Accueil Tags Qui

Tag: qui

Rois du contenu : 9 leçons de marques qui le font bien

0

Avant que le marketing de contenu ne devienne la chose à faire pour les spécialistes du marketing de toutes formes et tailles, les marques avaient déjà des blogs avec un lectorat établi, les entreprises ont créé des guides pratiques et des manuels pour aider les utilisateurs, et le marketing par e-mail existe depuis près de deux décennies maintenant.

Ce qui a changé, ce sont toutes les différentes activités des marques autre que la publicité pour promouvoir leurs produits et services, ont été regroupés sous le terme générique de « marketing de contenu ». Les marques ont lentement commencé leur transition des stratégies de marketing basées sur le push (telles qu’incarnées par la publicité traditionnelle) et se sont tournées vers des stratégies plus basées sur le pull – le fondement du marketing de contenu.

Aujourd’hui, les plus petites entreprises et les startups les plus récentes doivent leur succès au marketing intelligent qui coûte peu en termes de coûts de production et de promotion, mais fonctionne bien mieux que les méthodes de marketing traditionnelles. Selon cette infographie intéressante de DemandMetric, le marketing de contenu coûte 62 % moins cher que le marketing traditionnel, tout en générant trois fois plus de prospects.

DemandMetric

Alors, que font ces startups décousues qui leur donnent un avantage sur les marques établies ? Nous allons jeter un coup d’oeil.

Lauren Luke : l’impressionnante grâce au contenu vidéo

Beaucoup de gens vendent des choses sur eBay pour gagner un peu d’argent supplémentaire. Certains poursuivent même leurs boutiques eBay avec passion et construisent des carrières à part entière en vendant sur eBay. Lauren Luke est l’un de ces vendeurs en ligne qui est devenu un phénomène YouTube.

En revendant d’autres marques sur eBay et Amazon, Luke a créé sa propre marque de cosmétiques – By Lauren Luke – qui a été vendue exclusivement par Sephora pendant un certain temps, et est maintenant disponible à la vente sur divers sites de beauté et de mode.

Bien avant que le marketing de contenu ne devienne la mère de tous les slogans du marketing, Lauren avait sa propre chaîne YouTube avec des vidéos très populaires sur le maquillage, le toilettage et les tutoriels de mode. Avec plus d’un demi-million d’abonnés et plus de 100 millions de vues, Luke s’est taillé une place dans le monde du marketing vidéo.

Tutoriel de maquillage

Pendant plus d’un an et demi, Luke a eu sa propre chronique de mode sur le Guardian où elle a contacté les lecteurs du journal très respecté grâce à ses guides pratiques et à ses didacticiels vidéo. Elle a également publié un ensemble populaire de «look books» sur le maquillage et la mode ciblant les adolescents appelés Lauren Luke regarde.

C’est encore mieux. La popularité de cette sensation YouTube l’a maintenant propulsée au cinéma ! Luke fait partie de la prochaine comédie romantique mettant en vedette Keira Knightley intitulée Retards.

Cours:

  1. Éduquez votre auditoire. S’il y a une chose sur laquelle vous êtes une autorité, c’est votre propre industrie, produit ou service. Créez un contenu technique approfondi autour de votre compétence principale et les gens rechercheront votre contenu.
  1. Plus qu’en lisant du texte ou en regardant des images, les gens apprennent mieux avec du contenu audiovisuel. En d’autres termes, les vidéos fonctionnent très bien pour éduquer sur de nouveaux sujets. Adoptez YouTube et publiez des vidéos de haute qualité sur le deuxième moteur de recherche au monde pour être découvert.
  1. Vous n’avez pas besoin d’être une grande entreprise pour faire du marketing de contenu. Si un revendeur eBay peut lancer sa propre marque sur le succès de son marketing de contenu, qu’est-ce qui retient votre entreprise ?
  1. Vous n’avez pas besoin de votre propre plate-forme pour produire du contenu de qualité. Vous pouvez aller là où se trouvent les gens (médias sociaux) et les commercialiser à votre manière.
  1. Le contenu ne signifie pas seulement les articles de blog; ce n’est pas synonyme de texte. Je ne saurais trop insister là-dessus. N’arrêtez jamais d’expérimenter les formats de contenu. Vous finirez par trouver celui qui vous convient le mieux.

Brichbox : Jouez sur la peur des utilisateurs de passer à côté

Birchbox est un site d’achat découverte qui fonctionne sur un modèle d’abonnement. Les abonnés reçoivent chaque mois des « boîtes mystères » remplies de cosmétiques et de cadeaux de mode dont la valeur s’élève souvent à bien plus que le montant de l’abonnement mensuel – 10 $. Il vend également des produits de beauté en ligne dans un format de commerce électronique plus traditionnel, mais la majeure partie de ses revenus – environ 70 % – provient de son modèle d’abonnement.

Avec une valorisation de 485 millions de dollars, Birchbox a récemment levé 60 millions de dollars en financement de série B. La meilleure partie? Depuis son lancement en 2010, Birchbox s’est appuyée uniquement sur le contenu et le marketing numérique pour atteindre son formidable succès. Leur première publicité télévisée n’est sortie qu’en mai 2014.

Alors, que fait-il avec sa stratégie de contenu pour générer ces chiffres ? D’une part, Birchbox a une présence forte et extrêmement active sur les principales plateformes de médias sociaux – Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, les travaux. C’est rapide, c’est conversationnel et ça publie du contenu que les utilisateurs peuvent utiliser immédiatement.

Le site Web de Birchbox héberge son magazine de style mensuel pour femmes et hommes où ils publient des articles de fond et des mises en page et du contenu de style magazine de mode.

Le thème courant de leur contenu est la génialité qu’ils partagent dans leurs boîtes mystères mensuelles. Tous les autres articles parlent du produit présenté dans la boîte du mois dernier, comment mieux l’utiliser, comment le produit était super efficace et plus encore. Ils créent également du suspense et de l’anticipation pour la boîte du mois prochain en donnant des indices sur son contenu. Leur formule simple de marketing de contenu est : Anticipation + Suspense = Besoin de s’abonner !

BouleauBox

Birchbox a récemment lancé sa première boutique physique à Manhattan dans le but d’en faire son « laboratoire marketing ». Elle a l’intention d’obtenir des informations sur le comportement et les préférences des utilisateurs en magasin pour renforcer ses stratégies de marketing de contenu et améliorer les ventes en ligne. Parlez de renverser les pratiques établies !

Cours:

  1. Jouez sur l’esprit des utilisateurs en créant de l’empressement pour vos produits. Inspirez-vous du livre d’Apple ou de Birchbox pour construire le mystère et anticiper les nouveaux produits.
  2. Chevauchez toutes les plateformes pertinentes pour atteindre vos utilisateurs. Plus que d’autres méthodes de marketing de contenu, Birchbox exploite de manière agressive les médias sociaux avec l’idée que les femmes sont beaucoup plus actives sur les médias sociaux que les hommes et passent en moyenne une heure de plus sur les réseaux sociaux chaque jour. Il se concentre particulièrement sur les réseaux féminins lourds comme Facebook et Pinterest pour attirer les chiffres.
  3. Collectez des données lors de chaque interaction avec vos utilisateurs pour augmenter votre marketing de contenu : ce que les utilisateurs aiment acheter, la fréquence à laquelle ils se présentent, le temps qu’ils consacrent à la prise d’une décision d’achat, etc. Alors que Birchbox a ouvert un magasin d’un million de dollars à Manhattan pour l’aider dans ses analyses d’utilisateurs, vous pouvez toujours commencer petit et commencer par votre site Web et vos propriétés de médias sociaux.
  4. Exploitez également les canaux non numériques. Birchbox a tiré parti de la télévision et d’un magasin physique pour se commercialiser. Encore une fois, vous pouvez commencer petit ici en fournissant du contenu pour un magazine imprimé local.

Dernières pensées

En évaluant toutes les leçons que nous avons tirées de ces marques, nous pouvons conclure en toute sécurité que le marketing de contenu n’a pas besoin de gros budgets, d’une marque établie ou même d’une équipe à part entière pour réussir.

Ces startups nous ont montré à quel point des équipes petites, décousues mais ingénieuses peuvent créer des marques de plusieurs millions de dollars avec des idées simples et une excellente exécution. Ne vous inquiétez pas des Goliaths dans votre industrie, creusez simplement vos talons et mobilisez tout le monde pour développer et exécuter votre propre réussite en marketing de contenu.

Crédits image

Image en vedette: Ellagrin via Shutterstock
Image #1 : Infographie par DemandMetric
Toutes les captures d’écran ont été prises en septembre 2014

Les données des requêtes de recherche dans AdWords ne sont pas mortes : voici ce qui a réellement changé

0

Si vous avez entendu parler de la suppression des données de recherche payante de Google AdWords, vous pouvez naturellement avoir des questions et des préoccupations. Mais qu’est-ce qui change réellement et qu’est-ce que cela signifie pour votre entreprise ?

Les rumeurs et les rapports couvrent toute la gamme allant de « Google bloquera l’accès aux données de mots-clés de recherche payante », à « Google cessera de fournir à des tiers des données de requête de recherche payante », à « Les données de requête de recherche payante seront bloquées comme des données organiques ». données « non fournies ».

Heureusement rien de tout cela n’était vrai et dans mon article, je vais vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur ce qui a réellement changé.

1. Ce que Google a réellement dit

Bien qu’il soit amusant de spéculer sur les rumeurs, il est également agréable de regarder ce que Google a réellement dit :

« Aujourd’hui, nous étendons nos efforts pour sécuriser la recherche en supprimant la requête du référent sur les clics publicitaires provenant de recherches SSL sur Google.com. »

Beaucoup ont pris cela comme une confirmation que les rumeurs étaient vraies; que Google allait empêcher les annonceurs de voir leurs données de requête de recherche payante, comme ils ont supprimé l’accès aux données de requête de recherche organique. Toutefois, il est important de savoir que vous pouvez toujours accéder aux données de vos requêtes de recherche payante à l’aide du rapport sur les termes de recherche dans AdWords.

2. Le rapport sur les termes de recherche n’est ni nouveau ni modifié

Cette section de l’annonce de Google a causé un peu de confusion :

« Le rapport sur les termes de recherche AdWords (anciennement connu sous le nom de rapport sur les performances des requêtes de recherche) vous permet de voir les requêtes de recherche qui ont généré des clics sur les annonces, ainsi que des données de performances clés. »

Cela a conduit certains à signaler que Google avait créé un nouveau rapport ou qu’il venait juste de changer le nom du rapport sur les performances des requêtes de recherche en « rapport sur les termes de recherche » et de modifier son fonctionnement, même si ce rapport était dans AdWords depuis plus de 12 ans. années! La réalité est que le rapport n’est pas nouveau et n’a pas changé.

Un groupe de personnes a souligné qu’il y a des années, Google avait initialement affirmé que les données de requête de recherche organique ne seraient que peu affectées, mais au fil du temps, ils ont fini par éliminer presque complètement toutes les données de requête de recherche organique, et que cela pourrait peut-être aussi être le cas ici pour la qualité et la quantité de données de requête de recherche payante. J’ai demandé à Paul Feng, Product Management Director chez AdWords, de clarifier ce point. Il nous a fait savoir sans équivoque, par e-mail : « Il n’y a aucun changement dans les rapports sur les requêtes de recherche, ni dans le frontal AdWords ni dans l’API. »

3. Alors, les données de mots-clés de recherche payante disparaissent-elles ou quoi ?

Non.

Les annonceurs peuvent toujours obtenir les termes de recherche complets dans AdWords. Vous ne pouvez tout simplement pas les obtenir à partir de la chaîne de référence dans l’URL. Voici le changement : lorsqu’un utilisateur clique sur une annonce AdWords, le terme de recherche qui a déclenché l’annonce apparaît dans l’URL de référence, comme indiqué ci-dessous. Cela n’arrivera plus.

URL de référence

Mais comme mentionné précédemment, vous pouvez toujours obtenir ces précieuses données directement dans AdWords !

4. Où puis-je trouver les données des requêtes de recherche payantes ?

Au même endroit où vous l’auriez trouvé jusqu’à présent : dans le rapport sur les termes de recherche AdWords, comme indiqué ci-dessous. Vous ne le trouverez tout simplement pas dans Google Analytics.

afficher-les-termes-de-recherche-adwords

Si vous utilisez une plate-forme de gestion PPC tierce comme Acquisio, WordStream, Kenshoo ou Marin, vous pouvez toujours y voir vos données de requête de recherche car elles accèdent aux données via l’API AdWords.

Fondamentalement, si vous souhaitez accéder aux données de vos requêtes de recherche, vous devez les obtenir directement auprès d’AdWords ou via un partenaire AdWords qui utilise l’API AdWords. Cela n’affectera que ceux qui utilisaient auparavant Google Analytics ou les personnes qui ont analysé les données de requête de recherche à partir d’une chaîne d’URL de référence à l’aide d’un analyseur de fichiers journaux ou d’un outil d’analyse qui a utilisé des chaînes d’URL de référence pour les données de requête de recherche, par exemple.

5. Que faire si j’ai vraiment besoin de données de requête de recherche dans l’URL de référence

Les paramètres ValueTrack vous rapprochent de là où vous étiez. Jetez un œil à cet exemple d’URL de destination d’annonce qui utilise un paramètre ValueTrack pour remplir dynamiquement le mot-clé dans l’URL de destination (le paramètre « adurl », surligné en jaune).

value-track-example-url

Remarquez que le paramètre adurl n’est pas crypté, donc si vous en avez vraiment besoin, vous pouvez toujours extraire les données de mots clés de l’URL de référence. Il est important de noter que ValueTrack vous permet d’ajouter le mot clé de votre compte qui a été déclenché dans votre compte, ce qui n’est pas la même que la requête de recherche que l’utilisateur a saisie pour déclencher votre annonce. Mais si vous utilisez des types de correspondance comme Phrase et Exact match, c’est assez proche.

6. Que dois-je faire à l’avenir ?

Selon la manière dont vous avez géré vos campagnes et vos données AdWords jusqu’à présent, vous devrez peut-être effectuer tout ou partie (voire aucune !) des actions suivantes :

  • Obtenez des données de requête de recherche AdWords dans AdWords.
  • Utilisez le code de suivi des conversions AdWords pour suivre les conversions dans AdWords.
  • Si nécessaire, utilisez ValueTrack, la fonctionnalité de balisage d’URL d’AdWords, pour ajouter vos données de mots clés dans votre URL de destination de manière non chiffrée.

Questions ou commentaires? Partagez-les ci-dessous !

Top 8 des facteurs de classement Google : ce qui compte VRAIMENT pour le référencement

0

Ah, les facteurs de classement. L’art ancien du classement dans les moteurs de recherche est une leçon d’équilibre et de patience.

Pourtant, certaines personnes lisent un article comme l’exemple ci-dessous qui parle des facteurs de classement les plus importants et pensent : « Oui, je vais suivre ce conseil ».

Exemple d'article sur les facteurs de classement.

Vous lirez des trucs bizarres – comme ça, les œufs de Pâques sont des facteurs de classement.

Les œufs de Pâques sont un facteur de classement.

Maintenant, vous pourriez passer tout votre temps à préparer les résultats des œufs de Pâques et à optimiser Google Doodles dans les SERP, ou… vous ne pourriez tout simplement pas le faire.

Après avoir lu ces types d’articles, je mendie une douche et une barre de savon.

Alors, sur quels facteurs de classement devez-vous vous concentrer pour améliorer votre référencement ?

Selon John Mueller de Google, vous devriez vous concentrer sur « génialité.”

Réponse de John Mueller sur les facteurs de classement.

Mais avec plus de 1,8 milliard de sites Web en ligne aujourd’hui, comment créez-vous génialité?

Et avec la quantité sursaturée d’articles prétendant être des facteurs de classement, qu’est-ce que la réalité ou la fiction ?

Avec Google évaluant les sites en fonction de centaines de facteurs de classement, il peut sembler impossible de savoir où viser votre stratégie de référencement pour obtenir le meilleur résultat.

Ce que nous fais savoir est que Google continuera d’ajuster les signaux de classement pour répondre au mieux aux besoins des internautes.

Cela signifie que même les nouvelles tendances SEO ont leurs racines dans l’algorithme actuel – et avec un peu de créativité et de bon sens SEO, il est tout à fait possible pour vous de bien vous classer.

Bien que les signaux de classement soient loin de se limiter à cette liste, ceux mis en évidence ici sont parmi les plus percutants de Facteurs de classement Google : réalité ou fiction — Évaluation par le Search Engine Journal de plus de 88 facteurs de classement.

Quels sont les principaux facteurs de classement pour Google ?

Sans ordre particulier, les principaux facteurs de classement sur Google sont :

  1. Contenu de haute qualité.
  2. Mobile d’abord.
  3. Expérience de pages.
  4. Vitesse des pages
  5. Optimisation sur la page.
  6. Liens internes.
  7. Liens externes.

De plus, vous apprendrez également les principaux facteurs de classement local ci-dessous. Allons-y !

1. Publiez du contenu de haute qualité

« Je n’ai pas besoin d’un contenu de qualité sur mon site Web pour être classé », n’a jamais dit personne.

La qualité du contenu de votre site Web et de votre blog est toujours cruciale. Le contenu règne toujours en maître.

Votre contenu doit fournir des informations précieuses. La création de pages sans valeur réelle peut revenir vous hanter, grâce aux mises à jour des algorithmes Panda et Fred de Google.

Des pages comme ce site portail.

Ou ca.

Même de grands noms comme eBay et Apple ne sont pas dignes de la couronne de contenu. Le contenu léger a nui aux deux marques dans le passé.

Un contenu de haute qualité consiste à créer des pages qui augmentent le temps passé sur la page, réduisent le taux de rebond et fournissent un contenu utile à l’utilisateur.

Les pages de blog comme celle-ci et les guides comme celui-ci sont le type de moteurs de recherche de contenu de haute qualité que les utilisateurs souhaitent.

Les pages de contenu de haute qualité doivent faire plus pour le référencement d’aujourd’hui que simplement être bien écrites et longues. Ils doivent également tenir compte des éléments suivants pour bénéficier d’une présence accrue dans les SERP.

RankBrain

Connaître l’intention de recherche des utilisateurs est essentiel pour créer des pages qui génèrent du trafic organique. C’est là que RankBrain est appliqué.

RankBrain est un système d’apprentissage automatique qui aide Google à comprendre l’intention d’une requête de recherche.

Combien cela importe-t-il ? Eh bien, CoSchedule a vu une augmentation de 594 % du trafic en remodelant sa stratégie de contenu SEO pour mieux l’aligner sur l’intention du chercheur.

Cet alignement avec l’intention du chercheur est particulièrement important car, comme Mueller a soulignél’intention peut changer avec le temps.

Google a même mis à jour les résultats de recherche avec un nouvel extrait de code conçu pour les requêtes « multi-intent ».

Pour comprendre quelle est l’intention de votre chercheur cible, vous devez plonger dans votre Google Analytics pour voir ce que les utilisateurs recherchent.

Heureusement, vous avez plusieurs techniques à votre disposition.

Des rapports tels que la recherche sur le site et le flux d’utilisateurs peuvent vous donner une idée de ce que vos clients recherchent.

Flux d'utilisateurs pour savoir ce que les gens recherchent.

Vous pouvez également consulter le rapport sur les performances dans Google Search Console. Cela vous donnera un aperçu de ce que les gens cliquent sur les SERP pour accéder à votre site.

Utilisation des mots clés

Malgré le mot dans la rue selon lequel la recherche de mots clés n’est pas nécessaire pour se classer, elle prend toujours en charge la création de contenu de qualité. Mais contrairement à la recherche de mots-clés traditionnelle, les mots-clés servent aujourd’hui de feuille de route pour la création de contenu.

Grâce à la recherche de concurrents et à l’exploration de données, vous pouvez découvrir des joyaux de mots clés qui ont un volume de recherche moyen mais un taux de clics élevé pour votre public.

Découvrez comment Chris Hornack, fondateur de Blog Hands, a constaté une augmentation de 80 % du trafic après avoir effectué une recherche de mots clés.

Ainsi, alors que l’industrie continue de chuchoter sur l’impact négatif de la recherche de mots clés, vous devez identifier vos mots clés principaux et les regrouper dans des sujets adaptés à votre chercheur.

Par exemple, une étude de Google a révélé que les requêtes de recherche mobiles telles que [brands like] et [stores like] ont augmenté de 60 % au cours des deux dernières années. Cette étude explique la nécessité d’adapter votre stratégie de mots-clés pour le consommateur mobile.

Andrea Lehr, Brand Relationship Strategist chez Fractl, partage ici ses idées sur la façon dont elle regroupe ses mots-clés.

Fini le temps de la recherche de mots-clés sur des mots-clés individuels.

Aujourd’hui, il est préférable de diviser les sujets de mots clés en thèmes. Pensez aux synonymes, aux mots-clés de longue traîne et aux mots-clés liés au sujet ou à des sujets similaires. C’est ainsi que vous ciblez l’utilisation des mots clés.

Fraîcheur

La fraîcheur du contenu n’est pas nouvelle. Lorsque Google a fait l’annonce pour la première fois en 2011, cela a semé la confusion autour de ce qui était considéré comme du « contenu frais ».

Alors c’est quoi? Et comment la fraîcheur fonctionne-t-elle avec le contenu evergreen ?

Pour un contenu permanent, ne vous contentez pas de mettre à jour la date chaque année. Vous devez plonger dans la viande du contenu pour voir ce qui doit être rafraîchi.

Par exemple, si vous avez créé une liste d’outils, vous pouvez mettre à jour les captures d’écran, les prix et les informations associées à chaque outil.

C’est pourquoi il est idéal d’effectuer des audits de contenu trimestriels pour comprendre quels éléments méritent un rafraîchissement et d’autres qui pourraient être redirigés vers des pages similaires. Avant d’apporter des modifications à votre contenu, examinez vos données pour vous aider à prendre des décisions plus éclairées.

2. Rendez votre site mobile d’abord

L’indexation mobile d’abord a été officiellement finalisée en mars 2021. Le processus a été long et lent depuis son lancement en 2017.

En bref, l’indexation mobile d’abord est la façon dont Google indexe votre site. Si vous avez un site Web mobile distinct, l’URL de votre site mobile sera indexée et utilisée pour le classement au lieu de la version de bureau.

Pour être clair, il n’y a pas d’index mobile-first séparé. Google indexe et classe votre contenu qui provient directement de la version mobile de votre site.

En outre, l’index mobile-first ne doit pas être confondu avec l’utilisabilité mobile. Plongeons-nous dans la différence d’utilisabilité mobile.

Convivialité mobile

Vous souvenez-vous quand une version mobile de votre site Web hébergée sur m.URL.com était la chose recommandée à faire ?

Bien que cela ne vous nuise pas toujours, de plus en plus de sites Web s’éloignent de cette méthode de site Web mobile et se tournent plutôt vers la création de sites Web réactifs.

Même si Google a déclaré qu’il ne favorisait publiquement aucune façon de faire des sites Web mobiles (qu’il s’agisse d’URL réactives, dynamiques ou séparées) en ce qui concerne les classements, un site Web réactif est leur format recommandé.

Google a déclaré que la conception réactive aide ses « algorithmes à attribuer avec précision des propriétés d’indexation à la page plutôt que d’avoir à signaler l’existence de pages de bureau/mobiles correspondantes ».

À l’ère de l’index mobile-first, votre site Web mobile est la pierre angulaire de votre existence dans les SERP. Pour rester en vie, suivez les directives de Google et assurez-vous que votre contenu correspond à l’identique sur votre ordinateur et sur votre mobile.

Bien que les mises en page mobiles réactives ne soient pas requises pour l’indexation mobile d’abord, vous souhaitez toujours l’optimiser pour une meilleure expérience de la page et, par conséquent, des classements.

Chaque fois que vous pouvez faciliter l’amélioration des résultats d’un moteur de recherche, faites-le !

3. Améliorer l’expérience de la page

Améliorez votre expérience utilisateur

L’expérience utilisateur (UX) a un impact sur le référencement, comme nous l’avons vu avec les récentes mises à jour de Page Experience.

Si vous ne pensez pas à UX, votre site Web finira dans la poubelle métaphorique.

En fait, 38% des personnes cesseront de s’engager avec un site Web si le contenu et la mise en page ne sont pas attrayants.

Bien faire les choses peut apporter de grands avantages. Main Street Host, une agence de marketing numérique, a vu une augmentation de 66 % du nombre de pages vues sur ses pages de profil d’avocat en mettant à jour le contenu et en optimisant les boutons d’appel à l’action.

Et, Ezoic a vu une augmentation de 186% des revenus pour 1 000 visiteurs après avoir créé une meilleure UX.

Rover est un bon exemple d’expérience utilisateur solide :

Bon exemple d'expérience utilisateur solide.

Concevoir une expérience utilisateur qui se marie bien avec votre référencement est essentiel si vous voulez réussir dans les SERP. C’est comme choisir la chanson des Backstreet Boys sur laquelle vous voulez chanter au karaoké. Même si la performance est bonne, si la chanson est décalée, personne ne chantera avec vous.

Architecture du site

L’architecture du site est une composante connexe de l’expérience utilisateur et a un impact significatif sur le référencement.

John Doherty de Credo déclare : « L’un des plus grands changements que je puisse apporter est de corriger l’architecture de leur site. »

Il poursuit en discutant d’un site Web où il a fait passer les URL d’une page de balises à une page de sous-catégorie pour créer un lien plus haut dans l’architecture du site. Il a pu augmenter le nombre de sessions organiques de 74 % et le nombre de pages par session de 41 %.

Voici un exemple d’architecture de site appropriée :

Un exemple d'architecture de site appropriée.

Non seulement l’architecture du site aide les utilisateurs à trouver ce qu’ils recherchent avec une meilleure navigation sur le site Web, mais elle peut également aider les robots des moteurs de recherche à trouver plus de pages sur un site Web.

En un mot, vos sites Web doivent être faciles à utiliser.

Toutes les pages et la navigation doivent être présentées aussi simplement que possible.

Un utilisateur ne devrait prendre que trois à quatre clics pour trouver une page sur un site Web. Bien que cela ne soit pas toujours possible sur les grands sites, il existe des moyens d’aider les utilisateurs à rechercher et à trouver des pages en interne pour s’assurer qu’ils trouvent ce dont ils ont besoin.

Avec la sortie de la mise à jour Page Experience, l’architecture du site aura un impact plus important sur votre référencement.

Vitals Web de base

Comme l’a noté John Mueller de Google, Core Web Vitals est plus qu’un bris d’égalité. Cette métrique a un impact sur de nombreux autres facteurs liés au référencement.

Par exemple, Core Web Vitals a un impact sur votre convivialité. Si un internaute accède à une page et effectue une conversion, votre UX, la vitesse de la page et le contenu affectent tous le taux de conversion.

Essentiellement, Core Web Vitals a été créé pour vous aider à offrir une meilleure expérience à l’utilisateur.

Créer un site Web sécurisé (HTTPS)

Le Dr Pete J. Meyers a écrit que 30 % des résultats de la première page de Google utilisaient HTTPS.

Bien que ne pas passer à HTTPS ne nuise pas nécessairement à votre site Web, il y a eu plusieurs changements depuis que Google a annoncé pour la première fois HTTPS comme signal de classement en 2014.

En 2017, Google a annoncé que son navigateur Chrome (que 45 % d’entre nous utilisent) commencerait à signaler les sites comme « non sécurisés » dans la barre d’URL lorsqu’ils ne sont pas HTTPS.

Et, après leur dernière annonce d’avertissement, vous pourriez commencer à voir une augmentation des taux de rebond si vous ne faites pas la transition.

Voici à quoi ressemblera Chrome lorsque vous implémenterez HTTPS :

À quoi ressemblera Chrome lorsque vous implémenterez HTTPS.

Tout cela montre que Google pense que HTTPS est essentiel.

Cependant, le passage à HTTPS (et SSL, car ils fonctionnent ensemble) peut également entraîner de nombreux problèmes de canonisation sur votre site s’il n’est pas effectué correctement.

Pour en savoir plus, consultez Migration HTTP vers HTTPS : Le guide ultime sans stress par Aleh Barysevich.

Même s’il n’a pas été démontré qu’il a un impact significatif sur le référencement en soi, la mise à jour de Chrome peut signifier que le changement de votre site (par des personnes expérimentées) en vaut la peine.

Expérience publicitaire

L’expérience publicitaire a été déployée en 2017 et ciblait les utilisateurs de Chrome.

Chrome pourrait supprimer toutes les publicités de votre site Web si vous enfreignez les normes Better Ads. Chrome pourrait désormais avoir un impact sur les propriétaires de sites Web pour la diffusion d’annonces agressives.

Glenn Gabe a donné une ventilation des exemples de filtrage des publicités Chrome en action.

L’expérience publicitaire est liée à l’expérience de la page et à Core Web Vitals, car elle est affectée par l’expérience utilisateur et la manière dont l’utilisateur interagit avec votre site Web.

4. Optimisez la vitesse de votre page

Après avoir été un facteur de classement uniquement sur ordinateur, la vitesse des pages est devenue un facteur de classement Google mobile en 2018.

Plus votre site se charge lentement, plus vous perdrez de visiteurs et de revenus.

Pour Amazon, une seule seconde pourrait lui coûter 1,6 milliard de dollars de ventes chaque année.

The Telegraph, une publication britannique, a constaté qu’un délai de quatre secondes réduisait le nombre de pages vues de 11,02 %.

Pourquoi prendre ce risque ?

Il existe des outils disponibles pour tester la vitesse moyenne des pages d’un site Web.

Le phare est votre ami.

De nombreux correctifs sont relativement faciles s’ils sont effectués par quelqu’un qui sait ce qu’il fait (tout le monde ne sait pas comment minifier JavaScript, par exemple).

Des pages de chargement plus rapides conduisent à une meilleure expérience globale du site Web, d’où la décision de Google d’en faire un facteur de classement mobile.

5. Maîtrisez votre optimisation sur la page

L’optimisation sur la page est étroitement liée à l’expérience de la page, qui traite des composants « en coulisses » de votre contenu et de votre référencement.

Ces facettes existent depuis des années et ont toujours un impact significatif sur la visibilité de votre site Web et la position SERP pour vos sujets de mots clés cibles.

Mockingbird a vu une augmentation de 62% du trafic organique en mettant simplement à jour les balises H1, par exemple.

De plus, Brand New Copy a augmenté le trafic organique de 48 % en nettoyant les métadonnées et la structure des liens internes.

Cela en vaut la peine? Je pense que oui.

L’optimisation de votre site Web peut aider votre contenu existant de haute qualité à être trouvé plus rapidement par les moteurs de recherche et les utilisateurs.

