reformulées.

L’étude SEMRush a noté:

« Il y a beaucoup de raffinement des mots clés en jeu ici.

Si nous combinons le nombre de clics sur Google avec le nombre de modifications de mots clés, nous constatons que près de 30 % des personnes affinent ou étendent leurs recherches d’une manière ou d’une autre.

… 27,6 % des recherches finissent par subir une forme d’affinement de la requête… »

Une partie de l’intention forcée peut s’expliquer par le fait que Google applique par erreur la géolocalisation à la requête de recherche, interprétant une requête comme une recherche locale.

La personne qui a lancé le tweet a également suggéré que les utilisateurs ne soient pas obligés d’utiliser des guillemets ou des opérateurs de recherche avancés.

De nombreuses personnes sur Twitter ont convenu que les SERP de Google forcent la mauvaise interprétation des requêtes de recherche.

Mauvaise qualité des sites dans les SERP de Google

Une autre tendance dans la discussion engendrée par le tweet viral est que les SERP sont pollués par des sites grattés, de mauvais résultats de recettes qui obligent les utilisateurs à faire défiler le contenu inutile pour accéder aux recettes et au contenu générique et non utile.

Sites récupérés dans les SERP pour les requêtes de codage

Mauvais sites de recettes

Les SERP ont été décrits comme si inutiles que l’expérience a été comparée à la marche à travers les mauvaises herbes :

L’une des réponses les plus tristes est que le sens de la découverte a disparu de Google :

Est-ce la faute de Google ? Ou est-ce la faute du contenu en ligne ?

Une partie du blâme pourrait être Google, car il semble avoir décidé il y a longtemps de ne pas prioriser le contenu des forums, qui sont des communautés où de vraies personnes parlent de sujets d’intérêt.

SERPs remplis de contenu mais pas d’informations humaines

Google n’a jamais dit explicitement qu’il déclassait le contenu de classement des forums. Mais en tant que gestionnaire de communauté de forum et quelqu’un qui connaît d’autres personnes qui gèrent des forums, on a certainement l’impression que Google s’est retiré du classement du contenu généré par de vraies personnes.

Une plainte courante est que Google a tendance à classer le contenu mais pas les idées de vraies personnes.

Une partie du blâme est jetée sur l’industrie du référencement pour avoir produit du contenu écrit par des écrivains mais pas nécessairement des experts.

Il existe aujourd’hui des outils qui récupèrent les SERP et génèrent des résumés de contenu, des plans permettant aux rédacteurs de réécrire essentiellement du contenu optimisé pour le référencement.

Il existe une théorie SEO appelée la stratégie Skyscraper qui favorise l’inventaire du contenu du concurrent, puis la recherche du sujet et sa réécriture afin qu’il soit dix fois plus grand et (espérons-le) meilleur.

Ces outils et stratégies encouragent et aident les non-experts à écrire du contenu et les gens le remarquent.

La perception que Google est dysfonctionnel ou corrompu

Enfin, il y a la vieille plainte selon laquelle Google est motivé pour diffuser des publicités sur les visages des utilisateurs et est corrompu. Cette plainte existe depuis que Google a commencé à diffuser des annonces et a augmenté après que Google soit devenu public.

Que ce soit vrai ou non, la perception que Google est corrompu continue à ce jour.

Quelle est votre expérience de Google ?

Quelques jours avant la publication du tweet viral, je me suis senti découragé par la recherche Google et j’en ai parlé sur mon flux Facebook.

J’ai écrit:

« J’ai juste dû reformuler plusieurs fois ma requête de recherche dans Google. Google n’arrêtait pas d’insister sur le fait que je cherchais autre chose.

Et puis j’ai dû recourir à l’ajout de recherches négatives afin d’empêcher Google d’insister sur le fait que je cherchais autre chose et finalement j’ai pensé que c’était tout simplement idiot.

Je suis donc allé sur Bing et j’ai trouvé ce que je cherchais en une seule recherche.

Cela ne se produit pas à chaque fois que je recherche. Mais il semble que je doive de plus en plus reformuler mes recherches parce que Google continue d’insister sur le fait que je cherche autre chose.

Chuck Price (profil LinkedIn), un spécialiste du marketing de recherche, a répondu à mon message Facebook en écrivant :

« Je vis cela depuis quelques mois maintenant. Quand j’ai demandé ici sur FB il y a quelque temps si les gens se retrouvaient à utiliser Bing plus souvent, c’était un non retentissant.

Les vieilles habitudes ont la vie dure, mais vous ne pouvez plus compter sur Google pour obtenir les « meilleurs » résultats de recherche.

Je me retrouve souvent à faire référence à Bing et même à Yandex lorsque j’ai besoin de réponses.

D’après mon expérience, Google semble bien et même capable de fournir des résultats étonnants pour les requêtes qui ressemblent à des questions posées à un humain.

Par exemple, Google affiche la bonne réponse (Cemetry Gates par The Smiths) pour la requête « quelle est cette chanson sur des amis qui se rencontrent dans un cimetière ? »

Quelle est votre expérience avec Google ces derniers temps ?

Devez-vous reformuler vos requêtes ?

À quelle fréquence êtes-vous obligé d’utiliser des guillemets pour forcer Google à afficher les bons résultats ?

Quelle que soit la réalité de la recherche Google, il est à noter qu’une simple plainte concernant l’échec de la recherche Google a touché un nerf et a rendu le tweet viral.

Image sélectionnée par Shutterstock/Jihan Nafiaa Zahri

Comment indexer votre site avant son lancement et pourquoi c’est important

0

Envisagez-vous de lancer un nouveau site Web? Si tel est le cas, votre première étape pour acquérir du trafic consistera à indexer votre site Web sur les moteurs de recherche tels que Google. Cela permettra à votre public cible de vous trouver pour des requêtes de recherche pertinentes plus tôt que plus tard.

Cet article examinera les nombreuses raisons d’indexer votre site Web le plus rapidement possible et quelques façons de le faire.

Pourquoi l’indexation rapide par les moteurs de recherche est-elle importante

Il existe de nombreuses bonnes raisons d’indexer votre site dans les moteurs de recherche ou sur des pages spécifiques avant le lancement officiel.

Ils comprennent:

  • Vous voulez que les responsables des relations publiques comme les journalistes, les blogueurs et les influenceurs vous trouvent le jour du lancement afin qu’ils sachent où se connecter et quel site partager. (Si vous avez des concurrents avec des noms similaires ou des non-concurrents avec des domaines similaires, le journaliste peut créer un lien vers le mauvais site.)
  • Votre site doit être rendu et indexé correctement pour attirer de nouveaux clients via les moteurs de recherche. En étant indexé avant le lancement, vous pouvez vérifier le cache et résoudre les problèmes. (Certaines araignées le feront aussi, mais je préfère toujours utiliser le moteur de recherche quand je le peux.)
  • Les lancements signifient de grosses dépenses publicitaires, et vous voudrez que les clients que vous payez gagnent en visibilité pour vous trouver facilement.
  • Si les nouvelles pages de produits ou de catégories ne sont pas indexées, les consommateurs devront passer par votre page d’accueil ou votre fonctionnalité de recherche, ajoutant des étapes supplémentaires à votre entonnoir de conversion.
  • Les nouveaux sites peuvent prendre des semaines pour être entièrement indexés. À ce stade, la « nouveauté » de votre entreprise a déjà commencé à s’estomper.

Combien de temps faut-il pour être indexé par Google

Selon la documentation de Google Advanced SEO, l’exploration peut prendre de quatre jours à quatre semaines.

Lors d’une session #AskGooglebot avec John Mueller, Google Search Advocate, il explique combien de temps prend le référencement pour les nouvelles pages.

Mueller commence par deux clauses de non-responsabilité : Google ne garantit pas que toutes les pages Web seront indexées et que tout ce qui est indexé n’est pas affiché pour les utilisateurs de recherche.

Il continue de dire que lorsqu’une nouvelle page est publiée sur Internet, cela peut prendre de plusieurs heures à plusieurs semaines pour être indexée. Il « soupçonne » que le contenu le plus approprié est indexé en une semaine.

Alors, comment faire en sorte que les moteurs de recherche commencent à indexer nos sites ?

Demander l’indexation à Google

Google Search Console offre plusieurs façons aux propriétaires de sites Web d’informer Google d’un nouveau site Web et de s’assurer que les pages les plus importantes sont explorées et indexées. Vous pouvez commencer par envoyer un sitemap et créer un fichier robots.txt.

Vous pouvez également demander à Google d’explorer vos URL avec l’outil d’inspection d’URL. Ils notent que l’indexation peut prendre jusqu’à une semaine ou deux.

Informer Bing du nouveau contenu du site Web

Note de l’éditeur : comme Google, Bing propose un ensemble d’outils que les propriétaires de sites Web peuvent utiliser pour placer leur site Web sur le radar de Bing. Cela inclut leur protocole IndexNow. Il permet aux propriétaires de sites Web d’informer instantanément les moteurs de recherche du nouveau contenu du site Web.

Selon IndexNow.org,

« … les moteurs de recherche peuvent mettre des jours, voire des semaines, à découvrir que le contenu a changé, car les moteurs de recherche n’explorent pas souvent toutes les URL. Avec IndexNow, les moteurs de recherche connaissent immédiatement les « URL qui ont changé, ce qui les aide à hiérarchiser l’exploration de ces URL et limite ainsi l’exploration organique pour découvrir de nouveaux contenus ».

Tweeter un lien vers votre nouveau site Web

Google explore Twitter à une vitesse fulgurante. de Twitter Centre d’aide Note que:

« Gardez à l’esprit que les mots que vous écrivez dans votre profil Twitter ou vos Tweets publics peuvent être indexés par Google et d’autres moteurs de recherche, et faire apparaître votre profil ou vos Tweets lors d’une recherche de ces termes. »

En 2015, Google a commencé à indexer les tweets pour les afficher dans les résultats de recherche.

Si vous avez un compte Twitter et que vous voyez des tweets apparaître lorsque vous recherchez votre nom sur Google, essayez de tweeter le lien et voyez si Google explore vos tweets sur votre site Web.

Obtenir des liens de Google Discover

Une technique sous-utilisée pour être indexé consiste à avoir des backlinks à partir de pages qui sont explorées par « découvrir » et « actualiser ».

  • Discover est la nouvelle araignée de découverte de contenu de Google.
  • Refresh est le bot que Google utilise pour actualiser le contenu de ses index.

Une fois que vous avez un blogueur ou un propriétaire de site Web qui vous donnera un lien retour ou deux, voyez s’il se connectera à la Search Console.

Dans la zone des paramètres, vous pourrez télécharger une liste des URL que Google explore et quand elles explorent.

Trouvez les pages qui sont explorées le plus fréquemment et demandez le lien de ces pages. Vous pouvez trouver des instructions sur l’accès à la fonctionnalité de statistiques d’exploration ici.

Conseils supplémentaires sur l’indexation de la recherche

Vous voudrez également vérifier quelques éléments avant que les moteurs de recherche n’arrivent sur votre site Web pour vous assurer qu’ils indexent vos pages les plus importantes.

  1. Votre robots.txt doit interdire les pages en double, les résultats de recherche de site et les URL basées sur des paramètres comme les variantes.
  2. Le plan du site est répertorié dans robots.txt et dans la console de recherche et ne contient que des URL auto-canonisées.
  3. Une fois que vous avez quitté la mise en scène, la balise meta robots a été mise à jour pour encourager l’indexation et le suivi en utilisant « index, follow ».
  4. Vous n’avez pas de code autre que des métadonnées et des ressources pour charger la page dans l’en-tête de votre site – cela signifie des scripts, des plugins, des outils de suivi en excès, etc.
  5. Testez une araignée en tant que Googlebot ou Bingbot et voyez comment elle parcourt votre site Web. Il existe une tonne d’options, y compris des options gratuites.
  6. Testez les « URL en direct » dans la Search Console pour vous assurer qu’elles s’affichent correctement et qu’il n’y a pas d’erreurs.
  7. Vous avez des liens internes pour aider à guider les araignées vers vos pages les plus importantes dans le contenu, la navigation principale du site Web et le fil d’Ariane.

Conclusion

Il peut être effrayant de demander une indexation et de voir votre lancement fuir, mais préférez-vous que les journalistes et les clients trouvent vos concurrents plutôt que vous et risquent de perdre de l’argent et des backlinks ?

Si vous n’indexez pas votre site Web avant son lancement, il peut s’écouler quelques semaines avant que les consommateurs ne vous trouvent dans les moteurs de recherche. Toute personne qui se présente pour votre marque ou votre nom peut attirer vos clients.

Davantage de ressources:

  • Comment les moteurs de recherche explorent et indexent : tout ce que vous devez savoir
  • 14 principales raisons pour lesquelles Google n’indexe pas votre site
  • IndexNow est un changement majeur dans l’indexation des moteurs de recherche

Image en vedette : LITUSPRO/Shutterstock

Pourquoi le marketing de contenu visuel donne des résultats [Infographic]

0

Les consommateurs réagissent mieux au marketing visuel, et c’est l’une des raisons pour lesquelles les infographies sont devenues un succès instantané lorsqu’elles ont fait irruption sur la scène il y a plusieurs années.

Bien qu’ils continuent d’être une forme très efficace de marketing en ligne, tout le monde et leur frère produisaient des infographies il y a quelques années. Il faut maintenant un sujet brûlant, des statistiques intéressantes et une conception attrayante pour obtenir les résultats exceptionnels qu’ils produisaient autrefois.

Cette infographie a été créée pour mettre en évidence certaines des raisons pour lesquelles le marketing visuel fonctionne si bien. L’objectif n’est-il pas de faire en sorte que votre public absorbe réellement votre message, plutôt que de simplement parcourir des paragraphes de texte et de ne retenir qu’un petit pourcentage de l’information ?

Les infographies attirent l’attention, génèrent une tonne d’amour social, attirent des liens et poussent le trafic vers votre site Web. Sonne comme un résultat gagnant, non?

Cela étant dit, moins de texte et plus de visuel…

Infographie de marketing de contenu visuel

Infographie par Market Domination Media

Pourquoi les fautes d’orthographe dans les recherches Google sont en fait une bonne chose

0

Vous êtes-vous déjà demandé comment Google sait comme par magie ce que vous recherchez, même lorsque votre requête de recherche contient des fautes de frappe ?

Avec une requête de recherche sur dix mal orthographiée et de nouveaux mots constamment signalés, Google dispose d’un algorithme complet dédié à la navigation dans les fautes d’orthographe.

Comment Google catégorise les fautes d’orthographe

La première chose que fait l’IA de Google lorsqu’elle rencontre ce qu’elle pense être un mot mal orthographié est de le catégoriser :

Erreur de glissement de doigt – Google voit plus de 10 000 variantes d’erreurs de glissement de doigt pour des requêtes telles que « Youtube ». Les utilisateurs savent comment l’épeler, mais peut-être qu’une lettre est incorrecte. Par exemple, au lieu d’appuyer sur le « t » dans « Youtube », vous appuyez sur la lettre à côté.

Erreur conceptuelle – Aussi connu sous le nom de « orthographe au mieux », c’est lorsqu’un utilisateur ne sait pas comment épeler un mot et tape sa meilleure estimation.

Approche précédente de Google pour les requêtes de recherche mal orthographiées

Historiquement, Google s’appuyait sur les conceptions de clavier pour déchiffrer le mot qu’un utilisateur voulait taper :

« Si vous avez essayé de taper » u « mais avez fait une erreur, nos systèmes ont appris que vous étiez plus susceptible d’avoir tapé » y « que » z « car » y « est adjacent à » u « sur un clavier standard en anglais. »

Google commencerait par la lettre la plus proche de celle que vous avez tapée et s’en sortirait, en utilisant la lettre adjacente, puis celle d’après jusqu’à ce qu’il trouve une lettre qui lui convienne.

Fait intéressant, cette approche a non seulement résolu les erreurs de glissement de doigt, mais a également aidé à résoudre les erreurs conceptuelles.

Comment l’apprentissage en profondeur a changé l’approche de Google vis-à-vis des mots mal orthographiés

Le 15 octobre 2020, Google a introduit un nouvel algorithme qu’il appelle :

« Une plus grande amélioration de l’orthographe que toutes nos améliorations au cours des cinq dernières années. »

Le résultat?

À l’époque, il faisait apparaître les résultats qu’un utilisateur recherchait en moins de trois millisecondes.

Aujourd’hui?

L’algorithme exécute des modèles avec plus de 680 millions de paramètres en moins de deux millisecondes.

Plutôt que d’utiliser l’approche de clavier précédente, le nouvel algorithme utilise le contexte pour déterminer ce qu’un utilisateur voulait taper.

Cette nouvelle approche fonctionne par :

  1. Évaluer l’ensemble de la requête, pas seulement le mot incorrect.
  2. Recherche de mots de remplacement qui correspondent à la requête globale.
  3. Fournir les résultats de recherche en fonction du « meilleur ajustement ».

Lorsque Google affiche des résultats sur ce qu’il pense que vous voulez dire, une note s’affiche sous la barre de recherche pour vous en informer, ainsi que pour vous donner la possibilité de voir les résultats de la recherche pour la requête d’origine :

Erreur d'orthographe dans le journal des moteurs de recherche

Avez-vous remarqué que parfois, lorsque vous effectuez une recherche, une petite note apparaît sous la barre de recherche vous demandant si vous vouliez dire un terme particulier :

Faute d'orthographe SEO

Google le fait lorsqu’il a une assez bonne idée de ce que vous voulez dire, mais qu’il n’est pas sûr à 100 %.

La façon dont vous répondez à ces notes a un impact direct sur l’algorithme, car Google utilise ces signaux pour continuer à former l’IA.

Ainsi, la prochaine fois que vous ferez une faute d’orthographe lors d’une recherche sur Google, rappelez-vous que l’erreur sert un but plus important que simplement être ennuyeux.

Pourquoi le marketing de contenu ne se démodera jamais

0

Le marketing a beaucoup progressé au cours de la dernière décennie : de la publicité à la télévision, à la radio, dans les journaux et sur les panneaux d’affichage aux SEO, aux publicités pop-up et aux bannières publicitaires. Le public s’est éloigné de la publicité traditionnelle. Nous pouvons ignorer les publicités avec DVR ou les éviter entièrement avec des émissions en ligne. Les publicités radio peuvent maintenant être contournées avec un iPod ou une radio satellite. Des programmes comme AdBlocker annulent les pop-ups et le lectorat des journaux diminue lentement chaque année.

Alors, comment commercialisez-vous aujourd’hui, quand tout le monde peut facilement choisir de vous ignorer ?

Le marketing de contenu, ou le marketing déguisé en contenu réel, est la réponse. Et voici pourquoi : un bon marketing de contenu incitera les gens vouloir pour interagir avec elle. Ils ne sauront pas consciemment que c’est du marketing. Ou bien, ils seront ravis de voir un produit ou un contenu qui répond à leurs questions ou résout un problème. Préférez-vous dépenser des millions de dollars en espérant que les gens ne sauteront pas votre publicité télévisée, ou dépenser beaucoup moins pour que des millions de téléspectateurs interagissent volontairement avec votre contenu pendant plus de trente secondes ?

Intrigué ? Tu devrais être! Le marketing de contenu est rentable, facile à utiliser et à entretenir, et peut attirer de grandes entreprises. Sans oublier que c’est compatible avec Google et une valeur énorme pour votre référencement. Mais qu’est-ce que c’est exactement et comment ça marche ?

Les bases du marketing de contenu

Commençons par les bases. Juste quoi est commercialisation de contenu ? Eh bien, il fournit des informations précieuses (contenu) aux clients actuels et potentiels dans le but de créer une image de marque et de renforcer la confiance, la sensibilisation et un sentiment positif. Un marketing de contenu réussi établit votre marque en tant qu’expert dans votre secteur et jette les bases de relations commerciales à long terme.

marketing de contenu 101

Qu’est-ce que le marketing de contenu ? Bref, tout ! Selon Forbes, le marketing de contenu peut inclure l’un des éléments suivants :

  • Blogues
  • livres électroniques
  • Podcasts
  • Webinaires
  • Publications sur les réseaux sociaux
  • Newsletters par e-mail
  • photos d’Instagram
  • Micro-Vidéos (Vine, etc.)
  • Webinaires
  • Et beaucoup plus

Comme vous pouvez le voir, le « contenu » n’est pas limité par définition. Il se concentre essentiellement sur la relation avec le consommateur, par opposition à la vente forcée d’un produit ou d’un service. En fait, selon Forbes, 60 % des entreprises utilisent déjà le marketing de contenu d’une manière ou d’une autre. Alors maintenant que nous savons ce qu’est le marketing de contenu et ce qu’est le marketing de contenu, regardons ce qu’il peut faire pour vous.

Les vrais avantages

Selon une étude AOL et Nielsen de 2012, environ 27 millions de contenus sont partagés quotidiennement. Imaginez si chacune de ces vues rapportait cinquante cents, ce qui pourrait équivaloir à 13,5 millions de dollars par jour. C’est beaucoup d’argent et de nombreuses raisons de commencer le marketing de contenu de votre entreprise.

Mais les avantages ne reposent pas uniquement sur les revenus potentiels. Récemment, Ann Handleyla femme la plus influente de Forbes dans les médias sociaux et directrice du contenu chez MarketingProfs, a été interrogée sur le marketing de contenu.

Lorsqu’on lui a demandé, « Des prévisions futures sur l’état du » marketing de contenu « dans les 5 prochaines années ? Chaud ou pas? »

Handley a répondu

[pullquote] »CHAUD. Ou en fait… Ne disons pas CHAUD. Car cela sous-entend une lubie, une tendance, une fantaisie passagère. Disons simplement qu’un excellent contenu est un excellent marketing. Et ce sera encore plus vrai dans les cinq prochaines années qu’aujourd’hui. C’est-à-dire – TRÈS ! »[/pullquote]

Handley a commencé sa carrière en tant que journaliste économique et rédactrice, mais elle est devenue une pionnière du marketing numérique. Elle a été citée par Forbes comme l’une des femmes les plus influentes des médias sociaux et comme l’une des 20 meilleures blogueuses d’Internet. Elle a co-fondé ClickZ.com. Si quelqu’un connaît l’avenir potentiel du marketing de contenu, c’est Handley !

La vérité est que sa prédiction est étayée par des faits. Le marketing de contenu fournit trois fois plus de prospects pour un dollar que le marketing traditionnel et coûte 62 % de moins. Cela peut même aider à développer votre entreprise mille fois en un an.

Le marketing de contenu est tout simplement une bonne affaire. C’est rentable, que vous l’interne ou l’externalisiez. Vous gérez déjà un site Web d’entreprise. Par conséquent, la mise en œuvre d’une stratégie de contenu, telle qu’un blog actif, nécessite simplement une planification et une préparation. Et la meilleure partie est que vous investissez dans quelque chose qui n’est pas une tendance ou une mode, et qui ne va nulle part ! Le contenu est l’épine dorsale d’Internet depuis le premier jour.

Si vous y réfléchissez, votre public est déjà préparé et attend un contenu qui tue. Selon le Content Marketing Institute, 80% des utilisateurs fondent leurs décisions commerciales sur les informations qu’ils obtiennent via des blogs et des articles, par opposition à la publicité commerciale. 70 % disent que le marketing de contenu les rapproche d’une entreprise, et 60 % disent qu’une entreprise utilisant le marketing de contenu en ligne les aide à prendre de meilleures décisions. Le besoin de contenu est là, et il est mûr pour la cueillette. Tout ce que vous avez à faire est de créer et de publier du contenu qui tue.

Alors, comment pouvez-vous commencer? Discutons 10 façons pour lancer votre marketing de contenu.

10 excellentes façons de commercialiser du contenu

Il existe de nombreuses excellentes façons de se lancer dans le marketing de contenu, trop nombreuses en fait. Comme nous l’avons dit précédemment, le marketing de contenu peut intégrer à peu près n’importe quel type de média. Par conséquent, par souci de simplicité, nous allons le décomposer en 10 techniques simples :

  1. Rédaction longue : Contrairement à l’opinion populaire, Google et les consommateurs aiment en fait les articles avec plus de mots. Neil Patel a testé cette idée en créant deux versions de sa page d’accueil ; l’un avait 1 292 mots, l’autre 488 mots. Les résultats ont indiqué que la page longue a été convertie 7,6 % mieux et avec des prospects de meilleure qualité que la page courte. En fait, la longueur moyenne du contenu des dix premiers résultats de recherche Google sur un mot clé était de 2 000 mots. Un classement plus élevé a été obtenu grâce à des articles plus longs. Les blogs longs, les articles ou les pages de destination sont un moyen efficace de marketing de contenu.
  2. Graphiques et diagrammes : Les graphiques sont une merveilleuse façon de visualiser les données. Ils sont également faciles à digérer, amusants à regarder et n’ont pas besoin de beaucoup de mots pour être informatifs. Quelques paragraphes d’introduction, une conclusion et un graphique ou un tableau au milieu, et vous avez terminé. Le fait est que tout le contenu ne doit pas être écrit. Les diagrammes et les graphiques sont un excellent moyen de faire passer des informations rapidement et efficacement.
  3. Infographie : L’infographie de plus en plus populaire est un autre moyen simple d’intégrer des données visuelles plus étoffées dans votre stratégie de contenu. Les infographies présentent des statistiques et des faits, et les analysent d’une manière visuellement plus intéressante qu’un graphique ou un tableau. Et ils ne se limitent pas à un X et Oui Prenez, par exemple, notre infographie du cerveau du rédacteur. Ce graphique simple est un régal visuel, mais il contient du matériel percutant et approfondi. Cela donne au public un aperçu de l’esprit qui élabore leur contenu et leur montre à quel point les efforts sont investis dans le travail. Vous pouvez utiliser des infographies pour présenter une quantité importante d’informations, y compris des informations qui peuvent être difficiles à comprendre pour les autres, dans un format facile à digérer. C’est la solution parfaite pour le jargon technique, ou tout autre contenu technique, qui pourrait détourner le lecteur moyen de la confusion s’il est présenté sous forme d’article écrit.
  4. Papiers blanc: Le livre blanc est un moyen véritablement illimité de marketing de contenu. C’est un moyen privilégié de diffuser des informations hautement informatives, éducatives et même techniques à votre public. L’un des éléments les plus sous-utilisés de la création de livres blancs est la collaboration. Selon le Content Marketing Institute, la collaboration de co-auteurs sur un livre blanc est un excellent moyen de vraiment asseoir sa crédibilité et son autorité. Vous pouvez l’utiliser comme une opportunité de créer ou de renforcer une relation entre votre entreprise et l’un des principaux experts de votre secteur ou de votre créneau. La co-rédaction avec un expert de l’industrie peut gagner une nouvelle visibilité tout en renforçant votre crédibilité et votre autorité globales auprès des clients existants et potentiels.
  5. Blogs actifs : Search Engine Watch a publié un article impressionnant sur 10 faits choquants sur le marketing de contenu. Et nous avons pensé qu’il valait la peine d’en répéter un : Les entreprises qui bloguent 15 fois ou plus par mois génèrent cinq fois plus de trafic que celles qui ne le font pas. Ne sous-estimez pas la puissance du blog ! Un blog d’entreprise actif est l’un des meilleurs moyens d’augmenter le trafic, de générer plus de prospects qui se convertissent et d’augmenter votre classement dans les recherches.
  6. Débats en ligne : Un autre bon moyen de vous établir comme une autorité dans votre secteur est de publier un débat en ligne. Par exemple, Hubspot permet à ses employés de débattre de n’importe quel sujet de n’importe quel côté de l’argument. C’est un excellent moyen de créer du buzz et de l’enthousiasme autour d’un sujet. Les débats en ligne montrent que vous et votre équipe êtes déterminés à fournir les meilleures informations à vos clients. Un débat peut même vous présenter comme impartial, donnant à vos clients plus de confiance dans ce que vous faites.
  7. Podcast : Comme les débats en ligne, ils sont parfaits pour générer des discussions, fournir des critiques et créer un buzz. Ils sont également l’une des formes de marketing de contenu à la croissance la plus rapide. Non seulement ils ont le potentiel d’atteindre un large public, mais ils atteignent spécifiquement la partie de votre public qui est occupée. Ils sont idéaux pour les membres du public en déplacement qui n’ont pas le temps de creuser dans votre contenu écrit.
  8. Gifs animés et Slideshares : Voici une méthode utilisée à bon escient par Buzzfeed. Ce site est devenu omniprésent sur Facebook et s’est infiltré dans tous les sites de médias sociaux que vous pouvez imaginer. Comment des sites comme Buzzfeed, Upworthy et Bleacher Report ont-ils pu grossir si vite ? Avec des Slideshares et des Gifs animés rapides et faciles à lire. Cela peut signifier des affaires et du trafic sérieux, et c’est un bon moyen de distiller des informations à travers l’humour.
  9. Tumblr : En parlant de médias sociaux, Tumblr est un excellent moyen d’interagir avec les clients. Nous courons toujours sur Twitter et Facebook, mais Tumblr ne doit pas être ignoré. Il s’agit d’une plate-forme de blogs déjà configurée pour les .gifs, les infographies, les graphiques, les articles longs et à peu près tout ce dont votre entreprise pourrait avoir besoin en termes de contenu. C’est simple et convivial, et cela permet aux gens d’interagir avec vous dans un cadre de type forum. Tumblr, comme la plupart des médias sociaux, est également facile et rapide à mettre à jour.
  10. Livres photos en ligne : Vous pouvez également créer un livre photo en ligne sur Flickr ou Photobucket. C’est facile à faire et cela peut donner un bon aperçu de ce que fait votre entreprise au quotidien. Vous pouvez également utiliser le livre photo pour intégrer les suggestions des utilisateurs et publier des photos qui impliquent votre public. Tout ce dont vous avez besoin est un appareil photo, quelqu’un prêt à prendre des photos et un site d’hébergement de photos. Tumblr, Flickr, PhotoBucket et Instagram ne sont que quelques plates-formes que vous pouvez exploiter pour un contenu visuel créatif facilement partageable.

Ce ne sont là que quelques façons de commencer votre incursion dans le marketing de contenu. Des offres exclusives envoyées par e-mail, bandes dessinées Web, applications téléphoniques et diverses plateformes de médias sociaux peuvent également être utilisées pour lancer votre nouvelle stratégie marketing. Cela semble assez facile n’est-ce pas?

