Accueil Tags Sites

Tag: Sites

Développer une proposition de valeur pour les sites Web de voyage grâce au contenu

0

L’industrie du voyage et du tourisme a subi des changements extrêmes au fil des ans, et votre entreprise doit savoir comment s’adapter à ces changements.

Avec l’essor des recherches Google au cours des dernières années, le référencement est essentiel lorsque l’on travaille dans le tourisme, en particulier lors de la publication de contenu en ligne.

Utiliser le référencement à votre avantage peut vous aider à améliorer votre classement dans les recherches Google.

Ces classements sont cruciaux pour votre entreprise touristique, car la plupart des utilisateurs de Google ne regardent pas au-delà de la première page de recherche.

La mise à jour de contenu utile de Google est désormais entièrement axée sur la garantie du contenu suggéré, et le classement est basé sur le contenu créé pour les humains.

La mise à jour du contenu est une excellente nouvelle.

Si vous vous concentrez sur la qualité du contenu et ses avantages pour les lecteurs, vous êtes plus que susceptible de vous trouver une place confortable sur la première page de résultats d’une recherche Google.

Activer la prévision de l’expérience via le contenu

La prévision d’expérience concerne utiliser du contenu engageant pour aider les utilisateurs à prévoir quelle serait leur expérience personnelle du voyage – et cela commence par une compréhension correcte du parcours client.

Différents formats de contenu, tels qu’un article, un guide ou une liste de choses à retenir, peuvent rendre votre contenu plus attrayant et attrayant à l’œil.

Assurez-vous d’inclure les informations nécessaires telles que la météo, les sites que les utilisateurs verront et tout autre détail essentiel dont le lecteur a besoin.

Soyez conscient : ce sont vos visites et activités que les gens cherchent à réserver, alors assurez-vous de fournir une description longue et bien écrite de la visite et de ce que les gens vivront pour donner au lecteur une idée de ce à quoi ils peuvent s’attendre.

Puisque vous vous concentrez sur votre référencement, assurez-vous de prendre le temps de décrire l’expérience et d’inclure des mots clés pertinents.

Vous pouvez également utiliser la recherche de mots clés pour vous aider à identifier ce que votre public cible recherche et rédiger un contenu spécifiquement axé sur des sujets que les utilisateurs souhaitent lire.

Tirez parti des avis des utilisateurs et du contenu généré par les utilisateurs pour créer des pages de forfaits touristiques plus utiles

Le contenu généré par l’utilisateur (UGC) peut influencer les décisions des autres utilisateurs de plusieurs façons. Les utilisateurs influençant les autres signifient que vos clients peuvent être des défenseurs, car le bouche à oreille peut influencer le parcours d’achat d’un futur acheteur.

Les avis personnalisés d’utilisateurs qui ont expérimenté votre voyage organisé peuvent aider à attirer votre lecteur et à encourager l’engagement des utilisateurs.

Permettez à vos utilisateurs de partager un avis et offrez une expérience de première main de votre visite.

Cependant, assurez-vous qu’il s’agit d’un espace surveillé et gardez le contrôle sur l’UGC publié s’il s’agit d’une option basée sur le forum/les commentaires.

Si vous n’êtes pas sûr de l’utilisation d’une option basée sur les forums/commentaires, il existe d’autres moyens d’encourager d’autres UGC ci-dessous :

  • Enquêtes: Lorsqu’un client a expérimenté votre produit ou votre marque, contactez-le avec une enquête de suivi pour obtenir des évaluations et des commentaires. Utilisez ces informations pour améliorer le parcours client des autres utilisateurs. Les sondages sont également utiles pour votre marque, car vous apprendrez peut-être que vous devez apporter des améliorations.
  • Adhésion: Offrez aux utilisateurs la possibilité d’être membre et de payer l’adhésion mensuellement. Incitez-les avec des avantages tels que l’entrée gratuite et des exclusivités réservées aux membres. Encourager les utilisateurs à s’inscrire peut également augmenter votre taux de conversion.
  • Commentaires: Demandez à vos clients de laisser un avis après leur expérience de voyage organisé. Les avis peuvent être rédigés sur votre site Web, votre page de profil d’entreprise Google, Tripadvisor ou Facebook. Assurez-vous de donner suite à tout commentaire qui n’est pas positif et remerciez publiquement les utilisateurs pour leurs excellents commentaires.
  • Des médias sociaux: Cet outil peut attirer des audiences d’autres plates-formes et montrer à quel point votre tournée est géniale. Le marquage de vos pages de médias sociaux et le partage de l’emplacement peuvent également s’appuyer sur les prévisions d’expérience.

Le contenu de vos pages de package doit concerner l’expérience de votre client, pas seulement la vente des produits.

Assurez-vous de penser à votre public cible et au type de contenu qu’il aimerait consommer et partager.

Par exemple, c’est une bonne idée de partager une infographie qui montre la destination dont on parle le plus pour 2022 ou d’autres prévisions de voyage, comme une liste de sites du patrimoine mondial ou d’autres faits et chiffres liés aux voyages.

Démontrez votre expertise grâce au contenu de niche

Si vous êtes un expert des safaris, assurez-vous de créer des guides de niche spécifiques aux voyages, aux animaux et à la météo afin que vos utilisateurs puissent obtenir le maximum d’informations de votre part.

Les guides de niche sont utiles aux utilisateurs qui cherchent à améliorer leur propre expérience.

Imaginez ce dont vous parlez avec vos clients lorsqu’ils sont en tournée et écrivez sur ces expériences, en combinant le contenu avec votre recherche par mot-clé pour aider à booster votre contenu et le rendre agréable pour le lecteur.

Assurez-vous de vous connecter avec des personnes dans un créneau ou un domaine similaire à votre entreprise.

Une telle connexion s’appelle la création de liens, et leur demander de manière organique d’ajouter un lien vers leur site à propos de votre visite peut également attirer des clients.

Le réseautage avec les influenceurs de votre secteur est un autre excellent moyen d’augmenter les ventes et les taux de conversion.

Incluez également les fournisseurs et partenaires locaux que vous souhaitez promouvoir dans le cadre de votre entreprise.

Une telle écriture indique aux utilisateurs que vous savez de quoi vous parlez et que vous connaissez très bien votre destination.

Créer du contenu améliorant l’expérience

Au lieu d’essayer de vendre directement la visite, basez votre contenu sur les zones environnantes.

Le contenu discutant des villes locales, des endroits où manger et des endroits à visiter offre beaucoup plus de valeur à votre public.

Explorer l’emplacement dans votre contenu autant que vous le pouvez, informe les gens de l’expérience potentielle qu’ils pourraient avoir et leur permet de s’y imaginer.

Ce type de contenu précieux est essentiellement constitué d’informations sur les produits qui ont été élargies et enrichies.

Lorsque vous travaillez sur le référencement des voyages, au lieu de concentrer votre contenu sur les prix, les dates et les heures, essayez d’inclure du contenu basé sur les villes, les villages et la bonne bouffe. Cela préparera le terrain pour l’imagination de l’utilisateur et créera de l’excitation.

Décrivez en détail les endroits où vous pouvez vous rendre, les moyens de transport et les meilleures façons de vous déplacer (par exemple, les trains par rapport aux bus). La nourriture est également un sujet populaire pour les voyageurs, alors explorez les meilleurs endroits pour manger, offrez un aperçu du menu proposé et incluez une gamme de plats pour attirer de nombreux lecteurs.

Pour assurer le meilleur succès, écrivez toujours en pensant à vos clients. Écrire en pensant à vos clients vous différencie de votre concurrence plus large et des nombreux revendeurs de circuits et d’activités.

Lorsque vous écrivez ces articles sur votre destination ou votre expérience, assurez-vous d’utiliser des liens internes et de créer un lien solide entre votre article de blog et les activités de la visite.

Assurez-vous de créer un lien vers les lieux que vous verrez lors de la visite et rendez votre message interactif et facile à naviguer, car il est alors facile pour les utilisateurs d’explorer leurs options.

Après avoir créé un contenu améliorant l’expérience et inclus de nombreux liens internes et visuels, vous pouvez pousser votre contenu plus loin et inclure des vidéos.

Ne le faites qu’une fois que vous avez rédigé un contenu attrayant, car toute forme de média supplémentaire ajoutera à votre expérience utilisateur et solidifiera la dernière étape de votre parcours client.

Conclusion

En tant que voyagiste, vous voulez que votre entreprise se porte bien, et suivre les changements constants au sein de l’industrie du référencement peut être difficile. Mais quand c’est fait correctement, ça vaut vraiment le coup !

Suivre les points soulevés dans ce guide vous aidera à améliorer votre classement, mais ne vous découragez pas en utilisant le référencement si vous ne voyez pas de résultats instantanés.

Obtenir des résultats avec le SEO prend du temps ; Vous devez faire preuve de patience lors de l’examen de vos résultats et de vos mesures, lui donner du temps et continuer à vérifier pour voir où votre contenu fonctionne et où il peut avoir besoin d’être peaufiné.

Davantage de ressources:

  • Stratégie SEO de contenu de voyage : comment créer des liens, du trafic et des conversions
  • 5 conseils pour un contenu de voyage de marque plus engageant et percutant
  • Marketing de contenu : le guide ultime du débutant sur ce qui fonctionne

Image en vedette : Prostock-studio/Shutterstock

Sites Web mondiaux ou locaux : lequel vous convient le mieux ?

0

Lorsque vous dirigez une entreprise à l’échelle mondiale, votre site Web est l’un des outils les plus puissants pour atteindre et communiquer avec votre public cible.

Si vous faites des affaires hors ligne dans différents pays, vous savez déjà à quel point le public est différent d’un pays à l’autre.

Chaque pays a également des politiques et des règles commerciales différentes. Avec un site Web, vous devez également tenir compte de ces réglementations et des réglementations en ligne.

Du point de vue du référencement international, les propriétaires de sites doivent toujours garder à l’esprit certains aspects critiques, notamment le ciblage géographique, les différents moteurs de recherche et les différences entre chaque public local.

Il y a des facteurs supplémentaires à prendre en compte lors de la décision d’avoir un site mondial ou des sites locaux séparés – un emplacement pour chaque pays ou langue de ciblage – y compris les coûts de maintenance et la disponibilité des équipes locales pour maintenir les sites.

Dans cet article, j’expliquerai quatre domaines qui déterminent grandement si un site global ou local est meilleur pour vous.

Lois et réglementations relatives aux données et à la confidentialité

Il est impossible d’énumérer toutes les lois et réglementations pour faire des affaires dans différents pays du monde. Mais deux des ensembles de lois et de réglementations les plus importants auxquels les propriétaires de sites Web doivent prêter attention sont :

  • Confidentialité et protection des données.
  • Accessibilité du site Web.

Comme mentionné ci-dessus, chaque région, pays ou État peut définir la sienne, et il peut s’agir d’une politique générale, d’orientations, d’une loi ou de tout autre type de réglementation.

Certains sont appliqués à tous les sites Web, tandis que d’autres sont appliqués à des sites Web pour des domaines spécifiques, tels que le gouvernement et les secteurs publics.

Dans l’Union européenne (UE)

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE est probablement le règlement sur la protection de la vie privée et des données dont on parle le plus.

Elle réglemente le traitement par un individu, une entreprise ou une organisation de données personnelles relatives à des individus dans l’UE.

En Californie

L’État de Californie a adopté le California Consumer Privacy Act (CCPA), et de nombreuses entreprises s’attendent à ce que d’autres États emboîtent le pas et promulguent prochainement des lois similaires sur la confidentialité.

Certains sites ont déjà réagi en affichant le message de consentement aux cookies à tout le monde, quel que soit le lieu d’accès.

Au Japon

La loi sur la protection des informations personnelles a été mise en place pour la première fois en 2005 au Japon, radicalement modifiée en 2016, et est pleinement en vigueur depuis 2017. Elle oblige les sites Web japonais à publier une politique de confidentialité et d’autres exigences.

Les sites de commerce électronique doivent également publier les informations spécifiées dans la loi sur les transactions commerciales.

Même si le site Web est géré aux États-Unis, votre site Web japonais doit respecter ces réglementations, surtout si vous avez une présence physique au Japon.

Pied de page du site Web américain d'Apple Inc.
Pied de page du site Web Apple Inc. Royaume-Uni
Pied de page du site Web japonais d'Apple Inc.
Pied de page du site Web chinois d'Apple Inc.

Les images ci-dessus proviennent du pied de page des sites Web d’Apple aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Chine.

En plus d’une politique de confidentialité standard, le site britannique contient une page sur l’utilisation des cookies concernant le RGPD.

Le site Web chinois indique le numéro d’enregistrement du site Web sous les liens de pied de page, comme l’exige la réglementation chinoise.

Lois et règlements liés à l’accessibilité

Le mois dernier, l’Americans with Disabilities Act (ADA) a fait la une des journaux lorsqu’une poursuite fédérale contre Taco Bell a été déposée. Bien que ce soit contre le restaurant, cela a attiré l’attention de nombreux propriétaires de sites Web.

Actuellement, il existe des lois et des politiques d’accessibilité informatique pour les agences fédérales américaines et plusieurs lignes directrices et normes à prendre en compte en général, y compris les normes et lignes directrices sur les technologies de l’information et de la communication.

L’ADA s’applique aux secteurs public et privé, y compris les sites Web. En termes d’accessibilité du site Web, de nombreux points amélioreront l’expérience utilisateur globale, non seulement pour les personnes handicapées, mais pour tous les utilisateurs du site Web.

Pour de nombreux pays et régions, dont le Canada, la Chine, l’UE, le Japon et le Royaume-Uni, l’accessibilité au contenu Web est souvent une politique obligatoire.

Le W3C dispose d’une excellente vue d’ensemble et d’informations spécifiques à chaque pays sur les lois et les politiques d’accessibilité du Web.

À l’instar des lois et réglementations sur les données et la confidentialité, chaque pays a des exigences différentes en matière d’accessibilité.

C’est une tâche croissante pour les propriétaires de sites Web de suivre ces exigences en évolution rapide, en particulier pour les propriétaires de sites mondiaux. Ne pas les respecter peut être coûteux financièrement et avoir un impact négatif sur l’image de marque.

Tendances locales et concurrents

Je travaille en étroite collaboration avec des sites Web ciblant le marché asiatique, donc je peux généralement dire si le site est un site d’entreprise locale ou le site local d’une entreprise mondiale à partir de la conception et du contenu.

La différence n’est pas causée par les compétences en conception, mais par leur compréhension du marché local et du public cible.

La façon la plus simple de montrer cette différence est de comparer la conception du site Web. La mise en page, la palette de couleurs et les images sont également d’autres signes révélateurs de l’endroit où le site a été créé.

Pour les sites de commerce électronique, la façon dont les gens s’attendent à payer les commandes diffère d’un pays à l’autre. La politique d’échange et de retour est une autre différence entre les pays.

Bien que ces différences n’affectent pas l’ensemble du site, elles peuvent amener les clients à abandonner le panier.

Les différences d’intérêts locaux se reflètent également dans le contenu du site Web. Souvent, le contenu des sites mondiaux est déterminé par le pays du siège, tandis que les sites Web concurrents locaux ont un contenu conçu pour satisfaire les intérêts spécifiques des publics locaux.

L’incapacité à satisfaire l’intention du chercheur local peut entraîner une perte considérable d’opportunités commerciales pour le site Web mondial.

Comme Google améliore les algorithmes pour présenter le meilleur contenu pour chaque chercheur, un contenu mal localisé qui n’est pas particulièrement écrit pour un public local ne sera pas compétitif dans les résultats de recherche.

Résultats de recherche Google US pour mug cup

Résultats de recherche Google Japon pour mug cup

(Images de produits reflétant les centres d’intérêt locaux : résultats de recherche Google « mug cup » aux États-Unis et au Japon)

Un site Web mondial contre plusieurs sites Web locaux

Si vous avez des sites mondiaux sous un domaine utilisant les mêmes modèles de pages Web pour tous les sites Web nationaux, créez une liste des points de réglementation à respecter dans tous les pays concernés et mettez-les en œuvre quel que soit le pays cible.

Bien que cela semble être une tâche énorme, si vous avez une équipe plus petite ou si vous n’avez pas d’équipe dans chaque pays, c’est la meilleure option pour couvrir toutes les bases.

Dans ce cas, il serait utile d’avoir quelqu’un responsable de l’examen et du suivi des lois et règlements, car ceux-ci sont mis à jour de temps à autre.

Vous pouvez envisager de créer un site Web distinct pour chaque pays cible si vous avez :

  • Un bon nombre de membres de l’équipe dans chaque pays local gèrent le site Web.
  • Un budget suffisant pour le supporter.

Même si vous séparez les sites par régions avec des lois et réglementations ou des tendances culturelles ou d’utilisateurs similaires, cela vous donnera plus de flexibilité, sera plus conforme et sera conçu de manière appropriée pour le public local.

Par exemple, au lieu de créer plusieurs sites nationaux et linguistiques au sein de l’UE sous un seul domaine configuré pour le marché de l’UE, il est probablement plus facile de gérer la conception et le contenu du site Web pour un public spécifique dans chaque pays de l’UE.

Les pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud peuvent être un autre marché cible qui fonctionne avec un domaine avec plusieurs sites nationaux.

Compte tenu des multiples caractéristiques du marché chinois – de la capacité et des algorithmes de Baidu à la vitesse de connexion, à la politique d’enregistrement du site Web et à la loi sur la cybersécurité (alias « Great Firewall of China »), il peut être judicieux de créer un site Web chinois distinct pour de nombreuses entreprises qui envisagent La Chine comme l’un de leurs marchés importants.

Lorsque vous avez un site Web particulier, vous pouvez l’héberger dans le pays pour améliorer la vitesse de téléchargement.

Il est plus facile d’obtenir un ccTLD avec le site Web enregistré auprès du gouvernement chinois et de fournir le contenu conçu spécifiquement pour le public chinois.

Dernières pensées

Avoir un site Web distinct pour chaque pays cible offre beaucoup plus d’options et la flexibilité de se conformer aux lois et politiques locales et de refléter les intérêts locaux dans le contenu et la conception du site Web.

Ceux-ci sont également parfaits pour le ciblage géographique dans le référencement, qui est l’une des plus grandes préoccupations de nombreux propriétaires de sites Web mondiaux. Cependant, cela entraîne des frais généraux accrus.

Il n’est pas impossible de respecter les lois et politiques locales avec un site Web de domaine mondial.

Comme le font Apple et d’autres sociétés mondiales, vous pouvez fournir un contenu local unique, même avec différentes conceptions de sites Web.

Utiliser le même domaine ne signifie pas avoir le même design ou utiliser le même CMS. Il est possible d’avoir le contenu localisé sur le même CMS et d’ajouter un contenu unique local uniquement à l’aide d’un CMS différent sur le même site de domaine.

Lors du déploiement de sites mondiaux ou locaux, il est essentiel de respecter les réglementations locales et de tenir compte des intérêts des publics locaux.

Une fois que vous avez configuré les sites Web, suivez les données de performances de chaque site et contenu local et effectuez les ajustements nécessaires.

Supposons que les données indiquent que le fait d’avoir un site mondial limite le potentiel commercial en raison d’intérêts et d’exigences locaux différents ou que le fait d’avoir des sites locaux est trop coûteux. Dans ce cas, vous devez reconsidérer les options.

Davantage de ressources:

  • Vous vous lancez à l’international ? Voici ce que vous devez savoir pour votre référencement Glocal
  • Comment le marketing de contenu Glocal aide les marques internationales à rester locales
  • Référencement local : le guide définitif pour améliorer vos classements de recherche locale


Image en vedette : AOME1812/Shutterstock

Sites Web mondiaux ou locaux : lequel vous convient le mieux ?

0

Lorsque vous dirigez une entreprise à l’échelle mondiale, votre site Web est l’un des outils les plus puissants pour atteindre et communiquer avec votre public cible.

Si vous faites des affaires hors ligne dans différents pays, vous savez déjà à quel point le public est différent d’un pays à l’autre.

Chaque pays a également des politiques et des règles commerciales différentes. Avec un site Web, vous devez également tenir compte de ces réglementations et des réglementations en ligne.

Du point de vue du référencement international, les propriétaires de sites doivent toujours garder à l’esprit certains aspects critiques, notamment le ciblage géographique, les différents moteurs de recherche et les différences entre chaque public local.

Il y a des facteurs supplémentaires à prendre en compte lors de la décision d’avoir un site mondial ou des sites locaux séparés – un emplacement pour chaque pays ou langue de ciblage – y compris les coûts de maintenance et la disponibilité des équipes locales pour maintenir les sites.

Dans cet article, j’expliquerai quatre domaines qui déterminent grandement si un site global ou local est meilleur pour vous.

Lois et réglementations relatives aux données et à la confidentialité

Il est impossible d’énumérer toutes les lois et réglementations pour faire des affaires dans différents pays du monde. Mais deux des ensembles de lois et de réglementations les plus importants auxquels les propriétaires de sites Web doivent prêter attention sont :

  • Confidentialité et protection des données.
  • Accessibilité du site Web.

Comme mentionné ci-dessus, chaque région, pays ou État peut définir la sienne, et il peut s’agir d’une politique générale, d’orientations, d’une loi ou de tout autre type de réglementation.

Certains sont appliqués à tous les sites Web, tandis que d’autres sont appliqués à des sites Web pour des domaines spécifiques, tels que le gouvernement et les secteurs publics.

Dans l’Union européenne (UE)

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE est probablement le règlement sur la protection de la vie privée et des données dont on parle le plus.

Elle réglemente le traitement par un individu, une entreprise ou une organisation de données personnelles relatives à des individus dans l’UE.

En Californie

L’État de Californie a adopté le California Consumer Privacy Act (CCPA), et de nombreuses entreprises s’attendent à ce que d’autres États emboîtent le pas et promulguent prochainement des lois similaires sur la confidentialité.

Certains sites ont déjà réagi en affichant le message de consentement aux cookies à tout le monde, quel que soit le lieu d’accès.

Au Japon

La loi sur la protection des informations personnelles a été mise en place pour la première fois en 2005 au Japon, radicalement modifiée en 2016, et est pleinement en vigueur depuis 2017. Elle oblige les sites Web japonais à publier une politique de confidentialité et d’autres exigences.

Les sites de commerce électronique doivent également publier les informations spécifiées dans la loi sur les transactions commerciales.

Même si le site Web est géré aux États-Unis, votre site Web japonais doit respecter ces réglementations, surtout si vous avez une présence physique au Japon.

Pied de page du site Web américain d'Apple Inc.
Pied de page du site Web Apple Inc. Royaume-Uni
Pied de page du site Web japonais d'Apple Inc.
Pied de page du site Web chinois d'Apple Inc.

Les images ci-dessus proviennent du pied de page des sites Web d’Apple aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Chine.

En plus d’une politique de confidentialité standard, le site britannique contient une page sur l’utilisation des cookies concernant le RGPD.

Le site Web chinois indique le numéro d’enregistrement du site Web sous les liens de pied de page, comme l’exige la réglementation chinoise.

Lois et règlements liés à l’accessibilité

Le mois dernier, l’Americans with Disabilities Act (ADA) a fait la une des journaux lorsqu’une poursuite fédérale contre Taco Bell a été déposée. Bien que ce soit contre le restaurant, cela a attiré l’attention de nombreux propriétaires de sites Web.

Actuellement, il existe des lois et des politiques d’accessibilité informatique pour les agences fédérales américaines et plusieurs lignes directrices et normes à prendre en compte en général, y compris les normes et lignes directrices sur les technologies de l’information et de la communication.

L’ADA s’applique aux secteurs public et privé, y compris les sites Web. En termes d’accessibilité du site Web, de nombreux points amélioreront l’expérience utilisateur globale, non seulement pour les personnes handicapées, mais pour tous les utilisateurs du site Web.

Pour de nombreux pays et régions, dont le Canada, la Chine, l’UE, le Japon et le Royaume-Uni, l’accessibilité au contenu Web est souvent une politique obligatoire.

Le W3C dispose d’une excellente vue d’ensemble et d’informations spécifiques à chaque pays sur les lois et les politiques d’accessibilité du Web.

À l’instar des lois et réglementations sur les données et la confidentialité, chaque pays a des exigences différentes en matière d’accessibilité.

C’est une tâche croissante pour les propriétaires de sites Web de suivre ces exigences en évolution rapide, en particulier pour les propriétaires de sites mondiaux. Ne pas les respecter peut être coûteux financièrement et avoir un impact négatif sur l’image de marque.

Tendances locales et concurrents

Je travaille en étroite collaboration avec des sites Web ciblant le marché asiatique, donc je peux généralement dire si le site est un site d’entreprise locale ou le site local d’une entreprise mondiale à partir de la conception et du contenu.

La différence n’est pas causée par les compétences en conception, mais par leur compréhension du marché local et du public cible.

La façon la plus simple de montrer cette différence est de comparer la conception du site Web. La mise en page, la palette de couleurs et les images sont également d’autres signes révélateurs de l’endroit où le site a été créé.

Pour les sites de commerce électronique, la façon dont les gens s’attendent à payer les commandes diffère d’un pays à l’autre. La politique d’échange et de retour est une autre différence entre les pays.

Bien que ces différences n’affectent pas l’ensemble du site, elles peuvent amener les clients à abandonner le panier.

Les différences d’intérêts locaux se reflètent également dans le contenu du site Web. Souvent, le contenu des sites mondiaux est déterminé par le pays du siège, tandis que les sites Web concurrents locaux ont un contenu conçu pour satisfaire les intérêts spécifiques des publics locaux.

