Accueil Tags Sont

Tag: sont

Comment arrêter la cannibalisation des mots-clés lorsque mes produits sont tous similaires ?

0

Aujourd’hui, Ask An SEO vient de Dan en Californie, qui demande :

« J’ai plusieurs produits qui sont des produits « spécialisés » en raison de leur taille, tous intitulés de la même manière (12 pouces…). Cela a provoqué une certaine cannibalisation des mots clés.

J’ai également une page de collection avec tous ces éléments qui ajoutent encore à la cannibalisation. Aucun de ces produits n’est fabriqué par la même société et ils présentent suffisamment de variations entre eux pour que la création de pages de variantes ne soit pas une option, et je ne souhaite pas supprimer la page de collection.

J’ai réfléchi aux options pour résoudre ce problème et celle que je considère consiste à ajouter une balise canonique à chacune des pages et à choisir une seule page comme page « principale » – peut-être notre élément le plus populaire qui utilise ce mot-clé. Qu’est-ce que tu penses? »

Grande question !

Il existe deux solutions assez simples à cela – je recommande la solution numéro un.

Première solution

Parce que vous avez plusieurs produits qui sont tous égaux mais pas assez uniques, vous pouvez optimiser la page de collection pour les principales expressions de mots clés.

Ensuite, choisissez une « page d’affichage de produit officielle (PDP) » pour le produit par marque.

Sur la page de collection ou de catégorie, ayez des FAQ et copiez sur le produit spécifique qui n’est pas spécifique à la marque.

Créez votre copie autour des styles et des options des articles que vous transportez et de leurs utilisations.

Si quelques marques ont une demande plus élevée (pas seulement le volume de recherche), mentionnez-les dans la copie et au-dessus de votre grille de produits.

Cela vous donnera un lien interne pour transmettre une certaine autorité à la page PDP de marque tout en aidant vos consommateurs à trouver plus rapidement les marques les plus demandées.

Les pages PDP de marque doivent avoir une copie spécifique à la marque du produit. Cela peut inclure :

  • Avec quoi il est compatible.
  • Des comparaisons avec un modèle différent que vos clients demandent toujours. (Vous avez maintenant une autre opportunité pour un lien interne.)
  • La durée de vie propre à cette marque.
  • Options de couleur, de taille et de style pour la marque.
  • La fréquence à laquelle la marque publie de nouveaux modèles, mises à niveau, couleurs ou styles.
  • Valeurs de revente, avis par marque et autres questions que les clients posent ou auxquelles les clients peuvent penser.

Le lien canonique sur la collection et la page PDP doit être auto-référencé dans ce cas.

En effet, la page de collection ou de catégorie et la page PDP sont les meilleurs résultats pour une requête lorsque quelqu’un recherche le produit ou une marque spécifique de ce produit particulier.

Il y a un hic, cependant.

Vous voudrez probablement supprimer les pages « non officielles » de votre plan de site si vous le pouvez.

c’est-à-dire, si vous avez une version officielle d’un widget 12″ de la marque XYZ, mais qu’il est disponible en 5 couleurs, chaque couleur peut être considérée comme dupliquée ou concurrente – surtout s’il s’agit des mêmes options de couleur que vous avez sur la page de collection.

Il en va de même pour le blocage de l’exploration des versions alternatives dans robots.txt. La raison ici est que vous voulez toujours aider les spiders des moteurs de recherche à trouver le meilleur résultat possible.

Si vous envoyez l’araignée vers des pages qui ne sont pas la « page officielle », vous offrez une mauvaise expérience d’exploration.

Si vous choisissez cette stratégie, vous pouvez l’appliquer à mesure que votre inventaire et votre sélection de produits augmentent.

Vous pouvez également commencer à optimiser pour les marques, qui est une autre source de trafic et de revenus pour vous.

solution 2

L’autre solution que vous pouvez essayer consiste à ajouter une liste déroulante à votre page PDP et à définir un lien canonique vers la page PDP à partir de variantes et de variantes si l’URL change lorsque la liste déroulante est définie.

Lorsqu’ils le feront, vous voudrez également ajouter un méta robots noindex, suivre, bloquer les paramètres dans robots.txt et supprimer les URL en excès de votre sitemap.

Si vous avez plusieurs sélecteurs, pensez à les ajouter visuellement.

C’est-à-dire que vous pouvez avoir une liste déroulante avec la marque et les tuiles pour sélectionner la couleur préférée. Une fois la marque sélectionnée, grisez les couleurs qui ne sont pas disponibles auprès de cette marque.

Ou, si une couleur est sélectionnée, rayez les marques qui ne fabriquent pas cette couleur.

La copie sur cette page serait similaire à la copie sur la page de collection dans la solution un.

Vous pouvez également créer des pages de marque si vous souhaitez essayer de vous classer pour la marque + le produit, mais c’est un peu excessif et l’une des raisons pour lesquelles je n’aime pas autant cette option.

Pour les deux options

Il y a des choses que vous voudrez aussi faire quelle que soit la solution que vous choisissez (il y en a plus de deux).

  • Rédigez des articles de blog et créez des liens internes à partir de mots-clés directement pertinents lorsque cela profitera au lecteur.
  • Ajoutez des fils d’Ariane et un schéma de fil d’Ariane pour afficher la hiérarchie et les pages officielles.
  • Utilisez le schéma correctement, y compris le produit, le SKU et d’autres détails.
  • Utilisez une araignée ou un outil de cartographie pour montrer combien de pages ont des liens internes en conflit, puis pointez les liens internes incorrects vers la bonne page.
  • Vérifiez que tous les liens canoniques sont correctement configurés.

Sans connaître votre site Web ou les produits spécifiques, ce sont les deux par lesquels je commencerais.

Si j’avais des informations sur votre site Web, j’écrirais quelque chose de spécifique à votre situation.

En faisant cela, vous réduisez la quantité de signaux mixtes vers les moteurs de recherche, ce qui leur permet de savoir plus facilement quelles pages sont celles à afficher tout en aidant à réduire le problème de cannibalisation des mots clés auquel vous êtes confronté.

Davantage de ressources:

  • Comment différents services peuvent-ils éviter la cannibalisation des mots clés ?
  • Quand utiliser Rel Canonical ou Noindex… ou les deux
  • Marketing e-commerce : le guide définitif


Image en vedette : Vasya Kobelev/Shutterstock

Google répond si les pertes de classement de la mise à jour de base sont une sanction douce

0

Le Hangout Office Hours de Google comportait une question sur les mises à jour de l’algorithme et si le classement d’un site affecté négativement était supprimé par une « pénalité légère ».

La personne qui a posé la question a fait référence à une peine douce, qui est une expression qui existe depuis plusieurs années mais qui n’est pas vraiment une chose.

Ils font également référence à la souffrance d’un « drapeau » qui a été attribué à leur site, ce qui fait allusion au fait que Google a marqué le site d’une manière ou d’une autre, comme marqué.

Voici la question :

« Mes deux sites Web ont été touchés par différentes mises à jour, environ 90 % de baisses et souffrent d’un certain type de drapeau qui supprime nos sites jusqu’à ce que la pénalité douce soit levée.

Ou… y a-t-il même une pénalité douce ? « 

Voici la réponse :

« Non, les mises à jour nommées que nous publions sur la page des mises à jour des classements sur Search Central ne sont pas des pénalités sous quelque forme que ce soit. »

Cela confirme que toute baisse de classement associée à une mise à jour nommée de Google n’est pas une pénalité et ne devrait jamais être considérée comme telle, car ce n’est pas ce qui se passe.

Le Googleur a expliqué pourquoi ce n’est pas une pénalité :

«Il s’agit d’ajustements de nos algorithmes de classement, de sorte qu’ils présentent des résultats encore plus pertinents et de meilleure qualité aux utilisateurs de la recherche.

Si votre site a chuté dans le classement après une mise à jour, suivez nos directives générales pour le contenu.

Jetez un coup d’œil à la façon dont vous pourriez améliorer votre site dans son ensemble, tant du point de vue du contenu que de l’expérience utilisateur, et vous pourrez peut-être à nouveau augmenter votre classement.

Mise à jour de base et contenu de correction

Les Googleurs ont d’abord indiqué qu’il n’y avait rien à corriger lorsqu’un site perd son classement après une mise à jour de l’algorithme de base.

Mais en même temps, ils ont également conseillé d’améliorer le contenu, qui est un message quelque peu mitigé.

Le Googleur du lieu de rencontre (je pense que c’est Gary Illyes) a conseillé à ceux qui ont subi des baisses de classement de se concentrer sur l’amélioration du classement.

Ce conseil est logique car faire surface « des résultats de meilleure qualité et plus pertinents» implique que l’algorithme se concentre sur le contenu.

Pénalité douce

J’ai été dans l’industrie de la recherche pendant plus de 22 ans et le terme « peine douce » n’est pas une vraie chose.

Il n’y a pas de demi-version d’une pénalité. Un site est soit pénalisé (par une action manuelle) soit il ne l’est pas.

C’est une phrase fourre-tout qui explique quelque chose sans vraiment l’expliquer, comme la phrase « problème de moteur ».

Les baisses de classement sans pénalité peuvent être causées par de nombreuses causes différentes :

  • Problèmes liés au contenu
  • Amélioration de la façon dont Google comprend les requêtes de recherche
  • Problèmes de qualité
  • Un concurrent a simplement un meilleur contenu

Regardez/écoutez le Hangout Google Office Hours à 15:08 minutes.


Image sélectionnée par Shutterstock/Luis Molinero

Les 20 cours les plus populaires de LinkedIn sont gratuits – pour l’instant

0

Il n’est pas surprenant que le monde professionnel ait connu l’un des plus grands remaniements de l’histoire.

Non seulement les gens changent d’entreprise, mais ils changent également de carrière.

Comme ces changements se sont exacerbés au cours des dernières années, les compétences et les critères nécessaires pour les emplois ont également changé – et LinkedIn en prend note.

La communauté d’apprentissage de LinkedIn a noté que plus de 7,3 millions d’utilisateurs ont suivi leurs cours les plus populaires jusqu’à présent en 2022, soit presque le double par rapport à 2021.

Voyons ce qui intéresse les utilisateurs et comment vous pouvez accéder gratuitement à l’un des 20 meilleurs cours.

Les cours les plus populaires ne sont pas des compétences difficiles

Croyez-le ou non, les cours les plus populaires se concentraient sur des catégories plus objectives plutôt que sur des compétences techniques.

L’établissement d’objectifs : les objectifs et les résultats clés (OKR) ont atteint le haut de la liste. Ce n’est pas surprenant, car de nombreuses entreprises et personnes ont dû changer d’orientation tout au long de la pandémie.

Parmi les autres cours populaires axés sur les compétences « non techniques », citons :

  • Communiquer en toute confiance
  • Parler avec assurance et efficacité

Les compétences techniques sont toujours essentielles

Alors que certaines personnes ont choisi un nouveau passe-temps au cours des dernières années, d’autres se sont lancées dans l’exploration de différents ensembles de compétences. Ces cours de compétences techniques sont apparus sur la liste des 20 meilleurs de LinkedIn pour la première fois en 2022, concluant que les gens approfondissent leur profession.

  • Apprendre le Top 10 de l’OWASP
  • Formation essentielle Power BI

Les autres meilleurs cours de compétences difficiles sur la liste incluent:

  • Formation Excel Essentiel (Office 365/Microsoft 365)
  • Apprendre Python
  • Formation essentielle SQL

Pourquoi devriez-vous faire attention

Quel que soit votre objectif professionnel, LinkedIn Learning a probablement un cours pour vous.

Vous n’êtes peut-être pas à la recherche d’un nouvel emploi en ce moment. Peut-être que vous vous sentez coincé dans votre cheminement de carrière et que vous ne savez pas quoi faire ensuite.

Que vous cherchiez à développer davantage votre croissance personnelle, une communication efficace ou des compétences techniques / spécialisées, il est important de profiter des opportunités pour vous préparer au succès.

Alors que le temps peut ne pas être une préoccupation pour certains, l’argent peut être une préoccupation. C’est pourquoi LinkedIn propose ses meilleurs cours gratuitement jusqu’au 31 août 2022. N’oubliez pas que vous pouvez suivre l’un de ces cours gratuitement, pas tous. Vous pouvez trouver les 20 meilleurs cours gratuits ici.


Image en vedette : Studio postmoderne/Shutterstock

Les annonces textuelles développées Bing sont désormais disponibles pour tous les annonceurs

0

Après un essai réussi d’annonces textuelles étendues, Bing les met désormais à la disposition de tous les annonceurs. Les annonces textuelles développées peuvent être créées à l’aide de l’interface Web Bing Ads, de Bing Ads Editor et de l’API Bing Ads.

Les annonces textuelles grand format de Bing, tout comme les annonces textuelles grand format de Google, offrent aux annonceurs un espace et un texte supplémentaires avec lesquels travailler. Cela inclut un titre plus long, plus de contenu publicitaire et la possibilité de personnaliser le chemin affiché dans l’URL de destination. Les annonces textuelles grand format sont conçues pour être diffusées sur des appareils mobiles, des ordinateurs de bureau et des tablettes.

Les annonces textuelles standard de Bing continueront d’être disponibles pendant le reste de 2016 et le premier trimestre de 2017, date à laquelle la société supprimera les annonces textuelles standard au profit des annonces textuelles étendues.

Jusqu’à ce que Bing supprime les annonces textuelles standard, la société encourage fortement les annonceurs à continuer à les diffuser. Les annonces textuelles standard peuvent être diffusées en même temps que les annonces textuelles grand format, de sorte qu’il n’y aura aucune interruption de votre campagne en diffusant les deux types d’annonces en même temps. Cela permettra également de tester les annonces textuelles standard avant qu’elles ne deviennent la seule option.

Si vous avez déjà créé des annonces textuelles grand format dans Google AdWords, vous pouvez les importer dans Bing Ads. Cela peut être fait avec l’outil Google Import, l’interface Web Bing Ads ou l’éditeur Bing Ads.

Les histoires YouTube sont désormais disponibles pour plus d’utilisateurs

0

YouTube déploie maintenant ses histoires de type Instagram à plus d’utilisateurs, une fonctionnalité qui est en test depuis l’année dernière.

Les utilisateurs comptant plus de 10 000 abonnés peuvent publier des histoires sur l’application mobile, qui peuvent être consultées par les abonnés et les non-abonnés.

Les histoires apparaîtront automatiquement dans la barre latérale « Suivant » lorsque vous regardez une vidéo d’un créateur qui a récemment publié une histoire.

Ils apparaîtront également dans un carrousel en haut des écrans d’accueil des abonnés.

YouTube propose les mêmes outils de création d’histoires que d’autres plateformes comme Instagram et Snapchat. Cependant, c’est là que s’arrêtent les similitudes.

Les utilisateurs doivent être conscients de certaines différences distinctes entre les histoires YouTube et les histoires sur d’autres applications de médias sociaux avant d’en publier une.

En quoi les histoires YouTube sont différentes des autres histoires

Outre le seuil de 10 000 requis pour utiliser la fonctionnalité, voici ce qui rend les histoires YouTube différentes.

Les histoires restent en place pendant toute une semaine

Contrairement aux histoires sur d’autres plates-formes, qui expirent après 24 heures, les histoires YouTube restent en ligne pendant 7 jours.

Les créateurs doivent donc essayer de s’assurer que ce qu’ils publient sera toujours pertinent jusqu’à 7 jours après la date de publication.

Les réponses ne sont pas privées

Lorsqu’un utilisateur répond à l’histoire d’un créateur, toute la communauté peut la voir.

Les réponses aux histoires sur d’autres plates-formes sont généralement envoyées en privé par message direct.

Lorsqu’un utilisateur répond à une histoire YouTube, elle est ajoutée en tant que commentaire, que les autres utilisateurs peuvent voter pour ou contre.

Étrangement, les créateurs ne peuvent répondre aux commentaires qu’avec une photo ou une vidéo, qui est ensuite partagée comme une autre histoire.

On dirait que toutes les applications sociales sautent sur la tendance des histoires cette année. Pour le meilleur ou pour le pire, au moins, YouTube adopte une approche différente.

Vous pouvez voir une démonstration des histoires YouTube dans la vidéo ci-dessous :

Google : les liens intégrés dans les extraits de code sont un bogue

0

Un spécialiste du marketing de recherche en Inde a remarqué ce qui ressemblait à un test dans Featured Snippet. Un spécialiste du marketing de recherche l’a qualifié de « louche comme l’enfer ». Mais selon une déclaration d’un porte-parole de Google, il s’agit d’un bug et non d’une fonctionnalité.

Le test présumé impliquait d’intégrer des liens vers davantage de recherches Google à partir du contenu d’un éditeur de site Web qui se trouve dans l’extrait présenté.

Ces types de liens sont appelés raffinements de recherche. L’intégration d’un raffinement de recherche dans un extrait optimisé n’a pas été bien accueillie par la communauté de recherche.

Affinements de la recherche

Un raffinement de recherche est lorsque Google aide les utilisateurs à affiner leurs recherches vagues. Les recherches vagues peuvent signifier beaucoup de choses, donc reformuler la requête de recherche pour qu’elle soit plus précise conduit à de meilleurs résultats de recherche.

Donc, si quelqu’un recherche Lollipop, Google affinera cette recherche pour satisfaire les utilisateurs qui recherchent les paroles de la chanson, une vidéo de la chanson ou des versions de la chanson par différents artistes musicaux.

Ce que Google teste dans le nouvel extrait de code est une variante de l’affinement de la recherche qui modifie le contenu d’un éditeur afin que les liens vers des recherches affinées soient intégrés dans le contenu Web d’un éditeur.

Bug d’extrait en vedette

En Inde, une recherche de « Cours sur la cybersécurité » donne lieu à un extrait optimisé contenant des liens vers des recherches Google supplémentaires dans le contenu du site Web affiché dans l’extrait optimisé.

Le tweet à ce sujet n’a pas été bien accueilli dans la communauté de recherche.

J’ai pu le reproduire en passant à une adresse IP indienne et en effet, il y avait des liens vers d’autres recherches Google intégrées dans l’extrait présenté.

Google confirme que les liens intégrés dans les extraits de code sont un bogue

J’ai contacté Google pour savoir ce qui se passait et ils m’ont répondu par e-mail pour nous le faire savoir.

Il s’avère que ce n’est pas un test. C’est un bogue.

Selon un porte-parole de Google :

« Nous pouvons confirmer qu’il s’agit d’un bogue et qu’il ne s’agit pas d’un comportement destiné aux liens sur les extraits de code. Nous travaillons activement sur un correctif.

Bug dans la recherche Google

Un bogue dans la programmation, c’est quand quelque chose d’involontaire se produit. Le processus d’identification de ce qui ne va pas et de réparation s’appelle le débogage.

Pendant un certain temps, beaucoup de gens ont pensé qu’il s’agissait d’un véritable test et cela en dit long sur ce que ressent la communauté de la recherche dans la mesure où beaucoup ont facilement cru que Google testerait une telle chose.

Les annonces de recherche Facebook sont désormais disponibles pour certaines entreprises en Amérique du Nord

0

Facebook teste actuellement les publicités dans les résultats de recherche, qui sont disponibles pour les entreprises des secteurs de l’automobile, de la vente au détail et du commerce électronique.

Les publicités seront affichées aux utilisateurs aux États-Unis et au Canada.

Les annonces de recherche Facebook peuvent être étendues à d’autres pays en fonction des résultats de ce test initial.

Facebook contre Google

Il est juste de dire que Facebook propose désormais un produit publicitaire qui concurrence les annonces de recherche de Google.

Bien que les annonces de recherche Facebook se limiteront évidemment à apparaître sur Facebook, elles sont toujours en concurrence pour les mêmes dollars publicitaires.

Les entreprises doivent désormais se demander s’il serait plus avantageux pour leurs annonces d’apparaître dans la recherche Google ou la recherche Facebook.

Comment fonctionnent les annonces de recherche Facebook

Lors de la création d’une campagne dans Facebook Ads Manager, les entreprises des catégories éligibles verront « Résultats de la recherche » comme option de placement.

L’option de résultats de recherche peut être sélectionnée comme emplacement supplémentaire lors de la création de campagnes de flux d’actualités.

Les entreprises ne peuvent pas diffuser d’annonces de recherche sans diffuser également des annonces de flux d’actualités.

Le format d’annonce lui-même ressemblera aux annonces de flux d’actualités, contenant le même titre, la même image et le même corps de texte.

Les annonces de recherche Facebook apparaîtront soit sous forme d’image statique, soit sous forme de carrousel. Ils seront clairement étiquetés avec une étiquette « sponsorisé ».

Contrairement aux annonces Google, il n’y a pas d’option pour sélectionner des mots clés ou des expressions spécifiques pour les annonces de recherche Facebook.

Les publicités pourront apparaître dans les recherches de termes liés aux offres de l’entreprise, à la fois dans la fonction de recherche principale de Facebook et dans les recherches sur la place de marché.

Davantage de ressources

  • 5 stratégies de publicités Facebook pour booster votre compte
  • 4 puissantes options de ciblage des publicités Facebook
  • Conseils de base pour les débutants en publicité Facebook
  • 4 fonctionnalités impressionnantes qui peuvent améliorer vos publicités Facebook

Les classements se sont effondrés après l’achat de Google Ads ?

0

Dans un hangout Google Office Hours, quelqu’un a raconté que son classement avait disparu après avoir fait de la publicité sur Google Ads. Ils ont dit que leur classement était revenu après avoir arrêté la publicité. La personne a demandé qu’est-ce qui pouvait expliquer ces événements ?

La personne qui pose la question a reconnu que Google Ads n’est pas censé affecter les classements organiques. Donc, la question était vraiment de savoir ce qui aurait pu affecter le résultat.

Mueller a expliqué la séparation entre le search et le Pay Per Click (PPC) puis a proposé son point de vue sur ce genre de situations.

Ce qui suit a été modifié pour supprimer les uhs, les uhms et les mots superflus (comme « je, je » et « tu sais »).

Voici la question :

« Récemment… nous avons eu cette situation où nous nous classions en première position pour un mot-clé particulier.

Mais lorsque nous avons commencé à diffuser des annonces pour le même mot-clé… notre page organique n’apparaissait tout simplement pas dans une centaine de résultats.

Ainsi, juste après que nous ayons cessé de diffuser des annonces, le mot clé est revenu à la première place.

… Je sais… Google Ads ne devrait pas affecter vos résultats organiques, mais je suis curieux de savoir s’il existe une autre raison particulière pour que cela se produise.

Google répond à propos d’une connexion apparente entre les annonces et les classements

La réponse de John Mueller était sans ambiguïté sur le fait qu’il n’y avait pas de lien.

Jean Mueller a répondu :

« Je ne sais pas pourquoi cela se passerait comme ça mais ce ne serait pas lié aux publicités. »

Il a ensuite expliqué la séparation de l’équipe publicitaire et de l’équipe organique.

Muller :

« C’est donc quelque chose où ces systèmes sont complètement séparés de notre côté.

Le classement dans les annonces, le classement dans la recherche sont des systèmes complètement séparés et il n’y a essentiellement aucun lien réel là-bas.

Je reçois parfois cette question comme de cette façon, si je diffuse des annonces, mon site Web disparaît de la recherche. Mais je reçois également la même question dans l’autre sens, comme si les gens diffusent des annonces, puis soudainement leur site Web se classe plus haut pour la recherche parce qu’ils paient pour quelque chose.

De notre point de vue, c’est comme si… nous travaillions très dur pour différencier les annonces et la recherche. À tel point que même lorsque… les gros annonceurs vont voir leur gestionnaire de publicité ou leur gestionnaire de compte et qu’ils ont comme cette petite question de recherche… nous repoussons cela, nous ne donnons aucune réponse du tout lorsqu’il s’agit de questions de clients ou de partenaires .

… C’est quelque chose pour lequel je ne m’attendrais certainement pas à un changement de classement, en particulier à quelque chose d’aussi visible que cela. Parce que… je pense que ce serait aussi quelque chose que beaucoup d’autres sites verraient et ce serait un peu… super évident.