Créer un contenu tueur d’une qualité inégalée

Alors maintenant que vous savez ce qu’est le marketing de contenu, comment il peut être bénéfique pour vous et votre entreprise, et comment commencer, la question est de savoir comment créer un contenu de haute qualité ? Le contenu est roi, mais générer un bon contenu est essentiel au succès du marketing de contenu. Vous pouvez retirer toutes les astuces du livre, mais un mauvais contenu est tout simplement mauvais. Plus votre contenu est de qualité, meilleur sera votre marketing. Demandez-vous, préféreriez-vous parcourir un essai de 2 000 mots mal écrit et terriblement rédigé, ou parcourir un article bien écrit et très engageant, informatif mais divertissant ? Je pense que nous pouvons convenir que ce dernier est le plus attrayant!

marketing de contenu 101

Il y a une raison pour laquelle le contenu ne se démodera jamais. En réalité, il y a X:

  1. Un bon contenu se concentre sur le public : Le meilleur contenu répond à toute question qu’un client peut avoir, parfois même avant qu’il ne puisse la poser. C’est à la fois conversationnel et professionnel, et il devrait être facile à comprendre pour tout lecteur. Plus votre contenu est facile à déchiffrer, plus vous aurez de lecteurs et de followers.
  2. Le contenu régulièrement mis à jour gagne la reconnaissance : Prenons ici le cinéma comme comparaison. Terrence Malick a réalisé dix films en 41 ans, et il est connu pour avoir réalisé des films difficiles à déchiffrer. Paul Thomas Anderson réalise des films conviviaux qui ne sont pas difficiles à déchiffrer. Anderson a réalisé 17 films en 26 ans, mais il est beaucoup plus facilement reconnu. Pourquoi? Parce qu’il reste simple et met à jour souvent. C’est ce que vous devez faire avec votre contenu, avoir une qualité constante et des mises à jour régulières.
  3. Les marques actives gagnent le respect et la confiance : Plus votre marque est mise à jour, plus vous générerez la confiance et le respect de votre public. La clé est de rester actif avec un contenu spectaculaire. Mashable recommande de viser trois blogs de haute qualité de 700 mots par semaine. Plus que cela, c’est bien, mais c’est une ligne directrice pour vous aider à démarrer. Ne vous contentez pas de créer une mise à jour minimale non plus. Créez une mise à jour avec une substance et une valeur réelles. Une mauvaise mise à jour peut être tout aussi préjudiciable à votre marque que l’absence de mise à jour. Comme le dit Rand Fishkin, « … en matière de contenu et de marketing de contenu, vous voulez probablement pécher par excès de rendre les choses SUPER incroyables, pas MVP. »

La qualité de votre contenu est importante. Une qualité constante vaut mieux pour votre marque qu’une grande quantité.

Le marketing de contenu est le nouveau référencement

Le marketing de contenu est le nouveau visage du marketing, mais c’est encore plus que cela. C’est le nouveau visage du SEO. Et il y a une raison simple pour laquelle le contenu est le nouveau SEO. Selon Quick Sprout, c’est la seule chose qui n’a pas être affecté par les mises à jour de l’algorithme ! Ce n’est pas technique. Il ne s’accroche pas aux tendances actuelles de la dernière mise à jour de Google. Il s’agit littéralement d’une optimisation brute sans aucune dépendance vis-à-vis des détails techniques qui affectent l’optimisation des moteurs de recherche.

Le type de contenu que vous choisissez de produire affectera directement votre classement de recherche. C’est un facteur de classement sur lequel vous avez un contrôle total.

Voici ce qu’il faut garder à l’esprit :

  • Les détails comptent : Les blogs courts ne génèrent pas beaucoup de buzz ou de liens. La qualité est la clé. Faites attention aux détails et créez un contenu vraiment épique de la plus haute qualité et rempli d’informations utiles.
  • La facilité est importante : Les gens n’ont pas beaucoup de temps libre. En fait, la plupart d’entre nous voient notre temps comme un bien précieux qui est limité. Nous faisons attention à la façon dont nous le dépensons. La clé d’un contenu incroyable qui améliore votre référencement est de le garder facile à digérer. C’est là qu’interviennent les graphiques, tableaux et infographies dont nous avons parlé plus tôt. Les podcasts et les vidéos sont tout aussi utiles et faciles à intégrer.
  • Questions sur les réseaux sociaux : Ces profils sociaux que vous entretenez ne sont pas seulement pour le statut. Ils sont à usage ! Vous devez consacrer du temps et des efforts à la création de vos profils Twitter et Facebook. Explorez LinkedIn et Google Plus. Vous aurez besoin de ces plateformes pour diffuser votre contenu, et plus il se propage, plus votre signal social devient fort. En conséquence, votre classement de recherche augmentera.
  • La cohérence est cruciale : Nous l’avons déjà dit, nous le répétons : les marques actives ont un avantage concurrentiel. Sans oublier que des mises à jour de contenu cohérentes contribuent à votre référencement. Ils peuvent s’appuyer sur les mots-clés qui se rapportent à votre site Web. Ils peuvent élargir votre audience et, en fin de compte, étendre votre portée. Les blogs cohérents et les mises à jour de contenu ne doivent pas être ignorés !
  • Les titres sont essentiels : Le principal moyen de partager du contenu est via les médias sociaux. Et soyons brutalement honnêtes, la plupart d’entre nous décident de lire ou non quelque chose en fonction de son titre. Si cela pique notre intérêt ou nous fait nous poser des questions, nous cliquerons sur le contenu pour un meilleur aperçu. Si le titre était trompeur, nous abandonnerons la page assez rapidement. Il y a de fortes chances que nous ne reviendrons pas non plus, car notre confiance était mal placée. Il est essentiel de créer des titres accrocheurs, mais ils doivent être pertinents. Échouez à cet égard et vous verrez probablement votre site Web chuter également dans les classements de recherche.

C’est un fait; Le marketing de contenu ne se démodera jamais car il répond à la fois au besoin de lisibilité naturelle de l’utilisateur et du moteur de recherche. Autrement dit, cela pique la curiosité. Cela attire les lecteurs. Cela confère des avantages et de la valeur, et cela fait dire au lecteur: «Wow! Je veux partager cela avec mes amis. Et soudain, le contenu devient viral. C’est le pouvoir du marché du contenu, et il est réalisé par le processus le plus naturel possible : une bonne écriture. C’est pourquoi le marketing de contenu, sous ses nombreuses formes diverses, n’est pas une tendance ou un sujet brûlant. C’est un aliment de base, une base d’affaires et de marketing qui ne disparaîtra jamais, jamais.

L’avenir du contenu

Il est probable que nous continuerons à voir des méthodes plus créatives et innovantes pour commercialiser notre contenu. Par conséquent, il est important d’essayer continuellement de nouvelles avenues. Si vous n’avez pas essayé un podcast, essayez-le. Si vous n’avez jamais publié de vidéo ou de présentation, essayez-la. Les résultats peuvent simplement révéler une nouvelle avenue de marketing dont vous ne pensiez pas qu’elle fonctionnerait.

La vérité est qu’il n’y a pas de mauvaise façon de commercialiser le contenu. Eh bien, je retire ça. Il y a. Un mauvais contenu est tout simplement mauvais. Ne contribuez donc pas aux tonnes métriques de contenu de mauvaise qualité qui inondent actuellement Internet. Les internautes sont des clients potentiels. Ils sont ton clients potentiels, et ils en ont assez de se noyer dans du contenu merdique. Ils sont à la recherche de contenu informatif et engageant. Et si vous le fournissez, il y a de fortes chances que vous vous démarquiez parmi une mer de contenu à peine valable.

Investissez dans la création, la publication et le partage de contenu de haute qualité. Cela profitera à votre entreprise d’un point de vue marketing tout en stimulant simultanément votre référencement. C’est un scénario gagnant-gagnant. Qui n’aime pas ça ?

Crédits image

Image en vedette : Stokkete via Shutterstock
Image #1 : rassco via Shutterstock
Image #2 : KieferPix via Shutterstock

Qu’est-ce que EAT exactement et pourquoi est-ce important pour Google ?

0

EAT signifie Expertise, Autorité et Fiabilité.

EAT fait partie de l’algorithme de Google et est intégré aux directives de l’évaluateur de la qualité de la recherche de Google.

Même Google dit que EAT est « très important ».

Définition EAT de Google.

EAT ne doit pas être confondu avec « manger » et les aliments que nous mettons dans notre bouche. Même si je dois l’admettre, j’ai soudainement envie d’un burrito. 🌯

Si vous êtes un professionnel du référencement, vous avez probablement beaucoup entendu parler d’EAT au cours des dernières années.

Mais quoi exactement ‘est-ce que EAT ? S’agit-il d’une mise à jour majeure, d’un petit ajustement ou de quelque chose au milieu ? Vous avez besoin de tout changer dans votre stratégie SEO ? Ou pouvez-vous l’ignorer en toute sécurité comme ce taco à moitié mangé encore dans le réfrigérateur du week-end dernier ?

Dans ce guide, j’expliquerai exactement ce qu’est EAT, je plongerai dans les directives d’évaluation de la qualité de recherche de Google, pourquoi c’est important et comment aider votre site à mieux se classer en lui fournissant du contenu de style EAT.

Le guide est en collaboration avec d’autres spécialistes du marketing SEO, notamment Dave Davies, Lily Ray, Kevin Rowe et Roger Montti.

Voici une ventilation de ce à quoi vous pouvez vous attendre dans cette série :

  • Chapitre 2 : Directives Google pour les évaluateurs de la qualité de la recherche : un guide pour les débutants en référencement
  • Chapitre 3 : Comment utiliser les données structurées pour prendre en charge EAT
  • Chapitre 4 : EAT & Link Building : Un guide pour évaluer les prospects
  • Chapitre 5 : Faits surprenants sur l’EAT
  • Chapitre 6 : EAT de Google : éliminer 10 des plus grandes idées fausses

Qu’est-ce que EAT ?

EAT est l’une des nombreuses directives que Google utilise pour déterminer si le contenu est précieux pour les lecteurs et s’il doit être bien classé.

La première mention d’EAT a eu lieu en 2014 lorsque Google a ajouté le concept à ses directives sur la qualité de la recherche.

Les évaluateurs de la qualité de la recherche Google ont été chargés de prêter attention à :

  • La compétence du créateur du contenu.
  • La autorité du créateur du contenu, du contenu lui-même et du site Web.
  • La fiabilité du créateur du contenu, du contenu lui-même et du site Web.

En un mot, EAT est une caractéristique qui indique qu’une page est de haute qualité, ce qui la rend utile aux utilisateurs.

Caractéristiques EAT de Google.

Voici un exemple de Google qui met en évidence ce qu’ils entendent par EAT :

« Les articles d’actualité High EAT doivent être produits avec un professionnalisme journalistique – ils doivent contenir un contenu factuel précis présenté de manière à aider les utilisateurs à mieux comprendre les événements. Les sources d’information High EAT ont généralement publié des politiques éditoriales établies et des processus de révision robustes.

EAT est-il un facteur de classement ?

Non, EAT n’est pas techniquement un facteur de classement, mais il peut avoir un impact sur le classement de votre contenu.

C’est (presque) aussi déroutant que le Whopperito de Burger King, je sais.

EAT est une ligne directrice que Google utilise pour déterminer quel contenu est de haute qualité et devrait être classé plus haut et faire partie de plusieurs aspects différents de son algorithme. Ainsi, même s’il ne s’agit pas d’un facteur de classement direct, cela peut avoir un impact indirect sur votre classement général de recherche.

Bien que cela ait de l’importance, ce n’est peut-être pas important comme le pensaient certains professionnels du référencement.

Gary Illyes de Google a indiqué que toutes les discussions sur EAT sont exagérées et rarement mentionnées en interne.

Alors, pourquoi EAT est-il important pour le référencement ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’expression « le contenu est roi ? » Ou « créer simplement du contenu de haute qualité ? »

Ne répondez pas à ça. Parce que, bien sûr, vous avez. Les pros du référencement ont explosé pour plus de contenu à répétition.

Bien que bien intentionnées, ces phrases me font rouler les yeux car elles ne nous disent rien sur ce qui fait un contenu de haute qualité.

Plus d’images ? Contenu de formulaire plus long ? Balises Alt à gogo ? De meilleures métas ? Le monde pourrait ne jamais le savoir.

Maintenant, Google nous donne un aperçu de ce qu’ils considèrent comme un contenu de haute qualité, et cela peut avoir d’énormes implications pour le marketing de contenu et les professionnels du référencement.

Les directives EAT indiquent à de vrais examinateurs humains, qui évaluent des centaines de sites Web, exactement quel type de contenu Google considère comme de haute qualité.

Selon leurs directives, un excellent contenu devrait :

  • Aidez les utilisateurs.
  • Être créé par un expert.
  • Être publié sur un site faisant autorité.
  • Soyez digne de confiance.
  • Être mis à jour régulièrement.

Si possible, le contenu doit être créé par un haut niveau d’expertise, bien que «l’expertise quotidienne» de personnes ayant une expérience de la vie réelle soit acceptable le cas échéant.

Les pages qui propagent la haine causent du tort, désinforment ou trompent les utilisateurs peuvent recevoir une note EAT inférieure de la part des évaluateurs de recherche.

Voici votre liste de contrôle EAT avec 7 façons d’améliorer l’EAT de votre site Web

Maintenant vous savez que EAT n’est pas lié aux lasagnes de votre maman mais à l’algorithme de Google. Vous savez pourquoi c’est important – et pourquoi Les professionnels du référencement sont tous sur atwitter à ce sujet.

Mais qu’est-ce que cela signifie pour votre site ? Cela signifie que vous devez améliorer votre jeu de contenu.

Voici une liste de contrôle en sept étapes pour aider votre site à être plus fiable et digne de confiance.

1. Dites aux visiteurs qui vous êtes

Les trois volets des directives EAT indiquent que Google veut savoir qui crée le contenu et si cette personne ou ce site Web est une source légitime de cette connaissance.

Si vous ne disposez pas déjà d’une page À propos de nous ou d’une page d’équipe décrivant qui est votre équipe et qui sont vos créateurs de contenu, c’est le moment.

Les pages d’auteur sont un moyen simple d’établir l’expertise, l’autorité et la fiabilité de votre équipe.

Un exemple de page d'auteur.

2. Travaillez avec des experts pour créer du contenu

Google ne veut pas seulement du bon contenu ; il veut du contenu de personnes qui savent de quoi elles parlent.

Plutôt que d’embaucher des écrivains fantômes pour produire du contenu à moitié cuit sur des termes clés à fort clic, travaillez avec des experts dans le domaine pour créer du contenu auquel Google fera confiance.

Cela peut signifier interroger un scientifique, embaucher un expert pour un poste d’invité ou travailler avec une autre entreprise pour publier des recherches de premier ordre.

3. Clarifier le but de votre contenu

Quel est l’intérêt de votre contenu ?

Vous souhaitez informer, expliquer, convaincre ou décrire ?

Utilisez des titres et des en-têtes qui rendent le but de votre contenu extrêmement clair et utilisez un langage simple.

Par exemple, j’ai utilisé des titres dans ces messages qui sont des questions, vous savez donc que vous aurez des réponses à toutes vos questions sur EAT.

Ne produisez pas de contenu long et sinueux. Allez droit au but et couvrez le sujet aussi clairement (et aussi complètement) que possible.

4. Mettez régulièrement à jour le contenu

Nous créons chaque jour une quantité incroyable de données.

D’ici 2025, nous créerons en moyenne 463 milliards de Go de données chaque jour. Cela signifie que le contenu devient rapidement obsolète.

Combien de données mondiales sont créées chaque jour.

Les outils sont mis à jour, les sites sont mis hors ligne, les gens assument de nouveaux rôles et Google met à jour l’algorithme… encore une fois.

D’après mon expérience, la durée de vie moyenne d’un contenu en ligne est d’environ deux ans, selon le sujet et l’industrie.

Gardez votre contenu précis et à jour en incluant des mises à jour de contenu dans votre stratégie de référencement.

Mettez à jour les statistiques, les meilleures pratiques et vérifiez les liens morts toutes les quelques années, en particulier pour le contenu de haut rang.

5. Lien vers des sources de haute qualité

Si vous voulez être considéré comme un expert, vous devez vous fier à des données réelles.

Lien vers des sources officielles, des études et des documents de recherche pour étayer vos arguments et montrer que vous savez de quoi vous parlez.

Utilisez des sources fiables telles que NCBI et JSTOR pour trouver des études à l’appui des déclarations.

Vous pouvez également créer un lien vers des tweets, des articles ou des rapports rédigés par des professionnels de l’industrie. Par exemple, dans cet article sur EAT, j’ai fait référence aux commentaires de Gary IIlyes de Google, qui pourrait (probablement) être considéré comme un expert sur Google.

6. Considérez plusieurs points de vue

Pour être digne de confiance, le contenu doit examiner les problèmes sous plusieurs angles et examiner ce que chaque angle contribue à la conversation globale.

Par exemple, si votre contenu concerne les meilleurs types de crème glacée à manger, il y a de fortes chances qu’un type de crème glacée ne soit pas parfait pour tout le monde.

Une personne peut aimer sa crème glacée faite avec des œufs d’élevage local comme ce «seau de crème glacée au poulet non frit». Et, une autre personne peut avoir du mal à choisir entre une glace et un cocktail, alors elle optera pour la collection The Boozy Capsule d’OddFellows Ice Cream. Ou de la crème glacée au goût de barbecue.

Les possibilités sont infinies. Mais le but est d’expliquer les différents points de vue sur un sujet pour établir la confiance avec votre public et lui donner l’impression d’être un expert.

7. Faites attention à votre réputation en ligne

Votre réputation en ligne peut avoir un impact sur la fiabilité de votre site et de votre contenu.

Protégez la réputation de votre marque en gardant un œil sur la presse négative et en répondant rapidement aux critiques négatives.

Réclamez tous vos profils sociaux pour votre nom de marque (afin que quelqu’un d’autre n’essaie pas de les récupérer !) Et encouragez les clients à laisser des avis positifs sur votre marque.

Vous n’avez pas besoin de devenir fou en essayant de construire une marque massive si cela n’a pas de sens pour votre entreprise, mais assurez-vous que votre réputation ne soit pas salie.

🍩 Donut Take EAT Lightly

Chaque fois que Google fait un changement, il y a quelques spécialistes du marketing SEO qui pensent que c’est le signe de l’Apocalypse comme la grande pénurie de Twinkie de 2012.

La bonne nouvelle est que Google a clairement indiqué que EAT n’est pas un changement massif qui fera chuter les classements de recherche.

Au lieu de cela, il s’agit d’une directive interne qui aide Google à déterminer si un élément de contenu est de haute qualité.

Mais ça ne veut pas dire que c’est inutile. Les professionnels du référencement peuvent utiliser les directives EAT pour mieux informer leur processus de création de contenu et produire un excellent contenu. Google est plus susceptible de bien se classer.


Crédit image en vedette : Paulo Bobita

Pourquoi les liens annexes dynamiques réduiront votre CTR

0

Je n’avais rien vu sur les nouveaux liens annexes pour les annonces dynamiques avant la publication des premiers rapports. Par conséquent, il m’a fallu quelques jours pour tout comprendre et réfléchir aux conséquences, ainsi qu’aux avantages, de tous les annonceurs obtenant des liens annexes publicitaires.

Ma première pensée a été : « Pourquoi Google a-t-il rendu gratuits les clics sur les liens annexes pour les annonces dynamiques ? »

Pour moi, cela me rappelle un spécialiste de la rétention qui réduit sans réfléchir les prix lorsque ses clients annulent. Si Google est prêt à offrir gratuitement des clics sur des liens annexes dynamiques pour les annonces, honnêtement, je n’ai pas beaucoup confiance en la valeur des liens annexes pour les annonces.

Ce qui m’amène à ma prochaine pensée : « Pourquoi Google n’accorde-t-il pas suffisamment de valeur aux liens annexes pour les annonces dynamiques pour les facturer ? »

Pour répondre à cette question, j’ai recherché comment Google choisit les liens annexes dynamiques à afficher :

« Lorsque les internautes effectuent une recherche sur Google pour effectuer une tâche, comme acheter une voiture ou planifier un voyage, ils peuvent effectuer plusieurs recherches et cliquer sur plusieurs résultats de recherche. Sur la base de cette activité, AdWords peut déterminer quelles pages de votre site sont très pertinentes pour leur recherche actuelle. Avec les liens annexes dynamiques, nous annotons vos annonces avec un lien vers ces pages. » Source : Centre d’aide AdWords

Ainsi, lorsque Google dit qu’ils sont dynamiques, les Sitelinks sont vraiment dynamiques. Ils choisiront les liens annexes en fonction de ce que l’utilisateur a déjà visité sur votre site. Jusqu’ici tout va bien, mais cela ouvre des questions claires sur l’impact positif.

  • Que se passe-t-il si la personne n’a jamais visité votre site Web auparavant ?
  • Google croisera-t-il les données de ses concurrents dans le même espace ?
  • Est-ce même une bonne idée de montrer des liens vers ce que la personne a déjà visité ?

Gardez à l’esprit que ces questions ne remettent pas en question la validité des liens annexes dynamiques qui contribueront à augmenter le CTR de vos annonces, mais plutôt leur impact sur les conversions.

Au fil des ans, nous avons appris que si vous ne choisissez pas vos liens annexes avec soin, vous pouvez en fait nuire à votre taux de conversion. Cela fait que l’idée que Google choisisse des liens annexes dynamiques pour mes annonces n’est pas quelque chose qui me passionne particulièrement.

Quelles sont les véritables intentions derrière les liens annexes dynamiques gratuits ?

Google veut garantir la meilleure expérience pour les utilisateurs (au moins pour la partie annonces), afin qu’ils ne risquent pas de mauvaises expériences de résultats de recherche pour un gain de profit immédiat. Google est sur le long terme, et honnêtement, je ne pense pas qu’ils risqueraient leur position de leader en gagnant quelques dollars supplémentaires.

C’est pourquoi je ne pense pas que nous verrons un impact négatif des liens annexes dynamiques.

Larry Kim rapporte que les annonceurs constatent en moyenne une augmentation de 10 % du CTR après l’ajout de liens annexes pour les annonces. Cela signifie que donner des clics gratuits sur des liens annexes dynamiques n’est pas tant un cadeau pour vous qu’un cadeau pour eux-mêmes. En vous incitant à ne pas vous retirer de la dynamique, ils garantissent que la plupart des gens n’auront pas de problèmes.

Disons qu’un nombre très généreux de personnes cliquent sur les liens annexes à 5 %. Cela signifie que Google réalise toujours les 5 % supplémentaires de clics sur les annonces par rapport aux clics organiques.

L’annonceur avisé perd un avantage sur la concurrence

Les annonceurs avertis seront, naturellement, légèrement ennuyés par Google en ce moment.

Comparez cela à étudier pour un énorme test à l’université. Vous passez des semaines à vous préparer pour le grand examen. Vous avez lu, passé des examens simulés avec d’autres étudiants et, dans l’ensemble, vous avez passé beaucoup de temps à vous assurer de réussir l’examen.

D’un autre côté, la majorité de vos camarades de classe passaient leur temps à faire la fête et généralement à s’amuser. Ils sont loin d’être aussi prêts que vous pour cet examen – et vous avez hâte de terminer en tête de votre classe.

Lorsque le jour arrive enfin, vous découvrez que tout le monde recevra un livret avec les réponses.

Pouvez-vous imaginer la déception? Vous pourriez tout aussi bien ne pas avoir étudié du tout.

La même chose s’applique aux liens annexes dynamiques, quoique à une échelle légèrement plus petite. Tous les annonceurs qui ont passé du temps à écrire des liens annexes seront désormais susceptibles d’avoir des rendements inférieurs sur cet effort.

Ce qui m’amène à mon prochain point:

L’augmentation du CTR des liens annexes des annonces continuera-t-elle à être de 10 % si tout le monde a des liens annexes ?

Alors que les liens annexes dynamiques se déploient sur tous les comptes, j’attends avec impatience une étude pour savoir si l’augmentation de 10 % sera toujours en vigueur ou non. Tenez compte du fait que l’augmentation actuelle de 10 % du CTR est mesurée sur les annonces avec des liens annexes par rapport aux annonces sans liens annexes. Je me demande donc si l’impact sera toujours aussi important.

Nous savons tous à quel point il est important de faire ressortir vos annonces dans les SERP. Avec tout le monde obtenant des liens annexes, les anciennes publicités ne sembleront plus spéciales, et je prévois que l’effet CTR sera beaucoup plus faible à l’avenir.

Cependant, je vois aussi la pénalité pour ne pas avoir de liens annexes qui augmentent à l’avenir. Si vous choisissez de désactiver les liens annexes publicitaires, vous serez plus désavantagé que jamais.

Pendant que nous réfléchissons tous à ces questions, j’ai hâte de voir les résultats au cours des deux prochaines semaines. Il sera intéressant de voir si certaines de nos prédictions se maintiennent. Quelles sont vos pensées? Veuillez les partager dans les commentaires ci-dessous.

L’image sélectionnée: Illustration par White Shark Media. Utilisé avec autorisation.

Pourquoi vous devez organiser du contenu

0

Le contenu Web nous entourera (je pense qu’il pourrait même nous noyer). Il y aura plus de contenu que jamais sur le web, puisqu’Internet ne fait que croître : alors que fait-on de ce contenu ? Comment trouver nos propres bonnes idées, créer notre propre tampon et proposer un contenu qui compte ?

Un mot, avec beaucoup d’idées qui en découlent : curation.

Pourquoi vous devez conserver du contenu en 2015 |  SEJ

La curation de contenu, je crois, est une clé fondamentale comment créer (à partir de zéro) et partager (le travail d’autres personnes dans votre secteur) un excellent contenu avec lequel vos fans et vos abonnés s’engageront et liront. Dans un monde de contenu sursaturé, il est difficile de trouver du bon contenu et de savoir par où commencer. Avec les bons outils et la bonne façon de s’y prendre, je pense que la curation peut détenir la clé d’un avenir meilleur en matière de contenu.

Qu’est-ce que la curation de contenu ?

[pullquote]Fondamentalement, la curation de contenu est la curation d’idées et de contenu existant pour partager du contenu existant ou créer votre propre contenu.[/pullquote]

Rendons cela super simple. Voici un très bref exemple de curation de contenu : Je vois un article sur « Comment le référencement d’hier est mauvais pour votre site Web ». Je lis l’article (ou le survole, selon mon intérêt) et je passe en revue les commentaires. Je sais que mes lecteurs aimeraient ce sujet, alors je note l’article après l’avoir revu et je rédige moi-même un article pour mes lecteurs. Il pourrait être inspiré d’un paragraphe à l’intérieur de l’article, d’un commentaire, du titre lui-même, etc. Je pourrais créer un lien vers cet article dans mon propre article. Juste avant de fermer la page, j’ouvre l’icône de partage et je la partage avec mes abonnés, ou je peux même saisir le lien et le programmer dans Hootsuite sur toutes mes plateformes, en veillant à mentionner le pseudo de l’auteur.

Maintenant, comment obtenez-vous ces articles ? Comment savez-vous que votre public aimera ce contenu ? Eh bien, parlons-en.

Cinq outils de curation de contenu

Tout d’abord, commençons par trouver votre contenu.

Vous pouvez parcourir les médias que vous aimez et tout lire pour découvrir des pièces pertinentes. Cette approche nécessitera beaucoup de temps et de recherches approfondies. Si vous avez besoin de conserver du contenu pour divers profils de médias sociaux, cette approche se transformera en un travail à temps plein.

La bonne nouvelle est que vous pouvez compter sur un mélange d’outils et de plateformes en ligne utiles conçus dans le seul but de conserver du contenu.

  1. Scoop.it : Cette plate-forme de publication de curation de contenu est assez différente des agrégateurs de contenu typiques. Il vous permet de choisir les sujets qui vous intéressent et d’utiliser des mots-clés pertinents pour extraire du contenu de toutes sortes de sources. De plus, Scoop.it vous permet d’ajouter vos sources préférées à la liste, ce qui signifie que vous ne manquerez jamais une autre grande mise à jour. Scoop.it est très facile à utiliser, une fois que vous avez compris le design et les fonctionnalités de la plateforme.
  1. Quora : Cette communauté en ligne est basée sur un formulaire de questions-réponses. Les gens postent des milliers de questions sur des sujets d’intérêt et vous pouvez faire des recherches approfondies sur ce que votre public veut savoir. L’utilisation de Quora vous donne un aperçu de l’intérêt du public, ce qui est extrêmement précieux pour stimuler l’engagement et fournir un contenu pertinent. Quora n’est pas un outil d’automatisation, mais il peut certainement renforcer la pertinence de vos efforts de curation de contenu.
  1. ContentGems: Ce site Web gagnera en popularité en raison de la rapidité avec laquelle le contenu est mis à jour. Il agrège les articles et les pages présentés sur les plateformes de médias sociaux et les flux RSS. Vous pouvez utiliser des mots clés pour effectuer des recherches et les informations sont mises à jour presque en temps réel.
  1. Stocker : Comme son nom l’indique, Storify peut être utilisé pour créer des histoires. Les informations sont extraites du contenu du blog, des articles, des tweets, des vidéos et d’autres mises à jour des médias sociaux. Les conservateurs de contenu de Storify peuvent personnaliser les éléments, réorganiser les éléments utilisés pour la création de l’histoire et choisir les sources d’informations. La plate-forme crée un mélange parfait entre le matériel original et les commentaires du public, résultant en des présentations engageantes sur des sujets d’intérêt.
  1. Trap.it : C’est un autre outil à surveiller. Il est qualifié de système de curation de contenu intelligent car son intelligence grandit au fur et à mesure que vous l’utilisez. Trap.it s’appuie sur plus de 100 000 sources de contenu que vous pouvez « piéger » en choisissant les bons mots-clés. En fonction de vos préférences, les recommandations de contenu s’amélioreront avec le temps et vous pourrez « piéger » autant de sujets que vous le souhaitez.

6 directives que vous pouvez utiliser pour trouver des leaders de l’industrie

L’automatisation, c’est bien, mais c’est à vous de reconnaître les sources d’information fiables. Citer des leaders de l’industrie et consacrer suffisamment de temps à la recherche d’articles uniques affectera votre propre présence en ligne et la réputation de vos profils sur les réseaux sociaux.

Alors, que faut-il pour trouver les leaders de l’industrie et identifier les meilleurs articles pour les sujets d’intérêt ? Vous pouvez compter sur plusieurs stratégies de base pour reconnaître et conserver la qualité réelle.

  1. Abonnez-vous à des revues spécialisées. Chaque industrie a ses publications spécialisées qui établissent les normes. Si vous êtes actif dans le créneau de la haute technologie, par exemple, suivre Mashable sera indispensable pour réussir la curation de contenu. Forbes, Enterpreneur et Wall Street Journal ont d’excellents articles sur l’économie et la finance. En plus d’identifier ces revues, recherchez les meilleurs auteurs. Jayson DeMers, par exemple, est un contributeur de Forbes qui « démystifie le référencement et le marketing en ligne pour les propriétaires d’entreprise ». Mayo Clinic, Everyday Health et MindBodyGreen sont également considérés comme des autorités dans le créneau des soins de santé.
  1. Utilisez Twitter. En suivant les leaders de l’industrie sur Twitter, vous aurez accès à une pléthore d’excellentes options de curation de contenu. Le principe est similaire à la recherche des meilleurs journaux et auteurs en ligne. Pour commencer, vous pouvez rechercher des biographies de profil Twitter pour des mots-clés particuliers. Les recommandations « qui suivre » vous donneront également de bonnes idées en fonction de vos intérêts et de votre propre profil. Enfin, vous pouvez utiliser une application tierce comme WeFollow pour découvrir les principaux utilisateurs de Twitter et les leaders de l’industrie.
  1. Utilisez Facebook et Google+. Ces deux réseaux sociaux vous permettent de rejoindre des groupes dédiés à une industrie particulière. En plus de vous donner d’excellentes suggestions de curation de contenu, ces groupes vous permettront également de savoir quelles personnes suivre. Il y a des participants actifs du groupe et des professionnels expérimentés qui partagent un contenu intéressant, ainsi que leurs pièces originales. Être un membre actif de ces groupes vous permettra également de savoir ce qui intéresse les représentants de l’industrie, quelles sont les dernières tendances et comment diversifier votre contenu. Outre le texte, ces groupes proposent souvent des multimédias attrayants comme des vidéos et des infographies.
  1. Utilisez les outils de mesure de l’influence sociale. Comment reconnaître un véritable leader de l’industrie ? Les outils de mesure de l’influence sociale évaluent «l’influence sociale» de chaque entreprise et individu qui utilise les médias sociaux. L’autorité des médias sociaux et la réponse du public sont toutes deux utilisées pour déterminer la pertinence du contenu partagé via des profils particuliers. Klout est probablement l’outil le plus populaire de ce type. Il s’appuie sur plus de 400 métriques pour évaluer l’influence sociale des comptes Facebook, Google+, Twitter et même WordPress. À l’aide de son algorithme, Klout attribue à chaque influenceur un score allant de 1 à 100. Ce score peut vous donner un avantage stratégique lorsqu’il s’agit de découvrir des représentants éminents de l’industrie et d’accéder à leur contenu.
  1. Ne soyez pas trop dépendant des services automatisés. Nous avons déjà parlé des outils qui faciliteront la curation de contenu, mais vous ne devriez jamais devenir excessivement dépendant de ces algorithmes. La curation, c’est avant tout un être humain (plutôt qu’un moteur) qui parcourt des dizaines d’articles, découvre de petits joyaux et les présente à un public. Votre touche personnelle compte et vous démarquera de la concurrence. Faites confiance à votre instinct lorsque vous recherchez des pièces intéressantes à partager. Trouvez-vous un article particulier intéressant? Même s’il est écrit par un représentant de haut niveau de l’industrie, il peut toujours être ennuyeux. Comprenez les besoins de votre public, utilisez votre bon sens et soyez un véritable curateur en ligne.
  1. Créez une communauté. Le but ultime de la curation de contenu est de créer une communauté. Une fois que vous aurez vos fidèles abonnés, il vous sera beaucoup plus facile de cibler et de stimuler l’engagement. De plus, ces personnes vous aideront dans la tâche difficile de découvrir et de conserver du contenu intéressant. Vous pouvez utiliser leurs commentaires pour faire un meilleur ciblage et vous obtiendrez même des éléments précieux partagés par les abonnés sur vos pages. Pensez à ces personnes et posez-leur des questions sur ce qui les intéresse vraiment. Les sondages et les enquêtes peuvent être utiles. Faites attention aux commentaires du public (ou à leur absence). Une fois que vous avez identifié ce créneau d’audience et que vous vous êtes familiarisé avec ses préférences, il vous sera beaucoup plus facile de partager le bon contenu.

La curation de contenu peut être un travail difficile, mais cela en vaut la peine

La curation de contenu nécessite un travail acharné. C’est un effort quotidien et il y a de fortes chances que vous ne voyiez pas de résultats au début. Mais cela en vaut la peine, car votre réputation en ligne et votre présence sur les réseaux sociaux seront encore plus importantes.

Bien que de nombreux nouveaux outils apparaissent quotidiennement et simplifient le travail des experts en curation de contenu, l’implication humaine reste le facteur de réussite le plus important. Construire une relation avec le public, évaluer le contenu individuellement et trouver le bon mélange entre création et curation déterminera la popularité de votre présence en ligne et votre capacité à devenir vous-même un influenceur de l’industrie.

Il est temps de réussir le travail que vous avez consacré au contenu cette année.

Que pensez-vous de la curation de contenu, ou comment faites-vous la curation ? J’aimerais écouter.

Crédits image

Image en vedette : tomertu via Shutterstock
Image #1 : weerayut ranmai via Shutterstock

Comment utiliser la recherche vidéo inversée (et pourquoi c’est utile)

0

Êtes-vous déjà tombé sur une vidéo passionnante et vous êtes-vous déjà demandé d’où elle venait ?

Si tel est le cas, vous serez ravi d’apprendre qu’il existe de nombreuses façons de trouver une source vidéo grâce à des recherches vidéo inversées.

Ce guide explique comment effectuer une recherche vidéo inversée et pourquoi c’est utile.

Qu’est-ce qu’une recherche vidéo inversée ?

De nombreuses personnes utilisent les moteurs de recherche pour trouver des informations en recherchant un mot ou une expression particulière (c’est-à-dire des « mots clés ») jusqu’à ce que le moteur de recherche révèle une page, une vidéo ou un autre élément de contenu qui correspond à la recherche.

Une recherche inversée, cependant, implique de saisir le contenu (généralement, une vidéo ou une image) et de trouver chaque page Web sur laquelle le contenu apparaît.

Ainsi, une RVS (reverse video search) consiste à imputer une vidéo dans le moteur de recherche et à découvrir la source de cette vidéo sur le web.

Comment fonctionne la recherche vidéo inversée

Les moteurs de recherche, comme Google, peuvent interpréter la couleur et les pixels d’une vidéo, puis trouver des vidéos similaires (ou exactes) sur le Web.

Cela révélera souvent la source originale de la vidéo et toute autre instance de la vidéo en ligne.

Cependant, ce processus n’est pas toujours précis à 100 %.

Si un seul pixel de la vidéo a changé, il se peut qu’il n’apparaisse pas dans les résultats de la recherche.

De plus, un grand nombre de vidéos sont téléchargées sur le Web chaque jour. Ce processus nécessite donc que les moteurs de recherche indexent efficacement toutes les vidéos pour les faire apparaître dans les résultats de recherche.

Raisons d’utiliser la recherche vidéo inversée

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on pourrait vouloir utiliser la recherche vidéo inversée. Voici les cas d’utilisation les plus courants :

Trouver la source d’une vidéo

Le plus souvent, une recherche vidéo inversée est utilisée pour trouver la source d’une vidéo.

Supposons que vous trouviez une vidéo amusante ou intéressante en ligne. Vous voudrez peut-être savoir qui a publié la vidéo, si un autre contenu (comme un article de blog) est lié à la vidéo ou si le propriétaire produit un contenu similaire.

Une recherche vidéo inversée, dans ce cas, peut être en mesure de trouver la source originale du contenu.

Trouver des vidéos en double

Si vous êtes un producteur vidéo, vous voudrez peut-être utiliser une recherche vidéo inversée pour voir si quelqu’un a copié ou reproduit l’une de vos vidéos originales.

Une recherche vidéo inversée peut vous aider à trouver des utilisations illégitimes de votre contenu, après quoi vous pouvez contacter le propriétaire et demander un crédit ou le retrait de la vidéo.

Trouver la version complète d’un clip vidéo

Parfois, vous pouvez tomber sur un clip vidéo intéressant et vouloir trouver le reste de la vidéo.

Une recherche vidéo inversée pourrait être en mesure d’interpréter le clip vidéo et de trouver la vidéo complète en ligne.

Trouver du contenu connexe

Une recherche vidéo inversée peut également vous aider à découvrir du contenu lié à la vidéo.

Il peut faire apparaître des vidéos similaires ou du contenu connexe (comme des articles, des pages Web ou des articles de blog) qui présentaient la vidéo.

Cela peut être un excellent moyen de trouver du contenu plus intéressant.

Comment effectuer une recherche vidéo inversée

Il existe de nombreuses façons d’effectuer une recherche vidéo inversée. Il faut souvent utiliser directement le moteur de recherche ou un outil tiers pour télécharger l’image.

Voici les méthodes les plus efficaces pour effectuer une recherche en vidéo inversée.

Exécutez une recherche vidéo inversée sur Google

Google n’offre pas de fonction de recherche inversée spécifique à la vidéo, vous devrez donc prendre une capture d’écran de la vidéo, puis utiliser la fonction de recherche d’image inversée.

  • Trouver un cadre distinctif dans la vidéo (c’est-à-dire une section qui semble unique par rapport aux autres vidéos et qui est la plus susceptible de faire apparaître la même vidéo en ligne).
  • Mettre la vidéo en pause.
  • Prenez une capture d’écran de l’image que vous souhaitez capturer (Maj-Commande-4 sur Apple/Mac ou Ctrl + PrtScn sur Windows).
  • Enregistrez la capture d’écran.
  • Accédez à Google Images et sélectionnez l’icône de l’appareil photo. Utilisez l’option de recherche par image.
  • Télécharger la capture d’écran.
  • Google renverra les résultats de la recherche pour votre capture d’écran (si disponible).
Moteur de recherche d'images Google
Résultats de recherche Google Images pour les vidéos de chats

Exécutez une recherche vidéo inversée à l’aide de Berify

Berify.com est un outil de recherche d’images et de vidéos inversées qui associe votre recherche aux résultats de plusieurs moteurs de recherche à la fois, notamment Google, Bing, Yandex et autres.

Cela peut fournir des résultats plus complets que l’utilisation d’un seul moteur de recherche.

Noter: Cet outil freemium vous permet de vous inscrire gratuitement, mais facturera ensuite des frais d’abonnement mensuels. Alors, utilisez la version gratuite si vous n’avez besoin que de quelques recherches.

Voici comment l’utiliser :

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Visitez Berify.com.
  • Téléchargez la capture d’écran dans le champ de recherche qui dit Parcourir et télécharger l’image ici.
  • Cliquez sur Chercher.
  • Berify affichera tous les résultats correspondant à votre recherche.

Exécutez une recherche vidéo inversée à l’aide de Shutterstock

Shutterstock héberge une énorme base de données en ligne de plus d’un milliard d’images et de vidéos. Il peut également être utilisé pour effectuer une recherche vidéo inverse.

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Visitez Shutterstock.com.
  • Accédez au champ de recherche. Cliquez sur l’icône de la caméra (le Rechercher par image fonction).
  • Téléchargez la capture d’écran. (Noter: Vous pouvez également spécifier si vous recherchez certains vecteurs ou si les illustrations de la vidéo sont animées/générées par ordinateur).
  • Cliquez sur la loupe.
  • Shutterstock affichera des images ou des vidéos similaires à votre recherche.

Exécuter une recherche vidéo inversée à l’aide de TinEye

TinEye est l’un des principaux outils de « recherche par image » qui vous permet de trouver d’autres images et vidéos correspondant à votre recherche.

TinEye utilise la vision par ordinateur, la reconnaissance d’images et la technologie de recherche d’images inversées.

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher ou recherchez la vidéo par URL.
  • Visitez TinEye.com.
  • Trouvez le champ de recherche. Clique le Télécharger pour télécharger votre capture d’écran, ou faites simplement glisser et déposez votre image.
  • Cliquez sur la loupe.
  • TinEye affichera toutes les images ou vidéos similaires à votre recherche.

Exécuter une recherche vidéo inversée sur Bing

Comme Google, la fonction de recherche vidéo inversée de Bing fonctionne mieux avec une capture d’écran vidéo. Exécuter une recherche vidéo inversée sur Bing est simple :

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Ouvrez la page de recherche visuelle de Bing.
  • Téléchargez la capture d’écran, faites glisser et déposez la capture d’écran ou collez l’URL de l’image ou de la vidéo dans le champ de recherche.
  • Bing affichera des résultats pour le « contenu connexe » qui correspond étroitement à l’image ou à la vidéo.

Effectuer une recherche d’image inversée est simple

Que vous essayiez de retrouver la source d’une vidéo amusante ou de trouver un contenu similaire correspondant à vos intérêts, une recherche vidéo inversée peut être un outil utile pour tout le monde.

Google, Bing, TinEye et d’autres outils offrent des fonctionnalités de recherche vidéo inversée qui simplifient la recherche des origines d’une vidéo.

N’oubliez pas que la recherche vidéo inversée peut vous aider à trouver du contenu en double, ce qui pourrait vous aider à protéger vos actifs numériques. Ou, cela peut vous aider à trouver l’éditeur d’origine d’une vidéo afin que vous puissiez donner le crédit là où il est dû.

La vidéo est un excellent ajout à de nombreuses campagnes marketing, contenus Web, stratégies de médias sociaux, etc. Utilisez la recherche vidéo inversée pour rendre la recherche, l’approvisionnement et l’attribution de vidéos plus accessibles que jamais.

Davantage de ressources:

  • Marketing vidéo local : 4 façons de gagner avec la vidéo
  • SEO vidéo : 10 étapes pour optimiser les vidéos pour la recherche et la découverte
  • La liste de contrôle d’audit SEO ultime

Image en vedette : Overearth/Shutterstock

Combien de temps avant que Google n’indexe ma nouvelle page (et pourquoi cela dépend) ?

0

Vous ne pouvez pas attendre que votre nouveau contenu soit indexé ?

Découvrez pourquoi il est si difficile d’estimer la durée de l’indexation et ce que vous pouvez faire pour accélérer les choses.

L’indexation est le processus de téléchargement d’informations à partir de votre site Web, de leur catégorisation et de leur stockage dans une base de données. Cette base de données – l’index Google – est la source de toutes les informations que vous pouvez trouver via la recherche Google.

Les pages qui ne sont pas incluses dans l’index ne peuvent pas apparaître dans les résultats de recherche, même si elles correspondent à une requête donnée.

Supposons que vous avez récemment ajouté une nouvelle page à votre blog. Dans votre nouveau message, vous discutez d’un sujet tendance, en espérant qu’il vous apportera beaucoup de nouveau trafic.

Mais avant de pouvoir voir comment la page se comporte sur la recherche Google, vous devez attendre qu’elle soit indexée.

Alors, combien de temps exactement ce processus prend-il? Et quand devriez-vous commencer à vous inquiéter que le manque d’indexation puisse signaler des problèmes techniques sur votre site ?

Enquêtons !

Combien de temps dure l’indexation ? Les meilleures suppositions des experts

L’index Google contient des centaines de milliards de pages Web et occupe plus de 100 millions de gigaoctets de mémoire.

De plus, Google ne limite pas le nombre de pages d’un site Web pouvant être indexées. Bien que certaines pages puissent avoir la priorité dans la file d’attente d’indexation, les pages n’ont généralement pas à entrer en compétition pour l’indexation.

Il devrait encore y avoir de la place pour une petite page de plus dans cette base de données colossale, n’est-ce pas ? Vous n’avez pas à vous soucier de votre entrée de blog ? Malheureusement, vous devrez peut-être le faire.

Google admet que toutes les pages traitées par ses robots ne seront pas indexées.

En janvier 2021, Google Search Advocate, John Mueller, a développé le sujet, révélant qu’il est assez normal que Google n’indexe pas toutes les pages d’un grand site Web.

Il a expliqué que le défi pour Google est d’essayer d’équilibrer le désir d’indexer autant de contenu que possible et d’estimer s’il sera utile aux utilisateurs des moteurs de recherche.

Par conséquent, dans de nombreux cas, ne pas indexer un contenu donné est le choix stratégique de Google.

Google ne souhaite pas que son index inclue des pages de mauvaise qualité, du contenu en double ou des pages peu susceptibles d’être recherchées par les utilisateurs. La meilleure façon de garder le spam hors des résultats de recherche est de ne pas l’indexer.

Mais tant que vous conservez la valeur et l’utilité de vos articles de blog, ils sont toujours indexés, n’est-ce pas ?

La réponse est compliquée.

Tomek Rudzki, un expert en indexation chez Onely – une entreprise pour laquelle je travaille – a calculé qu’en moyenne, 16 % des pages précieuses et indexables sur les sites Web populaires ne sont jamais indexées.

Existe-t-il une garantie que votre page sera indexée ?

Comme vous l’avez peut-être déjà deviné d’après le titre de cet article, il n’y a pas de réponse définitive à cette question d’indexation.

Vous ne pourrez pas définir vous-même un rappel de calendrier le jour où votre article de blog doit être indexé.

Mais de nombreuses personnes ont déjà posé la même question, exhortant les Googleurs et les professionnels du référencement expérimentés à fournir quelques conseils.

John Mueller dit que cela peut prendre de plusieurs heures à plusieurs semaines pour qu’une page soit indexée. Il soupçonne que la plupart des bons contenus sont récupérés et indexés en une semaine environ.

Les recherches menées par Rudzki ont montré qu’en moyenne, 83% des pages sont indexées au cours de la première semaine de publication.

Certaines pages doivent attendre jusqu’à huit semaines pour être indexées. Bien sûr, cela ne s’applique qu’aux pages qui finissent par être indexées.

Demande de crawl et budget de crawl

Pour qu’une nouvelle page de votre blog soit découverte et indexée, Googlebot doit réexplorer le blog.

La fréquence à laquelle Googlebot explore à nouveau votre site Web a certainement un impact sur la rapidité avec laquelle votre nouvelle page sera indexée, et cela dépend de la nature du contenu et de la fréquence à laquelle il est mis à jour.

Les sites Web d’actualités qui publient très souvent de nouveaux contenus doivent être réexaminés fréquemment. On peut dire qu’il s’agit de sites à forte demande de crawl.

Un exemple de site à faible demande d’exploration serait un site sur l’histoire de la forge, car il est peu probable que son contenu soit mis à jour très fréquemment.

Google détermine automatiquement si le site a une demande d’exploration faible ou élevée. Lors de l’exploration initiale, il vérifie de quoi parle le site Web et quand il a été mis à jour pour la dernière fois.

La décision de crawler le site n’a plus ou moins souvent rien à voir avec la qualité du contenu – le facteur décisif est la fréquence estimée des mises à jour.

Le deuxième facteur important est le taux de crawl. C’est le nombre de requêtes que Googlebot peut effectuer sans surcharger votre serveur.

Si vous hébergez votre blog sur un serveur à faible bande passante et que Googlebot remarque que le serveur ralentit, il ajustera et réduira la vitesse d’exploration.

D’autre part, si le site répond rapidement, la limite augmente et Googlebot peut explorer davantage d’URL.

Que doit-il se passer avant que votre page soit indexée ?

Étant donné que l’indexation prend du temps, on peut aussi se demander – comment exactement ce temps est-il passé ?

Comment les informations de votre site Web sont-elles classées et incluses dans l’index Google ?

Discutons des événements qui doivent se produire avant l’indexation.

Découverte de contenu

Revenons à l’exemple dans lequel vous avez publié une nouvelle entrée de blog. Googlebot doit découvrir l’URL de cette page lors de la première étape du pipeline d’indexation.

Cela peut arriver par :

  • Suivi des liens internes que vous avez fourni sur d’autres pages de votre blog.
  • Suivi des liens externes créé par des personnes qui ont trouvé votre nouveau contenu utile.
  • Parcourir un sitemap XML que vous avez téléchargé sur Google Search Console.

Le fait que la page ait été découverte signifie que Google connaît son existence et son URL.

Rampant

L’exploration est le processus de visite de l’URL et de récupération du contenu de la page.

Lors de l’exploration, Googlebot collecte des informations sur le sujet principal d’une page donnée, les fichiers que contient cette page, les mots-clés qui y figurent, etc.

Après avoir trouvé des liens sur une page, le robot les suit jusqu’à la page suivante, et le cycle continue.

Il est important de se rappeler que Googlebot suit les règles définies par robots.txt afin qu’il n’explore pas les pages bloquées par les directives que vous fournissez dans ce fichier.

Le rendu

rendu dans GSC

Le rendu doit avoir lieu pour que Googlebot comprenne à la fois le contenu JavaScript et les fichiers images, audio et vidéo.

Ces types de fichiers ont toujours été plus difficiles pour Google que HTML.

L’avocat des développeurs de Google, Martin Splitt, a comparé le rendu à la cuisson d’un plat.

Dans cette métaphore, le fichier HTML initial d’un site Web avec des liens vers d’autres contenus est une recette. Vous pouvez appuyer sur F12 sur votre clavier pour l’afficher dans votre navigateur.

Toutes les ressources du site Web, telles que les fichiers CSS, JavaScript, les images et les vidéos, sont les ingrédients nécessaires pour donner au site Web son aspect final.

Lorsque le site Web atteint cet état, vous avez affaire au HTML rendu, plus souvent appelé Document Object Model.

Martin a également déclaré que l’exécution de JavaScript est la toute première étape de rendu, car JavaScript fonctionne comme une recette dans une recette.

Dans un passé pas trop lointain, Googlebot avait l’habitude d’indexer la version HTML initiale d’une page et de laisser le rendu JavaScript tard en raison du coût et de la durée du processus.

L’industrie du référencement a qualifié ce phénomène de « deux vagues d’indexation ».

Cependant, il semble maintenant que les deux vagues ne soient plus nécessaires.

Mueller et Splitt ont admis que, de nos jours, presque tous les nouveaux sites Web passent par l’étape de rendu par défaut.

L’un des objectifs de Google est de rapprocher l’exploration, le rendu et l’indexation.

Pouvez-vous obtenir votre page indexée plus rapidement ?

Vous ne pouvez pas forcer Google à indexer votre nouvelle page.

La rapidité avec laquelle cela se produit est également hors de votre contrôle. Cependant, vous pouvez optimiser vos pages afin que la découverte et l’exploration se déroulent aussi bien que possible.

Voici ce que vous devez faire :

Assurez-vous que votre page est indexable

Il y a deux règles importantes à suivre pour garder vos pages indexables :

  • Vous devez éviter de les bloquer par robots.txt ou la directive noindex.
  • Vous devez marquer la version canonique d’un élément de contenu donné avec une balise canonique.

Robots.txt est un fichier contenant des instructions pour les robots visitant votre site.

Vous pouvez l’utiliser pour spécifier quels robots ne sont pas autorisés à visiter certaines pages ou certains dossiers. Tout ce que vous avez à faire est d’utiliser la directive Disallow.

Par exemple, si vous ne voulez pas que les robots visitent les pages et les fichiers du dossier intitulé « example », votre fichier robots.txt doit contenir les directives suivantes :

User-agent: *

Disallow: /example/

Parfois, il est possible d’empêcher Googlebot d’indexer par erreur des pages importantes.

Si vous craignez que votre page ne soit pas indexée en raison de problèmes techniques, vous devez absolument jeter un œil à votre fichier robots.txt.

Googlebot est poli et ne transmettra aucune page qui lui a été refusée au pipeline d’indexation. Une façon d’exprimer une telle commande est de mettre une directive noindex dans :

  • X-Robots-tag dans la réponse d’en-tête HTTP de l’URL de votre page.
  • Balise Meta robots dans la section de votre page.

Assurez-vous que cette directive n’apparaît pas sur les pages qui doivent être indexées.

Comme nous en avons discuté, Google veut éviter d’indexer le contenu dupliqué. S’il trouve deux pages qui ressemblent à des copies l’une de l’autre, il n’en indexera probablement qu’une seule.

La balise canonique a été créée pour éviter les malentendus et diriger immédiatement Googlebot vers l’URL que le propriétaire du site Web considère comme la version originale de la page.

N’oubliez pas que le code source d’une page que vous souhaitez voir apparaître dans l’index Google ne doit pas pointer vers une autre page comme canonique.

Soumettre un plan du site

Un sitemap répertorie toutes les URL de votre site Web que vous souhaitez indexer (jusqu’à 50 000).

Vous pouvez le soumettre à Google Search Console pour aider Google à découvrir le plan du site plus rapidement.

Avec un sitemap, vous permettez à Googlebot de découvrir plus facilement vos pages et augmentez ses chances d’explorer celles qu’il n’a pas trouvées en suivant des liens internes.

Il est recommandé de référencer le sitemap dans votre fichier robots.txt.

Demandez à Google de réexplorer vos pages

Inspecter l'outil GSC

Vous pouvez demander une exploration d’URL individuelles à l’aide de l’outil d’inspection d’URL disponible dans Google Search Console.

Cela ne garantira toujours pas l’indexation et vous aurez besoin de patience, mais c’est une autre façon de s’assurer que Google sait que votre page existe.

Si pertinent, utilisez l’API d’indexation de Google

L’API d’indexation est un outil vous permettant d’informer Google des pages fraîchement ajoutées.

Grâce à cet outil, Google peut planifier plus efficacement l’indexation des contenus sensibles au facteur temps.

Malheureusement, vous ne pouvez pas l’utiliser pour vos articles de blog car, actuellement, cet outil est destiné uniquement aux pages avec des offres d’emploi et des vidéos en direct.

Bien que certains professionnels du référencement utilisent l’API d’indexation pour d’autres types de pages – et cela peut fonctionner à court terme – il est peu probable qu’elle reste une solution viable à long terme.

Empêcher la surcharge du serveur sur votre site

Enfin, pensez à assurer une bonne bande passante de votre serveur afin que Googlebot ne réduise pas le crawl rate de votre site web.

Évitez d’utiliser des fournisseurs d’hébergement partagé et n’oubliez pas de tester régulièrement votre serveur pour vous assurer qu’il peut gérer le travail.

Sommaire

Il est impossible de prédire avec précision combien de temps il faudra pour que votre page soit indexée (ou si cela se produira un jour) car Google n’indexe pas tout le contenu qu’il traite.

Généralement, l’indexation se produit des heures à des semaines après la publication.

Le plus gros goulot d’étranglement pour être indexé est d’être rapidement exploré.

Si votre contenu respecte les seuils de qualité et qu’il n’y a pas d’obstacles techniques à l’indexation, vous devez d’abord examiner comment Googlebot explore votre site pour indexer rapidement le nouveau contenu.

Avant qu’une page ne soit redirigée vers le pipeline d’indexation, Googlebot l’explore et, dans de nombreux cas, affiche des images, des vidéos et des éléments JavaScript intégrés.

Les sites Web qui changent plus souvent et, par conséquent, ont une demande d’exploration plus élevée sont réexplorés plus souvent.

Lorsque Googlebot visite votre site Web, il correspond à la vitesse d’exploration en fonction du nombre de requêtes qu’il peut envoyer à votre serveur sans le surcharger.

Par conséquent, il vaut la peine de veiller à une bonne bande passante du serveur.

Ne bloquez pas Googlebot dans robots.txt car il n’explorera pas vos pages.

N’oubliez pas que Google respecte également la balise meta noindex robots et n’indexe généralement que la version canonique de l’URL.

Davantage de ressources:

  • Que faire lorsque Google classe la mauvaise page pour vos mots clés
  • Meilleurs modules complémentaires de navigateur pour analyser la vitesse de la page
  • Référencement technique avancé : un guide complet

Image en vedette : Kristo-Gothard Hunor/Shutterstock

Pourquoi le marketing de contenu pour les cabinets d’avocats n’a pas à être ennuyeux

0

Le marquage de contenu est essentiel à la stratégie de toute entreprise pour acquérir de nouveaux clients et renforcer l’autorité de la marque.

Le plus difficile est que la création de contenu passionnant et engageant pour des domaines dans une ligne de travail plus sérieuse peut être difficile.

Mais trouver le meilleur moyen de trouver un écho et d’inciter potentiellement des clients potentiels à vous contacter n’a pas besoin d’être un processus ardu.

Au lieu de cela, vous pouvez prendre quelques mesures simples pour améliorer votre stratégie de marketing de contenu.

Il est temps pour les spécialistes du marketing de contenu de réinventer leur façon de créer du contenu pour un créneau «ennuyeux».

Repenser le marketing de contenu pour une niche « ennuyeuse »

Le marketing de contenu présente de nombreuses opportunités pour sortir des sentiers battus et interagir avec un public cible.

Alors que de nombreux aspects du marketing numérique et de l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) peuvent être très techniques, le contenu Web offre un espace pour faire preuve de créativité et parler à votre public à un niveau plus profond.

Malheureusement, il s’agit d’une occasion manquée pour de nombreux spécialistes du marketing qui visent à se concentrer sur les gains techniques du marketing de contenu.

En d’autres termes, ils passent parfois à côté de l’essentiel : ce contenu est destiné à atteindre et à trouver un écho auprès du public de votre client.

Le but ultime est d’aider votre client à gagner plus d’argent en créant un contenu qui ramène les gens sur son site Web et les incite à contacter le cabinet d’avocats.

Le stéréotype est que le marketing pour un créneau «ennuyeux» devient souvent une prophétie auto-réalisatrice.

Les spécialistes du marketing s’attendent à « ennuyeux », alors ils produisent « ennuyeux ». Cela ne sert pas bien votre entreprise ou vos clients.

Il est maintenant temps pour les spécialistes du marketing et les professionnels du référencement de changer leur point de vue sur le marketing de contenu pour les cabinets juridiques et d’ouvrir les yeux sur la façon dont le contenu créatif peut aider leurs clients.

Marketing de contenu légal pour des gains relationnels (et techniques)

Si vous vous lancez dans le marketing de contenu en ne pensant qu’aux avantages techniques, vous ne voyez qu’une seule pièce du puzzle.

Un contenu de haute qualité, créatif, authentique et propice à la conversion ouvre la porte aux liens et aux classements et peut servir vos clients de nombreuses autres manières (sans doute plus importantes).

Un marketing de contenu efficace peut :

  • Positionnez votre client comme une autorité dans son créneau.
  • Accroître la notoriété de la marque.
  • Générer des prospects.
  • Générez du trafic et de la circulation.
  • Encourager les partenariats avec d’autres marques.
  • Sécurisez les allocutions et les opportunités de réseautage.
  • Faites de la publicité gratuite.
  • Améliorer leur présence sur les réseaux sociaux.
  • Identifier un nouveau marché.

Être conscient de ces possibilités encadre le marketing de contenu d’une manière nouvelle et pertinente.

De plus, cela ouvre des opportunités que les spécialistes du marketing ont peut-être initialement ignorées dans leur stratégie.

Aller au-delà des KPI habituels

Le marketing de contenu ne concerne pas uniquement l’algorithme. Il s’agit plutôt de nouer de nouvelles relations (professionnelles, techniques ou autres) avec vos clients.

