Accueil Tags Utiliser

Tag: utiliser

17 types de marketing de contenu que vous pouvez utiliser

0

Pour les spécialistes du marketing, le contenu est toujours roi. Il apporte de la valeur à vos cibles, vous aide à vous établir en tant qu’expert dans votre domaine, génère du trafic et indique aux moteurs de recherche pourquoi votre site Web devrait être bien classé.

Mais quel est le meilleur type de contenu ? Vous obtiendriez probablement 12 réponses différentes si vous posiez la question à une douzaine de spécialistes du marketing.

Certains ne jurent que par les blogs, tandis que d’autres prétendent que les infographies sont le meilleur moyen de générer de l’exposition. Les livres électroniques peuvent être un excellent moyen d’établir votre autorité, tandis que les mèmes encouragent les partages organiques.

Chaque type de contenu a des forces et des faiblesses différentes. En comprenant les avantages uniques de chaque offre, vous pouvez développer une stratégie de marketing de contenu cohérente et unique à vos besoins.

Dans cet article, nous examinerons 17 types de contenu marketing, expliquerons comment vous pouvez les utiliser pour atteindre vos objectifs et vous donnerons les connaissances dont vous avez besoin pour faire sensation avec votre marketing.

Pourquoi le marketing de contenu est important

Le monde est devenu numérique. En juillet 2022, 5,03 milliards de personnes dans le monde utilisaient Internet. Cela signifie que 63,1 % de la population mondiale pourrait potentiellement atterrir sur votre site Web.

Grâce aux smartphones, Internet est devenu la source incontournable pour se divertir, faire du shopping ou régler des disputes sur l’oiseau de l’État de Floride (le moqueur du nord), où que vous soyez.

Dans cet esprit, il n’est pas surprenant qu’une étude du Pew Research Center ait révélé que 31 % des adultes américains ont déclaré être en ligne « presque constamment ».

Au cœur de toute campagne de marketing numérique réussie, le marketing de contenu offre plusieurs avantages, notamment :

  • Établir une relation de confiance avec votre public.
  • Améliorer les efforts de référencement.
  • Mettre en valeur votre savoir-faire.
  • Contribuer à maintenir la réputation de votre marque.
  • Encourager les partages sociaux.
  • Amélioration des taux de conversion.

Et en plus de cela, c’est l’un des moyens les plus rentables d’attirer de nouveaux prospects, car vous pouvez souvent réutiliser votre contenu pour obtenir une exposition supplémentaire sans beaucoup plus de travail.

Bien sûr, tous les types de contenu ne récolteront pas le même niveau de récompenses. Votre mélange dépendra des spécificités de votre entreprise et de vos objectifs, mais certains types sont essentiels.

17 types de contenu essentiels

1. Blogues

Depuis 1994, lorsque Justin Hall a créé le tout premier blog, ou blog, comme on l’appellerait, le blogging est la pierre angulaire d’un marketing de contenu réussi.

Un excellent moyen d’ajouter régulièrement du nouveau contenu à votre site Web, les blogs sont un moyen polyvalent, peu coûteux et souvent persistant d’augmenter le trafic organique.

Leur format long vous permet de vous concentrer sur vos mots clés cibles et les sujets importants pour votre public.

Les blogs peuvent également jouer un rôle important dans votre stratégie de référencement.

Leur longueur (un article de blog moyen est de 1 500 à 2 500 mots) fournit aux robots de recherche de Google de nombreuses informations sur leur contenu, ce qui l’aide à déterminer comment il aide à répondre aux requêtes de recherche.

Pour vous assurer que vos articles de blog génèrent autant de trafic que possible et obtiennent les résultats dont vous avez besoin, assurez-vous qu’ils sont :

  • Écrit pour les humains – pas pour les moteurs de recherche.
  • Utilisez vos mots clés ciblés.
  • Optimisé pour la vitesse de chargement.
  • Lié à des sites à haute autorité.
  • Utilisez des en-têtes pour un survol efficace.

Et n’oubliez pas vos mots-clés de longue traine. N’oubliez pas que plus un article de blog est détaillé, plus il est susceptible d’attirer le trafic que vous souhaitez.

De plus, c’est un excellent moyen de montrer la personnalité de votre marque.

2. Études de cas

Vos clients cibles ont un problème spécifique. Votre objectif en tant que spécialiste du marketing est de leur montrer pourquoi votre entreprise est la meilleure réponse à ce problème.

Pour ce faire, vous devez démontrer non seulement que vous êtes un expert dans le domaine, mais également que votre solution fonctionne réellement. Et l’un des meilleurs moyens d’y parvenir consiste à effectuer des études de cas.

Les études de cas donnent à votre public un scénario réel dans lequel quelqu’un comme lui a utilisé votre offre pour résoudre son problème. Ils voient le parcours d’achat du début à la fin, ce qui les aide à visualiser le fonctionnement de votre produit ou service.

Ils vous permettent de vous présenter comme un expert, ce qui contribue à réduire le risque perçu, en particulier pour les produits et services coûteux.

Et comme les blogs, ils offrent un format plus long dans lequel vous pouvez ajouter efficacement des mots-clés sans avoir l’impression d’être coincés.

Pour maximiser leur impact, vous devez vous assurer que vos études de cas :

  • Concentrez-vous sur un problème auquel votre public cible peut s’identifier.
  • Présentez un récit cohérent du début à la fin.
  • Inclure des statistiques réelles dans la mesure du possible.
  • Décrivez avec précision comment votre entreprise a résolu le problème.

3. Listes de contrôle

Le Père Noël n’est pas le seul à faire une liste et à la vérifier deux fois. Beaucoup de gens aiment un guide étape par étape pour effectuer une tâche ou résoudre un problème.

En divisant les tâches en tâches plus petites et plus gérables, les listes de contrôle peuvent rendre même les tâches les plus complexes moins intimidantes. Et d’un point de vue marketing, ils constituent un excellent moyen de générer des prospects.

Le public les utilise comme un moyen simple, facile et gratuit de s’assurer que toutes les bonnes étapes sont suivies. Ils créent une propriété, établissent des attentes et fixent des délais, qui contribuent tous à la productivité.

En plus de créer un outil utile pour les clients, les listes de contrôle permettent également à vos cibles de savoir que vous comprenez ce à quoi elles sont confrontées. De bonnes listes de contrôle comprendront :

  • Un titre établissant le but de la liste et pourquoi elle est utile.
  • Tâches étape par étape décrivant le processus global, y compris les sous-tâches.
  • Délais pour chaque étape – il peut s’agir d’une date fixe ou d’une plage.
  • Statut indiquant si une étape est terminée, en cours ou non démarrée.

4. Avis et témoignages de clients

Vous savez que votre entreprise est formidable, mais avouons-le : le dire vous-même ne compte pas beaucoup. Ce qui compte, cependant, c’est ce que disent vos clients.

Le bouche à oreille pour l’ère numérique, les avis des clients et les témoignages vous donnent un niveau de crédibilité qu’aucun marketing payant ne peut atteindre.

Des études ont montré que 93 % des consommateurs affirment que les avis en ligne ont un impact sur leurs choix d’achat, ce qui les rend extrêmement précieux.

Les critiques et leurs témoignages moins célèbres mais non moins importants aident à réduire le sentiment de risque et offrent un moyen utile de surmonter les objections potentielles. De plus, comme ils sont générés par les clients, ils ne vous coûtent rien.

Il existe plusieurs façons de les encourager, notamment :

  • Demander directement des avis et des témoignages.
  • Inciter les clients à les créer.
  • Créer des réponses automatisées qui facilitent la création d’avis.

Google prend en compte les avis positifs lors de la détermination des directives des évaluateurs de la qualité de la recherche.

Ceux-ci n’ont pas d’impact direct sur les classements de recherche, mais aident à garantir que vos pages respectent le seuil de qualité minimum exigé par le moteur de recherche.

Vous devez mettre en évidence les témoignages et les critiques là où ils s’intègrent logiquement, y compris sur les pages Web et dans les e-mails.

5. Livres électroniques

L’une des meilleures façons de vous présenter comme une autorité est de faire preuve de leadership éclairé. Et l’une des meilleures façons de le faire est de créer un ebook.

Ces textes longs ne sont pas des publicités, du moins pas au sens traditionnel, mais au contraire, ils offrent de la valeur aux clients potentiels.

En approfondissant un sujet particulier à votre domaine, vous démontrez votre expertise tout en apportant de la valeur à vos cibles.

Si votre ebook couvre un sujet particulièrement sous-couvert ou présente des informations sous un nouveau jour, cela peut susciter un intérêt significatif pour votre entreprise. Et encore mieux, parce que ces textes longs sont généralement cachés derrière un e-mail ou un formulaire de contact, ils offrent un excellent moyen de générer de nouveaux prospects.

6. Marketing par e-mail

Le pain et le beurre du marketing au 21ème siècle, le marketing par e-mail est un moyen rapide et flexible d’atteindre un public très ciblé.

Que vous essayiez de rester en tête des clients existants, d’en atteindre de nouveaux ou de renforcer la notoriété de votre marque, le marketing par e-mail vous offre un moyen mesurable d’interagir avec des cibles.

Vous devriez utiliser le courrier électronique pour contacter régulièrement les personnes à chaque étape de votre entonnoir de vente.

Les offres à durée limitée peuvent aider à persuader ce prospect hésitant de vous donner enfin une chance. Les messages d’anniversaire aux clients existants aident à garder votre marque au premier plan, et les e-mails de panier abandonnés peuvent inciter les gens à effectuer des achats.

Quels que soient vos objectifs commerciaux, il existe une stratégie de messagerie pour vous aider à les atteindre.

Assurez-vous de garder votre stratégie centrée sur ces objectifs, segmentez votre public pour parler à des publics spécifiques et mesurez vos résultats. Ensuite, prenez ce que vous avez appris de cette campagne et appliquez-le à la suivante.

7. Guides et procédures

Des guides et des guides détaillés sont nécessaires pour toute entreprise proposant un produit ou un service complexe.

Une autre façon de démontrer à quel point vous êtes bien informé, ils sont un excellent moyen d’étendre votre présence en ligne.

Par exemple, si vous êtes un éditeur de logiciels, fournir du contenu pratique sous la forme de guides imprimables ou de cours de formation en ligne aidera vos clients à tirer le meilleur parti de votre produit.

Ils peuvent également aider à éliminer la frustration et à minimiser les courbes d’apprentissage, deux choses que les clients adorent.

8. Infographies

Tout le monde sait qu’une image vaut mille mots. Les infographies sont cet adage appliqué au marketing.

En vous permettant de présenter une quantité importante d’informations dans un format rapide et facile à comprendre, ils offrent aux téléspectateurs un moyen facile de comprendre les informations.

Idéales pour attirer l’attention des personnes qui ne scannent que le texte de votre page Web (c’est-à-dire presque tout le monde), les infographies permettent aux spécialistes du marketing de contrôler quelles informations sont mises en évidence.

Créez des infographies qui présentent des statistiques, des événements ou des chronologies qui aident à présenter votre entreprise. Rapides et peu coûteux, ils agissent souvent comme un contenu autonome pouvant être partagé sur les réseaux sociaux.

Pour vous assurer d’obtenir tout le crédit (et les backlinks) que vous méritez de votre contenu, incluez un extrait de code HTML qui permet aux autres webmasters de les intégrer sur leurs sites.

9. Contenu interactif

Autrefois (c’est-à-dire avant Internet), le marketing parlait généralement « à » un public. Mais maintenant, la puissance de la technologie a donné aux spécialistes du marketing la possibilité de parler « avec » les gens.

Le contenu interactif est un excellent moyen d’exploiter cette fonctionnalité pour recueillir des informations, stimuler l’engagement ou trouver de nouveaux clients. De plus, ils sont un excellent moyen d’apporter de la valeur et/ou de mettre en valeur votre créativité.

Créez des quiz pour aider les gens à décider quel produit est parfait pour leurs besoins, créez des jeux pour les distraire tout en augmentant la visibilité de votre marque ou créez une application qui ajoute de la valeur à leur vie.

Bien que ce type de contenu puisse nécessiter un peu plus de connaissances technologiques (ou d’externalisation) que certains des éléments de cette liste, il peut également être l’un des plus performants.

10. Entrevues/questions-réponses

Vous souhaitez élargir massivement votre audience avec un seul contenu ? Tout ce que vous avez à faire est d’obtenir une interview sur le podcast de Joe Rogan. Simple, non ? Eh bien, peut-être pas, mais ne laissez pas cela vous décourager de mettre la puissance des entretiens et des segments de questions-réponses à votre service.

Un excellent moyen d’établir des relations (et des liens) avec d’autres sites Web, c’est un excellent moyen pour vos leaders d’opinion internes de présenter leurs connaissances à des publics externes.

En allant « au dossier », vous montrez au monde que vous soutenez votre offre. Cela implique un support client de qualité, aide à la gestion de la réputation et peut améliorer l’engagement global.

11. Listes

Vous n’êtes pas familier avec le mot « listicle ? » Tu n’es pas seul. Mais ils se réfèrent à quelque chose que vous avez certainement déjà vu auparavant. En fait, vous en lisez un en ce moment – c’est un article structuré comme une liste, d’où son nom.

Alors que les plus populaires d’entre eux sont souvent des pièces de type Buzzfeed comme « 15 hérissons avec des choses qui ressemblent à des hérissons », ils ne doivent pas nécessairement être un divertissement insensé, mais peuvent plutôt être utilisés comme de puissants éléments de contenu marketing.

Les gens adorent les listes car elles sont faciles à parcourir, vous savez à quoi vous attendre et elles décomposent les informations en morceaux digestibles.

Les spécialistes du marketing les adorent car ils sont faciles à planifier et à écrire.

Créez vos propres listes de marketing en suivant ces étapes :

  1. Choisissez un sujet et un angle.
  2. Sélectionnez un mot-clé.
  3. Écrivez les points de la liste.
  4. Concluez avec une conclusion solide.

12. Podcasts

N’étant plus uniquement le domaine des vrais accros du crime, les podcasts sont un excellent moyen de développer votre marque avec un marketing de contenu efficace que les gens peuvent consommer pendant leur trajet, en promenade ou à tout autre moment qui leur convient.

Les podcasts vous permettent de partager vos histoires et vos expériences directement avec votre public, en établissant des relations en parlant à vos cibles à un niveau personnel.

Pour maximiser l’impact de vos podcasts, assurez-vous de fournir des informations utiles dans un format divertissant. Vous pouvez également utiliser des hôtes invités ou des personnes interrogées pour élargir votre audience.

13. Publications sur les réseaux sociaux

Tout le monde, de votre grand-mère à l’adolescent d’à côté, utilise les médias sociaux de nos jours.

S’il est vrai qu’ils ne sont peut-être pas sur la même plateforme, ils l’utilisent tous dans le même but : rester en contact. Et il y a littéralement des milliards d’utilisateurs dans le monde.

Fournissant un moyen d’initier et de maintenir des conversations avec des cibles, les médias sociaux sont devenus une partie importante de chaque mix marketing.

Bien sûr, la façon dont vous l’utiliserez variera considérablement d’une entreprise à l’autre.

Par exemple, un fabricant de bonbons peut avoir de la chance de recréer des vidéos virales sur TikTok, mais cette approche tombera probablement à plat pour un développeur de logiciels.

Pour vous assurer que vos efforts sur les réseaux sociaux récoltent le maximum de récompenses, vous devez identifier la ou les plates-formes utilisées par votre public, puis créer un contenu qui lui parlera.

Cherchez à établir des relations avec votre public et tous les influenceurs qui peuvent aider à étendre l’impact de votre contenu.

Et n’oubliez pas que les médias sociaux sont également un excellent endroit pour réutiliser le contenu que vous avez déjà créé.

Vous avez une bonne infographie ? Ce serait parfait pour votre Facebook. Ce didacticiel vidéo sur les fonctionnalités cachées de votre produit devrait se trouver sur votre page YouTube. Créer un lien vers votre ebook sur Twitter peut vous aider à trouver de nouveaux prospects.

Trouvez où se situe votre contenu, puis mettez-le sur vos réseaux sociaux.

14. Contenu généré par l’utilisateur

Tout comme les témoignages, le contenu créé par vos utilisateurs vous donne une authenticité qu’aucune quantité d’auto-promotion ne peut égaler. Encore mieux, parce qu’il est généré par un tiers, cela ne demande pas beaucoup d’investissement de votre part.

Le contenu généré par l’utilisateur, ou UGC, peut être n’importe quoi, d’une personne taguant votre marque dans un selfie à un enregistrement d’elle utilisant votre produit. Il fournit une preuve sociale tout en assurant simultanément le bouche à oreille et en encourageant l’engagement.

Encouragez vos fans et clients à créer du contenu en :

  • Publiez régulièrement des UGC sur vos réseaux sociaux.
  • Inviter du contenu soumis par l’utilisateur, avec ou sans récompenses.
  • Créer et utiliser votre propre hashtag de marque.

15. Vidéos

Si vous cherchez un moyen d’engager votre public, rien de tel que la vidéo.

Des plateformes comme YouTube, TikTok et Meta’s Reels ont fait des vidéos un élément omniprésent du marketing numérique. Et pour cause, le contenu vidéo fonctionne.

Bien que ce type de contenu nécessite généralement plus de temps et de ressources pour être produit que du texte ou du contenu statique, il a été démontré que le contenu vidéo augmente le temps d’attente, améliore la compréhension de votre produit ou service par les clients et entraîne un volume de prospects plus élevé.

Une partie de la force du contenu vidéo réside dans sa polyvalence.

Des courtes vidéos de démonstration et des clips sur les réseaux sociaux aux interviews et aux vidéos à long terme qui racontent votre histoire, la vidéo peut vous aider à vous connecter avec votre public d’une manière que la plupart des autres formes de contenu ne peuvent pas.

16. Webinaires

Lorsque vous pensez au marketing de contenu, les webinaires ne sont probablement pas la première chose qui vous vient à l’esprit. Cependant, ils peuvent être une partie très précieuse de votre stratégie.

Que vous utilisiez des webinaires à la demande pour fournir une valeur 24 heures sur 24 ou des sessions en direct pour créer des liens personnels, ces sessions de formation en ligne sont un excellent moyen d’éduquer les clients existants et potentiels, d’attirer de nouveaux prospects et d’établir votre autorité dans votre champ.

Pour créer des webinaires réussis, commencez par identifier un domaine de besoin. Il y a peut-être une nouvelle loi qui a un impact sur votre industrie, et il y a beaucoup de questions concernant sa mise en œuvre.

Il y a peut-être un certain aspect de votre offre que les clients ne semblent pas comprendre clairement. Ou peut-être voulez-vous simplement offrir des conseils d’experts sur un sujet pertinent.

Quoi qu’il en soit, vos webinaires doivent fournir un contenu unique qui ajoute de la valeur. Exiger une liste de diffusion pour l’inscription, et ils offrent un excellent moyen de créer de nouvelles listes de contacts.

17. Livres blancs

À ne pas confondre avec les livres électroniques, les livres blancs sont de longs documents remplis de données, de statistiques et d’informations – un peu comme des documents de recherche commerciale.

Les informations qu’ils contiennent peuvent être les résultats de vos propres études ou une compilation d’informations compilées à partir d’autres sources. Dans tous les cas, ils doivent proposer des éléments clés et fournir des informations crédibles.

Gardez votre conception propre et visuellement attrayante pour une numérisation facile, et permettez aux autres de s’y connecter pour aider à générer des backlinks.

À emporter : pourquoi utiliser différents types de contenu

Bien qu’ils puissent avoir des caractéristiques communes, chaque prospect, prospect et client que vous ciblez diffère.

Certaines personnes sont des apprenants visuels et aiment les vidéos et les infographies. D’autres préfèrent apprendre de nouvelles informations et retiennent mieux les informations des webinaires. Et pourtant, d’autres préfèrent les textes téléchargeables qu’ils peuvent parcourir à leur guise.

Si vous ne créez qu’un seul type de contenu, vous n’atteignez pas autant de cibles que possible avec une approche plus variée.

Il est souvent tentant pour les spécialistes du marketing occupés d’adopter l’approche la plus simple, mais ce n’est pas la meilleure recette pour un succès à long terme.

Au lieu de cela, déterminez quels sont vos objectifs et comment vous définirez le succès. Ensuite, utilisez-le pour créer un plan de contenu multicanal qui vous aidera à l’atteindre.

Quelle que soit la combinaison de contenu pour laquelle vous optez, il y a certaines choses que chaque élément, quel que soit son format, doit faire :

  • Il devrait apporter de la valeur.
  • Il doit promouvoir votre marque et votre produit/service.
  • Il doit être ciblé sur votre public cible spécifique.
  • Il doit déplacer activement les clients tout au long du parcours d’achat.
  • Il doit être partageable.

N’ayez pas peur d’expérimenter et de prendre des risques. Tous les types de contenu ne fonctionnent pas pour toutes les marques, mais si vous vous mettez au travail, vous êtes sûr de voir des récompenses.

Davantage de ressources:

  • 7 meilleures plateformes de marketing de contenu pour une stratégie efficace
  • 12 façons d’utiliser le marketing de contenu pour renforcer la notoriété de la marque
  • Marketing de contenu : le guide ultime du débutant

Image en vedette : Gorodenkoff/Shutterstock

Logos de médias sociaux : comment les utiliser et où les télécharger

0

Les médias sociaux font partie intégrante de l’expérience numérique moderne.

Même les récalcitrants qui insistent sur le fait qu’ils n’ont pas besoin d’un compte Facebook, TikTok ou Twitter y sont toujours soumis sans cesse sous la forme de publications, d’articles et de références liés.

Et la plupart des organisations connaissent l’importance de maintenir une présence sur ces plateformes.

C’est pourquoi tant de pages Web, d’articles de blog et d’e-mails incluent des icônes familières comme le petit oiseau bleu pour Twitter, l’appareil photo pour Instagram, « in » pour LinkedIn, etc.

La plupart des gens savent que s’ils cliquent sur ces icônes immédiatement reconnaissables sur un site Web ou dans un e-mail, cela les dirigera vers la page de l’entreprise sur le site de réseau social correspondant.

Et ces icônes ont même commencé à apparaître dans des environnements hors ligne : sur la publicité extérieure, les publicités télévisées ou imprimées au bas des supports pour encourager les téléspectateurs à trouver et à suivre l’annonceur sur les plateformes numériques.

Mais avant de coller le « p » rouge de Pinterest et le « f » de Facebook sur tous vos documents tournés vers l’extérieur, il y a quelques choses que vous devez savoir – le plus important, c’est que ces icônes sont protégées par le droit d’auteur et doivent être utilisées dans conformément aux directives de marque obligatoires du site de médias sociaux.

Une mauvaise utilisation ou une distorsion peut entraîner des ramifications juridiques pour votre entreprise.

Ne vous inquiétez pas, car cet article est destiné à vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour rester en conformité avec ces directives, ainsi que où trouver les logos de 10 des plateformes de médias sociaux les plus populaires.

Tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation des icônes de médias sociaux

Facebook

L’icône Facebook approuvée peut être téléchargée à partir de la page Facebook Brand Resources.

Consignes d’utilisation

  • Le logo de Facebook est un f minuscule dans un cercle.
  • Le logo « f » doit être utilisé pour indiquer votre présence sur Facebook ; il peut s’agir de votre page, profil, groupe ou événement.
  • Vous devez utiliser un appel à l’action clair, par exemple, « Suivez-nous sur Facebook ».
  • L’icône Facebook doit être de la même taille que les autres icônes à proximité, avec un espace libre suffisant entre elles. Sa forme et ses proportions doivent être conservées.
  • Il ne doit pas être fabriqué ou animé sur des objets physiques.
  • L’icône ne doit être utilisée qu’en bleu Facebook, ou en blanc, gris ou noir sur les sites Web ou les supports à couleur limitée.
  • L’utilisation des actifs de la marque Facebook à la télévision, dans la publicité numérique ou dans les emballages nécessite une autorisation.

Youtube

YouTube propose trois icônes téléchargeables (couleur claire, couleur foncée et monochrome) à partir de sa page Brand Resources.

Consignes d’utilisation

  • Le logo YouTube est un triangle à l’intérieur d’un carré arrondi.
  • L’utilisation du logo YouTube nécessite un espace libre égal ou supérieur à la taille du triangle dans l’icône.
  • Le logo doit être clair et lisible, peu importe la taille de l’appareil. La hauteur minimale est de 20 pixels pour les supports numériques et de 0,125 pouce pour les impressions.
  • Le logo ne doit en aucun cas être modifié.
  • L’icône du logo peut être utilisée comme un appel à l’action (CTA) ou une version plus courte du logo YouTube.
  • Les logos et les icônes qui servent de liens doivent pointer vers une chaîne YouTube.

Whatsapp

Les actifs de la marque WhatsApp, y compris les icônes, sont disponibles en téléchargement sur la page Présentation de la marque.

Consignes d’utilisation

  • Le logo WhatsApp vert et blanc doit être utilisé dans la mesure du possible, avec les versions en noir ou blanc utilisées lorsque le contenu est principalement en noir ou blanc.
  • Le logo carré arrondi vert doit être utilisé pour faire référence à la version iOS, et non comme une icône de réseau social ou un bouton de partage.
  • Les icônes WhatsApp ne doivent pas être modifiées, y compris en changeant le design, en le combinant avec d’autres mots ou images, ou en modifiant ses couleurs.
  • Les ressources de la marque WhatsApp ne doivent jamais être utilisées d’une manière qui implique un partenariat, un parrainage ou une approbation.

Instagram

Les icônes pour Instagram sont disponibles en téléchargement sur la page Brand Icons.

Consignes d’utilisation

  • Le glyphe (icône de caméra) doit être utilisé pour indiquer votre présence sur Instagram. L’icône de l’application n’est utilisée que pour encourager les utilisateurs à télécharger l’application ou lorsqu’elle s’affiche sur un appareil à côté d’autres applications.
  • Il devrait y avoir un bouton CTA à côté du glyphe à moins qu’il ne soit affiché dans une liste avec d’autres icônes de médias sociaux.
  • L’espace libre minimum entre le glyphe et les autres éléments visuels est égal à la moitié de sa taille sur tous les côtés.
  • Vous ne devez jamais utiliser un glyphe qui n’est pas proportionné, pivoté ou inférieur à 29 × 29 pixels.
  • Vous pouvez utiliser le glyphe dans n’importe quelle couleur unie, bien qu’Instagram recommande le noir ou le blanc.

TIC Tac

TikTok et les packs de logos et de boutons peuvent être téléchargés sur la page des directives de conception.

Consignes d’utilisation

  • Le logo TikTok principal est une icône « note » et un mot-symbole TikTok. Le secondaire n’utilise que la note. Lorsque les deux premiers ne sont pas appropriés en raison de restrictions de taille, de format ou de conception, vous pouvez utiliser le logo empilé tertiaire, avec la note au-dessus du mot-symbole.
  • Les icônes doivent toujours avoir une marge d’au moins 5 % de la hauteur du format.
  • Il doit y avoir un espace libre égal à la pleine largeur du logo sur tous les côtés.
  • La taille minimale de l’icône est de 16 pixels pour les supports numériques et de 3 mm pour l’impression.
  • Le logo ne doit pas être mis à l’échelle, recoloré, pivoté ou autrement modifié dans quelque utilisation que ce soit. Évitez de l’utiliser sur des arrière-plans occupés.

Snapchat

Téléchargez le logo fantôme officiel de Snapchat à partir de la page Brand Guidelines.

Consignes d’utilisation

  • Le logo Snapchat est un fantôme en noir ou blanc, les seules couleurs dans lesquelles il devrait être affiché.
  • Vous ne devez en aucun cas altérer, faire pivoter, modifier ou obstruer le logo.
  • Le logo Snapchat doit être de la même taille que tous les autres logos avec lesquels il est affiché.
  • L’icône de l’application ne doit pas être utilisée, sauf dans le contexte d’applications mobiles ou d’une icône sur un téléphone mobile.
  • Les emblèmes Snapcode qui permettent aux utilisateurs de trouver facilement votre profil peuvent être utilisés sur le Web, les médias sociaux, les emballages et les imprimés.

Pinterest

Les icônes Pinterest peuvent être téléchargées sur la page Brand Guidelines du site.

Consignes d’utilisation

  • L’icône Pinterest est un script « P » sur un cercle rouge, noir ou blanc.
  • Vous ne devez utiliser que le badge Pinterest, pas le mot-symbole.
  • Toute utilisation doit être accompagnée d’un CTA proportionnel à l’icône.
  • L’icône rouge doit être utilisée dans la mesure du possible.
  • N’ajoutez pas de contour, de filtre ou d’effets au logo. Si le contraste n’est pas suffisant, envisagez d’utiliser une autre couleur.
  • Le P ne doit pas être retiré du cercle ou placé dans une autre forme.

Reddit

Le logo, le mot-symbole et les icônes de partage Reddit peuvent être téléchargés à partir de la page des ressources de la marque.

Consignes d’utilisation

  • Le logo de Reddit est un extraterrestre blanc souriant, alias « Snoo » sur un fond Orangered.
  • L’icône et le mot-symbole doivent être utilisés ensemble dans la mesure du possible.
  • Les icônes et le mot-symbole doivent être entourés d’un espace libre d’au moins 140 % de la taille de l’icône.
  • L’icône Snoo ne peut être utilisée que sans le mot-symbole comme icône de partage ou sur Reddit lui-même.
  • L’icône ne doit pas être recolorée, délimitée, déformée, inversée ou modifiée de quelque manière que ce soit.

LinkedIn

Les logos et icônes de LinkedIn sont disponibles sur sa page Téléchargements.

Consignes d’utilisation

  • L’icône de LinkedIn est un « in » minuscule à l’intérieur d’une boîte arrondie. Sa couleur par défaut est le bleu, mais une version noire peut être utilisée sur des mises en page en noir et blanc et une blanche sur des fonds sombres.
  • L’espace libre minimum entourant le logo doit correspondre à 200 % de la largeur du « i ».
  • La taille minimale requise est de 21 pixels sur support numérique et de 0,25 pouce sur papier.
  • Les symboles ® et ™ doivent être clairement visibles et lisibles.
  • Les éléments de conception et les dimensions ne doivent jamais être modifiés.

Twitter

Les ressources Twitter sont disponibles sur le Page Boîte à outils de la marque.

Consignes d’utilisation

  • L’icône de Twitter est un oiseau, bleu ou blanc selon l’arrière-plan.
  • Contrairement à d’autres sites de médias sociaux, Twitter préfère que son icône soit utilisée telle quelle, sans être placée dans une boîte ou un cercle – bien que vous puissiez la placer dans un cercle, un carré ou un carré arrondi si vous le souhaitez.
  • Il ne doit pas être incliné, pivoté, animé ou autrement modifié.
  • Seule la dernière version du logo doit être utilisée.
  • La taille minimale requise est de 32 pixels.

Utiliser les icônes des médias sociaux

Comme vous pouvez le constater, il existe des variations dans la manière dont vous pouvez utiliser les icônes des réseaux sociaux, mais elles ont toutes quelques points en commun, à savoir qu’elles n’autorisent pas les modifications et qu’elles doivent être utilisées pour se connecter à la page de votre marque. sur la plate-forme respective.

Si vous utilisez plusieurs icônes, assurez-vous qu’elles sont cohérentes en termes de taille et de résolution.

Cela signifie que si la taille minimale de LinkedIn est de 21 pixels, elle doit être d’au moins 32 pixels lorsqu’elle est placée à côté de l’oiseau Twitter.

En parlant de placement, vous devez choisir un emplacement bien en vue lorsque vous les placez, mais veillez à ce qu’ils n’éclipsent pas votre propre image de marque.

Deux des emplacements les plus courants pour ces icônes sur les pages Web sont tout en haut et dans le pied de page. Dans ces endroits, ils sont facilement trouvés par les utilisateurs, tout en devenant une partie intégrante de la conception de la page.

En plus de les inclure sur des pages Web, vous pouvez également les inclure dans votre signature électronique ou dans des newsletters.

Ils peuvent également être utilisés dans le marketing sans hyperlien comme les publicités télévisées, sur les panneaux d’affichage et dans les publicités imprimées. Sachez simplement que ces utilisations ne servent qu’à reconnaître que votre marque est présente sur ces plateformes.

Les icônes de médias sociaux sont un excellent moyen d’augmenter le nombre de vos abonnés tout en permettant aux gens de se connecter à votre entreprise. Sachez simplement qu’il existe des directives raisonnablement strictes sur la manière et le moment où ils peuvent être utilisés.

Davantage de ressources:

  • Comment incorporer plus de contexte dans votre contenu de médias sociaux
  • Comment créer du contenu engageant sur les réseaux sociaux : 12 conseils pour générer des résultats
  • Médias sociaux payants : un guide pour réussir la publicité sociale

Image en vedette : branding66/Shutterstock

Création de liens plus intelligents : comment utiliser l’apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique

0

Comment pouvez-vous améliorer votre stratégie de création de liens ?

Quelles techniques modernes peuvent vous aider à stimuler la croissance organique ?

Quelles sont les métriques de lien les plus importantes à prendre en compte pour la visibilité de la recherche organique ?

Google le sait, et ses capacités d’apprentissage automatique le savent, mais vous ?

Google étant désormais en mesure de comprendre le contexte plus large de votre contenu grâce à l’apprentissage automatique et à la compréhension du langage naturel, nous constatons que la pertinence a un impact significatif sur votre classement de recherche.

Il est temps d’utiliser les progrès de l’apprentissage automatique en matière de pertinence pour vous aider à personnaliser votre stratégie de création de liens.

Le 26 octobre, j’ai animé un webinaire avec Beth Nunnington, vice-présidente des relations publiques numériques et du contenu chez Journey Further, et Steve Walker, directeur de la technologie.

Nunnington et Walker ont démontré à quel point un contenu de marque pertinent est la clé pour augmenter la visibilité et le trafic pour gagner des performances SEO, avec l’apprentissage automatique à l’esprit.

Voici un résumé du webinaire. Pour accéder à l’intégralité de la présentation, remplissez le formulaire.

Points clés à retenir

  • Concentrez-vous sur l’amélioration de la pertinence des mots clés grâce aux relations publiques numériques.
  • Ne vous fiez pas aux mesures de volume ou d’« autorité de domaine » pour mesurer le succès.
  • Comprenez que la pertinence de votre profil de lien peut vous donner un avantage concurrentiel.
  • Les campagnes créatives « Link bait » ne vous mèneront que jusqu’à présent.
  • Les relations publiques axées sur les produits donnent des résultats et peuvent être utilisées pour cibler des domaines spécifiques.

[Get access to the full on-demand webinar] Accédez instantanément au webinaire →

Principales considérations pour la croissance organique

La pertinence des liens et du contenu peut stimuler les performances organiques.

Et quand il s’agit de construire pertinenceil y a quatre domaines clés de pertinence dont vous devez tenir compte :

  • Intérêt du public.
  • Autorité de la marque.
  • Pertinence des mots clés.
  • Pertinence d’actualité.
Création de liens plus intelligents : comment utiliser l'apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique

Lorsqu’il s’agit de développer votre stratégie de relations publiques numériques ou de marketing de contenu, la pertinence du sujet doit être l’un de vos principaux objectifs.

[See how Ikea does it] Accédez instantanément au webinaire →

La prochaine étape est création de liens.

Google pense que la pertinence est importante, et John Mueller mentionne que le nombre total de liens n’a pas d’importance.

Création de liens plus intelligents : comment utiliser l'apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique

Donc, si le nombre de liens n’a pas d’importance, comment mesurez-vous la pertinence ?

L’apprentissage automatique peut aider à cela. Voici comment.

Comment utiliser l’apprentissage automatique pour mesurer la pertinence

L’apprentissage automatique vous permet de mesurer et de comprendre le contenu à grande échelle.

Avec l’utilisation d’outils, vous pouvez obtenir un score quantitatif qui peut mesurer la pertinence d’un article.

En soumettant l’intégralité du profil de lien de votre site Web à ces outils, l’apprentissage automatique peut alors lire tous ces liens, ainsi que tous les articles contenant les liens.

Ensuite, vous aurez obtenir une liste des sujets, mots-clés, entités, sentiments et scores les plus courants.

Avec elle, vous pouvez obtenir des informations sur des sujets, des thèmes et des concepts que vous pouvez utiliser pour améliorer vos stratégies.

Création de liens plus intelligents : comment utiliser l'apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique

[See in machine learning in action] Accédez instantanément au webinaire →

Stimulez la croissance organique avec pertinence

Plusieurs études ont montré que la pertinence est positivement corrélée à la part de marché biologique.

La clé pour privilégier la qualité à la quantité est de se concentrer sur le contenu pertinent par rapport aux mots-clés pour lesquels vous souhaitez vous classer et à votre public cible.

[Find out how a search engine and a robot view the backlink profile of a business] Accédez instantanément au webinaire →

[Slides] Création de liens plus intelligents : comment utiliser l’apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique

Voici la présentation :

Création de liens plus intelligent : comment utiliser l’apprentissage automatique pour accélérer la croissance organique de Journal des moteurs de recherche

Rejoignez-nous pour notre prochain webinaire !

Comment construire une pile MarTech gagnante en 2023

Rejoignez Vishal Maru d’iQuanti, vice-président des solutions numériques et Shaubhik Ray, directeur principal de l’analyse numérique, ainsi que Josh Wolf de Tealium, directeur du conseil en solutions partenaires, alors qu’ils discutent des implications, des avantages et des inconvénients des principales plateformes MarTech.

Réserver ma place


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Comment utiliser des répertoires pertinents et ciblés pour la création de liens

0

Il ne fait aucun doute que les gens obtiennent la plupart de leurs informations en ligne de nos jours.

Mais saviez-vous que les gens recherchent également des entreprises locales tout autant qu’ils recherchent des réponses à leurs problèmes ?

Une enquête auprès des consommateurs de BrightLocal a révélé que 99 % des consommateurs ont utilisé Internet pour rechercher une entreprise locale au cours de l’année écoulée.

78 % recherchent des entreprises locales au moins une fois par semaine ou plus.

combien de personnes recherchent des entreprises locales en ligne - graphique à barres

Qu’est-ce que cela vous dit?

Internet est l’annuaire téléphonique du 21ème siècle. Vous souvenez-vous de ce gros butoir de porte épais d’un livre qui abritait tous les numéros et adresses dans votre région ?