L’incapacité à satisfaire l’intention du chercheur local peut entraîner une perte considérable d’opportunités commerciales pour le site Web mondial.

Comme Google améliore les algorithmes pour présenter le meilleur contenu pour chaque chercheur, un contenu mal localisé qui n’est pas particulièrement écrit pour un public local ne sera pas compétitif dans les résultats de recherche.

Résultats de recherche Google US pour mug cup

Résultats de recherche Google Japon pour mug cup

(Images de produits reflétant les centres d’intérêt locaux : résultats de recherche Google « mug cup » aux États-Unis et au Japon)

Un site Web mondial contre plusieurs sites Web locaux

Si vous avez des sites mondiaux sous un domaine utilisant les mêmes modèles de pages Web pour tous les sites Web nationaux, créez une liste des points de réglementation à respecter dans tous les pays concernés et mettez-les en œuvre quel que soit le pays cible.

Bien que cela semble être une tâche énorme, si vous avez une équipe plus petite ou si vous n’avez pas d’équipe dans chaque pays, c’est la meilleure option pour couvrir toutes les bases.

Dans ce cas, il serait utile d’avoir quelqu’un responsable de l’examen et du suivi des lois et règlements, car ceux-ci sont mis à jour de temps à autre.

Vous pouvez envisager de créer un site Web distinct pour chaque pays cible si vous avez :

  • Un bon nombre de membres de l’équipe dans chaque pays local gèrent le site Web.
  • Un budget suffisant pour le supporter.

Même si vous séparez les sites par régions avec des lois et réglementations ou des tendances culturelles ou d’utilisateurs similaires, cela vous donnera plus de flexibilité, sera plus conforme et sera conçu de manière appropriée pour le public local.

Par exemple, au lieu de créer plusieurs sites nationaux et linguistiques au sein de l’UE sous un seul domaine configuré pour le marché de l’UE, il est probablement plus facile de gérer la conception et le contenu du site Web pour un public spécifique dans chaque pays de l’UE.

Les pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud peuvent être un autre marché cible qui fonctionne avec un domaine avec plusieurs sites nationaux.

Compte tenu des multiples caractéristiques du marché chinois – de la capacité et des algorithmes de Baidu à la vitesse de connexion, à la politique d’enregistrement du site Web et à la loi sur la cybersécurité (alias « Great Firewall of China »), il peut être judicieux de créer un site Web chinois distinct pour de nombreuses entreprises qui envisagent La Chine comme l’un de leurs marchés importants.

Lorsque vous avez un site Web particulier, vous pouvez l’héberger dans le pays pour améliorer la vitesse de téléchargement.

Il est plus facile d’obtenir un ccTLD avec le site Web enregistré auprès du gouvernement chinois et de fournir le contenu conçu spécifiquement pour le public chinois.

Dernières pensées

Avoir un site Web distinct pour chaque pays cible offre beaucoup plus d’options et la flexibilité de se conformer aux lois et politiques locales et de refléter les intérêts locaux dans le contenu et la conception du site Web.

Ceux-ci sont également parfaits pour le ciblage géographique dans le référencement, qui est l’une des plus grandes préoccupations de nombreux propriétaires de sites Web mondiaux. Cependant, cela entraîne des frais généraux accrus.

Il n’est pas impossible de respecter les lois et politiques locales avec un site Web de domaine mondial.

Comme le font Apple et d’autres sociétés mondiales, vous pouvez fournir un contenu local unique, même avec différentes conceptions de sites Web.

Utiliser le même domaine ne signifie pas avoir le même design ou utiliser le même CMS. Il est possible d’avoir le contenu localisé sur le même CMS et d’ajouter un contenu unique local uniquement à l’aide d’un CMS différent sur le même site de domaine.

Lors du déploiement de sites mondiaux ou locaux, il est essentiel de respecter les réglementations locales et de tenir compte des intérêts des publics locaux.

Une fois que vous avez configuré les sites Web, suivez les données de performances de chaque site et contenu local et effectuez les ajustements nécessaires.

Supposons que les données indiquent que le fait d’avoir un site mondial limite le potentiel commercial en raison d’intérêts et d’exigences locaux différents ou que le fait d’avoir des sites locaux est trop coûteux. Dans ce cas, vous devez reconsidérer les options.

Davantage de ressources:

  • Vous vous lancez à l’international ? Voici ce que vous devez savoir pour votre référencement Glocal
  • Comment le marketing de contenu Glocal aide les marques internationales à rester locales
  • Référencement local : le guide définitif pour améliorer vos classements de recherche locale


Image en vedette : AOME1812/Shutterstock

La vulnérabilité de WordPress dans les shortcodes a un impact ultime sur 700 000 sites

0

La National Vulnerability Database (NVD) du gouvernement des États-Unis a publié un avis sur le plugin WordPress Shortcodes Ultimate, avertissant qu’il a été découvert qu’il contient une vulnérabilité Cross Site Request Forgery.

Shortcodes Ultimate est un plugin WordPress très populaire qui compte plus de 700 000 installations actives.

La vulnérabilité affecte les versions de plug-in antérieures à la version actuelle 5.12.2.

Vulnérabilité de falsification des requêtes intersites

Cross-Site Request Forgery, communément appelé CSRF, est un type de vulnérabilité qui peut, dans le pire des cas, conduire à une prise de contrôle complète du site Web.

Ces types de vulnérabilités sont généralement causés par le ciblage d’une faille dans un logiciel qui peut déclencher un changement, ce qui peut ensuite entraîner des conséquences imprévues.

Une attaque réussie dépend généralement d’un utilisateur, par exemple avec des privilèges administratifs, cliquant sur un lien et révélant involontairement des informations comme un cookie de session qui peut ensuite être utilisé pour se faire passer pour cette personne.

Ce type de vulnérabilité dépend de l’ingénierie sociale, qui manipule un utilisateur final pour effectuer une action qui profite ensuite de la vulnérabilité du plug-in.

Selon le projet de sécurité des applications Web ouvertes (OWASP) :

« CSRF est une attaque qui incite la victime à soumettre une requête malveillante.

Il hérite de l’identité et des privilèges de la victime pour exécuter une fonction indésirable au nom de la victime…

Pour la plupart des sites, les requêtes du navigateur incluent automatiquement toutes les informations d’identification associées au site, telles que le cookie de session de l’utilisateur, l’adresse IP, les informations d’identification du domaine Windows, etc.

Par conséquent, si l’utilisateur est actuellement authentifié sur le site, le site n’aura aucun moyen de faire la distinction entre la demande falsifiée envoyée par la victime et une demande légitime envoyée par la victime.

Base de données nationale sur les vulnérabilités (NVD)

La base de données nationale sur les vulnérabilités n’a publié que quelques détails sur la vulnérabilité. Il n’existe actuellement aucune ventilation complète de la vulnérabilité elle-même.

L’avis NVD a publié ce qui suit :

« La vulnérabilité de Cross-Site Request Forgery (CSRF) dans le plug-in Shortcodes Ultimate <= 5.12.0 sur WordPress entraîne une modification des paramètres prédéfinis du plug-in."

Le journal des modifications officiel de Shortcodes Ultimate GitHub était également vague, décrivant la mise à jour pour corriger la vulnérabilité :

« ### 5.12.1

**Autorisation de sécurité**

Cette mise à jour corrige une vulnérabilité de sécurité dans le générateur de shortcode. Merci à Dave John de l’avoir découvert.

Pendant ce temps, le journal des modifications du référentiel de plugins WordPress explique :

« Problème résolu avec les préréglages du générateur de shortcode, introduit dans la mise à jour précédente »

Le journal des modifications ci-dessus semble mal orthographié le nom du chercheur en sécurité, qui est correctement orthographié Dave Jong, CTO de Patchstack, la personne à qui l’on attribue la découverte et le signalement de la vulnérabilité.

Plan d’action recommandé

Les éditeurs WordPress qui utilisent actuellement le plugin Shortcodes devraient envisager de mettre à jour vers la toute dernière version, qui au moment de la rédaction est actuellement la version 5.12.2.

Citations

Lire l’avis sur la base de données nationale sur les vulnérabilités

CVE-2022-38086 Détail

Lire l’annonce Patchstack

Plugin WordPress Shortcodes Ultimate <= 5.12.0 – Vulnérabilité CSRF (Cross-Site Request Forgery)

Image sélectionnée par Shutterstock/Cookie Studio

7 idées sur la façon dont Google classe les sites Web

0

L’algorithme de Google est conçu pour comprendre le contenu et les requêtes de recherche et rendre les réponses accessibles aux utilisateurs de la manière la plus pratique.

Ces sept informations montrent comment développer une stratégie de référencement et de contenu gagnante en tirant parti de ce que nous savons des algorithmes de Google.

Voici les idées développées en étudiant les brevets et les documents de recherche publiés par Google lui-même.

Idée 1 : suivez la bonne intention

Certains systèmes de rédaction de contenu exploitent les sites Web les mieux classés et fournissent des suggestions de rédaction de contenu et de mots clés basées sur l’analyse des dix à trente premières pages Web.

Certaines personnes qui ont utilisé le logiciel m’ont dit que l’information n’est pas toujours utile. Et ce n’est pas surprenant, car l’extraction de toutes les pages Web les mieux classées dans une page de résultats de recherche donnée (SERP) va entraîner un ensemble de données bruyantes, inexactes et d’une utilité limitée.

L’un des problèmes liés à l’identification de l’intention de l’utilisateur est que presque chaque requête contient plusieurs intentions d’utilisateur.

Google résout ce problème en affichant d’abord des liens vers des pages Web sur les intentions des utilisateurs les plus populaires.

Par exemple, dans une étude de recherche sur la classification automatique des chaînes YouTube (PDF), les chercheurs discutent du rôle de l’intention de l’utilisateur dans la détermination des résultats à afficher en premier.

Dans la citation ci-dessous, où il utilise le mot « entité, » c’est une référence à ce que vous considérez normalement comme un nom (une personne, un lieu ou une chose):

« Un mappage des noms aux entités a été construit en analysant les journaux de recherche Google, et, en particulier, en analysant les requêtes Web que les gens utilisent pour accéder à l’article Wikipédia pour une entité donnée…

Par exemple, ce tableau associe le nom Jaguar à l’entité Jaguar voiture avec une probabilité d’environ 45 % et à l’entité Jaguar animal avec une probabilité d’environ 35 %.

En clair, cela signifie que les chercheurs ont découvert que 45 % des personnes qui recherchent Jaguar recherchent des informations sur l’automobile et 35 % recherchent des informations sur l’animal.

C’est l’intention de l’utilisateur qui est segmenté par popularité.

Le point à retenir ici est que si votre contenu concerne la vente d’un produit et que les pages les mieux classées expliquent comment fabriquer ce produit, il est possible que l’intention populaire de l’utilisateur pour ce mot-clé soit de savoir comment fabriquer ce produit et non où acheter. ce produit.

Cette idée peut signifier qu’un nouveau contenu est nécessaire pour cibler la question latente sous-jacente « comment faire » qui est inhérente à cette requête de recherche.

Insight 2: L’écosystème de liens a changé

Les blogs étaient à un niveau record il y a douze ans. De nombreuses personnes allaient en ligne pour produire du contenu et créer des liens vers des sites Web intéressants.

Mis à part le créneau des recettes, ce n’est plus le cas et cela peut affecter le signal de lien que Google utilise à des fins de classement. C’est super important d’y penser.

Moins de personnes recherchant WordPress

Il y a de moins en moins de personnes qui recherchent WordPress chaque année. Cela indique que WordPress perd en popularité dans la population générale.

Le volume de recherche du mot-clé « WordPress » a diminué de 71 % depuis septembre 2011.

La popularité de WordPress est en baisse.

Moins de personnes recherchant des blogs

Ce n’est pas seulement l’utilisation de WordPress qui diminue. Il y a aussi moins de personnes qui recherchent des blogs, avec une tendance qui reflète la baisse des recherches sur WordPress.

Capture d'écran de Google Trends montrant le déclin de la popularité des blogs.

L’écosystème de liens en déclin

Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles les blogs ont perdu de leur popularité.

Cela pourrait être les médias sociaux ou l’introduction de l’iPhone et d’Android a changé la façon dont le public interagit en ligne.

Capture d'écran de Google Trends montrant la popularité croissante d'Instagram.

L’écosystème de liens a décliné

Une chose qui est incontestable, c’est que de moins en moins de personnes bloguent et que l’écosystème du lien a subi un fort déclin. Ce qui l’a causé est hors de propos.

Gary Illyes de Google a confirmé que la motivation pour transformer la directive d’attribut de lien nofollow en indice était que Google puisse utiliser ces liens à des fins de classement.

« Oui. Il leur manquait des données importantes que les liens avaient, en raison du nofollow. Ils peuvent fournir de meilleurs résultats de recherche maintenant qu’ils tiennent compte des liens rel=nofollowed. »

Il n’est pas déraisonnable de considérer que l’utilisation de liens nofollow à des fins de classement a été effectuée car il y a moins de liens naturels générés.

Avec moins de liens générés naturellement, il est fort probable que cela affectera le classement des sites Web et que Google sera de plus en plus sélectif sur les liens qu’il utilise.

Aujourd’hui, il est de plus en plus clair que les stratégies de liens qui reposent sur des liens de blogs sont plus facilement détectées comme spam, car moins de personnes créent des blogs.

Le point à retenir ici est que lors de la création d’une stratégie de création de liens, il est important d’être conscient que l’écosystème de liens est en déclin.

Cela signifie que les liens naturels donnés gratuitement sont également en déclin.

Les stratégies de liens doivent être plus créatives en termes d’identification des personnes restant liées aux sites Web et de compréhension des raisons pour lesquelles elles renvoient aux sites Web.

A propos des liens

Le temps d’être sélectif sur l’obtention de liens à partir de sites dits « d’autorité » est révolu depuis longtemps.

Obtenez ce que vous pouvez obtenir tant que c’est naturel et librement donné par n’importe quel site Web pertinent.

Insight 3 : Stratégie de création de liens contre la sécheresse

Parce qu’il y a moins de liens naturels donnés gratuitement, il est temps de repenser la course pour obtenir le bon texte d’ancrage et des quantités massives de liens.

Bien qu’un lien donné librement avec un texte d’ancrage pertinent soit utile, cela se produira rarement naturellement.

Alors peut-être qu’il est temps de s’éloigner de l’ancienne création de liens traditionnelle axée sur le texte d’ancrage et la publication d’invités (ce qui signifie aujourd’hui des liens payants).

Au lieu de cela, il peut être utile de cultiver des liens à partir d’actualités et de magazines, d’organisations pertinentes et de certaines organisations éducatives.

Maintenant plus que jamais, il est temps de se concentrer sur la sensibilisation, que la sensibilisation aboutisse ou non à des liens. Prenez juste le trafic.

Insight 4 : Les résultats de la recherche montrent ce que les gens veulent voir

Vous êtes-vous déjà promené dans l’allée des céréales d’un supermarché et noté combien de types de céréales riches en sucre bordent les étagères ? C’est la satisfaction des utilisateurs en action. Les gens s’attendent à voir des céréales à la bombe de sucre dans leur allée de céréales et les supermarchés satisfont cette intention de l’utilisateur.

Je regarde souvent les Fruit Loops au rayon des céréales et je me dis : « Qui mange ce truc ? Apparemment, beaucoup de gens le font, c’est pourquoi la boîte est sur l’étagère du supermarché – parce que les gens s’attendent à la voir là-bas.

Google fait la même chose que le supermarché. Google affiche les résultats les plus susceptibles de satisfaire les utilisateurs, tout comme cette allée de céréales.

Parfois, cela signifie montrer des réponses de niveau débutant 101. Parfois, cela signifie montrer quelque chose d’incroyablement raciste et triste.

Par exemple, en 2009, Google a dû s’excuser d’avoir montré une image de Michelle Obama modifiée pour ressembler à un singe à chaque fois que quelqu’un recherchait son nom.

Pourquoi Google a-t-il affiché ce résultat ? Parce que la plupart des gens qui cherchaient le nom de Michelle Obama étaient le genre de personnes qui étaient satisfaites de voir une image d’elle qui ressemblait à un singe.

Les taux de clics et d’autres mesures de la satisfaction des utilisateurs ont indiqué que c’est ce que les gens voulaient voir. L’algorithme d’intention de l’utilisateur de Google leur a donc donné.

Vous souvenez-vous de ces céréales chargées de sucre au supermarché ? C’est ce que sont ces types de résultats. C’est ce que j’appelle un « algorithme Fruit Loops », un algorithme basé sur la popularité qui donne aux utilisateurs ce qu’ils s’attendent à voir.

Satisfaire l’intention de l’utilisateur est ce que Google veut dire lorsqu’il parle d’afficher des résultats pertinents. Auparavant, cela signifiait afficher des pages Web contenant les mots clés saisis par un utilisateur. Désormais, cela signifie afficher la page Web que la plupart des utilisateurs s’attendent à voir.

Essentiellement, les pages de résultats de recherche sont similaires à l’allée des céréales de votre supermarché. Ce n’est pas une critique, c’est un constat.

Je pense qu’il est utile de considérer les résultats de recherche comme une allée de supermarché et de considérer quel type de « céréale » est le plus populaire. Cela peut influencer votre stratégie de contenu de manière positive.

Insight 5 : Étendre la gamme de contenu

Les résultats de recherche de Google sont biaisés pour afficher le contenu que les utilisateurs s’attendent à voir.

C’est pourquoi Google affiche les vidéos YouTube dans les résultats de recherche. C’est ce que les gens veulent voir.

C’est pourquoi Google affiche des extraits en vedette, c’est ce qui satisfait aujourd’hui le plus de gens qui utilisent des téléphones mobiles.

Il n’est pas tout à fait exact de se plaindre que les résultats de recherche de Google favorisent les vidéos YouTube. Les gens trouvent le contenu vidéo utile, en particulier pour le type de contenu pratique. C’est pourquoi Google le montre.

C’est un biais dans les résultats de recherche, oui. Mais c’est le reflet du parti pris des utilisateurs, pas du parti pris de Google.

Donc, si l’utilisateur a un préjugé qui favorise les vidéos YouTube, quelle devrait être votre stratégie en ligne ?

Écrire plus de contenu et créer des liens vers celui-ci ? Ou la réponse appropriée consiste-t-elle à passer au type de contenu que les utilisateurs souhaitent, dans ce cas, la vidéo ?

Donc, si vous voyez que les résultats de la recherche favorisent un certain type de contenu, orientez-vous vers la production de ce type de contenu.

Apprenez à lire la salle en termes de ce que les utilisateurs veulent en portant une attention particulière à ce que Google classe.

Insight 6: Baisse du classement et de la PNL

Les baisses de classement peuvent parfois s’expliquer par un changement dans la façon dont Google interprète ce que les utilisateurs veulent dire lorsqu’ils recherchent quelque chose.

Google utilise de plus en plus des algorithmes de traitement du langage naturel (NLP) qui influencent ce que Google pense que les utilisateurs veulent lorsqu’ils recherchent quelque chose.

Par exemple, j’ai été témoin d’une quasi-réécriture du type de contenu classé en tête dans un certain créneau. Contenu informatif zippé en haut, contenu commercial en bas du top 10.

Il n’y avait rien de mal avec les sites commerciaux qui ont chuté, à part la façon dont Google a compris que l’intention de l’utilisateur avait changé.

Essayer de « réparer » les sites commerciaux en ajoutant plus de liens, en désavouant des liens ou en ajoutant plus de mots-clés à la page est peu susceptible d’aider le classement.

Réparer quelque chose qui n’est pas cassé n’aide jamais.

C’est pourquoi il est parfois judicieux d’étudier d’abord les résultats de la recherche lors du diagnostic de la perte de classement d’un site.

Il n’y a peut-être rien à réparer. Mais il peut y avoir changements à envisager.

Si votre site a chuté dans le classement, examinez ce que Google classe.

Si les types de sites toujours classés présentent un contenu différent (focus, sujet, etc.), la raison pour laquelle votre site a été abandonné n’est peut-être pas liée à quelque chose qui ne va pas.

Il peut s’agir de quelque chose qui doit changer.

Insight 7 : les données de clic aident à déterminer l’intention de l’utilisateur

C’est pourquoi j’utilise l’expression « Fruit Loops Algo » pour désigner l’algorithme de Google axé sur l’intention de l’utilisateur. Ce n’est pas une insulte. Il est destiné à illustrer la réalité du fonctionnement du moteur de recherche de Google.

Beaucoup de gens veulent des céréales pour petit-déjeuner Fruit Loops et Captain Crunch. Les supermarchés répondent en donnant aux consommateurs ce qu’ils veulent.

Les algorithmes de recherche peuvent fonctionner de manière similaire.

Une meilleure définition de la pertinence

Ce n’est pas la pertinence des mots clés par rapport aux termes de recherche que vous recherchez – c’est la pertinence par rapport à ce que la plupart des utilisateurs s’attendent à voir.

Parfois, cela se traduit par le nombre de liens qu’un site reçoit.

Mais je suis assez confiant que l’une des façons dont l’intention de l’utilisateur est comprise est par les données du journal des clics.

Voici un brevet déposé par Google qui traite de l’utilisation des données de clic pour comprendre l’intention de l’utilisateur, Modifier le classement des résultats de recherche en fonction des commentaires implicites des utilisateurs.

« Les moteurs de recherche Internet visent à identifier les documents ou autres éléments qui sont pertinents pour les besoins d’un utilisateur et à présenter les documents ou éléments de la manière la plus utile pour l’utilisateur. Une telle activité implique souvent une bonne dose de lecture de l’esprit – déduire de divers indices ce que l’utilisateur veut.

… les réactions des utilisateurs à des résultats de recherche particuliers ou à des listes de résultats de recherche peuvent être évaluées, de sorte que les résultats sur lesquels les utilisateurs cliquent souvent recevront un classement plus élevé. L’hypothèse générale d’une telle approche est que les utilisateurs qui effectuent une recherche sont souvent les meilleurs juges de la pertinence, de sorte que s’ils sélectionnent un résultat de recherche particulier, il est susceptible d’être pertinent, ou du moins plus pertinent que les alternatives présentées.

Comprendre l’intention de l’utilisateur est si important que Google et d’autres moteurs de recherche ont développé des technologies de suivi oculaire et de temps de visualisation pour mesurer où les utilisateurs mobiles s’attardent sur un résultat de recherche. Cela permet de mesurer la satisfaction des utilisateurs et de comprendre l’intention des utilisateurs pour les utilisateurs mobiles.

Google ou l’utilisateur est-il biaisé envers les marques ?

Certaines personnes pensent que Google a un parti pris pour les grandes marques. Mais ce n’est pas ça du tout.

Si vous considérez cela à la lumière de ce que nous savons de l’algorithme de Google et de la façon dont il tente de satisfaire l’intention de l’utilisateur, vous comprendrez que si Google affiche une grande marque, c’est parce que c’est ce que les utilisateurs s’attendent à voir.

Si vous souhaitez changer cette situation, vous devez créer une campagne pour faire connaître votre site afin que les utilisateurs commencent à s’attendre à voir votre site en haut.

Oui, les liens jouent un rôle là-dedans. Mais d’autres facteurs tels que ce que les utilisateurs saisissent dans les moteurs de recherche jouent également un rôle.

Quelqu’un a un jour soutenu que Google devrait afficher des résultats sur la rivière lorsque quelqu’un tapait Amazon dans Google. Mais ce n’est pas raisonnable si ce que la plupart des gens s’attendent à voir, c’est Amazon le site d’achat.

Encore une fois, Google ne fait pas correspondre les mots-clés dans cette requête de recherche. Google identifie l’intention de l’utilisateur et montre aux utilisateurs ce qu’ils vouloir à voir.

Points clés à retenir

Comprendre les résultats de la recherche

Les 10 liens ne sont pas classés en fonction de la page qui a le meilleur référencement sur la page ou le plus de liens. Ces 10 liens sont classés par intention de l’utilisateur.

Écrire pour l’intention de l’utilisateur

Comprendre ce que les utilisateurs veulent accomplir et en faire le centre du contenu. Trop souvent, les éditeurs écrivent du contenu axé sur des mots-clés, ce que certains appellent un contenu « sémantiquement riche ».

En 2015, j’ai publié un article sur le marketing de l’expérience utilisateur dans lequel je proposais que se concentrer sur l’intention de l’utilisateur vous mettra en ligne avec la façon dont Google classe les sites Web.

• Quelle intention de l’utilisateur le contenu satisfait-il ?
• Quelle tâche ou quel objectif le contenu aide-t-il le visiteur du site à accomplir ? »

Comprendre la popularité du contenu

La popularité du contenu consiste à rédiger un contenu qui peut être compris par le public le plus large possible. Cela signifie faire attention au niveau scolaire minimum nécessaire pour comprendre votre contenu.

Si le niveau scolaire est élevé, cela signifie que votre contenu peut être trop difficile à comprendre pour certains utilisateurs.

Je ne dis pas que Google préfère les sites qu’un élève de sixième peut comprendre. Je dis seulement que si vous voulez rendre votre site facilement compréhensible par les moteurs de recherche et le plus d’utilisateurs, alors prêter attention à la difficulté de votre contenu peut être utile.

Google n’est pas un moteur de recherche de mots clés. Google est sans doute un moteur de correspondance d’intention utilisateur. Savoir et comprendre cela améliorera le référencement de chacun.