Donc, le changement de classement que vous… avez vu là-bas semble être quelque chose qui n’aurait aucun rapport avec les publicités.

Corrélations avec les changements de classement

Parmi les millions d’entreprises qui font de la publicité sur Google, ce n’est pas une expérience commune pour toutes ou même pour une majorité significative de voir un changement de classement vers le haut ou vers le bas.

Les coïncidences sont des choses qui se produisent sans qu’il y ait une cause et un effet réels pour les relier. Et c’est de cela qu’il s’agit dans cette situation où quelqu’un commence à faire de la publicité et son classement s’effondre.

Google met constamment à jour les classements de recherche et les effets peuvent parfois ressembler à un événement majeur. Il est fort probable que ce qui s’est passé ici ne soit qu’une coïncidence.

Citation

Regardez la question sur le retour du classement des sites après l’annulation de Google Ads
A 28h35

Pourquoi les codes QR sont plus obsolètes que votre collection Pog

0

Vous vous souvenez des pogs, n’est-ce pas ? Même si vous n’étiez pas un enfant ou un adolescent dans les années 90, vous avez probablement accidentellement marché dessus en essayant de monter dans votre lit ou vos enfants vous ont supplié d’avoir un autre pog Jurassic Park pour compléter leur collection.

J’avais toute une collection de pog et j’étais particulièrement fier de mes holographiques. Cependant, tout comme le flux et le reflux de nombreuses idées créatives, la tendance des pogs a pris fin.

Tout comme les pogs, la fièvre du code QR a culminé vers 2013/2014 et a glissé dans l’obscurité plus rapidement que vos pogs vaincus contre mon slameur métallique Animaniacs.

Voici pourquoi.

Les URL raccourcies fonctionnent toujours correctement

Nous n’avons jamais vraiment eu besoin d’une alternative aux URL raccourcies, encore moins de l’ajout d’une étape supplémentaire, le téléchargement d’un lecteur QR. Si nous nous étions habitués aux codes QR dès le début, ils nous seraient aussi communs que le T9 l’était pour le Motorola RAZR.

Cependant, comme les lecteurs de code QR ne faisaient pas partie intégrante de nos téléphones, nous avons appris à nous en passer. La plupart des entreprises et des organisations utilisent encore de bonnes URL raccourcies avec des services comme Bit.ly ou Goo.gl.

Avec un compte payant, Bit.ly vous permet même de créer votre propre domaine raccourci, comme nous l’avons fait pour le partage social ici à SEJ : sejr.nl. De plus, pour le rendre encore plus facile à lire, certains raccourcisseurs de liens vous permettent de créer des chaînes d’URL personnalisées, telles que sejr.nl/2016MediaKit

Ces options rendent les codes QR obsolètes, notamment parce que ce n’est pas quelque chose que je peux communiquer verbalement. Personne ne dit, « laissez-moi enregistrer cette image de code QR et trouver comment vous l’envoyer. » Ils disent : « L’URL est sejr.nl/2016MediaKit. Vérifiez-le! »

Vous ne pouvez pas scanner un code QR sur votre ordinateur

Une chose qui m’a rendu fou lorsque les codes QR « essayaient de se produire », c’est que les gens mettaient des codes QR sur leurs sites Web.

Comment comptes-tu utiliser ça ?

La seule façon dont cela fonctionnerait serait de sortir un téléphone avec une application de lecteur QR dessus, de scanner le code QR sur l’écran de l’ordinateur, puis d’être redirigé vers cette URL sur votre téléphone. Les entreprises ont également fait de même avec les versions mobiles des sites Web. Comment un utilisateur peut-il scanner un QR code sur un site mobile, alors qu’il est déjà sur son téléphone ?

Il vous suffit de créer un lien vers le site Web ou le document téléchargé auquel vous souhaitez qu’ils accèdent !

En fin de compte, les codes QR vont à l’encontre de tous les principes de base d’une bonne conception de l’expérience utilisateur. Le contenu et les sites Web doivent être créés avec une seule chose en tête : rendre le processus de réalisation d’une action aussi simple que possible.

Pourquoi les codes QR sont aussi obsolètes que votre collection de pog

C’est bizarre de scanner quelque chose

Non seulement la mise en œuvre réelle des codes QR est délicate, mais le processus de numérisation d’un code QR sur une feuille de papier est délicat. Pensez-y : vous devez sortir votre téléphone, trouver l’application de code QR (et de nombreux utilisateurs ont plus de 100 applications, ce qui prend du temps), puis numériser le papier.

Lors d’un énorme événement comme SXSWi, où il y a plus de 32 000 personnes, personne ne va s’opposer au flux de la foule dans les couloirs ou le hall d’exposition pour prendre 1 à 5 minutes pour scanner un code QR sur un dépliant.

Cela n’arrive tout simplement pas, à moins qu’il y ait une promesse de gagner un voyage en Espagne ou au moins un t-shirt gratuit.

Et si le seul moyen d’obtenir du trafic est de soudoyer votre public cible pour qu’il se connecte avec vous, alors quelque chose ne va pas avec votre stratégie.

C’est trop facile de faire une erreur

Avec des URL raccourcies (ou simplement des URL en général), il est facile de revérifier pour s’assurer qu’elles sont correctes. Vous pouvez simplement cliquer sur le lien s’il se trouve sur un mobile ou un ordinateur de bureau, ou le saisir manuellement dans un navigateur si vous révisez une épreuve imprimée d’un document. Cependant, avec les codes QR, ce n’est pas toujours aussi simple.

obturateurstock_96061475Plusieurs choses peuvent mal tourner, telles que :

  • L’image du code QR peut être imprimée de manière floue, la rendant illisible (ou l’amenant à un mauvais lien) lorsqu’elle est scannée par un lecteur de code QR
  • Le mauvais code pourrait être attribué à l’URL ou vice versa
  • Le code QR est coupé ou n’est pas imprimé du tout sur le document, et si c’est votre seul appel à l’action, la campagne pourrait être marquée comme un échec

Donc, si vous envisagez de dépenser de l’argent et du temps sur les codes QR au lieu d’enchérir sur ce bonnet princesse Diana, vous pourriez faire une énorme erreur.

Au lieu de cela, envisagez d’autres méthodes de marketing pour faire fructifier votre argent (et vos bénéfices), comme le marketing de contenu de meilleure qualité, les publicités PPC ou même les campagnes payantes sur les réseaux sociaux. Vos utilisateurs vous remercieront.

Image en vedette: « Pog Collection » par ZeWrestler sur Wikipedia anglais – Transféré de fr.wikipedia aux Communes. Le transfert a été déclaré comme étant effectué par l’utilisateur : ZeWrestler.. Sous licence du domaine public via Commons.

Photos In-Post, dans l’ordre : « Pogs » par NoTalkMan – Propre travail. Sous licence CC0 via Wikimedia Commons.

Image du code QR : Shutterstock, utilisée sous licence, par l’utilisateur rangizzz.

10 marques qui sont devenues bizarres pour atteindre leurs objectifs marketing

0

En tant que spécialiste du marketing, vous savez bien que créer un contenu mémorable conçu pour vous démarquer de vos concurrents est un défi majeur. Et les choses se sont compliquées avec le contenu viral. Après tout, comment comptez-vous rivaliser avec des bébés qui dansent ou un chien qui fait des sauts périlleux lorsque son propriétaire rentre à la maison ?

C’est pourquoi vous devriez envisager d’en faire un peu plus avec votre contenu.

Atteignez vos objectifs marketing en devenant bizarre |  SEJ

Par « là-bas », j’entends créer du contenu amusant, décalé et étrange qui peut aider votre marque non seulement à créer un avantage concurrentiel, mais également à atteindre ces objectifs marketing.

Pour vous donner un peu d’inspiration, voici 10 marques qui ont réussi à créer du contenu qui est « là-bas ».

1. Pizza Hut : ‘Eau de Pizza Hut’

Je suis un grand fan de pizza. C’est l’un de mes aliments préférés. Cependant, je ne sais pas si je voudrais me promener en sentant une délicieuse tarte toute la journée. Pizza Hut Canada n’a apparemment pas partagé cette pensée. La chaîne a sorti un parfum qui sentait comme une pizza Pizza Hut fraîchement sortie du four.

Le parfum a en fait commencé comme une blague lorsque Pizza Hut Canada a demandé aux amateurs de pizza sur Facebook « Aimez-vous l’odeur d’une boîte de pizza Pizza Hut qui s’ouvre ? Nous l’avons pensé. Si cette odeur était un parfum, comment s’appellerait-elle ? La stratégie d’engagement social, qui a été créée par l’agence créative et numérique Grip Limited, a rapidement généré plus de 280 commentaires et 180 likes.

L’entrée gagnante, Eau de Pizza Hut, est devenu une réalité après la réponse positive des fans et a été envoyé à 110 fans pour célébrer Pizza Hut atteignant 100 000 fans sur Facebook. Selon le directeur commercial de Grip, Eric Vieira, les campagnes de médias sociaux uniques de Pizza Hut et la communication avec les fans ont conduit à une augmentation du taux d’engagement de 548 % au cours des cinq derniers mois en 2012.

L’idée a connu un tel succès que le parfum a été présenté aux fans aux États-Unis pour la Saint-Valentin 2013. Les fans qui ont tweeté sur @PizzaHut en utilisant le hashtag #LastMinuteLovers pouvaient recevoir une bouteille de Eau de Pizza Hut ainsi qu’une carte-cadeau Pizza Hut de 20 $.

2. Old Spice : ‘Momsong’

Old Spice n’est pas étranger à la publication de contenu décalé – et c’est pourquoi je suis fasciné par ses campagnes marketing. La marque crée des publicités humoristiques depuis des années, à commencer par les campagnes publicitaires virales mettant en vedette « l’homme que votre homme pourrait sentir ».

Old Spice a poursuivi sa stratégie gagnante en dévoilant « Momsong » en 2014. La vidéo a été produite par l’agence de publicité Wieden+Kennedy de Portland et mettait en scène des mères bouleversées qui suivaient effrayant leurs fils adolescents alors qu’ils devenaient des hommes. La vidéo a rapidement généré 1,2 million de vues sur YouTube et Facebook.

Alors que Old Spice a connu un énorme succès avec les campagnes mettant en vedette Isaiah Mustafa, la décision de présenter le point de vue des mères était due au ciblage. Étant donné que le marché de son vaporisateur corporel Re-fresh est destiné aux hommes âgés de 12 à 24 ans et à leurs mères qui peuvent prendre les décisions d’achat pour eux, Old Spice voulait «les divertir tous les deux».

« Momsong » a poursuivi la stratégie marketing gagnante d’Old Spice qui se concentre sur de courtes vidéos, diffuse beaucoup de contenu sur plusieurs canaux et maintient l’engagement des fans en leur permettant de faire partie du plaisir.

3. Humane Society Silicon Valley : « Eddie le Terrible »

Parfois, un après-midi de week-end paresseux, j’ai envie de sortir et de profiter de quelque chose de léger sur Comedy Central. Sans faute, Sarah McLachlan apparaît à l’écran et me fait me sentir comme un être humain horrible parce que je ne fais pas de don à l’ASPCA – bien que je sois un fier propriétaire de chien. Heureusement, la Humane Society de la Silicon Valley a emprunté une voie différente et s’est un peu amusée avec « Eddie le Terrible ».

Au lieu d’enduire de sucre les problèmes avec le chihuahua de deux ans et de changer l’idée fausse selon laquelle les refuges sont déprimants, la Humane Society a créé une liste humoristique et honnête intitulée A Full Disclosure Blog: Three Reasons You DON’T Want To Adopt Eddie The Terrible. L’annonce loufoque a été choisie par des publications locales et nationales qui ont loué le refuge pour sa sincérité et sa créativité. Et, plus important encore, Eddie a été adopté par un couple de retraités qui a repéré la liste en cours de discussion sur une station d’information locale.

4. PooPourri : « Les filles ne font pas caca »

Comment commercialiser un produit sur un sujet tabou comme aller aux toilettes ? Vous le possédez et amusez-vous. C’est exactement ce que les créateurs de PooPourri, un produit réel, ont accompli avec leur vidéo virale de 2013 « Girls Don’t Poop ». Le spray avant de partir qui contient des mélanges d’huiles naturelles a été un succès car il s’est directement adressé à son public cible (les femmes) et n’a pas tourné autour du pot. Ce faisant, il a rendu la conversion d’aller aux toilettes un peu moins gênante et a aidé ses clients à résoudre un problème auquel nous sommes tous confrontés.

Non seulement la vidéo a été visionnée plus de 33 millions de fois sur YouTube, mais la marque partage également un contenu similaire sur ses réseaux sociaux. La société demande même aux fans de partager des selfies sur des chaînes comme Instagram, ce qui a donné lieu à plus de 9 000 photos avec le tag #poopouri.

5. Southern Comfort : « Tout ce qui est confortable : le karaté »

Vous cherchez à vous démarquer de la concurrence et à assumer votre unicité? Prenez une page de la série « Tout ce qui est confortable » de Southern Comfort. Le spot de 60 secondes « Karate » a été créé par Wieden + Kennedy à New York et mettait en vedette un homme dans un salon montrant ses doux mouvements de karaté. Adweek a en fait surnommé l’annonce comme son « annonce de la semaine » en 2013 et déclare que « la campagne consiste à amener les consommateurs à » être eux-mêmes. «  » Cette idée correspond parfaitement à la marque puisque Southern Comfort est un produit assez unique lorsque par rapport à la plupart des autres marques d’alcool.

6. Le Penny Hoarder : ‘iGetFreeBeer.com’

Kyle Taylor n’offre pas de conseils financiers sur son blog The Penny Hoarder. Au lieu de cela, il partage des moyens créatifs d’économiser de l’argent. En 2011, Taylor en avait assez d’essayer de promouvoir son blog grâce aux techniques traditionnelles comme la création de contenu de qualité, la recherche de backlinks et l’engagement des communautés en ligne. Taylor a choisi d’aller dans une direction différente qui est négligée avec une expérience hors ligne.

Il a sélectionné l’un de ses articles, « Je suis payé pour acheter de la bière », a acheté le domaine iGetFreeBeer.com et a redirigé le domaine vers l’article original sur le Penny Hoarder. Il a ensuite embauché des étudiants sur Craigslist et Fiverr pour mettre des autocollants dans leurs villes faisant la promotion du domaine iGetFreeBeer.com. Selon les mots de Taylor, « ce type d’article et d’adresse de domaine était parfait pour être commercialisé auprès des moins de 30 ans ».

La campagne n’a coûté à Taylor que 120 $, ce qui, selon lui, était moins cher qu’une campagne AdWords, et a attiré 300 nouveaux visiteurs. C’est un exemple parfait que vous pouvez être créatif sans vous ruiner et que le ciblage de votre public hors ligne ne doit jamais être négligé.

7. Kmart : « Expédier mon pantalon »

Je n’aurais jamais deviné que Kmart créerait une publicité qui me ferait littéralement rire aux éclats. Mais c’est exactement ce qui s’est passé lorsque le département a publié son annonce « Ship My Pants » en 2013. La campagne remplie de jeux de mots a été créée pour promouvoir la livraison gratuite sur les achats sur le site Web du magasin. Non seulement l’annonce nous a fait rire de son immaturité, mais elle a réussi à transmettre le message voulu – la livraison gratuite – et a eu huit millions de vues sur YouTube après seulement une semaine.

Kmart obtient également des accessoires supplémentaires pour se lancer en adoptant le hashtag #shipmypants et en engageant les fans sur les réseaux sociaux.

8. Présentateur 2

Lorsqu’un nouveau film sort, nous nous attendons à ce que le studio commercialise le film par le biais de bandes-annonces et que les acteurs et actrices principaux apparaissent dans des talk-shows. Quand la suite de la comédie de Will Ferrell Présentateur a été publié, la campagne marketing est passée à la vitesse supérieure.

Le personnage de Ferrell, Ron Burgundy, est apparu dans le personnage des stations d’information locales, a donné son opinion sur les élections australiennes et s’est associé à Dodge. La campagne de promotion croisée avec Dodge a été si efficace qu’elle a entraîné une augmentation de 40 % des ventes.

Le film avait également sa propre page Tumblr et invitait même les fans à « Rejoindre le nouvel équipage de Ron ». Ceux qui auditionnent partagent leurs essais et le large public des médias sociaux du film a voté pour les candidats. Il s’agissait d’une victoire majeure pour Paramount puisqu’il s’agissait d’une campagne de marketing originale qui créait un contenu naturel, comme faire apparaître Ron Burgundy dans les émissions de nouvelles réelles et impliquer également les fans.

9. Bizarre Al Yankovic : « Divertissement obligatoire »

Quand ‘Weird’ Al Yankovic a sorti son 14e album studio Amusement obligatoire en 2014, il s’est lancé dans une campagne sur les réseaux sociaux qui impliquait que le roi de la parodie pop publie huit vidéoclips différents sur huit sites différents avec le projet # 8videos8days. Yankovic s’est associé à des partenaires de contenu pertinents en faisant produire les vidéos par des sites comme Funny or Die, Collegehumor et The Nerdist.

Le résultat? Yankovic a marqué son premier album numéro un sur le Billboard Top 200, ainsi que plus de 3700 articles sur l’album qui ont généré plus de 3 millions de partages sur les réseaux sociaux. En fait, la vidéo de « Word Crimes » a pu gagner près de 28 millions de vues.

L’adoption des médias sociaux a été l’une des raisons pour lesquelles cette campagne a été un succès, mais cela prouve également que la puissance de la co-création et du partenariat avec des marques pertinentes qui peuvent partager votre contenu avec leur public est un autre moyen de diffuser la notoriété de la marque et de stimuler les ventes.

10. Dollar Shave Club : « Nos lames sont géniales »

L’un de mes exemples préférés de la façon dont le contenu humoristique peut propulser votre marque est la vidéo YouTube de 2012 du Dollar Shave Club. Après que la startup ait publié sa vidéo « Our Blades Are F**king Great », l’entreprise a réussi à attirer 12 000 nouveaux clients en seulement 48 heures. Aujourd’hui, la vidéo a été vue près de 21 millions de fois sur YouTube ! Pas trop minable pour une vidéo d’une entreprise inconnue qui ne coûte que 4 500 $.

Grâce à un humour aléatoire, la vidéo a réussi à présenter Dollar Shave Club à un nouveau public et était un exemple parfait de la façon de créer une vidéo explicative pour votre marque.

Conclusion

La création de contenu étrange, décalé et humoristique peut être une aide majeure pour votre marque si vous cherchez à atteindre des objectifs tels que la diffusion de la notoriété de la marque, l’éducation de vos clients, l’amélioration de la génération de prospects et l’augmentation de l’engagement des clients. Cependant, vous devez absolument garder à l’esprit les conseils suivants avant de vous lancer dans une campagne loufoque.

  • L’humour correspond à votre marque ou à votre personnalité.Je ne pense pas que Showtime créerait du contenu humoristique pour promouvoir la prochaine saison de Patrie. Ce ne serait certainement pas un bon match. Cependant, Michael Dubin, le PDG de Dollar Shave Club, a étudié au théâtre Upright Citizens Brigade, il était donc naturel pour lui de créer une publicité comique.
  • L’humour correspond à votre public.

    Même si votre marque est plutôt excentrique, vous devez toujours créer un humour qui correspond à votre public. Le public d’Old Spice est principalement masculin, c’est pourquoi l’étrange « Momsong » a séduit ce public, ainsi que leurs mères. Ça ne marcherait pas si la chanson parlait de pères et de filles.

  • C’est culturellement pertinent. L’humour britannique et l’humour américain ne sont pas les mêmes. L’humour d’autres pays pourrait en fait être offensant ailleurs. Assurez-vous de faire attention au type d’humour qui fonctionnera pour votre public cible.

  • Faites correspondre la plate-forme. Déterminez quel format de contenu fonctionne le mieux sur certaines plates-formes et déterminez quelle partie de votre public est le mieux atteinte par une plate-forme spécifique. Par exemple, le contenu destiné aux Millenials pourrait être mieux servi sur Snapchat que sur Facebook.

Apprendre encore plus!

Vous voulez apprendre d’autres tactiques et stratégies qui excellent dans le marketing de contenu ? Téléchargez la toute nouvelle fessée de SEJ Ce qui fonctionne dans le marketing de contenu papier blanc.

ce qui fonctionne dans le marketing de contenu

Ce livre blanc GRATUIT regorge d’études de cas, de techniques et d’outils conçus pour aider votre marque à organiser vos objectifs de marketing de contenu et à les atteindre !

Crédits image

L’image sélectionnée: Gustavo Frazao/Shutterstock.com
Photo postée : Elnur/Shutterstock.com

Les histoires Instagram sont vues par 500 millions d’utilisateurs par jour

0

Les histoires Instagram ont atteint le nombre d’utilisateurs quotidiens de 500 millions, ce qui est en hausse par rapport aux 400 millions signalés en juin 2018.

Les stories se multiplient également parmi les annonceurs, avec 2 millions de personnes qui achètent désormais des publicités Stories sur Instagram et Facebook.

Ces chiffres ont été révélés lors de l’appel aux résultats du quatrième trimestre 2018 de Facebook, où le PDG Mark Zuckerberg a salué Stories comme la dernière fonctionnalité révolutionnaire de l’entreprise.

Les utilisateurs actifs quotidiens d’Instagram n’ont pas été signalés, bien que Zuckerberg affirme que plus de 2 milliards de personnes utilisent au moins une des propriétés de Facebook chaque jour.

Ainsi, le nombre de personnes qui consultent des histoires chaque jour représente un pourcentage important des utilisateurs quotidiens de l’entreprise.

Oui, les histoires sont populaires, mais quelle est la prochaine étape ?

Après avoir passé 2018 à se concentrer principalement sur l’amélioration de la sécurité, Zuckerberg affirme que 2019 consiste à créer de nouvelles expériences.

Plus précisément, l’entreprise prévoit de proposer de nouvelles expériences dans les domaines suivants.

Achats et Commerce

Zuckerberg dit que le domaine qui le passionne le plus lorsqu’il s’agit d’Instagram est d’offrir « des expériences qualitativement nouvelles » dans le commerce et les achats.

Messagerie

La messagerie est le domaine qui connaît la croissance la plus rapide, dit Zuckerberg. Sans trop en dévoiler, il ajoute :

« … et cette année, les gens vont sentir ces applications devenir le centre de leur expérience sociale de plusieurs façons. »

Il fait peut-être référence aux plans de l’entreprise pour permettre aux utilisateurs de Messenger, Instagram et WhatsApp de communiquer entre eux.

Groupes Facebook

La façon dont les gens vivent les groupes et les communautés s’approfondira cette année.

« Nous allons bientôt arriver à un point où les gens auront l’impression que Facebook concerne autant les communautés que vos amis et votre famille… »

Montre Facebook

Zuckerberg espère que Watch deviendra plus courant. Il y a actuellement 400 millions de personnes qui l’utilisent chaque jour.

Facebook peut introduire de nouvelles façons de développer le contenu vidéo en dehors du fil d’actualité.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire la déclaration complète de Zuckerberg ici.

Vos données sont fausses – Voici pourquoi

0

Axé sur les données ?

Détrompez-vous.

Le sentiment est agréable. Vous donne l’impression d’être un hacker de croissance énervé qui hacks de croissance, hacks de croissance… Sauf qu’il n’y a qu’un seul problème.

Vos données sont erronées. Pas comme, de temps en temps. Mais comme, beaucoup de temps.

La plupart de ce n’est pas votre faute. Des problèmes surgissent. Des lacunes de vos outils tiers apparaissent. Mais le résultat final est le même : de faux rapports qui égarent votre réponse.

Certaines d’entre elles, cependant, sont de votre faute. Par inadvertance et innocent, bien sûr. Mais encore une fois, le résultat final est le même.

Nous sommes dans une entreprise axée sur les résultats. Ce qui signifie que nous devons vivre et mourir par l’épée. Que nous l’aimions, que nous soyons d’accord avec cela, que nous l’approuvions ou non.

Voici quelques-unes des raisons les plus courantes pour lesquelles vos données sont erronées et comment éviter, récupérer ou prévenir les conséquences.