Et si vous n’êtes pas dans l’annuaire téléphonique, vous ne serez pas trouvé.

Il va sans dire:

Vous voulez que votre entreprise soit trouvée en ligne.

Cela signifie que vous devez obtenir vos coordonnées dans un annuaire en ligne – l’équivalent Internet de l’annuaire téléphonique.

Même si vous n’êtes pas expert en référencement, ou si la création de liens n’est pas dans votre timonerie, ne vous inquiétez pas…

Il existe un répertoire Web pour cela.

3 avantages de l’utilisation des répertoires en ligne

Les annuaires en ligne – également connus sous le nom d’annuaires d’entreprises ou de listes d’entreprises – sont un moyen facile pour les entreprises de créer des liens et d’attirer du trafic vers leur site.

Voici trois avantages à utiliser un annuaire en ligne :

1. Portée ciblée et pertinente

Les annuaires indexent généralement les entreprises par créneau, emplacement ou catégorie et incluent souvent des avis.

Lorsqu’une personne utilise un annuaire en ligne, elle souhaite localiser une entreprise qui correspond à ses besoins – à ce qu’elle recherche à ce moment précis.

Un annuaire permet aux consommateurs de couper très facilement le bruit (marketing).

En répertoriant votre entreprise dans un annuaire, vous augmentez la visibilité de votre site, ce qui augmente également les chances de vente.

Échantillon de portée ciblée et pertinente

2. Liens de confiance

L’amélioration du référencement et du classement de votre site est un bon sous-produit de l’inscription de votre entreprise dans un annuaire en ligne.

Si vous êtes répertorié dans un annuaire populaire auquel de nombreux utilisateurs font confiance lorsqu’ils recherchent des entreprises, et votre référencement est pertinent par rapport aux besoins des utilisateurs, les annuaires peuvent profiter à votre référencement.

Cela peut signifier une visibilité et une portée améliorées. Vous pourriez même voir des avantages indirects qui aident votre référencement et le classement de votre site.

Les annuaires en ligne sont des sources fiables et sont généralement eux-mêmes des sites de haut rang.
Les annuaires en ligne sont des sources fiables et sont généralement eux-mêmes des sites de haut rang.

3. Rentabilité

De nombreux annuaires en ligne – par exemple, Bing Places, Yelp et Foursquare – permettent aux entreprises de soumettre gratuitement leurs informations à leur index. Certains annuaires en ligne, en revanche, facturent des frais d’inscription.

Il peut être utile d’ajouter les informations sur votre entreprise à un annuaire payant. Mais fais attention.

Payer pour des liens est contraire aux directives de Google, alors ne payez pas pour des listes si vous recherchez des liens dofollow.

Même si une liste payante fournit un lien dofollow, il y a de fortes chances que vous gaspilliez votre argent.

Il peut être utile d'ajouter les informations de votre entreprise à un annuaire payant

3 façons de trouver le bon répertoire pour votre entreprise

Il existe de nombreux types d’annuaires en ligne. Par exemple, vous pouvez trouver des annuaires généraux, des listes d’entreprises, des listes locales et des annuaires de niche.

Choisir le répertoire – ou les répertoires – sur lequel vous souhaitez être répertorié, ce n’est pas comme jeter des spaghettis contre le mur et voir ce qui colle.

Comme pour toutes les autres tactiques de marketing, vous devez avoir une stratégie de création de liens sur les annuaires Web.

Voici quelques éléments à prendre en compte lorsque vous développez votre stratégie :

1. Pertinence

La pertinence – et l’atteinte de votre public cible – sont essentielles pour tirer le meilleur parti d’un annuaire en ligne. La pertinence est également un facteur que les moteurs de recherche prennent en compte lorsqu’ils explorent des sites.

Êtes-vous une agence de voyages au Texas spécialisée dans les voyages en voiture sur le continent américain ?

Ensuite, n’ajoutez pas votre entreprise à un répertoire de sites de voyages internationaux.

Ce n’est pas pertinent, vous n’atteindrez pas votre public cible, et même si quelqu’un clique sur votre lien, il ne sera que frustré de constater que vous n’offrez pas de services de voyage internationaux.

Si vous n’êtes pas une entreprise de voyages internationaux, vous ne voulez pas que les moteurs de recherche associent votre site Web aux voyages internationaux. Et oui, cela peut blesser SEO !

Choisissez un répertoire pertinent pour votre créneau, et les chances d’atteindre votre public cible et de booster votre référencement seront beaucoup plus élevées.

2. Autorité de domaine

Lorsque vous décidez entre des annuaires en ligne, pensez à l’autorité de domaine.

Il peut être plus utile d’obtenir un lien entrant à partir d’un site avec une autorité de domaine élevée (mais pas toujours – en savoir plus dans La vérité sur l’autorité de domaine : ce que chaque SEO doit comprendre).

Vous pouvez vérifier si vous inscrivez votre entreprise dans un annuaire fiable et bien établi en vérifiant l’autorité à l’aide d’un outil comme Ahrefs, Semrush ou Moz. Ils ont tous des scores et des méthodes de notation légèrement différents.

Il est essentiel de se rappeler que toutes les métriques « d’autorité » sont tierces. Google n’a aucun type de métrique d’autorité officielle pour les domaines. Les signaux de haute autorité signifient généralement que l’outil que vous utilisez considère que le domaine affiche tous les bons « bons » signaux. Cela ne signifie pas nécessairement que le domaine détient une meilleure valeur SEO pour vous que les autres.

Le score DA pour un annuaire de boulangeries

3. Les bonnes fonctionnalités

Certains annuaires en ligne sont plus détaillés que d’autres, et c’est à vous de décider si vous voulez une simple liste NAP+W (nom, adresse, téléphone et URL Web) ou une liste contenant des photos, des avis et des notes.

Dans l’intérêt d’atteindre votre public cible, tirer parti des annuaires avec plus de fonctionnalités vaudra l’effort supplémentaire.

En inscrivant votre entreprise dans un annuaire avec des fonctionnalités supplémentaires, vous encouragerez vos clients à fournir également des commentaires et des évaluations, ce qui est utile pour renforcer l’autorité du site et le référencement.

Tirez le meilleur parti des annuaires en ligne : restez cohérent

Si vous tirez parti de plusieurs annuaires d’entreprises, restez cohérent avec vos informations et mises à jour dans toutes vos listes.

Assurez-vous que chaque élément de vos informations, jusque dans les moindres détails, est exact, conforme à la marque et à jour.

La cohérence est nécessaire sur l’ensemble de votre présence sur le Web, y compris vos listes d’annuaires, si vous souhaitez renforcer votre référencement et renforcer votre autorité.

Votre réputation sera être impacté si les personnes recherchant une entreprise comme la vôtre rencontrent des erreurs et des incohérences dans des détails apparemment infimes comme vos heures d’ouverture, l’URL de votre site Web ou votre adresse e-mail.

En bout de ligne: Ne refusez pas les gens avant qu’ils n’aient eu l’occasion d’interagir avec votre marque ou de visiter votre magasin physique.

Si vous le faites correctement, inscrire votre entreprise sur un annuaire en ligne pertinent est l’un des meilleurs moyens de créer des liens de haute qualité vers votre site, de renforcer votre présence et d’amener plus de clients à vos portes virtuelles et réelles.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Comment utiliser des répertoires pertinents et ciblés pour la création de liens

0

Il ne fait aucun doute que les gens obtiennent la plupart de leurs informations en ligne de nos jours.

Mais saviez-vous que les gens recherchent également des entreprises locales tout autant qu’ils recherchent des réponses à leurs problèmes ?

Une enquête auprès des consommateurs de BrightLocal a révélé que 99 % des consommateurs ont utilisé Internet pour rechercher une entreprise locale au cours de l’année écoulée.

78 % recherchent des entreprises locales au moins une fois par semaine ou plus.

combien de personnes recherchent des entreprises locales en ligne - graphique à barres

Qu’est-ce que cela vous dit?

Internet est l’annuaire téléphonique du 21ème siècle. Vous souvenez-vous de ce gros butoir de porte épais d’un livre qui abritait tous les numéros et adresses dans votre région ?

Et si vous n’êtes pas dans l’annuaire téléphonique, vous ne serez pas trouvé.

Il va sans dire:

Vous voulez que votre entreprise soit trouvée en ligne.

Cela signifie que vous devez obtenir vos coordonnées dans un annuaire en ligne – l’équivalent Internet de l’annuaire téléphonique.

Même si vous n’êtes pas expert en référencement, ou si la création de liens n’est pas dans votre timonerie, ne vous inquiétez pas…

Il existe un répertoire Web pour cela.

3 avantages de l’utilisation des répertoires en ligne

Les annuaires en ligne – également connus sous le nom d’annuaires d’entreprises ou de listes d’entreprises – sont un moyen facile pour les entreprises de créer des liens et d’attirer du trafic vers leur site.

Voici trois avantages à utiliser un annuaire en ligne :

1. Portée ciblée et pertinente

Les annuaires indexent généralement les entreprises par créneau, emplacement ou catégorie et incluent souvent des avis.

Lorsqu’une personne utilise un annuaire en ligne, elle souhaite localiser une entreprise qui correspond à ses besoins – à ce qu’elle recherche à ce moment précis.

Un annuaire permet aux consommateurs de couper très facilement le bruit (marketing).

En répertoriant votre entreprise dans un annuaire, vous augmentez la visibilité de votre site, ce qui augmente également les chances de vente.

Échantillon de portée ciblée et pertinente

2. Liens de confiance

L’amélioration du référencement et du classement de votre site est un bon sous-produit de l’inscription de votre entreprise dans un annuaire en ligne.

Si vous êtes répertorié dans un annuaire populaire auquel de nombreux utilisateurs font confiance lorsqu’ils recherchent des entreprises, et votre référencement est pertinent par rapport aux besoins des utilisateurs, les annuaires peuvent profiter à votre référencement.

Cela peut signifier une visibilité et une portée améliorées. Vous pourriez même voir des avantages indirects qui aident votre référencement et le classement de votre site.

Les annuaires en ligne sont des sources fiables et sont généralement eux-mêmes des sites de haut rang.
Les annuaires en ligne sont des sources fiables et sont généralement eux-mêmes des sites de haut rang.

3. Rentabilité

De nombreux annuaires en ligne – par exemple, Bing Places, Yelp et Foursquare – permettent aux entreprises de soumettre gratuitement leurs informations à leur index. Certains annuaires en ligne, en revanche, facturent des frais d’inscription.

Il peut être utile d’ajouter les informations sur votre entreprise à un annuaire payant. Mais fais attention.

Payer pour des liens est contraire aux directives de Google, alors ne payez pas pour des listes si vous recherchez des liens dofollow.

Même si une liste payante fournit un lien dofollow, il y a de fortes chances que vous gaspilliez votre argent.

Il peut être utile d'ajouter les informations de votre entreprise à un annuaire payant

3 façons de trouver le bon répertoire pour votre entreprise

Il existe de nombreux types d’annuaires en ligne. Par exemple, vous pouvez trouver des annuaires généraux, des listes d’entreprises, des listes locales et des annuaires de niche.

Choisir le répertoire – ou les répertoires – sur lequel vous souhaitez être répertorié, ce n’est pas comme jeter des spaghettis contre le mur et voir ce qui colle.

Comme pour toutes les autres tactiques de marketing, vous devez avoir une stratégie de création de liens sur les annuaires Web.

Voici quelques éléments à prendre en compte lorsque vous développez votre stratégie :

1. Pertinence

La pertinence – et l’atteinte de votre public cible – sont essentielles pour tirer le meilleur parti d’un annuaire en ligne. La pertinence est également un facteur que les moteurs de recherche prennent en compte lorsqu’ils explorent des sites.

Êtes-vous une agence de voyages au Texas spécialisée dans les voyages en voiture sur le continent américain ?

Ensuite, n’ajoutez pas votre entreprise à un répertoire de sites de voyages internationaux.

Ce n’est pas pertinent, vous n’atteindrez pas votre public cible, et même si quelqu’un clique sur votre lien, il ne sera que frustré de constater que vous n’offrez pas de services de voyage internationaux.

Si vous n’êtes pas une entreprise de voyages internationaux, vous ne voulez pas que les moteurs de recherche associent votre site Web aux voyages internationaux. Et oui, cela peut blesser SEO !

Choisissez un répertoire pertinent pour votre créneau, et les chances d’atteindre votre public cible et de booster votre référencement seront beaucoup plus élevées.

2. Autorité de domaine

Lorsque vous décidez entre des annuaires en ligne, pensez à l’autorité de domaine.

Il peut être plus utile d’obtenir un lien entrant à partir d’un site avec une autorité de domaine élevée (mais pas toujours – en savoir plus dans La vérité sur l’autorité de domaine : ce que chaque SEO doit comprendre).

Vous pouvez vérifier si vous inscrivez votre entreprise dans un annuaire fiable et bien établi en vérifiant l’autorité à l’aide d’un outil comme Ahrefs, Semrush ou Moz. Ils ont tous des scores et des méthodes de notation légèrement différents.

Il est essentiel de se rappeler que toutes les métriques « d’autorité » sont tierces. Google n’a aucun type de métrique d’autorité officielle pour les domaines. Les signaux de haute autorité signifient généralement que l’outil que vous utilisez considère que le domaine affiche tous les bons « bons » signaux. Cela ne signifie pas nécessairement que le domaine détient une meilleure valeur SEO pour vous que les autres.

Le score DA pour un annuaire de boulangeries

3. Les bonnes fonctionnalités

Certains annuaires en ligne sont plus détaillés que d’autres, et c’est à vous de décider si vous voulez une simple liste NAP+W (nom, adresse, téléphone et URL Web) ou une liste contenant des photos, des avis et des notes.

Dans l’intérêt d’atteindre votre public cible, tirer parti des annuaires avec plus de fonctionnalités vaudra l’effort supplémentaire.

En inscrivant votre entreprise dans un annuaire avec des fonctionnalités supplémentaires, vous encouragerez vos clients à fournir également des commentaires et des évaluations, ce qui est utile pour renforcer l’autorité du site et le référencement.

Tirez le meilleur parti des annuaires en ligne : restez cohérent

Si vous tirez parti de plusieurs annuaires d’entreprises, restez cohérent avec vos informations et mises à jour dans toutes vos listes.

Assurez-vous que chaque élément de vos informations, jusque dans les moindres détails, est exact, conforme à la marque et à jour.

La cohérence est nécessaire sur l’ensemble de votre présence sur le Web, y compris vos listes d’annuaires, si vous souhaitez renforcer votre référencement et renforcer votre autorité.

Votre réputation sera être impacté si les personnes recherchant une entreprise comme la vôtre rencontrent des erreurs et des incohérences dans des détails apparemment infimes comme vos heures d’ouverture, l’URL de votre site Web ou votre adresse e-mail.

En bout de ligne: Ne refusez pas les gens avant qu’ils n’aient eu l’occasion d’interagir avec votre marque ou de visiter votre magasin physique.

Si vous le faites correctement, inscrire votre entreprise sur un annuaire en ligne pertinent est l’un des meilleurs moyens de créer des liens de haute qualité vers votre site, de renforcer votre présence et d’amener plus de clients à vos portes virtuelles et réelles.


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche

Comment utiliser l’outil de prévision de mots clés Google Ads pour la recherche prédictive de mots clés

0

Le planificateur de mots clés Google Ads est un outil utile. cela ne fait aucun doute.

Que vous lanciez votre première campagne Google Ads ou votre centième campagne, il est essentiel d’avoir un plan ou des prévisions.

Mais avez-vous déjà pensé à utiliser l’outil de planification des mots clés pour prévoir les tendances futures ?

Garder une longueur d’avance en prédisant la demande peut vous démarquer sur n’importe quel marché concurrentiel.

Dans cet article, je vais expliquer comment utiliser l’outil Keyword Planner et comment l’utiliser pour que vos efforts PPC et SEO puissent fonctionner ensemble.

Qu’est-ce que l’outil de prévision de mots clés Google Ads ?

C’est une chose de savoir ce qui est tendance à présent.

C’est un atout précieux pour tout spécialiste du marketing numérique.

Mais qu’en est-il de ce qui sera tendance demain ou plus loin dans le futur ? Comment pouvez-vous même prédire cela?

C’est exactement ce que fait l’outil de prévision des mots clés de Google Ads.

C’est une option géniale pour tous ceux qui cherchent à améliorer leur jeu SEM et SEO en réduisant le potentiel futur de tous les mots-clés ou groupes de mots-clés.

Selon Google, il met à jour ses prévisions quotidiennement avec des données allant jusqu’à 10 jours passés.

Ces données incluent les changements du marché qui se sont produits tout au long de cette période.

Il tient également compte de la saisonnalité, de sorte que vous n’êtes pas confus par les fluctuations naturelles du marché.

En bref, Google Ads Keyword Forecast est un outil plutôt cool.

Comment (et pourquoi) utiliser l’outil de prévision

L’outil de prévision est une partie multiforme de Google Ads, et il montre simplement à quel point la plate-forme Ads est utile dans son ensemble.

Il va bien au-delà des données d’aujourd’hui et fournit des informations pour un avenir proche.

Cela peut même aider à informer d’autres efforts ou initiatives futurs, ainsi qu’à bénéficier à d’autres canaux comme le référencement.

Alors, que vous dit cette prévision ?

L’outil de prévision vous aidera à déterminer les performances de vos mots clés dans des paramètres optimaux.

Tu peux:

  • Modifiez votre coût par clic (CPC) maximum ou votre stratégie d’enchères en fonction de votre budget.
  • Affichez un graphique de vos performances estimées.
  • Voir les projections pour des mots-clés individuels ou des mots-clés groupés.
  • Découvrez comment ces estimations changent lorsque vous ajustez votre CPC maximum ou votre stratégie d’enchères.

Votre prévision a une plage de dates, et vous pouvez modifier la période pour voir comment cela affecte votre prévision.

Il existe deux façons de voir les prévisions sur Google Ads, alors décomposons l’outil de prévision des mots clés Google Ads pour vous, étape par étape.

Comment l’utiliser pour les prévisions

Dans le planificateur de mots clés Google Ads, vous trouverez ce que l’on appelle une prévision.

Comment utiliser Google Ads Keyword Planner pour les prévisions

Au lieu de cliquer Découvrez de nouveaux mots-clésvous cliquerez Obtenez le volume de recherche et les prévisions.

prévision des annonces google

Une fois que vous y êtes, vous pouvez saisir un mot-clé individuel ou un groupe de mots-clés séparés par des virgules ou des sauts de ligne.

Vous pouvez également télécharger un fichier de feuille de calcul pour transporter rapidement les mots-clés dans l’outil de prévision (comme tout professionnel du référencement ou du SEM devrait le savoir, il n’y a rien de mal à avoir un bon raccourci !).

Une fois que vous avez entré vos mots-clés et cliqué Commencervous tomberez sur une page avec quelques onglets sur le côté gauche de Google Ads.

Vous tomberez sur une page avec quelques onglets sur le côté gauche de Google Ads.

Les trois onglets sont Prévisions, Mots clés enregistrés, et Mots clés négatifs.

Pour le côté prévisionnel, vous voudrez évidemment rester sous le premier onglet.

Vous verrez une sélection de données prévisionnelles basées sur les mots-clés que vous avez saisis.

Automatiquement, Google Ads effectuera des prévisions sur une base mensuelle par défaut :

  • Clics si le mot clé déclenche votre annonce.
  • Impressions.
  • Coût ou vos dépenses moyennes prévues.
  • Taux de clics (CTR).
  • CPC moyen ou montant moyen que vous pouvez payer pour un clic sur une annonce.
  • Conversions.
  • Coût moyen par acquisition (CPA).

Voici un exemple de ce à quoi ressemble la prévision agrégée en fonction de vos entrées :

Exemple de prévisions mensuelles agrégées de mots clés Google Ads.

Vous pouvez mettre à jour les paramètres de date si vous recherchez une période plus courte ou plus longue.

En fin de compte, vous vous retrouverez avec un graphique et un tableau de données assez astucieux qui présentent les prédictions (ou prévisions) futures pour vos mots clés sélectionnés.

Cela vous aide à déterminer le meilleur plan d’action pour les campagnes à venir et vous permet même de savoir si vous devez ajuster les campagnes existantes en fonction des requêtes et du comportement des consommateurs.

N’oubliez pas que les chiffres que vous voyez associés à chaque statistique correspondent à ce que vous êtes susceptible d’obtenir pour vos mots clés ou un groupe de mots clés. en fonction de vos dépenses publicitaires.

Ces chiffres changeront si votre budget change, ce qui prouve à quel point l’approche de Google est vraiment holistique.

Cependant, Google montre clairement que dépenser plus n’est pas nécessairement synonyme de meilleures conversions.

Lorsque vous avez terminé, suivez une ou toutes ces étapes :

  • Téléchargez votre prévision. Pour ce faire, sélectionnez le bouton de téléchargement sur la page.
  • Partagez votre plan de mots clés avec les membres de l’équipe. Vous pouvez le faire en cliquant sur les trois points à côté de votre plan et en modifiant les paramètres de partage (sous Modifier le partage).
  • Réfléchissez à la manière dont cela s’intègre dans votre feuille de route pour les médias payants, le référencement et le marketing de contenu.

Est-ce le seul moyen de voir les prévisions sur Google Ads ?

Réponse courte: Non ce n’est pas!

Longue réponse: Il existe un autre moyen, et vous pouvez le trouver en cliquant sur Découvrez de nouveaux mots-clés à la place de Obtenez le volume de recherche et les prévisions au début.

Lorsque vous utilisez Découvrez de nouveaux mots-cléstu peux:

  • Découvrez de nouvelles idées de mots-clés.
  • Modifiez une liste existante de mots-clés en fonction de ce que les données affichent.

Mais en plus de cela, vous pouvez également voir une prévision de performances une fois que les mots-clés sont sur votre plan.

Comme mesure facultative, vous pouvez créer une nouvelle campagne basée sur des prévisions positives.

Ou, vous pouvez les utiliser pour renforcer vos campagnes existantes.

Si vous souhaitez ajouter des mots-clés à votre plan à partir de Découvrez de nouveaux mots-clés afin de pouvoir prévoir leurs performances, vous pouvez suivre quelques étapes simples :

  • Cochez la case à côté de chaque mot-clé que vous souhaitez ajouter. Cliquez ensuite sur l’option déroulante Ajouter au forfait.
  • Choisissez soit Ajouter au forfait ou Ajouter à une campagne existante.
  • Cliquez sur l’option déroulante Ajouter à [name of ad group]. Sélectionnez un type de correspondance à l’aide de l’option de liste déroulante Requête large.
  • Sélectionner Ajouter des mots-cléset voila !

Comment voir les tendances des mots clés dans Google Ads

La meilleure façon de voir les tendances des mots clés dans Google Ads est dans la section « Mots clés enregistrés » de la navigation de gauche.

Comment voir les tendances des mots clés dans Google Ads

Clique le Mots clés enregistrés onglet pour afficher :

  • Recherches mensuelles moyennes.
  • Changement de trois mois.
  • Changement annuel.
  • Concurrence (faible, moyenne ou élevée).
  • Taux d’impressions publicitaires.
  • Enchère de haut de page (fourchettes basse et haute).

Voici un exemple de ce à quoi cela ressemblerait dans Google Ads :

Un exemple de ce à quoi cela ressemblerait dans Google Ads

Combinez ces données historiques avec les projections prévues de votre compte Google Ads, et vous aurez une image complète des mots-clés pour votre secteur !

Noter: Alors que l’outil de prévision des mots clés Google Ads prend en compte des éléments tels que l’enchère, le budget et la saisonnalité, les données historiques ne le font pas. Gardez cela à l’esprit lors de vos comparaisons.

Comment l’outil de prévision des mots clés de Google Ads s’intègre-t-il dans l’ensemble des médias payants ?

Les médias payants sont mieux servis de manière holistique. PPC ne devrait pas fonctionner en silo.

Bien que l’outil de prévision des mots clés de Google Ads devrait être un composant bien utilisé dans votre répertoire marketing, ce n’est pas votre seul ami.

En utilisant tous ces outils combinés, vous pouvez élaborer une stratégie marketing holistique bien planifiée.

L’identification des mots-clés et des tendances de base peut aider à éclairer les domaines marketing tels que :

  • Stratégie PPC et budget réaliste.
  • Création de contenu et de copie.
  • Référencement sur la page.

Fusionnez l’outil de prévision Google Ads avec d’autres outils, tels que :

tendances Google

Recherchez le trafic par n’importe quel terme ou entreprise donné.

Vous pouvez comparer des termes et des entités, ainsi que visualiser les données par emplacement, sujets connexes et termes en petits groupes.

Utilisez Google Trends pour répondre à la question : Quels sont les changements récents dans le paysage ?

tendances Google

Rapport de référence Google

Ce rapport réside dans Google Analytics.

Le rapport de référence examine votre trafic individuel et le compare à la référence de l’industrie.

N’oubliez pas que cette référence provient de l’ensemble de l’industrie, pas nécessairement d’un créneau particulier au sein de ce secteur.

Vous verrez comment vous vous comparez aux joueurs nationaux dans le jeu.

La partie la plus utile de ce rapport pour vous consiste à comparer vos propres données historiques et actuelles, afin que vous puissiez voir jusqu’où vous en êtes.

Statistiques automatisées Google Ads

Il s’agit d’un développement récent de Google.

Utilisant la puissance de Google Trends, il importe les données pertinentes dans votre compte Google Ads.

Avec ces données en main, vous pouvez voir les termes de répartition et leur croissance prévue.

C’est un ajout super puissant qui peut potentiellement améliorer la planification commerciale et marketing d’un glissement de terrain.

S’il y avait un moyen de se glisser dans une nouvelle catégorie avant la compétition, c’est bien celui-là.

Données Semrush

Découvrez le volume de recherche de mots clés d’aujourd’hui et comparez-le mensuellement pour les six derniers mois.

Vous saurez à quoi ressemblait le volume de recherche et utiliserez ces données pour déterminer les mots-clés sur lesquels vous devriez vous concentrer maintenant et à l’avenir.

Leur planificateur de mots clés propose également des prévisions, c’est donc un autre outil que vous pouvez ajouter à votre boîte à outils.

Événements Google Intelligence

Grâce à l’intelligence artificielle, Google Intelligence Events vous indique s’il y a un changement marqué (à la hausse ou à la baisse) dans le trafic de votre site.

Vous pouvez même sélectionner vos propres événements pour automatiser des informations personnalisées.

Une combinaison cohérente d’outils vous aidera à dynamiser votre entreprise comme le pro que vous êtes.

Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit que d’une poignée d’outils – vous en trouverez beaucoup d’autres pour vous aider en cours de route.

Conclusion

L’outil de prévision Google Ads Keyword Planner contient une mine d’informations.

Que vous cherchiez à ajouter de nouveaux mots-clés à votre mix de campagne ou à comprendre les tendances futures de vos campagnes existantes, cet outil a tout pour plaire.

Non seulement les tendances des prévisions sont importantes, mais ce qui est encore plus important, c’est la façon dont vous utilisez les données.

La prévision des tendances ne se limite pas à identifier la concurrence et le budget potentiel ; lorsqu’il est associé à d’autres outils, il vous aide à créer un plan marketing puissant et holistique.

Utilisez ces outils pour vous aider à garder une longueur d’avance et à garder une longueur d’avance sur vos concurrents.

Davantage de ressources:

  • Guide étape par étape pour obtenir votre certification Google Ads
  • 14 types d’extensions Google Ads et ce qu’elles font
  • Un guide complet de marketing PPC pour les débutants

Image en vedette : fizkes/Shutterstock

Comment utiliser les blogs invités pour la génération de leads

0

En avril, j’ai écrit un article sur Search Engine Journal qui expliquait comment optimiser un site Web pour qu’il se classe pour plusieurs emplacements. Ayant travaillé pour une entreprise avec plus de 45 sites indépendants à travers le pays, j’ai pensé que le référencement multi-sites serait un sujet solide sur lequel écrire, car c’était quelque chose que je connaissais et cela semblait être un sujet que de nombreux propriétaires d’entreprise trouveraient utile. .

Mais je n’aurais jamais imaginé que cet article se révélerait être une si bonne source de référence. Non seulement cela un article générer une poignée de clients, mais cela m’a également aidé à doubler mes revenus mensuels en tant que consultant.

SEO multi-sites pour les entreprises mondiales et locales

Ceci est un excellent exemple de la façon dont les blogs invités peuvent aider à générer des prospects. Du point de vue du référencement, l’objectif principal d’un article invité est généralement d’obtenir un lien vers votre site. Pendant un certain temps, cela a été un moyen efficace de créer votre profil de backlink. La stratégie elle-même était assez simple : trouvez un site faisant autorité dans votre secteur et proposez-lui un article pertinent pour son public cible en échange d’un lien.

Bientôt, les référenceurs ont réalisé que le lien était tout ce qui comptait vraiment et que la qualité du contenu n’était essentiellement pas pertinente en termes d’avantage de classement organique. Au fil des ans, les blogs invités (entre autres tactiques de spam pour le référencement) ont entraîné un afflux massif de contenu de mauvaise qualité.

Tout s’est effondré (du moins semble-t-il) en janvier 2014, lorsque Matt Cutts a publié un article de blog confirmant ce que de nombreux SEO avaient théorisé pendant de nombreuses années : les blogs invités sont morts.

Cependant, malgré le titre dramatique, les blogs invités ne sont pas morts – ce n’est tout simplement pas le cirque qu’il était autrefois.

Lorsque Matt Cutts a déclaré que les blogs invités étaient morts, il faisait spécifiquement référence à l’utilisation des blogs invités comme stratégie de création de liens. Cela a beaucoup de sens, étant donné que les liens étaient la principale motivation derrière la plupart des publications d’invités.

Aller au-delà de la création de liens

Mais la publication d’invités présente de nombreux avantages en dehors de la simple création de liens. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous ennuyer avec une longue liste que vous avez probablement vue d’innombrables fois. Au lieu de cela, je veux parler de la façon dont vous pouvez optimisez votre stratégie de diffusion des publications d’invités pour augmenter le retour sur investissement et générer des prospects de qualité pour votre entreprise.

De la même manière que la notation des prospects aide à resserrer les entonnoirs de conversion en préqualifiant les prospects, les entreprises peuvent analyser les sujets et les styles de contenu dans lesquels leur public est le plus susceptible de s’engager. En règle générale, un engagement plus élevé entraîne davantage de conversions, ce qui signifie des coûts de marketing réduits et un retour sur investissement plus élevé.

Mais lorsque la plupart des gens pensent à la publication d’invités, ils ont tendance à se concentrer uniquement sur les mesures de lien, telles que l’autorité de domaine, les domaines racine de liaison, etc. Bien que ces données puissent nous indiquer la probabilité qu’un site soit bien classé dans les résultats de recherche, ils ne ‘t nous dire vraiment beaucoup sur l’audience du site Web.

Lorsque vous créez des liens, la pertinence signifie généralement que le site s’aligne sur un secteur ou un sujet spécifique. Mais, lorsque vous vous concentrez sur la génération de leads, les choses deviennent un peu plus compliquées. La leçon à retenir : la pertinence est relative à votre objectif.

Voici quelques considérations pour aider à établir la pertinence pour une génération de leads efficace :

Établissez-vous en tant qu’autorité

[pullquote]Vous considérez-vous comme une autorité dans votre secteur ?[/pullquote]

Au bon vieux temps des blogs invités, la biographie de l’auteur était un endroit privilégié pour inclure un lien vers votre site Web. Mais maintenant que vous recherchez plus que de simples liens, vous pouvez utiliser votre biographie d’auteur – et même le message lui-même – pour vous aider à vous établir en tant que leader d’opinion au sein de votre secteur.

Dans l’article que j’ai mentionné ci-dessus, je n’ai jamais révélé que je possédais une agence de conseil en référencement, et je n’ai pas non plus inclus de liens vers mon site Web dans l’article lui-même. Mais depuis que ma biographie d’auteur mentionnait que j’offrais des services de conseil et incluait un lien vers mon site Web, j’ai reçu près de 20 demandes de renseignements, dont environ la moitié se sont converties en vrais clients. J’ai trouvé cela intéressant car même si je leur ai à peu près tout expliqué en termes de stratégie, ils voulaient toujours que je m’occupe de la mise en œuvre.

Comme j’ai utilisé l’entreprise pour laquelle je travaillais comme exemple, j’ai pu apporter la preuve que ce que je disais dans l’article fonctionne vraiment. En établissant ce sentiment d’autorité, les entreprises se sont senties beaucoup plus confiantes que je pouvais les aider, ce qui a rendu le processus de conversion beaucoup plus facile.

Si vous pouvez établir la confiance avec un client potentiel avant le point de contact initial, alors c’est la moitié de la bataille.

Choisissez le bon sujet

La plupart des sites Web dignes de ce nom ne sont pas intéressés par la publication de sujets qui ont été largement couverts dans le passé. Pour vous donner une idée, Search Engine Journal refuse 10 à 15 contributeurs potentiels pour chacun qu’ils acceptent.

Ne vous méprenez pas, il existe de nombreux sites désespérés de contenu qui publieront tout ce que vous leur lancerez, surtout si vous couvrez un sujet tendance qui est pertinent pour leur industrie. Mais si vous ciblez un site faisant autorité, la plupart des éditeurs recherchent de nouveaux sujets et une nouvelle perspective. Ils recherchent quelque chose qui ajoute de la valeur à leurs lecteurs.

Faites juste attention à ne pas mordre plus que vous ne pouvez mâcher. Le ciblage des sujets ressemble beaucoup au ciblage des mots-clés. En couvrant trop de sujets dans le même article, vous diluez la valeur de chaque sujet. Essayez de choisir des sujets suffisamment spécifiques pour que vous puissiez les couvrir en profondeur. Cela aide à établir la crédibilité.

Par exemple, si j’écrivais un aperçu général de la recherche locale, il aurait été difficile de vraiment approfondir tous les détails et, par conséquent, le message n’offrirait pas beaucoup d’informations. Mais lorsque je me concentre sur une seule facette de la recherche locale, comme je l’ai fait sur le référencement multi-sites, je suis en mesure d’affiner mon objectif afin de pouvoir fournir un aperçu plus complet, ce qui me donne une meilleure opportunité d’offrir quelque chose de valeur.

Il y a des exceptions, comme ce guide très détaillé pour débutants sur la création de liens par Paddy Moogan. Cependant, à moins que vous ne puissiez vous engager dans quelque chose de cette ampleur, je vous recommande de vous en tenir à quelque chose que vous pouvez couvrir en moins de 2 000 mots.

Choisissez le bon site

Après avoir choisi un sujet, il est temps de déterminer où votre message invité sera publié.

Lorsque vous commencez à vérifier les sites pour la génération de prospects, vous devez regarder au-delà de l’autorité de domaine et de la pertinence de l’industrie. Quelle est la taille d’un suivi social ont-ils? Dans quelle mesure leurs abonnés sont-ils engagés ? Y a-t-il beaucoup de partages sociaux pour les publications d’autres auteurs invités ?

Bien que ce type d’analyse puisse sembler assez simple, il peut devenir très fastidieux. Lorsque j’envisageais quel site conviendrait le mieux à l’article sur le référencement multi-emplacement, j’avais plusieurs sites en tête et pour être honnête, SEJ n’était pas mon premier choix. Mais après quelques recherches, je suis arrivé à la conclusion que, sur la base du nombre total de partages et de l’engagement de la communauté pour les articles liés au référencement local, SEJ semblait offrir le meilleur rapport qualité-prix.

N’oubliez pas que le partage social vous offre une portée exponentielle, en particulier avec un site Web qui compte en moyenne plus de 600 000 visiteurs par mois. Le domaine faisant autorité a également fourni un avantage SEO supplémentaire. Vous ne recherchez peut-être pas des liens, mais l’autorité d’un site peut signifier une plus grande visibilité de recherche pour votre contenu. Si vous recherchez « SEO multi-emplacements » dans Google, mon article est le premier résultat que vous voyez. Il serait beaucoup plus difficile pour moi de me classer pour un terme comme celui-ci si le contenu résidait sur mon propre domaine, qui n’a qu’une fraction de l’autorité.

référencement multi-sites par brandon seymour

Choisir le bon site signifie plus de vues, plus de partages, plus de liens, plus de visibilité dans la recherche et, bien sûr, un plus grand potentiel de prospects.

Définissez vos facteurs de qualification

Tout propriétaire d’entreprise qui utilise la génération de prospects sait que certains prospects sont plus qualifiés que d’autres. C’est pourquoi il est utile d’avoir certaines conditions que vous pouvez cibler.

Dans mon cas, l’aspect multi-sites était en soi un assez bon facteur de qualification. Si une entreprise a plusieurs emplacements ou si elle cherche à étendre son territoire, c’est généralement un indicateur qu’elle a le budget pour le référencement.

Pour la plupart des entreprises, le prix est l’un des problèmes les plus courants lorsqu’il s’agit de conclure une vente. Dans ce cas, j’ai éliminé cet élément dissuasif en choisissant un sujet qui ne s’applique qu’aux entreprises qui répondent à des normes spécifiques. Ce type de filtrage fonctionne également très bien si vous essayez de cibler des régions spécifiques.

Si vous êtes une entreprise avec plusieurs sites, pourquoi ne pas proposer du contenu à certains des sites qui s’adressent à vos marchés locaux individuels ? Si vous utilisez une approche dispersée pour générer des prospects à partir des publications d’invités, vous ne faites que tourner vos roues.

Mettre tous ensemble

Les blogs invités ne sont pas morts. Il faut juste beaucoup plus de temps et d’efforts pour bien faire les choses. Alors ne clouez pas le couvercle du cercueil tout de suite. Si vous respectez les consignes aux webmasters de Google, il n’y a vraiment pas beaucoup de différence entre les publications d’invités et tout autre type de contenu créé. Tant que vous continuez à produire un contenu engageant et de qualité, les blogs invités restent une excellente stratégie pour l’image de marque, l’exposition et l’augmentation de la portée de votre entreprise.

Je pense qu’à mesure que le marketing de contenu continue d’évoluer, de plus en plus d’entreprises commenceront à optimiser leur stratégie de publication d’invités pour la génération de prospects et l’acquisition de clients. Qui sait, si vous abordez les blogs invités de la bonne manière, vous pourriez même obtenir ce lien convoité après tout. Je sais que j’ai dit qu’il ne s’agissait pas de créer des liens, mais un backlink légitime d’un site réputé est un joli bonus.