Cela pourrait signifier créer du contenu qui :

  • Parle directement au public de votre client, augmentant la fidélité à la marque.
  • Leur assure une place lors d’un événement de premier plan.
  • Leur ouvre un nouveau marché dans un créneau généralement encombré.

Se concentrer sur les KPI ne vous mènera que très loin. Au lieu de cela, sortez du cadre habituel du marketing de contenu et vous profiterez de la créativité qui façonne le contenu conçu pour le marketing relationnel. et gains techniques.

3 façons de faire preuve de créativité avec votre marketing de contenu juridique

Fini les articles de blog ennuyeux. Il existe de nombreuses autres façons créatives de renforcer la notoriété de la marque, de générer des liens et d’offrir davantage d’opportunités à vos clients juridiques.

Vous trouverez ci-dessous trois stratégies innovantes pour créer un contenu authentique et propice à la conversion pour les cabinets d’avocats.

1. Faites appel à chaque étape du parcours client

Connaissez votre public. Plutôt que de ratisser large lors de la création de contenu, le meilleur moyen est de créer des éléments qui se rapportent à chaque étape du parcours client.

Il est crucial de rechercher les données démographiques de la clientèle existante et des abonnés parmi leurs plateformes et listes en ligne.

Décomposer les données démographiques, consulter les avis et trouver le contenu qui fonctionnait le mieux peut donner un aperçu de la façon dont vous vous adressez aux clients à chaque étape du parcours client.

Le parcours client se compose de plusieurs étapes : les phases de découverte, de développement, d’achat et de fidélisation. Et l’approche que vous utilisez dans votre contenu sera différente pour chaque phase.

Idéalement, vous créerez un contenu qui résonne avec le public de votre client à chaque étape du processus.

Phase de découverte

Autrement connue sous le nom de phase de « collecte d’informations », les clients potentiels de cette phase remarquent ce qui attire leur attention et recherchent activement plus d’informations.

Cela peut être l’occasion de créer un contenu engageant, stimulant ou émotionnel.

Ce contenu doit répondre à l’intention de l’utilisateur et l’inciter à en prendre connaissance.

Par exemple, si votre client pratique le droit de la famille, vous voudrez peut-être créer un contenu comme « 3 façons de dire que votre partenaire envisage un divorce » ou « Adopter ou ne pas adopter : 3 familles partagent leurs histoires ».

Ces exemples sont accrocheurs et liés à un créneau, mais ne submergent pas le lecteur avec trop d’informations dans le titre.

En d’autres termes, cela leur permet de savoir que vous comprenez leurs difficultés et que vous pouvez parler leur langue.

Ensuite, ce contenu peut être diffusé dans des publicités, des médias sociaux ou des forums en ligne pour le présenter aux bonnes personnes.

Phase de développement

Les personnes en phase de développement ont déjà interagi avec la marque de votre client d’une manière ou d’une autre, mais ne sont peut-être pas prêtes à effectuer un achat.

Ce n’est peut-être pas le bon moment, le budget n’est pas là ou ils ont besoin de plus d’informations.

Cela révèle plus d’opportunités d’engagement.

C’est un excellent moment pour mener des études de marché afin de déterminer ce avec quoi le public de votre client se débat le plus et quels sont les facteurs décisifs dans son processus d’achat.

Souvent, vous devrez contacter ces personnes via une liste de diffusion ou un outil de génération de prospects. Vous pouvez choisir de diffuser une annonce de remarketing ou une campagne par e-mail.

Créez du contenu qui nourrit leur sentiment de relatabilité avec la marque.

Répondre aux craintes concernant le coût, la fiabilité, l’expertise ou d’autres préoccupations que vous découvrez dans votre recherche à travers le contenu que vous produisez peut avoir un impact durable.

Phase d’achat

Vos prospects sont prêts à acheter, alors comment les y amener ? Cela peut prendre un peu de persuasion.

C’est là que les spécialistes du marketing misent généralement sur le charme – et par charme, j’entends un appel à l’action. Pensez à la prochaine étape que le client potentiel devrait franchir.

Par exemple, incluez des liens internes sur lesquels ils peuvent cliquer pour accéder à vos pages de service ou de contact. Il est également crucial que votre client soit disponible pour recevoir des questions à ce moment-là, car cela peut être la dernière étape avant qu’il ne s’engage.

Vous devez également fournir des informations plus détaillées et indépendantes de la marque. Les témoignages ou les études de cas font sentir aux gens que la marque de votre client leur convient le mieux.

Vous voudrez peut-être diffuser du contenu qui différencie votre client de ses concurrents. Vous pouvez le faire en postant des invités stratégiques sur :

  • Articles de blog bien positionnés sur d’autres sites.
  • Groupes Facebook.
  • Forums.
  • D’autres endroits où les clients potentiels peuvent interagir avec la marque.

Phase de rétention

Donc, votre client légal a fermé un nouveau client – et maintenant ?

Dans le domaine juridique, il peut sembler qu’une fois la relation avocat-client terminée, tout est terminé.

Cependant, il est toujours possible que ce client ait besoin d’aide pour des problèmes juridiques à l’avenir – ou qu’il puisse référer un ami ou un parent à sa façon.

Ces contacts doivent être disponibles via une liste de diffusion ou un CMS pour un contact de suivi. De cette façon, ils peuvent envoyer du contenu qui maintient la notoriété de la marque et la fidélité de leurs clients.

Une option consiste à envoyer un e-mail une fois l’engagement terminé.

Cela peut être pour les remercier de leur entreprise, demander un avis et les inviter à suivre votre client sur les réseaux sociaux. Ensuite, vous pouvez lancer une campagne continue d’e-mails contenant des conseils juridiques, des événements, des promotions, etc.

2. Créez un contenu opportun et pertinent

Nous avons tous vu les articles sur les tendances et les «appâts à cliquer» sur les réseaux sociaux.

Aussi ennuyeux qu’ils puissent paraître, il y a une leçon à tirer qui peut être appliquée au marketing de contenu.

Les utilisateurs apprécient les contenus attrayants, qui suscitent une réaction émotionnelle ou qui prêtent à controverse.

Ils aiment également rester au courant de ce qui se passe, et en créant un contenu opportun et engageant, vous pouvez y parvenir sans créer de clickbait. Voici comment:

Rester au top des tendances

La meilleure façon d’avoir du contenu devant les bons yeux est de créer un contenu opportun et pertinent.

Y a-t-il un événement en cours qui fait son tour sur les réseaux sociaux ? Offrez le point de vue d’un avocat sur la question.

Des célébrités en instance de divorce ? Décrivez les 10 principaux avantages d’avoir un contrat de mariage.

En créant un contenu opportun ou en répondant aux tendances actuelles, vous pouvez être sûr de créer une circulation et un partage rapides.

Contenu avec un élément humain veillera à ce qu’il trouve un écho auprès du public et l’inspire à s’engager.

Le bon contenu les incitera à cliquer, à réfléchir et à partager. Ou appelez votre client.

3. Partage des connaissances appliquées vs passives

La façon dont les utilisateurs interagissent avec le contenu change constamment.

Les gens recherchent de plus en plus du contenu qui les divertit, les fait réfléchir ou les rend chaleureux et confus.

La niche légale est particulièrement coupable de créer un contenu passif qui informe son public sur un sujet. Bien que cela puisse être bon pour le référencement, ce n’est pas particulièrement bon pour les conversions.

La création de contenu basé sur des connaissances appliquées est différente. C’est généralement :

  • Inspire.
  • Enseigne.
  • Comprend.
  • Aide.

Par exemple, un article de blog intitulé « 3 choses qui se produisent lorsque vous obtenez un DUI » sert à informer.

Cependant, un meilleur contenu pour inspirer les utilisateurs à convertir peut être « Vous avez un DUI ? Voici ce que vous devez savoir.

Ce contenu peut décrire ce que l’utilisateur doit faire pour un cas DUI, comme l’embauche d’un avocat ou des conseils pour surmonter l’embarras d’un DUI.

Des pièces comme celle-ci peuvent aider à atteindre plusieurs objectifs à la fois. Cela peut encourager les clients potentiels à faire confiance au cabinet d’avocats et à les considérer comme empathiques tout en les informant des étapes à suivre.

Le pouvoir est entre leurs mains

Ce type de contenu est excellent pour cibler un public particulier plutôt que de simplement répondre aux requêtes de recherche de ceux qui recherchent plus d’informations sur les DUI.

Il est également possible d’intégrer des outils, des graphiques et des infographies intéressants pour accroître l’engagement. L’intégration de graphiques visuellement attrayants peut aider à diviser le contenu et à mieux engager le lecteur.

Ce qui est important ici, c’est de ne pas submerger les lecteurs avec trop d’informations à la fois. Si vous trouvez qu’un article contient trop d’informations, n’hésitez pas à le diviser en une série de publications.

Lorsque vous offrez des connaissances pratiques, vous donnez aux lecteurs une autonomie et vous leur donnez la liberté de choix.

De plus, ils vous feront confiance en tant qu’expert car vous fournissez des informations précieuses mais ne vous sentirez pas sous pression par une vente agressive.

Derniers plats à emporter

Les cabinets d’avocats ont beaucoup à gagner du marketing de contenu, par exemple en attirant de nouveaux clients, en augmentant le trafic sur leur site Web et en se construisant comme une autorité en matière de conseil juridique dans leurs communautés.

En pensant au parcours client et en passant à la création de contenu qui résonnera avec leur public cible, les spécialistes du marketing de contenu peuvent modifier la façon dont les cabinets juridiques interagissent avec les clients.

La production de contenu de haute qualité, bien documenté et intéressant aidera les entreprises à atteindre leurs objectifs et à créer des éléments précieux à promouvoir sur plusieurs plateformes.

Lorsque les spécialistes du marketing se tournent vers des sujets et des contenus opportuns auxquels les gens peuvent s’identifier, ils verront de meilleurs résultats qui intéresseront les gens et aideront leur présence SEO.

Davantage de ressources:

  • 12 tactiques éprouvées pour le succès du marketing de contenu des cabinets d’avocats
  • 5 raisons pour lesquelles les cabinets d’avocats ont besoin d’un marketing de contenu juridique spécialisé
  • Référencement des cabinets d’avocats : le guide complet

Image en vedette : Africa Studio/Shutterstock

Pourquoi quelqu’un créerait-il des liens pour moi ?

0

La question Ask An SEO d’aujourd’hui vient de Shannon à Vancouver, qui demande :

« J’ai un problème et j’ai besoin de savoir s’il s’agit d’un problème majeur ou s’il peut être ignoré.

Quelqu’un met mon URL et celles d’autres bons sites sur un tas de forums et d’autres sites Web. Cela a augmenté la quantité de backlinks rapportés par Ahrefs et Semrush. La plupart sont des DA décents et même des sites avec des DA élevés et des noms que je connais.

C’est comme si quelqu’un travaillait pour moi – mais ce n’est pas le cas. Je ne sais pas pourquoi cela se produit.

Je suis inquiet car certains de ces messages font également la promotion d’une agence d’escorte, me donnant les textes d’ancrage d’escorte dans les rapports Semrush et Ahrefs.

Est-ce que quelqu’un a une idée de pourquoi quelqu’un ferait cela? Le classement de mon site a augmenté, mes impressions Google ont augmenté, mais mes visites organiques ont chuté. Je ne sais pas si je devrais perdre du temps à essayer de comprendre cela.

Au début, cela peut sembler trop beau pour être vrai !

Quelqu’un crée des liens pour vous, et ça marche ? Génial, continue comme ça.

Si seulement le SEO était aussi simple. (Narrateur : ce n’est pas le cas !)

Je pense qu’il se passe quelques choses ici, nous devrions donc nous y plonger.

Sans connaître votre site Web ou votre entreprise, je suppose que c’est ne pas une agence d’escorte.

Il est normal d’obtenir des liens étranges de toutes sortes de sites Web sur Internet.

Vous ne pouvez pas contrôler qui visite votre site ou le trouve utile – et les personnes qui visitent les sites d’escortes visitent également les sites Web que tout le monde visite et achètent les mêmes produits.

Il peut s’agir d’un lien pertinent déposé dans une discussion pertinente sur un site Web non pertinent.

Trop de professionnels du référencement désavouent rapidement des liens comme celui-ci, mais je ne le ferais pas.

Étant donné que vous avez dit qu’il existe plusieurs de ces liens, ce n’est pas ce que je pense qui se passe ici.

Il est plus probable que quelqu’un essaie d’effectuer une campagne de référencement négatif ou crée des liens automatisés pour ses clients.

Dans le cas de spams ou de tactiques de création de liens automatisées, certains professionnels du référencement ne se contenteront pas de créer des liens vers leurs clients, mais également vers des sites Web aléatoires.

Cela rend un peu plus difficile pour les moteurs de recherche de remonter jusqu’à eux (ou à leurs clients) et crée un déni plausible s’ils reçoivent une pénalité manuelle de Google.

Ce n’est pas vraiment une bonne tactique pour des résultats à long terme, mais comme vous l’avez dit, cela peut fonctionner – et semble fonctionner dans votre situation.

Je ne compterais pas trop longtemps sur cette bosse, car Google est vraiment bon pour trouver ce type de lien et ignorer toute valeur qu’ils transmettent. Plus sur cela plus tard.

La cause la plus probable est l’échec d’une campagne SEO négative.

Le référencement négatif se produit lorsque quelqu’un tente de nuire à votre site Web de différentes manières. La tentative la plus courante consiste à créer des liens indésirables vers votre site.

Cependant, il y a beaucoup de débats dans l’industrie du référencement pour savoir si cela fonctionne réellement.

Google dit depuis de nombreuses années maintenant qu’il est très habile à capter ce type de lien et à les ignorer, mais plusieurs professionnels du référencement continuent de croire au concept de référencement négatif.

Voici un tweeter de John Mueller le disant en 2020.

(Remarque: Je ne dis pas que le référencement négatif n’est pas réel ; c’est le cas, mais cela concerne principalement le piratage, XSS et d’autres exploits ou activités illégales. Le plus souvent, tenter un référencement négatif en créant des liens vers un site ne fera qu’augmenter le classement de ce site, bien que temporairement.)

Si ces liens vous inquiètent vraiment, vous pouvez les désavouer à l’aide de l’outil de désaveu de Google, mais je ne le ferais même pas ici.

L’outil de désaveu est plus destiné aux personnes ayant des actions manuelles.

Le meilleur conseil est de rire un peu que quelqu’un choisisse de passer son temps à essayer de nuire à votre site plutôt que d’aider le sien, puis d’ignorer simplement les liens.

De toute évidence, celui qui fait cela se rend compte qu’il ne peut pas créer quelque chose de mieux que vous et essaie tout le reste pour vous battre.

Inspirez-vous du fait que votre contenu et votre marketing fonctionnent et continuez à y concentrer vos efforts.

Davantage de ressources:

  • Comment créer des liens que vous n’avez pas demandés
  • Les liens de publication d’invités doivent-ils être marqués comme sponsorisés ? Demandez à un SEO
  • Guide de création de liens : comment acquérir et gagner des liens qui boostent votre référencement

Image en vedette : Mix and Match Studio/Shutterstock

Google sur pourquoi la mise à jour du contenu utile semble silencieuse

0

Google répond aux rapports selon lesquels la mise à jour de contenu utile a un impact minimal sur les résultats de recherche, rappelant à tout le monde qu’elle est toujours en cours de déploiement.

Après une semaine après le lancement de la mise à jour de contenu utile, il y a un consensus croissant sur le fait qu’elle ne produit aucun changement majeur.

Les informations selon lesquelles la mise à jour est silencieuse ont attiré l’attention de l’agent de liaison de recherche de Google, Danny Sullivan, qui aborde la situation dans une série de tweets.

En bref, Sullivan réitère un point soulevé la semaine dernière sur le fait que la mise à jour fait partie d’un effort continu et affirme que les classements devraient convenir aux sites Web publiant un bon contenu.

Pour sa réponse complète, continuez à lire les sections ci-dessous.

Mise à jour du contenu utile Un effort continu

L’impact de la mise à jour utile du contenu de Google peut sembler minime, car l’intention est d’affiner le signal au fil du temps.

Sullivan explique :

« La mise à jour n’est pas terminée. Cela fait également partie d’un effort continu, comme nous l’avons expliqué. Nous continuerons à affiner son fonctionnement. Sur le plan directionnel, les conseils que nous avons donnés sont ce que les référenceurs et les créateurs devraient prendre en compte. »

Sa réponse se poursuit dans un fil en plusieurs parties, où il poursuit en disant que les mises à jour ne signifient pas toujours d’énormes changements.

De plus, Sullivan suggère que ceux qui sont affectés négativement par la mise à jour pourraient être moins susceptibles de partager leurs commentaires.

«Mais les mises à jour ne signifient pas nécessairement un grand changement de géant. Si vous avez un bon contenu, vous allez généralement bien…

Ceux qui se contentent des problèmes, il peut y avoir des raisons pour lesquelles ils pourraient ne pas vouloir particulièrement parler d’un changement… »

Bien que Sullivan minimise l’idée que la mise à jour utile du contenu créera un changement de géant dans les résultats de recherche, c’est toujours quelque chose auquel les référenceurs et les éditeurs doivent prêter attention.

« Avec cette mise à jour de contenu utile, comme je l’ai déjà dit, cela fait partie d’un effort continu. Directionnellement, c’est ce à quoi les référenceurs et les créateurs doivent prêter attention. Nous continuerons à l’ajuster, à l’affiner. C’est important, c’est pourquoi nous avons passé tant de temps à en parler.

La mise à jour utile du contenu de Google devrait se terminer la semaine prochaine, mais ce ne sera pas la dernière fois que nous en entendrons parler.

La mise à jour de contenu utile n’est pas comme les mises à jour principales de Google, car elle sera affinée avec un lancement majeur tous les quelques mois.

Sullivan dit que les « améliorations progressives » feront probablement partie du « fonctionnement ordinaire » de Google. C’est le sens d’un continu.

Nous continuerons de surveiller et de signaler les développements notables concernant la mise à jour du contenu utile de Google.


Image en vedette : mentalmind/Shutterstock

Pourquoi la notoriété de la marque est le cinquième pilier du référencement

0

L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) est une pratique marketing visant à augmenter le trafic organique d’un site Web via les moteurs de recherche.

Il se compose de techniques dans quatre domaines clés : mots clés et contenu, référencement technique, référencement sur site et référencement hors site.

Ces quatre domaines sont généralement considérés comme les quatre piliers du référencement. Ils travaillent ensemble pour aider un site Web à bien se classer sur les moteurs de recherche.

Cependant, même aussi étendus que soient ces quatre piliers, une stratégie de référencement n’est pas complète si elle ignore la notoriété de la marque.

Dans cet article, vous apprendrez pourquoi les spécialistes du marketing SEO devraient considérer la notoriété de la marque comme le cinquième pilier du référencement.

Les quatre premiers piliers du SEO

Avant d’aborder le cinquième pilier, passons en revue les quatre premiers piliers du SEO :

Mot clé et contenu

Les règles de contenu – et les mots-clés sont le fondement de la recherche.

Un bon contenu optimisé pour les mots clés est la pierre angulaire d’une stratégie de référencement.

Référencement technique

Un contenu de qualité est insuffisant si l’hébergement du site Web ne repose pas sur une base technique solide.

Le référencement technique couvre des domaines tels que l’indexabilité et les performances du site Web.

Il garantit qu’un site Web charge rapidement ses pages et que les moteurs de recherche peuvent facilement explorer le contenu.

Notamment, Google a développé un ensemble de mesures appelées Core Web Vitals pour mesurer les performances techniques et la convivialité d’une page Web.

Référencement sur site

Ce pilier aide les moteurs de recherche à comprendre le contenu de la page en créant une meilleure structure du site Web et de ses pages.

La hiérarchie de navigation du site, le balisage de schéma, les titres de page, les méta descriptions, les balises d’en-tête et le texte alternatif d’image sont des outils permettant de créer un site Web et une structure de page faciles à comprendre pour les robots d’exploration et les visiteurs des moteurs de recherche.

Référencement hors site

Avoir un excellent contenu et un excellent site Web n’est que le début.

Un site Web ne peut pas être bien classé sur les moteurs de recherche s’il manque d’autorité et ne suscite pas la confiance dans son domaine.

Dès le départ, Google utilise la quantité et la qualité des backlinks comme indicateur pour évaluer l’autorité d’un site Web.

Néanmoins, même si ces quatre domaines apparaissent dans la création d’un site Web optimisé pour la recherche, ils ne peuvent aider à générer qu’une partie du trafic de recherche de votre site Web, c’est-à-dire le type de trafic provenant de recherches sans marque.

Vs sans marque. Recherches de marque

Que sont les recherches sans marque et en quoi diffèrent-elles des recherches avec marque ?

Requêtes de marque

Ils contiennent des noms de marque dans les termes de recherche.

Si vous êtes Apple Inc., le terme de recherche « apple » est un terme de marque.

Oui, Google sait que vous recherchez l’entreprise fondée par Steve Jobs et Steve Wozniak plutôt que le fruit. De plus, « iPhone », « iPad » et « MacBook » sont également des termes de marque.

Les recherches de marque sont effectuées par des personnes à la recherche d’informations, en particulier sur votre marque ou vos produits.

Requêtes sans marque

D’autre part, les requêtes sans marque ne contiennent aucun nom de marque dans les termes de recherche. Encore une fois, pour Apple Inc., « ordinateur portable », « smartphone » et « tablette » sont des termes sans marque liés à ses produits.

Les recherches sans marque proviennent de personnes qui ne connaissent peut-être pas votre marque ou vos produits, mais qui recherchent des informations sur le type de produits ou de solutions que vous proposez.

Dans cet esprit, pour une marque aussi forte qu’Apple, vous pouvez penser que son trafic de recherche provient en grande partie de recherches de marque. Et, pour la plupart, vous auriez raison.

Selon Semrush, plus de la moitié du trafic de recherche vers le site Web d’Apple provient de recherches de marque.

Pourquoi la recherche de marque est-elle importante ?

Le trafic de recherche de marque reflète non seulement le niveau d’intérêt d’une marque spécifique, mais a également une intention commerciale plus élevée et un taux de conversion plus élevé.

De manière générale, le trafic de recherche sans marque alimente la partie supérieure de l’entonnoir marketing, et le trafic de recherche de marque alimente la partie inférieure de l’entonnoir.

Une marque doit développer les deux types de trafic pour maintenir une activité saine et en croissance.

Un diagramme illustrant le trafic sans marque et de marque représentant différentes parties de l'entonnoir marketing

Cela dit, la plupart des entreprises n’ont pas le niveau de reconnaissance de la marque comme celui d’Apple.

Que peuvent faire les spécialistes du marketing pour générer du trafic de recherche de marque vers un site Web ?

Différents moteurs de trafic pour les recherches sans marque et avec marque

Comme illustré par la formule ci-dessous, le trafic de recherche est généré par deux facteurs : le volume de recherche de mots clés et le taux de clics (CTR) sur la page de résultats du moteur de recherche (SERP).

Un site Web avec un volume de recherche de mots-clés et un taux de clics élevés aura un trafic de recherche élevé.

Trafic de recherche = volume de recherche de mots-clés * taux de clics

Attendez une minute! Où le classement des mots clés s’intègre-t-il dans l’équation ?

Le classement des mots clés est, en fait, un facteur critique pour déterminer le taux de clics.

Plus le classement de vos mots clés est élevé, plus le taux de clics que vous obtenez est élevé.

Selon Advanced Web Ranking, la position n°1 sur Google peut avoir un CTR de 38 %. Le CTR tombe à environ 5 % sur la position n° 5 et reste autour de 1 % ou moins après la position n° 10.

Gardant cela à l’esprit, comment les quatre piliers du référencement contribuent-ils au trafic de recherche d’un site Web ?

Ils aident un site Web à augmenter son trafic de recherche de deux manières :

  • Maximiser le volume de recherche de mots-clés agrégés grâce à la recherche de mots-clés et au ciblage.
  • Améliorer le classement des mots clés pour obtenir un taux de clics SERP plus élevé grâce à un contenu précieux et optimisé par mots-clés, un référencement technique et une optimisation sur site et hors site.

Néanmoins, le problème est que ces techniques de référencement ne fonctionnent que sur des recherches principalement sans marque.

Ils ont un effet limité sur la recherche de marque, car la recherche de marque et la recherche sans marque ont des moteurs de trafic différents.

Générateur de trafic sans marque

Pour la recherche sans marque, un site Web peut récolter une quantité pratiquement illimitée de mots-clés et un volume de recherche agrégé.

Le principal levier du trafic de recherche sans marque est l’amélioration du classement de vos mots clés cibles pour obtenir un taux de clics plus élevé et capturer une plus grande part des clics de recherche.

Générateur de trafic de marque

Pour la recherche de marque, en supposant que votre site Web est déjà classé n ° 1 pour votre nom de marque (sinon, vous devez d’abord résoudre ce problème), le classement n’est généralement pas un problème.

En tant que propriétaire de la marque, vous avez toujours un avantage sur Google pour vos mots clés de marque.

Le principal levier du trafic de recherche de marque consiste simplement à augmenter le volume de recherche de vos mots clés de marque.

Cependant, les quatre premiers piliers du référencement ont peu d’effet pour inciter davantage de personnes à rechercher votre marque ou vos produits.

En conséquence, ils sont inefficaces sur la recherche de marque.

Comment accroître la notoriété de la marque et la recherche de marque

En bref, le trafic de recherche de marque résulte de la notoriété et de l’intérêt d’une marque.

Les gens ne rechercheraient pas votre marque s’ils ne connaissaient pas ou n’avaient aucun intérêt pour votre marque ou vos offres.

Pour accroître la notoriété et l’intérêt de la marque, vous devez augmenter la visibilité d’une marque auprès de ses clients potentiels, développer l’autorité et gagner la confiance de la marque.

Le marketing de contenu et la croissance du trafic de recherche sans marque pourraient contribuer à accroître la notoriété de la marque.

Cependant, compter uniquement sur les personnes qui visitent votre site Web pour en savoir plus sur votre marque et vos offres ne vous mènera pas très loin.

Pour accroître la notoriété de la marque à grande échelle, les spécialistes du marketing doivent faire connaître leur marque à leurs clients potentiels. Vous ne pouvez pas simplement attendre qu’ils viennent à vous.

Heureusement, il existe de nombreux outils dans l’arsenal du marketing numérique pour aider les spécialistes du marketing à renforcer la notoriété de la marque, notamment la publicité, le marketing d’influence, le marketing client et les relations publiques numériques.

Publicité

Chez AdRoll, nous classons la publicité en deux catégories : les campagnes de reciblage et de notoriété de la marque.

Comme leur nom l’indique, les campagnes de reciblage ciblent les personnes qui se sont engagées avec vous (par exemple, ont visité votre site Web) et les campagnes de notoriété de la marque ciblent les clients potentiels qui n’ont pas encore interagi avec vous.

Les spécialistes du marketing peuvent choisir parmi plusieurs méthodes de ciblage pour faire connaître votre marque à des clients potentiels.

Ciblage contextuel

Le ciblage contextuel est l’une des plus anciennes méthodes de ciblage publicitaire.

Pensez à une chaîne hôtelière plaçant ses annonces dans un magazine de voyage. Une marque peut placer des publicités sur des sites Web ou des applications mobiles dont le contenu est pertinent pour ses produits ou services.

Une grande différence entre le ciblage contextuel et les autres méthodes de ciblage est que le ciblage contextuel ne repose pas sur des données personnelles ou comportementales concernant le public cible.

C’est un moyen plus respectueux de la vie privée pour les spécialistes du marketing de trouver et de se connecter avec leurs clients potentiels.

Alors que les régulateurs et les entreprises technologiques cherchent des moyens d’améliorer la protection de la vie privée des consommateurs, l’importance du ciblage contextuel pour les annonceurs est susceptible d’augmenter.

Ciblage démographique et d’intérêt

Le ciblage démographique et d’intérêt exploite votre connaissance des clients existants pour trouver de nouveaux clients.

Supposons que vos clients appartiennent à un segment démographique spécifique ou soient intéressés par certaines activités ou certains sujets. Dans ce cas, vous pouvez faire connaître votre marque à des clients potentiels en diffusant des publicités ciblant des personnes ayant des caractéristiques démographiques ou des intérêts similaires.

Ciblage similaire

Le ciblage similaire est similaire au ciblage démographique et aux centres d’intérêt.

Mais, au lieu de définir manuellement le segment d’audience cible sur la base d’une liste d’attributs démographiques ou d’intérêts, les plates-formes publicitaires utilisent des technologies d’apprentissage automatique pour trouver des audiences cibles qui ressemblent ou se comportent de manière similaire à l’audience initiale fournie par les spécialistes du marketing.

Le public cible est généralement un sous-ensemble de clients existants.

Marketing d’influence

Le marketing d’influence couvre un large éventail de tactiques pour tirer parti de quelqu’un qui influence vos clients cibles pour promouvoir votre marque et vos produits.

Même avant l’ère numérique, il était courant pour les grandes marques d’embaucher des athlètes ou des célébrités célèbres pour approuver leurs produits. Pensez à Michael Jordan et Nike dans les années 80.

Aujourd’hui, les « influenceurs » sont des personnalités des médias sociaux qui se sont construit une clientèle auprès d’un public particulier.

Le grand nombre d’influenceurs sur les réseaux sociaux signifie également que le marketing d’influence n’est plus un privilège réservé aux marques aux poches profondes.

Les spécialistes du marketing peuvent recruter des influenceurs à très faible coût ou sans frais en s’adressant à ceux qui ont manifesté de l’intérêt ou qui ont déjà investi dans le créneau que vous desservez, y compris vos clients (plus d’informations à ce sujet dans la section suivante).

Si de nombreuses activités de marketing d’influence se situent dans le secteur B2C, cela fonctionne également pour le B2B.

Marketing client

Lorsque vous magasinez sur un marché de commerce électronique, tel qu’Amazon, vous pouvez consulter les avis sur les produits avant de prendre une décision d’achat.

Le nombre et la note des avis sur un produit sont également des facteurs de classement pour les recherches de produits sur Amazon.com.

Plus il y a de personnes qui évaluent un produit et plus la note d’évaluation est élevée, plus le produit obtient de visibilité et de trafic.

La même logique s’applique même si Amazon n’est peut-être pas le canal de votre entreprise.

Pour les fournisseurs SaaS B2B, les avis clients sur G2, Trustpilot, etc., jouent le même rôle.

Pour les marques de vente directe aux consommateurs (D2C), les avis des clients et le partage sur les réseaux sociaux amènent votre marque et vos produits à de nouveaux clients et aident à établir la confiance envers votre marque.

Prenez Halfbikes.com comme exemple.