Ce ne sont que quelques-unes des façons dont l’optimisation sur la page aura encore un impact majeur pour les années à venir :

Métadonnées

Ces informations incluent votre balise de titre et les descriptions de page – les informations sur vos sites que les utilisateurs voient dans les SERP.

Google extrait parfois le contenu de la page et l’insère dynamiquement en tant que description dans les SERP lorsqu’il correspond mieux à la requête de l’utilisateur.

Voici à quoi cela pourrait ressembler :

Contenu extrait de la page, inséré dynamiquement en tant que description dans les SERP.

Dans l’état actuel des choses, écrivez les meilleurs titres et descriptions de vos pages que vous pouvez, mais gardez à l’esprit qu’ils ne seront pas toujours utilisés.

Il y a beaucoup plus de balises méta à connaître dans le référencement. Et réfléchissez à ceci : le simple ajout d’une balise META particulière pourrait entraîner une augmentation de 300 % des clics de Google Discover.

Schéma

Le balisage de schéma est un autre composant « caché » d’un site Web qui en dit plus aux moteurs de recherche sur votre contenu.

Créé en 2011, il existe aujourd’hui près de 600 types d’informations différents que vous pouvez inclure.

Les schémas permettent aux moteurs de recherche d’identifier plus facilement les informations essentielles sur un site Web.

Par exemple, vos schémas pour une entreprise locale pourraient ressembler à ceci :

<!-- FOOTER -->
    <div class="footer left">
        <div class="footer-top left"></div><!--/footer-top-->
        <div class="wrapper">
            <div class="footer-widgets-content left">


                <div class="footer_box left">
                    <div class="footer-widget-holder"><h2>Get to Know Us!</h2> <div class="textwidget"><div itemscope itemtype="http://schema.org/LocalBusiness">
<a itemprop="url" href="http://www.toybraryaustin.com"><div itemprop="name"><strong>Toybrary
Austin, TX</strong></div>
</a>
<div itemprop="description">The Toybrary is a toy lending library and kids' birthday party venue that
also offers drop-in
childcare in Austin, TX</div>
<div itemprop="address" itemscope itemtype="http://schema.org/PostalAddress">
<span itemprop="streetAddress">2001 Justin Lane</span><br>
<span itemprop="addressLocality">Austin, </span>
<span itemprop="addressRegion">TX </span>
<span itemprop="postalCode">78757</span>
<span itemprop="addressCountry"> USA</span><br>
<span itemprop="telephone">5127654174</
span>
</div>
</div></div>
 </div>                           
                </div><!--/footer-widget-->

Lors d’une session, « Comment se démarquer dans la recherche avec des données structurées » à Google I/O, Andrew Valente de Google a partagé un échantillon des études de cas qui montrent comment le balisage Schema et les résultats riches aident à augmenter l’engagement et les clics en ligne.

Rotten Tomatoes a enregistré un taux de clics supérieur de 25 % sur les pages avec un balisage. Et, le Food Network a vu une augmentation de 35% des visites pour les recettes avec majoration.

Le balisage de schéma est ce qui aide Google à afficher des extraits enrichis dans les résultats de recherche, ce qui en fait un élément important du référencement.

Vous pouvez désormais également ajouter un schéma à l’en-tête d’une page à l’aide de JSON-LD. Utilisez un générateur comme celui-ci de Hall Analysis pour les besoins de balisage de base.

Extraits en vedette

Les extraits en vedette, parfois appelés la très convoitée Position 0, sont un extrait de contenu extrait de la copie de la page et diffusé directement dans les résultats de recherche.

Si vous cherchez à accrocher un extrait en vedette, vous devez comprendre RankBrain et le intention de recherche derrière la requête vous souhaitez classer pour l’extrait en vedette.

Fil Twitter sur l'intention de recherche derrière la requête.

Si votre contenu fournit plus de valeur à l’intention derrière la requête de recherche, les moteurs de recherche diffuseront votre contenu dans l’extrait présenté.

Himani Kankaria partage ses conseils et ses tactiques sur la façon d’optimiser les extraits en vedette.

Google Découvrir

Google Discover est l’un des nouveaux facteurs de référencement liés au contenu qui est apparu.

Google Discover revient à ouvrir une boîte combinée Taco Bell pleine de burritos, en ce sens qu’il a le potentiel de générer plus de trafic organique que les résultats de recherche standard.

Pour voir si vous êtes actuellement classé dans Google Discover, consultez le rapport dans Google Search Console.

Comment vérifier le classement dans Google Discover.

Lisez l’article de Lily Ray sur les caractéristiques du contenu le plus performant dans Google Discover pour savoir comment l’optimiser.

6. Structure des liens internes

La structure des liens internes aide les utilisateurs et les moteurs de recherche à mieux trouver les pages.

Corey Morris, vice-président du marketing pour Voltage, parle de hiérarchiser votre structure de liaison interne dans cinq domaines différents :

  • Aider les utilisateurs.
  • Gérer le flux de liens (par exemple, où va le trafic une fois qu’il arrive sur votre site).
  • Construire une feuille de route autour de sujets de contenu spécifiques.
  • Canoniques.
  • Prioriser l’indexation de pages particulières.

Cela signifie que votre stratégie de création de liens vers différentes pages de votre site doit d’abord être centrée sur l’utilisateur. Ensuite, vous pouvez vous concentrer sur la manière de générer du trafic vers un ensemble fondamental de pages.

Réfléchissez à la manière dont la structure des liens internes peut aider les utilisateurs à effectuer une conversion, de l’inscription à votre newsletter à la réalisation d’une demande de démonstration en direct.

7. Gagnez des liens pertinents et faisant autorité

Les liens continueront d’être l’un des principaux composants SEO si vous voulez bien vous classer.

Ignorez ceux qui disent que vous pouvez réussir sans liens entrants (aka, backlinks).

Alors que certains sites peuvent absolument le faire, il serait idiot de ne pas poursuivre de puissantes stratégies de création de liens qui fonctionnent.

Comme chaque industrie est unique, il existe différentes opportunités de création de liens pour chacune.

Vous cherchez des idées? Consultez le guide de création de liens du Search Engine Journal.

Bien que les liens puissent perdre de leur valeur au cours des prochaines décennies, ils restent un signal de classement actif.

8. Locale

Google déclare que le local est divisé en trois facteurs de classement.

Comment Google détermine le classement local.

Pertinence

La pertinence est liée à la proximité de l’entreprise avec la requête du chercheur. Vous pouvez voir des requêtes de recherche telles que « meilleurs burritos » lorsque vous parlez de pertinence de la recherche locale. La pertinence est la pierre angulaire de l’algorithme local de Google.

Vos fiches d’entreprise telles que Google My Business, les fiches Bing Places, etc. sont liées à votre NAP (nom, adresse, numéro de téléphone) et à d’autres attributs clés liés à votre entreprise. Il est essentiel de compléter toutes les informations commerciales détaillées dans ces annuaires pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre votre entreprise et sa pertinence pour le chercheur.

Distance

La distance fait référence à la distance physique entre votre entreprise et le chercheur. Plus votre entreprise est proche du chercheur, plus cet emplacement sera susceptible d’apparaître dans les résultats de la carte locale.

C’est là que les requêtes de recherche avec « près de moi » entrent en jeu.

Les résultats de la carte locale dans les SERP.

Importance

La notoriété est liée à la popularité de votre entreprise hors ligne. Google nous dit exactement ce qu’ils recherchent pour mesurer la notoriété :

« La proéminence est également basée sur les informations que Google possède sur une entreprise, sur le Web, telles que des liens, des articles et des annuaires. Le nombre d’avis Google et le facteur de score d’avis dans le classement de la recherche locale. Plus d’avis et d’évaluations positives peuvent améliorer le classement local de votre entreprise. Votre position dans les résultats Web est également un facteur, donc les meilleures pratiques d’optimisation des moteurs de recherche (SEO) s’appliquent.

À retenir : EAT a un impact sur tous les facteurs de classement

EAT fait référence à l’expertise, à l’autorité et à la fiabilité, et figure en bonne place dans les directives d’évaluation de la recherche de Google.

Bien que l’EAT ne soit pas un facteur de classement, il affecte indirectement votre classement. Cela nous aide à comprendre où Google se concentre sur l’amélioration de la qualité des résultats de recherche.

EAT est utilisé pour évaluer la véracité de votre contenu, ce qui a un impact sur votre classement. Fais-en bon usage.

Utilisez ces facteurs de classement pour créer une « merveille » SEO

Les signaux de classement se rejoignent pour aider les spécialistes du marketing SEO à créer de la « génialité ». Les facteurs de classement ne se résument pas à ces neuf facteurs. Le classement dans les SERP ne concerne pas les derniers et meilleurs trucs et astuces.

Les facteurs de classement doivent être utilisés comme guide sur le travail que vous devez faire pour être génial.

Être génial signifie une stratégie de référencement plus complète et sophistiquée pour de meilleures performances maintenant et à l’avenir.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Facteurs de classement : réalité ou fiction ?  Cassons quelques mythes ! [Ebook]

Le seul défaut qui détruit vos tests d’optimisation des conversions

0

Cliquez…..pas de vente……cliquez…pas de vente…..cliquez…pas de vente…

Vous êtes assis à votre bureau, tendu, et vous regardez les données affluer dès les premiers jours de votre nouvelle campagne d’optimisation des conversions. Pas bon – pas de ventes et aucune idée d’une variante gagnante. Au fur et à mesure que les jours se transforment en semaines, vous sentez votre tension artérielle augmenter alors que vous regardez attentivement le site – comme si vous pouviez simplement vouloir que des conversions se produisent. Bien sûr, vous ne pouvez pas. Chaque fois que le téléphone sonne, vous espérez que ce n’est pas votre client. Vous préférez recevoir un appel de l’IRS plutôt que de voir apparaître le numéro de votre client. Vous commencez à paniquer parce que vous dépensez l’argent de votre client en PPC et en main-d’œuvre et que vous ne recevez pas les conversions que vous attendez. La page de destination que vous avez passé des heures à créer, les annonces que vous avez soigneusement analysées pour garantir un taux de clics élevé, les mots-clés qui vous ont angoissé.

Aucun d’entre eux ne se convertit. Vous suivez les meilleures pratiques et les tests A/B à la lettre. Pourtant, pendant que ce test se déroule, aucune des deux variantes ne gagnera. Votre client comprend la nécessité d’apprendre par le biais de tests, il n’a pas l’air si gentil de gaspiller de l’argent sans résultats d’apprentissage.

Lorsque vous sirotez votre café froid dans votre tasse porte-bonheur, vous repassez par le processus d’optimisation de la conversion. Il ne s’agit pas de comprendre les tests A/B – vous les comprenez parfaitement et les exécutez selon les meilleures pratiques. Pourquoi Amazon est-il capable de changer un bouton et de gagner des millions ? Pourtant, lorsque vous modifiez vos boutons, les utilisateurs ne le remarquent même pas. Vous êtes frustré, confus et prêt à abandonner.

Il s’agit de votre campagne d’optimisation des conversions, mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi.

Le défaut : Vos variables d’optimisation de conversion sont plus faibles que Michael Cera

Signature d'autographes de Michael Cera

Le problème est que vos tests de conversion sont faibles. Vous testez timidement des éléments qui n’ont pas vraiment d’importance et, ce faisant, vous n’avez jamais un test qui se termine. Oui, si vous avez du trafic comme Amazon ou Bed Bath and Beyond, lorsque vous modifiez un bouton, cela fait une différence notable dans le taux de conversion. Avec la quantité de trafic qu’ils ont, ils pourraient probablement changer la teinte de blanc en arrière-plan d’une page et découvrir quelque chose sur leurs clients.

Cependant, si vos clients ont un trafic normal, tester autre chose que les parties les plus vitales de la campagne marketing n’a que peu ou pas d’impact. Au début de ma carrière dans le marketing numérique, j’ai eu exactement ce problème. Mes variables de tests d’optimisation de la conversion comprenaient la couleur des boutons, quelques changements de texte très mineurs et si je me sentais particulièrement épicé, je testais différentes images.

Ces tests de conversion se sont essentiellement déroulés indéfiniment sans vainqueur clair. Je jouais pour ne pas perdre plutôt que pour gagner. J’avais besoin d’aller au cœur du problème et de trouver un moyen de rendre mes tests solides, de tester ce qui compte et d’avoir des résultats d’apprentissage et des ventes pour mes clients.

La solution: Renforcez vos tests comme Steven Seagal en testant la proposition de valeur

Steven Seagal en lunettes de soleil

Si vous avez lu le livre de Tim Ferris, la semaine de travail de 4 heures, vous savez qu’il est obsédé par l’économiste italien oublié Vilfredo Pareto. Pareto a découvert une règle de la nature et de l’économie (appelée de manière créative la règle de Pareto) qui stipule essentiellement que 20% de la cause régit 80% de l’effet. Par exemple, 20 % du chiffre d’affaires de votre client représentent 80 % de votre chiffre d’affaires, 20 % des récoltes représentent 80 % de la récolte et 20 % des bretelles d’Urkel représentent 80 % de ses tenues. Après avoir lu la semaine de travail de quatre heures, j’ai réalisé que je devais trouver le 20% de variables qui affectent 80% de mes tests.

J’ai commencé à lire des livres et des blogs fébrilement à la recherche de la variable. La réponse qui est revenue à maintes reprises comme variable à tester est la proposition de valeur. Une proposition de valeur est essentiellement la perçu valeur par le client de ce que vous proposez par rapport à la perçu valeur du coût supporté par le consommateur. J’ai pu devenir au-dessus de la moyenne en optimisation de conversion simplement en commençant mes tests avec la proposition de valeur comme variable. Voici la partie délicate – les coûts perçus et les avantages se présentent sous plusieurs formes. Voici quelques exemples:

Coûts perçus :

  • Payer de l’argent
  • Payer avec un tweet
  • Fournir des informations personnelles
  • Lecture d’un document réel
  • Attente du chargement d’un site

Avantages perçus

  • Simplifier la vie
  • Efficacité
  • Résoudre un problème
  • Statut

Tester la proposition de valeur est le facteur numéro un que j’ai trouvé pour produire des conversions et les résultats d’apprentissage que vos clients exigent (et que vous devriez également exiger de votre agence).

Comment trouver votre proposition de valeur à tester

Première étape : Parlez à votre client de la valeur de la proposition de valeur

Cela sonne plus Meta qu’il ne l’est en réalité. La première chose que vous voulez faire est de parler à votre client de la proposition de valeur et de la raison pour laquelle elle est si vitale. Dites-leur que cet élément peut avoir des effets dramatiques non seulement sur les tests d’optimisation de conversion réels que vous effectuez, mais peut également informer leur marketing dans de nombreux autres aspects. Une fois que les tests d’optimisation de la conversion révèlent une proposition de valeur très puissante, le client doit se sentir libre de tester la proposition de valeur gagnante dans d’autres formes de publicité également pour augmenter les ventes.

J’ai découvert par expérience que parfois je reçois un premier refus lorsque je suggère que nous modifiions la proposition de valeur. Les clients sont sur la défensive à propos de leurs produits et services comme si changer la proposition de valeur était une attaque contre l’entreprise elle-même !

La façon de contourner cet obstacle est d’expliquer que le produit ou le service n’est pas le problème, c’est juste la façon dont il est présenté. Cela a tout à voir avec la perception du client et non avec la qualité réelle de son produit. Les clients pensent également que vous essayez de changer leur slogan – ce n’est pas le cas. Bien qu’un slogan et une proposition de valeur puissent être la même chose, ils ne le sont souvent pas.

Étape 2 : Réfléchissez à des propositions de valeur à tester

Un seul produit ou service a de nombreuses valeurs et coûts perçus différents. Tout est perception. Par exemple, lors de l’achat d’une voiture, les valeurs perçues pourraient être :

  • C’est le plus économique
  • C’est une voiture vraiment cool
  • Il a la meilleure garantie
  • Il a un système de son doux à faire exploser Appetit pour la destruction

Vous allez devoir trouver quelles sont les caractéristiques et les avantages qui résonnent auprès de vos clients. D’un autre côté, une proposition de valeur avec toutes ces fonctionnalités et avantages fera couler votre campagne, alors restez simple. Vous voulez tester une valeur perçue à la fois pour voir ce qui produit le meilleur résultat. À un moment donné, vous voudrez peut-être commencer à combiner, mais d’abord, allez avec une valeur perçue à la fois.

  1. La première étape du brainstorming consiste à consulter le site Web du client et à énumérer littéralement toutes les fonctionnalités et tous les avantages. Je le fais sur une feuille excel.
  2. Ensuite, j’utilise un outil (SpyFu – je n’ai aucune affiliation autre que celle que j’utilise le service et j’adore ça) pour parcourir les sites des concurrents et voir les fonctionnalités et les avantages dont ils font la promotion. Souvent, je trouve des fonctionnalités et des avantages qui sont surprenants et qui valent la peine d’être testés.
  3. Parlez à votre client – ​​Organisez une réunion pour voir si vous avez saisi les caractéristiques et les avantages importants.
  4. Vous pouvez aller sur Amazon et voir comment les clients décrivent le produit.
  5. Classez-les – choisissez les deux plus efficaces.

Je discute avec mon client de la meilleure façon de présenter chaque valeur, et ensemble, nous décidons lesquelles sont les plus susceptibles de produire des résultats. J’ai constaté que même si les tests ne sont pas concluants, l’adhésion des clients vous facilite la vie. Les clients aiment être impliqués dans le processus.

Remarque : Votre proposition de valeur n’est pas seulement le produit – c’est souvent l’offre réelle. À titre d’exemple, l’un de mes clients est une société immobilière de luxe à Hawaï. J’optimisais leur proposition de valeur et regardais les caractéristiques et les avantages de leurs propriétés réelles et je ne voyais aucun mouvement dans mon test. Cependant, lorsque j’ai mis à jour la proposition de valeur de leurs offres, les conversions ont bondi de façon spectaculaire. La proposition de valeur que j’ai modifiée :

Contrôle de la proposition de valeur :

Coût: L’utilisateur fournit des informations.

Bénéficier à: L’utilisateur reçoit un appel d’un agent pour lui fournir plus d’informations.

Expérience de proposition de valeur :

Coût: L’utilisateur fournit des informations personnelles

Bénéficier à: L’utilisateur a accès à une visite vidéo privée

Résultat: 133 % d’augmentation des conversions

De plus, voici quelques endroits où vous pouvez en apprendre davantage sur les propositions de valeur :

  • ConversionXL – Un excellent article, avec quelques exemples solides
  • PPC Hero – Je suis un plus grand fan de PPC Hero que même Shawn Kemp (et cela en dit long). Ce webinaire contient de bons conseils
  • MEC Labs – Ils ont tout un cours sur les propositions de valeur

Troisième étape : examinez les coûts

Existe-t-il des moyens de réduire le coût perçu ? Le moyen le plus courant de réduire les coûts consiste à regarder dans les formulaires et à voir s’il existe des champs de formulaire que vous pouvez supprimer. Certaines informations sont utiles pour le marketing, mais sont-elles nécessaires ? Avez-vous vraiment besoin d’un numéro de téléphone? Avez-vous vraiment besoin de connaître leur adresse ? Vous pouvez – mais n’oubliez pas que chacun de ces champs annonce le coût perçu dans l’esprit du client.

Quatrième étape : Test A/B

Maintenant que vous avez l’approbation du client, préparez votre test. Les tests A / B de votre proposition de valeur peuvent être effectués à l’aide de divers programmes – je préfère UnBounce car il est assez facile à utiliser pour moi. Créez deux versions d’une page Web ou d’une page de destination avec des propositions de valeur différentes. Assurez-vous que la proposition de valeur est dans une position où elle ne peut pas être manquée. Lorsque vous effectuez un test A/B, assurez-vous que le trafic est le même. Par exemple, ce n’est pas un test A/B valide si vous n’envoyez le trafic d’un e-mail qu’à une version et que l’autre version provient entièrement de la recherche naturelle.

Cinquième étape : Rincer et répéter

N’oubliez pas : les tests A/B ne sont jamais terminés ! Une fois que vous avez un gagnant à un intervalle de confiance de 95 %, vous devez remonter sur ce cheval et commencer un nouveau test. Le but est de continuer à tester et de continuer à s’améliorer. Maintenant que vous connaissez l’importance de tester votre proposition de valeur, trouvez la bonne !

Lorsque vous effectuez une optimisation de la conversion, vous souhaitez créer des tests solides en sélectionnant une variable qui fournit des résultats clairs. Si vous commencez les tests d’optimisation de la conversion en sélectionnant des variables telles que des modifications mineures du texte ou des modifications mineures de la forme des boutons, vous risquez d’exécuter des tests faibles qui s’exécutent indéfiniment et n’ont jamais de gagnant clair. En testant la proposition de valeur, vous renforcez vos tests et déplacez l’aiguille sur les ventes et les prospects, apprenez ce que les clients veulent réellement et démontrez la valeur de l’optimisation de la conversion à vos clients dès le départ.

Quelle est la seule chose qui vous empêche encore d’optimiser les conversions ?

Crédit d’image

Michael Cera : Ynnil via Flickr (Creative Commons)
Steven Seagal : Gage Skidmore via Wikimédia (Creative Commons)
F
Image illustrée : auteur créé via Canva

5 facteurs de référencement sur site qui comptent le plus

0

En ce qui concerne les optimisations de recherche que Google considère réellement comme des facteurs de classement, vous entendrez des réponses allant de trois facteurs principaux à des centaines, voire des milliers d’entre eux.

Nous avons plongé en profondeur dans 88 d’entre eux dans Google Ranking Factors: Fact or Fiction, où vous trouverez une analyse experte des faits, du folklore et des preuves historiques autour de chacun.

Mais toutes les choses que nous faisons pour le référencement ne concernent pas le classement.

La différence entre les facteurs de référencement et les facteurs de classement peut sembler être une question de sémantique, mais il est important de se rappeler que le référencement ne se limite pas à se hisser au sommet de Google.

Le référencement signifie également optimiser l’expérience du chercheur.

Dans cette colonne, vous trouverez cinq facteurs de référencement sur site qui comptent le plus, avec des conseils sur la façon de les mettre à profit pour vous.

Certains vous aideront à améliorer votre classement, c’est sûr ; d’autres profitent à l’expérience des visiteurs de votre site, stimulent les conversions, renforcent votre marque, etc.

Chacun d’entre eux devrait être sur votre radar et faire partie de votre stratégie globale de référencement.

1. Contenu

Certes, le contenu est roi. Mais le simple fait d’avoir du contenu ne suffit pas pour aider votre site à se classer pour les termes de mots clés qu’il cible.

Selon une étude Ahrefs, 91% du contenu en ligne ne génère aucun trafic de Google. Alors, que savons-nous que les moteurs de recherche apprécient dans la création de contenu ?

Pertinence du contenu par rapport à l’intention de l’utilisateur

Comprendre l’intention de l’utilisateur est l’avenir du développement des moteurs de recherche.

Les algorithmes de Google travaillent sans relâche pour mieux comprendre la syntaxe et la sémantique des recherches des utilisateurs.

Nous avons déjà vu certains des avantages que cela peut offrir sous la forme de boîtes de réponse, de panneaux de connaissances et de résultats de recherche plus diversifiés pour les requêtes larges.

En fait, la pertinence du contenu par rapport à l’intention de l’utilisateur peut être considérée comme son facteur de classement le plus important, car si votre contenu n’est pas pertinent pour une recherche, il sera dévalué.

Comment optimiser

  • Comprenez l’intention de vos mots-clés (informationnel, shopping, navigation).
  • Analysez les SERPs pour ces mots-clés et voyez quel type de contenu se classe.
  • Recherchez des similitudes sémantiques avec ce mot-clé et optimisez le contenu autour de ces termes.

Contenu long

Le contenu détaillé ou détaillé répond au plus grand nombre possible de préoccupations des utilisateurs, tout en offrant de nouvelles perspectives sur un sujet. Même les moteurs de recherche semblent préférer le contenu long pour de nombreuses recherches d’utilisateurs informatifs.

Une étude HubSpot a révélé que le contenu contenant entre 2 250 et 2 500 mots avait tendance à recevoir le trafic le plus organique. Cela semble être le point idéal pour le référencement, bien que la création de pages de plus de 2 500 mots, si nécessaire, puisse également être bénéfique.

Devenir maître de votre sujet n’est pas seulement bénéfique pour le référencement, cela peut également vous aider à devenir un leader d’opinion dans votre secteur et à créer des opportunités commerciales supplémentaires.

Comment optimiser

  • Recherchez les pages les mieux classées pour un mot-clé cible et analysez leur contenu.
  • Ajoutez des mots-clés liés sémantiquement pour étoffer le contenu avec des sous-sujets supplémentaires.
  • Répondez à toutes les questions que les utilisateurs peuvent avoir sur ce sujet.

Recherche de sujets pour informer le contenu SEO.

Contenu organisé

Les balises SEO jouent toujours un rôle important dans la création de contenu, malgré l’essor de l’analyse sémantique.

L’optimisation des balises de titre et des balises d’en-tête peut aider à :

  • Communiquer l’intention et la syntaxe de votre document de page Web.
  • Organisez votre document pour en faciliter la lecture par les utilisateurs et les moteurs de recherche.
  • Rendre les pages plus scannables.
  • Aider votre page à passer la règle des 5 secondes.

Comment optimiser

  • Insérez des mots-clés ciblés dans les balises de titre, le slug d’URL et les titres de page.
  • Créez des sections d’en-tête (H2, H3, H4s) en utilisant des mots-clés associés.

2. Engagement des utilisateurs

En fin de compte, nous concevons des sites Web pour les personnes et les moteurs de recherche. Lors de la conception pour les utilisateurs, il est toujours bon de regarder votre site Web et son contenu sous un angle nouveau.

Principalement, à quel point mon contenu est-il engageant et suis-je déjà ennuyé par mon site ?

L’engagement des utilisateurs, ou les signaux des utilisateurs, ont longtemps été soupçonnés d’être un facteur de classement pour Google, même indirectement.

Quoi qu’il en soit, les signaux des utilisateurs peuvent être un bon indicateur des améliorations que vous devez apporter à votre site Web.

Pages par session

La métrique Pages par session indique le nombre de pages qu’un utilisateur consulte avant de quitter votre site.

Cette métrique, ainsi que la durée moyenne de session (le temps qu’un utilisateur passe sur votre site), peuvent être trouvées dans Google Analytics.

Ce que cette métrique vous indique, c’est à quel point votre site est interactif et engageant, du point de vue de la navigation. Analyser cela, ainsi que votre flux comportemental, peut faire la lumière sur les trous affectant votre entonnoir de vente ou entravant les conversions.

Il peut également vous montrer à quel point votre blog ou vos articles de presse sont interactifs et engageants. Habituellement, si un lecteur consomme plusieurs articles en une seule session sur votre site, cela signifie que vous faites quelque chose de bien pour satisfaire son intention.

Conseils pour optimiser

  • Analysez les pages avec des taux de rebond élevés et recherchez des opportunités pour encourager des durées de session plus longues ou plus de pages par session.
  • Insérez des appels à l’action sur les pages pour encourager les conversions.
  • Fournir des options de navigation supplémentaires dans le contenu, comme placer des liens dans le corps du contenu ou fournir des documents de lecture connexes.

Taux de rebond

Le taux de rebond est une autre mesure déroutante qui n’est pas un facteur de classement, mais qui peut être positive ou négative, selon votre point de vue.

En fin de compte, votre taux de rebond indique à quel point les utilisateurs sont satisfaits de votre page de destination ou de votre site Web.

Des taux de rebond élevés peuvent indiquer que vos pages ne sont pas engageantes et ne satisfont pas l’intention de l’utilisateur, en particulier pour les pages de commerce électronique. Les rebonds des utilisateurs peuvent également indiquer qu’ils sont satisfaits et ont obtenu la réponse qu’ils cherchaient.

Conseils pour optimiser

  • Racontez une histoire ou dirigez avec une accroche convaincante.
  • Débarrassez-vous des interstitiels intrusifs et des publicités pop-up.
  • Améliorer le temps de chargement des pages.
  • Assurez-vous que la copie de la page de destination est pertinente pour les requêtes de recherche.

Taux de clics (CTR)

Votre fiche de site Web est la première interaction qu’un utilisateur a avec votre site. Le CTR est un indicateur du succès de cette interaction.

Un CTR faible peut indiquer que votre message n’est pas pertinent pour une recherche d’utilisateur. Cela pourrait également indiquer que votre méta description ou votre balise de titre n’est pas assez convaincante.

Conseils pour optimiser

  • Insérez des mots-clés de correspondance exacte dans les balises de titre et les méta-descriptions afin qu’elles soient en gras.
  • Ajoutez un avantage de cliquer sur cette page (par exemple, « BOGO ») dans votre méta description.
  • Assurez-vous que vos balises ont la bonne longueur afin qu’elles ne soient pas tronquées.

3. Structure technique

Ensuite, nous devons examiner l’impact de notre structure technique sur l’engagement des utilisateurs et le classement de nos mots clés.

Le référencement technique pourrait être considéré comme le fondement du référencement sur lequel tout le reste est construit. Sans une base technique solide, votre maison de contenu s’effondrera.

Crawlabilité

Pour être indexé, votre site Web doit être exploré. Les robots des moteurs de recherche n’ont accès qu’aux liens fournis dans votre sitemap et disponibles sur votre page d’accueil.

Cela rend la pratique de l’interconnexion extrêmement importante, ce dont nous parlerons plus tard. Pour l’instant, nous nous préoccuperons uniquement de nous assurer que notre site Web est crawlable et que le budget de crawl est optimisé.

Votre budget de crawl détermine le nombre de pages que les moteurs de recherche exploreront au cours d’une session de crawl. Ceci est déterminé par votre taux de crawl et votre demande de crawl.

Le taux d’exploration est une mesure du nombre de requêtes par seconde qu’une araignée des moteurs de recherche effectue sur votre site, tandis que la demande d’exploration détermine la fréquence à laquelle les araignées des moteurs de recherche exploreront votre site (en fonction de sa popularité).

Alors que la plupart des webmasters ne se soucient pas du budget d’exploration, c’est une préoccupation pour les sites plus importants. Les budgets de crawl permettent aux webmasters de hiérarchiser les pages qui doivent être explorées et indexées en premier, au cas où les robots d’exploration pourraient analyser chaque chemin.

Conseils pour optimiser

  • Créez un sitemap à l’aide de votre CMS ou Screaming Frog et soumettez-le manuellement via Google Search Console et Bing Webmaster Tools.
  • Bloquez toutes les pages que vous ne voulez pas explorer ou indexer en les plaçant sous le fichier d’interdiction de votre fichier robots.txt.
  • Nettoyez les chaînes de redirection et définissez les paramètres des URL dynamiques.