Il y a un aperçu profond de la compréhension de cela et de l’adaptation de votre stratégie de marketing de recherche en conséquence.

Utiliser ce que l’on sait des algorithmes de classement de Google

Google publie une quantité étonnante d’informations sur les algorithmes utilisés pour classer les sites Web. Il existe de nombreux autres documents de recherche que Google ne reconnaît pas si la technologie est utilisée ou non.

On peut améliorer leur succès en matière de référencement et de marketing en sachant quels algorithmes Google a admis utiliser et quels types d’algorithmes ont été recherchés.

Davantage de ressources:

  • Facteurs de classement Google : réalité ou fiction
  • Google classe les pages Web, pas les sites Web
  • 5 façons éprouvées d’augmenter votre classement Google
  • Core Web Vitals : un guide complet

Image en vedette : Master1305/Shutterstock

Yoast SEO 19.7 provoque des erreurs fatales et des plantages de sites Web

0

Il a été découvert que la version 19.7 du plugin Yoast SEO WordPress contenait un conflit avec d’autres plugins, ce qui a entraîné des erreurs fatales sur les sites Web.

C’est la troisième fois cette année qu’un conflit avec un autre plugin entraîne l’échec d’une mise à jour de Yoast.

Heureusement, Yoast a enquêté sur les rapports et a rapidement publié une nouvelle mise à jour qui a résolu le problème.

Erreur fatale WordPress

Il existe plusieurs causes d’erreur fatale, mais dans cette situation, elle a été causée par une mise à jour de Yoast SEO dans laquelle le codage était en conflit avec un autre plugin.

Cela peut arriver parce que deux plugins essaient de faire quelque chose mais l’un annule essentiellement l’autre ou s’empêche de fonctionner.

Une métaphore pour un conflit de plug-in pourrait être deux voitures allant dans des directions opposées sur une seule route.

Idéalement, un plugin tient compte dans son codage des autres plugins, en particulier les plus courants, de sorte qu’aucun des plugins n’essaie de faire quelque chose qui empêche les autres plugins de faire leur travail.

C’est exactement ce qui s’est passé avec la mise à jour Yoast 19.7.

Yoast 19.7 a eu un conflit avec d’autres plugins (ou codage personnalisé) qui modifient l’URL de connexion de l’administrateur.

La modification de l’URL de connexion est une mesure de sécurité conçue pour tromper les logiciels pirates qui naviguent automatiquement vers l’URL par défaut pour les connexions d’administrateur et tentent de deviner les informations d’identification du mot de passe de connexion.

Yoast annonce un bogue de mise à jour

Yoast était 100% transparent sur le bogue et a publié un tweet qui décrivait aux utilisateurs ce qui se passait.

Levure tweeté:

« Après la sortie de Yoast SEO 19.7, nous avons été informés que cette version provoque une erreur fatale lorsqu’elle est utilisée en combinaison avec des plugins ou du code qui modifie l’URL de connexion WordPress par défaut.

Nous avons identifié le problème et travaillons sur une solution.

L’un des changements introduits avec Yoast 19.7 (selon le journal des modifications de développement du plugin Yoast) était une amélioration de la façon dont Yoast gère les erreurs fatales en l’empêchant de s’exécuter dans la page de connexion.

« Améliore la gestion des erreurs fatales dans le front-end en empêchant Yoast SEO de s’exécuter dans la page de connexion, permettant aux utilisateurs d’accéder à leur tableau de bord. »

Cela aurait-il pu être la cause ?

Pourquoi des erreurs fatales se produisent-elles avec les plugins ?

Les conflits de plugins ne sont pas exclusifs à Yoast. C’est tout simplement plus visible quand cela arrive à Yoast parce que leur base d’utilisateurs se compte en millions.

Cependant, c’est la troisième fois cette année qu’un conflit de plug-in d’erreur fatale est associé à une mise à jour du plug-in Yoast cette année.

Le fondateur de Yoast SEO Plugin, Joost De Valk, a expliqué dans un tweet qu’il n’est pas toujours possible de tenir compte des milliers de plugins de l’écosystème WordPress avec lesquels un conflit de codage pourrait survenir.

Il tweeté:

« C’est le genre de situation de conflit de plugin #WordPress que je ne sais littéralement pas comment empêcher de se produire.

Plus de 60 000 plugins : comment tester votre plugin par rapport à tous ceux-là.

Si quelqu’un a de bonnes idées, je suis tout ouïe”

Joost aussi tweeté que Yoast teste toujours ses mises à jour de plugins avant leur publication avec la plupart des plugins les plus populaires.

« Nous testons contre les plus gros, sans nous en soucier autant, mais quelques petits ensemble causent encore assez de maux de tête. »

Il a continué:

« … ce n’est jamais amusant quand tu casses des trucs. Nous testons très rigoureusement et toujours des choses passent. Créer des plugins pour un grand nombre d’utilisateurs est « juste » difficile.

Solution offerte en quelques heures

Yoast a publié une nouvelle mise à jour dans les deux heures suivant l’annonce qu’ils avaient identifié un bogue dans la mise à jour et travaillaient sur une solution.

Quelle action entreprendre

Yoast a publié une nouvelle mise à jour, la version 19.7.1. Le changelog de développement de Yoast a déclaré:

« Corrige un bogue où une erreur fatale serait générée en combinaison avec certains plugins qui modifient l’URL de la page de connexion standard. »

Les utilisateurs du plugin Yoast SEO peuvent envisager de mettre à jour vers la toute dernière version de Yoast, la version 19.7.1

Chrome utilise des captures d’écran interactives pour accélérer les sites

0

Google a annoncé une nouvelle technologie utilisée dans Chrome qui crée des instantanés interactifs de pages Web qui accélèrent l’expérience utilisateur. Chrome l’appelle Freeze Dried Tabs et il est actuellement utilisé.

Ce que fait Google va au-delà d’un espace réservé pour la capture d’écran. Il s’agit plutôt d’un hybride de capture d’écran, car il peut être défilé et les liens peuvent être cliqués. Une fois le téléchargement de la page réelle terminé, Google passe de manière transparente à la page Web réelle.

L’idée est d’accélérer l’expérience Web des visiteurs du site en leur montrant une capture d’écran avec des liens fonctionnels et du contenu que les utilisateurs peuvent parcourir.

Affichage plus rapide des sites Web sur les appareils mobiles

Le processus de livraison des sites Web est lent en raison de toutes les différentes parties qui doivent être chargées, telles que le HTML brut, le CSS, JavaScrip et les polices (qui présentent eux-mêmes de multiples problèmes).

La solution de Chrome consiste à afficher des captures d’écran interactives.

Onglets de navigateur lyophilisés

Google appelle ce nouvel hybride d’une capture d’écran et d’une page Web interactive, Freeze Dried Tabs.

Les onglets de navigateur lyophilisés sont une nouvelle façon de fournir des pages Web, mais ils ne sont pas affichés pour tous les sites visités par un utilisateur de Chrome.

Il s’agit plutôt d’une solution pour accélérer les moments de transition comme le passage d’un onglet à l’autre ou lors du démarrage du navigateur.

Selon un article de blog Chrome à ce sujet :

« Le rendu du contenu Web peut nécessiter beaucoup de calculs et peut parfois sembler lent par rapport à une application native.

Beaucoup de travail doit être fait pour charger dynamiquement des ressources sur le réseau, exécuter JavaScript, rendre CSS, des polices, etc.

Sur les appareils mobiles, cela est particulièrement difficile et Chrome ne peut souvent conserver qu’une poignée de pages Web chargées à la fois en raison des contraintes de mémoire de l’appareil.

Cela conduit à la question de savoir s’il existe un moyen plus léger de représenter le contenu Web lorsque la situation l’exige, par exemple, dans l’interface utilisateur de transition comme le sélecteur d’onglets ou au démarrage lorsque de nombreux travaux d’échauffement se produisent.

Lors d’un démarrage à froid normal de l’application Chrome, le chargement d’une page Web prend environ 3,4 secondes.

Les tests montrent que l’expérience utilisateur est améliorée avec un temps de chargement jusqu’à 20 % plus rapide, ce qui donne en moyenne 2,8 secondes pour afficher l’intégralité d’une page Web.

Il faut souligner que cela rend la page entière à l’état lyophilisé, y compris le contenu qui se trouve sous la fenêtre d’affichage (la partie où un visiteur du site doit faire défiler pour voir).

Une qualité remarquable de cette solution est qu’il n’y a pas de changement de mise en page lorsque l’onglet lyophilisé est transféré sur le site en direct.

L’annonce a expliqué comment ils font cela:

« Pour lyophiliser une page Web, nous capturons l’état visuel de la page sous la forme d’un ensemble de graphiques vectoriels avec tous les hyperliens.

Nous pouvons ensuite « reconstituer » (lire) ces graphiques vectoriels de manière plus légère en tramant simplement les graphiques vectoriels.

Cela réduit le coût de rendu de l’affichage d’une page Web complète (y compris le contenu en dehors de la fenêtre d’affichage) et prend toujours en charge les hyperliens.

Les onglets lyophilisés sont en direct dans Chrome

Cette technologie qui accélère la création d’une page Web interactive est actuellement utilisée dans le navigateur Chrome.

Bien qu’il ne soit utilisé que dans des situations de démarrage à froid pour le moment, l’équipe Chrome a indiqué qu’elle étudie où il peut être utilisé.

C’est une bonne nouvelle pour tous les éditeurs Web, car cela peut signifier que les pages se chargent plus rapidement pour les visiteurs du site, ce qui pourrait potentiellement entraîner des taux de satisfaction des visiteurs plus élevés.


Citation

Lire l’annonce originale de Chrome

Accélérer Chrome au démarrage d’Android avec des onglets lyophilisés

Image sélectionnée par Shutterstock/Catalyst Labs

Google pénalisera-t-il les sites qui se ressemblent ?

0

John Mueller de Google a répondu à la question si Google pénalise les sites qui sont presque identiques. Mueller a utilisé des exemples de différents niveaux de similarité entre les sites et a suggéré lequel éviter.

Google classera-t-il les sites qui se ressemblent ?

La question posée était de savoir si deux sites qui se ressemblaient pouvaient encore se classer dans la recherche Google.

Il n’y avait aucune mention quant à savoir si le contenu était similaire, mais John a également inclus ce scénario dans sa réponse.

C’est la question qui a été posée :

« Nous prévoyons de partager le même backend et le même frontend pour nos deux marques.

Nous nous classons assez bien avec les deux dans Google.

Quelle est l’importance du risque de pénalisation si nous utilisons la même structure HTML, les mêmes composants, la même mise en page et la même apparence entre les différentes marques ?

Ce qui serait différent, ce sont les logos, les polices et les couleurs.

Ou suggéreriez-vous de migrer vers le même frontal tout en conservant l’expérience différente entre les deux marques ? »

Aucune pénalité pour avoir l’air similaire à un autre site

John Mueller a confirmé que si les sites se ressemblaient presque, cela n’entraînerait pas d’action négative pour le classement dans les résultats de recherche.

Il a dit:

« Tout d’abord, il n’y a pas de pénalité ou d’action manuelle de spam Web pour avoir deux sites Web presque identiques. »

Ensuite, il a expliqué comment Google gérerait deux sites Web partageant la même structure et le même contenu d’URL.

Il poursuit sa réponse :

« Cela dit, si les URL et le contenu de la page sont les mêmes sur ces deux sites Web, ce qui peut arriver pour des pages identiques, c’est que nos systèmes peuvent choisir l’une des pages comme page canonique.

Cela signifie que nous concentrerions notre exploration, notre indexation et notre classement sur cette page canonique.

Pour les pages qui ne sont pas identiques, nous indexons généralement les deux.

Par exemple, si vous avez le même document sur les deux sites Web, nous en choisirons un et n’afficherons que celui-ci dans la recherche.

En pratique, c’est souvent très bien.

Si vous avez besoin que les deux pages soient affichées dans la recherche, assurez-vous simplement qu’elles sont très différentes, et pas seulement avec un logo ou un jeu de couleurs modifié.

Google gère la duplication avec la canonisation

La réponse de John est intéressante car elle donne un aperçu de la façon dont Google traite le contenu en double réel où l’intégralité du contenu est identique.

Dans ce cas, il dit qu’il canonisera une version du contenu, ce qui signifie qu’il choisira une version du contenu à des fins de classement.

Cela peut poser un problème pour les sites qui syndiquent le contenu de leur site Web, c’est pourquoi il est important que les sites Web exigent de l’éditeur du contenu syndiqué qu’il utilise un canonique inter-domaines.

Une raison pour laquelle il n’y a pas de pénalité

En 2013, l’ingénieur de recherche Google (à l’époque) Matt Cutts a déclaré que jusqu’à 30 % de tout le contenu du Web est dupliqué, car c’est simplement l’état normal d’Internet.

Il a cité cette statistique dans le cadre d’une explication de la raison pour laquelle Google ne pénalise pas le contenu en double, car les sites innocents perdraient leur classement.

Y a-t-il une pénalité pour avoir deux sites Web presque identiques ?

La réponse est non, tant que ce n’est pas le contenu lui-même qui est identique.

Citation

Regardez le hangout Google After Hours à l’endroit de 11 minutes où John Mueller répond à la question sur des sites Web presque identiques


Image sélectionnée par Shutterstock/Les visages

Les 6 conseils SEO de Google pour les sites de commerce électronique

0

Google partage six conseils SEO qui combinent des données structurées et Merchant Center pour tirer le meilleur parti de la présence de votre site Web dans les résultats de recherche.

Alan Kent, Developer Advocate chez Google, décrit chaque conseil en détail dans une nouvelle vidéo publiée sur la chaîne YouTube de Google Search Central.

Tout au long de la vidéo, Kent met l’accent sur l’utilisation de Google Merchant Center, car il permet aux détaillants de télécharger des données produit via des flux structurés.

Les flux Merchant Center sont conçus pour être lus par des ordinateurs, ce qui signifie que les données sont extraites de manière plus fiable que Googlebot n’explore votre site Web.

Cependant, cela ne signifie pas que vous devez renoncer à utiliser des données structurées sur les pages de produits et vous fier uniquement à Merchant Center. Les données structurées sur les produits restent essentielles même si vous fournissez des données produit directement à Google avec un flux Merchant Center.

Google peut recouper les données du flux Merchant Center avec les données structurées de votre site Web.

Les recommandations SEO de Google pour les sites de commerce électronique visent à tirer le meilleur parti des deux outils.

1. Assurez-vous que les produits sont indexés

Googlebot peut manquer des pages lors de l’exploration d’un site si elles ne sont pas liées à d’autres pages. Sur les sites de commerce électronique, par exemple, certaines pages de produits ne sont accessibles qu’à partir des résultats de recherche sur site.

Vous pouvez vous assurer que Google explore toutes vos pages de produits en utilisant des outils tels qu’un sitemap XML et Google Merchant Center.

La création d’un flux de produits Merchant Center aidera Google à découvrir tous les produits de votre site Web. Les URL des pages de produits sont partagées avec le robot d’exploration Googlebot pour être utilisées comme points de départ pour l’exploration de pages supplémentaires éventuellement.

2. Vérifier l’exactitude des prix des produits Résultats de la recherche

Si Google extrait par erreur les données de tarification de vos pages de produits, il se peut qu’il indique votre prix d’origine dans les résultats de recherche, et non le prix réduit.

Pour fournir avec précision des informations sur les produits telles que le prix catalogue, les remises et le prix net, il est recommandé d’ajouter des données structurées à vos pages de produits et de fournir à Google Merchant Center des flux structurés de vos données produit.

Cela aidera Google à extraire le prix correct des pages de produits.

3. Minimiser les retards de prix et de disponibilité

Google explore les pages Web de votre site selon son propre calendrier. Cela signifie que Googlebot ne remarquera peut-être pas les modifications apportées à votre site avant la prochaine exploration.

Ces retards peuvent entraîner des résultats de recherche en retard par rapport aux modifications du site, comme un produit en rupture de stock.

Il serait préférable que vous cherchiez à minimiser les incohérences dans les données de tarification et de disponibilité entre votre site Web et la compréhension de Google de votre site en raison de décalages temporels.

Google recommande d’utiliser les flux de produits Merchant Center pour maintenir les pages mises à jour selon un calendrier plus cohérent.

4. Assurez-vous que les produits sont éligibles pour des résultats de produits riches

L’éligibilité aux résultats de produits riches nécessite l’utilisation de données structurées sur les produits.

Pour obtenir le format spécial de présentation riche des produits, Google recommande de fournir des données structurées sur vos pages de produits et un flux de produits dans Merchant Center.

Cela permettra de s’assurer que Google comprend comment extraire les données produit pour afficher des résultats enrichis.

Cependant, même avec les données structurées correctes en place, les résultats enrichis sont affichés à la discrétion de Google.

5. Partager les données d’inventaire des produits locaux

Assurez-vous que vos produits en magasin sont trouvés par les personnes saisissant des requêtes avec l’expression « près de chez moi ».

Tout d’abord, enregistrez l’emplacement de votre magasin physique dans votre profil d’entreprise Google, puis fournissez un flux d’inventaire en magasin à Merchant Center.

Le flux d’inventaire en magasin comprend des identifiants de produit et des codes de magasin, afin que Google sache où se trouve physiquement votre inventaire.

Comme étape supplémentaire, Google recommande d’utiliser un outil appelé Pointy. Pointy est un appareil de Google qui se connecte à votre système de point de vente en magasin et informe automatiquement Google des données d’inventaire de votre magasin physique.

Les données sont utilisées pour maintenir les résultats de recherche à jour.

6. Inscrivez-vous à l’onglet Google Shopping

Il se peut que vos produits soient disponibles dans les résultats de recherche, mais qu’ils n’apparaissent pas dans l’onglet Shopping.

Si vous ne savez pas si vos produits apparaissent dans l’onglet Shopping, le moyen le plus simple de le savoir est de les rechercher.

Les données structurées et les flux de produits ne suffisent pas à eux seuls à être inclus dans l’onglet Shopping.

Pour être éligible à l’onglet « Shopping », fournissez des flux de données produit via Merchant Center et activez les « surfaces sur Google ».

Pour en savoir plus sur l’un des conseils ci-dessus, regardez la vidéo complète de Google ci-dessous :


Image en vedette : Capture d’écran de YouTube.com/GoogleSearchSC, août 2022.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables (et gratuits !)

0

Vous pouvez auditer votre contenu de plusieurs façons, qu’il s’agisse d’un audit rapide et simple des médias sociaux ou d’un examen complet du blog. Vous pouvez prendre le temps d’exécuter les chiffres vous-même (un exercice utile !), ou vous pouvez insérer une URL dans

Je suis du genre à toujours brancher l’URL de notre blog Buffer dans un outil pour obtenir des commentaires. Si c’est gratuit et simple, comptez sur moi.

J’ai mis en signet plusieurs de mes favoris et déterré une poignée d’autres évaluateurs et outils utiles pour proposer les 12 évaluateurs de sites Web, les scores de contenu et les évaluations des médias sociaux que vous voyez ci-dessous. Essayez-les et faites-moi savoir lesquels sont les plus bénéfiques pour vous et votre contenu !

Des outils de notation indispensables pour affiner votre marketing

Les 7 rapports de site Web les plus fascinants – et tout ce que vous avez à faire est de taper votre URL

1. L’évaluateur marketing de Hubspot

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Entrez l’URL de votre blog et votre adresse e-mail, puis appuyez sur OK. Marketing Grader vous donnera une note globale pour votre site Web, basée sur cinq catégories :

  1. Bloguer
  2. Des médias sociaux
  3. référencement
  4. Génération de leads
  5. Mobile

Chaque section comporte une liste de contrôle des éléments ainsi que des notes pour les aspects individuels de la catégorie. Par exemple, Marketing Grader vérifiera votre blog pour les boutons de partage social, un formulaire d’inscription par e-mail et un flux RSS, puis il évaluera les cinq publications les plus récentes en fonction des partages sociaux.

Plats à emporter utiles :

Dans le cadre de son score de génération de leads, Marketing Grader mesure blogposts et tweets qui renvoient à des formulaires. L’idée est que plus vous donnez à un lecteur d’opportunités de cliquer sur une page de destination optimisée, mieux vous serez pour développer votre liste et collecter des prospects.

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Utilisez des requêtes @media ou une feuille de style mobile
  • Mettre en place l’automatisation du marketing

2. Grignoteuse

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Le test gratuit Nibbler examine une longue liste de caractéristiques de sites et de blogs – plus de 24 éléments de haut niveau – crachant un score global (sur une échelle de 1 à 10) et une liste d’améliorations classées par priorité.

Plats à emporter utiles :

Le nuage de mots d’en-tête chez Nibbler montre exactement quels mots nous utilisons le plus souvent dans nos en-têtes et titres. Nous visons à être un blog sur les astuces des médias sociaux, c’est donc formidable de voir les « réseaux sociaux » et les « médias » se classer si haut. C’est aussi bien de voir quels autres mots nous avons utilisé sans même le savoir (« minutes » et « beau » me viennent à l’esprit !).

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Rendre notre page Facebook et notre page Google+ visibles depuis le blog
  • Offrir une option facile à imprimer
  • Fournir une présence locale en soumettant le blog aux annuaires Web locaux
  • Correction des erreurs de validation de code
  • Choisissez un texte d’ancrage descriptif

3. Woorank

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

L’outil gratuit de WooRank teste sept aspects de votre site : référencement, mobile, convivialité, technologies, social, local et trafic. Ils ont à peu près tout couvert ici. Le résultat final est une note sur une échelle de 1 à 100 et un rapport que vous pouvez télécharger au format pdf ou des diapositives à partager avec votre équipe.

Plats à emporter utiles :

WooRank analyse les mots clés de votre site et s’ils apparaissent ou non aux endroits importants. Les cinq premiers mots-clés sont vérifiés pour apparaître dans le titre du site, la description du site et la balise d’en-tête. Il est utile de voir en un coup d’œil les opportunités de gains rapides en optimisant vos mots clés les plus importants.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Connectez le compte Twitter de Buffer à la page
  • Corrigez les erreurs de code
  • Masquer les adresses e-mail pour éviter d’être spammé
  • Personnaliser la page d’erreur 404
  • Rediriger non-www vers www

4. Analyseur de site Web Quick Sprout

L’outil gratuit Quick Sprout vous permet d’effectuer une petite recherche sur les concurrents tout en évaluant votre site Web, vos médias sociaux et votre contenu. Lorsque vous commencez votre test, vous pouvez ajouter jusqu’à trois autres sites/blogs de votre secteur. Le rapport notera les quatre sites (le vôtre, plus trois concurrents) et les classera du premier au dernier, avec une ventilation du score de trafic, du score SEO, du score de vitesse et du score de partage social.

Voici comment Buffer se compare à certains des sites que nous admirons le plus :

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Au-delà des scores de comparaison, vous obtenez également une ventilation de votre contenu le plus populaire, et vous pouvez également exécuter le test pour d’autres sites Web, afin de voir quel contenu a été le plus partagé sur d’autres blogs.

Plats à emporter utiles :

Dans le rapport principal de Quick Sprout, vous pouvez explorer les détails de chaque facteur. Le référencement, par exemple, vous montre des recommandations sur ce qu’il faut corriger. Plus précisément, Quick Sprout recommande que les titres

comportent entre 15 et 65 caractères et que toutes les images aient des balises alt descriptives.

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Utilisez les meilleurs mots-clés dans les balises de titre
  • Améliorer le temps de chargement sur la page
  • Ajouter une méta description à la page d’accueil du blog

5. Validateur W3C

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Les évaluateurs précédents de cette liste ont fourni de nombreux conseils marketing utiles et de haut niveau. Le validateur W3C vous propose des correctifs directs à apporter.

Exécutez votre site via W3C Validator et voyez exactement quelles erreurs de code apparaissent sur votre site Web. L’outil de validation vous indique la ligne de code spécifique dans laquelle l’erreur apparaît. Après les éléments à corriger, vous recevez également une série d’avertissements qui pourraient également valoir la peine d’être vérifiés.

Plats à emporter utiles :

De nombreux avertissements du W3C apparaissent comme des conseils utiles. Par exemple, le W3C recommande que chaque page ait une seule balise

. Il s’agira généralement du titre d’un article de blog ou du titre d’une page, puis d’autres informations, telles que des appels à l’action ou des formulaires d’inscription par e-mail, peuvent prendre les en-têtes

ou

à la place.

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Revérifiez la façon dont nous ajoutons les paramètres utm aux liens
  • Corriger une balise alt dans notre formulaire d’inscription par e-mail

6. Calibreur de magasin de commerce électronique de Shopfiy

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Les sites de commerce électronique peuvent obtenir des commentaires rapides sur le référencement, la convivialité du magasin, le contenu, les aspects sociaux et techniques en exécutant l’URL du magasin via l’évaluateur de Shopify (vous n’avez pas besoin d’avoir un magasin Shopify pour exécuter le test gratuit). Lorsque vous faites défiler la page de résultats, vous pouvez voir tous les domaines dans lesquels vous avez réussi ou échoué, comment réparer les pièces manquantes et pourquoi chacune est importante.

Plats à emporter utiles :

Deux éléments que Shopify identifie dans son rapport sont la livraison gratuite et un numéro de téléphone. La livraison gratuite, selon Shopify, peut augmenter les taux de conversion. Un numéro de téléphone facilite les commandes téléphoniques et augmente la confiance des clients.