Cette entreprise D2C de Bulgarie dispose d’une équipe d’ambassadeurs de la marque – leurs clients – partout dans le monde pour promouvoir sa marque et son produit simplement en partageant leurs expériences sur les réseaux sociaux.

Certains de leurs clients ont même créé des chaînes YouTube dédiées aux Halfbikes.

RP numérique

Parmi toutes les stratégies favorisant la notoriété de la marque, les relations publiques numériques sont celles qui sont le plus directement liées au référencement. En fait, il est souvent considéré comme « la création de liens 2.0 ».

La principale différence entre la création de liens et les relations publiques numériques est que la création de liens se concentre sur l’acquisition de liens à partir d’autres sites Web.

En revanche, les relations publiques numériques visent à faire connaître votre marque à vos publics cibles grâce à des histoires publiées dans des publications pertinentes et de haute qualité.

Les types d’histoires varient selon les industries et les sujets.

Prenez le changement de nom de Facebook en Meta. Dans ce contexte, le sujet de la façon dont les consommateurs perçoivent le métaverse, par exemple, pourrait faire une histoire intéressante pour les spécialistes du marketing B2C.

Étant donné que les publications bien connues ont généralement des politiques de liens très strictes, les relations publiques numériques donnent la priorité à la visibilité et à la portée de la marque, tandis que l’acquisition de liens est un objectif secondaire.

La notoriété de la marque est le cinquième pilier du référencement

L’un des objectifs d’une stratégie marketing globale devrait être d’accroître la notoriété d’une marque, tout comme une stratégie de référencement complète devrait viser à développer à la fois les recherches sans marque et avec marque.

Alors que le trafic de recherche sans marque est généré par le classement des mots clés, le trafic de recherche de marque est principalement généré par le volume de recherche des mots clés de marque.

Plus les gens connaissent et s’intéressent à une marque, plus le trafic de recherche de marque d’une marque est élevé.

Compte tenu des différents moteurs de croissance des recherches avec et sans marque, les professionnels du référencement doivent inclure la notoriété de la marque comme pilier du référencement.

Davantage de ressources:

  • Conseils pour les campagnes de notoriété de marque les plus performantes sur les publicités Facebook
  • 8 gains de référencement rapides pour votre tout nouveau site Web
  • 4 conseils pour mesurer l’impact de votre marque dans la recherche Google

Image en vedette : batjaket/Shutterstock

Pourquoi ma nouvelle campagne/groupe d’annonces n’obtient-il aucun trafic ?

0

La gestion de la recherche payante et des réseaux sociaux payants nécessite de nombreux changements stratégiques.

L’un des plus importants est de comprendre que la recherche payante favorise les entités plus anciennes, tandis que les réseaux sociaux payants favorisent les nouveautés.

Cela dit, il existe parfois des raisons légitimes pour lesquelles une nouvelle campagne ou un nouveau groupe d’annonces n’est pas diffusé.

Dans ce Ask The PPC, nous aborderons cette question.

Rofhiwa de Pretoria demande :

J’ai décidé de créer un nouveau groupe d’annonces avec trois ensembles d’annonces, mais je n’obtiens aucun clic ni impression pour les annonces et les mots clés. Quelle pourrait être la raison?

Notez que cet article couvrira les raisons courantes pour lesquelles une entité n’a pas obtenu de clics.

Chaque compte est différent, et il est toujours préférable de faire part de vos préoccupations au support du réseau publicitaire si vous pensez qu’il y a un problème.

Raison #1 : La date est erronée

La raison la plus courante et la plus évidente est que nous n’avons pas toujours la bonne plage de dates.

Cela peut être dû au fait que nous analysions une autre partie de la campagne ou que nous travaillions sur un compte différent.

Définissez la plage de dates dans le coin supérieur droit (vrai pour tous les réseaux publicitaires) pour inclure au moins hier et aujourd’hui.

Vous pouvez également avoir involontairement défini la date de début pour le futur.

Vérifiez les dates de début et de fin dans les paramètres de la campagne.

Une fois que vous avez confirmé que vous avez la bonne plage de dates, vous pouvez passer à d’autres correctifs techniques.

Raison n° 2 : l’annonce a été refusée

Lorsqu’une annonce est refusée, vous recevez une notification.

Parfois, ceux-ci peuvent se perdre dans les filtres de messagerie ou les spams.

Si vous constatez que votre annonce est refusée, vérifiez s’il s’agit d’une raison valable (par exemple, politiques éditoriales, secteurs restreints, etc.) ou d’une erreur de la part du réseau publicitaire.

Les refus d’annonces valides doivent être corrigés, puis vous pouvez faire appel du refus dans l’interface publicitaire.

Parfois, les publicités sont accidentellement regroupées dans des catégories restreintes en raison de choix de formulation.

Les mots suivants peuvent parfois déclencher accidentellement des drapeaux rouges :

  • Le crédit.
  • Logement.
  • Courtier.
  • Prêt.

Vous pouvez également avoir un problème éditorial sans même vous en rendre compte.

Voici les problèmes éditoriaux les plus courants dans les publicités :

  • Inclure un numéro de téléphone dans le texte d’annonce (doit être contenu pour appeler le poste).
  • Utilisation de toutes les majuscules (par exemple, « GRATUIT » ou « ESSAYER »).
  • Utiliser la ponctuation au mauvais endroit (par exemple, « ! » dans un titre au lieu d’une description).

Raison #3 : Les mots-clés n’ont pas de volume de recherche

Il n’y a rien de pire que de se faire dire que votre mot-clé idéal n’a pas de volume.

Pourtant, certaines industries ont naturellement un volume de recherche plus faible en raison de la niche de leurs produits/services.

Si votre mot clé a un faible volume de recherche, il ne sera pas exécuté.

Un bon terrain d’entente consiste à utiliser une requête large sur vos mots clés à plus longue traîne.

La requête large permet aux signaux d’audience d’indiquer comment le réseau publicitaire fait correspondre votre mot clé aux requêtes.

Cette file d’attente supplémentaire peut faire la différence entre suffisamment de données pour servir et être bloqué dans les limbes de la recherche.

Raison n° 4 : l’enchère est trop faible/la stratégie d’enchères n’a pas de sens

Les nouveaux comptes ne bénéficieront pas des données de conversion.

Cela signifie que les stratégies d’enchères telles que les conversions maximales et la valeur de conversion maximale auront du mal à définir des enchères significatives dans les premiers jours d’un groupe d’annonces ou d’une campagne.

Si l’enchère est trop élevée pour le budget (plus de 10 % du budget quotidien), le réseau publicitaire peut avoir du mal à saisir le mot clé dans l’enchère.

Assurez-vous de définir des enchères et des stratégies d’enchères en fonction de votre secteur d’activité et de l’ancienneté du compte.

Raison #5 : Exclusions accidentelles

Les groupes d’annonces héritent des négatifs de leurs campagnes.

Vous pouvez avoir une liste de mots clés à exclure ou un élément à exclure au niveau de la campagne interdisant la diffusion d’un mot clé sur lequel vous enchérissez activement.

Les audiences peuvent être appliquées à la fois au niveau du groupe d’annonces et de la campagne. Il est donc possible d’ajuster les cibles du nouveau groupe d’annonces.

Cela dit, assurez-vous d’avoir les bonnes exclusions et confirmez si vous avez l’intention d’être sur la cible et d’observer.

Ciblez et observez pour empêcher quiconque ne faisant pas partie de votre public cible de déclencher votre publicité, ce qui signifie que vous excluez des publics sans les exclure activement.

Derniers plats à emporter

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un groupe d’annonces ou une campagne peut avoir du mal à générer du trafic.

Assurez-vous de vérifier ces pièges cachés, et si vous rencontrez toujours des difficultés, contactez votre représentant de réseau publicitaire.

Vous avez une question sur le CPC ? Soumettez via ce formulaire ou tweetez-moi @navahf avec le hashtag #AskPPC. On se voit le mois prochain!

Davantage de ressources:

  • Premiers pas avec GA4 : ces 4 conseils vous permettront d’être opérationnel
  • 4 personnalisateurs d’annonces pour améliorer les performances des campagnes Google Ads
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing au paiement par clic

Image en vedette : Search Engine Journal/Paulo Bobita

Pourquoi nos classements de recherche chutent-ils le week-end ?

0

Aujourd’hui, Ask An SEO vient de Deimante, qui demande :

« Bonjour, j’ai une question concernant la baisse des positions et des impressions (Google Search Console).

J’ai remarqué que les positions et les impressions chutent le week-end pour mon site. Pourriez-vous expliquer pourquoi cela se produit? Aucun changement n’a été effectué le week-end. Je suis confus. »

Grande question !

Il est difficile de résoudre votre problème sans connaître votre site Web, ce que fait votre entreprise ou si vous êtes une entreprise ou un éditeur.

Mais cette question se pose dans de nombreux scénarios, je vais donc répondre aux causes possibles que j’ai vues travailler dans la brique et le mortier (restaurants et magasins), la génération de leads B2B, le commerce électronique et les éditeurs.

Brique et mortier

L’une des causes des fluctuations du trafic le week-end peut être que vos heures d’ouverture sont répertoriées dans le profil d’entreprise Google, le schéma et sur votre site Web.

Si vos emplacements physiques sont fermés le week-end ou un jour spécifique de la semaine et que vos concurrents sont ouverts, Google peut les afficher lorsque les gens recherchent des services et des détaillants dans votre région.

Pour tester ça :

  • Déconnectez-vous de Google et passez en mode incognito.
  • Maintenant, recherchez quelques-unes des phrases pour lesquelles vous vous présentez normalement.
  • Si vous ne vous présentez pas, mais qu’un concurrent l’est, comparez son schéma et ses heures d’ouverture aux vôtres.

N’oubliez pas que le travail de Google consiste à afficher la réponse la plus utile possible à une requête.

Si un service similaire au vôtre est ouvert et que vous ne l’êtes pas, même si vous êtes le meilleur site Web en termes de référencement, la personne qui recherche a besoin d’une solution qu’elle peut mettre en œuvre maintenant, pas une fois que vous êtes à nouveau ouvert.

De plus, les gens se rendent souvent dans de nouveaux endroits davantage le week-end, ce qui signifie que des résultats plus locaux et pertinents apparaîtront pour les recherches à partir d’un emplacement spécifique. Cela peut entraîner des impressions et des fluctuations de classement en fonction de l’emplacement du chercheur au moment de la recherche.

Entreprises B2B et génération de leads

Supposons que vous soyez dans l’espace B2B, y compris les plombiers/services de conciergerie et les électriciens, les sociétés SAAS ou toute autre chose. Dans ce cas, il y a de fortes chances que votre classement n’ait pas baissé ou changé uniquement le week-end.

Il est plus probable que les personnes qui utilisent et recherchent vos services ne travaillent pas ou ne regardent pas le week-end.

Si vous vendez des serveurs à des équipes informatiques ou au gouvernement, la plupart des personnes qui recherchent sont probablement des professionnels de l’informatique et ne travaillent pas ou ne font pas leurs recherches le week-end.

Étant donné que moins de personnes effectuent des recherches le week-end, vous constaterez des baisses à chaque fois. Votre classement n’a pas changé, juste moins de personnes recherchent des jours spécifiques de la semaine.

C’est similaire à la saisonnalité.

Très peu de gens recherchent des vacances de printemps comme Holi, le Ramadan, la fête des mères, Pâques ou la Pâque en octobre.

Si vous vous spécialisez dans les fournitures pour ces vacances, il n’y a pas de personnes qui recherchent vos phrases, vous n’avez donc pas de trafic jusqu’à ce que la saison recommence.

Éditeurs

Celui-ci devient intéressant.

Le week-end, l’intention de l’utilisateur peut changer. En effet, les activités et les besoins de nombreuses personnes sont différents de ceux des jours ouvrables. Google peut donc réduire les pages qui étaient auparavant bien classées, afin d’afficher des résultats plus pertinents pour la recherche de l’utilisateur.

Par exemple, il peut classer le contenu vidéo en tête des résultats plutôt que les articles de l’éditeur.

Supposons que l’éditeur s’adresse aux employés de bureau, par exemple. Dans ce cas, le trafic peut chuter le week-end, principalement parce que le volume des requêtes de recherche diminue car les gens ne travaillent pas.

Cela se produit souvent lorsqu’un éditeur pense que son classement change le week-end alors qu’il ne regarde pas correctement ses analyses.

Les éditeurs peuvent avoir n’importe quel nombre de sujets.

Si l’éditeur s’adresse aux employés de bureau, vous constaterez peut-être une baisse du trafic le week-end, mais pas vos positions de classement réelles.

Le coupable que je vois le plus souvent lorsqu’un éditeur pense que son classement change le week-end est qu’il utilise ses analyses de manière incorrecte.

Au lieu de regarder le site Web dans son ensemble, regardez par catégorie et par type de sujet.

C’est là que nous trouvons normalement des fluctuations sur des jours spécifiques.

Si vous répondez aux besoins des parents et créez des imprimables, des activités et des choses à faire, j’ai vu des situations où le trafic diminue parce que ces parents sont avec leurs enfants le week-end.

Ils recherchent ce qu’il faut en faire pendant la semaine, puis les font le week-end.

Cette même pensée s’applique aux activités et aux sports comme la pêche.

La personne qui va pêcher apprendra à faire un nœud ou à utiliser un équipement spécifique pendant la semaine, mais elle pêchera le week-end et ne fera pas de recherche sur les sujets.

Oui, ils peuvent rechercher des conseils spécifiques à une région ou à un type de poisson lorsqu’ils sont sur l’eau, mais ils profitent surtout de la journée.

Sans connaître votre situation spécifique ou à quoi sert votre site Web, je ne peux pas donner de réponse exacte.

Mais ce sont quelques-unes des situations les plus courantes que j’ai vues où il semble que les classements chutent le week-end et reviennent en semaine.

Pour la plupart, le classement du site Web n’a pas baissé.

Il n’y a tout simplement pas autant de personnes qui effectuent des recherches le week-end, ce qui peut prêter à confusion.

Davantage de ressources:

  • Pourquoi l’optimisation du contenu existant entraînerait-elle une baisse des classements ?
  • Comment Google examine l’impact du pack de cartes et des classements de recherche organique
  • Un guide du référencement local


Image en vedette : Andrii Yalanskyi/Shutterstock

Note de l’éditeur: Demandez à un SEO est une colonne hebdomadaire de conseils SEO écrite par certains des meilleurs experts SEO de l’industrie, qui ont été triés sur le volet par Search Engine Journal. Vous avez une question sur le référencement ? Remplissez notre formulaire. Vous verrez peut-être votre réponse dans le prochain article #AskanSEO !

The Rise of the Brand Newsroom : pourquoi les marques deviennent des éditeurs

0

Les marques auraient dû voir l’écriture sur le mur. L’essor des bannières publicitaires, de la création de liens, des promotions sur les réseaux sociaux, du marketing de contenu et de la publicité native ont tous perpétué cette éventuelle collision entre les marques et les éditeurs. Comme pour toutes les tendances qui l’ont précédée, l’évolution du marketing numérique est initiée par une certaine inefficacité de son prédécesseur.

Les bannières sont devenues obsolètes à cause de la cécité des bannières, les mises à jour des algorithmes de recherche rendent le contenu et les liens de mauvaise qualité inefficaces, et le prix croissant des médias payants, en particulier sociaux, minimise le retour sur investissement des marques sur ces plateformes. Tous ces facteurs poussent les marques à faire la transition et à investir pour internaliser un département conçu pour prospérer dans ce nouveau paysage.

Ce paysage numérique est fondé sur l’immédiateté, la pertinence, l’efficacité et la qualité. Alors que les départements marketing traditionnels ont été conçus pour être pertinents et efficaces, ils ne sont pas toujours conçus pour générer des actifs de qualité à la volée. Pour cette raison, il y a un mouvement croissant vers une « salle de presse de marque ».

La « brand newsroom » n’est pas une idée novatrice. Les médias d’information du monde entier ont prouvé sa validité, ce n’est que maintenant que les marques réalisent qu’elles peuvent tirer parti de ce même style de publication pour commercialiser leur produit ou service. Les marques deviennent des éditeurs pour satisfaire le besoin du public d’informations immédiates, pertinentes et de qualité. La « salle de rédaction de la marque » crée un contenu centré sur l’audience qui informe et/ou divertit tout en renforçant les valeurs, les croyances et les compétences de base de la marque.

Immédiateté

On dit que la chance, c’est quand la préparation rencontre l’opportunité. Ce fut le cas du tristement célèbre «Oreo Super Bowl Blackout Tweet” à partir de 2013. Ce n’est certainement pas par hasard qu’Oreo a pu produire ce Tweet intelligent si rapidement. Ils avaient passé des mois à créer du contenu immédiat pour d’autres campagnes, alors quand cette opportunité s’est finalement présentée, ils ont su comment produire quelque chose en un temps record.

Cette capacité à faire passer rapidement le contenu de la conception à la création est l’un des plus grands avantages d’une salle de rédaction de marque. Une salle de presse de marque efficace est construite avec plusieurs parties formées pour accomplir une variété de tâches et de postes :

  • Gestionnaires de médias sociaux
  • Copier les créateurs
  • Concepteurs/développeurs de médias numériques
  • Vidéastes
  • Assurance qualité et éditeurs
  • Promotions et relais

En utilisant un groupe diversifié de créatifs, une marque est en mesure de produire et de publier rapidement et efficacement un volume élevé de contenu varié pour n’importe quel support.

Pertinence

Conformément à l’aspect d’immédiateté des rédactions des marques, le besoin croissant du marketing numérique est de produire des contenus pertinents et d’actualité. En ayant la possibilité de produire du contenu à la volée, vous pouvez désormais faire correspondre le message de votre marque aux événements et tendances actuels dont votre public discute à tout moment.

La durée d’attention moyenne des personnes est de 8 secondes et la fenêtre des sujets tendance se ferme toujours. Cela signifie que le temps dont dispose votre marque pour créer du contenu pertinent pour votre secteur ou votre public est minime. En développant une stratégie de publication dans la salle de presse, vous doterez votre marque des ressources nécessaires pour produire un contenu pertinent. Cet aspect de pertinence décuplera la portée de votre marque et peut améliorer l’efficacité de votre contenu.

Efficacité

Une salle de presse de marque réussie est une salle qui peut gérer les aspects de pertinence et d’immédiateté sans céder la place aux erreurs qui surviennent avec le changement ou le flux. Cette mentalité de chaos contrôlé n’est pas ce sur quoi le marketing traditionnel a été construit. Le marketing traditionnel était structuré, il reposait sur la recherche et la planification. Cette nouvelle mentalité nécessite une prise de décision rapide et la capacité de pivoter sur un coup de tête. La salle de rédaction de la marque donne cette capacité à votre équipe marketing.

Malheureusement, tout le monde n’est pas fait pour prospérer dans l’environnement changeant d’une salle de rédaction de marque. Cela a conduit de nombreuses marques à faire appel à des journalistes et à d’autres employés traditionnels de la salle de rédaction pour diriger ou travailler au sein de leur service de marketing de contenu. Le parcours et l’expérience de ces personnes ayant déjà travaillé dans une salle de rédaction fluide auparavant, augmentent l’efficacité de la salle de rédaction de la marque.

Des marques comme Microsoft, Cisco, Intel, Hubspot et Kapost ne sont que quelques-unes qui ont embauché des journalistes expérimentés pour travailler pour leur équipe marketing.

L’efficacité de vos efforts de publication améliorera les résultats. Cela empêchera également votre marque de faire des erreurs (voir Digornio). Lorsqu’elle est bien faite, une salle de rédaction de marque améliorera l’efficacité de votre développement de contenu et conduira à une meilleure messagerie et image de marque.

Qualité

La racine de la salle de rédaction de la marque est une plateforme de publication qui apporte de la valeur à votre public. Après tout, si votre produit ou service ne satisfait pas les besoins de vos clients, ils trouveront une alternative. Il en va de même pour les informations et votre contenu de marque. Ainsi, la salle de presse de la marque est conçue pour créer un contenu très engageant qui évoque des émotions tout en faisant comprendre les compétences de base et la vision de votre marque.

La tendance constante du marketing de contenu au cours des dernières années a été une transition vers un contenu de haute qualité. En plus de créer un contenu immédiat et pertinent, une salle de presse de marque efficace doit fournir un contenu précieux et informatif qui incite les utilisateurs à revenir et à s’engager. Prenez l’étude d’impact économique d’Airbnb : le contenu est ancré dans les données, mais il est toujours réalisé de manière à maintenir l’intérêt du public.

Une salle de presse de marque efficace est celle qui tire parti de la polyvalence de créatifs formés pour capitaliser rapidement sur des sujets pertinents en produisant et en publiant un contenu très engageant qui intègre naturellement l’identité de la marque dans le tissu de la pièce. Je sais que cela semble fastidieux et coûteux, mais si votre marque peut effectivement construire une salle de rédaction qui fonctionne comme nous en avons discuté, vous pourrez alors consacrer moins d’argent aux anciennes stratégies numériques qui deviennent lentement inefficaces.

Pour vous aider à stimuler votre créativité, voici 10 marques qui utilisent déjà la mentalité de salle de rédaction et créent une entreprise d’édition !

1. Red Bull

Red Bull est sans doute l’éditeur de marque le plus innovant. Ils ont créé leur propre société de médias interne dédiée à fournir à son public cible un contenu engageant de haute qualité conçu pour évoquer des émotions et non vendre Red Bull. Ils sont largement connus pour leur contenu plus que pour leur produit réel, et ont cimenté leur marque comme « énervée, excitante et innovante ».

Page d'accueil de Red Bull

2. American Express

American Express a lancé le projet de forum OPEN pour permettre aux petites entreprises de rejoindre la communauté et de s’engager, de partager et de recueillir des conseils sur la gestion de leur entreprise. Il s’agit d’un excellent exemple d’autonomisation des utilisateurs, car les journalistes et le forum OPEN ont connecté American Express à l’idée de « business ».

Forum ouvert d'American Express

3. Coca

On ne peut nier le pouvoir de marque de Coke. Ils ont lancé l’initiative Coca Cola Journey afin de souligner la capacité de narration de leur marque. Coca est déjà devenu synonyme de « soda » et cette initiative éditoriale de la marque tente désormais de s’approprier des termes comme inspiration, bonheur et autres adjectifs opportunistes. Le style de publication de Coke est fondé sur le fait de savoir exactement ce à quoi ils veulent que les utilisateurs pensent lorsqu’ils pensent à Coke.

Coca-Cola Journey Page d'accueil The Coca-Cola Company

4. Cisco

Tout comme American Express, Cisco essaie de positionner sa marque comme une communauté basée sur la connaissance qui aide à résoudre les problèmes. Leur stratégie de publication est axée sur les dernières nouvelles technologiques et fournit des ressources de qualité aux utilisateurs pour collecter des informations et des solutions. Ils appellent même leur portail le « Cisco Newsroom ».

Salle de presse Cisco Le réseau

5. La face nord

The North Face est une autre marque fondée sur l’idée d’exploration et d’expériences. Ils ont construit un portail de marque correctement étiqueté « NeverStopExploring.com » qui perpétue davantage le lien entre The North Face et le plein air.

La face nord

6. Zipcar

La plate-forme d’édition de Zipcar, intelligemment intitulée « Ziptopia », vise à connecter Zipcar aux idées de simplicité et de commodité. Le contenu est très informatif et géographiquement spécifique, deux concepts auxquels Zipcar souhaite que les utilisateurs pensent lorsqu’ils pensent à la marque. Ziptopia fait un excellent travail en connectant la marque avec des sujets auxquels Zipcar veut être lié.

Page d'accueil Zipcar

7. Oréo

Oreo fait la liste pour sa merveilleuse combinaison de simplicité et d’innovation. Bien connu pour le célèbre tweet du Super Bowl, Oreo ne s’est pas arrêté là. Ils continuent d’être à l’avant-garde de l’édition de marque, intégrant de manière transparente le contenu créatif sur site et les publications sur les réseaux sociaux.

Page d'accueil d'Oréo

8. Best Western

Le blog de voyage « You Must Be Trippin » de Best Western est un excellent moyen de mettre en avant la proposition de vente unique de la marque. Best Western fait un excellent travail en mélangeant l’attrait émotionnel du voyage avec une cible accrue envers les familles. You Must Be Trippin est plus qu’un simple slogan accrocheur, c’est un excellent exemple d’une marque hôtelière perpétuant le voyage à travers le contenu.

Page d'accueil Best Western

9. Johnson et Johnson

Johnson & Johnson a décroché l’or avec sa plateforme de publication Baby Center. Les mères étant l’un de leurs principaux marchés cibles, ils ont décidé de créer une communauté pour ce public. Baby Center se consacre à fournir des informations et des ressources de qualité aux mères avec un petit soupçon de J&J. L’un des aspects les plus précieux de Baby Center est sa capacité à fournir à J&J une incroyable richesse de données, plus que Facebook ou Twitter !

Johnson et Johnson

10. FlipKey

Semblable à Best Western, FlipKey est une entreprise centrée sur les voyages qui cherche à convertir les voyageurs en clients. FlipKey innove en combinant une variété de différentes formes de contenu avec leur marque d’édition. Ils ont créé des guides urbains interactifs qui emmènent les utilisateurs dans une visite virtuelle, puis ont combiné les visites avec des chats en direct des habitants de chaque destination. La stratégie de publication de marque de FlipKey est conçue non seulement pour commercialiser la marque, mais pour commercialiser la destination et l’expérience.

FlipKey

Comme vous pouvez le voir, plusieurs grandes marques mettent déjà en place la stratégie d’éditeur de marque. La possibilité pour le contenu de connecter votre marque à une émotion ou une idée est un outil marketing extrêmement précieux.

Construire une plate-forme de publication qui utilise la stratégie de salle de presse de la marque consistant en un contenu de haute qualité, cohérent et centré sur l’utilisateur est une approche parfaite pour réussir dans le marketing de contenu en 2015 et au-delà !

Image caractéristique : Crédité à ImgKid.com

Pourquoi les entreprises se tournent vers le SEO dans tous les climats économiques

0

Les besoins et les comportements des consommateurs peuvent changer radicalement en fonction du climat économique actuel.

Cependant, une chose reste toujours cohérente : ils se tournent toujours vers le référencement pour les aider à survivre et à prospérer.

En fait, les entreprises avisées peuvent tirer parti de cette opportunité en reconnaissant ce changement (virage) et en adaptant leurs stratégies de contenu pour répondre au besoin.

Les informations SEO sont un excellent endroit pour trouver les tendances les plus récentes en matière de comportement et d’intention des consommateurs.

Par rapport aux médias traditionnels et coûteux, la sagesse conventionnelle de retenir votre budget marketing – en particulier pour le référencement – est une stratégie à courte vue qui érode la présence de votre marque au fil du temps.

Si vous souhaitez vous positionner pour la croissance pendant la reprise qui suit inévitablement un ralentissement ou une récession, l’étape de prédiction est exactement le moment d’investir dans le référencement.

Selon la dernière enquête 2022 sur l’état du budget et de la stratégie marketing de Gartner, le référencement est une priorité pour tous les canaux « non payants ».

Voici quelques-unes de mes réflexions sur les raisons.

Les consommateurs recherchent dans toutes les conditions économiques

Oui, les besoins et les comportements des consommateurs peuvent changer radicalement en fonction du climat économique actuel.

Mais ils ne cessent pas ou ne disparaissent pas complètement.

Vos clients peuvent être plus préoccupés par le budget du ménage et afficher une intention commerciale réduite en conséquence. Peut-être qu’ils ne sont tout simplement pas sur le marché pour acheter.

Mais ils le seront encore un jour.

Les ventes sont un cycle; alors que certains marchés connaissent des baisses de demande, d’autres voient des hausses.

Pour certains, il pourrait être temps pour eux d’apprendre, de planifier et de se renseigner sur leurs options.

Le SEO est un long jeu et les règles changent constamment

Vous ne pouvez pas simplement suspendre votre référencement – ​​eh bien, vous le pouvez, mais cela signifierait énormément de rattrapage lorsque vous le « rallumerez ».

Les algorithmes de Google changent et se mettent à jour constamment à mesure que le moteur de recherche s’efforce de mieux répondre aux besoins de ses utilisateurs.

Plutôt que de réduire les dépenses, les périodes économiques difficiles vous permettent de vous concentrer et d’investir dans l’amélioration de l’expérience utilisateur, la résolution de problèmes techniques persistants et l’accélération de votre site.

Ces objectifs étaient peut-être plus bas sur la liste des priorités du marketing lorsque les temps étaient bons et les ventes abondantes.

À d’autres moments, cependant, vous pourriez trouver judicieux de reconsidérer les dépenses publicitaires en raison de l’intention commerciale potentiellement plus faible de votre public dans la recherche.

Dans ce cas, vous pouvez réaffecter une partie du budget, en vous assurant que les données d’intention SEO et les canaux tels que le paiement par clic (PPC) fonctionnent.

Vous devez également vous concentrer sur le référencement technique et sur le parcours et les performances de votre site Web.

Les expériences compteront et vous aideront à convertir des opportunités – des opportunités que vous ne pouvez pas vous permettre de manquer avant que vos concurrents ne les saisissent.

  • C’est aussi un bon moment pour auditer le contenu existant et trouver de nouvelles opportunités de classement sur différents mots-clés. Mettez à jour le contenu, regroupez le contenu par sujet, identifiez les lacunes de contenu et mettez à jour les appels à l’action (CTA) pour assurer un parcours plus cohérent pour les clients.
  • Par exemple, si vous avez publié des critiques de produits dans le passé, vous voudrez les revoir. La mise à jour des avis sur les produits de Google ciblant les avis de mauvaise qualité a été déployée en 2022, et il est encore plus important de s’assurer que le contenu est de qualité supérieure.

Le référencement peut générer des gains à court, moyen et long terme

Un programme de référencement robuste constitue une base solide pour l’ensemble de votre présence sur le Web. Mais cela peut également aider votre entreprise à rester agile et réactive face à des conditions en évolution rapide.

L’incertitude économique peut nécessiter une action rapide pour trouver des efficacités marketing.

Cela permet également de protéger la marque des menaces externes ou de passer à des opportunités de surface.

Dans ces conditions, les données SEO sont impératives pour garder le pouls du marché.

Cependant, l’activation des informations tirées de ces données est une prochaine étape critique :

  • Cela ne vous fera pas grand bien de savoir que la part de marché diminue et un type de produit est tendance si vous manquez de ressources pour planifier et exécuter des campagnes autour de ce produit.
  • Prioriser le référencement en s’assurant qu’il dispose d’un budget stable et le soutien de la direction permet à vos ressources et à votre équipe d’être en mesure d’agir.

Vous souvenez-vous lorsque la première alerte pandémique a mis fin à une grande partie de l’économie mondiale ?