Crédits image

Image en vedette : Orletskyyyy via Shutterstock
Image #1 : milo827 via Shutterstock
Capture d’écran prise en septembre 2014

Êtes-vous un expert PPC ? Alors vous devriez utiliser ces tactiques PPC avancées

0

Vous vous considérez donc comme un expert PPC ? Alors que la plupart des professionnels du marketing des moteurs de recherche connaissent les bases de la création d’un compte AdWords et de l’exécution de campagnes PPC, seuls les plus expérimentés peuvent vraiment modifier le système pour fournir des résultats exceptionnels. Essayez certaines de ces tactiques PPC avancées pour faire passer votre campagne au niveau supérieur :

Appliquez les meilleures pratiques de référencement sur la page à la page de destination où vous générez votre trafic PPC

L’objectif ultime est d’atteindre le niveau de qualité AdWords le plus élevé possible, car il est extrêmement important pour une campagne publicitaire. Bien qu’il existe officiellement pour garantir que les utilisateurs ne reçoivent que des annonces pertinentes pour leurs requêtes de recherche, il joue également un rôle dans la position de votre annonce dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) et dans la détermination des coûts facturés à votre campagne pour les clics sur les mots clés. . Plus le niveau de qualité de votre annonce est élevé, plus votre annonce est visible et plus votre budget ira loin. La plupart des spécialistes du marketing se concentrent sur l’amélioration du niveau de qualité au niveau du mot clé et du groupe d’annonces en faisant correspondre le message du mot clé à l’annonce au contenu de la page de destination.

Les professionnels du PPC les plus performants examinent également les éléments de référencement sur la page de cette page de destination cible. L’optimisation de la page de destination à l’aide des mêmes mots clés que ceux utilisés dans l’annonce et le groupe d’annonces aidera AdWords à reconnaître la pertinence de votre page, améliorant ainsi votre niveau de qualité.

PPC, marketing numérique, SEM

Concentrez-vous sur les mots-clés à haute valeur ajoutée

La plupart des groupes AdWords utilisent plusieurs mots clés, parfois des centaines. Si vous avez un mot-clé de très haut niveau, consacrez-lui tout un groupe. Pas de mots-clés à longue traîne, pas de mots-clés similaires, juste ce terme individuel. Cette tactique vous permet d’aligner parfaitement le texte de l’annonce sur le mot-clé, ce qui contribuera à améliorer les performances de votre annonce. De plus, le fait de dédier un groupe d’annonces à ce mot clé vous permet de surveiller ses performances au niveau du groupe d’annonces, ce qui vous donne un aperçu plus approfondi du succès de ce terme.

Normaliser les noms de compte AdWords

Cette suggestion peut sembler étrange, mais la création et le respect d’une structure de compte et d’une convention de dénomination prédéterminées aideront vos campagnes à se dérouler plus facilement du début à la fin. De nombreux spécialistes du marketing n’hésitent pas à nommer leurs campagnes et leurs groupes d’annonces, et leur donnent des titres arbitraires et génériques comme « Spring Campaign 1 ».

Quel ressort ? Combien de groupes d’annonces compte cette campagne ? Comment appelle-t-on ces groupes d’annonces ? Non seulement une convention de dénomination spécifique vous aidera à rester organisé lorsque vous travaillez dans AdWords, mais elle vous permettra également de générer facilement des rapports à court et à long terme et d’avoir un meilleur contrôle de vos performances.

Lorsque vous nommez vos groupes d’annonces, il est important d’être aussi détaillé que possible. Nommez toutes vos campagnes et groupes d’annonces dans la campagne de la même manière, et vous ne confondrez plus jamais deux groupes.

Aligner la fréquence de reciblage sur le cycle d’achat

Bien que le reciblage soit une tactique PPC de base que tous les professionnels du SEM devraient connaître et utiliser, il existe des mouvements stratégiques qui peuvent maximiser l’efficacité de la méthode. Il est important de diffuser des annonces aux visiteurs qui n’ont pas réussi à convertir lors de leurs premières visites. Cependant, si vous les bombardez trop souvent de publicités, vous risquez de les aliéner, de les amener à désactiver vos publicités ou à éviter votre entreprise.

Par conséquent, il est important de réfléchir stratégiquement à la fréquence et au moment de vos annonces. Faites-les correspondre à leur position dans le cycle d’achat de votre produit. Par exemple, une entreprise de chaussures peut diffuser avec succès une annonce de reciblage présentant une botte d’hiver pendant les mois les plus froids, mais cela n’a pas beaucoup de sens de continuer à diffuser cette annonce en juillet ; personne ne pense même à porter ou à acheter de la neige. bottes en hiver.

De plus, pensez non seulement aux saisons d’achat, mais au cycle d’achat global lors de la planification du reciblage. Par exemple, les logiciels B2B ont tendance à avoir un cycle d’achat plus long – vous pouvez diffuser plus d’annonces de reciblage sur une période d’un an qu’un vendeur de chaussures, car le cycle d’achat de chaussures est beaucoup plus court.

Utiliser des cookies de reciblage distincts pour des pages spécifiques

L’objectif principal de toute campagne de reciblage est de diffuser des annonces pertinentes qui inciteront un ancien visiteur à revenir sur votre site et à effectuer l’action souhaitée. L’une des étapes les plus difficiles pour atteindre cet objectif consiste à déterminer comment créer une annonce vraiment pertinente pour cet utilisateur. Une solution intelligente : placez des cookies de reciblage uniques sur chaque page de produit ou de service spécifique de votre site. De cette façon, vous saurez exactement quel élément de votre entreprise était intéressant pour cet utilisateur, et pourrez rédiger et diffuser les annonces les plus pertinentes avec les meilleures chances de convertir cet utilisateur. Après tout, quelqu’un qui regarde des bottes de neige a un besoin très différent de celui qui regarde des cross-trainers sur le même site. Différents cookies permettent aux spécialistes du marketing de segmenter leur audience et de travailler au sein de chaque segment pour des résultats plus précis et ciblés.

Bien que chacune de ces tactiques puisse mériter sa propre explication approfondie, cet aperçu met simplement en évidence quelques façons dont les spécialistes du marketing numérique peuvent affiner leurs efforts pour créer des résultats PPC plus de qualité. Tout ce qu’il faut, c’est une stratégie, une planification et une exécution rapide, et le retour sur investissement de votre publicité payante peut augmenter considérablement. Bonne chance!

Crédit image en vedette : Shutterstock.com. Utilisé sous licence.

Comment utiliser le nouvel éditeur Bing Ads pour faire évoluer la gestion des données des extensions

0

Comme les extensions d’annonces peuvent générer une croissance à deux chiffres du CTR par rapport aux annonces textuelles classiques, vous êtes nombreux à les adopter à un rythme rapide. Un moyen populaire de créer rapidement des extensions consiste à exporter des données de campagne vers un fichier Excel, à copier et coller des extensions existantes et à les appliquer à des campagnes supplémentaires. Pour vous aider à organiser facilement les données d’extensions, le tout nouveau Bing Ads Editor v10.1 est livré avec un format de données d’extensions avancé qui vous aide à accélérer l’adoption des extensions à l’aide du fichier d’exportation. Passons en revue sa conception et les étapes faciles pour l’adopter.

Quoi de neuf

Avant Bing Ads Editor v10.1, après avoir exporté des comptes sous forme de fichiers CSV, vous trouviez les paramètres de chaque extension (par exemple, une adresse complète pour les extensions de lieu) répertoriés et répétés dans les lignes du CSV pour les types d’enregistrements suivants :

1) Extension d’annonce de lien annexe de campagne/groupe d’annonces
2) Extension d’annonce de lieu de campagne
3) Extension d’annonce d’appel de campagne
4) Extension d’annonce de produit de campagne (actuellement en version bêta et n’est pas disponible pour tous les utilisateurs de Bing Ads)

Pour une extension adoptée par des centaines de campagnes, les mêmes informations sont répétées des centaines de fois dans le fichier exporté. Vous trouverez ci-dessous un exemple de fichier exporté dans la version antérieure d’Editor.

Exemple un (avant): Paramètres d’extensions répétés sur plusieurs lignes
BAE_DATA_01

La même adresse s’applique à plusieurs campagnes et apparaît donc à plusieurs reprises dans la colonne Paramètre d’extension. Avec des comptes plus importants, la répétition des informations sur chaque ligne rendait plus difficile la modification de ces données dans plusieurs associations et le décompte du nombre d’extensions uniques créées. De plus, cela générait une charge utile supplémentaire inutile, ralentissant les processus de chargement et de téléchargement. Pour augmenter votre productivité tout en gérant une grande taille d’enregistrements d’extensions, Bing Ads Editor v10.1 divise les informations sur les extensions en deux groupes sur ses fichiers d’exportation.

Groupe 1 – Suivi des paramètres des extensions avec les quatre nouveaux types d’enregistrements suivants :

• Extension d’annonce de lieu : pour gérer un paramètre d’extension de lieu individuel, par exemple « Contoso 1234 88th Ave., Seattle, WA 98105 »
• Extension d’annonce d’appel : pour gérer un paramètre d’extension d’appel individuel, par exemple « États-Unis, 4255551234 »
• Extension d’annonce de lien annexe : pour gérer un paramètre d’extension de lien annexe individuel, par exemple « Commander maintenant !, www.contoso.com/order »
• Extension d’annonce de produit : pour gérer un paramètre d’extension de produit individuel, par exemple « BingAds_Label = chaussures habillées pour hommes ».

Groupe 2 – Suivi des groupes d’annonces/campagnes associés à des extensions pour les cinq types d’enregistrements suivants :

• Extension d’annonce de lien annexe de groupe d’annonces
• Extension d’annonce de lien annexe de la campagne
• Extension d’annonce de lieu de campagne
• Extension d’annonce d’appel de campagne
• Extension d’annonce de produit de campagne

En associant la colonne ID des enregistrements du groupe 2 à l’ID d’une extension du groupe 1 et en associant sa colonne ParentID à différents ID de campagnes ou de groupes d’annonces, les utilisateurs peuvent facilement appliquer une seule extension à plusieurs campagnes/groupes d’annonces..

L’exemple ci-dessous montre comment un paramètre d’extension individuel n’apparaît qu’une seule fois et est appliqué à plusieurs campagnes. Comme le même paramètre d’extension ne doit être saisi qu’une seule fois, vous pouvez facilement compter le nombre d’extensions que vous avez dans le groupe 1 pour respecter la limite de 150 000 extensions par compte sur Bing Ads, et vous bénéficiez d’une plus grande vitesse de téléchargement et de chargement de votre compte. Pour marquer cette amélioration, vous constaterez également que, par défaut, la deuxième ligne du fichier d’exportation—FormatVersion type— est réglé sur « 2 » pour indiquer le fichier exporté prenant en charge le format de données d’extension amélioré.

Exemple 2 (Nouveau): L’amélioration affichera les mêmes données que celles présentées dans l’exemple 1 dans le nouveau format ci-dessous :
BAE_DATA_02

Meilleures pratiques d’adoption de cette amélioration

Les exemples suivants sont basés sur l’extension de lieu, mais les mêmes pratiques s’appliquent aux autres types d’extensions.
Ajouter une nouvelle extension

1) Ajoutez une nouvelle extension et attribuez-lui un ID temporaire, qui peut être n’importe quel nombre négatif. L’éditeur reconnaîtra le signe négatif comme un identifiant temporaire et lui attribuera un identifiant permanent après que vous l’aurez publié sur Bing Ads en ligne.
2) Associez l’extension nouvellement ajoutée aux campagnes existantes en ajoutant « Extension d’annonce de lieu de campagne » comme type d’enregistrement. Attribuez ensuite à l’enregistrement un ID et un ID parent :

  • Entrez l’ID temporaire de la nouvelle extension dans la colonne ID
  • Entrez un ID de campagne dans la colonne ID parent

BAE_DATA_03

3) Importez les modifications du fichier CSV dans l’éditeur, puis publiez les modifications sur Bing Ads en ligne. Bing Ads attribuera un ID permanent (remplaçant le numéro négatif que vous avez créé à l’origine) à votre nouvelle extension la prochaine fois que vous obtenez les modifications et exportez les données sous forme de fichier CSV.
BAE_DATA_04

Mettre à jour des associations ou des extensions

1) Mettre à jour les associations : vous pouvez mettre à jour les détails de l’extension d’annonce directement sur les lignes de la feuille de calcul qui correspondent aux types d’enregistrement d’extension d’annonce suivants : extension d’annonce de lieu, extension d’annonce d’appel, extension d’annonce de lien annexe et extension d’annonce de produit. Les modifications que vous apportez aux détails ici seront appliquées à toutes les campagnes et tous les groupes d’annonces associés à l’ID d’extension.
2) Mettre à jour les extensions : vous pouvez mettre à jour l’ID et l’ID parent des types d’enregistrements d’extension d’annonce suivants pour mettre à jour leurs associations dans différentes campagnes : extension d’annonce de lien annexe de campagne/groupe d’annonces, extension d’annonce de lieu de campagne, extension d’appel de campagne et annonce de produit de campagne. Extension.
BAE_DATA_05

Supprimer des associations ou des extensions

• Pour supprimer une association d’extension via la feuille de calcul, remplacez la colonne État par « Actif » et saisissez « Supprimé ». Après avoir réimporté les modifications dans Editor à partir du fichier CSV et publié les modifications sur Bing Ads en ligne, la prochaine fois que vous téléchargerez des données dans Editor, les extensions supprimées et les enregistrements d’association auront disparu.
BAE_DATA_06

• Pour supprimer une extension sur la feuille d’envoi groupé :
1) Changer son statut en « supprimé »
BAE_DATA_07

2) Après avoir importé et publié les modifications, lors de la prochaine exportation, vous constaterez que Bing Ads a supprimé les extensions supprimées et ses enregistrements d’association.
BAE_DATA_08

FAQ :

Puis-je supprimer la ligne FormatVersion si je le souhaite ?

La ligne FormatVersion est ajoutée pour prendre en charge le format d’extension amélioré. Vous ne devez pas le supprimer ni modifier son numéro par défaut.

Puis-je continuer à utiliser l’ancien format pour ajouter d’autres enregistrements d’extension à mon compte ?

Oui, vous pouvez continuer à ajouter des extensions dans l’ancien format (c’est-à-dire combiner les paramètres d’extension et les noms de campagnes/groupes d’annonces dans une entrée) sur les types d’enregistrements suivants :

1) Extension d’annonce de lien annexe de campagne/groupe d’annonces
2) Extension d’annonce de lieu de campagne
3) Extension d’annonce d’appel de campagne
4) Extension d’annonce de produit de campagne

Editor v10.1 les convertira automatiquement dans le nouveau format lorsque vous publierez des modifications sur Bing Ads en ligne. La prochaine fois que vous obtenez les modifications de Bing Ads et que vous les exportez vers Excel, vous trouverez des enregistrements d’extension créés pour suivre les paramètres et les enregistrements d’association mis à jour pour suivre l’ID, l’ID parent et les données de performance.
BAE_DATA_09

Avec cette amélioration, puis-je supprimer l’extension unique et ses associations de l’interface utilisateur de l’éditeur ?

Non, SEULES les associations peuvent être supprimées de l’interface utilisateur de l’éditeur. Pour exécuter une suppression complète de l’extension et de ses associations d’extensions, vous pouvez exporter les enregistrements d’extension vers une feuille de calcul, marquer les extensions comme « supprimées » et réimporter dans l’outil pour supprimer les extensions et leurs associations.

Les enregistrements d’extension peuvent-ils partager le même identifiant ?

• Les enregistrements d’extension d’annonce de lieu et d’extension d’annonce d’appel ont des identifiants uniques.
• Plusieurs enregistrements d’extensions d’annonces de liens annexes peuvent partager le même ID tant qu’ils ont des numéros de commande différents.

Exemple : un groupe de liens annexes a le même ID mais des numéros de commande différents
BAE_DATA_10

Comment puis-je profiter de cette amélioration via l’interface utilisateur de l’éditeur ?

Cette amélioration doit principalement être adoptée via les fichiers d’exportation de l’éditeur, mais pour les extensions de lieu, vous pouvez ajouter de nouvelles extensions de lieu dans ce format avancé en utilisant sa fonction de modification multiple. Comme illustré ci-dessous, l’utilisation de la fonction Modification multiple pour ajouter des extensions de lieu génère automatiquement deux groupes d’enregistrements :

• Extension d’annonce de lieu : pour effectuer le suivi d’un paramètre d’extension de lieu individuel
• Extension d’annonce de lieu de campagne : pour suivre l’association entre les campagnes et les extensions d’annonce de lieu
BAE_DATA_11

Y a-t-il d’autres changements d’accompagnement sur l’interface utilisateur de l’éditeur pour cette amélioration ?

Il y a des changements pour les liens annexes créés avec le format avancé.

• Une modification apportée à une campagne/un groupe d’annonces via l’interface utilisateur de l’éditeur sera appliquée aux autres campagnes/groupes d’annonces associés.
Exemple : Une mise à jour d’une campagne sera appliquée aux autres campagnes partageant le même lien annexe :
BAE_DATA_12

Exemple : la suppression d’un lien annexe d’une campagne le supprimera des autres campagnes :
BAE_DATA_13

• Vous pouvez cliquer avec le bouton droit sur un lien annexe et utiliser une nouvelle fonction, Dissocier, pour supprimer un groupe de liens annexes partageant le même ID de la campagne sélectionnée sans supprimer les mêmes liens annexes des autres campagnes.
Exemple : dissocier un groupe de liens annexes d’une campagne :
BAE_DATA_14

Installez Bing Ads Editor v01.1 dès aujourd’hui pour profiter de son format de données d’extensions avancé, de vitesses de téléchargement/chargement plus rapides et d’une gestion de synchronisation améliorée. Des conseils supplémentaires sur la maîtrise des outils de l’éditeur sont également disponibles ici et j’illustrerai les options les plus fréquemment posées de l’éditeur dans mon prochain article.

Crédit d’image en vedette : site Web officiel de Microsoft Bing Ads
Toutes les captures d’écran prises le 28 février et les images créées/fournies par l’auteur.

Comment utiliser les listes de remarketing basées sur la précision

0

Comme beaucoup d’entre vous le savent peut-être, les propriétaires de sites de commerce électronique investissent beaucoup d’argent dans la publicité PPC avec Bing ads et Google AdWords. Avec les nombreuses méthodes différentes de marketing en ligne, j’ai pensé qu’il serait utile de partager une étude de cas que j’ai menée sur une campagne PPC de commerce électronique spécifiquement axée sur l’utilisation du remarketing dynamique avec des listes d’audience avancées et d’expliquer brièvement comment configurer une campagne de remarketing dynamique en cours de route.

Contrairement au remarketing traditionnel, le remarketing dynamique vous permet d’obtenir des listes d’audience très précises. Par exemple, vous pouvez avoir une liste d’audience optimisée pour chacun de vos produits ou catégories proposés par votre site Web. Lorsque vous créez vos listes d’audience, vous pouvez créer des règles spécifiques qui détermineront si un visiteur peut ou non répondre aux exigences pour être ajouté à cette liste particulière. Par exemple, vous pouvez créer des règles pour inclure les visiteurs qui ont ajouté un article à leur panier et une règle « ET » distincte qui exclut toute personne ayant visité la page de confirmation de commande (à l’exclusion des visiteurs qui ont déjà effectué une conversion) afin que vous puissiez effectuer un remarketing auprès de ceux qui l’ont été. très proche de la conversion.

C’est un excellent moyen d’augmenter le retour sur investissement de votre campagne PPC de commerce électronique, car vous faites du marketing auprès de visiteurs très pertinents qui ont montré un intérêt pour un produit particulier en ajoutant cet article (ou un article similaire) au panier, mais n’ont finalement pas fait de achat. Pensez-y : si vous magasinez pour un produit et que quelque chose se présente, vous ne retournerez peut-être pas dans ce même magasin lorsque vous ferez finalement un achat. Le terme pour ce type de visiteur est l’abandonneur de panier d’achat, et la plupart du temps, ces abandonneurs ont juste besoin d’un peu de magie de remarketing pour les transformer en client payant.

La meilleure partie de l’utilisation de listes de remarketing basées sur la précision est que vous pouvez segmenter vos listes d’audience et diffuser des annonces illustrées du même produit que celui que le visiteur avait dans son panier. Ainsi, si vous vous rendez dans la boutique de mon client et que vous placez un article dans votre panier, puis que vous partez sans effectuer de conversion, vous verrez ce même article vous suivre dans les annonces graphiques que nous avons créées pour sa campagne de remarketing dynamique. Inutile de dire que ce type de stratégie marketing innovante peut être très efficace s’il est configuré correctement et heureusement pour vous, je vais vous apprendre à créer une campagne de remarketing dynamique efficace qui utilise des listes de remarketing basées sur la précision.

Configurer votre campagne de remarketing avec Google AdWords

Vous devez d’abord créer une campagne. Si vous avez déjà une configuration et que vous lisez simplement cet article pour savoir comment configurer des listes de remarketing avancées, je vous recommande de faire défiler jusqu’à l’en-tête suivant qui se lit comme suit : « Configuration de vos listes de remarketing ».

Vous devrez disposer d’un compte Google Merchant déjà établi afin de configurer le remarketing dynamique. En supposant que vous en ayez déjà un, vous devrez lier vos comptes AdWords et Merchant Center. Connectez-vous simplement à votre compte Google Merchant et cliquez sur Paramètres, puis cliquez sur « AdWords », puis entrez simplement votre numéro d’identification client AdWords et cliquez sur « Ajouter ». C’est ce qui permettra à votre compte AdWords d’extraire les données de votre centre marchand, ce qui est essentiel. Une fois que vos deux comptes sont liés, vous voudrez configurer votre campagne dans Adwords, j’ai décrit une procédure étape par étape pour commencer ci-dessous.

1.) Connectez-vous à votre compte AdWords et cliquez sur le +Campagne bouton puis le Réseau Display uniquement option de sous-menu comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessous.

Nouvelle_campagne_display !

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur adwords.google.com

2.) Dans la fenêtre suivante à laquelle vous êtes invité, donnez d’abord un nom à votre nouvelle campagne, puis sélectionnez Remarketing à côté de « type ». Et enfin, en bas de la page après avoir cliqué sur Remarketing comme type, un bouton bleu apparaîtra indiquant « Configurer le remarketing dynamique“, cliquez dessus.

Step_two_of_setting_up_remarketing

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur adwords.google.com

3.) Ensuite, vous devrez entrer l’adresse e-mail de votre webmaster ou de la personne qui installera le code de remarketing dynamique. Une capture d’écran de ce à quoi ressemble cette fenêtre d’affichage est ci-dessous. Gardez à l’esprit que l’installation de votre campagne de remarketing dynamique est une tâche pour un webmaster expérimenté (j’ai inclus quelques liens de référence pour commencer à la fin de cet article).

Obtenir_votre_code_pour_le_remarketing

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur adwords.google.com

Vous devrez modifier légèrement votre code de suivi GA pour inclure la méthode de suivi des cookies par double clic. Les modifications sont compatibles avec les versions synchrones et asynchrones des codes de suivi GA et n’auront aucun effet sur les modifications précédentes que vous avez pu apporter à votre code. AdWords vous fournira par défaut 4 listes de remarketing standard. Les listes ne seront pas couvertes car le sujet de cet article concerne l’utilisation de listes de remarketing avancées. Donc, pour accélérer les choses, vous pouvez cliquer sur le bouton « Suivant » pour ignorer l’examen de la liste, puis « Revenir à la campagne » dans les deux étapes suivantes en procédant à l’étape où vous entrez l’adresse des webmasters.

4.) Ensuite, il est temps de configurer vos options d’enchères et de budget. Pour en savoir plus sur les options d’enchères de Google et sur celle qui convient le mieux à vos objectifs marketing, vous pouvez lire ce lien utile du centre d’assistance Google. Sur cette même page à laquelle vous êtes invité, vous devez également vous assurer que la case à cocher à côté de « Activer le remarketing dynamique » est cochée, comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessous.

Étape_4_de_configuration_de_votre_campagne_de_remarketing_dynamique

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur adwords.google.com

Vous pouvez également définir les paramètres d’emplacement et de planification de votre annonce sur cette page. Par conséquent, si vous ciblez des emplacements spécifiques et ne diffusez des annonces qu’à certains moments, vous souhaiterez apporter vos modifications en conséquence ici.

Et maintenant que vous avez configuré votre campagne, vous devez procéder à la création de votre premier groupe d’annonces. C’est là que les choses deviennent un peu plus délicates, car vous devez prendre en compte la granularité de votre stratégie de remarketing. Par exemple, vous pouvez choisir d’avoir un groupe d’annonces pour chaque produit que vous jugez important, et ce groupe d’annonces particulier peut avoir sa propre liste de remarketing unique. C’est probablement l’un des moyens les plus efficaces (et les plus longs) de configurer vos listes de remarketing. Cependant, si vous avez des milliers de produits, cela peut être très coûteux et chronophage. Nous vous recommandons de choisir judicieusement votre stratégie de groupe d’annonces. Il s’agit de l’étape la plus importante du processus.

Je vais expliquer brièvement comment effectuer une analyse de vos données de commerce électronique à partir de Google Analytics pour créer un ensemble de listes de remarketing basé sur les données. Étant donné que vous devrez sélectionner la liste de remarketing à utiliser lors de la création de votre premier groupe d’annonces, nous allons ignorer la configuration du groupe d’annonces pour le moment et passer à la création de votre liste de remarketing basée sur la précision dans Google Analytics. Ensuite, nous pouvons vous expliquer comment utiliser cette liste avec un groupe d’annonces correspondant dans Google AdWords.

Configuration de listes de remarketing avancées

Sélection de vos cibles

Dans cet exemple, je vais montrer comment créer des groupes d’annonces axés sur les marques vendues par un de nos clients spécifiques. En fonction de votre activité, vous souhaiterez peut-être plutôt cibler des catégories de produits. Dans ce cas, le client vend des fournitures de chauffage et de refroidissement allant d’unités de climatisation à des pièces de rechange pour chauffe-eau. Ils portent plusieurs marques étant donné qu’ils ont des accords de revente avec de nombreux fabricants et c’est un excellent projet à démontrer.

N’oubliez pas que votre campagne est unique, il n’est donc peut-être pas judicieux de rechercher des groupes d’annonces « intrinsèques à la marque », mais vous pouvez toujours voir comment configurer vos listes en lisant cet article et vous pouvez appliquer les techniques que vous apprendre dans n’importe quel scénario.

L’exemple de projet sur lequel nous travaillons est un grand magasin de commerce électronique. Nous avons donc passé beaucoup de temps à analyser les données pour configurer les listes de remarketing pour cette campagne. Lorsque j’utilise des données volumineuses, j’ai tendance à m’appuyer fortement sur Excel pour effectuer mes recherches et mes analyses. Je vais donc faire une démonstration rapide de la façon dont j’utilise Excel pour rationaliser la façon dont j’analyse les rapports volumineux de Google Analytics sur le commerce électronique. . Dans cet exemple, j’ai généré un rapport de page de destination et filtré uniquement les visiteurs des moteurs de recherche. Dans la capture d’écran ci-dessous, vous pouvez voir que le rapport affiche les pages de destination (qui sont toutes des pages de produits pour la plupart) et les mesures associées à chaque page de destination.

Google_Analytics_Landing_Page_Reports

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur analytics.google.com

Les mesures qui me semblent les plus importantes sont les taux de conversion du commerce électronique, les taux de rebond, le temps moyen passé sur le site et le nombre de visites uniques. Le nombre de visites uniques permet d’utiliser un échantillon de données de taille adéquate, plus l’échantillon de données est grand, plus les données sont fiables. Comme je l’ai déjà mentionné, si vous avez affaire à une grande campagne, vous souhaiterez exporter ces données dans Excel, puis commencer à utiliser vos connaissances Excel pour rationaliser votre processus. J’ai écrit un excellent article sur mon blog qui couvre tous les trucs et astuces Excel pour les référenceurs. Il couvre également la plupart des fonctions et formules Excel que j’utilise lorsque je traite des mégadonnées et des campagnes SEO ou PPC de commerce électronique. Je vous encourage à perfectionner vos capacités Google Analytics et Excel si vous envisagez de gérer de grandes campagnes de remarketing dynamique telles que celle que je décris. Connaître Excel peut vous faire économiser d’innombrables heures de recherche et d’interprétation manuelle des données.

Une fois vos données exportées vers Excel, je vous recommande d’ajouter un tableau à votre feuille de calcul avec les données. Lorsque vous utilisez des tableaux, vous pouvez facilement filtrer vos colonnes en créant des filtres pour chaque métrique. J’aime d’abord ajouter un filtre qui n’inclut que les pages de destination avec au moins 30 visites uniques pour m’assurer d’avoir un échantillon de données fiable. Pour ajouter un filtre, cliquez simplement sur la flèche déroulante à côté de l’un des en-têtes de colonne. Comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessous, après avoir cliqué sur cette flèche déroulante, vous ouvrirez plusieurs options de filtre.

ajouter_des_filtres_à_vos_colonnes

Capture d’écran prise le 14/04/2014 avec Excel

Je recommande d’expérimenter chaque option de filtre car chacune peut offrir ses avantages uniques. J’ai choisi d’utiliser l’option de filtre « Supérieur à » et j’ai entré une valeur de 30 comme indiqué ci-dessous.

colonne_supérieur_au_seuil_pour_nouvelles_visites

Capture d’écran prise le 14/04/2014 avec Excel

Une fois la colonne de visiteur unique filtrée, je filtre généralement les pages avec un taux de rebond supérieur à 80 % pour éviter de poursuivre les pages qui ne fonctionnent pas bien. Vous pouvez choisir de filtrer vos données comme vous le souhaitez et, lorsque vous traitez avec certaines industries, vous devez tenir compte de toutes vos variables. Encore une fois, vous pouvez choisir différents types de filtres ou de rapports en fonction des variables uniques de chaque campagne. Plus vous aurez d’expérience dans l’utilisation d’Excel, plus vous deviendrez efficace. Je dis toujours qu’un SEO est aussi bon que les outils qu’il sait utiliser.

Maintenant que j’ai une liste de pages de destination qui génèrent un trafic de haute qualité sur mon site, il est temps de découvrir à quelles marques appartiennent les pages de destination. Je m’appuie sur une fonction de recherche simple pour trier les listes d’URL de la page de destination afin de rechercher des noms de marque spécifiques. En ajoutant une colonne à droite de la colonne URL de la page de destination, je peux inclure des balises de marque à chaque URL. L’instantané ci-dessous montre comment j’ai utilisé la fonction de recherche pour rechercher n’importe quelle URL de page de destination contenant le nom de marque « Goodman ».

find_function_used_to_analyze_url_data._

Capture d’écran prise le 14/04/2014 avec Excel

En plaçant la fonction de recherche dans la colonne « B » et en faisant glisser la formule vers le bas, vous avez maintenant une valeur à côté de chaque URL contenant « Goodman ». En triant simplement la colonne « B » du plus petit au plus grand, vous organiserez les données en affichant les lignes qui ont trouvé une correspondance en haut de la liste.

trier_du_plus_petit_au_plus_grand

Capture d’écran prise le 14/04/2014 avec Excel

Toute cellule contenant une valeur numérique aura une URL contenant « Goodman » à gauche de cette cellule. Ce que j’aime faire, c’est remplacer les valeurs par le nom de la marque pour garder les choses organisées. Ajoutez simplement le nom de la marque dans la première cellule après l’en-tête de colonne et faites glisser la petite case noire au coin de la cellule pour remplacer chaque cellule par une valeur avec le nom de la marque correspondante.

Comprendre_votre_valeur_retournée

Capture d’écran prise le 14/04/2014 avec Excel

Si je fais cela avec les 20 autres marques que le client propose, j’ai maintenant une liste des marques les plus performantes ET des pages de destination les plus performantes qui appartiennent à cette marque. Alors maintenant que j’ai ce tableau génial, je peux l’organiser avec un tableau croisé dynamique ou simplement utiliser ces données telles quelles pour créer mes listes de remarketing. Avoir une liste de vos marques et de vos pages de destination est très utile lors de la création de campagnes de remarketing basées sur la précision et vous découvrirez pourquoi dans la section suivante qui explique comment récolter correctement vos visiteurs à l’aide de Google Analytics.

Rassembler votre audience avec les listes de remarketing de Google Analytics

Une fois que vous avez organisé votre feuille de calcul Excel pratique, vous allez vouloir commencer à configurer vos listes de remarketing dans Google Analytics. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un accès administrateur complet à votre compte Google Analytics. Une fois que vous y avez accès, connectez-vous simplement à votre panneau d’administration et cliquez sur les listes de remarketing. Ici, vous serez invité à créer votre remarketing puis sur ‘listes’. Ensuite, cliquez sur + Nouvelle liste de remarketing et comme toujours, vous devrez commencer par donner un nom à votre liste. Pour créer vos propres listes de remarketing basées sur la précision, vous devez choisir l’option « Créer mon propre type de remarketing à l’aide de segments ». Et c’est là que le plaisir commence 🙂

Après avoir cliqué sur « Créer mon propre type de remarketing à l’aide de segments », vous verrez un affichage s’ouvrir avec une navigation sur le côté gauche. Il s’agit de votre navigation principale pour créer des segments et cela ressemble beaucoup à la configuration d’un segment avancé, sur lequel j’ai écrit un autre article ici sur mon site Web. Si vous n’êtes pas familiarisé avec la création de segments avancés, il s’agit essentiellement d’un ensemble de filtres/règles qui doivent être remplis par les visiteurs afin d’apparaître dans le rapport. Dans ce cas, les règles ou le filtre (ou les séquences) doivent être remplis pour que le visiteur puisse entrer dans la liste de remarketing. Donc, en partant du haut, nous couvrirons brièvement chaque onglet.

1.) Démographie : Dans cette option, vous pouvez définir vos paramètres d’âge, de sexe, de langue et de localisation. Dans le cas de ce projet, j’ai choisi de n’utiliser que des visiteurs des États-Unis car notre client ne vend qu’aux États-Unis. J’ai simplement défini l’emplacement pour qu’il corresponde exactement à « États-Unis », comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessous :

Location_Filter

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur analytics.google.com

Il convient de noter qu’un résumé de vos règles/filtres s’affichera sur le côté droit de votre écran au fur et à mesure que vous ajouterez de nouvelles règles et filtres (comme indiqué dans la capture d’écran ci-dessus).

2.) Technologie : Permet de choisir de n’inclure que les visiteurs qui utilisent certains systèmes d’exploitation, navigateurs, appareils, etc. J’ai choisi de laisser cette section vide, mais si vous voulez être vraiment précis, vous pouvez choisir de vous concentrer uniquement sur les utilisateurs de tablettes ou d’iPhone. selon votre analyse de données ».
3.) Comportement : Dans cette section, nous pouvons choisir de segmenter les visiteurs en fonction de la fréquence à laquelle ils visitent et effectuent des transactions sur votre site. Cela peut être une option à jouer si vous vendez des produits qui doivent être remplacés régulièrement. Dans cet exemple, nous avons laissé son option vide.
4.) Date de la première visite : Ici, vous pouvez segmenter vos visiteurs en fonction de la date à laquelle ils sont entrés sur votre site. Cela peut être utile pour certains types de ventes saisonnières. Dans ce cas, nous avons laissé ce champ vide.
5.) Sources de trafic : Dans cette option, nous avons la possibilité de segmenter les visiteurs en fonction de la façon dont ils ont trouvé votre site. J’ai choisi de n’inclure que les visiteurs qui ont trouvé le site via des supports organiques ou CPC uniquement. Comme le montre la capture d’écran ci-dessous, j’ai utilisé un filtre regex qui lit (cpc | organique) qui demande à Google de n’inclure que les visiteurs qui ont utilisé l’un des deux supports.

Medium_filter_for_organic_and_cpc_only

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur analytics.google.com

6.) Commerce électronique : Dans cette section, vous pouvez segmenter vos visiteurs en fonction des spécifications de transaction et de revenus, ce qui peut être utile, mais nous avons décidé de laisser ce champ vide pour ne pas réduire nos chances d’obtenir rapidement une audience.
7.) Condition : Dans cette option avancée, vous avez la possibilité de faire beaucoup. Comme pour les segments avancés, vous pouvez appliquer plusieurs règles et vous pouvez également spécifier si toutes les règles doivent être respectées ou non OU si une seule ou une autre doit être respectée. Par exemple, si vous regardez la capture d’écran ci-dessous, je choisis de créer un filtre avec 3 règles, l’une ou l’autre des trois exigences peut être satisfaite car il s’agit d’une combinaison de règles « OU ». Si j’avais créé une règle « ET », le visiteur aurait dû se rendre sur les deux pages pour être considéré comme membre de cette liste. J’ai simplement inclus les URL qui se trouvaient dans ma feuille de calcul Excel pratique.

Vous remarquerez peut-être que j’ai pu couvrir toutes mes URL en utilisant l’option « inclure », je viens d’identifier la balise d’URL de commentaire qui se trouve dans toutes mes pages les plus performantes de ma feuille Excel. La majorité des pages contenaient un paramètre d’URL commun et j’ai inclus un filtre pour chaque paramètre commun.

Conditions_filter_for_remarketing

Capture d’écran prise le 14/04/2014 sur analytics.google.com

De plus, j’ai créé un filtre qui inclut tous les visiteurs qui sont allés sur une page qui avait ‘/checkout/cart.jsp’ dans l’URL. Pourquoi? Parce que si ce texte apparaît dans l’URL des visiteurs, cela signifie qu’ils avaient un article dans leur panier, ce qui signifie qu’ils étaient sur le point de faire un achat. La règle suivante filtre nos visiteurs qui sont allés sur une page contenant ‘/checkout/order-confirmation.jsp’. Si vous ne l’avez pas déjà deviné, ce filtre est utilisé pour exclure les visiteurs qui ont effectué un achat.

Une fois toutes ces règles prises en considération, nous nous retrouvons avec des abandons de panier d’achat qui ont manifesté leur intérêt pour les pages de produits Goodman qui sont connues pour fournir un trafic de moteur de recherche de haute qualité en provenance des États-Unis.