Sécurité

Avoir un site web sécurisé HTTPS est très précieux pour assurer la sécurité des transactions sur votre site. Cela fait également partie du facteur de classement Page Experience pour Google.

L’erreur technique numéro un que nous trouvons sur les sites des clients est le lien vers un contenu mixte ou des pages HTTP. Cela peut se produire lors d’une migration SSL et résulter d’un certain nombre de causes.

Alors que les pages devraient théoriquement rediriger vers leur homologue HTTPS, il n’est toujours pas avantageux d’avoir des liens vers du contenu mixte. Plus important encore, ces liens ne redirigent pas toujours.

Comment optimiser

  • Contactez votre fournisseur d’hébergement pour tout problème persistant avec la certification et la mise en œuvre SSL.
  • Exécutez une exploration de votre site Web à l’aide de Screaming Frog pour identifier les erreurs de contenu mixte.
  • Placez des sitemaps dans votre fichier robots.txt indépendamment de toute commande d’agent utilisateur.
  • Réécrivez votre fichier .htaccess pour rediriger tout le trafic du site Web vers un domaine spécifique à l’aide de l’URL HTTPS.

Nettoyer les URL

Tout aussi important, vous ne voulez pas de contenu qui renvoie à des pages cassées ou redirigées. Non seulement cela peut affecter la vitesse, mais cela peut également avoir un impact sur l’indexation et les budgets de crawl.

Des problèmes de code de statut peuvent apparaître naturellement au fil du temps ou en raison d’une migration de site.

Généralement, vous voulez des structures d’URL propres avec des codes de statut 200.

Conseils pour optimiser

  • Exécutez une exploration de votre site Web à l’aide de Screaming Frog pour découvrir les codes d’état 4xx et 5xx.
  • Utilisez les redirections 301 sur les pages cassées pour envoyer les utilisateurs vers une page plus pertinente.
  • Implémentez des pages 404 personnalisées avec les URL disponibles pour rediriger le trafic vers les pages pertinentes.
  • Contactez votre fournisseur d’hébergement Web pour toute erreur 5xx affectant les URL.

4. Interconnexion

L’interconnexion est importante de plusieurs points de vue SEO :

  • Crawlabilité
  • UX et IA
  • Contenu
  • Création de liens

Si le référencement technique est la base d’un site Web, les liens internes sont les portes qui vous permettent de vous déplacer d’une pièce à l’autre.

Mais à mesure que les sites Web vieillissent et que les entreprises changent, il peut être difficile de maintenir la cohérence de votre site et une structure d’interconnexion solide.

Liens profonds

Les liens profonds ont servi de meilleure pratique SEO depuis l’aube d’Internet.

Essentiellement, l’idée est de créer un lien vers des pages orphelines de votre site à partir d’une page de catégorie de niveau supérieur pour transmettre l’autorité d’une page à l’autre et également garantir que cette page est indexée.

La création d’une structure d’interconnexion organisée autour de sujets similaires permet aux pages inférieures de votre site de tirer une certaine autorité des pages d’autorité supérieure.

Il fournit également aux utilisateurs des actions supplémentaires à effectuer sur votre site, telles que lire davantage sur un sous-sujet particulier ou se rendre dans une autre section de votre site.

Conseils pour optimiser

  • Effectuez une analyse pour identifier les pages orphelines qui ne sont pas indexées.
  • Utilisez des liens de manière stratégique dans le contenu pour transmettre l’autorité et fournir un contenu de lecture supplémentaire (2 minimum par publication).

Hiérarchie organisée

Tous les sites Web sont composés d’une hiérarchie de sujets conçue pour communiquer aux utilisateurs et aux moteurs de recherche l’objectif de chaque section du site.

Allez sur un site comme Search Engine Journal et vous verrez comment la navigation supérieure est conçue pour créer une arborescence de sujets sous l’égide du marketing numérique.

Exemple de hiérarchie du site et d'organisation par thèmes.

Des balises sont même implémentées pour aider à organiser le contenu et les lecteurs à comprendre le contexte de certains sujets.

Exemple de la façon dont Search Engine Journal utilise des balises pour organiser le contenu.

En règle générale, votre hiérarchie doit être conçue à partir d’une approche descendante, permettant aux moteurs de recherche d’explorer et d’indexer certaines pages sous des compartiments ou des clusters.

Conseils pour optimiser

  • Effectuez des recherches sur les utilisateurs pour voir ce que les clients recherchent.
  • Utilisez des mots-clés pour optimiser les pages de catégories et des mots-clés liés sémantiquement pour les pages de sous-catégories.
  • Ajoutez des fils d’Ariane ou des liens dans les pieds de page pour que les utilisateurs puissent revenir à une page spécifique.

5. Optimisation mobile

À l’ère de l’index mobile-first, il est absolument crucial que votre site Web soit adapté aux mobiles. Le mobile first index est devenu le principal index de classement de Google, ce qui signifie qu’il est mis à jour avant son index de bureau.

Lors de la conception pour un utilisateur mobile, il est important de garder à l’esprit les dimensions de l’appareil lui-même, ainsi que les différentes considérations pour surfer sur un appareil mobile.

Par exemple, les longs scrolls sont préférables aux liens qui obligent les utilisateurs à charger une autre page et entravent leur expérience de navigation.

Mais généralement, les deux facteurs mobiles les plus importants incluent une conception adaptée aux mobiles et des vitesses de page rapides.

Conseils pour optimiser

  • Mettre en œuvre une conception Web réactive.
  • Marquez les pages avec le code AMP à l’aide de votre CMS.
  • Améliorez la vitesse des pages en minimisant les ressources sur site.

Conclusion

Nous n’avons peut-être pas été en mesure de couvrir chaque élément du référencement, mais cela devrait servir de base aux domaines à vérifier lors de votre prochain audit ou de la création de votre site Web.

Le référencement est une industrie dynamique et organique et en la considérant d’un point de vue plus holistique, nous pouvons mieux servir nos utilisateurs et survivre aux changements d’algorithmes.

Téléchargez Google Ranking Factors: Fact or Fiction pour en savoir plus.

Davantage de ressources:

  • Apprendre le SEO : Les 38 meilleurs blogs, ressources et publications
  • Les 15 domaines de connaissances SEO que vous devez maîtriser pour réussir
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO


Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, septembre 2021

Créer du contenu qui mène à des ventes : une entrevue avec Steve Floyd

0

Un grand merci à notre sponsor Pubcon 2014, LinkResearchTools, votre boîte à outils SEO hors page. Link Detox : Récupérer – Protéger – Construire.

Au Pubcon 2014 à Las Vegas, j’ai eu l’occasion de parler à Steve Floyd d’AXZM. On ne parle pas assez de la façon dont le parcours d’achat d’un client a changé, un domaine que Steve connaît très bien.

J’ai utilisé ce temps avec Steve pour lui demander comment s’y prendre pour cartographier le cheminement du processus d’achat suivi par un client après avoir atterri sur votre site ou avoir été exposé à l’une de ses publicités.

Écoutez Steve en discuter dans la vidéo ci-dessous :

Voici quelques points clés de la vidéo :

  • Steve extrait de nombreuses données des communautés d’expérience utilisateur et des communautés de stratégie de contenu par rapport aux communautés de recherche. Ce que vous voyez plus souvent maintenant, c’est que la communauté SEO et SEM commence à adopter les meilleures pratiques et disciplines de la communauté UX.
  • Beaucoup de gens dans la communauté du marketing de contenu se rendent compte à peine qu’il s’agit d’une pratique réelle avec des stratégies établies utilisées pour planifier les processus de marketing de contenu.
  • Steve pense que les spécialistes du marketing de contenu sont trop prompts à rechercher des tactiques à court terme plutôt que d’avoir une vue d’ensemble du parcours de l’acheteur et de proposer un contenu pertinent conçu pour déplacer un client d’un bout à l’autre du processus d’achat.
  • Afin de cartographier ce processus, Steve commence par une carte de parcours traditionnelle, puis examine les canaux à partir desquels son entreprise obtient les meilleurs résultats. À partir de là, il effectue une analyse des écarts pour essayer de comprendre lequel de ces canaux a le fruit le plus bas qui n’est pas actuellement utilisé au maximum. Ensuite, ce que fait Steve, c’est mapper le contenu sur ces canaux sous-utilisés.
  • Steve dit de penser au canal, pas seulement à l’entonnoir de vente global. Par exemple, si l’une de vos pages de destination est ciblée pour le trafic mobile, diffusez une annonce native qui mène à un livre blanc qui pourrait aider à guider davantage ce client dans l’entonnoir de vente.

Veuillez visiter la page YouTube de SEJ pour plus d’interviews vidéo.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

0

Imaginez que vous conduisez à l’épicerie un samedi matin, vous voyez un panneau orange vif qui se lit, « Yard Sale » le long de la route, alors vous décidez de vous arrêter et de vérifier. Une fois que vous sortez et que vous commencez à vous promener, vous réalisez que non seulement cette personne a beaucoup de choses, mais que leurs affaires sont jetées partout dans leur jardin. Des vêtements d’adultes sont mélangés avec des jouets pour bébés, des images décoratives sont disposées autour de la vaisselle de cuisine, etc. C’est un gâchis géant et extrêmement difficile de trouver quelque chose qui pourrait vous intéresser.

Vous repartez frustré et les mains vides. Une fois que vous arrivez enfin à votre épicerie locale, vous commencez à marcher dans les allées et poussez un soupir de soulagement parce que c’est ainsi que le shopping devrait être. Tout est organisé et les éléments sont regroupés par catégorie, ce qui facilite la recherche de ce dont vous avez besoin.

Lorsque la curation de contenu est bien faite, c’est comme marcher dans les allées ordonnées de votre épicerie.

La curation de contenu consiste à trouver et à sélectionner le contenu le plus pertinent et de la plus haute qualité qui répond aux besoins de votre public cible sur un sujet particulier. Le processus de curation implique de rassembler et d’organiser le contenu, de fournir votre point de vue unique sur le contenu que vous sélectionnez et de partager cette information avec votre public cible.

Alors, comment la curation de contenu vous aide-t-elle dans votre stratégie de contenu ? Et comment votre entreprise en bénéficie-t-elle ?

Fournir constamment un contenu de qualité est un défi pour la plupart des entreprises et leurs équipes marketing. La curation de contenu prend en charge votre stratégie de contenu actuelle. Il vous permet de publier du contenu de manière plus cohérente, ainsi que de garder une trace de certaines de vos sources d’informations préférées. Bien qu’il faille du temps et un œil attentif pour passer au crible des tonnes de contenu et sélectionner les meilleurs éléments, ce processus prend généralement moins de temps que le brainstorming, la création et l’édition de vos propres éléments de contenu.

Le contenu organisé est considéré comme un contenu nécessitant moins d’efforts que vous pouvez envoyer plus fréquemment, c’est pourquoi il constitue le fondement de la pyramide du marketing de contenu. Le contenu organisé comprend les Tweets ou les publications Facebook qui renvoient à un contenu informatif et intéressant avec vos propres idées ajoutées avant le lien.

La curation de contenu vous aide également à établir une relation de confiance avec vos clients et à devenir un leader d’opinion dans votre secteur. Au fur et à mesure que vous partagez les informations nécessaires, des informations qui répondent aux problèmes de votre public, ils commencent à vous faire confiance. Lorsqu’ils vous font confiance et font confiance à vos idées, ils s’adressent à vous, le leader d’opinion, pour obtenir des réponses à leurs questions et des solutions à leurs problèmes.

Aujourd’hui, les spécialistes du marketing de contenu utilisent un mix de contenu qui intègre 25 % de contenu organisé. Les deux autres parties de contenu sont à 65 % créées et à 10 % syndiquées. Donc, si vous n’organisez pas de contenu actuellement, vous ne faites que 75 % de ce que font vos concurrents. Et vous devriez en faire plus, pas moins, que vos concurrents.

Tout d’abord, examinons deux entreprises qui savent organiser le contenu – et en font un excellent travail – Intel et Buzzfeed. Ensuite, je vous montrerai les outils dont vous avez besoin pour mener à bien vos propres efforts de création de contenu.

Obtenir la bonne curation – Intel et Buzzfeed

Les employés d’Intel ont décidé de créer leur propre plateforme de curation de contenu social, Intel IQ. Cette plate-forme recueille les dernières tendances technologiques, dispose d’un flux de contenu qui rassemble les Tweets avec le hashtag #IQ, affiche les dernières nouvelles liées à la technologie et présente des histoires produites par des employés d’Intel ou provenant d’autres sources. Le contenu organisé d’Intel IQ peut être visualisé et partagé par les employés et toute personne visitant le site.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Buzzfeed est un site extrêmement connu. Pourquoi? Parce que leur équipe créative (et hilarante) de conservateurs et d’éditeurs crée et organise constamment du contenu avec des faits et des opinions uniques que leur public trouve intéressants et divertissants. Buzzfeed partage une quantité infinie de contenu captivant avec son public, qui partage ensuite ce contenu et revient sur le site pour en savoir plus.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

5 excellents outils de curation de contenu

Pour bien faire la curation de contenu, vous avez besoin des bons outils. Voici une liste de cinq outils et comment chacun peut vous aider dans vos efforts de curation de contenu.

Intel droit

Right Intel aide votre entreprise à identifier le contenu qui a de la valeur pour vous et votre public, puis ajoutez vos propres opinions audit contenu avec leur Intel It! fonction. Vous publiez du contenu et vos idées ajoutées en interne pour les membres de votre équipe, mais vous avez également la possibilité de le publier en externe via des histoires, des e-mails, des médias sociaux, etc., ce qui vous aide à créer de la crédibilité et un leadership éclairé auprès de votre public.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Curata

Curata est un logiciel de curation pour les entreprises. Il permet aux spécialistes du marketing de contenu de trouver, organiser et partager facilement et de manière cohérente un contenu pertinent et de haute qualité pour leur marché cible sur des sujets particuliers.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Curata analyse également vos efforts de curation et de marketing de contenu global afin que vous puissiez apporter les améliorations nécessaires à votre stratégie de contenu.

Trapit

Trapit est un outil de découverte de contenu que vous personnalisez en fonction de vos envies et de vos besoins. Vous configurez des « pièges » en fonction de ce que vous recherchez en termes de collections de contenu, et vous pouvez en configurer autant que vous le souhaitez.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Trapit fournit un contenu pertinent à votre façon en fonction de vos préférences – en donnant un coup de pouce au contenu que vous aimez ou en bas au contenu que vous n’aimez pas et en appliquant des filtres – à partir de centaines de milliers de sources de contenu différentes. Vous ajoutez des commentaires au contenu utile que Trapit trouve pour vous, puis vous le publiez et le partagez sur n’importe quel canal en ligne de votre choix.

Papier.li

Paper.li est un instrument de curation de contenu qui fournit un contenu pertinent à votre public via un journal en ligne, que beaucoup personnalisent et envoient sous forme de newsletter hebdomadaire ou mensuelle. Vous trouvez et sélectionnez du contenu qui s’applique à votre public depuis n’importe où sur le Web, puis vous l’envoyez directement à vos lecteurs.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Paper.li vous aide à établir des relations avec vos clients actuels et à attirer de nouveaux visiteurs vers votre marque. Il écoute également plusieurs sources pour vous tenir au courant de vos concurrents.

Klout

Vous connaissez peut-être Klout Scores, mais saviez-vous que Klout propose également une fonction de curation ? Avec cette fonctionnalité, Klout vous recommande du contenu en fonction de la personne avec laquelle vous êtes connecté.

5 outils qui peuvent vous aider dans vos efforts de curation de contenu

Vous pouvez donner votre avis sur la pertinence de l’article avec un pouce levé ou un pouce vers le bas, et l’algorithme de Klout apprendra quel contenu vous aimez le plus partager. L’avantage d’utiliser la fonction de curation de Klout est qu’elle vous donne un aperçu du contenu qui a un impact positif sur votre voix dans votre secteur.

La curation de contenu est cruciale pour votre marque. Votre public est avide de contenu intéressant, informatif et de résolution de problèmes chaque jour. Pendant les périodes où vous ne pouvez pas créer votre propre contenu, vous pouvez toujours fournir des informations utiles à votre public grâce à un contenu organisé. Maintenant, utilisez ces outils, sortez et organisez-vous !

L’image sélectionnée: Lyza sur Flickr

6 intros de blog qui les enroulent

0

Lorsqu’il est exécuté correctement, un blog peut être un excellent moyen d’améliorer le référencement, de développer votre marque et de fidéliser vos clients. Un blog bien exécuté est composé d’un bon sujet, d’un titre accrocheur, d’une utilisation suffisante de mots-clés, de bonnes images, de liens appropriés vers votre site Web et, bien sûr, d’un bon contenu, n’est-ce pas ?

Mauvais.

Vous pouvez avoir tous ces éléments, mais si votre premier paragraphe n’attire pas les gens dès le départ, rien d’autre n’a vraiment d’importance.

Afin de tirer le meilleur parti de votre blog (ROI si vous souhaitez utiliser le langage des affaires), il doit être lu. Il y a beaucoup trop de contenu disponible en ligne aujourd’hui pour que les gens lisent au-delà du premier paragraphe d’un article qui ne les attire pas.

Il existe de nombreuses techniques pour vous aider à créer le crochet dont vous avez besoin. La partie délicate consiste à utiliser la bonne technique au bon moment et à l’adapter au contenu et au ton d’un message particulier et au public visé.

Voici quelques moyens éprouvés pour amener les lecteurs au-delà des intros de votre blog :

Surprenez-les

Des intros de blog qui les enroulent

Dites-leur quelque chose à quoi ils ne s’attendraient pas; démystifier une pensée populaire. L’approche « bien/mal » utilisée dans le premier paragraphe de ce blog est une méthode pour y parvenir. Vous pouvez également leur dire carrément que quelque chose est différent de ce que l’on croit généralement, comme cette première phrase potentielle, « Le monde n’est pas plat ». Il y a plusieurs siècles, cette déclaration aurait créé tout un émoi et un intérêt à en savoir plus.

Brian Clark de CopyBlogger fait un excellent travail dans ce domaine Votre copie passe-t-elle le test de « frappe frontale » ?, commençant comme suit :

L’une des règles les plus répétées de la rédaction d’un texte convaincant consiste à mettre l’accent sur les avantages, et non sur les fonctionnalités.

En d’autres termes, identifiez l’avantage sous-jacent que chaque caractéristique d’un produit ou d’un service offre au prospect, car c’est ce qui incitera l’achat.

C’est une règle qui toujours s’applique, sauf si ce n’est pas le cas.

Allez, admettez-le, vous mourez d’envie de savoir quand cette règle ne s’applique pas. Je ne peux pas imaginer un seul rédacteur ou spécialiste du marketing de contenu qui ne le serait pas.

Créer la controverse

S’apparenter à des lecteurs surprenants crée la controverse. Là où l’approche de la surprise est vraiment plus un crochet pour amener les gens à lire quelque chose avec lequel vous êtes presque sûr qu’ils seront d’accord, l’approche de la controverse fait vraiment réfléchir les gens – et ils peuvent ou non être d’accord avec vous à la fin. Néanmoins, ils seront suffisamment intrigués par ce que vous avez à dire pour qu’ils lisent jusqu’au bout.

D’une certaine manière, vous pourriez comparer cela à un éditorial dans lequel vous pouvez adopter soit un point de vue complètement nouveau, soit un point de vue moins populaire et le défendre. Cela peut vous aider à établir un leadership éclairé sérieux.

Il faut cependant être prudent avec cette approche, car votre marque est toujours en jeu. Evitez la morale, la politique. ou des sujets sociaux optant plutôt pour des sujets liés à l’industrie qui vont tout simplement à l’encontre de la pensée conventionnelle.

Matt Walsh nous en donne un excellent exemple dans son blog intitulé, Chers amis clients, voici quelque chose que nous devrions tous arrêter de faire pour toujours:

Chers amis clients,

Je sais que nous aimons tous nous plaindre du « mauvais service ».

C’est tout à fait la libération, n’est-ce pas? C’est aussi un excellent moyen de se faire des amis. Si vous voulez briser la glace avec un groupe d’inconnus, tout ce que vous avez à faire est d’engager une conversation sur la serveuse du Denny’s qui a pris 8 minutes pour apporter vos commandes de boissons la semaine dernière. HUIT MINUTES, pouvez-vous le croire? Vous avez littéralement failli mourir de soif. DÉCÉDÉS. DE SOIF. AU SENS PROPRE. D’autres membres du groupe secoueront la tête en signe de commisération et vous consoleront d’avoir été forcé d’endurer une agression aussi odieuse (pour ne pas dire potentiellement mortelle) contre votre dignité. La prochaine chose que vous savez, tout le monde partagera ses propres drames déchirants de persécution inhumaine aux mains d’un personnel de service à la clientèle inattentif.

Tout au long du blog, Walsh affirme que les clients odieux sont tout aussi mauvais, sinon pires, que les employés qui ne répondent pas à certaines attentes et il met les gens au défi d’arrêter de critiquer le service. Quoi? À l’ère des critiques et des partages sociaux qui frôlent la pression des pairs ? Ah bon? Nourriture pour la pensée? Vous pariez.

Vous voulez un autre excellent exemple qui traite directement du référencement/marketing de contenu ? Ne cherchez pas plus loin que le blog controversé de Mark Schaefer intitulé, Content Shock : pourquoi le marketing de contenu n’est pas une stratégie durable:

Cet article démontrera en termes économiques simples pourquoi le marketing de contenu – la tendance marketing la plus en vogue – n’est peut-être pas une stratégie durable pour de nombreuses entreprises.

Ce message est devenu viral, et pour cause. C’est un élément de contenu sur un blog marketing qui réfute le marketing de contenu, mais qui est un excellent exemple du marketing de contenu à son meilleur. Réfléchissez-y pendant quelques minutes.

Citer les chiffres

Des intros de blog qui les enroulent

Alors que les blogs peuvent souvent être subjectifs et basés sur des opinions, cela ne nie pas le besoin de crédibilité et de faits. Donnez une vraie statistique qui est si déséquilibrée qu’elle épate les gens. L’utilisation de statistiques offre aux blogueurs un moyen facile de capter l’intérêt des lecteurs et de prouver leur propre légitimité. La source de tout chiffre doit certainement être fiable et plus elle est connue, mieux c’est.

Dès le départ, Gene McKenna a fait cela en Une expérience montre que jusqu’à 60 % du trafic « direct » est en fait une recherche organique cet été. Avec très peu de mots, elle a réussi à mettre en place les prémisses de son blog. Je ne sais pas pour vous, mais mon intérêt a été piqué à l’idée qu’une majorité du trafic direct provient de la recherche organique.

Faites-les rire

Le rire est le meilleur remède, disent-ils. Eh bien, il s’avère que le rire peut non seulement être bon pour ce qui vous fait mal, mais peut aussi être bon pour votre entreprise, ou du moins pour les intros de votre blog. Que ce soit sous forme de texte ou de graphique, l’utilisation de l’humour peut être un moyen très efficace d’accrocher les lecteurs.

Cependant, il faut être prudent lorsque vous adoptez cette approche, car la ligne entre drôle et offensant peut être assez fine – et franchir cette ligne peut vous faire plus de mal que d’être du bon côté ne peut jamais vous faire de bien. Il vaut mieux être ringard que potentiellement rebutant.

Un blog d’une agence de marketing Internet appelée Imforza a bien réussi dans son message Humour de marketing Internet, partie 2 qui se concentrait uniquement sur ce sujet. Cependant, l’humour n’a pas besoin d’être le point ultime d’un blog mais un véhicule à travers lequel vous pouvez créer une voix, retenir l’intérêt du lecteur et faire valoir votre point de vue.

Faire des connexions ou des analogies apparemment étranges

La création de contenu, c’est comme la pêche. Hein? Les deux activités visent essentiellement à attirer l’attention de quelqu’un ou de quelque chose. Ces types d’analogies piquent l’intérêt des lecteurs en étant différents des autres.

La culture pop offre de nombreuses opportunités pour ce type de relations car sa véritable valeur est sa capacité à rassembler les gens. Parmi les personnes que vous connaissez qui regardent le Superbowl chaque année, combien sont réellement des fans de football ? Assurez-vous de ne pas devenir trop ésotérique, cependant – l’accent est mis sur la partie « populaire » de la « culture pop » – il doit être largement reconnu pour être efficace.

Couplés à votre imagination, les clichés, les citations, les titres de films ou de livres fournissent un excellent fourrage pour les intros de votre blog. Utilisez-les tels quels ou ajustez-les juste assez pour les adapter à votre sujet tout en restant identifiables. « Tout est bien qui commence bien » pourrait s’appliquer à cet article de blog, par exemple.

Un article de blog Moz semi-récent intitulé Bacon, burritos et l’avenir du marketing attrape les lecteurs du titre avec ses liens étranges et le poursuit avec une grande élégance dans l’introduction :

Vous l’avez entendu ici en premier : les burritos sont le nouveau bacon.

Bacon est * tellement * l’année dernière.

Il n’y a pas si longtemps, si vous vouliez créer du contenu pour capturer les cœurs et les esprits d’Internet en général, le bacon serait votre sujet de prédilection.

Cependant, aujourd’hui, chers amis, vous feriez peut-être mieux d’intégrer des burritos à votre contenu.

L’auteur continue d’écrire un blog stimulant sur les tendances marketing et leur capacité à aller et venir, tout comme le bacon et les burritos.

Racontez-vous

Des intros de blog qui les enroulent

Les comptes personnels sont très populaires et donnent à vos clients la possibilité de vous identifier comme l’un d’entre eux. Vous n’êtes plus une entreprise sans nom et sans visage, mais un être humain, une personne. La connexion émotionnelle qui se crée lorsque vous faites cela est inestimable.

Copyblogger’s 53 erreurs de freelance qui vous coûtent des clients, de l’argent et de la crédibilité commence comme ça :

Je ne sais pas pour vous, mais quand j’ai commencé à travailler en freelance en tant qu’écrivain, j’ai fait une tonne d’erreurs.

Et par « une tonne », je veux dire que tout ce que j’ai fait était à peu près un désastre.

Avouons-le, tout le monde aime lire sur les faiblesses des autres. Certaines personnes la jouent cool, disant qu’elles veulent apprendre des erreurs de quelqu’un d’autre, mais se délectent secrètement de ce léger sentiment de supériorité qui les envahit parce qu’elles ne feraient jamais *ça*. D’autres rient extérieurement des faux pas des autres sans oser admettre qu’eux aussi ont fait de telles choses. Quoi qu’il en soit, ils lisent la suite – et c’est le point.

Si vous êtes particulièrement coincé, pensez à votre propre expérience. Vous avez sans doute lu beaucoup d’intros de blog et d’autres contenus en ligne. Qu’est-ce qui vous intéresse? Qu’est-ce qui vous donne envie de continuer à lire ou de vous précipiter pour cliquer sur ce X rouge dans le coin supérieur droit ?

Les consommateurs ainsi que les entreprises B2B doivent trouver des moyens d’établir des relations avec leurs clients. Les blogs sont un véhicule qui rend cela plus facile que jamais. Ils sont abordables, aident votre référencement et, lorsqu’ils sont bien écrits, peuvent vraiment aider à mener à cette grosse prise.

Crédits image

Image en vedette : mindof / 123RF Banque d’images
Image #1: bowie15 / 123RF Banque d’images
Image #2: nexusplexus / 123RF Banque d’images
Image #3: bowie15 / 123RF Banque d’images

Qui a placé cette annonce ? Yahoo expérimente sans URL à afficher dans les annonces PPC

0

Bien que le marketing de recherche ait certainement connu sa part de changement au cours de la dernière décennie et demie, certaines choses sont toujours restées constantes. L’une d’entre elles est l’URL à afficher, cette ligne conviviale de texte vert qui vous indique où votre clic vous mènera. Mais l’URL à afficher restera-t-elle éternellement ? Certains SERP récents de Yahoo suggèrent que le moteur de recherche teste des annonces qui n’ont aucune URL à afficher.

_Réduction de la maison de jeu_

Repéré pour la première fois par BrandVerity, il a révélé plusieurs annonces entièrement composées d’un titre et d’un texte d’annonce à l’appui. Fait intéressant, à partir de la capture d’écran, vous pouvez voir que si trois des annonces (surlignées en rouge) n’avaient pas d’URL à afficher, quelques autres sur le SERP les incluaient toujours.

Si c’est bien quelque chose que Yahoo essaie de tester, il sera intéressant de voir comment cela affecte les campagnes des annonceurs. En particulier, il convient de considérer l’impact sur les marques. « Sans une URL à afficher pour démontrer explicitement qui est un annonceur, la distinction entre une marque et ses différents partenaires, affiliés et même concurrents peut être floue », a déclaré Jennie Scholick de BrandVerity, « Il serait encore plus difficile de couper à travers l’encombrement si vous ne pouvez pas montrer aux consommateurs qui vous êtes.

Yahoo expérimentant ses SERP ne serait pas une décision surprenante, car il a souvent testé les limites de la recherche payante dans le passé. Des formats tels que Rich Ads in Search, dont Yahoo a été le pionnier, ont fourni aux annonceurs la possibilité d’inclure des logos, des images, des vidéos et d’autres médias dans leurs publicités. Toutefois, la suppression des URL à afficher constituerait une dérogation importante à ces formats, qui offrent généralement des opportunités de branding supplémentaires.

C’est un moment intéressant pour tester cela car Firefox vient de transférer Google à Yahoo comme moteur de recherche par défaut.

Il sera intéressant de voir ce qui en résultera, le cas échéant, sur Yahoo et sur d’autres moteurs de recherche. Les moteurs de recherche testent souvent de nouvelles idées publicitaires, mais celles-ci ne finissent généralement pas par devenir la nouvelle norme. Je serais certainement surpris si Yahoo ou quelqu’un d’autre décidait de s’éloigner des URL à afficher, mais nous verrons comment cela se développera.

Avez-vous déjà vu cela dans Yahoo? Dites-moi ce que vous en pensez : est-ce éthique ?

Capture d’écran prise le 28 novembre 2014 sur Yahoo Search.

Mise à jour Google Ads : cibler les utilisateurs qui cliquent sur les annonces intégrées à l’application

0

Google Ads déploie une mise à jour pour les spécialistes du marketing d’applications conçue pour augmenter les revenus générés par les publicités intégrées aux applications.

Désormais, les campagnes d’applications de Google Ads vous permettent de cibler les personnes ayant une affinité pour cliquer sur les annonces dans les applications.

La nouvelle option de ciblage est cibler le retour sur les dépenses publicitaires pour les revenus publicitaires ou tROAS pour les revenus publicitaires pour faire court.