Les besoins d’information des consommateurs ont explosé et les modèles de prestation de services ont changé presque du jour au lendemain.

Les entreprises qui ont pu mettre à jour rapidement leurs listes de profils d’entreprise Google avec les heures d’ouverture actuelles, la disponibilité du ramassage en bordure de rue et de la commande en ligne, etc., sont devenues les premières à agir.

La demande de référencement a atteint un niveau record.

Non seulement cela s’est traduit par des affaires gagnées, mais ces entreprises ont également été en mesure d’instiller un sentiment de stabilité et de calme chez les consommateurs dans une période autrement tumultueuse.

La protection de la marque est essentielle à tout moment

Le comportement des consommateurs peut être imprévisible, fragmenté et même irrationnel en période d’incertitude.

Le référencement aide la marque à écouter activement le public, à trier les problèmes et à combattre le sentiment négatif de la marque en temps réel.

Comme mentionné précédemment, vos informations SEO sont une source clé de cette intelligence économique.

  • Que recherchent les consommateurs, et comment ça évolue ?
  • Que vous disent ces requêtes sur les intentions commerciales ou autres conduire l’activité de recherche ?
  • Comment les gens se comportent-ils dans la recherche et sur votre site ?et quelles nouvelles opportunités cela présente-t-il ?

Les avis en ligne sont une autre riche source d’informations et de responsabilités potentielles s’ils ne sont pas gérés correctement.

Google est clair : les entreprises doivent répondre aux avis, aux messages et aux questions des chercheurs le plus rapidement possible.

Le profil d’avis de votre entreprise (nombre moyen d’étoiles, volume d’avis et récence) peut également avoir un impact sur votre classement local.

Il est essentiel que vous ayez en place :

  • Technologie pour surveiller les avis sur toutes les plateformes pertinentes pour votre entreprise.
  • Un système de triage pour faire remonter les plaintes graves à la bonne personne pour une intervention rapide.
  • Politiques de réponse aux avis. Les modèles qui peuvent être personnalisés en fonction du contenu de l’avis peuvent aider ici.

Selon votre secteur d’activité, l’incertitude économique peut entraîner un plus grand nombre d’avis. La mise en place de cette base vous permettra d’ajouter des ressources et d’évoluer si nécessaire.

La protection de la marque doit également provenir de votre équipe de contenu.

Si vous travaillez dans le secteur des services financiers, par exemple, vous constaterez peut-être que votre clientèle se pose de nombreuses questions sur l’impact des conditions actuelles sur eux et leurs familles.

Ils peuvent avoir des questions et des préoccupations concernant l’emploi, les impôts, les mesures de relance ou les programmes de soutien qui n’étaient pas prioritaires auparavant.

Votre entreprise peut non seulement servir de leader d’opinion, mais également proposer des solutions réelles et précieuses aux clients qui gagneront leur confiance et leur fidélité à long terme.

Les marques de commerce électronique, de vente au détail et de voyage rechercheront des informations et des tendances sur la volatilité de la demande et les fluctuations des catégories de biens, produits et services.

Comprendre ces tendances dès le début aidera les équipes de contenu à créer et à cibler en conséquence.

Vous aurez besoin d’une équipe de contenu qualifiée pour produire ces opportunités, créer du contenu ciblé et qui peut utiliser les technologies pour l’optimiser et le promouvoir pour un impact maximal sur toutes les plateformes où votre public se trouve en ligne.

En prime, ce programme peut vous aider à surclasser n’importe quel concurrent (ou peut-être un contenu négatif sur la marque) avec des histoires positives et un contenu utile à la place.

Conclusion

Que les marchés soient élevés ou faibles, les talents de l’équipe SEO sont les plus nécessaires pour trouver de nouvelles opportunités, combattre les menaces immédiates et jeter les bases d’une reprise réussie.

Le rôle de l’informatique décisionnelle est essentiel pour comprendre l’environnement dans lequel vous travaillez actuellement.

Les organisations qui « le mettent en pause » peuvent endommager les investissements que vous avez déjà faits et vous empêcher de rattraper des concurrents plus tournés vers l’avenir.

Le SEO peut avoir pour effet de niveler les pics et les creux.

Les données qu’il produit sont à peu près aussi proches de la voix en temps réel des clients que vous obtiendrez.

Comparé à d’autres canaux, ce n’est pas seulement le plus rentable ; cela génère également de la valeur ajoutée dans l’ensemble de votre entreprise.

Davantage de ressources:

  • SEO B2B local : le guide complet pour les entreprises locales
  • Un guide complet sur le référencement : ce que vous devez savoir
  • Comment les professionnels du référencement peuvent prospérer dans une économie lente


Image en vedette : tout est possible/Shutterstock

Pourquoi devriez-vous utiliser les opérateurs de recherche booléens pour le référencement

0

La recherche booléenne comprend un groupe spécifique d’opérateurs de recherche qui se rapportent à la logique inhérente aux mots Et, Ouet Pas.

Bien qu’il s’agisse de trois mots simples, leur effet sur les résultats de recherche – et l’utilité des recherches booléennes liées au référencement – ne peut être surestimé.

Ces opérateurs de recherche sont utilisés comme des conjonctions qui permettent de combiner des mots pour la recherche (Et), d’élargir une recherche (Ou) ou de restreindre la recherche pour la rendre plus spécifique (Non).

La recherche booléenne constitue la principale méthode de recherche pour obtenir des données liées au référencement.

Une fois que les recherches booléennes sont pleinement explorées et comprises, on peut apprendre d’autres opérateurs de recherche au-delà de ceux de la logique booléenne, dont And, Or et Not font partie.

Parce que les recherches booléennes sont capables de tant de choses, il est facile de se retrouver à y revenir à plusieurs reprises parce qu’elles sont si utiles.

C’est pourquoi il est important de comprendre et de maîtriser ces opérateurs de recherche.

Pourquoi ça s’appelle booléen

Booléen fait référence à George Boole, un mathématicien du XIXe siècle qui a inventé la logique booléenne.

Bien que George Boole ait vécu du début au milieu des années 1800, ses contributions à la logique et aux mathématiques sont considérées comme un ancêtre essentiel de l’informatique moderne.

L’Encyclopedia of Philosophy de l’Université de Stanford écrit à son sujet:

« Il a révolutionné la logique en appliquant à la logique des méthodes du domaine alors émergent de l’algèbre symbolique… La méthode de Boole a fourni des algorithmes généraux dans un langage algébrique qui s’appliquaient à une variété infinie d’arguments de complexité arbitraire.

… Boole a mentionné la possibilité théorique d’utiliser la théorie des probabilités, renforcée par son algèbre de la logique, pour découvrir les lois fondamentales régissant la société en analysant de grandes quantités de données sociales par un grand nombre d’ordinateurs (humains).

Ne sous-estimez pas le pouvoir de Et, Ou et Pas.

Ils constituent un moyen puissant d’extraire des données utiles liées au référencement à partir des recherches Google.

Pourquoi les opérateurs de recherche booléens sont importants

Les opérateurs de recherche booléens sont utiles car ils peuvent rendre une recherche granulaire et spécifique. Mais la recherche booléenne peut également élargir une recherche pour trouver encore plus de données.

En fin de compte, les opérateurs de recherche booléens sont importants car ce sont des méthodes puissantes pour contrôler ce que Google affiche dans les résultats de recherche.

La logique booléenne aide le chercheur à contourner l’algorithme habituel de Google pour produire des résultats de recherche plus précis.

1. Le concept de ET dans la recherche

Chaque mot utilisé dans une recherche est considéré ensemble par défaut.

Les moteurs de recherche modernes élargiront également une requête et commenceront à utiliser des synonymes, ce qui peut parfois modifier les résultats de manière indésirable.

Le problème avec l’utilisation de synonymes est que parfois nous voulons des mots spécifiques dans les résultats de la recherche, et nous devons donc utiliser la logique booléenne « ET » pour forcer les moteurs de recherche à renvoyer les résultats de recherche contenant les mots spécifiques que nous voulons.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « ET » dans la recherche Google. Ainsi, un moyen d’intégrer la logique « Et » dans la requête de recherche consiste à exiger les mots spécifiques en utilisant des guillemets («  »).

Les guillemets obligent le moteur de recherche à fournir des résultats de recherche contenant les mots-clés exacts dans les pages Web classées.

Les opérateurs de recherche entre guillemets ne sont pas explicitement des opérateurs de recherche « ET ». Ce sont des opérateurs de recherche de correspondance exacte.

C’est un correspondance exacte rechercher, pas une recherche booléenne « ET ».

Cependant, avec un opérateur de recherche de correspondance exacte, vous pouvez forcer les moteurs de recherche à renvoyer des résultats en utilisant la logique « ET », comme les pages Web qui contiennent [keyword 1] ET [keyword 2].

Lorsque vous effectuez une recherche dans Google comme ceci (sans correspondance exacte) :

pie recipe apple turmeric

Les résultats de la recherche peuvent ne pas contenir le mot « curcuma », comme c’est le cas actuellement où le premier résultat de la recherche est une page Web pour [apple ginger pie] qui ne contient pas de curcuma comme ingrédient.

L’utilisation des guillemets oblige Google à renvoyer les résultats de recherche souhaités :

pie recipe "apple" "turmeric"

Capture d'écran des résultats de la recherche à l'aide de

Les recherches « Et » sont utiles dans de nombreux contextes SEO.

Par exemple, on peut utiliser la logique AND pour trouver des pages de liens de sites qui renvoient à des avocats spécialisés en dommages corporels.

"favorite links" "personal injury"

La recherche ci-dessus force Google à trouver des pages Web qui contiennent les deux expressions, « liens favoris » et « blessure personnelle ».

La logique de recherche « Et » est très puissante et utile car elle ouvre la porte à un plus large éventail de résultats de recherche utiles à des fins de référencement.

2. Comment utiliser l’opérateur de recherche « OU »

La fonction d’opérateur de recherche « OU » peut être considérée comme une combinaison de mots-clés, tels que donne-moi ceci OU donne-moi cela.

Mais ce qui se passe, c’est que l’opérateur de recherche « OU » permet de faire plusieurs recherches avec une seule recherche.

Une autre façon de penser à l’opérateur de recherche « OU » est de forcer Google à afficher les résultats de recherche avec des synonymes spécifiques ou des mots apparentés (si vous voulez voir ces mots spécifiques dans les résultats de recherche mais pas nécessairement sur la même page).

Les recherches avec l’opérateur de recherche « OU » peuvent être considérées comme « donnez-moi ceci et donnez-moi cela dans le même ensemble de résultats de recherche, mais pas nécessairement sur les mêmes pages Web.

L’opérateur de recherche « OU » peut être conceptualisé comme un raffinement de l’opérateur de recherche « ET ».

Alors que les types de recherche « ET » (utilisant des guillemets) renvoient des sites Web contenant toutes les expressions de mots clés dans chacun des sites Web affichés dans les SERP, l’opérateur de recherche « OU » donne des sites Web contenant l’un ou l’autre des mots clés.

Si l’on recherche des liens d’avocats spécialisés dans les dommages corporels, on peut effectuer deux recherches simultanées avec une requête de recherche comme celle-ci :

"favorite links" OR "Link Resources" "personal injury"

Important: Notez que l’opérateur de recherche « OU » ne fonctionne que lorsqu’il est utilisé en lettres majuscules comme ceci : « OU« et pas comme ça »Ou » ou ca « ou.”

3. Concept de non : exclure des mots des résultats de recherche

L’exclusion de mots clés d’une recherche est un moyen puissant de rechercher des données liées au référencement.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « NOT », mais il y a un signe moins (-) qui accomplit les opérations de recherche NOT.

Les recherches NOT (avec le signe moins) trouvent des sites avec les expressions de mots clés souhaitées, à l’exception de l’expression de mots clés précédée du signe moins.

En d’autres termes, chaque mot qui a un signe moins à côté sera exclu.

Comment utiliser les recherches de signe moins pour le référencement

En 2009, l’ingénieur de recherche Google de l’époque, Matt Cutts (qui n’est plus chez Google), a expliqué le fonctionnement du signe moins.

Capture d'écran de Matt Cutts expliquant l'opérateur de recherche de signe moins

Dans une vidéo YouTube intitulée Conseils de recherche Google, il a expliqué :

« Maintenant, supposons que vous vous intéressiez à Matt, mais pas à moi.

Vous pourriez faire :

Matt (espace) -Cutts.

Et cela ne montrera que les pages qui ont Matt mais qui n’ont pas le mot Cutts.

Le signe moins est idéal pour rechercher des backlinks.

Bien que de nombreux outils puissent faire la même chose, la recherche sur Google elle-même est un bon moyen de faire apparaître les pages Web que Google a indexées.

Le signe moins est un moyen de trouver tous les sites liés à un domaine. La façon de le faire est de rechercher le domaine mais d’exclure le domaine lui-même.

Comment trouver des backlinks de concurrents avec un exemple de signe moins :

example.com -site:example.com

Si le site Web a un nom de marque unique, vous pouvez effectuer une recherche similaire en utilisant le nom de la marque.

Recherche de backlink de nom de marque

example -site:example.com "links"

Si vous rencontrez des problèmes avec cela, vous pouvez segmenter les liens par domaine de premier niveau (TLD).

Segmentation des recherches avec l’opérateur de recherche de signe moins :

exemple -site:exemple.com « liens » site:.edu

exemple -site:exemple.com « liens » site:.net

exemple -site:exemple.com « liens » site:.com

Logique booléenne pour les recherches SEO

Comprendre ce que booléen signifie et d’où il vient aide à comprendre à quel point il est important à des fins de référencement.

Ces exemples ne sont qu’un point de départ pour un moyen presque illimité d’extraire des données SEO significatives à l’aide de Google et des recherches booléennes.

Davantage de ressources:

  • Un guide SEO pour les opérateurs de recherche avancée Google
  • Apprenez à connaître Google avant : et après : les opérateurs de recherche
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO

Image en vedette : Master1305/Shutterstock

Pourquoi le contenu n’est plus une marchandise

0

En quelques années seulement, le jeu de contenu a radicalement et radicalement changé. À tel point que ce qui passait pour du contenu en 2011 serait considéré comme terrible aujourd’hui. À cette époque, le contenu n’était pas fait pour aider le consommateur. Ce n’était pas fait pour donner quelque chose au client. Cela a été fait comme un crochet, pour attirer le client et le prendre.

Pourquoi le contenu n'est plus une marchandise |  SEJ

Il y a longtemps, quand le contenu n’avait pas d’importance…

Plusieurs fois, le contenu a été écrit en vrac afin de satisfaire les demandes des moteurs de recherche, mais il n’a en aucun cas été utile aux lecteurs. Les logiciels qui utilisaient la rotation (la réécriture d’un article de manière semi-aléatoire en remplaçant les mots par des synonymes) pour créer une poignée d’articles à partir d’un seul étaient acceptables. Aujourd’hui, cependant, tout le jeu a changé.

Contenu en 2015 : le point de vue d’un spécialiste du marketing

Andrew Essex pense que nous vivons dans un âge de gloire sans précédent pour les créateurs de contenu et les spécialistes du marketing. Essex, vice-président et co-fondateur de l’agence de publicité adaptative unique Droga5, et plutôt avant-gardiste en matière de marketing de contenu, estime que notre situation actuelle en matière de création de contenu et de marketing a changé pour le mieux, plusieurs fois.

Dans une conférence qu’il a prononcée lors du sommet NewsCred #ThinkContent 2015, il nous a mis au défi de penser le contenu différemment. Sa présentation nous a fait considérer que les publicités appartenaient peut-être au passé et que ce que nous, en tant que créateurs de contenu et spécialistes du marketing, devrions viser, c’est de nous appuyer sur notre idée de la narration.

Contenu premium : les histoires comptent pour les gens

Andrew a déclaré: « Nous ne sommes pas seulement dans le domaine du contenu, nous sommes dans le domaine du contenu premium. » Le contenu premium est ce que nous créons et distribuons maintenant et il est très demandé par des spécialistes du marketing de premier plan tels qu’Amazon.

Qu’est-ce que le contenu premium ? C’est le contenu qui génère un changement significatif dans les attitudes d’un groupe démographique envers un produit ou une entreprise. Et comment crée-t-on du contenu premium ? Le moyen le plus simple et le plus efficace de le faire est de tisser une histoire pour l’utilisateur.

Il a mentionné un spot publicitaire réalisé par Under Armour où ils ont utilisé Giselle Bunchen dans une séquence d’entraînement tandis que ses détracteurs en direct remplissaient l’espace derrière elle. L’annonce a augmenté les ventes d’Under Armour de vingt et un pour cent (21%).

Trois faits clés sur le contenu en 2015

1. Il ne s’agit pas seulement de produire du contenu, il s’agit de l’utilisateur.

La qualité du contenu est maintenant à un niveau record, de plus en plus d’entreprises réalisant qu’un contenu de haute qualité est la façon dont elles devraient commercialiser leurs marques. La production de contenu à partir de sources premium permet à une marque de capitaliser sur l’engagement de son public tout en lui donnant subtilement matière à réflexion concernant un produit. Pour que le contenu apparaisse dans les résultats de recherche, il doit s’agir d’un très bon contenu et l’histoire qu’il raconte doit résonner auprès du public. Développer du contenu centré sur l’utilisateur est le meilleur moyen de viser un contenu qui se classe bien sur les moteurs de recherche.

2. Quel contenu obtient le plus de partages : la narration.

Le contenu qui obtient le plus de partages et le plus d’engagements sur les médias sociaux sont des éléments de contenu basés sur le récit d’une histoire, et non sur la vente d’un produit. Bien que d’autres facteurs tels que la longueur de la publication affectent également l’engagement du contenu, le contenu basé sur une histoire est dans l’ensemble le meilleur moyen d’engager votre public car il peut s’identifier à une histoire.

3. Aujourd’hui, la narration coûte un joli centime.

Les spécialistes du marketing et les créateurs de contenu sont également des conteurs, mais les histoires que nous tissons ont un coût bien plus élevé que les conteurs ordinaires. Dans le passé, dès 2010, la rédaction de contenu pouvait être achetée en ligne pour une somme dérisoire. Même aujourd’hui, de nombreux rédacteurs de contenu peuvent être trouvés sur des sites indépendants qui offrent du contenu pour presque rien. Mais ce n’est pas une écriture de qualité et ce qu’ils produisent n’est pas un contenu premium.

Certaines entreprises peuvent dépenser jusqu’à 10,7 % de leur budget total pour créer un bon contenu. Une entreprise qui prend au sérieux sa stratégie de marketing de contenu ne peut pas la laisser à un écrivain qui n’a aucune idée de vos objectifs commerciaux et aucune idée de ce que vous essayez d’accomplir pour créer un contenu qui engage son public cible. Cela pourrait arriver environ une fois sur mille, mais la quantité d’argent gaspillée serait immense.

Pourquoi créons-nous un bon contenu ?

Un bon contenu doit enrichir l’expérience du lecteur ou le forcer à regarder quelque chose qu’il connaît déjà sous un nouvel angle. Pourquoi créons-nous un bon contenu ? Pour raconter de belles histoires. Andrew Essex et les membres de Droga5 comprennent l’importance d’une bonne narration sur le contenu au XXIe siècle.

Ils comprennent que les motivations des acheteurs ont changé depuis les premiers jours sauvages d’Internet et se sont installés dans une situation où les utilisateurs n’aiment pas les publicités qui leur vendent, mais ne sont pas tellement contre l’idée d’une publicité qui leur dit une histoire et enrichit leur vie. De plus en plus d’utilisateurs ont tendance à s’investir dans du contenu qui résonne avec eux sur le plan personnel, ce qui fait que ces éléments de contenu se classent plus haut dans les résultats de recherche.

Racontez une histoire : ne vendez pas

Cette différenciation est importante. Le vieil adage selon lequel les auteurs de fiction s’entendent sur le fait de montrer et non de dire au public est un parallèle intéressant à établir.

En créant un contenu premium qui attire et retient l’attention de votre public, l’objectif est de raconter des histoires, pas de vendre.

Ce que nous, en tant que spécialistes du marketing de contenu, devrions chercher à faire, c’est engager le public à travers les émotions qui motivent ses décisions. La seule façon d’accéder à ces émotions passe par une bonne histoire. Alors, commençons à leur dire !

Crédits image

Image en vedette: Sunny Forrest via Shutterstock
Photo postée : Ruud Morijn Photographe via Shutterstock

Pourquoi le marketing nostalgique fonctionne

0

Qu’il s’agisse de l’odeur de la cuisine de votre mère, d’entendre une chanson de votre dernière année de lycée ou de voir une paire de baskets de votre enfance, il existe de nombreuses occasions, entrées sensorielles, objets et situations sociales qui peuvent enflammer le désir d’hier. pour revenir inonder.

Ce sentiment de nostalgie est utilisé par des spécialistes du marketing intelligents avec une stratégie marketing appelée à juste titre marketing nostalgique.

Qu’est-ce que la nostalgie en marketing ?

16486322069_51031224f3_k

Le marketing nostalgique est tout autour de vous, mais vous ne le remarquerez peut-être pas. Descendez l’allée de l’épicerie et vous verrez forcément un produit qui utilise une étiquette avec une police classique et des formes distinctes pour vous rappeler une époque spécifique. Allumez la télévision et vous êtes sûr de tomber sur une publicité mettant en scène un acteur d’une série qui n’est plus diffusée depuis longtemps. Allumez la radio et vous entendrez peut-être un nouveau groupe utiliser un riff de guitare spécialement conçu pour vous faire voyager dans le temps.

Parfois, c’est accidentel ou a été influencé par des choses du passé, et d’autres fois c’est intentionnel (et très, très efficace). C’est à quel point la nostalgie joue un rôle dans le marketing aujourd’hui.

Que ressentez-vous lorsque vous voyez une publicité pour votre article de menu préféré en édition limitée d’une chaîne de restauration rapide ? Bien que ce ne soit probablement pas le meilleur repas que vous consommerez, tant pour la santé que pour le goût, il y a certainement de l’excitation quand vous savez que le McRib de McDonald’s ou les Chicken Fries de Burger Kings sont de retour.

Pensez aux fois où vous avez feuilleté les chaînes de télévision ou NetFlix et repérez une série préférée de votre enfance, comme « Full House », « Bill Nye The Science Guy » ou « Double Dare ». Il y a de fortes chances que vous vous asseyiez et que vous profitiez de ce que la nostalgie offre – ce qui est un exemple parfait de la raison pour laquelle ces émissions sont toujours à l’antenne.

Mais, quoi exactement est nostalgie? Dictionary.com définit la nostalgie comme :

« Un désir mélancolique de retourner en pensée ou en fait à une époque antérieure de sa vie, à sa maison ou sa patrie, ou à sa famille et ses amis ; un désir sentimental pour le bonheur d’un lieu ou d’un temps passé.

La nostalgie en marketing signifie donc utiliser des thèmes ou des produits du passé dans votre stratégie marketing actuelle pour créer un sentiment émotionnel unique chez les clients. Par exemple, vous vous souviendrez peut-être de la fréquence à laquelle les marques ont adopté le terme « retour en arrière » au cours des dernières années.

Throwback, qui est simplement décrit comme « une personne ou une chose qui ressemble à quelqu’un ou à quelque chose du passé ou qui convient à une époque antérieure », est utilisé depuis 1888. Récemment, nous avons tout vu de « Throwback Jerseys ” des équipes sportives professionnelles à “Pepsi Throwback” sur les étagères des épiceries aux “Throwback Thursdays” hebdomadaires sur les réseaux sociaux où nous partageons nos images préférées d’il y a des années.

Les spécialistes du marketing avertis ont réalisé qu’ils pouvaient se connecter émotionnellement avec leurs clients en leur procurant un sentiment de nostalgie avec des techniques telles que le contenu ou les produits « rétro ».

Pourquoi la nostalgie est si puissante

arizona-398686_1280

La nostalgie a été décrite à l’origine comme une « maladie neurologique de cause essentiellement démoniaque » par le médecin suisse Johannes Hoffer en 1688 pour décrire les mercenaires suisses qui avaient le mal du pays. A l’époque, les médecins militaires attribuaient ce phénomène aux « dommages » causés aux tympans et aux cellules cérébrales des soldats par le tintement incessant des cloches des vaches dans les Alpes.

Au cours des XIXe et XXe siècles, la nostalgie était communément classée comme une « psychose d’immigrant », une forme de « mélancolie » et un « trouble mental répressif compulsif ».

Alors que la science a prouvé que la nostalgie n’est pas causée par des sonnailles, des démons ou des troubles mentaux, la science a appris que la nostalgie est un sentiment universel qui peut être trouvé chez les enfants aussi jeunes que sept ans. De plus, la recherche a découvert que la nostalgie peut en fait être bonne pour vous.

Dirigés par le Dr Constantine Sedikides de l’Université de Southampton, les chercheurs ont découvert que la nostalgie peut « contrecarrer la solitude, l’ennui et l’anxiété ». Cela « rend également les gens plus généreux envers les étrangers et plus tolérants envers les étrangers. Les couples se sentent plus proches et ont l’air plus heureux lorsqu’ils partagent des souvenirs nostalgiques. Les jours froids ou dans les chambres froides, les gens utilisent la nostalgie pour se sentir littéralement plus chauds.

Le Dr Constantine a également révélé que les gens éprouvent de la nostalgie au moins une fois par semaine et que cela les fait se sentir mieux. D’autres chercheurs ont découvert que la nostalgie est déclenchée pour aider à faire face aux moments stressants et aux transitions de la vie. Le Dr Clay Routledge, professeur de psychologie à l’Université d’État du Dakota du Nord, a découvert que les personnes exposées à des chansons populaires, ainsi qu’aux paroles, étaient plus susceptibles qu’un groupe témoin de dire qu’elles se sentaient «aimées» et que «la vie est digne d’être vécue ».

Pour les spécialistes du marketing, la nostalgie peut avoir une emprise émotionnelle extrêmement puissante sur un public. Lorsqu’il est utilisé correctement, il peut devenir un élément puissant d’une stratégie marketing.

Par exemple, des marques comme Pepsi et Nike utilisent des logos et des conceptions à la retraite de leur passé, les qualifiant de « rétro » ou de « rétro ». Nike publie chaque année des versions rétro de ses baskets, telles que les anciens modèles de la populaire ligne Jordan, qui deviennent rapidement un objet de collection pour les fans et les amateurs de baskets. Même si ces baskets sont neuves, elles ont un look « rétro » d’une paire de baskets classiques des années 70, 80 ou 90.

À partir de 2009, Pepsi a lancé sa gamme de sodas « Throwback » qui contenait du vrai sucre de canne pur comme édulcorant principal, ce qui n’avait pas été fait depuis les années 1980. La série de retour comprenait également des emballages rétro et des mascottes pour Pepsi Throwback et Mountain Dew Throwback.

En 2012, la marque Miller Lite avait connu une baisse des ventes de trois ans et devait faire un changement. Après avoir poursuivi plusieurs changements de conception, ils ont décidé d’utiliser leur conception de 1975 et de la réintroduire via une promotion croisée avec le film. Présentateur 2, qui s’est déroulé à la fin des années 70, au plus fort de la popularité de Miller Lite. Un an plus tard, les deux sont sortis et la promotion a complètement revitalisé la marque simplement en utilisant son design emblématique de canette blanche.

Le marketing nostalgique aujourd’hui

Surge_Soda_Cans

Nous sommes tous conscients que la nostalgie consiste à nous donner le sentiment de « wow, souffle du passé! »

Actuellement, les années 1990 sont l’ère que nous voyons être utilisée par les marques, car ceux d’entre nous qui ont grandi au cours de la décennie sont dans nos années d’achat. À présent, cette génération a grandi, a terminé ses études et dispose du revenu disponible dont les entreprises ont besoin. Tout, de la mode à la musique des années 90, a un grand attrait en ce moment avec la population du millénaire.

Les gens aiment se remémorer leur enfance et leur adolescence, et bon nombre de ces entreprises cherchent des moyens de prendre ce qui est vieux et de le rendre frais. Parfois, les clients viennent même à vous. Coca-Cola l’a vu lorsqu’il a décidé de ressusciter sa marque Surge qui était populaire dans les années 90. Les clients se sont souvenus du soda d’il y a environ 20 ans et ont lancé une campagne IndieGogo pour acheter un panneau d’affichage de 4 000 $ près du siège social de Coke afin de ramener Surge. Coke en vend maintenant des caisses exclusivement sur Amazon pour environ 30 $/12 pack !

Nostalgie du contenu

sony-593219_1280

L’intégration de la nostalgie ou de l’histoire de l’entreprise dans votre contenu peut être réalisée grâce à :

  • Écrire du contenu de manière amusante qui augmentera l’engagement et le partage social.
  • Forger une connexion émotionnelle avec votre public spécifique.
  • Présenter l’histoire de votre entreprise – Ford organise de nombreuses campagnes et événements rétrospectifs où les participants peuvent voir de vieilles voitures en personne.

Buzzfeed est peut-être l’une des organisations les plus efficaces qui utilise la nostalgie dans son contenu. Buzzfeed génère ses revenus en créant des articles ciblés sur un créneau spécifique.

Par exemple, il y avait un article intitulé « 14 choses dont tous ceux qui ont grandi au Canada se souviendront ». L’article contenait des exemples de choses qui ne se sont produites qu’au Canada, comme l’invention d’une pièce de monnaie appelée le Toonie. À la fin du message, il y avait une publicité pour les gâteaux McCain Deep ‘n’ Delicious, qui se trouvait être l’éditeur de la marque. Cette campagne a bien fonctionné car McCain est une marque canadienne de longue date qui s’intègre parfaitement dans le contenu.

Un autre exemple serait le blog lifestyle féminin Bustle. La marque a publié une liste des « 10 chansons d’été des années 90 qui vous rendront totalement nostalgique ». La marque n’a tout simplement pas accueilli l’été avec une liste de musique des années 90, Bustle a également intégré des vidéos YouTube dans la publication. C’était efficace parce que c’était amusant, et si vous vouliez entendre l’un de vos favoris, vous pouviez regarder la vidéo intégrée.

L’utilisation de vidéos intégrées est un moyen fantastique de vraiment interagir avec votre public. Avoir une liste de chansons que les gens lisent ne résonnera pas avec quelqu’un s’il ne peut pas réellement écouter la chanson ou regarder le clip vidéo. Avoir un contenu riche en médias fait passer votre campagne au niveau supérieur et lui donne ce lien émotionnel qui est au cœur du concept de nostalgie. Pensez à des façons d’inclure les types de médias appropriés qui correspondent le mieux au type de nostalgie que vous recherchez – si c’est de la musique, alors incluez les chansons elles-mêmes. YouTube est une évidence pour les références de films et de télévision.