Utilisation de vos listes de remarketing dans vos nouveaux groupes d’annonces

Maintenant que vous avez configuré vos listes de remarketing, il est temps de les utiliser ! Heureusement, le travail acharné est terminé. Maintenant, il vous suffit de revenir dans Google AdWords et de suivre quelques étapes simples. La première chose que vous devrez faire est de cliquer sur votre campagne de remarketing dynamique, puis de cliquer sur +Adgroup. Ici, vous devrez simplement donner un nom à votre groupe d’annonces, puis sélectionner votre enchère par défaut.

De plus, vous trouverez vos listes de remarketing nouvellement créées disponibles dans cette fenêtre. Par conséquent, pour le groupe d’annonces que vous créez, assurez-vous d’utiliser la bonne liste de remarketing. Notez que vos listes devront se remplir au fil du temps et une fois qu’elles auront suffisamment de membres dans la liste, elles deviendront éligibles à l’utilisation. Ce que je vais faire, c’est créer un groupe d’annonces à l’aide de la liste Goodman que j’ai créée précédemment. Par défaut, vous serez invité à accéder à l’outil de création d’annonces illustrées dans AdWords.

Pour télécharger vos propres annonces de remarketing, ce que je vous recommande de faire, vous pouvez cliquer sur « ignorer la création d’annonces » et continuer à ajouter de nouvelles annonces illustrées qu’un graphiste met en place. Vous pouvez créer des publicités vraiment convaincantes qui incitent le visiteur à revenir et à acheter l’article qu’il avait autrefois dans son panier. Les meilleures pratiques en matière d’annonces illustrées basées sur la précision incluent l’offre de remises sur les annonces intrinsèques au produit et les messages qui créent un sentiment d’urgence tels que « Il ne reste que 12 unités Goodman ! ».

Une fois que vous avez vos annonces, vos groupes d’annonces, votre campagne et vos listes en cours d’exécution, vous êtes pratiquement prêt à partir ! Assurez-vous de continuer à optimiser et à tester lorsque vous collectez des données avec AdWords et Google Analytics et c’est tout ce qu’il vous reste à faire ! Une fois que j’aurai un échantillon de données de taille adéquate, je partagerai une étude de cas pour montrer à quel point cette campagne est rentable. Je sais que cet article a été assez long, mais j’ai aimé l’écrire et j’espère que vous avez aimé le lire ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter et je ferai de mon mieux pour vous répondre !

Liens utiles de Google pour la mise en œuvre de votre code de remarketing dynamique :

  • Qu’est-ce que le remarketing dynamique ?
  • Guide de configuration du remarketing dynamique
  • Exemples de code source de remarketing dynamique/Erreurs courantes
  • Aussi, Mise à niveau vers le remarketing dynamique (section importante à lire)

Comment utiliser les listes de remarketing basées sur la précision : partie 2

0

Remarketing dynamique avec des listes de remarketing de précision

Pour ceux d’entre vous qui ont lu mon dernier message, j’ai finalement collecté environ un mois de données après la mise en place de cette campagne de remarketing ciblée au laser. Le retour sur investissement culmine à 2 400 % de retour sur investissement pour certains des groupes d’annonces et le retour sur investissement de l’ensemble de la campagne est en moyenne bien supérieur à 1 600 %. Ces types de chiffres sont impressionnants, mais ce n’est jamais assez. Ma prochaine étape consiste donc à peaufiner la campagne pour que ce retour sur investissement aille encore plus haut ! 🙂

Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas lu mon dernier message, j’ai expliqué comment configurer des listes de remarketing très ciblées pour une campagne de remarketing dynamique avec Google Analytics. La campagne a été configurée avec une structure de groupe d’annonces intrinsèque à la marque, ce qui signifie que chaque groupe d’annonces était orienté vers une marque spécifique de produits qu’ils vendaient sur leur site Web de commerce électronique. L’étude de cas est réalisée pour un de nos clients qui travaille avec nous depuis environ trois mois. Actuellement, nous ne leur fournissons que des services de gestion PPC, mais nous allons bientôt lancer la campagne organique et je fournirai également une étude de cas sur la façon d’améliorer le trafic organique de votre site Web de commerce électronique en optimisant vos pages de produits.

Mois 1 – Analyse des données et analyse comparative pour s’améliorer

Ce client particulier vend des pièces de chauffage et de refroidissement de nombreux fabricants comme Goodman, LG et Mitsubishi. Après avoir laissé la campagne se dérouler pendant environ un mois, nous pouvons constater que le retour sur investissement de la campagne est très favorable, comme indiqué ci-dessous. Évidemment, certains groupes d’annonces sont plus performants que d’autres, mais l’ensemble de la campagne fonctionne assez bien le premier mois. Il existe de nombreuses façons de mesurer les performances de vos campagnes PPC et je trouve que le rapport de clics Adwords est le plus rapide et le plus simple à utiliser.

ROI_from_dynamic_remarketing_campaign

Capture d’écran prise de www.google.com/analytics 26/05/2014

Gardant à l’esprit qu’il s’agit d’un très petit échantillon de données, j’ai décidé de comparer les performances des campagnes spécifiques à la marque en créant une annotation. Il est clair que la majorité des conversions proviennent de la marque la plus populaire, Goodman. Je vais essayer de créer plus de groupes d’annonces pour les marques qui ne sont pas aussi populaires dans l’espoir qu’après avoir lancé plusieurs groupes d’annonces, nous pourrons commencer à générer plus de revenus à partir du plus grand nombre de groupes d’annonces en cours d’exécution. Lorsque la campagne a été configurée, nous n’avons créé des groupes d’annonces que pour environ 30 % des marques qu’ils proposent. Nous avons encore beaucoup plus de groupes d’annonces à créer, mais maintenant que nous avons un petit échantillon de données, nous savons qu’il existe un grand potentiel avec le remarketing dynamique avec des listes basées sur la précision pour ce client.

Comprendre comment le remarketing joue un rôle dans le processus de conversion

En tant qu’analyste marketing pour une société de gestion PPC, j’aime souvent utiliser les rapports d’entonnoir multicanaux de Google Analytics, car ils peuvent vous fournir de nombreuses données pertinentes. Un rapport que j’ai décidé d’examiner est celui des principaux rapports sur les chemins de conversion, qui décrit visuellement les chemins de support/source utilisés par les visiteurs qui se sont convertis après avoir utilisé plusieurs canaux pour trouver votre site. Ici, nous pouvons voir comment les nombreux canaux marketing différents jouent un rôle dans chaque conversion et d’autres informations intéressantes telles que les données sur les revenus et le taux de conversion. Ci-dessous, vous pouvez voir un rapport que j’ai créé en utilisant « Chemin de campagne (ou source/support) » comme dimension principale, puis en utilisant le filtre rapide pour afficher uniquement la campagne de remarketing dynamique. L’utilisation du champ de recherche de filtre rapide est un excellent moyen de supprimer facilement les données indésirables et je l’utilise souvent pour affiner les données pertinentes.

Article SEJ - Chemins de conversion

Capture d’écran prise de www.google.com/analytics 26/05/2014

La campagne de remarketing dynamique a été utilisée dans 11 chemins de conversion différents selon la capture d’écran ci-dessus, et vous pouvez voir comment la campagne est presque toujours utilisée dans les deux dernières interactions. C’est un signe que la campagne fait bien son travail car l’idée derrière le remarketing dynamique est de rappeler aux visiteurs qui étaient sur le point de convertir qu’ils doivent revenir sur le site pour finaliser leurs achats. Les publicités sont structurées en fonction des pages sur lesquelles les groupes de visiteurs (qui sont jetés dans des listes de remarketing) ont navigué. Idéalement, vos annonces afficheront des annonces pertinentes par rapport aux intérêts de l’utilisateur en fonction du contenu qu’il a vu sur votre site. Dans ce cas, nous avons créé des annonces basées sur des marques en fonction des différentes pages de produits consultées par les membres de la liste de remarketing.

Continuez à optimiser !

Comme l’a dit Spiderman, les grandes campagnes s’accompagnent d’une grande responsabilité, nous allons donc continuer à optimiser cette campagne pour en tirer le meilleur parti. L’étape suivante consiste à créer des bannières publicitaires plus attrayantes pour augmenter le taux de conversion. L’optimisation de vos bannières publicitaires est un moyen très efficace d’améliorer les taux de conversion des campagnes de remarketing. Nous le faisons de plusieurs façons, parfois en offrant une petite remise sur l’annonce ou en créant un sentiment d’urgence en disant « il ne reste que quelques unités ».

Nous utilisons aussi parfois une stratégie qui consiste à créer des remises dont la taille augmente avec le temps. Par exemple, nous utilisons des publicités la première semaine sans remise, puis ajoutons une remise de 5 % à la bannière au début du deuxième mois. Le troisième mois, nous pourrions augmenter cette remise à 10 % si les marges le permettent. Le but est de continuer à travailler sur les groupes d’annonces pour maximiser votre retour sur investissement.

D’après notre expérience, nous avons constaté que plus vous obtenez de détails, meilleur sera le retour sur investissement. Nous présenterons une autre étude de cas lorsque nous aurons suffisamment de données sur les groupes d’annonces spécifiques aux produits que nous avons configurés dans les prochaines semaines. Jusqu’à la prochaine fois, merci d’avoir lu et n’hésitez pas à laisser des commentaires ou des questions dans la section des commentaires ci-dessous !

Comment utiliser Python pour prévoir la demande, le trafic et plus encore pour le référencement

0

Qu’il s’agisse de la demande de recherche, des revenus ou du trafic provenant de la recherche organique, à un moment donné de votre carrière en référencement, il vous sera demandé de fournir une prévision.

Dans cet article, vous apprendrez à faire exactement cela avec précision et efficacité, grâce à Python.

Nous allons explorer comment :

  • Extrayez et tracez vos données.
  • Utilisez des méthodes automatisées pour estimer les meilleurs paramètres de modèle d’ajustement.
  • Appliquez la méthode Augmented Dickey-Fuller (ADF) pour tester statistiquement une série chronologique.
  • Estimer le nombre de paramètres d’un modèle SARIMA.
  • Testez vos modèles et commencez à faire des prévisions.
  • Interprétez et exportez vos prévisions.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, définissons les données. Quel que soit le type de métrique, nous essayons de prévoir que les données se produisent au fil du temps.

Dans la plupart des cas, cela se fera probablement sur une série de dates. Donc, effectivement, les techniques que nous divulguons ici sont des techniques de prévision de séries chronologiques.

Alors pourquoi prévoir ?

Pour répondre à une question par une question, pourquoi ne feriez-vous pas de prévisions ?

Ces techniques sont utilisées depuis longtemps en finance pour les cours boursiers, par exemple, et dans d’autres domaines. Pourquoi le référencement devrait-il être différent ?

Avec de multiples intérêts tels que le responsable du budget et d’autres collègues – par exemple, le responsable SEO et le directeur marketing – il y aura des attentes quant à ce que le canal de recherche organique peut offrir et si ces attentes seront satisfaites ou non.

Les prévisions fournissent une réponse basée sur les données.

Informations de prévision utiles pour les professionnels du référencement

En adoptant l’approche basée sur les données à l’aide de Python, il y a quelques points à garder à l’esprit :

Les prévisions fonctionnent mieux lorsqu’il y a beaucoup de données historiques.

La cadence des données déterminera la période nécessaire pour votre prévision.

Par exemple, si vous avez des données quotidiennes comme vous le feriez dans l’analyse de votre site Web, vous aurez plus de 720 points de données, ce qui est bien.

Avec Google Trends, qui a une cadence hebdomadaire, il vous faudra au moins 5 ans pour obtenir 250 points de données.

Dans tous les cas, vous devez viser un délai qui vous donne au moins 200 points de données (un nombre tiré de mon expérience personnelle).

Les modèles aiment la cohérence.

Si la tendance de vos données présente un modèle (par exemple, elle est cyclique car il y a une saisonnalité), vos prévisions sont plus susceptibles d’être fiables.

Pour cette raison, les prévisions ne gèrent pas très bien les tendances en petits groupes car il n’y a pas de données historiques sur lesquelles baser l’avenir, comme nous le verrons plus tard.

Alors, comment fonctionnent les modèles de prévision ? Il y a quelques aspects que les modèles aborderont concernant les données de séries chronologiques :

Autocorrélation

L’autocorrélation est la mesure dans laquelle le point de données est similaire au point de données qui l’a précédé.

Cela peut donner au modèle des informations sur l’impact d’un événement dans le temps sur le trafic de recherche et si le modèle est saisonnier.

Saisonnalité

La saisonnalité informe le modèle de l’existence ou non d’un modèle cyclique et des propriétés du modèle, par exemple : la durée ou l’ampleur de la variation entre les hauts et les bas.

Stationnarité

La stationnarité est la mesure de l’évolution de la tendance globale au fil du temps. Une tendance non stationnaire montrerait une tendance générale à la hausse ou à la baisse, malgré les hauts et les bas des cycles saisonniers.

Avec ce qui précède à l’esprit, les modèles « feront » des choses sur les données pour les rendre plus linéaires et donc plus prévisibles.

Avec la théorie du coup de sifflet à l’écart, commençons à prévoir.

Explorer vos données

# Import your libraries
import pandas as pd
from statsmodels.tsa.statespace.sarimax import SARIMAX
from statsmodels.graphics.tsaplots import plot_acf, plot_pacf 
from statsmodels.tsa.seasonal import seasonal_decompose                        
from sklearn.metrics import mean_squared_error
from statsmodels.tools.eval_measures import rmse
import warnings
warnings.filterwarnings("ignore")
from pmdarima import auto_arima

Nous utilisons les données de Google Trends, qui sont une exportation CSV.

Ces techniques peuvent être utilisées sur toutes les données de séries chronologiques, que ce soit les vôtres, les clics, les revenus de votre client ou de votre entreprise, etc.

# Import Google Trends Data
df = pd.read_csv("exports/keyword_gtrends_df.csv", index_col=0)
df.head()
Exemple de données de Google Trends.

Comme on pouvait s’y attendre, les données de Google Trends sont une série chronologique très simple avec une date, une requête et des visites couvrant une période de 5 ans.

Il est temps de formater le dataframe pour passer de long à large.

Cela nous permet de voir les données avec chaque requête de recherche sous forme de colonnes :

df_unstacked = ps_trends.set_index(["date", "query"]).unstack(level=-1)
df_unstacked.columns.set_names(['hits', 'query'], inplace=True)
ps_unstacked = df_unstacked.droplevel('hits', axis=1)
ps_unstacked.columns = [c.replace(' ', '_') for c in ps_unstacked.columns]
ps_unstacked = ps_unstacked.reset_index()
ps_unstacked.head()
Dataframe formaté.

Nous n’avons plus de colonne de résultats, car ce sont les valeurs des requêtes dans leurs colonnes respectives.

Ce format n’est pas seulement utile pour SARIMA (que nous allons explorer ici) mais aussi pour les réseaux de neurones tels que la mémoire longue à court terme (LSTM).

Traçons les données :

ps_unstacked.plot(figsize=(10,5))
Tracer les données.

D’après l’intrigue (ci-dessus), vous remarquerez que les profils de « PS4 » et « PS5 » sont tous deux différents. Pour les non-joueurs parmi vous, « PS4 » est la 4ème génération de la console Sony Playstation, et « PS5 » la cinquième.

Les recherches « PS4 » sont très saisonnières car il s’agit d’un produit établi et ont un schéma régulier en dehors de la fin lorsque la « PS5 » émerge.

La « PS5 » n’existait pas il y a 5 ans, ce qui expliquerait l’absence de tendance dans les 4 premières années de l’intrigue ci-dessus.

J’ai choisi ces deux requêtes pour aider à illustrer la différence d’efficacité des prévisions pour les deux caractéristiques très différentes.

Décomposer la tendance

Décomposons maintenant les caractéristiques saisonnières (ou non saisonnières) de chaque tendance :

ps_unstacked.set_index("date", inplace=True)
ps_unstacked.index = pd.to_datetime(ps_unstacked.index)
query_col="ps5"

a = seasonal_decompose(ps_unstacked[query_col], model = "add")
a.plot();
Données de séries chronologiques.

Ce qui précède montre les données de la série chronologique et la tendance globale lissée découlant de 2020.

La boîte de tendance saisonnière montre des pics répétés, ce qui indique qu’il y a une saisonnalité à partir de 2016. Cependant, cela ne semble pas particulièrement fiable compte tenu de la stabilité de la série chronologique de 2016 à 2020.

Le manque de bruit est également suspect, car le graphique saisonnier montre un schéma pratiquement uniforme se répétant périodiquement.

Le Resid (qui signifie « Résiduel ») montre tout modèle de ce qui reste des données de la série chronologique après avoir tenu compte de la saisonnalité et de la tendance, ce qui en fait n’est rien jusqu’en 2020 car il est à zéro la plupart du temps.

Pour « ps4 »:

Données de séries chronologiques.

Nous pouvons voir des fluctuations à court terme (Saisonnalité) et à long terme (Tendance), avec un peu de bruit (Résid).

L’étape suivante consiste à utiliser la méthode Augmented Dickey-Fuller (ADF) pour tester statistiquement si une série chronologique donnée est stationnaire ou non.

from pmdarima.arima import ADFTest

adf_test = ADFTest(alpha=0.05)
adf_test.should_diff(ps_unstacked[query_col])
PS4: (0.09760939899434763, True)
PS5: (0.01, False)

Nous pouvons voir que la valeur p de « PS5 » indiquée ci-dessus est supérieure à 0,05, ce qui signifie que les données de la série chronologique ne sont pas stationnaires et doivent donc être différenciées.

« PS4 », en revanche, est inférieur à 0,05 à 0,01 ; il est stationnaire et ne nécessite pas de différenciation.

Le but de tout cela est de comprendre les paramètres qui seraient utilisés si nous construisions manuellement un modèle pour prévoir les recherches Google.

Montage de votre modèle SARIMA

Puisque nous utiliserons des méthodes automatisées pour estimer les paramètres de modèle les mieux ajustés (plus tard), nous allons maintenant estimer le nombre de paramètres pour notre modèle SARIMA.

J’ai choisi SARIMA car il est facile à installer. Bien que le Prophète de Facebook soit élégant mathématiquement parlant (il utilise les méthodes de Monte Carlo), il n’est pas suffisamment entretenu et de nombreux utilisateurs peuvent avoir des problèmes pour l’installer.

Dans tous les cas, SARIMA se compare assez bien à Prophet en termes de précision.

Pour estimer les paramètres de notre modèle SARIMA, notez que nous avons défini m sur 52 car il y a 52 semaines dans une année, c’est ainsi que les périodes sont espacées dans Google Trends.

Nous avons également défini tous les paramètres pour qu’ils commencent à 0 afin que nous puissions laisser l’auto_arima faire le gros du travail et rechercher les valeurs qui correspondent le mieux aux données pour les prévisions.

ps5_s = auto_arima(ps_unstacked['ps4'],
           trace=True,
           m=52, # there are 52 periods per season (weekly data)
           start_p=0,
           start_d=0,
           start_q=0, 
           seasonal=False)

Réponse ci-dessus :

Performing stepwise search to minimize aic

 ARIMA(3,0,3)(0,0,0)[0]             : AIC=1842.301, Time=0.26 sec
 ARIMA(0,0,0)(0,0,0)[0]             : AIC=2651.089, Time=0.01 sec
...
 ARIMA(5,0,4)(0,0,0)[0] intercept   : AIC=1829.109, Time=0.51 sec

Best model:  ARIMA(4,0,3)(0,0,0)[0] intercept
Total fit time: 6.601 seconds

L’impression ci-dessus montre que les paramètres qui obtiennent les meilleurs résultats sont :

PS4: ARIMA(4,0,3)(0,0,0)
PS5: ARIMA(3,1,3)(0,0,0)

L’estimation PS5 est plus détaillée lors de l’impression du résumé du modèle :

ps5_s.summary()
Résultats SARIMAX.

Ce qui se passe c’est ça : La fonction cherche à minimiser la probabilité d’erreur mesurée à la fois par le critère d’information d’Akaike (AIC) et le critère d’information bayésien.

AIC = -2Log(L) + 2(p + q + k + 1)

Tel que L est la vraisemblance des données, k = 1 si c ≠ 0 et k = 0 si c = 0

BIC = AIC + [log(T) - 2] + (p + q + k + 1)

En minimisant AIC et BIC, nous obtenons les paramètres les mieux estimés pour p et q.

Tester le modèle

Maintenant que nous avons les paramètres, nous pouvons commencer à faire des prévisions. Tout d’abord, nous allons voir comment le modèle fonctionne sur des données passées. Cela nous donne une indication de la performance potentielle du modèle pour les périodes futures.

ps4_order = ps4_s.get_params()['order']
ps4_seasorder = ps4_s.get_params()['seasonal_order']
ps5_order = ps5_s.get_params()['order']
ps5_seasorder = ps5_s.get_params()['seasonal_order']

params = {
    "ps4": {"order": ps4_order, "seasonal_order": ps4_seasorder},
    "ps5": {"order": ps5_order, "seasonal_order": ps5_seasorder}
}

results = []
fig, axs = plt.subplots(len(X.columns), 1, figsize=(24, 12))  

for i, col in enumerate(X.columns):
    #Fit best model for each column
    arima_model = SARIMAX(train_data[col],
                          order = params[col]["order"],
                          seasonal_order = params[col]["seasonal_order"])
    arima_result = arima_model.fit()

    #Predict
    arima_pred = arima_result.predict(start = len(train_data),
                                      end = len(X)-1, typ="levels")
                             .rename("ARIMA Predictions")

    #Plot predictions
    test_data[col].plot(figsize = (8,4), legend=True, ax=axs[i])
    arima_pred.plot(legend = True, ax=axs[i])
    arima_rmse_error = rmse(test_data[col], arima_pred)

    mean_value = X[col].mean()
    results.append((col, arima_pred, arima_rmse_error, mean_value))
    print(f'Column: {col} --> RMSE Error: {arima_rmse_error} - Mean: {mean_value}n')

Column: ps4 --> RMSE Error: 8.626764032898576 - Mean: 37.83461538461538
Column: ps5 --> RMSE Error: 27.552818032476257 - Mean: 3.973076923076923

Les prévisions montrent que les modèles sont bons lorsqu’il y a suffisamment d’historique jusqu’à ce qu’ils changent soudainement, comme ils l’ont fait pour la PS4 à partir de mars.

Pour la PS5, les modèles sont pratiquement sans espoir dès le départ.

Nous le savons parce que l’erreur quadratique moyenne (RMSE) est de 8,62 pour PS4, ce qui représente plus d’un tiers du RMSE PS5 de 27,5. Étant donné que Google Trends varie de 0 à 100, il s’agit d’une marge d’erreur de 27 %.

Prévoir l’avenir

À ce stade, nous allons maintenant tenter imprudemment de prévoir l’avenir sur la base des données dont nous disposons à ce jour :

oos_train_data = ps_unstacked
oos_train_data.tail()
Données à utiliser pour faire des prévisions.

Comme vous pouvez le voir dans l’extrait de tableau ci-dessus, nous utilisons maintenant toutes les données disponibles.

Maintenant, nous allons prédire les 6 prochains mois (définis comme 26 semaines) dans le code ci-dessous :

oos_results = []
weeks_to_predict = 26
fig, axs = plt.subplots(len(ps_unstacked.columns), 1, figsize=(24, 12)) 

for i, col in enumerate(ps_unstacked.columns):
    #Fit best model for each column
    s = auto_arima(oos_train_data[col], trace=True)
    oos_arima_model = SARIMAX(oos_train_data[col],
                          order = s.get_params()['order'],
                          seasonal_order = s.get_params()['seasonal_order'])
    oos_arima_result = oos_arima_model.fit()
    #Predict
    oos_arima_pred = oos_arima_result.predict(start = len(oos_train_data),
                                      end = len(oos_train_data) + weeks_to_predict, typ="levels").rename("ARIMA Predictions")

    #Plot predictions
    oos_arima_pred.plot(legend = True, ax=axs[i])
    axs[i].legend([col]);
    mean_value = ps_unstacked[col].mean()

    oos_results.append((col, oos_arima_pred, mean_value))
    print(f'Column: {col} - Mean: {mean_value}n')

Le résultat:

Performing stepwise search to minimize aic

 ARIMA(2,0,2)(0,0,0)[0] intercept   : AIC=1829.734, Time=0.21 sec
 ARIMA(0,0,0)(0,0,0)[0] intercept   : AIC=1999.661, Time=0.01 sec
...
 ARIMA(1,0,0)(0,0,0)[0]             : AIC=1865.936, Time=0.02 sec

Best model:  ARIMA(1,0,0)(0,0,0)[0] intercept
Total fit time: 0.722 seconds
Column: ps4 - Mean: 37.83461538461538
Performing stepwise search to minimize aic
 ARIMA(2,1,2)(0,0,0)[0] intercept   : AIC=1657.990, Time=0.19 sec
 ARIMA(0,1,0)(0,0,0)[0] intercept   : AIC=1696.958, Time=0.01 sec
...
 ARIMA(4,1,4)(0,0,0)[0]             : AIC=1645.756, Time=0.56 sec

Best model:  ARIMA(3,1,3)(0,0,0)[0]          
Total fit time: 7.954 seconds
Column: ps5 - Mean: 3.973076923076923

Cette fois, nous avons automatisé la recherche des meilleurs paramètres d’ajustement et les avons intégrés directement dans le modèle.

Il y a eu beaucoup de changement dans les dernières semaines des données. Bien que les tendances prévues semblent probables, elles ne semblent pas très précises, comme indiqué ci-dessous :

Graphique de prévision à partir des données.

C’est dans le cas de ces deux mots clés ; si vous deviez essayer le code sur vos autres données basées sur des requêtes plus établies, ils fourniront probablement des prévisions plus précises sur vos propres données.

La qualité des prévisions dépendra de la stabilité des modèles historiques et ne tiendra évidemment pas compte des événements imprévisibles comme le COVID-19.

Commencez à prévoir pour le référencement

Si vous n’étiez pas enthousiasmé par l’outil de visualisation de données matplot de Python, n’ayez crainte ! Vous pouvez exporter les données et les prévisions vers Excel, Tableau ou un autre frontal de tableau de bord pour les rendre plus agréables.

Pour exporter vos prévisions :

df_pred = pd.concat([pd.Series(res[1]) for res in oos_results], axis=1)
df_pred.columns = [x + str('_preds') for x in ps_unstacked.columns]
df_pred.to_csv('your_forecast_data.csv')

Ce que nous avons appris ici, c’est où la prévision à l’aide de modèles statistiques est utile ou est susceptible d’ajouter de la valeur à la prévision, en particulier dans les systèmes automatisés comme les tableaux de bord – c’est-à-dire lorsqu’il existe des données historiques et non lorsqu’il y a un pic soudain, comme PS5.

Davantage de ressources:

  • 6 tâches SEO à automatiser avec Python
  • 7 exemples de projets pour démarrer avec Python pour le référencement
  • Référencement technique avancé : un guide complet

Image sélectionnée : ImageFlow/Shutterstock

20 excellents moteurs de recherche que vous pouvez utiliser à la place de Google

0

Google n’est pas juste un autre moteur de recherche. C’est le moteur de recherche vers lequel de nombreuses personnes se tournent pour effectuer des recherches quotidiennes, rechercher des produits et se tenir au courant des dernières nouvelles.

Google est également le principal moteur de recherche ciblé par les professionnels du référencement et du marketing.

Avec une part de marché supérieure à 90 %, il est difficile d’affirmer qu’un moteur de recherche fournit de meilleurs résultats que Google.

Au moins c’est une perception commune.

L’interface conviviale et l’expérience utilisateur personnalisée de Google ont un coût. Google suit votre activité tout au long de ses services, en conservant un historique détaillé de vos requêtes de recherche, des sites que vous visitez et bien plus encore.

Ce n’est un secret pour personne que le géant des moteurs de recherche répertorie les habitudes de navigation de ses utilisateurs et partage ces informations avec les annonceurs et autres parties intéressées.

Si vous ne souhaitez pas renoncer à la confidentialité pour plus de commodité ou si vous avez des besoins de recherche spécifiques, il existe un certain nombre d’alternatives à Google qui offrent une meilleure expérience de recherche.

Voici 20 alternatives de recherche à Google.

1. Bing

Résultats SERP Microsoft Bing pour

En janvier 2020, les sites Microsoft traitaient un quart de toutes les requêtes de recherche aux États-Unis.

On pourrait dire que Bing surpasse réellement Google à certains égards.

Pour commencer, Bing a un programme de récompenses qui permet d’accumuler des points lors de la recherche. Ces points sont échangeables dans les magasins Microsoft et Windows, ce qui est un avantage appréciable.

À mon avis, l’interface graphique de recherche d’images de Bing est supérieure à celle de son rival et beaucoup plus intuitive.

Bing apporte la même expérience utilisateur propre à la vidéo, ce qui en fait la source incontournable pour la recherche de vidéos sans biais YouTube.

2. Yandex

Résultats du moteur de recherche Yandex pour

Vous recherchez une perspective de recherche en dehors des États-Unis ?

Yandex est utilisé par plus de 45 % des internautes russes.

Il est également utilisé en Biélorussie, au Kazakhstan, en Turquie et en Ukraine.

Yandex est un moteur de recherche globalement facile à utiliser. En prime, il offre une suite d’outils plutôt sympas.

3. Recherche CC

Résultats de la recherche CC pour

CC Search devrait être votre première étape dans la recherche de presque tous les types de contenu sans droit d’auteur.

Ce moteur de recherche est parfait si vous avez besoin de musique pour une vidéo, d’une image pour un article de blog ou de toute autre chose sans vous soucier d’un artiste en colère qui vous poursuivrait pour avoir volé son travail.

Le fonctionnement de CC Search est simple : il puise dans les résultats de plates-formes telles que Soundcloud, Wikimedia et Flickr et affiche les résultats étiquetés comme matériel Creative Commons.

Si la confidentialité est importante pour vous, pensez à :

4. Les vaches suisses

Résultats du moteur de recherche Swisscows.

Swisscows est une option unique sur cette liste, se présentant comme un moteur de recherche sémantique familial.

Ils sont également fiers de respecter la vie privée des utilisateurs, de ne jamais collecter, stocker ou suivre des données.

Il utilise l’intelligence artificielle pour déterminer le contexte de la requête d’un utilisateur.

Au fil du temps, Swisscows promet de répondre à vos questions avec une précision surprenante.

5. DuckDuckGo

Moteur de recherche Duckduckgo.

DuckDuckGo ne collecte ni ne stocke aucune de vos informations personnelles.

Cela signifie que vous pouvez effectuer vos recherches en toute tranquillité sans avoir à vous soucier du boogeyman qui vous regarde à travers l’écran de votre ordinateur.

DuckDuckGo est le choix parfait pour ceux qui souhaitent garder leurs habitudes de navigation et leurs informations personnelles privées.

6. Page de démarrage

Résultats de recherche de la page de démarrage.

StartPage propose des réponses de Google. C’est le choix parfait pour ceux qui préfèrent les résultats de recherche de Google mais qui ne souhaitent pas que leur historique de recherche soit suivi et stocké.

Il comprend également un générateur d’URL, un service proxy et une prise en charge HTTPS.

Le générateur d’URL est particulièrement utile car il élimine le besoin de collecter des cookies.

Au lieu de cela, il se souvient de vos paramètres d’une manière qui favorise la confidentialité.

7. Rechercher Crypter

Recherche Crypter le moteur de recherche.

Search Encrypt est un moteur de recherche privé qui utilise un cryptage local pour garantir que vos recherches restent privées.

Il utilise une combinaison de méthodes de cryptage qui incluent le cryptage Secure Sockets Layer et le cryptage AES-256.

Lorsque vous saisissez une requête, Search Encrypt extrait les résultats de son réseau de partenaires de recherche et fournit les informations demandées.

L’une des meilleures parties de Search Encrypt est que vos termes de recherche finiront par expirer, de sorte que vos informations resteront privées même si quelqu’un a un accès local à votre ordinateur.

8. Gibiru

Résultats de la recherche de Gibiru.

Selon leur site Web, « Gibiru est le moteur de recherche préféré des patriotes ».

Ils affirment que leurs résultats de recherche proviennent d’un algorithme Google modifié, de sorte que les utilisateurs peuvent interroger les informations qu’ils recherchent sans se soucier des activités de suivi de Google.

Parce que Gibiru n’installe pas de cookies de suivi sur votre ordinateur, ils prétendent être plus rapides que les « moteurs de recherche NSA ».

9. OneSearch

Moteur de recherche OneSearch.

Verizon Media a lancé son moteur de recherche axé sur la confidentialité, OneSearch, en janvier 2020.

Ça promet:

  • Pas de suivi des cookies, de reciblage ou de profilage personnel.
  • Aucun partage de données personnelles avec les annonceurs.
  • Pas de stockage de l’historique de recherche des utilisateurs.
  • Résultats de recherche impartiaux et non filtrés.
  • Termes de recherche cryptés.

Vous recherchez des résultats de recherche provenant de la foule ? Alors essaye…

10. Wiki.com

Moteur de recherche wiki.

Wiki.com tire ses résultats de milliers de wikis sur le net.

C’est le moteur de recherche idéal pour ceux qui apprécient les informations fournies par la communauté telles que trouvées sur des sites comme Wikipedia.

11. Lecteur de carte

Moteur de recherche BoardReader.

Si vous souhaitez trouver un forum ou un babillard électronique sur un sujet spécifique, Boardreader devrait être le premier endroit vers lequel vous tourner.

Ce moteur de recherche interroge ses résultats à partir d’une grande variété de babillards électroniques et de forums en ligne. Vous devriez être en mesure de trouver le forum que vous souhaitez en quelques clics.

Vous préférez les moteurs de recherche dont la mission est de faire du bien social ? Vérifier:

12. donner de l’eau

moteur de recherche GiveWater.

GiveWater est un « moteur de recherche d’impact social » autoproclamé qui vise à avoir un impact positif sur le monde en permettant aux utilisateurs de résoudre le problème de l’eau de mauvaise qualité et de l’assainissement inefficace dans le monde en développement.

Elle a été fondée après que le PDG de l’entreprise a rencontré le fondateur de Charity: Water, Scott Harrison, et a été inspiré pour essayer de faire une différence par son propre travail.

13. Ekoru

Moteur de recherche Ekoru.

Ekoru s’attaque à la menace omniprésente du changement climatique en reversant 60 % de ses revenus mensuels à l’une des nombreuses organisations caritatives partenaires, allant de celles qui se concentrent sur la reforestation et l’action climatique à celles qui se consacrent au bien-être et à la conservation des animaux.

Ils visent également à sélectionner une cause caritative différente chaque mois.

Fait intéressant, Ekoru met son argent là où il se trouve, en utilisant des sources d’énergie renouvelables pour ses centres de données et en prenant position pour les droits civils en ne stockant aucune donnée d’utilisateur ou de recherche sur leurs serveurs.

14. Ecosia

Moteur de recherche Ecosia.

Vous cherchez à sauver la planète, un arbre à la fois ? Alors jetez un œil à ce moteur de recherche écologique !

Cela peut surprendre, mais vos recherches sur Google contribuent en fait à la création de pas mal de CO2.

Pour lutter contre ce problème, Ecosia utilise les revenus générés par les requêtes des moteurs de recherche pour planter des arbres. En règle générale, Ecosia a besoin d’environ 45 recherches pour planter un nouvel arbre.

On peut se demander si les éléments suivants sont des moteurs de recherche, mais il ne fait aucun doute qu’il y a beaucoup d’informations à trouver sur :

15.Twitter

Recherche Twitter.

Twitter est difficile à battre en tant que moteur de recherche en temps réel.

C’est l’endroit idéal pour obtenir des mises à jour minute par minute en cas d’urgence.

L’algorithme de Google finira par rattraper son retard, mais rien ne vaut un tweet dans le feu de l’action.

Pour en tirer le meilleur parti, consultez notre guide de la recherche avancée sur Twitter.

16. SlideShare

Résultats de recherche Slideshare.

SlideShare vous permet de rechercher des présentations de diaporama documentées.

Vous pouvez également rechercher des livres électroniques et des fichiers PDF, ce qui en fait un excellent outil si vous avez une présentation professionnelle à préparer.

SlideShare vous permet également d’enregistrer des diapositives et même de télécharger l’intégralité du diaporama pour l’utiliser sur votre ordinateur local.

17. Archives Internet

Moteur de recherche d'archives Internet.

La Wayback Machine est idéale pour rechercher d’anciens sites Web, mais c’est bien plus encore.

Comme son nom l’indique, ce moteur de recherche interroge une vaste collection de documents documentés, y compris des millions de vidéos, de livres, de musique et de logiciels gratuits.

Essentiellement, Internet Archive est une vaste bibliothèque en ligne où vous pouvez accéder à peu près à tout ce que vous pouvez imaginer.

18. Brave

Moteur de recherche courageux.

Brave est un moteur de recherche et un navigateur trois à six fois plus rapide que Chrome.

Actuellement, en version bêta, ils offrent une alternative privée, indépendante et centrée sur l’utilisateur à Google. Ils bloquent les publicités dans le contenu que vous visitez, empêchent les logiciels malveillants et empêchent les tiers de suivre votre activité.

19. Neeva

Moteur de recherche Neeva.

Neeva a été créé par d’anciens dirigeants de Google qui souhaitaient offrir une expérience de recherche sans publicité ni affiliation.

En plus de leur moteur de recherche, ils proposent une extension de navigateur qui fonctionne sur tous les principaux navigateurs pour bloquer les publicités et les outils de suivi tiers sur les sites Web que vous visitez.

Vous pouvez vous inscrire pour un essai gratuit de quatre mois sans carte de crédit pour voir comment leurs résultats se comparent à ceux d’autres moteurs de recherche et déterminer si l’investissement en vaut la peine. Après l’essai gratuit, c’est seulement 4,95 $ par mois.

20. WolframAlpha

Moteur de recherche WolframAlpha.

WolframAlpha est un moteur de connaissances informatiques qui vous permet de calculer des réponses à des problèmes et de rechercher des données de niveau expert sur une variété de sujets, de l’algèbre aux mots et à la linguistique.

Ils offrent également des fonctionnalités professionnelles pour les particuliers, les étudiants et les enseignants qui ont besoin d’un calcul et d’une analyse de qualité professionnelle des données importées. Le prix commence à 5,49 $ par mois.