Dans une annonce, Google précise :

« Il s’agit d’une mise à jour de la stratégie d’enchères de retour sur les dépenses publicitaires cible, ou tROAS, qui est recommandée si vous recherchez un retour sur les dépenses publicitaires spécifique de vos campagnes d’applications. Si vous avez une application Android utilisant les rapports de conversion du SDK Google Analytics pour Firebase, vous pouvez calculer le tROAS en transmettant une valeur de revenu dynamique des événements in-app dans Google Analytics aux annonces Google, afin d’améliorer la valeur moyenne en dollars que vous souhaitez récupérer. chaque dollar dépensé pour l’acquisition d’utilisateurs.

Lorsque vous utilisez le tROAS pour les revenus publicitaires, les dépenses publicitaires sont déterminées par la probabilité qu’un utilisateur clique sur les publicités intégrées à l’application.

Exigences et mise en œuvre

Pour utiliser le tROAS pour les revenus publicitaires, vous devrez travailler avec un développeur pour envoyer toutes les données de revenus publicitaires d’AdMob ou de tiers à Google Analytics pour les enchères.

Pourquoi? Parce que les revenus publicitaires tiers dans Google Analytics permettent l’importation de revenus depuis n’importe quelle plate-forme de monétisation dans Google Analytics pour les enchères tROAS.

En outre, vous devez associer votre propriété Google Analytics à Google Ads et envoyer votre événement ad_impression Google Analytics à Google Ads.

Une fois ces conditions remplies, vous pouvez implémenter cette nouvelle fonctionnalité de ciblage en configurant un tROAS pour la campagne d’applications de revenus publicitaires et en sélectionnant l’événement « ad_impression » pour optimiser les revenus publicitaires.

Disponibilité

L’objectif de retour sur les dépenses publicitaires pour les revenus publicitaires est désormais disponible pour les annonceurs qui diffusent des campagnes d’applications.


La source: Google

Image en vedette : Tada Images/Shutterstock

5 habitudes d’écriture qui tuent votre marketing de contenu

0

Le marketing de contenu est certainement l’enfant d’or de 2014. Google a claqué le contenu mince au cours des dernières années, mais ils ont réprimé encore plus fort en 2014. Aujourd’hui, vous avez besoin d’un meilleur contenu, d’un contenu parfois plus long et d’un contenu certainement plus utile.

Les spécialistes du marketing numérique se lancent dans la production de contenu de meilleure qualité avec une valeur réelle. C’est une belle chose – sauf lorsque votre stratégie de marketing de contenu ne fonctionne pas. Si vous suivez les meilleures pratiques de marketing de contenu et que vous ne voyez toujours pas de résultats, le problème pourrait en fait être votre écriture.

dactylographie

Ce n’est pas parce que Google a décidé qu’il voulait un meilleur contenu que nous sommes tous de grands écrivains comme par magie. Jetez un œil à ces cinq habitudes d’écriture et voyez si elles pourraient être les coupables de votre stratégie de marketing de contenu à la traîne.

1. Le double espace

Faut-il mettre un espace ou deux à la fin d’une phrase ? La communauté des écrivains reste divisée, alors regardons où cette pratique a commencé.

Avant les ordinateurs, toutes les lettres occupaient le même espace lors de la frappe – par exemple, un I fin et un M beaucoup plus large se voyaient attribuer le même espace. Ainsi, l’espace supplémentaire était nécessaire à la fin d’une phrase pour montrer la différence entre l’espace entre les mots et la fin d’une phrase.

Ensuite, le traitement de texte est arrivé avec toutes ses polices sophistiquées – et la possibilité de regrouper les lettres en fonction de la largeur. Aujourd’hui, rien ne dit périmé comme deux espaces à la fin d’une phrase.

2. Ne pas utiliser la virgule Oxford

Utiliser ou ne pas utiliser la virgule Oxford ? Comme le double espace, l’utilisation de la virgule d’Oxford est vivement débattue. Je dirais qu’aux fins du marketing de contenu, l’utilisation de la virgule d’Oxford est un must.

Le but du marketing de contenu est de fournir aux lecteurs des informations utiles et concises qui vous aideront à bâtir votre réputation de leader de l’industrie. La virgule Oxford aide à clarifier le sens, rendant votre contenu plus facile à lire et à comprendre. Ce qui, encore une fois, est tout l’intérêt du marketing de contenu.

3. Écouter votre professeur d’anglais 101livre d'anglais

Le lycée et le collège ont probablement été des moments de formation pour votre style d’écriture. Rappelez-vous l’ancien « Dis-leur ce que tu vas leur dire, dis-leur, puis dis-leur ce que tu leur as dit » format? Jetez-le. Et si vous utilisiez « un » au lieu de « vous » ou « je » ? Jetez-le. Vous ne devez pas utiliser le format de document de recherche universitaire lorsque vous écrivez pour votre public en ligne.

Jason Brewer offre un bon point de départ pour construire votre stratégie de marketing de contenu :

« Lorsque vous envisagez une stratégie de contenu pour votre entreprise, réfléchissez aux raisons pour lesquelles les gens choisissent d’interagir avec vous en ligne en premier lieu. »

Je parie que vos lecteurs ne cherchent pas à lire un article de recherche. (Si tel est le cas, alors respectez le format de votre document de recherche !)

Au lieu de suivre les directives de style obsolètes de votre professeur d’université, écrivez d’une manière qui vous positionne comme accessible, informatif et divertissant. Votre stratégie de contenu en sera meilleure.

4. Ne citant pas les sources

Ainsi, Twitter est la plate-forme de médias sociaux qui connaît la croissance la plus rapide et Google+ occupe la deuxième place. C’est fascinant, mais où avez-vous obtenu cette information? Avez-vous deviné sur la base de preuves anecdotiques, inventé ou votre déclaration est-elle étayée par des recherches solides ?

Montrez à votre lecteur qu’il peut faire confiance aux informations que vous fournissez – ainsi, lorsque vous recommanderez cet outil de médias sociaux vraiment génial que vous aimez, il vous croira réellement. Les liens vers vos sources permettent à vos lecteurs de suivre et de s’assurer que les informations que vous fournissez sont correctes, ce qui renforce la confiance et la crédibilité. Et ceux-ci valent de l’or.

5. Ne pas relire avant de publier obturateurstock_163383425

En tant que réviseur pour SEJ, je suis un adepte de la grammaire et de la ponctuation. Mais, à des fins d’écriture en ligne, vous n’avez vraiment pas besoin de vous soucier des subtilités de la grammaire. Vous devez vous assurer de relire votre écriture avant de la publier. Vous vous êtes évanoui au milieu d’une phrase ? Votre titre dit-il que vous couvrirez cinq points, mais vous n’en avez énuméré que quatre ? La relecture de votre écriture vous aide à publier le type de contenu de haute qualité qui vous fera remarquer.

Les plats à emporter

Le marketing de contenu doit être la pierre angulaire de vos pratiques de marketing en ligne. Mais l’utilisation de formats obsolètes et d’une mauvaise grammaire peut décourager les lecteurs.

Y a-t-il d’autres erreurs que vous voyez des écrivains faire? Partagez vos bêtes noires de grammaire et de contenu en ligne dans les commentaires ci-dessous !

Nouveau sur #MarketingNerds : Jayson DeMers sur ce qui fait un bon titre

0

Visitez nos archives Marketing Nerds pour écouter d’autres podcasts Marketing Nerds !

Jayson Demers, fondateur d’AudienceBloom, est l’invité vedette de Marketing Nerds cette semaine. Jayson est un écrivain bien connu pour Search Engine Journal, Forbes, Entrepreneur, Inc. et de nombreux autres points de vente. Jayson modifie régulièrement son contenu en fonction de ce qu’il a trouvé le plus exposé, et il partage aujourd’hui certaines de ses idées avec nous.

Dans cet épisode de Marketing Nerds, nous couvrons :Podcast Marketing Nerds : Jayson DeMers sur la création de contenu

  • Un aperçu de la rédaction de beaucoup de contenu pour l’exposition
  • Quels types de titres obtiennent le plus de trafic
  • Comment partager vos publications, y compris des niches en ligne spécifiques qui peuvent fonctionner pour vous
  • Types de contenu qui génèrent régulièrement le plus de trafic pour Jayson

Pour écouter Marketing Nerds avec Jayson DeMers :

  • Téléchargez ou écoutez l’épisode complet au bas de cet article
  • Abonnez-vous via iTunes
  • Inscrivez-vous sur IFTTT pour recevoir un e-mail chaque fois que le flux RSS du podcast Marketing Nerds a un nouvel épisode
  • Écouter sur Stitcher

Vous pensez avoir ce qu’il faut pour être un nerd du marketing ? Si oui, envoyez-moi un message sur Twitter ou écrivez-moi à kelsey [at] searchenginejournal.com.

Visitez nos archives Marketing Nerds pour écouter d’autres podcasts Marketing Nerds !

Image en post via Shutterstock.

Histoires d’horreur SEO qui vous feront peur

0

Bonjour les sorciers SERP, les spécialistes du référencement technologique et les extraordinaires de la création de liens !

C’est presque Halloween, et nous ne voulions pas que cela passe sans partager des histoires effrayantes. Mais pas n’importe quelles histoires effrayantes.

Apparitions fantomatiques dans les SERPs, nécromancie des sites web, stratégies mystérieuses… Ces histoires sont suffisamment terrifiantes pour glacer le sang même des SEO les plus chevronnés.

Préparez vous.

Cher SEO, je ne vous entends pas

Dans les films d’horreur, il y a toujours cette personne sage qui avertit tout le monde qu’une maison est hantée. Tout le monde semble ignorer cette personne pour mourir un par un. Le référencement est parfois un peu comme ça.

Tess Voecks, directrice de la gestion des produits de Local SEO Guide, a déclaré : « J’étais le chef d’équipe SEO d’un détaillant. Je leur ai dit (aussi gentiment que possible) quelle idée horrible ce serait de sauter les tests. J’ai également expliqué quelles seraient les ramifications de l’absence de liens internes.

« Ils m’ont dit de rester dans ma voie et d’envoyer mes rec parce que je ne suis » qu’un SEO « . (J’étais, comme helllloooo!) On m’a dit de laisser le gros du travail et la connaissance des produits aux garçons.

« J’étais tellement folle. J’ai pris toute la semaine suivante de congé pour regarder le tank de chez moi et ne pas avoir à m’en occuper. J’ai vu un tweet sur l’ouverture d’un poste de chef de produit chez Local SEO Guide la semaine prochaine, et le reste appartient à l’histoire.

Andrew Shotland, PDG de Local SEO Guide, a partagé une histoire similaire. «Nous avons été amenés tardivement à une refonte de 10 millions de dollars + d’un site de grand détaillant. Lorsque nous avons tout examiné, nous avons remarqué qu’il n’était pas prévu de rediriger des millions d’anciennes URL », a-t-il déclaré.

« Nous avons fortement recommandé les redirections, mais les grands consultants informatiques ont dit que c’était » trop compliqué et hors de portée « . Ils ont perdu environ 5 millions de dollars le premier mois.

Le contenu de mauvaise qualité vous hante ?

Parfois, vous savez ce qui doit être fait, mais vous ne pouvez rien faire pour l’arrêter. Eh bien laissez SEOSalutations raconte cette histoire tragique :

« Quand j’étais relativement junior, je voulais créer des pages de localisation pour mon plus gros client. Malheureusement, mes patrons et mes collègues les mieux payés ont ignoré mon dossier de contenu et nous avons créé plusieurs pages de destination pour chaque emplacement.

Chaque page de destination contenait un bloc de 400 mots de texte non pertinent sans appel à l’action ni information sur l’entreprise réelle. Tous les liens vers les sites d’accréditation ont été supprimés pour éviter les « fuites de jus de lien ».

Après une augmentation initiale du trafic, ils ont été complètement détruits. Le site Web a disparu peu de temps après leur annulation.

Fondamentalement, nous avons rempli le site avec des centaines de pages de destination de déchets absolus et détruit la visibilité du client. »

Jeff Ferguson, associé chez Amplitude Digital, a vécu une expérience similaire. Il a partagé: «Il y a des années, un ancien employeur et client éventuel à moi, dans le but de rendre son site plus« mobile », a essentiellement créé des milliers et des milliers de pages de porte. Heureusement, je l’ai attrapé avant Google, sinon cela aurait été un cauchemar vivant pour cette grande marque de voyage.

Aïe ! Pourriez-vous imaginer devoir nettoyer tout cela et réparer tout cela après ? Content que ce ne soit pas moi !

NoIndex n’était que le début

Dixon Jones, PDG d’Inlinks.net, sait ce qui se passe lorsque vous oubliez de petits détails dans le fichier robots.txt.

« Vers 2001, Boo.com était le joyau de la bulle Internet », a-t-il déclaré. « Lorsque l’accident est survenu, Boo.com s’est effondré et a fait la une des journaux nationaux. Leur fichier robots.txt n’avait jamais laissé entrer les moteurs de recherche. Je le sais, car je l’ai vérifié à l’époque.

Pour Jesse McDonaldGlobal SEO Strategist pour IBM, cependant, oublier une balise noindex n’était que le début du cauchemar.

« L’histoire d’horreur qui a été la plus marquante de ma carrière a été la fois où j’ai accidentellement mis un site entier pour un avocat de San Antonio sur noindex, ce qui a fait chuter le classement.

C’était assez mauvais. Mais lors du dépannage, j’ai en quelque sorte supprimé toute la page d’accueil du site WordPress sans sauvegarde.

Heureusement, j’ai pu le reconstruire rapidement et faire explorer le site en quelques jours. Le classement s’est redressé presque instantanément.

Je me souviens d’avoir regardé mon patron et d’avoir dit : « J’ai compris, et je m’attends à ce que vous me licenciiez, mais s’il vous plaît, laissez-moi au moins régler le problème avant que vous ne le fassiez. »

Au cours de mes huit années dans cette industrie, je n’ai heureusement commis cette erreur qu’une seule fois.

Le plugin WordPress devient voyou

Si vous avez déjà eu un plugin WordPress qui s’est mal comporté, vous savez le genre de ravages qu’il peut causer. Bryan Ng a eu cette expérience.

« J’avais un classement de site en haut de la première page jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas. L’un des paramètres de mon plugin SEO WordPress « a mal fonctionné », a expliqué Ng.

« Je ne savais pas jusqu’à ce que j’ai vérifié les classements quelques jours plus tard et j’ai vu que mon site Web avait disparu. J’ai rapidement découvert que la page du produit était marquée comme sans index en raison d’une erreur dans le plugin. Heureusement, je l’ai résolu et le site a retrouvé son ancienne gloire un jour plus tard.

Si le référencement était comme les rencontres…

Avez-vous déjà eu un rendez-vous avec quelqu’un que vous vouliez impressionner, alors vous faites tout votre possible et vous vous préparez à tous les mouvements éprouvés ? Et ça tourne terriblement mal ?

Andrew Shotland a été là dans le monde du référencement. « À mes débuts dans le conseil, j’ai découvert qu’un client d’un journal avait l’intégralité de son site Web à partir de 1996 indexé sur un sous-domaine.

J’ai pensé qu’ils devraient le rediriger, ce qu’ils ont fait. J’ai alors réalisé que toutes leurs images étaient hébergées sur ce sous-domaine. Ce n’était pas joli. Dieu merci pour les retours en arrière.

Mais ce n’est pas toujours ta faute. Parfois, c’est le rendez-vous aveugle de l’enfer, comme l’a expliqué un membre de l’équipe de sensibilisation du Local SEO Guide.

“J’ai trouvé un bon site pour la création de liens. Tout avait l’air bien jusqu’à ce que je regarde les règles de soumission de contenu : « Si les femmes sont mentionnées, elles doivent occuper des rôles domestiques traditionnels. » J’ai zappé »

Eh bien, tout le monde, nous espérons que vous ne rencontrerez rien d’aussi effrayant que ces professionnels. Et si vous le faites, faites-le nous savoir pour l’année prochaine ?


Image en vedette : Shutterstock/Romolo Tavani

Google sur le pourcentage qui représente du contenu en double

0

John Mueller de Google a récemment répondu à la question de savoir s’il existe un seuil de pourcentage de duplication de contenu que Google utilise pour identifier et filtrer le contenu en double.

Quel pourcentage équivaut à un contenu dupliqué ?

La conversation a en fait commencé sur Facebook lorsque Duane Forrester (@DuaneForrester) a demandé si quelqu’un savait si un moteur de recherche a publié un pourcentage de chevauchement de contenu auquel le contenu est considéré comme dupliqué.

Bill Hartzer (bhartzer) s’est tourné vers Twitter pour demander à John Mueller et a reçu une réponse quasi immédiate.

Bill a tweeté:

« Hey @johnmu, y a-t-il un pourcentage qui représente le contenu dupliqué ?

Par exemple, devrions-nous essayer de nous assurer que les pages sont uniques à au moins 72,6 % par rapport aux autres pages de notre site ?

Google le mesure-t-il même ? »

John Mueller de Google a répondu :

Comment Google détecte-t-il le contenu en double ?

La méthodologie de Google pour détecter le contenu dupliqué est restée remarquablement similaire pendant de nombreuses années.

En 2013, Matt Cutts (@mattcutts), un ingénieur logiciel de Google à l’époque a publié une vidéo officielle de Google décrivant comment Google détecte le contenu dupliqué.

Il a commencé la vidéo en déclarant qu’une grande partie du contenu Internet est en double et que c’est une chose normale.

« Il est important de ne pas se rendre compte que si vous regardez du contenu sur le Web, quelque chose comme 25 % ou 30 % de tout le contenu du Web est du contenu dupliqué.

… Les gens citent un paragraphe d’un blog, puis un lien vers le blog, ce genre de chose.

Il a poursuivi en disant que, parce qu’une grande partie du contenu dupliqué est innocent et sans intention de spam, Google ne pénalisera pas ce contenu.

Selon lui, pénaliser les pages Web pour avoir du contenu en double aurait un effet négatif sur la qualité des résultats de recherche.

Ce que fait Google lorsqu’il trouve du contenu en double :

« … essayez de tout regrouper et de le traiter comme s’il ne s’agissait que d’un seul élément de contenu. »

Mat a poursuivi :

« C’est juste traité comme quelque chose que nous devons regrouper de manière appropriée. Et nous devons nous assurer qu’il se classe correctement.

Il a expliqué que Google choisit ensuite la page à afficher dans les résultats de recherche et qu’il filtre les pages en double afin d’améliorer l’expérience utilisateur.

Comment Google gère le contenu dupliqué – Version 2020

Avance rapide jusqu’en 2020 et Google a publié un épisode de podcast Search Off the Record où le même sujet est décrit dans un langage remarquablement similaire.

Voici la section pertinente de ce podcast à partir des minutes 06:44 dans l’épisode :

« Gary Illyes : Et maintenant, nous nous sommes retrouvés avec l’étape suivante, qui est en fait la canonisation et la détection des dupes.

Martin Splitt : N’est-ce pas la même chose, la détection des dupes et la canonisation, en quelque sorte ?

Gary Illyes : [00:06:56] Eh bien, ce n’est pas le cas, n’est-ce pas ? Parce que vous devez d’abord détecter les dupes, les regrouper en gros, en disant que toutes ces pages sont dupes les unes des autres,
et puis vous devez essentiellement trouver une page leader pour chacun d’eux.

…Et c’est la canonisation.

Donc, vous avez la duplication, qui est le terme entier, mais à l’intérieur de cela, vous avez la construction de clusters, comme la construction de clusters dupes, et la canonisation. « 

Gary explique ensuite en termes techniques comment ils procèdent exactement. Fondamentalement, Google ne regarde pas exactement les pourcentages, mais compare plutôt les sommes de contrôle.

Une somme de contrôle peut être considérée comme une représentation du contenu sous la forme d’une série de chiffres ou de lettres. Donc, si le contenu est en double, la séquence de numéros de somme de contrôle sera similaire.

Voici comment Gary l’a expliqué :

« Donc, pour la détection des dupes, ce que nous faisons, eh bien, nous essayons de détecter les dupes.

Et la façon dont nous procédons est peut-être la manière dont la plupart des utilisateurs d’autres moteurs de recherche le font, c’est-à-dire, en gros, réduire le contenu en un hachage ou une somme de contrôle, puis comparer les sommes de contrôle.

Gary a déclaré que Google procédait de cette façon parce que c’était plus facile (et évidemment précis).

Google détecte le contenu en double avec des sommes de contrôle

Donc, quand on parle de contenu dupliqué, ce n’est probablement pas une question de seuil de pourcentage, où il y a un nombre auquel le contenu est dit être dupliqué.

Mais plutôt, le contenu dupliqué est détecté avec une représentation du contenu sous la forme d’une somme de contrôle, puis ces sommes de contrôle sont comparées.

Un autre point à retenir est qu’il semble y avoir une distinction entre le moment où une partie du contenu est en double et tout le contenu est en double.


Image sélectionnée par Shutterstock/Ezume Images

5 exemples de plan de site qui présentent les meilleures pratiques en action

0

Après avoir bu 2 espressos, Frank s’assied, prêt à ciseler son nouveau site Web.

Il ouvre Squarespace, feuillette ses feuilles de calcul et est prêt à passer à l’action.

Rapidement, il tombe sur un hic–

‘Comment vais-je organiser mes pages ?’

Ensuite, d’autres questions commencent à affluer.

« Et le référencement ? Comment puis-je simplifier les pages de mon site Web, afin qu’elles soient facilement explorables ? »

Et juste comme ça, il devient paralysé par l’inquiétude.

Vous voyez, Frank a peut-être commencé avec une belle feuille de calcul de plans, mais il lui manquait un ingrédient de base :

Plans de site.

Mais, que sont les sitemaps? Et, pourquoi les sitemaps sont-ils si importants?

Comme au bon vieux temps où nous utilisions des cartes physiques pour nous diriger vers un certain endroit, les sitemaps ne sont pas différents pour vous et pour aider Google à donner un sens à tout sur votre site Web.

En fait, ils sont essentiels lors de la création d’un site Web et lors de sa mise à jour.

Sans plan du site, trouver votre site Web peut être comme trouver une aiguille dans une botte de foin pour Google et d’autres moteurs de recherche.

Décollons donc les couches d’un sitemap et discutons de différents types d’action afin que vous puissiez comprendre comment organiser et utiliser le vôtre.

Différents types de plans de site

La plupart des humains sont visuels par nature, donc un sitemap visuel pourrait être votre tasse de thé si cela vous ressemble.

Un sitemap HTML est un lien cliquable de pages sur votre site, qui peut être utile pour les utilisateurs, tandis qu’un sitemap XML est écrit pour que Google trouve facilement toutes vos pages.

Maintenant, vous êtes peut-être encore en train de vous gratter la tête en marmonnant « HTM-quoi !? »

Alors, entrons dans les détails juteux.

Planification des plans de site

Tout comme nous pourrions utiliser Airtable ou Asana comme logiciel de gestion de projet visuel, nous pouvons utiliser un organigramme visuel pour organiser la navigation sur le site Web.

De cette façon, il est facile pour tout le monde de comprendre.

Un plan de site visuel (parfois aussi appelé « structure de site ») est la base de la gestion de site Web.

Il garantit une hiérarchie de site Web et une taxonomie de page propres en s’assurant que votre contenu est organisé correctement et facilement consultable. Pensez-y comme les os nus de votre site.

Pour créer votre plan de site visuel, utilisez un outil gratuit comme PowerPoint, car ils disposent d’une fonction d’organigramme utile.

Voici ce que vous voudrez mettre en place :

  • Page d’accueil – Généralement affiché en haut d’un sitemap
  • Navigation primaire – Aussi appelées « pages parentes », considérées comme la navigation principale de votre site Web
  • Navigation secondaire – Aussi appelées « pages enfants » ou « pages secondaires », le plus souvent affichées dans un menu déroulant
  • Pages tertiaires – Situé un niveau plus bas que vos pages de navigation secondaires. Souvent non visible dans la navigation du site (par exemple, les pages de produits sur les sites de commerce électronique)
  • Boutons spéciaux/CTA (appel à l’action) – Parfois, il y a des liens directs pour « réserver une démo » ou « nous contacter » dans le menu ; assurez-vous de les inclure également.

Plans de site HTML

Un sitemap HTML est une table des matières organisée pour votre site Web, accessible aux utilisateurs. Lors de la construction de votre audience, de la crédibilité de votre site Web et de votre stratégie de référencement, il n’y a rien de pire qu’une mauvaise expérience utilisateur.

Bien que cela soit devenu un peu démodé (à mon avis personnel), pour assurer la meilleure interaction possible avec le site Web lors de la croissance de votre audience, envisagez un sitemap HTML.

Les sitemaps HTML permettent d’interagir facilement avec votre site et de trouver exactement ce qu’ils recherchent. Ceci est particulièrement utile pour les marques de commerce électronique avec de nombreuses pages de produits ou articles de blog.

Pour commencer à en créer un, vérifiez s’il existe un plugin pour votre CMS (système de gestion de contenu) tel que WordPress qui peut automatiser ce processus pour vous.

Jetez un coup d’œil à cette liste de différents plugins de site HTML pour WordPress que vous pouvez utiliser !

Pour un faible coût, vous pouvez également utiliser des logiciels comme Slickplan ou Dynomapper pour des options de glisser-déposer faciles à utiliser.

Plans de site XML

Un sitemap XML est un format standardisé d’URL soumis aux moteurs de recherche pour faciliter l’exploration.

Fondamentalement, son objectif principal est que Google reconnaisse et indexe votre contenu. Un sitemap XML n’est généralement pas visible pour les utilisateurs.

Si vous tenez à ce que les moteurs de recherche trouvent votre site Web et le montrent à vos clients, c’est le type de sitemap auquel vous voudrez prêter attention.

C’est parce qu’ils :

  • Aidez les moteurs de recherche à comprendre la structure de votre site et à indexer vos pages Web.
  • Signalez à Google que vous avez du contenu nouveau ou mis à jour qui doit être indexé, ce qui permet de raccourcir le temps nécessaire pour que cela se produise.

Il existe de nombreuses façons d’en créer un qui est assez simple.

Commencez avec Google Sitemap Generator – cet outil gratuit est utile et simple pour les débutants. Mais si vous voulez quelque chose de personnalisé, Screaming Frog est une excellente option.

5 exemples de plan de site démontrant les meilleures pratiques en action

À présent, vous avez les outils dont vous avez besoin et certaines des étapes à votre actif, mais la plupart d’entre nous apprennent mieux avec des exemples.

Alors, mettons ces sitemaps en action !

1. Levure

Il n’y a rien de pire que de mettre à jour manuellement vos sitemaps à mesure que votre contenu ou votre plan de site Web change, alors épargnez-vous du temps (et des maux de tête) en intégrant l’automatisation.

Si votre site Web est sur WordPress, Yoast est le meilleur moyen d’automatiser les mises à jour du sitemap.

En utilisant le sitemap facilement compréhensible de Yoast eux-mêmes, voici un aperçu de ce à quoi ressemble un sitemap XML avec Yoast :

Plan du site XML avec yoast

Sur une note rapide, si vous n’utilisez pas un outil qui automatise la soumission du sitemap, vous pouvez toujours soumettre manuellement votre sitemap via Google Search Console ou suivre ces instructions sur la soumission manuelle du sitemap depuis Yoast.

2. Annuaire des personnes de LinkedIn

La plupart des livres ont une table des matières juste devant, afin que les lecteurs sachent exactement dans quoi ils s’embarquent.

Tout comme une table des matières, votre sitemap HTML doit être placé de manière pratique à un endroit où votre public n’a pas à cliquer partout.

Une structure de site Web solide peut augmenter l’accessibilité et la visibilité.

Et, en ce qui concerne la longueur de votre sitemap HTML, il n’y a vraiment pas de chiffre magique. Tant que la taxonomie de la page est claire et concise, vous serez prêt à partir !

Jetons un coup d’œil à un site de réseautage que nous aimons tous, LinkedIn.

Ils font un excellent travail en affichant leur plan de site HTML et en créant des liens vers plus d’un million de pages d’utilisateurs via leur répertoire de personnes.

Annuaire des personnes LinkedIn

3. Veuillez

Lors du développement d’un sitemap pour Kindly, nous nous sommes concentrés sur l’équilibre entre l’expérience utilisateur du site Web et l’évolutivité du référencement.

Ces éléments vont de pair car le référencement amène les utilisateurs sur votre site Web à partir des SERP, tandis que l’expérience du site Web est ce qui les incite à revenir pour plus.

Le meilleur scénario à long terme consiste à créer votre sitemap (structure du site) uniquement basé sur le référencement via le processus de mappage des mots clés.

Ce processus est ce qui construit vos « secteurs verticaux de contenu », ou en termes de plan de site, les sections de votre site Web qui contiennent des structures d’URL spécifiques et ont une maison dans votre menu de navigation.

Répétez cela au fil du temps, et c’est ainsi que vous pouvez créer un gagnant-gagnant en adaptant le référencement et en ayant un site Web facilement consultable.

Vous pouvez consulter le plan du site de Kindly en parcourant directement leur menu de navigation :

Veuillez plan du site

4. Les gentils

Voici un exemple de plan de site HTML de commerce électronique de The Good Guys, une chaîne de vente au détail en Australie :

Plan du site des bons gars

La chose pratique ici est qu’ils ont un site Web assez massif.

Ainsi, ce sitemap HTML aide les utilisateurs à parcourir manuellement les sections les plus pertinentes pour eux, plutôt que d’utiliser des filtres de recherche, qui peuvent finir par vous envoyer dans la mauvaise direction.

5. Basculez le classement

Une agence de marketing B2B, Rock the Rankings, a un plan de site XML fantastique qui est automatiquement mis à jour avec le plugin Yoast dans WordPress.

Quelques points à souligner qu’ils ont fait correctement sont:

  • Sections distinctes pour les articles de blog, les pages et les études de cas.
  • Contenu récemment modifié (ce qui montre aux moteurs de recherche que le site Web est à jour et fait donc toujours autorité).
  • Structures d’URL correctes avec rocktherankings.com/parent-page/child-page.

Ici, vous pouvez voir la structure de l’URL et le plan du site XML pour leurs études de cas :

Plan du site Rock The Rankings

Voir le fichier de sitemap XML complet ici.

Dernières pensées

Points clés à toujours garder à l’esprit :

  • Considérez les trois différents types de plans de site et lequel convient le mieux à votre situation.
  • Participez au gros du travail avec les outils d’automatisation du sitemap.
  • Pensez à toutes les parties mobiles, comme la stratégie de contenu et les personnes impliquées dans ce processus, avant de créer votre sitemap.
  • En cas de doute, gardez votre sitemap interne propre et facile à utiliser.

Si vous oubliez tout le reste, rappelez-vous ceci :

En automatisant avec des générateurs de sitemap dynamiques, vous passerez beaucoup de temps à bricoler avec le développement et la maintenance.

Les logiciels et les systèmes sont nos amis !

Davantage de ressources:

  • 10 meilleurs générateurs de sitemaps pour des explorations plus rapides et plus productives
  • Devriez-vous soumettre votre sitemap chaque mois ?
  • Référencement technique avancé : un guide complet

Image en vedette : fourSage/Shutterstock

Google pénalisera-t-il les sites qui se ressemblent ?

0

John Mueller de Google a répondu à la question si Google pénalise les sites qui sont presque identiques. Mueller a utilisé des exemples de différents niveaux de similarité entre les sites et a suggéré lequel éviter.

Google classera-t-il les sites qui se ressemblent ?

La question posée était de savoir si deux sites qui se ressemblaient pouvaient encore se classer dans la recherche Google.

Il n’y avait aucune mention quant à savoir si le contenu était similaire, mais John a également inclus ce scénario dans sa réponse.

C’est la question qui a été posée :

« Nous prévoyons de partager le même backend et le même frontend pour nos deux marques.

Nous nous classons assez bien avec les deux dans Google.

Quelle est l’importance du risque de pénalisation si nous utilisons la même structure HTML, les mêmes composants, la même mise en page et la même apparence entre les différentes marques ?

Ce qui serait différent, ce sont les logos, les polices et les couleurs.

Ou suggéreriez-vous de migrer vers le même frontal tout en conservant l’expérience différente entre les deux marques ? »

Aucune pénalité pour avoir l’air similaire à un autre site

John Mueller a confirmé que si les sites se ressemblaient presque, cela n’entraînerait pas d’action négative pour le classement dans les résultats de recherche.

Il a dit:

« Tout d’abord, il n’y a pas de pénalité ou d’action manuelle de spam Web pour avoir deux sites Web presque identiques. »

Ensuite, il a expliqué comment Google gérerait deux sites Web partageant la même structure et le même contenu d’URL.

Il poursuit sa réponse :

« Cela dit, si les URL et le contenu de la page sont les mêmes sur ces deux sites Web, ce qui peut arriver pour des pages identiques, c’est que nos systèmes peuvent choisir l’une des pages comme page canonique.

Cela signifie que nous concentrerions notre exploration, notre indexation et notre classement sur cette page canonique.

Pour les pages qui ne sont pas identiques, nous indexons généralement les deux.

Par exemple, si vous avez le même document sur les deux sites Web, nous en choisirons un et n’afficherons que celui-ci dans la recherche.

En pratique, c’est souvent très bien.

Si vous avez besoin que les deux pages soient affichées dans la recherche, assurez-vous simplement qu’elles sont très différentes, et pas seulement avec un logo ou un jeu de couleurs modifié.

Google gère la duplication avec la canonisation

La réponse de John est intéressante car elle donne un aperçu de la façon dont Google traite le contenu en double réel où l’intégralité du contenu est identique.

Dans ce cas, il dit qu’il canonisera une version du contenu, ce qui signifie qu’il choisira une version du contenu à des fins de classement.

Cela peut poser un problème pour les sites qui syndiquent le contenu de leur site Web, c’est pourquoi il est important que les sites Web exigent de l’éditeur du contenu syndiqué qu’il utilise un canonique inter-domaines.

Une raison pour laquelle il n’y a pas de pénalité

En 2013, l’ingénieur de recherche Google (à l’époque) Matt Cutts a déclaré que jusqu’à 30 % de tout le contenu du Web est dupliqué, car c’est simplement l’état normal d’Internet.

Il a cité cette statistique dans le cadre d’une explication de la raison pour laquelle Google ne pénalise pas le contenu en double, car les sites innocents perdraient leur classement.

Y a-t-il une pénalité pour avoir deux sites Web presque identiques ?

La réponse est non, tant que ce n’est pas le contenu lui-même qui est identique.

Citation

Regardez le hangout Google After Hours à l’endroit de 11 minutes où John Mueller répond à la question sur des sites Web presque identiques


Image sélectionnée par Shutterstock/Les visages

6 clés pour un contenu efficace qui se classe en tête des SERPs en ce moment

0

Vous avez entendu le dicton « le contenu est roi ». Et c’est vrai – un bon contenu est toujours la clé d’un site Web réussi.

Mais qu’est-ce qui fait un bon contenu ? Comment créez-vous du contenu qui se classe sur Google et génère des résultats commerciaux ?

Le 7 septembre, j’ai animé un webinaire par Kyle Byers, directeur de la recherche organique chez Semrush.

Byers a appris aux téléspectateurs comment écrire et distribuer du contenu qui stimule le trafic et les conversions.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Meilleur classement Google = plus de trafic

Vous pouvez bien vous classer avec un contenu de meilleure qualité. Ceci peut être observé avec Google se concentre davantage sur les signaux de l’expérience utilisateur comme le taux de clics, le taux de rebond et le pogo, entre autres.

Mais quelle différence cela fait-il ?

  • Le classement n°1 obtient 10x+ le trafic de la position n°10 pour un seul mot-clé.
  • Le contenu de premier rang se classe pour beaucoup plus de mots-clés et peut générer plus de 30 fois plus de trafic.

En d’autres termes, la qualité bat la quantité en matière de contenu dans la plupart des cas.

Si vous pouvez générer 30 fois plus de trafic simplement en ayant un bien meilleur article, cela vaut généralement la peine de consacrer ce temps.

Clé #1 : Intention de recherche

Aborder l’intention de recherche est la chose la plus importante sur laquelle vous devez vous concentrer avec votre contenu.

Alors, qu’est-ce que l’intention de recherche ? En un mot, cela signifie donner aux gens ce qu’ils recherchent.

[Discover the 4 major types of search intent] Accédez instantanément au webinaire →

Tout d’abord, considérez les détails de contenu suivants :

  • Format (listicle, guide pratique, vidéo de révision).
  • Rubriques.
  • Profondeur.
  • Débutant ou avancé ?

Ensuite, prenez en compte les facteurs suivants dans l’analyse SERP :

  • Pages les mieux classées.
  • Extraits en vedette.
  • Les gens posent également des questions + autres fonctionnalités SERP.

Clé n° 2 : Accélérer la valeur

Arriver au point. Ne faites pas perdre de temps aux gens.

Certains lecteurs ne veulent que les bases, tandis que d’autres ont besoin d’informations approfondies.

Comprenez ce dont votre public a besoin et mettez-le en œuvre avec succès.

[See speed to value in action] Accédez instantanément au webinaire →

Clé n° 3 : scannable

Les lecteurs scannent le contenu en forme de F, comme le montre l’étude de suivi oculaire « en forme de F » du Nielsen Norman Group.

Les yeux commencent en haut à gauche de la page et se déplacent vers la droite. Ensuite, ils sautent un peu et recommencent.

Enfin, lorsqu’ils défilent vers le bas, ils ne regardent que le côté gauche du contenu jusqu’à ce qu’ils voient des phrases ou des termes essentiels qui les concernent.

Ainsi, lorsque vous écrivez pour un balayage en forme de F, utilisez ce qui suit :

  • « Mots porteurs d’information » au début des paragraphes.

[See an example] Accédez instantanément au webinaire →

  • Sous-titres.
  • Puces.
  • Paragraphes courts.
  • Phrases clés en gras dans les paragraphes plus longs.

Clé #4 : Contenu complet

N’oubliez pas que vous ne voulez pas que vos lecteurs retournent sur Google. Gardez-les sur votre site Web en rendant votre article complet.

Faites cela en :

  • Rendre le contenu exploitable.
  • Lien vers d’autres lectures/ressources.
  • Définir et éviter le jargon pour un public débutant.
  • Définir le « travail à faire », ou définir ce que le lecteur essaie d’accomplir et l’aider à y parvenir.

Clé #5 : Contenu à jour

Il est essentiel de rafraîchir régulièrement votre contenu pour plusieurs raisons :

  • Mauvaise expérience utilisateur pour des informations obsolètes et incorrectes.
  • Lorsque les gens arrêtent de cliquer et de s’y référer, le trafic diminue.
  • L’intention de recherche change.
  • Mises à jour Google.
  • Nouveau contenu de concurrents.

[Here’s a tip when you use years in your titles] Accédez instantanément au webinaire →

Clé #6 : Faites parler votre public

Lorsque vous êtes en concurrence avec des sites avec des scores d’autorité plus élevés, il est particulièrement important de créer un public disposé à parler de votre contenu.

Mettez en place un système qui amène les gens à parler de votre contenu afin qu’ils le partagent, le diffusent et y renvoient.

[Discover what you should aim for] Accédez instantanément au webinaire →

Donnez envie à votre audience de parler de votre contenu en :

  • Examinez le contenu et les sujets dont votre public cible parle déjà.
  • Voir comment vous pouvez introduire un nouvel angle.
  • Prouver ou réfuter un point populaire, ou fournir des preuves pour les décisions commerciales.
  • Jouez sur ce que les journalistes couvrent – utilisez votre contenu pour associer votre marque aux tendances et aux histoires actuelles.

[Find out how Google’s new update fits in] Accédez instantanément au webinaire →

[Slides] 6 clés pour un contenu efficace qui se classe en tête des SERPs en ce moment

Voici la présentation :

6 clés pour un contenu efficace qui se classe en tête des SERP dès maintenant du Search Engine Journal

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

Boostez le trafic organique et payant : comment rassembler vos équipes SEO et SEM

Êtes-vous Team SEO ou Team SEM ? Que pensez-vous d’unir vos forces pour rendre vos campagnes marketing étonnamment meilleures ?

Découvrez les stratégies et les avantages de l’alignement des efforts rémunérés et organiques pour maximiser le retour sur investissement de votre équipe marketing.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Qu’est-ce qui fonctionne VRAIMENT dans le référencement [Podcast]

0

Il est possible que ce qui fonctionne en SEO actuellement ne soit pas ce que vous pensez. Contrairement à la croyance populaire, il ne s’agit pas uniquement de mots-clés et de recherche de mots-clés – bien qu’ils soient certainement utiles ! Aujourd’hui, presque tout fonctionne différemment, et nous sommes ici pour découvrir pourquoi.

Craig Campbell, le meilleur expert en référencement de Glasgow, m’a rejoint dans cet épisode du SEJ Show pour une discussion franche sur ce qui fonctionne VRAIMENT dans le référencement en ce moment, y compris une discussion sur les domaines abandonnés, la location de domaine, les PBN, la création de liens, YouTube, TikTok et d’autres médias que Google adore !

Il y a beaucoup de noms de domaine qui ne portent pas de marque personnelle, et vous pourriez les transformer en un excellent site Web d’argent d’une manière ou d’une autre. Qu’il s’agisse d’affiliation ou de commerce électronique, cela n’a vraiment pas d’importance. Un site Web est un site Web. –Craig Campbell, 29:24

Je ne vois même pas les gens aller sur la machine Wayback pour recréer toutes vos vidéos. Beaucoup de gens claquent n’importe quelle ancienne URL et de nouvelles URL et des trucs comme ça. Ce qu’ils ne font pas, c’est faire les bases correctement. Vous devez rallumer cela. Il est à court d’essence, essentiellement, le site Web. Tu dois le rallumer –Craig Campbell, 31:23

Si jamais vous avez l’impression d’avoir le syndrome de l’imposteur et que vous ne connaissez rien au SEO, allez dans une pièce où personne ne sait rien au SEO. Ils vous poseront tous des questions car vous serez validé immédiatement. –Loren Baker, 12:38

[00:00] – Un peu sur Craig et sa chaîne YouTube.
[04:28] – Quel est l’objectif principal de Craig ?
[05:55] – Combien de sites Craig a-t-il lancé avant d’en trouver deux rentables ?
[13:22] – Qu’est-ce que ça fait d’être le seul SEO dans la pièce ?
[17:03] – Que sont les domaines expirés ?
[30:59] – Ce qu’il ne faut PAS faire lors de l’achat de domaines abandonnés.
[37:18] – La meilleure façon d’aborder les domaines expirés.
[50:39] – Craig remarque-t-il quelque chose au milieu de cette mise à jour de contenu ?
[55:38] – Quelle est l’importance des évaluations d’autorité de domaine et d’autres mesures dans les liens entrants ?
[58:04] – Craig regarde-t-il jamais Majestic ?

Ressources citées :

Craig Campbell SEO – https://www.craigcampbellseo.com/
Odys Global – Domaines et sites Web premium âgés à vendre – https://odys.global/

En règle générale, ce que je ferais avec n’importe quel site Web que j’achèterais, c’est que je le réutiliserais. Je ne conserverais peut-être pas le modèle et l’apparence exacts des images, mais ce que je ferais, c’est de recréer, en passant par toutes les URL qui ont des liens pointant vers elles, je recréerais ces URL. Je remettrais le contenu de la machine Wayback et garderais le site Web aussi proche de ce qu’il était initialement juste pour recommencer à se classer pour certains des termes qu’il avait. Ensuite, l’équité des liens commence à revenir. –Craig Campbell, 22:00

Je ne regarde pas seulement le nom de domaine. Je regarde le nombre de liens sortants. Je regarde le nombre de mots clés qui se classent sur ce site Web. Je regarde les domaines référents. Je regarde un tas d’autres contrôles de qualité, et je pense que cette partie est ce qui manque à ces gars-là. –Craig Campbell, 32:38

Prenez le temps d’investir dans une idée. Il peut s’agir d’un produit local, mondial, d’un produit à 500 $ ou même d’un produit à 20 $, et il suffit de le faire correctement et de le diffuser. Qui sait, vous pourriez devenir accro, et vous pourriez, si vous êtes comme M. Craig Campbell ici, être capable de le retourner pour 50x. Son revenu mensuel est fantastique. –Loren Baker, 1:01:19

Pour plus de contenu comme celui-ci, abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/searchenginejournal

Communiquez avec Craig Campbell :

Craig Campbell est considéré comme l’un des praticiens SEO les plus expérimentés de Glasgow. Grâce à son expertise couvrant tous les aspects du référencement, il a accumulé une richesse inégalée de connaissances en marketing numérique.

Il est également un homme d’affaires connu sous le nom de « Craig Campbell SEO ». La pandémie l’a amené à lancer une chaîne YouTube qui compte désormais plus de 100 000 abonnés.

Abonnez-vous à Craig sur YouTube : https://www.youtube.com/c/CraigcampbellseoUk
Suivez-le sur Twitter : https://twitter.com/craigcampbell03

Connectez-vous avec Loren Baker, fondatrice de Search Engine Journal :

Suivez-le sur Twitter : https://www.twitter.com/lorenbaker

Connectez-vous avec lui sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/lorenbaker

3 tendances du marketing numérique qui commenceront en 2015

0

Le marketing numérique fonctionne comme le marketing traditionnel ; il y a des tendances qui doivent être surveillées, et les spécialistes du marketing avisés doivent garder une longueur d’avance. Alors que nous commençons 2015, des tendances émergent qui deviendront extrêmement importantes au cours des 12 prochains mois. Identifier ces tendances, comprendre comment elles fonctionnent pour votre entreprise et les mettre en œuvre avant d’aller trop loin dans la nouvelle année est crucial pour éliminer vos concurrents.

Que votre entreprise soit 100 % en ligne, une entreprise physique ou quelque part entre les deux, le marketing numérique doit faire partie de votre plan de match. Si vous n’avez pas déjà d’équipe marketing à votre service ou sous-traitée, faites-en votre première résolution de 2015. Seul un pro devrait être derrière ces trois grandes tendances du marketing digital :

Marketing basé sur la vidéo et l’image

« Le contenu est roi », mais le contenu ne doit pas nécessairement être un texte écrit. En fait, de nombreuses études ont montré qu’un nombre supplémentaire de consommateurs sont plus susceptibles d’apprécier la vidéo ou d’autres publicités basées sur l’image, c’est pourquoi les plateformes de médias sociaux comme Vine et YouTube gagnent en popularité. Malheureusement, il est simplement plus attrayant de regarder une courte vidéo de haute qualité ou de scanner une infographie plutôt que de lire un blog de 450 mots.

3 tendances du marketing numérique qui commenceront en 2015 |  SEJ

Cela signifie que toutes vos activités de marketing numérique, des newsletters électroniques à ce que vous avez sur votre blog, devraient être plus centrées sur l’image. Bien sûr, toutes les données démographiques ne vont pas préférer les images et les vidéos au texte, alors creusez dans vos mégadonnées et donnez à votre public ce qu’il veut.

Par exemple, une entreprise qui propose des conseils de retraite aux baby-boomers pourrait avoir plus de chances de s’en tenir à un contenu écrit, mais une nouvelle entreprise de boissons énergisantes ciblant les 18-24 ans ? Des vidéos à tout va. Et votre vidéo a intérêt à être divertissante.

Tout mobile, tout le temps

En 2014, l’ère de la préparation mobile est arrivée, mais peu de gens étaient à bord pour l’associer à leurs efforts de marketing numérique. Cela signifie que la majorité des internautes utilisent des appareils mobiles tels que des smartphones et des tablettes pour accéder à votre site. L’ère des ordinateurs de bureau touche à sa fin et les spécialistes du marketing doivent ajuster leur mise en page en utilisant une conception réactive et une préparation globale pour le mobile. Comment vos newsletters virtuelles et autres actions de sensibilisation s’affichent-elles dans un monde mobile ? Les utilisateurs mobiles veulent que la conception corresponde à la page d’accueil de la page Web afin qu’ils sachent où ils se trouvent et comment naviguer facilement. Ils n’ont pas le temps de réapprendre un nouveau site.

Vous devrez probablement ajouter une version mobile de votre site, une application ou les deux à votre stratégie. La préparation mobile nécessite également des tests, des ajustements et des ajustements constants. En d’autres termes, vous n’avez probablement pas le temps ni les compétences pour le faire vous-même. Lors de l’embauche d’un concepteur Web/développeur d’applications, assurez-vous qu’il est toujours dans le mouvement mobile. Vous avez besoin de quelqu’un pour élever vos efforts de marketing numérique dans le monde mobile et le faire briller. C’est une grosse publicité.

La publicité native est la seule publicité en ligne

Publicité native : ce sont ces publicités « cachées » dans d’autres contenus pour leur donner un aspect organique et cela peut être très bien ou très mal fait. Si vous êtes un fan de BuzzFeed, vous le savez par ces articles qui sont estampillés « promus » et parfois, ils peuvent être tout aussi engageants que les « vrais » articles. Cependant, il est difficile de créer une publicité native qui ne se comprime pas dans ce ton à la toute fin. Rendez votre publicité vidéo moins appropriée, moins raide. Aie du plaisir avec ça. Votre public appréciera vos efforts. (Allez sur Instagram et regardez la publicité vidéo qui apparaît occasionnellement dans votre flux pour quelques bonnes idées.)

La publicité native ne peut pas sembler ouvertement manipulatrice, ce qui peut être difficile pour les annonceurs numériques. Cependant, c’est crucial parce que le public est au-dessus de la vente agressive et qu’il peut flairer un terrain comme un limier. Aiguisez ces compétences en publicité native et vous aurez une longueur d’avance sur ceux qui tâtonnent pour créer un « listicle » qui semble naturel.

Au début de 2015, assurez-vous de suivre toutes les tendances pour vous assurer que votre entreprise récolte tous les fruits. À quelles tendances observez-vous que les entreprises et les professionnels du marketing devraient prêter attention ?

Crédits image

Image en vedette : Bloomua via Shutterstock
Image #1 : ra2studio via Shutterstock

6 conseils efficaces pour rédiger des publicités à formulaire Facebook qui convertissent

0

Les publicités à formulaire Facebook existent depuis quelques années, mais leur utilité devient de plus en plus importante à mesure que les consommateurs continuent d’adopter des solutions optimisées pour les mobiles.

Les publicités à formulaire Facebook résolvent deux problèmes spécifiques pour les annonceurs :

  • Les conversions à partir d’appareils mobiles ont tendance à être faibles.
  • La plupart des utilisateurs n’utilisent pas Facebook pour acheter des produits.

Les publicités à formulaire de Facebook se composent d’un texte publicitaire et d’un formulaire à formulaire hébergé sur Facebook ou Instagram. Le formulaire de prospect permet aux annonceurs de collecter des adresses e-mail et d’autres informations personnelles pouvant être utilisées ultérieurement pour le remarketing.

Cette étude de cas sur la société Ladder a révélé que son coût par prospect avait diminué de 80 % après avoir tiré parti de l’acquisition de prospects dans sa campagne publicitaire sur Facebook.

Ici, j’aimerais partager quelques conseils sur la façon dont mon équipe de LSEO a été en mesure d’augmenter les conversions pour nos clients en utilisant Facebook Lead Ads.

1. Lancer votre campagne : couvrez l’essentiel

Dès la configuration initiale, Facebook vous permet de déterminer l’objectif marketing de votre campagne.

facebook-lead-ads-campagne-configurationfacebook-lead-ads

Pour configurer une campagne Lead Ad, vous devez :

  • Téléchargez la politique de confidentialité de votre entreprise.
  • Remplissez une liste de questions à poser aux clients.
  • Choisissez les informations que vous allez collecter.
  • Définissez votre message marketing.
  • Configurez le ciblage de votre campagne.

Lors de la configuration de votre campagne Lead Ad, gardez à l’esprit ce qui suit :

  • Tirez parti des audiences similaires de vos clients existants.
  • Configurez la « planification des rendez-vous » pour le suivi.
  • Utilisez les enchères manuelles pour les prospects de moindre valeur.
  • Ajoutez le pixel Facebook à votre site Web.
  • Configurez le suivi des conversions sur votre site Web.
  • Créez des annonces distinctes pour des appareils distincts.
  • Intégrez votre CRM pour capturer des prospects.
  • Planifiez des campagnes à exécuter lorsque les clients sont les plus actifs sur Facebook.

Ces publicités cibleront différents segments de clientèle, ce qui signifie que vous devez vous concentrer sur l’hyper-ciblage pour vos prospects les plus qualifiés.

Ne ciblez pas le même groupe d’audience avec plusieurs publicités à formulaire, sinon vous réduirez l’exposition de vos publicités.

2. Tout commence par le ciblage

Pour réduire votre CPL et ne cibler que vos prospects les plus qualifiés, j’ai recommandé de cibler les audiences similaires des clients existants qui ont visité votre site ou interagi avec d’autres publicités dans le passé.

Ceci est important car vous ne créez pas de personas d’acheteurs de ce que vous pourriez penser qu’un acheteur serait intéressé et risquerait de gaspiller votre budget.

Mais il est important de segmenter votre clientèle existante afin de ne pas cibler des sosies non qualifiés ou des prospects de faible valeur.

Segmentez selon les limites suivantes pour une persona d’acheteur plus personnalisée et clairement définie :

  • Intérêts.
  • Dispositif.
  • Emplacement.
  • Revenu.
  • Profession.

Il existe d’autres limites psychographiques que vous pourriez envisager de cibler en fonction de votre créneau. Par exemple, les services de livraison de fleurs devraient envisager de cibler les personnes qui sont dans une nouvelle relation.

Analysez les données des personnes qui se sont converties sur d’autres canaux, soit de manière organique, soit par remarketing, et utilisez-les pour définir les limites que vous souhaitez cibler.

  • Quels contenus et messages les ont convaincus de faire le prochain saut ?
  • Quelles données démographiques pouvons-nous recueillir auprès de ces clients ?

Les publicités à formulaire sont intéressantes parce que vous voulez élargir votre réseau, mais vous ne voulez pas vous retrouver avec une prise vide.

Plus vous ciblez de personnes, moins vos annonces deviennent puissantes et plus vos coûts sont élevés.

Avec Lead Ads, vous souhaitez cibler trois groupes principaux :

  • Utilisateurs mobiles
  • Audiences similaires
  • Visiteurs précédents du site Web

3. Créez une offre à valeur ajoutée

Il est maintenant temps de choisir votre offre ou proposition de vente unique.

  • A quel besoin répondez-vous ?
  • Pourquoi votre solution est-elle unique ?
  • Que rendez-vous à vos clients ?

Si quelqu’un vous donne des informations personnelles, vous devez lui offrir quelque chose en retour comme incitation.

Cela peut inclure un certain nombre d’options différentes, notamment :

  • Un service de newsletter mensuelle
  • Devis d’assurance gratuit
  • Coupons ou remises sur des produits ou services
  • Précommandes
  • Échantillons ou démos gratuits

Si votre entreprise utilise l’acquisition de prospects comme objectif marketing principal, vous ciblez plus probablement les visiteurs du haut ou du milieu de l’entonnoir pour créer une notoriété ou un point de contact initial avec un prospect potentiel. Cela signifie que votre texte publicitaire doit être plus informatif que répondre à une intention d’achat stricte.

Une fois que vous avez établi une ou plusieurs offres, vous devez faire connaître votre valeur aux prospects pour les aider à surmonter leur scepticisme.

Pour les entreprises B2C, les coupons et les remises fonctionnent souvent le mieux.

Quelques autres idées incluent:

  • Offres à durée limitée
  • Démos gratuites
  • Accès anticipé au contenu
  • Offres et remises hebdomadaires ou mensuelles

Il est important que vous guidiez vos utilisateurs tout au long du processus d’inscription.

Certains utilisateurs pensent qu’il suffit de cliquer sur votre annonce pour bénéficier d’une réduction ou pour accéder à votre site, mais il est important de préciser qu’ils ne bénéficieront de leurs avantages qu’une fois qu’ils auront rempli le formulaire d’inscription.

4. Le design est synonyme

La plupart des gens sont principalement des apprenants visuels. Nous conservons les images à un rythme beaucoup plus rapide que le texte.

Pour cette raison, j’ai esquissé les suggestions suivantes pour une excellente copie d’annonces à formulaire :

  • Assurez-vous que les images présentent l’esthétique de la marque.
  • Présentez quelqu’un qui interagit avec vos produits.
  • Utilisez les points focaux et la profondeur de l’espace pour mettre vos produits en valeur.
  • Assurez-vous que les images sont pertinentes pour le texte et les CTA.
  • Envisagez de tirer parti de courts publireportages vidéo pour plus d’engagement et de clics.

La recherche commandée par Facebook par Nielsen met la puissance de la vidéo en perspective – 74 % de la valeur totale d’une campagne publicitaire peut être gagnée dans les 10 premières secondes d’une vidéo.

5. Simplifiez vos formulaires

Malheureusement, Facebook s’est récemment débarrassé de sa carte de contexte, elle n’est donc désormais affichée qu’au-dessus de votre formulaire de contact.

Quoi qu’il en soit, utilisez ces biens immobiliers pour élaborer une proposition de valeur courte et concise qui incitera quelqu’un à remplir son formulaire d’inscription.

Expliquez simplement ce que vous offrez et réaffirmez pourquoi quelqu’un devrait s’inscrire. Vous n’avez pas besoin d’utiliser des mots puissants, il vous suffit simplement de montrer votre valeur.

Généralement, vous voulez que votre formulaire d’inscription soit aussi court et concis que possible. Ne demandez que des informations pertinentes, telles qu’une adresse e-mail ou/et un numéro de téléphone.

Bien que vous puissiez poser jusqu’à 15 questions, plus vous posez de questions, moins vous avez de chances de gagner une conversion.

6. Suivi

Passons maintenant à l’étape la plus importante du processus. Utilisez la « planification des rendez-vous » et un langage clair pour indiquer aux utilisateurs quand ils doivent s’attendre à un e-mail ou à un appel téléphonique de suivi.

Intégrez votre compte CRM ou MailChimp dans votre campagne publicitaire afin de pouvoir collecter des informations sur les prospects pour une plus grande portée.

À partir de là, mettez en œuvre des campagnes de remarketing et d’e-mail avec des offres personnalisées qui incitent à davantage d’engagement et de conversion.

Un CRM vous aidera également à réduire la récupération manuelle des informations obtenues à partir des formulaires de prospect.

Conclusion

Les publicités à formulaire Facebook ne sont pas conçues pour générer des ventes, mais plutôt pour ajouter des prospects ciblés à votre entonnoir de vente.

Les Lead Ads sont particulièrement utiles pour cibler les utilisateurs mobiles sur Facebook qui n’ont pas vraiment l’intention d’acheter un produit sur cette plateforme.

Cette approche peut être plus efficace que la plupart des autres objectifs de campagne pour générer de nouveaux objectifs de vente.

La configuration de Lead Ads est incroyablement simple et très efficace. La prochaine étape consiste à utiliser vos prouesses en marketing numérique pour encourager ce passage de prospect à client payant.

Plus de ressources marketing Facebook :

  • 4 fonctionnalités impressionnantes qui peuvent améliorer vos publicités Facebook
  • Les 3 métriques publicitaires Facebook que vous ne regardez pas, mais que vous devriez regarder
  • 4 puissantes options de ciblage des publicités Facebook

Crédits image

Image en vedette : image en vedette
Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, septembre 2018

13 stratégies de marketing local qui fonctionnent en 2022

0

Vous pouvez atteindre des prospects précieux grâce au marketing local en ligne et hors ligne.

Vous devez développer des stratégies de marketing locales efficaces pour renforcer l’autorité de votre marque et attirer plus de clients.

Une stratégie de marketing numérique est essentielle, que vous démarriez une nouvelle entreprise ou que vous en ayez déjà une.

Le marketing numérique et les médias sociaux sont les éléments les plus cruciaux du marketing d’une entreprise locale puisque, selon Google, « 83 % des acheteurs américains qui ont visité un magasin la semaine dernière disent avoir utilisé la recherche en ligne avant d’entrer dans un magasin ».

Nous aborderons certaines des tactiques et stratégies de marketing en ligne que nous avons utilisées avec succès pour atteindre un public local.

Excellentes stratégies de marketing local pour cette année

1. Optimiser pour la recherche locale

Grâce au profil d’entreprise Google (GBP), votre entreprise apparaîtra dès que quelqu’un recherchera votre entreprise ou vos mots clés sur Google.

C’est gratuit, c’est génial.

Les résultats mettront en vedette les entreprises à proximité de la personne effectuant la recherche et incluront même votre entreprise sur Google Maps.

Pour commencer, créez un profil avec le nom de votre entreprise, vos coordonnées, votre secteur d’activité, etc.

Ensuite, vérifiez votre liste en GBP.

Une fois vérifié, vous pouvez ajouter des images et une biographie, télécharger des blogs, créer des offres, envoyer et recevoir des messages, ajouter des avis clients et voir des analyses.

De plus, il est assez facile à mettre à jour, vous avez donc toujours des informations pertinentes en ligne.