Nostalgie et réseaux sociaux

photo-256882_1280

La nostalgie peut être utilisée pour créer de nouveaux contenus en plus de partager d’anciens contenus sur les plateformes de médias sociaux. Par exemple, vous pouvez créer une vidéo musicale spécifique à un secteur, mais dans le style du jazz des années 1940. Vous pouvez également créer une infographie illustrant les changements que votre entreprise a connus au fil des ans. Quel que soit le support de contenu que vous décidez d’utiliser, vous devez réfléchir à la manière dont vous allez partager ce qui s’est passé dans le passé, ainsi qu’à trouver un moyen créatif de transformer cela en nouveau contenu.

Un endroit pour trouver le contenu passé est dans les archives de votre entreprise. Peut-être pourriez-vous dénicher et partager une vidéo de formation épique des années 80 sur un article de blog ou un statut Facebook pour « Throwback Thursday ». Vous pouvez ensuite mettre à jour cette vidéo en la recréant avec les membres actuels de l’équipe et de nouvelles directives. Ne serait-ce pas plus intéressant qu’une simple vidéo sur la sécurité ?

Ce n’est également un secret pour personne que les photos doivent être au centre de tous les contenus et publications sur les réseaux sociaux – faites simplement défiler l’un de vos comptes de réseaux sociaux et vous serez bombardé de visuels.

Mais, il y a en fait des preuves qui étayent cette affirmation. Les visuels sont en fait traités 60 000 fois plus rapidement dans le cerveau que le texte. De plus, étant donné que le contenu visuel est adapté aux médias sociaux, il est plus susceptible d’être partagé et d’améliorer l’engagement avec votre public de médias sociaux. Étant donné qu’une grande partie du contenu impliquant la nostalgie comprend du contenu visuel comme des photos et des vidéos, c’est une correspondance parfaite.

Voici quelques autres pour trouver du contenu passé et l’utiliser pour les médias sociaux.

  • Passer au peigne fin les archives de l’entreprise: Le New York Times a une archive Twitter fascinante profil qui partage des actualités passées ainsi que des photos de leur couverture des événements actuels. Un exemple est de partager leur couverture des bals des finissants dans les années 70 qui comprend des photos et un article sur la machine à voyager dans le temps sur ce que les participants portaient et ce qu’ils ont fait par la suite. Ensuite, comparez ce profil à ce qu’est l’expérience actuelle du bal pour les étudiants.
  • Créez des événements qui ne demandent qu’à être partagés sur les réseaux sociaux et ailleurs en ligne: Les Royals de Kansas City organisent un événement rétro annuel appelé « Habillé à neuf » qui est dédié à l’ancienne équipe de baseball de la ville, les Monarchs. Les Royals demandent aux fans de s’habiller comme les gens le faisaient dans les années 1930/40, puis partagent ces photos de fans et d’imitateurs dans leur tenue rétro sur son compte Twitter. Avec ce type de contenu, vous pouvez facilement repartager, rédiger un article récapitulatif et publier du contenu avec un hashtag unique entourant l’événement.

En plus de publier du contenu du passé, envisagez de créer votre propre contenu original. Une bande dessinée récente devenue virale a suscité des tonnes de rires car elle illustrait à quel point l’excitation de recevoir un e-mail il y a dix ans ressemble beaucoup à celle de recevoir une carte physique aujourd’hui (l’excitation « vous avez un courrier » de l’ère AOL) . La marque d’hébergement Internet Hostgator a récemment réussi avec une infographie soignée montrant ce que les enfants faisaient dans le passé pour se divertir avant l’omniprésence d’Internet.

Ce sont deux exemples fantastiques de la façon dont on peut créer un nouveau contenu qui a une tournure nostalgique. Comparer la vie d’aujourd’hui à celle d’autrefois peut rappeler aux gens comment «la vie était autrefois», parfois de manière humoristique, mais aussi sur un ton sérieux.

Un constructeur automobile pourrait développer un article évoquant l’époque où les vitres électriques n’existaient pas pour faire allusion à l’innovation dont il a été responsable ; une marque de fruits de mer surgelés pourrait vous rappeler à travers une infographie à quel point il était difficile de faire passer ce poisson de la mer à votre assiette.

Les possibilités de créer de nouveaux contenus avec nostalgie sont infinies.

Exemples de marketing nostalgique pour les petites entreprises

chêneville-143980_1280

Beaucoup d’entre vous pensent encore probablement que même si cette pratique sonne bien et a l’air bien sur le papier, elle n’est efficace que lorsqu’elle est utilisée par de grandes entreprises avec de grandes équipes de créatifs et le budget pour y parvenir.

Vous ne pensez pas que le marketing nostalgique peut fonctionner pour votre entreprise ? Détrompez-vous ! Voici quelques exemples pour illustrer davantage à quel point même les entreprises locales peuvent être créatives en utilisant cette technique :

  • Le blog d’un médecin pourrait écrire un article qui traite de l’histoire de ces boîtes de jouets « coffre au trésor » qu’ils gardaient pour les plus petits lorsqu’ils venaient se faire examiner ; beaucoup d’entre vous qui lisez ceci en ce moment savent exactement de quoi il s’agit et la nostalgie s’installe !
  • Votre mécanicien local envoie une carte postale de la rue au cours de l’année de construction de son entreprise, et cela rappelle à la communauté toutes les années où l’atelier les a servies.
  • Voici une excellente idée pour un cabinet d’avocats – rappelez-nous à travers une chronologie infographique le moment où la dissimulation de l’amiante est finalement devenue publique et les lois que nous avons mises en place à cause de cela, avec d’autres dates historiques importantes pour rappeler au spectateur ce le monde était comme à cette époque.
  • Posséder une boulangerie ? Décorez votre magasin pour une promotion où vous trouvez de vieux équipements de cuisine qui ont été utilisés par votre grand-mère pour rappeler à vos clients leurs propres expériences dans la cuisine de leur propre grand-mère

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses façons dont une entreprise peut insuffler de la nostalgie de manière créative dans une campagne de marketing ou de publicité. Chaque entreprise a des gens derrière elle qui la maintiennent en vie et a des clients qui l’aident à prospérer. Tous ces gens ont une histoire et c’est là que l’on retrouve les sujets nostalgiques qui font le succès de la campagne.

À faire et à ne pas faire avec la nostalgie

cube-magique-232283_1280

Pour autant de plaisir que vous et votre public aurez avec votre contenu, il y a certaines choses auxquelles il faut faire attention lors de l’assemblage des pièces du puzzle. N’oubliez pas que l’objectif de votre campagne est de combler le fossé entre votre marque et le client en créant un lien émotionnel. Le but est de s’assurer que c’est positif, et l’histoire a beaucoup de mauvais souvenirs qui s’y rattachent, ainsi que de bons. Assurez-vous de faire preuve de diligence raisonnable et d’éviter les mauvais souvenirs, sinon votre campagne pourrait se retourner contre vous.

Assurez-vous également de ne pas vous attirer d’ennuis juridiques en utilisant le contenu de quelqu’un d’autre. Faites attention aux droits d’auteur et faites preuve de créativité dans la façon de le présenter sans marcher sur les pieds de qui que ce soit. Vérifiez les licences Creative Commons, recherchez la Bibliothèque du Congrès ou le contenu qui est dans le domaine public, utilisez des outils comme Photopin ou Pixabay et, si nécessaire, consultez un avocat.

Voici quelques conseils importants pour vous assurer que votre marketing nostalgique reste sur la bonne voie :

Nostalgie à faire

  • Le contenu nostalgique est mieux créé par les personnes qui ont vécu à l’époque ou dans la région géographique dont vous vous souvenez. En tant qu’Américain, cela n’aurait aucun sens pour moi d’écrire un article sur le fait de grandir au Canada. Il serait beaucoup plus logique que quelqu’un qui a vécu l’expérience écrive cet article.
  • Utilisez les événements actuels, les vacances et les tendances pour créer du contenu comme un flashback. Noël est une excellente fête pour utiliser la nostalgie car elle peut facilement nous ramener à notre enfance. Ainsi, un contenu assez efficace pourrait être « 15 jouets des années 90 que tous les enfants voulaient ».
  • Tenez compte de votre public et créez du contenu autour de leurs années d’école primaire et secondaire, âgés de 6 à 16 ans. Pensez également à la « nostalgie parentale », c’est-à-dire la nostalgie que les parents ont de l’enfance de leurs enfants.

Nostalgie à ne pas faire

  • Cela doit correspondre à votre créneau, sinon cela ressemblera à du « newsjacking » – c’est-à-dire lorsque les marques prennent quelque chose de tendance et essaient de créer du contenu autour de celui-ci. Newsjacking n’est pas efficace parce qu’il apparaît comme ringard et forcé.
  • Il doit être unique à votre entreprise ; ne copiez pas ce qui a déjà été fait. Ce qui fonctionne pour une marque peut ne pas correspondre à la vôtre.
  • Faites vos recherches – le temps et les lois ont changé, alors n’évoquez pas de souvenirs que certaines personnes pourraient trouver offensants.

Campagne Nostalgie & SEO

2226178289_3f9556c08f_b

Nous avons expliqué en détail comment les entreprises de tous types peuvent utiliser des stratégies créatives pour accroître l’engagement avec leurs clients potentiels. Ceux qui ne comprennent pas la technique ne comprennent souvent pas à quel point elle peut être puissante ou pensent que lancer une campagne consiste à essayer de vendre directement un produit.

Bien que ce soit notre objectif final et que de nombreuses entreprises y fassent un excellent travail, cela ne doit pas nécessairement être le seulement objectif. En fait, pour de nombreuses marques, l’utilisation du marketing nostalgique est l’une des meilleures techniques pour ajouter à leurs stratégies de référencement.

C’est une évidence. Créez une liste, une infographie ou une vidéo qui utilise toutes les suggestions décrites ci-dessus. Trouvez les bons canaux pour syndiquer ce contenu nostalgique, et si c’est bien fait, vous obtiendrez tous ces liens très convoités et la traction sociale virale dont vous avez besoin pour donner un coup de pouce à votre classement. La nostalgie n’est pas qu’un gadget.

Conclusion

Pour les spécialistes du marketing, la nostalgie a beaucoup de sens. C’est le rappel d’un temps meilleur. Cela crée un lien émotionnel entre votre marque et votre public. Et c’est un contenu qui peut facilement être partagé sur plusieurs canaux.

Cependant, vous ne pouvez pas imposer la nostalgie à votre public. Il faut le rendre authentique car nos souvenirs sont trop précieux pour être retouchés. C’est pourquoi il faut éviter les moments ou les produits qui ont une connotation négative.

Vous devrez peut-être faire un petit effort supplémentaire en matière de nostalgie, mais le gain sera substantiel si vous êtes en mesure de rendre vos clients heureux et engagés.

Vous avez manqué mon webinaire de juin 2015 sur le marketing nostalgique ? Découvrez-le ci-dessous :

Vous pouvez également consulter les diapositives sur Slideshare.

Image en vedette: Billy Hathorn (Travail personnel) via Wikimedia Commons

Pourquoi devriez-vous utiliser les opérateurs de recherche booléens pour le référencement

0

La recherche booléenne comprend un groupe spécifique d’opérateurs de recherche qui se rapportent à la logique inhérente aux mots Et, Ouet Pas.

Bien qu’il s’agisse de trois mots simples, leur effet sur les résultats de recherche – et l’utilité des recherches booléennes liées au référencement – ne peut être surestimé.

Ces opérateurs de recherche sont utilisés comme des conjonctions qui permettent de combiner des mots pour la recherche (Et), d’élargir une recherche (Ou) ou de restreindre la recherche pour la rendre plus spécifique (Non).

La recherche booléenne constitue la principale méthode de recherche pour obtenir des données liées au référencement.

Une fois que les recherches booléennes sont pleinement explorées et comprises, on peut apprendre d’autres opérateurs de recherche au-delà de ceux de la logique booléenne, dont And, Or et Not font partie.

Parce que les recherches booléennes sont capables de tant de choses, il est facile de se retrouver à y revenir à plusieurs reprises parce qu’elles sont si utiles.

C’est pourquoi il est important de comprendre et de maîtriser ces opérateurs de recherche.

Pourquoi ça s’appelle booléen

Booléen fait référence à George Boole, un mathématicien du XIXe siècle qui a inventé la logique booléenne.

Bien que George Boole ait vécu du début au milieu des années 1800, ses contributions à la logique et aux mathématiques sont considérées comme un ancêtre essentiel de l’informatique moderne.

L’Encyclopedia of Philosophy de l’Université de Stanford écrit à son sujet:

« Il a révolutionné la logique en appliquant à la logique des méthodes du domaine alors émergent de l’algèbre symbolique… La méthode de Boole a fourni des algorithmes généraux dans un langage algébrique qui s’appliquaient à une variété infinie d’arguments de complexité arbitraire.

… Boole a mentionné la possibilité théorique d’utiliser la théorie des probabilités, renforcée par son algèbre de la logique, pour découvrir les lois fondamentales régissant la société en analysant de grandes quantités de données sociales par un grand nombre d’ordinateurs (humains).

Ne sous-estimez pas le pouvoir de Et, Ou et Pas.

Ils constituent un moyen puissant d’extraire des données utiles liées au référencement à partir des recherches Google.

Pourquoi les opérateurs de recherche booléens sont importants

Les opérateurs de recherche booléens sont utiles car ils peuvent rendre une recherche granulaire et spécifique. Mais la recherche booléenne peut également élargir une recherche pour trouver encore plus de données.

En fin de compte, les opérateurs de recherche booléens sont importants car ce sont des méthodes puissantes pour contrôler ce que Google affiche dans les résultats de recherche.

La logique booléenne aide le chercheur à contourner l’algorithme habituel de Google pour produire des résultats de recherche plus précis.

1. Le concept de ET dans la recherche

Chaque mot utilisé dans une recherche est considéré ensemble par défaut.

Les moteurs de recherche modernes élargiront également une requête et commenceront à utiliser des synonymes, ce qui peut parfois modifier les résultats de manière indésirable.

Le problème avec l’utilisation de synonymes est que parfois nous voulons des mots spécifiques dans les résultats de la recherche, et nous devons donc utiliser la logique booléenne « ET » pour forcer les moteurs de recherche à renvoyer les résultats de recherche contenant les mots spécifiques que nous voulons.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « ET » dans la recherche Google. Ainsi, un moyen d’intégrer la logique « Et » dans la requête de recherche consiste à exiger les mots spécifiques en utilisant des guillemets («  »).

Les guillemets obligent le moteur de recherche à fournir des résultats de recherche contenant les mots-clés exacts dans les pages Web classées.

Les opérateurs de recherche entre guillemets ne sont pas explicitement des opérateurs de recherche « ET ». Ce sont des opérateurs de recherche de correspondance exacte.

C’est un correspondance exacte rechercher, pas une recherche booléenne « ET ».

Cependant, avec un opérateur de recherche de correspondance exacte, vous pouvez forcer les moteurs de recherche à renvoyer des résultats en utilisant la logique « ET », comme les pages Web qui contiennent [keyword 1] ET [keyword 2].

Lorsque vous effectuez une recherche dans Google comme ceci (sans correspondance exacte) :

pie recipe apple turmeric

Les résultats de la recherche peuvent ne pas contenir le mot « curcuma », comme c’est le cas actuellement où le premier résultat de la recherche est une page Web pour [apple ginger pie] qui ne contient pas de curcuma comme ingrédient.

L’utilisation des guillemets oblige Google à renvoyer les résultats de recherche souhaités :

pie recipe "apple" "turmeric"

Capture d'écran des résultats de la recherche à l'aide de

Les recherches « Et » sont utiles dans de nombreux contextes SEO.

Par exemple, on peut utiliser la logique AND pour trouver des pages de liens de sites qui renvoient à des avocats spécialisés en dommages corporels.

"favorite links" "personal injury"

La recherche ci-dessus force Google à trouver des pages Web qui contiennent les deux expressions, « liens favoris » et « blessure personnelle ».

La logique de recherche « Et » est très puissante et utile car elle ouvre la porte à un plus large éventail de résultats de recherche utiles à des fins de référencement.

2. Comment utiliser l’opérateur de recherche « OU »

La fonction d’opérateur de recherche « OU » peut être considérée comme une combinaison de mots-clés, comme donne-moi ceci OU donne-moi cela.

Mais ce qui se passe, c’est que l’opérateur de recherche « OU » permet de faire plusieurs recherches avec une seule recherche.

Une autre façon de penser à l’opérateur de recherche « OU » est de forcer Google à afficher les résultats de recherche avec des synonymes spécifiques ou des mots apparentés (si vous voulez voir ces mots spécifiques dans les résultats de recherche mais pas nécessairement sur la même page).

Les recherches avec l’opérateur de recherche « OU » peuvent être considérées comme « donnez-moi ceci et donnez-moi cela dans le même ensemble de résultats de recherche, mais pas nécessairement sur les mêmes pages Web.

L’opérateur de recherche « OU » peut être conceptualisé comme un raffinement de l’opérateur de recherche « ET ».

Alors que les types de recherche « ET » (utilisant des guillemets) renvoient des sites Web contenant toutes les expressions de mots clés dans chacun des sites Web affichés dans les SERP, l’opérateur de recherche « OU » donne des sites Web contenant l’un ou l’autre des mots clés.

Si l’on recherche des liens d’avocats spécialisés dans les dommages corporels, on peut effectuer deux recherches simultanées avec une requête de recherche comme celle-ci :

"favorite links" OR "Link Resources" "personal injury"

Important: Notez que l’opérateur de recherche « OU » ne fonctionne que lorsqu’il est utilisé en lettres majuscules comme ceci : « OU« et pas comme ça »Ou » ou ca « ou.”

3. Concept de non : exclure des mots des résultats de recherche

L’exclusion de mots-clés d’une recherche est un moyen puissant de rechercher des données liées au référencement.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « NOT », mais il y a un signe moins (-) qui accomplit les opérations de recherche NOT.

Les recherches NOT (avec le signe moins) trouvent des sites avec les expressions de mots clés souhaitées, à l’exception de l’expression de mots clés précédée du signe moins.

En d’autres termes, chaque mot qui a un signe moins à côté sera exclu.

Comment utiliser les recherches de signe moins pour le référencement

En 2009, l’ingénieur de recherche Google de l’époque, Matt Cutts (qui n’est plus chez Google), a expliqué le fonctionnement du signe moins.

Capture d'écran de Matt Cutts expliquant l'opérateur de recherche de signe moins

Dans une vidéo YouTube intitulée Conseils de recherche Google, il a expliqué :

« Maintenant, supposons que vous vous intéressiez à Matt, mais pas à moi.

Vous pourriez faire :

Matt (espace) -Cutts.

Et cela ne montrera que les pages qui ont Matt mais qui n’ont pas le mot Cutts.

Le signe moins est idéal pour rechercher des backlinks.

Bien que de nombreux outils puissent faire la même chose, la recherche sur Google elle-même est un bon moyen de faire apparaître les pages Web que Google a indexées.

Le signe moins est un moyen de trouver tous les sites liés à un domaine. La façon de le faire est de rechercher le domaine mais d’exclure le domaine lui-même.

Comment trouver des backlinks de concurrents avec un exemple de signe moins :

example.com -site:example.com

Si le site Web a un nom de marque unique, vous pouvez effectuer une recherche similaire en utilisant le nom de la marque.

Recherche de backlink de nom de marque

example -site:example.com "links"

Si vous rencontrez des problèmes avec cela, vous pouvez segmenter les liens par domaine de premier niveau (TLD).

Segmentation des recherches avec l’opérateur de recherche de signe moins :

exemple -site:exemple.com « liens » site:.edu

exemple -site:exemple.com « liens » site:.net

exemple -site:exemple.com « liens » site:.com

Logique booléenne pour les recherches SEO

Comprendre ce que booléen signifie et d’où il vient aide à comprendre à quel point il est important à des fins de référencement.

Ces exemples ne sont qu’un point de départ pour un moyen presque illimité d’extraire des données SEO significatives à l’aide de Google et des recherches booléennes.

Davantage de ressources:

  • Un guide SEO pour les opérateurs de recherche avancée Google
  • Apprenez à connaître Google avant : et après : les opérateurs de recherche
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO

Image en vedette : Master1305/Shutterstock

L’humain contre la machine : pourquoi nous aurons toujours besoin de la création de contenu humain

0

Cela a été un trope courant dans de nombreux films de science-fiction où les robots deviennent sensibles et entreprennent de détruire l’humanité.

De I, Robot d’Asimov à Terminator d’Arnie, nous avons toujours eu une paix difficile avec les machines.

Cependant, si l’on considère à quel point les machines se sont adaptées aux tâches humaines et à quel point elles sont plus efficaces pour suivre les instructions, peut-être qu’elles remplacent l’humanité à mesure que nous avançons dans le XXIe siècle ?

Existe-t-il des métiers à l’abri de la marche inarrêtable des machines ?

Pourquoi nous aurons toujours besoin de création de contenu humain |  SEJ

Une rivalité permanente entre l’humain et la machine

Depuis les débuts de l’intelligence artificielle, l’objectif a toujours été de produire des machines plus intelligentes, les rapprochant à chaque itération de l’idéal d’une machine pensante qui est, à toutes fins pratiques, humaine.

Lorsque vous regardez tout ce que les algorithmes ont fait pour apprendre et s’adapter, vous pensez peut-être qu’ils sont beaucoup plus proches de cet idéal qu’ils ne le laissent entendre. La rivalité entre les êtres humains et les machines remonte à l’époque où les chaînes de montage automatisées ont commencé à mettre les travailleurs de l’assemblage au chômage. De nos jours, cependant, les machines s’inscrivent dans une niche unique. Mais la menace est toujours présente d’être remplacé par un robot.

Google et l’évolution des algorithmes

Ce qui « fait » penser une machine, ce qui dirige ses actions, c’est sa programmation. Une machine n’est aussi bonne que le code écrit pour lui permettre de fonctionner. Grâce à cette sécurité intégrée, nous n’avons pas à nous soucier des machines qui prennent le contrôle de la société humaine. Mais, même avec cela en place, les algorithmes évoluent.

Un bon exemple de cela en termes réels est l’algorithme de recherche de Google. La différence entre sa première itération et ce qu’elle est maintenant est aussi différente que le jour et la nuit.

Bien que l’algorithme n’ait pas été programmé pour apprendre de ce qu’il fait, il est très probable qu’une fois que Google aura atteint un niveau de fonctionnement satisfaisant pour son algorithme de recherche, il commencera à lui apprendre à apprendre et à s’adapter. Von Neumann serait fier.

Création de contenu et la machine

S’il devait y avoir une volonté de remplacer les êtres humains par des machines fonctionnelles, très peu de professions seraient sécurisées.

Les professions basées sur les mathématiques, les sciences, l’ingénierie et qui nécessitent des calculs lourds seraient les premières à être reprises, remontant lentement la chaîne de la complexité jusqu’à ce que les emplois les plus subalternes et les plus pénibles soient réaffectés.

Le domaine de la création de contenu resterait cependant largement intact. En effet, les créateurs de contenu génèrent des idées et la façon dont un algorithme est conçu ne peut jamais vraiment imiter ce que fait un créateur de contenu.

La pensée humaine derrière la création de contenu

Un créateur de contenu aborde un problème avec deux objectifs principaux en tête.

  • Premièrele créateur doit trouver quelque chose qui attire l’attention du public et lui permette de faire passer son message.
  • Deuxièmeil doit apporter de la valeur au public afin qu’il n’ait pas l’impression de perdre son temps.

Pour que le créateur de contenu s’occupe de la création de contenu pour un public spécifique, il doit savoir ce qui attire l’attention de ce groupe démographique particulier. Le créateur doit être conscient des émotions associées à ce groupe démographique afin d’écrire une meilleure copie.

Pourquoi un algorithme ne peut jamais copier le véritable modèle de pensée émotionnelle et humaine

Tout le développement d’un algorithme ne prend pas en compte l’empathie ou les émotions. Les machines ne peuvent pas sentir. Donnez-leur des faits et des chiffres et apprenez-leur à calculer les chiffres et ils s’en sortent très bien. Demandez-leur de développer une idée du fonctionnement des émotions et pourquoi quelqu’un ferait quelque chose d’illogique lorsqu’il est émotif et qu’il n’aurait aucune idée de quoi vous dire.

Asimov a exploré cela en profondeur dans sa série Robot, mais il a mis en avant le manque d’émotions pour être une bonne chose. Dans notre société, où nous devenons de plus en plus détachés les uns des autres, ce n’est certainement pas un trait souhaitable. La raison pour laquelle un bon contenu fonctionne est qu’il vous permet de vous connecter émotionnellement avec un public. Laissé au froid, traitant les pensées d’un algorithme, il est évident qu’il existe toujours un besoin de créateurs de contenu humains.

Exemple de machine : The Ol’ Article Spinner

Dans la dernière partie de la décennie des années 2000, les producteurs de contenu pensaient que l’embauche de rédacteurs de contenu pour refaire des articles et réécrire le même article plusieurs fois était trop coûteuse. Ils ont inventé l’idée d’un spinner d’article (quelque chose que les auteurs SEO sur Search Engine Journal ont souligné comme une tactique SEO Black Hat).

Ce qu’un spinner a été conçu pour faire était de prendre un morceau de contenu et de le « réécrire » en remplaçant les mots de remplissage entre le contenu pour créer un nouveau contenu à partir d’un article source.

L’idée était qu’un fileur avec un opérateur qualifié pourrait remplacer complètement un écrivain et faire le travail de cinq personnes en l’espace de temps qu’il faudrait à un écrivain pour terminer un article.

Voici l’un de ces vieux spinners d’articles, et ajoutons un élément de contenu pour voir comment cela a fonctionné :

article obsolète

L’idée d’un spinner d’article était une excellente tentative d’essayer d’utiliser la technologie pour faciliter le travail… MANQUÉ.

La raison pour laquelle il a échoué ? En raison d’un bon contenu, écrit par des gens qui savent de quoi ils parlent.

Regardez l’une de ces phrases « tournées ».

Notre phrase : ‘Pour que le contenu se propage de manière virale, il doit s’agir d’un bon contenu.

Phrase filée : ‘Pour que le contenu se diffuse de manière virale, il doit s’agir d’un excellent contenu.

Encore pire: ‘motive également pour qu’il soit joint à un autre opérateur de localisation ou autre chose..’l’un des fragments de phrase filés.

Serait-ce partagé par un vrai lecteur? Serait-ce un contenu de marque dont une entreprise pourrait être fière ?

Non. C’est risible.

Aucun article produit de nos jours qui se classe bien sur Google ne peut être attribué à un spinner. La simple raison est que notre contenu reflète un peu notre humanité. Nos recherches nous amènent à des sujets inconnus et notre compréhension de la façon dont ces sujets nous affectent est à la base de ce qui fait de notre contenu quelque chose auquel notre public peut s’identifier. Une machine ne peut pas créer de bon contenu car elle ne comprend pas ce qui rend le contenu « bon ». La technologie a essayé d’améliorer ce que nous faisons en tant que créateurs de contenu et a lamentablement échoué.

Mais cela ne signifie pas qu’ils ne vont pas réessayer.

L’homme contre la machine : Apple, une étude de cas sur les médias révolutionnaires

Fortune rapporte qu’Apple a lancé une nouvelle application News pour concurrencer la fonctionnalité « Instant Articles » basée sur un algorithme de Facebook. Facebook soutient que tout le contenu peut être décomposé en composants et en fonction de la démographie à laquelle ces composants font appel, cela peut déterminer le facteur d’engagement du contenu. Dans cet esprit, l’algorithme de Facebook cherche à faire quelque chose que l’on croyait auparavant impossible : éditer des actualités pour un public vaste et aux multiples facettes.

Le point de vue d’Apple sur la question est à l’autre bout du spectre. Peu importe ce qu’un ordinateur peut faire, soutient Apple, un humain peut faire mieux, du moins en ce qui concerne le contrôle et l’édition du contenu. À cette fin, Apple a embauché un certain nombre d’éditeurs expérimentés pour faire partie de son application d’actualités, en concurrence directe avec un algorithme de pertinence et d’engagement. Apple déclare qu’ils recherchent des éditeurs qui sont « des éditeurs passionnés et compétents pour aider à identifier et à fournir le meilleur des dernières nouvelles nationales, mondiales et locales ».

Ce que cela signifie pour les créateurs de contenu

Nous avons déjà établi le fait que les algorithmes actuels ne peuvent fonctionner que sur la base de métriques et de données et que la réponse émotionnelle reste toujours une entité non cartographiable. Cependant, selon le résultat de cette confrontation entre Apple et Facebook, nous pourrions très probablement voir des incursions dans un sanctuaire auparavant sacré. Cela dépend de la précision avec laquelle Facebook est capable de briser le lien émotionnel de son public pour correspondre aux nouvelles qu’il va leur livrer. Le public est l’élément clé ici, et ce qu’il décidera nous permettra de savoir si nous pourrions éventuellement voir un changement dans le paradigme homme-machine en termes d’intelligence émotionnelle.

Qu’est-ce qui rend les humains meilleurs que les algorithmes pour la création de contenu ?

Pour faire court, nous savons comment notre espèce pense. Nous savons ce qui motive les autres humains. Avec un contenu bien développé, nous pouvons faire pleurer notre public de peur, rire de joie, sombrer dans le désespoir et un certain nombre d’autres émotions que les algorithmes ne peuvent pas quantifier, et pour cette raison, ne peuvent pas comprendre.

C’est grâce à notre capacité à susciter une véritable émotion chez notre public que nous serons irremplaçables. Comme le soutient Harvard Business Review, peu importe la qualité des algorithmes, il n’y en aura jamais un assez bon pour créer du contenu qui deviendra viral. Il n’y aura jamais de machine capable de sonder les émotions humaines. Même nous, en tant qu’êtres humains, comprenons à peine comment ils fonctionnent. Nous savons juste qu’ils le font.

Notre recherche sur le contenu prend ce que nous savons et le combine avec ce que nous lisons pour nous aider à mieux comprendre un sujet. Nous pouvons ensuite présenter ce sujet à nos lecteurs d’une manière sérieuse, mais décontractée. Nous utilisons nos émotions pour raconter une histoire à notre public et leur faire ressentir les mêmes émotions que nous ressentons lorsque nous effectuons nos recherches.

Il y a une place pour la contemplation logique des faits, mais la logique ne peut vous mener que jusque-là. L’exécution logique d’un algorithme ne laisse aucune place à la contemplation des sentiments humains.

Les créateurs de contenu auront toujours nos homologues machines… mais les vrais éléments de contenu, motivés par les émotions et inspirants, font partie de notre humanité, et cela ne peut jamais nous être enlevé.