Les plats à emporter

Google est peut-être le choix le plus populaire dans les moteurs de recherche, mais ce n’est pas toujours le meilleur choix, selon vos besoins et vos priorités.

Beaucoup de ces moteurs de recherche alternatifs peuvent fournir un meilleure expérience utilisateur que Google.

Que vous soyez préoccupé par la confidentialité ou que vous souhaitiez simplement explorer vos options, il existe de nombreux moteurs de recherche à expérimenter.

Faites-vous une faveur et essayez-en quelques-unes.

Davantage de ressources:

  • Les 7 moteurs de recherche les plus populaires au monde
  • Les 10 meilleurs moteurs de recherche vidéo
  • Comment fonctionnent les moteurs de recherche

Image en vedette : Stanislaw Mikulski/Shutterstock

3 meilleures pratiques pour utiliser la nouvelle stratégie d’enchères pour les concurrents surclassés

0

Vous avez du mal à surenchérir sur vos principaux concurrents avec l’une de vos campagnes de recherche par mots clés ? Il existe une nouvelle stratégie d’enchères mise en œuvre plus discrètement qui peut vous aider à diffuser vos annonces au-dessus de la concurrence que vous pensiez être « au-dessus de votre portée ». C’est exactement ce que vous pouvez faire avec la nouvelle stratégie d’enchères de Google « Taux de surclassement cible ».

Il n’y a pas encore eu d’article de blog AdWords officiel sur la stratégie spécifique, mais voici un bref résumé :

La « part de surclassement cible » utilise vos informations sur les enchères pour proposer des domaines de référence à surclasser ou la possibilité d’ajouter votre propre domaine concurrentiel spécifique à surclasser. Ensuite, indiquez simplement un taux d’impressions surclassé que vous aimez, ainsi qu’une enchère maximale et des options avancées qui n’incluent que les enchères croissantes qui n’ont pas de faibles niveaux de qualité. La partie intéressante de cette option est qu’elle n’indique pas directement ce qu’est un « faible niveau de qualité » par rapport à cette stratégie.

Blog AdWords - aucun résultat - part de surclassement

Ce type de mise en œuvre des enchères pourrait changer la donne en ce qui concerne la façon dont nous, en tant qu’annonceurs, enchérissons contre nos concurrents, en particulier ces gros gars « sans fond » qui semblent toujours manger la page et faire grimper les enchères. Cela ouvre également de nouvelles opportunités pour non seulement cibler le nom de marque d’un concurrent, ce qui est devenu de plus en plus difficile, mais également cibler des mots-clés de services/produits concurrents et surclasser la concurrence dans une position de partage d’impressions, au lieu d’une simple stratégie d’enchères « haut de page ». position.

Pour l’industrie du voyage, cela signifie avoir une meilleure chance de surclasser un OTA (Online Travel Agent). Pour les entreprises de produits de commerce électronique, cela signifie avoir une meilleure chance de surclasser Amazon, Zappos ou l’un des magasins à grande surface.

La liste pourrait s’allonger, mais cela devrait stimuler votre créativité pour déterminer comment utiliser au mieux cette stratégie d’enchères.

Stratégie d'enchères par part de surclassement AdWordsJ’ai rassemblé trois bonnes pratiques sur la façon d’utiliser le plus efficacement possible la stratégie d’enchères Target Outranking Share

  1. Choisissez vos concurrents judicieusement et stratégiquement. Ce n’est pas parce que vous pouvez affronter Amazon que vous devriez le faire.
  2. Jouez la sécurité et enchérissez de manière appropriée. Comme pour toutes les stratégies d’enchères de Google, il s’agit d’un processus automatisé qui vous permet de quitter le siège du conducteur, de gérer toutes les enchères, etc., afin de maximiser cette part de surclassement. Cela peut soit s’avérer rentable et montrer de la valeur, soit transformer un CPA de compte autrefois réussi. Donc, soyez prudent lorsque vous débutez.
  3. Créez une campagne distincte. Cela vous donnera plus de contrôle sur le budget et la stratégie des concurrents, y compris les tests de mots-clés/concurrents.

Choisissez judicieusement votre concurrent

Étant donné que cette stratégie d’enchères n’autorise qu’un seul concurrent par itération, assurez-vous de consulter non seulement la liste fournie par Google dans les domaines de référence et les informations sur les enchères, mais également vos propres analyses et informations sur les concurrents externes. Puisque vous pouvez spécifier votre propre URL, utilisez-la pour vous concentrer sur ce principal concurrent qui vous empêche de dormir la nuit.

Gardez à l’esprit, il y a plusieurs parties de cette équation. Ce n’est pas parce qu’ils vous surclassent 50 % du temps qu’ils se présentent très souvent.

Cela peut ressembler à ceci :

Le concurrent A surclasse mon annonce 90 % du temps, mais n’est en concurrence avec mon annonce que 25 % du temps.

Alors que,

Le concurrent B surclasse mon annonce 75 % du temps, mais est en concurrence avec mon annonce 40 % du temps.

Et enfin,

Le concurrent C surclasse mon annonce 60 % du temps, mais est en fait en concurrence avec l’annonce 80 % du temps.

Dans ce scénario, les concurrents B et C valent tous deux la peine de cibler la part de surclassement, mais le concurrent C est vraiment celui qui a le plus de valeur. Ils ont tendance à être les concurrents les plus pertinents en concurrençant l’annonce 80 % du temps. Donc, même s’ils ne dépassent que 60 %, ces 60 % peuvent équivaloir à des ventes perdues, car le concurrent C est vu presque aussi souvent que vous pour ce produit ou service.

Jouez la sécurité et enchérissez de manière appropriée

Ne choisissez pas l’option 100 % de partage d’impressions maximum. Tout comme les enchères, soyez conservateur et stratégique. Ne gaspillez pas l’intégralité de votre budget quotidien en essayant de surenchérir sur un concurrent, car il se peut qu’il ne soit pas aussi rentable, en fonction des mots clés en concurrence.

Lorsqu’il y a une chance de dominer, il est difficile de ne pas la saisir, mais jouer prudemment et jouer défensivement peut avoir de meilleurs résultats que de sortir à 110% de la porte. Cela signifie, essayez d’abord de battre le domaine 30-50% de la part pour voir comment cela rapporte. Ensuite, s’il y a un rendement précieux, commencez à augmenter progressivement cette part de surclassement de 10 % à 20 % pour analyser s’il y a un rendement décroissant.

Créer une campagne distincte

Expliquer la règle « play it safe » – créer une campagne distincte dédiée à cette stratégie. J’en parle beaucoup dans ma stratégie de campagne globale, mais avec cette stratégie d’enchères en particulier, cela aide à différencier les mots clés concurrents des campagnes de mots clés plus efficaces et de plus grande valeur.

Cela permettra une allocation budgétaire spécifique. Personnellement, je nomme la campagne pour indiquer qu’il s’agit d’une stratégie « concurrentielle »/« concurrente ». Ce faisant, vous ne ruinerez aucun mot-clé de qualité en les ajoutant au mélange, et vous pouvez distinguer des thèmes de mots-clés de groupe d’annonces spécifiques pour concurrencer différents domaines en fonction du fait que certains mots-clés ont ou non un ensemble de concurrents différent.

Le principal point à retenir est que si vous déplacez des mots clés, assurez-vous de mettre en veille l’ancienne campagne ou le groupe d’annonces afin d’éviter la cannibalisation. En outre, ne déplacez que les mots-clés avec un faible volume de conversion ou un faible volume de clics.

Toutes ces tactiques vous aideront à utiliser avec succès la stratégie d’enchères « Taux de surclassement cible ». Je conseille de l’utiliser initialement comme campagne de notoriété de la marque, jusqu’à ce que les résultats souhaités soient affichés via des conversions ou d’autres valeurs définies, car cette stratégie fonctionnera davantage comme la plupart des autres campagnes concurrentes. Surtout si vous n’utilisez que des mots-clés qui ont besoin de plus de visibilité et que vous avez du mal à obtenir des clics et des conversions en raison des concurrents les mieux rémunérés.

Enfin, les stratégies d’enchères sont un excellent outil pour les campagnes performantes qui pourraient utiliser une nouvelle forme de test pour voir quel type de « jus » supplémentaire peut être extrait d’un résultat déjà réussi. Regardez-le attentivement et bonne chance dans vos nouveaux projets !

Crédits image

Image sélectionnée : Pexels.com. Creative Commons
Capture d’écran prise le 05/12/2014 du blog Google AdWords
Capture d’écran prise le 05/12/2014 de la stratégie d’enchères Google AdWords

7 des meilleurs outils de marketing de contenu à utiliser en 2015

0

Le marketing de contenu était important en 2014. L’année dernière, plus d’entreprises ont commencé à investir régulièrement du temps et de l’argent dans le marketing de contenu que jamais auparavant. Ce n’est pas vraiment une surprise si l’on considère les faits suivants trouvés dans un récent article de blog writingt.com :

  • Frais de marketing de contenu 62 % de moins que le marketing traditionnel et génère environ trois fois plus de prospects. (La source)
  • 78% des CMO croient que le contenu personnalisé est l’avenir du marketing. (La source)
  • Le taux de conversion du site Web est de près 6 fois plus élevé pour le marketing de contenu adoptants que les non-adoptants (2,9% vs 0,5%). (La source)

Si vous n’avez pas encore pris le temps d’investir dans le développement et la mise en œuvre de stratégies de marketing de contenu pour votre entreprise, c’est le moment.

Vous ne savez pas par où commencer ? Voici sept excellents outils que vous pouvez utiliser pour maîtriser le marketing de contenu en 2015 :

Pour l’idéation et la recherche de contenu : Buzzsumo

domicile

Buzzsumo est un outil que vous pouvez utiliser pour proposer de meilleures idées de contenu, trouver du contenu de qualité à partager, suivre ce que font vos concurrents et trouver des influenceurs. Plus précisément, vous pouvez utiliser Buzzsumo pour :

  • Trouvez le contenu le plus partagé et les auteurs les plus influents pour un sujet
  • Identifier le contenu le plus partagé pour un domaine
  • Découvrez qui a mis un lien vers un article
  • Identifier qui a partagé un article
  • Créez des alertes de contenu pour suivre un sujet ou un concurrent
  • Exécuter un rapport d’analyse de contenu pour un sujet ou un domaine
  • et plus!

Coût : Le plan de niveau le plus bas vous coûtera 99 $/mois. Pour d’autres options, allez ici.

Pour la création de contenu : Penflip

7 des meilleurs outils de marketing de contenu à utiliser en 2015

Penflip est un excellent outil à utiliser lorsque vous devez travailler sur des éléments de contenu plus volumineux, tels que des livres électroniques, des livres blancs ou de longs articles de blog. La conception minimaliste permet une expérience d’écriture assez ciblée, et la plate-forme dans son ensemble facilite la collaboration avec les autres.

Avec Penflip, vous pouvez :

  • Rédigez facilement du contenu court ou long
  • Partagez et collaborez avec d’autres
  • Ajouter des images et des liens
  • Organiser par chapitres
  • Ajouter des commentaires et voir l’historique des révisions
  • Rendez vos projets publics (comme Jimmy Daly de VERO l’a fait ici)

Coût : Le plan de niveau le plus bas vous coûtera 0 $/mois. Pour d’autres options, allez ici.

Pour embaucher des écrivains fantômes : scénarisés

7 des meilleurs outils de marketing de contenu à utiliser en 2015

Tout le monde n’a pas le temps ou l’énergie de publier des articles de blog semaine après semaine, et pour beaucoup, c’est là que les rédacteurs indépendants entrent en jeu. Avec Scripted, vous pouvez embaucher des rédacteurs de contenu pour vous aider avec toute une gamme de contenus, comme :

  • articles de blog
  • papiers blanc
  • pages du site Web
  • mises à jour des médias sociaux
  • descriptions de produits

Le processus est assez simple : vous publiez des détails et des directives pour votre contenu, un écrivain revendique votre travail, il soumet du contenu, puis vous le révisez et le publiez lorsqu’il est prêt.

Coût : Un article de blog standard vous coûtera environ 99 $.

Pour l’organisation du projet : Trello

7 des meilleurs outils de marketing de contenu à utiliser en 2015

Trello est un excellent outil pour gérer n’importe lequel de vos projets de marketing de contenu, en particulier lorsque plusieurs personnes sont impliquées. Trello est différent de beaucoup de plates-formes et d’applications logicielles de gestion de projet en raison de son accent mis sur l’organisation visuelle et le flux. Avec Trello, vous pouvez :

  • Faites glisser et déposez des cartes pour afficher les progrès
  • Invitez d’autres membres de votre équipe à collaborer
  • Téléchargez des fichiers, partagez des liens, créez des listes de tâches et laissez des commentaires
  • Fixez des délais, répondez par e-mail et catégorisez avec des étiquettes

Coût : La version de base de Trello est gratuite. Vous pouvez cependant passer à un niveau supérieur appelé Or Trello.

Pour la publication et la planification des médias sociaux : Edgar

Edgar-file d'attente

Edgar est une application de publication et de planification de médias sociaux relativement nouvelle qui offre une touche unique : la possibilité de stocker, de catégoriser et de réutiliser les mises à jour que vous créez et partagez avec vos abonnés. Le processus est assez simple : vous écrivez votre mise à jour et la téléchargez sur Edgar. L’application publie votre mise à jour en fonction du calendrier de votre catégorie. Ensuite, la mise à jour va dans votre bibliothèque pour être publiée à nouveau après que toutes vos autres mises à jour de la catégorie aient été partagées.

Coût : Il commence actuellement à 49 $/mois à utiliser, et vous devez demander une invitation.

Pour la distribution de contenu payant : Zemanta

time.com-outbraintaboola

Zemanta est un outil de promotion et de distribution de contenu que les entreprises utilisent pour partager leur contenu sur d’autres sites partenaires populaires sur le Web. Sur les sites partenaires, votre contenu est partagé de différentes manières, telles que :

  • Recommandations sponsorisées
  • Liens dans le texte
  • Annonces InStream

Avec cet outil, vous définissez des campagnes et décidez du contenu que vous souhaitez partager, vous définissez votre budget et vos spécifications démographiques, puis Zemanta s’occupe du reste.

Coût : Cela dépend vraiment de vos besoins et du budget mensuel que vous vous fixez

Pour la sensibilisation et la promotion manuelles : Streak

Streak est une plate-forme CRM qui fonctionne au sein de Gmail. C’est un excellent outil à utiliser lorsque vous passez à la phase de sensibilisation et de promotion de vos efforts de marketing de contenu. Avec Streak, vous pouvez créer et enregistrer un modèle de sensibilisation. Ainsi, lorsque vient le temps de promouvoir un contenu, vous pouvez personnaliser vos salutations et envoyer plusieurs e-mails en un seul clic.

Coût : pour le moment, Streak est gratuit !

Quels autres outils de marketing de contenu ajouteriez-vous à cette liste ? Laissez-moi un commentaire ci-dessous.

Crédits image

Image en vedette : Photos de démarrage
Toutes les captures d’écran ont été prises en janvier 2015

Comment utiliser les données structurées pour soutenir EAT

0

Le concept de Google « EAT » (Expertise, Authoritativeness, and Trustworthiness) est devenu un sujet brûlant dans la communauté SEO ces dernières années, ainsi qu’une source de nombreux mythes et idées fausses.

L’une des questions et des mystères les plus importants entourant l’EAT est de savoir si et dans quelle mesure il s’agit d’un facteur de classement direct dans les algorithmes de Google.

Cependant, Google a été cohérent sur le rôle que joue EAT à la fois dans ses algorithmes et sur la façon dont il est utilisé par les évaluateurs de la qualité de la recherche, déclarant que « les algorithmes de Google identifient des signaux sur les pages qui sont en corrélation avec la fiabilité et l’autorité », par opposition à EAT lui-même étant un quantifiable , métrique mesurable utilisée dans les algorithmes de Google.

Pour consolider ce point, Google a récemment fourni une mise à jour sur cette question, indiquant que EAT n’est pas en soi un facteur de classement, mais plutôt un cadre qui englobe les nombreux signaux que Google utilise pour évaluer et classer un excellent contenu.

Dans une mise à jour de mars 2020, Google a déclaré que :

« Évaluer votre propre contenu en termes de critères EAT peut aider à l’aligner conceptuellement sur les différents signaux que nos systèmes automatisés utilisent pour classer le contenu. »

Les communications de Google sur EAT laissent beaucoup de place à l’interprétation et au débat, ce qui tend à susciter une question commune chez de nombreux professionnels du référencement :

Si l’EAT est si important, comment puis-je optimiser mon contenu pour améliorer son EAT perçu ?

Alors que les réponses officielles de Google aux questions liées à EAT laissent de nombreux professionnels du référencement incertains sur les prochaines étapes à suivre, il existe une méthode fiable et sous-utilisée que nous pouvons utiliser pour améliorer non seulement EAT, mais également les performances organiques globales : tirer parti données structurées (Schema.org) à sa pleine capacité.

Comment les données structurées peuvent aider avec EAT

L’utilisation appropriée des données structurées peut aider EAT pour un certain nombre de raisons.

D’une part, les données structurées aident à établir et à solidifier la relation entre les entités, en particulier entre les différents lieux où elles sont mentionnées en ligne.

Selon les propres termes de Google, fournir ce balisage les « aide » en « fournissant des indices explicites sur le sens d’une page » que Google utilise ensuite pour « comprendre le contenu de la page, ainsi que pour recueillir des informations sur le Web et le monde dans général. »

L’utilisation de données structurées pour établir ces relations peut rationaliser la capacité de Google à évaluer l’EAT d’une page, d’un site Web ou d’une entité donnée, car cela peut aider :

  • Réduire l’ambiguïté entre les entités.
  • Créez de nouvelles connexions que Google n’aurait pas faites autrement dans son Knowledge Graph.
  • Fournissez des informations supplémentaires sur une entité que Google n’aurait peut-être pas obtenues sans les données structurées.

Selon Knowledge Graph et l’expert en brevets de Google, Bill Slawski :

« Les données structurées ajoutent un niveau de précision dont un moteur de recherche a besoin, et pourrait ne pas saisir, car il n’a pas le bon sens d’un humain. »

Sans confiance quant aux entités incluses sur une page, il peut être difficile pour les moteurs de recherche d’évaluer avec précision l’expertise, l’autorité et la fiabilité de ces entités.

Les données structurées aident également à lever l’ambiguïté des entités portant le même nom, ce qui est sans aucun doute important lors de l’évaluation de l’EAT.

Slawski a fourni quelques exemples intéressants de la façon dont cela pourrait fonctionner :

« Lorsque vous avez une personne qui fait l’objet d’une page et qu’elle partage un nom avec quelqu’un, vous pouvez utiliser une propriété SameAs et pointer vers une page la concernant sur une base de connaissances telle que Wikipedia pour indiquer clairement que lorsque vous vous référez pour quelqu’un comme Michael Jackson, vous voulez dire le roi de la pop, et non l’ancien directeur de la sécurité intérieure – ce sont des gens très différents.

Les entreprises ont parfois des noms qu’elles pourraient partager avec d’autres, comme le groupe Boston, qui partage un nom avec une ville.

Les données structurées servent essentiellement à fournir à Google des informations cruciales sur les sujets de votre site, ainsi que sur les personnes qui y contribuent.

Il s’agit d’une première étape cruciale pour que Google puisse ensuite évaluer avec précision la fiabilité et la crédibilité de votre site et des créateurs de son contenu.

Mise en œuvre des données structurées pour EAT

Il existe plusieurs méthodes différentes pour mettre en œuvre des données structurées : JSON-LD (qui est préféré par Google), les microdonnées et RDFa.

Google a également récemment ajouté de la documentation sur l’ajout dynamique de données structurées à l’aide de JavaScript et de Google Tag Manager.

Pour les sites Web WordPress, le plugin SEO populaire Yoast possède de nombreuses fonctionnalités de schéma intégrées et a activement développé de nouveaux types et fonctionnalités de schéma au cours des derniers mois.

Dans le but d’améliorer EAT, la méthode de mise en œuvre des données structurées est moins importante que les types de Schema balisés sur le site Web.

Améliorer EAT nécessite de fournir aux moteurs de recherche autant d’informations sur la crédibilité, la réputation et la fiabilité des auteurs et des experts qui contribuent au contenu de votre site Web et qui composent votre entreprise.

EAT englobe également la réputation de votre marque et l’expérience des utilisateurs à la fois sur votre site Web et lors de l’utilisation de vos produits ou services.

Ces aspects sont particulièrement importants à baliser avec Schema chaque fois que possible.

Il est également crucial de structurer correctement votre schéma afin que les moteurs de recherche puissent comprendre les différentes propriétés d’une entité donnée et la relation entre elles et d’autres entités.

Alexis Sanders offre une explication fantastique des avantages de l’imbrication de schéma et comment le faire correctement dans cet article sur JSON-LD.

Par exemple, le schéma ci-dessous provient de la page d’accueil de mon site Web personnel et montre à quoi ressemble l’imbrication lorsqu’elle est effectuée correctement.

(Cela a été fait en définissant les paramètres de mon site sur une « Personne » à l’aide du plugin Yoast et en remplissant tous les champs pertinents de mon profil.)

Schéma d'imbrication fait correctement pour une page Web.

L’imbrication appropriée de Schema vous permet de :

  • Lisez essentiellement le schéma résultant à voix haute à partir de l’outil de test de données structurées.
  • Obtenez une compréhension des principales entités de la page, ainsi que de leurs relations les unes avec les autres.

L’imbrication élimine également le problème courant d’avoir plusieurs types de schémas redondants ou conflictuels sur la même page (souvent en raison du fait que plusieurs plugins injectent simultanément Schema).

Sur une page produit, par exemple, il est important de décrire clairement et de différencier les relations entre les Organisme qui publie le siteet le Organisme qui fabrique le produit.

En les plaçant correctement dans une structure imbriquée, vous pouvez décrire clairement la différence dans leurs rôles – plutôt que de simplement dire que les deux sont « sur la page ».

Quels types de schéma utiliser pour améliorer EAT

Il existe une variété de types de schémas et de propriétés qu’il est essentiel d’avoir sur votre site Web pour envoyer les bons signaux aux moteurs de recherche concernant l’EAT de votre organisation.

Vous trouverez ci-dessous cinq exemples de certaines des opportunités les plus prioritaires d’utiliser Schema pour signaler un bon EAT, mais il y en a beaucoup d’autres d’où cela vient.

1. Schéma de personne

La première mention d’EAT par Google dans ses directives d’évaluation de la qualité commence par demander aux évaluateurs de considérer « l’expertise » ainsi que « l’autorité du créateur du contenu principal ».

Ces informations peuvent être communiquées aux moteurs de recherche via l’utilisation de Person Schema.

Ce type de schéma comprend des dizaines d’options pour que les propriétés soient répertoriées afin de fournir plus de contexte sur la personne, dont beaucoup soutiennent fortement EAT, y compris (mais sans s’y limiter) :

  • affiliation
  • alumniOf
  • décerner
  • marque
  • aCredential
  • aOccupation
  • préfixe honorifique
  • Suffixe honorifique
  • titre d’emploi
  • pareil que

Envisagez d’inclure Person Schema avec les propriétés ci-dessus au moins une fois lorsque votre fondateur, vos créateurs de contenu et/ou vos contributeurs experts sont répertoriés sur votre site.

(En supposant que ces informations soient également affichées sur la page – ce qui est une condition préalable à la conformité des données structurées.)

Une page de biographie d’auteur est un bon candidat pour présenter ce type de schéma.

N’oubliez pas que tout contenu balisé avec Schema doit également être visible sur la page afin d’éviter une action manuelle de données structurées spammées.

Une autre façon d’améliorer votre utilisation de Person Schema consiste à l’utiliser pour lever l’ambiguïté du nom de cette personne par rapport à d’autres noms identiques dans le Knowledge Graph de Google.

Si cette personne est répertoriée dans le Knowledge Graph (que vous pouvez vérifier à l’aide de cet outil pratique), envisagez de créer un lien vers l’URL de son Knowledge Graph à l’aide de la propriété sameAs.

Cet effort peut donner à Google le peu de confiance supplémentaire dont il a besoin pour s’assurer que le panneau de connaissances de la bonne personne est affiché pour les requêtes qui lui sont spécifiques.

Même si Google a annoncé qu’il a déprécié le balisage sameAs pour les profils sociaux, vous pouvez toujours utiliser sameAs à d’autres fins, telles que les liens vers :

  • L’URL du Knowledge Graph de la personne.
  • Leur page Wikipedia, un profil freebase ou Crunchbase.
  • Autres sources fiables où la personne est mentionnée en ligne.

De plus, il convient de rappeler qu’il existe plus de moteurs de recherche qui utilisent Schema que Google, donc répertorier les profils sociaux en utilisant sameAs est probablement toujours une bonne approche.

2. Organisation

Le schéma d’organisation est sans aucun doute l’un des meilleurs types de schéma pour soutenir les efforts EAT.

Ce type de schéma offre une variété de propriétés qui peuvent fournir un contexte supplémentaire sur votre entreprise ou votre marque, par exemple :

  • adresse
  • dunes
  • fondateur
  • date de fondation
  • aCredential
  • sait à propos
  • membre de
  • Organisationparente

De nombreuses entreprises implémentent le schéma d’organisation sans tirer parti de ces champs ou des nombreuses autres propriétés disponibles à l’aide de ce type de schéma.

Envisagez d’incorporer toutes ces informations dans votre page la plus pertinente sur votre organisation (généralement une page « À propos de nous » ou « Contactez-nous ») et de marquer la page en conséquence.

3. Auteur (propriété du schéma)

Author est une propriété de schéma qui peut être utilisée pour tout type de schéma relevant de la classification CreativeWork ou Review, comme Article ou NewsArticle.

Cette propriété doit être utilisée comme balisage pour la signature de l’auteur sur un élément de contenu.

Les types attendus pour la propriété Author sont soit une Personne, soit une Organisation. Par conséquent, si votre site publie du contenu au nom de l’entreprise, il est important de répertorier l’auteur en tant qu’Organisation et non en tant que Personne.

4. reviewBy (propriété de schéma)

La propriété reviewBy est une excellente occasion de mettre en valeur le bon EAT de votre site Web.

Si vous utilisez des réviseurs experts sur votre contenu, tels que des réviseurs médicaux ou juridiques, envisagez d’afficher leur nom sur la page en tant que personne qui a révisé votre contenu pour en vérifier l’exactitude.

Ensuite, vous pouvez tirer parti de la propriété reviewBy pour répertorier le nom de cette personne (ou organisation).

C’est une excellente approche à utiliser si vos auteurs manquent d’EAT ou d’une forte présence en ligne, mais vos réviseurs sont les véritables experts avec une présence en ligne connue.

Pour WordPress vers les sites Web utilisant Yoast, une fonctionnalité reviewBy est actuellement envisagée pour leur feuille de route, qui vous permettra d’indiquer la personne qui a révisé votre contenu en sélectionnant parmi vos auteurs dans WordPress.

5. Citations (propriété Schema)

À l’aide de la propriété Citation Schema, vous pouvez répertorier les autres publications, articles ou travaux créatifs auxquels votre contenu cite ou renvoie.

C’est un excellent moyen de montrer aux moteurs de recherche que vous faites référence à des sources fiables et faisant autorité pour soutenir votre travail, ce qui est une excellente stratégie pour EAT.

De plus, la liste des citations dans le balisage Schema peut aider à positionner votre marque par rapport aux autres marques auxquelles vous vous associez, ce qui peut potentiellement fournir à Google des informations qualitatives sur votre fiabilité.

Utiliser des données structurées pour soutenir les initiatives EAT

La bibliothèque Schema.org est continuellement étendue.

Et bien que les données structurées elles-mêmes ne soient pas un facteur de classement direct, Google recommande systématiquement d’adopter son utilisation et d’en utiliser autant que possible pour aider son moteur de recherche à donner un sens à votre site.

Vraisemblablement, en aidant Google à mieux comprendre votre contenu et les entités incluses sur votre site grâce à des données structurées, cela rationalisera et améliorera également ses efforts pour évaluer la qualité et l’EAT de votre site Web.

Faites attention à la bibliothèque Schema.org en constante évolution et profitez des nombreux types et propriétés de schéma qui y sont répertoriés pour vous guider dans la manière dont votre contenu doit être structuré.


Crédits image

Image en vedette : Paulo Bobita
Capture d’écran prise par l’auteur

Comment utiliser la recherche vidéo inversée (et pourquoi c’est utile)

0

Êtes-vous déjà tombé sur une vidéo passionnante et vous êtes-vous déjà demandé d’où elle venait ?

Si tel est le cas, vous serez ravi d’apprendre qu’il existe de nombreuses façons de trouver une source vidéo grâce à des recherches vidéo inversées.

Ce guide explique comment effectuer une recherche vidéo inversée et pourquoi c’est utile.

Qu’est-ce qu’une recherche vidéo inversée ?

De nombreuses personnes utilisent les moteurs de recherche pour trouver des informations en recherchant un mot ou une expression particulière (c’est-à-dire des « mots clés ») jusqu’à ce que le moteur de recherche révèle une page, une vidéo ou un autre élément de contenu qui correspond à la recherche.

Une recherche inversée, cependant, implique de saisir le contenu (généralement, une vidéo ou une image) et de trouver chaque page Web sur laquelle le contenu apparaît.

Ainsi, une RVS (reverse video search) consiste à imputer une vidéo dans le moteur de recherche et à découvrir la source de cette vidéo sur le web.

Comment fonctionne la recherche vidéo inversée

Les moteurs de recherche, comme Google, peuvent interpréter la couleur et les pixels d’une vidéo, puis trouver des vidéos similaires (ou exactes) sur le Web.

Cela révélera souvent la source originale de la vidéo et toute autre instance de la vidéo en ligne.

Cependant, ce processus n’est pas toujours précis à 100 %.

Si un seul pixel de la vidéo a changé, il se peut qu’il n’apparaisse pas dans les résultats de la recherche.

De plus, un grand nombre de vidéos sont téléchargées sur le Web chaque jour. Ce processus nécessite donc que les moteurs de recherche indexent efficacement toutes les vidéos pour les faire apparaître dans les résultats de recherche.

Raisons d’utiliser la recherche vidéo inversée

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on pourrait vouloir utiliser la recherche vidéo inversée. Voici les cas d’utilisation les plus courants :

Trouver la source d’une vidéo

Le plus souvent, une recherche vidéo inversée est utilisée pour trouver la source d’une vidéo.

Supposons que vous trouviez une vidéo amusante ou intéressante en ligne. Vous voudrez peut-être savoir qui a publié la vidéo, si un autre contenu (comme un article de blog) est lié à la vidéo ou si le propriétaire produit un contenu similaire.

Une recherche vidéo inversée, dans ce cas, peut être en mesure de trouver la source originale du contenu.

Trouver des vidéos en double

Si vous êtes un producteur vidéo, vous voudrez peut-être utiliser une recherche vidéo inversée pour voir si quelqu’un a copié ou reproduit l’une de vos vidéos originales.

Une recherche vidéo inversée peut vous aider à trouver des utilisations illégitimes de votre contenu, après quoi vous pouvez contacter le propriétaire et demander un crédit ou le retrait de la vidéo.

Trouver la version complète d’un clip vidéo

Parfois, vous pouvez tomber sur un clip vidéo intéressant et vouloir trouver le reste de la vidéo.

Une recherche vidéo inversée pourrait être en mesure d’interpréter le clip vidéo et de trouver la vidéo complète en ligne.

Trouver du contenu connexe

Une recherche vidéo inversée peut également vous aider à découvrir du contenu lié à la vidéo.

Il peut faire apparaître des vidéos similaires ou du contenu connexe (comme des articles, des pages Web ou des articles de blog) qui présentaient la vidéo.

Cela peut être un excellent moyen de trouver du contenu plus intéressant.

Comment effectuer une recherche vidéo inversée

Il existe de nombreuses façons d’effectuer une recherche vidéo inversée. Il faut souvent utiliser directement le moteur de recherche ou un outil tiers pour télécharger l’image.

Voici les méthodes les plus efficaces pour effectuer une recherche en vidéo inversée.

Exécutez une recherche vidéo inversée sur Google

Google n’offre pas de fonction de recherche inversée spécifique à la vidéo, vous devrez donc prendre une capture d’écran de la vidéo, puis utiliser la fonction de recherche d’image inversée.

  • Trouver un cadre distinctif dans la vidéo (c’est-à-dire une section qui semble unique par rapport aux autres vidéos et qui est la plus susceptible de faire apparaître la même vidéo en ligne).
  • Mettre la vidéo en pause.
  • Prenez une capture d’écran de l’image que vous souhaitez capturer (Maj-Commande-4 sur Apple/Mac ou Ctrl + PrtScn sur Windows).
  • Enregistrez la capture d’écran.
  • Accédez à Google Images et sélectionnez l’icône de l’appareil photo. Utilisez l’option de recherche par image.
  • Télécharger la capture d’écran.
  • Google renverra les résultats de la recherche pour votre capture d’écran (si disponible).
Moteur de recherche d'images Google
Résultats de recherche Google Images pour les vidéos de chats

Exécutez une recherche vidéo inversée à l’aide de Berify

Berify.com est un outil de recherche d’images et de vidéos inversées qui associe votre recherche aux résultats de plusieurs moteurs de recherche à la fois, notamment Google, Bing, Yandex et autres.

Cela peut fournir des résultats plus complets que l’utilisation d’un seul moteur de recherche.

Noter: Cet outil freemium vous permet de vous inscrire gratuitement, mais facturera ensuite des frais d’abonnement mensuels. Alors, utilisez la version gratuite si vous n’avez besoin que de quelques recherches.

Voici comment l’utiliser :

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Visitez Berify.com.
  • Téléchargez la capture d’écran dans le champ de recherche qui dit Parcourir et télécharger l’image ici.
  • Cliquez sur Chercher.
  • Berify affichera tous les résultats correspondant à votre recherche.

Exécutez une recherche vidéo inversée à l’aide de Shutterstock

Shutterstock héberge une énorme base de données en ligne de plus d’un milliard d’images et de vidéos. Il peut également être utilisé pour effectuer une recherche vidéo inverse.

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Visitez Shutterstock.com.
  • Accédez au champ de recherche. Cliquez sur l’icône de la caméra (le Rechercher par image fonction).
  • Téléchargez la capture d’écran. (Noter: Vous pouvez également spécifier si vous recherchez certains vecteurs ou si les illustrations de la vidéo sont animées/générées par ordinateur).
  • Cliquez sur la loupe.
  • Shutterstock affichera des images ou des vidéos similaires à votre recherche.

Exécuter une recherche vidéo inversée à l’aide de TinEye

TinEye est l’un des principaux outils de « recherche par image » qui vous permet de trouver d’autres images et vidéos correspondant à votre recherche.

TinEye utilise la vision par ordinateur, la reconnaissance d’images et la technologie de recherche d’images inversées.

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher ou recherchez la vidéo par URL.
  • Visitez TinEye.com.
  • Trouvez le champ de recherche. Clique le Télécharger pour télécharger votre capture d’écran, ou faites simplement glisser et déposez votre image.
  • Cliquez sur la loupe.
  • TinEye affichera toutes les images ou vidéos similaires à votre recherche.

Exécuter une recherche vidéo inversée sur Bing

Comme Google, la fonction de recherche vidéo inversée de Bing fonctionne mieux avec une capture d’écran vidéo. Exécuter une recherche vidéo inversée sur Bing est simple :

  • Prenez une capture d’écran du clip vidéo que vous souhaitez rechercher.
  • Ouvrez la page de recherche visuelle de Bing.
  • Téléchargez la capture d’écran, faites glisser et déposez la capture d’écran ou collez l’URL de l’image ou de la vidéo dans le champ de recherche.
  • Bing affichera des résultats pour le « contenu connexe » qui correspond étroitement à l’image ou à la vidéo.

Effectuer une recherche d’image inversée est simple

Que vous essayiez de retrouver la source d’une vidéo amusante ou de trouver un contenu similaire correspondant à vos intérêts, une recherche vidéo inversée peut être un outil utile pour tout le monde.

Google, Bing, TinEye et d’autres outils offrent des fonctionnalités de recherche vidéo inversée qui simplifient la recherche des origines d’une vidéo.

N’oubliez pas que la recherche vidéo inversée peut vous aider à trouver du contenu en double, ce qui pourrait vous aider à protéger vos actifs numériques. Ou, cela peut vous aider à trouver l’éditeur d’origine d’une vidéo afin que vous puissiez donner le crédit là où il est dû.

La vidéo est un excellent ajout à de nombreuses campagnes marketing, contenus Web, stratégies de médias sociaux, etc. Utilisez la recherche vidéo inversée pour rendre la recherche, l’approvisionnement et l’attribution de vidéos plus accessibles que jamais.

Davantage de ressources:

  • Marketing vidéo local : 4 façons de gagner avec la vidéo
  • SEO vidéo : 10 étapes pour optimiser les vidéos pour la recherche et la découverte
  • La liste de contrôle d’audit SEO ultime

Image en vedette : Overearth/Shutterstock

Comment utiliser HARO pour la création de liens et les relations publiques

0

Avec les bonnes techniques, Help a Reporter Out (HARO) peut vous aider à créer des liens et à faire connaître votre marque pour les efforts de relations publiques, quel que soit votre secteur.

La plate-forme HARO, détenue par le géant des relations publiques/communications Cision, met en relation des journalistes à la recherche d’informations avec des sources pertinentes disposées à fournir ces informations.

Les journalistes viennent de diverses plateformes, du New York Times à Forbes en passant par des blogueurs de niche.

Les histoires HARO peuvent aborder n’importe quoi, des actualités en temps réel aux blogs à la recherche de citations sur des sujets spécifiques comme le référencement.

HARO est un excellent outil car il profite aux deux parties ; les journalistes obtiennent leur source et les intervenants obtiennent un lien.

Malheureusement, le système HARO est devenu sursaturé au fil des ans, ce qui signifie qu’il est beaucoup plus difficile de recevoir une réponse pour une réponse à une demande qu’auparavant.

Mais lorsqu’il est utilisé correctement, HARO offre un système précieux pour acquérir des liens et établir des relations commerciales précieuses, même si la concurrence s’est intensifiée.

Je connais cette plate-forme des deux côtés, en tant qu’outil de création de liens / de marque pour les clients et les entreprises personnelles – et en tant que journaliste à la recherche d’informations sur des articles sur lesquels j’ai travaillé pour plusieurs secteurs.

