Accueil Tags Publicitaires

Tag: publicitaires

TikTok propose de nouvelles ressources et des crédits publicitaires pour les petites entreprises

0

TikTok lance plusieurs initiatives pour soutenir les petites entreprises, notamment des conseils de créateurs à succès et 100 $ en crédits publicitaires.

Dans une annonce, TikTok promeut le lancement d’un « accélérateur » de petite entreprise, une page de destination qui renvoie à des ressources commerciales utiles.

L’annonce se lit comme suit :

« En ce moment, les petites entreprises ont plus que jamais besoin de notre soutien, c’est pourquoi TikTok et American Express lancent un tout nouveau programme pour aider les commerçants à atteindre de nouveaux publics et à développer leur activité. Le # ShopSmall Accelerator, propulsé par TikTok et American Express, présente les créateurs populaires de TikTok Anna Sitar, Brandon Blackwood et Sofia Bella et sera complété par une bande-son personnalisée Shop Small® créée spécialement pour le contenu TikTok. Ce nouvel effort vise à aider les petites entreprises à se démarquer pendant la saison des fêtes bondée et à tirer le meilleur parti du Small Business Saturday® le 26 novembre.

Voici plus d’informations sur les nouveautés de TikTok pour les petites entreprises et comment demander 100 $ de crédits publicitaires.

Mini-site #ShopSmall de TikTok

Le nouveau mini-site de TikTok pour les petites entreprises contient des conseils de créateurs populaires, des liens vers différents outils et ressources, et des informations sur la façon de demander 100 $ en crédits publicitaires.

Conseils des créateurs

TikTok a réuni trois créateurs à temps plein pour créer une vidéo brève mais éducative pour les petites entreprises.

La vidéo explique pourquoi les petites entreprises devraient utiliser TikTok, comment rester au courant des intérêts du public et ce qu’il faut partager sur un compte professionnel.

100 $ en crédits publicitaires TikTok

TikTok offre un crédit publicitaire promotionnel de 100 $ à Nouveau Annonceurs américains qui achètent 50 $ dans les publicités TikTok.

Les entreprises ont jusqu’au 24 décembre pour demander l’avoir publicitaire, qui expire un peu plus d’un mois plus tard, le 31 janvier 2023.

TikTok offre 250 000 $ en crédits publicitaires aux petites entreprises qui répondent à ses critères d’éligibilité.

Pour être éligible au crédit publicitaire de 100 $ de TikTok, les entreprises doivent :

  • Créer un compte TikTok Ads Manager
  • Inscrivez-vous pour l’avoir publicitaire en soumettant un formulaire
  • Dépensez plus de 50 $ dans les publicités TikTok dans les 28 jours suivant la réception de l’e-mail des détails de l’offre TikTok
  • Soyez un nouvel annonceur TikTok basé aux États-Unis

TikTok indique que le crédit publicitaire apparaîtra dans TikTok Ads Manager dans les 1 à 2 jours suivant le respect des critères d’éligibilité.

#ShopPetits Autocollants

Enfin, TikTok lance une sélection de stickers pour sensibiliser au soutien des petites entreprises.

N’importe qui peut ajouter ces autocollants à son contenu en appuyant sur le bouton des autocollants et en recherchant « shop small ».


La source: TIC Tac

Image en vedette : askarim/Shutterstock

Apple propose de nouveaux emplacements publicitaires dans l’App Store

0

Plus tôt dernier mois, Apple a fait allusion à de nouveaux emplacements convoités dans l’App Store d’Apple dans une invitation par e-mail aux développeurs.

Les rumeurs sont vraies – Apple a officiellement annoncé deux nouveaux placements publicitaires : le Onglet Aujourd’hui et le placements d’annonces sur les pages de produits.

Élargir votre portée avec les annonces d’onglets d’aujourd’hui

Dès maintenant, les annonceurs peuvent présenter leur application sur la page d’accueil de l’App Store d’Apple, un emplacement que l’équipe éditoriale de l’App Store avait précédemment sélectionné.

Pourquoi est-ce important?

Jusqu’à présent, l’inventaire Apple Ads se concentrait sur les campagnes de recherche, où la demande ne pouvait être captée que par le volume de recherche et les types de correspondance des mots clés.

L’onglet Aujourd’hui peut être l’un des premiers endroits où les utilisateurs arrivent lorsqu’ils visitent l’App Store. Être au premier plan pour un nouvel utilisateur potentiel est crucial pour renforcer la notoriété de la marque.

Les emplacements publicitaires de l’onglet Aujourd’hui permettent aux spécialistes du marketing de diversifier davantage les budgets publicitaires pour renforcer la notoriété.

Alors, à quoi ressemblera ce nouveau placement publicitaire ?

Dans l’onglet Aujourd’hui, les emplacements d’annonces ressembleront à ceci lorsqu’un utilisateur parcourra son flux « Aujourd’hui » :

De nouveaux emplacements publicitaires sont désormais disponibles sur les iPhones dans l'App Store d'Apple.

Les spécialistes du marketing doivent d’abord configurer une page de produit personnalisée dans App Store Connect pour profiter des annonces de l’onglet Aujourd’hui.

Il existe des exigences supplémentaires pour qu’une page de produit personnalisée diffuse des annonces dans l’onglet Aujourd’hui :

  • Inclure au moins quatre (4) éléments de portrait, OU
  • Inclure au moins cinq (5) atouts paysagers

Une fois votre page de produit personnalisée approuvée dans App Store Connect, elle passera par une deuxième approbation dans Apple Search Ads pour être utilisée à des fins publicitaires.

Payer pour jouer avec les placements d’annonces sur la page produit

Ce nouveau placement publicitaire est l’endroit où les choses commencent à devenir intéressantes.

Les annonceurs peuvent présenter leurs applications sur des pages de produits individuelles dans l’App Store d’Apple.

Lorsque les utilisateurs parcourent la page produit d’une application spécifique, un nouvel emplacement d’annonce apparaît en bas dans une section intitulée « Vous pourriez également aimer ».

Un exemple de ce placement d’annonce est ci-dessous :

Le nouveau placement d'annonces sur la page produit d'Apple s'affiche dans la section Vous pourriez également aimer.

Actuellement, ce placement d’annonce est disponible dans tous les pays à l’exception de la Chine.

La configuration des annonces sur la page produit fonctionnera de la même manière que les types d’annonces existants tels que les campagnes de recherche ou d’onglet de recherche. Les annonces seront organisées en fonction des actifs actuellement présents sur la page produit de votre application, y compris le nom, l’icône et le sous-titre de l’application.

Les annonces de pages de produits peuvent être diffusées dans toutes les catégories, ou vous pouvez les affiner pour inclure des catégories spécifiques de votre choix.

Alors, qu’est-ce qui rend ce placement publicitaire si controversé ?

Certains utilisateurs, dont un tweet de Florian Mullern’ont pas tardé à critiquer ce changement de pouvoir d’Apple, affirmant que c’est une autre façon pour les annonceurs de payer les termes de leur marque pour afficher une annonce sur leur page produit afin de la protéger de la concurrence.

Apple veut tripler ses revenus publicitaires dans un avenir proche, et un moyen sûr d’y parvenir pourrait être que les marques enchérissent à leurs propres conditions, rendant le paysage encore plus compétitif.

Un examen supplémentaire de l’expansion des publicités Apple provient de Meta. La société mère de Facebook a publiquement examiné la stratégie d’Apple consistant à introduire des fonctionnalités de confidentialité améliorées qui empêchent les tiers de suivre avec précision les performances des publicités, tout en développant sa propre activité publicitaire.

Sommaire

L’expansion des placements publicitaires d’Apple a maintenant doublé ses options d’inventaire publicitaire. Bien que cette décision aide les spécialistes du marketing à diversifier leur stratégie marketing, elle a un prix.

Cela soulève la question de savoir si les améliorations de la confidentialité d’Apple sont purement axées sur la confidentialité des utilisateurs ou alimentent son réseau publicitaire pour des bénéfices records.

Dites-nous : allez-vous essayer les nouveaux emplacements publicitaires Apple ? Pourquoi ou pourquoi pas?


Image en vedette : Primakov/Shutterstock

Facebook met à jour les métriques publicitaires pour combiner les données d’achat sur le Web, les applications et hors ligne

0

Facebook met à jour ses statistiques publicitaires pour donner aux annonceurs une vue plus globale de la façon dont les clients interagissent avec leur entreprise sur toutes les plateformes.

Pour ce faire, Facebook remplace les mesures de coût qui rendent compte des interactions sur un seul canal par une seule mesure de « coût par achat ».

Les données qui étaient précédemment rapportées dans les mesures Coût par achat de site Web, Coût par achat d’application mobile et Coût par achat hors ligne seront désormais combinées dans la nouvelle mesure Coût par achat.

Les annonceurs qui souhaitent calculer des mesures de coût spécifiques à un canal peuvent toujours le faire en divisant leurs dépenses totales par le nombre de conversions d’un seul canal.

Facebook explique pourquoi ce changement est effectué :

« Les gens interagissent avec les entreprises sur différentes plates-formes et canaux, il est donc important d’évaluer les performances publicitaires de manière globale pour tenir compte de toutes les façons dont les gens peuvent avoir interagi avec votre entreprise et de l’impact de ces interactions sur les résultats de votre entreprise. C’est pourquoi nous remplaçons les mesures de coût qui ne rendent compte que des interactions sur un seul canal par des mesures qui rendent compte du coût de ces actions sur le Web, le mobile et hors ligne. »

Dans le cadre de ce changement, Facebook a également repensé le sélecteur de colonne de personnalisation dans le gestionnaire de publicités pour consolider les métriques du site Web, du mobile et hors ligne.

Auparavant, si les annonceurs voulaient une mesure globale des achats sur ces trois canaux, ils auraient dû les sélectionner séparément.

Les annonceurs peuvent désormais obtenir ces données dans un rapport en sélectionnant une statistique.

Améliorer vos campagnes publicitaires avec des métriques avancées : une entrevue avec John Gagnon

0

Dans le cadre de notre série d’interviews SEJ, j’ai récemment rencontré Jean Gagnon de Bing Ads pour discuter des mesures avancées et de ce que vous devriez rechercher en termes de performances lors de votre prochaine campagne.

Dans la vidéo ci-dessous, John indique quelles mesures vous devriez examiner et qu’ils ne connaissent peut-être pas, et quels types de choses vous devriez mesurer dans votre prochaine campagne.

Voici quelques points clés de la vidéo :

  • Peu importe qu’il s’agisse de Bing Ads ou d’AdWords, dit John, les mesures avancées auxquelles les gens ne prêtent pas autant d’attention qu’elles le devraient sont des choses comme le partage d’impressions. Lorsque vous regardez ce rapport, cela peut être un peu effrayant, mais lorsque vous le décomposez et recherchez des éléments tels que l’enchère, le budget et le classement, vous saurez comment mettre en œuvre les tactiques qui vous permettront d’augmenter le trafic et le volume.
  • À quelles statistiques spécifiques devez-vous prêter attention dans le partage d’impressions ? John dit que l’avantage du rapport sur le partage d’impressions est qu’il décompose tout et vous indique pourquoi vous manquez quelque chose.
  • La principale raison pour laquelle vous passez à côté est probablement due à une métrique appelée « perte d’enchère ». Cela signifie que vous n’atteignez pas le seuil minimal pour l’enchère. Essayez d’augmenter votre enchère pour participer à plus d’enchères.
  • John suggère d’examiner la pertinence des mots clés, ce qui semble fou mais a en fait un effet direct sur votre taux de clics. Travaillez donc sur votre copie d’annonce là-bas.
  • La dernière métrique que John pense être vraiment importante est le « rang ». Si vous perdez du classement, cela signifie que vous avez réussi l’enchère, que vous avez dépassé la pertinence de la page de destination et que vous disposez d’un budget suffisant. Tout le reste est bon, alors travaillez simplement sur le classement et vous vous montrerez en un rien de temps.

Pour plus d’interviews vidéo, veuillez visiter La page YouTube de SEJ.

5 plateformes publicitaires de reciblage que vous devez explorer aujourd’hui

0

Beaucoup de gens ne le savent pas, mais avant de me lancer dans le référencement et les blogs, j’étais acheteur de médias numériques. En fait, j’ai eu la chance de convaincre Yahoo de placer des bannières pour les clients au-dessus des résultats de recherche à la fin des années 90, puis j’ai été l’un des premiers annonceurs à essayer Goto.com, Google AdSense, et même le reciblage et le ciblage comportemental dans le réseau Yahoo ( ce qui était très controversé à l’époque).

C’était il y a longtemps et depuis lors, le reciblage est devenu monnaie courante dans le monde de la publicité numérique et même du marketing de recherche. Cependant, même avec une croissance substantielle du reciblage, selon Wishpond, «46% des professionnels du marketing sur les moteurs de recherche pensent que le reciblage est la technologie de marketing en ligne la plus sous-utilisée.

Et, avec autant d’options disponibles (Google n’est vraiment que la pointe de l’iceberg du reciblage), il y a de nombreuses raisons pour lesquelles ces personnes feraient une déclaration aussi audacieuse.

Le reciblage, qui est une technologie qui permet aux spécialistes du marketing de placer un code JavaScript anonyme pour suivre leur audience en ligne, est bénéfique pour les spécialistes du marketing car il peut augmenter les taux de conversion, améliorer le retour sur investissement et cibler précisément une audience à un coût par impression réduit.

Le reciblage est également une clé importante du mix marketing de contenu. Vous pouvez générer du trafic vers du contenu éditorial, créer des cookies, puis recibler avec des messages marketing pertinents mais exploitables.

En bref, si vous êtes un spécialiste du marketing, vous devriez sérieusement envisager de mettre en place une campagne de reciblage.

Heureusement, il existe déjà de nombreuses plateformes tierces bien connues – telles que AdRoll, Perfect Audience, Chango, Google AdWords Retargeting et ReTargeter – qui permettent aux spécialistes du marketing de mettre en place facilement une campagne de reciblage efficace. Ces plates-formes gèrent également tous les composants techniques du reciblage, comme les cookies pour cibler les visiteurs.

5 plateformes publicitaires de reciblage que vous devez explorer aujourd'hui

En plus des plateformes publicitaires de reciblage déjà mentionnées, voici cinq autres plateformes dont vous n’avez peut-être pas entendu parler, mais que vous devriez certainement considérer.

1. Météores

Fondée en 2012, Meteora est une plateforme d’affichage numérique en libre-service qui aide les utilisateurs à améliorer la notoriété de la marque, les initiatives de vente numérique et l’engagement des clients. Meteora atteint ces objectifs grâce à un système de marketing d’audience personnalisé, qui comprend un logiciel d’apprentissage et une équipe d’analystes qui améliorent l’expérience à la fois pour l’utilisateur et le spécialiste du marketing. Cela signifie que les utilisateurs reçoivent des offres qui les concernent, tandis que les spécialistes du marketing peuvent diffuser des publicités à leur public spécifique.

Meteora a récemment annoncé de nouvelles fonctionnalités prometteuses pour ses nouvelles options de ciblage avancées, notamment :

  • Mot-clé: Vous pouvez sélectionner jusqu’à 10 mots-clés pertinents et Meteora fera le reste pour vous.
  • Catégorie de public: Meteora vous aide à trouver des sites Web avec des utilisateurs qui ont des intérêts similaires à votre produit ou service.
  • Ciblage géographique : Meteora connecte votre marque avec des utilisateurs sur des marchés spécifiques ou par latitude/longitude (comme le balisage, sans les balises).

2. Vizurie

Vizury est située en Inde et se spécialise depuis 2008 dans le remarketing multi-appareils, le remarketing des utilisateurs d’applications, le marketing à la performance, le marketing mobile et l’analyse prédictive. Aujourd’hui, Vizury travaille avec des marques telles que Sony et Virgin Australia, dans plus de 40 pays à travers le monde.

Ce qui rend Vizury unique, c’est que la plate-forme fournit des solutions verticales spécifiques aux entreprises, par opposition à un modèle unique. Vizury fournit également un service entièrement géré, un modèle de rémunération à la performance et une équipe de data scientists. Les fonctionnalités supplémentaires incluent les enchères personnalisées et les publicités personnalisées basées sur l’historique de navigation et les besoins de votre groupe démographique.

3. Stamédia

Stamedia (prononcez « stay media ») a créé une technologie axée sur l’aide à la fois à l’annonceur et au consommateur. La société de médias basée au Texas y est parvenue en permettant aux utilisateurs de rester sur le contenu qu’ils consultent, comme un article de blog sur une tablette ou une vidéo sur leur ordinateur, grâce à des modèles de bannières.

Ces bannières publicitaires, qui peuvent être créées avec des modèles préconçus ou des publicités personnalisées, peuvent ensuite être utilisées pour tout piloter, des coupons, des concours ou de l’engagement mobile.

Ces bannières simples, mais innovantes, « s’enroulent » autour de n’importe quelle création afin que les utilisateurs puissent entrer leurs informations dans la publicité réelle. En autorisant cela, les clients peuvent choisir leur méthode de livraison préférée, comme le compte social, l’adresse e-mail ou le numéro de téléphone.

4. Bidable

Avec des bureaux à Londres, San Francisco et Almere, Bidable a apparemment fait l’impossible : fournir aux petites et moyennes entreprises une technologie d’enchères en temps réel. En utilisant cette plate-forme publicitaire en libre-service, les petites entreprises peuvent désormais avoir accès à 95 % de tous les internautes en Europe et aux États-Unis avec des prix abordables et sans minimum de dépenses publicitaires.

Grâce à des algorithmes avancés, Bidable cible et achète les annonces dont votre entreprise a besoin, quand vous en avez besoin. En d’autres termes, Bidable élimine les approximations lors de l’achat d’annonces. Les fonctionnalités supplémentaires du système incluent des statistiques en temps réel, le suivi des conversions, des données en temps réel et des campagnes automatisées.

5. Struq

Fondée en 2008 et maintenant avec des bureaux à Londres, New York et Sao Paulo, Struq a été acquise par Quantcast le 1er octobre 2014 afin d’aider à développer la plateforme publicitaire de Quantcast. Struq s’est forgé une réputation de plate-forme leader de reciblage et de personnalisation d’appareils dross grâce à une technologie qui aide les détaillants à retrouver 40 à 60 % des utilisateurs sur un autre appareil avec une précision incroyable de 100 %.

Avec Struq, les spécialistes du marketing peuvent personnaliser l’ensemble du style publicitaire, de l’appel à l’action, du message marketing et du recommandateur de produit en fonction de l’appareil de l’utilisateur et de l’emplacement de l’utilisateur dans l’entonnoir marketing. De plus, Struq vous donne le pouvoir de programmer des publicités, d’apporter des modifications à vos publicités et d’afficher des informations sur les performances de vos produits.

Existe-t-il d’autres plates-formes publicitaires de reciblage qui, selon vous, méritent une mention spéciale ? Partagez dans les commentaires ci-dessous!

Images via Shutterstock

5 NOUVELLES fonctionnalités publicitaires payantes passionnantes annoncées cet automne

0

Il n’y a rien comme la familiarité de l’automne. Des bières à la citrouille bordées de sucre aux rouges, oranges et bruns des feuilles qui décorent les trottoirs alors que les arbres commencent à changer, année après année, nous sommes tous coupables de « tomber amoureux de l’automne », que nous aimions l’admettre ou non. .

Pourtant, la vie ne serait pas intéressante sans la société en constante évolution dans laquelle nous vivons. Du premier voyage du pape aux États-Unis à la candidature de Donald Trump à la présidence, si ces événements déclencheurs de conversation ne se produisaient pas, nous serions probablement fatigués de la répétitivité de la saison.

5 NOUVELLES fonctionnalités publicitaires payantes passionnantes annoncées cet automne |  SEJ

Outre quelques titres captivants dignes d’intérêt, les spécialistes du marketing numérique ont reçu un ensemble de nouveaux outils brillants de certaines de nos plateformes publicitaires préférées, notamment Google, Instagram (oui, Instagram !), Facebook, Twitter et Bing. Plongeons dans le 5 nouvelles fonctionnalités publicitaires payantes les plus excitantes annoncées cet automne:

#1 : le ciblage client de Google

Cette fonctionnalité tant attendue a été annoncée par Google le dimanche 27 septembree laissant les sceptiques de longue date satisfaits de leurs prédictions. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, Customer Match fonctionne de la même manière que les audiences personnalisées et personnalisées sur Facebook et Twitter en prenant une liste d’adresses e-mail pour cibler des personnes spécifiques plutôt que des mots-clés.

Donc mots-clés longs, nous n’avons plus besoin de vous ! Eh bien, ce n’est pas tout à fait vrai. La correspondance client sera davantage une stratégie supplémentaire pour pousser les prospects plus loin dans l’entonnoir ou pour reconvertir les clients précédents, où le ciblage par mots clés et les emplacements gérés seront utilisés pour trouver de nouveaux clients. La partie la plus intrigante de Customer Match est la personnalisation qui l’accompagne, puisque vous ciblez des personnes plutôt que des mots-clés.