Exemples de recommandations :

  • Ajouter un sitemap XML au magasin
  • Ajouter des balises alt aux images
  • Inclure une politique de confidentialité
  • Placez un lien vers votre page Pinterest sur votre page d’accueil

7. Calibreur de clarté

La plupart des outils ci-dessus examinent divers aspects marketing et techniques de votre site. Clarity Grader vérifie les mots eux-mêmes.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Le rapport détaille la langue que vous utilisez sur le site, analysant 20 pages pour proposer des informations linguistiques incroyablement précises.

  • Pourcentage d’utilisation du langage passif
  • Note de lisibilité
  • Fautes d’orthographe
  • Clichés et jargon

(Remarque : Lorsque vous exécutez l’outil, vous vous inscrivez également pour un essai gratuit de sept jours de Clarity Grader.)

Plats à emporter utiles :

Le test « clichés et jargon » de Clarity Grader contient une tonne d’informations intéressantes. C’est incroyable de voir combien de fois je suis tenté d’utiliser des mots qui apparaissent dans cette liste.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

En plus des clichés et du jargon, vous pouvez modifier le dictionnaire de « mauvais langage » pour afficher votre score par rapport aux mots complexes, au jargon juridique et aux termes sexistes.

Recommandations pour le blog Buffer :

  • Plus de phrases de moins de 20 mots
  • Une longueur de phrase moyenne de 10 mots

Notation de contenu à faire soi-même

Comment 6 grandes marques et sites Web évaluent leur contenu

Cette prochaine série de partitions va un peu au-delà de la simple saisie de l’URL de votre site Web et de l’appui sur Entrée. Certains d’entre eux font partie de produits premium ou nécessitent un compte gratuit ou vous demandent d’être assez compétents avec les feuilles de calcul. Si vous souhaitez que les choses restent gratuites et faciles, vous pouvez essayer la voie du bricolage et vous inspirer de la façon dont ces outils notent le contenu.

1. Niveau de qualité du contenu de Google

Principaux facteurs :

  • Qualité et quantité du contenu principal
  • Niveau d’EAT – Expertise, Autorité, Confiance
  • Réputation

Facteurs secondaires :

  • Informations sur le site Web
  • Contenu supplémentaire utile
  • Conception de pages fonctionnelles
  • Maintenance du site

Terence Mace de Mace Dynamics a écrit un article détaillé sur les signaux du score de qualité du contenu de Google, une influence directe sur la façon dont Google classe les pages dans les résultats de recherche. Google ne fait pas la promotion des détails du score, alors Terence a creusé, testé et expérimenté pour arriver à sa liste de facteurs.

Voici un peu plus sur trois intrigants.

La qualité et la quantité du contenu principal dépendent de la façon dont le contenu répond à l’objectif de la page. Un facteur intéressant que Google peut prendre en compte est le temps d’attente, c’est-à-dire le temps qu’une personne passe sur un site après avoir cliqué sur un résultat de recherche et avant de revenir à la page de résultats. Plus le temps de séjour est long, mieux c’est.

EAT peut inclure le classement de l’auteur, le classement de la page et un certain nombre de façons spécifiques de mesurer la confiance (comme le texte de pied de page très peu fiable « le domaine est à vendre »)

La réputation comprend ce que les autres disent de vous ou de votre entreprise/marque en ligne. Voici quelques-unes des sources considérées :

  • Articles de presse
  • Articles Wikipédia
  • Billets de blog
  • Articles de magazines
  • Forums de discussion

2. Score de marketing de contenu de LinkedIn

Les facteurs:

  • Impressions et vues de ceux au sein de votre public cible LinkedIn
  • Impressions et vues du contenu des concurrents
  • Engagement dans les groupes LinkedIn, les mises à jour et les publications

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Disponible pour ses clients Marketing Solutions, le LinkedIn Content Marketing Score est un système très répandu de mesure de l’impact du contenu. Le résultat final est un rapport en trois parties.

  1. Quantifie votre impact en mesurant votre engagement auprès de votre audience.
  2. Compare votre performance par rapport à votre groupe de pairs.
  3. Fournit des recommandations d’amélioration.

Le score est également livré avec des options de filtrage, de sorte que vous pouvez voir le score en fonction de la région, de l’ancienneté, de la taille de l’entreprise, de la fonction et de l’industrie.

3. Score de contenu d’Uberflip

Les facteurs:

  • Pages vues
  • Actions
  • Visites de débarquement
  • Clics d’incitation à l’action
  • Prospects générés

Uberflip fournit un moyen de collecter votre contenu dans des hubs que vous pouvez partager sur votre site Web ou votre blog. Dans le cadre de leur produit, Uberflip propose un score de contenu, qui prend les cinq ingrédients ci-dessus, les pèse, les agrège et propose un score de 0 à 100 %.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

4. La métrique unique de Moz

Les facteurs:

  • Visites uniques
  • Bravo pour une histoire
  • commentaires
  • Aimés de Facebook
  • Tweets
  • Google+ Plus

La métrique Moz One combine les facteurs ci-dessus pour comparer les articles de blog et noter le nouveau contenu en fonction de ses performances par rapport à la moyenne. Donc, si un nouveau billet de blog reçoit plus d’uniques, de commentaires et de tweets que la normale, son score One Metric montera en flèche.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Moz a décrit l’ensemble de son processus, et vous pouvez copier et modifier votre propre version de One Metric, personnalisée avec les statistiques et les poids qui sont importants pour vous. Nous avons utilisé une version tampon de One Metric qui inclut également le temps passé sur la page, les partages LinkedIn et la syndication dans le cadre du score final. (Nous en avons également créé un pour notre contenu de médias sociaux.)

5. L’ascenseur viral de BuzzFeed

Les facteurs:

  • Partages sociaux
  • Clics
  • Vues

Les éditeurs de BuzzFeed peuvent voir une superposition simple sur toutes les histoires de la page d’accueil. L’une de ces statistiques est l’augmentation virale, une mesure du nombre de fois qu’une histoire est partagée (et cliquée) par vue depuis le site Web ou une publicité.

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Le blog Contently a ensuite ajouté du contexte à certains des autres facteurs pris en compte par BuzzFeed. L’un de ces facteurs est le temps d’engagement, en particulier le pourcentage de la page que le lecteur a fait défiler/lu. Ky Harlin de BuzzFeed a expliqué comment cette métrique impacte le contenu.

Nous traitons chaque élément individuel d’une liste presque comme son propre article. Nous allons donc essayer de vraiment comprendre ce avec quoi les gens s’engagent et transformer une liste de 45 éléments en une liste de 25 éléments sans les ratés, réorganisés pour qu’ils soient plus susceptibles d’être partagés.

6. Score de contenu de Kapost

Les facteurs:

  • Toutes les étapes franchies par un utilisateur, de la première interaction avec l’entreprise jusqu’à devenir client

Kapost a une excellente explication sur la façon de marquer le contenu en termes de génération de prospects. Ils attribuent un score à chaque étape du parcours de l’acheteur, c’est-à-dire à chaque élément de contenu avec lequel un futur client s’est engagé.

La première étape du voyage et la dernière étape du voyage reçoivent plus de poids que les étapes intermédiaires.

Le score total pour le client est de 1, et chaque étape obtient un pourcentage de ce nombre. Par exemple, si vous deviez attribuer 30 % aux première et dernière étapes, un exemple de score pourrait ressembler à ceci :

7 évaluateurs de sites Web et scores de contenu indispensables |  SEJ

Là où les choses deviennent vraiment intéressantes, c’est lorsque vous commencez à additionner les scores d’un grand nombre de clients. Vous pouvez voir une image complète du contenu qui génère le plus de prospects et a le plus grand impact sur les clients. En outre, vous pouvez diviser le score en campagnes (en voyant l’impact de diverses publicités) et même en auteurs de blogs.

Conclusion

Quelles informations pouvez-vous trouver sur votre site Web ou votre blog ?

Avez-vous un système en place pour noter et suivre les performances de votre contenu ?

J’aimerais entendre ce que vous apprenez de ces outils et ce que vous faites pour votre site Web et votre blog. S’il vous plaît laissez vos pensées que vous pourriez avoir dans les commentaires!

Sources des images : IconFinder, Blurgrounds, Contently, Fast Company, Jay Mantri

Ce message est apparu à l’origine sur Buffer et est republié avec autorisation.

Facebook punit les sites de grattage

0

Facebook a annoncé une deuxième vague d’actions contre le spam. Facebook cible les publications promotionnelles liées à des fermes publicitaires de faible qualité qui copient le contenu d’autres sites. L’annonce de cette action a été ajoutée à une annonce préexistante sur la lutte contre le spam Facebook.

Ce que Facebook a annoncé :

« À partir d’aujourd’hui, nous déployons une mise à jour afin que les gens voient moins de messages qui renvoient à des sites de mauvaise qualité qui copient et republient principalement le contenu d’autres sites sans fournir de valeur unique. Nous ajustons nos consignes aux éditeurs en conséquence. »

Ce que Facebook a dit à TechCrunch

TechCrunch a rendu compte de la répression du spam de Facebook et a publié une déclaration représentant ce que Facebook a dit à TechCrunch :

« Aujourd’hui, TechCrunch a déclaré en exclusivité qu’il affichera les liens moins en évidence dans le fil d’actualité s’ils combinent ce nouveau signal sur l’authenticité du contenu avec des titres de clickbait ou des pages de destination débordant d’annonces de mauvaise qualité. »

Comment la mise à jour de Facebook vous affecte

Cette mise à jour a des implications considérables. Les messages que Facebook interdit de créer des liens vers ce que l’on appelle des sites de grattage, ou simplement des grattoirs. Les grattoirs sont appelés ainsi parce qu’ils utilisent des bots pour « gratter » (copier) le contenu du Web.

Ces robots peuvent générer un trafic important sur un site Web, ce qui empêche le propre robot de Google d’explorer correctement votre site Web. C’est l’une des raisons pour lesquelles Google Search Console affiche des codes de réponse 404 Page Not Found. impossible d’afficher les pages Web.

L’action de Facebook aura pour effet de couper le trafic, ce qui impactera alors la capacité de ces sites voyous à gagner de l’argent grâce aux impressions publicitaires. Si Facebook est efficace, cette action peut éventuellement avoir pour effet de ralentir la quantité de trafic de scraper.

Le ralentissement du trafic de scraper est une bonne chose car il permet à un serveur Web de fonctionner sous une charge normale au lieu d’une charge plus lourde qui peut empêcher Google d’indexer correctement le site.

Google est bon pour empêcher les « sites de grattage » de se classer pour les expressions de recherche réelles. Les grattoirs ont tendance à se classer pour des phrases extrêmement longues et absurdes comme des extraits de texte du site Web d’origine. Cependant, ces types de recherches d’extraits d’une page Web donnent une fausse idée de la façon dont Google classe le contenu original par rapport au contenu copié. Juger Google sur la base de phrases absurdes comme des extraits d’une page Web casse en quelque sorte le fonctionnement de la recherche Google aujourd’hui. Les résultats ne sont donc pas nécessairement représentatifs de la façon dont Google classe le contenu original.

Les moteurs de recherche sont réglés pour donner des résultats pour une requête de recherche. L’intention de l’utilisateur et la façon dont la réponse à la requête est exprimée sur les pages Web sont au cœur de la façon dont Google classe les sites Web. Un extrait de page Web n’est pas une requête de recherche. Donc, ceux-ci ne révèlent pas avec précision dans quelle mesure Google exclut les sites de scraper.

L’algorithme de Facebook a donné aux sites de grattage l’occasion de relancer le modèle commercial consistant à générer du trafic vers les fermes publicitaires. Mais ces mises à jour les ont fait reculer.

Images par Shutterstock, modifiées par l’auteur

Comment faire du référencement technique pour les sites Web de commerce électronique

0

Au cours des deux dernières années, plusieurs entreprises ont opté pour des modèles en ligne en raison de l’évolution des conditions du marché.

La concurrence s’intensifie rapidement dans de nombreux secteurs.

Certaines entreprises ont obtenu de bons résultats avec des modèles et des solutions de commerce électronique prêts à l’emploi. Mais avec une telle concurrence dans la recherche, vous devez offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

À un moment donné, vous devrez vous plonger dans le côté technique de votre site Web pour éviter les erreurs susceptibles de nuire aux performances de recherche, en particulier si vous envisagez de migrer votre site ou de vous éloigner des services prêts à l’emploi.

Bien que vous puissiez gérer même de grands magasins de commerce électronique sur des plates-formes telles que Shopify, vous devez tout de même prendre le temps de comprendre les tâches techniques que ces plates-formes effectuent pour vous.

Un élément crucial de cela est le référencement technique pour les magasins de commerce électronique, qui se divise en deux domaines : la compétence technique et l’optimisation technique.

Architecture de site Web et structures d’URL

J’utilise le terme architecture par rapport à la structure du site, car la structure amène souvent les gens à se concentrer uniquement sur la structure de l’URL.

L’architecture du site idée doit suivre celle d’un catalogue standard.

Les catalogues existent depuis des siècles.

Si vous remontez plus de 100 ans en arrière et regardez les catalogues classiques Sears, Roebuck & Co. du XIXe siècle, très peu de choses ont changé dans la façon dont nous structurons les catalogues hors ligne et même nos sites Web de commerce électronique aujourd’hui.

Des années de répétition ont efficacement formé les utilisateurs à se familiariser avec ce format, en suivant donc une structure de site simple de :

Accueil > Catégories > Sous-Catégories > Produits

C’est quelque chose que les utilisateurs connaissent et qui a un sens logique. Il doit ensuite transcender votre structure d’URL, qui doit être cohérente et descriptive de la page (pour les utilisateurs).

Les produits doivent également figurer dans leur propre sous-dossier indépendant de la catégorie, ce qui signifie que vous pouvez les placer dans diverses catégories pertinentes sans créer de duplication de page de produit.

Par exemple:

  • Page de catégorie : example.com/category
  • Page de sous-catégorie : example.com/category/niche-1
  • Fiche produit : example.com/p/product-name ou website.com/products/product-name

D’expérience, essayer de créer des URL de commerce électronique avec des mots-clés n’est pas une tactique de «déplacement d’aiguille».

Si vous prenez des plates-formes de commerce électronique de premier plan telles que Shopify et Salesforce Commerce Cloud, elles vous imposent des structures d’URL qui incluent des sous-dossiers et des SKU de produits. Et ces sites Web peuvent tout aussi bien rivaliser avec n’importe quel autre.

Plans de site (XML et HTML) et configuration de la console de recherche Google

Un sitemap HTML n’est peut-être pas strictement nécessaire au fonctionnement des sites Web de commerce électronique, mais c’est une bonne idée. Les sitemaps HTML peuvent permettre de meilleurs liens internes vers les pages de catégories et de sous-catégories. Ils permettent de suivre et d’organiser vos pages et aident les utilisateurs à naviguer sur votre site.

Il n’est pas non plus impératif d’avoir un sitemap XML, mais ils peuvent aider Google dans la découverte d’URL.

Et lorsque vous explorez vos URL connectées à l’API d’inspection de la Search Console, vous pouvez également identifier les problèmes potentiels (par exemple, une page de catégorie n’est trouvée que via un sitemap XML et non via un lien interne).

Pour obtenir de meilleures données (moins filtrées) et plus d’informations sur la qualité de vos pages, vous pouvez :

  • Soumettre des sitemaps XML structurés à Google Search Console
  • Ajoutez une propriété Google Search Console pour chaque branche de sous-dossier de votre site Web : votresite.com/vêtements, par exemple.

Ces données peuvent vous aider à déterminer si vous devez améliorer la proposition de valeur et la qualité de certaines catégories, sous-catégories et pages de produits.

Vous pouvez également incorporer une forme de sitemap XML dans la conception de votre page d’accueil afin de fournir un chemin d’exploration naturel pour transmettre le PageRank de la page d’accueil aux catégories et sous-catégories sans listes de liens indésirables, comme cet exemple de la page d’accueil MoneySupermarket.com :

Utilisation de sitemaps HTML comme élément convivial.

Gestion des stocks et 404 souples

Lorsque vos produits sont en rupture de stock, vos modèles de pages de produits en tiennent compte.

Cela peut amener Google à interpréter la page comme un soft 404, la supprimant de l’indexation, ce qui signifie que vous perdez du trafic et du classement pour les termes de recherche associés à la page.

Si un utilisateur recherche un produit spécifique et atterrit sur votre page uniquement pour constater qu’il ne peut pas l’acheter, il aura une expérience de marque négative.

Mais c’est aussi une opportunité de vendre d’autres produits ou d’inciter l’utilisateur à attendre que vous l’ayez de nouveau en stock.

Vous pouvez le faire grâce à l’automatisation.

Lorsqu’un niveau de stock de modèle de produit atteint zéro, s’il affiche un message de rupture de stock par défaut, Google l’identifiera comme un soft 404. Pour éviter cela, apportez des produits et des éléments similaires sur la page du produit pour créer une proposition de valeur différente. L’utilisateur dispose de conseils sur la marche à suivre et vous pouvez éviter l’erreur logicielle 404.

Par exemple, supposons que votre stock de forets Brand X HSS 3 mm soit épuisé. Ajoutez une vérification automatisée qui remplace le message « rupture de stock » si vous avez des produits similaires en stock. Vous pouvez le faire à l’aide de votre système de gestion des informations sur les produits (PIM). Modifiez le modèle pour afficher des marques et des produits similaires qui répondent aux mêmes critères ou à des critères similaires ; dans ce cas, un foret de 3 mm.

Si vous exploitez également des magasins physiques, vous pouvez modifier la messagerie en « rupture de stock en ligne » et diriger les utilisateurs vers un localisateur de magasins.

Vous pouvez également créer des modèles qui utilisent votre PIM pour identifier les opportunités de vente incitative et de vente croisée pour d’autres pages.

Et si vous utilisez un marquage personnalisé dans votre PIM, vous pouvez orienter les clients vers des produits similaires en fonction de différentes variables (par exemple, taille, couleur, forme, événement de lancement).

Ces intégrations PIM avec les pages de produits peuvent également aider à prévenir les expériences utilisateur négatives.

L’utilisation des données PIM pour ajouter de la valeur à l’utilisateur devrait être une pratique courante pour optimiser votre boutique en ligne. La convivialité supplémentaire peut aider vos pages de produits à se démarquer de vos concurrents, en particulier si vos concurrents ont des pages ou des propositions de valeur similaires.

Données structurées

L’utilisation de données structurées peut aider à améliorer les produits d’un site Web de commerce électronique dans les résultats de recherche en fournissant des extraits enrichis dans les SERP. Il présente également clairement les informations aux moteurs de recherche, les aidant à comprendre tous les éléments de base du produit (pour la comparaison avec les sites Web concurrents).

Les extraits enrichis peuvent aider à améliorer les taux de clics des SERP vers vos pages, mais ils ne sont pas garantis.

Pour les pages de produits, le schéma de produit est important et peut permettre d’examiner les extraits enrichis.

Pour vos pages de catégories, vous pouvez également utiliser le schéma ItemList. Si vous avez des magasins locaux, vous pouvez inclure le schéma LocalBusiness sur les pages de magasin individuelles.

En plus du schéma de produit, le site doit également utiliser d’autres types de schémas génériques, notamment :

  • Organisme.
  • Miette de pain.
  • Site Internet.
  • Zone de recherche des liens annexes.

Un site Web technique raffiné offre une meilleure expérience utilisateur et peut vous aider à prendre l’avantage sur la concurrence. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la catégorie SEO technique de SEJ ou ce guide SEO complet pour le commerce électronique.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Un guide complet de la taxonomie des sites pour le référencement

0

Pour ceux qui sont dans le référencement depuis un certain temps, vous avez peut-être entendu parler de la taxonomie du site car elle fait référence au site Web.

Lorsque vous faites référence à la structure d’un site Web et à la facilité de navigation des utilisateurs, vous faites référence à la taxonomie du site.

L’attention portée à la taxonomie de votre site est une compétence essentielle que les professionnels du référencement doivent maîtriser.

En effet, la taxonomie d’un site influence non seulement sa structure organisationnelle globale, mais également la manière dont il est perçu sur Google et la manière dont les utilisateurs naviguent sur votre site.

Pour cette raison, placer l’optimisation de la taxonomie de votre site dans votre file d’attente (dans une position hautement prioritaire, espérons-le) est une étape critique vers une architecture de site Web solide.

Qu’est-ce que la taxonomie d’un site ?

Quand on parle de taxonomie, on fait généralement référence à un système de classification.

Ce système de classification contrôlera tout dans la structure d’un site, de l’organisation à la classification – et tout cela est basé sur leurs caractéristiques sémantiques et leurs relations les unes avec les autres.

La taxonomie de votre site Web peut jouer un rôle important dans la façon dont Google explore votre site, ainsi que dans la façon dont vos utilisateurs percevront leur expérience utilisateur.

Cela peut également avoir un impact important sur le classement des moteurs de recherche. Il est avantageux de se concentrer sur la taxonomie de votre site Web, sur la façon dont il se déroule sur votre site et sur la manière dont il est configuré dans son ensemble.

La taxonomie de votre site Web peut également jouer un rôle dans la façon dont votre site crée des liens internes, ce qui peut également être un coup de pouce significatif pour le succès de votre site Web sur Google.

Consignes Google : créer une hiérarchie conceptuelle claire des pages

Si vous vous demandiez s’il s’agissait ou non d’une tactique de chapeau noir, ce n’est pas le cas.

C’est en fait une technique de chapeau blanc.

Parce que vous vous concentrez sur l’organisation de votre contenu, vous ne risquez rien d’être interprété par Google.

En fait, les consignes aux webmasters de Google stipulent que vous devez créer une taxonomie hiérarchique :

Concevez votre site pour avoir une hiérarchie de page conceptuelle claire.

Google préfère une structure taxonomique conceptuelle claire qui inclut des catégories de niveau supérieur en fonction du type de contenu d’un site.

Cette structure devrait également inclure des sujets connexes organisés au sein de celle-ci.

Les différents types de taxonomies

Il existe plusieurs types de taxonomies qui peuvent vous aider à créer votre structure taxonomique. Ils comprennent des taxonomies plates et des taxonomies à facettes.

Taxonomies plates

Les taxonomies plates, ou taxonomies hiérarchiques, sont facilement utilisées lorsque vous avez un groupe de sujets où la relation sémantique est déjà très bien connue.

Les entités sont facilement utilisées dans une taxonomie plate avec une dimension de classification.

L’utilisation d’une relation parent-enfant pour ces entités peut aider Google à approfondir un sujet et peut aider à organiser les choses de manière logique pour les utilisateurs.

Taxonomies à facettes

Vous pouvez utiliser des taxonomies à facettes lorsque vous avez un sujet avec de nombreuses dimensions de classification différentes (par opposition à une seule).

Il est possible d’utiliser des taxonomies à facettes pour organiser une bibliothèque complète et approfondie.

Que vous organisiez tous les différents types de plats dans votre cuisine ou que vous organisiez des milliers de produits avec des dimensions de classification similaires et différentes, vous souhaiterez peut-être utiliser des taxonomies à facettes.

La chose intéressante à propos des taxonomies à facettes est qu’une connaissance complète de la relation sémantique entre les entités n’est pas requise.

Il est possible de construire une taxonomie ad hoc qui englobe tous ces éléments de contenu, quel que soit leur emplacement dans le spectre taxonomique.

D’accord, je suis vendu sur la taxonomie d’un site. Pourquoi est-ce si important?

La création d’une taxonomie bien organisée peut vraiment avoir un impact sur la manière dont les utilisateurs interagissent positivement avec votre site. Cela est particulièrement vrai lorsque vous avez une organisation logique de votre contenu.

Plus la taxonomie d’un site est bonne, plus une source fiable sera vue par vos utilisateurs, et plus ils resteront et liront vos contenus.

Si un site n’a pas de structure spécifiée, il sera très difficile pour les utilisateurs de comprendre et de consommer votre contenu.

De nombreux utilisateurs quitteront un site s’il est mal organisé. Nous voulons nous assurer que les utilisateurs passent le plus de temps possible lorsqu’ils tentent de naviguer sur votre site Web.

C’est également essentiel pour le référencement, car cela permet à Google de mieux comprendre l’architecture de votre site. De plus, il facilite l’exploration et l’indexation pour les bots.

La création de relations appropriées entre les définitions sémantiques qui s’appliquent au graphe de connaissances de Google explique également comment Google comprendra votre site.

Plus il est facile pour Google d’analyser et de comprendre la taxonomie globale de votre site, meilleures sont les performances de votre site dans les moteurs de recherche et pour vos utilisateurs.

Examinons cela plus en détail avec un exemple de site Web sur l’optimisation des moteurs de recherche (peut-être que vous possédez j’aime faire sur toutes les choses dans le monde so sueme.com).

Supposons que votre site cible une variété de sujets dans le domaine de l’optimisation des moteurs de recherche. Ils peuvent inclure des éléments tels que :

  • référencement.
  • Rédaction de contenu.
  • Marketing de contenu.
  • Création de liens.
  • Référencement technique.
  • Promotion des médias sociaux.
  • Paiement par clic (PPC).

Ce sont toutes des catégories que vous pouvez utiliser pour organiser votre contenu.

Si l’un de vos utilisateurs recherche des sujets sur le référencement, la rédaction de contenu ou le marketing de contenu, la taxonomie pourrait ressembler à ceci :

  • https://example.com/seo/nom-de-la-page-ici/
  • https://example.com/content-writing/ten-tips-for-content-writing-greatness/
  • https://exampe.com/content-marketing/the-ultimate-guide-to-content-marketing/
  • Etc.