Vos données de recherche sont erronées

Voici comment le référencement fonctionnait.

Le client vous a payé X $. Vous avez validé $X en leur montrant les classements Y et le trafic de recherche Z en retour.

Cela a très bien fonctionné. Jusqu’à ce que ce ne soit pas le cas.

❌ Tout d’abord, le bon vieux Goog a commencé à personnaliser les SERP, ce qui a déclenché une spirale descendante de pertinence de classement.

❌ Ensuite, ils ont doublé les webmasters avec une recherche sécurisée, supprimant efficacement toutes vos données de référence de mots clés et vous laissant avec un gros tas chaud et fumant de « (non fourni) ». 💩

Arrêtez de sourire, emoji caca amical. Ce n’est pas drôle.

Nous avons déjà des problèmes majeurs, et nous n’avons même pas abordé la création de liens.

Voir.

Le référencement n’a jamais été très simple. Nous le savons tous lorsque nous nous sommes inscrits pour ces montagnes russes folles d’une carrière.

Mais aujourd’hui, c’est encore moins le cas. Et cela ne fait qu’empirer. Parce que maintenant, vous ne pouvez même plus montrer comment des changements ici ou là conduisent à de meilleurs résultats de l’autre côté.

Bien sûr, vous pouvez essayer. Vous pouvez leur montrer comment votre travail entraîne une augmentation du trafic de recherche organique et des conversions issues de la recherche organique par rapport à l’année précédente.

Sauf qu’il n’y a qu’un seul problème. Ces chiffres sont également erronés maintenant.

Votre trafic direct est erroné

La punchline de démarrage préférée de tous, Groupon, s’est désindexée en 2014.

Voici pourquoi ils feraient quelque chose de si stupide et si utile au nom de la science SEO.

Au cours des dernières années, il y a eu une augmentation mystérieuse du nombre de sessions directes et de conversions que les sites Web voient. Par coïncidence (ou non), cela a commencé à se produire à peu près en même temps que la personnalisation SERP + la recherche sécurisée.

En théorie, direct est censé signifier que les personnes tapant votre URL dans leur barre d’adresse et appuyant sur Entrée. En réalité, cependant, ce n’est pas le cas.

Groupon n’achetait pas les dernières preuves, alors ils se sont désindexés de Google afin de voir l’impact sur leurs sessions de page.

Sans surprise, le trafic a rapidement chuté comme un roc.

La partie la plus curieuse, cependant, était de savoir comment et où ces baisses de trafic ont été observées. Vous supposeriez que le trafic provenant de la recherche organique diminuerait.

Mais ils ont également vu d’énormes baisses du « trafic direct » vers leurs pages Deal (qui comportaient chacune de longues chaînes d’URL difficiles à mémoriser). En d’autres termes, les pages que presque personne ne saisirait manuellement.

❌TL;DR? Leurs conclusions ont montré que « 60 % du trafic direct est en fait du SEO ».

Ils avaient quelques explications possibles à cela. Certains navigateurs, en particulier les mobiles, ne rapportent pas toujours correctement les données.

Mais le fait est qu’en plus du premier problème ci-dessus, vous avez également maintenant directement rongé ces sessions de référencement et ces conversions que vous méritez à juste titre.

Encore plus déprimant, c’est que ça ne s’améliore pas. Ça ne fait qu’empirer. Parce que Dark Traffic prend également en charge d’autres données de source de référence.

Vos données de parrainage sont erronées

Le trafic sombre fait référence à tout le trafic que vous obtenez et qui n’est pas pris en compte.

Il pourrait se dire direct. Mais comme nous venons de le voir, c’est souvent un mensonge.

Le trafic de recherche organique, cependant, n’est pas la seule victime. Les e-mails et les réseaux sociaux le sont aussi.

Par exemple, ces dernières années :

  • ❌ Le trafic Pinterest a été sous-déclaré.
  • ❌ Le trafic Twitter a été sous-déclaré.
  • ❌ Le trafic Facebook a été sous-déclaré.

Enfer, nous ne pouvons même pas compter sur les taux d’ouverture des e-mails. Je n’ai pas pu le faire depuis près d’une décennie maintenant.

❌ Alors bien sûr, le trafic des e-mails est également sous-estimé si le balisage des campagnes n’est pas effectué correctement.

Ce qui signifie que notre problème est encore pire que ce que nous pensions.

Parce que tous nos canaux de commercialisation – à tous les niveaux – sont erronés. Ou du moins gravement défectueux.

Ce qui signifie que nous, en tant que spécialistes du marketing, n’obtenons pas l’attribution et le crédit (et l’allocation des ressources) que nous devrions obtenir.

Parfois, puiser dans votre portefeuille peut résoudre le problème. Payer pour le trafic AdWords, par exemple, est le moyen le plus simple de récupérer ces données de référence de mots clés en un clin d’œil.

Mais tout en plongeant dans les médias payants nous fournit généralement des données plus fiables. Ce n’est pas toujours le cas.

Vos données publicitaires sont erronées

En 2015, Invoca a analysé plus de 30 millions d’appels téléphoniques pour voir s’ils pouvaient identifier quelques modèles.

Un résultat particulièrement retenu :

Soixante-dix pour cent des appels téléphoniques proviennent de canaux numériques.

Ce n’est pas une mince affaire, étant donné que votre téléphone est l’un des meilleurs vendeurs de conversion de votre organisation ; avec un taux proche de 30 à 50 pour cent.

Génial, non ?

Sauf pour une chose… combien de ces appels téléphoniques attribuez-vous avec précision en ce moment ?

❌ Vous avez peut-être configuré des extensions d’appel AdWords. Mais ceux-ci ne suivent que les appels directement à partir du numéro de téléphone sur votre annonce.

Pensez-y:

En pourcentage de vos recherches globales, combien de fois avez-vous appelé le numéro de téléphone directement dans une publicité ?

Ou – avez-vous d’abord cliqué sur le site Web, navigué un peu, avant d’appeler le numéro sur l’une des pages du site ?

❌ Il y a de fortes chances qu’aucun de ces appels basés sur le site Web n’ait été suivi. Même si AdWords est ce qui les a livrés.

Oh, attendez. Vous pensez que vos chiffres de conversion sont meilleurs ? Devine encore.

Vos conversions sont erronées

La campagne AdWords 1 génère cinq pistes. Campagne AdWords #2 seulement deux.

Devinez ce qui se passe ensuite?

La première campagne est Notre Sauveur. Il est loué avec attention et intérêt et un budget supplémentaire.

Sauf que, comme nous l’avons déjà vu, les données ne disent pas toujours la vérité.

❌ Par exemple, ce sont des prospects – pas des achats.

Que se passe-t-il si la deuxième campagne a un taux de conclusion plus élevé ? Ou une valeur de commande moyenne plus élevée ? Ou une valeur à vie plus élevée ?

Une façon de contourner tous ces problèmes consiste à effectuer une analyse en boucle fermée. Vous savez : aligner le nom, l’adresse e-mail, le numéro de téléphone et la carte de crédit de quelqu’un sur ces données de prospect.

❌ Sauf, oh tire. Vous ne pouvez pas. Parce que la collecte d’informations personnelles identifiables (PII) enfreint les conditions de Google Analytics. Et ils supprimeront votre compte s’ils l’attrapent.

Ensuite, il y a le problème de cette campagne AdWords en premier lieu.

Et si quelqu’un ce n’est pas la première visite de cette personne ? Que se passe-t-il s’ils sont déjà venus ici plusieurs fois via différents canaux ?

Après tout, le parcours client typique d’aujourd’hui implique plusieurs points de contact avant l’achat, qui couvrent généralement plusieurs canaux différents.

❌ Sauf que vous ne voyez rien de tout cela. Vous ne voyez que la dernière touche, car c’est la valeur par défaut, à moins que vous ne soyez un ninja analytique de type Avinash Kaushik.

Ensuite, il y a les problèmes au niveau de la campagne AdWords sur lesquels vous basez également vos décisions.

Exemple de question piège : qu’est-ce qu’un coût par clic « acceptable » à payer ?

Est-ce 3 dollars ? OU 30 $ ?

❌ La réponse est que votre CPC n’a pas d’importance. Pas autant que vous le pensez, en tout cas.

Votre coût par prospect compte. Votre coût par acquisition fait encore plus. Si le calcul fonctionne, une marge plus élevée sur ceux-ci vous permettra d’augmenter agressivement les CPC ; voler des parts de marché aux concurrents parce que vous pouvez réaliser des bénéfices sur le back-end.

En d’autres termes, il est souvent trop myope. Surtout quand seule la rentabilité à long terme est ce qui compte le plus.

Vos tests sont faux

Les tests A/B sont amusants.

Amusant à lire. Amusant à bloguer. Amusant à discuter sur les scènes de la conférence.

Sauf, bien sûr, face à la réalité.

❌ Le premier problème est la signification statistique. De nombreux tests échouent car vous avez besoin d’un minimum de 1 000 conversions mensuelles et de 250 par test pour obtenir quelque chose de précis à distance.

Sinon, ce qui arrive souvent, c’est que ces petites fluctuations en votre faveur finissent par revenir à la moyenne au fil du temps.

Exemple : champs de formulaire.

❌ Réduisez-les et vous pourrez instantanément augmenter votre taux de conversion. MAIS, l’augmentation des taux de conversion des pages de destination se traduit par des prospects de qualité inférieure dans de nombreux cas.

C’est comme ne pas demander de carte de crédit lors d’essais gratuits. Votre taux de conversion augmentera, mais de plus en plus de ces essais gratuits seront « inutiles ».

Il y a des années, Moz a étudié ce problème précis.

❌ Contrairement à la croyance populaire, les clients qui ont converti lors de la première ou de la deuxième visite n’étaient PAS leurs meilleurs clients. Soit ils ne termineraient pas le procès, soit ils seraient parmi les premiers à se désister.

Au lieu de cela, ceux qui ont visité leur site plus de huit fois avaient la valeur de durée de vie la plus élevée. Ils ont eu suffisamment de temps pour parcourir, apprendre, interagir et développer des affinités avant de remettre leur carte de crédit.

Et la preuve patiente était dans la ligne du bas.

Conclusion

Le but n’était pas de vous embêter.

Du moins, pas entièrement.

C’était pour t’ouvrir les yeux. Pour te faire réfléchir.

Trop souvent, nous sommes obsédés par les données. Même si les données sont victimes de bon nombre des mêmes problèmes et biais.

Ce n’est pas parfait. En fait, comme vous pouvez le voir, c’est loin d’être le cas.

Les données comptent. Vers un point. Dans certains cas.

Vous savez quoi d’autre compte?

L’image de marque est importante. La fidélité compte. L’expérience client compte.

Et vous ne pouvez pas toujours obtenir de données sur tout cela.

Mais c’est OK.

Parce que les données sont souvent fausses, de toute façon.


Crédits image

Image en vedette, Brad Smith juin 2017

Des éléments vitaux Web de base médiocres suffisent-ils si les concurrents sont pires ?

0

Loren Baker, du Search Engine Journal, a demandé si un score vital Web central médiocre était suffisant dans les situations où la concurrence obtient de mauvais résultats. En d’autres termes, est-ce suffisant si vos scores sont meilleurs que ceux de la concurrence ? Martin a répondu à la question et a ensuite expliqué en détail le rôle du bris d’égalité et l’ampleur de l’effet que les scores auront.

Capture d’écran de Loren Baker interviewant Martin Splitt

Capture d'écran de Loren Baker interviewant Martin Splitt de Google

Loren a demandé,

« Dans quelle mesure les éléments vitaux du Web sont-ils relatifs à l’espace dans lequel quelqu’un est en concurrence ? Est-il toujours aussi important de donner la priorité à tous ces correctifs si les gens de leur espace concurrentiel ne le sont pas et quelle différence cela fera-t-il?

La pertinence et le contenu sont primordiaux

La réponse de Martin impliquait que même si les Core Web Vitals médiocres étaient meilleurs que la concurrence, ce qui compte vraiment le plus, c’est le contenu et la pertinence.

Martin Splitt a répondu :

« C’est vraiment très difficile de répondre car c’est évidemment l’un des nombreux signaux et… il devrait être évident que la pertinence et le bon contenu comptent toujours plus que la vitesse, car ce contenu livré rapidement est toujours ce contenu. »

Les événements de signal de classement de bris d’égalité sont rares

Il y a une compréhension dans l’industrie du référencement que de petits facteurs de classement comme la vitesse de la page ou les HTTP sont des bris d’égalité.

Martin Splitt a révélé que les situations de classement où un bris d’égalité décide du classement sont extrêmement rares.

Capture d’écran de Martin Splitt commentant les signaux de classement

Capture d'écran de Martin Splitt

Martin a poursuivi sa réponse :

«Donc, en supposant que toutes choses étant égales par ailleurs (elles ne le sont jamais!)… Vous pourriez voir que les principaux éléments vitaux du Web ont un effet décisif où vous verriez une amélioration du classement.

Évidemment, ce n’est pratiquement jamais le cas, donc vous pourriez, en fonction un peu de votre créneau et des circonstances spécifiques de votre page par rapport aux pages de vos concurrents, vous pourriez voir des effets plus importants ou vous pourriez voir des effets plus lents et plus petits, selon encore une fois le question, sur l’intention, sur l’emplacement, sur tous les autres facteurs qui pourraient être là.

L’effet Core Web Vitals peut-il être variable ?

Martin a déclaré qu’il n’était pas sûr de l’effet que pourrait avoir l’effet de classement de Web Vitals sur les résultats de recherche.

Martin:

« Je ne peux donc pas dire que ce ne sera pas un grand changement, car pour certaines personnes, ce sera un grand changement.

Je ne peux pas dire que ce sera un petit changement parce que ce ne sera pas un petit changement parce que pour certaines personnes ce sera insignifiant.

C’est donc quelque chose qui reste à observer.

Loren a demandé,

« Pensez-vous que ce changement augmentera avec le temps, même s’il est petit au début? »

Martin a répondu :

« Peut-être. Peut-être que non. Je m’attends à ce qu’il soit à peu près similaire à HTTPS, peut-être un peu plus fort car HTTPS est désormais un composant du signal d’expérience de page une fois le déploiement effectué.

Force du signal de classement Web Vitals

Souvent, lorsqu’un Googleur dit « peut-être » à une réponse, certaines personnes ont l’impression de cacher quelque chose.

Mais ce n’est pas toujours le cas.

Dans une autre interview (à propos du classement des passages), Martin Splitt a mentionné qu’ils ne savent pas toujours quelle est la pondération des signaux de classement, car l’apprentissage automatique les ajuste automatiquement de haut en bas. Il est donc possible que la combinaison de signaux liés aux principaux éléments vitaux du Web soit plus forte que les autres signaux d’expérience de page ou peut-être moins.

Mais une chose sur laquelle Martin a insisté est que le contenu et la pertinence sont les principales priorités du classement et que les signaux de classement de départage ne se produisent pratiquement jamais.

Et il semble que la réponse à la question de savoir s’il est assez bon d’avoir des scores Web Vitals médiocres si la concurrence a des scores plus faibles est non, car les scores de contenu et de pertinence restent le signal le plus important pour le classement.

Citation

Regardez Martin Splitt discuter des principaux scores Web Vitals à la minute 5:15 :

Les 25 mots clés AdWords les plus chers (et pourquoi ils sont si $$$)

0

Vous savez qui gagne beaucoup d’argent ? Google.

Le plus drôle, c’est que la plupart de leurs profits considérables se présentent sous la forme de micro-paiements – des centaines de milliers d’entreprises paient des centimes ou des dollars par clic, chaque fois qu’un nouveau client potentiel clique sur l’une de leurs annonces Google.

Même si le coût par clic (CPC) moyen dans tous les secteurs est d’un peu plus de 2 $, il y a tellement de recherches et de clics toute la journée que cela représente des milliards.

Certaines industries, cependant, ne sont pas aussi chanceuses de profiter de l’abordabilité relative des CPC « moyens ». Certaines entreprises hautement compétitives doivent payer en moyenne 50 $ ou plus par clic, les mots-clés individuels à longue traîne coûtant deux fois plus cher. (Oui, c’est 100 $ + juste pour un clic – même pas pour une vente !)

La bonne nouvelle est qu’il s’agit généralement d’entreprises qui peuvent se permettre des coûts publicitaires plus élevés, car la valeur à vie d’un nouveau client est beaucoup plus élevée – pensez à des produits ou services avec des étiquettes de prix très élevées ou de longues durées de vie des clients. (Plus d’informations à ce sujet plus tard.)

Mais ne vous faisons pas attendre plus longtemps. Voici les 25 mots clés les plus chers de Google AdWords, selon les données de 2017 :

Infographie - Mots clés les plus chers dans Google AdWords

1. Services aux entreprises – 58,64 $
2. Cautionnements – 58,48 $
3. Casino – 55,48 $
4. Avocat – 54,86 $
5. Gestion des actifs – 49,86 $
6. Assurance – 48,41 $
7. Services de trésorerie et prêts sur salaire – 48,18 $
8. Services de nettoyage et de restauration – 47,61 $
9. Diplôme – 47,36 $
10. Services de codage médical – 46,84 $
11. Réadaptation – 46,14 $
12. Psychique – 43,78 $
13. Multipropriété – 42,13 $
14. CVC – 41,24 $
15. Logiciel d’entreprise – 41,12 $
16. Besoins médicaux – 40,73 $
17. Prêts – 40,69 $
18. Plombier – 39,19 $
19. Termites – 38,88 $
20. Lutte antiparasitaire – 38,84 $
21. Hypothèques – 36,76 $
22. Jeu en ligne – 32,84 $
23. Bancaire – 31,43 $
24. Greffe de cheveux – 31,37 $
25. Google AdWords – 30,06 $

Alors pourquoi ces mots-clés particuliers sont-ils si chers ? Il y a deux principales raisons.

1. Valeur élevée du nouveau client ou de la durée de vie du client

Si vous débutez avec Google AdWords ou si vous hésitez à vous lancer, ces données pourraient vous effrayer. Mais le fait est que le système n’est pas nécessairement en panne pour les annonceurs de ces niches. Souvent, ils sont prêts à payer plus par clic parce qu’ils peuvent se permettre un coût par acquisition relativement élevé – parce que cette acquisition est si précieuse pour l’entreprise qu’elle l’emporte sur les coûts publicitaires.

Le marketing et la publicité se résument toujours au retour sur investissement, et vous pouvez obtenir un retour sur investissement important d’AdWords même avec des CPC élevés tant qu’un nombre suffisant de ces cliqueurs se convertissent en clients. De nombreuses catégories de mots-clés dans l’infographie concernent des articles à prix élevé tels que « services aux entreprises » et « assurance ». Les produits ou services dont les prix sont élevés peuvent prendre en charge des publicités plus coûteuses.

droit-mot-clé-coût-par-clic

Ou prenez la catégorie « avocat », avec des exemples comme « avocat pour faute professionnelle » et « couche de droit du citron » qui coûtent en moyenne plus de 50 $ par clic ! Si vous faites du marketing en ligne pour un cabinet d’avocats, vous savez que c’est très compétitif, mais cela en vaut la peine, car ces nouveaux prospects et clients font prospérer votre entreprise.

Les annonceurs intelligents s’assurent de maintenir un CPA bas en limitant les coûts autant que possible et en optimisant les conversions. Les stratégies qui fonctionnent ici incluent :

  • Géociblage qui concentre les annonces sur vos zones d’exploitation.
  • Suivi des appels afin que vous puissiez mesurer vos prospects les plus importants.
  • Annonces émotionnelles et pages de destination qui présentent des vidéos et des témoignages de clients.
  • Campagnes display et autres campagnes média pour favoriser la reconnaissance de la marque.

Conclusion : n’ayez pas peur d’AdWords simplement parce que le coût par clic est élevé ; considérez vos coûts publicitaires dans le contexte de l’ensemble de votre entreprise.

2. Problèmes urgents nécessitant une solution rapide

Une autre catégorie de mots-clés très coûteux couvre les produits ou services dont les gens ont désespérément besoin – pensez aux soins dentaires d’urgence.

Les mots-clés coûteux qui correspondent à ce modèle incluent les « cautions sous caution » (58 $ par clic en moyenne), la « réadaptation » (46 $) et les « termites » (38 $). Voir également la catégorie « besoins médicaux », qui comprend des mots-clés tels que « salles d’urgence près de chez moi » et de nombreuses recherches locales pour « rehab » (comme « rehab los angeles »).

En parlant de cure de désintoxication, un certain nombre de mots-clés sont liés à un comportement addictif : voir « casino » (le troisième mot-clé le plus cher à 55 $ par clic) et « jeu en ligne » – les mots-clés liés au jeu ont occupé à la fois les places n° 1 et n° 2 dans le classement. ROYAUME-UNI! – plus un groupe de mots-clés psychiques (par exemple « hotline psychique » et « chat psychique »).

psychique

Il y a, bien sûr, un chevauchement considérable entre ces deux catégories – parfois, les gens ont besoin d’un avocat rapidement, par exemple.

Cartes sauvages

Il y a quelques surprises sur la liste. Comme « greffe de cheveux ».

Mais une recherche rapide sur Google m’indique que ces procédures peuvent coûter jusqu’à 15 000 $ et que la plupart des régimes d’assurance ne le couvrent pas. Aïe !

Encore plus une surprise cependant? Ce mot-clé #25 : Google AdWords. Et vous savez qui enchérit sur « Google AdWords » dans Google AdWords ? Google AdWords!

google-adwords-mots-clés-cpc-les-plus-élevésTrippant.


Crédits image

Infographie : WordStream

Capture d’écran : prise par l’auteur, juillet 2017

6 raisons pour lesquelles les blogs sont importants pour le marketing et le référencement

0

Le blog est-il toujours d’actualité ? Les chiffres le disent certainement.

Il y a 70 millions de nouveaux messages chaque mois et 42 % du Web est construit uniquement sur WordPress. Par conséquent, les blogs sont toujours une partie importante d’une stratégie de marketing en ligne.

En fait, dans une enquête récente, parmi tous les modes de marketing de contenu disponibles, tels que les vidéos, les infographies, les livres électroniques et les événements en ligne, 90 % des entreprises ont utilisé des blogs pour commercialiser leurs marques au cours des 12 derniers mois.

Mais comment y parviennent-ils avec la surcharge de contenu sur Internet ?

Eh bien, ils peuvent y parvenir avec la bonne stratégie et en se concentrant sur les priorités entourant les blogs, comme le référencement, et en prenant le temps de comprendre leurs clients, dont nous parlerons dans un instant.

Mais si vous vous lancez dans le référencement ou si vous avez été un spécialiste du marketing de contenu, vous vous demandez peut-être s’il vaut toujours la peine d’élaborer des stratégies de blog ou de passer du temps à externaliser des blogs. Et bien ça l’est.

Même si les médias sociaux sont devenus un élément essentiel de la stratégie de contenu, cela ne signifie pas que les blogs ont été laissés pour compte.

Les blogs génèrent plus de trafic et peuvent aider à renforcer la notoriété et l’autorité de la marque. Et ces prospects et ce trafic se transforment en clients et aident à créer un public.

Mais créer des blogs influents qui répondent aux objectifs de votre entreprise est un autre sujet.

Ainsi, bien qu’ils soient importants, il est essentiel que vous preniez le temps de créer une stratégie efficace qui engage et développe votre public et incite les gens à revenir sur le site Web de votre marque.

Pourquoi les blogs sont-ils toujours pertinents ?

Voyons maintenant pourquoi les blogs sont essentiels pour les marques et les stratégies que les grandes marques utilisent pour s’assurer que leurs blogs sont influents à l’ère en constante évolution du marketing en ligne.

1. Les blogs renforcent la fidélité et la confiance

Comme mentionné, les blogs aident à renforcer la fidélité et la confiance. Mais comment?

Fournir des conseils et des informations fiables que les consommateurs peuvent utiliser établira une autorité sur les sujets dont vous discutez.

Les blogs sont un excellent moyen de nourrir lentement votre public et de prouver votre expertise en ce qui concerne votre secteur et votre gamme de produits.