« Cette innovation signifie qu’AdWords peut désormais devenir une extension de votre CRM », déclare Dayo Hazzan, directeur commercial chez Lowe Profero. « Les marques peuvent désormais commencer à personnaliser leurs messages en fonction des segments d’audience sur la recherche Google, Gmail et YouTube. »

#2 : Les publicités Instagram ouvertes à tous les annonceurs

Votre application de partage de photos préférée est désormais un autre moyen de promouvoir votre entreprise. Comment excitant! Instagram a annoncé fin septembre avoir étendu ses offres publicitaires aux entreprises de toutes tailles plutôt qu’aux grands acteurs sélectionnés comme Nike et GE.

Nous avons tous vu cela venir depuis qu’Instagram a lentement libéré des privilèges publicitaires pour sélectionner des entreprises, sans oublier que la société mère d’Instagram se trouve être la plus grande plate-forme de publicité sociale, Facebook. Avec l’audience croissante d’Instagram de 400 millions d’utilisateurs actifs, les annonceurs – en particulier ceux qui ont des marques visuellement intrigantes – doivent en profiter.

5 NOUVELLES fonctionnalités publicitaires payantes passionnantes annoncées cet automne |  SEJ

Cependant, tous les retours n’ont pas été positifs. Steward Rogers de Venture Beat a entrepris d’interroger 974 utilisateurs d’Instagram concernant le passage aux mises à jour sponsorisées, et 58,3 % de ceux qui visitent l’application quotidiennement ont déclaré être mécontents du changement.

Quoi qu’il en soit, si vous n’expérimentez pas cette option publicitaire, vous risquez de passer à côté d’un énorme marché. Selon Kenshoo, Instagram les utilisateurs sont deux fois et demie plus susceptibles de cliquer sur des publicités que sur d’autres plateformes de médias sociaux.

#3 : Les publicités à formulaire mobile de Facebook

La perte de prospects mobiles via des formulaires de page de destination qui fuient est un obstacle majeur pour les annonceurs, en particulier ceux dont les cycles de vente sont plus longs. La durée d’attention mobile est plus courte, les écrans sont plus petits et les spécialistes du marketing B2B sont perplexes quant à la manière de capturer des prospects mobiles. Pour lutter contre ces points faibles, Facebook aide les spécialistes du marketing de génération de leads à découper une étape entière de l’entonnoir avec des publicités de plomb exploitables et capturant des informations.

Ces nouveaux formats d’annonces sont devenus disponibles pour tous les annonceurs le 7 octobreeet permettre aux annonceurs d’augmenter le nombre d’abonnements à la newsletter, de fournir des devis ou des offres spéciales aux acheteurs, ou d’inscrire des personnes à un événement, un webinaire ou une conférence.

Pourquoi cette option est-elle plus avantageuse que de diriger un prospect vers votre page de destination mobile ?

La simplification est le tableau principal ; le fait que l’utilisateur n’a pas à quitter Facebook et le processus de remplissage d’un formulaire est exponentiellement plus facile. Lorsque vous cliquez sur « S’abonner » ou « S’inscrire », Facebook remplit automatiquement les informations que vous avez déjà fournies, telles que votre prénom, votre nom, votre adresse e-mail, etc. dans les champs pertinents. Tout ce que l’utilisateur a à faire est de cliquer sur « soumettre ». Sur mobile, moins d’obstacles, c’est toujours mieux, donc les spécialistes du marketing à la recherche de prospects devraient être ravis d’essayer ce nouveau format d’annonce Facebook.

IMG_1974

#4 : Bouton « Acheter maintenant » de Twitter

Les boutons d’achat ne sont pas un nouveau concept, mais un concept qui est en cours sur toutes les principales plateformes publicitaires depuis un certain temps déjà. Alors que Pinterest a été le premier à sauter dans le train des boutons d’achat en juin, Google, Facebook et Twitter ont également tous eu des boutons d’achat en préparation.

Le 30 septembre Twitter a annoncé leur bouton « Acheter maintenant » est disponible pour tous les annonceurs à travers les États-Unis, permettant aux acheteurs d’acheter tout en faisant défiler leur fil d’actualités. Twitter a fait la une des journaux en annonçant ses partenariats avec les sites qui alimentent de nombreux magasins de commerce électronique, tels que Bigcommerce, Demandware et Shopify, qui ont rendu cette fonctionnalité possible.

C’est une grande nouvelle pour les spécialistes du marketing de détail, qui ont tendance à avoir des sentiments mitigés quant à la possibilité d’acheter directement via les sites sociaux et de recherche. D’une part, il a le potentiel d’augmenter considérablement les ventes puisque le processus devient plus transparent, mais d’autre part, la fidélité à la marque et les acheteurs fidèles peuvent être difficiles à gagner si les acheteurs ne viennent même pas sur le site Web du détaillant.

#5 : Remarketing Bing Ads dans la recherche et le shopping

Enfin! Bing Ads permet aux annonceurs de remarketer les visiteurs du site Web sur la recherche et les achats. Annoncée mi-octobre, cette nouvelle fonctionnalité fonctionne de la même manière que les RLSA sur Google AdWords. Fondamentalement, lorsqu’une personne visite votre site Web (ou une page spécifique de votre site), elle sera ensuite ajoutée à votre liste de remarketing, où lorsqu’elle effectuera une recherche sur Bing ou Yahoo, votre annonce sera diffusée pour renforcer votre marque auprès du chercheur.

Le remarketing en vaut-il la chandelle ? Absolument! Selon Forrester Research, 96 % des utilisateurs ne convertissent pas lors de leur première visite. Dans la société d’aujourd’hui où les gens sont bombardés de messages marketing après messages marketing et où la durée d’attention est faible en raison du niveau élevé de distractions quotidiennes, les spécialistes du marketing doivent effectuer du remarketing partout où ils le peuvent, et cela inclut Bing !

5 NOUVELLES fonctionnalités publicitaires payantes passionnantes annoncées cet automne |  SEJ

Crédits image

Image vedette: Image de Margot da Cunha
Photo postée #1 : Image de Margot da Cunha
Image #2 : Capture d’écran d’Instagram prise le 27/10/2015
Image #3 : Capture d’écran de Facebook prise le 04/11/2015

5 informations sur les dépenses publicitaires de 500 millions de dollars [STUDY]

0

La seule constante dans la publicité sur le Réseau de Recherche est le changement. La perte des publicités du côté droit. Des annonces de plus en plus grandes au-dessus des résultats de recherche organiques. De nouvelles options de ciblage publicitaire intéressantes. Et bien plus.

Dans cet esprit, et en l’honneur de nos récents jalons de la niveleuse – la niveleuse a maintenant été exécutée plus d’un MILLION de fois ! – J’ai entrepris d’examiner de nouvelles données pour avoir une idée de ce qui change, le cas échéant, concernant l’écosystème global d’AdWords.

Fin 2013, nous avons effectué une analyse similaire et constaté que les petites entreprises laissaient beaucoup d’opportunités (et d’argent) sur la table, en commettant des erreurs fatales comme une faible activité du compte et en ne parvenant pas à optimiser la recherche mobile.

Alors, les choses se sont-elles améliorées ou ont-elles empiré ? Examinons les statistiques publicitaires AdWords mises à jour.

Une note rapide sur les sources de données publicitaires : j’ai examiné 30 000 rapports d’annonceurs qui ont exécuté l’outil AdWords Performance Grader de WordStream pour la première fois au cours des six derniers mois. Je me suis concentré sur les petites et moyennes entreprises avec des dépenses moyennes entre 10 $ et 5 000 $ par mois, avec des comptes dans le monde entier.

1. Le niveau de qualité est plus important que jamais

Depuis mon analyse en 2013, les niveaux de qualité pondérés par les impressions ont augmenté ! En 2016, le niveau de qualité moyen pondéré par les impressions pour les PME était d’environ 6,5. Qu’est-ce que ça veut dire? Est-ce que tout le monde s’est amélioré dans la création d’annonces de licorne ?

Pas nécessairement. Ce n’est pas qu’il y ait moins de mots clés à faible niveau de qualité. Il existe de nombreux mots-clés donkey avec des niveaux de qualité de 1, 2, 3 et 4. Mais ces mots clés non pertinents et à faible QS sont désormais moins susceptibles d’être impressionnés par un utilisateur.

niveau de qualité moyen des données publicitaires

Ce qui se passe ici, c’est qu’avec l’augmentation de la recherche mobile et la perte des publicités du côté droit, il y a moins de spots publicitaires dans l’ensemble, donc Google doit être plus sélectif quant au choix des publicités à afficher. Sans surprise, ils préfèrent de plus en plus diffuser des publicités de meilleure qualité plutôt que des publicités anales. Étant donné que les mots clés à faible QS ne génèrent même pas d’impressions actuellement, le niveau de qualité moyen pondéré par impression est globalement en hausse.

Clé à emporter : Le CTR (la composante la plus importante du niveau de qualité) compte plus que jamais et continue d’augmenter. Si vos mots clés ont des niveaux de qualité très bas (1-4), ils ne sont tout simplement pas aussi susceptibles d’être vus – comme si vous ne meniez même pas une campagne publicitaire pour commencer, alors pourquoi s’embêter à les configurer en premier lieu ?

2. À propos de ces CTR – Qu’est-ce qu’un bon taux de clics en 2016 ?

Les CTR de cette année sont plus élevés que jamais.

ctr-distribution-publicité-statistiques

Lorsque je regarde les CTR à l’échelle du compte (taux de clics moyen pour la recherche) le CTR moyen des annonces des comptes PME sur toutes les positions est de 3,23 %. Nous suivons ce chiffre depuis un certain temps, et il est en hausse par rapport aux 2,7 % un an plus tôt. C’est un grand changement !

Il se passe beaucoup de choses, mais les deux principaux facteurs à l’origine de cette augmentation sont :

  • AdWords est moins susceptible de diffuser des annonces merdiques (avec un faible CTR et un faible QS) en premier lieu, ce qui augmente les CTR moyens des comptes.
  • Les annonces plus grandes et plus visibles (annonces textuelles étendues AKA) sont plus susceptibles d’être cliquées. Nos tests internes ont montré que le passage aux ETA peut augmenter le CTR jusqu’à 400 % !

Une chose à souligner ici est qu’il existe un effet de levier considérable dans l’optimisation du texte des annonces. Les 10 % des meilleurs comptes (les licornes) s’en sortent plus de trois fois mieux que tout le monde (les ânes). Comment? Annonces Licorne.

3. Les mots-clés négatifs sont toujours une opportunité d’optimisation manquée

OK, récapitulons ce que nous avons trouvé jusqu’à présent :

  1. L’enchère AdWords est de plus en plus susceptible de favoriser les annonces à niveau de qualité élevé. Les annonces à faible CTR ne s’affichent plus autant qu’avant.
  2. QS est une mesure relative basée sur la façon dont votre CTR se compare à d’autres publicités dans des endroits, appareils, emplacements similaires, etc.
  3. Les CTR à tous les niveaux augmentent.

Ce qui signifie : vous allez devoir augmenter votre CTR juste pour conserver vos places actuelles, et l’augmenter encore plus pour aller de l’avant. Comment?

L’une des plus grandes opportunités manquées (concernant un impact important pour peu d’efforts) que mes recherches ont découvertes était une sous-utilisation chronique de mots clés négatifs.

statistiques d'annonces-d'adoption-de-mot-clé-négatif

Les gens ne les utilisent pas autant qu’ils le devraient. La moitié des comptes n’ont pas ajouté un seul mot clé à exclure au cours du mois dernier. C’est beaucoup d’argent gaspillé.

Désormais, Google affirme que les mots clés négatifs n’ont pas d’impact sur le QS (car il est calculé sur la base de mots clés de correspondance exacte). Mais je n’en suis pas si sûr (plus dans cette étude de cas, si vous êtes curieux).

Cependant, même s’ils n’ont pas d’impact sur le niveau de qualité, les mots clés négatifs sont essentiels pour un retour sur investissement élevé, car vous éliminez les dépenses inutiles (clics de personnes qui n’achèteront rien) et redirigez cet argent vers des campagnes plus utiles. toutes les bonnes choses. Examinez périodiquement vos rapports de requête de recherche et définissez les mots-clés à faible ou sans conversion comme négatifs.

4. Gardez à l’esprit l’objectif final : les conversions

Qui se soucie des CTR et du QS ? L’intérêt de l’optimisation de ces mesures est d’augmenter vos conversions au final !

Malheureusement, moins de la moitié des annonceurs de petites entreprises ont activé le suivi des conversions.

données-publicitaires-de-suivi-des-conversions

Cela me rend triste. Parce que ces annonceurs (et nous parlons de millions d’annonceurs, si vous extrapolez ces résultats à toutes les entreprises utilisant AdWords) sont en quelque sorte passés à côté de la meilleure fonctionnalité du marketing direct : la possibilité de suivre les résultats et d’effectuer des optimisations et ajustements en fonction de vos données.

C’est aussi pourquoi j’ai déclaré publiquement que les objectifs intelligents ne sont pas si stupides (pour de nombreuses petites entreprises). Une certaine forme de suivi des conversions vaut mieux que rien.

5. Qu’est-ce qu’un bon taux de conversion en 2016 ?

Sur les quelque 15 000 comptes qui avaient activé le suivi des conversions, nous avons constaté peu de changements dans les taux de conversion moyens et les distributions des taux de conversion.

Quoi que vous vendiez sur Internet, le taux de conversion médian était de 2,9 %. Les études précédentes que nous avons réalisées ont montré que les taux de conversion moyens se situaient entre 2,5 et 3,5 %.

Honnêtement, je soupçonne qu’il serait encore plus faible si les 54 % d’annonceurs n’utilisant pas le suivi des conversions activaient le suivi des conversions, car les entreprises qui ne suivent pas les conversions font probablement beaucoup d’erreurs.

ad-data-cvr-distribution

Que fait-on de ces données ? Quelques-unes de mes théories incluent:

  • Le trafic mobile se convertit indirectement. Les voies sont de plus en plus indirectes ; par exemple, les conversions et les appels multi-appareils introduisent une fuite d’attribution de conversion. C’est pourquoi le suivi des appels est si important.
  • CRO est essentiellement une tonne de BS.

Un point important à retenir est que les 10 % des meilleurs annonceurs (les licornes) continuent d’écraser tout le monde avec des taux de conversion 3 fois plus élevés que les ânes ; ils voient des taux de conversion de 8 % ou plus ! Atteindre les étoiles.

Où les entreprises doivent-elles concentrer leur attention dans AdWords dès maintenant ?

Sur la base de ces informations, je pense qu’il est clair sur quoi les annonceurs (et les agences) doivent se concentrer lorsqu’il s’agit d’optimiser leurs campagnes pour l’évolution du paysage AdWords :

  • Excellentes performances publicitaires – Google ne montre que de bons résultats ces jours-ci. Les annonces de mauvaise qualité et sous-optimisées n’obtiendront même pas d’impressions (en particulier sur les mobiles). Profitez de toutes les fonctionnalités supplémentaires que vous pouvez. Soyez un adopteur précoce. Rédigez des annonces convaincantes et émotionnelles.
  • Meilleure mesure – Pour l’amour de tout ce qui est décent et saint, commencez à suivre les conversions. Supprimez les mots clés non convertis de votre compte. AdWords fonctionne incroyablement bien pour les entreprises qui prennent le temps de mesurer les effets de ce qu’elles font, afin qu’elles puissent canaliser plus d’argent vers les annonces qui génèrent le plus de valeur commerciale.

En l’honneur de nos récents jalons de niveleuse qui peuvent vous aider à vous adapter au nouveau paysage. Les nouvelles fonctionnalités incluent :

  • Informations détaillées sur les annonces textuelles – Bientôt, les anciennes annonces textuelles seront complètement désactivées. Vous DEVEZ commencer à rédiger de nouvelles annonces dans le nouveau format, et le plus tôt sera le mieux, car les premiers utilisateurs en tirent le plus grand profit. Il y a une nouvelle section dans l’évaluateur qui vérifie votre statut de migration actuel et fournit des conseils pour mettre à jour vos annonces dès que possible.

prise en charge des annonces textuelles étendues dans l'évaluateur AdWords

  • Plus de données mobiles – Nous avons également ajouté de nouvelles informations améliorées sur les performances mobiles de votre compte. (Certaines de ces données sont réservées aux clients, mais tout le monde aura accès à de nouvelles fonctionnalités, notamment vos meilleures et vos pires annonces mobiles et la comparaison du CTR sur différents appareils.)

Ce message est apparu à l’origine sur Wordstream et est republié avec autorisation.

Crédits image

Image en vedette : Image par Wordstream
Photos postées : toutes les images par Wordstream
Capture d’écran de Larry Kim. Prise en septembre 2016.

Augmentation de 19 % des revenus publicitaires sur le Réseau de Recherche, représentant désormais 48 % de tous les revenus publicitaires numériques [REPORT]

0

Selon un rapport de l’iab, les revenus totaux des annonces de recherche ont atteint un nouveau sommet qui peut être attribué en grande partie au succès des annonces mobiles. En raison d’un niveau de dépenses sans précédent pour les annonces de recherche mobiles, le format d’annonce de recherche a représenté 35,0 milliards de dollars de revenus en 2016, contre 29,5 milliards de dollars en 2015.

Décomposé en ordinateur de bureau et mobile :

  • Desktop Search a représenté 17,8 milliards de dollars de revenus en 2016, en baisse de 13 % par rapport aux 20,5 milliards de dollars de 2015.
  • Les revenus de la téléphonie mobile ont augmenté de 77 %, passant de 20,7 milliards de dollars en 2015 à 36,6 milliards de dollars en 2016.

Les formats d’annonces mobiles se portent si bien cette année qu’ils vendent 51 % d’annonces numériques combinées par rapport aux annonces numériques de bureau. Cela a conduit à un total inégalé de 72,5 milliards de dollars de dépenses publicitaires numériques.

La marée montante soulève tous les navires, comme dit le proverbe. Plus d’annonces mobiles vendues signifient que plus de types d’annonces numériques sont vendus en général. Alors que les annonceurs déplacent leurs dépenses vers le mobile, il est clair qu’ils considèrent toujours la recherche comme une partie intégrante de leur campagne de marketing mobile.

Augmentation de 19 % des revenus publicitaires sur le Réseau de Recherche, représentant désormais 48 % de tous les revenus publicitaires numériques [REPORT]

Alors que les utilisateurs changent leurs habitudes de recherche, avec plus de recherches effectuées sur mobile que sur ordinateur, il est logique que les annonceurs réorientent leurs dépenses vers le mobile. Ils voudront naturellement investir leurs dollars publicitaires là où leur publicité sera vue.

Pour plus d’informations sur les dépenses publicitaires numériques en 2016, vous pouvez consulter le rapport dans son intégralité.

Les spécialistes du marketing transfèrent leurs budgets publicitaires à LinkedIn

0

Les spécialistes du marketing déplaceraient les budgets publicitaires des plates-formes telles que Facebook et Twitter, et dépenseraient davantage pour les publicités LinkedIn.

Selon une enquête sur la publicité programmatique menée par DigiDay, 42 % des acheteurs de médias prévoient d’augmenter leurs dépenses publicitaires sur LinkedIn.

Environ 47% prévoient de maintenir leurs budgets publicitaires LinkedIn et 11% ont déclaré qu’ils réduiraient leurs dépenses.

Les données de l’enquête de DigiDay sont basées sur 290 acheteurs de médias qui utilisent déjà LinkedIn.

L’une des raisons pour lesquelles les spécialistes du marketing peuvent augmenter leurs budgets publicitaires LinkedIn est que les publicités sont plus chères à l’achat.

Les publicités vidéo sur LinkedIn, par exemple, peuvent être 6 à 8 fois plus chères qu’une publicité vidéo sur Facebook.

Un avantage unique des publicités LinkedIn, justifiant sans doute le coût supplémentaire, est la capacité de cibler les professionnels.

Par exemple, les annonceurs peuvent cibler les utilisateurs de LinkedIn qui travaillent dans une grande entreprise de plus de 10 000 employés.

En revanche, Facebook n’autorise pas les annonceurs à cibler les personnes en fonction de leur intitulé de poste ou de leur lieu de travail.

On dit que les publicités LinkedIn génèrent plus de prospects de qualité, tandis que les publicités sur Facebook et Twitter sont meilleures pour la portée et la notoriété.

Foursquare, une entreprise qui dépense la plus grande partie de son budget publicitaire sur LinkedIn, affirme que cinq chiffres dépensés génèrent six chiffres en retour.

Les spécialistes du marketing louent également l’équipe publicitaire interne de LinkedIn, tandis que l’équipe de Facebook serait « frustrante ».

Nouveau ciblage publicitaire LinkedIn en route

Des sources disent à DigiDay que LinkedIn travaille sur une solution pour cibler les « audiences similaires ».

Cela permettrait aux spécialistes du marketing de cibler des clients potentiels similaires aux clients existants d’une entreprise.

Si cela vous semble familier, c’est parce que Facebook offre une capacité de ciblage similaire sur sa plateforme publicitaire.

Plus récemment, LinkedIn a introduit le ciblage par intérêts, qui permet aux spécialistes du marketing de cibler les utilisateurs en fonction de leurs intérêts professionnels.