Cet article fournit des informations uniques des deux côtés de la plate-forme.

Les conseils suivants peuvent vous aider à obtenir des résultats réussis en matière de création de liens et de notoriété de la marque avec HARO.

Comment filtrer les résultats HARO

Si vous vous abonnez à la liste principale de HARO, vous serez bombardé quotidiennement de centaines de requêtes, qui peuvent être difficiles à parcourir.

À tout le moins, je vous recommande de configurer un filtre dans Gmail pour tous les e-mails HARO à venir, de les définir sur Lire et de les diriger vers une étiquette spécifique.

Vous pouvez également essayer de configurer un filtre plus détaillé dans Google Mail en filtrant tous les e-mails avec l’adresse [email protected] et tous les mots clés pertinents, en les envoyant automatiquement dans une boîte de réception étiquetée.

Les deux stratégies vous permettront de ne pas être submergé par les e-mails quotidiens, ce qui contribue à maintenir une productivité élevée, et cette dernière vous aidera à filtrer les e-mails par mots-clés spécifiques.

De plus, HARO offre la possibilité de passer à un forfait payant où il ne vous enverra par e-mail que les requêtes correspondant à des mots-clés spécifiques auxquels vous souhaitez répondre.

En règle générale, vous ne devez répondre qu’aux requêtes qui répondent aux critères suivants :

  • Vous êtes qualifié pour leur répondre.
  • Ils sont pertinent à votre industrie.
  • Vous avez lire les directives avec attention.
  • Vous êtes capable de ajouter une valeur unique pour eux.

Vous augmenterez vos chances d’être publié en répondant aux bonnes questions.

Parlons maintenant de la création du pitch parfait.

Comment créer le pitch HARO parfait

Commencez par la bonne ligne d’objet

Tout d’abord, pour recevoir une réponse à votre réponse HARO, vous devez créer une ligne d’objet appropriée qui ne sera pas écrasée.

Gardez les choses simples en utilisant des parenthèses pour ressortir parmi les autres lignes d’objet et pour établir une crédibilité immédiate :

[HARO Response] Intitulé de mon poste/Expertise + Adjectif puissant + Répéter le sujet de la requête

Par exemple, disons que je répondais à une requête à la recherche d’un devis sur des conseils de productivité pour les entrepreneurs. J’écrirais une ligne de réponse comme suit : « [HARO Repsonse] Conseils de productivité du PDG / auteur pour les entrepreneurs.

Vous pouvez également expérimenter avec des lignes d’objet pour vous aider à vous faire remarquer, telles que « Conseils de gestion du temps que vous n’obtiendrez pas de quelqu’un d’autre ».

Continuez à tester pour voir qui a généralement la conversion la plus élevée.

Diriger avec expertise et références

Ensuite, commencez votre réponse par quelques informations générales.

Les réponses doivent s’ouvrir avec un paragraphe d’une à deux phrases se vantant de vos informations d’identification pour vous aider à être choisi. Les journalistes adorent les sources faisant autorité, alors n’ayez pas peur de vous vanter, mais ne faites pas de spam ni de vente.

Suivez ces directives pour vous aider à créer l’introduction parfaite :

  • Listez votre nom et fonction actuelle.
  • Citez toute publication vous avez été présenté dans.
  • Lien vers toutes les entreprises ou les sites Web que vous gérez.
  • Mentionnez toutes les informations d’identification qui vous aident à vous démarquer.

Par exemple, votre réponse pourrait commencer comme suit :

« Bonjour (auteur de la requête),

J’espère que tout va bien.

Ici Ron Lieback, auteur de ‘365 to Vision : Modern Writer’s Guide’ et PDG/fondateur de ContentMender. Mes articles ont été présentés dans plusieurs publications de premier plan dans le monde, de Forbes au Search Engine Journal en passant par Cycle World… »

Après votre introduction, vous présenterez une réponse qui devrait satisfaire aux exigences de la requête.

Savoir comment formater votre réponse

La clé pour créer une réponse parfaite est de donner aux journalistes exactement ce qu’ils veulent. Ces exigences comprennent :

  • Une courte réponse (1 paragraphe, 2-3 phrases).
  • Une bonne citation (informations exploitables).
  • Grammaire correcte (correction orthographique et respect de la ponctuation).
  • Écriture concise (pas de peluches, ou BS, jamais).
  • Réponse facile à scanner [spaced nicely, easy to follow, incorporates bullets (optional)].

Réduisez la mise en forme, puis vous pourrez créer le modèle parfait à utiliser pour vos présentations et rationaliser vos réponses.

Lancer un angle unique

L’ajout de valeur est la clé pour que votre citation ou votre réponse soit incluse dans une histoire.

Cependant, vous ne faites pas grand-chose pour vous démarquer en ajoutant des informations banales ou recyclées.

Voici quelques arguments que vous pouvez essayer pour que votre réponse soit incluse dans l’histoire d’un journaliste :

  • Citez des anecdotes personnelles qui se rapportent à votre entreprise ou au titre de votre poste.
  • Citer des recherches originales vous ou votre entreprise avez terminé.
  • Ajouter un point controversé qui va à contre-courant.

Vous pourriez prendre une douzaine d’angles, mais en fin de compte, fournir une réponse originale vous permet de vous démarquer de la foule.

De plus, si le nom du journaliste figure sur la demande HARO, recherchez-le et ajoutez quelques notes personnelles.

Cela montre que vous avez fait des efforts dans la réponse, qui ressortira du bruit.

Lisez et suivez attentivement les règles de présentation

Cela va sans dire, mais assurez-vous de répondre directement aux termes et conditions de la requête.

Souvent, lorsque les gens utilisent des modèles ou essaient de déjouer le système, ils finissent par se blesser.

Et si un nom ou une publication figure sur la demande HARO, veuillez les utiliser. Encore une fois, plus cela semble personnel, plus ce sera attrayant.

Lire les exigences HARO

Ce dernier point est essentiel car de nombreuses personnes sautent sur ces points et finissent par ruiner leurs réponses en enfreignant l’une des règles de HARO.

Tenez compte des points suivants lorsque vous répondez à une demande HARO :

  • Pas de contrepartie (échange de lien ou paiement pour un lien).
  • Pas de pitch produits.
  • Lier toutes les images (Le système de HARO ne peut pas rendre les images).
  • Pas de pièces jointes (HARO marquera votre réponse comme spam).

Bien que HARO soit un système efficace pour la création de liens, j’ai quelques conseils supplémentaires pour vous aider à débloquer de plus grands avantages en utilisant ce style de création de liens PR.

5 conseils pour utiliser HARO plus efficacement

1. Répondez rapidement aux e-mails

Selon HARO, l’infrastructure HARO touche environ 75 000 journalistes et plus d’un million de sources.

Avec cette concurrence de la part des autres constructeurs de liens et entrepreneurs, vous devez répondre aux questions rapidement et efficacement.

Bien que la création d’un modèle puisse aider à la mise en forme, je vous recommande de créer simplement un modèle pour votre introduction, puis de pratiquer des réponses rapides pour les requêtes HARO.

Répondre aux demandes le jour même peut augmenter considérablement vos chances d’être mentionné dans une publication en ligne.

2. Choisissez la qualité plutôt que la quantité

HARO envoie trois e-mails par jour avec des requêtes apparemment interminables. Essayer de répondre le plus rapidement possible à des centaines de requêtes vous assurera de ne pas recevoir une seule réponse.

Au lieu de cela, concentrez-vous sur quelques-uns par jour, en prenant le temps nécessaire pour réfléchir et ajouter une réponse précieuse.

Cela peut sembler une utilisation inefficace de votre temps, mais je vous garantis que vous atteindrez un taux de conversion plus élevé en utilisant cette stratégie.

3. Établissez une relation avec les journalistes

Les meilleures stratégies de création de liens sont celles qui établissent des relations fructueuses pour votre entreprise ou votre marque.

Ce n’est pas parce que vous avez été publié dans un article que vous devez mettre fin à la relation là-bas.

Envisagez les stratégies suivantes pour devenir une source répétée dans les articles d’un blogueur ou d’un journaliste :

  • Partager et promouvoir le contenu publiéen taguant directement le journaliste.
  • Envoyer un e-mail de suivi relayer votre intérêt pour les futurs articles si des sources sont nécessaires.
  • Demander à parler avec le journaliste ou blogger directement en utilisant leur email personnel.

J’ai même utilisé HARO pour marquer de nouveaux clients et nouer des relations qui ont conduit à de futures opportunités commerciales en restant en contact avec des journalistes et des blogueurs.

4. Gardez une trace des contacts

Rationalisez votre stratégie de création de liens HARO en rassemblant les coordonnées de toutes les sources à partir desquelles vous obtenez des liens à contacter à une date ultérieure.

Créez une feuille de calcul et gardez une trace des histoires et des coordonnées liées à votre liste de journalistes HARO.

Vous pouvez également croiser votre feuille avec votre logiciel de création de liens pour voir quels backlinks génèrent le plus de trafic et quelles sources sont utiles à réutiliser à l’avenir.

5. Contacter des personnes extérieures à HARO

Enfin, si vous souhaitez améliorer votre taux de conversion à l’aide de la création de liens RP, pensez à contacter des journalistes extérieurs à HARO.

De nombreux journalistes sont bombardés de réponses dans le système HARO, il est donc facile de se démarquer en envoyant directement un e-mail aux journalistes.

Utilisez une recherche d’opérateur de site sur le site Web de l’entreprise pour laquelle ils écrivent pour découvrir leur adresse e-mail. Cette stratégie n’est pas garantie de fonctionner, mais elle peut être un moyen de se démarquer.

Conclusion

HARO est un outil de création de liens précieux qui peut être difficile à maîtriser pour les débutants.

Bien que les taux de conversion soient généralement faibles, ces backlinks sont souvent une source précieuse de trafic et d’équité des liens vers les sites Web, ce qui les aide à faire évoluer leur activité à long terme.

Utilisez HARO et d’autres stratégies pour promouvoir votre marque et faire passer votre entreprise au niveau supérieur.

Davantage de ressources:

  • 3 types clés de métriques de création de liens et comment les utiliser avec succès
  • RP numérique réactive : qu’est-ce que c’est et comment l’utiliser pour créer des liens ?
  • Guide de création de liens : comment acquérir et gagner des liens qui boostent votre référencement

Image en vedette : VideoFlow/Shutterstock

Comment utiliser Twitter pour augmenter la visibilité de votre recherche Google

0

Twitter est devenu une plateforme marketing puissante pour les entreprises. Cela les aide à se connecter avec les clients, à établir des relations et à promouvoir leur marque.

L’intégration d’images et de liens vers des produits ou des services, des emplacements de magasins, des informations de contact, des offres spéciales et bien plus encore aide les marques à communiquer rapidement des informations vitales.

La clé du succès sur Twitter réside dans la recherche de moyens d’interagir efficacement avec les consommateurs tout en intégrant des tactiques d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO).

Lorsque les marques prennent le temps de se familiariser avec ces tactiques, elles peuvent plus facilement accéder au haut des pages de résultats des moteurs de recherche (SERP).

Dans cet article, nous vous expliquerons quelques directives de base pour vous aider à obtenir une exposition maximale pour vos tweets.

1. Construisez votre identité de marque et votre notoriété

Parlons d’abord de l’identité et de la notoriété de la marque en effectuant un court exercice.

Google le nom de votre marque. Qu’est-ce qui s’affiche ?

La plupart du temps, vous verrez quelque chose de similaire sur la première page des résultats de recherche :

Ce que vous voyez est le carrousel Twitter de Google.

Ce que vous voyez est le carrousel Twitter de Google.

Cela peut être très bénéfique pour les utilisateurs de connaître une marque en parcourant certains de leurs tweets les plus récents.

Et cela vous donne également un contrôle direct sur ce qui apparaît dans les résultats de recherche autour du nom de votre marque. C’est un gros accord!

À quelle fréquence avons-nous la possibilité de contrôler ce que les utilisateurs voient dans les résultats de recherche ? Rarement.

Remarque : Si vous n’avez pas encore de carrousel pour votre marque, cet article fournit quelques conseils utiles.

En plus de faire passer un message positif devant les consommateurs potentiels, c’est une autre façon de faire connaître, de renforcer le leadership éclairé et d’humaniser la marque.

Il vous aide à vous connecter avec votre public sous une forme plus authentique et facilement digestible.

C’est une autre raison pour laquelle il est important de partager du contenu que votre public trouvera intéressant et précieux et qui montrera votre personnalité.

Il est également essentiel de vous assurer que vos tweets correspondent au message de votre marque et à votre mission commerciale globale.

2. Tirez parti des carrousels Twitter

Cherchez des moyens de tirer parti d’un carrousel Twitter en utilisant un contenu pertinent et pertinent.

Votre marque peut mettre en œuvre l’une des nombreuses tactiques de tendance. Mais voici quelques-uns des plus importants à considérer :

Discutez des sujets à la mode

C’est votre chance d’attirer l’attention de nouveaux publics et de fidéliser votre public actuel. Alors, assurez-vous que vos tweets reflètent à quel point vous êtes opportun, excitant et tendance !

De quoi parlent les gens de votre industrie ? Vous avez un nouveau produit ou un événement à venir ? Essayez de créer des textes et des images attrayants reflétant cela via un carrousel Twitter.

Diffusez du contenu qui intéresse votre public

En plus d’être à la mode, assurez-vous de partager un contenu extrêmement pertinent avec votre public. Gardez à l’esprit leurs défis quotidiens et leurs principales responsabilités.

Alors demandez-vous : «Sur quoi mon public voudrait-il en savoir plus ? Pourquoi apprécient-ils nos produits ou services ?» Et mettre en valeur ces aspects dans un carrousel.

Mentionnez d’autres comptes et encouragez d’autres comptes à vous mentionner

Interagir avec d’autres comptes pertinents et les taguer dans des tweets contribuera à accroître la présence dans les recherches.

Pensez aux publications clés, aux leaders d’opinion et aux influenceurs de votre espace, et assurez-vous de communiquer régulièrement avec eux sur Twitter.

Essayez de trouver des choses que vous avez en commun ou des aspects sur lesquels vous pouvez collaborer.

Ces interactions peuvent aider à faire connaître votre contenu à de nouveaux publics. Cela apporte également plus d’authenticité à votre marque lorsque les gens voient quelqu’un qu’ils reconnaissent utiliser un produit ou s’engager avec une marque qu’ils suivent.

Utilisez des hashtags pertinents et populaires

Incorporez des hashtags pertinents dans vos tweets. Cela vous donnera une chance de vous classer sur les SERP.

Illustrez le message de votre marque

Vous voulez vous assurer que votre public n’est pas dérouté par vos tweets. Ils doivent clairement comprendre en quoi consiste votre marque et pourquoi ils doivent s’en soucier.

Des mots-clés ciblés et un appel à l’action clair aideront à attirer leur attention et à les maintenir engagés.

Encouragez les membres de l’équipe à partager du contenu

Le carrousel Twitter apparaît également pour les particuliers.

Dans cet esprit, encourager les membres de votre équipe interne à promouvoir le contenu peut avoir un impact sur la visibilité de recherche de votre marque.

3. Restez actif et créez votre audience

Rester actif sur Twitter et sur tous vos comptes de médias sociaux est essentiel pour maintenir l’engagement de votre public.

La clé est de s’assurer que les tweets sont pertinents et précieux et que vous ne tweetez pas seulement pour diffuser du contenu.

Nous connaissons l’importance de la légitimité des médias sociaux et son impact potentiel sur les classements Google.

Par exemple, un compte de réseau social avec 10 000 abonnés et deux publications diffère d’un autre compte de 10 000 abonnés avec des interactions et des publications cohérentes.

Plus intéressant encore, Google a déposé un brevet pour déterminer si les comptes de médias sociaux étaient réels ou faux. Cela peut aider à se débarrasser de l’encombrement des faux comptes et des abonnés.

Néanmoins, l’accent devrait être mis sur la construction d’un public et l’établissement d’un public plus large.

En faisant cela, vous pouvez augmenter la probabilité que les utilisateurs connaissent votre marque et fassent confiance et cliquent sur votre contenu dans les résultats de recherche.

Et savez-vous ce qui impacte directement les classements Google ? Taux de clics.

4. Promouvoir le contenu

Créer une stratégie Twitter pour distribuer et promouvoir le contenu à long terme est essentiel. Cela nécessite plus qu’un simple partage de contenu sur une base quotidienne ou hebdomadaire.

La promotion de contenu permanent, ou de contenu spécifique à la marque, sur un mois, voire un an, contribuera à augmenter la visibilité sur les réseaux sociaux et dans les résultats de recherche.

De plus, générer des partages sur les réseaux sociaux aidera du point de vue de la création de liens.

Plus vous avez de portée sur les réseaux sociaux, plus les utilisateurs ont la possibilité de voir votre contenu, de l’aimer et d’être motivés pour y accéder.

Les liens ont également un impact direct sur les classements Google. Et encore une fois, encouragez les membres de votre équipe interne à promouvoir votre contenu, en particulier toute personne qui est un leader d’opinion établi dans l’espace.

Cela aidera à atteindre de nouveaux utilisateurs pertinents et à apparaître dans les résultats de recherche autour des comptes de ces personnes.

5. Optimisez votre biographie sur les médias sociaux

Twitter explique également comment vous pouvez avoir un impact sur la visibilité de la recherche sur Googlepas seulement à travers vos messages, mais à travers ce que vous mettez dans votre profil Twitter.

Ce n’est pas seulement essentiel pour optimiser la bio Twitter de votre marque pour Google, mais parce que c’est la première chose que tout le monde verra lorsqu’il cliquera sur votre profil.

Considérant que le profil Twitter de votre marque apparaît souvent sur la première page de Google, vous souhaitez que votre première impression auprès des nouveaux utilisateurs décrive avec précision votre marque et votre mission.

Cela présente l’opportunité de fournir un aperçu concis de votre marque et un lien vers votre site Web. Et cela vous permet d’incorporer des mots-clés, des emojis et des hashtags qui attireront leur attention.

Dernières pensées

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses façons d’utiliser Twitter pour développer votre audience et établir l’autorité de votre marque sur la plate-forme.

Et si vous cherchez à améliorer la visibilité de votre recherche sur Google, une stratégie Twitter peut être une méthode efficace.

En suivant les étapes décrites ici, vous pouvez augmenter le taux d’engagement de vos abonnés, trouver de nouveaux publics et améliorer votre classement SEO.

Davantage de ressources:

  • 3 stratégies de médias sociaux que vous pouvez utiliser pour booster votre référencement
  • 8 conseils formidables pour optimiser un profil d’entreprise ou de marque Twitter
  • Comment dominer le marketing des médias sociaux

Image en vedette : ibreakstock/Shutterstock

Google Keyword Planner : comment utiliser l’outil gratuit pour le référencement

0

Avec toutes les options sur le marché, décider quels outils de référencement vous souhaitez utiliser peut être un peu écrasant.

Il existe de nombreux outils pour la recherche de mots clés, l’analyse concurrentielle, le classement des mots clés et toutes les autres tâches que nous effectuons en tant que professionnels du référencement.

Le nombre d’outils de référencement disponibles ne cesse de croître et il peut être difficile de déterminer lequel vous convient le mieux.

Cette réponse dépend de nombreux facteurs, notamment le budget, la taille de l’équipe et la structure de votre entreprise et de votre site Web.

Gérez-vous un blog ou une boutique de commerce électronique?

Vous êtes en agence ou en interne ?

La liste est longue et vous ne voulez pas que toutes ces options vous paralyseront l’analyse.

Google Keyword Planner est l’un des outils de recherche de mots clés les plus courants et existe depuis assez longtemps.

L’avantage d’utiliser Google Keyword Planner pour la recherche de mots clés est qu’il est gratuit et qu’il utilise les données de Google.

Si vous ne savez pas ce que vous devez utiliser, Keyword Planner est un choix sûr qui peut apporter de la valeur à presque tout le monde.

Dans cet article, nous verrons comment tirer parti de Keyword Planner pour vos besoins de recherche de mots clés.

Qu’est-ce que Google Keyword Planner ?

Google Keyword Planner est un outil gratuit qui aide les spécialistes du marketing numérique dans leurs efforts de recherche, le plus souvent pour les campagnes de recherche, à la fois payantes et organiques.

Il met en évidence différents types de « mots clés » ou « expressions et termes de recherche » liés à votre entreprise.

Keyword Planner estime le volume de recherche mensuel pour certains mots-clés et combien il en coûterait pour les cibler avec une campagne payante.

Et bien que l’intention initiale de Keyword Planner était pour les campagnes de recherche payante, l’outil est précieux au-delà du marketing des moteurs de recherche (SEM).

Les professionnels du référencement utilisent cet outil gratuit depuis des années en tant que ressource gratuite pour la recherche de mots clés.

Pourquoi utiliser Google Keyword Planner pour le référencement ?

Google Keyword Planner offre la possibilité de rechercher gratuitement des informations sur les mots clés.

De nombreux outils nécessitent un abonnement payant, mais Keyword Planner est une alternative gratuite qui vous permet d’effectuer des recherches de mots clés.

Keyword Planner présente de nombreux avantages, notamment la possibilité de trouver de nouveaux mots clés liés à votre objectif et le nombre de fois que les consommateurs les recherchent chaque mois.

Si vous n’avez pas encore accès à des outils payants, Keyword Planner peut vous aider à identifier ce qui est important pour vous dans un outil de recherche de mots clés afin que vous sachiez quelles fonctionnalités rechercher lors de vos achats ultérieurs.

Comment utiliser Google Keyword Planner pour le référencement

Passons maintenant en revue les étapes de configuration de l’outil de planification des mots clés et vous rapprochons un peu plus de vos objectifs de recherche de mots clés.

1. Créer un compte

Avant tout, vous devez disposer d’un compte Google pour tirer parti de Google Keyword Planner.

Si vous avez déjà un compte, vous devrez vous connecter.

Page Créer un compte Google

2. Connectez-vous

Une fois que vous avez créé votre nouveau compte, connectez-vous à Keyword Planner.

3. Choisissez Une tâche

Lors de la connexion à Keyword Planner, deux options vous seront présentées : « découvrir de nouveaux mots clés » et « obtenir le volume de recherche et les prévisions ».

Si vous n’êtes pas sûr de l’option que vous recherchez, lancez-vous et essayez-en une !

Découvrez de nouveaux mots-clés

Découvrir de nouveaux mots-clés est une excellente option lorsque vous cherchez à développer les mots-clés, expressions ou sujets que vous couvrez pour votre domaine.

Vous pouvez également utiliser l’URL d’un domaine pour filtrer les suggestions qui ne correspondent pas à votre entreprise.

Cela vous fournira des idées de mots-clés associés, le volume de recherche mensuel, l’évolution de la demande d’une année sur l’autre, le niveau de concurrence et le coût par clic (CPC).

Vous avez la possibilité d’élargir votre recherche pour inclure d’autres mots clés afin de vous donner des idées de mots clés plus diversifiées.

Vous pouvez également le réduire aux critères souhaités pour l’emplacement, la langue et les délais.

Si vous souhaitez être encore plus précis, en fonction de vos sujets de recherche, vous aurez la possibilité d’affiner en fonction d’options telles que la marque ou la marque, le neuf ou l’occasion.

Obtenez le volume de recherche et les prévisions

Cette interface ressemble beaucoup à l’interface utilisateur (UI) « découvrir de nouveaux mots clés ».

L’une des plus grandes différences ici est que vous insérez le ou les mots-clés que vous souhaitez spécifiquement rechercher, tandis que l’outil de découverte vous donne d’autres idées.

Une fois que vous avez soumis vos mots-clés, vous verrez à nouveau le volume de recherche, le changement sur trois mois, le changement d’une année sur l’autre, le classement de la concurrence et les prix CPC bas et élevés.

Nous allons intervenir et utiliser « Découvrir de nouveaux mots clés ».

Menu du planificateur de mots clés

4. Définissez vos critères

Vient maintenant la partie amusante!

Vous êtes présenté avec deux options pour commencer la recherche.

L’une consiste à effectuer une recherche avec des mots clés ou à partir d’une URL de site Web. Si vous êtes un tout nouveau site et que vous connaissez certains concurrents dans l’espace, vous voudrez peut-être tirer parti de leur succès pour éclairer votre stratégie.

L’utilisation de la fonctionnalité « Commencer avec un site Web » est une excellente option pour cela.

Il offre la granularité de l’ensemble du site ou d’une page et d’un emplacement spécifiques.

Planificateur de mots-clés Découvrez de nouveaux mots-clés

5. Obtenez vos données

Nous utiliserons l’option « Découvrir de nouveaux mots clés » pour [cookies] pour voir quel niveau de données nous pouvons atteindre.

Vous pouvez voir pour le mot-clé [cookies]Keyword Planner nous fournit des données de mots clés et des idées associées.

Si vous souhaitez obtenir des informations plus détaillées, vous pouvez modifier le lieu et la plage de dates, ajouter à votre portée de recherche et affiner vos options.

Maintenant que vous avez toutes ces excellentes données, vous voudrez peut-être les partager ; et nous avons deux options pour cela.

Vous pouvez télécharger les données via un fichier CVS ou Google Sheets dans le coin supérieur droit.

Cela vous donnera plus de flexibilité pour manipuler et filtrer les données selon vos besoins.

Planificateur de mots-clés Obtenez vos données

Alors que ce guide met en lumière les fonctionnalités disponibles dans Google Keyword Planner pour le référencement, il existe tout un monde d’informations sur les autres fonctions que Keyword Planner peut fournir – que ce soit pour le référencement, le marketing payant ou simplement l’apprentissage général.

Vous pouvez toujours consulter la documentation fournie par Google.

Peut-être connaissez-vous déjà Google Keyword Planner et êtes-vous prêt à essayer quelque chose de nouveau.

Dans ce cas, consultez 24 meilleures alternatives Google Keyword Planner par Eli Schwartz.

Il existe des centaines, voire des milliers d’outils sur le marché pour vous aider à atteindre vos objectifs, mais commencer ne devrait pas sembler impossible.

Commencez dès aujourd’hui avec Google Keyword Planner et faites un pas de plus vers la réalisation de vos objectifs !

Davantage de ressources:

  • 12 actions qui aident à améliorer votre classement de mots clés Google
  • 9 façons créatives d’utiliser l’outil de planification des mots clés de Google
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime

Image en vedette : Monstre Ztudio/Shutterstock

Comment utiliser la recherche TikTok pour trouver du contenu, une communauté et des créateurs

0

TikTok a fermement consolidé sa place dans notre quotidien en tant que l’un des réseaux de médias sociaux à la croissance la plus rapide.

C’est rapidement devenu l’endroit incontournable pour le contenu vidéo court et ébouriffe suffisamment de plumes chez Meta pour qu’Instagram déploie des changements pour rivaliser.

Mais il y a plus à TikTok que des chats sur des aspirateurs robots ou des mouvements de danse tendance.

Les marques mondiales ont rapidement compris la puissance de l’algorithme TikTok comme moyen de s’engager auprès d’audiences de tous âges et de tirer parti des ventes avec des partenariats d’influence.

Et avec l’utilisateur moyen qui passe plus de 90 minutes sur l’application par jour, trouver une communauté par le biais d’autres créateurs est devenu un élément important de l’attrait de TikTok pour son public cible.

Comment cela fonctionne-t-il pour les spécialistes du marketing numérique ?

Nous allons jeter un coup d’oeil.

Comment TikTok sait ce que vous cherchez

Comme tout bon algorithme de recherche, TikTok recueille des données sur vous pour personnaliser votre expérience sur l’application.

Plus vous interagissez avec les vidéos en aimant, en commentant, en partageant ou en suivant, plus vous commencerez à voir du contenu correspondant à vos intérêts.

Les sons et les hashtags sur les vidéos, ainsi que les paramètres de l’appareil et du compte comme la langue, sont également pris en compte dans l’algorithme.

Toutes ces données sont rassemblées pour générer une page personnalisée « Pour vous » (FYP).

Généralement, les vidéos que vous voyez ici sont un mélange de personnes que vous suivez et de nouveaux créateurs que TikTok pense que vous aimerez, en fonction de ce qu’il sait de votre activité passée sur l’application.

Le contenu thématique guide l’algorithme, et plus vous voyez de contenu et avec lequel vous interagissez (y compris le temps de visionnage), plus l’application vous montrera de contenu connexe et adjacent.

Recherche de contenu

La barre de recherche est l’endroit où aller si vous cherchez à trouver du contenu autour d’un certain sujet.

Ici, vous pouvez être aussi précis que vous le souhaitez, qu’il s’agisse de rechercher un créateur par son nom d’utilisateur ou de vous en tenir à un sujet plus large, comme un nom de ville.

Les résultats les plus pertinents s’afficheront en premier, ainsi que quelques suggestions d’autres recherches que vous pourriez faire autour de ce sujet (similaire à la recherche suggérée par Google avec le flair de « Les gens demandent aussi »).

Par exemple, quelqu’un à la recherche d’idées de recettes utilisant les produits Trader Joe’s peut simplement rechercher « Trader Joe’s » et avoir toute une liste d’options à parcourir, comme :

  • Les recettes de Trader Joe.
  • Les incontournables de Trader Joe.
  • Les pommes de terre rissolées de Trader Joe.
  • Les repas de Trader Joe.

À partir de là, vous ferez votre sélection et serez d’abord dirigé vers le flux « top » – ce sont les vidéos les plus populaires sous cette recherche particulière.

Pour apparaître dans cette section, les créateurs utilisent généralement la phrase de recherche comme hashtag dans leurs sous-titres vidéo pour augmenter leurs chances d’être trouvés et le texte dans la vidéo tout en étant thématiquement pertinent.

Une fois qu’ils auront gagné en popularité, TikTok les listera dans les « meilleurs » résultats.

Vous pouvez faire défiler jusqu’à « utilisateurs » pour trouver toute personne ayant des noms d’utilisateur similaires à la requête que vous avez recherchée, des « sons » liés à cette recherche, tout contenu « en direct » ou des « hashtags » associés – tous ont une présence dans les onglets de filtrage.

Dans la section « hashtags », les vidéos qui ont lancé la balise seront affichées en premier, suivies des vidéos les plus populaires sous ce hashtag.

L’utilisation de l’option de recherche sur TikTok est l’un des meilleurs moyens de trouver des créateurs de contenu et des communautés autour des sujets qui vous intéressent le plus.

Plus votre recherche est précise, plus le contenu qui vous est présenté sera ciblé.

Qu’est-ce que cela signifie pour les spécialistes du marketing numérique ?

La fonction de recherche est idéale pour trouver des communautés centrées sur vos intérêts personnels et/ou des catégories d’affinité avec la marque.

Mais c’est aussi un outil que les spécialistes du marketing numérique avertis peuvent facilement exploiter pour positionner leurs marques devant des publics nouveaux et établis.

Contenu tendance

Grâce au travail de l’algorithme, les comptes avec très peu d’abonnés peuvent gagner du terrain plus facilement sur TikTok que sur des plateformes plus établies comme Instagram ou YouTube.

Sauter sur des chansons ou des hashtags tendance est un excellent moyen pour les marques de capitaliser sur un contenu déjà populaire et d’augmenter leur portée sociale (méfiez-vous simplement de la musique protégée par des droits d’auteur et assurez-vous de suivre les directives de la FTC !).

Pensez à de nouvelles façons de réutiliser le contenu existant que vous avez sur d’autres plates-formes et intégrez-les dans votre stratégie TikTok.

Faites vos recherches pour voir quelles chansons tendance les gens utilisent et comment ils les utilisent dans leurs vidéos.

Avez-vous quelque chose qui pourrait tenir ou être adapté dans une nouvelle vidéo en utilisant le même son ?

Le contenu éducatif fonctionne bien sur TikTok, mais les vidéos divertissantes sont toujours les plus vues, commentées et partagées, en particulier dans des secteurs verticaux comme la mode et la vente au détail.

En fait, selon les données d’analyse de TikTok, « 40 % des utilisateurs de la génération Y de TikTok en voyage dans la mode préfèrent un contenu de marque amusant et divertissant. ”

Si vous êtes prêt à investir de l’argent dans votre marketing TikTok, la fonction de recherche est un moyen utile de vous aider à trouver du contenu tendance que vous pouvez reproduire pour une campagne payante.

(Bien que les tendances créent souvent un meilleur contenu organique car elles évoluent si rapidement sur cette plateforme) !

En tant que canal publicitaire encore relativement nouveau, les impressions, les clics et les conversions sont toujours plus abordables pour la plupart des marchés que sur d’autres plateformes, il est donc temps de commencer à expérimenter.

Les publicités intégrées fonctionnent de la même manière que les histoires Instagram, prenant en charge l’écran de l’utilisateur avant qu’il ne passe à sa prochaine vidéo.

La création d’annonces qui ressemblent à du contenu TikTok non rémunéré est idéale, d’autant plus que les utilisateurs peuvent ne pas se rendre compte au départ qu’ils regardent une annonce.

Cela signifie des temps de visionnage plus longs et une meilleure chance de clics vers votre site ou votre boutique. Le slogan de la plate-forme publicitaire de TikTok est : « Ne faites pas de publicités, créez des TikToks ».

Notez que ce n’est pas le moment d’essayer de réutiliser votre pré-roll ou d’autres spots publicitaires hautement produits. Même votre contenu social provenant d’autres canaux tombera probablement à plat.

TikTok est un écosystème unique et un type de contenu dans lequel il vaut la peine d’investir.

Partenariats d’influence

Ces outils sont également utiles pour trouver des influenceurs avec qui travailler sur des collaborations de marque.

Penser au sujet de votre entreprise est utile ici.

Il n’y a peut-être pas des centaines d’influenceurs qui attendent de travailler avec un cabinet de dentiste, mais si vous proposez des procédures de blanchiment des dents ou des cosmétiques, les créateurs de contenu de beauté ou de bien-être sont un bon point de départ.

Trouver des influenceurs avec lesquels travailler via les outils de recherche est également un bon moyen de trouver du contenu généré par les utilisateurs (UGC) sur votre marque ou des sujets liés à ce que votre marque propose.

UGC fonctionne bien sur presque toutes les plateformes sociales, en particulier sur TikTok.

Il existe également un marché des créateurs auquel vous pouvez accéder si vous essayez simplement de lancer votre programme.

En conclusion

Il ne fait aucun doute que TikTok est de plus en plus utilisé comme moteur de recherche par de nombreuses personnes.

Bien qu’elle ait la réputation d’être une application « jeune », TikTok est de plus en plus l’application incontournable pour de nombreux groupes démographiques pour trouver des créateurs, des communautés, de nouvelles marques et produits, et du contenu qu’ils aiment.

Cela peut sembler être un changement par rapport au marketing social auquel nous sommes habitués et, à certains égards, c’est le cas.

Mais il existe des opportunités pour les spécialistes du marketing intelligents de présenter leur contenu à de nouvelles personnes, et plus tôt nous commencerons à traiter TikTok comme un moteur de recherche, plus votre marque sera en avance.

Davantage de ressources:

  • Comment passer en direct sur TikTok : un guide étape par étape
  • TikTok a une nouvelle façon pour les annonceurs d’atteindre les utilisateurs
  • Marketing des médias sociaux : un guide stratégique complet

Image en vedette : Kaspars Grinvalds/Shutterstock

Comment utiliser Google Seller Ratings pour battre vos concurrents

0

Google Seller Ratings existe depuis plusieurs années ; ils ne sont vraiment pas nouveaux sur Google AdWords. Le phénomène le plus récent est l’utilisation de Google Seller Ratings qui monte en flèche depuis leur disponibilité initiale. Pourquoi la surtension ?

Il était une fois, Google Seller Ratings était une extension généralement utilisée uniquement par les annonceurs de commerce électronique/de détail. Dernièrement, cependant, les annonceurs d’autres secteurs ont profité de Google Seller Ratings et profité de l’augmentation des taux de clics.

Petit rappel : qu’est-ce que l’évaluation des vendeurs Google ?

Exemple d'évaluation des vendeurs Google

Google Seller Ratings est une « extension automatisée » dans Google AdWords qui s’affiche automatiquement si vous remplissez les conditions suivantes :

  1. Au moins 30 avis uniques – chacun des 12 derniers mois.
  2. Une note composite d’au moins 3,5 étoiles.

Les 30 avis et plus d’un annonceur peuvent provenir de deux sources basées sur Google :

  1. Google Marchands de confiance
  2. Enquêtes Google auprès des consommateurs

Les avis peuvent également provenir de sites tiers tels que :

  • Bazaarvoice
  • Bizrate
  • Feefo
  • PriceGrabber
  • Évaluations des revendeurs
  • StellaService
  • Magasins de confiance
  • TrustPilot

Quels secteurs tirent parti de Google Seller Ratings ?

Comme mentionné ci-dessus, de plus en plus d’industries profitent de Google Seller Ratings – presque toutes !

Commerce de détail/e-commerce :

Évaluations Google des vendeurs au détail

Évaluations Google des vendeurs au détail

Soins de santé:

Évaluations Google des vendeurs dans le domaine de la santé

Évaluations Google des vendeurs dans le domaine de la santé

Éducation:

Évaluations des vendeurs Google

Évaluations des vendeurs Google

Voyager:

Évaluations Google des marchands de voyages

Évaluations Google des marchands de voyages

Services financiers:

Évaluations Google des vendeurs de services financiers

Évaluations Google des vendeurs de services financiers

Quels types de résultats les annonceurs obtiennent-ils avec Google Seller Ratings ?

Le 30 octobre 2014, Google Ads a annoncé un rapport sur les « extensions automatisées » qui inclurait (enfin !) les données Google Seller Ratings.

Rapport sur les extensions automatisées

Comme pour les autres rapports sur les extensions d’annonces, vous pouvez voir les performances lorsque vos évaluations Google sur le marchand s’affichent. Ensuite, vous pouvez soustraire les totaux au cours de cette même période pour comprendre les performances sans extensions d’annonces. C’est ainsi que les points de données suivants ont été rapportés.

Exemple de données d'évaluation du vendeur

L’annonceur ci-dessus a enregistré une augmentation de 106 % de son taux de clics lorsque ses avis sur le vendeur sont apparus.

Exemple de données d'évaluation du vendeur

Cet annonceur a enregistré une augmentation de 5,9 % de son taux de clics lors de l’apparition de ses notes sur le vendeur, une amélioration bien loin d’être aussi importante que celle du meilleur annonceur.