Un élément essentiel de l’amélioration du contenu est le concept EAT, qui représente l’expertise, l’autorité et la fiabilité.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur de classement, Google partage le fait que EAT est essentiel à son algorithme et à la manière dont il analyse et reconnaît le contenu.

Cela signifie que votre contenu a besoin d’informations précises, informatives et utiles dans l’ensemble du contenu et du site.

2. Les blogs augmentent la visibilité

La prochaine partie de la création d’un contenu de qualité consiste à s’assurer qu’il est optimisé pour les moteurs de recherche. Les blogs qui répondent aux questions que se posent les consommateurs dans votre secteur sont utiles pour le référencement.

De plus, l’incorporation de mots clés dans vos titres et sous-titres captivants et uniques, ainsi que votre contenu unique bien documenté, est un moyen infaillible d’augmenter la visibilité.

Le maillage interne est un autre moyen d’augmenter la visibilité. La création de liens sur d’autres pages, blogs et pages de produits sur votre site peut aider à renforcer la visibilité, la notoriété et l’autorité de la marque.

Il est également important de regarder la longueur des blogs qui sont comparables au sujet dont vous discutez pour vous assurer que vous couvrez entièrement le sujet et que vous respectez la longueur qui vous aidera à vous classer sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Les images sont un autre excellent moyen d’améliorer votre contenu et votre visibilité, dont nous parlerons plus tard. Passons maintenant à la notoriété de la marque.

3. Les blogs créent la notoriété de la marque

Un contenu nouveau et original peut rendre votre marque plus visible parmi le reste de vos concurrents.

Lorsqu’ils cherchent des réponses à leurs questions ou veulent en savoir plus, votre marque est en tête des SERP, leur donnant les informations dont ils ont besoin.

Plus vous investissez dans la stratégie de blog, plus vous avez de potentiel pour accroître la notoriété de la marque, non seulement pour les SERP, mais également par le biais de partages sur les réseaux sociaux.

4. Les blogs génèrent de nouveaux prospects

Si les consommateurs aiment votre contenu, ils en voudront probablement plus.

C’est un excellent moyen d’obtenir de nouveaux prospects en les invitant à s’abonner à votre liste de diffusion.

De cette façon, c’est moins intrusif que de les avoir comme une annonce qui les invite à s’inscrire à une liste de diffusion par e-mail pour obtenir un coupon.

Bien que cela puisse être une excellente tactique pour les prospects, les blogs aident à établir une connexion avant de demander leurs informations.

S’ils choisissent de lire votre contenu sur votre site, ils aiment déjà votre contenu et veulent en savoir plus. Il y a plus d’une relation avec votre marque grâce au contenu unique et utile.

Vous pouvez ensuite intégrer la pop-up d’opt-in d’abonnement à la fin du blog ou lorsqu’ils défilent, afin qu’ils puissent saisir rapidement leurs informations et continuer à lire.

5. Les blogs stimulent l’engagement

L’un des objectifs de la plupart des spécialistes du marketing de contenu est de continuer à établir des relations avec les clients nouveaux et existants.

Les blogs fournissent plus de contenu partageable que vos produits ou services que les consommateurs peuvent partager avec d’autres sur les réseaux sociaux.

C’est un excellent moyen d’éduquer les clients, de fournir des conseils ou des procédures, et de créer plus de liens avec votre marque.

Au fil du temps, rappeler lentement aux consommateurs votre marque à travers votre contenu peut aider à convertir les lecteurs en clients à long terme.

De plus, les blogs peuvent ajouter des points intéressants au parcours client et offrir différentes opportunités de partager votre contenu.

Enfin, il engage les consommateurs sur des sujets qui les intéressent déjà ou sur lesquels ils souhaitent en savoir plus, créant ainsi plus d’enthousiasme pour l’engagement.

6. Les blogs vous permettent de comprendre les besoins des clients

Généralement, les consommateurs n’ont pas suffisamment de temps pour lire les blogs, il est donc important de trouver ce qui résonnera avec eux pour les garder sur la page.

Essayer de vous mettre à la place du client et de répondre à ses questions est la raison d’être des blogs et peut être bénéfique à la fois pour vous et pour le client.

De cette façon, vous avez pris le temps d’approfondir vos recherches et de comprendre votre marché cible, et ils obtiennent les informations dont ils ont besoin.

Les blogs offrent également un espace invitant pour laisser des critiques et des commentaires. Vous pouvez trouver de grands domaines d’amélioration et de nouvelles idées pour l’engagement du blog.

Par exemple, quelqu’un a peut-être laissé une question et cette question crée un excellent sujet pour un autre article de blog.

Il est excellent pour l’inspiration future, la connexion avec les clients et la compréhension de leurs besoins.

Quel est l’avenir du blog ?

Les blogs ont subi une transformation importante au fil des ans dans les stratégies d’optimisation et les meilleures pratiques pour interagir avec les lecteurs.

Google Trends montre que le marketing de contenu et les blogs fusionnent à un moment donné, bien que l’accent soit désormais mis sur le contenu dans son ensemble.

Il ne suffit pas de saisir simplement des mots clés et ce que vous pensez que Google veut entendre.

Tout le contenu doit être conçu de manière experte et bien pensé.

Alors maintenant, plongeons dans la façon dont vous pouvez revigorer le contenu de votre blog pour vous assurer qu’il fait mouche.

Comment pouvez-vous vous adapter à l’évolution des temps ?

En ce qui concerne les blogs, la base sur laquelle se concentrer est la qualité plutôt que la quantité.

Ne créez pas des blogs juste pour les produire parce que vous pensez que cela pourrait aider à la visibilité de votre marque.

Les moteurs de recherche ont évolué tout comme les blogs et évaluent mieux le contenu.

De plus, les gens n’ont pas non plus le temps de lire un contenu long et sans fin, où il est difficile de trouver les points clés.

Le contenu a besoin de titres et de sous-titres descriptifs et attrayants, ainsi que d’un contenu clair et concis avec des mots-clés efficaces.

Il est utile de discuter pleinement d’un sujet afin que quelqu’un puisse le comprendre, mais aussi aller droit au but – sans fioritures supplémentaires.

De plus, il est crucial de créer une stratégie de contenu à long terme pour vous assurer que vous n’atteignez pas seulement les objectifs commerciaux généraux, mais que vous atteignez et comprenez vraiment votre marché cible.

La narration multicanal est la voie à suivre

Le contenu est toujours roi, mais la chaîne est désormais reine. La narration multicanal concerne la manière dont vous diffusez du contenu sur différentes plateformes. Il existe de nombreux sites de médias sociaux et listes d’entreprises où vous pouvez personnaliser et partager votre contenu.

Voyez où votre marché cible s’engage.

Peut-être que c’est Facebook ou Instagram, et vous pouvez créer une copie qui fait la promotion du blog et les ramène sur votre site.

Vous pouvez également consulter des listes d’entreprises ou des répertoires où vous pouvez partager du contenu, comme votre profil d’entreprise Google, où vous pouvez partager des publications Google.

Le contenu visuel attire plus de lecteurs

Entrelacer des images, des infographies, de courtes vidéos et d’autres contenus visuels peut vous aider à diviser vos sujets.

Cela peut également vous aider à mieux mettre en évidence des sujets, à décrire des concepts difficiles et à garder les lecteurs engagés.

Soyez visible dans la recherche

Pour créer de la visibilité, il est crucial de produire un contenu unique et de se concentrer sur le maintien de l’engagement des lecteurs.

De plus, il est essentiel de garder le client à l’esprit lors de la création de contenu, afin que le contenu ne tombe pas sur les SERP ou ne se perde pas parmi d’autres contenus similaires.

Rechercher ce que font vos concurrents et ce qui se classe bien sur les SERP est un début pour accroître la visibilité de votre marque.

Ensuite, trouver un angle unique ou s’appuyer sur ce dont ils parlent tout en répondant à ce que les consommateurs recherchent est l’équilibre parfait pour créer un contenu de blog engageant.

Les blogs sont-ils toujours pertinents en 2022 ?

Oui, mais comme pour le SEO, ça évolue. Au centre d’une stratégie de blog efficace se trouvent les meilleures pratiques de référencement.

Il est important d’évaluer votre stratégie au fur et à mesure que le référencement se développe pour vous assurer que votre contenu et votre site Web global ont l’expertise, l’autorité et la fiabilité dont les moteurs de recherche ont besoin.

Même avec tous les changements dans la stratégie de marketing en ligne, les blogs restent un pilier.

Les blogs peuvent non seulement attirer des prospects, mais aussi accroître la notoriété de la marque pour votre marché cible. Si vous prenez le temps de comprendre les tactiques de référencement simples et comment atteindre votre public, vous aurez sûrement une base florissante d’articles de blog.

Davantage de ressources:

  • 7 façons dont les entreprises profitent des blogs
  • 10 conseils de blogging pour capturer le bon public (et le garder)
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : ESB Professional/Shutterstock

Les annonces de recherche dynamique de Bing sont désormais disponibles pour tous les annonceurs américains

0

Les annonces de recherche dynamique de Bing, qui sont en test depuis l’année dernière, sont désormais disponibles pour tous les annonceurs américains.

Comme les annonces de recherche dynamique de Google, ces annonces permettent aux annonceurs de créer des blocs d’annonces basés sur le contenu du site.

Les annonces dynamiques du Réseau de Recherche sont conçues pour permettre aux annonceurs de créer des annonces sans effort. Rédigez simplement la copie de l’annonce, puis Bing créera dynamiquement le titre et choisira la page de destination la plus appropriée en fonction de la requête du chercheur.

Bing explorera le contenu d’un site et utilisera ses algorithmes d’apprentissage automatique pour faire correspondre les pages appropriées avec des recherches pertinentes.

Les annonceurs peuvent choisir de cibler toutes les pages Web, des pages Web spécifiques ou des pages Web qui répondent à des paramètres spécifiques.

« DSA est conçu pour aider les annonceurs à augmenter leur volume d’impressions, à augmenter la couverture des termes de recherche et à générer des clics et des conversions supplémentaires, tout en réduisant les charges liées à la configuration des campagnes et à la gestion quotidienne. »

Premiers pas avec les annonces de recherche dynamique de Bing

Pour commencer à utiliser Dynamic Search Ads, vous devez d’abord vous inscrire ici.

Une fois que vous vous êtes inscrit, suivez les étapes ci-dessous :

  1. Cliquez sur créer une campagne et choisissez des annonces de recherche dynamiques.
  2. Entrez les informations sur la campagne.
  3. Choisissez les pages à cibler.
  4. Créez un texte d’annonce.
  5. Examinez et finalisez les paramètres de la campagne.

Les annonces dynamiques de recherche peuvent être mises en œuvre à partir de l’interface Web ou de l’API de Bing Ads ou importées de Google AdWords.

Core Web Vitals signifie décider quels modules complémentaires sont nécessaires

0

Martin Splitt de Google a discuté de la valeur d’être suffisamment flexible pour remplacer un plug-in ou un module complémentaire s’il ne peut pas être adapté pour obtenir un meilleur score dans les principaux éléments vitaux du Web.

« Si quelqu’un se trouve dans une situation où il utilise différents outils, modules complémentaires, applications et plugins pour améliorer son expérience utilisateur ou vendre l’utilisateur ou quoi que ce soit et que ces outils n’apportent pas les changements… et ils ne peuvent pas les mettre en œuvre différemment… devraient-ils envisager des solutions différentes ? »

Martin Splitt a répondu :

« Je suppose que regarder différentes solutions est définitivement une bonne idée. »

Martin a ensuite fait l’analogie de posséder une voiture avec une très bonne consommation d’essence qui avait un défaut en ce sens qu’elle avait tendance à s’écraser tous les deux mois.

Capture d’écran de Loren Baker, fondatrice du Search Engine Journal

Capture d'écran de Loren Baker interviewant Martin Splitt

Loren a demandé:

« L’analogie Tesla? »

Martin Splitt s’arrêta une seconde puis répondit :

« Non…« 

Capture d’écran de Martin Splitt répondant de manière ludique par un non

Capture d'écran de la vidéo de l'interview de Martin Splitt de Google

Ils rirent tous les deux de la blague et poursuivirent la discussion.

Martin a poursuivi :

« Si cela vous donne plus de choses qui sont potentiellement géniales mais qui ont ces implications… vous devez juger pour votre cas spécifique si vous êtes d’accord avec les implications que cela a ou si vous êtes comme non, je vais essayer de voir si nous avons quelque chose d’autre qui fait cela sans les problèmes.

Donc, en d’autres termes, si le site d’un éditeur est ralenti à cause d’une fonctionnalité de page Web et que la fonctionnalité ne peut pas être optimisée, il est peut-être temps de chercher un autre moyen d’accomplir ce que cette fonctionnalité faisait ou simplement de se passer de la fonctionnalité si ce n’est pas vraiment le cas. va nous manquer.

Ces fonctionnalités de page Web peuvent être des plugins et des applications comme des chatbots ou des formulaires de contact qui ralentissent le rendu.

Loren Baker a commenté :

« C’est une bonne occasion de parcourir tous ces outils hérités que les gens ont utilisés au fil des ans et de mettre en place une belle analyse SWOT.

quels sont les avantages et les inconvénients? Tel ou tel augmente les taux de conversion ou quoi que ce soit de X pour cent…

Alors, préparez cette analyse, n’est-ce pas ? Il existe des outils… qui sont des acteurs alternatifs dans leurs espaces qui commercialisent vraiment le fait qu’ils sont rapides, ils ne gâchent rien avec les chargements de page et ils ne déplacent pas les choses, etc.

Core Web Vitals peut nécessiter une analyse technique du site Web

Une partie de la bataille de l’optimisation consiste à mesurer l’impact d’un plugin ou d’un addon sur un site. Lighthouse et PageSpeed ​​Insight donnent une idée de ce que sont les fichiers troublants.

Mais à un certain moment, l’optimisation de la vitesse peut inciter les éditeurs à réfléchir à la nécessité de certains modules complémentaires sur un site, car la vitesse plus lente des pages peut nuire aux conversions et aux classements.

Et cela signifie jeter tout ce qui agit comme un poids mort sur le site et le ralentir.

Citation

Regardez Martin Splitt à 38:15 minutes

Google double les budgets AdWords et les annonceurs sont mécontents

0

Google a apporté un changement significatif à la façon dont les budgets AdWords peuvent être utilisés, et la communauté publicitaire n’est pas du tout contente.

Les campagnes peuvent désormais dépenser jusqu’à deux fois leur budget quotidien moyen. Cela signifie que les jours de fort trafic, les coûts peuvent atteindre le double du budget que vous avez défini.

Google affirme que ce changement est apporté pour aider les annonceurs à mieux atteindre leurs objectifs, tout en notant qu’il est équilibré par les jours où les coûts sont inférieurs au budget.

Les annonceurs ne seront jamais facturés au-delà de leur limite mensuelle, qui correspond au nombre de jours dans un mois multiplié par votre budget quotidien moyen.

Réactions de la communauté publicitaire

Ce changement ne coûtera pas plus cher aux annonceurs et pourrait même les aider à atteindre leurs objectifs de manière plus cohérente.

Alors pourquoi les annonceurs sont-ils mécontents ?

De nombreux annonceurs n’aiment pas l’idée de dépenser leur budget mensuel plus tôt que d’habitude.

Avec ce changement, si les annonceurs constatent quelques jours de trafic très élevé au début du mois, il est possible qu’ils dépensent leur budget bien avant la fin du mois.

Bien sûr, cela signifierait que les publicités ne seraient plus diffusées pendant toute la durée du mois.

D’un autre côté, si cela devait se produire, cela signifie que les annonceurs auraient atteint leurs objectifs. Il est donc facile de voir les deux côtés de ce dilemme – pourquoi Google pense que c’est une bonne idée mais pas les annonceurs.

Voici un échantillon des tweets (sûrs pour le travail) qui ont été adressés à Google AdWords depuis l’annonce de ce changement.

Quels sont vos sentiments sur ce changement ? Faites-le nous savoir sur nos canaux de médias sociaux.

13 raisons pour lesquelles les enchères de marque PPC sont une évidence

0

Chez la plupart des professionnels du PPC, enchérir sur la marque est une pratique acceptée. Pourtant, certains clients (et peut-être même certains pros du PPC) continuent de lui résister.

La raison la plus courante que j’ai rencontrée pour ne pas enchérir sur la marque, c’est croire que le bio prendra le relais. Certains diront que cette étude d’eBay de 2013 conclut qu’enchérir sur une marque est un gros gaspillage d’argent.

Mais c’était il y a quatre ans et demi – toute une vie dans cette industrie.

En attendant, mon expérience est différente.

Chaque fois que les clients insistent pour que nous testions ne pas enchérissant sur la marque, notre période de test ne dure que quelques jours avant de revenir en arrière. La baisse d’activité est tellement drastique que nous n’osons plus continuer.

Si vous utilisez l’étude eBay comme justification pour ne pas enchérir sur la marque, permettez-moi de vous rappeler les nombreuses raisons pour lesquelles les enchères sur la marque sont aujourd’hui une évidence.

Certaines de ces raisons vous seront sans doute familières. Mais certains d’entre eux peuvent être moins évidents.

Cela dit, voici 13 raisons pour lesquelles vous devriez enchérir sur la marque :

1. Vous pouvez présenter votre marque avec précision

En tant que propriétaire de la marque, vous connaissez mieux votre marque. Et lorsque vous enchérissez sur une marque, vous pouvez vous assurer que votre marque est correctement représentée dans vos annonces.

Lorsque vous laissez les enchères de marque à vos affiliés et partenaires, vous pouvez rencontrer des problèmes de fausse représentation de la marque.

Voici un exemple :

Enchérir sur la marque

L’annonce du haut est l’annonce de mon client. Nous allons prétendre que le client est Red Tree Organization et qu’il vend des systèmes d’organisation de placards.

La deuxième annonce provient d’un affilié. (Nous l’appellerons ABC Affiliate.) Nous pouvons immédiatement repérer quelques problèmes avec son annonce :

  • ABC Affiliate répertorie les styles comme « Cottage, Glam, Rustic, Nautical and Traditional ». Malheureusement, ces descriptions de style n’ont absolument rien à voir avec les produits de mon client.
  • L’affilié ABC annonce « Jusqu’à 70 % de réduction sur la décoration intérieure ». Encore une fois, cela n’a aucune pertinence pour mon client, qui ne vend pas de décoration d’intérieur.

Prenons un autre exemple :

Enchérir sur la marque pour l'exactitude de la marque

Encore une fois, l’annonce de notre client (que nous appellerons « Industrial Products Co. ») est en première position.

L’annonce en deuxième position n’est pas notre client mais probablement un partenaire ou un affilié (nous l’appellerons « Susan’s Affiliate Co. »).

La deuxième annonce prétend « Expédition le jour même ! » Cependant, Industrial Products Co. ne fabrique que des produits personnalisés, ce qui rend impossible l’expédition le jour même.

Quel est l’intérêt de démonter ces publicités ?

En enchérissant sur la marque, vous avez la possibilité de représenter votre marque avec précision et (espérons-le) de contrecarrer toute idée erronée sur votre marque que vos partenaires et affiliés pourraient propager.

(Comme vous pouvez l’imaginer, la question de savoir comment surveiller et corriger les annonces des partenaires et des affiliés est importante, mais dépasse le cadre de cet article.)

2. Vous pouvez « concurrencer » des affiliés et des partenaires

Même si vos affiliés et partenaires sommes présenter votre marque avec précision, cela ne signifie pas que vous devez abandonner les enchères sur la marque.

Bien au contraire.

Si vous êtes comme mes clients, vous préférez vendre directement aux clients (et conserver potentiellement une meilleure marge). Vous souhaitez toujours enchérir sur la marque afin que votre annonce apparaisse avec les annonces placées par vos partenaires et affiliés.

Et si concurrents enchérissent sur ton marque, alors cette pratique devient encore plus importante.

3. Vous obtenez une «preuve de concept» PPC

Parfois, nous travaillons avec des entreprises qui n’obtiennent pas beaucoup de trafic de marque (généralement parce qu’il s’agit de startups ou qu’elles ont récemment changé de marque).

Dans ces cas, nous avons constaté que les enchères sur la marque sont un outil précieux pour démontrer la preuve de concept PPC pour ces clients et leurs équipes marketing.

Cela nous permet de montrer comment les clics et les impressions s’accumulent au fil du temps et de démontrer la valeur de la façon dont les campagnes de recherche, de remarketing et GDN sans marque contribuent à renforcer la notoriété de la marque.

En bref, cela nous donne des données qui renforcent l’adhésion du client à ce que nous faisons aujourd’hui et à ce que nous espérons faire pour lui à l’avenir.

4. Vous pourriez dépenser moins

Je ne peux pas garantir que les clics de marque sont toujours moins cher que sans marque. Mais j’ai rarement vu le contraire être vrai.

De plus, la différence de prix entre les produits de marque et les produits sans marque peut être importante.

Par exemple, j’ai un client qui paie (en moyenne) 20 $ pour des mots-clés sans marque, mais ses mots-clés de marque ne coûtent que 2 $ par clic !

Ainsi, même si vous n’acceptez pas à 100% d’enchérir sur la marque, vous pouvez couvrir vos paris sans dépenser une fortune.

5. Vous pouvez obtenir des informations précieuses sur les mots clés

Il n’est pas rare que des campagnes de marque fournissent des informations précieuses sur des mots clés que nous pouvons ensuite appliquer à des campagnes sans marque.

Par exemple, mon équipe et moi utiliserons souvent ce que nous appelons des expressions de mots-clés « marque-plus ». Ce sont des phrases qui combinent le nom de la marque avec d’autres termes.

Si le client vend des meubles (par exemple), cela peut signifier utiliser des phrases telles que :

  • Canapés oranges CLIENT XYZ
  • Assise canapé orange CLIENT XYZ
  • Fauteuil d’extérieur orange CLIENT XYZ
  • Etc.

Parfois, nous proposons des combinaisons qui fonctionnent étonnamment bien. Ensuite, nous prendrons ces mots clés très performants (sans le nom de la marque) et les essaierons dans des campagnes sans marque. En utilisant cette méthode, nous avons trouvé de vrais gagnants.

6. Vous pourriez découvrir de nouveaux segments de clientèle

De même, lorsque nous testons différentes combinaisons de mots-clés de marque, nous découvrons parfois des résultats qui nous donnent un nouvel aperçu des clients de nos clients.

Dans certains cas, nous avons trouvé des niches de marché cible inexplorées que nous avons pu exploiter grâce à de nouvelles pages de destination.

7. Vous pourriez aider à tenir les concurrents à distance

Certains noms de marque de nos clients incluent des termes qui décrivent leurs produits et services, tels que Joe’s Mobilier de bureau ou la ville de la pluie Chaussures athlétiques.

Dans certains cas, les recherches sur ces noms de marque peuvent également entraîner l’impression d’annonces concurrentes. Par exemple, une recherche sur « Mobilier de bureau de Joe » peut mener à deux choses :

  • Votre annonce de marque peut s’afficher (parce que vous avez enchéri sur Joe’s Office Furniture).
  • L’annonce sans marque de vos concurrents peut s’afficher (parce qu’ils enchérissent sur du « mobilier de bureau »).

Voici un exemple :

Enchérir sur la marque pour battre les concurrents

Ici, une recherche sur « Joe’s Office Furniture » renvoie l’annonce de Joe, comme nous l’espérons. Mais il renvoie également les publicités de deux entreprises de mobilier de bureau concurrentes !

Vous pourriez dire que vous feriez tout aussi bien d’enchérir sur du « mobilier de bureau » sans marque. Mais le « mobilier de bureau » pourrait être plus cher. De plus, compte tenu de la complexité de l’algorithme AdWords, rien ne garantit que votre annonce impressionnera toujours.

En d’autres termes, si vous voulez jouer la sécurité, vous devez continuer à enchérir sur votre marque.

8. Vous pouvez améliorer la santé globale du compte

Les termes de marque ont tendance à avoir des taux de clics (CTR) élevés. Ce n’est pas surprenant.