Meta signale la toute première baisse des revenus publicitaires

0

Le dernier rapport sur les résultats de Meta révèle la toute première baisse des revenus publicitaires de la société d’une année sur l’autre, signalant une tendance à la baisse qui devrait se poursuivre.

Le rapport sur les résultats du deuxième trimestre 2022 de Meta marque la fin d’une décennie de croissance consécutive des revenus publicitaires.

Nous expliquerons pourquoi cela est important, ce que cela signifie pour les spécialistes du marketing et quelle est la prochaine étape pour Meta à la lumière de ces chiffres.

La baisse des revenus de Meta est imputée au ralentissement économique

Plusieurs facteurs contribuent à la baisse sans précédent des revenus de Facebook.

Lors d’une conférence téléphonique avec des investisseurs, le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré que son entreprise avait manqué ses objectifs en raison d’un ralentissement économique qui affecte l’ensemble du marché de la publicité numérique :

« … nous semblons être entrés dans un ralentissement économique qui aura un impact important sur le secteur de la publicité numérique. Il est toujours difficile de prédire la profondeur ou la durée de ces cycles, mais je dirais que la situation semble pire qu’elle ne l’était il y a un quart.

En plus d’une économie faible, Meta doit faire face aux paramètres de confidentialité d’Apple.

L’économie ne fait qu’accélérer une baisse de la croissance des revenus qui a commencé lorsque Apple a permis aux utilisateurs de demander aux applications de ne pas suivre leurs données.

En conséquence, les gens voient des publicités moins pertinentes dans leurs flux car Meta n’a pas accès à autant de données à leur sujet.

Cela ajoute à une situation sombre pour les activités publicitaires de Meta, et Zuckerberg avertit les investisseurs de s’attendre à ce que la baisse des revenus se poursuive au prochain trimestre.

Tout n’est pas mauvais cependant. Dans la section suivante, nous passerons en revue d’autres faits saillants du rapport.

Quels sont les chiffres ?

Les revenus publicitaires de Meta ont chuté de 1 % au deuxième trimestre 2022 par rapport à la période de l’année dernière.

Meta a rapporté 28,82 milliards de dollars grâce aux publicités, même s’il s’attendait à gagner 28,94 milliards de dollars.

Le projet Metaverse de Zuckerberg, connu sous le nom de division Reality Labs, représente une dépense considérable. Les travaux sur le projet ont coûté 2,8 milliards de dollars à Meta au deuxième trimestre.

Une tendance positive à noter est que les utilisateurs actifs quotidiens de Facebook ont ​​augmenté de 3 %. Il y a maintenant 1,97 milliard de personnes qui se connectent chaque jour.

Les utilisateurs actifs quotidiens sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp ont augmenté de 4 % par rapport à l’année dernière.

Rien n’indique que les utilisateurs se désintéressent de la suite d’applications de Meta, ce qui signifie qu’il existe une opportunité d’augmenter les revenus si l’entreprise peut trouver un moyen de rendre les publicités plus efficaces.

Cela nous amène à notre section suivante, où nous examinerons ce que cela signifie pour les entreprises et les spécialistes du marketing utilisant quotidiennement les applications de Meta.

Qu’est-ce que tout cela veut dire?

Les applications de Meta ne perdent en popularité en aucun cas.

Le public est là. Le problème est que les annonceurs ont des budgets plus petits et qu’ils n’obtiennent pas la même valeur des annonces qu’auparavant.

Pour remédier au problème de la baisse des revenus publicitaires, Meta prévoit de proposer de nouveaux types de monétisation. Plus précisément, la société travaille sur des moyens de gagner de l’argent avec Reels.

En réponse au rapport sur les résultats du deuxième trimestre, Zuckerberg souligne son engagement à construire Facebook et Instagram autour de Reels.

La visionneuse Reels est l’une des seules sections de Facebook et Instagram qui n’est pas entièrement monétisée. Ce n’est donc pas un générateur de revenus pour le moment, mais cela peut potentiellement le devenir à l’avenir.

Zuckerberg dit dans l’appel aux résultats :

« À court terme, plus Reels se développe rapidement, plus les revenus qui se déplacent des produits à forte monétisation augmentent. »

L’objectif de Meta est de ressembler davantage à TikTok. À mesure que Meta se concentre davantage sur les bobines, cela conduira inévitablement à ce que d’autres types de contenu soient moins diffusés.

Pour les entreprises et les spécialistes du marketing, il convient de réfléchir à la manière d’intégrer une vidéo courte dans le mix pour maintenir la visibilité sur les applications de Meta.

À cette fin, si vous n’obtenez pas les résultats que vous recherchez avec les publicités Facebook, Reels pourrait être une solution viable pour étendre votre portée.


Sources:investor.fb.com, CNBC

Image en vedette : Rokas Tenys/Shutterstock

Les campagnes publicitaires Pinterest peuvent désormais être optimisées pour les conversions

0

Pour la première fois, Pinterest permet aux spécialistes du marketing de choisir les conversions comme objectif de campagne pour les épingles sponsorisées.

Auparavant, les épingles sponsorisées ne pouvaient être optimisées que pour les clics. Désormais, ils peuvent être optimisés pour d’autres types de conversions.

La nouvelle capacité d’optimisation des conversions de Pinterest permet aux spécialistes du marketing de concevoir des publicités pour inciter les utilisateurs à effectuer des actions spécifiques.

Les actions peuvent inclure effectuer un achat, s’inscrire à une liste de diffusion ou remplir d’autres types de formulaires de génération de leads.

Selon Pinterest, l’utilisation de l’optimisation des conversions peut également aider à diffuser des annonces auprès de personnes plus susceptibles de prendre les mesures souhaitées par une entreprise.

« Les annonceurs qui se soucient uniquement de la performance ont pu atteindre leurs objectifs commerciaux en utilisant des entrées manuelles, mais le nouvel objectif de conversions leur permet d’atteindre leurs objectifs rapidement et facilement sans effort supplémentaire. »

Les marques qui ont bénéficié d’un accès précoce à l’optimisation des conversions, telles que Gravity Blankets, ont multiplié par deux leurs ventes et réduit de 58 % le coût par acquisition.

Dans les autres actualités publicitaires de Pinterest

Pinterest a également annoncé que la vidéo promue est étendue pour servir les annonceurs qui ont des objectifs de trafic ou de conversion.

Une vidéo sponsorisée optimisée pour les objectifs de « conversions » redirigera les utilisateurs vers une page de destination qui héberge le site Web de l’annonceur.

L’optimisation des conversions et la vidéo sponsorisée pour les conversions sont désormais disponibles pour tous les comptes professionnels Pinterest.

Facebook apporte plusieurs modifications aux politiques publicitaires pour les services financiers

0

Facebook modifie ses politiques relatives à la blockchain publicitaire, à la crypto-monnaie et aux produits et services financiers.

Certaines modifications rendent les politiques publicitaires plus restrictives, tandis que d’autres les rendent plus clémentes.

Assouplir les politiques sur l’approbation écrite

Facebook a mis à jour ses politiques publicitaires l’été dernier pour exiger une approbation écrite avant de promouvoir les produits et services de crypto-monnaie.

Le processus implique de prendre en compte les licences qu’un annonceur a obtenues, qu’il soit coté en bourse (ou qu’il soit une filiale d’une société publique) et d’autres informations publiques pertinentes sur son activité.

Les annonceurs devront toujours être pré-approuvés pour diffuser des publicités faisant la promotion de la crypto-monnaie. Une approbation préalable ne sera pas requise pour promouvoir l’accès à l’information.

À partir de maintenant, une approbation écrite n’est plus requise pour les publicités liées à la technologie blockchain, aux nouvelles de l’industrie, à l’éducation ou aux événements liés à la crypto-monnaie.

Interdire les publicités pour les contrats sur différence (CFD)

Un changement de politique mis en œuvre le 5 juin interdira aux annonceurs de promouvoir les contrats sur différence (CFD).

Facebook décrit les CFD comme :

« … des produits financiers complexes qui sont souvent associés à un comportement prédateur. Ces produits, en raison de leur complexité, induisent souvent les gens en erreur.

Facebook note qu’il continuera d’interdire les publicités pour les offres initiales de pièces (ICO) et les publicités pour les options binaires.

De plus, les pages de destination doivent également respecter les politiques publicitaires de Facebook. Si une annonce redirige vers une page de destination présentant un produit restreint, elle sera rejetée lors du processus d’examen.

115 millions de dollars de dépenses publicitaires perdues pour les sites de clickbait, selon un rapport

0

Un nouveau rapport révèle que près d’un dixième des budgets des annonceurs sont consacrés aux annonces display et vidéo programmatiques sur les sites de clickbait, ce qui réduit le retour sur investissement des dépenses publicitaires dans un contexte de pressions croissantes en matière de confidentialité et de budget.

La société d’analyse des investissements dans les médias Ebiquity a constaté que les sites d’appâts au clic et conçus pour la publicité (MFA) ont capturé 115 millions de dollars du budget publicitaire de 1,47 milliard de dollars de leurs clients de janvier 2020 à mai 2022.

Cela se traduit par 7,8 % du budget publicitaire de leurs clients, passant à 9,8 % pour les clients américains. Un échantillon de 750 000 dollars de dépenses publicitaires a révélé que seuls dix annonceurs ont dépensé plus d’un million de dollars sur les «domaines les plus contrevenants» sur l’indice mondial de désinformation.

Ces conclusions, tirées d’Ebiquity S’attaquer aux médias responsables rapport, qui a été publié cette semaine, intervient alors que la ceinture se resserre et que les budgets diminuent en réponse aux changements de suivi et de confidentialité, à l’évolution des habitudes de consommation et à la hausse de l’inflation.

La méfiance croissante stimule la tendance de la publicité durable

Alors que les sites clickbait et MFA semblent initialement être une bonne affaire pour les annonceurs en raison de leurs faibles CPM et de leur taux de visibilité de 77 %, Ebiquity affirme que les annonceurs n’obtiennent pas le retour sur investissement auquel ils pourraient s’attendre.

Une expérience utilisateur médiocre et des impressions à faible impact se traduisent souvent par un faible retour. Apparaissant sur ces sites peut également avoir un impact négatif durable sur l’expérience de la marque. Cela pourrait même inclure des boycotts et autres mauvaises publicités dont il n’est pas toujours facile de se remettre.

Le rapport d’Ebiquity a révélé que la publicité durable rendrait 84% des consommateurs plus susceptibles d’acheter. Et ce ne sont pas seulement les consommateurs et les sites de spam que les annonceurs doivent prendre en compte.

Trente-neuf pour cent des spécialistes du marketing ont réduit leurs dépenses avec les principales plateformes en 2021, 54 % citant la désinformation et les discours de haine comme leur décision.

La méfiance générale vis-à-vis des médias et des sites en ligne s’est considérablement accrue l’année dernière. Un récent sondage Gallup a révélé que seulement 16% des consommateurs aux États-Unis ont une confiance significative dans les organes de presse.

La confidentialité et la sécurité sont également des facteurs importants pour promouvoir des pratiques publicitaires durables.

Une étude de Reuters et YouGov a révélé que moins d’un tiers des consommateurs faisaient confiance aux détaillants en ligne (33 %) et aux plateformes de médias sociaux (25 %) pour leurs données.

Cette méfiance croissante n’est pas entièrement sans fondement.

Des histoires très médiatisées comme le scandale de Cambridge Analytica et un nombre record de problèmes de sécurité en 2021, combinés à de vastes campagnes de désinformation et de désinformation sur plusieurs fronts, ont mis la confidentialité, la sécurité et la confiance au premier plan.

L’UE a introduit le règlement général sur la protection des données (RGPD) et Google a progressivement supprimé les cookies tiers pour répondre à ces préoccupations, mais les résultats sont loin d’être idéaux. Le rapport d’Ebiquity a révélé que 92,6 % des domaines scannés ont placé au moins un cookie tiers avant d’obtenir le consentement de l’utilisateur. Dans le même temps, d’autres entreprises continueront probablement à proposer l’identité de l’utilisateur pour le suivi des publicités.

Prochaines étapes pour les annonceurs

Avec des chaînes d’approvisionnement moyennes d’annonceurs comprenant 200 000 domaines et applications uniques, détenues par plus de 3 000 entreprises et gérées via plus de 200 bourses d’annonces, il existe de nombreuses complexités et aspects à prendre en compte en matière de publicité. Pourtant, cela devient trop coûteux pour que les marques l’ignorent.

Ceux qui cherchent à entretenir leur réputation et leurs résultats doivent consacrer du temps à une analyse régulière et approfondie des chaînes d’approvisionnement, de la surveillance et du suivi des médias.

Le rapport est disponible sur le site Web d’Ebiquity.

Ressources additionnelles:

  • L’impact de l’inflation sur les dépenses publicitaires détaillé dans le rapport Merkle
  • Un guide complet pour maîtriser la publicité programmatique B2B
  • Gagner au reciblage : conseils pour se reconnecter et convertir

Image en vedette : sutadisme/Shutterstock

Les comptes Google AdWords sans dépenses publicitaires récentes seront désactivés la semaine prochaine

0

Google commencera à désactiver les comptes AdWords la semaine prochaine s’ils n’ont pas dépensé d’argent au cours des 15 derniers mois.

Cela se produira automatiquement dans le but d' »accélérer » l’expérience AdWords. Une notification par e-mail sera envoyée aux utilisateurs individuels d’AdWords lorsque leur compte aura été désactivé.

Les annonceurs auront la possibilité de réactiver leurs comptes à tout moment. Cependant, s’il n’y a toujours pas de dépenses publicitaires dans les 3 mois suivant la réactivation, le compte sera à nouveau désactivé. Bien sûr, les annonceurs peuvent éviter complètement la désactivation en dépensant de l’argent en publicités avant la semaine prochaine.

Si votre compte AdWords est annulé en raison d’un manque de dépenses publicitaires, suivez les étapes ci-dessous pour le réactiver lorsque vous serez prêt :

  • Connectez-vous à votre compte AdWords.
  • En haut à droite, cliquez sur « Paramètres », puis sur Paramètres du compte.
  • Dans l’onglet « Préférences », cliquez sur « Réactiver ce compte » pour terminer l’activation de votre compte.
  • Si vous y êtes invité, vous devrez peut-être également mettre à jour vos informations de facturation.

Notez également que jusqu’à 24 heures après la réactivation d’un compte, vous pouvez continuer à voir une alerte indiquant que votre compte a été annulé.

Les spécialistes du marketing Pinterest peuvent désormais créer des campagnes publicitaires sur un appareil mobile

0

Pinterest permet aux annonceurs de créer et de modifier des campagnes avec de nouveaux outils optimisés pour le mobile.

Les nouveaux outils publicitaires mobiles s’appuient sur les outils en libre-service déployés par Pinterest l’année dernière.

Les outils publicitaires mobiles offrent une création d’annonces simplifiée avec des options de ciblage consolidées, ce qui facilite la configuration des épingles promues.

Les autres fonctionnalités incluent :

  • Ajuster les budgets et le ciblage
  • Mise en veille d’une annonce
  • Modification de la destination de l’URL et du nom de la campagne.
  • Vérification de mesures telles que les dépenses publicitaires, la durée restante de la campagne, les impressions, les clics, le taux de clics et les économies.

Dans une annonce, la société déclare :

« Avec les outils publicitaires mobiles, les entreprises peuvent renforcer la notoriété de leur marque et améliorer leurs performances tout en atteignant de nouveaux clients sans dépasser leur budget. Des entreprises comme FOUNT, Little Blue Olive et l’enseignante du primaire Kaitlyn Albani voient déjà les résultats des premiers tests.

Les spécialistes du marketing Pinterest peuvent commencer à faire de la publicité sur mobile en suivant les étapes ci-dessous :

  • Choisissez une épingle dans votre profil d’entreprise
  • Définir des options de ciblage automatisé ou personnalisé
  • Définir un budget quotidien
  • Définir une durée
  • Saisir les informations de facturation
  • Publier l’annonce

C’est ça. Toute entreprise peut promouvoir n’importe laquelle de ses épingles à partir d’un appareil mobile en quelques étapes simples.

Facebook présente 3 nouveaux outils de création de rapports publicitaires

0

À temps pour la saison des achats des Fêtes, Facebook déploie de nouveaux outils pour aider les annonceurs à analyser les performances des campagnes.

Facebook permet aux annonceurs de mesurer plus facilement les performances des publicités sur les comptes, les canaux et les éditeurs.

Grâce à ces données, les annonceurs peuvent mieux comprendre les performances des annonces, les données démographiques qu’elles touchent et d’où proviennent le plus de conversions. En savoir plus sur les nouveaux outils de création de rapports sur les annonces.

Rapports intercomptes

Les rapports intercomptes permettent aux annonceurs de voir les statistiques de plusieurs comptes publicitaires au même endroit. Cela inclut des données telles que la portée, les impressions et les conversions.

« Cette surface de reporting sert de guichet unique pour un rapport clair et concis sur les performances de votre entreprise et vous permettra de gagner du temps qui était auparavant consacré à la création manuelle de rapports. »

Lié: 7 conseils inattendus qui rendront vos publicités Facebook plus efficaces

Métriques personnalisées

Les annonceurs auront la possibilité de créer leurs propres mesures personnalisées afin de suivre davantage de données qui les intéressent le plus. Les métriques personnalisées peuvent être créées une seule fois et utilisées dans tous les rapports.

Facebook présente 3 nouveaux outils de création de rapports publicitaires

Lié: Les 3 métriques publicitaires Facebook que vous ne regardez pas, mais que vous devriez regarder

Rapport sur le chemin de conversion

Facebook a lancé Conversion Paths plus tôt cette année pour aider les entreprises à suivre les multiples interactions qu’un seul client peut avoir avant d’effectuer un achat. Pour accompagner cette fonctionnalité, Facebook déploie désormais des rapports sur le chemin de conversion.

« Selon une étude Ipsos commandée par Facebook, en 2018, les acheteurs ont utilisé une variété de canaux – de l’internet à la presse écrite en passant par la télévision – pour faire leurs achats et trouver l’inspiration pour les cadeaux des fêtes. Pour mieux comprendre si vous atteignez ces acheteurs, vous aurez besoin d’informations sur les chemins de conversion à travers ces canaux et éditeurs. »

Les rapports sur les chemins de conversion permettent aux annonceurs d’afficher les éditeurs dans les chemins de conversion les plus fréquents sur l’ensemble des canaux et des appareils. Grâce à ces données, les annonceurs peuvent identifier les chemins de conversion les plus impactants.

Facebook reconnaît que la mesure multicanal et multi-appareils est une priorité absolue pour les spécialistes du marketing. La société continuera à faire évoluer ses solutions de mesure pour répondre à ces priorités.

Lié: 15 métriques de conversion importantes et KPI commerciaux à suivre

Vous faites mal les tests publicitaires PPC – Ce script vous aidera

0

Le test des publicités peut être une partie chronophage du processus d’optimisation PPC, c’est donc un domaine idéal à traiter avec un script Google Ads.

Dans cet article, je partage un script qui facilite la tâche fastidieuse de préparer des données sur les textes d’annonces historiques qui ont bien fonctionné et qui peuvent valoir la peine d’être déployés dans d’autres groupes d’annonces.

Le script divise toutes les annonces en leurs composants, tels que les titres et les descriptions, et totalise les statistiques de l’ensemble du compte.

Si la prémisse de ce script vous semble familière, c’est parce que j’ai partagé d’autres itérations dans le passé, mais celle-ci est différente.

J’ai d’abord créé ce script pour la bibliothèque de scripts d’Optmyzr, puis j’en ai partagé une version appelée Ad Component Report sur Github.

Alors qu’est-ce qui est différent maintenant et pourquoi cette dernière version vaut-elle le coup d’œil ?

Eh bien, j’ai apporté un grand changement au code qui résout un problème dont j’ai commencé à entendre parler plus récemment…

Pourquoi les tests publicitaires A/B sont défectueux

Le problème avec les tests publicitaires est que les annonceurs peuvent croire que c’est le contenu de l’annonce qui influence les performances.

Mais comme Martin Roettgerding l’a récemment souligné, un test publicitaire A/B peut ne pas être fiable car la différence de texte entre les variantes publicitaires n’est qu’un des nombreux éléments variables d’une expérience.

L’autre chose qui change, ce sont les enchères dans lesquelles l’annonce est diffusée. Et dans différentes enchères, les utilisateurs sont différents, l’heure de la journée est différente, l’appareil est différent, etc.

En fait, il y a tellement de variables en jeu qu’il n’est pas juste de désigner les différences de texte d’annonce comme la raison définitive pour laquelle les tests publicitaires A/B produisent des gagnants et des perdants.

Vous faites des tests publicitaires PPC incorrects - ce script vous aidera

Mike Rhodes, fondateur d’AgencySavvy, m’a récemment raconté l’histoire d’un test publicitaire surprenant qu’il a effectué. Plutôt que de faire un test A/B avec deux variantes d’une annonce, il a effectué un test A/A où deux annonces contenaient exactement le même texte.