Vous pouvez aller plus loin et configurer l’entreprise avec une solide stratégie de création de liens locaux.

L’utilisation de sources de citations telles que Yellowpages.com indique à Google où se trouve votre entreprise.

De plus, GBP a une excellente fonction qui vous permet de définir le rayon des services sur un rayon spécifique, tel que 10 km.

Il est important d’ajouter régulièrement du nouveau contenu ou des articles de blog à votre compte GBP.

Étant donné qu’une publication expire après sept jours, vous devrez probablement planifier une publication au moins une fois par semaine. Pourquoi est-ce important?

Les publications en GBP peuvent aider à générer du trafic et de l’engagement.

Vous avez une vente ou un événement à venir ? Vous pouvez promouvoir tout ce qui concerne l’entreprise sur GBP.

Si vous n’êtes pas sûr de vous rappeler de télécharger un blog chaque semaine, utilisez des applications et des outils de planification de contenu comme Semrush et Hootsuite.

En ce qui concerne la visibilité hyper-localisée, GBP est une évidence.

2. Avis locaux de clients locaux

En tant qu’utilisateurs en ligne prudents, la première chose que les gens remarquent est souvent les avis donnés sur la liste GBP.

Une critique ou un témoignage positif peut démontrer aux clients locaux que vous êtes une entreprise en laquelle ils peuvent avoir confiance.

Cela contribue grandement à déplacer les clients à travers l’entonnoir de vente vers la conversion ou l’achat.

Alors, comment obtenez-vous des avis?

Bien que je ne préconise pas de demander directement des avis à vos clients existants – et certainement pas de payer pour des avis – il existe des moyens moins directs de rappeler aux clients de publier des avis positifs.

Vous avez des avis négatifs ? Aucun problème.

Vous pouvez utiliser les avis négatifs pour recueillir des informations significatives sur les clients.

Non seulement vous obtiendrez des informations sur la façon dont vous pouvez améliorer les produits ou l’expérience client (CX), mais vous pouvez également profiter de l’occasion pour transformer l’avis négatif en un avis positif en contactant le client et en corrigeant l’expérience, le produit ou le service médiocre. .

3. Optimisez le référencement de votre site Web

La prochaine étape pour faire entrer votre marque et votre produit sur le marché local consiste à optimiser votre site Web pour la recherche organique.

La première et principale façon de le faire est d’optimiser les mots clés.

Bien que cela soit en grande partie intuitif au début, vous manquerez bientôt d’idées astucieuses et devrez faire des recherches par mots-clés.

La concurrence sur les mots-clés à courte traine est féroce, et quelqu’un qui existe depuis plus longtemps que vous est presque assuré d’être déjà classé pour cela.

Alors, concentrez-vous sur les mots-clés à longue traîne et géo-spécifiques.

Ceux-ci sont idéaux car les personnes qui utilisent des mots-clés à longue traîne savent généralement ce qu’elles veulent (ce ne sont pas des casse-pieds) et elles sont plus prêtes à s’engager.

Ceux qui utilisent des mots-clés géo-spécifiques savent où ils veulent faire des affaires.

Supposons donc que vous soyez une entreprise de marketing numérique qui fournit des services de marketing B2B aux entreprises d’un domaine spécifique.

Il serait vain d’optimiser uniquement pour le « marketing » ou le « marketing numérique ». Ce bateau a navigué !

Au lieu de cela, créez des pages sur le site qui sont basées sur la localisation, orientées sur un créneau et qui ont des mots-clés à longue traîne.

Par exemple, vous pouvez créer une page ou un blog intitulé « Marketing numérique pour les entreprises B2B en Californie » ou « Comment les entreprises B2B en Californie peuvent bénéficier du marketing numérique ».

Vous obtenez l’image.

Cela signifie que les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) afficheront les résultats pour les utilisateurs recherchant des « sociétés de marketing numérique près de chez moi ».

4. Créer du contenu localisé

Le marketing de contenu est un élément important pour attirer un public ciblé, qui se connecte au marketing entrant.

Nous avons constaté que plus votre contenu est précieux, pertinent et cohérent, plus votre public cible s’y engagera.

Mais par où commencer ?

Créez un contenu qui résout les problèmes de votre client et qui est toujours d’actualité.

Il n’y a pas de raccourci lorsqu’il s’agit d’une bonne création de contenu. Faites des recherches, écrivez pour les humains et les robots de Google l’aimeront aussi.

Pour cela, nous aimons les blogs « comment faire », les livres blancs, les livres électroniques, les infographies, les vidéos et autres blogs longs (plus de 900 mots).

De cette façon, votre contenu aidera les clients potentiels à trouver votre site Web lorsqu’ils recherchent des solutions.

Dans cet exemple, lorsque la personne saisit un mot-clé à longue traine, « meilleures fleurs pour les mariages », Google propose des annonces correspondant au terme de recherche.

Il apporte également des résultats organiques. Mieux encore, il crée des questions «Les gens demandent aussi» (PAA).

Ceux-ci pourraient inclure, « Quel est le coût moyen des fleurs pour un mariage? »

Pourquoi ne pas les utiliser comme guide pour de nouvelles idées de contenu ?

Ce type de contenu riche en référencement et de grande valeur attire de nouveaux visiteurs sur votre site et établit votre marque en tant que leader et autorité sur le sujet.

Vous obtiendrez de meilleurs résultats pour votre entreprise en intégrant le marketing de contenu dans votre stratégie de marketing en ligne locale.

5. Examinez la conception de votre site Web

L’apparence de votre site Web est aussi importante que les mots et le contenu qui vous permettent d’être trouvé sur les moteurs de recherche.

Cependant, alors que les mots-clés attireront les visiteurs sur votre site, votre conception et votre expérience utilisateur (UX) les y maintiendront.

Utilisez des images et des vidéos sur votre site Web qui font référence à votre emplacement, votre quartier et votre entreprise afin qu’il y ait une référence reconnaissable à votre entité localisée.

En outre, Internet évolue aussi rapidement que les besoins des consommateurs.

Ainsi, votre site Web qui était à la pointe du design lorsque vous l’avez publié il y a cinq ans n’est probablement plus tout à fait à la hauteur.

Il serait peut-être temps pour une refonte.

La chose la plus importante à protéger sur votre site Web est l’expérience de votre utilisateur.

Le site doit être facile à utiliser, facile à naviguer et facile à comprendre.

6. Intégrer l’outil CRM

Les solutions de gestion de la relation client (CRM) nous permettent de mieux comprendre notre compréhension de nos clients.

La plupart des CRM peuvent s’intégrer aux sites Web modernes. Mais comment votre site Web alimente-t-il les données des prospects dans le CRM ?

D’une part, vous pourriez envisager d’ajouter une fenêtre contextuelle sur votre site Web.

Il peut s’agir d’une invitation à s’abonner à votre newsletter, à voir une promotion limitée ou à annoncer le lancement d’un nouveau produit.

Lorsqu’elles sont liées à votre CRM, vos pages de destination de génération de leads mettront également automatiquement à jour votre CRM, tel que HubSpot ou Salesforce.

Non seulement cela alimente votre pipeline, mais cela améliore également les données et le ciblage de première partie et améliore ainsi votre messagerie marketing.

De plus, des campagnes localisées peuvent être lancées via votre CRM.

Vous pouvez facilement identifier et segmenter les clients et prospects par région si les données ont été capturées en conséquence dans votre CRM.

N’oubliez pas que la qualité des données que vous capturez est la qualité de la sortie que vous obtiendrez.

Cela peut être utilisé pour des invitations personnalisées à des événements et des activations en personne, pour des campagnes par e-mail spécifiques à une zone, etc.

7. Attirez des visiteurs locaux grâce à Google Ads

Comme je l’ai toujours dit, si vous voulez vendre, vous devez faire de la publicité. Google Ads n’est que cela.

Bien que le référencement soit idéal pour la recherche organique locale, vous avez besoin de Google Ads et d’autres canaux médiatiques payants pour soutenir vos campagnes de génération de prospects et de notoriété de la marque.

Google Ads est un canal de paiement au clic basé sur des mots clés qui vous permet de cibler des audiences en fonction de mots clés et de l’emplacement (entre autres).

Votre copie créative et votre contenu axé sur les solutions vous aideront à conquérir votre marché local jusqu’à ce que votre référencement bat son plein.

Lors de la configuration de vos annonces Google, implémentez le suivi des conversions, qui vous aidera à optimiser vos campagnes et à pivoter vers une réussite commerciale optimale.

Il aligne également les tactiques de marketing sur les objectifs de vente et soutient en fin de compte la croissance de l’entreprise.

Par exemple, l’un de nos clients est une salle de sport et de fitness.

Nous ciblons uniquement les personnes dans un rayon de 10 km autour de leurs sept salles de sport via Google Ads.

De cette façon, nous obtenons un retour sur investissement (ROI) maximal sur l’argent dépensé.

8. Alimentez l’entonnoir avec le remarketing

Le remarketing est un élément important de votre arsenal de marketing numérique localisé.

C’est efficace si votre référencement ou votre annonce Google n’a pas fonctionné la première fois ou si le client est encore dans la phase de réflexion du parcours de l’acheteur.

Le remarketing prend en charge d’autres tactiques plus spécifiques à la géolocalisation lorsque vous envisagez de renforcer vos stratégies de marketing locales.

Ainsi, si votre campagne Google Ads (limitée par la géolocalisation) ou votre campagne sociale payante (également axée sur la démographie) envoie du trafic vers votre site, le remarketing les prend en charge en suivant ces visiteurs après coup.

En fin de compte, le remarketing augmente les conversions, favorise la notoriété de la marque et vous aide à rester en tête des prospects.

9. Faites fonctionner le téléphone avec les annonces Google Call-Only

Si vous comptez beaucoup sur les appels téléphoniques pour générer des affaires, les annonces Google Appel uniquement pourraient s’avérer inestimables et idéales pour le marketing localisé.

En effet, comme pour les autres produits Google, vous pouvez cibler un groupe démographique spécifique dans vos annonces Appel uniquement.

C’est également une bonne option si vous n’avez pas de pages de destination spécifiques simplement parce que votre produit ou service n’en a pas besoin, et un appel téléphonique direct fonctionne mieux.

Un inconvénient du marketing local en ligne peut être que vous ne recevrez pas tous les appels qualifiés.

10. Insistez sur des pages de destination optimisées pour le CRO pour chaque campagne

Contrairement à la croyance populaire, votre page d’accueil n’est pas votre page de destination.

Votre page d’accueil est votre page d’accueil.

Il s’agit d’un résumé de votre site Web avec de nombreux points de sortie vers d’autres pages, de nombreux appels à l’action (CTA) différents – tels que « en savoir plus » et « contactez-nous » – et de nombreux objectifs différents.

Une page de destination a un seul travail : la conversion.

Si vous dépensez de l’argent pour une campagne publicitaire, vous avez besoin de ces clics pour travailler dur.

Pour ce faire, vous avez besoin d’une page de destination conçue spécifiquement pour cette campagne, en pensant à la génération de prospects.

Ainsi, le format éprouvé est :

  • Copie émotive qui comprend un problème et une solution.
  • Une image qui évoque un sentiment.
  • Un CTA au-dessus du pli.
  • Sous le pli, vous pouvez avoir vos files d’attente de confiance, vos témoignages, vos avantages, etc.
  • Le pied de page peut réitérer le CTA.

C’est ça.

Pas de boutons et de liens qui vous éloignent de la page.

Aucun clic n’est nécessaire pour développer les sections. Le seul clic disponible sur la page est « Acheter maintenant » ou « Soumettre » (ou quelle que soit l’action souhaitée).

Rincer et répéter pour chaque campagne.

11. Tirez parti des médias sociaux

Les médias sociaux peuvent être un excellent moyen d’accroître la notoriété et l’engagement de la marque locale.

D’une part, les groupes communautaires ont souvent déjà tous vos clients souhaités au même endroit.

N’oubliez pas que vous devez être actif sur les canaux de médias sociaux que votre public cible préfère.

Ce n’est peut-être pas votre trou d’eau local, vous devez donc vous familiariser avec l’utilisation de plateformes comme TikTok et Instagram pour les publics de la génération Z et de la génération Y, tandis que Facebook est idéal pour la génération X et les baby-boomers.

LinkedIn est idéal pour le ciblage B2B.

Publiez du contenu organique, comme des mises à jour de statut, des photos et des vidéos, ou lancez des campagnes publicitaires.

Tout comme Google Ads, la plupart des plateformes sociales vous permettent de cibler géographiquement vos campagnes.

C’est idéal pour le marketing localisé.

Par exemple, si vous avez un emplacement physique, vous pouvez concentrer vos publicités sur les réseaux sociaux pour atteindre toutes les personnes dans un rayon de 10 km de votre emplacement.

Ceux-ci permettent des tactiques de marketing super localisées et ciblées.

12. La vidéo raconte votre histoire locale

La vidéo est désormais préférée à tous les autres supports visuels par un plus grand nombre de consommateurs. En fait, 95 % des conversions B2B des entreprises sont facilitées par la vidéo.

Gardez-le personnel, gardez-le local et dirigez votre contenu vidéo vers le point de douleur du client que vous pouvez résoudre.

Vos éléments vidéo n’ont pas tous besoin d’être des publicités. Vous pouvez avoir des témoignages et des tutoriels intégrés à votre site ou publiés sur YouTube.

Assurez-vous simplement de raconter une histoire et que – dans l’histoire – votre client est le héros, et vous êtes simplement le guide qui l’aide à réussir.

13. Activations et événements hors ligne

Les activations et les événements hors ligne sont l’un de nos moyens préférés pour renforcer le marketing local.

Travaillant en conjonction avec vos activités en ligne – telles que les e-mails, les publicités et les réseaux sociaux – cette approche « démarrée sur le terrain » donne des résultats étonnants.

Profitez de la proximité physique que vous avez avec vos clients locaux.

Envisagez des cartes de fidélité, des parrainages caritatifs, des programmes de parrainage, des petits-déjeuners de réseautage et d’autres événements de renforcement de la communauté.

Tous ces éléments ajoutent une énorme gravité à votre marque et vous permettent de vous connecter localement avec votre public cible.

Dernières pensées

Avec autant de façons d’être trouvé en ligne localement, nous sommes convaincus que votre public cible local découvrira vos produits et services.

Assurez-vous d’activer et d’être actif sur Google Business Profile.

Gardez votre site Web frais et convivial, et n’oubliez pas d’ajouter régulièrement du contenu (blogs).

Trouvez des communautés sur les réseaux sociaux et créez des publicités sur Google et les plateformes sociales qui atteignent minutieusement votre public souhaité.

Trouvez des communautés dans la vie réelle et créez des événements et des activités auxquels le public cible local peut participer.

Tout cela contribue au renforcement de la marque.

Enfin, n’oubliez pas de toujours positionner votre client comme le héros, car vous résolvez ses problèmes là où il se trouve.

Davantage de ressources:

  • Stratégies de référencement local pour plombiers, électriciens et autres métiers
  • 7 mises à jour du référencement local qui auront un impact sur votre planification 2022
  • SEO B2B local : le guide complet pour les entreprises locales


Image en vedette : Gonzalo Aragon/Shutterstock

9 conseils infaillibles sur la façon d’écrire une copie d’annonce Facebook qui convertit

0

Certaines personnes croient encore que les publicités Facebook ne sont pas un bon canal pour générer des conversions, mais qu’elles génèrent de nombreuses impressions et clics de faible valeur.

Cette idée préconçue vient du fait que Facebook est souvent encore considéré comme la plate-forme que les gens utilisent principalement pour se connecter avec leurs amis et leur famille, et non comme l’endroit où nous « faisons des affaires ».

Ainsi, de nombreuses marques sous-estiment l’importance et le potentiel des publicités Facebook en tant que canal d’acquisition clé.

C’est en partie parce que nous devrions peut-être commencer à mieux définir ce qu’est une conversion.

Le problème est que, trop souvent, nous classons une conversion comme l’étape ultime de l’entonnoir d’acquisition – et donc, pour la plupart, une conversion est une vente ou une transaction avec une valeur de revenu qui lui est attachée.

Cependant, la réalité est que les conversions – ou, devrions-nous dire, les points de conversion – peuvent être bien plus que cela, et les identifier nécessite que nous regardions au-delà de la vente ou du prospect.

Dans le monde moderne – où la relation entre les utilisateurs et les marques est si compliquée en raison des multiples moyens et canaux qu’ils peuvent utiliser pour communiquer et interagir – chaque point de contact est (ou peut être) aussi important que le dernier.

Par conséquent, chaque interaction peut être définie comme une conversion, ce qui signifie que les spécialistes du marketing et les entreprises avertis doivent planifier, suivre et mesurer en conséquence.

Alors, maintenant que nous avons plus de clarté sur ce qu’est une conversion, comment pouvez-vous tirer le meilleur parti de ce qu’est un puissant média Facebook et créer des publicités qui convertissent ?

Pour cela, nous avons neuf conseils éprouvés qui sont garantis pour vous aider.

1. Segmentez soigneusement le public cible et encadrez-le avec AIDA

Tout d’abord, vous devez toujours tirer parti des capacités de ciblage d’audience de Facebook.

Cela nécessite de cartographier et de planifier vos campagnes et ensembles de publicités pour cibler différents utilisateurs avec des publicités très pertinentes qui peuvent capter leur attention, générer un véritable intérêt, transformer cela en désir et, finalement, en action.

Dans la mesure du possible, des audiences plus petites vous permettront de créer des textes publicitaires plus pertinents et convaincants qui peuvent trouver un écho auprès de votre public cible.

L’astuce ici est de trouver le bon équilibre entre la taille de l’audience et la capacité de la plateforme à collecter suffisamment de données pour optimiser.

Cela dit, le cadre Attention, Interest, Desire, Action (AIDA) – que certains définissent comme « les quatre étapes qu’un consommateur traverse avant de prendre une décision d’achat » – devrait être ce qui sous-tend votre approche stratégique et la maintient ensemble.

2. Créez des personnalités d’audience et utilisez-les pour définir vos cibles (de conversion)

Un profil d’audience clair sera toujours utile, donc si possible, vous devez créer des personnages représentant vos segments clés.

Vous devez comprendre ce qui motive vos clients et quels déclencheurs vous pouvez exploiter pour les inciter à passer à l’action et à se convertir.

Quel est leur besoin ? Qu’est-ce qui est important pour eux ?

Et comment pouvez-vous les aider avec cela?

Sont-ils mus par des émotions, ou sont-ils plutôt de type rationnel qui résonne avec des chiffres et des faits ?

Comprendre et répondre à ces questions vous permettra de créer des publicités et des textes plus efficaces et susceptibles de convertir.

3. Tirez parti des déclencheurs psychologiques

Les émotions émeuvent les êtres humains.

Nous prenons des mesures parce que nous avons une intention, que ce soit pour répondre à un besoin ou pour une simple gratification, comme le divertissement.

Mais pour que cela se produise, nous devons créer une connexion. Par conséquent, nous avons besoin d’un déclencheur.

Dans l’exemple ci-dessous, difficile de ne pas se sentir connecté !

Annonce Facebook de Virgin Australie

De plus, l’un des déclencheurs les plus puissants est la peur de passer à côté (FOMO).

Le cas échéant, mettez en évidence des éléments tels que la rareté, les offres urgentes ou tout ce qui pourrait être trop beau pour être rejeté dans votre texte publicitaire.

4. Traitez les points faibles de votre public et mettez en évidence les avantages que vous pouvez apporter

Avec une compréhension approfondie de votre public cible, vous avez la possibilité d’aborder clairement ses points faibles dans le texte publicitaire et de mettre en évidence les avantages que votre solution leur apportera.

Si vous avez fait du bon travail en segmentant et en limitant votre public cible, vous pouvez tirer parti de l’empathie pour vous connecter et vous engager avec eux.

Faire savoir à vos clients potentiels que vous comprenez leur problème et que vous pouvez les aider est un moyen infaillible d’atteindre les utilisateurs les plus susceptibles de répondre à vos annonces et susceptibles d’être prêts à effectuer une conversion.

Une fois que vous avez capté leur attention, indiquez clairement (et de manière concise) comment vous allez les aider à les inciter à agir.

Un fort appel à l’action (CTA) est également fortement recommandé.

L’exemple ci-dessous montre comment Nike tire parti de l’un des plus gros problèmes pour les personnes qui souhaitent faire de l’exercice : la motivation.

Remarquez également le fort CTA : « Come Run with Us ». Clair, droit au but, efficace.

Publicité Nike sur Facebook

En savoir plus sur le CTA ci-dessous.

5 Avoir une option pour ceux qui pourraient être moins motivés par les émotions

Alors que le déclencheur émotionnel peut fonctionner pour la plupart des gens, une approche plus rationnelle pourrait en conduire d’autres.

Pour ceux qui s’en tiennent aux faits, l’utilisation de chiffres et de statistiques fonctionnera probablement mieux et générera des conversions au lieu de déclencheurs émotionnels – ce qui pourrait également être plus pertinent pour certaines industries que pour d’autres.

Par exemple, alors que vous pouvez voir comment certaines personnes peuvent résonner avec des chiffres et des statistiques lorsqu’elles parlent d’un prêt immobilier ou d’une hypothèque, il n’en va peut-être pas de même pour l’industrie du voyage si vous vendez des vacances à forfait.

6. Ayez toujours un (fort) CTA

Quel que soit l’objectif de l’annonce, qu’il s’agisse d’attirer l’attention, de susciter le désir ou de déclencher une action, la copie publicitaire doit toujours avoir un CTA clair, fort et unique.

Même dans les publicités, les gens répondent aux instructions – probablement parce qu’ils ne veulent pas penser à ce qu’ils doivent faire.

Les guider dans leurs décisions a plus de chances de réussir que de les laisser perplexes.

7. Testez, testez et faites plus de tests

Pour en revenir à l’exemple ci-dessus et à l’importance de bien segmenter notre public cible, il va sans dire qu’un cadre de test solide doit toujours compléter la segmentation.

Il est essentiel pour le succès de toute campagne non seulement d’essayer différents paramètres de messagerie et de ciblage, mais aussi d’évoluer et d’actualiser de manière proactive la création, et plus particulièrement, dans votre cas, la copie.

De cette façon, les publicités restent fraîches et pertinentes, augmentant vos chances de conversion.

8. Lorsque cela est possible, racontez toujours une bonne histoire avec vos publicités

En parlant d’annonces qui évoluent avec le temps, je crois fermement que les annonceurs ratent souvent l’occasion de s’engager profondément avec leur public en faveur de ce qui (pour moi) ressemble plus à une gratification instantanée.

En tant que spécialistes du marketing, nous sommes souvent tellement concentrés sur l’obtention de « cette » conversion que nous ignorons le fait qu’avec une (grande) partie de notre public, le premier travail consiste à les aider à se déplacer dans l’entonnoir.

Oui, nous avons parlé de la segmentation de l’audience et de la nécessité d’annonces pertinentes pour chaque étape, mais qu’en est-il d’avoir la vision de connecter toutes ces étapes grâce à des communications et des messages cohérents qui évoluent également ?

En termes simples, qu’en est-il de la narration ?

Si vous pouvez créer des publicités et des copies qui racontent une histoire significative qui résonne avec votre public, vos chances de conversion augmenteront certainement avec.

Dans un format de narration, vous pouvez aborder les points faibles, proposer des solutions qui profitent à votre public, les valider avec une preuve sociale, aborder les obstacles et les réserves que votre public pourrait avoir qui l’empêchent de se convertir, et plus encore.

9. Utilisez des créations et des textes spécifiques au format d’annonce

Celui-ci est également trop souvent négligé.

Afin d’être efficaces et efficients avec le temps, nous commettons souvent l’erreur d’utiliser ou d’adapter la même création et le même texte pour différents formats d’annonces.

Mais la réalité est que différents formats publicitaires sont destinés à différents contextes et, en tant que tels, offrent la possibilité de parler à nos clients de différentes manières.

Par exemple, Facebook et Instagram Stories sont très différents des publicités carrousel et nécessitent donc une approche différente.

Avec les histoires, il est important que la copie soit précise et complète l’image ou la vidéo, alors que ce n’est pas nécessairement le cas si la copie accompagne une seule image, un carrousel ou une publicité vidéo.

Pour ce dernier, la copie publicitaire peut jouer un rôle plus important et, tout en soutenant la création, aider à résoudre certains des points que nous avons mentionnés précédemment (c’est-à-dire les points faibles, les avantages, etc.).

Conclusion

Bien que de nombreux conseils dont nous avons discuté aujourd’hui soient excellents pour améliorer notre texte publicitaire Facebook et puissent également être transférés sur d’autres plateformes, maîtriser l’art de la rédaction est une compétence fine qui demande du talent, de la persévérance et de la résilience.

Ce qui peut fonctionner pour certains peut ne pas fonctionner pour d’autres.

Nos conseils infaillibles pour rédiger des textes publicitaires Facebook qui convertissent sont comme les bons ingrédients d’une bonne recette, mais pour que ce soit génial, il faut un bon chef et un travail acharné.

Davantage de ressources:

  • Publicités Facebook : qui est le meilleur pour gagner le clic et comment c’est fait
  • 4 conseils de rédaction SEO pour une copie plus nette et plus efficace
  • Comment faire de la publicité sur Facebook : Guide du débutant

Image en vedette : Alissa Kumarova/Shutterstock

Google va étiqueter clairement les cliniques qui proposent des avortements

0

Les prestataires de soins de santé certifiés pour fournir des avortements auront désormais une étiquette claire dans la recherche Google et sur Maps.

De plus, Google ne répertoriera que les établissements vérifiés dans le champ de recherche locale lorsqu’une personne recherche des cliniques d’avortement à proximité.

Ce changement intervient deux mois après que les législateurs américains ont écrit une lettre à Google, exhortant l’entreprise à prendre des mesures en cas de résultats de recherche trompeurs sur les cliniques d’avortement.

Les législateurs, dont le sénateur Mark R. Warner (D-VA) et la représentante Elissa Slotkin (D-MI), ont fait les déclarations suivantes :

  • 37 % des résultats de Google Maps et 11 % des résultats de recherche Google pour « clinique d’avortement près de chez moi » dans les États où l’avortement est interdit concernaient des cliniques anti-avortement.
  • 28 % des annonces Google affichées en haut des résultats de recherche concernaient des cliniques anti-avortement.

Dans la lettre, les législateurs ont demandé à Google de limiter la visibilité des cliniques anti-avortement et d’ajouter une clause de non-responsabilité à côté des résultats de recherche pour les cliniques vérifiées.

Google satisfait les demandes des législateurs dans une série de changements annoncés aujourd’hui.

Modifications apportées aux résultats de recherche Google pour les cliniques d’avortement

Dans une lettre adressée au sénateur Warner et au représentant Slotkin, Google décrit les changements qu’il apporte aux résultats de recherche américains pour les cliniques d’avortement :

« Lorsqu’une personne aux États-Unis recherche des prestataires de soins de santé qui proposent des avortements – par exemple, en utilisant la requête « cliniques d’avortement près de chez moi » – la boîte de résultats de la recherche locale affichera les établissements qui ont été vérifiés pour proposer des avortements…

Les résultats de recherche pour de telles requêtes seront également clairement étiquetés pour indiquer si l’établissement propose des avortements.

Sans entrer dans les détails, Google note qu’il dispose de couches de vérification supplémentaires pour aider à confirmer que les lieux étiquetés « cliniques d’avortement » sur Google Maps et la recherche proposent des avortements.

Les gens auront la possibilité d’élargir leur recherche pour afficher les résultats d’organisations qui ne proposent pas d’avortements.

Modifications apportées aux résultats Google Ads pour les cliniques d’avortement

Les annonceurs aux États-Unis ont toujours dû suivre un processus de certification pour diffuser des annonces ciblant des mots clés liés à l’avortement. Le processus vérifie si une clinique pratique ou non des avortements.

Depuis 2019, Google affiche une divulgation dans la publicité indiquant clairement aux chercheurs quelles cliniques ont terminé le processus de vérification. La divulgation indique : « Fournit des avortements » ou « Ne fournit pas d’avortements ».

Google met à jour les divulgations pour les rendre plus visibles et déploie une politique de certification d’avortement mise à jour.

Avec la nouvelle politique, les annonceurs qui fournissent des pilules abortives, mais ne les distribuent pas aux clients dans leurs établissements, peuvent être certifiés comme cliniques proposant des avortements.

Les changements de Google bien accueillis par les législateurs américains

Les législateurs américains qui ont rédigé la lettre envoyée à Google sont satisfaits des changements d’aujourd’hui.

Dans un communiqué de presse, le sénateur Warner déclare :

« Je salue les changements que Google a annoncés aujourd’hui afin que les femmes qui demandent des services d’avortement ne soient pas dirigées vers de fausses cliniques qui trafiquent de la désinformation et ne fournissent pas de services de santé complets. Surtout, il ne s’agit pas de faire taire les voix ou de restreindre la parole – il s’agit de renvoyer des résultats de recherche qui répondent avec précision à la requête d’un utilisateur et de donner aux utilisateurs des informations pertinentes pour leurs recherches.


La source: Warner.Senate.Gov (1, 2, 3)

Image en vedette : fizkes/Shutterstock

6 clés pour un contenu efficace qui se classe en tête des SERPs en ce moment [Webinar]

0

Je suis sûr que vous avez entendu le dicton, « le contenu est roi ». Que vous aimiez ou détestiez la phrase elle-même, c’est un peu vrai.

Penser à tout ce qui se trouve sur votre site Web.

Techniquement, tout est contenu, sous une forme ou une autre. Les images. Contenu. Les icônes. Contenu. Les mots, surtout. Contenu.

Leur travail, en tant que roi, est de raconter une histoire et d’amener les gens à prendre les mesures qu’il souhaite – il est le roi après tout.

The King veut faire voyager les prospects et les clients avec votre marque.

Et, vous le faites grâce à un bon contenu efficace.

Mais comment vous assurez-vous que Google sait que votre contenu est bon ? Comment pouvez-vous prendre ce dont vous savez que vos clients ont besoin et le marier avec ce dont Google a besoin pour le classement ?

Notre prochain webinaire avec Semrush aidera à répondre à ces questions. Kyle Byers, directeur de la recherche organique chez Semrush, décomposera un cadre simple pour créer des articles de blog qui se classent bien sur les SERP.

Planifiez votre prochaine stratégie de contenu avec des informations sur :

  • Les derniers conseils qui donnent aux articles de blog un rang élevé.
  • Comment créer un contenu qui crée une valeur massive pour les lecteurs et les entreprises.
  • Les caractéristiques exactes des articles de blog les plus performants.