Si quelqu’un recherche « Jane’s Office Products », il est susceptible de cliquer sur l’annonce Jane’s Office Products lorsqu’elle sera imprimée.

Et des CTR élevés, à leur tour, ont tendance à contribuer à des scores de qualité plus élevés.

En bref, si la santé globale de votre compte peut s’améliorer, les enchères sur la marque peuvent être une stratégie utile.

9. Vous pourriez avoir une plus grande présence sur les SERP

J’aime le coup de poing d’avoir l’annonce de marque d’un client et leurs résultats organiques apparaissent sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Ensemble, ces deux éléments peuvent occuper une bonne partie de l’immobilier SERP et aider à solidifier la marque de notre client dans l’esprit des consommateurs.

10. Vous pouvez aider à compenser les mauvais résultats de recherche organique

Si votre programme de référencement ne donne pas d’excellents résultats, alors enchérir sur la marque est plus important que jamais.

Vous avez besoin de cette présence !

11. Vous pourriez minimiser l’impact du contenu négatif

Si votre entreprise a reçu des critiques négatives ou souffre d’une mauvaise publicité, vous pouvez utiliser votre annonce de marque pour pousser le contenu négatif un peu plus loin dans la page de résultats du moteur de recherche.

Et si vous êtes au milieu d’une crise de relations publiques, vous pouvez utiliser des publicités de marque pour résoudre le problème directement via un lien vers une page de destination dédiée — où vous pouvez fournir un contexte pour la situation et discuter des mesures que vous prenez. pour le corriger.

12. Vous pouvez conserver le lien final critique dans le chemin de conversion

Souvent, les gens commenceront leur recherche en recherchant des termes sans marque. Au cours de cette recherche, ils peuvent cliquer sur votre annonce sans marque ou vos résultats organiques, ce qui les amène à votre site Web.

Ensuite, lors d’une session de recherche ultérieure, ils peuvent effectuer une recherche sur votre nom de marque, soit parce qu’ils se souviennent de votre nom lors de leur recherche précédente, soit de votre campagne de remarketing.

Si vous ne diffusez pas d’annonces de marque, votre annonce risque de ne pas s’afficher. En conséquence, vous pourriez finir par saboter cette dernière étape cruciale du chemin de conversion.

13. Vous pouvez fournir une assistance pour les produits ou services à faible recherche

Si vous proposez un produit ou un service qui a peu de volume de recherche, les liens annexes des annonces de marque sont un excellent moyen de les promouvoir.

Par exemple, certains de nos clients organisent des webinaires. Souvent, nous utilisons des liens annexes dans les publicités de marque pour générer de l’intérêt pour ces webinaires, intérêt qui se transforme souvent en pistes intéressantes.

Enchérir sur la marque devrait être une donnée

Revenons à l’argument « le bio prendra le relais » avec lequel nous avons commencé.

Je ne vois pas comment les résultats organiques pourraient éventuellement remplacer le rôle des publicités de marque comme décrit dans de nombreux exemples donnés ci-dessus.

De plus, même si la recherche organique peut capter quelques du relais laissé par l’absence d’annonces de marque, il est peu probable qu’il récupère tout cela.

Bien sûr, vous pourriez voir vos résultats organiques s’améliorer lentement au fil du temps. Mais combien de temps faudra-t-il pour combler l’écart par rapport à ce que les publicités de marque auraient pu vous mener si vous vous en étiez tenu à cela ? Et cet écart se refermera-t-il un jour ?

Entre-temps, toutes les opportunités que les publicités de marque auraient pu offrir auront été perdues.

Plus de ressources sur les enchères PPC ici :

  • Guide d’initiation à l’ajustement des enchères sur AdWords
  • Comment traiter avec des concurrents ciblant les termes de votre marque
  • Comment utiliser l’automatisation pour améliorer les performances PPC

Crédits image
Image en vedette : Temps de rêve
Captures d’écran prises par Pauline Jakober, septembre 2017

Google Unconference revient, les inscriptions sont ouvertes

0

Google ramène son événement virtuel Search Central Unconference pour une autre année le 21 juin. Les inscriptions sont ouvertes d’ici le 14 juin.

Google a tenu sa première Unconference en août dernier, qui était le tout premier événement virtuel de l’histoire de l’entreprise.

Comme les entreprises ont été obligées de le faire pendant la pandémie, Google s’est tourné vers des événements virtuels au lieu des conférences en personne qu’il organisait habituellement tout au long de l’année.

Avec des restrictions de voyage toujours en place dans de nombreux pays, il semble que Google ait l’intention de garder ses événements virtuels pendant au moins un an.

Si le succès d’un événement virtuel peut être mesuré sur la seule participation, alors la première Unconference de Google était un home run. Les créneaux de présence se sont presque immédiatement remplis et les retours ont été largement positifs.

Voici un aperçu de ce que Google a en réserve pour le deuxième événement annuel.

Qu’est-ce qu’une anti-conférence Google ?

Google appelle cet événement particulier un ONUconférence pour indiquer clairement qu’elle est différente des événements Google typiques ou d’autres conférences en ligne.

« Cet événement n’est pas seulement pour vous – c’est votre événement. En particulier, le mot « non-conférence » signifie que vous pouvez choisir les sessions auxquelles vous souhaitez assister et participer activement. Vous façonnerez l’événement en prenant part à des discussions, des sessions de rétroaction et des formats similaires qui nécessitent votre contribution.

Google insiste fortement sur l’aspect participatif de cet événement. Ce n’est pas un événement auquel assister si vous souhaitez vous asseoir et écouter passivement les présentations des conférenciers.

La Google Search Central Unconference encourage les participants à participer activement à chaque session.

Dans ce cas, Google vise à diversifier la liste des participants avec des personnes d’horizons différents.

« C’est votre chance de collaborer avec d’autres propriétaires de sites, SEO, développeurs, spécialistes du marketing numérique, éditeurs et équipes de produits Google, telles que Search Console et Google Search, ce qui nous aide à vous offrir plus de valeur, à vous et à la communauté. »

L’idée est qu’un groupe diversifié de participants peut aider chacun à apprendre davantage les uns des autres et leurs points de vue uniques.

« Comme nous avons des places limitées, nous devrons peut-être sélectionner les participants en fonction de leurs antécédents et de leurs données démographiques pour obtenir un bon mélange de perspectives lors de l’événement. »

Malheureusement, cela signifie également que tous ceux qui souhaitent assister à l’événement n’auront pas la chance de le faire.

Pour ajouter à l’exclusivité de l’Unconference, les sessions ne seront pas enregistrées. Un billet de blog sera publié après l’événement mais, pour la plupart, ce qui se passe à l’Unconference reste à l’Unconference.

Comment s’inscrire à la non-conférence Google Search Central

Ceux qui sont intéressés à assister à l’Unconference sont priés de remplir une demande.

L’application demande aux personnes inscrites de voter sur deux sessions auxquelles elles souhaitent participer. Les sessions seront ensuite ajoutées à l’événement en fonction du nombre de votes qu’elles recevront.

Les séances possibles comprennent :

  • Vidéos sur la politique de l’éditeur
  • Chat de la console de recherche
  • Questions et réponses sur le référencement vidéo
  • Questions et réponses sur les éléments vitaux Web et le commerce électronique
  • Web Vitals de base et RUM
  • Core Web Vitals – Diagnostiquer et résoudre les problèmes courants
  • Qualité du site Web en 2021
  • Défis et meilleures pratiques de référencement pour le commerce électronique
  • Amélioration de la prise en charge de Search Central
  • Analyse du fichier journal
  • L’avenir des flux sur le Web ouvert
  • SEO pour les podcasts
  • Scripts SEO – faciliter le référencement grâce à l’automatisation

Google informera les inscrits entre le 14 et le 16 juin si leur demande d’inscription à l’événement a été acceptée.

Quels sont les pièges de la mise à l’échelle du contenu ?

0

La mise à l’échelle du marketing de contenu est un sujet largement discuté sur SEJ , mais cela reste l’un des plus gros problèmes pour les spécialistes du marketing ou les marques qui souhaitent investir massivement dans ce précieux canal. Vous pourriez être surpris d’apprendre que votre problème de mise à l’échelle du marketing de contenu fait partie d’un problème plus vaste connu sous le nom de déséconomies d’échelle.

Cela signifie essentiellement que le volume accru conçu pour améliorer le retour sur investissement de la production a en fait atteint un point où il est devenu moins efficace, ce qui entraîne une baisse de la qualité ou du retour sur investissement. Heureusement, il existe des moyens infaillibles de mettre à l’échelle un contenu de qualité sans faire face aux pièges courants trouvés dans l’infographie ci-dessous.

Clouez votre processus de production

Une partie essentielle du processus de marketing de contenu est la gestion de la production. Ce n’est pas une tâche facile, et pour la plupart des entreprises dont la compétence principale n’est pas la production de contenu, il est plus logique de trouver un partenaire de production spécialisé dans la création de contenu. Si vous ne décidez pas d’engager une société de production pour adapter le contenu, voici quelques moyens rapides d’aider clouez votre processus de production.

  • Créer et documenter une stratégie : Avant de commencer à embaucher des créatifs, vous devez créer une stratégie d’exécution et définir les buts, les objectifs et attentes dans un document tangible.
  • Produire un guide de style : Avec cette stratégie globale à l’esprit, vous devez produire des guides de style individuels pour chaque type de contenu. Le guide de style doit refléter la voix de votre marque, les exigences de style, les liens et d’autres éléments granulaires de ce type de contenu particulier (article, description de produit, infographie, etc.).
  • Recruter des Experts : Avec les documents en main, vous pouvez maintenant commencer à chercher des créations. Parcourez les blogs et autres plates-formes créatives ouvertes pour trouver des experts dans votre secteur. Contactez-les et évaluez leur intérêt à travailler avec vous.
  • Vérifier toutes les créations : Que vous recrutiez un créatif ou qu’il postule pour le poste, faites preuve de diligence raisonnable dès le départ pour éviter les problèmes ultérieurs. Demandez des exemples et des références, et faites un test de contenu. Ces étapes vous aideront à vous assurer que votre création est qualifiée et que votre processus de production est solide.
  • Adapter: Peu importe la fluidité du processus initial, il changera toujours. Ne restez pas coincé dans votre processus, soyez proactif et prêt à faire des ajustements.

Suer les petites choses

Le contenu est naturellement l’un des éléments les plus importants de votre stratégie de marketing de contenu. Ainsi, l’une des plus grandes erreurs que vous pouvez commettre lors de la mise à l’échelle n’est pas de relire ou de modifier votre contenu avant de le publier. Au fur et à mesure que vous produisez, il peut être de plus en plus difficile de vérifier chaque élément de contenu, mais cela ne signifie pas que vous devez le publier sans examen interne.

Cinquante-neuf pour cent des clients potentiels ont déclaré qu’ils n’utiliseraient pas une entreprise qui a une mauvaise grammaire sur son site Web. Si vous n’allez pas à une réunion d’affaires importante sans vous examiner d’abord dans un miroir, vous devez également protéger l’image de votre entreprise en vérifiant le contenu avant qu’il ne soit publié.

Ne sous-estimez pas la créativité

L’un des pièges les plus frustrants du contenu à grande échelle est le manque de créativité. Avez-vous déjà atterri sur un blog d’entreprise pour constater que les cinq derniers éléments de contenu publiés traitent tous du même sujet ? Lorsque vous augmentez la production de contenu, il peut être difficile de créer des sujets uniques et convaincants.

Une excellente idéation est le catalyseur d’un excellent contenu. Utilisation outils d’idéationrassemblez vos employés ou embauchez des professionnels, mais quoi que vous fassiez, ne sous-estimez pas la créativité lors de la mise à l’échelle du contenu.

Consultez l’infographie ci-dessous pour plus de pièges :

Les pièges de la mise à l'échelle d'un contenu de qualité

Image sélectionnée créée à partir d’une infographie. Infographie via CopyPress.

Pourquoi les classements mobiles et de bureau sont différents

0

John Mueller de Google a répondu à une question intéressante sur les raisons pour lesquelles les classements de recherche sur mobile et sur ordinateur peuvent différer. Mueller a proposé plusieurs facteurs liés à la personnalisation pour expliquer pourquoi les deux types de recherches sont parfois différents.

Pourquoi les classements de recherche sur ordinateur et mobile diffèrent-ils ?

La personne qui posait la question souhaitait savoir comment diagnostiquer la raison pour laquelle un site pourrait ne pas être aussi performant dans la recherche mobile que dans la recherche sur ordinateur.

Voici la question :

« Pourquoi… En quoi le classement des ordinateurs de bureau et des mobiles est-il différent alors que nous sommes déjà passés à l’indexation mobile d’abord ? »

John Mueller de Google a souligné que l’indexation et le classement sont deux choses différentes.

Ce n’est pas parce que nous sommes dans un environnement d’indexation mobile d’abord que les versions mobiles et de bureau seront classées de manière égale parce qu’elles ont été indexées en tant que mobiles.

Muller :

« Ainsi, l’indexation mobile d’abord concerne spécifiquement cet aspect technique de l’indexation du contenu.

Et nous utilisons un Googlebot mobile pour indexer le contenu.

Mais une fois que le contenu est indexé, le côté classement est toujours (en quelque sorte) complètement séparé.

Les classements mobiles et de bureau sont personnalisés en fonction du contexte

Mueller a ensuite expliqué que dans certaines situations, le contexte du chercheur et l’appareil utilisé peuvent modifier les classements.

Il a expliqué que pour certaines recherches, les besoins des utilisateurs sont différents selon l’appareil et cela peut influencer les classements.

John Mueller explique pourquoi les recherches sur mobile et sur ordinateur sont différentes

Capture d'écran de Mueller de Google expliquant les classements sur mobile et ordinateur

Muller a expliqué :

« Et il est normal que les classements des ordinateurs de bureau et mobiles soient différents.

Parfois, c’est en ce qui concerne des choses comme la vitesse.

Parfois, cela concerne des choses comme la convivialité mobile.

Parfois, cela concerne également les différents éléments affichés dans la page des résultats de recherche.

Par exemple, si vous effectuez une recherche sur votre téléphone, vous souhaitez peut-être plus d’informations locales parce que vous êtes en déplacement.

Alors que si vous effectuez une recherche sur un ordinateur de bureau, vous souhaitez peut-être afficher plus d’images ou plus de vidéos dans les résultats de la recherche.
Nous avons donc tendance à afficher… un mélange différent de différents types de résultats de recherche.

Et à cause de cela, il peut arriver que le classement ou la visibilité des pages individuelles diffère entre le mobile et le bureau.

Et c’est essentiellement normal. Cela fait partie de la façon dont nous procédons au classement.

Je ne dirais pas que ce serait lié à l’aspect technique de l’indexation du contenu. »

Vitesse de page et facteurs mobiles pour les différences de classement

La personne posant la question suivante a posé une question de suivi sur le diagnostic de ces différences de classement.

Il a demandé si des classements mobiles inférieurs indiquaient que les facteurs de vitesse des pages mobiles en étaient la cause.

Mueller de Google a répondu :

“… La convivialité mobile est définitivement un facteur.

Il pourrait également y avoir d’autres facteurs qui jouent là-dedans, en particulier en ce qui concerne le mobile et le bureau.

Ce sont en quelque sorte les différences qui sont toujours un peu présentes en ce qui concerne les résultats de recherche sur mobile et sur ordinateur.

Parfois, c’est aussi simplement parce qu’il s’agit d’un appareil différent ou d’une connexion Internet différente, nous utilisons donc des paramètres différents essentiellement pour la personnalisation.

La différence de classement est due à la personnalisation

John Mueller de Google a confirmé que l’indexation mobile n’est qu’une indexation et qu’elle est distincte de la partie classement de l’algorithme.

Il a également révélé que la personnalisation joue un rôle dans les différences occasionnelles dans les classements de recherche entre les recherches sur mobile et sur ordinateur.

Mueller a expliqué que les besoins d’une personne sur un appareil mobile peuvent être différents de ceux d’une personne sur un appareil de bureau.

Donc, si l’on essaie de diagnostiquer pourquoi il existe des différences de classement entre les appareils, il peut être utile de voir pourquoi les versions mobiles des sites les mieux classés pourraient être préférables aux pages les moins bien classées dans le contexte d’un appareil mobile et de la personnalisation.

Il est possible qu’il y ait des indices pour aider à diagnostiquer les problèmes.

Citation

Pourquoi les classements mobiles et de bureau diffèrent dans l’indexation Mobile First
Regardez John Mueller répondre à la question à la minute 49:10

10 conseils pour être compétitif lorsque les CPC sont très élevés

0

Au fur et à mesure que la recherche a évolué au cours de la dernière décennie, les spécialistes du marketing et les marques participant aux enchères sur la recherche ont également évolué – et à mesure que les personnes qui gèrent la recherche sont devenues plus avisées, elles sont également devenues plus compétitives.

La concurrence n’est pas nécessairement une mauvaise chose, elle nous maintient sur nos gardes et renforce le mantra « testez toujours » afin que nos campagnes soient en parfait état et que nous restions à l’avant de la foule.

Cependant, la concurrence signifie également que dans certains secteurs verticaux, les enjeux sont élevés avec le coût moyen par clic (CPC) – les spécialistes du marketing doivent prêter attention aux détails pour déjouer la concurrence et maintenir la rentabilité.

Alors, comment restez-vous compétitif ? Continuer à lire.

Quels sont certains des secteurs verticaux les plus compétitifs ?

Avant d’aborder les conseils sur la façon de rester au top de votre jeu de recherche, regardons quels secteurs verticaux et quels mots-clés ont été parmi les plus compétitifs de l’année dernière.

J’ai analysé nos données internes sur les mots-clés enchéris qui ont reçu au moins 100 clics en 2017 pour supprimer les instances ponctuelles et les valeurs aberrantes des CPC ridiculement élevés et incroyablement bas.

J’ai classé les 500 mots clés au CPC moyen le plus élevé dans les sept secteurs verticaux suivants : automobile, éducation, services financiers, santé et médecine, assurance, juridique et services.

10 conseils pour être compétitif lorsque les CPC sont très élevés

C’est la deuxième année que j’analyse les mots-clés les plus compétitifs par secteur – et la tendance s’est poursuivie en 2017, le secteur juridique continuant d’avoir certains des plus compétitifs en termes de CPC les plus élevés.

Cette année, le secteur vertical de l’assurance était le plus représenté avec 28 % des mots clés les plus compétitifs, suivi de :

  • Services financiers à 27 %.
  • L’éducation à 25 pour cent.
  • Les catégories restantes représentent toutes moins de 10 % du volume global des mots-clés les plus compétitifs.

Par exemple, parmi les mots-clés les plus chers en 2017 figuraient :

  • « avocats mésothéliome Californie » avec un CPC moyen de 148,77 $.
  • « dommages corporels » avec un CPC moyen de 87,26 $.
  • « ds water services » avec une moyenne de 77,40 $.

À l’extrémité inférieure de l’éventail des CPC les plus compétitifs et les plus bas se trouvaient :

  • Polices d’assurance-vie avec un CPC moyen de 16,02 $.
  • Chirurgie de la manche avec un CPC moyen de 16,38 $.
  • Protection de l’identité avec un CPC moyen de 16,37 $.

L’une des tendances que je continue de remarquer est que la plupart des marchés verticaux avec des CPC élevés et compétitifs sont que le les entreprises proposent un service avec un produit facturable récurrent au lieu d’un seul type de transaction de commerce électronique.

Ces marchés verticaux ont tendance à examiner le coût par prospect et à évaluer sur un modèle de valeur à vie plutôt que sur la valeur d’une seule transaction.

J’en parle parce qu’il est important de penser au coût du produit vendu ainsi qu’au potentiel de revenus à vie en tenant compte des facteurs expliquant pourquoi les CPC pourraient être si élevés.

Alors passons aux choses sérieuses : comment rester compétitif lorsque les CPC sont élevés ?

Les 10 conseils suivants devraient vous aider.

Astuce 1 : Configurez Analytics pour suivre les performances

Vous ne conduiriez pas une voiture sans pare-brise, alors pourquoi feriez-vous du marketing sans analyse ?

Cela semble évident, mais il y a pas mal d’entreprises qui n’ont pas mis en place d’analytique.

Ce que vous ne savez pas peut vous nuire, alors assurez-vous d’implémenter Google Analytics et Bing Ads Universal Event Tracking (UET).

Cela deviendra l’un des aspects les plus importants de la gestion de vos campagnes de recherche – ces outils d’analyse gratuits vous aideront à optimiser vos campagnes.

Vous devez également connaître vos objectifs et vos cibles, mais UET et Google Analytics vous permettront de mesurer et de suivre les performances pour savoir si vos efforts de marketing répondent ou non aux attentes.

Astuce 2 : Façonnez votre stratégie de planification – Utilisez les tendances pour être plus efficace

Utilisez des informations à l’échelle de l’industrie pour façonner votre stratégie de répartition de la journée.

Utilisez l’outil gratuit de planification et de planification des annonces pour trouver le meilleur moment de la journée, le jour de la semaine et l’appareil pour ajuster le moment où vos annonces sont diffusées.

Si votre budget est limité, réduisez vos modificateurs d’enchères pendant les heures où votre activité est la moins rentable ou le taux de conversion est faible.

Pour vérifier cela, consultez les rapports sur le jour de la semaine et l’heure de la journée afin d’ajuster les enchères si nécessaire.

Par exemple, sur la base des données de l’industrie de la vente au détail ci-dessous, vous pouvez voir que le lundi est le jour le plus volumineux et que les consommateurs effectuent le plus de recherches en ligne dans ce secteur vertical entre 10 h et 20 h.

Cela peut vous donner une idée du moment auquel jouer les modificateurs d’enchères selon l’heure de la journée et le type d’appareil.

BingAds-CompetitiveInsights-Vertical-Planification-Tendances

Astuce bonus: Pour ceux d’entre nous qui sont à la recherche depuis plus d’une décennie, nous nous souvenons du bon vieux temps des stratégies telles que le brouillage des enchères ou la surveillance des calendriers publicitaires des concurrents afin que, lorsqu’ils se déconnectent, nous puissions ajuster nos enchères et augmenter la visibilité.

Bien que le marché ait changé ces stratégies de surveillance de votre concurrence pour identifier les lacunes, où vous pouvez vous faufiler et augmenter votre visibilité, elles ne nécessitent que des outils pour analyser, surveiller et identifier les tendances PPC de vos concurrents.

Je n’entrerai pas dans ces stratégies en profondeur – mais vous pouvez surveiller les actions PPC concurrentielles au cours de la journée pour découvrir des périodes de concurrence plus faibles afin que vous puissiez essayer de diminuer vos CPC.

Ce qu’il faut chercher?

Identifier les calendriers de publicité

Vos concurrents ne font de la publicité qu’à certaines heures de la journée ?

Recherchez des périodes de 15 minutes ou plus pendant lesquelles 0 annonces sont affichées.

Assurez-vous qu’il s’agit d’une tendance et non d’un événement ponctuel, mais cela peut être une bonne occasion de diminuer vos enchères en raison de la diminution de la concurrence.

Identifier les campagnes sous budget

Vos concurrents épuisent-ils leurs budgets tôt dans la journée ou n’affichent-ils qu’une impression sur cinq ?

Cela est probablement dû à des campagnes sous-budgétées, ce qui signifie que leur budget quotidien n’est pas assez élevé pour capturer toutes les impressions (ou clics) disponibles pour les mots clés de la campagne, de sorte que les moteurs de recherche limitent la fréquence de diffusion des annonces.

Si votre concurrent utilise la diffusion accélérée d’annonces sur une campagne dont le budget est insuffisant, cela signifie que ses annonces cesseront d’être diffusées à un moment donné de la journée – et vous pouvez diminuer vos enchères pour capturer le trafic à un CPC potentiellement inférieur.

Astuce 3 : Budgets

Budgets de paramètres – cela semble assez simple mais peut en fait être un énorme domaine d’opportunité ou d’échec si vous avez des budgets limités et une stratégie de ciblage par mots clés trop agressive.

J’ai eu la chance de pouvoir gérer plusieurs comptes PPC avec essentiellement un budget illimité.