La logique dicterait qu’il n’y aurait pas dû y avoir de gagnant et de perdant dans ce test, cependant, il a constaté que l’annonce A a gagné et l’annonce A a perdu.

Exactement la même annonce à la fois gagné et perdu l’expérience!

Il ne pourrait pas y avoir d’illustration plus claire pour souligner qu’il n’y a pas que le texte de l’annonce qui influence le déroulement des tests.

Segmenter les données publicitaires pour des expériences appropriées

La façon de résoudre ce problème consiste à supprimer autant de variables que possible lors de l’analyse des données de performances publicitaires.

En analysant les annonces d’un groupe d’annonces à la fois, et même d’un mot clé exact à la fois, vous supprimez une partie de la variabilité liée aux différences dans les requêtes.

En ajoutant des segments pour les appareils, les jours de la semaine et l’espace publicitaire, vous pouvez commencer à vraiment vous plonger dans des scénarios uniques où vous avez une comparaison aussi proche que possible des performances de différents textes d’annonces.

Lorsque différentes publicités sont diffusées dans des scénarios qui se ressemblent beaucoup, vous pouvez commencer à désigner les publicités comme le principal moteur des différences de performances.

Faiblesse des données lors de la segmentation des données publicitaires

Plus nous segmentons les données, plus les données deviennent granulaires et plus il est difficile de trouver un gagnant statistiquement significatif.

Vous pouvez essayer l’un des nombreux calculateurs de signification statistique disponibles en ligne (comme celui-ci) pour voir comment une diminution des métriques rend plus difficile la recherche d’un gagnant significatif.

Échanger sur le volume et la similarité des données

Nous devons donc faire des compromis et décider comment équilibrer le fait d’avoir suffisamment de données et de les faire provenir d’enchères similaires. C’est là qu’intervient le script.

Les itérations précédentes de celui-ci ignoraient les segments. Bien qu’il y ait beaucoup de données pour les métriques, ces données provenaient de tous les scénarios possibles où l’annonce était diffusée.

En d’autres termes, dans le compromis que j’ai décrit, il a favorisé beaucoup de données plutôt que d’obtenir des données à partir de scénarios similaires.

Vous faites des tests publicitaires PPC incorrects - ce script vous aidera

La nouvelle version du script vous permet de choisir le segment à ajouter afin que vous puissiez supprimer une variable telle que l’appareil, la position sur la page et le jour de la semaine pour votre analyse.

Si vous utilisez ce script, vous pouvez obtenir plus de données en parcourant de nombreuses campagnes tout en limitant les données à un segment choisi. Maintenant, avec la sortie du script, il est possible d’effectuer des comparaisons intéressantes.

Comment utiliser le rapport sur les composants publicitaires segmentés

Voici un exemple d’utilisation du rapport généré par le script.

Supposons que vous constatiez qu’il existe une grande différence dans les performances des titres d’annonces sur les appareils mobiles et les ordinateurs de bureau. Cela pourrait indiquer qu’il vaut peut-être la peine de diviser les campagnes afin que vous puissiez en exécuter différentes pour différents appareils.

Vous pouvez utiliser des ajustements des enchères en fonction de l’appareil, mais cela ne vous offre pas beaucoup de flexibilité lorsqu’il s’agit de faire varier le message que vous affichez aux différents utilisateurs en fonction de leur appareil.

Vous faites des tests publicitaires PPC incorrects - ce script vous aidera

Lorsque vous examinez les différences de performances, concentrez-vous principalement sur les mesures de ratio telles que le CTR et le taux de conversion.

Il peut y avoir de grandes différences dans les niveaux d’impression, mais cela peut être dû au fait qu’un volume de recherches différent se produit sur différents appareils ou que Google fait déjà un excellent travail en affichant les bonnes annonces en fonction de l’appareil de l’utilisateur.

Ce qui compte le plus, c’est que le ratio clics sur impressions (CTR) soit le plus élevé possible quel que soit l’appareil.

Encore une fois, Google fait peut-être déjà du bon travail en montrant la variante d’annonce avec la plus grande probabilité d’obtenir un bon CTR sur chaque appareil, mais si vous constatez qu’il y a des gagnants pour différents appareils, il pourrait être temps de mélanger les choses avec des campagnes segmentées.

Le scénario

Ce script a une poignée de configurations :

currentSetting.spreadsheetUrl

Utilisez-le pour saisir l’URL de la feuille Google qui doit recevoir les données. Ou ajoutez le texte « NEW » pour générer automatiquement une nouvelle feuille de calcul à chaque exécution du script.

currentSetting.time

Entrez la plage de dates pour les données, par exemple « LAST_30_DAYS », « LAST_MONTH », « 20180101,20181231 »

currentSetting.accountManagers

Une liste séparée par des virgules des noms d’utilisateur Google de toutes les personnes qui doivent être autorisées à travailler avec le rapport dans Google Sheets.

currentSetting.emailAddresses

Une liste d’adresses e-mail séparées par des virgules qui doivent recevoir un e-mail lorsqu’un nouveau rapport est prêt.

currentSetting.campaignNameIncludesIgnoreCase

Entrez une chaîne de texte qui doit être présente dans les noms de campagne dont les données doivent être incluses dans le rapport.

currentSetting.segment

Il s’agit du nouveau paramètre qui indique au script les colonnes de données supplémentaires à ajouter pour les différents segments.

Choisissez parmi n’importe quel segment disponible pour AD_PERFORMANCE_REPORT à partir de l’API Google Ads, par exemple « Appareil », « DayOfWeek » ou « Slot ».

Conclusion

L’information, c’est le pouvoir, mais les chiffres d’un rapport peuvent également être trompeurs lorsqu’ils sont mal interprétés. J’espère que ce script vous donne une autre façon de regarder les données.

Alors que vous décidez comment structurer un compte et quelles nouvelles variantes d’annonces lancer, avoir accès à un autre script Google Ads qui vous fera gagner du temps devrait vous aider à mieux faire PPC.

Davantage de ressources:

  • 3 façons d’automatiser Google Ads sans savoir coder
  • Comment récupérer des conversions perdues avec un script Google Ads
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing au paiement par clic

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, février 2019

L’impact de l’inflation sur les dépenses publicitaires détaillé dans le rapport Merkle

0

Merkle, leader de la technologie et de l’expérience client axée sur les données, a publié la semaine dernière son rapport trimestriel sur les performances des médias.

Les recherches du dernier trimestre montrent des informations précieuses sur les priorités, les défis et les performances des spécialistes du marketing.

Avec plus de 57 % des répondants indiquant une augmentation des dépenses de recherche payante d’une année sur l’autre, ces résultats sont particulièrement cruciaux alors que nous sommes confrontés à des défis économiques et à l’incertitude.

J’ai rencontré Matt Mierzejewski, vice-président directeur de la recherche chez Merkle, où il a donné son avis sur certaines des statistiques les plus flagrantes du rapport de performance.

Donner la priorité à la confidentialité et à la mesure

D’après le rapport Merkle, 45 % des personnes interrogées ont déclaré que l’obtention de rapports précis face aux réglementations en matière de confidentialité est une priorité absolue en matière de mesure.

De nombreuses entreprises sont probablement dans le même bateau mais ne savent peut-être pas par où commencer.

Mierzejewski déclare : « Les marques sont importantes pour la mesure multi-appareils. Apple a perturbé le jeu de la mesure. De nombreuses entreprises cherchent à construire leurs entrepôts de données pour plusieurs raisons : « 

  • Trop de dépendance aux plates-formes individuelles. Plus les conversions sont modélisées dans une plateforme, moins la mesure individuelle d’une entreprise est parfaite.
  • Ils en ont assez des solutions boîte noire. Les marques veulent pouvoir posséder ou modifier la façon dont elles modélisent les conversions.

Mierzejewski a également noté qu’avec plus de marques cherchant à créer leurs propres solutions de reporting, cela change la dépendance de la vérité de conversion de la plate-forme à leur propre vérité de conversion.

Prioriser les audiences et les données de première partie

Les réglementations imminentes en matière de confidentialité ont fait naître le besoin pour les marques de créer et de gérer leurs données de première partie.

Cependant, seuls 35 % des répondants accordent la priorité à la gestion des audiences et des données de première partie.

J’ai demandé à Mierzejewski : « Que voyez-vous comme les implications macroéconomiques de tant d’entreprises qui attendent cela ? »

Il a répondu en quelques points :

« D’un point de vue numérique, ils s’orientent vers la bonne conception de leur création et de leur messagerie. » Si vous avez interagi avec une marque, vous remarquerez à quel point les attentes des consommateurs ont changé.

« Une implication de la dépriorisation des audiences et des données de première partie est une mauvaise expérience client. » Ne pas donner la priorité à ces aspects cruciaux du marketing accélérera la décélération, ou supprimera davantage, le sentiment du client lié à cette marque.

« Vous devez utiliser ces signaux d’audience inconnus à votre avantage pour répondre aux attentes des consommateurs et battre la concurrence. » Par exemple, les audiences In-Market de Google libèrent plus de signal et d’intention de propension à acheter. Ils permettent à ces signaux d’être sur le marché libre.

Mierzejewski résume : « Il rate l’occasion pour les meilleurs clients. Vous serez laissé en compétition pour les pires clients ! »

Croissance sociale payée en 2023

Une écrasante majorité de 67 % des personnes interrogées ont donné la priorité aux réseaux sociaux payants cette année par rapport à 2021.

Le nombre croissant de plateformes sociales avec des opportunités publicitaires est un facteur partiel de la priorisation accrue.

Lorsqu’on leur a demandé quelle plateforme sociale connaîtrait la plus forte croissance en 2023 ?

« Si nous parlons de dollars bruts, Facebook et Instagram gagneront toujours », a déclaré Mierzejewski.

De plus, il note: « Si nous examinons le pourcentage de croissance et qui surveiller, c’est TikTok. » Matt a mis en lumière les projections des utilisateurs, la croissance de TikTok devant dépasser Snapchat l’année prochaine.

L’inflation accélère l’adoption de l’apprentissage automatique

Avec l’inflation des coûts, l’adoption de l’automatisation et de l’apprentissage automatique peut être mise en veilleuse.

Pas selon le rapport de performance Merkle.

  • 41% des répondants commencent à agir sur les stratégies d’automatisation et d’apprentissage automatique
  • 38% des répondants ont fait des progrès significatifs dans leurs stratégies de ML

Alors, pourquoi l’inflation accélère-t-elle l’adoption de l’automatisation ?

« L’inflation n’est qu’un élément parmi d’autres. Cela va de pair avec ces dernières années. COVID a accéléré le commerce électronique et le monde numérique pour de nombreuses entreprises », a noté Mierzejewski. Il a poursuivi en disant :

« Il y a une plus grande surveillance des investissements dans les entreprises. Ils essaient de battre le marché et la concurrence. Il y a une pression pour que les dirigeants soient liés aux données et à la mesure du marketing.

N’oublions pas l’un des aspects les plus critiques : Ressources.

Mierzejewski a conclu en notant que si les entreprises ont du mal à embaucher des individus, elles essaient de faire plus avec moins. Ils doivent compter sur l’automatisation pour compléter la charge de travail.

L’impact de l’inflation sur les stratégies des annonceurs

Nous avons vu les statistiques sur l’augmentation des coûts des annonceurs d’une année sur l’autre.

Nous avons une meilleure compréhension de ce que les spécialistes du marketing prioriseront à l’avenir.

Au milieu de facteurs économiques que les entreprises ne peuvent pas contrôler, les annonceurs peuvent ne pas savoir comment ni où orienter leur stratégie. Lorsqu’on lui a posé cette question, Mierzejewski a fourni ses opinions d’expert.

« Attendez-vous à des changements à deux chiffres dans les dépenses publicitaires. »

Que la déclaration ci-dessus fasse référence à une augmentation ou à une diminution des dépenses publicitaires, ce changement est basé sur un mélange de stratégie, de flux de trésorerie, de positions d’inventaire et de verticalité.

« La pression économique me rappelle 2008 – le ralentissement de la sphère numérique. Certains clients réduiront leurs dépenses publicitaires. D’autres pourraient saisir l’occasion du ralentissement et connaître une croissance à deux chiffres », a commenté Matt.

Les CPC vont probablement baisser.

Dans ces types d’environnements, les CPC sont susceptibles de baisser. Cela pourrait permettre aux annonceurs de répartir les dollars en fonction de ce qui fonctionnera le plus pour eux.

Matt note: « Si vous pouvez être audacieux, c’est le moment de le faire. » La baisse des CPC devient une opportunité d’achat pour les annonceurs ayant la capacité financière de dépenser plus.

« Ne te tape pas trop dans le dos. »

Mierzejewski a souligné: « Soyez prudent sur les données. » Il a expliqué qu’avec l’inflation et la hausse des coûts, vous pouvez également voir une augmentation naturelle des revenus.

Par exemple, si vous constatez une augmentation de 10 % des ventes mais que vous dépensez 15 % de plus en publicité ou en COGS, cela peut fournir un faux récit de croissance. L’augmentation de 10 % des revenus peut être attribuée aux coûts de l’inflation et, dans ce cas, indique une baisse de la rentabilité.

Sommaire

Le rapport de marketing sur les performances du troisième trimestre fournit des données inestimables à décompresser.

Si vous n’avez pas encore pris de mesures concernant les règles de confidentialité, vous n’êtes pas le seul.

Et bien que l’inflation, la confidentialité et d’autres impacts économiques puissent entraîner des changements dans les tendances de performance, ils ne sont pas les seuls facteurs.

Le paysage des médias payants change chaque jour. Utilisez-le pour comprendre comment les autres dans l’espace changent de priorités et de stratégies et ce que cela signifie pour vous.

Vous pouvez télécharger votre copie du rapport de marketing de performance ici.

Un merci spécial à Matt Mierzejewski, vice-président senior de la recherche chez Merkle, pour avoir pris le temps de traiter ces statistiques et fourni des informations supplémentaires.


Image en vedette : PopTika/Shutterstock

AMP Stories mises à jour avec des fonctionnalités publicitaires

0

Les histoires AMP ont été mises à niveau vers la version 1.0, qui inclut de nouvelles fonctionnalités telles que les capacités de monétisation.

Introduites en février dernier, les histoires AMP sont des histoires de type Instagram créées avec la technologie Accelerated Mobile Pages.

Contrairement aux histoires qui apparaissent sur les réseaux sociaux comme Instagram et Snapchat, les histoires AMP existent sur le site Web d’un éditeur. Cela signifie qu’ils peuvent apparaître dans les résultats de recherche.

À ce jour, les éditeurs ont déjà créé des milliers d’histoires AMP. Désormais, pour la première fois, ce type de contenu peut inclure de la publicité.

Deux types de formats d’annonces sont pris en charge dans le cadre des histoires AMP :

  • Annonce d’une seule page: l’annonce s’affiche sur une seule page à l’intérieur d’une story AMP. Il dispose d’un ensemble prédéfini de boutons d’appel à l’action avec des liens menant à une page Web.
  • Annonce d’histoire sponsorisée: L’annonce est une histoire autonome de plusieurs pages. En tant qu’URL standard, les éditeurs peuvent générer du trafic utilisateur vers une annonce d’histoire sponsorisée à partir du bouton URL CTA d’une annonce d’une seule page.

Nouveaux attributs de métadonnées

En plus des capacités publicitaires, les histoires AMP ont également de nouveaux attributs de métadonnées pour faire apparaître les histoires dans les plates-formes et afficher un aperçu de l’histoire dans l’écosystème des histoires AMP.

Ces nouveaux attributs peuvent aider les éditeurs à pérenniser leurs histoires pour des expériences riches et intégrées dans les surfaces d’histoires AMP à venir.

AMP Stories mises à jour avec des fonctionnalités publicitaires

Nouvelles capacités de serre-livres

La version 1.0 des histoires AMP a remanié les fonctionnalités de serre-livres, avec des options plus riches, notamment des liens d’appel à l’action, des zones de texte et des cartes de portrait et de paysage.

Les éditeurs peuvent utiliser les nouveaux attributs de métadonnées, mentionnés ci-dessus, pour afficher un lien d’aperçu dans le serre-livre d’un article connexe.

La dernière version des histoires AMP est disponible dès aujourd’hui, et les éditeurs peuvent mettre à niveau n’importe quelle histoire AMP existante vers la version 1.0 à l’aide de ce guide de migration.

Différences entre les rapports publicitaires : que faire lorsque vos données ne correspondent pas ?

0

En tant que spécialistes du marketing numérique, nous ne jurons que par la nécessité des données pour guider chacune de nos étapes de création, d’optimisation et de création de rapports.

Mais que faire lorsque les données ne concordent pas entre Google Ads et Google Analytics, ou entre Facebook Ads et le CRM de votre client ?

Comment réagissez-vous lorsque votre client ou votre patron remet en question la validité d’une campagne parce que les chiffres de ventes back-end ne correspondent pas à ce que vous rapportez des plateformes publicitaires ?

Il est crucial de comprendre qu’aucune plateforme publicitaire, aucun outil d’analyse, aucun système d’automatisation et aucun CRM ne vous fournira jamais des données parfaites à 100 %. Quiconque vous dit le contraire est peut-être un excellent vendeur, mais il ment.

Travailler avec des divergences de données implique d’abord de comprendre pourquoi les données ne correspondent pas toujours et comment résoudre les erreurs potentielles.

Deuxièmement, vous devez comprendre comment communiquer le raisonnement qui sous-tend les écarts et avoir la confiance en tant que spécialiste du marketing pour fournir les meilleurs résultats possibles avec les données disponibles.

3 raisons pour lesquelles vos données PPC ne correspondent pas

1. L’attribution varie selon les plates-formes

Tout d’abord, chaque fois que vous configurez le suivi des conversions, prenez le temps de comprendre comment chaque plateforme suit les conversions.

Par exemple, discutons de la manière dont Google Ads et Google Analytics suivent différemment les conversions et pourquoi les chiffres ne correspondent souvent pas parfaitement.

Google Analytics attribue toujours un objectif à la dernière source non directe qui a conduit un utilisateur sur le site.

Par exemple, si un utilisateur arrive sur le site initialement à partir d’une annonce de recherche Google, quitte et revient plus tard via une recherche organique, la source et le support apparaîtront comme google / organique.

Google Ads (lors de l’utilisation du suivi des conversions intégré, par opposition à l’importation d’objectifs Analytics) suivra toutes les conversions qui se produisent dans votre fenêtre de conversion spécifiée après qu’un utilisateur a cliqué sur une annonce.

Ainsi, si un utilisateur clique sur une annonce Google, mais revient via une autre source dans le délai de la fenêtre de conversion, son action sera attribuée en tant que conversion dans Google Ads.

Fenêtre de conversion Google Ads

Dans le cas précédent, l’utilisateur qui est revenu via la recherche organique serait toujours compté dans Google Ads, mais pas dans Google Analytics.

D’autres plates-formes (telles que Facebook et LinkedIn) regroupent les conversions après clic et après affichage.

Lorsque vous examinez le nombre total de conversions, vous verrez un nombre total comprenant non seulement les personnes qui ont directement visité votre site à partir d’un clic sur une annonce, mais également celles qui ont été exposées à une annonce et converties ultérieurement via une autre source.

Les conversions après affichage ne seraient pas représentées dans Google Analytics (et ne devraient probablement pas être votre principal objectif d’optimisation).

Assurez-vous de segmenter les conversions après clic, dans la mesure du possible, pour une analyse plus précise.

2. Les clics n’égalent pas les sessions

Ce point répond à une plainte courante de ceux qui examinent pour la première fois les données d’une plate-forme publicitaire par rapport à Google Analytics (ou une autre plate-forme d’analyse).

Chaque clic doit correspondre à une session traçable, n’est-ce pas ?

Pas si vite.

Comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessous, le nombre de clics mesurés varie assez fréquemment du nombre de sessions suivies.

Non-concordance des clics et des sessions

Google Analytics n’enregistre une nouvelle session qu’après le chargement du code de suivi sur la page et si l’utilisateur n’a pas été sur le site au cours d’une période récente (la valeur par défaut est de 30 minutes).

Si un utilisateur clique avant que le code n’ait le temps de se charger, ou si les paramètres du navigateur empêchent le chargement de Google Analytics, un clic sera enregistré sur votre plateforme publicitaire, mais Analytics n’affichera rien.

De plus, si un utilisateur clique sur plusieurs liens vers votre site dans le même navigateur dans un laps de temps rapproché, ces visites peuvent être regroupées dans la même session.

Répétez après moi : « Les clics ne sont pas synonymes de sessions. »

3. Les codes de suivi ne se déclenchent pas toujours

Les prospects apparaissent-ils dans le CRM de votre client mais ne sont pas suivis en tant que conversions dans les plateformes publicitaires ou Analytics ?

Tout d’abord, vous devez vérifier la configuration du code de suivi avec un outil tel que Google Tag Assistant pour vous assurer que les bons codes sont mis en œuvre aux bons endroits.

Si les codes de suivi sont installés correctement, l’étape suivante consiste à identifier pourquoi ils pourraient ne pas se déclencher pour certaines personnes.

Tout d’abord, des navigateurs comme Safari et Firefox ont déployé une protection contre le suivi, qui peut empêcher les cookies de suivi des publicités de se déclencher par défaut.

Ensuite, l’utilisation de bloqueurs de publicités est en augmentation, ce qui peut également limiter la fonctionnalité des codes de suivi.

Enfin, si vous ciblez des utilisateurs en Europe, le GDPR a obligé les sites à demander aux utilisateurs d’opter pour le suivi. Les utilisateurs qui ne s’inscrivent pas ne seront pas suivis par la plupart des codes de suivi des plates-formes publicitaires.

Pour contourner cette perte de capacités de suivi, assurez-vous d’inclure les paramètres UTM dans les publicités et de les insérer dans votre CRM lorsque les utilisateurs soumettent des formulaires. De cette façon, vous pouvez toujours voir les sources, les mots-clés, etc., et lier les données à vos campagnes.

Vous pouvez même importer des identifiants de clic de Google et de Microsoft Advertising, en les téléchargeant sur les plateformes respectives pour suivre les conversions après coup.

Expliquer les divergences

Les spécialistes du marketing technique qui travaillent quotidiennement sur des plates-formes publicitaires, des programmes d’analyse et des feuilles de calcul peuvent ne pas avoir de mal à saisir la raison des écarts.

Cependant, comment expliquer ces problèmes à des clients ou collègues moins techniques ?

Faites de votre mieux pour être au courant de toute divergence avant d’entrer dans une réunion de rapport

Si vous savez que votre client consulte Google Analytics et que Google Ads affiche davantage de conversions, notez-le à l’avance.

Creusez dans les données dont vous disposez pour comprendre l’inadéquation

L’examen des chemins de conversion dans les entonnoirs multicanaux peut aider à fournir des informations supplémentaires sur les utilisateurs qui ont visité à partir de PPC à un moment donné, mais qui ont converti via une autre source.

Différences entre les rapports publicitaires : que faire lorsque vos données ne correspondent pas ?

Prenez le temps de comprendre les services que votre client utilise pour consulter les données sur les prospects en dehors des plateformes de publicité et d’analyse

De nombreux professionnels comptent sur leur CRM comme source ultime de vérité.

Si possible, obtenez un accès pour examiner ces données et travaillez avec votre client pour vous assurer que les paramètres d’URL permettent de corréler les utilisateurs avec les sources appropriées.

Selon les plateformes utilisées, il peut y avoir une fonctionnalité pour attribuer automatiquement les prospects par source.

Concentrez-vous sur l’objectif ultime d’une campagne. En fin de compte, votre contact se soucie probablement des revenus générés par des offres conclues provenant de prospects qualifiés ou d’achats sur le site Web.

Concentrez vos rapports sur les métriques qui comptent

N’insistez pas trop sur les mesures qui ne le sont pas.

Plus vous pouvez accorder la priorité à la façon dont les campagnes affectent les résultats de l’entreprise, moins vous risquez d’être repoussé par des écarts mineurs dans les chiffres.

Conclusion

Les divergences de données sont un mal nécessaire dans la vie d’un spécialiste du marketing numérique.

Au lieu de les laisser submerger votre temps ou simplement de les ignorer, comprenez pourquoi des écarts se produisent et apprenez à communiquer le raisonnement à votre client ou à votre patron.

De plus, identifiez tous les ajustements techniques nécessaires pour garantir que les données peuvent être recueillies avec plus de précision et élaborez un plan pour contourner les lacunes de données qui existent encore.

En fin de compte, la confiance dans votre travail et la capacité de communiquer que vous travaillez vers un objectif final approprié vous permettront de travailler efficacement malgré les écarts.

Davantage de ressources:

  • Comment mettre à niveau votre processus de création de rapports PPC pour éviter les pièges courants
  • 9 éléments essentiels pour créer des rapports PPC parfaits pour vos clients
  • PPC 101 : Un guide complet des bases du marketing PPC

Crédits image

Image en vedette : Canva.com
Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juin 2019

Les revenus publicitaires de YouTube et la production créative peuvent augmenter pendant le coronavirus

0

Alors que les acheteurs de médias numériques et les stratèges naviguent dans l’inconnu dans les mois à venir, un gagnant potentiel de la plate-forme pourrait émerger : YouTube.

Tendance CPM récente de YouTube

Deux PDG de grandes propriétés YouTube ont noté une baisse perceptible des coûts CPM au cours de la semaine dernière, dans un cas jusqu’à 15 %.

Le coût CPM signifie « coût pour 1 000 impressions d’annonces », une mesure standardisée pour évaluer le coût des médias.)

On craint en permanence qu’une baisse des CPM ne soit la conséquence naturelle du retrait par les annonceurs de l’argent publicitaire jusqu’à ce que la situation soit mieux maîtrisée et que la confiance des consommateurs soit rétablie.

Cependant, il y a des spéculations sur quelque chose de positif qui en est la cause : une augmentation drastique de la consommation des utilisateurs, générant plus de revenus publicitaires qu’il n’y en a habituellement.

Avec les utilisateurs à la maison, captifs de leurs écrans, YouTube offre un flux infini de vidéos de divertissement et de tutoriels qui sont désormais recherchées et regardées plus souvent.

Cela signifie plus de vidéos visionnées et plus de temps sur les plates-formes, ce qui équivaut à plus d’opportunités pour la diffusion d’annonces.

Cet équilibre de la demande accrue de contenu pourrait déclencher un afflux d’offre publicitaire.

Il existe d’autres raisons pour lesquelles YouTube peut bien fonctionner pendant cette période, au-delà de l’augmentation du nombre d’utilisateurs qui regardent.

Contrairement à ses homologues des grands studios qui ont dû suspendre en grande partie la production afin de faire respecter la distanciation sociale, les créateurs de YouTube peuvent réaliser leurs vidéos en solo avec une configuration très simpliste.

Les créateurs indépendants sont en mesure de répondre plus rapidement à la situation actuelle et d’adapter leur contenu pour tirer parti de l’évolution des tendances de recherche pendant cette période sur YouTube.

Leurs sujets et leur calendrier de production peuvent être plus fluides et ils peuvent mieux répondre aux intérêts et à la demande des utilisateurs.

Cela pourrait être particulièrement vrai pour les créateurs dans les domaines du divertissement pour enfants, du fitness à domicile et de la cuisine – tous les domaines qui proposent des activités et des idées que les utilisateurs peuvent faire à la maison.

Cela pourrait également signaler une opportunité pour les nouvelles chaînes YouTube qui ont eu du mal à s’implanter jusqu’à présent.

Avec un plus grand groupe d’observateurs, les poids lourds d’une catégorie particulière peuvent ne pas être en mesure de les garder captifs car ils auront désormais plus d’heures à passer à regarder et rechercheront naturellement d’autres créateurs.

Naviguer dans des dépenses publicitaires numériques éventuellement réduites

Cependant, la prudence primordiale est toujours omniprésente, les marques notant que l’augmentation du nombre d’utilisateurs qui regardent ne signifie pas nécessairement que les entreprises seront prêtes à se séparer des dollars publicitaires pour créer le contenu.

Il y a aussi des spéculations sur ce que cela signifie pour les dollars publicitaires qui vont normalement aux événements sportifs, et comment les marques choisiront de les réaffecter, si elles le font du tout avec tant d’inconnues auxquelles l’économie sera confrontée dans les mois à venir.

Avec un calendrier inconnu à venir, les entreprises doivent équilibrer leurs offres et rester en tête des préoccupations des consommateurs avec la nécessité d’être prudentes pour faire face aux futures tempêtes qui pourraient survenir.

D’autres commentaires et idées peuvent être lus sur la couverture de TubeFiller.

Entrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment et pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

0

Vous cherchez à aider une marque à percer dans une verticale concurrentielle ?

Vous aurez besoin d’une stratégie médiatique payante créative pour prendre pied sur le marché tout en maximisant l’efficacité budgétaire.

La diffusion d’annonces de recherche payante dans des secteurs verticaux concurrentiels est souvent irréalisable pour les marques concurrentes en raison de CPC prohibitifs.

Ainsi, il est sage de s’appuyer sur les CPC relativement faibles des publicités sociales pour renforcer la visibilité avant même d’utiliser les options de ciblage des publicités de recherche pour générer des conversions.

Utiliser les publicités sociales pour accroître la visibilité

Des données récentes sur les dépenses sociales montrent que l’annonceur britannique le plus dépensier sur Facebook au cours de l’année écoulée était une startup alimentaire, Huel.

La startup opère dans un secteur vertical concurrentiel (santé et fitness) et tente de créer une demande pour un produit dont les consommateurs ne savent pas déjà dont ils ont besoin.

Les dépenses publicitaires de Huel révèlent le succès que les nouveaux entrants peuvent avoir s’ils sont prêts à investir des budgets importants dans les réseaux sociaux payants au détriment des canaux de marketing payants traditionnels.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Ce ne sont pas seulement les nouveaux entrants qui peuvent avoir besoin de diversifier leurs dépenses dans les réseaux sociaux payants pour s’implanter sur le marché.

Toute entreprise opérant dans un secteur vertical concurrentiel devrait envisager de détourner une plus grande partie de ses dépenses publicitaires vers les réseaux sociaux afin de :

  • Maximisez la visibilité.
  • Augmenter l’efficacité budgétaire.
  • Bénéficiez d’une couverture complète efficace de l’entonnoir.

Planification sur mesure autour des points de contact utilisateur

Il n’y a pas d’approche unique en matière de PPC.

Chaque verticale a ses propres défis et l’entonnoir marketing tel que nous le connaissons est en train de changer.

Les consommateurs s’attendent à une réponse immédiate où qu’ils choisissent de regarder.

Par conséquent, les spécialistes du marketing PPC doivent s’efforcer de comprendre le processus d’achat de leurs clients cibles afin d’élaborer une stratégie appropriée sur tous les points de contact disponibles.

Pour les nouveaux entrants sur un marché, la majeure partie de leur budget publicitaire initial doit être consacrée à l’activité de notoriété de la marque.

Cela ne signifie pas que la recherche doit être exclue – simplement qu’elle ne recevra pas autant de budget qu’elle le pourrait pour des marques plus reconnues ou dans des secteurs verticaux moins compétitifs.

Sans diversification stratégique du budget dans les réseaux sociaux payants, les nouveaux entrants risquent d’investir trop d’argent sur des termes de recherche coûteux.

Au lieu de cela, il est essentiel de se concentrer sur une utilisation plus intelligente de la recherche combinée à des publicités de sensibilisation sur les réseaux sociaux.

Prenez l’industrie du logiciel ultra-compétitive, par exemple. Un décideur peut initialement rechercher un logiciel à l’aide de requêtes de recherche de type informationnel.

Ce type de requête est une option beaucoup moins chère pour gagner en visibilité sur des marchés plus concurrentiels que ne le seraient des termes principaux plus courts.

Ce même décideur peut ultérieurement :

  • Naviguez sur Facebook ou LinkedIn.
  • Scannez les sites d’examen de la technologie.
  • Lisez ses e-mails.
  • Faire une demande pour une démo.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Tous ces points de contact offrent aux marques la possibilité d’entrer en contact avec leurs clients cibles.

Ils doivent être pris en compte lors de l’élaboration d’une stratégie globale de médias payants pour pénétrer des marchés verticaux concurrentiels.

Un exemple de stratégie de couverture complète de l’entonnoir

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

1. Sensibilisation et considération

Pour une marque challenger qui tente d’entrer dans un marché vertical concurrentiel, vous investissez généralement plus de budget dans des activités sociales et d’affichage payantes pour générer de la notoriété (avec une plus petite partie attribuée à la recherche).

Les CPC dans les réseaux sociaux et l’affichage sont nettement moins chers que dans la recherche. Cela permet aux marques de capturer un volume plus élevé de trafic en haut de l’entonnoir.

Annonces Facebook et LinkedIn

Annonces visuelles axées sur les avantages pour générer du trafic sur la page de destination

Le contenu de la campagne et la copie publicitaire doivent être informatifs et axés sur les avantages. Ils doivent se concentrer sur la conduite des utilisateurs vers le site et vers des listes d’audience précieuses.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Affichage publicitaire

Annonces visuelles axées sur les avantages pour générer du trafic sur la page de destination

En utilisant la même approche créative que l’activité sociale payante susmentionnée, les annonces graphiques peuvent être ciblées en fonction de :

  • Démographie.
  • Intérêts.
  • Emplacements.
  • Et plus.

Tout comme les réseaux sociaux payants, l’affichage est une méthode peu coûteuse qui attire le plus de regards possible sur votre produit/service par rapport au coût de la visibilité dans la recherche Google.

Annonces Gmail

Annonces axées sur les avantages pour générer du trafic sur la page de destination

Pousser les avantages de votre solution et mettre en évidence les problèmes résolus peuvent être réalisés grâce aux publicités Gmail.

Ces annonces peuvent être ciblées sur toute personne ayant visité votre site via :

  • Annonces de sensibilisation aux médias sociaux.
  • Ciblage d’audience similaire.
  • Ciblage d’audience sur le marché.
  • Ciblage par affinité.
  • Ciblage démographique.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Campagnes de recherche informatives

Annonces axées sur les solutions pour générer du trafic de contenu de leadership éclairé

Il y a un CPC beaucoup plus bas sur les requêtes d’information par rapport aux termes principaux dans les secteurs verticaux concurrentiels.

Utilisez cette stratégie pour cibler les utilisateurs lorsqu’ils recherchent de l’aide et des conseils sur les problèmes que votre produit/service résout.

Ces utilisateurs peuvent être dirigés vers un contenu informatif riche et des articles de blog pour positionner votre marque en tant que leader d’opinion dès le début du processus d’achat des utilisateurs.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Des outils tels que AnswerThePublic peuvent vous aider à obtenir une première liste de questions liées à votre produit/service avant d’effectuer des recherches sur les CPC associés.

Utilisez cette tactique pour faire baisser les CPC et atteindre des personnes qui ne connaissaient pas vos produits en enchérissant sur des mots-clés de questions à longue traîne plutôt que sur des termes principaux.

2. Encourager la considération et générer des conversions

Facebook et LinkedIn

Campagnes de génération de leads et enchères axées sur la conversion

Les campagnes de génération de leads sur les réseaux sociaux permettent aux formulaires de contact/lead personnalisés d’être :

  • Présenté sur la plateforme.
  • Rempli automatiquement avec les détails de l’utilisateur pour faciliter la conversion.

Les stratégies d’enchères axées sur la conversion permettent également d’optimiser la diffusion des annonces pour des conversions spécifiques.

Cela signifie que différents niveaux de la campagne peuvent être configurés pour faire avancer un client pas à pas dans l’entonnoir, en commençant par les micro-conversions telles que les téléchargements de PDF/ebook.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Publicité sur le Réseau de Recherche

Campagnes sur le Réseau de Recherche restreintes par les RLSA

À présent, vous devriez avoir accumulé une partie des données d’audience que vous pourrez utiliser comme RLSA (listes de remarketing pour les annonces de recherche) pour hyper personnaliser et cibler les annonces sur la recherche Google.

Ce faisant, cela vous aidera à réduire les CPC auparavant prohibitifs à un niveau plus gérable.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

Par exemple, les annonceurs B2B pourraient utiliser les listes d’audience qu’ils ont constituées grâce à des campagnes de ciblage par titre d’emploi sur les réseaux sociaux pour cibler les annonces de recherche sur ces personnes sur la recherche Google.

En appliquant cette liste d’audience à vos campagnes de recherche Google, vous vous assurez que votre budget n’est dépensé que lorsqu’un décideur perçu (basé sur le titre du poste) recherche des mots-clés associés.

En savoir plus sur la façon de combiner vos données de recherche payante et d’audience sociale ici.

3. Maintenir et étendre la portée grâce à la gestion intelligente de l’audience

RLSA et remarketing display

Nurture High Interaction, non-convertisseurs

Les RLSA et le remarketing sur le Réseau Display peuvent être utilisés pour :

  • Maintenir la clientèle existante d’une marque.
  • Vente incitative pour augmenter la valeur à vie du client.
  • Empêcher les clients d’être influencés par les concurrents.

Par exemple, vous pouvez utiliser les RLSA pour afficher des annonces aux utilisateurs lors de la recherche de mots clés concurrents sur la recherche Google.

Dans un marché concurrentiel, vous ne voudrez peut-être généralement pas consacrer trop de budget au ciblage par mots clés des concurrents.

Mais si vous êtes en mesure d’augmenter les enchères lorsque vos clients existants recherchent pour éviter de les perdre au profit d’un concurrent, c’est une évidence.

Audiences similaires sur Facebook

Utiliser les données clients existantes pour identifier et cibler de nouveaux clients

Si vous avez épuisé toutes les demandes des clients dans les limites de votre budget dans un créneau concurrentiel, la création d’audiences similaires est une bonne option pour étendre la portée.

Pénétrer dans des marchés verticaux concurrentiels : comment &#038 ;  Pourquoi vous devriez diversifier vos dépenses publicitaires

En utilisant les listes de clients existantes, Facebook identifiera les utilisateurs dont les données démographiques, les intérêts ou les comportements correspondent à vos clients existants. C’est un excellent moyen de créer de nouveaux publics prêts à semer avec vos campagnes de sensibilisation.

Conclusion

Les nouveaux entrants dans les marchés verticaux concurrentiels doivent diversifier leurs dépenses médiatiques sur des plateformes qui offrent une visibilité rentable.

La publicité sociale sur Facebook et LinkedIn peut être une excellente option pour les marques qui cherchent à prendre pied sur un marché concurrentiel. Cela peut même permettre à de nouvelles entreprises de générer une demande pour des produits ou services uniques.

Cela ne signifie pas que les autres réseaux doivent être complètement radiés. Au lieu de cela, une planification plus intelligente est nécessaire.

Une stratégie rentable et complète est toujours possible, même dans l’industrie la plus compétitive.

Davantage de ressources:

  • 5 raisons pour lesquelles vous DEVEZ dépenser de l’argent en dehors du PPC
  • Comment choisir le bon objectif publicitaire Facebook pour vos objectifs
  • 5 façons dont la publicité sur LinkedIn est différente des autres plateformes sociales

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, septembre 2019

L’importance des tests publicitaires avec Brad Geddes [PODCAST]

0

Dans cet épisode du Search Engine Journal Show, j’ai eu l’occasion d’interviewer Brad Geddesco-fondateur d’Adalysis.

Geddes souligne l’importance des tests publicitaires et comment en tirer parti pour améliorer les performances de votre campagne PPC.

tests publicitaires

Pourquoi les spécialistes du marketing PPC doivent-ils se concentrer sur les tests publicitaires ?

Brad Geddes (BG): Le marketing consiste à se connecter avec les gens. C’est en quelque sorte la règle numéro un lorsque vous persuadez quelqu’un – connectez-vous à lui et, espérons-le, il fera affaire avec vous et donc toute la conversation autour de cela concerne les publicités.

  • Que dit votre annonce ?
  • Que dit votre message ?

Au niveau fondamental, si vous ne pensez pas à tester les publicités, vous ignorez tout ce travail sur le ciblage et vous dites : « Nous allons simplement montrer un message et espérer que cela fonctionne ».

Comment concevez-vous les publicités que vous allez tester ?

BG : Lorsque vous pensez au côté de la recherche payante, vous avez deux types de personnes.

  • Vous avez les mathématiciens et ils sont géniaux pour les enchères et la rédaction de rapports et ils sont terribles pour les publicités.
  • Et puis il y a les publicitaires, le côté créatif qui est nul en analyse mais qui est excellent pour être créatif.

La recherche payante est l’une de ces disciplines qui prend les deux côtés.

Tout d’abord, vous allez devoir vous asseoir et réfléchir à ce qui fonctionne. Faites des recherches compétitives…

Pensez aux annonces de recherche Google traditionnelles. Nous avons trois titres. C’est presque une formule.

Les titres montrent que nous sommes pertinents pour le chercheur. Nous faisons écho à la requête de recherche.

Ensuite, nous devons montrer un avantage à quelqu’un.

  • Qu’est-ce qu’ils en retirent ?
  • Qu’y a-t-il pour eux ?
  • Pourquoi sommes-nous meilleurs que quelqu’un d’autre ?

Et maintenant, nous avons l’appel à l’action… Apprenez-en plus, achetez un produit – soyez plus créatif que cela.

Lorsque vous travaillez sur vos annonces, il vous suffit de :

  • Écrivez quelque chose en rapport avec ces mots-clés.
  • Pensez aux fonctionnalités. Pourquoi quelqu’un devrait faire affaire avec vous.
  • Trouvez un bon appel à l’action.

Quelles sont les meilleures pratiques pour les appels à l’action ? Doit-il être très spécifique au type d’audience que vous ciblez ?

BG : Cela revient presque à l’entonnoir en lui-même.

Si quelqu’un est haut dans l’entonnoir, vous ne pouvez pas lui demander d’acheter quelque chose s’il ne sait pas qui vous êtes en premier. C’est souvent le type de choses à apprendre et à comparer.

Si quelqu’un a recherché un terme concurrentiel, il est beaucoup plus susceptible de parler de comparaison ou d’options alternatives.