La première partie de l’URL (/content-writing/) est la catégorie.

Et si quelqu’un recherche quelque chose comme la rédaction de contenu, il ira probablement sur cette page de catégorie, où il pourra trouver tous les articles sur le sujet qui sont organisés dans cette catégorie.

Il est important que les sujets étroitement liés soient organisés au sein de cette navigation hiérarchique.

Taxonomie du site : meilleures pratiques pour créer la hiérarchie de navigation

La première directive absolue ici est de s’assurer que la taxonomie de votre site est bonne pour les utilisateurs et les moteurs de recherche.

Vous voulez trouver un équilibre entre la facilité d’utilisation et la facilité de navigation.

Si les utilisateurs ne peuvent pas naviguer sur le site et trouver le contenu organisé, vous ne pouvez pas aller plus loin dans la croissance de votre site.

C’est pourquoi nous séparons ce type de contenu dans ces catégories : pour mieux les organiser et les présenter aux utilisateurs et aux bots.

La double navigation facile est une victoire, tant du point de vue de l’ingénierie que du point de vue des facteurs humains.

Assurez-vous de faire la recherche de mots-clés et de sujets pertinents

Une base solide pour toute stratégie de référencement réussie est de faire la bonne recherche de mots clés et de rechercher vos sujets. On ne peut pas exister sans l’autre.

La recherche de mots-clés est nécessaire pour en savoir plus sur ce que votre public recherche en ligne.

La recherche de sujets est nécessaire pour en savoir plus sur les intérêts de votre public.

La combinaison vous aidera à organiser votre taxonomie en catégories utiles et en contenu écrit dans ces catégories.

En faisant les choses de cette manière, vous ne manquez rien et touchez tous les points douloureux que votre public pourrait rencontrer ailleurs – offrant une expérience de bien meilleure qualité qu’autrement.

Tous ces mots clés que vous recherchez doivent être liés à tout contenu que vous pourriez produire et qui apparaîtra sur ces pages.

Vous choisirez un sujet pour la catégorie taxonomique. Ensuite, vous choisirez des sujets et des mots-clés à regrouper en dessous.

Cela vous aidera à créer un groupe de sujets pertinents qui renforcera votre concentration sur certains sujets de votre site.

Cependant, il est important de noter que vous n’avez pas à optimiser les choses autant qu’auparavant.

Vous n’êtes pas obligé d’inclure votre mot-clé cible dans chaque paragraphe, phrase ou autre. Au lieu de cela, vous voulez vous assurer que votre contenu est organisé et structuré autour du sujet, et que vous écrivez naturellement.

L’algorithme de Google aidera à faire des extrapolations sur la signification et la compréhension de votre contenu à la suite de son exploration.

Mais, vous voulez toujours inclure des mots-clés. Et vous voulez toujours optimiser en fonction de ce que vous dit un logiciel comme Frase.

Vous ne voulez tout simplement pas de mots-clés.

Il est également utile de lire sur les entités une fois que vous avez saisi les mots-clés. Lorsque vous créez la taxonomie de votre site, cela vous aidera à informer votre carte d’entité thématique.

Gardez la taxonomie de votre site simple

Construire une taxonomie avec des centaines de catégories et sous-catégories est un exercice futile. Vous ne faites qu’aggraver les choses pour votre site dans les moteurs de recherche et rendre les choses plus difficiles pour Google et vos utilisateurs.

Plus la structure de votre site est mauvaise, plus il est difficile pour Google d’explorer et d’indexer – et plus cela prend de temps. Cela peut prendre des éons à vos utilisateurs pour trouver ce qu’ils recherchent.

Bien qu’il soit possible de proposer une telle structure de taxonomie quel que soit votre créneau, la réalité est que cela ne fait qu’ajouter des frictions entre ce que vos utilisateurs veulent et ce que Google veut voir.

Plus vous ajoutez de friction, plus cela devient difficile pour les utilisateurs et les moteurs de recherche. Une taxonomie de site idéale est facilement navigable, axée sur des sujets et suffisamment simple pour les utilisateurs.

Garder votre taxonomie simple signifie également vous assurer que vous avez moins de catégories principales et où ces catégories peuvent avoir d’autres sous-catégories.

Il est possible d’avoir une catégorie de niveau supérieur entièrement axée sur le référencement sur la page, et le contenu que vous publiez dans cette section concernera uniquement le référencement sur la page.

Vous pouvez configurer votre structure de taxonomie de différentes manières.

Vous pouvez avoir une structure de catégorie pure qui se concentre uniquement sur l’organisation des pages au sein de cette catégorie, ou vous pouvez avoir une structure détaillée plus granulaire pour organiser vos sujets dans un véritable silo physique.

Les possibilités peuvent être infinies, mais les résultats tendent à montrer que des taxonomies plus simples sont préférées par rapport aux problèmes plus complexes que des centaines de taxonomies peuvent apporter.

N’oubliez pas votre public lors de la création de votre taxonomie

Cela devrait être du bon sens, mais le plus souvent, ce n’est pas si courant.

Pour créer la taxonomie de site la plus efficace, il est important de savoir exactement qui est votre public et pourquoi il se trouve sur votre site.

Vous devez également connaître leurs besoins et la façon dont ils recherchent généralement. De plus, vous voudrez peut-être comprendre comment ils utilisent les sites Web en général.

De cette façon, vous pouvez structurer correctement votre contenu dans la taxonomie appropriée.

Les personnalités de l’acheteur sont un excellent outil que vous pouvez utiliser pour identifier ces faits.

Par exemple, si votre public recherche le référencement, il est utile de savoir ce qu’il attend de cette navigation.

Vous pouvez le découvrir en consultant des sites Web déjà optimisés dans votre créneau, ou vous pouvez utiliser un site comme usertesting.com pour que de vrais utilisateurs naviguent sur votre site et fournissent des commentaires à ce sujet.

En plus de déterminer comment présenter des informations sur leur sujet principal, vous souhaitez également savoir quels sujets de soutien ils pourraient vouloir connaître et les inclure dans votre navigation.

En continuant avec « example.com », par exemple, y a-t-il quelque chose qui peut aider à améliorer le sujet traité ?

En passant du temps à plonger dans vos utilisateurs, vous pouvez vous assurer que votre site global est conçu en conséquence et qu’il pourra mieux répondre à leurs besoins.

Vous voulez également laisser suffisamment de place pour développer votre site

Si vous n’avez qu’un nombre fini de catégories et que vous ne traitez que de ces sujets, vous finirez par manquer de sujets de discussion.

C’est pourquoi il est essentiel de s’assurer que vous laissez suffisamment de place à la croissance de la taxonomie de votre site.

Il ne s’agit pas seulement de s’assurer que vous avez suffisamment de sujets à discuter, même si c’est une grande partie.

Votre taxonomie est susceptible de changer à mesure que votre entreprise se développe.

Au fur et à mesure que de nouveaux types de contenu sont créés, vous devrez probablement déplacer certaines catégories pour vous assurer que tout est toujours interdépendant.

Vous devez également vous assurer que vous avez de la place pour de nouveaux éléments de contenu.

Par exemple, supposons que vous ayez une taxonomie existante qui couvre certains sujets de blog.

Vous embauchez de nouveaux membres d’équipe. Ils connaissent tous bien les sujets connexes à cet égard.

Mais, vous ne les avez pas dans votre taxonomie. Au fur et à mesure que vous agrandissez votre équipe, composée d’experts en la matière, vous devrez également élargir vos catégories sur l’ensemble de votre blog.

Il est également possible que vous changiez d’avis et constatiez que certaines catégories ne sont pas aussi fortes que vous le pensiez au départ.

C’est pourquoi il est si important d’être ouvert au changement et de s’adapter à l’évolution de votre situation.

Vous ne voulez pas être si rigide que vous n’êtes pas ouvert aux possibilités de changement de votre public (et ils le feront).

D’un autre côté, vous ne voulez pas non plus changer constamment la taxonomie de votre site car vous perdrez en stabilité dans les résultats de recherche.

Il est essentiel de trouver cet équilibre qui fonctionne pour vos utilisateurs et la croissance de votre entreprise.

La cohérence est toujours au cœur d’une stratégie réussie

Au fur et à mesure que vous vous améliorerez dans la création de taxonomies, vous affinerez votre propre cohérence, ce qui est un facteur très important pour le référencement.

Si votre site est mal organisé ou contient du contenu non pertinent, il peut être considéré comme quelque chose qui n’est pas de très haute qualité.

Google est suffisamment intelligent pour comprendre la relation sémantique entre votre contenu, et vous devez vous assurer que votre hiérarchie de navigation est suffisamment organisée pour faciliter ces relations sémantiques taxonomiques.

En vous assurant de créer une hiérarchie taxonomique cohérente et structurée, vous créez une structure de site Web simple et facile que Google (et vos utilisateurs) peuvent suivre.

Il facilite considérablement la recherche de contenu et vous permet d’organiser vos éléments de contenu au sein de cette structure taxonomique.

Cette structure hiérarchique est également adaptée aux moteurs de recherche, avec beaucoup de « nourriture d’araignée » pour alimenter Google, afin qu’il comprenne exactement ce que contient l’ensemble de votre site.

Une taxonomie bien planifiée est également cohérente par nature car elle se prête à une navigation thématique plus cohérente et vous permet de présenter facilement votre contenu aux lecteurs.

Un menu de navigation organisé en une taxonomie bien planifiée facilite grandement la garantie d’une navigation cohérente et
facteur de recherche de contenu de haute qualité.

Votre taxonomie d’URL peut avoir un impact significatif sur l’architecture de votre site

Rendre votre site plus facile à naviguer pour les robots des moteurs de recherche et vos utilisateurs est l’objectif ultime (ou devrait être) de tout professionnel du référencement entreprenant.

Votre taxonomie d’URL peut faire la différence entre le succès et l’échec de votre site.

En créant une taxonomie hiérarchique qui inclut la relation sémantique complète entre vos entités thématiques, il est possible de continuer à alimenter Google avec les bons signaux tout en s’assurant que votre site n’est pas trop difficile à comprendre.

Examinons les exemples de taxonomie suivants pour clarifier davantage nos préférences taxonomiques :

Exemples de mauvaise taxonomie d’URL

Comme la plupart des pratiques de référencement, il existe de bonnes taxonomies d’URL et de mauvaises taxonomies d’URL. Les taxonomies d’URL terriblement mauvaises (les pires des mauvaises) incluent celles qui suivent :

  • https://example.com/2022/03/14/random-blog-name-loosely-related-to-topic/
  • https://example.com/2021/02/11/random-blog-name-loosely-related-to-topic-and-more-stuff-too/
  • https://example.com/2020/06/05/random-blog-name-loosely-related-to-topic-about-this-topic-with-more-comprehensive-information

Le problème avec ces taxonomies d’URL est qu’elles sont très complexes et pourraient entraîner une certaine dévaluation de votre site, car Google ne peut pas se soucier de comprendre la complexité de ces URL.

C’est pourquoi il est préférable de toujours utiliser une taxonomie simple, dans la mesure du possible, et de ne pas devenir trop complexe.

De plus, ces types de taxonomies ne regroupent pas tout correctement, ni ne regroupent vos articles de blog sous une seule section de site Web.

De plus, ils n’ont pas de contenu pertinent basé sur les URL qui sont affichées dans cette taxonomie particulière.

Exemples de bonne taxonomie d’URL

Une bonne taxonomie d’URL, cependant, crée une structure facile à comprendre, facile à explorer et que les utilisateurs peuvent facilement lire. Par exemple:

  • https://example.com/seo/differences-between-crawling-indexing/
  • https://example.com/link-building/advanced-guide-to-link-building/
  • https://example.com/content-writing/how-to-write-great-content/

De bonnes taxonomies d’URL (telles que celles ci-dessus) sont préférables car elles aident – encore une fois – à faciliter la recherche de votre contenu.

Ils aident également les utilisateurs car s’ils voient votre URL dans les résultats de recherche de Google, elle est plus courte et plus mémorable.

Ils aident les araignées car ils utilisent moins de puissance de traitement.

S’assurer que vous restez cohérent avec une bonne taxonomie d’URL permet de répondre à la fois aux utilisateurs et aux moteurs de recherche.

Créer la relation de votre contenu dans le silo

Lorsque vous vous concentrez sur la relation de votre contenu au sein d’un silo, vous souhaitez regrouper toutes vos pages connexes dans un silo organisé.

Cela aide à construire une meilleure base de taxonomie pour votre site.

L’organisation de votre contenu par taxonomie permet une découverte plus facile du contenu, surtout s’il est organisé dans le silo approprié.

Lorsque vous organisez votre contenu en fonction de la relation de ce contenu au sein de ce silo, vous fournissez à Google une meilleure compréhension de votre contenu.

Google déterminera alors que tout votre contenu regroupé dans ce silo doit être lié d’une manière ou d’une autre.

L’utilisation de cette structure hiérarchique pour organiser vos pages de contenu dans un silo offre également une plus grande capacité de découverte de contenu.

Créer des liens internes à travers les silos de contenu

N’oubliez pas de créer des liens internes à travers vos silos de contenu.

Les liens internes sont un outil puissant qui peut vous aider à réfléchir à la taxonomie des sites Web.

La création de liens internes entre différents silos de contenu permet à Google de mieux comprendre la relation entre les différents types de contenu.

Idéalement, vous souhaitez utiliser des liens avec le contenu contextuel approprié qui les entoure afin de pouvoir fournir la pertinence contextuelle essentielle de ce lien.

Cette pratique aidera à la fois les utilisateurs et les moteurs de recherche lorsqu’il s’agit de les aider à en savoir plus sur les relations entre les sujets de votre site.

Rendez votre site évolutif avec les bonnes taxonomies

Créer les bonnes taxonomies de site est quelque chose qui aidera à pérenniser votre site.

Non seulement cela aidera à la pertinence d’actualité et à l’actualité, mais cela aidera également à garantir que les moteurs de recherche découvrent votre contenu de la manière correcte que vous souhaitez.

En outre, il aide à créer une autorité d’actualité.

Étant donné que votre site est organisé de cette manière, vous créez également une autorité thématique grâce aux liens et aux URL contextuellement pertinentes que vous créez.

S’assurer que vous créez les bonnes taxonomies renforce l’autorité de votre site sur le sujet.

Vous créez également une structure taxonomique organisée et hiérarchique que Google aime et fournissez une maison contextuelle pour l’ensemble de votre contenu.

Que comptez-vous faire avec la mise en œuvre de la taxonomie de votre prochain site ?

Davantage de ressources:

  • Un guide complet du volume de recherche de mots-clés pour le référencement
  • Balisage des pages et du contenu pour le référencement : un guide complet
  • 44 outils gratuits pour vous aider à trouver ce que les gens recherchent

Image en vedette : BestForBest/Shutterstock

Comment faire du référencement technique pour les sites Web de commerce électronique

0

Au cours des deux dernières années, plusieurs entreprises ont opté pour des modèles en ligne en raison de l’évolution des conditions du marché.

La concurrence s’intensifie rapidement dans de nombreux secteurs.

Certaines entreprises ont obtenu de bons résultats avec des modèles et des solutions de commerce électronique prêts à l’emploi. Mais avec une telle concurrence dans la recherche, vous devez offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

À un moment donné, vous devrez patauger dans le côté technique de votre site Web pour éviter les erreurs qui peuvent nuire aux performances de recherche, en particulier si vous envisagez de migrer votre site ou de vous éloigner des services prêts à l’emploi.

Bien que vous puissiez gérer même de grands magasins de commerce électronique sur des plates-formes telles que Shopify, vous devez tout de même prendre le temps de comprendre les tâches techniques que ces plates-formes effectuent pour vous.

Un élément crucial de cela est le référencement technique pour les magasins de commerce électronique, qui se divise en deux domaines : la compétence technique et l’optimisation technique.

Architecture de site Web et structures d’URL

J’utilise le terme architecture par rapport à la structure du site, car la structure amène souvent les gens à se concentrer uniquement sur la structure de l’URL.

L’architecture du site idée doit suivre celle d’un catalogue standard.

Les catalogues existent depuis des siècles.

Si vous remontez plus de 100 ans en arrière et regardez les catalogues classiques Sears, Roebuck & Co. du XIXe siècle, très peu de choses ont changé dans la façon dont nous structurons les catalogues hors ligne et même nos sites Web de commerce électronique aujourd’hui.

Des années de répétition ont efficacement formé les utilisateurs à se familiariser avec ce format, en suivant donc une structure de site simple de :

Accueil > Catégories > Sous-Catégories > Produits

C’est quelque chose que les utilisateurs connaissent et qui a un sens logique. Il doit ensuite transcender votre structure d’URL, qui doit être cohérente et descriptive de la page (pour les utilisateurs).

Les produits doivent également figurer dans leur propre sous-dossier indépendant de la catégorie, ce qui signifie que vous pouvez les placer dans diverses catégories pertinentes sans créer de duplication de page de produit.

Par exemple:

  • Page de catégorie : example.com/category
  • Page de sous-catégorie : example.com/category/niche-1
  • Fiche produit : example.com/p/product-name ou website.com/products/product-name

D’expérience, essayer de créer des URL de commerce électronique avec des mots-clés n’est pas une tactique de «déplacement d’aiguille».

Si vous prenez des plates-formes de commerce électronique de premier plan telles que Shopify et Salesforce Commerce Cloud, elles vous imposent des structures d’URL qui incluent des sous-dossiers et des SKU de produits. Et ces sites Web peuvent tout aussi bien rivaliser avec n’importe quel autre.

Plans de site (XML et HTML) et configuration de la console de recherche Google

Un sitemap HTML n’est peut-être pas strictement nécessaire au fonctionnement des sites Web de commerce électronique, mais c’est une bonne idée. Les sitemaps HTML peuvent permettre de meilleurs liens internes vers les pages de catégories et de sous-catégories. Ils permettent de suivre et d’organiser vos pages et aident les utilisateurs à naviguer sur votre site.

Il n’est pas non plus impératif d’avoir un sitemap XML, mais ils peuvent aider Google dans la découverte d’URL.

Et lorsque vous explorez vos URL connectées à l’API d’inspection de la Search Console, vous pouvez également identifier les problèmes potentiels (par exemple, une page de catégorie n’est trouvée que via un sitemap XML et non via un lien interne).

Pour obtenir de meilleures données (moins filtrées) et plus d’informations sur la qualité de vos pages, vous pouvez :

  • Soumettre des sitemaps XML structurés à Google Search Console
  • Ajoutez une propriété Google Search Console pour chaque branche de sous-dossier de votre site Web : votresite.com/vêtements, par exemple.

Ces données peuvent vous aider à déterminer si vous devez améliorer la proposition de valeur et la qualité de certaines catégories, sous-catégories et pages de produits.

Vous pouvez également incorporer une forme de sitemap XML dans la conception de votre page d’accueil afin de fournir un chemin d’exploration naturel pour transmettre le PageRank de la page d’accueil aux catégories et sous-catégories sans listes de liens indésirables, comme cet exemple de la page d’accueil MoneySupermarket.com :

Utilisation de sitemaps HTML comme élément convivial.

Gestion des stocks et 404 souples

Lorsque vos produits sont en rupture de stock, vos modèles de pages de produits en tiennent compte.

Cela peut amener Google à interpréter la page comme un soft 404, la supprimant de l’indexation, ce qui signifie que vous perdez du trafic et du classement pour les termes de recherche associés à la page.

Si un utilisateur recherche un produit spécifique et atterrit sur votre page uniquement pour constater qu’il ne peut pas l’acheter, il aura une expérience de marque négative.

Mais c’est aussi une opportunité de vendre d’autres produits ou d’inciter l’utilisateur à attendre que vous l’ayez de nouveau en stock.

Vous pouvez le faire grâce à l’automatisation.

Lorsqu’un niveau de stock de modèle de produit atteint zéro, s’il affiche un message de rupture de stock par défaut, Google l’identifiera comme un soft 404. Pour éviter cela, apportez des produits et des éléments similaires sur la page du produit pour créer une proposition de valeur différente. L’utilisateur dispose de conseils sur la marche à suivre et vous pouvez éviter l’erreur logicielle 404.

Par exemple, supposons que votre stock de forets Brand X HSS 3 mm soit épuisé. Ajoutez une vérification automatisée qui remplace le message « rupture de stock » si vous avez des produits similaires en stock. Vous pouvez le faire à l’aide de votre système de gestion des informations sur les produits (PIM). Modifiez le modèle pour afficher des marques et des produits similaires qui répondent aux mêmes critères ou à des critères similaires ; dans ce cas, un foret de 3 mm.

Si vous exploitez également des magasins physiques, vous pouvez modifier la messagerie en « rupture de stock en ligne » et diriger les utilisateurs vers un localisateur de magasins.

Vous pouvez également créer des modèles qui utilisent votre PIM pour identifier les opportunités de vente incitative et de vente croisée pour d’autres pages.

Et si vous utilisez un marquage personnalisé dans votre PIM, vous pouvez orienter les clients vers des produits similaires en fonction de différentes variables (par exemple, taille, couleur, forme, événement de lancement).

Ces intégrations PIM avec les pages de produits peuvent également aider à prévenir les expériences utilisateur négatives.

L’utilisation des données PIM pour ajouter de la valeur à l’utilisateur devrait être une pratique courante pour optimiser votre boutique en ligne. La convivialité supplémentaire peut aider vos pages de produits à se démarquer de vos concurrents, en particulier si vos concurrents ont des pages ou des propositions de valeur similaires.

Données structurées

L’utilisation de données structurées peut aider à améliorer les produits d’un site Web de commerce électronique dans les résultats de recherche en fournissant des extraits enrichis dans les SERP. Il présente également clairement les informations aux moteurs de recherche, les aidant à comprendre tous les éléments de base du produit (pour la comparaison avec les sites Web concurrents).

Les extraits enrichis peuvent aider à améliorer les taux de clics des SERP vers vos pages, mais ils ne sont pas garantis.

Pour les pages de produits, le schéma de produit est important et peut permettre d’examiner les extraits enrichis.

Pour vos pages de catégories, vous pouvez également utiliser le schéma ItemList. Si vous avez des magasins locaux, vous pouvez inclure le schéma LocalBusiness sur les pages de magasin individuelles.

En plus du schéma de produit, le site doit également utiliser d’autres types de schémas génériques, notamment :

  • Organisme.
  • Miette de pain.
  • Site Internet.
  • Zone de recherche des liens annexes.

Un site Web technique raffiné offre une meilleure expérience utilisateur et peut vous aider à prendre l’avantage sur la concurrence. Si vous souhaitez en savoir plus, consultez la catégorie SEO technique de SEJ ou ce guide SEO complet pour le commerce électronique.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Google interdit 200 sites pour la promotion de fausses nouvelles [REPORT]

0

Le rapport 2016 de Google sur les mauvaises publicités révèle des détails sur la façon dont sa récente politique contre le « contenu trompeur », autrement connu sous le nom de fausses nouvelles, affecte les éditeurs.

Depuis novembre et décembre 2016, Google a définitivement banni 200 éditeurs de ses réseaux publicitaires pour avoir fait la promotion de contenus trompeurs. Au total, 540 sites ont été examinés et au moins des mesures ont été prises contre 340 d’entre eux. C’est la première fois que Google inclut une section concernant les fausses nouvelles dans son rapport sur les mauvaises annonces.

Le rapport contient également des détails sur les 1,7 milliard d’annonces supprimées en 2016 pour violation des politiques de Google, soit plus du double du nombre d’annonces malveillantes supprimées en 2015.

Ce qui suit est un résumé de plusieurs des statistiques clés mises en évidence dans le rapport de Google.

Rapport 2016 sur les mauvaises publicités de Google

  • Annonces de prêt sur salaire: Depuis l’interdiction des annonces de prêt sur salaire en juillet 2016, Google en a supprimé plus de 5 millions de son réseau.
  • Annonces de produits illégaux: Google a supprimé 68 millions d’annonces pour des infractions liées aux soins de santé, contre 12,5 millions en 2016. En outre, 17 millions d’annonces pour des infractions liées aux jeux d’argent illégaux ont été supprimées en 2016.
  • Annonces trompeuses: Google a supprimé 80 millions d’annonces en 2016 pour avoir trompé, induit en erreur et choqué les utilisateurs.
  • Annonces mobiles: Google a désactivé plus de 23 000 annonces mobiles auto-cliquantes en 2016.
  • Annonces essayant de tromper Google: Rien ne dépasse Google – 7 millions d’annonces ont été supprimées pour avoir intentionnellement tenté de tromper les systèmes de détection du géant de la recherche.
  • Mauvais sites: Google a pris des mesures sur plus de 75 000 « mauvais sites », sites vers lesquels pointent de mauvaises publicités, en 2016.

Au total, si une seule seconde était consacrée à supprimer chaque publicité supprimée en 2016, il faudrait au total 50 ans pour terminer le travail. Heureusement que Google dispose de technologies automatisées et d’une grande équipe dédiée à la protection des internautes contre les mauvaises publicités.

Impact de la mise à jour des avantages et inconvénients de Google sur les sites d’évaluation de produits

0

Google a mis à jour sa documentation de données structurées pour les pages Web d’évaluation de produits éditoriaux. Il existe désormais de nouvelles données structurées pour et contre qui rendent les sites éligibles pour une amélioration de la recherche.