Exemple d'évaluation des vendeurs Google

Cet annonceur a vu son taux de clics augmenter de 105 % lorsque ses avis sur le marchand sont apparus.

Comme vous pouvez le constater, certains annonceurs enregistrent d’énormes augmentations du taux de clics lorsque leurs extensions d’avis s’affichent. Au minimum, cela vaut la peine de faire un test pour faire passer vos campagnes AdWords au niveau supérieur.

Comment puis-je faire en sorte que les évaluations du vendeur s’affichent sur mes annonces ?

Après avoir effectué des recherches et discuté avec l’assistance AdWords, il semble que la plupart de ces annonceurs qui ne font pas de commerce en ligne tirent parti de Google Consumer Surveys pour que Google Seller Ratings apparaisse dans leurs annonces. Plus précisément, ils tirent très probablement parti du type d’enquête Google le plus élémentaire (et GRATUIT), appelé l’enquête de satisfaction sur le site Web.

Résultats de l'enquête Google auprès des consommateurs

La personnalisation de ces questions coûte plus cher, mais l’utilisation de l’enquête standard de Google est un moyen simple et rapide d’afficher les évaluations du vendeur dans vos annonces.

Évaluations du vendeur Google par rapport aux autres extensions d’annonces

Si vous avez suivi les mises à jour d’AdWords, vous êtes plus que conscient qu’il existe une pléthore d’extensions d’annonces à utiliser et que d’autres sont très probablement en cours de test pour un déploiement futur. Les autres extensions d’annonces actuellement disponibles incluent les extensions de liens annexes, les extensions de lieu, les extensions d’appel, les extensions d’application, les extensions d’appel et les extensions d’avis. Avec tant d’options, laquelle choisir ? Heureusement, vous n’avez pas à choisir, car plusieurs extensions d’annonces peuvent s’afficher en même temps !

L’impact et les performances des différentes extensions d’annonces dépendront de nombreux facteurs, notamment : le type de mot clé (terme principal ou longue traîne, marque ou sans marque), le secteur dans lequel vous faites de la publicité (la concurrence dans le commerce de détail/le commerce électronique pourrait voir peu d’impact des extensions d’annonces puisqu’une grande partie de la part de clics va à Google shopping par exemple), et la pertinence de vos extensions d’annonces pour votre public cible.

Réflexions finales sur les évaluations du vendeur

Les évaluations des vendeurs de Google peuvent vraiment aider vos annonces à se démarquer de celles de vos concurrents et peuvent également contribuer au taux de clics (plus que les autres extensions d’annonces), ce qui peut entraîner un score de qualité supérieur et un coût par clic inférieur. Je recommanderais sans hésiter de tester l’impact des avis sur le vendeur pour vos campagnes et, pour minimiser les efforts, commencez par l’itinéraire Google Consumer Survey !

Crédits image

L’image sélectionnée: Extrait de Shutterstock
Images 1 à 12 : captures d’écran prises le 09/03/2015 à partir des résultats de recherche Google.com
Images #13-15 : Graphiques créés le 09/03/2015
Images #16 : Capture d’écran prise le 09/03/2015 à partir de Google Consumer Surveys

5 conseils pour utiliser les réseaux sociaux pour trouver (et décrocher) l’emploi de vos rêves

0

La plupart d’entre nous utilisent déjà les médias sociaux dans notre vie personnelle. Vous pourriez même dire que nous en sommes venus à l’utiliser comme principale méthode de communication pour nous maintenir en contact avec un réseau plus large d’amis, de famille et de connaissances qui serait possible sans lui.

Bien que vous ne puissiez peut-être pas passer une journée entière, voire quelques heures, sans vous connecter à vos comptes sociaux, il existe un potentiel inexploité des médias sociaux dont vous n’êtes peut-être pas conscient.

Nous parlons du potentiel des médias sociaux pour vous aider à décrocher l’emploi de vos rêves ou au moins un qui vous fera sortir de votre ornière de carrière actuelle.

On estime que 92 % des recruteurs se tournent vers les médias sociaux pour découvrir de nouveaux talents.

Mais, il y a un peu de préparation qui doit être fait de votre part si vous voulez être l’une des personnes qu’ils découvrent.

Pour vous aider, nous avons rassemblé cinq conseils pour vous aider à utiliser les médias sociaux pour obtenir le travail que vous voulez et méritez.

1. Positionnez-vous pour être le candidat recherché par les recruteurs

Avant d’aller trop loin dans la stratégie, prenons un peu de recul et abordons les bases, comme l’optimisation de votre profil pour réussir votre recherche d’emploi.

Alors que les statistiques nous indiquent que la majorité des entreprises utilisent les médias sociaux pour recruter des employés, l’autre côté de cela est que 70% des employeurs utilisent également les médias sociaux pour éliminer les prospects et 54% d’entre eux ont décidé de rejeter les candidats en fonction de ce qu’ils trouvent sur les profils sociaux personnels.

Alors, que doit faire un utilisateur de médias sociaux à la recherche d’un emploi ?

Nettoyez-vous, comme vous le feriez pour un entretien.

Google vous-même

Tout d’abord, cherchez sur Google vous-même pour savoir combien de saletés numériques vous avez laissées sur Internet (cela pourrait vous surprendre !).

Nettoyez autant de photos incriminantes et de mises à jour de statut grincheuses que possible.

N’oubliez pas que les responsables du recrutement ne peuvent pas voir ce à quoi vous ne leur donnez pas accès. Assurez-vous que votre profil est défini uniquement pour les amis, et cela inclut les publications et les images restantes qui peuvent dater de plusieurs années.

Ajoutez les bons détails

Un avertissement amical, 41% des recruteurs d’emplois évalueront votre photo en ligne avant de vous rencontrer. Alors, primez ce qu’ils peuvent voir pour réussir.

Ajoutez des détails importants qui sont essentiels pour paraître professionnel, comme :

  • Une photo de profil professionnelle.
  • Une mention que vous êtes actuellement à la recherche d’une opportunité de carrière dans la description de votre profil.
  • Un lien vers votre CV sur votre page à propos est essentiel pour paraître professionnel.

Faites également attention aux parties de votre profil qui sont souvent visibles par le grand public :

  • Votre activité dans les groupes publics.
  • Avis que vous laissez aux entreprises.
  • Etc.

Un employeur potentiel va prêter attention à chaque élément d’information auquel il peut accéder.

Ne perdez pas le contrôle sur qui voit votre contenu

De plus, méfiez-vous des collègues « amis » de tout type. Plus important encore, avant de vous lier d’amitié avec un collègue, vérifiez quels autres collègues il pourrait avoir dans son réseau.

Il peut être facile d’oublier ce collègue silencieux et aléatoire sur les réseaux sociaux lorsque vous avez des centaines d’amis.

Ce n’est pas parce qu’ils sont hors de vue et hors de l’esprit qu’ils ne font pas attention et ne rapportent pas ce qu’ils voient.

2. Enquêter sur les pages des employeurs

Les médias sociaux sont un vaste terrain de jeu, et si vous voulez décrocher un emploi dans lequel vous allez être excellent, il est nécessaire de le réduire – de beaucoup.

La première étape consiste à reconnaître les entreprises de votre secteur qui ont une présence majeure sur les réseaux sociaux. Faites-le même si vous avez en vue une culture d’entreprise locale et plus petite.

La raison en est que de nombreuses petites entreprises se connectent également sur les réseaux sociaux avec les grands acteurs de leur secteur. Cela sert donc de point de départ pour vous faire connaître et réseauter.

Une autre chose qu’il est important de reconnaître à ce stade est les plates-formes sociales que les employeurs de votre secteur ou de votre créneau utilisent eux-mêmes.

Par exemple, si vous êtes à la recherche d’une carrière dans le design visuel, cela ne vous servira à rien de mettre tous vos efforts sur Twitter ou LinkedIn si les entreprises d’embauche du secteur profitent de plateformes hautement visuelles telles qu’Instagram – comme ce gars.

Une fois que vous avez découvert où se trouvent les entreprises de votre secteur ou de votre créneau et que vous avez commencé à les suivre, il est temps de briller, et tout est une question d’engagement.

3. Brillez et faites-vous remarquer

Alors que de nombreuses entreprises annoncent des postes disponibles sur les réseaux sociaux, il arrive souvent qu’un recruteur se cache en arrière-plan et cherche le candidat idéal pour émerger de la masse.

Ensuite, nous allons parler de la façon dont vous pouvez être celui qui se démarque dans la foule.

La première règle du jeu est de s’engager.

Il peut être intimidant d’aborder une recherche d’emploi via les médias sociaux, surtout si vous démarrez avec un réseau professionnel inexistant.

Cependant, l’audience sur les réseaux sociaux est si large que vous ne pouvez pas simplement peaufiner votre profil et espérer le meilleur.

Les demandeurs d’emploi doivent être proactifs. Cela signifie que vous devez amplifier votre engagement (et votre créativité).

Twitter est une mine d’or

Il existe d’innombrables histoires de demandeurs d’emploi affamés qui ont trouvé l’emploi de leurs rêves grâce à Twitter. Et c’est logique.

La recherche avancée de Twitter vous permet de creuser profondément dans des hashtags comme #jobs ou #hiring et d’aligner ces tweets avec des spécificités autour de votre domaine (écrivain, SEO, etc.) et de votre emplacement (Manhattan, San Diego, etc.).

Ai-je mentionné qu’il existe également des poignées Twitter dédiées à l’aide aux demandeurs d’emploi? De @Constructeur de carrière à @UndercoverRec il existe d’innombrables experts en matière d’emploi, recruteurs et poignées de recherche d’emploi à suivre.

Créez votre propre hashtag

Parfois, un peu de créativité va un long chemin.

Un chercheur d’emploi cherchait à combiner son amour pour les voyages avec sa maîtrise en marketing qu’il venait d’acquérir.

Il a donc créé son propre hashtag #hire_tom et a commencé à contacter les entreprises qui correspondaient à ses objectifs.

Le résultat? Un travail de marketing chez Booking.com.

Abandonnez complètement le CV papier

Comme ce mec…

N’oubliez pas Facebook

Bien qu’il ne soit pas aussi largement utilisé que Twitter et LinkedIn, si vous passez du temps sur Facebook, pourquoi ne pas essayer le portail de l’emploi ?

Cela devrait correspondre par défaut à votre zone locale, mais peut être ajusté si nécessaire.

Portail d'emploi Facebook

Et, si vous trouvez cette goutte de rêve, vous pouvez postuler directement via Facebook – bien que seules les bases de vos informations personnelles soient partagées.

Rejoindre des groupes

Commenter régulièrement, mais pas de manière obsessionnelle, les publications d’une entreprise est un bon point de départ, mais rejoindre et devenir actif dans des groupes pertinents, c’est encore mieux.

Si vous avez à cœur de travailler pour une entreprise spécifique, vous pouvez commencer par rechercher tous les groupes qui pourraient se concentrer sur eux ou sur le service qu’ils fournissent.

Sinon, commencez par les groupes liés à l’industrie, y compris ceux spécifiquement ciblés pour les demandeurs d’emploi que les recruteurs pourraient considérer comme un assortiment de perspectives.

Alors ne soyez pas timide. Mettez-vous là-bas et engagez-vous. Présentez-vous, posez des questions, soyez réactif et, surtout, soyez utile.

Lorsque vous répondez constamment de manière perspicace et utile, vous allez attirer l’attention des recruteurs qui cherchent à ajouter de la valeur à leur équipe.

4. Obtenez des approbations

Vous savez que les avis sont l’une des premières choses que vous regardez lorsque vous découvrez une nouvelle marque en ligne ?

Les recruteurs qui cherchent à se connecter avec de nouveaux talents ne sont vraiment pas si différents.

Bien qu’il soit vrai que s’ils sont vraiment intéressés, ils feront tout leur possible pour se connecter et en savoir plus sur vous, mais avec un bassin aussi compétitif parmi lequel choisir, plus vous leur permettez d’apprendre à quel point vous êtes formidable. le meilleur.

Les sites de réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn vous permettent d’inclure des recommandations sur votre profil.

Que vous pensiez qu’ils sont stupides ou non, la majorité des recruteurs les considèrent comme un signal qui peut influencer ou renforcer une décision proche.

Ce qui est formidable avec les recommandations ou les avis, c’est que les parties intéressées peuvent généralement facilement vérifier leurs sources, de sorte que la recommandation brillante du responsable des ressources humaines de la dernière entreprise pour laquelle vous avez travaillé se démarque comme un témoignage légitime de la qualité de votre travail et de vos contributions à l’entreprise. .

Que faire si vous êtes nouveau dans le jeu et que vous n’avez pas encore obtenu de recommandation ?

Sortez et demandez-les!

Cela inclut de contacter d’anciens clients, employeurs, professeurs ou toute personne avec qui vous avez eu une expérience professionnelle positive.

Il est préférable qu’ils soient principalement axés sur l’industrie ou sur un créneau, mais si vous essayez de vous lancer dans une nouvelle carrière, il est tout à fait acceptable de faire l’éloge d’autres domaines de votre expertise professionnelle.

Voici un excellent modèle d’e-mail de HubSpot qui vous aidera à répondre à ces demandes :

Salut [first name],

J’espère que tout va bien pour toi. Je suis récemment tombé sur cet ebook sur [topic they care about] qui je pense vous intéresserait :

[link to content asset]

Vous trouverez la section X particulièrement utile.

J’ai vraiment apprécié travailler avec vous sur/à [project/company], et je me demandais si vous écririez une brève recommandation LinkedIn de mon travail. J’aimerais que vous parliez de l’initiative Y et de notre collaboration sur Z. Trois à cinq phrases, c’est tout ce que je recherche.

Je sais qu’une recommandation de votre part rehaussera considérablement mon profil. J’apprécie grandement votre temps et j’espère avoir de vos nouvelles bientôt.

Merci,

[your name]

5. Rappelez-vous votre étiquette

L’ère numérique a radicalement changé la façon dont nous communiquons les uns avec les autres, même dans les affaires.

Compte tenu de cela, il est facile de se tromper sur quelques-unes des règles de l’étiquette commerciale moderne, en particulier celles qui ne sont pas écrites.

Par exemple, le réseautage pour se mettre en face d’un employeur ou d’un client potentiel est formidable.

À plat pour leur demander un emploi ? Pas tellement.

Abordez les demandes d’emploi de la même manière que si vous les rencontriez face à face.

Présentez-vous et exprimez votre intérêt, mais évitez de « traquer » ou de vous renseigner de manière obsessionnelle sur les opportunités.

Au lieu de cela, une fois que vous vous êtes présenté, continuez simplement à vous engager et à vous présenter comme une ressource bien informée et précieuse à leur clientèle sans aller trop loin.

De même, éloignez autant que possible les communications professionnelles des médias sociaux.

Par exemple, un message direct sur les réseaux sociaux n’est pas l’endroit où déposer votre CV, sauf si l’entreprise vous a spécifiquement demandé de le faire.

Souvent, les personnes qui gèrent les communications sur les réseaux sociaux ne sont pas en charge du recrutement. Ainsi, non seulement les messages liés à l’emploi peuvent être considérés comme inappropriés, mais il est également probable que vous créez un processus plus long pour transmettre votre message à la bonne personne. .

Commencez à vous préparer pour le travail de vos rêves

L’un des plus grands avantages des réseaux sociaux est qu’ils vous connectent à un réseau de personnes en constante expansion.

Tout ce qu’il faut, c’est l’une de ces personnes pour vous aider à trouver votre prochain excellent emploi.

Vous ne savez jamais quand une opportunité peut se présenter, c’est donc le moment de vous assurer que vous êtes prêt quand elle se présente.

L’utilisation de ces cinq conseils peut vous aider à vous placer dans une position d’autorité lorsque les recruteurs viennent chercher.

Un monde incroyable d’opportunités de carrière vous attend, et les médias sociaux sont l’outil qui peut vous aider à vous y connecter.

Davantage de ressources:

  • Les 7 meilleures façons de devenir un meilleur spécialiste du marketing numérique
  • 7 principales causes de stress pour les spécialistes du marketing numérique
  • Pourquoi vous devriez créer votre propre agence de marketing numérique

Crédits image

Captures d’écran prises par Jon Clark, septembre 2018

Écrivez les titres que vos lecteurs veulent : 5 hacks que vous devez utiliser

0

Les statistiques sur les gros titres sont suffisamment désastreuses pour pousser n’importe qui dans un cas terminal de blocage de l’écrivain. Si je crois que les articles de blog qui disent que 8 personnes sur 10 liront mon titre mais que seulement 2 de ces 10 liront mon corps de texte, c’est suffisant pour arrêter complètement mon processus d’écriture.

Permettez-moi d’être le premier à vous le rappeler : ces statistiques ne sont pas de la foutaise. Il y a beaucoup de contenu disponible dans le monde aujourd’hui, donc les lecteurs doivent simplement faire preuve de discernement. S’ils ne sont pas sélectifs dans ce qu’ils lisent, ils ne feront rien d’autre. Être sélectif fait partie de l’intelligence.

Mais, il existe des moyens simples et fiables de rassembler des titres qui fonctionnent. Et si vous faites cela, vous pouvez obtenir les résultats de gestion de la réputation ou les statistiques de sensibilisation que vous recherchez.

Voici mon processus en 5 étapes :

Planification des titres

Étape 1 : Trouvez votre crochet

Pour mes clients de gestion de la réputation, c’est une tâche vraiment facile. Ils doivent simplement me dire quelles conditions fournissent un contenu qui nuit à leur réputation. Quand ils font cela, je peux travailler sur l’incorporation de ce terme dans les titres des articles que j’écris. Très facile.

Mais les personnes qui écrivent des blogs d’entreprise ou des blogs personnels peuvent avoir plus de mal à trouver les bons termes. Par exemple, une étude Contently de 2014 suggère que 73 % des spécialistes du marketing de marque développent du contenu avec un seul objectif : accroître la notoriété de la marque. C’est un grand objectif, mais il pourrait y avoir toutes sortes de façons de l’accomplir. En fait, si vous écrivez un blog comme celui-ci, vous pouvez avoir tout un nuage de termes que vous pouvez ou non cibler avec votre écriture. Comment diable pouvez-vous tout clouer?

L’outil éprouvé de Google AdWords peut vous aider. Insérez quelques phrases qui se rapportent à l’organisation pour laquelle vous écrivez, et vous verrez un certain nombre de termes différents qui pourraient être l’or du titre du blog. Recherchez des expressions avec des volumes de recherche élevés ou recherchez des expressions à longue traîne que les autres semblent ignorer. En quelques minutes, vous saurez quels mots-clés devraient faire partie de votre titre.

Étape 2 : Déterminez ce que veulent les lecteurs

En faisant un brainstorming sur vos objectifs et en utilisant Google AdWords pour affiner ces idées, vous pouvez trouver des données qui vous aideront à trouver votre crochet. Mais qu’en est-il de vos lecteurs ? Leurs besoins ne devraient-ils pas également être inclus ?

Je dis qu’ils devraient le faire, car vos lecteurs ont le pouvoir de cliquer sur vos articles ou de les ignorer. Vous ne pouvez pas les faire lire. Vous devez contraindre qu’ils le fassent. Et il est plus facile de persuader lorsque vous savez exactement ce qu’ils recherchent.

Plongez profondément dans vos données d’analyse et déterminez ce que vos lecteurs recherchent. Recherchez les termes qu’ils utilisent lors de leurs recherches sur le site et consultez les rapports concernant les termes de recherche qui les ont amenés sur votre page. Ensuite, lisez les commentaires sur vos messages précédents, en recherchant les questions auxquelles vous n’avez pas répondu auparavant. Toutes ces données vous aident à comprendre ce que vos lecteurs veulent et comment ils décrivent ce qu’ils veulent – et ces termes peuvent vraiment imprégner et informer votre écriture.

Étape 3 : écrivez sans effacer

Avec toutes ces données riches devant vous, il est temps de commencer à écrire. Et à ce stade, il est préférable d’écrire sans rien effacer. Obtenez simplement toutes vos idées en une seule grande bousculade d’écriture.

Bien sûr, certaines de ces idées pourraient ne pas être parfaites. En fait, beaucoup d’entre eux pourraient être maladroits ou terribles. Mais les noyaux de ces mauvaises idées pourraient être recombinés et réaffectés, et avec ce genre de remaniement, vous pourriez découvrir le titre que vous recherchiez. Si vous supprimez tout ce que vous écrivez parce que vous pensez que ce n’est pas assez bon, vous n’aurez pas de matière première avec laquelle travailler. Écrivez simplement votre petit cœur. Modifier plus tard.

Si vous ne pouvez tout simplement pas résister à l’envie de survoler ce bouton de suppression, envisagez de faire votre brainstorming avec un stylo et du papier. Certains écrivains ne jurent que par cette technique (et ils écrivent des blogs éloquents sur le sujet), insistant sur le fait que le fait d’écrire des mots permet à la partie édition du cerveau de se taire. Le brainstorming a moins d’aspect critique, disent-ils, lorsqu’il se déroule sur papier. Cela pourrait être une excellente technique à essayer.

Étape 4 : Tester, tester, tester

Lorsque tous vos écrits furieux seront terminés, vous aurez un tas de titres à essayer. Il existe un certain nombre d’outils différents qui peuvent vous aider à choisir le titre parfait.

J’ai joué avec le nom accrocheur « Emotional Marketing Value Headline Analyzer » de l’Advanced Marketing Institute. Cet outil gratuit vous permet d’insérer un titre, de choisir une catégorie, puis d’obtenir un score immédiat de l’impact émotionnel de votre titre. Je sais que cela semble un peu hokey, mais comme test, j’ai utilisé cet outil pour les cinq principaux titres du Search Engine Journal pour la semaine du 23 février 2015, et un seul de ces titres avait un score inférieur à 20 %. La plupart se situaient entre 40 et 50 %. De toute évidence, il y a quelque chose dans cet outil, car les titres performants se classent bien.

Si vous utilisez WordPress, vous avez encore plus d’options. Des plug-ins comme KingSumo vous permettent de saisir quelques titres différents afin que vous puissiez les tester à la volée, dans le monde réel. Après quelques minutes, le programme sélectionnera pour vous la tête dominante.

Étape 5 : Vérifiez les mensonges et les simplifications

L’optimisation des titres fonctionne mieux lorsque les mots que vous utilisez pour décrire votre article sont exacts. En d’autres termes, les petits crochets que vous utilisez pour attirer un lecteur doivent être corrects, jusque dans les moindres détails.

Il est facile de se tromper, surtout si vous décrivez quelque chose de détaillé, comme un résultat d’étude ou une découverte scientifique. Les titres que vous écrivez pour ces articles techniques peuvent être très accrocheurs et convaincants, mais ils peuvent également être courts et un peu trompeurs. Lorsque cela se produit, vos lecteurs s’éloignent de votre contenu en se sentant induits en erreur et menti. Ils pourraient ne plus vouloir vous faire confiance.

Cette entrée de blog de Big Think décrit parfaitement le problème et mérite une lecture détaillée. Mais la version condensée implique le simple bon sens. Si vos titres sont trop simplistes ou s’ils déforment un peu la vérité, retravaillez-les. Les clics que vous obtenez de têtes comme celle-ci ne sont pas susceptibles d’aider votre trafic à long terme.

Un travail en cours

Les titres sont comme des puzzles : il faut du temps pour assembler les pièces et créer une image parfaite. Mais résoudre un casse-tête peut être très amusant. Lorsqu’un article que vous avez écrit contient la combinaison de mots parfaite et que vous êtes en mesure de vous rendre à votre prochaine réunion avec un client avec des chiffres de trafic absolument impressionnants, la fierté que vous ressentirez en vaudra la peine. Et si vous suivez ces étapes, cette heureuse rencontre pourrait bientôt arriver.

Ai-je oublié des conseils de titre que vous utilisez et que vous aimez en ce moment ? Selon vous, y a-t-il des sites qui ont d’excellents titres que nous devrions copier ? Faites-le moi savoir dans les commentaires. J’aimerais entendre vos idées.

Crédits image

Image sélectionnée : StartupStockPhotos via Pixabay
Image #1 : 742680 via Pixabay.

Comment utiliser les mots-clés cachés d’Amazon pour augmenter la visibilité des produits

0

Amazon est le plus grand nom du jeu pour la vente de produits en ligne. Mais avec 1,9 million de partenaires commerciaux, la concurrence est féroce.

Pour revendiquer votre part de marché, vous devez apparaître dans les recherches que les gens effectuent.

Et cela commence par des mots-clés.

Tout comme si vous optimisiez une page Web pour Google, vous devez inclure les bons mots et expressions sur votre page de produit pour vous assurer d’apparaître dans les recherches pertinentes.

Vos titres, fonctionnalités et descriptions doivent être optimisés, mais cela ne suffit pas.

Il y a un autre facteur qu’Amazon prend en compte lors de la livraison des résultats aux requêtes, ce dont de nombreux vendeurs tiers ne sont pas conscients : les mots-clés cachés.

Si vous ne savez absolument pas ce qu’ils sont et comment ils fonctionnent, ou si vous voulez découvrir le secret pour les utiliser à votre avantage, vous êtes au bon endroit.

Dans cet article, nous examinerons en profondeur les mots-clés cachés d’Amazon et vous montrerons tout ce que vous devez savoir pour les mettre au travail pour votre boutique Amazon.

Quels sont les mots-clés cachés d’Amazon ?

Les mots-clés cachés, parfois appelés mots-clés principaux, sont tous les mots liés à votre produit qui ne sont pas inclus dans le titre ou la description.

Par exemple, il s’agit des termes renvoyés par Amazon après l’affichage d’une annonce de produit sponsorisé pour un article, d’un clic sur l’annonce et de l’achat du produit, ou des requêtes qu’un client a saisies dans une recherche Amazon.

Ce sont tous les mots liés à votre produit qui ne figurent pas dans le titre ou la description du produit. Il peut s’agir de termes génériques ou de synonymes pour votre produit.

Et ils doivent être inclus dans les 250 caractères par champ (jusqu’à cinq champs) que vous fournissez à Amazon pour aider à améliorer la découvrabilité dans leurs pages de résultats de recherche.

Donc, les termes de recherche, n’est-ce pas ? Pas exactement. Je sais que ce n’est pas très clair, alors nous allons essayer de clarifier les choses.

(Et oui, les champs dans lesquels vous entrez ces mots-clés cachés dans l’interface utilisateur d’Amazon sont également appelés « Termes de recherche » pour rendre les choses un peu plus confuses.)

De plus, le rapport que vous téléchargez sur Amazon pour rendre compte de ces termes de recherche pour les efforts publicitaires s’appelle un «rapport sur les termes de recherche».

Dans la recherche payante de Google, nous l’appellerions un « rapport de requête de recherche », ce qui semble plus logique, mais apparemment, Amazon n’est pas d’accord.

Appeler des mots-clés cachés simplement des « mots-clés » devient également déroutant, en particulier lors du choix de mots-clés pour des campagnes de produits sponsorisés.

Et bien que je déteste le nom avec chaque os de recherche dans mon corps, Amazon les appelle des mots-clés cachés, ce qui aide à se différencier.

Comment penser aux mots clés cachés

Voici la meilleure façon à laquelle je peux penser pour vous aider à déterminer comment penser à ces termes, comment vous pourriez les utiliser au mieux et d’où vous pourriez vous procurer les futurs termes :

Vous souvenez-vous du jeu de société Taboo ? Vous vous êtes divisé en équipes et avez tiré une carte avec un mot ou un objet.

Votre objectif était d’amener votre partenaire ou votre équipe à deviner le mot sans le dire ou plusieurs autres termes liés à des restrictions avant la fin du temps imparti.

Si vous prononciez un mot interdit, l’autre équipe vous « bourdonnait » et votre tour était terminé.

Par exemple, le mot principal est « football », mais vous ne pouvez pas dire football, touchdown, end zone, pigskin ou NFL. Quels mots diriez-vous pour que votre équipe dise « football » ? Ce seraient vos mots-clés cachés.

Prenons un exemple de produit.

Si l’article était une chaussure Michael Kors, vous incluriez le nom de la marque, le type de chaussure, la taille et les attributs comme une couleur ou un motif dans le titre.

Et si vous ne pouviez pas obtenir tout cela dans le titre, cela devrait être dans la description du produit, à côté de détails supplémentaires comme le type de matériau ou le confort.

Ces détails dans le titre et la description sont ne pas ce que vous voudriez utiliser pour les mots-clés cachés. Au lieu de cela, vous souhaitez utiliser des termes qui aideraient quelqu’un à trouver votre produit s’il n’avait pas recherché ce que vous avez visiblement fourni sur la page.

Vous pourriez, dans ce cas, essayer d’utiliser : slip-on soirée bout fermé à moins de 100 $.

Amazon Help donne ces exemples :

Comment penser aux mots clés cachés

Mais même ces exemples ne commenceraient pas à remplir la première case de terme de recherche de 250 caractères. Il peut être assez difficile de remplir chaque emplacement de terme de recherche sans recourir à un bourrage extrême, surtout si vous saisissez manuellement.

Choisir des mots clés cachés

Le choix des mots-clés cachés est l’endroit où je vois le plus de croisement entre la recherche sur les moteurs de recherche et la recherche sur Amazon. Quels outils pouvez-vous utiliser l’un pour l’autre ?

De nombreux blogs recommandent Google Keyword Planner, Keywordtool.io, Ubersuggest ou les rapports sur les requêtes de recherche des campagnes Shopping.

Je ne suis pas du tout en désaccord avec ces suggestions – mais seulement pour générer des idées ou des points de départ.

La façon dont les gens recherchent sur Amazon et la façon dont Amazon présente les résultats diffèrent de Google, donc la meilleure façon de remplir et de perpétuer ce champ consiste à utiliser les données d’Amazon ou de vos propres listes chaque fois que possible.

Cela signifie qu’un rapport sur les termes de recherche, une liste fournie par le client, les détails du produit, les attributs ou les fonctionnalités fonctionneront mieux en termes de conformité et d’entretien.

À l’instar des listes de mots clés de recherche ou des annonces textuelles, vous ne pouvez pas inclure d’informations inexactes ou trompeuses, de promotions (comme un achat pour en avoir un), des allégations subjectives ou des blasphèmes.

Vous utilisez un seul espace pour séparer les termes et rien d’autre, ce qui fait grincer des dents la personne qui recherche en moi (je veux tellement ajouter cette virgule ou ce point-virgule).

Cela signifie également que lorsque vous passez en revue un groupe de mots-clés cachés pour un produit, cela ressemble à une ligne de charabia absurde, même si vous suivez les meilleures pratiques et utilisez un ordre logique avec vos meilleurs mots-clés en premier.

Aussi, grâce au bon vieil exercice « +variantes » que Google nous a fait subir aux chercheurs, vous n’avez plus ce réflexe de mettre en commun les fautes d’orthographe, les cas de titre et la pluralisation.

Il en va de même pour les mots-clés cachés, ce qui les rend encore plus difficiles à ajouter, surtout au moment où vous atteignez la quatrième case de terme de recherche et que vous manquez d’idées.

Cependant, une grande différence que j’ai tendance à oublier en tant que chercheur est que ces mots-clés cachés ne sont pas pertinents ou ne se classent pas de la même manière que sur Google.

C’est pourquoi vous devez les modifier régulièrement pour suivre les requêtes et les impressions entrantes sur Amazon.

Cela permet à vos pages de produits d’être plus susceptibles d’être répertoriées sur une page de résultats de recherche.

Cela est particulièrement vrai si Amazon trouve que certains des termes que vous avez soumis ne sont pas pertinents ou ne les utilisent pas. Si tel est le cas, remplacez-les et soumettez-les à nouveau.

Ajout de mots-clés masqués

Maintenant que vos mots clés cachés sont sélectionnés, il est temps de les ajouter à votre produit. Voici comment procéder par produit dans l’interface utilisateur d’Amazon Seller Central.

  1. Connectez-vous au Seller Center et cliquez sur le Inventaire languette.
  2. Sur la droite, recherchez le bouton « Modifier » et cliquez dessus.
  3. Vous verrez l’onglet « offre » ; cliquez sur « mots clés » pour ouvrir la section des mots clés cachés.

Cela peut prendre du temps, mais si vous avez une armée de rédacteurs de contenu ou de stagiaires pour le faire pour vous, allez-y. Sinon, vous voudrez peut-être préparer une nouvelle cafetière car cela pourrait prendre un certain temps.

Cependant, vous n’aimerez peut-être pas le temps de réévaluation et d’ajustement, surtout si vous avez un catalogue de plus de quelques centaines de produits.

Vous trouverez peut-être utile d’étudier vos capacités de flux, que vous utilisiez un fournisseur d’outils de flux ou que vous génériez vos flux de produits en interne et que vous les envoyiez à Amazon.

Les possibilités de génération dynamique peuvent faire évoluer ce processus pour les vendeurs disposant de catalogues volumineux en fonction du niveau de sophistication.

La sortie ressemblerait plus à mon commentaire de gobbledygook précédent que si un humain devait les saisir manuellement, mais encore une fois, à l’échelle.

Comment vérifier si vos mots clés cachés ont été ajoutés

Malheureusement, la seule façon de vérifier si vos mots-clés cachés ont été ajoutés est de procéder à des vérifications aléatoires. Et malheureusement, il s’agit d’un processus manuel.

Copiez la chaîne entière à partir d’une zone de termes de recherche (attendez au moins 24 heures après la soumission avant de le faire) et recherchez-la sur Amazon.

Si la liste de produits censée être associée à ces termes de recherche apparaît, cela fonctionne. Si ce n’est pas le cas, essayez un autre groupe de termes d’une autre zone de recherche et répétez.

Mais que se passe-t-il si la liste de produits n’apparaît toujours pas ? Il se peut que tous les termes que vous avez fournis n’aient pas été utilisés (il peut y avoir eu une erreur éditoriale ou en double), ou vous devez continuer à travers les cinq cases.

J’ai vu des cas où une seule des cinq boîtes est récupérée, indexée et utilisée. Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas un excellent système en termes de capacité de suivi et d’ajustement.

Petite astuce amusante : Si vous vous souvenez des flux Yahoo SSP (également connus sous le nom d’inclusion payante), ce processus et cette indexation peuvent vous rappeler quelque chose. En 2008, vous avez envoyé du contenu via un flux pour compléter les résultats de recherche organiques de Yahoo, ce qui signifiait des informations peut-être plus rapides et plus fréquentes qu’un crawl.

Réflexions finales sur les mots-clés cachés

J’espère qu’à ce stade, vous avez développé une compréhension pratique des mots-clés cachés d’Amazon et comment les ajouter sur le backend pour générer plus de trafic vers vos pages de produits.

Trouver le mélange parfait pour vos besoins demande un peu de travail, mais cela en vaut la peine.

N’oubliez pas de suivre le rythme. Continuez à tester et à identifier les mots clés qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas.

Remplacez les sous-performants par de nouveaux mots-clés jusqu’à ce que vous trouviez la combinaison parfaite. Et puis tout recommencer.

Amazon est un outil incroyable pour les détaillants en ligne. Et l’utilisation de mots clés principaux est un excellent moyen de vous assurer que vous recevez le trafic et que vous réalisez les ventes dont vous avez besoin.

Davantage de ressources:

  • Comment trouver et comprendre les taux de conversion de vos produits Amazon
  • 9 conseils de rédaction d’Amazon pour les titres et les puces à conversion élevée
  • Comment faire une recherche de mots-clés pour le référencement : le guide ultime

Image en vedette : Krakenimages.com/Shutterstock

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

0

Vous avez un produit qui vous passionne.

Vous vous préparez à lancer ce bébé dans le monde.

Qu’est-ce qu’un moyen peu coûteux et à fort impact de le faire ?

Comment faites-vous des vagues et intéressez-vous les gens, en particulier les fans qui vous suivent déjà sur les réseaux sociaux ?

Et comment ne pas les désactiver dans le processus avec un trop commercial Message de vente ?

Vous êtes censé être social sur les réseaux sociaux, n’est-ce pas ?

Mais comment l’équilibrez-vous lorsque vous vendez un produit ?

Bonnes questions.

La réponse, comme je l’ai découvert, est d’utiliser les médias sociaux de la bonne façon.

C’est ainsi que j’ai découvert: Au début de l’automne de cette année, j’ai lancé un cours de formation intensif d’une semaine appelé The Expert SEO Content Writer Course.

Après 6 à 7 ans passés à écrire plus de 1 400 blogs SEO et à embaucher/gérer une équipe complète de rédacteurs de contenu, j’étais prêt à partager ces connaissances en lançant mon deuxième cours en ligne.

En racontant au monde mon cours d’écriture, j’ai appris une parcelle sur la façon d’utiliser les médias sociaux pour promouvoir un produit.

Maintenant, ce n’est pas la première fois que je participe au rodéo du cours – j’ai organisé un lancement à cinq chiffres avec un autre cours que j’ai publié, The Content Strategy & Marketing Course, qui allait de pair avec un livre que j’ai publié sur Amazon qui est devenu un best-seller de l’industrie.

J’ai appris quoi faire (et quoi ne pas faire) après avoir embauché beaucoup de soi-disant experts lors du lancement de ce premier cours. En d’autres termes, j’ai appris de mes erreurs et je me suis concentré sur le bricolage d’une grande partie du côté des médias sociaux cette fois-ci autour du ring. Cela signifie aussi que je me suis fixé un petit budget pour promouvoir le cours d’écriture.

Devine quoi?

La variation de stratégie a porté ses fruits!

Mon approche a entraîné un excellent retour sur investissement et beaucoup d’intérêt pour mon produit.

Alors, qu’est-ce que j’ai fait exactement pour en faire un tel succès ?

Comment ai-je abordé la promotion des médias sociaux cette fois-ci ?

Eh bien, je suis ici pour partager cela avec vous en ce moment.

4 façons d’utiliser les médias sociaux pour gagner des ventes de produits sans décourager vos clients

Les conseils suivants s’appliquent à un lancement de 10 jours, ce que j’ai fait pour mon cours, donc ces conseils s’appliquent spécifiquement à un lancement de produit ouvert et fermé.

Pour les lancements permanents, vous pouvez configurer cela de la même manière, sauf avec une copie permanente.

Prêt à apprendre comment promouvoir un produit/service sur les réseaux sociaux avec un petit budget ?