Si quelqu’un est en phase d’achat, qu’il est prêt à vérifier, qu’il fait partie de vos listes de remarketing ou autre, cela va être un appel à l’action beaucoup plus difficile.

Ce que vous ne voulez pas faire, c’est rédiger vos annonces avec les huit appels à l’action standard sur le Web.

Si vous regardez la majorité des publicités, elles sont :

  • Achetez maintenant
  • Acheter maintenant
  • Apprendre encore plus
  • Appelle maintenant
  • Et quelques autres

Faites plutôt quelque chose d’intéressant ou lié à votre groupe d’annonces, par exemple :

  • Achetez maintenant pour obtenir les meilleures offres.
  • Appelez-nous pour les meilleurs prix.
  • Appelez-nous pour en savoir plus sur la façon dont vous pouvez profiter de cet avantage.

Vous voulez faire attention à ne pas être trop ennuyeux avec eux.

Que doivent rechercher les internautes pour déterminer un gagnant lorsqu’ils testent des annonces ?

BG : Lorsque vous pensez à déterminer le gagnant, cela revient à la raison pour laquelle vous faites de la publicité. Pourquoi dépensez-vous de l’argent?

  • Est-ce pour les prospects ?
  • C’est pour les conversions ?
  • C’est pour les globes oculaires ?

Parce que chacun de ceux-ci va avoir une métrique différente que vous recherchez…

Si vous faites du commerce électronique, vous cherchez probablement des comparaisons de ROAS ou de revenus par impression.

Si vous voulez juste le plus de globes oculaires, le taux de clics, sauf que cela ne signifie pas qu’ils se soucient de votre page. C’est pourquoi même si quelqu’un veut des globes oculaires, nous définissons généralement à quoi cela ressemble

Le CTR est une mesure terrible en général, car cela signifie simplement que quelqu’un a cliqué sur votre annonce et vous a coûté de l’argent. Cela ne signifie pas qu’ils se souciaient de ce qu’ils ont vu par la suite.

Donc, vous revenez à la raison pour laquelle vous faites du marketing – c’est la principale mesure que vous examinez. C’est pourquoi vous devez faire attention à la façon dont Google sert ces impressions parce que Google parce qu’ils gagnent de l’argent grâce aux clics…

Combien d’annonces devez-vous tester et combien de temps les diffusez-vous avant de prendre une décision ?

BG : Habituellement, vous parlez de 2 à 3 annonces par groupe d’annonces pour commencer. Si vous avez beaucoup de trafic, vous pouvez aller jusqu’à 5 annonces. Lorsque vous cassez, la diffusion d’annonces de Google devient vraiment mauvaise au niveau du groupe d’annonces.

Et puis ce que vous faites, c’est que vous définissez des choses comme le temps minimum. Donc au moins une semaine à la fois, car les recherches du dimanche et du mardi sont si différentes. Habituellement, cependant, c’est le minimum. C’est OK de faire toutes les 3 ou 4 semaines pour vraiment creuser dans les données parce que c’est à peu près un mois…

Et il n’y a aucun moyen de définir des données minimales. Habituellement, quelques centaines d’impressions minimum. Évidemment, plus il y en a, mieux c’est.

Et puis vous regardez la signification statistique qui est le pourcentage de chance qu’un résultat ne soit pas dû au hasard. En raison de ces données minimales, de ce délai, de la signification statistique, ne l’exécutez jamais manuellement.

Qu’en est-il des outils que vous utilisez pour cela ?

BG : Utilisez un script ou un logiciel tiers. Chez AdAlysis, notre logiciel fait tout cela automatiquement, mais vous pouvez exécuter un script pour ce fournisseur ou un autre fournisseur de produits tiers.

Ne le faites pas à la main car cela ne prendra pas longtemps avant de commencer à regarder les données et les humains sont terribles pour regarder les données et prendre des décisions.

Que considérez-vous lors du calcul de la signification statistique ?

BG : Notre outil examine les quantités de données minimales, les niveaux de confiance statistique, qui sont une variation des données de deux objets ou plus – dans ce cas, des publicités – et comprend que cette publicité est statistiquement significative par rapport à l’autre.

Maintenant, la signification est vraiment un pourcentage de chances. Donc, quand quelqu’un dit que c’est significatif à 90%, ce qu’il dit vraiment, c’est qu’il y a 10% de chances que ces données soient dues au hasard et 90% de chances que ce soit un vrai gagnant.

Maintenant, ne pas entrer trop dans les mathématiques ici, mais la signification statistique est basée sur les écarts les uns par rapport aux autres et ainsi de suite.

Le problème avec les résultats de recherche est que les mardis, mercredis et samedis sont différents les uns des autres. Et l’importance est basée sur les données qui ont précédé refléteront également les données qui viennent plus tard.

Donc, si vous testez en une seule journée, vous pouvez avoir suffisamment de données pour une signification statistique, mais ce n’est vraiment pas le cas, car le mercredi n’est pas comme le mardi. C’est pourquoi nous voulons certains de ces délais plus longs pour examiner nos informations.

Comment envisagez-vous de continuer à tester quelque chose ?

BG : Tant que les gens changent ou que vos concurrents changent, vous devez au moins être conscient qu’il est temps de tester à nouveau.

Disons que vous n’avez pas tout le temps du monde à consacrer à cela.

Ce à quoi vous devez faire attention, c’est lorsque vos métriques commencent à baisser un peu ou que vos concurrents ont complètement changé leur offre, alors vous voudrez probablement tester à nouveau.

Vous devrez peut-être y répondre dans vos annonces. Ce sont généralement quelques-uns des points de déclenchement.

La plupart des grandes entreprises n’arrêtent jamais de tester. Ils ont toujours deux à trois annonces dans un groupe d’annonces en cours d’exécution, testant, se débarrassant des perdants, organisant leurs annonces. Pendant un pic saisonnier, ils peuvent s’arrêter à leur meilleur niveau absolu.

Maintenant, les grandes entreprises ont plus de ressources, donc elles ont plus de personnes qui peuvent y penser et écrire ceci et utiliser des outils qui ne font que créer en masse des publicités.

Les petites entreprises vont le faire en fonction du fait que les données changent un peu.

Comment effectuez-vous des tests publicitaires à grande échelle ?

BG : Généralement, vous divisez vos comptes en deux types de groupes d’annonces.

Tout d’abord, vous avez des groupes d’annonces qui sont si importants. Vous n’en avez généralement qu’une poignée dont vous devez contrôler les tests publicitaires, car ce sont les produits super importants, les messages de vente, la marque, etc.

Et puis vous avez tout le reste. Tous ces types de mots clés à longue traîne, qui dans de nombreux cas pourraient représenter des milliers de clics par mois.

Ici, vous faites ce que nous appelons des « tests multi-groupes d’annonces », où au lieu de tester les annonces par groupe d’annonces, vous testez simplement ces deux messages ou CTA dans un millier de groupes d’annonces.

Vous écrivez souvent le même schéma. Cet appel à l’action différent, cet avantage différent ou quoi que ce soit, puis deux titres différents sur un millier de groupes d’annonces – reproduisant ce changement dans le titre sur un millier de groupes d’annonces. Vous agrégez ces données selon ces différents modèles.

Vous pouvez l’agréger sur les comptes. Vous ne trouvez pas le meilleur message pour une méthode de ciblage individuelle (qui est au niveau du groupe d’annonces), mais plutôt comment les consommateurs d’une grande variété de produits ou de services aimeraient interagir avec vous.

Donc, si vous avez besoin de données au niveau du consommateur – et non au niveau du ciblage -, vous pouvez également en tirer de nombreuses informations intéressantes.

Davantage de ressources:

  • 5 idées de test PPC moins évidentes que vous devriez essayer
  • Vous faites mal les tests publicitaires PPC – Ce script vous aidera
  • 7 tests de copie publicitaire qui amélioreront vos performances PPC

Pour écouter ce podcast du Search Engine Show avec Brad Geddes :

  • Écoutez l’épisode complet en haut de cet article
  • Abonnez-vous via iTunes
  • Inscrivez-vous sur IFTTT pour recevoir un e-mail chaque fois que le flux RSS du Search Engine Journal Show a un nouvel épisode
  • Écoutez sur Stitcher, Overcast ou Pocket Casts

Visitez nos archives de podcasts pour écouter d’autres émissions de Search Engine Journal podcasts !


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita

Annonces en libre-service TikTok disponibles dans le monde entier et 100 millions de dollars en crédits publicitaires

0

Après quelques années d’attente patiemment, TikTok a annoncé qu’il déployait sa plate-forme publicitaire en libre-service dans le monde entier.

Les outils permettront aux annonceurs d’accéder à leurs outils de création, de ciblage et de budgétisation flexible.

Ils notent également qu’il y aura des comptes professionnels qui fourniront des outils supplémentaires, mais ne les ont pas spécifiés pour le moment.

Selon Blake Chandlee, vice-président, Global Business Solutions chez TikTok :

« Les vidéos immersives et courtes de TikTok offrent aux entreprises une plate-forme pour participer et s’engager avec une communauté connue pour sa créativité, son ingéniosité et sa joie. Au fur et à mesure que nos solutions marketing évoluent et évoluent, nous construisons continuellement pour l’avenir et visons à répondre aux besoins croissants de nos partenaires. Nous sommes ravis de continuer à soutenir notre communauté en fournissant les outils et les ressources aux propriétaires de PME pour traverser ces temps difficiles. »

L’évolution de l’offre publicitaire de TikTok

Les annonceurs ont exprimé leur curiosité, ainsi que certaines frustrations quant à l’impossibilité de simplement tester les publicités sur la plate-forme.

L’augmentation fulgurante du nombre d’utilisateurs au cours des 2 dernières années en a fait un bien immobilier souhaitable, en particulier lorsque les jeunes utilisateurs ont quitté Facebook et ont commencé à se disperser parmi d’autres applications, TikTok étant l’une d’entre elles.

Annonces en libre-service TikTok disponibles dans le monde entier &  100 millions de dollars en crédits publicitaires

Auparavant, la publicité sur TikTok nécessitait l’accès à un représentant et un engagement via un ordre d’insertion (IO), ou d’être sur liste blanche pour le produit en libre-service.

Lorsqu’on lui a demandé les critères qui existaient pour la version bêta, un représentant de TikTok a déclaré : « L’équipe évaluait en fonction d’un certain nombre de facteurs différents, tels que les objectifs publicitaires d’une marque ou d’une agence et la manière dont nous cherchions à tester la plate-forme. »

En d’autres termes, c’était à leur discrétion.

La croissance de TikTok par rapport à la norme

Au-delà de sa croissance rapide, il est également devenu plus désirable en raison de la vitesse à laquelle il a grandi.

TikTok a atteint la barre du milliard d’utilisateurs plus rapidement que toute autre plate-forme de médias sociaux à ce jour.

En comparaison, une fois que Facebook s’est ouvert au monde entier, il leur a fallu un peu plus de 4 ans pour atteindre 1 milliard d’utilisateurs.

Il a fallu environ 5 ans à Instagram pour atteindre un milliard d’utilisateurs.

TikTok l’a fait en environ 2 ans.

Annonces en libre-service TikTok disponibles dans le monde entier &  100 millions de dollars en crédits publicitaires

Pourquoi les utilisateurs de TikTok sont souhaitables

Rejeté à l’origine comme un autre Snapchat, TikTok n’était pas surveillé de près par les annonceurs au début, d’une manière générale.

Snapchat a eu un taux d’adoption rapide qui a atteint un plateau, et les jeunes (à l’époque) n’avaient pas de revenu disponible.

Bien que Snapchat ait continué à progresser, ils ont eu du mal à obtenir du terrain en raison de la base d’utilisateurs de niche et de la nature épisodique de l’interaction avec les applications.

TikTok présente une pause intéressante dans ce qui serait autrement considéré comme une nouveauté : il commence à suivre le modèle de croissance observé avec Facebook et Instagram.

Cela a commencé avec les jeunes qui adoptent plus rapidement, mais cela s’étend maintenant au groupe d’âge des plus de 25 ans.

Cependant, cerise sur le gâteau, ils ont de l’argent à dépenser : 37 % des utilisateurs ont un revenu familial combiné supérieur à 100 000 $.

Il représente le groupe démographique le plus important de la plate-forme en matière de revenus.

Annonces en libre-service TikTok disponibles dans le monde entier &  100 millions de dollars en crédits publicitaires

La tendance du groupe d’âge a également été accentuée par le COVID-19, avec des familles coincées à la maison et des adultes ayant plus de temps libre.

Le bassin de visiteurs unique de 18 à 24 ans aux États-Unis en fait diminué entre janvier et avril 2020, où les tranches d’âge 25-44 ans ont connu une croissance de fréquentation plus forte :

Annonces en libre-service TikTok disponibles dans le monde entier &  100 millions de dollars en crédits publicitaires

Crédits publicitaires de retour aux affaires de TikTok

Coïncidant idéalement avec la disponibilité mondiale de leur plate-forme publicitaire, TikTok a également annoncé qu’il accorderait 100 millions de dollars en crédits publicitaires aux petites entreprises.

Les fonds sont destinés à aider les entreprises en difficulté pendant la COVID-19.

Les utilisateurs peuvent demander les crédits dans le portail Business.

Comment accéder aux publicités TikTok

Les utilisateurs qui souhaitent commencer peuvent accéder à la plate-forme libre-service via l’expérience TikTok for Business récemment dévoilée.

Nous avons une description complète des fonctionnalités et des offres qu’il contient ici, où nous avons (correctement) prédit qu’il signalait qu’ils feraient bientôt un pas vers les dollars publicitaires mondiaux.

Que la course commence.


Crédits image :

Image 1 : Statistique

Image 2 : Recherche FT

Image 3 : Graphiques marketing

Image 4 : MediaKix

3 façons les plus intelligentes de dépenser vos crédits publicitaires Google

0

Google a émis des crédits publicitaires dans le cadre de son effort de secours COVID-19.

Si votre compte est éligible et que vous avez récemment obtenu le crédit, quelles sont les bonnes façons de l’utiliser ?

Je partagerai une liste d’idées classées par ordre de priorité, ainsi que des conseils sur la façon de transformer un gain temporaire d’argent gratuit en un moyen éprouvé à long terme de tirer le meilleur parti de votre investissement dans Google Ads.

Priorité 1 : Obtenez 100 % de ce qui fonctionne pour vous

En période d’incertitude, il est sage de concentrer des ressources limitées sur des choses qui ont déjà fait leurs preuves.

Donc, si vous avez des campagnes Google Ads qui fournissaient les résultats que vous vouliez auparavant, obtenez-en davantage avec votre argent gratuit de Google.

Le point de départ le plus simple consiste à vous assurer que vous ne perdez pas de partage d’impressions en raison du budget des campagnes qui atteignent vos objectifs.

Et pour rappel, une optimisation budgétaire s’applique même aux campagnes automatisées avec Smart Bidding ou Smart Campaigns.

N’oubliez pas que l’automatisation dans PPC ne signifie pas qu’il faut le définir et l’oublier, alors ne négligez pas les opportunités pour les types de campagnes automatisées.

Voici comment obtenir 100 % de ce qui génère des ventes et des prospects rentables :

  • Filtrez les campagnes afin de ne conserver que celles qui correspondent à vos objectifs de CPA ou de ROAS.
  • Triez les campagnes restantes du meilleur au pire CPA ou ROAS.
  • Maintenant, parcourez cette liste et assurez-vous que « Partage d’impressions perdues sur la recherche (budget) » est un nombre faible.
  • Si la perte d’IS due au budget est élevée, reportez-vous à la colonne d’état et utilisez « l’explorateur de budget » pour estimer le trafic supplémentaire que vous pourriez obtenir avec différents budgets.
  • Augmentez le budget si vous aimez les prévisions de Budget Explorer.
Explorateur de budget

Si vous souhaitez uniquement augmenter les budgets jusqu’à ce que vous ayez dépensé vos crédits publicitaires, divisez le crédit publicitaire par le montant que vous avez augmenté les budgets quotidiens et définissez-vous un rappel pour restaurer les niveaux de budget précédents après ce nombre de jours.

Jours approximatifs jusqu’à ce que les budgets soient ramenés aux anciens niveaux
=
Montant du crédit publicitaire/Montant de l’augmentation du budget quotidien

Mieux encore, créez une règle automatisée qui rétablira le budget quotidien moyen à l’ancien montant le jour où vos crédits publicitaires sont censés s’épuiser.

Règle automatisée de Google Ads

Espérons que vous générerez suffisamment de nouveaux prospects et de ventes pour convaincre vos parties prenantes d’augmenter les budgets de manière permanente.

Mais même s’ils ne veulent pas continuer à dépenser à ces nouveaux niveaux, envisagez de faire la même optimisation que je viens de couvrir en déplaçant les budgets des campagnes avec des performances inférieures.

Ainsi, pour chaque dollar ajouté au budget quotidien d’une campagne performante, retirez un dollar du budget quotidien d’une campagne peu performante.

Les performances globales du compte devraient s’améliorer lorsque vous procédez ainsi.

Si votre client est sensible au budget, assurez-vous d’utiliser un outil ou un script publicitaire pour vous aider à respecter le budget alloué à votre client ou à votre entreprise.

Priorité 2 : Essayez quelque chose de différent

Si vous captez déjà la majeure partie du taux d’impressions de vos campagnes, les crédits publicitaires peuvent être utiles pour tester une nouvelle stratégie sur une campagne existante.

Le but ici est de dépenser l’argent supplémentaire des crédits sur une stratégie légèrement plus agressive, une stratégie que vous avez peut-être hésité à tester avec votre propre argent.

Une stratégie plus agressive peut conduire à découvrir de nouvelles poches de trafic précieux dont vous pourrez continuer à bénéficier longtemps après l’épuisement de vos crédits.

Voici comment cibler la croissance des campagnes existantes :

  • Augmentez le ciblage géographique.
  • Augmentez le CPC ou le CPA cible.
  • Diminuez le ROAS cible.
  • Ajoutez une couverture de requête avec des types de correspondance plus souples.
  • Testez les formats d’annonces responsives.

Les trois premiers correspondent à des paramètres relativement rapides que vous pouvez modifier.

Les deux derniers nécessitent un peu plus de travail mais sont encore relativement rapides par rapport à la création d’une campagne entièrement nouvelle.

Des enchères plus agressives permettent à Google de diffuser vos annonces pour un plus grand nombre de termes de recherche (la modification de l’enchère entraîne une modification de la combinaison de requêtes).

Les types de correspondance plus lâches entraînent un changement similaire dans la combinaison de requêtes.

L’ajout de formats d’annonces réactifs, quelque peu contre-intuitifs, entraîne également des gains supplémentaires pour les prospects et les ventes, car ils aident Google à atteindre un niveau de qualité plus élevé pour les termes de recherche lorsque les annonces textuelles développées n’étaient pas suffisamment pertinentes.

Par conséquent, les annonces responsives peuvent améliorer le classement des annonces et rendre vos annonces susceptibles d’être diffusées sur des requêtes qui n’étaient pas réalisables avec un classement inférieur.

Priorité 3 : Essayez quelque chose de nouveau

La troisième façon que je recommande d’utiliser les crédits publicitaires est de tester quelque chose d’entièrement nouveau.

Si vous capturez déjà toutes les impressions pour des campagnes rentables et que vous avez épuisé vos options immédiates pour les optimiser, essayez quelque chose d’entièrement nouveau.

Cela peut être un excellent moyen d’utiliser l’argent de Google pour tester quelque chose que votre patron ou votre client n’a jamais envisagé.

Contrairement à la modification de campagnes existantes, cette stratégie nécessite de nouvelles campagnes qui peuvent prendre un peu plus de temps pour être configurées correctement.

Nouveaux types de campagnes que vous pouvez essayer :

  • Annonces de recherche dynamiques
  • Annonces Shopping
  • Annonces vidéo

Le montant des crédits émis par Google est limité, vous devrez donc être concentré.

Utilisez-le de manière à fournir suffisamment de données pour décider si vous souhaitez continuer à exécuter la nouvelle stratégie avec votre propre argent après l’épuisement des crédits publicitaires.

Cela signifie que vous devez concentrer vos efforts, même avec un nouveau type de campagne.

Les annonces de recherche dynamiques sont les plus faciles à essayer.

Ils peuvent être configurés en tant que campagne ou nouveau groupe d’annonces qui trouve automatiquement les requêtes pertinentes pour les pages de votre site Web.

Google gère le ciblage et une partie du texte de l’annonce, et avec les enchères automatiques, il gère également les enchères.

Les publicités Shopping sont un must absolu pour les détaillants.

Grâce à leur format attrayant et à l’inclusion d’un prix, ils sont responsables de 63 % des clics sur les recherches payantes pour les détaillants aux États-Unis, selon Merkle.

Comme avantage supplémentaire, Google propose désormais des listes gratuites sur ses pages de recherche d’achats à toute entreprise qui dispose de ses données dans Merchant Center et qui a permis à ses produits d’être affichés sur toutes les surfaces de Google.

Onglet Google Shopping

Enfin, envisagez une campagne d’annonces vidéo YouTube axée sur les performances.