Cette modification des données structurées de Google pour les avis sur les produits peut avoir un impact significatif sur les sites Web d’avis sur les produits.

Seuls les sites d’évaluation de produits éditoriaux peuvent avoir une liste améliorée dans les résultats de recherche lorsqu’ils utilisent ces nouvelles propriétés de données structurées.

Les marchands ne sont pas éligibles pour l’amélioration des avantages et des inconvénients dans la recherche, pas plus que les pages d’avis sur les produits des clients.

Cela signifie que cette mise à jour des données structurées affecte les sites Web d’évaluation de produits, y compris les sites affiliés d’évaluation de produits, qui ne vendent pas les produits eux-mêmes mais se concentrent sur l’évaluation des produits.

Qu’est-ce que les avantages et les inconvénients des données structurées ?

Les données structurées du pour et du contre sont utilisées par Google pour identifier des informations spécifiques dans les avis sur les produits et les afficher dans les résultats de recherche.

Les données structurées que Google utilise pour les avantages et les inconvénients sont basées sur les propriétés de données structurées positiveNotes et negativeNotes Schema.org.

Ce qui est intéressant à propos de ces propriétés de données structurées, c’est qu’elles ne sont pas encore entièrement intégrées à Schema.org.

Selon la page officielle Schema.org pour ces types de données structurées :

« Ce terme est proposé pour une intégration complète dans Schema.org, en attendant les commentaires sur la mise en œuvre et l’adoption des applications et des sites Web. »

Langues éligibles pour l’examen des produits Avantages et inconvénients

Les sites Web dans les dix langues suivantes peuvent être affichés avec la nouvelle amélioration dans la recherche :

  1. Néerlandais
  2. Anglais
  3. Français
  4. Allemand
  5. italien
  6. Japonais
  7. polonais
  8. Portugais
  9. Espagnol
  10. turc

Des lignes directrices

Google a publié de nouvelles directives qui, en plus de limiter l’admissibilité à une amélioration pour/contre dans la recherche, stipulent également qu’au moins deux déclarations pour ou contre doivent être faites.

Cela signifie qu’il peut être composé d’au moins deux avantages, deux inconvénients ou un de chaque (un pour et un contre).

Selon la nouvelle documentation :

« Actuellement, seules les pages d’avis de produits éditoriaux sont éligibles pour l’apparition des avantages et des inconvénients dans la recherche, pas les pages de produits des marchands ou les avis de produits des clients.

Il doit y avoir au moins deux déclarations sur le produit. Il peut s’agir de n’importe quelle combinaison d’instructions positives et/ou négatives (par exemple, le balisage ItemList avec deux instructions positives est valide).

Les avantages et les inconvénients doivent être visibles pour les utilisateurs sur la page. »

Avantages et inconvénients Les données structurées sont prioritaires

Google a noté que les pages Web de révision éditoriale qui n’utilisent pas les nouvelles données structurées peuvent toujours être éligibles pour une amélioration de la recherche si Google peut le comprendre à partir du texte de la page Web.

Cependant, Google donnera la priorité aux pages de révision éditoriale avec des données structurées.

L’annonce indiquait:

« Si vous ne fournissez pas de données structurées, Google peut essayer d’identifier automatiquement les avantages et les inconvénients répertoriés sur la page Web.

Google donnera la priorité aux données structurées fournies par vous par rapport aux données extraites automatiquement. »

Est-il difficile d’ajouter de nouvelles données structurées ?

Si vous utilisez un plugin, celui qui le maintient devrait ajouter les nouvelles données structurées.

Cela ne devrait pas être difficile si le plugin fait la différence entre les avis pour les sites d’avis éditoriaux et les avis dans le contexte d’un marchand.

Ce qui est impliqué se limite à peu près à ajouter des avantages et des inconvénients à une évaluation de produit, puis à ajouter les données structurées positiveNote et negativeNote au site Web d’évaluation de produit.

Si vous ajoutez les nouvelles données structurées pour et contre, il s’agit d’un processus assez simple qui consiste simplement à ajouter les propriétés de données structurées positiveNote et/ou negativeNote à toutes les données structurées d’examen de produit existantes.

Capture d’écran des données structurées positiveNote

        "positiveNotes": {
            "@type": "ItemList",
            "itemListElement": [
              {
                "@type": "ListItem",
                "position": 1,
                "name": "Consistent results"
              },
              {
                "@type": "ListItem",
                "position": 2,
                "name": "Still sharp after many uses"
              }
            ]
          }

Capture d’écran des données structurées negativeNote

          "negativeNotes": {
            "@type": "ItemList",
            "itemListElement": [
              {
                "@type": "ListItem",
                "position": 1,
                "name": "No child protection"
              },
              {
                "@type": "ListItem",
                "position": 2,
                "name": "Lacking advanced features"
              }
            ]
          }

Éléments de liste dans les données structurées

Il est important de faire attention à la Élément de liste dans les données structurées. Le ListItem est une référence au Pro ou au Con.

Les bonnes données structurées pour et contre auront au moins deux types ListItem dans les données structurées.

Cela signifie que les données structurées peuvent contenir :

  • Un pour et un contre
  • Ou il peut contenir deux avantages et aucun inconvénient
  • Ou il peut contenir deux inconvénients et aucun avantage

Important : Ne pas utiliser avec les avis des clients sur les produits

Ces données structurées sont spécifiquement destinées aux sites Web d’évaluation de produits, c’est-à-dire sites Web d’évaluation de produits éditoriaux.

Google mentionne explicitement que les avis sur les produits des clients ne sont pas éligibles.

Bien que Google ne dise pas explicitement que cela ne doit pas être utilisé avec les avis sur les produits de contenu généré par l’utilisateur, c’est probablement ce que Google veut dire.

Les données structurées de l’examen des produits récemment mis à jour ont un impact sur les éditeurs

Les données structurées mises à jour se traduiront par ce que Google appelle des améliorations de la recherche. Cela signifie qu’il en résultera des extraits de SERP qui peuvent augmenter les taux de clics.

Capture d’écran du nouvel extrait

Capture d'écran du nouvel extrait de recherche Avantages et inconvénients

Sites Web d’évaluation de produits, ce que Google appelle sites d’évaluation de produits éditoriauxdevraient envisager d’ajouter des données structurées sur les avantages et les inconvénients à leurs pages Web pour pouvoir bénéficier d’améliorations de la recherche.

Ce n’est pas nécessaire de le faire, mais il est toujours utile d’obtenir tous les avantages disponibles dans la façon dont les extraits de recherche sont affichés pour maximiser le trafic de recherche.


Citation

Lire l’annonce de Google

Nouveau dans les données structurées : avantages et inconvénients

Image sélectionnée par Shutterstock/Thapana_Studio

La vulnérabilité du plugin WordPress Autoptimize affecte +1 million de sites

0

Le plugin d’optimisation WordPress Autoptimize a récemment été mis à jour pour corriger une vulnérabilité Stored XSS. Les éditeurs qui utilisent le plugin sont invités à mettre à jour immédiatement pour réduire la possibilité d’une exposition à un événement de piratage.

Vulnérabilité XSS stockée

Une vulnérabilité XSS (Stored Cross-Site Scripting) se produit lorsque le logiciel présente une faille qui permet à un pirate de télécharger un fichier malveillant qui peut ensuite attaquer quelqu’un d’autre qui visite le site.

Il existe différents types de vulnérabilités XSS stockées et il n’est pas clair de quel type il s’agit.

Cependant, selon l’endroit où le fichier malveillant est téléchargé, ce type de vulnérabilité peut être particulièrement problématique lorsqu’une personne disposant de privilèges de niveau administrateur visite le site et reçoit la charge utile, ce qui peut entraîner une prise de contrôle totale du site.

Selon le National Institute of Standards and Technology du gouvernement des États-Unis, un site Web du Département américain du commerce, voici comment un exploit de script intersite est défini :

«Une vulnérabilité qui permet aux attaquants d’injecter du code malveillant dans un site Web par ailleurs bénin.

Ces scripts acquièrent les autorisations des scripts générés par le site Web cible et peuvent donc compromettre la confidentialité et l’intégrité des transferts de données entre le site Web et le client.

Les sites Web sont vulnérables s’ils affichent des données fournies par l’utilisateur à partir de demandes ou de formulaires sans nettoyer les données afin qu’elles ne soient pas exécutables. « 

C’est ce qu’on appelle une vulnérabilité XSS « stockée » car le fichier malveillant est stocké sur le site Web lui-même. Parmi les différents types de XSS

Note de vulnérabilité

Les vulnérabilités sont évaluées à l’aide d’une norme open source appelée Common Vulnerability Scoring System (CVSS). Un score de vulnérabilité est communément appelé à l’aide de CVSS version 3.1.

Voici comment la norme de vulnérabilité est décrite :

« Le Common Vulnerability Scoring System (CVSS) est un cadre ouvert pour communiquer les caractéristiques et la gravité des vulnérabilités logicielles. « 

La vulnérabilité affectant Autoptimize est appelée une vulnérabilité Authenticated Stored XSS, ce qui signifie qu’un pirate doit être connecté au site afin de profiter de la faille.

Cela peut être une raison contributive pour laquelle le niveau de gravité de la vulnérabilité Autoptimize WordPress Plugin a été évalué comme moyen, avec un score de 5,4 sur une échelle de 1 à 10.

Optimiser automatiquement le journal des modifications

Un journal des modifications est un journal de toutes les modifications apportées par un logiciel à chaque mise à jour. Il indique généralement une version, parfois la date de la version et les modifications contenues dans la mise à jour.

Selon le journal des modifications officiel d’Autoptimize, la dernière version est la 2.8.4 qui corrige la vulnérabilité.

« 2.8.4
correctif pour une vulnérabilité XSS authentifiée »

Bien qu’il s’agisse d’une vulnérabilité classée comme moyenne, il est toujours recommandé à tous les éditeurs qui utilisent ce plugin de le mettre à jour immédiatement afin de rester en sécurité.

Citations

Documentation de la vulnérabilité Autoptimize sur le site de sécurité de Patchstack

Journal officiel des modifications de l’optimisation automatique

RIP vers les 10 meilleurs sites de médias sociaux qui ont échoué

0

Il ne fait aucun doute que les médias sociaux ont changé tant de vies – pas seulement en Amérique, mais dans le monde entier.

La communication, quelle que soit la distance à laquelle quelqu’un d’autre se trouve (tant qu’il dispose d’une connexion Internet décente 😊), est devenue plus facile que jamais.

Le marketing a également évolué d’une manière que peu de gens s’attendaient à voir.

Et pourtant, les plateformes de médias sociaux continuent d’aller et venir.

Voici une liste des 10 sites de médias sociaux les plus légendaires qui ont été abandonnés depuis le début du Web.

10. DailyBooth

DailyBooth était un site de photoblogging qui encourageait les utilisateurs à prendre une photo quotidienne avec une légende.

Semblable à Instagram d’aujourd’hui, la plate-forme sociale orientée vers la photo, aujourd’hui disparue, a été lancée environ un an et demi avant le lancement d’Instagram, puis officiellement fermée fin 2012.

Après son lancement en février 2009, DailyBooth a gagné en popularité lorsque des célébrités et des influenceurs ont commencé à rejoindre le réseau social, qui a atteint sa 1 millionième photo en septembre 2009.

Moins de six mois plus tard, il a atteint 3 millions de téléchargements de photos et 10 millions de commentaires.

En avril 2012, Airbnb a repris l’équipe DailyBooth pour aider à la mission globale du site de voyage et à la fin de cette année, DailyBooth n’était plus qu’un souvenir.

9. Flux d’amis

Flux d'amis

FriendFeed était un site Web d’agrégation sociale lancé en 2007.

Fondé par un groupe d’anciens employés de Google, FriendFeed a essentiellement utilisé d’autres réseaux sociaux pour créer son propre réseau, en se concentrant sur la pertinence et l’utilité de ces sites, puis en consolidant les mises à jour sur sa plate-forme.

Facebook a acheté FriendFeed en 2009 pour 15 millions de dollars en espèces et 32,5 millions de dollars en actions. Le géant des réseaux sociaux a définitivement fermé FriendFeed en avril 2015.

8. Ping iTunes

Ce site de réseautage social appartenant à Apple mettait manifestement l’accent sur la musique et a eu la chance de se lancer avec plus d’un million d’utilisateurs en 2010.

Mais même cela ne pouvait pas le sauver.

Lancé en tant que composant intégré à iTunes dans sa 10e édition, le service permettait aux utilisateurs de suivre des artistes et d’obtenir des mises à jour d’amis et d’artistes sur la musique.

Ping a finalement été fermé en 2012 et remplacé par l’intégration des médias sociaux pour Facebook et Twitter.

7. Google Wave et Google Buzz

Icône Google BuzzGoogle Buzz a été lancé en 2010, en remplacement de Google Wave, lancé un an auparavant en 2009. Chacun était une tentative de Google de développer un site mondial de médias sociaux qui pourrait rivaliser avec Facebook.

Les deux plates-formes ont été conçues pour permettre aux utilisateurs de partager des publications avec des amis en privé ou en public avec une longue liste de partenaires d’intégration comprenant Twitter, YouTube, Flickr, Blogger, le FriendFeed susmentionné, et plus encore.

En fin de compte, Buzz était un cauchemar géant en matière de confidentialité et Wave était un gâchis compliqué, de sorte que les deux plates-formes étaient vouées à être ajoutées au cimetière de projets de Google.

6. Suricate

Plate-forme vidéo innovante qui a finalement contribué à propulser la diffusion en direct au sommet de tous nos flux sociaux, Meerkat a fini par être condamné par les grands géants des médias sociaux (Facebook et Twitter, notamment) après avoir recréé l’idée sur leur site déjà établi – et à multiples facettes – canaux de médias sociaux.

Ce n’est que quelques semaines après la sortie de Meerkat que Twitter a interrompu son accès au graphe social de Twitter, puis a acquis l’application rivale de vidéo en direct Periscope et l’a lancée fin mars 2015.

Facebook et Instagram proposent des fonctionnalités similaires dans leurs applications, Facebook ayant lancé Facebook Live en avril 2016.

5. Ami

Ami

L’un des premiers réseaux sociaux à faire du bruit avant Facebook, Friendster a dominé le marché asiatique depuis son lancement (en 2002).

Il était disponible et utilisé dans le monde entier, mais 90 % de son trafic provenait d’Asie. La plate-forme avait plus de visiteurs uniques que tout autre réseau social en Asie en 2008.

Friendster a fini par devenir un site de jeu social en 2011, regroupant plus de 115 millions d’utilisateurs, principalement des Philippines, de Malaisie et de Singapour.

Il a officiellement fermé ses portes en 2018 après une interruption de trois ans.

4. Yik Yak

Yik Yak

À son apogée, Yik Yak était évalué à 400 millions de dollars.

Après son lancement en 2014, l’application mobile de messagerie anonyme a rapidement pris de l’ampleur auprès des jeunes adultes, levant plus de 70 millions de dollars en financement de capital-risque, mais aussi une lourde charge de problèmes. Son plus gros, l’une de ses principales caractéristiques : son anonymat.

Les utilisateurs – généralement des lycéens et des étudiants – pouvaient publier publiquement tout ce qu’ils voulaient pour que d’autres utilisateurs anonymes dans leur voisinage géographique puissent le voir et interagir avec. Cela a causé des problèmes pour des raisons évidentes, notamment des alertes à la bombe et des actes de violence motivés par la haine.

Le monde des médias sociaux était / est déjà jonché d’intimidateurs sur Internet et ressemble souvent à un cloaque d’interaction humaine – et Yik Yak ne faisait que contribuer au conflit.

Il n’a pas fallu longtemps pour que les tables tournent. À la fin de 2014, Yik Yak était déjà en baisse de popularité et d’utilisation.

Il a finalement fermé définitivement début 2017.

3. Vigne

Vigne

Une légende des médias sociaux (et mon préféré) qui a contribué à propulser la vidéo sous les feux de la rampe, Vine était une autre application mobile en avance sur son temps qui a contribué à définir la façon dont les médias sociaux et la vidéo pouvaient s’utiliser pour prospérer.

L’application vidéo abrégée a été acquise par Twitter avant son lancement officiel et a fini par devenir l’application gratuite la plus téléchargée sur l’App Store iOS américain à son apogée en 2013. Jusque-là, c’était l’application vidéo la plus populaire à ce jour. sortir.

Mais cela n’a pas duré longtemps.

Vine n’a pas pu s’adapter alors que d’autres rivaux (par exemple, Snapchat) ont émergé et se sont adaptés. De plus, la propre entreprise de Twitter a flotté, ce qui a forcé Twitter à fermer Vine fin 2016.

2. Google+

La véritable histoire de Google Plus

Un autre « test » de Google, le sort de Google Plus s’est avéré comme tant d’autres tentatives de Google pour construire un réseau social – un échec.

Plateforme révolutionnaire dans la façon dont elle a contribué à faire évoluer la recherche tout en éduquant davantage le monde du marketing Web sur l’autorité et les entités à travers le monde, Google Plus s’est avéré être une autre tentative ratée de détrôner Facebook par un réseau social rival.

Mais ce n’était même pas du tout un réseau social.

Et c’est peut-être là que beaucoup de ses problèmes sont survenus.

Google se concentrait en fait sur son « réseau d’identité » en raison de son intention d’être un fournisseur de services d’identité pour un programme géré par le gouvernement fédéral.

Il n’offrait rien de digne à ses utilisateurs, et, pour cela, il est maintenant à sa place : éteint.

1. MySpace

Mon espace

Oui, MySpace existe toujours.

Il a une URL fonctionnelle, un bureau avec des employés et, plus important encore, vous pouvez vous inscrire pour un nouveau compte dès maintenant.

Mais ce n’est pas le même MySpace pionnier qui a aidé à faire naître les médias sociaux de ce qui semblait être quelques sous-sols sombres (ce n’était pas le cas) à ce qui a fini par être des milliards de foyers (et de smartphones) à travers le monde.

C’est le MySpace qui a contribué à façonner l’ère du marketing numérique d’aujourd’hui, catalysant encore plus le succès de Facebook lorsqu’il a renoncé à son titre de réseau de médias sociaux le plus populaire.

MySpace est passé du site Web le plus visité au monde en 2006 à la perte de 10 millions d’utilisateurs uniques en un mois seulement en 2011.

Il s’est transformé en réseau social de premier plan avant de se réinventer en tant que réseau axé sur la musique pour les nouveaux artistes et moins «d’affaires personnelles».

Cela n’a pas semblé fonctionner depuis lors.

Ce qui est pire? MySpace n’arrête pas de se tirer une balle dans le pied. Et la dernière gaffe n’est pas du genre à se moquer. D’autant plus qu’il raconte la même histoire que je raconte ici : MySpace est mort.

Davantage de ressources:

  • 10 raisons pour lesquelles les médias sociaux sont importants pour votre entreprise
  • Les 9 principaux avantages des médias sociaux pour votre entreprise
  • Oui, le « 10 Year Challenge » de Facebook n’était qu’un mème inoffensif

Les sites Shopify peuvent désormais modifier leur fichier Robots.txt

0

Les magasins Shopify peuvent désormais modifier leur fichier robots.txt, ce qui donne aux propriétaires plus de contrôle sur la façon dont les moteurs de recherche explorent leur site.

Tobi Lutke, PDG de Shopify, a annoncé la nouvelle ce soir sur Twitter tout en ajoutant que cela pourrait prendre jusqu’à lundi pour que cette fonctionnalité soit déployée pour tout le monde.

Tous les magasins Shopify commencent par le même fichier robots.txt, qui, selon la société, fonctionne pour la plupart des sites, mais le fichier peut désormais être modifié via le modèle de thème robots.txt.liquid.

Les propriétaires de sites peuvent apporter les modifications suivantes au fichier robots.txt :

  • Autoriser ou interdire l’exploration de certaines URL
  • Ajouter des règles de délai d’exploration pour certains robots d’exploration
  • Ajouter des URL de plan de site supplémentaires
  • Bloquer certains robots

Shopify recommande d’utiliser Liquid pour ajouter ou supprimer des directives du modèle robots.txt.liquid, car il préserve la possibilité de maintenir le fichier automatiquement mis à jour.

Comment modifier Robots.txt dans Shopify

Voici les étapes pour personnaliser le fichier robots.txt d’une boutique Shopify :

  • Depuis votre interface administrateur Shopify, accédez à Boutique en ligne > Thèmes.
  • Cliquez sur Actionspuis cliquez sur Modifier le code.
  • Cliquez sur Ajouter un nouveau modèlepuis sélectionnez des robots.
  • Cliquez sur Créer un modèle.
  • Apportez les modifications que vous souhaitez apporter au modèle par défaut.
  • Enregistrez les modifications apportées au fichier robots.txt.liquid dans votre thème publié.

Alternativement, les propriétaires de sites peuvent supprimer le contenu du modèle et le remplacer par des règles en texte brut, bien que Shopify ne le recommande pas car il ne sera pas automatiquement mis à jour.

Les modifications apportées à ThemeKit ou à la ligne de commande conserveront le fichier robots.txt.liquid. Le téléchargement d’un thème à partir de la section Thèmes de l’interface administrateur Shopify n’importera pas le fichier robots.txt.liquid.

Shopify avertit que la modification du fichier robots.txt.liquid est une personnalisation non prise en charge, ce qui signifie que leur équipe d’assistance ne peut pas aider avec les modifications.

« Une utilisation incorrecte de la fonctionnalité peut entraîner la perte de tout le trafic », prévient Shopify. Bien que cela soit vrai du fichier robots.txt pour n’importe quel site.

Lié: Shopify SEO – Comment optimiser votre site Shopify pour Google

Ressources additionnelles

Voici quelques ressources de Shopify qui peuvent vous aider à modifier le fichier robots.txt.

Tout d’abord, voici le modèle de liquide robots.txt référencé précédemment.

Shopify propose également un tutoriel de personnalisation robots.txt.

Les référenceurs sont plutôt satisfaits de l’annonce de cette mise à jour, affirmant qu’il était temps que Shopify offre la possibilité de modifier robots.txt.

La fonctionnalité est en cours de déploiement. Comme mentionné, si vous n’y avez pas encore accès, vous le ferez probablement d’ici lundi.

115 millions de dollars de dépenses publicitaires perdues pour les sites de clickbait, selon un rapport

0

Un nouveau rapport révèle que près d’un dixième des budgets des annonceurs sont consacrés aux annonces display et vidéo programmatiques sur les sites de clickbait, ce qui réduit le retour sur investissement des dépenses publicitaires dans un contexte de pressions croissantes en matière de confidentialité et de budget.

La société d’analyse des investissements dans les médias Ebiquity a constaté que les sites d’appâts au clic et conçus pour la publicité (MFA) ont capturé 115 millions de dollars du budget publicitaire de 1,47 milliard de dollars de leurs clients de janvier 2020 à mai 2022.

Cela se traduit par 7,8 % du budget publicitaire de leurs clients, passant à 9,8 % pour les clients américains. Un échantillon de 750 000 dollars de dépenses publicitaires a révélé que seuls dix annonceurs ont dépensé plus d’un million de dollars sur les «domaines les plus contrevenants» sur l’indice mondial de désinformation.

Ces conclusions, tirées d’Ebiquity S’attaquer aux médias responsables rapport, qui a été publié cette semaine, intervient alors que la ceinture se resserre et que les budgets diminuent en réponse aux changements de suivi et de confidentialité, à l’évolution des habitudes de consommation et à la hausse de l’inflation.

La méfiance croissante stimule la tendance de la publicité durable

Alors que les sites clickbait et MFA semblent initialement être une bonne affaire pour les annonceurs en raison de leurs faibles CPM et de leur taux de visibilité de 77 %, Ebiquity affirme que les annonceurs n’obtiennent pas le retour sur investissement auquel ils pourraient s’attendre.

Une expérience utilisateur médiocre et des impressions à faible impact se traduisent souvent par un faible retour. Apparaissant sur ces sites peut également avoir un impact négatif durable sur l’expérience de la marque. Cela pourrait même inclure des boycotts et autres mauvaises publicités dont il n’est pas toujours facile de se remettre.

Le rapport d’Ebiquity a révélé que la publicité durable rendrait 84% des consommateurs plus susceptibles d’acheter. Et ce ne sont pas seulement les consommateurs et les sites de spam que les annonceurs doivent prendre en compte.

Trente-neuf pour cent des spécialistes du marketing ont réduit leurs dépenses avec les principales plateformes en 2021, 54 % citant la désinformation et les discours de haine comme leur décision.

La méfiance générale vis-à-vis des médias et des sites en ligne s’est considérablement accrue l’année dernière. Un récent sondage Gallup a révélé que seulement 16% des consommateurs aux États-Unis ont une confiance significative dans les organes de presse.

La confidentialité et la sécurité sont également des facteurs importants pour promouvoir des pratiques publicitaires durables.

Une étude de Reuters et YouGov a révélé que moins d’un tiers des consommateurs faisaient confiance aux détaillants en ligne (33 %) et aux plateformes de médias sociaux (25 %) pour leurs données.

Cette méfiance croissante n’est pas entièrement sans fondement.

Des histoires très médiatisées comme le scandale de Cambridge Analytica et un nombre record de problèmes de sécurité en 2021, combinés à de vastes campagnes de désinformation et de désinformation sur plusieurs fronts, ont mis la confidentialité, la sécurité et la confiance au premier plan.