S’inscrire maintenant

Rejoignez votre modérateur et fondateur de SEJ, Loren Baker, avec Kyle Byers, le 7 septembre à 14 h HE. Ils lâcheront des bombes de connaissances pendant que Byers vous apprendra à écrire et à distribuer du contenu qui augmente le trafic et les conversions.

Et, comme toujours, si vous ne pouvez pas assister au webinaire, inscrivez-vous quand même. Nous vous enverrons l’épisode à la demande après le webinaire.

#SEJSummit Conférencier Steve Floyd sur les stratégies de marketing qui fonctionnent le mieux pour votre entreprise

0

En tant que PDG et fondateur d’AXZM, Steve Floyd possède une vaste expérience dans tout ce qui touche au marketing, de la recherche locale à la stratégie de contenu. Il partagera ses idées et son expérience en tant que conférencier lors du prochain Sommet SEJ à Dallas le 31 mars. Le coût du billet de la conférence est couvert par notre partenaire, Searchmetrics.

Searchmetrics fournit des analyses, des recommandations, des prévisions et des rapports de référencement d’entreprise et de marketing de contenu aux entreprises qui souhaitent que leurs clients potentiels les trouvent plus rapidement.

Vous voulez y assister ? Nous avons encore quelques places disponibles – donc si vous êtes dans la région du Grand DFW/Houston et que vous souhaitez apprendre de Steve et d’autres grands orateurs, inscrivez-vous pour une invitation maintenant. Si vous n’êtes pas dans la région de Dallas, ne perdez pas espoir ! Le SEJ Summit se tiendra cette année dans cinq autres endroits : Chicago, Londres, New York, Atlanta et San Francisco.

1. Vous êtes un conférencier et un influenceur actif de longue date dans la région de Dallas. Pourquoi pensez-vous que Dallas attire autant les meilleurs talents SEO/marketing ?

Je pense que c’est une combinaison de choses. Le fait que nous ayons tant de sociétés Fortune 500 opérant ici côte à côte avec un éventail diversifié de petites et moyennes entreprises indépendantes est certainement l’un des facteurs déterminants. De nombreuses sociétés pétrolières et gazières, de services financiers et d’investissement opèrent également ici. L’argent et le travail disponibles peuvent grandement façonner le type d’entreprises, de culture et de carrières qui prospèrent sur un marché particulier. Dallas n’est pas différent de tout autre endroit à cet égard.

Nous avons tellement de personnalités SEO anciennes et nouvelles basées ici / d’ici également. Cela a créé un environnement vraiment compétitif. J’entends par là que pour être compétitif – ou se tailler une niche ici dans le numérique, il faut en quelque sorte être un mauvais cul pour survivre. Comme beaucoup d’autres grands marchés, il est vraiment saturé.

Mis à part la sursaturation, il peut y avoir beaucoup de pression pour satisfaire les attentes typiques des propriétaires d’entreprise ici aussi. Notre culture d’entreprise est tellement exigeante. Beaucoup de gens sont des bourreaux de travail ici, ce n’est pas sain du tout. Si vous pouvez le gérer, je pense que toute cette pression crée des diamants au fil du temps. Ce que nous considérons comme une semaine de travail normale est considéré comme au-dessus et au-delà pour beaucoup de personnes avec qui nous avons travaillé sur les côtes et à l’étranger.

2. Vous avez de l’expérience avec de nombreuses plates-formes CMS, telles que Joomla, WordPress et Magneto. Les différentes plates-formes CMS fonctionnent-elles mieux pour différentes industries (et pourquoi) ?

Dans une certaine mesure, mais il s’agit vraiment de choisir le bon outil pour le travail, pas seulement d’aller avec n’importe quelle pile technologique que d’autres personnes de votre secteur utilisent. Vous examinez le budget, les fonctionnalités / exigences techniques, les exigences organisationnelles, ainsi que les personnes qui l’utiliseront réellement. Comme beaucoup de décisions technologiques dans les affaires, il s’agit du moindre chemin de résistance. De plus, nous avons abandonné Joomla! support à notre magasin à la fin de 2008. Je ne veux pas saccager la plate-forme, mais il y avait un gros cas de mannequins avec leur équipe de base pendant un certain temps là-bas et je n’ai pas eu le temps d’attendre pour qu’ils le comprennent. J’ai entendu dire qu’ils l’avaient beaucoup amélioré ces dernières années, mais comme beaucoup d’autres personnes sur le sujet de Joomla !, je m’en fiche.

De nos jours, nous développons et soutenons principalement les sites Web basés sur WordPress, Drupal et Magento. De plus en plus, nous avons été mandatés pour créer des applications Web hautement personnalisées qui sont architecturées autour de la logique métier spécifique d’une entreprise. Nous avons nos propres frameworks de développement frontend et backend et avons tendance à éviter d’utiliser quoi que ce soit de tiers. J’aime la tranquillité d’esprit de savoir que quelque chose ne se cassera pas lorsqu’un client clique sur la mise à jour ! De plus, vous ne pouvez tout simplement pas confier la stabilité du site Web de vos clients à un tiers. Ce n’est tout simplement pas une bonne décision commerciale.

3. Je suis également impressionné par votre parcours et votre expérience en marketing de contenu. Selon vous, comment le marketing de contenu s’intègre-t-il dans la stratégie marketing globale d’une organisation ?

Je ne me définirais pas du tout comme un stratège de contenu ou un spécialiste du marketing de contenu, bien que je sois souvent regroupé avec eux. Il y a bien plus d’esprits brillants que moi dans le marketing de contenu. Mon domaine d’expertise est dans la stratégie/planification et les aspects techniques du contenu. Issu d’une formation en conception et développement et en développement des affaires et en vente pour ma propre agence au fil des ans, j’ai une perspective très différente de celle des rédacteurs et des personnes en communication typiques que vous rencontrez.

Vous avez vu un énorme buzz dans le monde du référencement l’année dernière autour de la « Stratégie de contenu ». J’ai beaucoup plus apprécié ce buzz lorsque j’étais au premier rang de la conférence de Kristina Halvorson sur la stratégie de contenu pour le Web à SXSW Interactive en 2007. Ceux d’entre nous qui sont là depuis un certain temps savent qu’il y a à peine deux ou trois ans, cela mot n’était pas dans le vocabulaire moyen des praticiens SEO. Tout était question de marketing de contenu sur le circuit il y a quelques années à peine (et l’est toujours dans une certaine mesure).

Je le signale parce que beaucoup de gens que je vois en parler ne lui rendent pas vraiment justice et / ou se trompent carrément. La stratégie de contenu va bien au-delà d’un blog, d’un calendrier éditorial ou d’un canal spécifique. Il permet toutes les communications en ligne et hors ligne et la manière dont ce contenu est lié aux objectifs commerciaux d’une organisation.

Il s’agit du CMS que vous choisissez. C’est la façon dont ce CMS est documenté et le qui, quand et comment du contenu que votre entreprise va y publier. Il examine de près exactement pour qui chaque élément de contenu est conçu et même comment cette personne va y accéder. C’est une analyse qualitative et quantitative du contenu dont vous disposez. Il s’agit de savoir ce dont il faut se débarrasser, ce qu’il faut garder et ce qu’il faut réutiliser pour d’autres canaux. C’est la façon dont le contenu est présenté sur divers appareils. C’est vraiment, vraiment difficile et implique beaucoup plus d’éléments et de considérations mobiles que ceux dont je vois couramment parler dans l’espace SEO.

A l’inverse, je pense que le travail d’un SEO est tout aussi technique et dur, mais avec d’autres choses. C’est pourquoi j’ai toujours dit que les stratèges de contenu et les référenceurs avaient besoin les uns des autres. Les personnes satisfaites sont souvent comme une Pollyanna dans le processus. Tant de sentiments. Une telle tarte dans le ciel espère. Si le monde ne fonctionnait que comme ça. Il n’est pas étonnant que vous entendiez beaucoup plus parler d’échec que de succès dans ces camps.

Les référenceurs, en revanche, sont directs et directs, souvent à tort. Si nous pouvions chacun apprendre les uns des autres et tirer le meilleur parti des compétences uniques de chacun, nous serions imparables. Le plus souvent, nous sommes en concurrence pour le pouvoir et les deux finissent par être abandonnés pour les grandes agences de marketing qui se précipitent et prennent nos budgets avec une meilleure créativité.

Dans l’ensemble, le marketing de contenu pour le marketing de contenu ne vous aidera pas à atteindre vos objectifs commerciaux. Avec le zoo de changements algorithmiques que Google a apporté au cours des dernières années, je dirais que le contenu sans stratégie deviendra un handicap pour votre entreprise.

4. Quels sont les 3 types de contenu qu’une entreprise locale peut créer pour augmenter son trafic et sa présence locale en ligne ?

J’ai fourni une tonne de ressources à ce sujet dans ma présentation sur l’état de la recherche « Marketing de contenu hyper local ». Les trois qui, selon moi, ont le plus d’impact au moment de cet entretien seraient :

  1. Entrevues avec des influenceurs locaux/célébrités : Pour que cela soit efficace, vous devez vraiment vous assurer que votre blog est à la qualité et aux normes auxquelles un influenceur ou une célébrité locale s’attendrait. N’approchez pas les gens avec un thème de mauvaise qualité et cinq articles de blog rares et demandez-vous pourquoi ils ne vous répondront pas. Plus le nom est grand, meilleurs sont les résultats auxquels vous pouvez vous attendre. Raison de plus pour prendre le temps de s’assurer que votre site et son contenu sont au top avant de les approcher !
  2. Événements/Meetups locaux : Il est si facile de créer un groupe Meetup basé sur votre secteur et de promouvoir le contenu autour de ce groupe. Vous pouvez également offrir des prix aux personnes de votre région qui bloguent sur l’événement et le partagent sur les réseaux sociaux. Le contexte du contenu, les coordonnées des interactions sociales et la pertinence d’actualité sont l’or du référencement local.
  3. Nouvelles locales/Éditeurs : Au-delà des blogueurs locaux, se rendre digne d’intérêt pour les médias locaux est un excellent moyen d’envoyer des signaux locaux qui correspondent davantage à la direction que prend la mise à jour Pigeon. Cela peut se faire par le biais d’une campagne caritative, d’un programme parascolaire que vous ou votre entreprise parrainez, ou même simplement en fournissant des commentaires d’experts aux journalistes locaux qui couvrent un sujet lié à votre secteur.

5. L’une des choses que j’aime dans notre industrie, c’est qu’elle est en constante évolution. Quel est le principal domaine du marketing numérique qui, selon vous, est encore « derrière » (par exemple, plus de personnes doivent l’adopter ou ce n’est pas aussi utile qu’il le sera un jour) ?

Je pense que la grande majorité des spécialistes du marketing numérique ratent le coche sur l’économie des API. J’ai présenté une conférence à Big Design l’année dernière intitulée « Growth Hacking With APIs », où j’ai abordé la manière dont les entreprises peuvent utiliser les API pour réduire leur coût d’acquisition tout en augmentant la fidélisation de la clientèle. À mesure que le cycle économique se termine, le coût et l’efficacité vont devenir de plus en plus importants.

Si les spécialistes du marketing numérique veulent garder une longueur d’avance, ils doivent aider les entreprises à rester compétitives en faisant plus avec moins. Je soupçonne que dans un avenir proche, tout le monde se faisant appeler « Digital Marketers » s’appellera désormais « Growth Marketers ».

Je me sens juste mal pour tous les baby-boomers confus qui pensent que nous colportons tous des tumeurs.

Heureusement, nous sommes sans tumeur ici ! Merci pour la grande perspicacité, Steve.

Vos efforts de piratage de croissance et de contenu ont-ils été couronnés de succès ? Faites le nous savoir dans les commentaires.

Rappelez-vous, vous pouvez toujours voir Steve parler ! Des places sont encore ouvertes pour notre prochain sommet SEJ à Dallas le 31 mars. Le sommet SEJ se tiendra à ces autres endroits plus tard cette année : Chicago, Londres, New York, Miami et San Francisco.

L’image sélectionnée: Sergueï Nivens via Shutterstock

15 podcasts de marketing numérique qui méritent toute votre attention

0

En septembre dernier, SEJ a présenté Marketing Nerds, un podcast hebdomadaire qui traite de tout, du référencement aux médias sociaux et à l’entrepreneuriat. Le podcast a été créé parce que le public de SEJ voulait Ecoutez aux conseils fournis par la communauté SEJ. Et qui peut les blâmer?

Pour tous ceux qui ont aimé écouter leur émission préférée, que ce soit En série, WTF avec Marc Maron, ou Le rapport BS, vous comprenez déjà la commodité des podcasts. Vous pouvez les écouter lorsque vous vous rendez au travail, lorsque vous vous entraînez, préparez le dîner ou pendant une pause du travail. En bref, vous pouvez écouter un podcast où et quand vous voulez.

2743534799_e1c988d6be_b

En ce qui concerne les spécialistes du marketing, le podcasting a un potentiel majeur pour atteindre de nouveaux publics et faire la publicité de vos produits ou services. Considérer ce qui suit:

  • 17% des adultes américains avaient écouté un podcast au cours du mois précédant l’enquête annuelle de 2014. Cela représente une augmentation de 9% par rapport à 2008. (Source)
  • En 2013, Apple a dépassé le milliard d’abonnements aux podcasts. (La source)
  • 1 auditeur de podcast sur 4 branche son smartphone ou son lecteur MP3 sur le système audio de sa voiture. (La source)
  • D’ici 2025, 50 % des voitures seront connectées à Internet. (La source)
  • En 2014, 58 % des Américains possédaient un smartphone. (La source)
  • 67 % des auditeurs de podcasts ne voient pas d’inconvénient aux messages de parrainage et les trouvent parfois utiles, contre seulement 6 % de sentiments positifs exprimés pour les approches publicitaires de la télévision ou de la radio commerciale. (La source)
  • Seuls 3% des spécialistes du marketing utilisent actuellement le podcasting dans leur stratégie de marketing sur les réseaux sociaux. Cependant, 32 % ont le désir d’apprendre à utiliser le podcasting dans leurs efforts de marketing et 23 % prévoient d’augmenter leurs activités de podcasting en 2013. (Source)

En d’autres termes, cela peut valoir la peine de rechercher si un podcast peut ou non améliorer vos efforts de marketing.

En plus d’utiliser le podcast comme outil de marketing, que pouvez-vous apprendre des podcasts ? Au dessus de Nerds du marketingvoici quinze autres podcasts marketing informatifs – sans ordre particulier – que chaque spécialiste du marketing, propriétaire de petite entreprise et entrepreneur devrait suivre.

Ce vieux podcast marketing

Ce podcast hebdomadaire est animé par Joe Pulizzi (fondateur du Content Marketing Institute) et Robert Rose (Chief Strategy Officer du Content Marketing Institute). Le podcast d’une heure présente Joe et Robert discutant des dernières nouvelles ayant un impact sur l’industrie, une diatribe d’une minute et un exemple passé d’un incroyable morceau de marketing de contenu. Joe et Robert répondent également aux questions de leur public en utilisant le hashtag #ThisOldMarketing sur Twitter. Cet ancien podcast marketing est régulièrement classé parmi les meilleurs podcasts marketing sur iTunes.

Podcast de guerre de contenu

Ryan Hanley a lancé son blog de marketing de contenu en 2009 pour partager ses connaissances en marketing du monde réel dans le secteur de l’assurance, qui s’est maintenant développé pour inclure ce puissant podcast. Chaque semaine, Ryan partage les secrets pour augmenter votre visibilité en ligne, raconter l’histoire de votre marque et réussir grâce au marketing de contenu, aux médias sociaux et au podcasting. Ryan réalise également des interviews d’invités influents comme Jay Baer, ​​Mark Schaefer, Chris Brogan, Gini Dietrich et Marcus Sheridan. Vous pouvez vous abonner sur iTunes ou Stitcher.

Podcast des pros sociaux

Entièrement intitulé « Social Pros Podcast : De vraies personnes faisant un vrai travail dans les médias sociaux », ce podcast hebdomadaire présente deux des principaux leaders d’opinion du secteur, Jay Baer (Convince and Convert) et Jeff Rohrs (Salesforce). Le podcast contient des informations d’un stratège des médias sociaux de premier plan et met en évidence le travail que les gens font pour les entreprises du monde réel – un épisode récent a présenté Natanya Anderson (directrice mondiale des médias sociaux, du CRM et du service client chez Whole Foods) sur la façon dont l’entreprise utilise médias sociaux pour répondre aux besoins des clients. L’une des caractéristiques les plus uniques de ce podcast est la statistique des médias sociaux de la semaine, qui est soit démystifiée, soit vérifiée par Jay.

Commercialisation du ruban adhésif

Hébergé par John Jantsch, le Duct Tape Marketing Podcast est en plein essor depuis 2009. Il s’agit d’un podcast hebdomadaire qui partage des conseils et des interviews avec certains des plus grands noms du marketing et des startups. Les invités ont inclus Guy Kawasaki, Neil Patel, Ann Handley, John Lee Dumas et Pat Flynn. Un épisode plus récent mettait en vedette Ted Wright, PDG de la société de marketing de bouche à oreille Fizz, où la définition, les origines et les meilleures pratiques du marketing de bouche à oreille ont été discutées.

Rainmaker.FM

Le Copyblogger de Brian Clark est l’une des meilleures ressources pour tous ceux qui souhaitent apprendre à composer du contenu engageant et à le copier. La marque Copyblogger s’est maintenant étendue pour inclure ce réseau de podcasts de marketing numérique. Le réseau comprend :

  • Confessions d’une spécialiste du marketing aux cheveux roses – Marketing de contenu de Sonia Simone.
  • Rédactrice en chef – Stefanie Flaxman partage des conseils pour vous aider à devenir un écrivain plus fort.
  • Hack the Entrepreneur – Jon Nastor fournit des conseils et des stratégies aux entrepreneurs en herbe.
  • Hit Publish – Un excellent podcast pour les spécialistes du marketing en ligne débutants avec Pamela Wilson
  • The Lede – Jerod Morris et Demian Farnworth répondent aux questions concernant le marketing de contenu, le marketing par e-mail et la rédaction.
  • Le Mainframe – Chris Garrett et Tony Clark discutent de la technologie que vous devez utiliser pour un marketing de contenu efficace.
  • New Rainmaker – Brian Clark et Robert Bruce vous aident à démarrer votre propre plateforme numérique pour le marketing et les ventes.
  • Pas de barre latérale – Brian Gardner vous aide à éliminer les obstacles au démarrage de votre propre entreprise.
  • Rough Draft – Rédaction des conseils de Demian Farnworth.
  • Recherche et déploiement – La fondatrice de SEJ, Loren Baker, partage les dernières informations sur le référencement.

Six pixels de séparation

Mitch Joel est le président de l’agence de marketing numérique Twist Image et est considéré comme un visionnaire dans l’industrie. Il est également l’auteur du livre et du blog Six Pixels of Separation, ainsi que l’animateur du podcast du même nom. Chaque semaine, Mitch et ses invités partagent l’essentiel du marketing numérique et de quoi garder un œil sur l’avenir.

Marketing sur le café

Animé par John J. Wall (vice-président du marketing chez EventHero) et Christopher Penn (co-fondateur de PodCamp), ce podcast hebdomadaire couvre les aspects marketing classiques et nouveaux. Le programme comprend également des invités spéciaux, tels que Mike Volpe, CMO de HubSpot, qui a discuté de la croissance entrante et sortante. C’est une excellente écoute pour les spécialistes du marketing chevronnés. Et, si vous êtes curieux de connaître le nom de l’émission, c’est parce qu’elle est enregistrée dans un café juste à l’extérieur de Boston.

Le compagnon marketing

Animé par Mark Schaefer (auteur de Social Media Explained et fondateur de Schaefer Marketing Solutions) et Tom Webster (Vice President, Strategy and Marketing of Edison Research), The Marketing Companion est une émission informative et divertissante publiée deux fois par mois. Mark et Tom répondent à des questions importantes, telles que ce qui détermine le succès de votre programme de marketing, pour couvrir des sujets controversés de l’industrie comme le blocage des publicités et l’interdiction des médias sociaux sur le lieu de travail.

Le Social Media Examiner Show et le Social Media Marketing Podcast

Social Media Examiner n’a pas qu’un seul podcast, il propose deux émissions puissantes pour tous vos besoins commerciaux et marketing. Le Social Media Examiner Show est une émission quotidienne de 10 minutes qui fournit des conseils rapides et efficaces sur les réseaux sociaux pour vous aider à commercialiser votre entreprise. La deuxième émission, le Social Media Marketing Podcast, est une émission de 45 minutes publiée chaque semaine. Ce podcast partage des exemples réussis de marketing, de nouvelles stratégies de marketing et des entretiens avec les principaux experts en marketing des médias sociaux.

Le podcast marketing BeanCast™

Animé par Bob Knorpp, qui est également le fondateur de Cool Beans Bean et l’hôte du podcast Ad Age Outlook, il s’agit d’un programme primé qui couvre les dernières nouvelles de l’industrie, ainsi que les perspectives de la publicité, du marketing et des relations publiques à travers un table ronde hebdomadaire. L’un des épisodes les plus récents mettait en vedette Tedd Aurelius, Saul Colt et Peter Corbett qui ont discuté de Google Fiber, des médias sociaux BlackOps et des limites de la publicité religieuse.

Le spectacle #AskGaryVee

Après avoir aidé son magasin d’alcools familial à devenir une entreprise de 60 millions de dollars, grâce à WineLibrary.com, Gary Vaynerchuk a commencé à partager ses connaissances commerciales sur Wine Library TV. En 2009, Gary et son frère ont lancé l’agence de création stratégique VaynerMedia. Avec The #AskGaryVee Show, il répond presque quotidiennement aux questions concernant les médias sociaux, le marketing et l’entrepreneuriat. Vous pouvez poser une question à #AskGaryVee sur Twitter. Bien que l’émission soit principalement destinée à une utilisation vidéo, elle est transcrite pour les podcasts.

Podcast SEO – Les secrets inconnus du marketing Internet

Animé par Chris Burres (propriétaire d’E-Webstyle et anciennement SES Research) et Charles Lewis (spécialiste du marketing Internet chez E-Webstyle), ce podcast est l’un des podcasts de marketing Internet les plus populaires sur iTunes. Les hôtes répondent à des questions allant de quel contenu est le plus précieux, comment utiliser des liens pertinents pour éviter les pénalités de Google, pourquoi vous devriez utiliser le marketing par e-mail et quelles seront les stratégies de marketing en ligne les plus prometteuses dans l’année à venir.

HBR IdeaCast

La Harvard Business Review est une ressource incroyable pour les spécialistes du marketing, les gestionnaires et les propriétaires d’entreprise. Avec ce podcast hebdomadaire, cependant, vous pouvez prendre ces principales conclusions trouvées dans la publication et les écouter où que vous alliez. Les podcasts comprennent des entretiens et des discussions avec des leaders d’opinion de premier plan qui fournissent des idées et des conseils dans leurs domaines respectifs. Les épisodes récents incluent Définir des habitudes que vous garderez réellement, Goldie Hawn sur le leadership féminin et Soyez moins réactif et plus proactif.

Le podcast du marketing fou

En 2001, Marcus Sheridan a fondé River Pools and Spas, ce qui l’a amené à devenir partenaire HubSpot et auteur du blog Sales Lion. Son podcast Mad Marketing est une extension de son blog où Marcus donne des conseils de premier ordre sur le marketing à partir des questions qui lui ont été posées. Sans beaucoup d’interviews, Marcus discute de tout, y compris les astuces SEO, les bâtons de selfie, les poursuites pour marketing de contenu, la façon de motiver les employés, la famille et les secrets du marketing de contenu.

L’intelligence du marketing

Hébergé et produit par Kerry O’Shea Gorgone, responsable de la conception pédagogique et formatrice en entreprise chez MarketingProfs, le podcast Marketing Smarts est un podcast hebdomadaire qui propose des entretiens approfondis avec des spécialistes du marketing de premier plan qui partagent leur succès avec le marketing du monde réel. Dans les épisodes récents, Guy Kawasaki a discuté de l’art des médias sociaux et de la satisfaction des employés pour un meilleur marketing avec l’auteur Chris Reimer.

Conclusion

C’était notre liste de quinze podcasts marketing incroyables que vous devriez écouter. Y a-t-il un podcast marketing dont vous êtes un fan que nous avons oublié ? Si tel est le cas, veuillez nous en informer dans la section des commentaires.

Source de l’image en vedette : Pixabay

Comment obtenir des backlinks de qualité : 12 façons qui fonctionnent vraiment

0

Si votre entreprise ne crée pas de backlinks de qualité, vous ne construisez pas de notoriété.

Si vous ne construisez pas de notoriété, il vous manque l’un des critères fondamentaux pour vous classer plus haut dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

On sait depuis longtemps que l’algorithme de recherche de Google récompense la distance, la visibilité et la pertinence.

Ces trois piliers SEO ont un impact sur votre classement de recherche.

Et bien qu’une entreprise ne puisse pas toujours avoir un impact sur la distance par rapport au chercheur, elle peut s’efforcer d’améliorer sa pertinence et sa visibilité.

Comme le partage Google, la notoriété est basée sur « les informations que Google possède sur une entreprise, sur le Web, comme des liens, des articles et des annuaires ».

L’essentiel est le suivant : chaque entreprise a besoin de backlinks White Hat de qualité.

Les backlinks White Hat servent essentiellement de vote de confiance d’un site Web et indiquent à Google que votre page Web est une ressource de confiance.

Plus votre page Web a de votes de confiance, plus elle sera visible.

De plus, les backlinks white hat sont effectués par des moyens éthiques plutôt que par des tactiques de spam.

Pourtant, obtenir des backlinks de qualité est plus facile à dire qu’à faire.

12 façons d’obtenir des backlinks de qualité (qui fonctionnent vraiment)

Si vous cherchez à construire votre stratégie de backlink white hat, vous êtes au bon endroit.

Cet article partagera 12 stratégies éprouvées qui fonctionnent pour obtenir des backlinks et booster votre stratégie de référencement.

Plongeons dedans.

1. Demander au blog invité

L’un des moyens les plus efficaces de créer des backlinks white hat est de trouver des opportunités de blogs invités.

Les blogs invités permettent à votre entreprise de créer votre profil de backlink de manière organique en insérant des liens vers vos propres ressources, études, etc., le cas échéant et pertinent.

De plus, les sites accueillent favorablement la publication de contenu de blog invité, car il fait apparaître de nouvelles idées d’articles de blog qu’ils ne couvrent généralement pas et s’ajoutent à leur calendrier de contenu avec peu d’efforts de leur part.

Recherchez des sites qui acceptent les contributions d’invités et qui sont pertinents pour votre secteur, vos produits ou vos services.

Recherchez également la publication de contenu sur des sites avec une autorité de domaine supérieure, car votre backlink aura plus de kilométrage avec ces types de sites.

Une autorité de domaine plus élevée signifie qu’une page a une meilleure probabilité de se classer dans les SERP.

Utilisez l’outil gratuit Link Explorer de Moz pour vérifier l’autorité de domaine d’un site Web.

2. Demandez à vos partenaires/distributeurs/fournisseurs

Si vous êtes partenaire d’une entreprise ou si vous êtes un vendeur ou un fournisseur privilégié, demandez un lien vers votre site.

Étant donné que vous fournissez déjà un service précieux à une entreprise, elle sera plus encline à vous contacter car vous avez déjà développé une relation commerciale avec elle.

De plus, de nombreuses entreprises ont déjà une page partenaire pour montrer avec qui elles font affaire.

S’ils ne sont pas déjà liés à votre site, cela devrait être une question facile et un moyen rapide d’obtenir un backlink White Hat crédible vers votre site.

3. Demandez un crédit là où le crédit est dû

Parfois, votre entreprise peut être mentionnée, mais vous ne recevez pas le crédit approprié.

Par exemple, vous pouvez fournir un témoignage élogieux pour un fournisseur, mais il ne contient pas de lien vers votre site.

Un autre exemple – un blog réussi peut pointer vers une découverte publiée par votre entreprise et ne pas fournir de lien retour.

Votre entreprise devrait recevoir un backlink dans les deux cas, car vous avez fourni un service.

Demandez aux clients actuels qui font référence à votre marque ou aux entreprises actuelles avec lesquelles vous travaillez et qui vous mentionnent à quelque titre que ce soit sur leurs sites de fournir un backlink.

De plus, si vous trouvez une entreprise faisant référence à votre recherche originale, elle devrait également vous fournir un lien de retour.

Configurez Google Alerts ou un outil similaire pour trouver des sites Web mentionnant votre entreprise.

Vous recevrez une notification par e-mail chaque fois qu’un site Web mentionnera le nom de votre entreprise.

4. Tirez parti des marques et des influenceurs pour partager vos produits ou services

Trouvez une niche de blog ou un influenceur au sein de votre secteur pour donner un avis sur votre produit ou service.

Une fois que vous avez trouvé la bonne niche de blog ou le bon influenceur pour soutenir votre marque, envoyez-leur votre produit ou fournissez le service gratuitement en échange d’un avis.

Ou, si vous avez un budget plus important, vous pouvez également payer des influenceurs de niveau macro pour qu’ils donnent leur avis honnête. Ensuite, demandez au blog ou à l’influenceur de renvoyer vers votre produit ou service.

De plus, vous pouvez fournir un blog ou un influenceur avec un lien d’affiliation.

Chaque fois qu’un client potentiel clique sur son lien d’affiliation, il reçoit une commission.

La commission peut provenir d’un simple clic sur le lien d’affiliation ou si le consommateur effectue réellement un achat.

Cette entreprise de création de liens nécessite plus d’efforts de votre part ; cependant, il envoie également un trafic de meilleure qualité.

Ce trafic est déjà qualifié, sachant qu’il est intéressé par votre produit ou service, ce qui entraîne des taux de conversion plus élevés.

5. Créez un contenu visuel engageant

Près de 41 % des spécialistes du marketing ont déclaré que les graphiques originaux (par exemple, des infographies, des illustrations) les aidaient à atteindre leurs objectifs marketing.

Et 52 % des spécialistes du marketing ont déclaré que le contenu visuel était très important dans leur stratégie marketing.

Pourquoi le contenu visuel est-il une priorité absolue pour les spécialistes du marketing ? Parce qu’il est facile à digérer et à partager.

Que vous créiez une infographie ou tout autre type de visuel, c’est un moyen simple d’augmenter la probabilité que votre contenu soit partagé.

Et, vous obtiendrez un backlink de qualité vers votre site.

6. Publier des recherches originales

Lorsque vous déterminez pourquoi et quand les gens partagent du contenu, vous devez tenir compte de la psychologie du partage de contenu.

Une étude récente a révélé que 94 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles réfléchissaient attentivement à la manière dont les informations qu’elles partagent seront utiles au destinataire.