J’ai également géré des centaines de comptes de petites entreprises qui ne dépensaient pas plus de 500 $ à 1 000 $ par mois dans des secteurs verticaux hautement compétitifs avec des CPC de 20 $ à 25 $.

Lorsque vous gérez des comptes dont le budget est limité, vous devez examiner deux éléments :

Budgets brandés et conquérants

Personnellement, j’aime définir un budget séparé pour la marque (je suis donc toujours visible lorsque quelqu’un recherche spécifiquement ma marque, mon produit et mon service).

J’ai également défini un budget séparé pour Conquesting afin de pouvoir faire connaître ma marque en fonction de mes concurrents.

Dans la plupart des cas, je n’ai jamais atteint mon plafond budgétaire mensuel sur ces campagnes Conquesting, mais j’ai mis en place des alertes pour m’avertir si je dépensais plus qu’une moyenne quotidienne spécifique afin que je puisse rester dans mon budget alloué.

Budgets partagés

Ceux-ci peuvent être une bouée de sauvetage pour les comptes avec un budget limité. Je recommande de hiérarchiser les campagnes en au moins deux niveaux – haute priorité et basse priorité et de définir un budget partagé pour chacune.

L’ensemble de priorité élevée doit inclure des mots clés qui convertissent ou ont converti dans le passé, et cet ensemble dispose généralement de la majorité du budget qui lui est alloué afin que je puisse maximiser les performances de cet ensemble de campagnes.

Astuce 4 : Mots-clés

J’ai menti, je ne peux pas garder les mots clés dans une seule section, il s’agit en fait de 5 sous-conseils liés aux mots clés regroupés dans une seule section.

Les mots-clés sont l’épine dorsale d’une campagne de recherche payante, il est donc logique que si vous êtes dans une verticale très compétitive avec des CPC élevés, il y aurait plusieurs éléments que vous devriez étudier en ce qui concerne les mots-clés.

1. Mots-clés de marque vs mots-clés sans marque

Il y a plus à enchérir sur des mots-clés de marque qu’à contrôler la messagerie, en partie, vous voudrez peut-être enchérir sur la marque pour empêcher vos concurrents directs de conquérir selon les termes de votre marque.

Dans une étude de recherche au sein du secteur automobile sur Bing, nous avons constaté que le fait d’être visible à la fois en haut de l’entonnoir et sur les mots-clés de la marque, même si vous n’avez pas reçu le clic, augmentait la notoriété, la perception et les taux de conversion.

Pour les non-marques, il est important de se rappeler que vous souhaitez toucher les consommateurs à toutes les étapes de l’entonnoir.

Si vous n’enchérissez que sur les termes de votre marque, comment les consommateurs qui n’ont jamais entendu parler de votre marque vous trouveront-ils ?

Je considère les enchères sur la marque uniquement comme une spirale de la mort, car vous manquerez de faire connaître l’entonnoir supérieur.

2. Part des rapports vocaux

Consultez vos informations sur les enchères et les rapports de performances en ligne pour vous concentrer sur le rapport de partage de voix (SOV).

Cela vous donnera une idée du pourcentage de temps d’affichage de vos annonces pour les impressions disponibles.

Regardez votre part de voix, si vous capturez une part minimale sur les mots-clés, vous ciblez probablement trop de mots-clés avec un budget trop faible.

Cela signifie que vous avez la possibilité de réduire la quantité (largeur et profondeur) des mots-clés que vous ciblez ou d’augmenter le budget pour capturer plus de partage.

Si vous captez plus de 90 % de part de voix pour tous vos mots clés, il est temps de vous concentrer sur la façon dont vous pouvez optimiser votre niveau de qualité pour réduire le CPC moyen de vos mots clés.

3. Conquérir – Enchérir sur les marques concurrentes

L’idée de conquérir peut susciter de fortes émotions, à la fois positives et négatives.

Pour de nombreuses entreprises dans des secteurs verticaux hautement concurrentiels, Conquesting peut être utilisé pour accroître la notoriété de la marque et entrer dans l’ensemble de considération du consommateur.

Tout est une question de visibilité de la marque – mais ne vous attendez pas à ce que les CPC soient plus abordables, le contraire sera vrai.

Lors de la conquête, le niveau de qualité associé aux mots-clés des marques concurrentes a tendance à être très faible, vous paierez donc cher juste pour vous présenter.

Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Si vous êtes dans un espace concurrentiel et que vous n’avez pas le budget pour le marketing omnicanal mais que vos concurrents le font, vous pouvez conquérir pour accroître la notoriété de la marque.

Ne vous attendez pas à ce que cette stratégie génère beaucoup de trafic, il s’agit plutôt d’obtenir des globes oculaires sur les impressions afin que les consommateurs se souviennent et se souviennent de votre marque lorsqu’ils pensent aux produits et services.

Si vous faites de la conquête, assurez-vous que votre texte publicitaire est super pertinent et ciblé sur la valeur que vous pouvez fournir. N’utilisez pas non plus l’insertion dynamique de mots clés, car cela enfreindrait les règles du texte publicitaire.

Surveillez de près vos campagnes Conquesting ! Il est facile de dépenser beaucoup d’argent pour conquérir sans le vouloir.

D’après mon expérience, je n’essayais pas de gagner le clic, j’essayais d’accroître la notoriété, j’ai donc défini une enchère pour positionner la stratégie de ciblage pour être dans les annonces principales, mais pas en position 1.

Je me suis également assuré de vérifier régulièrement mes mots-clés négatifs pour mes campagnes de conquête et d’ajouter régulièrement des mots-clés négatifs.

4. Vérifiez souvent vos rapports de requête de recherche et ajoutez des mots clés négatifs

Fermez les écoutilles en utilisant des mots-clés négatifs pour maintenir un ciblage régulier.

Vérifiez fréquemment et souvent vos rapports sur les requêtes, en particulier si vous avez des mots clés générant un grand volume d’impressions sans clics, ou beaucoup de clics et aucune conversion.

Vous pourriez par inadvertance faire de la publicité sur des termes que vous ne voulez pas et les négatifs vous aideront à ajuster votre cours.

Par exemple, dans une campagne de conquête, je dirigeais l’un des noms du concurrent était « Niveau 2 » qui avait beaucoup de requêtes liées au jeu sans rapport apparaissant lorsque j’enchéris sur des types de correspondance large ou d’expression.

J’ai déplacé le type de correspondance vers une correspondance exacte et ajouté une poignée de requêtes négatives liées au jeu pour essayer de réduire la correspondance non pertinente.

5. Vous dispersez-vous trop avec trop de mots-clés, un budget trop faible ou les deux ?

Avez-vous une stratégie de mots-clés pour le champagne avec un budget pour la bière ?

Vous devez évaluer vos campagnes SEM pour voir si vous vous dispersez trop en ciblant trop de mots-clés ou de mots-clés sur un large spectre.

Par exemple, si vous avez un budget de 1 000 $ par mois et que vous ciblez 200 mots clés, vos annonces ne pourront pas être diffusées aussi fréquemment en raison d’un budget limité.

Au lieu de cibler chaque combinaison de mots sous le soleil, évaluez où vous pouvez avoir le plus grand impact.

Permettez-moi de vous donner un exemple rapide. Lorsque j’étais côté agence, nous avons reçu une demande de proposition pour un hôpital local. Ils ont 36 types de cabinets médicaux différents qu’ils voulaient que nous utilisions la recherche payante pour générer de nouvelles références et de nouveaux prospects mais ils n’avaient que 15 000 $ par mois pour le budget de recherche payante pour couvrir les 36 secteurs verticaux.

Faisons quelques calculs rapides – à 15 000 $ par mois, il reste environ 500 $ par jour pour les dépenses publicitaires.

Si je donne suite à la demande de représenter également chacun des 36 cabinets de l’hôpital, cela me rapporterait moins de 14 $ par jour et par cabinet en budget publicitaire.

Le CPC moyen a été estimé à environ 18 $.

Ma recommandation était de :

  • Ne vous concentrez que sur les 5 à 10 meilleures pratiques qui ont été sous-utilisées chaque trimestre pour attirer une nouvelle clientèle.
  • Affinez les listes de mots-clés à un petit ensemble ciblé de mots liés aux noms des médecins, en plus des conditions et des services au sein de chaque pratique pour maximiser le budget disponible.

Astuce 5 : Structure du compte – Gardez vos groupes d’annonces bien organisés

Bien qu’il n’y ait pas de bonne ou de mauvaise façon de structurer un compte, il existe certainement des moyens d’organiser votre compte pour vous aider à prendre de meilleures décisions d’optimisation.

L’organisation de vos mots clés en groupes d’annonces étroitement liés vous aide à voir facilement ce qui est rentable et ce qui ne l’est pas.

Cela peut également vous aider à obtenir un niveau de qualité, car vous pouvez adapter vos annonces et vos pages de destination aux mots clés spécifiques du groupe d’annonces, ce qui augmente la pertinence des annonces.

Astuce 6 : Niveau de qualité – Gardez-le pertinent et optimisez ou coupez vos ânes

J’appellerai cela la stratégie de Larry Kim, car il parle souvent de trouver vos licornes PPC, ou les mots-clés les plus performants qui ont des taux de clics (CTR) élevés.

Tout ce qui n’est pas une licorne est un âne. Ce à quoi Kim fait allusion dans cette stratégie est essentiellement l’optimisation des campagnes en fonction du niveau de qualité.

Bien que le niveau de qualité ne soit pas un conte de fées magique, il s’agit d’un outil de diagnostic qui fournit des informations sur les performances de vos mots clés par rapport aux autres mots clés de l’enchère sur le Réseau de Recherche.

Mais en ce qui concerne les secteurs verticaux hautement compétitifs, je recommande de regarder tous les mots-clés avec un score de qualité de 5 ou moins.

Ce sont les mots clés pour lesquels vous allez payer beaucoup plus en raison d’un manque de pertinence et ils pourraient être l’une des plus grandes opportunités de réduire vos CPC.

En fonction de l’importance du mot clé et de la façon dont il a été exécuté dans le passé, vous pouvez envisager de mettre en pause ou de supprimer ces mots clés si vous n’avez pas le temps d’optimiser le niveau de qualité.

La version abrégée de l’optimisation du score de qualité est la suivante :

  • Améliorez le CTR attendu en améliorant le contenu de votre annonce et en vous assurant que vos mots clés sont pertinents par rapport au contenu de l’annonce.
  • Améliorez la pertinence des annonces en vous assurant que votre annonce et votre page de destination correspondent à la requête de recherche.
  • Améliorez l’expérience de votre page de destination en vous assurant qu’il s’agit d’une bonne expérience et que les visiteurs du site ne rebondissent pas rapidement.

Astuce 7 : Audiences – Listes de remarketing et sur le marché pour la recherche

Les listes de ciblage d’audience et de remarketing pour les annonces de recherche (RLSA) vous permettent de personnaliser vos annonces pour les personnes qui ont déjà visité votre site et vous permettent de personnaliser vos annonces et vos enchères en fonction des mots clés sur lesquels ils effectuent leurs recherches.

Commençons par le fruit à portée de main, In-Market Audiences, qui est super facile à mettre en œuvre et ne nécessite aucun code ajouté à votre site ou la création manuelle de listes de remarketing.

Connectez-vous avec des clients potentiels qui envisagent activement d’acheter des produits et services comme le vôtre pendant qu’ils naviguent, recherchent ou comparent activement des produits et services.

  • Les audiences sur le marché de Bing Ads examinent les données et les signaux de Microsoft, y compris Bing, MSN et d’autres services Microsoft.
  • Les audiences sur le marché de Google examinent les données et les signaux sur le réseau de recherche et d’affichage de Google, les sites partenaires et YouTube.

Une autre option pour être compétitif dans des secteurs hautement concurrentiels consiste à utiliser une stratégie RLSA qui ajuste les enchères et les messages en fonction des actions que les visiteurs ont effectuées lorsqu’ils se sont rendus sur votre site.

Enfin, pensez aux exclusions d’audience. Il ne s’agit pas de savoir qui vous ciblez activement, mais de qui vous voulez exclure.

Par exemple, si vous faites du PPC pour une université en ligne cherchant à acquérir de nouveaux étudiants, vous pouvez créer une audience pour tous les étudiants existants qui se sont connectés à un compte étudiant actif, et ajouter un modificateur d’enchère négatif – 100 % pour exclure ce groupe à partir de campagnes actives.

Pourquoi payer pour acquérir des étudiants existants via vos campagnes d’acquisition ?

Astuce 8 : Testez différentes positions d’annonces

Essayez de déterminer quelle position d’annonce est la plus pertinente pour chaque mot clé.

Il est tentant de viser la première position et de « remporter l’enchère », mais la première position n’est peut-être pas la plus rentable en fonction de vos revenus et de vos marges.

Vous voudrez régulièrement tester les différentes positions d’annonces pour savoir qu’il est plus rentable à long terme de diminuer vos CPC et d’être en position 2 ou 3 au lieu de la première position.

Dans le même temps, vous devez analyser la diminution des clics et des conversions en position inférieure.

Astuce 9 : Extensions d’annonces – Rendez votre annonce plus pertinente

Selon les recherches de Brad Geddes, lorsqu’elles sont soigneusement conçues et mises en œuvre, les extensions publicitaires peuvent améliorer les CTR de 6 à 50 %.

Il existe de nombreuses extensions d’annonces parmi lesquelles choisir.

Assurez-vous d’activer et d’utiliser toutes les extensions d’annonces disponibles dans vos groupes d’annonces.

Une chose clé à considérer est de savoir comment vous pouvez utiliser les différentes extensions ensemble pour rendre votre annonce plus attrayante pour les consommateurs – ce qui contribuera à augmenter votre CTR et à conduire à plus de clics et même à améliorer votre niveau de qualité et à diminuer le CPC moyen.

Astuce 10 : Diversifiez votre portefeuille – incluez Bing Ads en tant que canal

OK, je sais que je travaille pour Bing, donc cela peut sembler intéressé, mais pensez aux chaînes sur lesquelles vous faites de la publicité.

Bing a 1 recherche sur 5 pour les recherches sur mobile et sur ordinateur aux États-Unis, seule la publicité sur Google revient à fermer la porte de votre entreprise à 20% des clients potentiels.

Développez votre portefeuille et votre diversité pour inclure Bing Ads dans votre stratégie de recherche payante.

Conclusion

N’oubliez pas que vous n’êtes pas obligé de tester ou de faire quelque chose simplement parce que votre concurrence l’est. Ce n’est peut-être pas la bonne décision pour votre entreprise.

Faites vos propres recherches et testez pour voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour votre entreprise. Lorsque les CPC sont élevés, cela signifie que vous devez être d’autant plus diligent avec ce que vous faites et comment vous le faites.

Gérer des CPC hautement compétitifs et coûteux n’est pas une promenade de santé, mais j’espère qu’avec ces 10 conseils, vous avez trouvé quelques techniques pour rendre vos campagnes plus compétitives.

Plus de ressources de recherche payante :

  • Les 25 mots clés AdWords les plus chers (et pourquoi ils sont si $$$)
  • 5 tactiques PPC les plus surestimées
  • Top 8 des idées pour optimiser vos performances PPC

Crédits image

Photos in-post par Christi Olson, février 2018

5 raisons pour lesquelles les jingles sont un puissant outil de marketing

0

Il était une fois, nous vivions à l’âge d’or des jingles publicitaires. À savoir : la simple mention de certaines des marques derrière eux – comme, par exemple, Mentos, Kit Kat, Folgers ou Oscar Mayer – est probablement suffisante pour que l’une de leurs chansonnettes reste dans votre tête pour le reste de la journée.

Mr. Clean a récemment ramené son jingle emblématique pour séduire une nouvelle génération de consommateurs.

Hefty a également une mise à jour de sa version, qui serait hors circulation depuis 30 ans. Et, dans une histoire relativement récente, Meow Mix et même Bagel Bites ont fait des mouvements similaires.

Mais les jingles sont une tactique que nous ne voyons pas aussi souvent dans la publicité grand public. À quelques exceptions notables comme Nationwide et McDonald’s, il semble que les nouveaux jingles se trouvent principalement à la télévision de jour ou de fin de soirée et proviennent de petites marques comme JG Wentworth, Kars4Kids et FarmersOnly.com.

5 raisons pour lesquelles les jingles ont un pouvoir marketing au-delà de la nostalgie |  SEJ

Pourquoi l’enthousiasme a diminué

Et c’est en partie parce que les temps – et les habitudes de consommation des médias – ont changé.

« Les consommateurs d’aujourd’hui ne sont plus des téléspectateurs qui passent la majeure partie de leur vie devant des écrans de télévision. Ils sont principalement sur des appareils mobiles, la plupart du temps en déplacement, et essaient toujours de faire avancer les choses : télécharger des statuts sur Facebook, rechercher des itinéraires, lire des articles, partager des photos [and] évaluer les restaurants », a déclaré Joe McCambley, vice-président directeur du marketing de contenu de l’agence « moderne » Pop. « C’est un monde à la demande où les consommateurs choisissent de se retirer de la publicité soit en sautant les publicités vidéo pré-roll après trois secondes, soit en bloquant complètement les publicités via des bloqueurs de publicités. Là où la télévision offrait une audience captive et se prêtait aux jingles, les consommateurs mobiles refusent d’être vendus [to] et demande à être aidé.

Mais c’est aussi parce que, par association, la durée d’attention des consommateurs est plus limitée.

« Je ne suis pas sûr que notre culture visuelle, de défilement du pouce et de mise en sourdine automatique soit conçue pour apprécier une telle communication de marque », a déclaré Mark Mulhern, président de la région Est de l’agence de marketing numérique iCrossing. « Mais cela n’a pas empêché des gens comme Old Spice d’introduire [its] propre sifflet ces dernières années – quelque chose qu’ils continuent d’adopter parce que cela fonctionne pour eux et leur public.

De plus, une mélodie accrocheuse était un dispositif intelligent lorsque les canaux de commercialisation étaient plus limités, a noté Mark Young, PDG de l’agence de publicité Jekyll and Hyde Advertising.

« Vous pourriez diffuser une quantité importante de médias sur les quelques réseaux de télévision ou de radio qui existaient et, dans un délai raisonnable, posséder un jingle dont les gens pourraient se souvenir », a-t-il ajouté. « Aujourd’hui, nous avons des centaines de chaînes de télévision, des milliers d’options de radio, des millions de podcasts et encore plus de sites Web à visiter. Maintenant, combinez cela avec les médias sociaux et vous avez quelque chose qui ressemble à Digital ADD qui se passe.

De plus, selon Young, le consommateur moyen reçoit 5 000 à 20 000 messages de marque par jour et il est tout simplement impossible pour les spécialistes du marketing d’inonder tous les canaux disponibles au point qu’un jingle devienne mémorable.

« C’est pourquoi vous voyez de vieux jingles ressuscités parce qu’ils venaient d’une époque où cela était possible – l’annonceur s’appuie sur des souvenirs chaleureux et nostalgiques », a ajouté Young.

La nostalgie est en effet puissante

Pour sa part, Haley Steed, spécialiste de la sensibilisation / SEO à la société de marketing en ligne Direct Online Marketing, souligne la popularité récente de Pokemon Go et même des redémarrages de films comme Ghostbusters.

Elle a également noté que la nostalgie peut faire appel à des groupes démographiques très différents, des jeunes consommateurs qui vénèrent le contenu publicitaire d’antan aux plus âgés qui se souviennent avec tendresse des souvenirs de jeunesse.

« La nostalgie permet aux gens d’échapper à la routine et à la médiocrité du quotidien. Cela crée un fantasme, cela ramène les gens à une époque où ils étaient jeunes, ou une époque qui a été romancée, et leur permet d’y vivre un petit moment », a-t-elle déclaré. « C’est exactement ce que fait un bon marketing : transporter son public, puis l’inciter à acheter. »

Mais au-delà de simplement puiser dans de bons souvenirs, voici cinq raisons pour lesquelles les spécialistes du marketing ne devraient pas rejeter l’humble jingle comme non pertinent à l’ère numérique :

1. L’audio est un outil de marketing efficace

En plus des jingles, ne cherchez pas plus loin que l’utilisation de chansons pop dans la publicité comme, disons, « Hey, Soul Sister » de Train.

« C’est parce que [they have] familiarité intégrée et connexion émotionnelle », a déclaré Young. « Il est beaucoup plus facile aujourd’hui de s’inspirer d’une chanson bien-aimée et de la joindre à votre produit, en transférant les sentiments et les émotions de la chanson à la marque. »

De plus, pour sa part, McCambley a déclaré qu’il pense que nous verrons également une résurgence de la marque audio ou de la marque sonore dans le mobile, y compris des tonalités ou des notes que les consommateurs associent immédiatement à des marques comme AT&T, Skype et Nokia.

2. Les jingles sont encore un autre élément de marque reconnaissable

C’est parce que l’audio peut également stimuler le rappel des consommateurs.

« [A jingle is] un clip audio identifiable de manière unique qui fonctionne à peu près de la même manière qu’un slogan ou même un logo de marque », a déclaré Matt Lee, directeur du marketing à l’agence de développement de marque et de marketing entrant Adhere Creative.

Et les meilleurs jingles renforcent des messages tels que la promesse, l’héritage et la cohérence de la marque, a déclaré Scott Davis, directeur de la croissance du cabinet de conseil stratégique Prophet.

3. Les jingles, comme la musique pop, sont faciles à retenir

Mais les jingles sont sans doute le seul élément de marque ayant le pouvoir de rester coincé dans nos têtes.

« Les jingles fonctionnent toujours pour la même raison qu’ils ont travaillé dans le passé », a déclaré Michal Strahilevitz, professeur agrégé de marketing à l’Université Victoria. « Qu’il s’agisse d’un jingle ou d’une chanson pop, si vous jouez encore et encore une mélodie entraînante avec de jolies paroles, les gens s’en souviendront.

Et, mon garçon, le font-ils.

« Je n’ai jamais eu à remplacer mon pare-brise, mais j’ai le jingle Giant Glass du Massachusetts irrévocablement coincé dans mon cerveau. Je ne peux pas le réciter parce que j’ai une telle affinité pour la réparation de pare-brise, je peux le réciter parce que j’ai trop regardé la télévision quand j’étais enfant et chaque pause publicitaire pendant les matchs des Red Sox a commencé avec cette chanson », a déclaré Ryan Coons, un rédacteur. à l’agence créative Struck. « C’est la même raison pour laquelle je peux jurer haut et bas que je ne supporte pas Maroon 5, mais d’une manière ou d’une autre, je connais toujours les mots de » Sugar « . Il a été conçu pour rester coincé dans ma tête et à force de répétitions sans fin, j’ai été battu jusqu’à la soumission.

En effet, selon McCambley, « portée et fréquence » est une belle façon de dire « répétition ennuyeuse » et, il y a longtemps, les jingles aidaient les marques à capter l’attention des consommateurs même si ces consommateurs quittaient le salon pendant les pauses publicitaires.

« Notre travail consiste à faire en sorte que les gens se souviennent d’une marque au moment où ils recherchent un produit dans une étagère de magasin. De cette façon, un jingle est l’expression la plus distillée de ce désir de se souvenir », a déclaré Coons. « En tant qu’appareil, les jingles n’ont pas besoin de se soucier d’être pertinents, ils ont un seul travail : rester coincé dans votre tête. »

De plus, Coons a déclaré que c’est précisément pourquoi les consommateurs se souviennent du jingle de M. Clean : c’est un air accrocheur.

4. Les jingles coupent le bruit

Et, selon Davis, les jingles peuvent toujours être utilisés pour briser le fouillis de notre monde sursaturé, toujours actif et hautement compétitif et donner simultanément aux consommateurs un sentiment de familiarité et de confort.