Vous pouvez commencer avec un format d’annonce InStream, dans le but d’obtenir des ventes et des prospects pour votre site.

L’absence d’annonces vidéo n’est plus une excuse pour ne pas essayer les annonces vidéo depuis que YouTube a récemment lancé un moyen gratuit et plus simple de créer des annonces vidéo, appelé Video Builder.

Une récente assemblée publique PPC avec les experts en publicité vidéo Cory Henke et Joe Martinez a couvert plusieurs conseils liés à la publicité vidéo.

Essayez-le avec une expérience

Si vous utilisez les crédits publicitaires pour essayer quelque chose de nouveau ou de différent, assurez-vous d’obtenir des résultats fiables sur les performances de ce que vous avez essayé.

Si vous créez un type de campagne entièrement nouveau, les résultats de cette campagne par rapport à vos autres campagnes seront votre principal indicateur pour savoir s’il est logique de maintenir les nouvelles campagnes activées lorsque votre propre argent est en jeu.

Mais si vous testez quelque chose de nouveau dans une campagne existante, ne vous fiez pas aux mesures avant et après pour prendre une décision sur la qualité du test.

Le PPC est trop volatil, surtout maintenant, pour prendre une décision basée sur des données de test où vous n’avez pas de groupe de contrôle.

La meilleure façon d’obtenir des données fiables est d’utiliser des brouillons et des expériences où vous pouvez tester vos résultats.

J’ai récemment partagé quelques idées et un script pour exécuter de meilleures expériences sur Google Ads.

Conclusion

Habituellement, nous n’obtenons des crédits publicitaires gratuits que lorsque nous testons une nouvelle plateforme publicitaire pour la première fois.

Mais Google Ads a beaucoup évolué depuis que la plupart d’entre nous ont commencé à l’utiliser, c’est donc presque comme une nouvelle plate-forme.

Au cours de l’évolution de Google Ads, nous avons peut-être omis d’essayer de nouvelles fonctionnalités, car nous ne pouvions pas justifier le coût potentiel si le test ne se passait pas bien.

Mais grâce aux crédits publicitaires de secours COVID-19 que Google a émis, nous avons maintenant de l’argent gratuit sur nos comptes pour tester de nouvelles stratégies.

De toute évidence, Google bénéficiera de la découverte de nouvelles choses qui fonctionnent bien, mais en fin de compte, nous en bénéficierons aussi, donc cela vaut la peine de mettre cet argent gratuit à bon escient.

Davantage de ressources:

  • Comment effectuer un audit Google Ads complet
  • 8 conseils Google Ads simples qui vous rapporteront plus d’argent
  • 8 façons dont vous vous trompez avec Google Ads et comment y remédier

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juin 2020

Google verra une baisse sans précédent de ses revenus publicitaires

0

Google devrait connaître une baisse historique des revenus publicitaires, car eMarketer estime une baisse de 5% d’ici la fin de 2020.

C’est la première fois depuis qu’eMarketer a commencé à estimer les revenus publicitaires de Google qu’il prévoit une baisse de quelque montant que ce soit.

Cette baisse amènera Google à détenir une part moindre du marché américain de la publicité numérique, passant de 31,6 % l’an dernier à 29,4 % à la fin de cette année.

Impact de la COVID-19

Il ne fait aucun doute que la pandémie de COVID-19 est la raison pour laquelle Google génère moins de revenus publicitaires.

Avant la pandémie, eMarketer avait prédit que les revenus publicitaires de Google aux États-Unis augmenteraient de 12,9 %. Cependant, il a été estimé que la part de Google sur le marché américain de la publicité numérique poursuivrait sa trajectoire descendante.

Nicole Perrin, analyste principale eMarketer chez Insider Intelligence, déclare :

« Google a augmenté ses revenus publicitaires nets aux États-Unis à un rythme plus lent que le marché global de la publicité numérique depuis 2016, donc cette année se poursuivra une tendance à la perte de part de marché de la publicité numérique aux États-Unis. »

L’industrie du voyage mise à la terre

La baisse des revenus publicitaires de Google aux États-Unis est principalement attribuée à l’un des secteurs les plus durement touchés, en raison de ses dépenses publicitaires.

Avant la pandémie, l’industrie du voyage consacrait une grande partie de son budget publicitaire aux annonces de recherche Google. La fermeture de l’ensemble de l’industrie du voyage signifie un coup dur pour les revenus publicitaires de Google.

Perrin poursuit en déclarant :

« Les revenus publicitaires nets de Google aux États-Unis diminueront cette année, principalement en raison d’une forte baisse des dépenses des annonceurs de voyages, qui dans le passé étaient fortement concentrées sur les produits publicitaires de recherche de Google.

Le voyage a été l’industrie la plus durement touchée pendant la pandémie, avec les baisses de dépenses les plus extrêmes de toutes les industries.

Les dépenses publicitaires dans l’industrie du commerce électronique ont également ralenti, Amazon ayant retiré ses publicités de la recherche Google plus tôt cette année, ajoute Perrin.

En ce qui concerne les revenus publicitaires de Google aux États-Unis provenant spécifiquement de la publicité sur le Réseau de Recherche, on estime qu’ils connaîtront une forte baisse de 7 % d’ici la fin de 2020.

En conséquence, la part de Google sur le marché des annonces de recherche devrait passer de 61,3 % à 58,5 % d’une année sur l’autre.

« La recherche représente toujours la grande majorité des revenus publicitaires nets de Google aux États-Unis, donc même si YouTube continuera de croître cette année, cela ne suffira pas à contrebalancer complètement les tendances plus négatives de la recherche. »

Google verra une baisse sans précédent de ses revenus publicitaires

Lié: La lutte de YouTube : nombre de vues en hausse, revenus en baisse

Augmentation des revenus publicitaires pour Facebook et Amazon

Les concurrents de la publicité numérique de Google, Facebook et Amazon, ne devraient pas subir une baisse similaire des revenus publicitaires.

Les revenus publicitaires de Facebook et d’Amazon augmenteront cette année, selon eMarketer, mais à un rythme nettement plus lent.

« Facebook et Amazon continueront de croître, mais à des taux fortement déprimés par rapport aux attentes précédentes. La taille du triopole cette année sera similaire à ce qu’elle était en 2019 – augmentant de 1,69 milliard de dollars – mais avec une répartition interne quelque peu différente.

Google verra une baisse sans précédent de ses revenus publicitaires

Comme le montre le graphique ci-dessus, les revenus publicitaires de Facebook augmenteront de moins de 5 % cette année, contre 26 % de 2018 à 2019.

Cependant, Facebook verra une légère augmentation de sa part de marché à la suite de l’abandon par Google d’une partie de sa part cette année.

Amazon connaîtra la plus forte croissance des revenus publicitaires des trois sociétés, n’ayant pas été affectée par les malheurs de l’industrie du voyage.

Amazon prendra également plus de part du marché de la publicité numérique malgré sa croissance plus lente de ses revenus.

Source : eMarketer

Lié: Google, Facebook et Microsoft publient les résultats du premier trimestre avec des histoires similaires

TikTok lance TikTok pour les entreprises, signale un mouvement plus important pour les dollars publicitaires

0

TikTok a annoncé le lancement de TikTok for Business cette semaine, plantant fermement son drapeau sur l’intention de poursuivre sa croissance fulgurante avec des moyens plus simples d’impliquer les marques pour les dépenses.

Bien que les publicités pour TikTok aient déjà existé, l’offre était quelque peu dispersée. Il n’y avait initialement pas de plate-forme en libre-service pour les marques, nécessitant l’accès à un représentant et un ordre d’insertion (IO) signé pour diffuser des annonces. Ensuite, une version bêta en libre-service a été lancée, mais n’a pas eu de déploiement mondial au départ.

Les offres de TikTok for Business existaient en grande partie auparavant, mais comme elles faisaient partie d’un écosystème publicitaire en déploiement, il n’était pas toujours clair pour les marques quels types de ciblage et de création étaient disponibles.

TikTok for Business résout ce problème en fournissant un portail unique pour la gestion des publicités, tout en préparant le terrain pour que des offres publicitaires supplémentaires soient déployées en douceur aux annonceurs à l’avenir.

« Avec le lancement de TikTok For Business, nous avons décidé d’embrasser les moments créatifs, positifs et réels qui rendent notre communauté si spéciale avec des solutions permettant aux entreprises de se connecter et de grandir avec notre communauté merveilleusement expressive. » – Kate Puris, directrice générale de TikTok pour le marketing commercial mondial

Types d’annonces Tiktok

Les types d’annonces inclus et accessibles sous le nouveau parapluie Entreprise incluent :

  • TopView
  • Reprises de marque
  • Vidéos intégrées au flux
  • Défis de hashtag
  • Effets de marque

Annonces TopView

Ces publicités sont diffusées dès que les utilisateurs ouvrent TikTok. Avant qu’ils ne commencent à consommer la vidéo dans leur flux, ils reçoivent automatiquement une publicité vidéo en plein écran avec le son activé.

Ils peuvent fonctionner jusqu’à 60 secondes, mais après 3 secondes en plein écran, les options utilisateur familières de TikTok apparaissent.


Rachats de marque sur TikTok

Celles-ci ressemblent un peu à TopView, mais sur une base de temps plus courte. Les publicités s’affichent en plein écran et peuvent être des images statiques ou des vidéos.

Les publicités statiques sont affichées sous forme de fichiers de type .jpg de 3 secondes, et la vidéo peut durer jusqu’à 5 secondes.

Annonces TikTok dans le flux

Ces blocs d’annonces en plein écran apparaissent dans la zone « Pour vous » de l’application, avec un son automatiquement activé. Ils peuvent durer jusqu’à 60 secondes. Les utilisateurs peuvent balayer

Ils fonctionnent également comme une publication TikTok normale, en ce sens que les utilisateurs peuvent commenter, partager, suivre, réutiliser la musique, etc.

Défis de hashtag de marque

Invitation ultime à la contribution des utilisateurs, les hashtags de marque sont créés par des entreprises qui se concentrent généralement sur un produit ou une cause particulière. Les utilisateurs peuvent créer des vidéos en réponse qui incluent le hashtag désigné, et toutes seront agrégées pour alimenter.

Lorsqu’un utilisateur recherche ce hashtag, il voit toutes les vidéos réalisées qui y sont étiquetées.

Ceux-ci peuvent être exécutés pendant 3 ou 6 jours et incluent l’option pour Hashtag Plus, l’unité d’annonces de TikTok avec des fonctionnalités d’achat.

Effets de marque et version TikTok des lentilles de Snapchat

Il y a une nouvelle fonctionnalité qui se déploie avec cette annonce qui est remarquable.

TikTok a longtemps été considéré comme une concurrence pour attirer l’attention des utilisateurs de Snapchat et la réponse possible pour combler l’écart démographique entre les âges.

TikTok relève ce défi en lançant ce qu’ils appellent « Brand Scan ». Tout comme un Snapchat Sponsored Lens, les annonceurs peuvent créer des effets, des filtres et des autocollants de marque spécialisés.

Coûts publicitaires sur TikTok

TikTok ne divulgue pas les CPM car ils sont influencés par le type de diffusion d’annonces et les options de ciblage.

Ils ont un budget minimum requis, qui est de 20 $ par jour au niveau du groupe d’annonces. Pour les campagnes, elles doivent totaliser 50 $ pour la journée OU l’ensemble de la campagne.

TikTok lance TikTok pour les entreprises, signale un mouvement plus important pour les dollars publicitaires

L’annonce complète de l’offre TikTok for Business est disponible ici.

Davantage de ressources

  • DONNÉES : Ces 8 industries dominent le marché du PPC pendant le COVID-19
  • Google verra une baisse sans précédent de ses revenus publicitaires

Résultats des revenus publicitaires du troisième trimestre : Snap et l’anticipation de Facebook

0

Snap a enregistré une belle augmentation de 17 % de ses revenus au deuxième trimestre, alimentée par les commandes à domicile pendant l’épidémie de Covid-19.

Malgré cela, ils tempèrent les attentes d’une poursuite de la croissance au troisième trimestre. Leur prudence est quelque chose qui est susceptible de se refléter sur toutes les plateformes à mesure que le Coronavirus s’éternise.

Hausse en baisse de Snap

Snap montrait déjà une croissance avant Covid.

Il a dépassé les estimations au deuxième trimestre, avec une croissance de 17 % des revenus d’une année sur l’autre.

Le troisième trimestre a également connu un démarrage très haussier du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens au départ, mais le nombre a chuté à mesure que la société a rouvert. D’après leurs commentaires, il semble également que le type de déclin observé n’ait pas été anticipé.

« Cette première levée s’est dissipée plus rapidement que prévu. » – Derek Anderson, directeur financier de Snap

DAU projetés au T3

Cette baisse a conduit Snap à la prudence quant à la croissance attendue des utilisateurs actifs quotidiens (DAU) pour le troisième trimestre. Ils prévoient une augmentation de la DAU entre 242 et 244 m.

Considérant qu’au deuxième trimestre, ils étaient à 238 millions de DAU, il s’agit d’une prévision de taux de croissance sensiblement plus lente.

Cependant, il y a deux faces à la médaille pour les applications sociales : le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens, puis les revenus publicitaires. Ce sont ces deux mesures qui racontent l’histoire, car des nombres fixes de DAU qui offrent toujours un excellent rendement peuvent signifier une augmentation de la demande publicitaire.

Revenus publicitaires prévus pour le troisième trimestre

Il y a beaucoup d’inconnues avant le troisième trimestre, et c’est vrai pour toutes les plateformes. Les événements saisonniers sur lesquels les détaillants comptent sont complètement perturbés, comme la saison de football et la rentrée scolaire.

L’économie et les taux de chômage restent également un énorme point d’interrogation, ce qui peut signifier un resserrement des cordons de la bourse des consommateurs.

« Pour le moment, il est difficile de prédire l’impact de ces facteurs sur la demande publicitaire dans le reste du troisième trimestre. » – Directeur financier instantané

Dans l’ensemble, Snap a bien réussi la croissance des annonceurs, affichant son plus grand nombre d’annonceurs actifs jamais enregistré au troisième trimestre. La réponse directe a été florissante et les mises à jour de la plate-forme ont apaisé de nombreuses marques.

Le hic, c’est que l’activité de l’annonceur n’était pas cohérente. Les problèmes d’inventaire et la pause créative pour s’adapter aux émotions changeantes autour de Covid ont créé beaucoup d’arrêts et de départs.

Le facteur Facebook

Que le boycott de Facebook signifie que des dollars pourraient être affectés à Snap est également un facteur qui n’a pas été pris en compte.

Les revenus de Facebook pour le deuxième trimestre ne seront pas annoncés avant le 29 juillet, mais certaines projections annoncent des pertes de revenus publicitaires supérieures à 20 % depuis fin juin.

Hier, 435 marques avaient retiré leurs dépenses, bien que toutes ne les aient pas officiellement liées au boycott. Disney en faisait partie, après avoir dépensé 210 millions de dollars sur Facebook au cours des six mois précédents pour le lancement de Disney+.

Bloomberg a également récemment signalé que le blocage des publicités politiques pour les élections de 2020 n’est pas hors de propos, une décision qui réduirait davantage leurs revenus publicitaires.

L’argent sera-t-il réaffecté à Snap ou à d’autres plateformes ?

Seul le temps nous le dira. Inutile de dire que l’anticipation des résultats Facebook du troisième trimestre est élevée. Il racontera l’histoire de la façon dont le boycott les affecte, après que la concurrence s’est réchauffée à la fin du mois de mai, faisant grimper les prix des publicités plus haut que les coûts d’avant la pandémie dans certains secteurs.

5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

0

Si vous êtes une entreprise de services, la bonne approche de la publicité en ligne peut sembler écrasante et carrément frustrante.

La recherche payante fonctionne très bien pour les services d’urgence tels que les réparations CVC, les plombiers et les médecins.

Mais que se passe-t-il si vous n’offrez pas de services d’urgence ?

Dans ces cas, vous ne recevrez peut-être pas les appels et les prospects que vous souhaitez d’une campagne PPC.

Mais la publicité sur Facebook boîte être une plateforme efficace pour vous aider à générer les résultats que vous souhaitez.

Voyons pourquoi c’est le cas, et quelques bonnes pratiques et suggestions pour faire la publicité de votre entreprise de services sur Facebook.

1. Adaptez-vous à votre parcours d’achat des consommateurs

Si vous êtes responsable de la prestation d’un service, que ce soit chez quelqu’un ou sur votre site, il est important pour vos clients potentiels d’avoir une excellente présence sur le Web et une bonne réputation en ligne.

Les consommateurs veulent se sentir à l’aise et en confiance lorsqu’ils font appel à un fournisseur de services.

Ces acheteurs passent généralement plus de temps à réfléchir à leur décision d’achat, il est donc peu probable qu’ils choisissent la première entreprise qui apparaît dans les annonces payantes d’un moteur de recherche.

Les clients potentiels peuvent prendre un certain temps pour consulter plusieurs entreprises, consulter des sites Web et des avis, demander des recommandations à leurs amis et à leur famille, comparer les prix, etc.

Parce que nous avons établi que vous n’êtes pas dans une verticale de type services d’urgence, les achats ne sont pas immédiats et les consommateurs occupés peuvent les oublier pendant qu’ils vaquent à leurs occupations.

Avec la publicité sur Facebook, les fournisseurs de services locaux peuvent efficacement rappeler leurs services aux gens et convertir davantage de prospects intéressés.

Quelles sont les choses qu’ils considèrent dans leurs décisions d’achat ?

Quelles sont vos caractéristiques qui se démarquent par rapport aux autres options ou concurrents ?

Ce sont les messages qui peuvent être très efficaces dans certaines annonces de remarketing simples.

2. Gérez activement votre page Facebook

Bien que l’époque de la portée organique et des efforts considérables déployés pour votre page Facebook soit révolue, il reste une fonction importante de votre page si vous diffusez des publicités : si un utilisateur voit votre publicité, il est susceptible de cliquer sur la page. pour avoir une idée de qui ils sont.

Si votre présence est terne – peu de mises à jour de statut, aucune réponse aux messages et critiques négatives – il y a de fortes chances qu’ils passent à autre chose.

Considérez votre Page comme votre vitrine devant laquelle les gens marchent.

Que voulez-vous qu’ils voient ?

Voici un excellent exemple d’une entreprise qui aime simplement les commentaires positifs et adresse une plainte.

Cela n’a probablement pris que quelques minutes, mais cela montre clairement qu’ils se soucient de leur public et sont prêts à réparer toute mauvaise expérience :

5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

Assurez-vous que toutes les informations sur votre entreprise sont complètes et publiez des mises à jour régulières (par exemple, des conseils, des offres, des promotions, des photos) afin que les utilisateurs aient une vision positive de votre entreprise au premier coup d’œil.

Assurez-vous de répondre aux avis et commentaires que vous recevez sur vos messages ou votre page.

Il montre aux utilisateurs que vous êtes là, que les lumières sont allumées et que quelqu’un gère activement la présence de l’entreprise !

3. Obtenez des résultats : choisissez judicieusement votre objectif

Alors que les publicités Facebook ressemblent beaucoup à des publicités display et contribuent à accroître la notoriété de la marque et l’intérêt des utilisateurs, de nombreuses campagnes Facebook peuvent générer des résultats tangibles pour une entreprise de services.

La sélection d’un objectif de campagne Facebook qui peut capturer des prospects, faire en sorte que des personnes vous contactent via Messenger ou générer des visites sur le Web ou en personne peut vous aider à générer des demandes de renseignements et des prospects.

5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

Vous pouvez également associer cela à la fonction Offre pour offrir aux clients potentiels une offre qu’ils peuvent enregistrer et échanger.

Ceux-ci sont configurés dans vos ensembles de publicités :

5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

Cela pourrait les aider à choisir entre vous et vos concurrents, ou les pousser au-delà de la ligne de décision pour essayer votre service s’ils ne l’ont jamais fait.

Les utilisateurs ont tendance à aimer rester sur une plateforme sociale lorsqu’ils y sont.

Des éléments tels que les objectifs de génération de prospects ou les objectifs de message peuvent aider les clients potentiels à communiquer avec vous, sans la friction d’avoir à se rendre sur votre site et à vous y contacter.

4. Ciblez les publicités sur vos consommateurs idéaux

Il existe de nombreuses fonctionnalités de ciblage puissantes sur Facebook.

Il peut donc être difficile de décider exactement ce qui convient le mieux à votre campagne publicitaire.

Commencez par revenir à l’essentiel et comprendre qui est votre public cible.

Pour une entreprise de services à domicile, il y a peu de données démographiques clés sur les consommateurs et de tactiques de ciblage auxquelles réfléchir :

Où vivent vos clients

Tout d’abord, un fournisseur de services local doit déterminer la zone géographique idéale à cibler.

Regardez votre zone de service typique et jusqu’où vous êtes prêt à étendre cette zone est la première étape pour cibler vos publicités Facebook sur des prospects locaux.

Facebook vous permet de choisir un ou plusieurs emplacements à cibler.