Dans la même étude, près de la moitié des personnes interrogées ont déclaré partager du contenu car cela leur permet d’informer les autres sur les produits qui les intéressent et potentiellement de changer d’opinion ou d’encourager des actions.

Plus votre contenu est informatif, plus il est susceptible d’être partagé.

Vous pouvez devenir une source de partage de contenu de confiance en tirant parti de votre expertise et de vos recherches originales.

Chaque fois qu’un consommateur, un blog ou une entreprise mentionne votre recherche, vous recevrez un backlink white hat.

Cela contribue à améliorer votre notoriété, ce qui est lié à Google qui vous récompense avec un meilleur classement de recherche, ce qui entraîne un trafic de recherche plus organique.

7. Créez un outil gratuit utile

Êtes-vous une entreprise technologique?

Construire un outil gratuit ou une version allégée de votre solution est un moyen efficace de créer des backlinks white hat de qualité. Cela peut également générer des prospects potentiels.

Par exemple, Adobe propose des versions gratuites ou « allégées » de plusieurs de ses outils, comme Adobe Acrobat Reader et Adobe Photoshop Express.

Ceux-ci permettent aux utilisateurs de prévisualiser les capacités de l’outil et peuvent les encourager à se convertir en utilisateurs payants à l’avenir pour optimiser son logiciel.

Le générateur de signature d’e-mail de Hubspot a également suscité un buzz important à part entière.

Depuis son lancement, il a reçu plus de 5 520 backlinks de 1 168 domaines référents, ce qui prouve sa valeur.

8. Publier des guides ultimes et étape par étape

Comme leur nom l’indique, les guides ultimes sont la ressource « ultime » sur un sujet désigné.

Le mot ultime suggère que vous disposez des connaissances actuelles les meilleures et les plus approfondies sur le sujet, ce qui incite les consommateurs à vouloir en savoir plus.

Un guide étape par étape, en théorie, fournit un moyen facile d’apprendre à faire quelque chose.

Les consommateurs privilégient la facilité et la simplicité, ce qu’un guide étape par étape vise à accomplir.

Ces deux types de guides peuvent aider une entreprise à développer son profil de backlink.

Par exemple, si vous avez écrit un guide ultime sur le marketing numérique, un écrivain peut faire référence à l’un de vos points dans un article de blog sur le marketing d’affiliation.

9. Utilisez des citations

Les citations peuvent ne pas être un facteur de classement de recherche aussi important qu’elles l’étaient par le passé ; cependant, leurs avantages ne sont pas complètement obsolètes.

Les citations locales aident à publier les informations de votre entreprise dans le vaste écosystème de recherche.

Bien que la grande majorité des recherches s’effectuent sur Google et d’autres moteurs de recherche populaires, ces annuaires reçoivent également du trafic et constituent un autre moyen pour les consommateurs de découvrir votre entreprise.

Pour commencer, assurez-vous que votre entreprise est répertoriée sur Google Business Profile (anciennement Google My Business), Yelp, Facebook et Apple Maps.

Ensuite, branchez-vous sur d’autres répertoires généraux ou spécifiques à l’industrie.

Ces 21 annuaires Web ont également encore de la valeur.

Chaque annuaire sur lequel vous êtes répertorié vous fournit un backlink pour vous aider à créer votre profil de backlink.

10. Tirez parti des relations publiques

Avoir un plan de relations publiques est un excellent moyen de renforcer la notoriété et l’autorité de votre secteur.

C’est aussi un moyen infaillible de vous aider à créer votre profil de backlink.

Par exemple, chaque communiqué de presse publié par votre entreprise est l’occasion d’ajouter au moins un backlink vers votre site.

Il établit également votre entreprise en tant qu’expert dans votre industrie ; Plus vous avez souvent des informations utiles et pertinentes à partager dans votre industrie, plus vous vous établirez comme une voix d’autorité.

Les relations publiques s’étendent également aux médias sociaux, où vous pouvez partager des liens vers du contenu. Si les utilisateurs trouvent votre contenu bénéfique, ils peuvent le partager, vous aidant ainsi à créer des backlinks supplémentaires.

11. Créez un résumé ou un article de blog « Demandez aux experts »

Demander aux autres des idées sur un certain sujet peut aider à renforcer votre contenu et ajouter des informations précieuses que vous n’auriez peut-être pas eues autrement.

C’est également un excellent moyen pour le contributeur d’inclure son propre lien dans votre publication afin d’améliorer son profil de backlink.

La création d’un tour d’horizon ou d’une publication de type «demandez aux experts» augmente également vos chances de partage.

Vos contributeurs sont plus que susceptibles de partager le contenu avec leurs propres réseaux, ce qui permettra au contenu d’atteindre un public plus large.

Demandez aux contributeurs potentiels une courte contribution – peut-être deux ou trois phrases – pour encourager la participation.

Moins la demande est lourde, plus il est probable qu’ils voudront contribuer.

12. Mine pour les liens brisés

Les liens brisés ont un impact négatif sur l’expérience d’un utilisateur avec un site.

Considérez le cas où un utilisateur à la recherche d’informations avec impatience clique sur un lien brisé vers votre site.

Cela provoque probablement de la frustration et un client potentiellement perdu.

Avec sa récente mise à jour de l’expérience de la page, Google continue également de donner la priorité à l’expérience globale de la page Web.

La création de liens brisés implique de trouver des pages qui n’existent plus (ou qui ont été mises à jour) et de contacter les sites Web qui renvoient aux pages pour leur faire savoir que vous avez une ressource similaire à échanger à sa place.

La création de liens brisés prend du temps et des efforts, mais cela peut être un moyen facile de créer votre profil de backlink pour les sites qui donnent la priorité à leurs efforts de référencement.

Pensées finales

Craquer l’algorithme du moteur de recherche en constante évolution de Google peut prendre du temps et être rempli d’essais, de tribulations et d’erreurs.

Se concentrer sur l’amélioration de la pertinence et de la visibilité de votre marque sont deux moyens infaillibles d’augmenter les résultats de votre page dans les SERP.

La création de liens, y compris les liens internes et les backlinks, n’est qu’un moyen d’y parvenir.

Il existe de nombreux autres concepts SEO incontournables à suivre également.

Mais, travailler à la construction de votre backlinking et de vos liens internes est un excellent point de départ.

Davantage de ressources:

  • Comment utiliser le contenu des statistiques pour attirer des backlinks de haute qualité
  • Google corrigera-t-il jamais l’avantage du classement des grandes marques de plus de backlinks ?
  • Guide de création de liens : comment acquérir et gagner des liens qui boostent votre référencement

Image en vedette : une photo/Shutterstock

YouTube supprime les comptes de spam, ce qui peut entraîner une diminution notable du nombre d’abonnés

0

YouTube avertit les utilisateurs qu’ils pourraient constater une diminution notable du nombre d’abonnés alors que l’entreprise purge les comptes de spam.

Cela se produira du 13 au 14 décembre, selon une annonce dans le forum d’aide de YouTube :

« Nous vérifions régulièrement la légitimité des comptes et des actions sur votre chaîne YouTube. Nous avons récemment identifié et corrigé un problème qui empêchait la suppression de certains spams. Aujourd’hui/demain, nous prendrons des mesures et supprimerons les abonnés qui étaient en fait des spams de nos systèmes. »

Un représentant de YouTube poursuit en expliquant que ses efforts pour supprimer le spam devraient garantir aux utilisateurs qu’ils construisent de manière organique une communauté authentique.

« Nous utilisons une combinaison de techniques de pointe et de technologies propriétaires pour identifier les spams sur la plate-forme. Souvent, ces types d’actions visent à rendre les chaînes plus populaires qu’elles ne le sont en réalité.

Même si un canal n’a pas intentionnellement acquis des abonnés au spam, il peut en avoir acquis à la suite des actions d’autres canaux.

« Pour tenter de cacher leur comportement, les services de spam ont tendance à s’abonner à une variété de chaînes, au lieu de simplement s’abonner à la chaîne qui a acheté le spam. »

Les métriques telles que la durée de visionnage ne devraient pas être affectées, car les abonnés au spam n’interagissent pas activement avec le contenu.

Les chaînes dont les abonnés indésirables sont supprimés verront une bannière de notification dans YouTube Studio ou Classic Creator Studio.

Si une chaîne tombe en dessous du seuil de 1 000 abonnements du Programme Partenaire YouTube (YPP) à la suite de la purge, elle sera supprimée du programme.

Une démographie d’un billion de dollars : 10 marques qui ont réussi le marketing millénaire

0

Il y a beaucoup de fascination pour la génération Y et pour une bonne raison. Selon une étude réalisée en 2014 par Accenture, ils représentent non seulement un groupe démographique d’un billion de dollars, mais ils constituent également une génération massive en termes de taille, représentant près de 80 millions de personnes aux États-Unis. Leurs dépenses estimées s’élèvent à près de 600 milliards de dollars et elles détiennent environ 21 % du pouvoir d’achat discrétionnaire des consommateurs. La génération Y est une force de consommation avec laquelle il faut compter.

Une génération unique

Revenons un instant en arrière et examinons la génération du millénaire. Ils sont définis comme des individus nés entre 1980 et 2000 et ont été qualifiés de génération « toujours connectée » en raison de leur relation étroite avec la technologie. La recherche a montré que leurs valeurs ont été influencées par des événements historiques tels que la Grande Récession, le 11 septembre et l’élection du premier président afro-américain : Barack Obama.

En ce qui concerne ces faits, que devez-vous savoir en tant que spécialiste du marketing ? Les Millennials veulent participer au marketing d’une marque. Ils ont tendance à rechercher un mode de vie plus sain et veulent s’aligner sur une cause authentique.
Bonjour, je suis un tag Millennial

Une énorme erreur à éviter lorsqu’il s’agit de comprendre et de commercialiser les Millennials est qu’ils ne doivent pas être considérés comme un groupe uniforme. Aujourd’hui, l’âge des Millennials peut varier de 21 à 35 ans.

Je peux parler pour moi en disant que je suis un consommateur très différent d’un étudiant. Lors de l’élaboration de stratégies marketing, les spécialistes du marketing doivent tenir compte de l’étape de la vie du millénaire et de l’impact de son âge sur son comportement.

De nombreuses marques ont déjà bien compris ce concept ; dix d’entre eux sont décrits ci-dessous.

10 grands exemples de marketing millénaire

1. Chipotle

Chipotle a cloué le marketing millénaire et en est un excellent exemple. En tant que marque connue pour accorder une grande valeur aux ingrédients frais et proposer un burrito, un bol ou un taco « à construire soi-même », Chipotle a créé une expérience interactive pour ses clients. Les ingrédients et l’expérience sont attrayants pour les Millennials ; De plus, Chipotle a compris comment faire passer son message d’une manière unique. Cette chaîne alimentaire décontractée a développé une série Web fictive, « Farmed and Dangerous », qui mettait en vedette un agriculteur durable d’âge millénaire comme personnage principal. Dans la série comique, le fermier nommé Chip combat une entreprise de production alimentaire industrielle corrompue. La série Web a son propre site Web, qui comprend de la musique, des clips des coulisses et même des anecdotes.

Site Web Chipotle Farmed and Dangerous

Avant la diffusion du premier épisode, Chipotle a sorti un jeu iPhone, « The Scarecrow », et une courte vidéo avec le même titre. Le jeu et la vidéo étaient centrés sur la quête d’un épouvantail pour remplacer les aliments transformés par des aliments sains.

Ce que Chipotle a bien fait : Création d’une expérience à laquelle les Millennials pourraient participer et développement de contenu partageable.

2. TOM

En 2009, Simon Sinek a donné une incroyable conférence TED sur « le pourquoi », qui a à voir avec la création de votre objectif. Cela se traduit également directement par les entreprises et a amené les marques à réévaluer leur objectif. Dans un Journal de stratégie de marque article intitulé « Comment engager les Millennials : ré-imaginer le consommateur en tant que partenaire, et non en tant que public cible, pour accroître l’engagement », les auteurs ont parlé du « pourquoi » et de la manière dont cela se traduit par un concept connu sous le nom de « story living ». Les milléniaux veulent vivre l’histoire et TOMS a fait un travail incroyable en les laissant.

Blake Mycoskie, le fondateur de TOMS, s’est rendu dans un petit village d’Argentine et a découvert que les habitants n’avaient pas de chaussures. Il a ensuite créé son entreprise sur la base d’un modèle unique : pour chaque paire de chaussures vendue, TOMS en offrait une paire à une personne dans le besoin. Depuis sa création, TOMS est devenue une entreprise de plusieurs millions de dollars. L’entreprise a créé une culture où la philanthropie et le profit peuvent coexister et a encouragé l’interaction avec les clients. Les clients peuvent partager leurs histoires, leurs expériences et leurs photos comme moyen de sensibilisation.

Ce que TOMS a bien fait : A permis aux Millennials de vivre l’histoire et de s’aligner sur une marque qui a une cause.

3.Netflix

Cette société de streaming vidéo cotée en bourse a trouvé comment continuer à attirer les Millennials, malgré les besoins et le mode de vie croissants de cette génération. Netflix surveille de près les Millennials et a utilisé les médias sociaux pour les attirer et les engager. La société a largement utilisé Twitter, Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux dans ses efforts de marketing pour la génération Y.

La génération Y veut pouvoir partager du contenu avec des amis et Netflix a répondu à ce désir avec ses paramètres sociaux et ses fonctionnalités qui connectent les comptes Netflix et Facebook. Non seulement cette capacité de partage apaise les Millennials, mais elle aide également Netflix à continuer de faire la publicité de sa marque auprès des personnes qui ne se sont peut-être pas encore abonnées au service de streaming vidéo.

Avec son contenu exclusif, sa facilité d’utilisation et ses applications constamment mises à jour, Netflix a su évoluer aux côtés de la génération Y.

Ce que Netflix a bien fait : A reconnu l’évolution des modes de vie des Millennials et a changé avec eux.

4. Club de rasage du dollar

Certes, j’aime la façon dont Dollar Shave Club a bouleversé le marché de la toilette personnelle et j’ai utilisé cette entreprise comme exemple dans des articles et des présentations. Cette entreprise innovante est arrivée sur la scène avec un modèle de tarification radical et une approche marketing impressionnante. Pour une somme modique mensuelle, vous pouvez vous faire livrer des rasoirs et des produits de toilettage à votre domicile. En même temps, vous rejoignez une communauté.

Avec la vidéo en ligne humoristique et la ligne accrocheuse, « nos lames sont géniales », Dollar Shave Club est rapidement devenu une marque bien connue. Cette entreprise a continué à développer sa communauté en produisant des contenus divertissants et pertinents.

Capture d'écran de la page d'accueil du Dollar Shave Club

Ce que Dollar Shave Club a bien fait : A bouleversé le marché avec une approche innovante en matière de tarification et de marketing.

5. NFL et McDonald’s

Certaines marques hésitent à embrasser les Millennials – vraiment tous les consommateurs – en tant que créateurs de contenu, ce qui peut être une grave erreur. Les milléniaux veulent contribuer à la marque et leur permettre de créer du contenu peut aller très loin. La série YouTube « Bad Lip Reading » en est un excellent exemple. Selon le créateur de la série, il met des mots dans la bouche des autres. Le résultat est toute une série de vidéos amusantes, y compris des versions NFL (le clip NFL 2015 compte actuellement plus de 24 millions de vues). La NFL aurait pu être sur la défensive avec ces vidéos, mais a plutôt adopté la tendance et s’est associée à McDonald’s pour créer sa propre vidéo. La publicité fait la publicité de McDonald’s Mighty Wings et présente des joueurs de la NFL et beaucoup de mauvaise lecture sur les lèvres.

Ce que la NFL et McDonald’s ont bien fait : Fidélité accrue à la marque en adoptant les tendances et en s’amusant.

6. Gillette

D’une manière ou d’une autre, je me suis retrouvé avec deux entreprises qui vendent des rasoirs sur ma liste d’excellents exemples de marketing Millennial, mais je ne pouvais pas ignorer Gillette. Il y a quelques années, Gillette a lancé la campagne « Kiss & Tell » et a appelé à la contribution des femmes à travers les États-Unis. Après avoir mené une enquête auprès de 1 000 femmes, Gillette a conclu qu’un tiers des participantes avaient en fait évité d’embrasser un homme à cause de sa pilosité faciale.

La campagne Kiss & Tell de Gillette comprenait un documentaire YouTube, un site Web et des « expériences » en direct. Selon un communiqué de presse de Gillette, « avec des signes indiquant que le chaume est le coupable du déclin des baisers, Gillette® demande à l’Amérique de peser en lançant une expérience en direct Kiss & Tell à l’échelle nationale ».

Cette campagne a gagné du terrain, attirant les participants en masse – la vidéo documentaire Kiss & Tell a attiré 2 millions de vues sur YouTube. La vidéo n’est plus disponible sur YouTube, mais vous pouvez la visionner sur la page Facebook de Gillette.

Ce qui était si génial dans la campagne, c’est qu’à la toute fin, Gillette a conclu que les femmes préfèrent un baiser rasé en douceur et a annoncé le lancement de son portefeuille pour peaux sensibles.

Ce que Gillette a bien fait : A donné aux consommateurs la possibilité de contribuer à sa commercialisation et de faire partie d’une nouvelle gamme de produits.

7. ATT

AT&T a appris une chose ou deux sur les Millennials en utilisant une équipe interne de Millennials travaillant sur des campagnes de marketing pour les jeunes, qui examine constamment les données pour en savoir plus. Cela pourrait être l’une des nombreuses raisons pour lesquelles AT&T était l’une des marques les plus réussies sur Tumblr l’année dernière.

La société a décidé de faire de la publicité sur Tumblr en raison de la portée à la fois des utilisateurs de bureau et des utilisateurs mobiles. AT&T a créé un message sponsorisé qui parlait d’un sentiment commun que les gens ont lorsqu’ils sont en couple. Le message populaire était simple, car il décrivait un message texte qui disait « quand tu sais ce que tu veux, appelle-moi ». AT&T a pris la décision d’aller après un moment que beaucoup d’entre nous vivent dans la vie au lieu d’un message marketing traditionnel. Le résultat a été une publicité qui s’adressait directement à ses clients du millénaire et a gagné une grande portée.

Ce qu’AT&T a bien fait : A suivi la génération Y et a créé une publicité qui parlait directement d’un moment personnel de la vie.

8.Uber

La génération Y est une question de partage, en particulier d’une économie de partage. Contrairement à certaines des générations plus âgées, les Millennials ne sont pas aussi passionnés par les voitures, mais ils aiment la commodité, et Uber le sait. Uber a intégré ces deux tendances dans sa stratégie de service et de marketing et facilite incroyablement la recherche d’un trajet et son paiement à l’aide de son application pour smartphone.

Uber a également fait un excellent travail de marketing auprès de la génération Y. Par exemple, avez-vous entendu parler de #UberKITTENS ? C’est une campagne qu’Uber a menée lors de la Journée nationale du chat. En utilisant l’application Uber, vous pourriez vous faire livrer des chatons à votre domicile. Uber a également capitalisé sur le spectacle Boardwalk Empire et film Les Transformers: L’âge de L’extinction en créant des concours qui permettaient aux heureux gagnants d’obtenir un trajet très spécial.

Ce qu’Uber a bien fait : Connaissait leur marché cible, se concentrait sur la commodité et offrait quelque chose d’unique.

9. Coca Cola

Si vous voulez vraiment gagner des clients, utilisez leurs noms. Coca-Cola a utilisé cette approche de manière puissante avec sa campagne « Share a Coke ». Quoi de mieux pour augmenter les ventes que de fabriquer des bouteilles personnalisées aux clients ? Selon Le journal de Wall Street, les ventes de boissons non alcoolisées de Coca-Cola aux États-Unis ont augmenté de 2 % après le lancement de cette campagne. La campagne a mis 250 des noms les plus populaires parmi les adolescents et la génération Y sur des bouteilles de 20 onces.

Le résultat? Un produit personnalisé et personnel, ainsi qu’un contenu digne d’être partagé. Coca-Cola a même créé un site Web autour de cette campagne qui permet aux clients de découvrir des faits sur leurs noms, de commander des bouteilles personnalisées et de connaître les dates des événements de la tournée Share a Coke.

Partager une capture d'écran du site Web de la campagne Coke

Ce que Coca-Cola a bien fait : Rendre ses produits personnels et personnalisables.

10. Marée (Proctor & Gamble)

La génération Y veut des produits pratiques et économes en énergie, ce qui peut expliquer pourquoi les Tide Pods ont si bien fonctionné parmi cette génération. L’une des premières publicités vidéo pour Tide Pods s’est concentrée sur l’innovation derrière le produit, ainsi que sur ses qualités sans tracas.

De plus, la publicité se vantait que les Pods « fournissent d’excellents résultats avec un minimum de temps et d’efforts », un message qui s’adresse directement à la quête de commodité des Millennials. Les habitants des appartements n’auraient plus à traîner toute la bouteille de savon à lessive sur le tapis de lessive ou à s’inquiéter de gaspiller du savon en en versant trop dans la machine à laver.

Ce que Tide a bien fait : Résoudre un besoin pour les Millennials et créer le message marketing pour le soutenir.

Points à retenir du marketing du millénaire

Comment votre entreprise peut-elle commercialiser avec succès auprès de la génération Y ? Suivez les traces des marques qui ont réussi en faisant certaines (ou toutes) des choses suivantes :

  1. Créez une expérience à laquelle les Millennials peuvent participer.
  2. Développer du contenu qui encourage les partages.
  3. Offrez aux Millennials l’opportunité de vivre l’histoire avec votre marque.
  4. Alignez votre marque sur une cause, afin que la génération Y s’aligne avec vous.
  5. Reconnaissez l’évolution des modes de vie des Millennials et n’ayez pas peur de changer avec eux.
  6. Perturbez le marché avec une approche innovante de la tarification et du marketing.
  7. Augmentez la fidélité à la marque en adoptant les tendances et en vous amusant.
  8. Permettez à vos clients de contribuer à votre marketing et de participer au développement d’une nouvelle gamme de produits.
  9. Créez des publicités qui parlent directement d’un moment personnel dans la vie d’un Millennial.
  10. Allez là où sont les Millennials (social et mobile).
  11. Concentrez-vous sur un produit ou un service qui convient aux Millennials.
  12. Offrez quelque chose qui répond au désir d’unicité de la génération Y.
  13. Rendez votre produit personnel et personnalisable.
  14. Répondez à un besoin des Millennials et créez un message marketing pour le soutenir.

Par-dessus tout, considérez le marketing Millennial comme une excellente opportunité et amusez-vous avec !

Avez-vous créé une campagne de marketing Millennial réussie ? Si oui, n’hésitez pas à partager quelques astuces ou conseils dans la section commentaires ci-dessous.

Crédits image

Image en vedette : Shutterstock.com. Utilisé sous licence.
Photo postée : Shutterstock.com. Utilisé sous licence.

Toutes les captures d’écran via Mindy Weinstein. Prise juin 2015

Eric Enge, conférencier du #SEJSummit, nous explique ce qui se passe ensuite dans le domaine du marketing numérique et de contenu

0

Je suis ravi d’accueillir Eric Enge parmi nos conférenciers lors de notre prochain sommet SEJ, qui aura lieu à l’hôtel Chelsea NYC le 16 septembre. Eric a toujours des idées et des études intéressantes sur la recherche et les réseaux sociaux avec sa société, Stone Temple Consulting.

Dans cette interview, je lui ai posé quelques questions sur l’évolution du marketing numérique, sa formation en ingénierie et la prochaine étape, selon lui, du marketing de contenu.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Eric et nos autres conférenciers incroyables, dont Peter Shankman et Larry Kim, nous avons encore quelques gratuit billets disponibles pour notre événement marketing à New York. Tout le monde peut demander une invitation gratuite pour assister à la conférence SEJ Summit, mais les spécialistes du marketing des grandes marques et des entreprises auront la priorité.

Les billets peuvent également être achetés sur Eventbrite.

La série SEJ Summit est possible grâce à notre partenaire Searchmetrics. Leur logiciel « d’optimisation de l’expérience de recherche » rend le marketing numérique meilleur, plus rapide et plus rentable.

Demandez votre invitation aujourd’hui.

Maintenant disponible : Billets GenAd pour #SEJSummit NYC |  SEJ

1. Votre présentation au SEJ Summit s’intitule « Content Marketing Success By Design » et expliquera comment développer un plan de match pour votre stratégie de marketing de contenu. Selon vous, quelle est la plus grande étape sautée par les spécialistes du marketing lors de l’élaboration d’un plan de marketing de contenu ?

Je pense que la plus grande chose qui manque aux gens, c’est qu’ils sortent simplement et commencent à faire beaucoup de choses. Il peut s’agir de publier du contenu sur leur site, ou il se peut qu’ils commencent à publier des invités à divers endroits. Le problème avec cela est que cela peut être une très bonne chose à faire, mais ils n’ont pas fait l’analyse initiale pour déterminer ce qu’ils doivent faire pour atteindre leurs objectifs.

La clé ici est de faire beaucoup d’analyses concurrentielles réfléchies et de voir ce qui génère des résultats pour la concurrence. Une fois que vous avez cette information, vous pouvez prendre du recul et prendre une décision beaucoup plus éclairée sur ce que vous voulez faire. Après tout, la plupart des gens ne veulent pas avoir un plan qui a pour objectif de perdre continuellement face à leurs concurrents.

Même si vous n’avez pas le budget qu’ils ont, comprendre ce qu’ils font est essentiel pour définir un ou plusieurs créneaux où vous pouvez les battre. Élaborer ce plan prend du temps, sans aucun doute, mais ne sautez jamais cette étape.

2. Votre formation est en génie informatique, comment pensez-vous que votre formation a changé votre regard sur le monde du marketing numérique ?

Je suis ingénieur diplômé, mais je me considère en fait comme un scientifique. Donc, quand je regarde le monde du marketing numérique, j’essaie d’amener la science dans les domaines où je peux. Nous faisons beaucoup de tests et d’expérimentations chez Stone Temple Consulting, car ce que cela nous enseigne a un impact incroyable sur la valeur que nous pouvons offrir aux clients.

Cela dit, en tant qu’entrepreneur, vous devez également saisir un autre concept clé, celui de prendre des décisions au moment où elles doivent être prises. Vous ne disposerez jamais d’informations parfaites pour prendre une décision, mais les prendre en temps opportun est l’un des éléments les plus importants du succès entrepreneurial.

3. Vous avez fondé votre entreprise il y a bientôt 19 ans maintenant. Quel est le plus grand changement que vous ayez remarqué dans le marketing numérique à cette époque ?

C’est assez facile, car j’ai assisté à la naissance du Web (plus ou moins), puis je l’ai vu passer par un processus de croissance. Par exemple, dans le monde du référencement, cela a commencé comme étant axé sur la manipulation. Pour beaucoup, c’était exactement ce que vous faisiez. Collez 100 répétitions d’un mot-clé dans une police blanche sur un fond blanc afin qu’aucun utilisateur ne le voie, mais les moteurs de recherche le verraient, et vous étiez parti pour les courses.

Maintenant, tout le monde parle d’être holistique ou « entièrement intégré ». En fait, le monde du marketing ressemble de plus en plus à ce qu’il était dans les années 70 et 80, où la marque, la réputation et la visibilité reviennent au premier plan. Franchement, c’est une bonne chose !

4. Si vous pouviez revenir en arrière et vous parler lorsque vous veniez de créer votre entreprise, que diriez-vous ?

J’ai quelques réponses possibles pour celle-là pour vous. L’une est de « prêter plus d’attention au marché boursier, car il s’agit de fluctuations émotionnelles et de personnes qui ont besoin d’un endroit où investir leur argent ». Honnêtement, j’aurais pu faire une tuerie à la fin des années 90.

Mais, d’un point de vue plus pratique, j’aurais aimé m’être lancé plus tôt dans les médias sociaux. J’aurais pu faire plus avec ça bien plus tôt que je ne l’ai fait. Mais vous savez ce qu’ils disent, le recul est de 20 à 20 !

5. Le marketing de contenu est l’enfant cool de la fête en ce moment, mais combien de temps pensez-vous qu’il le restera ? Y a-t-il quelque chose qui pourrait prendre sa place ?

Le gros problème avec le marketing de contenu, c’est que c’est l’enfant cool du quartier. Tant de gens se précipitent que le Web est inondé de contenu. Mais les marchés ont des moyens de corriger ces choses, et cela aura également un impact certain sur le marketing de contenu.

Autrement dit, la plupart des personnes qui font du marketing de contenu n’en font pas assez pour créer un contenu vraiment précieux et unique. Si vous faites partie des 50 personnes qui rapportent une nouvelle histoire au cours d’une semaine donnée, vos chances de vous démarquer sont minces, à moins que vous n’ayez gagné votre chemin pour avoir la meilleure chaire disponible pour partager votre histoire.

Ainsi, le grand changement qui se produira dans le marketing de contenu est que beaucoup de gens seront éliminés de ce jeu, simplement parce qu’ils n’en font pas assez. Il y aura ceux qui donneront vraiment un coup de pied parce qu’ils y investiront énormément et se concentreront sur la création d’un excellent contenu qui se démarque. Ce sera VRAIMENT bon pour eux.

En ce qui concerne le remplacement du marketing de contenu, je pense qu’il est préférable de prendre du recul et de se rappeler le véritable avantage qu’il apporte – celui de créer des relations et des connexions avec les clients, et c’est un concept qui ne disparaîtra pas. Cependant, il existe d’autres façons de le faire. Certaines entreprises réussiront en créant des relations et des connexions sans utiliser du tout le marketing de contenu.

6. Question bonus : Comme moi, vous voyagez énormément – quelle est votre destination de voyage préférée ?

Je dois dire que mon endroit préféré où je suis allé est Hong Kong. C’est un endroit fou, et des tonnes de plaisir à visiter. Cependant, je n’y suis pas allé depuis longtemps. Pour les endroits où je vais le plus souvent, c’est toujours agréable de revenir dans la région de San Francisco/San Jose Bay. J’ai beaucoup d’amis et de contacts là-bas, mon frère vit là-bas et il y a tellement d’endroits formidables à visiter.

San Francisco est aussi l’un de mes préférés. J’aimerais bien visiter l’Asie. Merci Eric, pour votre temps et votre perspicacité!

N’oubliez pas, vous pouvez demander votre gratuit billet pour notre conférence marketing SEJ Summit à New York, qui se déroule Le 16 septembre au Manhattan NYC Hotel à Chelsea, New York.

Vous pouvez également venir nous voir à Atlanta plus tard cette année.

L’image sélectionnée: Stokkete/Shutterstock.com