L’UE a introduit le règlement général sur la protection des données (RGPD) et Google a progressivement supprimé les cookies tiers pour répondre à ces préoccupations, mais les résultats sont loin d’être idéaux. Le rapport d’Ebiquity a révélé que 92,6 % des domaines scannés ont placé au moins un cookie tiers avant d’obtenir le consentement de l’utilisateur. Dans le même temps, d’autres entreprises continueront probablement à proposer l’identité de l’utilisateur pour le suivi des publicités.

Prochaines étapes pour les annonceurs

Avec des chaînes d’approvisionnement moyennes d’annonceurs comprenant 200 000 domaines et applications uniques, détenues par plus de 3 000 entreprises et gérées via plus de 200 bourses d’annonces, il existe de nombreuses complexités et aspects à prendre en compte en matière de publicité. Pourtant, cela devient trop coûteux pour que les marques l’ignorent.

Ceux qui cherchent à entretenir leur réputation et leurs résultats doivent consacrer du temps à une analyse régulière et approfondie des chaînes d’approvisionnement, de la surveillance et du suivi des médias.

Le rapport est disponible sur le site Web d’Ebiquity.

Ressources additionnelles:

  • L’impact de l’inflation sur les dépenses publicitaires détaillé dans le rapport Merkle
  • Un guide complet pour maîtriser la publicité programmatique B2B
  • Gagner au reciblage : conseils pour se reconnecter et convertir

Image en vedette : sutadisme/Shutterstock

Google confirme un problème d’indexation affectant un grand nombre de sites

0

Aujourd’hui, à 10h50, heure de l’Est, Google confirme qu’il y a un problème d’indexation en cours affectant un grand nombre de sites.

La cause du problème est inconnue pour le moment. Google fournira une mise à jour dans les 12 prochaines heures.

Ceci est une histoire en développement…


Image en vedette : Sergei Elaguine/Shutterstock

Google indique si les sites doivent masquer les liens d’affiliation

0

John Mueller de Google répond à une question sur les liens d’affiliation et s’il est avantageux de les cacher des moteurs de recherche.

Ceci est discuté dans le dernier épisode de la série Ask Googlebot sur YouTube. Plus précisément, Mueller répond à la question suivante :

« Est-ce utile de masquer les liens de magasin/d’affiliation ? »

C’est une question intéressante à aborder, étant donné que cacher du contenu aux robots des moteurs de recherche est contraire aux directives de Google, quel que soit le contenu.

Néanmoins, Mueller y répond au mieux de ses capacités. Avant d’aborder la question, Mueller explique brièvement ce que sont les liens d’affiliation.

Les liens affiliés sont des liens vers d’autres entreprises. Le propriétaire du site qui place les liens sera payé lorsque les utilisateurs se rendront dans ces entreprises et achèteront des produits ou des services.

En ce qui concerne Google, les liens d’affiliation conviennent parfaitement. Il est acceptable de les utiliser comme moyen de monétiser un site Web.

Cela dit, il y a deux aspects importants à garder à l’esprit afin de respecter les directives de Google.

Mueller poursuit en expliquant quels sont ces aspects tout en se demandant s’il y a un avantage à cacher les liens d’affiliation.

Lié: 11 blogs de marketing d’affiliation incroyables

John Mueller de Google sur l’utilisation correcte des liens d’affiliation

Google considère les liens d’affiliation comme une forme de monétisation acceptable tant que deux conditions sont remplies.

Premièrement, le site Web doit fournir un contenu et une valeur uniques à lui tout seul.

Il est facile de republier une description de produit générique ou de mauvaise qualité, mais les utilisateurs peuvent les obtenir n’importe où sur le Web.

Les utilisateurs s’attendent également à trouver quelque chose d’utile sur le site Web, surtout s’ils effectuent une recherche avec l’intention d’acheter.

La deuxième condition est que les liens d’affiliation doivent être déclarés. Les propriétaires de sites sont tenus de déclarer les liens d’affiliation à la fois pour les utilisateurs et pour les moteurs de recherche.

Pour les utilisateurs, il vaut la peine de vérifier les réglementations locales concernant ce que vous devez faire. Différents endroits ont des lois différentes concernant la divulgation des liens d’affiliation.

Pour les moteurs de recherche, les propriétaires de sites doivent utiliser les attributs de lien rel=”nofollow” ou rel=”sponsored” pour indiquer qu’il s’agit d’un lien d’affiliation.

Il n’est pas nécessaire de masquer ou d’obscurcir les liens d’affiliation pour les moteurs de recherchedit Muller.

Il n’est pas nécessaire d’utiliser n’importe quel type de JavaScript automatique, de gestion au clic ou de camouflage.

Il vous suffit de créer un lien vers des affiliés comme d’habitude et de les déclarer afin que Google puisse traiter les liens de manière appropriée.

Si vous utilisez JavaScript pour ajouter des liens d’affiliation, n’oubliez pas d’y utiliser également les attributs appropriés.

Mueller reconnaît que les liens d’affiliation sont souvent utilisés dans le cadre des avis sur les produits. Si tel est le cas pour votre site, Mueller suggère de vérifier s’il existe des données structurées qu’il pourrait être approprié d’implémenter sur vos pages.

Mueller n’a pas mentionné cette partie, mais il est important de noter ici que Google a déployé une mise à jour de l’algorithme ciblant les avis sur les produits en avril.

Bref, Google devient plus strict concernant la qualité des avis produits. Les propriétaires de sites qui publient des avis sur les produits doivent se familiariser avec les détails de cette mise à jour afin de rester du bon côté des algorithmes de Google.

Source : YouTube

Le défi de la concurrence avec les sites d’annuaires dans la recherche payante

0

Lorsque vous exécutez des recherches Google, les résultats sont parfois remplis d’annonces pour des sites d’annuaires.

Cela est particulièrement vrai lorsque les termes de recherche se rapportent à des services coûteux et à grand engagement, tels que les écoles et les résidences-services (c’est-à-dire les maisons de retraite).

Les gens font généralement des recherches approfondies et comparent ces services avant d’acheter, ce qui rend les sites d’annuaires attrayants.

En tant qu’annonceur, vous pourriez voir cela comme un problème. Après tout, comment votre annonce pour un seul établissement peut-elle concurrencer les annonces des annuaires répertoriant des centaines d’établissements ?

Cependant, je dirais que cette situation présente une opportunité. Parce que les recherches qui entraînent l’impression d’annonces d’annuaire peuvent également vous permettre de capitaliser sur ce que ces sites d’annuaire ne peuvent pas offrir.

Dans cet article, je parlerai davantage des sites d’annuaires en général et de la façon dont vous pouvez faire ressortir votre annonce dans un champ d’annonces d’annuaires.

Que sont les sites d’annuaire Web ?

En bref, les sites d’annuaires Web fournissent des listes de sites Web en ligne. Les répertoires peuvent avoir une portée générale ou se limiter à un sujet, un domaine ou un type de service particulier.

Par exemple, voici une capture d’écran du site d’annuaire pour les écoles privées :

Site d'annuaire pour les écoles

Ce site d’annuaire répertorie les écoles privées que vous pouvez rechercher par emplacement et d’autres paramètres.

Il a également du contenu supplémentaire, y compris un blog et un « guide d’école privée ». Ce contenu supplémentaire aide au référencement et maintient les gens sur le site plus longtemps. Il offre également des opportunités publicitaires supplémentaires.

Par exemple, si vous allez sur le blog, vous trouverez plusieurs annonces graphiques (entourées) :

Site d'annuaire pour les écoles - petites annonces

La publicité sur site n’est qu’un des moyens par lesquels les sites d’annuaires génèrent des revenus. Certains facturent également des installations pour que leurs sites soient répertoriés. D’autres répertoires font les deux.

Si vous regardez de plus près certains de ces répertoires, vous constaterez que certains fournissent des informations utiles et sont bien entretenus. D’autres le sont moins.

Une partie de la raison de cette grande variation de qualité est que les annuaires Web étaient autrefois un moyen populaire de créer des backlinks pour le référencement. Cela est devenu moins incitatif ces dernières années avec les changements d’algorithme de Google. Mais cela a conduit à des pratiques de spam.

Dans certaines parties du Web, les sites d’annuaires sont toujours promus comme un moyen « facile » de générer des revenus, ce qui peut encore une fois entraîner des sites de mauvaise qualité.

Ce niveau de qualité variable peut jouer à votre avantage lorsque vous essayez de concurrencer les annonces d’annuaire.

Répertoire des sites dans l’Espace de vie assistée

Un endroit où les sites d’annuaires (et les publicités pour les sites d’annuaires) restent populaires est dans l’espace de vie assistée.

Nous le savons parce que nous avons récemment embauché un client qui gère une résidence-services.

Lorsque nous avons commencé nos recherches, nous avons été surpris du nombre d’annonces d’annuaire qui ont impressionné lorsque nous avons recherché des termes pertinents.

Par exemple:

Sites d'annuaire - annonces d'aide à la vie autonome

Ces deux annonces concernent des répertoires de résidences-services.

Au début, ces résultats étaient un peu intimidants.

Comment pourrions-nous concurrencer ces sites d’annuaires ? Et avec quels types de budgets travaillaient-ils ?

Mais plus nous y réfléchissions, plus nous y voyions une opportunité.

Bien sûr, certaines personnes cliqueront sur ces annonces de répertoire. Mais beaucoup de gens, surtout s’ils sont plus avancés dans leurs recherches, seront plus enclins à cliquer sur des publicités qui concernent des installations locales.

Ils ne voudront peut-être pas cliquer sur un site d’annuaire où ils devront faire défiler plusieurs pages pour trouver des installations dans leur région particulière. Et ils peuvent ne pas vouloir obtenir un argumentaire de vente dans le cadre de leur recherche.

Compte tenu du niveau de qualité variable de ces sites, quelques mauvaises expériences peuvent les amener à rechercher quelque chose de plus spécifique.

Avec cette stratégie à l’esprit, nous avons commencé à réfléchir à la manière dont nous pourrions créer des annonces qui se différencient des annonces des sites d’annuaires.

Voici ce que nous avons trouvé.

1. Qualificatifs de localisation

Les qualificateurs de localisation sont une partie importante de cette stratégie.

Vous souhaitez préciser dans votre annonce que vous n’êtes pas un annuaire de sites mais un établissement local.

Pour ce faire, indiquez où se trouve votre établissement.

Mon équipe et moi savions que nous étions sur la bonne voie lorsque nous avons commencé à voir des publicités utilisant la même stratégie.

Par exemple, notre recherche a fait apparaître l’annonce suivante (entourée) :

Annonce d'aide à la vie autonome

La première annonce concerne un site d’annuaire. La deuxième annonce concerne un établissement de soins local.

Comme vous pouvez le voir, la deuxième annonce comporte des qualificatifs de lieu dans la description de l’annonce : « … plusieurs niveaux de soins à Peabody, MA. »

Personnellement, j’irais plus loin et j’inclurais « Peabody » dans le titre. Peut-être quelque chose comme :

Maison de retraite du village de Brooksby | Aide à la vie à Peabody

Ou:

Maison de retraite du village de Brooksby | Maison de retraite Peabody

2. Extensions de lieu

Cette annonce utilise également une extension de lieu pour souligner qu’il s’agit d’un établissement particulier et non d’une liste d’établissements :

Annonce d'aide à la vie autonome - extension de lieu

L’extension comprend l’adresse et les heures de l’établissement avec un lien vers une carte.

Les sites de répertoires ne peuvent pas utiliser les extensions de lieu, car ils ne sont pas « propriétaires » des emplacements physiques. Ils appartiennent aux installations individuelles.

3. Mots clés locaux

Une autre chose que cette annonce fait correctement est d’utiliser des modificateurs locaux.

Nous allons utiliser une stratégie similaire avec notre nouveau client.

Les modificateurs spécifiques locaux, lorsqu’ils sont combinés avec des mots clés, ont de meilleurs CTR et taux de conversion que les mots clés sans modificateurs locaux.

Ainsi, par exemple, au lieu de « maison de retraite », vous pouvez utiliser « maison de retraite Peabody ».

D’autres modificateurs locaux peuvent inclure le nom du quartier, de la communauté, de la région, du nom de l’état, etc.

4. Extensions d’annonces supplémentaires

En plus de l’extension de lieu déjà évoquée, il existe de nombreuses autres extensions d’annonces que vous pouvez utiliser pour souligner le caractère local de votre établissement.

Par exemple, vous pouvez inclure un lien annexe indiquant « Arrêtez-vous pour une visite » avec une description soulignant que l’établissement se trouve à une courte distance en voiture.

Vous pouvez également utiliser les légendes de la même manière.

Comment pouvez-vous faire en sorte que votre annonce de soins assistés se démarque ?

Lorsqu’un marché est inondé d’annonces pour des sites d’annuaires, n’essayez pas de rivaliser selon leurs conditions.

Au lieu de cela, développez une stratégie qui joue sur vos points forts.

Vous pouvez le faire en mettant l’accent sur la nature locale de votre établissement tout au long de votre annonce.

Parce que lorsque les gens sont plus avancés dans leur processus de prise de décision, votre annonce peut être exactement ce qu’ils recherchent.

Plus de ressources de recherche payante :

  • Comment traiter avec des concurrents ciblant les termes de votre marque
  • 10 conseils pour être compétitif lorsque les CPC sont très élevés
  • Comment votre petite entreprise peut rivaliser avec les grandes marques en PPC

Crédits image

Image caractéristique : Temps de rêve
Captures d’écran pris par auteurjuin 2018.

La vulnérabilité de WooCommerce affecte des millions de sites WordPress

0

WooCommerce a annoncé avoir corrigé une vulnérabilité critique affectant des millions d’utilisateurs. Les éditeurs utilisant le plugin WooCommerce ou le plugin WooCommerce Blocks sont fortement invités à mettre à jour leurs plugins s’ils ne l’ont pas déjà fait automatiquement.

Mise à jour automatique forcée de WooCommerce

La vulnérabilité connue sous le nom de vulnérabilité d’injection SQL est si grave que WooCommerce envoie automatiquement la mise à jour aux éditeurs concernés.

Bien que les mises à jour soient automatiques, certains éditeurs signalent que certains de leurs sites n’ont pas encore reçu la mise à jour.

Il est donc important de vérifier et de mettre à jour manuellement si le site n’a pas encore été mis à jour vers la version la plus élevée de votre branche de version WooCommerce.

Vulnérabilité d’injection SQL WooCommerce

En général, une injection SQL est une vulnérabilité qui permet à un pirate malveillant d’affecter la base de données d’une manière qui lui fait afficher des informations ou se comporte différemment d’une manière qu’elle n’est pas censée, comme en général, par exemple, de pouvoir manipuler le base de données en révélant un mot de passe.

Selon WooCommerce :

« Si un magasin a été affecté, les informations exposées seront spécifiques à ce que ce site stocke, mais pourraient inclure des informations sur les commandes, les clients et les informations administratives. »

L’annonce de WordFence a noté qu’il s’agit d’une vulnérabilité Blind SQL Injection.

WordFence a expliqué l’impact :

« Cette vulnérabilité a permis à des attaquants non authentifiés d’accéder à des données arbitraires dans la base de données d’une boutique en ligne.

L’équipe de Wordfence Threat Intelligence a pu développer des preuves de concept pour les injections aveugles basées sur le temps et les booléens et a publié une première règle de pare-feu pour nos clients Premium dans les heures suivant le correctif.

Les sites WooCommerce ont-ils été compromis ?

Il n’y a actuellement aucune preuve d’attaques généralisées compromettant les sites WooCommerce.

WordFence a déclaré:

« Wordfence Threat Intelligence a trouvé des preuves extrêmement limitées de ces tentatives et il est probable que ces tentatives aient été très ciblées. »

Succursales de version du logiciel WooCommerce

Ce que l’on entend par branche de version est le numéro associé à la version qu’un éditeur utilise.

Un éditeur peut utiliser une très ancienne version 3.x, une version 4.x et la dernière version 5.x. Chacune de ces versions, 3, 4 et 5 sont considérées comme une branche.

Les versions 4.x et 5.x de WooCommerce sont appelées des branches du logiciel et la version 5 est considérée comme une avancée majeure par rapport à la version 4.

Certains éditeurs peuvent trouver perturbant la mise à jour de la version 4.x vers la version 5.x.

Pour s’adapter à ces éditeurs, WooCommerce a publié un correctif qui ferme la vulnérabilité pour chaque branche.

Donc, si un site a la version 4.x de WooCommerce, il est encouragé à mettre à jour au moins la version 4.8.1, qui est la toute dernière version de la branche 4.x WooCommerce.

Néanmoins, bien que la dernière version des anciennes branches soit corrigée, l’annonce officielle recommande la mise à jour vers la toute dernière version de WooCommerce, actuellement la version 5.5.1.

L’annonce a noté:

« … nous vous recommandons fortement de vous assurer que vous utilisez les dernières versions de WooCommerce et WooCommerce Blocks (5.5.1). »

Cette déclaration a peut-être causé par inadvertance une petite confusion quant à la mise à jour de la branche de version que les éditeurs doivent mettre à jour.

Certains éditeurs se demandaient s’ils utilisaient la version 4.x, s’ils étaient sûrs ou devraient-ils mettre à jour vers la dernière version de la branche la plus élevée de WooCommerce, actuellement la version 5.5.1 ?

C’est ce que quelqu’un a demandé dans la section des commentaires de l’annonce officielle :

“Est-ce que la version 4.8.1 de Woocommerce. en sécurité maintenant ou pas ? »

Quelqu’un de WooCommerce a répondu avec la déclaration suivante :

« Comme cette vulnérabilité critique concerne le plugin WooCommerce, nous vous recommandons fortement de vous assurer qu’il est d’abord à jour.

La version que vous mentionnez, 4.8.1, contient le correctif de sécurité, vous n’avez donc rien d’autre à faire ici jusqu’à ce que vous soyez prêt à mettre à jour vers la dernière version (5.5.1).

Citations

Annonce officielle de WooCommerce
Vulnérabilité critique détectée dans WooCommerce le 13 juillet 2021 – Ce que vous devez savoir

Rapport WordFence et analyse de la vulnérabilité
Vulnérabilité critique d’injection SQL corrigée dans WooCommerce

Déploiement de Facebook Pay sur les sites Shopify en août

0

Facebook Pay sera disponible comme option de paiement pour tous les sites Shopify aux États-Unis à partir du mois d’août.

Jusqu’à présent, Facebook Pay était un système de paiement pour les transactions effectuées dans les propres applications de Facebook. Il est utilisé pour envoyer de l’argent, faire des achats, faire des dons, etc.

Depuis août, Facebook Pay peut être utilisé par les marchands américains Shopify offrant une expérience de paiement plus transparente pour les clients.

« À partir du mois d’août, les entreprises aux États-Unis qui utilisent les plateformes participantes auront la possibilité d’activer Facebook Pay comme option de paiement directement sur leurs sites Web, donnant à leurs clients la possibilité d’accélérer le paiement sans avoir à ressaisir leurs informations de paiement.

Nous commençons le déploiement avec les marchands Shopify et prévoyons d’étendre la disponibilité avec plus de plateformes et de fournisseurs de services de paiement au fil du temps.

Lorsque les clients choisissent Facebook Pay comme option de paiement, ils peuvent se connecter avec leurs identifiants Facebook et les formulaires de paiement seront pré-remplis avec les informations stockées dans leur compte.

Cette expérience de paiement à faible friction et adaptée aux mobiles peut aider les entreprises à générer des taux de conversion plus élevés.

Lié: Google développe son partenariat avec Shopify

Détails à noter à propos de Facebook Pay

L’annonce de Facebook ajoute un certain nombre de clauses de non-responsabilité qui semblent s’adresser aux utilisateurs susceptibles d’appréhender l’utilisation d’un système de paiement de marque Facebook.

La société note que les détails de paiement sont cryptés et stockés en toute sécurité, ce qui élimine le besoin pour les entreprises de gérer ces informations de leur côté.

En ce qui concerne le partage entre Facebook et d’autres entreprises, il est indiqué que les détails de paiement fournis via Facebook Pay ne seront pas utilisés pour diffuser des publicités personnalisées.

Les paiements et les transactions effectués via Facebook Pay ne seront pas partagés avec le flux Facebook de l’utilisateur.

Le déploiement de Facebook Pay commence avec les marchands Shopify aux États-Unis, mais sa disponibilité devrait s’étendre à davantage de plateformes et de fournisseurs de services de paiement au fil du temps.

Source : Facebook pour les entreprises

Pourquoi GoogleBot n’explore pas assez de pages sur certains sites

0

Lors d’un hangout Google SEO Office Hours, on a demandé à John Mueller de Google pourquoi Google n’explorait pas suffisamment de pages Web. La personne qui posait la question a expliqué que Google rampait à un rythme insuffisant pour suivre le rythme d’un site Web extrêmement volumineux. John Mueller a expliqué pourquoi Google n’explorait peut-être pas suffisamment de pages.

Qu’est-ce que le budget de crawl Google ?

GoogleBot est le nom du robot d’exploration de Google qui va de page Web en page Web en les indexant à des fins de classement.

Mais parce que le Web est vaste, Google a pour stratégie d’indexer uniquement les pages Web de meilleure qualité et de ne pas indexer les pages Web de faible qualité.

Selon la page de développeur de Google pour les sites Web énormes (dans les millions de pages Web):

« La quantité de temps et de ressources que Google consacre à l’exploration d’un site est communément appelée budget d’exploration du site.

Notez que tout ce qui est crawlé sur votre site ne sera pas nécessairement indexé ; chaque page doit être évaluée, consolidée et évaluée pour déterminer si elle sera indexée après avoir été explorée.

Le budget de crawl est déterminé par deux éléments principaux : la limite de capacité de crawl et la demande de crawl.

Lié: Google SEO 101 : budget d’exploration de site Web expliqué

Qu’est-ce qui détermine le budget d’exploration de GoogleBot ?

La personne qui posait la question avait un site avec des centaines de milliers de pages. Mais Google n’explorait qu’environ 2 000 pages Web par jour, un rythme trop lent pour un site aussi volumineux.

La personne qui posait la question enchaîne avec la question suivante :

« Avez-vous d’autres conseils pour avoir un aperçu du budget de crawl actuel ?

Tout simplement parce que j’ai l’impression que nous avons vraiment essayé d’apporter des améliorations, mais que nous n’avons pas constaté d’augmentation du nombre de pages explorées chaque jour. »

Mueller de Google a demandé à la personne quelle était la taille du site.

La personne posant la question a répondu :

« Notre site se compte en centaines de milliers de pages.

Et nous avons vu environ 2 000 pages par jour être explorées, même s’il y a un arriéré d’environ 60 000 pages découvertes mais pas encore indexées ou explorées.

John Mueller de Google a répondu :

«Donc, dans la pratique, je vois deux raisons principales pour lesquelles cela se produit.

D’une part, si le serveur est considérablement lent, ce qui est… le temps de réponse, je pense que vous le voyez également dans le rapport des statistiques d’exploration.

C’est un domaine où si… comme si je devais vous donner un chiffre, je dirais viser quelque chose en dessous de 300, 400 millisecondes, quelque chose comme ça en moyenne.

Parce que cela nous permet de ramper à peu près autant que nous en avons besoin.

Ce n’est pas la même chose que la vitesse de la page.

C’est donc… une chose à laquelle il faut faire attention.

Lié: Budget de crawl : tout ce que vous devez savoir pour le référencement

La qualité du site peut avoir un impact sur le budget d’exploration de GoogleBot

John Mueller de Google a ensuite mentionné la question de la qualité du site.

La mauvaise qualité du site peut empêcher le robot d’exploration GoogleBot d’explorer un site Web.

John Mueller de Google a expliqué :

« L’autre grande raison pour laquelle nous n’explorons pas beaucoup de sites Web est que nous ne sommes pas convaincus de la qualité globale.

C’est donc quelque chose où, surtout avec les nouveaux sites, je nous vois parfois lutter avec ça.

Et je vois aussi parfois des gens dire bon, c’est techniquement possible de créer un site avec un million de pages parce qu’on a une base de données et on vient de la mettre en ligne.

Et juste en faisant cela, essentiellement d’un jour à l’autre, nous trouverons beaucoup de ces pages mais nous serons comme, nous ne sommes pas encore sûrs de la qualité de ces pages.

Et nous serons un peu plus prudents quant à leur exploration et à leur indexation jusqu’à ce que nous soyons sûrs que la qualité est réellement bonne.

Facteurs qui affectent le nombre de pages explorées par Google

D’autres facteurs peuvent affecter le nombre de pages explorées par Google qui n’ont pas été mentionnées.

Par exemple, un site Web hébergé sur un serveur partagé peut ne pas être en mesure de fournir des pages assez rapidement à Google, car d’autres sites sur le serveur peuvent utiliser des ressources excessives, ce qui ralentit le serveur pour les milliers d’autres sites sur ce serveur.

Une autre raison peut être que le serveur est attaqué par des robots malveillants, ce qui ralentit le site Web.

Le conseil de John Mueller de noter la vitesse à laquelle le serveur sert les pages Web est bon. Assurez-vous de le vérifier après les heures de la nuit, car de nombreux crawlers comme Google exploreront tôt le matin, car c’est généralement un moment moins perturbateur pour explorer et il y a moins de visiteurs sur les sites à cette heure.

Citations

Lisez la page des développeurs Google sur le budget de crawl pour les grands sites :
Guide du propriétaire de grands sites pour gérer votre budget de crawl

Regardez John Mueller de Google répondre à la question sur le fait que GoogleBot n’explore pas suffisamment de pages Web.