Crédits image

Image en vedette : josefkubes/Shutterstock
Photo postée : Linda Bucklin/Shutterstock
Capture d’écran via Julia McCoy. Prise juillet 2015.

Accessibilité du site Web et la loi : pourquoi votre site Web doit être conforme

0

Un environnement juridique instable sur l’accessibilité des sites Web crée de la confusion pour les entreprises et les tribunaux quant à ce qu’est une entreprise Web accessible et comment la rendre conforme.

Aux États-Unis, les poursuites en matière d’accessibilité numérique continuent d’augmenter, avec le recul de certains juges des tribunaux de circuit.

De nouveaux logiciels, tels que les superpositions, promettent une surveillance et des réparations automatiques de l’accessibilité, mais créent de nouveaux problèmes pour les personnes handicapées au lieu de les résoudre.

Alors que certains pays, comme le Canada et le Royaume-Uni, ont élaboré des directives et des réglementations en matière d’accessibilité pour certains types de sites Web, il n’existe aucune obligation légale universelle de faire en sorte qu’un site Web ou une application fonctionne de la même manière pour tout le monde.

La conformité est un terme effrayant utilisé pour l’intimidation et dévie des incitations les plus élémentaires pour inclure les personnes handicapées souhaitant un accès sans entrave au Web.

Les directives pour l’accessibilité du contenu Web, également connues sous le nom de WCAG, sont fournies en ligne gratuitement et sont disponibles dans le monde entier pour tout concepteur ou développeur Web.

Dans cet article, vous apprendrez :

  1. Pourquoi l’accessibilité du Web est importante.
  2. L’histoire de l’ADA.
  3. Technologie, accessibilité et conception pour l’inclusion.

L’accès aux bâtiments, écoles et magasins basés sur le Web est un droit civil

La plupart des pays prévoient des lois protégeant les droits civils des personnes handicapées pour les maisons, les parcs, les entreprises et les établissements d’enseignement. Ce qui n’est pas universel, c’est l’accès aux sites Web et aux applications Web.

Internet offre un accès mondial à l’information, aux magasins, à l’éducation, aux institutions financières, à la musique et à la vidéo, mais pour les personnes handicapées, il peut y avoir des restrictions ou des dépendances aux appareils d’assistance pour obtenir un accès sans entrave.

Même une blessure temporaire ou un choc momentané qui nous fait oublier notre mot de passe peut constituer un obstacle à l’accès.

Nous prenons les ordinateurs pour acquis. Ils sont utilisés partout, y compris pour payer des articles dans une caisse automatique et utiliser un téléphone portable pour appeler une pizza pour le dîner.

Toute cette technologie ne signifie pas que tout le monde y a accès. Il est également plus probable que les personnes ayant une déficience, y compris une basse vision, soient incapables de voir l’écran ou d’atteindre le clavier depuis leur fauteuil roulant.

Heureusement, il existe des normes en place qui unifient le développement avec des protocoles universellement acceptés.

Nous connaissons ces normes sous le nom de World Wide Web Consortium (W3C) et les directives d’accessibilité connues sous le nom de Web Content Accessibility Guidelines (WCAG).

Aux États-Unis, la section 508 est la politique régissant la conception numérique accessible pour le gouvernement, l’éducation et toutes les institutions qui leur sont officiellement liées.

Les sites Web fédéraux doivent respecter la loi sur l’expérience numérique intégrée du 21e siècle.

Recherchez votre pays

Il est important de comprendre les lois et les recommandations relatives à l’accessibilité du Web pour votre propre pays.

Les États-Unis et le Royaume-Uni désignent les sites Web non gouvernementaux comme des entités « publiques » et « du secteur public », ce qui permet au système judiciaire d’entendre les affaires portées par des personnes handicapées qui se trouvent dans l’impossibilité d’utiliser un site Web d’entreprise destiné au public.

Aux États-Unis, cela s’appelle l’ADA Title III, Public Accommodations and Commercial Facilities. Ce n’a pas été mis à jour pour inclure les sites Web et les applications Web en ligne.

L’Europe a mis à jour sa directive européenne sur l’accessibilité du Web en septembre 2018, obligeant tous les sites Web et applications du secteur public des États membres de l’UE à mettre en œuvre, à appliquer et à maintenir les normes d’accessibilité sous peine d’amendes et de sanctions légales.

Parmi leurs recommandations, les déclarations d’accessibilité sont celles qui gagnent en popularité auprès de tous ceux qui veulent faire preuve d’initiative.

Le projet de loi C-81 du Canada, connu sous le nom de Loi canadienne sur l’accessibilité, a été créé pour identifier, éliminer et prévenir de manière proactive les obstacles à l’accessibilité dans les domaines qui relèvent de la compétence fédérale.

Une ligne directrice populaire que les entreprises doivent utiliser lorsqu’elles décident de développer des sites Web accessibles est que s’il existe une entreprise physique qui doit légalement répondre aux exigences d’accessibilité pour l’accès public, la version de son site Web devrait également l’être.

Naviguer dans l’histoire de l’accessibilité des sites Web et de la loi aux États-Unis

Même s’il existe des normes d’accessibilité et des directives à suivre pour les sites Web et les applications Web, aux États-Unis, il n’existe aucune loi formelle pour les appliquer. C’est parce que le titre III de l’ADA ne définit pas les « hébergements publics » pour inclure les sites Web.

Le ministère de la Justice, bien qu’il soit censé appliquer l’ADA et peut interpréter l’ADA comme s’appliquant aux sites Web publics, refuse d’émettre des réglementations.

Pour en revenir aux droits civils, sur le plan éthique, de nombreux tribunaux se prononcent en faveur des demandeurs empêchés d’accéder à une entreprise qui n’est pas conçue pour tenir compte de leur handicap.

Cela inclut les employeurs et l’égalité d’embauche, les réunions d’équipe entre les travailleurs à distance qui ont besoin de sous-titres ou d’un grossissement d’écran et, si nécessaire, la fourniture de logiciels ou d’appareils d’assistance pour activer les tâches.

Alors pourquoi y a-t-il tant de procès ?

Le 26 juillet 1990, feu le président George HW Bush a promulgué l’Americans with Disabilities Act (ADA), qui est une loi sur les droits civils interdisant la discrimination fondée sur le handicap.

Son objectif est de protéger les droits des personnes handicapées en matière d’emploi, d’accès aux services gouvernementaux nationaux et locaux, aux lieux d’hébergement public, aux transports, etc.

Le 26 juillet 1991, le DOJ a publié ses règles finales pour suivre le titre II et le titre III, mais aucun n’a abordé l’accessibilité du site Web.

Le titre II de l’ADA s’applique aux entités gouvernementales étatiques et locales. Il protège les personnes handicapées contre la discrimination fondée sur le handicap dans les services, programmes et activités fournis par les entités gouvernementales étatiques et locales. Ce que nous appelons l’article 508 sur l’accessibilité du Web relève du titre II.

Le titre III interdit la discrimination fondée sur le handicap dans les activités des lieux d’hébergement public. Ce sont des entreprises qui sont généralement ouvertes au public et il existe 12 catégories, y compris les écoles, les loisirs, les bureaux et les bâtiments médicaux.

Votre site de commerce électronique et vos applications mobiles publiques relèvent du titre III.

Article 508 & Titre II

En juin 2003, en reconnaissance de la façon dont Internet transformait les interactions entre les entités publiques et gouvernementales, le DOJ a publié Accessibility of State and Local Government Websites to People with Disabilities.

Ils l’ont fait pour fournir aux gouvernements des États et locaux des conseils sur la manière de rendre leurs sites Web accessibles et de garantir que les personnes handicapées aient un accès égal aux services, programmes et activités fournis via ces sites Web.

Le titre III n’était pas inclus dans cette mise à jour. Le document lui-même n’a pas été mis à jour.

L’accessibilité du gouvernement et des sites Web publics confond les entreprises qui font des affaires en ligne avec le gouvernement et les écoles avec des sites Web, comme les universités qui acceptent l’aide financière fédérale, car il y a peu de conseils simples.

Les montagnes russes d’accessibilité du site Web connues sous le nom d’ANPRM, NPRM et SANPRM

Il y a eu des tentatives pour ajouter un support d’application de l’accessibilité des sites Web au fil des ans.

Chacun a rencontré un échec.

Le 30 septembre 2004, le DOJ a entamé le processus de mise à jour des règlements de 1991 sur la base des parties pertinentes des directives d’accessibilité de l’ADA et de l’Architectural Barriers Act en publiant un préavis de proposition de réglementation (ANPRM) et en invitant le public à commenter.

Le 17 juin 2008, le DOJ a publié un avis de projet de réglementation pour adopter les lignes directrices révisées ADA/ABA de 2004 et réviser les réglementations des titres II et III.

Le NPRM de 2008 a abordé les questions soulevées dans les commentaires du public sur l’ANPRM de 2004 et a sollicité des commentaires supplémentaires.

Ni l’ANPRM de 2004 ni le NPRM de 2008 n’incluaient de proposition de dispositions sur l’accessibilité du Web malgré les commentaires du public exhortant le DOJ à publier des réglementations sur l’accessibilité du Web en vertu de l’ADA.

L’ADA Amendments Act de 2008 est entré en vigueur le 1er janvier 2009.

Entre autres choses, son but était de faire des mises à jour de la loi existante et de réaliser les objectifs de l’ADA de fournir :

« … un mandat national clair et complet pour l’élimination de la discrimination. »

« … des normes claires, solides, cohérentes et applicables contre la discrimination en rétablissant un large champ de protection disponible en vertu de l’ADA. »

Le 26 juillet 2010, le DOJ a publié un ANPRM intitulé Nondiscrimination on the Basis of Disability; Accessibilité des informations et des services Web des entités gouvernementales nationales et locales et des hébergements publics.

Il s’agissait de la première tentative d’inclure l’application de l’accessibilité des sites Web.

Le 15 septembre 2010, les titres II et III ont été révisés à nouveau et appelés les normes ADA 2010 pour la conception accessible. Ils n’incluaient pas l’accessibilité du Web.

Les espoirs ont été soulevés lorsqu’à l’automne 2015, le DOJ a publié une déclaration de réglementation qui comprenait trois paragraphes sur l’accessibilité du site Web.

Ce document répondait à la prise de conscience qu’il devenait impossible de séparer le Titre II (sites Web gouvernementaux) et le Titre III (sites Web publics) car ils sont souvent mélangés.

Le document indique :

« Les entités publiques offrent de plus en plus à leurs électeurs un accès aux services et programmes gouvernementaux par le biais de leurs sites Web. L’information disponible sur Internet est devenue une passerelle vers l’éducation et la participation à de nombreux autres programmes et activités publics. Grâce aux sites Web du gouvernement, le public peut obtenir des informations ou correspondre avec les autorités locales sans avoir à faire la queue ou être mis en attente. Ils peuvent également payer des amendes, demander des prestations, renouveler une pièce d’identité délivrée par l’État, s’inscrire pour voter, déclarer des impôts, demander des copies de registres d’état civil et accomplir de nombreuses autres tâches quotidiennes.

« En conséquence, le Département envisage de modifier son règlement d’application du titre II de l’ADA pour obliger les entités publiques qui fournissent des services, des programmes ou des activités au public via des sites Web Internet à rendre leurs sites accessibles et utilisables par les personnes handicapées. »

Il a poursuivi en déclarant qu’ils « publieront des NPRM distincts traitant de l’accessibilité des sites Web conformément aux titres II et III de l’ADA. Le Département prévoit de publier le NPRM titre II au début de l’exercice 2016. »

Cela n’est jamais arrivé.

Le 29 avril 2016, le DOJ a publié un nouveau SANPR intitulé Nondiscrimination on the Basis of Disability; Accessibilité des informations et des services Web des entités gouvernementales nationales et locales.

Il s’agit de l’un des quatre documents de réglementation de l’ADA qui ont été supprimés et sont maintenant archivés.

Ce document particulier donne un aperçu réel de ce qui complique les choses et pourquoi le gouvernement est incapable de proposer une législation formelle sur l’accessibilité des sites Web.

Cela vaut la peine de le lire si vous voulez comprendre l’histoire et lire les commentaires du public.

Ensuite, la Chambre des représentants a présenté HR620, ADA Education and Reform Act de 2017, qui a été bloquée au Sénat.

Il y avait de nombreux problèmes avec cela, des coûts au manque de normes d’accessibilité qui seraient appliquées, et surtout, la responsabilité de la résolution incombait au plaignant handicapé, pas à l’entreprise.

Le 20 juin 2018, 103 membres de la Chambre des représentants des États-Unis ont rédigé une lettre au procureur général du ministère de la Justice de l’époque, Jeff Sessions, concernant le flot de poursuites et la facilité des litiges lorsqu’il n’y a pas de normes juridiques à suivre.

Le 25 septembre 2018, le DOJ a répondu dans une lettre au membre du Congrès Ted Budd. Il fait référence au retrait des quatre tentatives de réglementation pour traiter l’accessibilité des sites Web et l’ADA et pourquoi.

Le DOJ « évalue si la promulgation de normes d’accessibilité Web spécifiques par le biais de réglementations est nécessaire et appropriée pour garantir la conformité avec l’ADA ».

Il fait référence à deux décrets exécutifs couvrant la réduction des réglementations et le contrôle des coûts.

De plus, cette section a retenu l’attention des cabinets d’avocats :

« En l’absence d’adoption d’exigences techniques spécifiques pour les sites Web par le biais de l’élaboration de règles, les hébergements publics disposent d’une certaine flexibilité dans la manière de se conformer aux exigences générales de l’ADA en matière de non-discrimination et de communication efficace. En conséquence, le non-respect d’une norme technique volontaire pour l’accessibilité des sites Web n’indique pas nécessairement le non-respect de l’ADA.

Aux États-Unis, cela devient un choix moral d’inclure ou d’exclure les personnes handicapées ou handicapées, permanentes ou temporaires, de l’utilisation d’une entreprise ou d’une application Web basée sur le Web.

Dans la première heure qui a suivi l’entrée en fonction du président Biden, le nouveau Whitehouse.gov, entièrement repensé et accessible, a été lancé, accompagné d’une déclaration d’accessibilité.

Conception pour l’inclusion

Devriez-vous vous inquiéter si votre entreprise est en ligne ? Absolument.

Alors que les poursuites judiciaires contre l’ADA continuent d’augmenter, les résultats sont tout sauf concordants. La Cour d’appel du neuvième circuit a statué que le site Web de Domino était couvert par l’ADA.

Ils continuent de lutter contre cette décision.

La chaîne de supermarchés Kroger a été relâchée par un juge de New York lorsque leur cas a été jugé sans objet après l’avoir mis à niveau de WCAG2.0 à WCAG2.1.

«Les affaires basées sur l’ADA jusqu’à présent en 2021 ouvrent la voie à 4 000 poursuites en 2021. Cela comprend les affaires déposées devant un tribunal fédéral et celles déposées en Californie en vertu de la loi Unruh avec une référence directe à la violation de l’ADA. Californie New York Floride. – Rapport UsableNet semestriel 2021

La conception pour l’inclusion est une bonne décision commerciale.

Du point de vue de l’image de marque et de la réputation, des moteurs de recherche, des conversions, des revenus et du service client, il est fortement recommandé de concevoir pour l’accessibilité.

Les entreprises possédant des propriétés numériques à la recherche d’investisseurs se démarquent avec des produits déjà conçus pour répondre aux normes WCAG. Un site Web ou une application Web accessible peut être votre avantage concurrentiel.

Malheureusement, laissées à leur choix, les entreprises laissent systématiquement l’accessibilité en dehors de leurs cycles de développement parce qu’elles :

  • Souvent, ils n’ont pas d’employés formés.
  • Ne comprends pas leur marché cible.
  • Sentez-vous que c’est trop cher ou que cela traîne en longueur.
  • Ignorent tout simplement les divers besoins de leurs utilisateurs.

Quelles sont vos prochaines étapes ?

Partout où il y a de la technologie, il faut la rendre accessible. Cela a ouvert les portes à tous ceux qui souhaitent apprendre à devenir développeur avec des connaissances ADA.

Cela a inspiré WordPress à se reconstruire afin que n’importe qui puisse l’utiliser pour créer des sites Web. Twitter et Medium ont ajouté la possibilité d’insérer du texte alternatif pour les images. Zoomer les légendes ajoutées.

Les appareils Android et iOS déploient de nouveaux paramètres d’accessibilité avec chaque nouvel appareil. Cela présente des opportunités de développement d’applications natives qui résolvent davantage de problèmes en supprimant les obstacles qui existent sur les appareils plus petits.

Les employeurs embauchent plus de personnes handicapées parce qu’ils comprennent déjà ce qu’il faut pour travailler à distance. Ils apportent une compréhension plus large de la façon dont le monde n’est pas conçu pour eux et pourquoi ils s’attendent à ce que nous changions cela.

En résumé, même s’il n’y a pas de loi vous obligeant à inclure des personnes ayant des accessibilités en tant que clients, fans, lecteurs et clients, il est logique d’investir en elles.

Sur les 26 % d’Américains handicapés, il y a de fortes chances que vous en fassiez partie ou que vous connaissiez quelqu’un qui l’est ou le sera.

Pour votre référence

  • W3C
  • WCAG
  • Article 508
  • Fiche d’information sur la superposition

Davantage de ressources:

  • Comment et pourquoi l’accessibilité est importante pour le référencement
  • 9 façons de rendre votre site Web plus accessible
  • Comment répondre à la demande accrue d’accessibilité des sites Web

Image en vedette : rawf8/Shutterstock

Pourquoi vous devriez cibler des mots-clés à volume de recherche nul

0

De nombreuses entreprises en ligne ignorent les mots-clés avec un volume de recherche nul car elles pensent que personne ne recherche ce terme.

S’il est vrai que le volume de recherche est minime, les entreprises en ligne des marchés saturés peuvent facilement cibler ces mots clés et dominer un espace de recherche sans trop de concurrence.

Que sont les mots-clés à volume de recherche zéro ?

Les mots clés à volume de recherche nul sont des requêtes à longue traîne hyper ciblées pour lesquelles les outils ne peuvent pas fournir de données sur l’historique de recherche ou ont un faible volume de recherche.

Ces requêtes sont généralement plus longues que les mots-clés avec des volumes de recherche élevés et sont extrêmement spécifiques.

Le mot-clé « link building » a des centaines de milliers de recherches.

Si vous affinez le terme de recherche (c’est-à-dire, soyez plus précis dans votre requête), la concurrence devient de plus en plus légère.

Par exemple, la requête « création de liens pour un salon de beauté » n’a aucun volume de recherche – mais c’est une question qui peut être posée par les utilisateurs faisant du référencement pour un salon de beauté et, par conséquent, mérite d’être optimisée.

Données Ahrefs pour

Quelle est la différence entre les mots-clés à longue traîne et les mots-clés à volume de recherche nul ?

Les mots-clés à volume de recherche nul sont les mêmes que les requêtes de recherche à longue traîne, qui contiennent généralement au moins quatre mots.

Les utilisateurs peuvent formuler ces requêtes de différentes manières. Ainsi, alors que chaque question posée séparément a un volume de recherche presque nul, toutes combinées ont un volume de recherche considérable.

Prenons l’exemple ci-dessus. Les utilisateurs peuvent rechercher la même question avec différentes variantes, telles que « comment créer des liens pour un salon de beauté » ou « créer des liens pour un salon de beauté ».

Les deux sont essentiellement des versions différentes de la même question, chacune pouvant avoir un volume de recherche presque nul. Mais lorsqu’ils sont combinés, ils peuvent avoir un volume de recherche important.

Ainsi, lors de l’optimisation, il convient de le faire en gardant à l’esprit l’intention de recherche de l’utilisateur.

Si vous optimisez pour une variante de la question (et de la réponse) prévue par cet utilisateur, votre page Web apparaîtra probablement dans le SERP (pages de résultats des moteurs de recherche) pour les autres.

En effet, les algorithmes d’apprentissage automatique de Google peuvent comprendre que ces différentes requêtes ont probablement la même intention, avec l’aide de BERT ou de MUM. Et c’est pour ça que ça marche !

Les grandes entreprises ne ciblent pas ces mots clés à faible volume.

Cet espace de mots clés est l’espace que les petites entreprises peuvent dominer avec peu ou pas de concurrence.

Pouvez-vous faire confiance aux planificateurs d’outils de mots clés ?

Bien sûr, vous pouvez – dans une certaine mesure.

Vous remarquerez peut-être que ces outils peuvent différer considérablement en ce qui concerne le volume de recherche.

En effet, les outils de mots clés font leur « meilleure estimation » du volume de recherche en fonction des informations auxquelles ils accèdent.

Ainsi, par exemple, alors qu’un outil peut montrer que ce mot clé a un volume de recherche de 2 900, un autre peut montrer le mot clé à 9 900 volume de recherche.

De plus, les outils de mots clés ne capturent pas bien les mots clés à faible volume.

Cela peut être dû au fait que les outils ont besoin d’une certaine quantité de données avant que le mot-clé puisse s’enregistrer dans leur base de données.

Ces mots clés à faible volume sont mis de côté car ils sont perçus comme ayant peu ou pas de volume de recherche.

Alors, que pouvons-nous faire?

Au lieu de prendre les planificateurs de mots clés au mot, nous pouvons les utiliser comme guide.

Utilisez ces outils pour découvrir de nouveaux mots-clés, mais n’oubliez pas de faire des recherches supplémentaires pour savoir si ces mots-clés vous aideront à atteindre vos objectifs de référencement.

Avantages du ciblage de mots-clés à volume de recherche nul

Moins de concurrence

Comme indiqué précédemment, de nombreux professionnels du référencement ne tiennent pas compte des mots-clés à volume nul car ils pensent que personne ne les recherche.

Ainsi, vous avez maintenant un avantage sur vos concurrents car ils ne ciblent pas ces mots-clés.

Moins de concurrence pour les mots-clés signifie qu’il y a une meilleure chance de se classer pour ce terme avec un contenu unique, réfléchi et optimisé.

Ciblez le bon public

Les mots-clés à volume zéro sont généralement hyper-concentrés, ce qui signifie qu’ils sont très pertinents pour votre public.

Malheureusement, ces questions ne reçoivent pas souvent de réponse avec un contenu unique et réfléchi.

Par conséquent, votre site pourrait être le premier à répondre et à se classer pour ces requêtes ; idéalement, vous pouvez devenir une autorité sur le sujet.

Bien qu’il n’y ait pas de données sur le nombre de personnes qui recherchent ces mots clés, vous pouvez avoir une bonne idée de ce qu’elles recherchent en fonction des pages de destination indexées par Google et de la requête elle-même.

De plus, une recherche plus approfondie sur les concurrents peut montrer quelles informations peuvent manquer dans le contenu déjà écrit mais pourraient être pertinentes pour les connaissances du chercheur.

Bien que vous n’obteniez pas des milliers de nouveaux clients, vous pouvez obtenir quelques clients hautement qualifiés prêts à se convertir.

Générer du trafic

Si votre entreprise se classe bien pour les mots-clés à volume élevé, vous souhaiterez peut-être faire pivoter votre stratégie de référencement pour cibler des mots-clés à volume nul.

Pensez à tous les clients que vous n’avez pas encore rejoints ! 15% des requêtes dans Google n’ont jamais été posées.

Cela signifie que vous pourriez perdre jusqu’à 15 % de votre trafic potentiel !

De plus, supposons que vous cibliez un mot clé avec un volume de recherche nul ou minimal. Dans ce cas, les utilisateurs qui cliquent sur votre page proviendront probablement de requêtes à longue traîne que d’autres entreprises ne ciblent pas.

Cela vous permet de gagner plus de clics et de prospects organiques à partir de requêtes à longue traîne que ce qui serait possible si vous cibliez des volumes de recherches plus élevés.

Comment trouver les meilleurs mots-clés de volume de recherche zéro

Recherche de mots-clés SEO

La première étape pour trouver les bons mots-clés est de savoir ce que les gens recherchent.

Vous devez donc effectuer une recherche de mots clés pour déterminer quels mots clés les gens utilisent lors de la recherche de votre site Web, de vos produits ou de vos services.

Recherchez des mots-clés précis et de longue traine. Ces mots-clés sont moins compétitifs et ont moins de volume de recherche mais peuvent être facilement dominés avec le bon contenu.

Voici quelques façons de trouver ces mots-clés à longue traine :

Utilisez la section « les gens demandent aussi » du SERP, qui affiche les requêtes associées.

Une image de la "les gens demandent aussi" section du SERP de Google (pages de résultats des moteurs de recherche)

Cet outil peut vous aider à réfléchir à d’autres sujets susceptibles d’être liés à votre requête principale.

Il est disponible dans les résultats de recherche sur mobile et sur ordinateur, vous pouvez donc y trouver de bons mots-clés à longue traîne.

Google Autocomplete est un autre excellent moyen de trouver plus de mots-clés. Vous pouvez installer le module complémentaire gratuit de navigateur de mots-clés, qui affiche les mots-clés suggérés et leurs volumes de recherche.

Une capture d'écran des requêtes suggérées par Google après les mots "comment faire du référencement"

Des suggestions de saisie semi-automatique apparaissent après avoir tapé quelques lettres dans la barre de recherche, en fonction de ce que les autres recherchent.

Comprendre la pertinence

Lorsque vous recherchez quelque chose, vous recherchez la pertinence. Donc, vous voulez voir ce qui est le plus pertinent pour votre requête.

Mais lorsque vous ciblez des mots-clés à volume de recherche nul, vous ne disposez d’aucune donnée.

Comment savoir s’ils sont pertinents ?

C’est là qu’intervient votre propre expérience.

Comprendre l’expression cible vous aidera à connaître son utilisation et ce que les gens recherchent, ce qui peut vous aider à déterminer si elle est pertinente pour votre entreprise.

Recherchez vos mots-clés dans les discussions du forum, les médias sociaux et les SERP.

Si quelqu’un a déjà posé des questions sur votre sujet, il y a de fortes chances qu’il soit intéressé.

Vous pouvez également utiliser des outils comme Semrush ou Moz pour voir ce que les gens recherchent dans les forums et les médias sociaux (n’oubliez pas d’éliminer les noms de marque).

Mots-clés associés

Plus les gens recherchent des termes connexes, mieux c’est.

Cela signifie que le mot-clé et ses variantes sont favorisés.

Vous pouvez trouver des mots clés associés en consultant le contenu d’autres sites Web ou en recherchant sur Google votre mot clé principal.

Si vous effectuez une recherche sur Google et que vous voyez des recommandations sur des sujets similaires, ce sont d’excellents endroits pour commencer à rechercher de nouveaux mots clés.

De plus, Google suggère souvent des recherches associées lorsque vous tapez une requête dans sa barre de recherche, alors essayez de taper votre mot-clé principal dans Google et voyez quelles suggestions apparaissent.

Stratégies pour générer du trafic avec des mots-clés à volume de recherche nul

Visez une grande variété de termes

Visez différents termes pour capturer l’intention de tous les visiteurs qui atterrissent sur votre site.

Vous souvenez-vous de l’exemple de requête de salon de beauté de tout à l’heure ? De même, si quelqu’un recherche des « services de création de liens », il cherche probablement à acheter un service spécifique, pas seulement des services de référencement généraux.

En ajoutant des mots clés pertinents à votre stratégie, vous ciblez efficacement plus de trafic avec la même intention.

Par exemple, si vous ciblez les « services de création de liens », il y a de fortes chances que certaines personnes recherchent également des éléments tels que « pourquoi la création de liens », « avantages de la création de liens » ou « stratégies de création de liens ».

Ces termes peuvent avoir un volume de recherche inférieur, mais ils peuvent toujours être utiles lorsqu’ils sont ajoutés à votre stratégie.

Capitaliser sur l’achat de mots-clés

Les mots-clés d’achat sont ceux tels que « meilleur », « top » ou « vs ».

Ces mots-clés sont destinés aux lecteurs qui pourraient être prêts à acheter. Souvent, ces mots-clés sont moins volumineux car très spécifiques.

Savoir quels mots-clés les gens recherchent est essentiel si vous vendez un produit ou un service. Vous pouvez utiliser ces informations pour vous aider à augmenter vos conversions de ventes.

Ces types de mots clés peuvent vous aider à cibler les personnes qui recherchent votre produit ou service.

Si vous pouvez cibler ces expressions, vous pouvez atteindre des clients potentiels qui n’ont pas encore commencé leurs recherches, mais qui rechercheront bientôt des informations sur votre produit ou service.

Il est facile de voir ce que les gens recherchent en consultant les résultats de recherche sur Google ou Bing (ou tout autre moteur de recherche que vous utilisez).

Ces résultats de recherche affichent les recherches les plus populaires liées à votre secteur d’activité, aux produits ou aux services que vous proposez.

Choisissez des mots-clés pertinents qui rapportent

Vos mots-clés sont la base de votre stratégie de référencement.

Vous devez choisir des mots clés pertinents pour vous aider à atteindre vos objectifs commerciaux.

Vous souhaitez cibler des expressions couramment recherchées par des clients potentiels et liées à votre créneau. Ensuite, réfléchissez aux problèmes que votre produit/service résout et recherchez ces types de termes.

Cela peut sembler du bon sens, mais cela vaut la peine d’être mentionné car il est facile de se laisser prendre à vouloir se classer pour autant de mots-clés que possible.

Utilisez des mots-clés à faible volume pour renforcer la notoriété dans un nouveau créneau

Lorsque vous démarrez avec un créneau unique, il est tentant de cibler des mots-clés à volume élevé pour obtenir plus de trafic.

Mais si vous n’avez aucune autorité dans cet espace et que votre contenu n’est pas de premier ordre, vous ne pourrez jamais convertir ces visiteurs en clients payants.

Au lieu de cela, ciblez des mots-clés à volume de recherche nul qui sont spécifiques à l’industrie.

De cette façon, vous pouvez faire connaître votre marque et commencer à gagner la confiance des clients qui recherchent quelque chose de nouveau.

Une fois que vous avez créé suffisamment de contenu autour de votre mot-clé cible, il commencera à se classer sur la page 1 des résultats de Google – et y restera tant que le contenu est pertinent et à jour.

En conséquence, vous aurez plus de crédibilité aux yeux des clients potentiels qui recherchent quelque chose de nouveau dans leur secteur, mais ne savent pas où chercher.

Les mots clés à volume nul peuvent avoir un impact majeur sur votre site en termes de trafic organique et de classement.

En comprenant comment utiliser ces mots clés à votre avantage, ils peuvent vous aider à cibler un nouveau public dont vous n’aviez pas connaissance auparavant.

Davantage de ressources:

  • Un guide complet du volume de recherche de mots-clés pour le référencement
  • Quelle est la différence entre les requêtes de recherche et les mots clés ?
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime

Image en vedette : distribution de milliers/Shutterstock