« Compte tenu de l’état concurrentiel de l’attention du consommateur, tout ce qui donnera un avantage pour percer, attirer l’attention et soutenir le rappel de la marque est vital », a convenu Daniel Lobring, directeur général de la communication de l’agence de marketing sportif intégré rEvolution. « Avec les consommateurs qui regardent – ou plus probablement écoutent simplement – des publicités vidéo, des publicités télévisées, des publicités radio Internet, etc., il y a de fortes chances qu’un crochet mémorable par rapport à une lecture directe retienne leur attention, bonne ou mauvaise. À certains égards, le jingle devient le hashtag ou le passe-partout. Pensez à « I’m Lovin’ It » de McDonald’s ou à « Gimme a Break » de Kit Kat – à bien des égards, vous vous attendez à l’entendre à la fin d’un spot. Cela se glisse dans votre subconscient.

5. Les jingles sont manipulatrices

Shmuli Rosenberg, PDG de la société de marketing et de médias fwd / NYC et qui dit qu’il lance une division entière dédiée aux jingles et a déjà écrit et produit un certain nombre, y compris le jingle Kars4Kids, a convenu que la musique a un moyen d’intégrer des messages dans la psyché du consommateur .

« Lorsque les mots sont mis en musique, leur sens est amplifié et ils deviennent beaucoup plus puissants et puissants », a-t-il déclaré. « Nous enseignons aux jeunes enfants par la musique et la chanson. Les comptines aident les enfants à apprendre à former des phrases, et nous nous en souviendrons toute notre vie. L’utilisation de cet outil a un pouvoir marketing contemporain, comme il l’a toujours fait et le fera toujours. »

Mais c’est aussi parce que les jingles activent plusieurs lobes cérébraux simultanément, a noté Brandy Miller de la société de communication Creative Technology Services.

«Le centre moteur est activé pour traiter le rythme, le centre auditif est activé pour traiter le son, le centre du langage traite les paroles et le système limbique traite le noyau émotionnel global de la chanson. C’est une recette puissante », a-t-elle déclaré.

En outre, le psychologue de la consommation et consultant en vente au détail Bruce Sanders, auteur de « Sell Well: What Really Moves Your Shoppers », a noté que la durabilité et l’efficacité des jingles résident dans ce que les scientifiques des médias appellent des battements de tambour.

« Les éléments rythmiques renforcent la crédibilité dans le cerveau. Les affirmations rythmiquement rimées sont plus susceptibles d’être perçues comme vraies que celles qui n’ont pas cet attribut », a déclaré Sanders. « N’importe quel ministre baptiste du Sud et la plupart des politiciens en campagne auraient pu dire aux scientifiques la valeur des jingles rimés. Le rythme apaise nos défenses et la répétition des sons donne cette sorte de familiarité que nous associons à la vérité. De plus, le rythme nous dynamise et l’énergie, même si elle est dépensée de manière inefficace, peut nous donner la perception du succès.

Pour les spécialistes du marketing qui envisagent de reconsidérer les jingles, voici quelques conseils pour une mise en œuvre réussie :

1. Rincer et répéter, dans la limite du raisonnable

Selon Strahilevitz, les jingles doivent être simples, faciles à retenir et répétés assez fréquemment pour que les gens les apprennent par cœur, mais pas si souvent qu’ils finissent par les mépriser.

« Exagérer le jingle et faire des suppositions qu’un jingle peut réellement changer les comportements des consommateurs serait erroné », a ajouté Davis.

2. N’ayez pas peur de devenir émotif

Selon Lee, un jingle doit évoquer une réponse émotionnelle liée à l’expérience des produits ou services d’une marque, qu’il s’agisse d’excitation, de confort ou de bonheur.

3. Gardez-le frais

Pour durer – et générer du trafic – les marques doivent trouver des moyens de maintenir l’intérêt et l’interaction avec un jingle, comme encourager les consommateurs à partager des vidéos d’eux-mêmes chantant ladite chanson, comme JG Wentworth l’a fait plus tôt cette année, a noté Jason Bauman, associé SEO chez Internet et la société d’optimisation du commerce électronique Trinity Insight.

Des efforts comme celui-ci peuvent également aider à améliorer le trafic organique et la visibilité de la recherche.

« Je pense que les jingles ont encore beaucoup de puissance pour les marques, en particulier si elles peuvent faire quelque chose pour encourager leur public à s’y engager », a ajouté Bauman. « [The] Le numéro de téléphone 877-CASH-NOW a des milliers de personnes qui le recherchent chaque mois et le terme a une forte association avec [J.G. Wentworth’s] nom dans l’esprit du client. Obtenir quelque chose qui est un succès auprès d’un public n’est pas facile, mais une fois que vous l’avez fait, le gain se mesure en années.

4. Rappelez-vous que Rome ne s’est pas construite en un jour

La réapparition de jingles vieux de plusieurs décennies prouve leur pouvoir et leur influence – et leur capacité à se connecter avec les consommateurs qui s’en souviennent avec affection, a déclaré Michael Heiligenstein, directeur marketing de la revue des petites entreprises et de la société de guides pratiques Fit Small Business.

« Ainsi, en créant un nouveau jingle, vous ne verrez même pas la pleine valeur tout de suite, mais vous créerez un ver d’oreille que les gens associeront à la marque pour les années à venir », a-t-il ajouté. « Si une marque prévoit de rester longtemps, un jingle est un excellent moyen de se cimenter dans l’esprit des consommateurs. »

Conclusion

Bien que les jingles ne conviennent peut-être pas à toutes les marques, il n’en reste pas moins que les jingles sont des atouts de marque mémorables dont les consommateurs peuvent se souvenir pendant des années – souvent avec tendresse – et qu’ils valent toujours la peine d’être pris en compte à l’ère numérique.

Crédits image

Image en vedette : CamilaCasablanca/DepositPhotos.com
Photo postée : ronleishman/DepositPhotos.com

Vos concurrents (en ligne) ne sont peut-être pas ceux que vous pensez qu’ils sont

0

Si je vous demandais qui sont vos concurrents, vous pourriez probablement en nommer deux ou trois sans sourciller.

Et si je vous disais qu’ils ne sont peut-être pas vraiment vos concurrents ? Et qu’il existe d’autres « concurrents » qui présentent un risque bien plus important pour votre succès en ligne ?

C’est un discours fou, non ?

Peut être pas.

Lorsque vous pensez à vos concurrents, vous pensez probablement à ceux qui se trouvent dans le même espace que vous en termes de produit ou de service que vous vendez.

Et oui, c’est votre concurrence.

Mais en ce qui concerne le Web, à moins que ces concurrents ne remplissent la première page de résultats pour des mots clés pertinents, ils ne sont peut-être pas du tout votre véritable concurrent.

Les entreprises, les entreprises, les blogs, les tweets, les profils sociaux, les annuaires, etc., qui dominent la première page de résultats sont la vraie concurrence – même s’ils ne vous font pas réellement concurrence sur le plan commercial.

Toute personne occupant l’espace de résultats de recherche sur lequel vous avez un œil est celle contre qui vous êtes en concurrence pour cet espace.

Supposons que vous ayez un produit d’achat impulsif que vous souhaitez vendre au supermarché local. Votre produit n’est pas une barre chocolatée, un paquet de chewing-gum ou un magazine, mais vous savez que la caisse est le meilleur endroit pour le présenter.

Ainsi, même si ces produits ne sont pas vos concurrents directs, vous sommes rivaliser pour ces trois pieds de biens immobiliers dans la voie de paiement.

C’est la page 1 de Google !

Compétition biologique sans compétition

Il est inévitable que les concurrents de votre catégorie d’activité se classent pour bon nombre des mêmes mots-clés que vous.

Mais il en sera de même pour de nombreux autres sites Web qui ont créé du contenu autour et au sein de votre catégorie d’entreprise, tels que des sites ou des blogs d’information et de bricolage.

Une grande partie de ce contenu sera classée pour les mêmes phrases que vous recherchez. Bien que vous ne soyez peut-être pas en concurrence avec ces sites Web pour l’argent, vous êtes certainement en concurrence avec eux pour l’accès au public.

Prenons un exemple utilisant l’expression de recherche « photographie de mariage ».

En regardant simplement le premier ensemble de (mes) résultats, vous voyez plusieurs photographes de mariage, comme vous vous en doutez, mais aussi un annuaire de photographes et un article de blog pour des conseils sur la photographie de mariage.

Capture d'écran du photographe de mariage

Étant donné que ces concurrents non concurrents occupent ces positions convoitées, votre travail consiste à déterminer comment vous allez les renverser.

Bien sûr, peu importe qui vous renversez, mais le fait est que… quelqu’un doit partir pour vous faire de la place !

Le premier outil de votre arsenal est un bon référencement à l’ancienne :

  • Effectuez une recherche de mots-clés.
  • Créez un contenu de qualité qui couvre en détail le sujet impliqué par le terme de recherche.
  • Optimisez votre titre SEO, votre méta description, votre URL et vos balises alt d’image.

Au-delà de cela, vous devez être hyper concentré sur l’intention du chercheur.

Tu devrais toujours être optimisé pour l’intention du chercheur, mais dans cette situation, cela prend une importance supplémentaire.

Vous devez entrer dans l’esprit du chercheur : cherche-t-il un photographe, ou veut-il des conseils ou des informations générales ?

Lancez des recherches sur vos propres mots-clés et voyez ce que vous trouvez.

Si vous constatez que la requête ne produit pas de résultats similaires à ceux de votre entreprise, vous devrez peut-être rechercher différents mots clés ou des expressions plus spécifiques à longue traîne.

Par exemple, vous devriez peut-être optimiser pour les « photographes de mariage en [your city] » Au lieu. Cela peut ou non changer la nature de la concurrence, mais vous trouverez généralement que la concurrence est moins féroce.

Non-concurrence des médias sociaux

Concours de médias sociauxLes moteurs de recherche ne sont pas le seul endroit où vous rencontrerez des concurrents non traditionnels.

En ce qui concerne les médias sociaux, j’ose dire que la concurrence est beaucoup plus rude parce que vous n’êtes pas seulement en concurrence avec d’autres entreprises, vous êtes également en concurrence avec le «contenu» des amis et de la famille de votre public.

En plus de cela, les réseaux de médias sociaux ajustent leurs algorithmes d’une manière qui vous donne probablement moins de portée plutôt que plus.

Conclusion : si votre public n’interagit pas avec votre contenu, bonne chance pour que vos publications sur les réseaux sociaux soient vues… à moins que vous ne payiez pour cela.

Comment rivalisez-vous avec cela?

En créant engageant contenu des médias sociaux.

Vous devez produire du contenu que votre public veut à voir dans leur flux.

Pour la plupart, les gens sont sur les réseaux sociaux pour se divertir et s’informer. Ils ne sont pas là pour être vendus, sauf dans les circonstances les plus rares. Et cela ne vient généralement qu’après une quantité confortable d’engagement.

Vous pouvez rivaliser sur les réseaux sociaux en fournissant un contenu intéressant, divertissant, informatif et utile.

Par exemple, si vous êtes un photographe de mariage, vous pouvez inclure des articles sur des conseils pour le jour du mariage ou des mèmes sur la folie de la planification de mariage. Ce type de contenu est beaucoup plus susceptible d’être lu, partagé et même commenté.

Vous pouvez également poser des questions qui encouragent l’interaction, telles que « Quel est votre film de mariage préféré ? »

Plus que tout, les gens veulent s’engager dans quelque chose de réel.

Si vous êtes juste là pour promouvoir votre entreprise, votre jeu de médias sociaux va être battu par la mamie branchée qui se souvient des histoires de mariage de ses enfants. En bref, soyez amusant, soyez humain et engagez-vous.

Surmonter votre concurrence hors compétition

Nous vivons dans un monde numérique.

Votre « concurrence » n’est plus seulement celle que vous considérez comme un rival traditionnel.

Votre concurrence en ligne peut inclure des entreprises à l’autre bout du monde, une petite vieille dame dans la rue ou un blogueur travaillant dans le sous-sol de sa mère la nuit.

La clé pour être compétitif dans le monde numérique est de se démarquer.

C’est peut-être simple, mais ce n’est pas facile.

Battre cette compétition en ligne commence d’abord par la reconnaître.

Si vous visez ailleurs, vous ne pouvez pas être surpris de ne pas obtenir les résultats souhaités.

Votre public n’est pas seulement dans votre industrie. Ce n’est pas seulement dans la recherche. Pas seulement sur les réseaux sociaux.

Il y en a partout.

C’est n’importe qui qui remplit l’espace que vous voulez être, et tout ce qui attire l’attention du public que vous voulez.

Une fois que vous avez défini vos objectifs, commencez à créer le type de contenu qui leur convient, mais faites-le mieux. Recherchez les choses que personne d’autre ne fait et que votre public souhaite que quelqu’un fasse – et faites-en une personne que vous êtes !

Et enfin, battre vos concurrents signifie trouver des moyens créatifs de dialoguer avec votre public. Votre contenu n’est qu’un point de départ, mais ce que vous faites à partir de là fait toute la différence.

Tout compte fait, vous ne pouvez comprendre votre concurrence qu’en comprenant votre public et en le ciblant efficacement. Ce qui revient à écouter ce qu’ils veulent et à le livrer à la pelle.

Davantage de ressources:

  • Analyse concurrentielle SEO : le guide définitif
  • Vous pensez savoir qui est votre concurrence SEO & PPC ? Détrompez-vous !
  • 4 points de données SEO concurrentiels importants que vous devriez toujours surveiller


Crédits image

Image en vedette : Pixabay, modifiée par l’auteur
In-post Image #1 : Capture d’écran prise par l’auteur, mai 2019
Image postée #2 : Pixabay

Pourquoi les livres électroniques sont un outil puissant pour votre entreprise et comment gagner en créant le vôtre

0

Les livres électroniques sont sexy.

Surtout par rapport à leur cousin plus simple, le « livre blanc ».

Il n’y a rien de mal avec un bon livre blanc.

En fait, la profondeur des informations qu’ils fournissent est une aubaine pour toute stratégie de marketing de contenu. Le seul problème est qu’ils peuvent être notoirement obsolètes, trop denses et tout simplement inaccessibles à un lecteur occasionnel.

Particulièrement en 2016, lorsque de beaux éléments visuels sont en abondance avec des designers qualifiés et des programmes créatifs, et que vous devez créer des trucs sympas pour vous élever au-dessus du bruit.

Entrez : le livre électronique.

Ils sont aussi profonds qu’un livre blanc, avec de la place pour éduquer clairement un lecteur. La principale différence est que les livres électroniques sont sexy.

Remplis d’illustrations personnalisées et de graphiques de marque appropriés, ils constituent un mariage parfait entre marketing riche en médias et contenu informatif.

Les livres électroniques peuvent engager les lecteurs à plusieurs niveaux. Il ne fait aucun doute qu’ils peuvent être une aubaine pour votre entreprise – lorsqu’ils sont effectués correctement.

Comment pouvez-vous garantir que vos livres électroniques feront partie intégrante de votre stratégie de marketing de contenu ?

4 façons de gagner avec des livres électroniques de marque professionnelle |  SEJ

Jetons un coup d’œil à ce qui constitue exactement un excellent e-book et à trois conseils essentiels pour réussir à créer un e-book qui représente bien votre marque.

Qu’est-ce qui fait un excellent livre électronique ? 3 façons de bien faire les choses

En termes simples, les livres électroniques sont des livres électroniques hébergés sur Internet. Dans le contexte du marketing en ligne, un e-book représente un contenu « gras » ou « riche ».

Contrairement au contenu « mince » d’un article de blog plus court, le contenu gras examine plus en profondeur le sujet en question, donnant au lecteur un niveau d’informations qu’il ne pourrait tout simplement pas obtenir d’une lecture plus courte.

En fait, Jesse Noyes, le directeur marketing senior de Kapost, a déclaré dans une interview avec Content Marketing Institute,

« Le contenu gras deviendra le centre d’intérêt des spécialistes du marketing partout. »

L’une des raisons est que les algorithmes de Google donnent la préférence à un contenu plus profond comme les livres électroniques. Ils sont simplement considérés comme plus précieux.

1. Fait professionnellement signifie un impact professionnel

Il existe de nombreux projets parfaits pour les « bricoleurs » – les livres électroniques n’en font pas partie.

Vous souvenez-vous à quel point les livres électroniques sont la version sexy des livres blancs ? Eh bien, la raison en est dans la conception.

En raison de leur longueur et de la profondeur des informations, l’accompagnement graphique d’un e-book est très important pour stimuler le lecteur et maintenir son engagement.

Mais avec un contenu aussi volumineux, trop souvent, les livres électroniques sont précipités ou préparés de manière peu professionnelle.

Par exemple, lorsque Buffer est sorti avec l’un de leurs premiers livres électroniques, j’ai été déçu. Pour une marque aussi géniale, la conception du livre électronique… laissait un peu à désirer. (Kevan Lee, si vous lisez ceci, je vais le refaire gratuitement pour vous montrer le potentiel de design accrocheur que votre excellent contenu peut avoir !)

Cela peut aller à l’encontre de l’objectif d’un e-book ou même nuire à la réputation de la marque de ceux qu’il représente. Découvrez à quoi ressemble l’un des récents que mon équipe a conçu pour une marque. Chaque illustration a été conçue à partir de zéro.

J’aime dire à mes clients que chaque e-book créé par votre marque doit être « à la Hubspot » dans l’originalité du design, de la création graphique et de la qualité.

Il peut être une tâche laborieuse et difficile de concevoir un livre électronique riche en médias avec une image de marque cohérente tout au long – souvent trop difficile pour l’entreprise moyenne.

Le contenu écrit est encore plus important que les éléments graphiques. Les livres électroniques existent pour approfondir un sujet, et cela nécessite une recherche approfondie (ce qui prend un temps précieux).

De plus, écrire de manière cohérente sur de nombreuses pages peut être difficile pour le professionnel du marketing moyen qui n’est pas à l’aise avec le support.

Alors, au lieu de le faire en interne, envisagez de faire appel à une agence professionnelle.

Il ne suffit pas de simplement ont un e-book, vous voulez quelque chose dont vous pouvez être fier et qui profitera à votre marque. Une mauvaise conception sortira comme un pouce endolori et pourrait même nuire à votre réputation aux yeux de votre public.

Avec une agence, vous pouvez garantir un niveau de recherche approfondi, une conception graphique experte et une livraison rapide, le tout sans surcharger vos ressources plus qu’elles ne le sont déjà.

2. Règle empirique : Evergreen signifie toujours pertinent

Une mesure importante que vous pouvez prendre pour assurer l’impact à long terme de vos livres électroniques est de vous assurer qu’ils traitent de sujets « persistants ».

Tout comme les arbres dont il porte le nom, le contenu à feuilles persistantes a toujours l’air frais, quelle que soit la saison.

En effet, ce type de contenu traite de sujets qui seront utiles plus tard. Oui, les meilleures pratiques changent avec le temps, et très peu de sujets seront aussi utiles dans une décennie qu’ils le sont maintenant.

Mais de nombreux spécialistes du marketing sont attirés par un contenu qui n’a qu’une pertinence éphémère. Le dernier mème Internet ou tendance vidéo virale pourrait constituer un contenu accrocheur maintenant et pendant quelques semaines, mais il semblera daté sur la route.

Parce que les livres électroniques sont conçus pour traiter des sujets en profondeur, ils constituent le support idéal pour un contenu à feuilles persistantes.

Votre public les trouvera éducatifs maintenant, et les nouveaux lecteurs les trouveront utiles à l’avenir. Avec la possibilité d’être partagé sur une plus longue période de temps, l’impact sur votre référencement sera également plus important.

3. Créez une bibliothèque de livres électroniques

Quoi de mieux qu’un e-book ?

Une bibliothèque, bien sûr !

Certaines des sociétés de marketing les plus efficaces compilent leurs livres électroniques dans une bibliothèque en ligne, un hub où les gens peuvent choisir parmi des dizaines de contenus approfondis.

Hubspot a un excellent exemple de bibliothèque de livres électroniques, et nous construisons même la nôtre chez Express Writers.

Coschedule est une autre marque qui fait sa bibliothèque de la bonne manière.

Une bibliothèque de livres électroniques peut représenter la première étape pour les lecteurs avertis qui souhaitent les éduquer sur un sujet pertinent pour votre entreprise.

Plutôt que « juste un autre site avec un blog », avec toute une bibliothèque de contenu dense, votre entreprise peut se présenter comme l’autorité dans votre domaine.

Et ce ne sera pas seulement votre opinion non plus. Les livres électroniques ont fait leurs preuves auprès de Google, et une bibliothèque d’entre eux aura sûrement un impact positif sur le référencement de votre site, vous plaçant devant des lecteurs qui parcourent avec désinvolture.

Conclusion

Il ne fait aucun doute que les livres électroniques sont un puissant outil de marketing pour n’importe quelle marque.

Lorsqu’ils sont faits correctement, ils agissent comme un contenu « gras », qui approfondit le sujet d’une manière plus profonde qu’un simple article de blog ne le pourrait jamais.

Si vous envisagez d’investir dans un projet aussi long qu’un e-book, assurez-vous que le contenu présenté est « à feuilles persistantes » afin qu’il reste pertinent longtemps après la publication.

Google reconnaît la valeur d’un tel contenu, et la création de livres électroniques approfondis est un excellent moyen d’améliorer votre référencement, en plus d’apporter de la valeur à vos lecteurs.

Vous n’avez pas besoin de vous arrêter à un e-book, cependant. La création d’une bibliothèque d’entre eux peut définir votre marque comme une autorité dans votre domaine, attirer de nouveaux clients vers vous et responsabiliser les clients actuels.

La chose la plus importante à retenir est qu’un livre électronique non professionnel est douloureusement évident. Pour garantir l’efficacité de la vôtre, envisagez de vous adresser à des professionnels qui ont le temps et les compétences nécessaires pour lui rendre justice. Avec la bonne touche, un e-book sexy et professionnel peut être une aubaine pour vos clients – et votre marque.

Faire un grand livre électroniqueCrédits image

Image en vedette : Image de Julia McCoy
Image postée : racorn/DepositPhotos.com

6 raisons pour lesquelles les blogs sont importants pour le marketing et le référencement

0

Le blog est-il toujours d’actualité ? Les chiffres le disent certainement.

Il y a 70 millions de nouveaux messages chaque mois et 42 % du Web est construit uniquement sur WordPress. Par conséquent, les blogs sont toujours une partie importante d’une stratégie de marketing en ligne.

En fait, dans une enquête récente, parmi tous les modes de marketing de contenu disponibles, tels que les vidéos, les infographies, les livres électroniques et les événements en ligne, 90 % des entreprises ont utilisé des blogs pour commercialiser leurs marques au cours des 12 derniers mois.

Mais comment y parviennent-ils avec la surcharge de contenu sur Internet ?

Eh bien, ils peuvent y parvenir avec la bonne stratégie et en se concentrant sur les priorités entourant les blogs, comme le référencement, et en prenant le temps de comprendre leurs clients, dont nous parlerons dans un instant.

Mais si vous vous lancez dans le référencement ou si vous avez été un spécialiste du marketing de contenu, vous vous demandez peut-être s’il vaut toujours la peine d’élaborer des stratégies de blog ou de passer du temps à externaliser des blogs. Et bien ça l’est.

Même si les médias sociaux sont devenus un élément essentiel de la stratégie de contenu, cela ne signifie pas que les blogs ont été laissés pour compte.

Les blogs génèrent plus de trafic et peuvent aider à renforcer la notoriété et l’autorité de la marque. Et ces prospects et ce trafic se transforment en clients et aident à créer un public.

Mais créer des blogs influents qui répondent aux objectifs de votre entreprise est un autre sujet.

Ainsi, bien qu’ils soient importants, il est essentiel que vous preniez le temps de créer une stratégie efficace qui engage et développe votre public et incite les gens à revenir sur le site Web de votre marque.

Pourquoi les blogs sont-ils toujours pertinents ?

Voyons maintenant pourquoi les blogs sont essentiels pour les marques et les stratégies que les grandes marques utilisent pour s’assurer que leurs blogs sont influents à l’ère en constante évolution du marketing en ligne.

1. Les blogs renforcent la fidélité et la confiance

Comme mentionné, les blogs aident à renforcer la fidélité et la confiance. Mais comment?

Fournir des conseils et des informations fiables que les consommateurs peuvent utiliser établira une autorité sur les sujets dont vous discutez.