Regardez-le à environ 25:46 minutes :

11 stratégies de marketing des médias sociaux pour les sites Web de commerce électronique

0

Les médias sociaux font partie de ces choses, comme les shorts taille haute ou les personnes qui utilisent encore le hashtag #nomnoms, que vous aimez ou vraiment détester.

Mais, si vous êtes une entreprise de commerce électronique, cela peut être assez frustrant.

Entre Facebook, Instagram et les nouveaux réseaux sociaux comme Vero et Steemit, par où commencer ?

Comme le dit Brent Csutoras, copropriétaire et conseiller du Search Engine Journal :

« En 2019, les entreprises doivent vraiment prendre le temps de comprendre leurs clients et comment ils interagissent avec la marque sur chaque site de médias sociaux, puis s’engager avec eux sur le bon ton, avec le bon support et dans leurs communautés. »

Donc, pour vous aider à faire de votre site Web de commerce électronique une sacrée stratégie de médias sociaux, j’ai sélectionné 11 conseils à partager sur les quatre principaux réseaux sociaux pour stimuler les ventes.

Facebook

Conseil 1 : passez au direct

Arrêtez de programmer vos publications promues, rangez vos calendriers de contenu – Facebook teste un nouvel outil de commerce électronique pour Facebook Live qui permet aux pages d’afficher des produits dans leur flux.

Ensuite, les téléspectateurs peuvent acheter via des captures d’écran.

Jeff Higgin vu la première observation :

Pensez à cela comme un QVC ou un réseau de téléachat.

Je sais, je sais, juste une autre fonctionnalité de Facebook. Mais ça marche.

Emily Ley a vendu 2,28 fois plus d’agendas lors du lancement de mai 2018 par rapport au lancement de l’année précédente avec l’aide de la vidéo et des publicités Facebook Live.

Astuce 2 : créez un lien vers Facebook Messenger depuis votre site Web

Facebook Messenger compte plus de 1,3 milliard d’utilisateurs actifs par mois.

Cependant, c’est toujours un énorme canal de vente qui manque aux marques de commerce électronique.

Une fois que vous avez configuré votre Facebook Messenger, vous devez le lier à votre site.

Après l’avoir lié à votre site, Facebook Messenger affichera les mises à jour des produits, les changements de prix et vous donnera la possibilité de fournir un support client.

Vous voulez une preuve ?

En une journée, cette marque a généré 254 commandes et 23 987,64 $ de revenus avec Facebook Messenger.

Et, tu ferais mieux de t’y mettre bientôt. Facebook a un brevet qui permet aux utilisateurs de payer des produits via Messenger.

Astuce 3 : Investissez dans les publicités Facebook

Comme le dit le vieil adage, « vous devez payer pour jouer ». Et c’est vrai avec Facebook.

La bonne nouvelle est que Facebook propose une variété d’annonces pour les sites de commerce électronique.

Par exemple, PupSocks a dépensé 1 million de dollars en 30 jours pour gagner 4 millions de dollars de ventes.

Comment ont-ils fait ?

Ils ont commencé avec des publications boostées, puis ont transformé la publication la plus performante en une campagne publicitaire continue.

Alors que MVMT a testé plusieurs formats publicitaires Facebook comme la vidéo et le carrousel pour les aider à passer de zéro à 90 millions de dollars en moins de 5 ans.

Instagram

Astuce 4 : commencez à utiliser les publications achetables

C’est peut-être encore le règne de Facebook (pause pour une solidarité pouah !), mais je détecte la montée d’Instagram.

Entrez : Messages achetables.

Cette fonctionnalité est née en 2018 et a involontairement changé le paysage des médias sociaux du commerce électronique.

Spearmint LOVE, une entreprise de vêtements pour enfants respectueuse de l’environnement, a enregistré une augmentation de 25 % du trafic et une augmentation de 8 % de ses revenus après avoir utilisé les publications achetables d’Instagram.

Lulus, une marque de vêtements pour femmes, a reçu plus de 100 000 visites sur son site Web et 1 200 commandes de produits après avoir utilisé des publications achetables.

Les publications achetables donnent aux marques la possibilité de présenter leur vitrine au sein du réseau social.

Les entreprises peuvent utiliser des publications achetables dans des publications d’images standard et des histoires.

Astuce 5 : Développez vos abonnés

Bien que la croissance de vos abonnés sur Instagram puisse sembler être du bon sens pour toute entreprise, il existe des avantages supplémentaires.

Lorsqu’un compte Instagram compte plus de 10 000 abonnés, vous avez la possibilité d’ajouter des liens directs dans les Stories. Cela amènera un utilisateur sur votre site Web en un seul geste.

Les marques de commerce électronique peuvent également créer plusieurs dossiers pour leurs histoires.

Ces dossiers peuvent être utilisés comme catégories de votre site Web, telles que « Vente semestrielle » ou « Meilleures ventes ».

Astuce 6 : Commencez à penser à IGTV

IGTV n’a pas encore décollé pour les marques de commerce électronique comme les autres fonctionnalités d’Instagram. Cependant, les collections d’Instagram peuvent être le point de départ.

La nouvelle mise en page IGTV ressemble à Pinterest, en particulier avec leurs collections.

Si vous vouliez présenter une tenue à partir de vêtements de votre magasin, les marques pourraient ajouter une collection d’articles que vous portiez. Cela inclut les publications achetables. Cela prendra probablement forme en 2019.

Et, IGTV n’est pas la seule nouvelle fonctionnalité pour les marques de commerce électronique qu’Instagram déploie.

La rumeur dit que les développeurs d’Instagram créent des options de paiement natives.

Bientôt, les utilisateurs d’Instagram pourront réserver des billets de cinéma, des restaurants ou potentiellement acheter sans être redirigés vers le site Web.

Pinterest

Astuce 7 : Ajoutez le look Shop à vos épingles

Avec les nouvelles mises à jour de Facebook et Instagram qui arrivent sur la scène ce qui semble être une base quotidienne, il peut être facile d’oublier les réseaux sociaux comme Pinterest.

Mais, avec l’annonce de l’introduction en bourse de Pinterest, cela change la donne pour les marques de commerce électronique.

Pinterest va désormais concurrencer Google alors qu’il cherche à augmenter ses revenus publicitaires grâce à une réponse directe, des achats sur la plateforme et une meilleure découverte contextuelle avec ses épingles « Shop the Look ».

Vous pouvez voir des marques comme Timberland déjà utiliser le nouvel outil avec l’aide du partenaire Pinterest Olapic.

pinterest-shop le look

Vous voulez plus de bonnes nouvelles ? Kunlong Gu, ingénieur pour Pinterest, a annoncé qu’il automatiserait ce processus « Shop the Look ».

Astuce 8 : Dédiez un budget aux publicités carrousel sponsorisées

Avant d’utiliser votre budget publicitaire avec Facebook et Instagram, réservez une petite partie pour tester les publicités carrousel sponsorisées de Pinterest.

Des marques comme Toyota, REI, Everlane, Away, etc. peuvent déjà les utiliser.

Découvrez Cheerios.

publicités carrousel sponsorisées par pinterest

Cette campagne a vu une augmentation de 11,4 points de la notoriété des annonces et de 8,6 points de l’association des messages.

Astuce 9 : Activez les épingles produit

En octobre 2018, Pinterest a annoncé que les épingles produit remplaceraient les épingles achetables.

épingles de produits pinterest

Ces épingles de produit affichent les prix, les informations sur les stocks et la possibilité d’accéder au produit pour l’acheter en quelques clics.

Au cours du dernier trimestre, Pinterest a enregistré une augmentation de 40 % des clics sur les produits vers les sites de vente au détail.

Une fois que vous avez mis en place des épingles produit, les utilisateurs seront également dirigés vers un flux achetable comme celui-ci :

épingles de produit pinterest flux achetable

Autres à surveiller

Astuce 10 : testez les publicités de collection sur Snapchat

Snapchat s’est associé à Amazon en 2018 pour tester les achats de recherche visuelle, ce qui a conduit au lancement de Collection Ads.

Selon un article de blog de l’entreprise, eBay a enregistré un taux d’engagement 5 fois plus élevé avec Collection Ads par rapport aux Snap Ads standard.

La société travaille avec 40 nouveaux partenaires pour développer ses offres de commerce électronique. Je vous recommande donc de suivre Snapchat si vous cherchez à explorer de nouveaux canaux.

Astuce 11 : Créez une stratégie vidéo pour YouTube

Près des deux tiers des utilisateurs de médias sociaux déclarent utiliser YouTube (63 %) et Instagram (61 %) plus en 2018 qu’en 2017, contre 52 % qui déclarent utiliser davantage Facebook cette année.

C’est pourquoi nous voyons des marques de commerce électronique commencer à se tourner vers YouTube pour vendre.

Luxyhair.com est devenu une entreprise à 7 chiffres avec YouTube.

De plus, Zagg a utilisé les publicités YouTube pour augmenter les conversions de 75 %.

Les médias sociaux sont plus qu’un canal de vente

Le succès n’arrive pas par accident sur les réseaux sociaux, peu importe ce que vous vendez.

Il faut commencer, échouer, puis réussir. Vous devez prendre conscience de la valeur de la construction d’une marque, puis vous adapter à votre communauté.

De nombreuses entreprises de commerce électronique font l’erreur de supposer que le simple fait que vous soyez sur les réseaux sociaux signifie que vous donnez à vos consommateurs ce que vous voulez.

Mais, la réalité est qu’il existe maintenant des millions d’options pour les consommateurs. Comment votre produit e-commerce peut-il être différent ?

Une étude de Sprout Social a révélé que 84,9 % des clients n’achèteront pas un article tant qu’ils ne l’auront pas vu plusieurs fois.

Vous devez trouver le canal que vos clients écoutent et leur parler pour développer une connexion. C’est un cercle continu de tests.


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita
Toutes les captures d’écran prises par l’auteur

Une panne d’Akamai met hors ligne des sites majeurs à l’échelle mondiale

0

Une panne chez Akamai a éteint les lumières des sites Web de nombreux sites parmi les plus grands et les plus importants au monde jeudi matin, les rendant complètement inaccessibles.

Il n’y avait aucun message ou code d’erreur pour indiquer pourquoi les sites étaient en panne, de sorte que les visiteurs du site étaient laissés dans le noir, tout comme les sites Web qu’ils essayaient de visiter.

Cause de la panne d’Akamai

La cause en était le service Akamai Edge et GTM qui subissait une panne qui a supprimé certains des sites Web les plus populaires au monde, entraînant l’arrêt des sites Web bancaires, de jeux et d’actualités.

La raison de la panne était une mise à jour logicielle qui a provoqué un bogue dans le système DNS, un système qui convertit les noms de domaine en adresses IP où le contenu et le domaine existent.

Lorsqu’un navigateur demande un site Web, le système DNS le convertit en système d’adresse IP, qui est l’adresse réelle d’un site Web.

Avec le DNS en panne, le système ne pouvait plus mapper une demande de domaine et de page Web à l’adresse IP où ce contenu existe.

Selon une série de tweets d’Akamai :

Une panne majeure d’Akamai détruit des sites majeurs

Les sites Web d’actualités, les banques, les sites de voyage et les principaux sites de jeux ont été signalés par les utilisateurs comme étant en panne.

Objectif du réseau de diffusion de contenu (CDN) d’Akamai

Le but d’un réseau de diffusion de contenu (CDN) est de fournir rapidement des sites Web aux utilisateurs à partir de serveurs de données situés à proximité du visiteur du site essayant d’accéder à un site Web.

Les CDN fournissent également une couche de sécurité et de défense contre les pirates et autres acteurs malveillants qui pourraient tenter de faire tomber un site.

Cependant, les CDN connaissent de plus en plus de pannes temporaires, ce qui entraîne la mise hors ligne de milliers de sites.

Akamai CDN a déjà connu des pannes

Selon le site Web de disponibilité du site DownDetector, le service CDN d’Akamai a connu un certain nombre de pannes.

Le site Web d’Akamai lui-même n’a pas reconnu certaines des pannes constatées par ce site, bien qu’il ait publié une mise à jour sur celle d’aujourd’hui.

Mis à part la panne d’aujourd’hui, il s’est récemment arrêté le 17 juin 2021 et l’année précédente le 17 juillet 2020.

Akamai a signalé une panne

La panne a commencé vers 9 h à 10 h, heure de l’Est

Akamai a signalé un problème peu après midi, heure de l’Est par Twitter:

« Akamai connaît une interruption de service. Nous enquêtons activement sur le problème et fournirons une mise à jour dans 30 minutes.

Puis 15 minutes plus tard, ils ont tweeté qu’ils avaient trouvé une solution au problème :

«Nous avons mis en place un correctif pour ce problème et, sur la base des observations actuelles, le service reprend ses activités normales. Nous continuerons à surveiller pour nous assurer que l’impact a été entièrement atténué. »

Akamai a confirmé dans un article ultérieur tweeter que la panne n’était pas due à des activités malveillantes à son encontre.

« Nous continuons à surveiller la situation et pouvons confirmer que cela n’a pas été le résultat d’une cyberattaque sur la plate-forme Akamai. »

Un rapport de situation officiel sur le site Web d’Akamai lui-même indique que le problème a été atténué.

« Incident de service DNS Edge

Rapport d’incident pour Akamai Edge DNS et GTM

Résolu

Cet incident a été atténué.

À part cela, il n’y a pas de mot sur le problème, qu’il soit lié à une mise à jour, à une panne matérielle ou à une simple erreur humaine.

Il est ironique qu’un service Web destiné à maintenir un site Web en ligne se révèle être celui qui supprime autant de sites Web, bien plus que n’importe quel événement de piratage.

Google Ads passe aux enchères intelligentes pour les sites partenaires du Réseau de Recherche

0

Google Ads est passé de la tarification intelligente aux enchères intelligentes pour les sites partenaires de recherche qui utilisent le suivi des conversions.

Cette modification concerne les sites du réseau de recherche qui s’associent à Google pour diffuser des annonces.

Comme l’explique Google, Smart Bidding peut offrir de meilleures performances en utilisant une plus large gamme de signaux contextuels pour optimiser les enchères pour chaque enchère.

Certains des signaux utilisés par les enchères intelligentes de Google pour optimiser automatiquement les enchères incluent le type de page Web sur laquelle l’annonce a été diffusée et les attributs concernant les clients potentiels.

« Par exemple, si vous avez un coût par conversion de 50 $ sur la recherche Google, mais des taux de conversion inférieurs sur les sites partenaires, Smart Bidding peut définir des enchères plus basses pour vous aider à atteindre un coût par conversion de 50 $. Alternativement, si vous obtenez un meilleur taux de conversion à partir d’un site partenaire de recherche, Smart Bidding peut augmenter votre enchère pour vous aider à obtenir plus de trafic et de conversions à partir de ce site au coût de 50 $ par conversion que vous recevez sur la recherche Google.

Avec Smart Bidding, certains clics sur les sites des partenaires de recherche peuvent coûter plus ou moins cher que le Max d’un annonceur. enchère au coût par conversion sur le Réseau de Recherche.

Cela permet de s’assurer que les annonceurs obtiennent un coût par conversion similaire à celui du Réseau de Recherche.

10 superbes idées de contenu Evergreen pour les sites Web de commerce électronique

0

Les sites Web de commerce électronique dépendent des conversions (génération de prospects et de revenus) pour survivre. C’est pourquoi il est crucial de diffuser du contenu à feuilles persistantes pour rester pertinent aujourd’hui.

Qu’est-ce que le contenu Evergreen ?

Le contenu Evergreen est essentiellement un contenu qui ne s’appuie pas sur les tendances actuelles pour être utile ou intéresser son public cible. En termes simples, le contenu permanent est un document d’information ou de référence qui reste utile et pertinent longtemps après sa publication sur un site.

Ce type de contenu est vital, en particulier pour les sites de commerce électronique qui dépendent fortement des ventes commerciales pour rester au top.

Prenons, par exemple, un site de vente de vêtements et d’accessoires. Les styles de chemises et les conceptions de robes peuvent aller et venir, mais les tableaux de taille des produits et les instructions d’entretien restent standard.

Lié: Pourquoi avez-vous besoin de créer un contenu long et permanent

Investir dans la création d’un pool d’actifs numériques permanents pour tout site Web de commerce électronique entraîne presque toujours un cycle vertueux de génération de trafic robuste. Étant donné que ces actifs couvrent des domaines thématiques qui ne sont pas sensibles au facteur temps, il est plus facile d’augmenter la visibilité grâce à la recherche organique et au partage social (et aux liens) gagné en continu.

En fin de compte, une approche de contenu à feuilles persistantes peut vous mettre dans une position où vos abonnés sociaux, vos abonnés par e-mail, vos défenseurs de la marque et vos ventes peuvent augmenter en nombre – presque automatiquement.

Comment créer du contenu Evergreen pour les sites Web de commerce électronique

Commencez par créer du contenu basé sur des mots clés que vos clients cibles recherchent généralement, tels que « meilleurs haut-parleurs Bluetooth » ou « tutoriels de maquillage ».

Effectuez une recherche de mots clés à l’aide du planificateur de mots clés de Google et de Google Trends pour identifier les sujets sur lesquels votre marché cible souhaite constamment en savoir plus.

Évitez de présenter aux téléspectateurs de gros blocs de texte pur. Enrichissez votre contenu avec des visualisations, telles que des infographies, des images de produits visuellement attrayantes et des photographies en cours d’utilisation pour susciter plus d’intérêt et inciter les lecteurs à faire défiler jusqu’à la fin.

Présentez le contenu dans d’autres formats (par exemple, des présentations de diapositives et des vidéos). Les gens les aiment parce qu’ils n’auront pas à lire autant pour obtenir les informations dont ils ont besoin.

Sachez ce que vos concurrents créent. Offrez une meilleure expérience utilisateur et faites de votre contenu une meilleure référence pour la même information (contenu 10x). Ajoutez des conseils bonus, des liens utiles et d’autres informations pertinentes qui plairont à votre public.

Assurez-vous que votre contenu est unique et complet. Soyez aussi étendu et approfondi que nécessaire lorsque vous fournissez des connaissances sur les produits ou l’industrie. Faites-en votre objectif professionnel d’avoir le meilleur contenu à feuilles persistantes sur ce sujet pour devenir véritablement une autorité dans votre espace.

Mettez à jour votre contenu si nécessaire, surtout si vous créez des listes et compilez des astuces.

Lié: Des moyens rentables de créer du contenu et de nouvelles tendances de contenu

Pour brosser un meilleur tableau de ce que vous pouvez faire pour renforcer votre site Web de commerce électronique avec du contenu à feuilles persistantes, voici quelques bonnes idées de contenu à feuilles persistantes et des exemples inspirants.

1. Guides utiles liés à vos produits et catégories

Les supports pédagogiques profitent non seulement aux utilisateurs à la recherche d’informations, mais également à vos efforts de référencement. Les guides vous permettent d’insérer des mots-clés pour lesquels vous souhaitez vous classer naturellement.

Guide d'EffottelessGent pour les combinaisons de couleurs

Jetez un coup d’œil à ce guide indémodable sur les combinaisons de couleurs de vêtements de Effortless Gent – voyez comment il peut être utilisé toute l’année pour différents types de vêtements ?

2. Vidéos et manuels de produits bien conçus

Les descriptions de produits sont bonnes, mais les consommateurs veulent également voir comment les choses fonctionnent et ressemblent, et comment les utiliser et les entretenir correctement.

Exemple d'illustration de produit

Vous feriez bien d’inclure des vidéos de produits partageables et des manuels d’utilisation dans votre site de commerce électronique, comme cette vidéo sur la veste de voyage Baubax riche en fonctionnalités et ce manuel soigné sur le même produit.

3. Tableaux des tailles de produits

Les tableaux de tailles ne sont pas seulement utiles pour les chaussures, les sacs et les vêtements ; ils sont également fortement recommandés pour les sites vendant des outils, des meubles et d’autres articles où les dimensions sont pertinentes.

10 superbes idées de contenu Evergreen pour les sites Web de commerce électronique

Prenez par exemple ce tableau des tailles et le guide de l’acheteur sur le choix d’un snowboard du détaillant en ligne Evo.

4. Histoires de réussite exploitables et études de cas

« C’est bien, mais est-ce que ça marche vraiment ? » C’est l’une des questions que les consommateurs posent généralement avant d’être convaincus de cliquer sur le bouton « Acheter » ou « Ajouter au panier ».

Pour convaincre plus facilement des clients potentiels, vous pouvez inclure des exemples de réussite et des études de cas sur votre site.

Vous pouvez avoir des clients qui ont examiné votre produit ou partagé comment votre produit répondait à leurs besoins – contactez-les et demandez des détails, et demandez-leur la permission de partager leur histoire.

Lorsque vous partagez des études de cas et des histoires de réussite comme celle-ci sur Shape.com, assurez-vous de mettre en évidence la manière dont votre ou vos produits ont contribué à répondre aux besoins de vos clients.

Shape.com Exemple d'étude de cas

Lorsque des personnes ayant les mêmes besoins lisent comment d’autres ont pu trouver satisfaction ou surmonter des difficultés en utilisant votre produit, il y a plus de chances qu’elles aussi achètent et utilisent votre produit.

5. Glossaire spécifique à l’industrie

Les marchés de niche ont souvent leur propre jargon ou ensemble de concepts, c’est donc une grande aide pour les consommateurs intéressés si vous avez un glossaire spécifique à l’industrie sur votre site.

Glossaire du commerce électronique SaleHoo

Un excellent exemple est le glossaire de SaleHoo sur les termes de commerce électronique, de vente en gros et de livraison directe.

6. Ressources basées sur les données

Les utilisateurs aiment ne pas avoir à passer d’un site Web à un autre pour obtenir les informations dont ils ont besoin, c’est donc à vous de rechercher les informations et de les rassembler pour eux afin qu’ils n’aient pas à quitter votre site.

Il existe de nombreuses données accessibles au public (telles que celles des sites Web gouvernementaux) que vous pouvez utiliser pour créer un contenu qui résonnera bien avec votre marché cible.

Les industries à la croissance la plus rapide en Nouvelle-Zélande par région [MAP]

Un exemple est cette ressource pratique sur le travail en Nouvelle-Zélande du site de comparaison et de devis des entreprises de déménagement MovingPros.

Contenu visuel – comme les infographies et d’autres formes de guides visuels – est un autre format de contenu que les propriétaires de sites de commerce électronique et les spécialistes du marketing peuvent explorer en partageant des histoires/conseils intemporels (prenez un guide visuel complet de Bid4Papers pour les erreurs d’orthographe, de grammaire et de ponctuation les plus courantes) .

7. Conseils d’utilisation et astuces pour les produits

Les hacks de produits présentent des moyens intéressants de maximiser l’utilisation d’un article, même quelque chose d’aussi simple qu’un clip de reliure.

Même les personnes qui n’ont pas l’article montré dans le hack seraient incitées à en acheter un et à recommander les trucs et astuces à leurs amis.

Les astuces de la cafetière de Cook

C’est toujours une expérience amusante et étonnante de connaître les nombreuses utilisations d’un certain produit, surtout si le contenu est accompagné d’images et/ou de vidéos. Jetez un œil à cet article sur les hacks de cafetière pour voir ce que nous voulons dire.

8. Listes de contrôle complètes

Voyager, cuisiner, bricoler ? Il y a une liste de contrôle pour cela – ou il devrait y en avoir une – sur votre site.

Si vous vendez du matériel de plein air, créez une liste de contrôle sur ce que tout campeur responsable devrait avoir.

Si vous proposez des services de réparation automobile, dressez une liste détaillée de ce que les propriétaires de voitures doivent vérifier ou de ce qui devrait se trouver dans la trousse d’urgence de chaque voiture.

Liste de contrôle ultime pour les bagages de voyage d'Eagle Creek

À titre d’exemple, voici une liste de contrôle d’emballage de voyage ultime d’Eagle Creek.

9. Listes organisées de produits, services et ressources

Une autre façon d’ajouter du contenu précieux à votre site et de partager un peu d’amour des liens dans le processus consiste à organiser des listes de produits, de services et de ressources Web qui complètent vos propres offres.

Par exemple, si vous vendez du matériel artistique, dressez une liste de tutoriels de dessin en ligne, de démonstrations d’aquarelle et d’autres ressources.

Liste des cours de photographie et de vidéographie de CreativeLive

CreativeLive l’a fait en créant une page contenant divers sujets de photographie et de vidéographie, des cours et des articles de blog informatifs. Vérifiez le ici.

10. Soyez efficace

Soyez plus que créatif, soyez efficace !

Section de questions-réponses sur les produits de LivingSpaces

Des ajouts encore plus simples à vos pages de produits peuvent les transformer en actifs de contenu à feuilles persistantes. Voyez simplement comment LivingSpaces rend chacune de leurs pages de produits utiles en incluant une section de questions-réponses sur les produits sur ces pages transactionnelles.

Sommaire

Voici quelques-unes des meilleures idées de contenu à feuilles persistantes que vous pouvez utiliser sur votre site Web de commerce électronique.

Vous pouvez également répondre aux FAQ des lecteurs et fournir des conseils sur l’industrie via des articles pratiques et des listes de conseils.

La création de contenu permanent vous permet essentiellement d’automatiser vos efforts de vente et de marketing des mois, voire des années après la première mise en ligne de votre contenu. Alors créez et utilisez-le au maximum !


Crédits image :
Images postées : captures d’écran prises par l’auteur.