Il peut inclure des codes postaux spécifiques ou un rayon autour d’un emplacement spécifique, d’une ville, d’un état ou d’un pays.

Données démographiques souhaitées

De nombreux programmes publicitaires de Facebook vous permettent de diffuser votre annonce auprès d’utilisateurs appartenant à des groupes démographiques spécifiques ou présentant des caractéristiques souhaitées.

Par exemple, si vos services ont un coût plus élevé, comme l’installation d’une piscine ou la rénovation d’une maison, les données démographiques financières de Facebook peuvent vous aider à restreindre votre audience à certains pourcentages du revenu du ménage (remarque : certaines options peuvent être limitées ou indisponibles en fonction de vos services ).

Vous pouvez également sélectionner une tranche d’âge – comme les utilisateurs de plus de 18 ans – des intérêts spécifiques, et plus encore pour trouver le sweet spot de votre client idéal. 5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

Démographie de niche pertinente

Les utilisateurs qui fournissent des informations telles que les événements de leur vie peuvent être une mine d’or pour les fournisseurs de services.

Par exemple, si vous êtes un photographe lifestyle qui souhaite toucher des personnes qui se sont récemment fiancées ou qui ont eu un bébé, vous pouvez le faire si elles ont fourni ces informations à Facebook.

Cela permet à vos annonces de ne s’afficher qu’auprès des personnes qui utilisent réellement vos services et qui sont peut-être déjà sur le marché.

Vous pouvez également exclure certains utilisateurs en fonction de leurs données démographiques, de leurs centres d’intérêt, etc. s’ils ne font pas partie de votre public cible et que vous ne souhaitez pas que vos annonces soient diffusées auprès de ces utilisateurs.

Reciblage et audiences personnalisées

Si vous recevez déjà beaucoup de visites sur votre site Web, vous pouvez choisir de les recibler sur Facebook pour leur rappeler votre entreprise.

Mais si vous utilisez Facebook pour générer de nouvelles affaires, l’une des meilleures façons d’y parvenir est de cibler les publicités sur les personnes les plus susceptibles de travailler avec vous.

Cela peut inclure vos fans Facebook actuels, les personnes qui vous ont déjà contacté, les abonnés à la newsletter et d’autres personnes qui n’ont pas effectué d’achat pour une raison ou une autre.

Vous pouvez également tirer parti de la fonction d’audience similaire de Facebook, qui utilise ses données pour créer une liste de nouveaux prospects qui « ressemblent » aux personnes de votre liste et les cibler avec vos publicités.

Bien qu’il existe un grand nombre d’options de ciblage disponibles via Facebook, vous ne voulez pas trop restreindre votre audience, car cela pourrait limiter considérablement l’engagement avec vos publicités et augmenter vos coûts.

5. Attirez l’attention avec de bonnes publicités

La création d’une publicité Facebook accrocheuse et efficace est essentielle pour obtenir des résultats de votre campagne.

N’oubliez pas que vos annonces sont en concurrence dans le fil d’actualité avec des mises à jour de statut d’amis et de votre famille, d’autres entreprises (y compris des concurrents), des articles et des vidéos de médias, et plus encore, il est donc facile pour votre annonce de se perdre parmi tout ce contenu.

Voici quelques éléments dont vous avez besoin pour que votre annonce fonctionne.

Une image engageante

Bien que Facebook n’autorise pas les images « avant » et « après », vous pouvez toujours utiliser de superbes images qui se démarquent dans le fil d’actualité.

L’utilisation de vos propres images rend non seulement vos publicités plus authentiques, mais elles seront également différenciées de toutes les autres images de stock photo dans le fil d’actualité.

Si vous n’êtes pas en mesure de prendre des photos de haute qualité pour vos annonces, utilisez une image qui représente bien votre entreprise et encourage quelqu’un à agir.

Par exemple, si vous avez une entreprise de nettoyage de piscine, ne montrez pas une piscine vide, mais montrez les gens qui en profitent.

Messages courts mais percutants

Si vous organisez des offres spéciales, organisez un événement ou proposez des services uniques, incluez-les dans le titre et la description de votre annonce.

Votre message doit décrire rapidement votre service et différencier votre entreprise de vos concurrents.

N’oubliez pas : toute description plus longue sera tronquée sur les appareils mobiles.

Le bon appel à l’action

Sélectionnez l’incitation à l’action qui convient le mieux à votre annonce et à votre entreprise.

Si vous essayez de générer des rendez-vous sur place ou des estimations de service, l’utilisation d’un CTA comme « Réservez maintenant » ou « Contactez-nous » peut être plus efficace pour amener les gens à soumettre une demande via Facebook ou sur votre site Web.

Pendant ce temps, les CTA comme « Call Now » et « Get Directions » sont idéaux pour les entreprises qui essaient de conduire les gens à travers la porte.

5 conseils publicitaires sur Facebook pour les entreprises de services

Votre stratégie publicitaire sur Facebook

Si vous ne savez pas ce qui fonctionnera pour votre entreprise, essayez de tester différents programmes, techniques de ciblage et créatifs.

Passez en revue vos résultats pour voir ce qui résonne le plus avec votre public cible – n’abandonnez pas.

Vous pouvez également travailler avec un partenaire de confiance qui comprend la génération de prospects d’entreprises locales, et ils peuvent vous aider à éliminer les conjectures de la publicité de votre entreprise de services sur Facebook.

Davantage de ressources:

  • Comment faire de la publicité sur Facebook : Guide du débutant
  • 8 façons d’augmenter l’engagement sur votre page d’entreprise Facebook
  • Guide du débutant sur Google Ads et Facebook Remarketing
  • 13 fonctionnalités des publicités Facebook que tout spécialiste du marketing devrait connaître

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, juillet 2020

11 conseils publicitaires simples sur Facebook pour générer plus de conversions

0

Facebook Ads est facilement l’une de mes plateformes préférées pour diffuser des publicités tout au long du parcours client.

Il existe tellement d’options de ciblage et d’emplacements que les opportunités sont infinies.

Bien fait, vous pouvez prospecter, réengager et convertir de manière rentable.

Voici 11 conseils pour générer plus de valeur avec les publicités Facebook.

1. Tirez parti des informations sur l’audience pour identifier les options de ciblage

Un moyen simple et rapide d’identifier des idées de ciblage d’audience consiste à analyser les informations sur l’audience de votre page Facebook. (L’exception est si vous avez déjà acheté des abonnés, car alors les données sont erronées.)

Les informations sur votre public peuvent vous donner une idée de la composition démographique de votre public ainsi que de ses autres intérêts.

Non filtrées, les informations sur l’audience contiennent un large échantillon de prospects sur plusieurs personnages.

Pour rendre ces données plus utiles, je suggère de se concentrer sur différentes cibles pour avoir une idée des profils.

Par exemple, se concentrer sur des données démographiques spécifiques peut aider à identifier les intérêts à cibler pour ce groupe démographique.

2. Choisissez le bon objectif (et envisagez de tester plusieurs objectifs)

À première vue, il peut sembler que chaque objectif Facebook a sa place bien établie dans le parcours client.

Mais en réalité, la plupart des objectifs Facebook peuvent être exploités pour engager et convertir les prospects à différentes étapes du parcours client.

Un guide des objectifs Facebook pourrait être un article entier en soi, alors au lieu de réinventer la roue, consultez ce guide sur Comment choisir le bon objectif pour vos objectifs.

Avec un peu de créativité, vous constaterez peut-être que tester différents objectifs peut générer un meilleur coût par acquisition.

Personnellement, j’ai constaté que parfois, l’utilisation d’une campagne de vues vidéo peut entraîner des visites de sites moins chères que les campagnes de trafic, tout en créant des pools de remarketing peu coûteux à la fois pour les personnes qui ont visité le site et les personnes qui ont regardé les vidéos.

De plus, dans un cas avec un client vendant un produit avec un degré élevé de considération, la campagne de vues vidéo a attribué plus de conversions assistées par le biais de visiteurs organiques que la campagne de trafic.

Cela a semblé confirmer notre hypothèse selon laquelle les personnes qui avaient regardé une vidéo étaient plus éduquées et plus engagées que celles qui n’avaient vu qu’une publicité illustrée statique.

Cela ne veut pas dire que c’est toujours le cas, ce n’est pas le cas – c’est ce qui le rend si précieux à tester.

3. Si vous utilisez l’objectif de conversion, assurez-vous d’avoir un volume suffisant

Vous avez peut-être remarqué que l’objectif de conversion a été mentionné à quelques reprises dans cet article.

Ce n’est pas un hasard.

Je n’ai pas de données pour dire quel objectif de campagne Facebook est le plus fréquemment déployé.

Mais si je devais résister à une supposition basée sur une expérience anecdotique d’audit de compte, ce serait l’objectif de conversion.

L’objectif de conversion peut être très performant, car Facebook dispose d’algorithmes assez puissants pour identifier les prospects potentiels.

Cependant, les données alimentent ces algorithmes. Par conséquent, pour que leurs algorithmes fonctionnent de manière optimale, ils ont besoin de données de conversion sur lesquelles s’appuyer.

Si vous utilisez une action de conversion qui ne génère pas beaucoup de volume, ces campagnes peuvent rester en « mode apprentissage », ce qui signifie que Facebook n’est pas sûr de prédire et d’identifier les prospects les plus susceptibles de convertir afin de diffuser votre annonce de manière optimale. .

Si tel est le cas, envisagez d’identifier des actions d’entonnoir légèrement plus élevées pour Facebook à optimiser.

Par exemple, si vous êtes un e-commerçant mais que vous n’avez pas beaucoup de données sur les ventes, l’optimisation vers l’ajout au panier au lieu des achats peut aider à fournir un peu plus de volume à Facebook.

À mesure que de plus en plus de personnes ajoutent au panier, vous devriez également voir plus de ventes, tant que vos taux de conversion restent stables. (Et assurez-vous également de remarketer les personnes qui ajoutent au panier et n’achètent pas !)

Au fur et à mesure que vous générez plus de volume, vous pouvez retester en tirant parti de l’action d’entonnoir inférieure, mais vous constaterez peut-être que le volume de l’action d’entonnoir supérieure peut parfois entraîner une baisse du coût par vente.

4. Testez en utilisant des options de ciblage en haut de l’entonnoir moins chères

Cette astuce est étroitement liée à l’astuce ci-dessus sur le choix judicieux de vos objectifs.

Selon la durée de votre parcours client, il n’est parfois pas logique de se lancer directement dans l’objectif de conversion.

Si vous avez un contenu fermé, le format de conversion peut parfois bien fonctionner pour générer des prospects en haut de l’entonnoir, mais ce n’est peut-être pas le moyen le plus économique de capturer cet engagement.

Par exemple, les publicités à formulaire peuvent très bien fonctionner dans le même but – souvent à moindre coût – et vous pouvez également recommercialiser l’engagement du formulaire de prospection.

L’essentiel est que si l’objectif est de générer du trafic en haut de l’entonnoir vers les ressources de votre site, parfois d’autres objectifs de campagne en dehors de l’objectif de conversion peuvent générer des audiences de remarketing moins chères.

5. Couche d’intérêts ou cibles démographiques pour se concentrer

Combiner plusieurs audiences sur Facebook vous permet de vraiment vous concentrer sur vos cibles.

L’utilisation de plusieurs centres d’intérêt à l’aide de la fonction « Audience restreinte » vous permet de spécifier que les prospects doivent appartenir à tout de l’intérêt ou des cibles démographiques afin de voir votre annonce.

Vous pouvez superposer plusieurs données démographiques et centres d’intérêt, ou vous pouvez superposer des centres d’intérêt et/ou des données démographiques sur vos audiences.

Par exemple, vous pouvez utiliser un public similaire plus large, puis l’affiner avec certains intérêts pour vous assurer que l’annonce que vous diffusez est pertinente par rapport à leurs intérêts.

Si vous utilisiez un sosie de 3 à 5 % de toutes les ventes de sacs à dos, vous pourriez superposer un intérêt pour la randonnée et diffuser des publicités avec des images ou des vidéos de personnes sur des sentiers.

Vous pouvez également utiliser des exclusions pour affiner votre audience.

Par exemple, si vous diffusiez des annonces pour une université, vous voudriez probablement exclure les personnes qui détiennent déjà certains diplômes (ou peut-être même aucun).

Une chose avec laquelle il faut faire attention, c’est de trop restreindre votre audience.

Parce que Facebook fonctionne bien avec les données, obtenir aussi spécifique peut être préjudiciable à la performance, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Si les centres d’intérêt que vous ciblez sont trop étroits, il peut parfois vous incomber de les superposer selon un mode « soit/ou », au lieu d’un mode « et ».

Cela signifie que vous dites essentiellement à Facebook : les prospects doivent simplement appartenir à l’un de ces publics (au lieu d’exiger que les prospects appartiennent à tous les publics).

Cela peut donner à certains de vos petits intérêts un plus grand bassin d’audience, ce qui aide les algorithmes d’enchères de Facebook à faire leur travail.

6. Soyez créatif avec le public

Avec les audiences, vous avez la possibilité d’être vraiment créatif – au-delà du simple ciblage de tous les visiteurs du site.

Vous pouvez remarketer les personnes qui ont consulté des produits spécifiques (si vous n’avez pas utilisé le remarketing dynamique pour cela, vous devriez certainement le faire !).

Vous pouvez cibler les personnes qui ont effectué certaines actions de conversion pour continuer à les propulser plus loin dans le parcours client.

Par exemple, vous pouvez cibler les personnes qui ont ajouté au panier mais n’ont pas acheté, ou les personnes qui ont téléchargé un livre blanc mais n’ont pas demandé de démo.

Vous pouvez également configurer des audiences par récence.

Quelqu’un qui a regardé un produit au cours de la dernière journée ou même de la semaine dernière est généralement plus susceptible de revenir et d’acheter que quelqu’un qui a regardé un produit il y a 30 jours.

Par exemple, vous pouvez avoir des audiences différentes pour les spectateurs de produits au cours des 7 derniers jours par rapport aux 30 derniers jours.

Ensuite, vous excluriez les personnes qui ont consulté des produits au cours des 7 derniers jours de l’ensemble de publicités ciblant les utilisateurs de produits au cours des 30 derniers jours afin de vous assurer qu’il n’y a pas de chevauchement entre les deux ensembles de publicités.

Il est également possible de segmenter différents publics personnalisés.

Par exemple, vous pouvez exporter une liste d’audiences qui ont acheté plusieurs fois dans le passé, mais pas récemment.

Ou vous pouvez cibler vos fidèles avec de nouvelles versions de produits.

Vous pourriez cibler les acheteurs de certains produits ou services avec de nouvelles offres complémentaires. Les opportunités sont infinies.

Vous pouvez également cibler des actions sur la page, ce qui ouvre une grande variété d’options de reciblage. Cela nous amène à notre prochain conseil.

7. Engagement de recommercialisation

Comme vous l’avez probablement compris, Facebook propose de nombreuses options de remarketing différentes, qui peuvent toutes être extrêmement utiles.

Non seulement il existe une tonne d’options, mais Facebook a la réputation d’être une plate-forme de réengagement assez peu coûteuse.

L’engagement de remarketing est l’un des moyens les plus rentables de remarketing.

Non seulement cette méthode est bon marché, mais elle vous permet également de revenir devant des prospects qui n’ont peut-être jamais visité votre site, ce qui pourrait être votre seule opportunité de les réengager.

Il existe de nombreuses façons d’y parvenir, dont certaines ont déjà été mentionnées dans cet article, telles que le remarketing des téléspectateurs vidéo et l’abandon des formulaires de prospection.

Vous pouvez également remarketer l’engagement Instagram, l’engagement de la page Facebook et les expériences instantanées, pour n’en nommer que quelques-uns.

Pour encore plus d’idées sur la façon de remarketer l’engagement et d’autres conseils de ciblage Facebook, consultez le récent article de Tim Jensen sur les options de ciblage Facebook.

8. Soyez créatif avec des audiences similaires

Les audiences similaires sont sans doute l’un des outils les plus puissants de Facebook.

Facebook a des sosies jusqu’à un art et ces audiences ont tendance à être parmi les audiences de prospection les plus performantes pour mes clients.

Je recommande fortement de segmenter les différents publics similaires.

Par exemple, au lieu de créer une audience similaire basée sur tous les prospects, envisagez de vous répartir :

  • Les sosies de vos clients réguliers.
  • Des sosies de gros dépensiers.
  • Les sosies de vos clients les plus importants.
  • Similaires de toutes les ventes.
  • Des sosies de prospects qualifiés qui n’ont pas été fermés.
  • Etc.

Faire preuve de créativité! L’objectif est de trouver des listes de clients ou de prospects qui sont les plus précieux pour votre entreprise et de les utiliser pour alimenter vos sosies.

Je commence généralement petit avec des sosies en utilisant la taille d’audience de 1%. La taille de l’audience varie de 1 % à 10 % de la population combinée des emplacements que vous avez sélectionnés.

L’utilisation d’un sosie de 1 % signifie que l’audience est constituée des 1 % de personnes les plus similaires à votre source de sosie dans la zone géographique que vous avez choisie.

L’augmentation du pourcentage crée un public plus grand et plus large.

Une fois que vous avez créé vos sosies et que vous avez identifié celles qui fonctionnent le mieux, si vous vous retrouvez avec des budgets non plafonnés et que vous essayez de générer plus de volume, vous souhaiterez peut-être étendre cette liste en utilisant un pourcentage plus élevé.

9. Personnalisez les annonces pour différents emplacements

La plate-forme publicitaire de Facebook permet aux annonceurs d’accéder à une multitude de placements différents, y compris Instagram.

Entre le fil d’actualité de Facebook, le fil d’actualité d’Instagram, les histoires Facebook, les histoires Instagram, Messenger et les nombreuses autres options de placement, il existe plusieurs formats d’annonces différents.

Par défaut, Facebook vous intègre à tous les emplacements, sauf si vous en décidez autrement.

Facebook créera également automatiquement des publicités pour tous les emplacements en utilisant les actifs et le contenu que vous fournissez, mais cela ne signifie pas que ces publicités sont optimales, loin s’en faut.

Une erreur courante que je constate est que les annonceurs créent une annonce conçue pour un fil d’actualité, puis autorisent la diffusion d’annonces générées automatiquement pour d’autres emplacements.

Si vous l’avez fait, un rapide tour d’horizon des aperçus d’annonces pour différents emplacements s’avérera probablement digne de grincer des dents.

La personnalisation de vos publicités pour les différents emplacements est un moyen simple de vous assurer que vous vous présentez sous votre meilleur jour dans tous les emplacements.

10. Personnalisez les publicités pour différentes personnes, audiences et intérêts

Parce que vous avez tellement d’options de ciblage – y compris des mécanismes push et pull, vous avez une opportunité majeure d’être hyper-pertinent.

Si vous ciblez des prospects en haut de l’entonnoir, vous pouvez facilement créer de la pertinence par rapport aux cibles d’intérêt que vous avez utilisées pour vous présenter aux prospects.

Si vous ciblez des audiences d’entonnoir inférieures, vous pouvez créer de la pertinence pour le contenu avec lequel elles se sont déjà engagées ou pour lesquelles elles ont manifesté un intérêt.

Par exemple, vous vendez des sacs à dos et vous ciblez :

  • Les gens à l’école.
  • Les gens qui aiment faire de la randonnée.
  • Les gens qui utilisent un sac à dos pour transporter leur ordinateur portable au travail.

Ensuite, chacun de ces publics devrait voir une publicité qui correspond à son cas d’utilisation.

L’utilisation d’une publicité montrant des étudiants dans un couloir serait tout à fait inappropriée pour cibler un jeune professionnel.

De même, si vous vendez un logiciel et que quelqu’un a manifesté son intérêt pour une certaine licence de logiciel, le remarketing avec une publicité de marque ou une publicité pour un produit différent n’est pas aussi convaincant qu’il pourrait l’être.

11. Vérifiez vos données et ajustez-les si nécessaire

Enfin et surtout, garder un œil sur vos données est un moyen précieux de vous assurer que vos campagnes fonctionnent de manière optimale.

Il va probablement sans dire que les données doivent être utilisées pour éclairer les décisions futures en matière de création, de ciblage, de stratégies d’enchères, etc.

Les hypothèses concernant les modifications de campagne, d’ensemble de publicités ou de publicités peuvent être testées en configurant des expériences, ce qui est une fonctionnalité très simple à utiliser dans les publicités Facebook.

Même au-delà de cela, creuser dans vos données de manière segmentée vous permet de voir ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas.

Par exemple, vous constaterez peut-être que certaines zones géographiques, certains emplacements ou certains appareils fonctionnent bien mieux (ou bien moins bien) que d’autres.

Vous pouvez faire des exclusions, au besoin, ou vous pouvez séparer la crème de la récolte, pour ainsi dire, en extrayant certaines facettes de leur propre campagne, à condition qu’il y ait suffisamment de données.

Davantage de ressources:

  • 7 conseils inattendus qui rendront vos publicités Facebook plus efficaces
  • 4 stratégies pour augmenter la qualité des publicités sur Facebook
  • Comment choisir le bon objectif publicitaire Facebook pour vos objectifs