Les blogs sont un excellent moyen de nourrir lentement votre public et de prouver votre expertise en ce qui concerne votre secteur et votre gamme de produits.

Un élément essentiel de l’amélioration du contenu est le concept EAT, qui représente l’expertise, l’autorité et la fiabilité.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur de classement, Google partage le fait que EAT est essentiel à son algorithme et à la manière dont il analyse et reconnaît le contenu.

Cela signifie que votre contenu a besoin d’informations précises, informatives et utiles dans l’ensemble du contenu et du site.

2. Les blogs augmentent la visibilité

La prochaine partie de la création d’un contenu de qualité consiste à s’assurer qu’il est optimisé pour les moteurs de recherche. Les blogs qui répondent aux questions que se posent les consommateurs dans votre secteur sont utiles pour le référencement.

De plus, l’incorporation de mots clés dans vos titres et sous-titres captivants et uniques, ainsi que votre contenu unique bien documenté, est un moyen infaillible d’augmenter la visibilité.

Le maillage interne est un autre moyen d’augmenter la visibilité. La création de liens sur d’autres pages, blogs et pages de produits sur votre site peut aider à renforcer la visibilité, la notoriété et l’autorité de la marque.

Il est également important de regarder la longueur des blogs qui sont comparables au sujet dont vous discutez pour vous assurer que vous couvrez entièrement le sujet et que vous respectez la longueur qui vous aidera à vous classer sur les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Les images sont un autre excellent moyen d’améliorer votre contenu et votre visibilité, dont nous parlerons plus tard. Passons maintenant à la notoriété de la marque.

3. Les blogs créent la notoriété de la marque

Un contenu nouveau et original peut rendre votre marque plus visible parmi le reste de vos concurrents.

Lorsqu’ils cherchent des réponses à leurs questions ou veulent en savoir plus, votre marque est en tête des SERP, leur donnant les informations dont ils ont besoin.

Plus vous investissez dans la stratégie de blog, plus vous avez de potentiel pour accroître la notoriété de la marque, non seulement pour les SERP, mais également par le biais de partages sur les réseaux sociaux.

4. Les blogs génèrent de nouveaux prospects

Si les consommateurs aiment votre contenu, ils en voudront probablement plus.

C’est un excellent moyen d’obtenir de nouveaux prospects en les invitant à s’abonner à votre liste de diffusion.

De cette façon, c’est moins intrusif que de les avoir comme une annonce qui les invite à s’inscrire à une liste de diffusion par e-mail pour obtenir un coupon.

Bien que cela puisse être une excellente tactique pour les prospects, les blogs aident à établir une connexion avant de demander leurs informations.

S’ils choisissent de lire votre contenu sur votre site, ils aiment déjà votre contenu et veulent en savoir plus. Il y a plus d’une relation avec votre marque grâce au contenu unique et utile.

Vous pouvez ensuite incorporer la pop-up d’opt-in d’abonnement à la fin du blog ou lorsqu’ils défilent, afin qu’ils puissent saisir rapidement leurs informations et continuer à lire.

5. Les blogs stimulent l’engagement

L’un des objectifs de la plupart des spécialistes du marketing de contenu est de continuer à établir des relations avec les clients nouveaux et existants.

Les blogs fournissent plus de contenu partageable que vos produits ou services que les consommateurs peuvent partager avec d’autres sur les réseaux sociaux.

C’est un excellent moyen d’éduquer les clients, de fournir des conseils ou des procédures, et de créer plus de liens avec votre marque.

Au fil du temps, rappeler lentement aux consommateurs votre marque à travers votre contenu peut aider à convertir les lecteurs en clients à long terme.

De plus, les blogs peuvent ajouter des points intéressants au parcours client et offrir différentes opportunités de partager votre contenu.

Enfin, il engage les consommateurs sur des sujets qui les intéressent déjà ou sur lesquels ils souhaitent en savoir plus, créant ainsi plus d’enthousiasme pour l’engagement.

6. Les blogs vous permettent de comprendre les besoins des clients

Généralement, les consommateurs n’ont pas suffisamment de temps pour lire les blogs, il est donc important de trouver ce qui résonnera avec eux pour les garder sur la page.

Essayer de vous mettre à la place du client et de répondre à ses questions est la raison d’être des blogs et peut être bénéfique à la fois pour vous et pour le client.

De cette façon, vous avez pris le temps d’approfondir vos recherches et de comprendre votre marché cible, et ils obtiennent les informations dont ils ont besoin.

Les blogs offrent également un espace invitant pour laisser des critiques et des commentaires. Vous pouvez trouver de grands domaines d’amélioration et de nouvelles idées pour l’engagement du blog.

Par exemple, quelqu’un a peut-être laissé une question et cette question crée un excellent sujet pour un autre article de blog.

Il est excellent pour l’inspiration future, la connexion avec les clients et la compréhension de leurs besoins.

Quel est l’avenir du blog ?

Les blogs ont subi une transformation importante au fil des ans dans les stratégies d’optimisation et les meilleures pratiques pour interagir avec les lecteurs.

Google Trends montre que le marketing de contenu et les blogs fusionnent à un moment donné, bien que l’accent soit désormais mis sur le contenu dans son ensemble.

Il ne suffit pas de saisir simplement des mots clés et ce que vous pensez que Google veut entendre.

Tout le contenu doit être conçu de manière experte et bien pensé.

Alors maintenant, plongeons dans la façon dont vous pouvez revigorer le contenu de votre blog pour vous assurer qu’il fait mouche.

Comment pouvez-vous vous adapter à l’évolution des temps ?

En ce qui concerne les blogs, la base sur laquelle se concentrer est la qualité plutôt que la quantité.

Ne créez pas des blogs juste pour les produire parce que vous pensez que cela pourrait aider à la visibilité de votre marque.

Les moteurs de recherche ont évolué tout comme les blogs et évaluent mieux le contenu.

De plus, les gens n’ont pas non plus le temps de lire un contenu long et sans fin, où il est difficile de trouver les points clés.

Le contenu a besoin de titres et de sous-titres descriptifs et attrayants, ainsi que d’un contenu clair et concis avec des mots-clés efficaces.

Il est utile de discuter pleinement d’un sujet afin que quelqu’un puisse le comprendre, mais aussi aller droit au but – sans fioritures supplémentaires.

De plus, il est crucial de créer une stratégie de contenu à long terme pour vous assurer que vous n’atteignez pas seulement les objectifs commerciaux généraux, mais que vous atteignez et comprenez vraiment votre marché cible.

La narration multicanal est la voie à suivre

Le contenu est toujours roi, mais la chaîne est désormais reine. La narration multicanal concerne la manière dont vous diffusez du contenu sur différentes plateformes. Il existe de nombreux sites de médias sociaux et listes d’entreprises où vous pouvez personnaliser et partager votre contenu.

Voyez où votre marché cible s’engage.

Peut-être que c’est Facebook ou Instagram, et vous pouvez créer une copie qui fait la promotion du blog et les ramène sur votre site.

Vous pouvez également consulter des listes d’entreprises ou des répertoires où vous pouvez partager du contenu, comme votre profil d’entreprise Google, où vous pouvez partager des messages Google.

Le contenu visuel attire plus de lecteurs

Entrelacer des images, des infographies, de courtes vidéos et d’autres contenus visuels peut vous aider à diviser vos sujets.

Cela peut également vous aider à mieux mettre en évidence des sujets, à décrire des concepts difficiles et à garder les lecteurs engagés.

Soyez visible dans la recherche

Pour créer de la visibilité, il est crucial de produire un contenu unique et de se concentrer sur le maintien de l’engagement des lecteurs.

De plus, il est essentiel de garder le client à l’esprit lors de la création de contenu, afin que le contenu ne tombe pas sur les SERP ou ne se perde pas parmi d’autres contenus similaires.

Rechercher ce que font vos concurrents et ce qui se classe bien sur les SERP est un début pour accroître la visibilité de votre marque.

Ensuite, trouver un angle unique ou s’appuyer sur ce dont ils parlent tout en répondant à ce que les consommateurs recherchent est l’équilibre parfait pour créer un contenu de blog engageant.

Les blogs sont-ils toujours pertinents en 2022 ?

Oui, mais comme pour le SEO, ça évolue. Au centre d’une stratégie de blog efficace se trouvent les meilleures pratiques de référencement.

Il est important d’évaluer votre stratégie au fur et à mesure que le référencement se développe pour vous assurer que votre contenu et votre site Web global ont l’expertise, l’autorité et la fiabilité dont les moteurs de recherche ont besoin.

Même avec tous les changements dans la stratégie de marketing en ligne, les blogs restent un pilier.

Les blogs peuvent non seulement attirer des prospects, mais aussi accroître la notoriété de la marque pour votre marché cible. Si vous prenez le temps de comprendre les tactiques de référencement simples et comment atteindre votre public, vous aurez sûrement une base florissante d’articles de blog.

Davantage de ressources:

  • 7 façons dont les entreprises profitent des blogs
  • 10 conseils de blogging pour capturer le bon public (et le garder)
  • Contenu parfaitement optimisé du début à la fin

Image en vedette : ESB Professional/Shutterstock

Google va mieux communiquer pourquoi certaines annonces sont diffusées

0

Google développe deux initiatives visant à offrir aux utilisateurs un contrôle et une transparence accrus sur leurs expériences publicitaires.

En plus de lancer une nouvelle version des « Paramètres des annonces », Google améliorera également sa communication sur les raisons pour lesquelles les internautes reçoivent les annonces qu’ils voient sur le Web.

Nouvelle version des paramètres des annonces

Google a d’abord donné aux utilisateurs le contrôle des publicités qu’ils voient en 2009 lorsqu’il a déployé la première version des paramètres des publicités.

Avec la nouvelle version des paramètres des annonces, Google affirme qu’il est désormais plus facile de comprendre et de contrôler la manière dont les annonces sont diffusées.

« Les nouveaux paramètres des annonces affichent tous les différents facteurs qui déterminent la façon dont les annonces sont adaptées à vous dans une seule vue. De cette façon, il vous est plus facile de les voir en un coup d’œil, d’en savoir plus sur les raisons pour lesquelles vous voyez des publicités liées à ces sujets et de décider si vous souhaitez en supprimer.

Voici différents facteurs qui déterminent la manière dont les annonces sont diffusées :

  • Comment Google détermine les centres d’intérêt d’un utilisateur en fonction de son activité sur le Web
  • Informations contenues dans le compte Google d’un utilisateur
  • Informations collectées par d’autres annonceurs partenaires de Google

Les nouveaux paramètres d’annonces de Google permettront aux utilisateurs de désactiver les facteurs individuels qui déterminent la manière dont les annonces sont diffusées.

Pourquoi cette annonce ?

En 2011, Google a lancé la campagne « Pourquoi cette publicité ? » fonctionnalité qui explique aux utilisateurs pourquoi certaines publicités leur sont présentées. Jusqu’à présent, il n’est apparu qu’à un nombre limité d’endroits.

À l’avenir, « Pourquoi cette annonce ? » apparaîtra dans les résultats de recherche, Maps, Gmail, YouTube, Google Play et presque tous les sites Web et applications qui s’associent à Google pour diffuser des annonces.

Chacune de ces nouvelles fonctionnalités est disponible dès aujourd’hui.

SEO Shake-Up : les mises à jour SERP instantanées d’IndexNow sont là [Podcast]

0

L’indexation à la demande est là.

Contrôlez quand Bing, Yandex – et bientôt Google – découvrent du contenu nouveau et mis à jour entre vos mains.

Fabrice Canel, Principal Program Manager pour Microsoft Bing, m’a rejoint pour discuter du fonctionnement d’IndexNow et de la manière de l’intégrer à votre stratégie de référencement.

IndexNow sera un excellent moyen d’informer les moteurs de recherche de tous les changements de contenu sur le Web. L’adoption et les annonces sont prévues pour 2022, afin que les moteurs de recherche puissent indexer le contenu plus rapidement.

Dans ce podcast, vous apprendrez pourquoi les moteurs de recherche adoptent IndexNow, comment s’adapter à ce changement et l’utiliser à votre avantage.

Ce que nous ne voulons pas accélérer, c’est le crawler, nous voulons ralentir l’exploration et nous voulons être informés de ce qu’il faut explorer. –Fabrice Canel, 48:50

IndexNow a vraiment résolu les problèmes de découverte en temps réel que nous avions de ne pas découvrir ce qui se passe sur Internet. Il est là pour être au courant de chaque URL sur Internet.–Fabrice Canel, 31:40

Nous voulons que les entreprises réussissent en obtenant leur dernier contenu sans trop explorer. –Fabrice Canel, 29:39

[00:00] – Rencontrez Fabrice.
[02:18] – Quels moteurs de recherche utilisent Bing Webmaster Tools pour la découvrabilité ?
[07:23] – Un avantage d’IndexNow.
[07:55] – La différence entre l’exploration et IndexNow.
[10:57] – Bing rampe-t-il toujours après une alerte ?
[12:48] – Cloudflare en tant que partenaire et les défis que vous pouvez surmonter avec IndexNow.
[14:27] – Les petits sites pourront-ils adopter IndexNow ?
[17:24] – Comment IndexNow affectera-t-il les sites de commerce électronique ?
[22:12] – Exemples de changements non significatifs.
[23:16] – Avez-vous encore besoin d’un sitemap ?
[24:40] – Si vous vous inscrivez à IndexNow, votre site sera-t-il toujours exploré aussi souvent ?
[26:06] – L’objectif final d’IndexNow.
[26:57] – Y a-t-il des sites qui ne devraient pas utiliser IndexNow ?
[34:10] – Combien de temps faudra-t-il pour indexer des pages Web avec IndexNow ?
[35:56] – Comment se déroule l’expérience de Google avec IndexNow.
[40:42] – IndexNow peut-il identifier de nouveaux fichiers image et vidéo ?
[42:17] – L’actualité utilise-t-elle IndexNow ?
[47:31] – Avoir IndexNow comme opt-out.

Ressources citées :
https://www.indexnow.org/
https://www.bing.com/indexnow

L’adoption d’IndexNow est super facile. Vous venez de configurer votre propre clé sur le site.–Fabrice Canel, 16:26

Faisons de 2022 l’année du ralentissement du crawl et d’un meilleur budget de crawl.–Loren Baker, 48:57

Si nous pouvons avoir un langage uniforme ou un style uniforme de flux ou d’appel API pour tout mettre à jour, je pense que vous êtes définitivement sur quelque chose.–Loren Baker, 44:14

Pour plus de contenu comme celui-ci, abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/searchenginejournal

Contactez Fabrice Canel :

Fabrice Canel travaille dans l’équipe la plus excitante de Microsoft : l’équipe Bing. Chaque jour, des centaines de milliards de nouvelles pages apparaissent sur le Web et des centaines de milliards de pages existantes sont mises à jour avec de nouveaux contenus.

L’indexation et l’exploration du Web est une tâche distribuée à grande échelle qui nécessite rapidité, précision et exhaustivité. Avec plus de 24 ans d’expérience chez Microsoft, c’est ce qu’il aime faire.

Connectez-vous avec Fabrice sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/fabricecanel/
Suivez-le sur Twitter : https://twitter.com/facan

Connectez-vous avec Loren Baker, fondatrice de Search Engine Journal :

Suivez-le sur Twitter : https://www.twitter.com/lorenbaker

Connectez-vous avec lui sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/lorenbaker

Google Shopping résout maintenant 4 problèmes critiques auxquels sont confrontés les détaillants

0

Plus de 60 % des clics payants d’un détaillant américain type sur Google proviennent désormais d’annonces Shopping.

Il est donc évident que les détaillants souhaitent utiliser ce format publicitaire.

Mais certains défis importants peuvent faire obstacle.

Google résout quelques-uns d’entre eux avec de nouvelles fonctionnalités annoncées cette semaine lors de l’événement Google Marketing Live.

Google Shopping résout maintenant 4 problèmes critiques auxquels sont confrontés les détaillants

Grâce aux progrès de l’apprentissage automatique, Google peut désormais automatiser les campagnes de nouvelles manières qui s’alignent plus étroitement sur les objectifs d’un détaillant.

Plus précisément, Google peut désormais automatiser quelques nouvelles choses :

  • Créez un flux de données d’achat à partir du site d’un annonceur.
  • Sélectionnez le bon mix média sur les propriétés Google, y compris la recherche, l’affichage et YouTube, avec les campagnes Shopping intelligentes.
  • Définissez des enchères pour atteindre des objectifs tels que l’acquisition de nouveaux clients et le trafic piétonnier vers les magasins physiques.

Ce que Google appelait auparavant une campagne d’achat basée sur des objectifs s’appellera désormais une campagne d’achat intelligente. Ce nom suit la convention de dénomination des autres types de campagnes intelligentes et des fonctionnalités intelligentes introduites par Google cette semaine.

Voici comment ces nouvelles fonctionnalités sont destinées à résoudre les défis typiques auxquels sont confrontés les annonceurs de commerce électronique.

Défi 1 : Créer un flux marchand

Contrairement aux annonces de recherche traditionnelles, les annonces shopping sont pilotées par votre flux marchand (une forme de données structurées).

Les petits détaillants peuvent utiliser une feuille de calcul Google pour configurer un flux simple.

Cependant, les grands détaillants ont besoin d’outils (qui peuvent être coûteux, difficiles à gérer, ou les deux) et d’automatisation, car il n’y a tout simplement aucun moyen de gérer manuellement les flux une fois que vous avez plus d’une poignée de produits.

Ces obstacles signifient que certains détaillants ne sont pas en mesure de tirer parti des annonces shopping aussi facilement qu’ils le souhaiteraient.

La solution : flux d’achats automatisés

Google a annoncé des flux automatisés afin que les détaillants puissent générer un flux de produits directement à partir de leur site Web.

Dans une étude de cas, Culture Kings, un détaillant de streetwear, a lancé son flux de produits en une seule journée pour couvrir plus de 35 000 produits sur son site Web.

Défi 2 : tester différentes variantes d’alimentation

Grâce aux automatisations de Google pour les annonces Shopping, les détaillants devraient avoir plus de temps pour expérimenter les éléments qui pilotent la création (titres, descriptions, prix et images).

Mais exécuter ces tests peut être difficile. Cela vous oblige à vous mettre au milieu du processus automatisé qui transforme les produits vendus par le détaillant en un flux de données.

Le processus devrait être le suivant :

Générer le flux du marchand → Apporter des modifications pour les tests → Envoyer le flux à Google

Imaginez un détaillant de vêtements avec 2 000 produits. Leur flux est généré automatiquement plusieurs fois par jour.

Pour qu’un marketeur de l’équipe teste si les résultats sont meilleurs avec un titre au format « [Brand] [Product Type] » contre « [Product Type] par [Brand]” nécessite de changer la façon dont le flux est généré.

Cette modification pourrait avoir un impact sur d’autres systèmes qui dépendent du même flux.

De plus, effectuer ce type de modifications nécessite généralement l’accès au système qui génère le flux, ce que tous les gestionnaires de compte AdWords n’ont pas.

Tout cela est compliqué, traverse les lignes fonctionnelles dans les organisations et complique la réalisation des tests.

La solution : les flux supplémentaires

Les flux supplémentaires sont utiles, car ils vous permettent de contrôler un flux indépendant du système automatisé qui génère les données de base utilisées par Google pour diffuser des annonces Shopping.

Il s’exécute en parallèle du processus automatisé afin que les flux puissent être gérés par différentes personnes et qu’il y ait moins de conflits dans les données.

Maintenant, le processus ressemble à ceci :

L’automatisation génère le flux marchand → Soumettre le flux à Google

Maintenir manuellement une feuille de calcul d’expériences → Soumettre un flux supplémentaire à Google

Un flux complémentaire vous permet même d’expérimenter des données purement utiles pour vous ! Cela ne joue aucun rôle dans l’information de Google sur les produits que vous vendez. Ceci est réalisé grâce à des étiquettes personnalisées.

Par exemple, des étiquettes personnalisées peuvent être utilisées pour regrouper des produits en fonction de la fourchette de prix, des marges et d’autres données commerciales internes (par exemple, si le produit est nouveau, en liquidation ou en offre spéciale).

Ces regroupements peuvent ensuite être utilisés pour obtenir de nouvelles informations sur les performances, restructurer une campagne et gérer les enchères en fonction de facteurs importants pour le responsable marketing.

Défi 3 : sous-évaluer l’impact hors ligne

Si vous vendez à la fois en ligne et hors ligne, il peut être difficile d’exprimer la valeur des visites en magasin à Google d’une manière qui encourage les automatisations d’enchères à faire ce qu’il faut pour l’entreprise dans son ensemble.

Dans le monde de la publicité en ligne, il est courant que les systèmes de mesure évaluent uniquement les ventes en ligne.

Par conséquent, les enchères automatisées peuvent prendre des décisions qui donnent la priorité aux ventes en ligne par rapport aux ventes potentiellement plus lucratives dans un magasin.

La solution : générer des visites en magasin en tant qu’objectif d’achat intelligent

Dans les mois à venir, les campagnes Shopping intelligentes ajouteront un nouvel objectif : générer des visites en magasin.

Cela générera du trafic vers les annonces shopping qui devraient conduire à une visite en magasin par le consommateur (plutôt qu’à une conversion en ligne).

Google Shopping résout maintenant 4 problèmes critiques auxquels sont confrontés les détaillants

Selon Google, 75 % des consommateurs qui effectuent une recherche locale sur leur smartphone visiteront également le magasin qu’ils ont trouvé dans les 24 heures.

Bien que certaines de ces visites locales soient destinées à des entreprises de services comme des restaurants, n’oublions pas que de nombreuses entreprises locales sont des détaillants dont le but est de vendre des produits.

Défi 4 : Les conversions faciles prennent trop de poids

Lorsque les données sont compartimentées, il peut être facile de perdre la vue d’ensemble.

Cela peut conduire à l’optimisation d’un compte qui semble efficace, mais est vraiment contre-productif pour l’entreprise dans son ensemble.

Par exemple, en dépensant plus d’argent en remarketing auprès des utilisateurs qui ont déjà montré un intérêt pour un détaillant, un responsable de compte peut acheter à moindre coût des conversions supplémentaires et gonfler ses propres chiffres.

Ce chemin est plus facile que de concentrer les efforts plus haut dans l’entonnoir, en essayant d’influencer un consommateur qui en est encore à la phase de découverte.

Mais une entreprise pourrait être mieux servie en investissant dans l’acquisition de nouveaux clients, même s’il s’agit de conversions plus coûteuses à court terme, car à long terme, ces nouveaux clients peuvent avoir plus de valeur.

Lorsque l’accent est trop mis sur l’atteinte d’indicateurs de performance clés tels que le ROAS cible ou le CPA cible, il existe un risque que les budgets soient dépensés de manière optimale pour atteindre l’indicateur de performance clé, mais sous-optimal pour l’entreprise dans son ensemble.

La solution : acquérir de nouveaux clients en tant qu’objectif d’achat intelligent

Les campagnes Shopping intelligentes ajouteront bientôt un nouvel objectif : acquérir de nouveaux clients.

Vous pouvez vous attendre à ce que ces campagnes soient plus chères, mais cela pourrait être un investissement vraiment intelligent, en particulier pour les annonceurs qui ont une bonne compréhension de la valeur à vie de leurs clients typiques.

Conclusion

Intelligent est le mot du jour pour Google Ads. En automatisant davantage d’aspects de la publicité en ligne, les publicités deviennent plus accessibles.

Comme le dit Sridhar Ramaswamy de Google, il doit s’agir d’une « publicité qui fonctionne pour tout le monde » – des débutants PPC aux experts.

Google a annoncé cette semaine de nouvelles fonctionnalités qui devraient aider à relever certains des défis auxquels sont confrontés ces deux groupes.

Plus de ressources de recherche payante :

  • Pourquoi Google Shopping est le meilleur endroit pour la publicité de recherche de détail
  • Nouveau programme Shopping Actions de Google : ce que vous devez savoir
  • Google Shopping Actions : Google n’est pas payé par la recherche naturelle

Crédits image

In-Post Photo #1 : prise par l’auteur, juillet 2018
Capture d’écran prise par l’auteur, juillet 2018