1. Réchauffez les prospects entrants avec un produit et un message forts

D’une part, il est beaucoup, beaucoup moins cher de recibler des prospects existants lorsque vous vendez un produit ou un service en utilisant les médias sociaux, que de cibler des prospects froids.

Dans les quatre points suivants, qui contiennent des conseils pratiques que vous pouvez utiliser immédiatement, je vais vous montrer exactement comment cibler ce type de prospects.

Alors, commencez par penser entrant – ce sera tellement plus facile que sortant.

Ensuite, la qualité du contenu de votre messagerie compte alors beaucoup pour une «présence de vente» efficace sur les médias sociaux.

Ne raccourcissez pas votre produit. Construisez-en un bon. Et ne raccourcissez pas non plus le message, la copie, la vidéographie et le marketing autour de cela.

Fondamentaux du marketing et des produits, 101. Construire un excellent produit. Faites la promotion avec un excellent marketing.

Ton produit et votre message doit être tout aussi fort.

Je suis un rédacteur professionnel et un spécialiste du marketing de contenu, mais j’ai quand même fait appel à plusieurs de mes meilleurs rédacteurs pour la copie des médias sociaux autour du cours. Je voulais l’excellence.

Voici à quoi ressemble un message de haute qualité autour d’un produit de haute qualité :

  • Scripter chaque vidéo.
  • Prendre le temps de filmer des vidéos de produits dans un joli studio.
  • Faire appel à un rédacteur publicitaire de conversion pour vous aider à rédiger chaque message diffusé sur les réseaux sociaux ou par e-mail à propos de votre produit.

Oui, cela prend beaucoup de temps et d’argent, mais c’est exactement ce que j’ai fait lors du lancement de mon nouveau cours d’écriture. Et nous avons réalisé un énorme retour sur investissement lors du lancement – 10x ROI des coûts engagés.

La qualité sera payante.

Ce soin et cette attention aux détails ont laissé un génial impression avec mes pistes.

Lorsque les gens ont vu que j’avais investi dans ma qualité marketing, ils étaient plus enclins à investir dans mon produit. (Intéressant!)

La haute qualité est énorme.

C’est une erreur que j’ai commise lors de mon premier lancement de produit. Je n’ai pas mis la qualité nécessaire pour écrire des scripts et créer de bons messages pour les réseaux sociaux.

Pour votre propre lancement, ne collez pas quelques messages sociaux et appelez-le fait.

Planifiez soigneusement ce que vous direz, quand vous le direz et comment tu le diras.

Pour les meilleurs résultats: visent à faire en sorte que la qualité de votre promotion corresponde à la qualité de votre produit.

2. Faites du reciblage Facebook à petit budget

L’un des meilleurs conseils que j’ai pour la promotion des médias sociaux est de faire une publicité de reciblage à petit budget sur Facebook.

Cette technique publicitaire cible simplement tous les visiteurs existants que vous avez reçus sur votre site Web (idéalement, ce sera le site sur lequel vous vendez votre produit) dès qu’ils se connectent à Facebook.

Cette tactique est incroyablement efficace. Les publicités reciblées obtiennent un taux de clics moyen 10 fois plus élevé que le CTR moyen des publicités display.

De plus, il est facile à installer et un génial moyen de garder votre produit « top of mind » pour très peu d’argent.

Avec un budget de seulement 5 $/jour, j’ai réalisé en moyenne un retour sur investissement de 250 fois les ventes.

Petit investissement, gros rendements.

Comment créer une annonce de reciblage Facebook :

1. Configurer un pixel Facebook

Avant de pouvoir recibler les visiteurs du site Web existant, vous devez installer un extrait de code sur votre site Web.

Ce code place un cookie sur l’ordinateur de l’utilisateur, qui enverra des informations sur son historique de navigation (comme les pages qu’il a consultées sur votre site Web) à Facebook.

Pour paramétrer le pixel, rendez-vous dans votre gestionnaire de publicités Facebook et cliquez sur « Audiences ».

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Cliquez sur « Créer une audience personnalisée ». Sur l’écran suivant, cliquez sur « Trafic du site Web ».

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Sur l’écran suivant, vous pourrez choisir exactement le type de trafic de site Web que vous souhaitez recibler.

Lorsque vous êtes prêt, cliquez sur « Créer une audience ». (Cela créera votre pixel, qui pourra désormais être sélectionné lorsque vous choisirez l’audience de votre annonce de reciblage.)

2. Ajoutez le pixel à votre site Web

Pour ajouter votre pixel nouvellement créé au code de votre site Web, dans le gestionnaire de publicités, retournez à la section « Audiences ». Votre nouvelle campagne devrait être répertoriée.

Sélectionnez-le, puis cliquez sur « Actions » et « Afficher le pixel ».

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Suivez les instructions sur l’écran suivant pour installer votre code pixel sur votre site Web.

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

3. Créez une annonce à l’aide de votre pixel

Une fois que vous avez ajouté le pixel à votre compte Facebook dans le gestionnaire d’événements et installé sur votre site, il est temps de créer votre annonce de reciblage.

Vous sélectionnerez votre pixel sous « Audience » lorsque vous configurerez votre annonce avec un budget.

Voici comment j’ai configuré mon annonce :

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Mon budget était de 5 $/jour et l’annonce a été configurée pour être diffusée dans un délai précis.

Au cours de cette étape, vous devez également choisir votre format d’annonce. Le mien a été mis en place pour une offre et une vidéo.

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

L’offre a été configurée pour expirer le jour où le cours a fermé ses inscriptions.

J’y suis allé et j’ai modifié le texte de l’annonce tous les jours pour le lancement de 10 jours.

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Boom. Voilà, un moyen très économique de rappeler aux personnes qui se sont déjà engagées avec votre marque le lancement de votre produit.

3. Racontez des histoires vraies et inspirantes

Un autre bon conseil pour la promotion des médias sociaux : utilisez vos plateformes pour raconter des histoires.

Ne vous contentez pas d’écrire deux phrases – creusez et soyez réaliste.

Je l’ai fait avec des « histoires » organiques écrites sur mes comptes Instagram et Facebook. J’ai posté avant, pendant et après le lancement du produit.

Un exemple qui a fait vraiment bien était ce post Instagram où j’ai raconté une histoire dans la légende:

Voir ce post sur Instagram

Histoire vraie : j’ai interviewé plus de 10 000 rédacteurs de contenu au cours des 7 dernières années de gestion de @expwriters, une agence de création de contenu à service complet. (Nous avons actuellement 98 écrivains sur le personnel.) . Au cours de ces années d’embauche, d’entretiens, de disqualification, de qualification, de formation de mes écrivains, je vois constamment de bons écrivains faire de minuscules erreurs dans leur contenu. . Ces erreurs ont un impact de 50 % ou plus sur le succès de leur contenu. . Nous parlons… Un meilleur titre – juste une modification de quelques mots faibles, remplacés par des mots puissants. Un sous-titre qui ne rentre pas encore. Problèmes de flux de formulation. La première phrase est trop faible et fera perdre 50% des lecteurs tout de suite, mais le reste du contenu les gagnerait à vie. Une phrase CTA au bon endroit, manquante. Problèmes de liaison. Une statistique qui pourrait être améliorée. . DE PETITES choses… peuvent signifier le MONDE pour le succès de votre contenu. 🌎 Comme sérieusement. Énorme différence. . Il me faut quelques minutes pour trouver toutes ces erreurs maintenant (je peux facilement en repérer plus de 10 dans un blog d’un nouvel écrivain) et les corriger. Le billet de blog, entre mes mains, passe de faible -> fort en quelques minutes. . Leur écriture ? Étonnante. Avec ces ajustements, ça brille. . J’ai travaillé sur un court cours d’écriture d’autorité de moins de 10 heures juste pour ces écrivains que j’apporte qui ne sont pas * là * encore avec leur contenu en ligne – mais qui le sont. TRÈS. PROCHE. . Je pense apporter ce cours au grand public après l’avoir lancé en interne pour ces nouveaux rédacteurs chez @expwriters. Cela coûterait moins de 200 $ et prendrait moins d’une semaine pour terminer. . Et… 💥cela inclurait potentiellement du COACHING écrit. Un examen rapide de votre dernier exercice, votre dernier texte brillant qui émerge une fois que vous avez terminé les 10 leçons pratiques basées sur l’apprentissage du module. . Les pensées? Intéressé? Dites-moi dans les commentaires! Je veux t’entendre. Quelle est la seule chose que vous voudriez apprendre de moi dans un court cours d’écriture ?

Une publication partagée par Julia McCoy (@fementrepreneur) le 9 août 2018 à 9h44 PDT

Je me suis concentré sur le fait de raconter une histoire vraie, dans les coulisses, et tout le monde dans ma liste de followers a résonné avec elle.

C’est la beauté de vendre un excellent produit au bon créneau – il peut être facile de le positionner correctement.

Quelques conseils pour écrire des histoires dans les publications sur les réseaux sociaux :

  • Restez simple, vrai et inspirant
  • Gardez-le lié au produit, y compris :
    • Pourquoi vous lancez votre produit
    • Quel problème essayez-vous de résoudre
  • Incluez une image non stockée (idéalement, ce sera une photo de vous ou de votre produit dans le monde réel – je vois que beaucoup de créateurs de produits numériques le font, mais pas assez)

Les résultats : je n’ai payé aucun frais publicitaire pour augmenter cela, mais j’ai obtenu plusieurs inscriptions à partir de ce post organique et axé sur l’histoire.

4. Suivez cette formule de rédaction éprouvée pour rédiger des publications et des annonces sur les réseaux sociaux

Mon dernier conseil consiste à rendre vos publications et vos publicités sur les réseaux sociaux les meilleures possibles.

Ne vous sentez pas obligé de repartir de zéro, utilisez plutôt une formule de rédaction éprouvée pour créer des messages irrésistibles.

Un que j’aime particulièrement est PASOP:

  • Problème
  • Agitation
  • La solution
  • Résultat
  • Problème.

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Voilà comment cela fonctionne:

  1. P: Commencez par parler d’un problème particulier à votre public.
  2. UN: Agiter le problème pour le lecteur. Faites-le piquer. Soulignez pourquoi le problème blesse le lecteur et incitez-le à vouloir la solution de toute urgence.
  3. S: Présenter le la solution. C’est ainsi que le lecteur fait disparaître la douleur que vous avez décrite à l’étape 2.
  4. O: Montrer au lecteur le résultat d’utiliser votre solution. De quels grands avantages bénéficieront-ils ?
  5. P: Présenter un autre problème, mais laissez-le là. Il n’est pas nécessaire qu’il soit lié au problème que vous venez de résoudre, mais il doit être pertinent pour votre public. Cela agit comme un cliffhanger que vous pouvez connecter à votre prochaine publication sur les réseaux sociaux.

Copy Hackers a un bon exemple de copie PAS. Vérifiez comment il est structuré, puis imitez l’argument et ajoutez le dernier O (résultat) et P (problème de cliffhanger) pour que cela fonctionne pour vous :

Comment utiliser les médias sociaux pour vendre un produit sans décourager les gens

Suivez cette formule pour rédiger de superbes publications et publicités sur les réseaux sociaux n’importe quel produit.

Démarquez-vous avec une promotion intelligente sur les réseaux sociaux

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en marketing des médias sociaux pour promouvoir efficacement un produit.

Et, vous pouvez faire fonctionner la vente sociale avec un petit budget sans être insistant, ennuyer vos acheteurs potentiels ou vous éloigner trop de votre zone de confort.

Que vous soyez un débutant ou un débutant en marketing, vous pouvez prendre en main la promotion des médias sociaux. Suivez ces conseils, puis observez et voyez ce qui se passe.

Davantage de ressources:

  • Comment mesurer le retour sur investissement de vos efforts de marketing sur les réseaux sociaux
  • Comment augmenter les ventes avec le contenu et la vente sociale
  • 7 façons de booster vos conversions via les réseaux sociaux

Crédits image

Toutes les captures d’écran prises par l’auteur, novembre 2018
Image n ° 8 dans la publication par Express Writers
Image en post #9 de Ramit Sethi

Pourquoi devriez-vous utiliser les opérateurs de recherche booléens pour le référencement

0

La recherche booléenne comprend un groupe spécifique d’opérateurs de recherche qui se rapportent à la logique inhérente aux mots Et, Ouet Pas.

Bien qu’il s’agisse de trois mots simples, leur effet sur les résultats de recherche – et l’utilité des recherches booléennes liées au référencement – ne peut être surestimé.

Ces opérateurs de recherche sont utilisés comme des conjonctions qui permettent de combiner des mots pour la recherche (Et), d’élargir une recherche (Ou) ou de restreindre la recherche pour la rendre plus spécifique (Non).

La recherche booléenne constitue la principale méthode de recherche pour obtenir des données liées au référencement.

Une fois que les recherches booléennes sont pleinement explorées et comprises, on peut apprendre d’autres opérateurs de recherche au-delà de ceux de la logique booléenne, dont And, Or et Not font partie.

Parce que les recherches booléennes sont capables de tant de choses, il est facile de se retrouver à y revenir à plusieurs reprises parce qu’elles sont si utiles.

C’est pourquoi il est important de comprendre et de maîtriser ces opérateurs de recherche.

Pourquoi ça s’appelle booléen

Booléen fait référence à George Boole, un mathématicien du XIXe siècle qui a inventé la logique booléenne.

Bien que George Boole ait vécu du début au milieu des années 1800, ses contributions à la logique et aux mathématiques sont considérées comme un ancêtre essentiel de l’informatique moderne.

L’Encyclopedia of Philosophy de l’Université de Stanford écrit à son sujet:

« Il a révolutionné la logique en appliquant à la logique des méthodes du domaine alors émergent de l’algèbre symbolique… La méthode de Boole a fourni des algorithmes généraux dans un langage algébrique qui s’appliquaient à une variété infinie d’arguments de complexité arbitraire.

… Boole a mentionné la possibilité théorique d’utiliser la théorie des probabilités, renforcée par son algèbre de la logique, pour découvrir les lois fondamentales régissant la société en analysant de grandes quantités de données sociales par un grand nombre d’ordinateurs (humains).

Ne sous-estimez pas le pouvoir de Et, Ou et Pas.

Ils constituent un moyen puissant d’extraire des données utiles liées au référencement à partir des recherches Google.

Pourquoi les opérateurs de recherche booléens sont importants

Les opérateurs de recherche booléens sont utiles car ils peuvent rendre une recherche granulaire et spécifique. Mais la recherche booléenne peut également élargir une recherche pour trouver encore plus de données.

En fin de compte, les opérateurs de recherche booléens sont importants car ce sont des méthodes puissantes pour contrôler ce que Google affiche dans les résultats de recherche.

La logique booléenne aide le chercheur à contourner l’algorithme habituel de Google pour produire des résultats de recherche plus précis.

1. Le concept de ET dans la recherche

Chaque mot utilisé dans une recherche est considéré ensemble par défaut.

Les moteurs de recherche modernes élargiront également une requête et commenceront à utiliser des synonymes, ce qui peut parfois modifier les résultats de manière indésirable.

Le problème avec l’utilisation de synonymes est que parfois nous voulons des mots spécifiques dans les résultats de la recherche, et nous devons donc utiliser la logique booléenne « ET » pour forcer les moteurs de recherche à renvoyer les résultats de recherche contenant les mots spécifiques que nous voulons.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « ET » dans la recherche Google. Ainsi, un moyen d’intégrer la logique « Et » dans la requête de recherche consiste à exiger les mots spécifiques en utilisant des guillemets («  »).

Les guillemets obligent le moteur de recherche à fournir des résultats de recherche contenant les mots-clés exacts dans les pages Web classées.

Les opérateurs de recherche entre guillemets ne sont pas explicitement des opérateurs de recherche « ET ». Ce sont des opérateurs de recherche de correspondance exacte.

C’est un correspondance exacte rechercher, pas une recherche booléenne « ET ».

Cependant, avec un opérateur de recherche de correspondance exacte, vous pouvez forcer les moteurs de recherche à renvoyer des résultats en utilisant la logique « ET », comme les pages Web qui contiennent [keyword 1] ET [keyword 2].

Lorsque vous effectuez une recherche dans Google comme ceci (sans correspondance exacte) :

pie recipe apple turmeric

Les résultats de la recherche peuvent ne pas contenir le mot « curcuma », comme c’est le cas actuellement où le premier résultat de la recherche est une page Web pour [apple ginger pie] qui ne contient pas de curcuma comme ingrédient.

L’utilisation des guillemets oblige Google à renvoyer les résultats de recherche souhaités :

pie recipe "apple" "turmeric"

Capture d'écran des résultats de la recherche à l'aide de

Les recherches « Et » sont utiles dans de nombreux contextes SEO.

Par exemple, on peut utiliser la logique AND pour trouver des pages de liens de sites qui renvoient à des avocats spécialisés en dommages corporels.

"favorite links" "personal injury"

La recherche ci-dessus force Google à trouver des pages Web qui contiennent les deux expressions, « liens favoris » et « blessure personnelle ».

La logique de recherche « Et » est très puissante et utile car elle ouvre la porte à un plus large éventail de résultats de recherche utiles à des fins de référencement.

2. Comment utiliser l’opérateur de recherche « OU »

La fonction d’opérateur de recherche « OU » peut être considérée comme une combinaison de mots-clés, tels que donne-moi ceci OU donne-moi cela.

Mais ce qui se passe, c’est que l’opérateur de recherche « OU » permet de faire plusieurs recherches avec une seule recherche.

Une autre façon de penser à l’opérateur de recherche « OU » est de forcer Google à afficher les résultats de recherche avec des synonymes spécifiques ou des mots apparentés (si vous voulez voir ces mots spécifiques dans les résultats de recherche mais pas nécessairement sur la même page).

Les recherches avec l’opérateur de recherche « OU » peuvent être considérées comme « donnez-moi ceci et donnez-moi cela dans le même ensemble de résultats de recherche, mais pas nécessairement sur les mêmes pages Web.

L’opérateur de recherche « OU » peut être conceptualisé comme un raffinement de l’opérateur de recherche « ET ».

Alors que les types de recherche « ET » (utilisant des guillemets) renvoient des sites Web contenant toutes les expressions de mots clés dans chacun des sites Web affichés dans les SERP, l’opérateur de recherche « OU » donne des sites Web contenant l’un ou l’autre des mots clés.

Si l’on recherche des liens d’avocats spécialisés dans les dommages corporels, on peut effectuer deux recherches simultanées avec une requête de recherche comme celle-ci :

"favorite links" OR "Link Resources" "personal injury"

Important: Notez que l’opérateur de recherche « OU » ne fonctionne que lorsqu’il est utilisé en lettres majuscules comme ceci : « OU« et pas comme ça »Ou » ou ca « ou.”

3. Concept de non : exclure des mots des résultats de recherche

L’exclusion de mots clés d’une recherche est un moyen puissant de rechercher des données liées au référencement.

Il n’y a pas d’opérateur de recherche « NOT », mais il y a un signe moins (-) qui accomplit les opérations de recherche NOT.

Les recherches NOT (avec le signe moins) trouvent des sites avec les expressions de mots clés souhaitées, à l’exception de l’expression de mots clés précédée du signe moins.

En d’autres termes, chaque mot qui a un signe moins à côté sera exclu.

Comment utiliser les recherches de signe moins pour le référencement

En 2009, l’ingénieur de recherche Google de l’époque, Matt Cutts (qui n’est plus chez Google), a expliqué le fonctionnement du signe moins.

Capture d'écran de Matt Cutts expliquant l'opérateur de recherche de signe moins

Dans une vidéo YouTube intitulée Conseils de recherche Google, il a expliqué :

« Maintenant, supposons que vous vous intéressiez à Matt, mais pas à moi.

Vous pourriez faire :

Matt (espace) -Cutts.

Et cela ne montrera que les pages qui ont Matt mais qui n’ont pas le mot Cutts.

Le signe moins est idéal pour rechercher des backlinks.

Bien que de nombreux outils puissent faire la même chose, la recherche sur Google elle-même est un bon moyen de faire apparaître les pages Web que Google a indexées.

Le signe moins est un moyen de trouver tous les sites liés à un domaine. La façon de le faire est de rechercher le domaine mais d’exclure le domaine lui-même.

Comment trouver des backlinks de concurrents avec un exemple de signe moins :

example.com -site:example.com

Si le site Web a un nom de marque unique, vous pouvez effectuer une recherche similaire en utilisant le nom de la marque.

Recherche de backlink de nom de marque

example -site:example.com "links"

Si vous rencontrez des problèmes avec cela, vous pouvez segmenter les liens par domaine de premier niveau (TLD).

Segmentation des recherches avec l’opérateur de recherche de signe moins :

exemple -site:exemple.com « liens » site:.edu

exemple -site:exemple.com « liens » site:.net

exemple -site:exemple.com « liens » site:.com

Logique booléenne pour les recherches SEO

Comprendre ce que booléen signifie et d’où il vient aide à comprendre à quel point il est important à des fins de référencement.

Ces exemples ne sont qu’un point de départ pour un moyen presque illimité d’extraire des données SEO significatives à l’aide de Google et des recherches booléennes.

Davantage de ressources:

  • Un guide SEO pour les opérateurs de recherche avancée Google
  • Apprenez à connaître Google avant : et après : les opérateurs de recherche
  • SEO pour les débutants : une introduction aux bases du SEO

Image en vedette : Master1305/Shutterstock

Comment utiliser les campagnes universelles avec des modificateurs d’enchères géo-basés

0

Les campagnes optimisées continuent de prendre de l’importance dans le monde du marketing de référencement payant, qui est déjà une discipline formidable en constante évolution. Mais cela peut être tellement gratifiant quand tout s’aligne ! Maintenant qu’il y a plus de choses à suivre que jamais, discutons d’un facteur de plus en plus important dans le marketing des moteurs de recherche (SEM) : les modificateurs de campagne améliorés pour la géolocalisation et l’appareil.

Nous expliquerons également exactement comment vous pouvez tirer le meilleur parti de l’un des types de modificateurs les plus importants – géo – en particulier. Enfin, nous discuterons de la manière dont vous pouvez utiliser la géolocalisation avec des pratiques de recherche locale intelligentes pour vous préparer à autant de trafic de vitrine que possible.

Campagnes universelles – Modificateurs et ce qu’ils signifient pour vous

J’espère que je n’ai pas besoin de donner trop d’introduction pour ceux-ci! Comme nous le savons, Modificateurs de campagne améliorés a fait ses débuts en 2013. Ils ont eu un impact énorme sur la recherche payante en introduisant de nombreux modificateurs d’enchères :

  • Enchères basées sur l’appareil – mobile vs ordinateur de bureau (et maintenant tablette)
  • Temps – heure de la journée/jour de la semaine/semaine du mois
  • Géo – enchères basées sur la localisation pour le pays, l’état, la ville et le code postal

Et bien sûr, enfin, Google a enfin lancé les enchères d’appareils séparés. Désormais, les annonceurs peuvent séparer les enchères pour les tablettes des mobiles et des ordinateurs.

Les campagnes améliorées et leurs modificateurs ont été une aubaine pour SEM. Bien sûr, les professionnels astucieux de la recherche payante utilisaient des techniques de ciblage géographique depuis un certain temps. Cependant, ces outils utiles ont rationalisé la répartition des audiences par heure, appareil et géolocalisation pour nous aider à trouver les meilleurs prospects à tout moment – et partout où – ils cherchent. Ils ont également ouvert un tout nouveau monde de possibilités pour les annonceurs pour cibler les prospects.

Désormais, nous pouvons cibler les mobiles dans les quartiers à forte densité de transports en commun pendant que les prospects effectuent leur trajet du matin. Quelques heures plus tard, nous pouvons les cibler sur leur ordinateur, car les prospects travaillent sur leurs terminaux tout au long de la journée dans le quartier des affaires de leur ville. Et nous pouvons même cibler les prospects sur tablette car ils font une navigation de dernière minute au coucher avant de passer la nuit dans les codes postaux résidentiels. Les recherches « près de chez moi » ont augmenté de plus de 34 X depuis 2011, et ces requêtes à forte intention représentent une aubaine potentiellement énorme pour votre entreprise si vous savez comment mettre la puissance de la géo à votre service.

Ciblage géographique et cinq conseils de recherche locale pour commencer à utiliser dès aujourd’hui

En ce qui concerne la géolocalisation, j’ai trouvé des tactiques vraiment utiles en travaillant avec mes clients. Je recommande ces meilleures pratiques pour trouver plus de prospects, plus de conversions et plus de revenus, en particulier pour la recherche locale :

1. Soyez multidimensionnel

En fonction de votre entreprise/du public cible, envisagez de mettre en pratique les campagnes universelles en combinant des modificateurs géographiques avec des modificateurs démographiques tels que l’âge, le revenu et la composition de la famille. Par exemple, les meilleures pistes sont-elles pour un détaillant de jouets un samedi soir faisant la fête dans le quartier des boîtes de nuit ? En fait, ils passent probablement une soirée tranquille à la maison parmi les codes postaux résidentiels de votre ville cible. Un exemple plus simple : les meilleurs restaurants de la ville sont souvent bien servis en augmentant leurs enchères pour mobile à l’approche de midi.

2. Ajustez les enchères géo-basées par territoire

Étendons l’exemple ci-dessus de notre détaillant de jouets. Cette entreprise ferait bien d’augmenter les enchères dans les quartiers résidentiels calmes et de les diminuer pour Nightclub Row. À l’inverse, les propriétaires de Nightclub Row voudront probablement réduire leurs enchères pour les quartiers résidentiels calmes.

3. Expliquez-le avec les extensions de lieu et Google Adresses

Il y a un réel avantage à inclure explicitement les noms de lieux et même les codes postaux dans les personnalisateurs d’annonces AdWords. La recherche indique que 34 % des prospects qui effectuent une recherche d’informations locales sur tablette ou ordinateur visitent une vitrine locale dans les 24 heures. 50 % des mobinautes font de même ! Par exemple, un réseau dentaire situé principalement dans le sud de la Californie peut générer des prospects plus qualifiés avec des publicités qui incluent spécifiquement des termes tels que « meilleur dentiste Los Angeles 92802 ». Tu vois ce que je veux dire. (Et c’est aussi pourquoi c’est une bonne idée pour les entreprises locales de profiter de extensions de lieuainsi que pour s’assurer que leur fiche Google Adresses contient les informations les plus récentes.)

4. Inclure un numéro de téléphone de suivi des appels spécifique à la recherche

Selon Google, les annonces avec extensions d’appel augmentent le taux de clics de 4 à 5 %, et conduisent à de fortes conversions observées. Google a découvert que 70 % des mobinautes utilisent le click-to-call pour appeler les entreprises à partir des résultats de recherche. Assurez-vous de disposer d’un numéro spécifique à la recherche que vous pouvez utiliser pour le suivi des appels afin de mesurer les performances. Il peut même être intéressant d’envisager de se procurer une solution complète de suivi des appels qui s’intègre à votre plateforme de gestion de recherche. Inclure le numéro de téléphone de votre entreprise directement dans vos blocs d’annonces est une tactique puissante pour cibler les utilisateurs dans des zones géographiques pertinentes à proximité de votre entreprise. Je le recommande fortement!

5. Optimisez votre site Web pour mobile (et tablette)

La recherche n’est plus réservée aux utilisateurs de bureau purs. Google a annoncé l’année dernière que les requêtes de recherche mobiles ont dépassé les requêtes de bureau ! De plus, avec la moitié de toutes les requêtes mobiles à la recherche d’informations locales entraînant des visites en vitrine, il est désormais plus impératif que jamais d’optimiser votre site Web pour une expérience de navigation mobile. Cela seul devrait prouver l’importance des campagnes universelles – et c’est tout aussi important que de faciliter autant que possible la navigation, la compréhension et la conversion des utilisateurs mobiles.

Pensez à une interface épurée, à des appels à l’action clairs et à un chemin de conversion aussi direct que possible. (Pour être tout à fait honnête, toutes les suggestions précédentes ci-dessus ne vous seront d’aucune utilité si votre site Web pour mobile/tablette est mal optimisé et ne permet pas aux prospects de se convertir dès le départ !)

Conclusion

Voici quelques-uns des outils que j’ai rencontrés lors de mes récents voyages. J’espère que vous les trouverez utiles. Ce n’est jamais une mauvaise idée de vous assurer que vous êtes aussi à jour que possible sur tous les aspects de vos campagnes. Toutes ces données sont à portée de main.

Je vous recommande de consulter régulièrement les statistiques multidimensionnelles des campagnes universelles, telles que l’heure de la journée, la zone géographique et l’appareil. Non seulement ils éclaireront mieux vos stratégies d’enchères, mais ils vous aideront également à mieux comprendre vos clients, leurs horaires et, en fin de compte, leurs besoins. Le marketing de recherche continue d’être un domaine infiniment fascinant et stimulant, et j’ai hâte de continuer à l’explorer avec vous.

Crédits image

Image en vedette : Pixabay

Comment utiliser le rapport sur les termes de recherche Google AdWords

0

L’un des aspects les plus importants à prendre en compte pour votre stratégie AdWords à l’approche des fêtes de fin d’année est de s’assurer que les utilisateurs ne cliquent sur vos annonces que s’il s’agit réellement de prospects qualifiés. En d’autres termes, lorsque l’annonce apparaît, c’est en fait ce que l’utilisateur recherchait en premier lieu.

Pour vous assurer que les internautes qui atterrissent sur votre page sont qualifiés, vous devez utiliser des mots-clés négatifs.

Les objectifs ultimes de la surveillance de votre compte AdWords sont les suivants :

  1. Augmenter les taux de clics (CTR)
  2. Réduction du coût par clic (CPC)
  3. Diminuer le coût par acquisition (CPA)

Comment pouvez-vous le faire le plus efficacement ? Il peut être difficile de savoir comment enchérir et ajuster vos mots clés, mais le rapport sur les termes de recherche AdWords vous permet de voir des informations supplémentaires liées à vos mots clés. Ceci est inestimable pour la gestion et l’ajustement de votre compte par vous-même.

Rapport sur les termes de recherche Google AdWords

Le rapport sur les termes de recherche est une mesure des performances permettant de voir les performances de vos annonces dans les recherches réelles sur le réseau de recherche. En utilisant ce rapport, vous pouvez consulter les termes et expressions qui ne sont pas pertinents pour votre entreprise et les ajouter à votre liste de mots clés à exclure. Cela aidera votre budget à être plus efficace et vous aidera à économiser sur les recherches qui ne convertissent pas.

Noter: Si vous êtes nouveau dans le jeu, notez qu’il existe une différence entre un terme de recherche et un mot-clé. Un terme de recherche est « le mot exact ou l’ensemble de mots qu’un client saisit lorsqu’il effectue une recherche sur Google.com ou sur l’un de nos sites du réseau de recherche » selon Google AdWords. Un mot clé est « le mot ou l’ensemble de mots que les annonceurs AdWords créent pour un groupe d’annonces donné afin de cibler vos annonces sur les clients ».

Pour afficher votre rapport sur les termes de recherche :

  • Connectez-vous à votre compte AdWords
  • Cliquez sur l’onglet Campagnes
  • Cliquez sur l’onglet Mots clés
  • Cliquez sur le bouton Termes de recherche

Vous trouverez ci-dessous une capture d’écran de ce que vous recherchez :

Capture d'écran 2016-11-29 à 7.10.36 AM

Après avoir exécuté ce rapport, vous pouvez utiliser les données pour plusieurs choses, notamment :

  • Ajoutez des termes de recherche performants à votre groupe d’annonces en tant que mots clés.
  • Ajustez vos enchères – les termes de recherche qui apparaissent dans le rapport sur les termes de recherche reçoivent du trafic, vous voudrez donc en tirer le meilleur parti.
  • Si vous réalisez qu’un terme de recherche n’est pas suffisamment pertinent pour les produits ou services que vous proposez, ajoutez-le en tant que mot clé à exclure.
  • Sélectionnez le type de correspondance correct (par exemple, large, expression, exacte ou négative) pour les mots clés existants.

Un peu de contexte sur les types de correspondance

Vous décidez pour quels mots clés vos annonces apparaissent. Une fois que vous avez entré les mots-clés, vous pouvez choisir parmi trois types de correspondance différents pour chaque mot-clé. Voici une brève description des trois types :

  • Correspondance exacte: Un ou plusieurs mots écrits entre crochets, par exemple, [Chicago photographer]. Les SERP doivent être la phrase exacte que vous choisissez sans rien de plus (ou moins que). Dans ce cas, photographe de Chicago (uniquement).
  • Requête large : Un ou plusieurs mots écrits sans autre ponctuation, par exemple, photographe de Chicago. Les SERP incluent des milliers de résultats similaires différents qui peuvent faire apparaître votre annonce.
  • Correspondance d’expression : Un ou plusieurs mots écrits entre guillemets, par exemple, « photographe de Chicago ». Moins de SERP que de correspondance large, car ils doivent contenir la phrase de recherche. Dans ce cas, photographe de Chicago. Par exemple:
    • meilleur photographe chicago
    • photographe chicago le plus proche
    • prix du photographe de chicago

3 façons dont le rapport sur les termes de recherche Google AdWords peut vous aider

Comme mentionné, obtenir des prospects qualifiés pendant la période des fêtes est vraiment un facteur clé pour réussir. Nous pouvons considérer les données recueillies à partir du rapport sur les termes de recherche comme utiles de trois manières essentielles pour vos publicités AdWords. Jetons un coup d’œil à ceux-ci et discutons de la façon dont vous pouvez les utiliser pour grandir pendant les vacances.

#1 : Envisagez de nouveaux ajustements de mots clés

Une chose que le rapport sur les termes de recherche peut vraiment vous aider à faire est d’envisager de nouvelles opportunités de mots clés. Utilisez le rapport pour déterminer quels termes fonctionnent bien, puis incluez ces termes dans vos mots clés de recherche.

De plus, si vous utilisez des mots clés de type requête large ou expression exacte, vos annonces peuvent être diffusées auprès d’un public encore plus large, car elles auront une meilleure opportunité d’être affichées (mais soyez prudent avec cela, car vous pouvez réellement perdre de l’argent dans le à long terme si les termes ne fonctionnent pas bien avec l’annonce de votre entreprise). En fin de compte, l’utilisation du rapport sur les termes de recherche vous permet de déterminer ce qui fonctionne bien et de vous ajuster en conséquence.

#2 : Comprendre comment votre public vous recherche réellement

Il existe des termes de recherche évidents pour chaque industrie, et je m’en voudrais de ne pas souligner que vous devez les inclure dans vos mots clés et termes de recherche.

Cependant, les mots-clés les plus connus ou les plus utilisés ne caractérisent pas toujours la façon dont les gens recherchent et trouvent votre entreprise. Souvent, les recherches à forte conversion sont des termes de recherche répétés auxquels vous ne vous attendriez pas sans le rapport sur les termes de recherche. L’une des meilleures utilisations du rapport sur les termes de recherche consiste en fait à inclure les recherches que les internautes effectuent pour vous trouver et convertir.

#3 : Excluez les recherches qui ne sont PAS pertinentes

La chose la plus importante que fait peut-être le rapport sur les termes de recherche est de vous permettre d’exclure les recherches qui ne sont pas pertinentes, affinant ainsi les prospects qualifiés et vous permettant d’exposer les termes que vous souhaitez éviter complètement. Parfois, vos annonces peuvent être diffusées pour des recherches qui ne sont pas vraiment pertinentes pour votre entreprise, en particulier lorsque vous utilisez des mots clés larges et des expressions exactes.

Pour vous débarrasser des clics indésirables (et rendre vos dépenses plus efficaces), vous pouvez ajouter ces termes à vos « mots clés négatifs ». Alors que vous essayez de générer des bénéfices pendant la période des fêtes, affiner vos efforts de marketing sur AdWords et vous assurer que seules les recherches les plus qualifiées aboutissent est une stratégie efficace pour avoir encore plus de succès à cette période de l’année.

Les plats à emporter

Pendant les fêtes, les spécialistes du marketing tentent d’augmenter les ventes et de réduire les dépenses, ce qui leur permet de resserrer le budget pour atteindre les objectifs de fin d’année. AdWords étant une partie si importante du marketing numérique, il finit également par représenter une grande partie du budget marketing.

En consultant le rapport sur les termes de recherche et en déterminant ce qui fonctionne bien et quels mots clés ne génèrent pas de recherches pertinentes, vous pouvez affiner votre budget marketing et rendre vos campagnes publicitaires plus efficaces !

Quelles leçons avez-vous tirées du rapport sur les termes de recherche ? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.

Crédit image caractéristique : gustavofrazao/Deposit Photos

Image In-Post : Capture d’écran prise par l’auteur en octobre 2016

Comment utiliser efficacement la narration visuelle [INFOGRAPHIC]

0

8 secondes. C’est tout ce que vous avez pour attirer l’attention de votre prospect.

Dans le monde occupé d’aujourd’hui, il ne faut qu’une petite fraction de temps avant que votre client potentiel ne soit distrait et commence à faire autre chose.

C’est à ce moment que la valeur de la narration visuelle captivante entre en jeu. Après tout, la science nous dit que le cerveau humain est câblé pour aimer les images et les histoires.

Dans cette infographie, Widen explique comment intégrer efficacement des visuels pour faire passer votre message. Voici quelques statistiques importantes à garder à l’esprit la prochaine fois que vous créerez un autre élément de contenu :

  • Les publications sur les réseaux sociaux avec des visuels offrent un engagement 180 % supérieur
  • Les tweets avec images reçoivent 150 % de retweets en plus
  • Les téléspectateurs sont 85 % plus susceptibles d’acheter un produit après avoir regardé une vidéo sur le produit
  • Les images représentent 93 % des publications les plus engageantes sur Facebook (contre 83 % en 2012)
  • Les articles avec images obtiennent 94% de vues en plus que ceux sans
  • Les utilisateurs qui cliquent sur des photos de personnes réelles sont 200 % plus susceptibles de se convertir en vente
  • Les blogs qui intègrent attirent 300 % de liens entrants en plus
  • La vidéo est 53 fois plus susceptible de générer un classement Google de première page

Infos bonus : Les moteurs de recherche peuvent désormais classer le contenu en fonction de l’engagement sur les réseaux sociaux, et pas seulement des sites Web. Les visuels sont un excellent moyen d’augmenter l’engagement de votre contenu rapidement et avec une relative facilité.

Voici l’infographie complète :

Comment utiliser efficacement la narration visuelle |  SEJ

Infographie fournie par : Widen