YouTube accélère ses options publicitaires sur écran TV. Les chiffres internes de Google qui montrent une forte croissance de la consommation sur les téléviseurs, et il y a eu des spéculations que ces chiffres resteront cohérents car COVID-19 garde les consommateurs à la maison.

Les formats publicitaires sont peut-être familiers aux annonceurs réguliers sur YouTube, mais cette décision signale l’intention de Google de poursuivre sa croissance dans le domaine de la télévision connectée au lieu d’une simple application sur les téléphones des utilisateurs.

Brand Lift sur les écrans de télévision

Les annonceurs qui diffusent des enquêtes sur l’impact sur la marque sur YouTube disposeront d’un nouvel emplacement dans les mois à venir : les écrans de télévision.

« Les mix médias devenant de plus en plus dépendants du streaming, il est plus important que jamais de mesurer son impact. Par conséquent, nous accélérons le lancement de Brand Lift pour YouTube sur les écrans de télévision. » – Annonce Google

Les enquêtes seront optimisées pour les écrans plus grands et seront compatibles avec la télécommande du téléviseur afin que les utilisateurs puissent participer au lieu d’appuyer ou avec une souris sur leur bureau.

YouTube élargit les formats d'annonces pour les écrans de télévision

Google vante la possibilité pour les marques de prendre désormais des décisions plus rapides concernant les performances de leurs annonces à la volée avec les données supplémentaires.

Il sera disponible pour les études de mémorisation publicitaire, d’intention d’achat ou de notoriété de l’application YouTube sur les téléviseurs dans les semaines à venir. La date prévue pour YouTube TV est au début du troisième trimestre.

Le format d’annonce désactivable arrive à la télévision

Le format d’annonce désactivable très utilisé de YouTube sera également disponible sur les écrans de télévision cette année.

Les annonces désactivables apparaissent avant, pendant ou après d’autres vidéos YouTube. Ils s’exécutent pendant 5 secondes avant que l’utilisateur ait la possibilité de les ignorer.

Les annonceurs les trouvent favorables car ils ne paient que si l’utilisateur regarde l’intégralité de la vidéo, ou 30 secondes de celle-ci, selon la première éventualité.

Les prix des annonces désactivables sont payés en fonction des impressions, avec l’option pour les types d’enchères tels que le CPM cible, le CPA cible et la maximisation des conversions.

Calendrier des améliorations

Google signale une forte augmentation d’une année sur l’autre du temps de visionnage de 80 % sur YouTube aux États-Unis.

Les données citées s’étendent du 11 mars au 10 avril, de sorte que le saut n’englobe pas entièrement la poussée anticipée qui sera finalement signalée à partir de la période pendant l’épidémie de COVID-19.

À partir de cette période aux États-Unis, Google a constaté :

  • Augmentation de 250 % des longs métrages
  • Augmentation de 300 % de la consommation d’émissions de télévision
  • 450 % d’augmentation des nouvelles

Dans le monde entier, Google rapporte :

  • Augmentation de 800 % des longs métrages
  • Augmentation de 125 % des émissions de télévision
  • 250 % d’augmentation du contenu en direct

YouTube élargit les formats d'annonces pour les écrans de télévision

YouTube pendant la COVID-19

Comscore a rapporté que plus de 70 millions de foyers américains diffusent du contenu sur leurs écrans de télévision.

De cette consommation, le rapport montre que YouTube a la portée la plus élevée et le plus d’heures consommées parmi tous les services de streaming. YouTube représente 25 % du temps de visionnage en streaming aux États-Unis.

Les semaines de mise à l’abri sur place ont signifié un public plus captif, souvent avec plusieurs membres de la famille qui diffusent ensemble ou seuls. L’augmentation rapide a créé une vague de demande de contenu frais de la plate-forme.

Google a également noté que le temps de visionnage via le screencasting a augmenté de 75 % d’une année sur l’autre.

Leur annonce complète est à lire ici.

Les guerres OTT/CTV se réchauffent

Cette augmentation de la demande n’est pas allée sans difficultés pour les créateurs qui tentent de monétiser à court terme. Les politiques fluctuantes concernant le contenu lié au COVID et l’hésitation des annonceurs à faire apparaître leurs annonces en parallèle avec celui-ci devraient s’estomper à mesure que l’expérience des utilisateurs se normalisera pendant cette période.

eMarketer a signalé un énorme bond de 320 % au début de l’année pour les transactions publicitaires sur la télévision connectée en Amérique du Nord. Les appareils de streaming et les services programmatiques comme The Trade Desk sont tous meilleurs grâce à la croissance continue. Pas plus tard que cette semaine, Roku a annoncé le lancement de sa plate-forme OneView, signalant son intention d’obtenir une part du gâteau des dépenses publicitaires, en particulier à la lumière du taux soutenu de consommation accrue pendant le coronavirus.

« Notre objectif est d’aider les annonceurs et les partenaires de contenu à investir pour un monde où toute la télévision est diffusée en continu. » – Scott Rosenberg, SVP et GM, Platform Business chez Roku

Davantage de ressources

  • Les revenus publicitaires de YouTube et la production créative peuvent augmenter pendant le coronavirus
  • La lutte de YouTube : nombre de vues en hausse, revenus en baisse

Crédits image : Google

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici